mardi 12 janvier - par rosemar

La neige, symbole de l’hiver, fait surgir des images irréelles...

JPEG

"Un nom d'une blancheur éclatante !"

Le mot "neige" associé à l'hiver, nous fait entendre des sonorités feutrées et ouatées, peu marquées : voyelles assez neutres, chuintante "g" qui ferme le nom...

Issu d'un nom latin, "nix, nivis", "la neige", et du latin populaire "nivicare", ce mot ancien a subi des évolutions phonétiques notables.

 

Ce terme nous fait voir des tons de blancs, des teintes atténuées, des paysages perdus sous un manteau de frimas.

Ce mot nous éblouit de ses éclats de blancs, de ses scintillements d'étoiles légères.

 

La neige, symbole de l'hiver fait surgir des images irréelles : des arbres dont les teintes s'effacent, des pierres qui s'évanouissent sur un chemin, des ondoiements de blancs à perte de vue...

Des toits qui prennent des couleurs pâles et nouvelles, aux teintes irisés, des pas dans la neige qui laissent des traces surprenantes, inhabituelles.

Publicité

Des montagnes aux pentes abruptes, des flocons qui virevoltent dans un ballet somptueux, étourdissant de lumières de candeur.

Des entrelacs de neige dans l'air vif de l'hiver, la bise froide et glacée, les morsures de l'hiver...

 

La neige qui paralyse, assomme de froid et de misères, qui fait blêmir certains, ceux qui n'ont pas de toit et qui souffrent.

La neige terrible qui tue, qui engourdit les corps et les âmes.

La neige lourde, pesante qui s'empare des routes, des paysages, qui envahit tout.

La neige, insidieuse, silencieuse, dont on n'entend même pas le bruit des flocons.

 

Beauté et cruauté semblent réunies dans ce mot, cruauté qui se cache sous des apparences pleines d'élégance et de douceur...

 

La neige fascine, attire tous les regards, mais elle peut être dure et âpre, comme le sont l'hiver et ses froids glacés.

Publicité

 

Apreté, magnificence, gel, tapis de blancheurs, la neige oscille entre bonheur et détresse, elle nous fait ressentir toute la rudesse du monde et nous permet aussi d'admirer des paysages nouveaux, des splendeurs tourbillonnantes, des éclats !

La neige enveloppe tout de sa blancheur ouatée, elle efface les bruits, elle est pleine de mystères, de dureté et de beauté...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/02/la-neige-symbole-de-l-hiver-fait-surgir-des-images-irreelles.html

 

Vidéos :

 



54 réactions


  • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 16:51

    Pour pas gâcher la première impression, je n’ai lu que le titre.


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 17:03

      Allez ! Tous ensemble ! 3, 4...

      la neeeige... qu’on voit tombeeer... le lonnnng des golfes claiiiirs... a des refleeeets d’argent... des reflets changeant... la la laaaa... aaah euh....


    • @Le Sudiste

      Perso je me suis arrêté à « ouatée » parce que c’est la ouate que je préfère smiley ...et que c’était l’heure d’aller aux ouatères...au fond du jardin smiley


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 17:28

      Ah... bonjour cher ami, comment allez-vous ?
      L’autre jour, je parlais justement de vous à une amie.


    • rosemar rosemar 12 janvier 17:29

      @Le Sudiste

      Quel a priori ! Vous n’avez pas pu apprécier mon article...


    • rosemar rosemar 12 janvier 17:30

      @Le Sudiste

      Dommage !


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 17:40

      @Le Sudiste. Bin, déjà le titre accumule les çonneries : « symbole de » !


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 17:49

      @rosemar
      Dommage !

      Pas du tout ! Merci ! Ca m’a donné envie de chanter !
      Allez ! 3, 4...
      Pouuuur les poètes tape dans tes mainnnnns ! Clap clap clap !
      Pouuuur Rose-Marie tape dans tes mainnnnns ! Clap clap clap !
      Rooose-Maaaarie... Roooose-Maaaaarie !
      laaaaa la la la laaaaa la la la laaaaa......


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 18:02

      @JC_Lavau
      Sans compter que Rose Marie n’a jamais fait tomber un escroc international ! Alors... hein... faudrait pas trop qu’elle la ramène la maîtresse.


    • @Le Sudiste
       Ne lisez pas Proust ...écoutez-le  smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 18:38

      @Le Sudiste. Je n’en demande pas tant. Juste qu’elle décrive comment détecter les plaques à vent avant qu’il soit trop tard. Qu’elle précise comment tenir son piolet-canne de façon à être prêt à enrayer une glissade en une demi-seconde. En 1969 je ne savais pas. En 1970, oui j’ai appris à enrayer une glissade, mais pas encore comment la prévenir au plus vite.
      En 2013 dans les Pyrénées, avec l’enneigement exceptionnel, une randonneuse quinquagénaire a glissé sur une vire, et son cadavre 200 m plus bas a été retrouvé par les vautours bien avant que l’hélicoptère de la gendarmerie n’y arrive. Pas de piolet... Or sur la Baie, on en trouvait à 15 euros, de fort bons piolets militaires d’occasion. Pas des modèles de légèreté, ni le caoutchouc de manche sans accrocs (réparables), mais une excellente pénétration de la pointe.

      Je défie aussi la rosemarde de nous décrire comment creuser une tranchée dans la neige pour s’abriter d’une tempête, et comment lui faire un toit isolant.
      Ne lui demandons pas le cahier des charges pour une pelle d’avalanche qui remplisse vraiment son office.

      Remarquez, les accidents de glace et de neige de 2013, c’est tout de la faute du « Réchauffement Climatique Anthropique », cela va sans dire... Quand une propagande est hégémonique, elle « ne peut ni se tromper, ni nous tromper »...


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 18:48

      Lol.


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 18:57

      Énorme.
      3, 4...
      Eeeet pour JC tape dans tes mains ! Clap clap clap !
      ...


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 19:34

      @JC_Lavau. Corrigé.
      Tenue du piolet, pour la meilleure sécurité :
      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1678.0.html
      Le piolet de l’armée (Bundeswehr, ou suisse ?), manche noir :
      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2150.0.html

      Grop (tranchée couverte) :
      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1480.0.html
      A l’étage forestier on peut faire nettement plus facile pour solitaire, en s’aidant de rames d’épicéa dessus et dessous. Une vidéo existe. Ah oui, vous coupez des branches d’épicéa ? Better to be sued by twelve than carried by six.

      Rattraper les jeux de pelle d’avalanche :
      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1385.0.html

      Pour faire un iglou, et seulement si la consistance de la neige s’y prête, et seulement si cela ne conduit pas à séjourner dans la prochaine trajectoire d’avalanche, il faut trois heures de travail, il faut avoir appris la technique, et avoir emporté les bons outils. Au final, j’ai sélectionné une scie d’élagage à très grosses dents, au pas de 10 mm, la plus longue possible, lame de 428 mm libres ; avec deux couches de collant toilé autour de son carton, le poids total monte à 410 g. 11 € venue de Chine. Et au refuge, peut aussi servir à scier des bûches. Bien entendu, il faut aussi avoir la pelle, une robuste.


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 19:56

      @JC_Lavau
      Pour faire un iglou, et seulement si la consistance de la neige s’y prête, et seulement si cela ne conduit pas à séjourner dans la prochaine trajectoire d’avalanche.

      Alors oui, il vaut mieux éviter les erreurs bêtes dès le départ. 
      Donc pour faire un iglou...


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 20:13

      @JC_Lavau
      Vous vivez seul JC ?
      Il y a un peu du monde autour de vous ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 20:43

      @JC_Lavau. Si tu as l’info, qu’en feras tu ?
      Combien crois-tu que nous soyons à avoir rédigé

      Microphysique quantique transactionnelle, Principes et applications

      et



    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 20:55

      @JC_Lavau
      Si tu as l’info, qu’en feras tu ?
      Je sais pas, je n’y ai pas réfléchi.

      Combien crois-tu que nous soyons à avoir rédigé...
      Pas des masses ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 21:11

      @Le Sudiste. Le 31 décembre 2007, un inconnu demande sur Usenet, groupe fr.sci.physique, qu’on lui recommande un BON livre d’initiation à la quantique.
      Un bon ? On se regarde les uns les autres...
      Dans la semaine, j’ai créé un wiki, pour qu’on rédige cela à plusieurs mains.
      Or des grandes gueules, on n’en manque pas, mais des petites mains, heu...
      Bref, on a été deux à écrire dessus, et le projet de Bernard Schaeffer est nettement différent. J’ai toutefois réutilisé certaines de ses pages, notamment sur le théorème de l’harmonie des phases de Louis de Broglie, l’élaboration de l’équation d’onde de matière de Schrödinger, et la dispersion Compton  avec toutefois un traitement bien différent, menant à l’équidistance Dirac-Schrödinger pour appliquer la loi de Bragg.
      Surprenante est la page de remerciements : réelle, mais rien de classique. Rien que du réel.
      Tout cela est consultable par Google books.


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 21:29

      Impec. Vous expliquez bien en plus.

      Et les fêtes ? Tranquille ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 22:54

      @Le Sudiste. Assez rares sont les vieilles dames dans ma classe d’âge, qui n’ont cumulé les problèmes de motricité et de mobilité.

      Parfois les tragédies personnelles sont des tragédies de classe ; classe ouvrière ici. Elle continuait à aller travailler sans cesse avec un épanchement de synovie qui lui enflait le genou au delà de l’imaginable. Et le reste est à l’avenant, avec jusqu’à trois ou quatre handicaps physiques pour la même personne. Et moi je n’ai que 24 heures par jour, que sept jours par semaine.

      D’autres tragédies sont dues à l’incompétence relationnelle héritée de la famille d’origine, et jamais corrigée ; par exemple verser dans l’autoritarisme qu’aucune compétence ne justifie.

      On ne fera jamais assez le procès du narcissisme.


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 janvier 23:40

      @JC_Lavau
      C’est pas génial tout ça. Prenez soin des vôtres. Et faites-vous aider, des gens sont là pour ça.


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 23:54

      @Le Sudiste. Tes conseils partent d’un bon sentiment pour te donner un beau rôle. Regarde ce que le gang des tueuses conjurées se vante publiquement d’avoir fait de mon fiston :
      http://info.deonto-famille.org/index.php?topic=253.0

      Conseiller, c’est un métier, qui s’apprend. Je te recommande :
      Handbook of Management Consulting servicesSam W. Barcus III, Joseph W. Wilkinson. McGraw-Hill, Inc. 768 pages.

      Jacques-Antoine Malarewicz. Supervision en thérapie systémique. ESF Editeur.


    • Le Sudiste Le Sudiste 13 janvier 00:10

      @JC_Lavau
      Tes conseils partent d’un bon sentiment pour te donner un beau rôle.

      Non, c’est basique. Des conseils basés sur quoi ? Non non... je n’ai pas de conseil particulier à donner.
      Mon délire c’est plus le décryptage de ce que je lis. Comprendre ce qui est écrit, et ce qui ne l’est pas, ce qui est derrière et entre les lignes.
      C’est souvent un bon début. Et des fois on se trompe.


    • Le Sudiste Le Sudiste 13 janvier 00:31

      @JC_Lavau
      le gang des tueuses conjurées

      Ouais... en plus j’avais déjà lu ces histoires de dingues il y a des années.
      Et vous allez rester scotché longtemps ?
      Effacez vos disques durs, balancez tous vos documents là-dessus.
      C’est bon... Laissez tomber tout ce bordel.
      On ne rejoue pas.


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 01:14

      @Le Sudiste. Une femme moderne peut changer d’homme ou de femme comme elle change de chemisier ; elle peut voler tout ce qui lui chante, avec les applaudissements du tribunal, elle peut calomnier auprès de toute la ville. Un père ne peut pas changer d’enfants. Les enfants subissent leur vie durant les dommages collatéraux dans lesquels ils ont été recrutés.

      Quotidiennement, de nombreuses autres victimes sont contraintes à se taire et à subir, pour la plus grande jouissance du Féministan médiatique. Tu es pour les accabler et isoler encore davantage sous l’injustice systématique.


    • OMAR 13 janvier 19:03

      Omar9
      .
      @JC_Lavau :"Pour faire un iglou...
      .
      Oh purée, que t’es fortiche en climatologie...
      .
      Et pour faire une khaima, comment fait-on ?
      .
      Et pas la peine de me rappeler que tu deviens islamophobe dés que tu lis mes coms : dans ta culture-confiture climatologique, la haine du musulman est un chapitre qui tu affectionnes particulieremnt...


    • popov 14 janvier 13:09

      @OMAR

      On n’a pas besoin de toi pour comprendre que l’islam ne peut rien apporter de bon à la France, mais quand tu es là, c’est encore plus évident.


    • OMAR 14 janvier 14:54

      Omar9
      .
      @popovitch
      .
      L’os jeté dans le purin ne t’était pas destiné..
      .
      Mais bon, si tu crèves la dalle...


    • popov 14 janvier 15:51

      @OMAR

      L’os jeté dans le purin ne t’était pas destiné..

      Mais bon, si tu crèves la dalle...


      Qu’est-ce que je disais à propos de l’image que tu donnes de l’islam ?

    • OMAR 14 janvier 18:58

      Omar9
      .
      @popovitch
      .
      C’est toi qui donne le parfait exemple de l’union et l’inter-assistance des fachos et nazillons.
      .
      T’as voulu jouer à l’avocaillon des causes crapuleuses et dans un échange qui ne te regarde ni te concerne nullement, alors que t’es juste un p’tit moujik alcoolo dans ta lointaine Sibérie.
      https://www.dailymotion.com/video/x6abd6n


    • popov 15 janvier 01:01

      @OMAR

      C’est toi qui donne le parfait exemple de l’union et l’inter-assistance des fachos et nazillons.

      Quand on n’est pas d’accord avec ta saloperie d’islam, on est forcément un facho et un nazillon.
       

      T’as voulu jouer à l’avocaillon des causes crapuleuses et dans un échange qui ne te regarde ni te concerne nullement,

      J’interviens où je veux et je n’ai pas besoin de ta permission. C’est moi qui décide ce qui me regarde et me concerne, pas toi.
       

      ...alors que t’es juste un p’tit moujik alcoolo dans ta lointaine Sibérie.

      Tu sais bien sûr mieux que moi qui je suis, où j’habite et ce que je fais. Je suppose que tu as lu ça dans ton Coran.

      Pourltes insultes personnelles, tu connais le tarif, c’est Mahomet ou ton idole de Bédouins qui s’en prend une dans la hure.


  • Rantanplan Rantanplan 12 janvier 17:05

    « Le poncif tire son nom de poncer, parce qu’il est d’abord un dessin dont le tracé, percé de nombreux trous, peut être reproduit sur tout type de surface si l’on promène sur les contours un petit sac rempli d’une poudre extraite de la ponce.

    À partir de cette idée de dessin reproductible à l’envi, poncif a signifié « dessin sans originalité » et, enfin, « lieu commun, cliché ». »

    Académie Française.


  • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 18:40

    Le bonhomme de neige, par Paulau.

    Il a neigé toute la nuit et je me réveille en découvrant un manteau blanc qui recouvre toute la ville. Je me dis que quand j’étais enfant, je faisais des bonhommes de neige, et qu’il y a longtemps que je n’ai plus joué à cela. Aussitôt dit, aussitôt fait !

    08:00 : je commence à faire mon bonhomme de neige.
    08:10  : il fait 1 m de haut, je suis très fier de moi. Carotte et manche à balai, j’ai retrouvé tout de suite mes réflexes d’enfance.
    08:15 : une féministe passe et me demande pourquoi je n’ai pas fait une bonne femme de neige.
    08:25 : alors je fais aussi une bonne femme de neige, juste à côté.
    08:27 : la nounou des voisins râle parce qu’elle trouve la poitrine de la bonne femme de neige trop voluptueuse.
    08:30 : le couple d’homo du quartier grommelle que ça aurait pu être deux bonshommes de neige.
    08:33  : altercation d’un couple de lesbiennes qui s’engueule avec le couple homo, et réclame au contraire deux bonnes femmes de neige.
    08:35 : les végétariens du n°12 rouspètent à cause de la carotte qui sert de nez au bonhomme. Les légumes sont de la nourriture et ne doivent pas servir à ça.
    08:38 : ma voisine me fait prendre conscience que le balai de la bonne femme de neige est le symbole de l’aliénation de la gente féminine. Je retire le dit balai.
    08:40 : on me traite de raciste car le couple est blanc.
    08:41 : les musulmans de l’autre côté de la rue veulent que je mette un foulard à ma bonne femme de neige.
    08:45  : une cohorte désordonnée et bruyante de lycéens tente de mettre le feu à mes homme et femme de neige. Trop de culture accumulée, ils ignorent que la neige ne brûle pas.
    08:55 : l’équipe de TV locale s’amène. Ils me demandent si je connais la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige. Je réponds : « oui ; les boules ». Une jeune journaliste me traite de sexiste .
    09:20 : la Licra dépose plainte contre moi, et prend de vitesse le Mrap, la LDH, Sos Racisme qui le feront dans la matinée.
    09:30  : Caroline de Haas demande qu’on interdise d’utiliser des carottes, symboles phalliques qui incitent au viol, pour décorer les bonhommes de neige.
    09:40 : Marlène Schiappa annonce qu’elle dépose un projet de loi pour exiger la parité dans l’élaboration des « œuvres de neige », et interdire l’utilisation du mot « bonhomme de neige ».
    09:45 : quelqu’un appelle la police qui vient voir ce qui se passe.
    09:50  : La police me dit qu’il faut que j’enlève le manche à balai que tient le bonhomme de neige car il s’agit d’une arme par destination.
    09:52 : mon téléphone portable est saisi, contrôlé et je suis embarqué au commissariat car je trouble l’ordre public.
    10:00 : je parais au journal TV ; on me suspecte d’être un terroriste profitant du mauvais temps pour commettre mes méfaits
    10:10 : La police me demande si j’ai des complices.
    10:29 : un groupe djihadiste inconnu revendique l’action


  • troletbuse troletbuse 12 janvier 23:33

    Le pense que Micron aime beaucoup la neige. Il sniffe souvent.


  • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 01:04

    Un autre problème posé par la neige est qu’elle alourdit le sac à dos. Si la neige est mouillée, et que la toile est en dessous de la qualité nécessaire, l’eau pénètre la toile et mouille le contenu du sac. Le sac Des Caquelons modèle Ultra-léger ou à présent renommé « Simonds » a une capacité honnête (55 litres), qui incite à l’utiliser en hivernal, mais... mais ses bretelles sont très aérées pour évacuer la sueur d’été, aussi elles accueillent un maximum de neige, qui mettra des jours et des jours de sec pour sécher.

    C’est sans solutions si on n’a pas une pélerine à manches qui recouvre le sac et ses bretelles, sous son ample bosse.

    Si on arrive dans un refuge chauffable, bon, on pourra sans doute faire sécher tout cela grâce au poêle. Si en revanche il faut bivouaquer, on aura quelle conduite au juste envers son sac gorgé de neige ? Il serait souhaitable qu’on puisse le poser dans un sas où il ne mouillera pas le duvet qu’il a servi à transporter.

    Hugh ! Beaucoup à transporter ! La pulka permet d’emporter nettement plus lourd, mais elle est dure à remorquer en côtes, et ne passe pas partout. En côte, les demi-peaux ne suffisent pas à remorquer la pulka, il faut les peaux entières, ou des raquettes.

    La neige qui tombe a aussi l’inconvénient de réduire la visibilité. On dépend alors lourdement de sa boussole. Et quand celle-ci se met à déconner grave, hem ! Bon, cette fois j’ai décidé que c’était moi qui avais raison, et la boussole faux.

    Quand elle est croûtée, la neige ne sert pas seulement à blesser les pattes de l’élan que l’on braconne, mais aussi à retenir prisonnière la rondelle de ta canne. Là je m’en suis sorti avec la pelle à cacas, pour dégager et récupérer ma canne prisonnière. Une sardine en alu ou une pelle d’horticulteur en polyamide auraient été moins lourdes.

    Ne vous y trompez pas, j’adore toujours la neige. C’est juste que j’ai cinquante ans de plus.


    • Fergus Fergus 13 janvier 09:46

      Bonjour, JC_Lavau

      En rando sous la pluie ou la neige, je reste fidèle à ma cape Millet achetée il y a 20 ans à Paris, au Vieux campeur. Malgré son âge, elle a conservé son imperméabilité. L’un de mes meilleurs achats de crapahut !

      La neige, c’est très beau dans les premières heures et j’apprécie tout particulièrement la manière dont elle habille les paysages, mais il faut reconnaître que cela tourne à la galère au redoux lorsque la voirie et les trottoirs deviennent gadouilleux.


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 12:36

      @Fergus. Mieux comme ancienneté : ce fut il y a 44 ans qu’on s’est acheté au même Vieux Camp des pélerines dans le tout nouveau nylon siliconé, et que cela nous a servi dans un tour d’Oisans raccourci, été 77. 379 F, la grande avec haute bosse.
      Depuis, j’ai dû tout racheter depuis la petite cuillère : tout ou presque a été raflé par la cleptomane. Je n’ai sauvé que ma vie, d’extrême justesse, et presque rien d’autre, ni personne d’autre.


  • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 01:29

    Hvor er snøen fra ifjor ?

    Ah ouais, ça ne vient pas du latin... C’est donc illégal !


  • Fergus Fergus 13 janvier 09:48

    Bonjour, rosemar

    Pourquoi des « images irréelles » ?

    Les réalités de l’hiver sont-elles moins réelles que celles de l’été ???


    • rosemar rosemar 13 janvier 11:10

      @Fergus

      Les paysages sont totalement transformés sous la neige : on a l’impression d’un « autre monde »...


    • Fergus Fergus 13 janvier 11:51

      @ rosemar

      « on a l’impression d’un « autre monde » »

      Une impression de citadins des plaines, pas des habitants d’altitude habitués à retrouver ces paysages enneigés chaque hiver, à l’image des membres de ma famille qui vivent en Auvergne et en Lozère.


  • Cartman Cartman 13 janvier 10:54

    Les tentatives de bashing contre Rosemar ne font que contribuer à son succès sur ce site. Il n’y aurait jamais autant de commentaires ici sans ses traditionnels trolls attitrés qui augmentent fortement le taux d’engagement à ses articles. 
    Merci donc aux hargneux et aux teignes !


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 12:26

      @Cartman. Voyons ! Avec ses longs cheveux dans le dos
      Elle joue comme Rubinsteigne !
      Do do sol fa mi ré do, do do sol fa mi ré do !


Réagir