mardi 10 septembre - par Tibet Libre

La police des frontières népalaise déporte six réfugiés tibétains en Chine

En remettant six réfigiés tibétains à la Chine le 5 septembre 2019, le Népal a violé une nouvelle fois l'accord passé avec le Haut Commissariat aux Réfugiés de l'ONU en 1989 quand le Népal cessa d’accorder aux Tibétains en transit le statut de réfugiés. Selon cet accord, ils étaient libres de passer par le territoire népalais pour demander l’asile politique en Inde. 

La police des frontières du Népal a arrêté le 5 septembre 2019 six réfugiés tibétains et les a remis à la police chinoise, selon Radio Free Asia

Un commerçant témoin de l'incident a déclaré que les Tibétains traversant la frontière à pied avaient été arrêtés à Legme, menottés et emmenés au poste de police de Simikot, siège du district administratif de Humla dans la zone de Karnali, au nord-ouest du pays. 

Les six Tibétains aux vêtements traditionnels et aux teintes rosées, en costume traditionnel, venaient du comté de Purang, dans la préfecture de Ngari. 



Le commerçant a déclaré que les réfugiés tibétains, menottés, pleuraient et suppliaient la police, les mains jointes, de ne pas les ramener en Chine, tandis que les Népalais locaux imploraient la police de les laisser partir.

Un Tibétain vivant à Katmandou a déclaré que les habitants népalais locaux avaient été priés de ne pas s'en approcher et qu'ils avaient été prévenus des conséquences désastreuses s'ils partageaient les informations sur cet incident. 

Les six hommes ont été remis aux gardes-frontières chinois le soir même. 

Le passage au Népal a été la principale voie empruntée par les réfugiés tibétains pour l'Inde jusqu'en 2008.

Depuis 2008, le Népal est devenu de plus en plus difficile pour les Tibétains fuyant le Tibet alors que le gouvernement de Katmandou renforçe les restrictions imposées à la communauté tibétaine pour répondre à la pression de la Chine, qui ne manque pas de s'offusquer. 

Au cours des dernières années, le Népal a devancé les exigeances de Pékin défendant sa "politique d'une seule Chine". 

Il y a actuellement environ 20 000 réfugiés tibétains au Népal, vivant principalement autour de Kathmandu et de Pokhra.

Les six Tibétains remis à la police chinoise risquent selon toute vraisemblance la prison où la torture est systématique pour les prisonniers tibétains. 



13 réactions


  • Clocel Clocel 10 septembre 10:50

    Merde ! Il reste encore des pays souverains capables de chier sur l’ONU ?

    Tout n’est peut-être pas perdu alors ?

    Une bonne nouvelle.


  • karibo karibo 10 septembre 11:20

    Bonjour .

    Je ne peux que déplorer le comportement complotiste des maoistes qui ont pris le pouvoir du Nepal .

    Le nepal , nouveau département chinois ? 


    • 86Pipo33 86Pipo33 10 septembre 11:45

      @karibo
      Nabsolument c’est un scandale...
      Rendez le Nepal à son propriétaire légitime =
      l’Empire britannique
      ou avant lui la Compagnie des Indes
      ou avant eux à la racaille feodalo religieuse esclavagiste tibétaine....
      .
      .....


  • Surya Surya 10 septembre 20:15

    Je lis les commentaires déposés sur cet article, et je suis atterrée : pas UN mot de compassion ou d’inquiétude pour ces six réfugiés trahis par le gouvernement népalais, et qui vont vraisemblablement être torturés, tués peut être. Le monde est en train de devenir de plus en plus inhumain.

    Au lieu de cela, les mêmes rengaines, les mêmes sarcasmes, les mêmes moqueries. 

    Juste parce qu’ils ont la malchance d’être tibétains. Et que tout le monde s’en fout, des Tibétains. Que n’ont-ils eu la chance d’être nés Palestiniens, les pauvres !


    • Cadoudal Cadoudal 10 septembre 20:52

      @Surya
      Un bon Tibétain est un Tibétain mort...

      Mort aux lépreux réfractaires à l’enrichissement culturel...


    • Ouallonsnous ? 10 septembre 23:36

      @Surya

      Les tibétains sont avant tout des chinois, alors pas de fakes news à la mode « Tibet libre » !


    • Surya Surya 11 septembre 08:14

      @Ouallonsnous ?

      Ah bon ? Alors dans ce cas je suis ravie d’apprendre que le gouvernement chinois torture et assassine ses propres citoyens...
      Faudrait-il alors (également) crier : « Chine libre » ?


    • phan 11 septembre 11:29

      @Surya
      L’article est écrit selon une nouvelle de Radio Free Asia

      RFA est mandaté pour diffuser en Chine, au Tibet, en Corée du Nord, au Vietnam, au Cambodge, au Laos et en Birmanie.
      RFA est une société privée à but non lucratif, financée par le Congrès américain par l’intermédiaire de l’Agency for Global Media des États-Unis et une agence gouvernementale fédérale indépendante qui supervise tous les médias internationaux civils américains.

      C’est bien de s’émouvoir sur le sort des six Tibétains. Etes vous inquiète sur le sort des victimes du Napalm, des faucheurs de marguerites, de l’Agent Orange en Corée du Nord, au Vietnam, au Cambodge et au Laos ?

      Attention Radio FA ment, Radio FA ment, RFA est dément !


    • Surya Surya 11 septembre 13:16

      @phan

      Très cher, je suis inquiète dès que les droits de l’homme sont menacés, d’une manière ou d’une autre, dans le monde.

      Mais je suis encore plus inquiète pour celles et ceux dont tout le monde se fout, sous prétexte que ceci ou sous prétexte que cela.

      En gros, selon vous, les Tibétains n’ont qu’à crever parce que Radio Free Asia, qui a donné une nouvelle concernant des réfugiés capturés et déportés, serait financée par le Congrès américain. Personnellement je vois pas le rapport, visiblement vous le voyez...

      C’est super, le monde dans lequel on vit désormais : on justifie la torture et potentiellement des meutres d’êtres humains pour des raisons politiques. 

      Bref, en gros, on nous demande de trouver ça normal. Ah oui, vous avez sans doute raison, en fait : vu que la radio est financée par le Congrès américain, en conséquence les six Tibétains n’ont qu’à crever. 

      Ayez plutôt le courage de vos opinions, comme l’a fait Cadoudal ci dessus (« Un bon Tibétain est un Tibétain mort... »), au lieu de vous planquer derrière des explications politiques polies (et fumeuses) et reconnaissez une bonne fois pour toutes que vous êtes favorable au meurtre de tous les Tibétains...

      Je vous souhaite une excellente journée... smiley


    • Cadoudal Cadoudal 11 septembre 13:23

      @Surya
      Ayez plutôt le courage de vos opinions, comme l’a fait Cadoudal ci dessus (« Un bon Tibétain est un Tibétain mort... »)

      Hé Ho, depuis que le Dalai Lama à pris sa carte à Génération Identitaire, je suis à fond pour les Tibétains...

      Mais visiblement,vous avez du mal avec l’humour fasciste...lol...

      Luis Rego la journée d’un fasciste

      https://www.dailymotion.com/video/xbgo53


    • phan 11 septembre 13:33

      @Surya
      Vous me faites un procès d’intention, je n’ai pas souhaité le meurtre de tous les Tibétains ! Championne des droits de l’homme, lancez vous pour la défense d’Abu Graïb et de Guantanamo. Je suis qu’ un humble gook (goy jaune), à bon entendeur !


    • Ouallonsnous ? 13 septembre 00:23

      @Surya

      Cela aussi, ce sont des fakes news, ceux qui torturaient et assassinaient leur nationaux sont les séides du dalaï lama qui ont étés « débarques » par la libération chinoise !!!!


    • Kapimo Kapimo 16 septembre 03:39

      @Surya

      Si vous ne comprenez pas que nous sommes aujourd’hui dans une guerre de communication-propagande, et qu’il est important de connaitre l’origine des informations pour déterminer s’il y a intention de manipuler et laquelle, il va falloir vous réveiller. La propagande consiste à focaliser l’info sur des drames humains ciblés, et à désigner des coupables. Le monde est (entre autres) un gigantesque drame humain, mais les organes de presse ne parleront que des drames qui permettent de désigner les coupables que les financeurs des médias cherchent à cibler. Et ça marche très bien....


Réagir