mardi 24 août 2010 - par j-p. bédol

La papauté préfère-t-elle Hitler à Sarkozy ?

Le discours de l’Evêque de Rome en a surpris beaucoup. Croiser le fer avec Sarkozy sur le thème de l’atteinte à la dignité humaine en expulsant des Roms pourrait relever de l’humanisme s’il ne s’agissait pas du patron de l’église chrétienne. Patron porteur des mots tels que : Dieu est amour, le Seigneur est bon, le bon Dieu est miséricordieux, Jésus est le protecteur des faibles, etc.
 
Bien sûr en France la chasse aux sorcières est lancée pour causes d’élection présidentielle en 2012 et le vent médiatique que fait souffler Nicolas Sarkozy autour des thèmes sécuritaires et migratoires est totalement nauséabond et outrancier.
 
Cependant cela ne doit pas pour autant masquer l’attitude sectaire du représentant de Dieu sur la Terre, Joseph Ratzinger. Beaucoup auraient aimé que Benoit 16 tienne le même discours quand il s’est agi des Palestiniens chassés de leur territoire par la colonisation israélite, ou pire, que la Sainte chapelle tienne le même discours face au nazisme hitlérien qui a chassé définitivement de la surface du globe quelques 6 millions de juifs entre 1939 et 1945.
 
Quelle différence y a-t-il donc entre le Rom de Sarkozy, le Palestinien de Netanyahu et le Juif d’Hitler ?
 
Tout simplement Jésus ! Le fils du Dieu de la croyance de l’Evêque de Rome !
 
Le Rom est un chrétien et de surcroît catholique. Comme le Pape et le Juif Jésus.
 
La croyance chrétienne ferait-elle une distinction entre les enfants du Seigneur ? On croyait la haine du Juif terminée. Celle du disciple du Prophète endormie.
 
Le soutien planétaire qu’apporte l’église chrétienne à d’autres chrétiens, sans que leur vie soit vraiment menacée, paraît pragmatique mais dénote cependant la volonté politique de Rome de s’occuper d’abord de ses ouilles avant des ouailles des autres Dieux. N’y a-t-il pas pourtant qu’un seul Dieu comme le dit la Bible ? Le livre de chevet de Benoit 16. Son discours sectaire n’est-il pas en contradiction profonde avec les paroles des Evangiles ?
 
Les hommes ne sont-ils pas tous les fils de Dieu à côté de Jésus son autre fils ? Un Rom, comme un Musulman, comme un juif ne sont-ils pas chacun les fils du Dieu que prétend incarner le Pape, l’apôtre de Pierre ?
 
Y a-t-il chez le Pape le désir un peu "sarkosien" d’être devant les médias pour remotiver des troupes que le délaissent de plus en plus au profit d’autres courants ?
 
Ses anciennes déclarations sur le Sida, le préservatif, l’homosexualité, notamment, montrent que c’est effectivement l’une des grandes préoccupations de l’Eglise chrétienne que de tout faire pour conserver ses parts de marché dans un monde en pleine mutation cultuelle.
 
Aujourd’hui dans une planète avec 6 milliards d’individus, il y a environ 1 ou 1,5 milliards de chrétiens. Demain sur une planète peuplée de 8 ou 9 milliards d’âmes, la part de marché de la chrétienté risque fort de fondre au soleil.
 
Ainsi, comme pour respecter l’adage "qui n’avance pas recule" on comprend mieux le combat mené par les Papes successifs en général et Joseph Ratzinger en particulier. Joseph, est un politicien très avisé. Ne l’a-t-il pas démontré encore récemment lors du traitement des affaires de pédophilies et autres abus sexuels commis par nombre des pasteurs du Seigneur ?


24 réactions


  • Antoine 24 août 2010 10:41

    Vu que le PDG de l’ECR (Eglise Catholique Romaine) en est reduit a faire payer ses prestations, il n’est plus a un racolage pres.


    Meme si en apparence, son intervention peut paraitre bonne, je trouve que cette leçon « d’humanisme » particulierement déplacée de la part de ce personnage et de son entreprise.

    • Massaliote 24 août 2010 14:11

      Benoît XVI au Royaume Uni, le programme officiel les explications :

      « Les apparitions du Pape Benoît XVI seront désormais payantes. Du 16 au 19 septembre, le Pape sera en visite en Grande-Bretagne et va facturer ses apparitions publiques entre 12 et 30 euros le droit d’entrée. Il ne s’agit que d’une »simple contribution aux dépenses générales« a expliqué un porte-parole du Vatican. Des prestations seront assurées en contrepartie du paiement des billets. Susan Boyle chantera le 16 septembre à Glasgow et les fidèles qui auront régler (sic !) leur ticket recevront un kit comprenant un CD et un recueil de prières.

      Rappelons que lors du voyage en France, tous les accès étaient libres, mais l’Eglise en France avait très légitimement sollicité la participation financière des pélerins. Une démarche absolument normale, et qui n’avait d’autre raison de susciter la polémique que la mauvaise foi de certains !
      Les mêmes, d’ailleurs, exigent à cor et à cris »aucune subvention publique au voyage du pape« , et se plaignent ensuite que les catholiques doivent payer ! Il faudrait savoir.

      Le Père Lombardi explique en fait que les impératifs de sécurité très tâtillons (on veut bien convenir que dans une société aussi »ouverte« que celle britannique... ils ne sont pas superflus) échappent complètement au Vatican, et même à l’Eglise locale ».


  • Waldgänger 24 août 2010 10:44

    « sainte chapelle », c’est une blague ou quoi pour parler du Saint-Siège ? Et ce titre racoleur, ces propos simplistes avec ces comparaisons éculées, quel intérêt ?


  • jullien 24 août 2010 11:33

    @l’auteur
    La Sainte-Chapelle, c’est une église à Paris sur l’Ïle de la Cité. Pour la papauté de Rome, on parle du Saint-Siège.


  • Pyrathome pyralene 24 août 2010 11:38

    Tempête dans un bénitier....


  • K K 24 août 2010 12:02

    un point Godwin dès le titre.... 


    Article qui a la lecture se révèle sans intérêt.

  • Krokodilo Krokodilo 24 août 2010 13:12

    La modération est en vacances ? L’article est faiblard, mais en outre le titre n’aurait jamais dû passer tel quel, et je suis pourtant anti-clérical. Agora vox se suicide ou quoi ?


    • Massaliote 24 août 2010 13:40

      Non, je pense que c’est un vulgaire procédé de racolage qu’un titre aussi outrancier.
      L’auteur ne mérite même pas notre attention.


    • non666 non666 24 août 2010 13:49


      Les culs benis, qu’ils soient chrétiens, musulmans ou juifs sont les champions du militantisme pour que les autres agissent pour la tolerance et la compassion.
      Ils sont nettement moins performants quand il s’agit de LEUR propre tolerance....

      Ainsi, un pseudo catholique intégriste fait il l’apologie d’une pretendue obligation de tolerance envers les roms.
      Ferait il de meme si Sarkozy n’etait pas juif ?
      http://chabad-lubavitch-neuilly.blogspot.com/2007/11/president-avec-la-benediction-du-rabbi.html

      http://www.youtube.com/watch?v=jnvNDbj18_Q

      Ainsi les lobbyistes d’israel (Finkielkraut, Kouchner, Bruckner, BHL, Klarsfeld, Gluxsmann ...) militent ils tous pour le « devoir d’ingerence » pour obliger les Serbes a etre tolerant et hospitalier envers les musulmans bosniaques (comme les turcs etaient tolerants envers les chretiens .... ?).
      Mais ces memes lobbyistes ne voient pas pourquoi les nations unies enveraient des troupes en Palestine occupée (voir les déclaration de Kouchner...)

      Doit on evoquer les pleurnicheries des musulmans sur notre sol souhaitant Notre tolerance et la façon dont les chretiens sont traités en terre d’islam ?

      Vive les religions celtes !
      Au moins , en ces temps la , on ne faisait pas semblant.
      On brulait les ennemis dans des paniers d’osier et c’etait le bon temps...





    • Massaliote 24 août 2010 14:32

      Brûler ses ennemis dans un panier d’osier... C’est pas sympa de nous faire rêver. Je verrais bien un petit agité, le gros porc (le sous-homme) de la vidéo et... Il faudra beaucoup de paniers smiley Mais quelle fête ! smiley


  • fonzibrain fonzibrain 24 août 2010 13:25

    jésus ,’était pas juif


    Au sommet de la croix sur laquelle Jésus-Christ fut crucifié, on pouvait lire ces mots : Iesus Nazarenus rex Iudaeorum. Il s’agit là, vous le savez bien, de la langue maternelle de Ponce Pilate ; et j’ose espérer que personne ne mettra en question le fait que Ponce Pilate était capable de s’exprimer correctement dans sa langue maternelle. Or, tout latiniste vous dira que la traduction correcte du latin : Iesus Nazarenus rex Iudaeorum, donne : « Jésus le Nazarénien[2], chef souverain des Judéens ». Il n’y a pas le moindre désaccord sur ce sujet parmi tous les spécialistes.

    Pendant sa vie, ici sur Terre, Jésus ne fut jamais considéré par Ponce Pilate, ni même par les Judéens avec lesquels Il vivait, comme : « le Roi des Juifs ». L’inscription fixée à la croix sur laquelle Jésus a été crucifié, a été traduite incorrectement dans la langue anglaise ; et cette traduction erronée ne fit son apparition qu’au XVIIIe siècle. Il faut bien comprendre que c’est par esprit de dérision, que Ponce Pilate a donné l’ordre de rédiger une telle inscription : sur le point d’autoriser la crucifixion de notre Seigneur, Ponce Pilate voulut également se moquer de Lui[3]. Ponce Pilate savait pertinemment que Jésus-Christ avait été dénoncé, bafoué, puis renié par les Judéens qui, ensuite, ourdirent Sa crucifixion, ainsi que l’histoire le raconte.


    http://www.moissondeselus.com/Jesus-Christ_juif_ou_judeen.htm



    freedman était juif, il s’est converti au christianisme et nous dit bcp de chose très interessante


    nous sommes une civilisation helleno-chrétienne et non judéo chrétienne, le judaisme n’est en rien constitutif de la civilisation occidentale


    http://fonzibrain.wordpress.com/


    • verdan 24 août 2010 22:44

      Bonsoir Fonzibrain et tutti

      Petit hors sujet....

      Ne pas oublier qu’il a été crucifié, pour les« crimes » imputés à Jesus..

      .Si les juifs de cette époque avaient voulu le punir , ce n’est certainement pas sur une croix !

      Mais, comme cela se pratiquait déjà ...par la lapidation , comme la Loi Juive le stipule !!!
       Les juifs n’ont rien à voir avec la mort de : Jésus le Nazarénien[2], chef souverain des Judéens ...

      voilà , c’est tout , bonne soirée smiley


    • j-p. bédol 25 août 2010 08:34

      Jésus était juif est circonscis.


    • Massaliote 25 août 2010 11:05

      « Les juifs n’ont rien à voir avec la mort de : Jésus » Non, ce n’est pas le grand prêtre Caïphe qui l’a dénoncé comme fauteur de troubles ? Il n’était pas juif ce grand prêtre, comme ses partisans qui ont préféré libérer Barabas ? Alors les apôtres sont coupables de faux témoignages smiley


  • kiouty 24 août 2010 14:19

    Et l’article troll du jour est ici !

    Bravo pour cette distinction ! *clap clap clap*


  • agoratoc 24 août 2010 14:55

    moi comme je suis pas anti sarkozyste pavlovien j ai apprécié le fond de l article , je m etais dailleurs fais la meme reflexion sur agoTV mais mon message a été supprimé .
    par contre les sujets sur sarkozy = hitelr/petain /nazi etc ca peu de gens pour dire que c est du trollage..

    sacrés voxiens


  • Claude Hubert rony 24 août 2010 15:54

    @ l’auteur

    un texte pour rien, d’autres l’ont dit.
    Vous avez une mauvaise bile à évacuer ? des comptes à régler avec l’église catholique, peut-être. Vous n’avez même pas l’originalité de trouver une argumentation actuelle à vos attaques simplistes et mille fois répétées avant vous. C’est dommage, car vous révulsez mêmes les agnostiques...


  • titi 24 août 2010 15:56

    Bon je suis pas un fan de l’église catholique...

    Il n’empêche que la mise en cause de Pie XII a démarré avec la pièceLe Vicaire de Rolf Hochhuth. Ce dernier étant un révisionniste notoir. En gros il met en cause l’église et sa passivité face à un évènement, que plus tard il considerera comme n’ayant jamais existé.
    Ce monsieur n’est me semble pas très fiable. Or ce sont ses arguments qui sont repris depuis cetet époque.

    D’autre part on oublie un peu trop vitre l’encyclique Avec une brulante inquiétude.
    Dans cette encyclique Pie XII condamne fermement le nazisme.
    A un tel point que l’Humanité relaiera la parole du pape pour la circonstance.
    (Mais bon on sait que les communistes ont la mémoire sélective... cf Mme Lacroix)
    Notre auteur Agoravoxien fera donc bien de réviser un peu l’Histoire avant de faire des raccourcis facile.

    Une chose est sûr. Il est plus facile de s’opposé à Sarko en 2010 qu’à Hitler en 1940. Et pour cause, il n’y a pas de char francais sous les fenêtres du Vatican.
    Ca aide « à résister ».


  • olivier cabanel olivier cabanel 24 août 2010 22:11

    à l’auteur,
    vous devriez arrêter les boissons fortes,
    à mon avis, nous ne les supportez pas.
     smiley


  • Prosper Youplaboum 25 août 2010 00:30

    gosh... god win straight from the title... burp, double burp !!!


  • xray 25 août 2010 11:39


    Comme chacun le sait, la misère est le fondement de la société de l’argent ! 
    (Le malade, l’industrie première.) 


    Attention 
    Attention aux faux humanitaires,  « les humanitaires autorisés ». 
    Ils volent au secours des miséreux,  pleurent en prétendant défendre la cause des défavorisés. 

    Dans la réalité, ils sont au service du capital de la Dette publique (Pour la France, six fois le budget net de l’État). Ce qui n’est pas la même chose, même si le discours est identique

    L’hypocrisie religieuse 
    http://echo-athees.over-blog.com/ 

    L’EUROPE des CURÉS 
    http://mondehypocrite.midiblogs.com 



Réagir