samedi 1er août 2015 - par Dan

La Russophobie américaine : une idée qui dure depuis 1917

"Demandez le programme !"

Nos amis américains en remettent une couche sur des sanctions contre la Russie.
Avec l'oncle Sam, "les sanctions" à travers le monde c'est de la haute spécialité, c'est l'arme fatale.
 
Pensez donc au bas mot (et je fais le plus court possible) :
-Après 50 ans de blocus sur Cuba -privé de tout- 
-après 35 ans de blocus occidental sur l'Iran, 
-après la Corée du Nord mise au ban des nations, privée de commerce depuis 1950, 
-après l'Irak pendant 10 ans, 
-après le Venezuela qui avait osé nationalisé les puits de pétrole pour fournir de l'essence moins cher à son peuple,
-après donc la Russie plus d'un demi siècle (sauf la période de l'alcoolique Elsine qui a livré la Russie aux oligarques comme Fedoroswski, Sergeï Pougatchev et autres mafieux prédateurs de la "thérapie de choc", virés par Poutine afin de récupérer le pouvoir d'Etat et dé-privatiser les énergies fossiles par des nationalisations souveraines),
-depuis l'année 2014 l'entente illicite des américains avec les monarchies du golf persique pour faire chuter de 50% les cours mondiaux en dollar du pétrole ceci afin de nuire sévèrement à l'économie de la Russie qui est producteur, ceci en rétorsion à son insubordination sur la question ukrainienne, laquelle Russie n'approuve pas le coup d'Etat de Maïdan de Février 2014, 
- après le plan important de sanctions américaines commerciales et financières mises en place contre la dite attitude des Russes sur son soutien politique aux régions russophiles de l'est de l'Ukraine et l'indépendance proclamée de la Crimée issue d'un vote référendaire largement suivi par la population, laquelle ne veut pas dépendre non plus de Kiev ; ce dernier gouvernement étant jugé illégitime par les habitants de la Crimée, terre historique au demeurant de la Russie. 
 
Comme cela ne suffisait pas aux américains chers à BHL ils ont sérieusement "conseillé" à TOUS les membres de l'U.E de madame Merkel (union sacrée du "monde libre" sous jugulaire de l'OTAN) d'en faire autant contre qui vous devinez, toujours la Russie.
Ainsi les exportateurs européens se sont vus sanctionnés (eh oui) des habituels marchés vers la Russie, d'ou une détérioration accentuée de la balance des paiements...surtout pour la France, mal classée sur ce baromètre.
Quelques résultats sont connus du grand public : la vente de deux navires de guerre (la construction avait nécessité deux ans de travail) est reportée sine dié, c'est à dire aux calendes grecques. Mais, le pompon c'est que les Russes osent "répliquer" . Ah les mal appris !
 
Ainsi (ils doivent avoir un joueur d'échecs au gouvernement) ils n'exportent plus désormais, eux également, les biens nécessaires vers l'Europe (tiens donc..) pour se rebiffer et au passage on a compris que la crise agricole des producteurs français était largement consécutive des pertes de parts de marchés vers la Russie. 
Merci les américains, toujours les VIP de l'ordre mondial.
 
Au passage on apprend pour qui sait écouter que pour calmer les récentes manifestions agricoles le gouvernement va ouvrir les robinets du Trésor Public..ceci afin de "dédommager" les agriculteurs du manque à gagner à l'export. 
Ceci avec l'argent public des impôts cela va de soit. C'était déjà pas mal compliqué l'économie française, il faut qu'Obamania donne la feuille de route à Hollande. Non mais ! il ne manquerait plus qu'on la ramène. 
 
Au passage, on apprend encore que les Russes (décidément des sauvages !) vont demander et obtenir 1,5 milliards d'euros (oui milliards) pour rupture de contrat sur la non livraison des navires...
Qui va payer ces 1,5 milliards de pénalités ? 
Hé hé gagnez ! bonne réponse : le Trésor Public !
Lequel T.P. est plongé comme on le sait depuis des années sur le bon vouloir des marchés financiers et des intérêts fonctions des prêts au dettes souveraines ; sachant faut-il remuer le couteau dans la plaie que l'U.E. de Bruxelles empêche toute création monétaire par les pays de l'euro-zone et qu'il faut donc "payer cet argent" puisqu'il n'est plus créé et même depuis belle lurette par la Banque de France (1973 décision de Pompidou/Giscard et de la Banque Rodschild).
 
Alors, c'est pas bon les "sanctions américaines" ?  
Une petite psychanalyse pour l'Oncle Sam (c'est dans les moeurs) ne serait pas de trop pour faire tomber les phobies existentielles. Ce serait plus intelligent que leurs séries télé -du genre Homeland- qui colportent des mauvaises idées, "l'axe du bien contre l'axe du mal" concept religieux judéo-chrétien du premier Testament.
 
voir l'article si vous n'avez pas bien compris ou pour plus ample informé sur les représailles envers la Russie : http://fr.sputniknews.com/international/20150731/1017312596.html


23 réactions


  • Laurent 47 1er août 2015 12:26

    S’il y a une chose que je n’arrive pas à comprendre, depuis le début des évènements en Ukraine, c’est la bienveillance de Moscou vis-à-vis des Etats-Unis !

    Washington s’acharne à appliquer sanctions sur sanctions contre la Russie ( sans bien entendu apporter la moindre preuve étayée de son implication dans le conflit ), et oblige ses esclaves européens à en faire autant pour empêcher à tout prix une coopération commerciale entre la Communauté Européenne et la C.E.I.
    Alors, qu’attend Moscou pour rendre la monnaie de sa pièce à Washington, en obligeant les entreprises américaines à quitter le territoire russe ?
    Et la même punition pourrait être appliquée aux entreprises allemandes ( 2.000 ), et françaises ( 1.200 )
    Après tout, pourquoi Poutine n’aurait-il pas le droit de rigoler, lui-aussi ?

  • iznate 1er août 2015 12:44

    Humm  !! a ce stade entre l’intox et les faits , un certain rappel historique ferait du bien 



    • doctorix doctorix 1er août 2015 23:52

      @iznate
      Ce n’est pas niable.

      Mais cette référence date un peu.
      Ces crimes sont anciens, les crimes américains sont très actuels.
      Les boucheries napoléoniennes ne furent pas glorieuses non plus, si on va par là.
      La Russie d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ces temps maudites.

  • Séraphin Lampion P-Troll 1er août 2015 13:28

    En perdant l’Union Soviétique inopinément disparue par la sénescence avancée de ses dirigeants, les Etats-Unis ont perdu leur meilleur ennemi, le repoussoir indispensable à un semblant de cohérence nationale dans un pays où l’état n’est pas toujours considéré comme nécessaire.


    La tentative de faire tenir le rôle du diable (l’axe du mal) par l’Islam a fait long feu : comment expliquer qu’il y a le bon et le mauvais Islam ?

    En redonnant à la Russie la dimension d’un état puissant, Poutine a rendu un grand service aux dirigeants américains qui ont pu reprendre les vieux clichés sur le croque-mitaine que leur idéologie avait inoculés à plusieurs générations d’électeurs lobotomisés au point d’en avoir fait un caractère transmissible par l’hérédité.

    Pour combien de temps ? A son tour, l’Empire donne des signes de démence sénile, et la perfusion financière ne sera peut-être pas suffisante pour transformer la croyance à la vie éternelle en réalité !

  • alinea alinea 1er août 2015 14:41

    Il est plus urgent de psychanalyser nos dirigeants si obéissants ; c’est de l’ordre de l’incroyable tout de même !
    On n’a rien à faire que les états-uniens détestent les Russes, mais là où ça nous concerne, c’est que c’est l’Europe qui trinque ; je ne sache pas que les affaires entre USA et Russie aient cessé !!
    Le masochisme hébété de notre président mérite un traitement de faveur : immédiat et hautes doses !!
    et si les psychanalystes, c’était nous ?
    Tiens, en parlant des sanctions US pour quiconque contrevenait à ses diktats.. vont-ils rembourser les banques, maintenant qu’ils sont copains dans la baie des cochons avec Castro ?


    • Séraphin Lampion P-Troll 1er août 2015 16:51

      @alinea

      « Le masochisme hébété de notre président »

      Parmi les nombreuses variantes de perversions à la mode chez les « élites », la soumission n’est pas forcément liée au masochisme.
      On peut être passif, apprécier la sodomie en tant que receveur et ne pas du tout aimer la douleur !
      Les nuances sont infinies en la matière, et Flamby ne rechigne pas sur les acrobaties non conventionnelles, on dirait.

    • alinea alinea 1er août 2015 17:06

      @P-Troll
      Vous avez raison, parce que, de notre côté, nous ne le torturons pas trop !! smiley
      Un insensible est sûrement plus juste ; pas d’orgueil, pas de dignité, ça aide à ne rien ressentir !!


    • simplesanstete 1er août 2015 23:14

      @alinea
      c’est eux qui ont inventé la psychanalyse, y a pas de cure, y sont bi, promotion de LGBT of course, c’est congénital, pas de peau, une chance infernale de séduction par le vraisemblabla.

       Doux jésus inclus, c’est même sa fête le 1er janvier !
      Diagnostique du naturopathe Dommergues,
      Les cocus du marxisme sont légions et rageurs.

    • JC_Lavau JC_Lavau 2 août 2015 14:20

      @alinea.
      T’as raison : il faut toujours psychanalyser son ennemi.
      C’est étudié pour ! Si la bourgeoisie française a adopté frénétiquement les lacamiteux lacambours calaniens, c’est que ça multipliait les facilités pour accuser son prochain de tout et de n’importe quoi, ça aggravait la totale absence de rigueur des freudaines de l’Affreux Do.


    • Laurent 47 6 août 2015 17:22

      @alinea
      Evidemment, le commerce entre les Etats-Unis et la Russie n’a jamais cessé durant cette fausse crise ukrainienne, alors que les sanctions contre Moscou nous ont fait perdre tous les marchés agricoles et agro-alimentaires, le TGV Moscou-Pékin, le marché de 126 Rafale pour l’Inde ( partenaire militaire de la Russie ) qui s’est transformé difficilement en 34 appareils, et que nos 1.200 entreprises installées en Russie sont sur le fil du rasoir, et à la merci d’une décision du Kremlin ( devinez laquelle ). Et si nous voulons reconquérir le marché russe, c’est loin d’être gagné, car contrairement à nous, les russes ont de la mémoire !

      Nos pertes cumulées doivent se chiffrer à plus d’une dizaine de milliards d’euros, mais ça n’est pas grave, car la perte sera entièrement prise en charge par l’Etat ( c’est-à-dire par le contribuable ).
      Jamais les entreprises américaines ne se sont autant investies en Russie que depuis la crise ukrainienne, car les Etats-Unis n’ont envisagé aucune guerre contre Moscou ! Ils ont seulement voulu que jamais ne puisse se créer un ensemble économique Europe-Russie, car ce serait la fin de leur hégémonie sur le vieux continent !
      Grâce à l’imbécilité des dirigeants européens, et du nôtre en particulier, ils ont gagné leur pari ! A propos, la société Bell Helicopter est en train de construire ses hélicoptères civils à Ekatérinbourg, dans l’Oural, et Chevron est en pleine expansion !
      Est-ce qu’en Russie, la chirurgie est capable de greffer des cerveaux russes sur les crânes de nos parlementaires, histoire de parler d’égal à égal avec Poutine ?

  • antyreac 1er août 2015 14:50

    La russophobie doit être cultivée tant cet état est criminel....



  • Laurent 47 1er août 2015 18:56

    Nos crétins de dirigeants européens n’ont rien compris au chmilblick !

    Les Etats-Unis ne sont pas du tout ennemis de la Russie, car de nombreuses entreprises américaines y sont installées et font leurs petites affaires en toute quiétude !
    Par contre ( ce que n’ont pas encore compris les demeurés qui nous gouvernent ), les Etats-Unis sont farouchement opposés à une alliance économique entre la Communauté Européenne et la Russie, et ils sont prêts à monter les coups les plus tordus, ( comme en Ukraine par exemple ), pour que jamais les européens ne puissent réaliser ce projet !
    En effet un tel bloc économique ( de l’Atlantique à l’Oural, comme disait De Gaulle ), signerait la fin de la domination américaine sur l’Europe !
    Si nous avons tout à gagner dans la réalisation de ce projet, l’oncle Sam a tout à y perdre !
    Posez-vous une seule question : que nous apportent de bon les Etats-Unis sur le plan économique, en comparaison de ce que nous sommes en train de perdre à cause de sanctions que nous appliquons bêtement contre la Russie, sans même savoir si ces sanctions étaient justifiées par des preuves ( autre qu’américaines, of course ) ?
    Mais bon ! Si on a envie de bouffer des poulets à l’eau de Javel, en regardant mourir nos agriculteurs, ou nos chantiers navals, continuons nos conneries, on va finir par y arriver !
    C’est le Congrès américain qui doit bien rigoler ! Ce n’est pas tous les jours qu’on trouve des gogos de l’envergure des dirigeants européens ! Et ça dure depuis des années !

  • simplesanstete 1er août 2015 22:58

    Tout est là, une guerre de1000ans, une vieille histoire de schisme dans l’église romaine, le chèque, avec provision culturel, Imran Hossein en parle, merci tonton Soral, tout se relie.



  • J.MAY MAIBORODA 2 août 2015 08:21

    Dany romantique ,


    - Ce que l’on sait moins, parce que prudemment occulté, c’est que les E.U, (moins directement que l’Allemagne, et pour d’autres raisons) ont, initialement favorisé la révolution russe.

    Leur visée était essentiellement économique : « contrarier » l’émergence d’un capitalisme « concurrent » en Russie.

    La Russie tsariste, à la veille de la révolution, devenait en effet un dangereux rival capitaliste qu’il fallait « contrer » d’une manière ou d’une autre.

    - L’intervention des Américains aux côtés des Français et des Anglais pour combattre le bolchevisme en Russie a constitué pour ainsi dire une seconde (et différente) phase de la stratégie. Elle était commandée par le fait que, toute réflexion faite, un régime tsariste « aidé », et sauvé de la perdition, pouvait ultérieurement être contrôlé.

    - La troisième phase, la lutte contre un bolchevisme triomphant et « modernisateur » (à sa manière) a commencé dès l’instauration du stalinisme, s’est poursuivie avec la guerre froide ….. et perdure sous Poutine malgré la disparition du communisme.

    Mais une analyse de ces péripéties, et l’histoire de ce « jeu »  trouble ou complexe restent à écrire.


  • Laurent 47 2 août 2015 12:50

    @ Dany romantique

    Celui qui devrait consulter un psychologue, voire un psychiatre, ça n’est pas Obama, mais plutôt Hollande !
    Les Etats-Unis ont très bien joué le coup de la méchante Russie s’en prenant à la pauvre Ukraine !
    Mais avouez que c’était facile ! Avec de tels débiles que les européens face à soi !

  • escoe 3 août 2015 10:39

    N’oublions pas les quatre vingt ans de blocus imposés par les Etats Unis à Haïti durant le XIX siècle. C’est que la révolte des esclaves était un très mauvais exemple qu’i fallait punir à tout prix.


  • smilodon smilodon 3 août 2015 22:47

    @ l’auteur : Au fait, nos 2 « mistrals » (pas gagnants), on en est où ???... Toujours en rade de Nantes ???..... A qui on va les vendre ces 2 raffiots ???...... Il a pas une idée notre chauffeur de bus, le petit « emmanuel » ??.... Il a pas son permis « mer » ???!!..... Quelle « aventure » ??....Pourraient bien nous refaire le coup des « vedettes de cherbourg » les ruskofs !.... Faut faire gaffe !.... Quelle rigolade quand même !.... J’espère au moins que les « petites mains » qui auront construit ces beaux bateaux ont été payées !......... On a pas de bol avec nos bateaux quand même.... Le Normandie, le France, les vedettes de cherbourg et maintenant ces deux « mistrals » !...... Ca « flotte » un peu dans notre « marine » !....(pas trop « marchande » en fait) !.....Adishatz.


Réagir