lundi 9 novembre 2020 - par Philippe Huysmans, Complotologue

La république des chats

En voilà un titre étrange, me direz-vous, mais rassurez-vous, je m’en vais vous l’expliquer de ce pas. Alors pour poser les bases, disons que pour l’instant, nous serions plutôt dans la république des moutons tremblottants, gardés non pas par de bons patous, mais par les loups eux-mêmes. Des moutons affligés d’une curieuse pathologie, le syndrome de Marvel1. Est-il besoin de préciser que c’est là une posture un peu puérile, que de penser qu’il y aura toujours un super-héros pour venir vous tirer d’embarras lorsque les circonstances vous auront mis en fâcheuse posture ? D’ailleurs, parle-t-on bien de circonstances, ou de gens décidément mal intentionnés ?

Tyrannie et muselière virtuelle

Il faut dire que tout, absolument tout est fait pour infantiliser le peuple et le rendre toujours plus dépendant de ses maîtres. Dans l’imaginaire collectif, on entretient l’idée qu’il suffirait de ne pas être d’accord, et de le faire savoir2. Les réseaux sociaux sont ainsi devenus l’exutoire numéro un de cette grogne populaire, suivis directement par les sacro-saintes pétitions en ligne et autres chaînes Youtube qui représentent plus ou moins l’apothéose de la vanité. À bien y regarder, même ces moyens bien inoffensifs pour le pouvoir sont aujourd’hui la cible de toutes les censures, tant celui-ci ne peut plus endurer la moindre contradiction.

On se retrouve donc dans une situation parfaitement asymétrique, l’immense majorité des masses croyant pouvoir changer les choses tout en restant dans le domaine purement virtuel, là où le pouvoir, extrêmement minoritaire, exerce la tyrannie uniquement dans le monde concret du réel. Vous opposez des mots, que personne ne lit, à des lois liberticides et aux abus de pouvoir quotidiens. On vous spolie jour après jour de vos droits constitutionnels, et vous ne trouvez qu’à vous en plaindre mollement sur Facebook. Ne serait-il pas temps d’envisager de renverser la vapeur ?

Souveraineté

Peut-être est-il temps que nous nous souvenions de notre nature humaine ? Nous sommes nés libres, et toute loi visant dans les faits à nous asservir est nulle par la vertu de ce droit naturel. Nous avons le droit et le devoir d’empêcher l’instauration de la tyrannie par tous les moyens proportionnés à la répression.

S’agissant de sociopathes qui n’ont pas hésité à édicter des décrets qui ont tué par milliers, je n’ai pas exactement l’impression qu’il suffira de descendre dans la rue pour exiger qu’il soit mis fin à ce coup d’État, et ceci marquerait probablement le point de départ d’une répression violente sans précédent dans l’histoire récente.

La république des chats

Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.

Anselme Bellegarrigue

Plutôt que la vision d’une république de moutons, si nous opposions à nos bons maîtres une république de chats ? C’est sympa, le chat, et plutôt affable bien qu’on se demande parfois s’il se soucie vraiment de ce qu’on peut bien lui raconter. Je n’ai pas connaissance que quiconque ait jamais pu les dresser à faire quoi que ce soit qu’ils n’auraient pas eu envie de faire, tout d’abord. À dire vrai, le chat est l’ennemi naturel du tyran, parce que tout simplement, il l’ignorera jusqu’au mépris.

En politique, et s’agissant d’une société humaine, on peut arriver précisément au même résultat par la désobéissance civile. Ne vous y trompez pas, c’est, avec raison, l’une des stratégies de nature à plonger les dirigeants dans des affres abyssales, parce qu’elle est prélude à l’effondrement, qu’elle est inexorable, et qu’il est presque impossible d’y opposer une répression violente.

Il est là votre super-héros, et le secret c’est de comprendre que le super-pouvoir n’existe que par la volonté du plus grand nombre à s’opposer à la tyrannie. Ce pouvoir, c’est celui de la solidarité humaine.

Notes

  1. Syndrome de Marvel [ironique] : état de dissonnance cognitive qui amène le sujet, dès qu’il se voit confronté à une situation angoissante et qui le dépasse, à espérer, puis à croire fermement en l’existence d’un sauveur hypothétique, sorte de super-héros dont la seule occupation serait de rétablir la justice sur cette terre. Exemples : Superman, Wonder Woman, Donald Trump ou le Spaghetti volant.
     
  2. C’est l’illusion du vote démocratique et du pouvoir de pétition.

 

 



97 réactions


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 9 novembre 2020 11:02

    Excellent, comme d’habitude, ça m’a rappelé cette vieille vidéo, illustration d’un discours de Tomas C. Douglas, un Canadien qui aurait voulu que les souris arrêtent de voter pour des chats.



  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 novembre 2020 11:03

    C’est plutôt ds la gorge que je l’ai en ce moment...surement à cause du masque ^^


  • Francis, agnotologue Francis 9 novembre 2020 11:08

    ’’Nous avons le droit et le devoir d’empêcher l’instauration de la tyrannie ... ’’

     -> Qui le souhaite ? Peu de gens, à en juger la bonne volonté dont ils font preuve pour se masquer.

     

    ’’ ... par tous les moyens proportionnés à la répression.’’

    -> je ne comprends pas.

     

     


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 11:18

      @Francis

      ... par tous les moyens proportionnés à la répression -> je ne comprends pas

      La phrase est claire comme de l’eau de roche.


    • Francis, agnotologue Francis 9 novembre 2020 15:37

      @Philippe Huysmans
       
       jamais vous ne concédez que votre écriture n’est pas parfaite ?


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 17:11

      @Francis

      jamais vous ne concédez que votre écriture n’est pas parfaite ?

      Oh ça ne me dérange pas du tout il y a belle lurette que j’ai intégré le fait que je suis juste humain, donc susceptible d’erreur, c’est juste qu’ici je ne vois pas où elle pourrait se trouver et note au passage que personne d’autre n’a rien trouvé à redire à cette phrase.

      Proportionné à la répression c’est : on descend dans la rue, on se fait nasser et éborgner, puis on passe à la désobéissance civile et le pouvoir prendra un malin plaisir à condamner durement les rebelles, et ainsi de suite, sans qu’il soit besoin de détailler trop les deux étapes qui suivent, ou alors faudrait être bouché à l’émeri smiley


    • alinea alinea 9 novembre 2020 18:07

      @Philippe Huysmans
      Comme pour le cas qui vous déchiiire, je serais plutôt d’accord avec Francis, je regarde de plus près :
      « Nous avons le droit et le devoir d’empêcher l’instauration de la tyrannie par tous les moyens proportionnés à la répression. »
      Je pense que les moyens sont plutôt proportionnés à nos capacités, nos forces, mais qu’en revanche ils trouveront toujours une répression à leur mesure. Je ne trouve pas la phrase inversée qui me conviendrait, mais je l’inverserais !


    • Francis, agnotologue Francis 9 novembre 2020 18:30

      @alinea
       
       ça fait plaisir de ne pas être seul.
       
      Si nous empêchons dans la limite de la répression, nous ne risquons pas d’empêcher grand chose.
       
      « Le roi ne lâche que quand le peuple arrache » Victor Hugo, « Notre Dame de Paris ».


  • njama njama 9 novembre 2020 11:15

    #NEXUS #Covid19 Origine du Sars-cov-2, brevet/scoop, actu 2e vague covid-19 & traitements. Alexandra Henrion-Claude

    début de la vidéo > 3’52 : »… l’originalité de placer ce gain de fonction de cette séquence qui peut être clivée par la furine, c-à-d en fait qui peut être reconnue par nos cellules, elle est mise au niveau de protéines membranaires [virales Si et S2], qu’est ce que cela veut dire, ça veut dire qu’elles sont à la membrane, ça veut dire, qu’est qu’on donne à cette « clé » reconnue par les cellules humaines, on lui donne la possibilité d’être accessible, donc c’est un peu comme si vous étiez devant une porte et que l’on vous met la « clé » près de la porte, et cette séquence a pour autre particularité, ce principe même de mettre une séquence clivable, qu’on peut couper par la furine au milieu de protéines membranaires virales n’est pas naturelle. Pourquoi, je le sais. C’est parce qu’elle a fait l’objet d’un brevet, c-à-d qu’en fait on ne brevète pas les choses qui sont naturelles. On brevète à partir du moment où il y a eu un peu d’ingénierie humaine, un peu de réflexion,et, le Brevet US 7,223,390 B2 rapporte très exactement ce concept d’apporter cette petite séquence au niveau de…
    (…) Cette séquence est idéalement située non seulement pour ouvrir la porte mais comme l’avait défini ce Brevet que j’ai pu retrouver… alors l’idée de porter la séquence que l’on clive à la furine dans une protéine membranaire virale est protégée par une Brevet, et applicable à différents virus, c’est véritablement un principe ! »
    (19’25) https://www.youtube.com/watch?v=3jhLNKXprDk

    Lien vers le brevet : US 7,223,390 B2 May 29, 2007
    INSERTION OF FURIN PROTEASE CLEAVAGE SITES IN MEMBRANE PROTEINS AND USES THEREOF
    https://patentimages.storage.googleapis.com/f9/34/81/515c1bd390d068/US722339 0.pdf

    « La question de l’origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement », article CNRS :
    https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-question-de-lorigine-du-sars-cov-2-se-pose-serieusement


  • troletbuse troletbuse 9 novembre 2020 11:19

    Tiens, les bidochons sont passés !

    Le chat n’a pas de maître contrairement au chien qui est un animal servile qui accepte tout de l’homme.

    La plupart des hommes sont de moutons -blancs bien sûr serviles avec les loups qui gouvernent.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 11:30

      @troletbuse

      Le chat peut avoir beaucoup d’affection pour nous, il n’en reste pas moins chat, et à ce titre, il est souverain. C’est d’ailleurs ce qui fait sa beauté et sa grâce (la photo d’accroche est éloquente).

      À une époque, l’homme était tout pareil. Parfois je m’amuse à regarder d’anciennes photos d’Amérindiens (chefs, épouses, enfants ou simples guerriers). Il y avait du chat en eux.

      Aujourd’hui je ne vois que des regards éteints ou fuyants, quand ils n’expriment pas l’agressivité. Des pleurnichards qui passent leur temps à geindre sur leur sort sans penser une seule minute à ce qu’ils pourraient bien faire eux pour que les choses changent. Avec une telle armée de larves, le poudré et sa tyrannie ont encore quelques beaux jours devant eux.


  • njama njama 9 novembre 2020 11:22

    Global Preparedness Monitoring Board

    Septembre 2019

    (page 10) Progress indicator(s) by September 2020
    ...
    ’The United Nations (including WHO) conducts at least two system-wide training and simulation exercises, including one for covering the deliberate release of a lethal respiratory pathogen.’

    https://apps.who.int/gpmb/assets/annual_report/GPMB_annualreport_2019.pdf

    la dissémination délibérée d’un pathogène respiratoire mortel !

    arme biologique ? eugénisme ?


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 9 novembre 2020 11:28

    Hello le canard, votre ami nono va être content lui qui a maintenant comme image celle d’un chaton dans un seau (pour remplacer la berrouette)

    bon ben miaou koi 

     smiley


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 11:34

      @Bendidon

      Hello le canard, votre ami nono va être content lui qui a maintenant comme image celle d’un chaton dans un seau (pour remplacer la berrouette)

      Moi j’avais plutôt dans l’idée qu’il avait déjà joui dans son calbutte à l’idée que mon article ne passerait pas. Ce sera une lessive pour rien.

      Pour le seau j’imagine que c’est la version poupousse du Trône de Fer du grand nono (qui, ne perdant jamais de vue le côté pratique des choses avait opté pour un trône à roulette).


    • troletbuse troletbuse 9 novembre 2020 11:36

      @Bendidon
      L’avatar de Nono, c’est une usurpation. Il aurait du mettre une cagne smiley


    • troletbuse troletbuse 9 novembre 2020 12:09

      @Bendidon
      Une cagne tenue en laisse par un bidochon


  • Adèle Coupechoux 9 novembre 2020 11:39

    @Philippe Huysmans

    Même si je n’aime pas emprunter les phrases des autres, je vous dédicace celle de Victor Hugo : 

    « Dieu a inventé le chat pour que l’homme ait un tigre à caresser [...] - »

    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 11:43

      @Adèle Coupechoux

      « Dieu a inventé le chat pour que l’homme ait un tigre à caresser [...] - »

      Hey, merci Adèle, je ne la connaissais pas, c’est tellement vrai smiley


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 9 novembre 2020 14:17

      @Adèle Coupechoux

      Moi j’aime bien le faux syllogisme de Ionesco :

      « Tous les chats sont mortels,

      Or Socrate est mortel,

      Donc Socrate est un chat. » 

      (Même si Ionesco a appelé son chat « Socrate », le syllogisme est quand même faux)


  • xana 9 novembre 2020 11:59

    Bonjour, vous tous. Merci pour l’article et pour l’espoir.

    Ici en Roumanie les tests ont fini par arriver et évidemment tout le monde est positif. Sinon ils n’auraient pas pu confiner.

    Je ne sais pas de quel test il s’agit, mais certainement de ceux qui décrètent que votre pizza est bourrée de virus.

    A part ça il n’y a pas de morts, évidemment. Mais la police passe au village pour verbaliser ceux qui ne porte pas de masque, même aux champs.

    Du coup je ne vais même plus au village. Les gens masqués me donnent envie de me tirer une balle dans la tête...


    • xana 9 novembre 2020 12:00

      @xana
      Heureusement il y a les bois, et comme ici ils n’ont pas encore de drones... je peux aller aux champignons.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 12:03

      @xana

      Du coup je ne vais même plus au village. Les gens masqués me donnent envie de me tirer une balle dans la tête...

      Saut Xana,

      Oui, on a beau regarder, aujourd’hui on n’est plus hors des griffes de la dictature nulle part, même pas au beau milieu de la pampa.


    • Jelena Jelena 9 novembre 2020 12:53

      @Philippe Huysmans >> on n’est plus hors des griffes de la dictature nulle part

      En Serbie, le masque dehors n’est que conseillé mais non obligatoire, ce qui fait que peu de personnes le portent... Et comme à ce jour, c’est l’un des pays ayant l’un des scores les plus faibles de l’Europe, cela démontre l’inutilité du masque en plein air.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 12:55

      @Jelena

      Ils en ont de la chance, les serbes ! Bon après, et si Biden gagne, attendez-vous à ce que les derniers récalcitrants s’alignent bien sur la doctrine totalitaire, doigt sur la couture du pantalon...


    • I.A. 9 novembre 2020 13:07

      @Jelena

      Bonjour

      Votre pays n’a pas l’un des scores les plus faibles, détrompez-vous.

      C’est bien mieux que ça, en réalité : votre pays compte moins de médecins pourris que les autres !

      (Bon, Huysmans risque d’avoir raison : Biden élu, des milliards seront offerts à ceux qui s’alignent sur la ligne commune. Avec représailles officieuses pour les récalcitrants...)


    • alinea alinea 9 novembre 2020 20:36

      @xana
      Là on se rejoint !! et je voudrais savoir quel gène, quelle caractéristique fait que certains souffrent de voir les gens masquer et ne supportent pas de se masquer eux-mêmes, et d’autres s’en foutent complétement !


    • jjwaDal jjwaDal 10 novembre 2020 20:15

      @xana
      Bienvenue au club. Ici depuis plus de deux mois tout le monde moins epsilon porte le masque partout. On ne sait pas s’il y a un lien avec la multiplication par 7 depuis deux mois du nombre de cas détectés mais ils peuvent toujours inventer que ce serait un facteur 10 si on ne l’avait pas fait. Aucune étude ne supportant l’idée d’un quelconque bénéfice à le porter en extérieur, on est donc bien dans le cadre d’un « sauve qui peut » de la part de gens ayant à la fois les nerfs fragiles et l’envie compréhensible de vouloir reporter sur les citoyens lambdas les conséquences de leurs boulettes en rafale.
      Vu qu’il est impossible que cette petite boucherie soit de leur faute, ça ne peut être que de la nôtre. Enfoirés...


  • McGurk McGurk 9 novembre 2020 12:49

    Nous avons le droit et le devoir d’empêcher l’instauration de la tyrannie par tous les moyens proportionnés à la répression.

    Déjà fait ! Suivant !

    et ceci marquerait probablement le point de départ d’une répression violente sans précédent dans l’histoire récente.

    La méthode marche très bien dans les pays de l’est.

    Il suffit de manifester par dizaines de milliers dans les principales villes de France et ce durant des mois. Sans les déclarer bien sûr, sinon ça ratera forcément...

    Mais la suite est plus difficile car, si on a pas de modèle véritablement démocratique à mettre en place pour se substituer aux modèles obsolètes et pourris qu’on a actuellement, tout recommencera.

    Ce pouvoir, c’est celui de la solidarité humaine.

    Non, c’est celui du citoyen à faire respecter ses droits et à veiller à l’équilibre plus que fragile de la démocratie. Pour l’instant, le citoyen français est un zombie qui reçoit des coups depuis des décennies sans se plaindre car anesthésié par la politique et la propagande d’Etat.

    En fait, il manque dans les pays démocratiques une instance (renouvelable le plus souvent possible) de surveillance citoyenne avec un pouvoir d’invalidation des politiques et de destitution en cas de manquements à la parole donnée/de faits graves.

    Sans contrôle de la politique, c’est la tyrannie qui s’installe progressivement. Sous notre coupe, les problèmes d’ordre démocratiques, politiques, sociaux et économiques trouveraient probablement à terme (quelques décennies) des solutions.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 12:52

      @McGurk

      Non, c’est celui du citoyen à faire respecter ses droits et à veiller à l’équilibre plus que fragile de la démocratie.

      C’est là qu’est l’os, le citoyen tout seul est une cible, une victime, pas un acteur de son émancipation.

      Sans solidarité, on est morts.


    • McGurk McGurk 9 novembre 2020 19:24

      @Philippe Huysmans

      C’est pour cette raison que je parle d’organe citoyen.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 19:25

      @McGurk

      C’est pour cette raison que je parle d’organe citoyen.

      Ah ok, c’est moi qui avait mal comprenu.  smiley


  • I.A. 9 novembre 2020 13:41

    Vous avez raison, résister, c’est d’abord :

    • porter continuellement le masque sous le nez
    • puis sous le menton
    • puis le garder à la main (avec l’excuse toute prête : « je m’apprêtais à le mettre après mon sandwich », ou « je sors tout juste de chez moi, je le mets maintenant ». Vous verrez, petit à petit, plus besoin de préparer des excuses...)

    Tout ça à la vue de tous, pour leur donner un peu plus de... courage, on va dire.

    Sinon, résister en vrai, ça risque de finir comme sous l’occupation... Ici, les force d’occupation sont les keufs sans cervelle, ceux qui obéiraient même à leur chien. Ce sont les plus dangereux.

    Il faut cependant savoir qu’ils ne sont pas tous cons-cons, les flics. D’ailleurs ceux-là devraient démissionner, ou se mettre en arrêt maladie (eh oui, dans nos pays, avant le confinement, nous avions l’arrêt-maladie ! Comme quoi on finit par oublier la civilisation d’avant les « chinoiseries »), ou faire une vraie grève du zèle.

    UNE VRAIE GREVE DU ZELE !!

    En plus des flics, ils nous mettent des militaires en armes patrouillant un peu partout... sous couvert d’attentats islamistes.

    Enfin, en plus des flics et des militaires, il y a les centaines de collabos qui vous fusillent du regard, vous qui bafouez le port du masque. Faites-leur un doigt, ça fait du bien. Et s’ils osent un « le masque, monsieur... !? », répondez-leur « dans votre cul, mon brave ! »

    La guerre est déclarée, nous sommes en plein dedans : les chiens, les chats, les ânes et les macaques, pour retrouver notre humanité perdue... C’est pas gagné !


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 13:45

      @I.A.

      Sinon, résister en vrai, ça risque de finir comme sous l’occupation

      Pas exactement. La différence c’est qu’on est occupés... par nos propres troupes, je les vois mal passer par les armes 20 personnes au hasard dans un village parce qu’un habitant (on ne sait qui) aurait procédé à un sabotage.

      Face à une guerre asymétrique ou à la désobéissance civile, ce pouvoir s’effondrerait comme un château de cartes très rapidement, il n’est solide que dans l’imaginaire, en réalité il est aussi fébrile que posé sur du sable.


  • eddofr eddofr 9 novembre 2020 14:38

    Joli texte, qui malheureusement oublie le « syndrome du larbin ».

    De mon expérience personnelle et de mes observation (très limitées) je dirais que ce syndrome touche entre 30 et 40% de la population, de manière pus ou moins aigue.

    En gros,

    Il y a des gens qui préfèrent admirer celui qui fait que de faire.

    Il y a des gens qui préfèrent rêver devant le destin de telle ou telle princesse.

    Il y a des gens qui vénèrent la Reine et sa descendance.

    Il y a des gens qui implorent qu’on les guide, qu’on leur dise ce qui est bien ou mal.

    Il y a des gens qui préfèrent servir un maître plutôt que d’être libre.

    Il y a des gens qui ont peur de la liberté car elle porte avec elle, la responsabilité et les affres du choix.

    Une vie d’esclave est tellement plus facile, ni choix, ni question, ni responsabilité et, la possibilité de reporter tout son affect sur le maître qu’on admire, qu’on aime, qu’on sert et pour lequel on est prêt à mourir.

    Notre monde me semble plein de ces esclaves consentants, parfaitement heureux de leur sort et pour qui l’enfer vous nous dévoilez avec effroi est en fait une bénédiction.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 novembre 2020 15:03

      @eddofr

      Quel mépris !


    • alinea alinea 9 novembre 2020 15:06

      @eddofr
      C’est intéressant, face à votre constat, de voir ce qui se passe dans les sociétés animales.
      Il y a une hiérarchie très stricte, évidement pas définitive ni héréditaire, mais remise en question régulièrement. Cette hiérarchie concerne une petite partie du troupeau, de la horde ou du clan : tous les autres sont « dominés » c’est à dire qu’ils vivent leur vie tranquille, sans se préoccuper ni de faire gaffe aux prédateurs ou rivaux, ni de savoir dans quelle direction aller pour trouver à bouffer.n Il n’a plus qu’à manger, boire, dormir et jouer. Certes en cas de disette, c’est lui qui mangera en dernier, mais toutes les générations ne rencontrent pas la disette.
      Le pied quoi !
      L’humain, en rendant héréditaire la dominance, a fini par rendre dominants des incapables, puis des pervers qui ont soumis les dominés.Parce que, être dominant dans le règne animal, ce n’est que vigilance, attention, force et protection, avec, c’est vrai, en contrepartie l’évidence de manger les premiers ( avec aucune envie d’accumuler pour en priver les autres, hein !)
      Retrouvons simplement notre animalité, et personnellement je serai ravie d’être une dominée !
      Aujourd’hui, les dominés sont les larbins complexés, les autres se battant comme des chiffonniers pour la moindre position jugée juchée !!


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 17:14

      @Aita Pea Pea

      Quel mépris !

      Mépris ou sens de l’observation ? Le fait est que pas mal d’humains sacrifieraient leur liberté pour un doux esclavage et c’est d’ailleurs exactement ce qu’ils font.

      Ceux qui refusent de brader leur souveraineté pour un plat de lentilles ne représentent qu’une infime minorité.

      Et si ce n’était pas vrai, la tête de choupinet et de ses sbires serait déjà enfichée sur les grilles du château, soyons clair.


    • Adèle Coupechoux 9 novembre 2020 18:13

      @eddofr

      Si cette vie d’esclaves qui leur convient, ils ne nous l’imposaient pas, cela ne serait pas dérangeant.
      Après tout chacun son trip, s’il kiffe.
      Mais c’est que nous en subissons les conséquences.
      Quand vous constatez la plus grande pauvreté en Angleterre, comme des familles entières dormant dans le métro londonien, et qu’une « poupée » couronnée et décorée comme un sapin de Noël provoque un tel engouement chez pratiquement toute une population...

      J’ai une anecdote avec une des ses semblables, Lady Diana.
      Je rentrais de congés, coupée des actualités.
      Une relation (nous avions alors en commun une connaissance qui s’appelait Diana) me téléphone et m’annonce « t’as su pour Diana ? »
      Moi : Non, quoi ?
      La relation : Ben enfin, elle a été tuée dans un accident de voiture !
      Moi : Mince, son mari et ses enfants étaient avec elle ?
      La relation : Ben non, elle était avec son amant !!!
      Moi : ......Tu parles bien de Diana qui travaille à..... ?
      La relation : Mais NON ! de Lady Diana !

      Véritablement soulagée, je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire, un véritable quiproquo !
      J’ai raccroché en lui disant " mais je m’en tape royalement, je ne la connais pas ta lady Diana, qu’est-ce que ça peut bien me foutre.. ???


    • foufouille foufouille 9 novembre 2020 18:35

      @Philippe Huysmans

      pauvre révolutionnaire virtuel grassouillet qui a tout eu dans le bec à la naissance.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 9 novembre 2020 18:52

      @eddofr

      Nul n’est plus esclave que celui qui pense malencontreusement être libre


    • eddofr eddofr 10 novembre 2020 15:14

      @Alta Pea Pea

      Quel mépris ?

      Je constate.


    • eddofr eddofr 10 novembre 2020 15:19

      @Florian LeBaroudeur

      Vous parlez ici d’esclavage « volontaire », de toutes ses servitudes que nous acceptons de notre plein gré.

      Car en vérité, seul un sot peut avoir l’outrecuidance de se comparer à un esclave enchainé et prétendre être moins libre que lui. 


    • arthes, Britney for ever arthes 10 novembre 2020 15:42

      @Aita Pea Pea

      Tiens, KDOhttps://youtu.be/_48gKagPaB0
      P’t’être tu l’as déja vue, c’est assez marrant, comme j’évoque souvent les « grands prêtres du covid » en parlant du conseil scientifique, ça prend forme.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 10 novembre 2020 16:12

      @arthes

      Juste excellent, je l’ai ajouté dans ma liste de vidéos en une de mon site web. On sent que le gars s’inspire du jeu de Dieudo, et il écrit bien ses textes.


    • jjwaDal jjwaDal 10 novembre 2020 20:28

      @eddofr
      Vous oubliez une chose qui est la possibilité de se réfugier derrière l’idée que puisque c’est la loi qui le dit, nulle lâcheté de notre part en laissant faire les pires imbécilités, voire les pire monstruosités.
      Si demain on imposait le port du nez rouge de clown et une plume d’autruche dans le cul pour « lutter contre la Covid », avec sanction à main armée des forces de l’ordre en cas de non conformité, la majorité de nos citoyens le feraient.
      Questionner la légitimité et la finalité d’une loi dans un Etat de droit est du domaine de l’impensable, même s’il s’agit du droit écrit par une minorité pour le bénéfice d’une minorité (suppression de l’ISF par ex). On comprend mieux pourquoi sous Vichy la majorité des français laissèrent nos compatriotes juifs partirent se faire bronzer en Allemagne. Ils avaient l’excuse de risquer leur vie en cas de refus des lois anti juives de Vichy. En 2020, la seule peur d’une amende suffit à museler les 3/4 des gens et à flanquer la trouille à la majorité des autres.


  • alinea alinea 9 novembre 2020 14:52

    Ça fait un bail que je pressens la désobéissance civique ou civile, comme notre seule force ; que je préconise la formation de réseaux de soutien, voire de survie, parce que, la désobéissance, c’est tout seul qu’on la commet. Il faut donc être en confiance avec le groupe physiquement absent !

    Sinon, je ne suis pas d’accord avec la république des chats ; c’est peut-être un peu long à expliquer mais en quelques mots :

    Les chats vivent leur vie, agréablement, nourris logés choyés par ceux qui les aiment ; ils sont capables de se retrouver à la rue et de chercher un autre logis, après moult souffrances parfois.Ils sont capables sans geindre de se débrouiller tout seuls.

    Mais replacer dans notre monde humain, cela voudrait dire qu’on accepterait de se mettre entre les mains, les bonnes mains, de maîtres « magnifiques », puis de risquer sans préavis la mise à pied, l’exil et l’abandon.

    Ce n’est pas parce que je ne me permettrais pas de le faire, qu’au contraire je récupère les « cas », que j’aimerais être un chat ; juste que cet abandon enfantin qui est tellement important pour nous acculer à la responsabilité est enfantin !

    ...


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 17:17

      @alinea

      Sinon, je ne suis pas d’accord avec la république des chats ; c’est peut-être un peu long à expliquer mais en quelques mots

      Je comprends, c’est juste que vous avez trop d’imagination, pour moi la comparaison au chat (par rapport aux chiens ou aux moutons) s’arrête au fait que le chat n’en fera qu’à sa tête.

      Il ne fait à aucun moment abandon de sa liberté ou de sa souveraineté en échange de croquettes et de caresses. smiley


    • alinea alinea 9 novembre 2020 20:44

      @Philippe Huysmans
      Ok, j’ai bien compris, et j’aime les chats !! Le problème du chien c’est que c’est un animal de meute, qu’il est donc « conditionné », comme l’humain, pour avoir certes des potes de jeu, mais un chef de meute qui lui permet de jouer.
      Quand on a un dominant comme ami chien, c’est un véritable pied : c’est l’égalité : ta force, vigilance et rapidité, pour me défendre, câlins dodo, chaleur plumard et croquettes en contre partie : don contre don !! et, quelle complicité.
      Quand on est un humain dominant, on aime bien les chiens dominés !! Pour les chevaux c’est un peu pareil !


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 20:53

      @alinea

      les chats son- ils plus sauvages que le lion ? ou que le chat sauvage d’iran(l’ancetre du domestique),lesw chats sauvages vivent en communauter dans les villes,en grece ,et j’ai même vu des anes sauvages en arizona qui squataient la ville grace aux touristes et que dire des humains.


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 20:57

      @Xenozoid

      et pour les canidés il y a les délinquants,les meme que chez les pachiderme et le renard qui n’est pas la meute


    • alinea alinea 9 novembre 2020 21:01

      J’allais te le dire Xeno : qui est le plus sauvage des deux ?
      N’importe quel animal sauvage viendra te renifler si tu te comportes, animalement !! si tu sors ton ego, il fuira ou t’attaquera !!
      mais les deux pattes ont du mal à comprendre !!
      Je ne sais pas si tu as déjà pris ce pied là :
      (310) L’extraordinaire photographe animalier Vincent Munier - YouTube


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 21:02

      @Xenozoid

      le coyote le chacal le fénec sont bien moins domestiqué que le chat domestiqué


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 21:05

      @alinea

      tres bon fotographe avec beaucoup de moyen


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 21:07

      @alinea

      resté humble, je reconait sa solitude


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 21:33

      @alinéa

      je me rapelle j’avais une foto d’un hibou de lui comme avatar...je le met


    • arthes, Britney for ever arthes 10 novembre 2020 15:39

      @Xenozoid
      De toutes manières, l’animal sauvage, ou pas, n’est pas libre, il obéit et est soumis à ses instincts.
      Les humains contrecarrent l’instinct (qui n’est pas sage) avec la raison, ce n’est pas une liberté non plus que d’être constamment obligés de se raisonner et que de lutter contre ses instincts.
      la lutte contre la chair et la raison en quelques sorte, c’est vieux comme le monde.


    • arthes, Britney for ever arthes 10 novembre 2020 15:40

      @arthes
      lutte entre la chair et la raison...


    • Xenozoid Xenozoid 11 novembre 2020 19:45

      @arthes

      tu sais arthes je ne parlais pas de « liberté » mais de la domestication qui engendre la domination avec complicité , consentement et coertion,il y a plein de choses qui sont vieilles comme le monde mais apparement il faut le redire (je lisais gengis khan il n’y a pas longtemps,le mec pouvait avoir de la graisse pour ses guerre en se faissant livrer par les villages qu’il allait prendre), et la c’est une autre affaire, moi je m’entend bien en genéral avec les animaux et je suis tres attentif a leur sensibilité et pertinance l’homme a un gros défaut ,il porte un masque,et il a un trou dans le ventre,j’aimerais que l’homme soit moins masqué (causette que j’avais eu ici avec alinéa bien avant le covid)...


  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 9 novembre 2020 15:23

    Les chats peuvent passer la journée à dormir et la suivante aussi et ainsi de suite. Même si l’animal est gracile, chasseur à ses heures, rebelle à l’enfermement, il n’hésite pas à ronronner aux premières caresses bien dirigées. Je crains que nous soyons déjà dans la République des chats. On nous fait ronronner à petits coups de subventions, de primes de Noël, de perspectives d’achats effrénés entre mi décembre et fin décembre. On nous endort par des promesses et les voix des mass media, véritables litières où notre libre arbitre s’étale et plonge dans un sommeil profond.

    De la sorte, nous pouvons apercevoir sur un écran télé, la dangereuse et vénéneuse Karine Lacombe s’exhiber avec un masque, qu’elle déclarait il y a peu inutile, et nous dire que dans un monde parfait, tout le monde devrait porter un masque partout et tout le temps.

    Le problème des chats est d’être assez impuissant face à la folie, la perversité, la médiocrité et la bêtise. Ce problème concerne en fait tous les membres du règne animal. Aujourd’hui, une classe dirigeante et une classe de plateaux télé exposent sa folie en toute impunité. La contester, la contrarier c’est être taxé immédiatement du qualificatif de complotiste, mot inventé par la CIA. Toute critique, tout désaccord, toute pensée contraire à la doxa est paralysée par le mot complotiste, arme des pouvoirs en place, pour figer toute expression de désaccord et pire, toute proposition de voir autrement. Aujourd’hui, nous devons nous battre contre la mauvaise foi, l’irrationalité, la folie, la perversité. Nous devons nous battre contre des comportements et des discours qui échappent à la plupart des raisons sauf cette raison difficilement attaquable, celle du fou, du possédé par le pouvoir et par l’argent. Cette raison qui est déraison. Le chat pourra sortir ses griffes mais très vite, il sera au mieux amadouer au pire, neutraliser.

    L’heure de la contestation massive approche, et c’est vrai, cette contestation doit suinter des écrans, s’échapper des mots et des concepts. Il va devenir urgent d’agir physiquement. Il devient urgent de cibler des modes d’action pour évacuer toutes formes de violences. Il est temps de cesser de ronronner, de sortir ses griffes et de montrer les dents. Où ? Quand ? Comment ? Cela reste à définir.


    • alinea alinea 9 novembre 2020 15:57

      @Régis DESMARAIS
      Il n’y a hélas pas que la classe dirigeante et les plateaux télé qui usent du qualificatif « complotiste » à la moindre contradiction ; mais une foultitude de gens, qui peut-être s’abrite sous ce parapluie, le pensant protecteur, qui n’a à première vue en tout cas aucun avantage à gober les discours absurdes débités à longueur de journée ! Quel genre de chats sont-ils ?
      Le chat aime régresser, en pétrissant un oreiller, ou votre cuisse, mais n’obéit à personne ( en ça je rejoins l’auteur de l’article, malgré mon commentaire qui, de fait, était plus pragmatique, plus réaliste !).
      Je pense que ce combat que nous devons mener, est la conséquence des flatteries portées aux peuples, depuis, quoi, cinquante ans, pour qu’ils deviennent consommateurs. Chacun s’est cru le roi qu’on lui disait qu’il était ! Aussi, il supporte mal la pauvreté, la subordination contrairement à nombre de peuples jadis ou naguère !
      À vouloir trop, on perd tout, mais nos dominants ont plus de fils à retordre que les dominants de naguère !!
      On espère la fin de tout ce bazar pour un nouveau démarrage mais comme ça s’est jamais fait, on se trouve gros jean comme devant ! les perdants d’un système mais avec un cerveau qui comprend... !


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 17:21

      @Régis DESMARAIS

      Rebonjour Régis,

      Je crois que vous aussi avez trop pris au premier degré la comparaison au chat qui s’arrête au fait que jamais, au grand jamais, le chat ne fera abandon de sa souveraineté et de sa liberté.

      Dans son esprit, c’est lui qui nous « gratifie » de son auguste présence et nous donne la possibilité de le grattouiller, ce que lui prend plus ou moins pour de l’adoration idolâtre.

      Si nous étions en république des chats, il y a longtemps qu’on aurait bouffé Choupinet et ses acolytes.

      Pour le reste, notamment l’urgence d’une action dans le concret, je suis évidemment d’accord, c’était un peu l’idée de l’article, dans le fond.

      Les manifs j’y crois pas on va se faire péter la gueule, big time.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 17:24

      @alinea

      Il est intéressant de noter que le chat n’est porté à la régression qu’en présence de l’homme, et que dans la nature seuls les chatons ronronnent, et seulement pour signaler leur présence à leur mère sans alerter les prédateurs.

      Je crois que c’est parce que nos « bons maîtres » ont compris qu’ils ne pourront pas pallier l’effondrement qu’ils ont opté pour la dictature et garder le contrôle (et accessoirement leur tête sur les épaules).


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 9 novembre 2020 18:30

      @Philippe Huysmans
      Il est agréable d’aborder votre article au 1er degré tant il est superbement bien écrit. Je reste optimiste pour l’avenir mais je vois bien que cet optimisme nécessite désormais de l’action. Karine Lacombe, ou plutôt l’agent d’influence Lacombe dicte au ministre français de la santé ce qu’il faut faire et dire depuis le début de la crise. Elle vient de lancer la nouvelle directive : port du masque partout et tout le temps. Cette obligation, sans aucun fondement scientifique va nous tomber dessus, prélude aux prochaines déclarations de l’agent d’influence sur le vaccin obligatoire. On y va. Nous dévalons la pente de l’horreur et de la destruction de nos libertés. 


    • alinea alinea 9 novembre 2020 23:14

      @Philippe Huysmans
      On dit que le chat ne miaule que pour l’humain ; il nous parle, il s’exprime très bien et arrive toujours à se faire comprendre ; en revanche il ne fait aucun effort pour nous comprendre... comme les mecs !


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 23:21

      @alinea

      comme les mecs

      Oh, la peste !  smiley

      Moi je crois au contraire qu’ils nous comprennent très, très bien. Ils sont plus futés que les chiens et ressentent très fort les émotions humaines.

      Et ce qu’ils aiment plus que tout c’est quand nous, on les comprend.

      C’est difficile à exprimer mais je trouve qu’un foyer où vit un chat est tout de suite plus habité, et il est une sorte de ciment, de force tranquille, imperturbable au temps qui passe.

      Bref, vous l’aurez compris, je les adore.


    • reptile LA MANDALE OU RIEN 9 novembre 2020 23:22

      @alinea

      en revanche il ne fait aucun effort pour nous comprendre... comme les mecs !

      Mais bien sur alinea lol , aucun sexisme quand une nana dit ca ...

      mais si nous on ose repliquer que « vous prenez vos desir pour des realité en pensant faire un effort et reussir a nous comprendre »...

      la je suis bon pour un proces et une manif de femen en bas de chez moi ...

      pas grave je sortirais les jumelle et du popcorn smiley



    • reptile LA MANDALE OU RIEN 9 novembre 2020 23:57

      @Philippe Huysmans

      Tient j’ ais une blague pour toi , 

      c’ est mamie alinea qui trouve dans son grenier une lampe contenant un djinn...
      le djinn lui dit , tu as drois a 3 voeux ...

      <alinea > en premier je veut une tres tres grande maison , le genie claque des doigt 
      vlan un veritable chateau
      <alinea> en deuxieme je veut de la deco rose bobon partout ...le genie claque des doigt et le chateau ressemble a un chateau de princesse 
      <alinea > en troisieme je veut que mon adorable chat devienne un prince charmant , le genie clac des doigt et un superbe jeune homme apparait ...

      Le genie se sauve , la lampe disparais ...

      Et c’ est alors que le chat charmant prononce ses premier mots :
      <<< la c’ est toi qui va regretter de m’ avoir fait coupé ....>>>

      promis je sort smiley je la ferais plus celle la smiley


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 23:59

      @LA MANDALE OU RIEN

      promis je sort je la ferais plus celle la

      C’est moi où t’es d’humeur massacrante ce soir ? 

      En tout cas, file dans ta chambre !  smiley

      Ceci dit la blague est pas mal.


    • reptile LA MANDALE OU RIEN 10 novembre 2020 00:25

      @Philippe Huysmans

      Alinea a beaucoup d’ humour , ca devrais pas trop mal se passer pour moi ...
      si je court vite lol

      Mais non je suis plutot de bonne humeur , Je profite juste de mon attestation de CONfineMENT pour promener mon troll smiley

      A+


    • alinea alinea 10 novembre 2020 11:53

      @LA MANDALE OU RIEN
      J’ai péché !! ceux qui me connaissent savent que c’est du deuxième degré !


  • Adèle Coupechoux 9 novembre 2020 17:53

    La désobéissance est un bon début pour manifester notre totale désaccord.

    Puisqu’il est écrit dans les media que nous approuvons majoritairement ces mesures grâce aux menaces qui nous sont faites et nous contraignent dans la plupart des cas à obéir. 

    Et puis, comme ceux qui nous répètent inlassablement leurs mantras débiles, leur opposer comme résistance leurs incohérences...sans trop s’énerver mais avec assiduité :

    Le remdesivir ? Tellement efficace !

    https://www.afrik.com/le-remdesivir-l-industrie-pharmaceutique-et-la-crise-du-covid

    Le Lancet ? Tellement éthique !

    Les publications ? Trop nombreuses pour de véritables contrôles !

    Le COVID ? Et les autres pathologies et les préconisations de l’OMS, on s’en fout !

    Je me dis que ça peut avoir de l’effet tout comme leurs mantras...


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 10 novembre 2020 00:02

      @Adèle Coupechoux

      Faut pas se décourager, Adèle. C’est la clé.

      Nous sommes la preuve vivante que tous les gens ne sont pas endormis, et je me souviens, moi que toujours les grands changements sont le fait d’un tout petit nombre de personnes déterminées.

      J’ai pas envie de laisser une planète/société pourrie à mes enfants. Je préfère crever.


  • xana 9 novembre 2020 19:04

    Effectivement il ne faut pas prendre au premier degré la comparaison de Philippe avec la « république des chats ».

    Les chats sont des tueurs solitaires depuis des millions d’années, alors que nous-mêmes sommes depuis la même époque des cueilleurs de fruits (ou mangeurs de charognes), vivant dans des groupes bruyants, et incapables de survivre longtemps hors de ce groupe. Nos mentalités sont complètement différentes.

    Nos ancêtres du néolithique ont accepté les chats parce qu’ils mangeaient les souris et protégeaient (involontairement) leurs réserves. Les chats, eux, ont trouvé l’arrangement avantageux, mais leur façon de voir le monde n’a pas changé pour autant.

    Les chats détestent habituellement les chiens, animaux puissants, chassant en bande, dangereux et bruyants ; pourtant il arrive que des chats s’habituent à certains chiens au point de ne plus les craindre et de vivre en leur compagnie et dormir entre leurs pattes. Mais ce sont des amitiés particulières et exceptionnelles, comme celle d’un chat avec un humain. Et surtout cela ne signifie jamais que l’un ou l’autre ait renoncé à son comportement naturel.

    Pour nous, le « syndrome du larbin » correspond à une réalité amère : Dans un groupe de singes (comme notre société) seuls quelques heureux élus peuvent se permettre de briguer la place des « alphas ». La plupart, qu’ils soient mâles ou femelles, ont compris très tôt que la soumission pouvait être préférable à une lutte perpétuelle, et s’en satisfont sans remord. Le « syndrome du larbin » est juste une stratégie pour se faire bien voir de dominant, recevoir moins de coups et peut-être manger un peu mieux. Pour le dominant, les larbins forment une cour servile et lui économisent même de taper en personne sur les éventuels concurrents.

    Ce système existe chez les chimpanzés, il est donc normal chez les hommes. Par contre il est inconnu des félins...


    • foufouille foufouille 9 novembre 2020 19:13

      @xana

      j’ai eu jusqu’à 12 chats avec un mâle alpha et ils chassaient en groupe si le rat était trop gros.


  • reptile LA MANDALE OU RIEN 9 novembre 2020 19:13

    Salut phillipe , 

    Ton article a beaucoup plus a la TEAM , 

    faudrais que tu en lache un de temps en temps qu’ on s’ amuse un peut smiley

    c’ est sympa ces petite bete ... <MDR>


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 19:54

      @LA MANDALE OU RIEN

      faudrais que tu en lache un de temps en temps qu’ on s’ amuse un peut, c’ est sympa ces petite bete

      Bah rythme de croisière pépère, j’étais en train de bosser sur un truc sympa, une revue de presse en RSS des principaux sites alternatifs (ouvert à tous).

      https://feeds.levilainpetitcanard.be

      Ca permet de faire une revue de presse en quelques minutes, afin d’avoir plus de temps pour savourer son café ou promener le chat.

      T’en pense quoi ?


    • reptile LA MANDALE OU RIEN 9 novembre 2020 22:48

      @Philippe Huysmans

      Ya beaucoup de site que je connais bien , 
      profession gendarme , les moutons enragés ...

      Mais tu sait si 911nwo , ou les chronqie de rorschach ont été obligé de se planquer un peut plus ce n’ est pas pour rien .

      Le rss est un moyen rapide , de diffuser un peut tant que c’ est permis ;
      Mais le data center creer a coté du seedvault a svalbard devrai te metre la puce a l’ oreille sur le fait que l’ internet libre va disparaitre remplecer parcelui des objet et des body-hacking connecté .

      eau , nourriture , communication , education , abris , il vont tout detruire au pretexte de l’ écologie ... c’ est bien ca qui me fait rire quand la TEAM bobo se fout de notre complotisme smiley ... il sont vraiment naif ...

       


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 22:54

      @LA MANDALE OU RIEN

      l’ internet libre va disparaitre remplecer parcelui des objet et des body-hacking connecté

      Oui ça, il y a un bout de temps que je l’annonce, et tout le monde fait comme si ça n’allait jamais arriver. Les mêmes cons qui se sont fait déglinguer leur chaînes youtube, leur compte facebook, leur compte twitter et parfois même VK. Des champions.

      Dans un premier temps on pourra se planquer derrière TOR. Ensuite faudra passer à des tactiques un peu plus subtiles.

      Et d’ici là, autant faire partager de bons outils.


    • reptile LA MANDALE OU RIEN 9 novembre 2020 23:05

      @Philippe Huysmans

      Personne ne me croyais en 94 quand je predisait le wifi , le cpl , le teleguidage d’ une vois descendante par satelite , et meme la fibre ...
      Pas plus que l’ on ne m’ as crut quand j’ ais annoncer que redhat allais batre tout les record d’ entré en bourse ..

      Ici il vont tout etre tres surprit quand on va leur metre une puce dans la tete et les ranger dans de grande etable .... 

      il pouvait se moquer des implant « extra terrestre » ou des mutilation de betail ....
      les premier test d’ implant radio date de 1946 un ans avant roswell smiley


    • simplesanstete 10 novembre 2020 11:13

      @Philippe Huysmans
      les pigeons voyageurs& les pigeonniers, l’un des privilèges abolit par la nuit du 4 août......ou avoir des amis du réel/rationnel...mein kampf quotidien, ils sont rares devant tant de fantaisies, ready made par l"or dur prolétarienne, toujours innocente & innocentée par la gôche, ah le co vide est bien réalisé maintenant, les fantômes les nommait, Anders, le spectacle de la société anonyme & remplis d’écrans !


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 10 novembre 2020 11:44

      @simplesanstete

      Pure curiosité, c’est quoi ton ancien avatar (si t’as pas envie de le dire ici tu peux envoyer ça sur mon form de contact) ?

      Bulgarie... Oui j’ai un visiteur de mon site qui venait de là  smiley Mais je croyais que c’était mon gamin qui faisait jeu-jeu avec son VPS (hébergé en Bulgarie).


  • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 21:18

    pour ceux qui ont des chats, ne les nourrisez pas avec des croquettes, le chat est un animal du désert, il ne tirera du liquide que de ses proies, c’est d’ailleur pour cela que les chats domestique on des problemes de reins


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 21:21

      @Xenozoid

      On peut les habituer à boire de l’eau, il faut juste qu’elle soit toujours fraiche, et à distance de la gamelle de nourriture.

      Le mien mange des croquettes (de qualité) mais aussi des restes de nourriture qu’on lui file après le repas (il mange de tout, littéralement). Hier il a ainsi mangé un reste de spaghetti bolognaise (sauce maison).  smiley


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 21:26

      @Philippe Huysmans

      meme un chat obese a plus de reflex que son maitre


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 21:28

      @Xenozoid

      Il n’est pas obèse du tout, mais c’est loin d’être un alpha, plutôt un pleurnichon professionnel, mais très attachant.


    • Xenozoid Xenozoid 9 novembre 2020 21:30

      @Philippe Huysmans
      \
      il te ramene des proies aussi ?


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 novembre 2020 21:33

      @Xenozoid

      il te ramene des proies aussi ?

      Rien du tout, peau de zob. C’est pas un chasseur, ou alors faudrait vraiment que les souris courent pas trop vite, eh.

      C’est un mélange chartreux/british, tout gris avec les yeux d’or. Mais manifestement pas un modèle de sport ou de combat.

      Son grand père par contre était un alpha : une terreur, celui-là. Et adorable avec nous. Par contre il n’avait pas peur d’un clebs trois fois plus gros que lui.


    • arthes, Britney for ever arthes 10 novembre 2020 16:03

      @Philippe Huysmans

      Les chats alphas, le problème c’est lorsqu’ils viennent perturber le chat pas alpha du voisin....Bouffer dans sa gamelle, lui fiche des branlées et pisser partout.

      Le chat alpha n’aime pas le 12.

      Remarque : C’est comme le paon, on avait quand même tenté de l’apprivoiser, de lui donner sa chance quoi...


  • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2020 10:09

    République des chat pardeurs ça je veut bien le croire .....


  • simplesanstete 10 novembre 2020 10:55

    La nuit tous les chats sont ...plats. Un routier.


Réagir