mardi 8 juillet 2014 - par Clojea

La pilule sous la peau façon Bill Gates

Se dorer la pilule au soleil, Bill Gates n'en a cure. Financée par la fondation Bill & Mélinda Gates, une équipe de chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Techonology) vient de mettre au point une puce sous-cutanée que l'on pourra garder 16 ans en guise de contraception.

D'une taille de 20 mm, elle délivrera depuis son petit réservoir une dose quotidienne de 30mg de Lévonorgestrel, un progestatif utilisé dans les pilules dites "classiques". Ce sera pour 2018. Cet implant sera contrôlé grâce à une télécommande.

Bientôt sur votre buffet, vous pourrez installer un porte-télécommande pour y installer votre prestigieuse collection (TV, lecteur CD, lecteur DVD, portail du jardin, voiture, cafetière, porte de la niche du chien et bientôt la télécommande de la pilule pour madame et sous peu celle de la pilule pour monsieur). Il va falloir, comme les clés, trouver des enveloppes de toutes les couleurs pour les distinguer. En effet, se projeter le JT de TF1 sous la peau ne sera pas du meilleur effet. Et puis, si votre bambin s'amuse avec la télécommande, vous risquez de vous retrouvez avec double dose de produit sous la peau et là... Vous deviendrez une bête de foire. Mais je m'égare...

Je ne sais pas vous, mais vu le niveau d'éthique des trusts internationaux, il y a de quoi être dubitatif sur les intentions humanitaires émanant de ces derniers. Outre le fait que je reste prudent en matière d'implant sous-cutané, car on peut vous coller sous l'épiderme n'importe quoi - un mini GPS pour vous localiser, une puce avec vos coordonnées ou votre porte-monnaie, - je ne vois pas ce que cela peut apporte de plus à part un flicage permanent.

Dernier point concernant cette merveille technologique. 16 ans sous la peau à distiller un produit, je ne suis pas certain que cela offre toutes les garanties médicales nécessaires à moyens et longs termes. Je t'ai dans la peau, beau brun... Enfin une puce aux hormones avec la photo d'un beau mâle, qu'elle sensualité !

Blagues à part. La fondation Gates ouvre depuis quelques années des concours, avec un prix. De quoi doper la recherche. À première vue, c'est humanitaire.
Ce qui l'est moins est qu'il y a au moins deux raisons de créer une fondation philanthropique pour les milliardaires américains :

- Fiscalité très avantageuse accordée aux capitaux placés dans une fondation à caractère caritative

- Excellente image de marque pour le ou les fondateurs.

De plus, l'article 501c3 du code des impôts américain permet des exonérations importantes et depuis 1981, pactole : elles sont seulement tenues à un minimum de distribution égal à 5 % de leur dotation.

Pour la fondation Gates, c'est 2 milliards de $. Les 95 % des fonds restants sont gérés et investis par un cabinet propre à la fondation, "Cascade Investment. L.L.C" qui n'est pas tenu à divulguer quoi que ce soit de ses activités. Pratique. Pour vivre heureux vivons caché. Et selon une enquête du Los Angeles Time, 5 % de l'argent va aux causes soutenues par la fondation et le reste va... Je vous laisse deviner... Vous séchez ? Aller, je vous le dis : les 95 % restants sont investis principalement dans l'industrie pétrochimique et pharmaceutique.

Ah ! Ça devient plus clair.
Un peu d'histoire : à l'occasion du Forum économique mondial de Davos de 2000, la toute nouvelle fondation Bill & Melinda Gates dote de 750 millions de dollars, l'Alliance mondiale pour les vaccins et la VaccinationVaccine Fund. Le GAVI est une coalition d'organisations constituée pour lutter contre la stagnation des taux de vaccination dans les pays en développement.

Jusque-là, on peut se dire que c'est un bon but humanitaire. Mais déjà les associés du GAVI me mettent la puce (sous la peau ?) à l'oreille. Plusieurs gouvernements nationaux, le programme PATH pour les vaccins de l'enfance, la Fédération internationale de l'industrie du médicament (FIIM), des instituts de recherche et de santé publique, la Fondation Rockefeller, l'UNICEF, le Groupe de la Banque mondiale font également partie du GAVI.

On est rassuré. Les banksters internationaux, Rockfeller et les autres font partie du club et à sa tête la fondation Gates qui pousse et se focalise sur la fabrication de vaccins. Marché plus que juteux.

Je passe sur les méandres du consortium. À noter qu'en 2005, lors du G8, ils lancent un nouvel outil de financement, le IFFIm (facilité internationale de financement pour la vaccination). Je sais, on s'y perd. Mais je vous avais dit de mettre des glaçons au frigo avant de lire ce billet et de vous les mettre sur le front de temps en temps. Méthode ancienne, sans risques et sans royalties à verser aux trusts.

Je reprends. L'IFFIm émet un emprunt obligatoire sur le marché des capitaux internationaux dont le remboursement est assuré par les États participant à l'opération. Futé. Pas le Petit, le Grand...

Donc, l'IFFIm à permis de doubler les ressources financières pour les programmes de vaccination. Quand dites vous braves gens, vous qui voulez faire fructifier vos maigres économies en les plaçant sur un livret A (A comme arnaque) qui plafonne à 1,25 % d'intérêts ?
Innovation du G8 de 2005, la création de l'AMC. (Advanced Market Committments ou garantie de marché). Quelques glaçons de plus ? Par ce mécanisme, les industries pharmaceutiques obtiennent la garantie d'achat d'un nombre déterminé de vaccins fixé à l'avance par le GAVI. Le marché est assuré.

Vous commerçants, vous aimeriez bien avoir des produits vendus d'avance ? C'est vraiment le must. Toute ressemblance ne peut être que fortuite avec une certaine affaire Bachelot et le vaccin H1N1...

On peut me rétorquer que la vaccination des enfants du monde entier et surtout dans les pays pauvres sera un bien. Certes, mais ce n'est pas cela que je conteste. Je n'aime pas les méthodes employées qui sont en réalité des méthodes de voyous sous des façades altruistes.

Je passe sur la politique agressive de Gates qui au travers de sa multinationale informatique Microsoft a imposé au monde entier un système d'exploitation et des logiciels coûteux. Anecdote : En Afrique, il avait lancé "One laptop per child" qui visait à équiper les enfants scolarisés dans les pays émergeant, d'ordinateurs à prix réduit, soit 100$.
Jusque-là, tout va bien. Ses ordinateurs devaient être équipés de logiciels libres dont Linux, mais Microsoft a fait ajouter un peu plus tard une carte externe à ces ordinateurs pour pouvoir les faire fonctionner sous Windows.

Pffou... Encore des glaçons s'il vous plaît.

Un article de Jeremy Scahill dans the Nation le 15 septembre 2010 a attiré mon attention. L'article s'intitule : Blackwater's Black Ops (les opérations secrètes des Blackwater).

Cet article révèle que la plus grande armée de mercenaires du monde, la compagnie de services clandestins d'intelligence Blackwater (aujourd'hui appelée Xe, Services) a été vendue à la multinationale Monsanto. Blackwater a été rebaptisée en 2009, après que de nombreux rapports de débordements, dont des massacres de civils, en Irak l'aient rendue célèbre dans le monde. Elle reste le plus grand prestataire privé de « services de sécurité » du ministère des affaires étrangères américain à pratiquer le terrorisme d'État, offrant ainsi au gouvernement la possibilité de nier sa pratique.

Je vous renvoie à l'article de Jeremy * mais pour ceux qui aurait la flemme de lire son article et surtout pour ceux qui ont épuisé leur réserve de glaçons, voici un paragraphe assez révélateur :

... L'achat de 500.000 actions de Monsanto, pour plus de 23 millions de dollars, par la Fondation Bill et Melinda Gates, qui, avec cette action, a complètement jeté le masque de la « philanthropie. » Encore une association qui ne surprendra guère.
Il s'agit d'un mariage entre deux monopoles des plus cyniques de l'histoire de l'industrialisme : Bill Gates contrôle plus de 90 pour-cent de part du marché de l'informatique propriétaire et Monsanto environ 90 pour-cent du marché mondial des semences transgéniques et la majorité des semences commerciales du monde. Il n'existe aucun autre monopole aussi vaste de secteurs industriels. Leur l'existence même est une négation du fameux principe du capitalisme de « concurrence de marché. » Gates et Monsanto sont tous deux très agressifs dans la défense de leurs monopoles mal acquis.

Bien que Bill Gates puisse être tenté de dire que sa Fondation n'a aucun rapport avec son entreprise, tout prouve le contraire : la plupart de ses dons finissent par favoriser les investissements commerciaux du magnat. Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas vraiment des « dons, » puisque au lieu de payer des impôts à l'État, la Fondation investit ses bénéfices là où c'est favorable économiquement, y compris dans la propagande sur ses bonnes intentions présumées. Ses « dons » financent au contraire des projets aussi destructeurs que la géo-ingénierie ou le remplacement des médicaments de la communauté naturelle par des médicaments brevetés de haute technologie dans les régions les plus pauvres du monde. Quelle coïncidence ! L'ancien ministre [mexicain] à la Santé Julio Frenk et [l'ancien président du Mexique] Ernesto Zedillo sont des conseillers de la Fondation.

Comme Monsanto, Gates est aussi engagé dans une tentative de destruction de l'agriculture rurale dans le monde, principalement à travers " l'Alliance pour une révolution verte en Afrique " (AGRA). Il fait office de cheval de Troie dans le but de déposséder les agriculteurs pauvres africains de leurs semences traditionnelles, afin de les remplacer d'abord par des semences de leurs compagnies, et ensuite par des semences génétiquement modifiées. À cette fin, en 2006, la Fondation a embauché Robert Horsch, le directeur de Monsanto. Gates expose maintenant des bénéfices importants, directement revenus à leur source.

Blackwater, Monsanto et Gates sont les trois faces d'un même calcul, la machine de guerre contre la planète et la plupart des gens qui l'habitent : les paysans, les communautés autochtones, les gens qui veulent partager les informations et les connaissances ou tous ceux qui ne veulent pas être sous l'égide du profit et du pouvoir destructeur du capitalisme...

Vous en conviendrez que la pilule présentée par Bill Gates est dure à avaler. Décidément, la cupidité n'a pas de limite.

* : http://www.internationalnews.fr/article-blackwater-monsanto-et-bill-gates-les-machines-de-guerre-61473859.html

http://www.thenation.com/article/154739/blackwaters-black-ops

Genèse de Monsanto :
http://www.bancpublic.be/article.php?id=5553



46 réactions


    • Clojea Clojea 8 juillet 2014 15:15

      @ Actias : Rectification : Pas tous les humains. Il n’y a qu’un certain pourcentage de cinglés qui somme toute est assez élevé, mais ce n’est pas tous le monde.


    • Hermes Hermes 8 juillet 2014 18:19

      Bonjour,
      Avec Windows dans chaque puce, ça fera un tas de licences ! Attention aux virus et aux mises à jour de sécurité fouareuses .... smiley)
      L’Obama Care voulait déjà imposer une puce de suivi pour chacun... allez lire les annexes du projet.
      Bill quand à lui ne sait imaginer que des solutions « techniques » aux problèmes humains : OGM, puces incorporées... Normal vu son parcours. Et des solutions qui doivent rapporter beaucoup d’argent : normal vu la religion du dieu Argent qui est inscrite dans son conditionnement US.

      Mais les solutions aux problèmes de l’humanité ne sont pas techniques : la technologie de tous temps apporte au moins autant de nuisances visibles que de progrès visibles et identifiés. Le gros des nuisances (invisible au moment de la période de « gloire ») est identifié bien longtemps après la plupart du temps et dépasse de loin les bienfaits apportés à un instant T par une technologie destinée à la poubelle de l’histoire 10 ans après : quelles vont être les conséquence de l’effondrement de la biodiversité qui est pleine accélération ? Incalculables. Des milliards de puces électroniques en plus = combien de déchets de fabrication et d’écosystèmes détruits en plus ?

      Un des problèmes majeurs de notre époque est que le passage à l’age adulte de l"humanité est un lent procesus à peine ébouchéet que la technologie aujourd’hui le ralentit en infantilisant les gens.

      Bonne soirée quand même !

      PS : sans rire sur les bugs de scéurité, voyez avec les ampoules connectées en Wifi : elles ont un bug qui permet à un piraite habile de prendre le controle du réseau (voir les news du jour). Alors imaginez, les puces sous-cutanées ce que ça pourra donner ! ET les joies de la NSA en perspective....


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 juillet 2014 16:23

      Bonjour Actias,

      Malheureusement vous avez entièrement raison.

      Et voici, les preuves à l’appui, pour ceux qui vous ont couvert des notes négatives et un petit rappel à la réalité.

      Forêts en dangers : 13 millions d’hectares disparaissent chaque année

      Sur les 4 milliards d’hectares de forêts existantes, 13 millions disparaissent chaque année, pour 16 millions dans les années quatre-vingt-dix. Cette destruction touche particulièrement l’Amérique du Sud et l’Afrique, qui perdent respectivement 4 et 3,6 millions d’hectares de forêt chaque année.

      90% de la forêt à Madagascar à disparue.

      Au Brésil, la déforestation de l’Amazonie repart, après des années de ralentissement.

      Notre planète est déjà très largement surpeuplé ...
      En 1990 nous étions 5,279 milliards d’hommes sur cette petite planète bleu
      Aujourd’hui nous comptons 7,2 milliards d’hommes
      En 2050 nous serrons 9 milliards
      En 2075 nous serrons 12,5 milliards

      Ses chiffres sont plus que alarmantes et ses chiffres signifiant :

      a) une accélération dans l’épuisement des ressources (Pétrole, eau potable, Poissons (surpêche), bois, ... etc.
      La pêche industrielle menace l’écologie des océans

      b) une croissance de la pollution (mondiale) CO2, puis le Méthane libéré notamment par l’exploitation du gaz de Schiste ou par l’élevage croissante des bétails (Vaches en particulier).

      Le méthane possède un pouvoir de réchauffement 25 fois plus élevé par unité de poids que celui du dioxyde de carbone. Bien que sa concentration dans l’atmosphère soit très inférieure à celle du CO2, le méthane contribue à environ 25% de l’effet de serre global. L’agriculture contribue pour environ 50% à l’ensemble des émissions mondiales de méthane, les trois quarts étant couverts par les activités liées à la riziculture et l’élevage. source

      Puis comme la consommation de viande rouge augmente chaque jour dans le monde, ceci maintiens la poursuite des déboisements notamment de la forêt amazonienne pour laisser la place à des champs de Soja (100% monoculture) accompagne de l’épandage des pesticides .... c’est un cercle infernal et destructeur !!!

      c) En 2007 les émissions de CO2 sont deux fois plus importantes qu’en 1971

      L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé le 26 mai 2014 qu’en avril, pour la première fois, les concentrations mensuelles de CO2 dans l’atmosphère ont dépassé le seuil symbolique de 400 parties par million (ppm) dans tout l’hémisphère Nord ; dans l’hémisphère Sud, les concentrations sont de 393 à 396 ppm, du fait de la moindre densité de population et d’activité économique ; la moyenne mondiale à l’époque préindustrielle était de 278 ppm et la moyenne de 2012 de 393 ppm.

      Selon l’Agence internationale de l’énergie, les émissions de CO2 augmenteront de 130 % d’ici 2050

      d) Le CO2 (gaz carbonique) présent dans l’atmosphère est sans cesse échangé avec la biomasse (respiration et dégradation des végétaux) et avec l’océan (par solution du gaz dans l’eau). La biomasse contient à peu près 2 fois plus de CO2 que l’atmosphère et l’océan 50 fois plus ! A force d’absorber de plus en plus de CO2 les océans sur notre petite planète bleu sont en cour d’acidification !
      Enquête sur les conséquences de l’acidification des océans d’ici 2050

      e) 2012 : l’eau a été une préoccupation internationale
      Le rapport des Nations Unies sur les ressources en eau est rendu public. Il constate que l’augmentation rapide de la demande en eau douce, couplée au changement climatique prévisible, devrait raréfier l’eau douce disponible dans de nombreuses régions du monde.

      L’or bleu vaut-il plus cher que l’or noir ?
      Le patron de Total assure, dans un entretien aux Echos publié mercredi, qu’un litre d’eau vaut plus cher qu’un litre de pétrole.

      Aucune bonne nouvelle nous est parvenue ses dernières années (globalement parlent) ... toutes les voyants sont allumé en ROUGE, et rien ne change dans le sens positif (globalement parlent) ...

      Nous devons affronter un avenir extrémité conflictuel sur les plans,

      a) écologique,
      b) alimentaire (l’eau potable incluse), ... la spéculation boursière contribue à accentuer les prix des d’orées alimentaires et à accélérer la famine dans le monde. 18 000 enfants meurent de faim chaque jour, comment rester indifférent à ce problème au XXI siècle ? On pourrait comprendre ce chiffre si il n’y avait pas assez de ressources sur Terre, mais si autant d’enfants (et il y a aussi des adultes) ne parviennent pas à se nourrir, c’est en partie à cause du gaspillage alimentaire des pays développés.
      c) et géo-politique (guerres pour avoir accès aux ressources rarifiantes)

      La survie serra une guerre à mort ... enfin des guerres à mort, économiques et militaires et ses guerres sont déjà en cours ....


  • Spartacus Lequidam Spartacus 8 juillet 2014 15:17
    La Fondation de Bill Gates a sauvé plus de monde dans les pays pauvres sur terre par la vaccination que n’importe quel pays au monde. 

    Les OGM permettent de diminuer la quantité d’insecticides, de réaliser des économies d’eau, ce qui permet de faire des cultures même dans des milieux très arides. Les OGM sont un moyen de permettre l’éradication de la famine sur terre et cultiver des terres impropres à la culture classique.

    En fait l’auteur reproche que les fonds disponibles de cette fondation soient « placés » chez Mosanto 1er producteur d’OGM au monde, et a Bill Gates d’être riche. Qu’il y aurait conflit d’intérêt à la fois à être client et actionnaire.

    Le fait que la fondation soit son initiative, son argent, ne l’empêche pas de gérer celle ci dans ses intérêts. 

    Quand a rendre plus riche les plus pauvres même en s’enrichissant est il préjudiciable aux pauvres qui vont pouvoir tirer plus de revenus de leurs récoltes ? 

    Maintenant si vous devez gérer un consortium de camion et savez que vous allez acheter des milliers de camions Renault, qu’est ce qui vous empêche d’acheter avant des actions de ce constructeur avant ?

    La fondation va financer la production OGM dans 16 pays dont le Ghana, le Mali, le Mozambique et la Tanzanie pas très connus pour des production agricoles conséquentes. 
    Peut être faudra t-il mesurer l’élévation de production agricole dans ces pays et la croissance économique de l’ensemble de ses habitants ? 

    Peut être est il incompréhensible en France que recherche de l’argent n’est pas anti-social bien au contraire....

    • Clojea Clojea 8 juillet 2014 15:28

      @ Spartacus : Etonnante réaction. Peu m’importe que Gates soit riche, je ne suis pas comme Hollande, je ne déteste pas (soi disant) les riches. Je ne suis pas jaloux non plus. par contre, je n’aime pas l’humanitaire déguisé, je n’aime pas les milices privées et je n’aime pas l’hypocrisie.
      On peut se faire du blé sans jouer avec les gens, ni mettre en cause le bien être de la planète. Ne venez pas me dire que les OGMs sont bonnes pour la santé.
      On peut réaliser des cultures même dans des milieux très arides sans avoir recours aux OGMs. Le riz unique non nutritif imposé par Monsanto aux Indes a fait crever de faim encore plus la population.
      Je pense que votre analyse est partiale. Vous manquez d’objectivité.
      Concernant la vaccination faite par la fondation Gates, la même vaccination pourrait très bien avoir eu lieu autrement et par d’autres personnes. Juste le monopole Gates a fait en sorte de s’en mettre plein les poches sans vergogne.
      L’argent n’est pas anti social, c’est la manière de procéder qui l’est.


    • L'enfoiré L’enfoiré 8 juillet 2014 17:45

      Salut Sparta,

       Oui, sauveurs et payeurs. C’est top. En fait, oui et non.
       Quand on peut se permettre de sortir quelques millions voir milliards de dollars pour en épargner d’autres, tout est pour le mieux : la renommée est assurées et on attire les autres dans le milieu.
       Puisque tu éclates cela sur les OGM, je dirais que tu n’as pas tort non plus.
       Nos pays font le fine bouche devant ces organismes génétiquement modifiés.
       Malheureusement, il y a un hic dans l’affaire. Cela s’est appelé révolution verte en Inde. Monsanto s’est assuré de garder ses clients jusqu’à plus soif.
       Le fait d’être riche ne me donne ABSOLUMENT pas de boutons.
       Il faut des riches comme il faut des pauvres.
       Ceux qui payent souvent ce sont ceux qui sont au top de la cloche de Gauss, les classes moyennes. Les uns utilisent tous les moyens disponibles pour se garder en vie et les autres s’organisent avec des avocats pour ne pas trop perdre de leurs bénéfices.
       Tout le monde doit faire des bénéfices du « système » disponible.
       C’est une règle de survie de la nature et une invention de l’humanisme.
       La concurrence et la compétition sont les deux mamelles du commerce.
       L’argent comme tu dis, n’est pas anti-social.
       C’est un moyen, un bête outil de réalisation.
       Et comme toujours, cela profite à certains et emmerde les autres.
       « J’aime pas les gens heureux » chantait Eddy Mitchell. 
        

    • L'enfoiré L’enfoiré 8 juillet 2014 17:53

      Clojea,

       « je n’aime pas l’humanitaire déguisé, je n’aime pas les milices privées et je n’aime pas l’hypocrisie. On peut se faire du blé sans jouer avec les gens, ni mettre en cause le bien être de la planète. Ne venez pas me dire que les OGMs sont bonnes pour la santé.  »

      On peut se faire du blé sur tout. 
      Sache que ce que tu n’aimes pas, peut être aimé par d’autres et pas uniquement le pauvre comme Job (il avait un nom prédestiné celui-là smiley
      « Les OGM ne sont pas bonnes pour la santé ». 
      Bien sûr dans leur version de test. Aux States, ils doivent être cons de les accepter. Mais, oui.
      En fait, l’agronomie est une science relativement neuve. 40 ans, à peine une paille.
      Il faudrait (et je pense que c’est le cas) que les autorités publiques entrent dans le jeu.
      « Se nourrir autrement », un article dans lequel j’en parle et qui explique toutes les options possibles. 

    • Clojea Clojea 8 juillet 2014 21:28

      à L’enfoiré : c’est vrai que l’on peut se faire du blé sur tout, mais ce n’est pas pour cela qu’il faut le cautionner.


    • L'enfoiré L’enfoiré 9 juillet 2014 08:43

      « ce n’est pas pour cela qu’il faut le cautionner. »

      Je suis sûr que ceux qui répondent au critère du « gain sans peur ni reproches » vous remercieront pour cette belle parole.
      Le problème c’est que cautionner ou non, ils s’en foutent complètement.
      Ils vous donne du travail dans leur entreprise, ils font des dons pour la bonne cause, pour le reste....

    • Ruut Ruut 11 juillet 2014 12:10

      Les OGM sans le gène terminator n’ont rien de mauvais, mais ce gène lui est extrêmement dangereux et est présent sur tous les ogm actuels.

      Quand a cette pilule, pourquoi une télécommande ?
      Il se passe quoi en cas d’exposition a une IEM (Une impulsion électromagnétique (IEM)) ?


  • Claude Courty Claudec 8 juillet 2014 15:40
    Bill Gates, puisque c’est lui qui suscite la paranoïa aussi vive que stupide de l’auteur, pourrait tout autant exprimer sa compassion en distribuant son argent aux pauvres, à la manière de tous ceux qui tiennent tant à les voir proliférer en aggravant leur sort. Il faut savoir en effet que par simple effet de proportions, sur les 250 000 êtres humains supplémentaires qui déferlent chaque jour sur la planète, 70%, soit environ 175 000 vont rejoindre la base de notre pyramide sociale, où ils vont s’ajouter aux plus pauvres d’entre nous qui y logent déjà. Et nous serons bientôt plus de 10 milliards.
    Les profits de B.G. n’en souffriraient pas le moins du monde puisqu’une action humanitaire en valant une autre, il bénéficierait des mêmes avantages fiscaux.
    Mais peut-être a-t-il pensé, contrairement à l’auteur, que outre ses conséquences sur l’environnement, dont nous avons d’ores et déjà de larges aperçus, la multiplication sans frein de l’espèce humaine conduit inéluctablement à des désordres, à des catastrophes et à des réactions sociétales d’une ampleur et d’une violence sans précédents.
    La simple observation au quotidien de faits de plus en plus fréquents, dans lesquels interfèrent , économie, écologie, richesse, pauvreté et inégalités sociales, etc ; et auxquels préside la démographie, suffit à en convaincre quiconque n’est pas aveuglé par l’idéologie et le dogme.

    Pour approfondir cette réaction : http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com

    • Clojea Clojea 8 juillet 2014 15:51

      @ Claudec : Je ne pense pas être parano et rassurez vous je ne sombre pas dans l’ Anti-Gates borné. J’essaye juste de voir plus loin que ce que l’on nous sert comme soupe tous les jours. Pour l’instant la surpopulation est un mythe soigneusement entretenu afin qu’une poignée s’enrichisse au détriment d’une majorité. Cette planète peut subvenir aux besoins de beaucoup de gens et l’épuisement de ses richesses n’est pas pour demain. Mais, car il y a un mais, au lieu de donner les moyens de fertiliser correctement les régions qui ne le sont pas et de donner les moyens aux habitants de ces pays de cultiver correctement, on donne de l’argent à d’autres fins. Ce qui permet de rendre dépendants ces pays. Ne vous y trompez pas, l’humanitaire de Gates via Monsanto via Rockefeller est un leurre. Si vous pensez que les pays sont libres d’agir en dehors de cette clique, détrompez vous. Dernier exemple en date, le Brésil. 11 milliards de $ dépensé pour taper dans une balle, alors que plus de la moitié du pays crève de faim et est mal logé. Mais les intérêts financiers sont ailleurs... 

       


    • Claude Courty Claudec 8 juillet 2014 20:16

      Par Clojea (---.---.217.205) 8 juillet 15:51

      Vous devriez étudier sérieusement la question, plutôt que de vous laisser entraîner par vos fantasmes à croire et à raconter n’importe quoi. Je vous renouvelle, pour ce faire, mon invitation à visiter attentivement
      Vous y trouverez des chiffres et des schémas explicites ainsi qu’une bibliographie particulièrement édifiante. Je vous recommande spécialement :
      Compte à rebours de Alan Wiesel & La bombe « P » de Paul R. Ehrlich

    • Clojea Clojea 8 juillet 2014 21:35

      @ Claudec : Je ne crois pas me laisser aller au fantasme. Pour l’instant et encore pour quelques temps, cette planète peut nourrir tout le monde. Quand vous voyez tout le gâchis de nourriture des pays industriels, on ferait mieux d’enseigner aux gens à mieux consommer. Voyez les tonnes de bouffe jetées tous les jours.
      Quand on sera plus de 10 milliards d’individus, les techniques permettront d’aller ailleurs.


    • adeline 10 juillet 2014 19:34

      Exactement Clojea, décroitre sera suffisant pour quelques centaines d’années, envisager le pire comme claudius et des mesures eliminatoires est anti-evolutionniste


  • L'enfoiré L’enfoiré 8 juillet 2014 17:22

    La phrase qui irait bien dans ce cas est « L’enfer est pavé de bonnes intentions ».

    Les puces RFID sous la peau ne seraient jamais acceptées si elles n’avaient que des effets et des intentions négatives. En attendant, enlève-moi mes puces.....
     

  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 juillet 2014 19:23

    Bonjour Clojéa,
    dans la rubrique les trois mamelles de la finance, on ne peut pas faire mieux que votre article pour les dénombrer. Ainsi nous voilà renseignés sur le programme à venir du NOM, Bilderberg et autres oligarques sans qui nous ne serions rien ! d’ailleurs pour eux, nous ne sommes rien à 99% près...


    • Clojea Clojea 8 juillet 2014 21:36

      Salut Lisa : Exact. Nous sommes du menu fretin, de la chair à canon pour tous ces oligarques.


  • christophe nicolas christophe nicolas 8 juillet 2014 20:39

    C’est bizarre, la société caritative de Bill Gates est Gavi Alliance, or il se trouve qu’un des gars qui travaillait pour cette société s’est trouvé aménager sa société à 150 m de chez moi au mêmes dates, voici son pédigrée. Avouez qu’il a tout du parfait espion. Entre Genève et Washington, c’est parfait pour le Cern et le Fermilab afin de m’espionner en sciences.

    Ce n’est pas le seul, il y a aussi la société « petit pascal » qui a fait le même trajet et m’a suivi de Lyon 9 à Frans en octobre 2009. Il suffit de taper (« petit pascal » brayet) sur Google internet.

    Et puis je me suis rappelé qu’un informaticien de chez Legrand avait évoqué un copain travaillant pour une ONG...

    Donc, je résume, j’habitais Lyon 9, je pose les hypothèses d’une théorie scientifique dans les année 2000, je les précise dans les années 2005. Le Fermilab fait des expériences qu’il publie en juillet 2007. Je déménage à Frans (01480) en octobre 2009. Dans le même mois, la société « Petit Pascal » et Pierre Brayet suivent. En 2009, les expériences commencent au Cern. Dario Autiero, le chercheur Italien impliqué travaille à Villeurbanne. Un certain nombre de personne de ma société connaissent mes travaux et sont bien intégré dans le milieu Lyonnais de la recherche, notamment le fameux Michel Thomas, ex PDG de la société Legrand,gouverneur du Rotary, juge à la CCI de Lyon, Membre de la société d’économie politique et sociale de Lyon laquelle fait des conférences avec Bernard Bigot du CEA.

    Je résume, je résume...

    Je suis l’auteur de la théorie de l’intrication, seul, sans aucun blaireau. Tous ces gens cités plus haut, je les traite devant vous de CONNARD. Jean-Marie parle de fournée, moi je parle de PANIER DE CONNARDS et pas un ne va se plaindre car ils n’ont pas de couilles. LES CONNARDS ne se plaignent pas, ils s’enterrent.

    On m’a traité de pédophile, de partouzeur, d’homosexuel devant tous mes proches et celles que j’aime pour me mettre au fond du trou...

    JE VAIS ME VENGER DE CES PROSTITUEES....


  • Corinne Colas Corinne Colas 9 juillet 2014 00:12
    Le petit réservoir sous la peau du bras qui délivre sa dose quotidienne pendant au moins 3 ans, existe depuis longtemps. Il était facile d’allonger la durée. Cette histoire de puce, de télécommande etc. n’est pas anodine. Sous couvert de contraception, il y a une pression douce pour nous faire accepter en fait un concept dangereux aux applications plus larges.

    Revenons prosaïquement à la pilule !

    De toute façon, Gates est en retard d’une guerre dans sa volonté de tout nous faire avaler (ou injecter)... 

    En puce, en patch, en cachet, dans le bras, la bouche, le nez ou le vagin, les femmes éduquées n’en veulent pas de sa cochonnerie ! 

    On devrait s’inquiéter du veau ou du poulet aux hormones mais pas de ce que l’on administre aux femmes ? 


    Message aux filles : 
    préférez une méthode sûre et non dangereuse (non, je ne parle pas de l’abstinence) en optant pour un moniteur de fertilité. 

    A l’époque où l’on dépose des engins sur Mars, il est temps que les biotechnologies profitent à notre santé et à notre épanouissement. C’est cher au départ mais une seule fois contrairement au reste qui nous empoisonne ! 

    Et sans retombées nocives svp parce que puce ou pilule, on fait quand même pipi : 



    Passons à Monsanto qui est aussi à la ramasse. Empêtré dans ses complots et ses vieux schémas, la pieuvre en oublie de regarder le monde en marche...

    Et celui-ci n’a pas besoin d’elle car il est basé sur la gratuité et l’échange. 

    N’attendez rien d’en haut, soyez votre propre changement en lançant par ex les Incroyables Comestibles !

     
    « nourriture à partager pour tous »

    C’est parti de là :

    cela fait le tour de la planète... Et c’est même en France :



     smiley 

    • Corinne Colas Corinne Colas 9 juillet 2014 00:14

      « Empêtrée » (allez dodo !) 


    • Clojea Clojea 9 juillet 2014 08:45

      @ Corinne Colas : Merci de vos remarques judicieuses. J’ai apprécié grandement l’idée des Incroyables Comestibles. Je ne connaissais pas, et je trouve ça génial. Voilà qui répond, entre autres, au problème très entretenu de la surpopulation de la planète.


    • Claude Courty Claudec 9 juillet 2014 10:19
      Aux bisounours et autres optimistes aveugles.
      Développement durable ou responsable ?
      https://docs.google.com/document/d/1_Ck45CwJdgqxmX-OlcUkhMOnTXaHkZqnSMhIxbYvKXs/edit

    • Clojea Clojea 9 juillet 2014 10:42

      @ Claudec : Proposez quelque chose au lieu de rester dans des rails qui ne débouchent sur aucune solution. Et puis, arrêtez ce flip comme quoi on n’est trop nombreux et patati et patalà...C’est le leitmotiv des seigneurs de guerre pour justifier une extermination. Allez Claudec, on se détend...


    • L'enfoiré L’enfoiré 9 juillet 2014 10:55

      Corinne,

       Merci pour l’info. J’ai ajouté les liens à mon billet smiley

    • Claude Courty Claudec 9 juillet 2014 19:12

      Clojea (---.---.217.205) 9 juillet 10:42

      Confondre extermination et dénatalité, il faut le faire !
      Probablement est-ce parce que vous aimez les pauvres que vous n’êtes pas indigné de les voir proliférer et se reproduire davantage que les autres ?
      Mais ne confondez-vous pas pauvres et pauvreté ? Aider les premiers c’est combattre celle-ci et non le contraire. Or laisser la surpopulation aller sans frein, c’est précisément aggraver le sort des pauvres et de leur descendance, du seul fait de l’augmentation de leur proportion.
      Vous feriez bien d’étudier sérieusement la question plutôt que d’en rester à vos idées aussi sommaires que toutes faites.

    • Claude Courty Claudec 10 juillet 2014 06:52

      Rectification du précédent post :

      Au lieu de : ...  c’est précisément aggraver le sort des pauvres et de leur descendance, du seul fait de l’augmentation de leur proportion, lire :  ... c’est précisément aggraver le sort des pauvres et de leur descendance, du seul fait de leur augmentation proportionnelle.
      Mille excuses.

  • howahkan Hotah 9 juillet 2014 09:49

    juste pour dire, je suis tres tres tres moyen en informatique et je viens de réussir a installer Linux mint 7 en 5 minutes , si si, , après avoir réussi grâce aux geek d’internet a créer une clé live usb, qui non seulement m’a permis d’installer Linux sur un ordi libre de tout système, mais que je peux emporter avec moi pour utiliser sur n’importe quel ordi , ma clé me servant de disque dur provisoire avec donc mes propres données... qui ne vont pas interférer avec les donnés de l’ordinateur sur lequel je travaille....

    Bien sur ça demande un peu de patience, de réflexion, mais bon soit on va au mac do, soit chez fauchon !! et ceci sans parler de prix mais de qualité A à Z.


  • trobador 9 juillet 2014 13:00

    @clojea

    30 mg par jour sur 16 ans ça fait au bas mot 175 grammes le poids du contenu de la pilule.
    Vous êtes sûr de vous ?


  • soi même 9 juillet 2014 15:04

    A ce demander, si ce généreux donateur ne serait pas lui ?
    http://www.alterinfo.net/Sites-Sinistres-Les-Georgia-Guidestones_a52667.html


  • Clojea Clojea 9 juillet 2014 15:51

    @ soi même : très très intéressant. Je ne connaissais pas mais ça mérite d’être approfondi. Pourriez vous faire une synthèse et le publier sur AV ? Ce serait super. Merci d’avance


    • soi même 9 juillet 2014 20:07

      @ Clojea, j’ai des inimitiés coriaces sur av, aucune change de faire passer un article.


    • Hervé Hum Hervé Hum 11 juillet 2014 00:53

      J’ai lu l’article d’alterinfo.net, je pense que la conclusion, excellente, peut suffire, je la recopie ici

      En Conclusion
      Les Georgia Guidestones sont un manifeste moderne appelant (ou annonçant) à un changement radical dans la façon dont le monde est géré. Le monument est d’une grande importance pour la compréhension des forces qui façonnent secrètement le monde d’aujourd’hui et de demain. Il matérialise dans la pierre le lien crucial entre les sociétés secrètes, l’élite mondiale et le plan pour un Nouvel Ordre Mondial. La pression pour un gouvernement mondial, le contrôle de la population et l’écologie sont des questions qui sont aujourd’hui discutées quotidiennement dans l’actualité. Elles ne l’étaient pas en 1981, lorsque les Guidestones ont été érigées. Peut-on dire que des progrès considérables ont été accomplis ?
      Bon nombre des règles des Guidestones sont pertinentes pour la préservation de la Terre sur le long terme. Mais entre les mots idéalistes des auteurs des Guidestone et la manière concrète dont ces politiques seraient appliquées sur les masses – par des politiciens avides de pouvoir et de richesses – il y a un monde de différence. En lisant entre les lignes, les Guidestones exigent des masses la perte de nombreuses libertés personnelles et une soumission à un contrôle gouvernemental accru sur de nombreuses questions sociales… sans parler de l’élimination de 92,5% de la population… et probablement pas ceux de l ‘ »élite » . La notion d’une démocratie « par et pour le peuple », telle qu’envisagée par les pères fondateurs n’est-elle qu’une simple illusion, une solution temporaire jusqu’à l’introduction d’un gouvernement mondial socialiste ? Pourquoi les citoyens du monde ne sont-ils pas consulté pour question démocratique ? Je suppose que c’est plus facile pour les élites de fabriquer le consentement à travers les médias de masse. Mais peut-être que ça ne marchera pas sur tout le monde…


  • xmen-classe4 xmen-classe4 9 juillet 2014 17:38

    je regardais transcendance et bien c’est un peut comme l’article. il y a de la geo politique et puis rien.

    une femmes assemble des pièces comme dell et la machine est née. la machine est un faite de l’information


  • xmen-classe4 xmen-classe4 9 juillet 2014 17:39

    vous n’avez pas besoin de savoir comment ca marche du moment que vous achetez americains.


  • Hervé Hum Hervé Hum 11 juillet 2014 00:05

    Je me souviens quand Bill Gate à lancé sa fondation avec tous ses milliards et les gens de s’extasier. Je me souviens surtout que sans rien savoir de tout cela, j’avais déjà comme un doute. Puis surtout, je ne voyais pas comment un exploiteur et profiteur du système pouvait bien se transformer en clone de mère Théréza. Bien sûr, s’il avait inventé le logiciel libre, je l’aurai cru, mais corolaire à cela, il n’y aurait plus eut autant de milliard pour la fonation Bill et Mélinda Gate. Mais peut être aurait il alors pu doter sa fondation de milliards de membres associés... Et non de pauvres à déplumer !

    Le pire de tout ça, c’est qu’avec la méthode Coué, je parierai qu’il est persuadé de faire le bien aux autres en se faisant du bien à lui, surtout si c’est sa femme qui le dit !

    En tous les cas, merci de cette piqure de rappel !


  • Nowhere Man 14 juillet 2014 09:41

    Bilou est un margoulin de génie.

    Il n’a rien inventé, tout plus ou moins volé.
    - son DOS acheté une poignée de cerises puis fourgué à IBM qui n’a pas compris que le soft rapporterait infiniment plus que le hard ( les logiciels qui permettent à l’ordinateur de fonctionner plus que l’ordinateur).
    - Steve Jobs J’observe faillit étrangler de rage un de ses ingénieurs quand il le surprit un jour en train de deviser tranquillement avec Bilou l’informant sur le fonctionnement du futur Macintosh alors en pleine gestation dans le plus grand secret. Bilou avait alors ses entrées chez Apple.
    -Windows fut une daube absolue présente dans pratiquement tous les PC.
    -Bilou ne croyait pas en internet (pas franchement visionnaire sur le coup).
    Netscape dominait largement le marché, quand Microsoft sortit son internet Explorer tout pourri également.
    Bilou l’imposa dans tous les Pc sous Windows. Cela lui valut les foudres de l’administration américaine. Des menaces de démentellement de Microsoft furent même évoquées.
    Mais c’était sans compter sur Bush junior que Bilou arrosa copieusement pendant sa campagne électorale. Il en fut récompensé : les poursuite furent abandonnées.

    Bilou quitta la présidence de Microsoft pour se lancer dans le caritatif lucratif. Il est de nouveau sans rien branler l’homme le plus riche du monde.
    Pas le moindre doute que l’on tienne là un futur prix Nobel de la paix.


Réagir