lundi 25 novembre 2013 - par jack mandon

La survie humaine au risque de l’absurde

René Descartes, fondateur du rationalisme moderne, théorisera l'émergence de la raison des limbes oniriques. C'est par la voie de l'irrationnel qu'il produira sa méthode qui permettra à la science d'entrer dans la modernité.

Chacun dans son désir identitaire, cherche un modèle qui l'éclaire et varie au fil de l'éveil de sa conscience. Pour ma part, j'ai toujours eu beaucoup de sympathie pour Pascal qui conciliait harmonieusement science et mystique.

Dans ses pensées « La dernière démarche de la raison est de reconnaître qu'il existe une infinité de choses qui la surpassent. » Accepter l'existence de l'irrationnel, c'est à la fois être rationnel et admettre les limites de la raison. Le rationnel et l’irrationnel n’entretiennent-ils pas plutôt un rapport dialectique, d’engendrement réciproque ?

Les Glaneuses J.F. Millet (rude condition paysanne, fin XIXe siècle.)

« La vie est un songe », (Caldéron). Le rêve est réel, à l'état d'éveil nous rêvons. S'entremêlent et s'entrechoquent des états de conscience. En phase diurne et nocturne, les états de conscience se succèdent en un mouvement perpétuel.

Dans ce continuum, les degrés de conscience prennent des formes multiples, tels que l’intuition, le rêve lucide, les états méditatifs ou hypnotiques et même des formes pathologiques de psychoses. 

Voici un texte qui s'est élaboré au cours d'une vie. Il recèle une somme d'informations dont le décryptage psychologique concerne une personne en particulier. La trame se construit autour d'un modèle littéraire, un écrivain du XIXe siècle. Au cours du temps, des rêves nocturnes, songes, rêves éveillés, séminaires et autres thérapies et d'un vécu. Un travail de modélisation a permis d'incorporer des valeurs et expériences de vie. C'est en quelque sorte une source qui alimente et informe la personne qui en est l'artisan.

Entrons dans l'histoire, comme un acteur dans une histoire pour incorporer le rôle dans la réalité du récit.

De retour d'un long voyage au pays du félibrige, je fus harcelé par une phrase énigmatique martelée dans ma tête… « Le secret de Maître Cornille »…Je prenais cette confidence intérieure par tous les bouts, m'appliquant à ressentir sa signification. Ce célèbre meunier, sorti d'un conte d'Alphonse Daudet, préfigurait un comportement, me contait une époque, autrefois. Il entrait dans ma vie et moi dans la sienne.

L'histoire se déroulait au terme d'un siècle passé, dans un coin de Provence, au pied des collines arides et spectrales des Alpilles. Régnaient alors, dans un cadre odorant, lumineux et bruissant, les félibres invisibles. Les villageois charmés, comme engourdis venaient de basculer, sans le savoir, dans l'ère du progrès. La chimère industrielle asservissait l'espace. La fée électricité en gestation repensait l'univers dans l'antre d'un démiurge interlope. C'était avant le point de non retour.

En un même temps, moi, maître meunier de Pampérigouste, j'étais privé de matière première. Le blé, céréale essentielle et primordiale, se trouvait maintenant acheminée vers les minoteries, là bas, sur la route de Tarascon. L'utilisation de la vapeur permettait un travail performant, maintenant souverain. Le monde changeait, évoluait, insidieusement se déshumanisait. Je ne l'avais pas vu ou feignais de l'ignorer. Les meuniers et leurs moulins entraient brutalement dans l'histoire en occupant la scène nostalgique et poétique du souvenir. Je refusais cette réalité et m'accrochais obstinément à ma vocation de meunier me repliant, blessé et douloureux, dans le secret de ma tragédie. Bientôt commençait un étrange ballet bien rodé qui jetait sur les chemins escarpés, l'homme courbé que je j'étais devenu ainsi que mon âne résigné, tout aussi obstiné que moi. Dans une attitude bornée, que j'empruntais par effet de mimétisme à mon âne, je décidais finalement de me retrancher et me barricader dans ma fidèle demeure.

Le rêve est une action, un acte. David Hume nous dit, « Le rêve est prisonnier d'une réalité qu'il reconfigure. »Le rêve a aussi accès a des modalités du visible et de l'invisible qui ne sont pas connues, usitées. De temps en temps, un cauchemar fracasse la vie du rêveur. Le cauchemar a un rapport au désir que la raison veut ignorer. Dans l'exemple choisi, notre meunier est un artisan qui vit au rythme des saisons. Il est à lui seul, comme tous ces hommes et femmes d'aujourd'hui qui refusent d'abandonner leur besogne et lieu de partage, leur vie, leur histoire et leur mode d'existence. Dans le conte d'Alphonse Daudet, une solution humaine viendra réchauffer l'espoir de l'homme victime du « progrès industriel ». L'auteur qui s'inscrit dans un mode littéraire réaliste, comme beaucoup d'écrivains de la fin du XIXe siècle, accorde ici un petit sursis à son héros, il déroge à ses penchants naturalistes pessimistes qui plombaient son époque.

Dans un souffle romantique de fin de siècle, une chaîne humaine s'organise autour du meunier. C'est aussi l'occasion d'une célébration. Jadis, une fois l'an, on fêtait le pain, aliment essentiel. Sur le lieu des moissons, au moulin et au fournil, on honorait le travail des céréaliers, des meuniers et des boulangers. La Saint Honoré.

Moulin de Daudet à Fontvieille (sous un Soleil meurtrier)

Entrer dans l'histoire du Maître meunier, c'est trouver un lieu d'accueil, de passage et d'ouvrage. Juché au sommet d'une colline ce promontoire ailé représente un désir de communication avec les dieux. Quant à la manifestation énergétique, l'air en mouvement, elle est providentielle et conjugue avec la rose des vents, toutes les orientations et tous les messages qui traversent la terre. Le moulin, sanctuaire dans son exiguïté, ou fusionne le foyer et la tâche. Une vie grouillante dans la chambre basse où pénètrent les paysans et leurs précieux butins odorants, sacs de blé gorgés de soleil de la dernière moisson. A l'étage, le meunier affairé dans les rouages et les poutraisons, fardé, enfariné de la poussière d'épeautre, pierrot ou diable gesticulant, allant et venant entre la meule et la trémie circulant à travers les brumes légères et spasmodiques du froment qui se broie. Par vent de mistral, les ailes de la providence tourbillonnent puissamment faisant trembler le moulin sur son assise rocheuse.Une forteresse de l'enfance avec beaucoup de rêves pieux.Tout le monde raisonnablement perçoit le glas du changement inéluctable qui s'inscrit à plus long terme dans la mouvance humaine. On voudrait arrêter le temps,séparer le rêve du réel, le différencier. Mais pourrions nous distinguer le rêve du réel ? A quel moment le réveil appartient-il toujours au rêve ?

La grille de lecture qui s'offre est un immense creuset, un réservoir sans fond, le vivier du collectif humain. La puissance poétique du rêve n'est pas entamée par le désir de l'analyser. Elle devient joyeuse en langue d'Oc sous l'autorité de Frédéric Mistral et Joseph Roumanille dans le berceau provençal de lou Félibrige.

S'oppose ainsi le rationnel et l’irrationnel. Progressivement, hors chapelle et système, s'élabore entre eux une transformation progressive en relation dynamique. S’appelant l’un l’autre ils entretiennent un rapport dialectique, si bien qu’ils dialoguent jusqu'à former une sorte d’unité.

L’irrationnel est donc à penser sur le modèle hégélien le « travail du négatif » : il se révèle comme étant le moteur du rationnel. Le rationnel ne s’exprime finalement jamais aussi bien que lorsqu'il s’exerce sur son contraire. Une progression significative se produit quand se révèlent des opposants énergiques. Dans la physique contemporaine le rationnel a perdu son privilège absolu, il dialogue avec son autre. La raison a du changer ses méthodes face à des phénomènes comme le chaos, le complexe, le probable ; l’inintelligible, l’irrationnel ! Sans cette « folle intuition », artistes et chercheurs deviendraient stériles.

« L’irrationnel d’hier est le rationnel d’aujourd’hui, et réciproquement, le rationnel d’hier est peut-être, aujourd’hui irrationnel. Ce qui signifie que ce à quoi on mesure la conformité ou non à la raison n’est jamais que la raison de son temps. »

La raison est donc priée à respecter sans cesse ses exigences et à faire preuve d’esprit critique face à ce qui s'impose comme irrationnel au risque de sombrer, se fossiliser, et pour finir, disparaître. 

La raison du plus fort est devenue irrationnelle sur tous les plans de la vie L'insécurité alimentaire par exemple, pour clore sur l'essentiel, prévaut de plus en plus et ne fera que s'empirer au fil du refroidissement planétaire global, de l'érosion des sols, de la pénurie en eau… et de la spéculation débridée sur les ressources agricoles par les « banksters. » La vraie raison a ses raisons que les politiques veulent ignorer mais que le bon sens, l'éthique, la simple humanité dénonce depuis le début des temps.

Vincent Van Gogh à Auvers, juillet 1890. Champs de blé de fin du monde

Science, raison et irrationnel - Philosophie et spiritualité

« Intelligence du rêve » Anne Dufourmantelle.



2997 réactions


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 02:30

      philouie,

      Mais en réalité vous ne remettez pas en cause vos propres croyances,
      dont vous n’avez même pas conscience qu’elles ont pour vous force de dogme.
      Par exemple, avez vous conscience que vous m’avez agressé plusieurs fois
      en raison de mes croyances ?

      Votre assurance suscite des réactions de rejet.
      En qualité d’être de foi et de conviction vous êtes respectable.
      Mais vous avez en opposition la culture du doute et le rejet du dogme
      chez les commentateurs qui sont mues par de profondes convictions
      que vous contestez au nom d’un islam que nous réprouvons.
      CQFD

       


    • philouie 26 décembre 2013 08:53

      Non Mandon, justifier votre intolérance en disant que c’est la faute de l’autre ça ne marche pas.
      Mais bon, je veux pas vous chercher la noise, je veux juste vous faire remarquer que vous êtes dans la position de notre république lorsqu’elle prétends permettre le blasphème mais qui s’offusque qu’on siffle la marseillaise et qu’on se torche dans le drapeau.

      Votre posture consitant à faire croire que vous êtes au-dessus de la mêlée ne trompe que vous même, en réalité vous avez vous même vos propres dogmes, vos propres croyances et votre propre intolérance. D’accord vous ne les raccordez pas à une religion, mais dans le fond, il s’agit bien de la même chose.


  • gaijin gaijin 22 décembre 2013 13:26

    j’avais quand a moi 18 ans il y a 28 ans quand ma vie précédente s’est achevée un soir au bord d’une route ........
    ensuite la quête
    http://www.youtube.com/watch?v=5O2SSco5BKQ


  • jack mandon jack mandon 22 décembre 2013 17:09

    Gaijin,

    Je n’ai pu accéder à ta video,
    du coup ça reste une énigme.
    Seule une fracture et une nouvelle naissance.
    Un fond de sensibilité prophétique.


    • gaijin gaijin 22 décembre 2013 20:03

      jack
      c’était brel : la quête
      tu connais surement sinon je t’en trouverais une autre
      pour le reste brièvement :
      pas de rencontre avec dieu mais un éveil soudain : j’existe je suis vivant mais la vie c’est quoi au juste ? et qu’est ce que je fais là ?
      j’avais 18 ans ce soir là et sur un bord de route je venais de rencontrer la mort ......et la vie
      ensuite pendant des années par tous les moyens trouver des réponses et comprendre comment on fait .....tout expérimenter, faire le tour du potentiel humain dans un voyage sans freins entre la folie et l’extase .....10 ans j’ai fait le tour de la question, rencontré comme disait ce fou de gurdjieff des hommes remarquables et rien accomplit ..... smiley mais je comprends, je ne sais pas ou je vais au juste mais je parviens a discerner le chemin devant moi : le silence
      je descends dans la matière : ouvrier a l’usine et retour a mes premières amours les arts martiaux.
      mais cette fois c’est différent je sais ce que je fais. La pratique et l’étude, le yi king, les maitres spirituels ...l’histoire de la pensée humaine .....12 ans ( comme par hasard ) la mutation que j’attendais se produit
      étape suivante je me forme a la médecine chinoise ...... je peux mettre en pratique ce que j’ai appris toutes ces années, travailler aussi bien sur le plan physique qu’émotionnel , mental ou spirituel ....l’ aventure continue ......ou peut être commence........

      nous sommes au solstice d’hivers de l’année 2013 après l’an zéro de notre amnésie comme dit satprem alors ce soir je suis shaman et prophète et je me souviens que nous foulons la même terre que les premiers hommes je regarde devant et vois le potentiel de cette humanité au delà de la désespérance de ma raison ordinaire ......qui sait ......

      demain ou après demain je ne serais que gaijin une sorte de petit prince perdu sur la mauvaise planète bonjour ..... dit l’allumeur de réverbère ....bonsoir, une trop petite planète qui tourne trop vite ......bonjour ......perdu parmi 9 milliards de singes sapiens entassés comme des moutons fous ....bonsoir .....« l’essentiel est invisible pour les yeux »  dit le poète...... bonjour .......a mais moi je veux avoir des yeux pour voir et des oreilles entendre lui ais je répondu ...... bonsoir .....« on ne voit bien qu’avec le coeur » .........
      ok ok ok .....michel jonaz sort de la boite de jazz
      arrêtez la terre je veux descendre .......
      bonsoir
      ........


    • jack mandon jack mandon 24 décembre 2013 06:35

      Gaijin,

      c’était brel : la quête
      tu connais surement sinon je t’en trouverais une autre

      Bien sûr je connais, c’est à dire que je l’incorpore, le fait mien donc.

      Par le passé j’avais sorti un article sur ce poète en mettant l’accent
      sur ce héros qui au fond se confond avec le mythe de Cervantès.

      Je lisais vos commentaires, philouie et toi.
      Manifestement nous avons tous une manière de nous prendre la tête.
      La relation à Dieu est vraiment identitaire. Ma manière est autre, plus
      sensible, artistique que théologique.
      La théologie fut pour moi d’un ennui à me faire perdre la foi.
      Je pense à tous ces êtres qui ne manient pas les mots, les concepts,
      heureusement pour eux, l’intuition leurs permet d’établir des liens avec
      l’irrationnel et d’entrer aisément dans les métaphores de Jésus.
      Ainsi ils savent sans l’exprimer que devenir un enfant suffit à l’accord.
      C’est une raison suffisante pour faire preuve d’humilité.
      Enfin merci pour tes interventions
      Polémos, chez Socrate permet de libérer l’agressivité,
      c’est indispensable d’affronter, de libérer ses pulsions, il est même
      normal de sortir du politiquement correct, au risque de blesser.
      J’évoque Jésus car, c’est pour moi le modèle le plus tangible.


    • jack mandon jack mandon 24 décembre 2013 07:36

      Gaijin,

      nous sommes au solstice d’hivers de l’année 2013 après l’an zéro de notre amnésie comme dit satprem alors ce soir je suis shaman et prophète et je me souviens que nous foulons la même terre que les premiers hommes je regarde devant et vois le potentiel de cette humanité au delà de la désespérance de ma raison ordinaire ...qui sait ...

      Le poétique me semble la plus apte à évoquer l’irrationnel.


  • Gollum Gollum 23 décembre 2013 09:16

    le problème de vous et de votre ami Gollum, c’est que vous nous parlez sans cesse d’une chose dont vous ignorez tout.
    du vent, donc.


    C’est assez exact dans mon cas. Sauf que je me base sur l’ensemble des doctrines religieuses..
    Venant du catholicisme et celui-ci m’indisposant fortement pour un tas de raisons j’ai procédé rationnellement en m’intéressant à l’ensemble de ce qui pouvait se dire sur la question sur la planète.. (en évitant les tartuffes style raeliens ou autres..) Bref, la démarche même de René Guénon ou d’un Mircea Eliade.

    Et la conclusion fut sans appel. Le but est bien une divinisation de l’homme. Hindouisme : identité de l’Atman (âme individuelle) et du Brahman (Absolu), Bouddhisme (extinction de l’ego dans le Nirvana), etc… Je vais pas faire la liste ou une avalanche de citations ce serait fastidieux.
    Même dans le christianisme officiel s’il n’ y a pas identité totale il y a néanmoins communion forte.
    C’est le cas de tous les mystiques chrétiens : St Jean de la Croix, etc.. Seul Maître Eckhart va jusqu’à l’identification parfaite au point qu’on ne peut distinguer entre créature et créateur.. (en fait il y en d’autres : Angelus Silesius)

    Là dessus notre philoule s’amène, n’en sait pas plus que les autres, et apporte sa vision personnelle de l’Islam qui n’est pas la seule puisqu’il est contredit par la plupart des grands mystiques arabes et persans.. et par Guénon lui-même qui ne se serait pas engouffré dans l’Islam si celui-ci contredisait la doctrine de la non-dualité à laquelle il a toujours adhéré..

    Bon il fait comme il l’entend le philoule. smiley Nous on s’en tape..

    Il prétend d’autre part que l’Occident prédateur vient de ce désir de divinisation, confondant lièvres et lapins comme je l’ai déjà dit. Oubliant que si le christianise ne l’avait pas emporté et que la Rome impériale non chrétienne eût continué, l’Occident aurait été tout autant prédateur et même plus et même beaucoup plus tôt..

    En fait l’Occident fut prédateur de par le déséquilibre entre extraversion et introversion, l’extraversion l’emportant de façon quasi exclusive.. L’extraversion donnant le primat à l’objet, le matérialisme en est la conséquence ultime (et la science bien sûr).

    Là dessus la Rome chrétienne s’est plus mise à ressembler à la Rome des Césars qu’à autre chose… Mais il n’y a pas à accuser le christianisme en tant que tel. On peut critiquer le christianisme majoritaire sur certains points et je ne m’en prive pas. 

    Mais de là à en faire la grille de lecture exclusive du monde moderne, cela frise la monomanie délirante, non exempt d’arrières pensées : faire de l’Islam (tel que compris par philoule..) la panacée, le remède miracle, qui sauvera le monde.

    Monde qui sera de toute façon détruit (enfin du moins bien amoché) bien avant que cela n’arrive.. S’il y a une religion qui peut resurgir avant la fin, ce sera le christianisme, à condition que celui-ci soit régénéré, puisque le christianisme fait partie de nos racines..

    Ou bien le bouddhisme qui est la seule religion convenant à la mentalité occidentale.

    Le reste n’a strictement aucune chance.

    D’autant que les prophéties faites par de nombreux mystiques chrétiens vont toutes dans le même sens. Une résurgence d’un christianisme authentique après une période d’obscurcissement longue et pénible. Résurgence arrivant peu de temps avant l’Apocalypse. L’Église du Saint-Esprit entrevue par Joachim de Flore.

    Vous n’êtes pas dans le sens de l’Histoire philoule.


    • philouie 23 décembre 2013 13:09

      Vous n’êtes pas dans le sens de l’Histoire philoule.

      Certes.
      Seulement un retour de balancier suffira pour que je me retrouve dans le sens de la marche...


    • philouie 23 décembre 2013 13:24

      PS :

      merci pour la discute
      et bonnes fêtes.


    • jack mandon jack mandon 24 décembre 2013 07:14

      philouie,

      Vous n’êtes pas dans le sens de l’Histoire philoule.

      Certes.
      Seulement un retour de balancier suffira pour que je me retrouve dans le sens de la marche...

      Non philouie et non à tous les sonnent creux qui vous soutiennent ça ne marche pas comme cela, mieux, vous tenez un langage de hors la loi.

      Vous pouvez affirmer que vous vivez dans la loi de Dieu et que cela suffit à votre bonheur, mais à ce moment là, nous allons vers un conflit généralisé.

      L’absurde que je vous propose dans mon papier, c’est aussi une allusion à Camus, un humaniste qui manque à votre éclairage sectaire.



    • jack mandon jack mandon 24 décembre 2013 07:43

      Gollum,

      D’autant que les prophéties faites par de nombreux mystiques chrétiens vont toutes dans le même sens. Une résurgence d’un christianisme authentique après une période d’obscurcissement longue et pénible. Résurgence arrivant peu de temps avant l’Apocalypse. L’Église du Saint-Esprit entrevue par Joachim de Flore.

      La vérité émerge par delà les dogmes et les religions traditionnelles.

      Au coeur de cette recherche commune à tous les humains une espèce
      de fil d’Ariane qui échappe au formel et surtout à notre langage limité.


    • philouie 24 décembre 2013 13:03

      mieux, vous tenez un langage de hors la loi.

      je vois pas.
      vous pouvez préciser ?


    • philouie 24 décembre 2013 13:05

      Vous pouvez affirmer que vous vivez dans la loi de Dieu et que cela suffit à votre bonheur,

      merci de préciser où vous avez lu une telle affirmation.


    • jack mandon jack mandon 25 décembre 2013 17:26

      philouie,

      Si je me place sous l’angle de la nature et de l’univers,

      Les lois cosmiques ou universelles s’adressent à tous et leurs créations remontent à l’origine de l’univers. Elles sont aussi anciennes que la vie elle-même. Les lois universelles sont en harmonie avec le monde naturel.














    • jack mandon jack mandon 25 décembre 2013 17:36

      philouie,

      Vous pouvez affirmer que vous vivez dans la loi de Dieu et que cela suffit à votre bonheur,

      merci de préciser où vous avez lu une telle affirmation.

      L’éternel retour selon Nietzsche,

      « Toutes les choses reviennent éternellement, et nous-même avec elles. Tout s’en va, tout revient ; éternellement roule la roue de l’être. Tout meurt et tout refleurit, éternellement se déroule l’année de l’être. »

      Le monothéisme a inventé la loi divine,


    • philouie 25 décembre 2013 21:09

      « Toutes les choses reviennent éternellement, et nous-même avec elles. Tout s’en va, tout revient ; éternellement roule la roue de l’être. Tout meurt et tout refleurit, éternellement se déroule l’année de l’être. »

      et Auschwitz ?
      on fait quoi ?
      on recommence à l’infini ?


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 01:42

      philouie,

      le Christ meurt toujours, de même qu’il renaît toujours ;
      C’est là toute la signification de la messe.
      Comment se fait il que par delà les dérives de l’église catholique,
      des hommes entretiennent la vie psychique de l’archétype Jésus ?
      Parce que dans les abysses de leur inconscient la vie de Jésus est intemporelle
      relativement à notre conditionnement individuel du temps
      .
      Vous avez changé de crèmerie, question de sensibilité,

      D’autres hommes perpétuent l’horreur sous des formes multiples.
      Quant à Nietzsche, j’ai la conviction qu’il était profondément bon.
      Comme la phalène, il a touché la flamme, attiré qu’il était par la vérité,
      il a du découvrir l’enfer dans une vision, il entré alors dans la nuit.
      Le visionnaire sensible et intelligent qu’il était n’a pu survivre à l’horreur.
      Après s’être identifié à un cheval martyrisé en l’appelant mon frère,
      il sombra dans l’aphasie totale pour s’éteindre 10 ans après.
      J’ai une immense tendresse pour l’homme, un profond respect
      pour l’immense philosophe visionnaire qu’il fut.


    • philouie 26 décembre 2013 09:02

      Je ne comprends pas le sens de votre réponse.
      j’y vois un noyage de poisson.

      Voulez vous dire qu’Auschvitz , c’est Jésus qui meurt sur la croix ? et que cette mort, ces morts sont à tout jamais inéluctable et qu’il faut se préparer à d’infini Auschwitz comme autan de de dons divins ?

      Voulez vous dire que parce que Nietzsche était bon, il ne peut tenu pour responsable que les allemands ont tenté de créer le surhomme qu’il annonçait ?

      je ne vois aucun sens à vos propos.


  • Gollum Gollum 23 décembre 2013 09:20

    Sur ce je vais vous laisser j’ai d’autres chats à fouetter.. smiley


    Joyeux Noël aux chrétiens smiley , à Jack et à gaijin que je salue.

    Et bonne fin d’année à philoule.

    Les meilleures choses ayant une fin.. plus de 500 commentaires smiley

    • gaijin gaijin 23 décembre 2013 09:38

      joyeux solstice gollum .....


    • jack mandon jack mandon 24 décembre 2013 07:18

      Bien sur, la même chose à vous tous.

      Merci d’avoir donné forme à ce papier.

      Mais l’année ne se termine pas aujourd’hui, je répond maintenant.


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 02:10

      Gollum,

      Si une poignée d’entre nous se donne le temps d’aller au fond de l’âme
      les 500 commentaires n’y suffiront pas.
      Car il est question d’une belle histoire, celle de la vie à tous les temps.

      A bientôt mon ami


  • jack mandon jack mandon 24 décembre 2013 08:20

    Gaijin,

    jack a raison car il concorde avec le temps présent mais quel inconfort dans sa position

    Crois tu que d’une manière générale, la vie humaine soit confortable pour un seul homme ?

    Nous sommes tous dans une sacrée galère...ou galère sacrée, je préfère.
    Cela ne tient il pas surtout à la perspective que nous prenons pour en apprécier la réalité ?

    Peut être pourrais tu préciser ton idée...entre la dinde et les marrons

    Bonne fête mon ami.


  • gaijin gaijin 25 décembre 2013 08:56

    salut jack
    portos est aux fourneaux et du coup je n’ai pas le temps pour cette question dont la réponse va être un peu longue
    pour le reste oui bien sur : laissez venir a moi les petits enfants .......ça c’est la réalité du vivre le reste c’est quand on en parle et que l’on complique les choses.
    la poétique ? je dirais même plus elle est la seule a nous mettre en relation avec le réel ce qui devrait être la fonction du langage ......
    pauvre réalité torturée divisée, disséquée, enfermée dans une multitude de petites boites carrées de plus en plus petites par ces fous d’occidentaux


  • gaijin gaijin 25 décembre 2013 17:09

    ayé

    Non jack la vie de personne n’est facile mais certaines positions sont plus faciles assumer que d’autres et tel que je te vois ( je n’ai en aucun cas la prétention que ce soit la réalité bien sur ….je parle d’un jack tel que je me le construis au travers de nos échanges mais je fait semblant de croire qu’il existe c’est plus simple pour le discours )

    Tel que je te vois donc et c’est bien le sujet de ton article tu oscille entre les exigences de la pensée occidentale et un vécu intérieur fort au niveau du ressenti qui n’ose pas encore s’affirmer. C’est pourquoi je dis inconfort.
    ma position n’est pas facile non plus mais elle est plus « franche » l’homme n’est pas un être rationnel ! En tous cas pas au sens définit au 19ème siècle c’est une fiction ! Une illusion d’optique pure et simple soutenue par l’inconscience et la négation de 95% de notre être !

    Ce qui ne veut en aucun cas dire que je renonce a la logique, a la cohérence de la pensée et au pragmatisme le plus brutal. Mais ma cohérence inclut l’incohérence et ne s’y oppose pas, au diable aristote et la scolastique, ma logique a moi c’est 1+1 = 3 .

    je bats pavillon noir !

    « l’homme est un être de transition » je ne sais plus qui a dit ça mais je dirais plutôt que l’homme est a une étape de transition il n’est pas achevé bien qu’il soit complet ( comme la graine est a la fois déjà l’arbre et pas encore l’arbre ) nous sommes dans un bref instant a l’échelle de l’ existence ( mais quelques siècles a notre échelle ) ou se produit ce que l’on appelle un changement de paradigme

    dans mon dialogue imaginaire philouie incarne la loi passée et gaijin ( et gollum ) la loi a venir jack lui est le point de pivot il supporte et incarne en quelque sorte toute la difficulté de l’ensemble.

    Quelque précisions sur ma façon de voir cette transition , et pour cela deux images :

    La première c’est celle des poissons avant leur sortie de l’océan pour devenir « autre chose »

    La seconde c’est que l’homme est comme diapason qui peut s’accorder a différentes fréquences

    qu’est ce que l’inconscient collectif ?

    Rien de structurel bien entendu mais l’ensemble des choses qui nous déterminent collectivement et dont on n’est pas conscients …...le diapason est il conscient de la source de la vibration qui le fait vibrer ? Non, mais l’humain ( c’est a dire le singe sapiens en voie d’humanisation ) lui peut le devenir.

    voilà l’océan dont on est en train de sortir.
    C’est la loi ancienne celle des prophètes ( et voilà pourquoi sans doute mahommet est il annoncé comme étant le dernier parce qu’ensuite une autre loi va s’appliquer et pas forcément parce que celle qu’il énnonce est vraie jusqu’à la fin des temps ) une vibration est reçue par un ( prophète, messie etc ) et retransmise a l’assemblée des disciples, une loi est donnée pour conduire chaque individu a s’harmoniser a cette vibration.

    Ce qu’il faut comprendre c’est que nous sommes tous reliés au niveau vibration et reliés au reste de la création la nature etc

    c’est le même mécanisme qui a un certain niveau est a l’ oeuvre dans un mouvement de foule en panique, dans une horde de supporters de foot ou dans une religion

    ce qui change c’est le « niveau » vibratoire.

    On « est agit » par les interactions des « vibrations » de notre époque notre religion notre famille …....a ce titre on n’est pas encore des individus mais il est possible de s’abstraire ( au moins partiellement ) de cette soupe vibratoire et de s’individualiser en sélectionnant les vibrations auxquelles on va « réagir » prière méditation ….bien sur mais aussi croyances télévision …...

    quand un humain s’individualise suffisamment et se branche de manière individuelle sur le canal spirituel ça revient pour le poisson a faire un saut hors de l’eau pour expérimenter un « nouveau monde »

    philouie m’objecte a juste titre que cela ne change pas la nature du poisson et c’est exact mais en fait tout dépend de ce que voit le poisson une fois hors de l’eau !
    Certains ne voient que la mer et en concluent que la destinée ultime du poisson est d’être un poisson d’autre voient la terre ferme et envisagent qu’il est possible de vivre hors de l’eau il choisissent alors de se transformer d’avoir des pattes et des poumons au lieu de branchies et de nageoires ….....
    certains « ex poissons » sont déjà au bord de la plage et disent : hé les gars si vous avez marre de la mer c’est par là.

    Il y à donc les poissons qui veulent rester des poissons ceux qui sont en train de devenir quelque chose d’autre et ceux qui sont entre les deux

    notre temps est celui de l’individuation sauf qu’au cour de ce processus on a commencé par vouloir se couper des vibrations venues de l’extérieur et on a inventé cette monstruosité qu’est l’individualisme : la personne se croit coupée des vibrations issues de l’extérieur et de fait elle l’est en partie mais dans cet enfermement elle étouffe.

    Il faut distinguer dans cette image des vibrations deux sortes de vibrations : celles qui sont «  horizontales » et nous relient les uns aux autres, a la famille au groupe etc et celles qui sont « verticales » et qui nous relient au divin, la nature etc …...avec bien sur différents canaux a chaque fois …...

    voilà ça résume grossièrement mon point de vue

    a vos cannons …...

    ( tirs a boulets rouges bienvenus smiley )


    • philouie 25 décembre 2013 21:40

      notre temps est celui de l’individuation sauf qu’


      SI processus d’individuation il y a , il est clair que ce processus existe individuellement depuis plusieurs millénaires. Rien ne permet de penser d’un changement de grande ampleur sur ce point.

      Il n’est cependant pas impossible que cela se passe. et à mon sens, ce ne serait que par un processus apocalyptique, un peu comme le raconte les témoins de Jéhova.

      Quoiqu’il en soit, mon point de vue est que si cela devait arriver, je ne pourrais d’aucune façon, ni favoriser ni empêcher le processus, ni avoir une quelconque influence de quelque sorte que ce soit. Nous serions là comme dans les affaires de Dieu et je les lui laisse.

      Les choses sur lesquels je n’ai pas de prise ni ne peut agir ne m’intéressent pas.

      D’autre part, au contraire de vous et de vos amis, je ne pense pas qu’il faut combattre l’égo, je pense au contraire qu’il faut le nourrir.
      mais nourrir l’égo de bonne nourriture.
      et les nourritures de l’égo sont les dogmes et les croyances. et c’est ça qui m’intéresse.
      Donc croire, oui puisque nous sommes des animaux croyants, mais à quoi ?


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 02:05

      Gaijin,

      Tel que je te vois donc et c’est bien le sujet de ton article tu oscille entre les exigences
      de la pensée occidentale et un vécu intérieur fort au niveau du ressenti qui n’ose
      pas encore s’affirmer. C’est pourquoi je dis inconfort.

      Alors je vais te rassurer.

      Au fond, tout processus psychique est basé sur l’archétype et s’enchevêtre avec lui.
      En fin de compte, chaque vie individuelle incarne en même temps la vie de l’éternité
      de l’espèce. L’individuel est toujours «  historique », parce que strictement lié au temps.
      Dans la mesure où la vie du Christ est archétypique, j’adhère secrètement à cette cause.
      A travers la vie révélée de Jésus s’exprime, dans son sens profond, ma vie secrète et inconsciente et pour chacun qui adhèrent à l’idée que le Christ est Dieu qui meurt et se métamorphose. C’est le jeu du débat pour repousser les limites de la réflexion.

      Bonne nuit mon ami.


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 09:15

      philouie
      oui je pense aussi que ce processus se poursuit depuis la nuit des temps mais ça ne signifie pas qu’il est linéaire dans ce que j’en perçoit il y a des moments de rupture ou plus précisément des effets de seuil : on peut débattre a l’infini du moment ou les choses changent entre le solstice d’hivers et le 21 mars et en fait il n’y a pas de moment précis mais a un moment si on est en contact avec la nature on le perçoit : quelque chose a changé ! qui est neuf dans l’air et qui la veille n’était pas perceptible .......
      je crois ( je sens ) la venue d’un printemps des humains........
      croire a quoi ? ici je ferais la distinction entre les notions de foi et de croyance pour moi ce n’est pas la même chose : la foi est la réalité de la connexion du coeur avec la dimension spirituelle, la croyance est une illusion produite par le mental ( je peux croire aux promesses d’un candidat a la présidentielle par exemple smiley )
      je ne crois pas que l’on ai le choix .......


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 09:28

      jack
      oui bien sur l’individu est lié au temps mais il a aussi une certaine marge de manoeuvre ( en fonction de son degré d’individuation )
      dans le courant de l’ existence certains se laissent porter, d’autres nagent dans le sens du courant et d’autres encore essaient de dresser des barrages pour empêcher les évènements de se dérouler
      bien sur a la fin rien de tout ça n’aura eut de sens mais pour notre temps humain ça en a un .......

      philouie
      oui il est a craindre que le changement de paradigme se produise se produise suite a une apocalypse catastrophique.
      je n’en sais rien ....j’ai l’impression que si catastrophe il y a elle sera du fait de notre résistance collective au changement mais je ne sais pas
      en tous cas si ça doit péter je préfèrerais ne pas être là .....


    • philouie 26 décembre 2013 09:41

      en tous cas si ça doit péter je préfèrerais ne pas être là .....

      En réalité ma vision est clairement apocalyptique.
      Je ne vois pas comment ça peut continuer.
      Plus précisément il semble que la raréfaction des matières premières va nécessairement conduire à une surenchère de la violence. Violence accrue par le culte du désir dans lequel on nous fait baigner.

      Après, il faudra bien reconstruire sur d’autres bases, refaire de la terre le paradis qu’elle fut
      Je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’un homme nouveau. je crois au contraire que l’homme possède déjà tout pour le bonheur, mais qu’il doit se dompter lui-même.


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 09:51

    philouie,

    La religion est une des manifestations les plus anciennes et les plus générales
    de l’âme humaine. Mais celle là, revêt des caractères et des modes d’expression
    en étroite relation avec le modèle qui porta le premier le message.
    Par exemple, chez les chrétiens, on appelle martyr, celui qui va à la mort en solitaire,
    dans le secret de son identité en souhaitant la paix à son prochain.
    Chez vous en islam, un martyr est celui qui sacrifie sa vie spectaculairement
    entrainant avec lui la mort d’innocents qui vivaient paisiblement, peut être même
    sous le regard d’un autre dieu. Les modèles de valeurs et de pathos suscitent
    des prises de position et ne permettent pas aisément de réconcilier
    les commentateurs quant au fond.
    La religion n’est pas uniquement un phénomène social ou historique,
    mais elle constitue une importante question personnelle qui divise les hommes.
    C’est pour cela qu’il existe la psychologie, la philosophie, la science et l’art,
    qui représentent globalement un moyen de fédérer et d’harmoniser tout ce que la
    religion empoisonnée par l’émotion ne peut résoudre.
    Alors, de ce point de vue là, une religion qui veut tout gérer me parait très suspect.  


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 09:58

    profondément suspecte évidemment, mais en plus cela se produit entre frères,
    frères ne partageant pas les mêmes fondements au coeur de l’islam.
    Tout cela se nomme barbarie, régression mentale, folie meurtrière.
    Quel homme de bon sens ne refuserait pas pareille manifestation intégriste ?


  • philouie 26 décembre 2013 10:08

    Mais celle là, revêt des caractères et des modes d’expression
    en étroite relation avec le modèle qui porta le premier le message.
    Par exemple, chez les chrétiens, on appelle martyr, celui qui va à la mort en solitaire,
    dans le secret de son identité en souhaitant la paix à son prochain.

    Mandon, je vais pas recommencer mes explication sur pourquoi je déteste le christianisme.
    remonter plus haut.

    ce que vous dites est faux.

    il suffit de regarder l’histoire pour voir que le christianisme n’est qu’une longue litanie de crimes.


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 10:10

    Bien au coeur du mystère,

    La mort de Dieu ou sa disparition est un symbole universel. La quête consécutive
    à la mort se répète encore aujourd’hui après le décès d’un dalaï lama, par exemple.
    Cette expansion d’un même symbole plaide en faveur de la présence généralisée
    de ce processus psychique : la valeur suprême, vivifiante, celle qui donne son sens
    à la vie. Ce processus est une expérience vécue et fréquemment renouvelée,
    et c’est bien pourquoi il est exprimé à une place centrale dans le mystère chrétien.
    Cette mort, cette perte, doit se répéter et se reproduire toujours à nouveau ;
    le Christ meurt toujours, de même qu’il renaît toujours. Mais de grâce,
    laissons vivre et mourir les hommes librement.


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 10:20

    philouie,

    Comment cela, je parle ici de religion et plonge dans le même inconscient collectif
    des religions qui fonctionnent entre évolution et régression portées et représentées
    par des humains. Toutes les choses reviennent éternellement, et nous-même
    avec elles. Tout s’en va, tout revient ; éternellement roule la roue de l’être.
    Tout meurt et tout refleurit, éternellement se déroule l’année de l’être.

    philouie, vos paroles ne sont évidemment pas d’évangiles, les miennes non plus,
    même si je me réclame quelques fois de ces ouvrages que vous semblez ignorer.


  • Gollum Gollum 26 décembre 2013 10:54

    Bonjour à tous ! Je vois que personne n’est décédé suite à des ingestions inappropriées de denrées alimentaires smiley


    Bon j’ai relevé quelques citations de philoule sur lesquelles je voulais réagir. J’ai pioché ça un peu partout donc ce sera en vrac..

    Voulez vous dire qu’Auschvitz , c’est Jésus qui meurt sur la croix ? et que cette mort, ces morts sont à tout jamais inéluctable et qu’il faut se préparer à d’infini Auschwitz comme autan de de dons divins ?

    Perso je crois à la perpétuité du monde matériel et donc du mal qui lui est associé.

    Comme dans les cycles des Yugas indiens, se suivent des périodes de lumière et des périodes de ténèbres. Ces successions servent à engendrer l’alternance du jour et de la nuit nécessaire à une bonne respiration des cycles.

    Mais cela n’est pas valable que pour la terre. Dans toutes les galaxies, d’innombrables terres voient se succéder les mêmes cycles dont le but est la fabrication des dieux.

    C’est-à-dire de corps matériels transfigurés, corps de gloire, incorruptibles, et à jamais en communion avec l’Absolu.

  • Gollum Gollum 26 décembre 2013 10:59

    SI processus d’individuation il y a , il est clair que ce processus existe individuellement depuis plusieurs millénaires. Rien ne permet de penser d’un changement de grande ampleur sur ce point.

    C’est exactement l’inverse que nous annonce un René Guénon qui nous parle d’une fin de cycle. Et ce, pour très bientôt. CG Jung est exactement sur la même ligne. Voir son ouvrage Aïon où il parle de l’Apocalypse prochaine.


    Il n’est cependant pas impossible que cela se passe. et à mon sens, ce ne serait que par un processus apocalyptique, un peu comme le raconte les témoins de Jéhova. 

    Laissons les TJ de côté svp qui ne brillent pas par leurs exégèses de haute tenue. Sans compter les délires prévisionnels maintes fois démentis et leur littéralisme de bas étage..


  • Gollum Gollum 26 décembre 2013 11:08

    Quoiqu’il en soit, mon point de vue est que si cela devait arriver, je ne pourrais d’aucune façon, ni favoriser ni empêcher le processus, ni avoir une quelconque influence de quelque sorte que ce soit. Nous serions là comme dans les affaires de Dieu et je les lui laisse.

    Oui, mais comme Dieu agit à travers nous on est bien obligé de s’y intéresser un minimum…

    Les choses sur lesquels je n’ai pas de prise ni ne peut agir ne m’intéressent pas.

    On ne peut jamais savoir à l’avance sur quoi on a prise ou pas..


    D’autre part, au contraire de vous et de vos amis, je ne pense pas qu’il faut combattre l’égo, je pense au contraire qu’il faut le nourrir.

    L’un n’empêche pas l’autre. Encore votre esprit manichéen.


    mais nourrir l’égo de bonne nourriture.

    Oui. 

    et les nourritures de l’égo sont les dogmes et les croyances. et c’est ça qui m’intéresse. 
    Donc croire, oui puisque nous sommes des animaux croyants, mais à quoi ?

    Oui ? mais encore ? smiley Moi ce que je crois c’est que l’Islam ne m’est pas possible.
    Pourquoi ? Parce que je trouve le Coran faible théologiquement, faible dans sa prose, pauvre dans son langage, fait de redites perpétuelles, ennuyeuses..

    Il m’a fallu des semaines pour venir à bout de ce bouquin tellement il est d’un ennui mortel.

    Qu’y puis-je ? Rien. C’est comme ça.

    Le seul truc de bien dans l’Islam c’est l’affirmation qu’Allah est tout. Mais ce n’est pas un scoop. On trouve cela ailleurs et bien mieux dit.


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 12:35

      Gollum,

      D’autre part, au contraire de vous et de vos amis, je ne pense pas
      qu’il faut combattre l’égo, je pense au contraire qu’il faut le nourrir.

      C’est une évidence psychologique et une confirmation évangélique.
      On ne peut entendre et aimer l’autre que si l’on s’aime soi-même.


  • Gollum Gollum 26 décembre 2013 11:15

    En réalité ma vision est clairement apocalyptique.
    Je ne vois pas comment ça peut continuer.
    Plus précisément il semble que la raréfaction des matières premières va nécessairement conduire à une surenchère de la violence. Violence accrue par le culte du désir dans lequel on nous fait baigner.

    Après, il faudra bien reconstruire sur d’autres bases, refaire de la terre le paradis qu’elle fut
    Je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’un homme nouveau. je crois au contraire que l’homme possède déjà tout pour le bonheurmais qu’il doit se dompter lui-même.

    Non. Les annonces prophétiques parlent précisément d’un homme nouveau. Et c’est encore heureux. L’Apocalyspe parle d’un royaume de prêtres ce qui veut bien dire ce que cela veut dire.

    Des hommes habités par Dieu dont tout ego aura disparus. Ce seront les mêmes qui auront subi les épreuves précédentes et qui auront su vaincre le dragon et ses alliés. Autrement dit qui auront su se sacrifier eux-mêmes. Et mourir. Le dragon n’étant rien d’autre bien évidemment que le monde moderne.

    L’Apocalypse prêche donc de façon implicite pour une réincarnation des élus dans un nouveau cycle. Une nouvelle terre comme elle dit encore..


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 11:27

      salut gollum
      pas mieux ....


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 12:59

      Gollum,

      L’Apocalypse prêche donc de façon implicite pour une réincarnation des élus
      dans un nouveau cycle. Une nouvelle terre comme elle dit encore...

      Ce qui peut aussi s’interpréter comme un éternel retour évolutif.

      Nietzsche en parle merveilleusement bien car il possède un grand avantage
      sur un exégète, c’est un observateur qui entreprend un déconditionnement.
      Avec son détachement de philosophe hypersensible il est plus objectif,
      tout en demeurant le visionnaire « matérialiste » que l’on sait.
      Son rapport au nazisme est celui de la lumière à la nuit. Il est christique.
      Bien entendu, pour entendre ça, il ne faut pas être un bon élève qui apprend
      bien ses leçons, conditionné, sans jamais rencontrer sa propre identité.
      Je puis vous donner de nombreux exemples de personnalités, dans tous
      les domaines des manifestations humaines, art, science et philosophie,
      les grands découvreurs sont étrangers à la matière qu’ils illuminent.
      Les autres, universitaires conditionnés par leurs prédécesseurs,
      n’activent pas avec autant de créativité et de flexibilité leurs neurones.

      Ex. d’un chercheur,
      Pasteur, Dr en chimie introduira l’asepsie et l’antisepsie dans les
      hôpitaux, auprès du corps médical qui reproduisait les mêmes erreurs
      que les médecins de Molière. D’ailleurs il sera combattu au début.
      Il lui faudra donc en plus se coltiner les préjugés du monde médical.


    • philouie 26 décembre 2013 15:36

      Non. Les annonces prophétiques parlent précisément d’un homme nouveau. Et c’est encore heureux. L’Apocalyspe parle d’un royaume de prêtres ce qui veut bien dire ce que cela veut dire.

      Des hommes habités par Dieu dont tout ego aura disparus. Ce seront les mêmes qui auront subi les épreuves précédentes et qui auront su vaincre le dragon et ses alliés. Autrement dit qui auront su se sacrifier eux-mêmes. Et mourir. Le dragon n’étant rien d’autre bien évidemment que le monde moderne.

      L’Apocalypse prêche donc de façon implicite pour une réincarnation des élus dans un nouveau cycle. Une nouvelle terre comme elle dit encore..

      on dirait un temoin de Jéhova....



  • gaijin gaijin 26 décembre 2013 11:23

    l’homme nouveau n’est « que » la manifestation du potentiel de l’homme ancien comme l’arbre qui porte des fleurs est le même qu’en hivers .....et qu’au printemps précédent .....
    ce sont pourtant de nouvelles fleurs qui donneront de nouveaux fruits. l’arbre grandit et certaines années sont plus propices que d’autres. l’arbre est la fois différent et identique
    il est difficile d’être certain mais il me semble que nous sommes a un moment ou plusieurs cycles sont en train de finir une conjonction de fins de cycle en quelque sorte.
    ma raison me dit que ça va mal se passer mais mon coeur me dit que cela pourrait être différent ......
    a suivre

    pour ce qui est des « mérites » comparés des religions je dirais :
    paix sur la terre aux hommes de bonne volonté 

    je différencie ce qui est de l’ordre du message originel et ce que les hommes de pouvoir en ont fait ......


    • Gollum Gollum 26 décembre 2013 11:40

      Bonjour gaijin.. oui pas mieux non plus smiley


      Le Christ parle souvent du royaume de Dieu comme d’une petite graine, au départ.. 

      Petite graine qui devient un grand arbre favorable à l’expression de la vie.

      La « négativité » que philoule déteste tant à travers sa « haine » du christianisme et sa « haine » de l’Occident est en fait le terreau propice à l’émergence du nouvel homme.

      L’Inde parle de la fleur de lotus qui surgit avec les racines dans la boue et la fange.

      Il s’agit de la même image.

      Pour un gnostique, rien n’est jamais absurde, ni inutile, et tout a un sens. La haine (en théorie.. smiley) n’existe pas pour lui. Tout se justifie et tout est justifié. Y compris Jack, philoule, gaijin, Gollum..

      Et c’est cela l’essence de l’Amour. 

    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 11:58

      a notre échelle la haine existe bel et bien même si elle n’est que la manifestation déformée de la même chose que la spiritualité
      a propos du rationnel j’ai dit un jour qu’il n’ y avait rien de plus rationnel ni de plus cohérent qu’une division de panzer en marche
      un fou avec une bombe ou en train d’allumer un bucher ....
      ce sont des manifestations dont on pourrait se passer


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 13:05

      Gaijin,

      je différencie ce qui est de l’ordre du message originel
      et ce que les hommes de pouvoir en ont fait ...

      C’est possible dans l’objectivité d’un chercheur autonome,
      mais la raison du coeur a ses raisons que la raison ignore.
      De plus quand l’émotion est au pouvoir ce qui est naturel
      dans les domaines de la religion, le problème est amplifié,
      voir décuplé dangereusement jusqu’au crime.


    • philouie 26 décembre 2013 13:07

      a notre échelle la haine existe bel et bien même si elle n’est que la manifestation déformée de la même chose que la spiritualité a propos du rationnel j’ai dit un jour qu’il n’ y avait rien de plus rationnel ni de plus cohérent qu’une division de panzer en marche un fou avec une bombe ou en train d’allumer un bucher ....ce sont des manifestations dont on pourrait se passer

      Seulement dans tous les exemples que vous donnez, ce n’est pas la raison la cause du crime.
      elle en est l’outil.

      La barbarie, c’est la pulsion.
      la raison peut soit permettre sa réalisation, soit permettre de la contrôler.


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 14:04

      philouie
      oui c’est tout a fait ça c’est ce que je disais a jack un peu plus haut : la rationalité est un mythe

      jack
      c’est pourquoi je milite en faveur de l’établissement de la conscience individuelle ( que ce soit en spiritualité ou dans le reste ) il nous faut sortir des comportements collectifs hystériques

      parce qu’au final comme dirait philouie il n’ y a de dieu que dieu et si chacun est son prophète tout le monde verra la même chose ......
      la différence entre un vrai chrétien , un vrai bouddhiste, un vrai musulman ......est tellement mince qu’elle ne dérange personne


    • philouie 26 décembre 2013 15:33

      Et Mohamad est son prophète.

      La loi commune.
      celle qui nous hominise.


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 17:04

      philouie
      c’est là le seul point ou nous divergeons je préfère me passer d’intermédiaire
      et puis c’est la mode : finit les supermarchés de la spiritualité et vive les circuits courts smiley


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 17:17

      et puis cette idée d’un dieu qui se serait exprimé une foi pour toute sur un petit coin de terre dans une langue inconnue du reste du monde m’a toujours paru profondément « inesthétique »
      comme la notion d’une vérité enfermée une fois pour toute dans un livre que seul une élite de gens autoproclamés soient autorisés a commenter


    • philouie 26 décembre 2013 17:22

      Ah, mais pas d’intermédiaire en Islam.

      Pour comprendre :
      - l’autorité est accordée par Dieu selon son bon vouloir à quiconque,elle relève de la relation sans intermédiaire au Dieu Tout Puissant. L’autorité est de l’ordre de l’immanence de l’être.

      - la Loi est donnée par Dieu à tous les hommes, collectivement, et mis en ordre par la communauté humaine. La loi relève de la transcendance de l’être. c’est elle qui nous fait sujet.

      On ne peut vouloir l’un sans l’autre sauf à devenir tyran.


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 17:29

      philouie,

      Ah, mais pas d’intermédiaire en Islam.

      Enfin tout de même soyons sérieux, les interactions humaines
      sont permanentes, comment envisager la réception du message,
      même inspiré, il n’en demeure pas moins traduit c’est à dire trahi
      Ce que vous affirmez ne tient pas psychologiquement.


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 17:31

      «  collectivement, et mis en ordre par la communauté humaine. »
      oui c’est ce « mis en ordre » qui gène avec de facheuses tendances a un grand n’importe quoi et puis de toute façon la barbe ça gratte ....


    • philouie 26 décembre 2013 17:33

       et puis cette idée d’un dieu qui se serait exprimé une foi pour toute sur un petit coin de terre dans une langue inconnue du reste du monde m’a toujours paru profondément « inesthétique »
      comme la notion d’une vérité enfermée une fois pour toute dans un livre que seul une élite de gens autoproclamés soient autorisés a commenter

      Rien ne vous oblige à devenir musulman. ce n’est pas la question.


    • Gollum Gollum 26 décembre 2013 17:41

      Rien ne vous oblige à devenir musulman. ce n’est pas la question.


      Ah ? Alors c’est quoi la question ?

    • philouie 26 décembre 2013 17:48

      Enfin tout de même soyons sérieux, les interactions humaines
      sont permanentes, comment envisager la réception du message,
      même inspiré, il n’en demeure pas moins traduit c’est à dire trahi

      Or la réalité c’est qu’il a été reçu en de multiple lieu, de multiple culture et sous de multiples cieux.

      Comment est-ce possible ?

      les 5 piliers.


    • philouie 26 décembre 2013 17:51

      Ah ? Alors c’est quoi la question ?

      On parle pas de la place de la loi et de la raison ?


    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 18:29

      « pas obligé d’être musulman »
      content de vous l’entre dire mais je ne suis pas certain que ça soit l’avis de tous les musulmans ........

      la raison ? a sa place : un outil pour construire des choses matérielles point barre 
      la loi ? celle écrite par les hommes pour transformer les autres en moutons ( le seigneur est mon berger ça vous rappelle rien ? ) a la poubelle de l’histoire ........


    • philouie 26 décembre 2013 19:19

      « pas obligé d’être musulman »
      content de vous l’entre dire mais je ne suis pas certain que ça soit l’avis de tous les musulmans ....

      De tous les musulmans,

      si.

      sauf peut-être de quelques djihado-wahhabites arrosés aux pétro-dollars américains.


    • philouie 26 décembre 2013 19:34

      la loi ? celle écrite par les hommes pour transformer les autres en moutons ( le seigneur est mon berger ça vous rappelle rien ? ) a la poubelle de l’histoire ........

      c’est aussi fait pour que Caïn ne tue pas Abel.
      c’est un choix.


    • gaijin gaijin 27 décembre 2013 09:46

      oui bien sur la relation américains islamistes ( j’ai renoncé a faire le tri dans toutes vos divisions ) est évidente
      mais même avant l’islam avait « régressé »

      abbel et caïn ? oui mais on n’a pas arrêté ( vous n’êtes pas sans l’avoir remarqué ) la loi est aux mains des hypocrites 

      il y à eut des tas de guerres dans l’humanité mais la religion du livre en a inventé une nouvelle sorte : la guerre de religion


    • jack mandon jack mandon 20 août 2014 08:05

      Philouie,

      Quand Dieu se tait, on peut lui faire dire ce qu’on veut...Sartre

      Vous et vos semblables de toutes les religions confondues ne faites pas la différence entre le réel et le virtuel, le rêve et la réalité. Les faits, rien que les faits, passés et présents nous crient la confusion et la violence qui naît de la croyance, surtout organisée, de l’émotion et de la projection.

      Le dieu des hommes de toutes les religions partage au moins un point commun.
      L’enfer chrétien, du feu, enfer païen, du feu, enfer musulman, du feu, enfer indien, des flammes.
      A croire les hommes, dieu est rôtisseur. Par voie de conséquence les religieux parlent de paix mais sont souvent portés à engendrer la guerre.

      Si vous viviez votre religion discrètement, secrètement, sans rêver d’une hégémonie que vous condamnez à juste titre chez les américains, normal c’est projectif.
      Observez que les plus grands ennemis des américains sont les grandes puissances, mais aussi les religions qui aspirent inconsciemment aux mêmes travers tyranniques.

      Philouie, votre vision est livresque et superficielle.


  • Gollum Gollum 26 décembre 2013 11:29

    Et aujourd’hui, en tous cas, c’est ce que je conclus de la lecture d’un JP Lebrun, la domination a besoin de déconstruire le croire. et c’est pourquoi elle favorise le spiritualisme au détriment du religieux.


    Phrase très intéressante. Car en effet, je pense que le monde moderne se sert du spirituel pour affaiblir le religieux. Ou du moins d’un certain spirituel.

    Pourquoi ? Parce que le monde moderne est matérialiste et en tant que tel ne comprend rien au spirituel, ne connaît pas son essence. Et minimise son pouvoir.

    Ce qui intéresse le monde moderne, c’est la masse. Parce que manipulable. Il ne s’intéresse donc qu’aux grandes confessions qui elles aussi ne s’intéressent qu’à la masse. L’Islam ne s’intéresse qu’à la masse. Le christianisme aussi.

    D’où l’édition de tous les textes spirituels et la favorisation de sa propagation car cela affaiblit les églises institutionnelles.

    Il y a donc gain évident, dans un premier temps, pour le système. D’où la promulgation du bouddhisme par exemple, qui semble inoffensif.

    Sauf que le système pourrait bien s’être ainsi tiré une balle dans le pied…

    Car c’est ce même matérialisme spirituel, favorisé dans les églises de masse, qui empêchait d’avoir accès au sens authentique des écritures.

    En favorisant le spirituel, le système a favorisé ainsi ce qui pourrait aidé à le détruire.

    • philouie 26 décembre 2013 15:30

      En favorisant le spirituel, le système a favorisé ainsi ce qui pourrait aidé à le détruire.

      m’enfin gollum.
      le système fabrique lui-même ses armes.
      il n’a pas besoin de toi.


    • Gollum Gollum 26 décembre 2013 17:40

      m’enfin gollum.
      le système fabrique lui-même ses armes.
      il n’a pas besoin de toi.



      Pas compris. Le système n’a pas besoin de moi ? Parce que j’ai dit l’inverse ? smiley Y a vraiment un truc qui m’échappe..

    • philouie 26 décembre 2013 17:49

      pour se détruire, gollum, le système n’a pas besoin de toi pour se détruire.

      il le fait bien tout seul.


    • jack mandon jack mandon 20 août 2014 08:11

      Gollum,

      De toute évidence, Philouie est l’archétype du religieux conditionné.
      De toute façon, la foi en Dieu ne se discute pas, c’est une humble conviction intérieure.


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 13:12

    Gollum,

    bonjour en passant, c’est vrai ça, on ne prend pas le temps de se saluer.

    Car c’est ce même matérialisme spirituel, favorisé dans les églises de masse,
    qui empêchait d’avoir accès au sens authentique des écritures.


    La psychologie des foules nous enseignent le partage délirant de l’esprit
    individuel, réduit à une espèce de masse grégaire animale qui rugit.

    Comme disait Coluche avec bon sens, dans une équipe de foot, il y a
    un esprit...il faut se le partager entre 11 joueurs.


    • philouie 26 décembre 2013 15:29

      dans une équipe de foot, il y aun esprit...il faut se le partager entre 11 joueurs.

      il n’en reste pas moins vrai que dans une équipe de foot, on est une équipe de foot.


    • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 16:20

      philouie,

      il n’en reste pas moins vrai que dans une équipe de foot,
      on est une équipe de foot.

      Bien entendu, mais la démarche sportive de compétition
      obéit à des objectifs matériels martiaux avec pour seul
      dénominateur la supériorité du gagnant sur le perdant.
      Dans le domaine spirituel, on vit dans le temps et hors du temps
      dans une vision complexe et subtile de construction et d’abandon.
      Pour cette raison, même si la relation au groupe et au livre
      se travaille et se vit dans le partage, il est un moment de
      grande concentration et de méditation ou l’on se retrouve
      dans un univers unique, le notre. A ce moment là nous sommes
      pleinement nous même avec la création et le créateur.


    • philouie 27 décembre 2013 11:19

      Dans le domaine spirituel, on vit dans le temps et hors du temps
      dans une vision complexe et subtile de construction et d’abandon.
      Pour cette raison, même si la relation au groupe et au livre
      se travaille et se vit dans le partage, il est un moment de
      grande concentration et de méditation ou l’on se retrouve
      dans un univers unique, le notre. A ce moment là nous sommes
      pleinement nous même avec la création et le créateur.

      Si vous aviez lu, mon texte sur l’orientation de la prière, vous auriez vu que je discingue, un espace profane et un espace sacré.
      l’espace sacré étant représenté par le tapis de prière. Il relève de la relation personnelle avec Dieu. c’est l’espace de l’intimité, l’immanence, de l’ésotérisme. l’autorité à sa source là.
      l’espace profane, c’est l’espace de la communauté, de la transcendance, de la religion, de l’exotérisme, de la loi.
      Vous et vos amis opposez l’un à l’autre, comme si l’espace sacré rendait caduque l’espace profane
      un peu comme dans ce verset des évangile :
      Si quelqu’un vient à moi et n’est pas prêt à renoncer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et même à son propre moi, il ne peut être mon disciple.

      Or la réalité de l’homme, c’est d’être un être social, c’est d’être une équipe de foot saolidaire et obeissant aux règles.
      la réalité c’est que nous avons femme, enfants, voisins, amis et que notre vie est une vie de relation.
      Ainsi, l’espace profane est en réalité le véritable espace de l’homme en tant qu’être social.
      c’est dans cet espace qu’il trouvera solidarité mais aussi la violence. violence qui impose de penser l’espace profane.

      C’est la raison principale pour lequel l’exotérisme doit toujours primer sur l’esotérisme.

      ce n’est pas la seule raison, il y a aussi que l’ésotérisme recèle de nombreux dangers en particulier en ceci qu’il est régressif.


    • gaijin gaijin 27 décembre 2013 12:13

      « l’espace sacré étant représenté par le tapis de prière. »
      et vous ne vous sentez jamais a l’étroit ?
      pour moi l’espace sacré est ....partout
      a partir de là chacun étant en contact direct avec la loi divine aucune loi des hommes n’est indispensable.
      ( ok dans l’état actuel de l’humanité c’est une utopie ....raison pour laquelle une révolution des consciences est indispensable )

      régressif ?
      qu’entendez vous par là ?


    • philouie 27 décembre 2013 14:05


      ( ok dans l’état actuel de l’humanité c’est une utopie .)

      Moi je préfère la réalité.

      régressif ? 

      la voie passe par un replis sur soi, un retrait du monde. d’autre part, il y a toujours l’émergence de contenus inconscient qui peuvent être néfastes. c’est jouer avec le feu.la psychose n’est jamais loin.


    • gaijin gaijin 27 décembre 2013 14:31

      le replis n’est pas inéluctable d’une part on peut vivre « parmi » le monde sans être « du » monde d’autre part cette division démontre bien que la loi du monde n’est pas en accord avec la voie.
      les risques ? oui ils existent bel et bien mais c’est parce qu’il se trouve trop peu de gens assez avancés et que l’on se retrouve seul dans son slip a essayer de se frayer un chemin a travers des millénaires d’obscurité

      la réalité ?
      ok mais faites gaffe
      cette position de défense de la réalité n’est pas exempte de risques
      c’est aussi la position des défenseurs de la loi plus fort, ils défendent une réalité : la leur
      « les humains sont stupides et agressifs donc seuls les plus fort méritent la survie »


    • Gollum Gollum 27 décembre 2013 14:39

      la voie passe par un replis sur soi, un retrait du monde. d’autre part, il y a toujours l’émergence de contenus inconscient qui peuvent être néfastes. c’est jouer avec le feu.la psychose n’est jamais loin.


      Ce n’est pas régressif ça. C’est juste dangereux.

      Cela devient régressif pour celui qui n’est pas apte. Quant à la psychose elle peut très bien se contenir grâce à un intellect puissant, raison pour laquelle je plaide pour la raison, autrement dit la gnose. Les parapets intellectuels sont les meilleurs. Enfin, avancer prudemment me semble recommandable..

      Mais la pratique exotérique est tout aussi dangereuse. Et peut également être régressive. Névroses nombreuses dues à une mauvaise compréhension des dogmes, de certaines notions..

      Par exemple le péché originel mal compris peut entraîner culpabilité maladive et excessive.
      La sexualité mal comprise, idem. Celle-ci étant intimement liée à la Chute, il peut y avoir névrose.

      Bon, on n’en finirait pas de faire la liste. Moi qui sors d’un milieu catholique ultra-conservateur j’ai toute une liste de pathologies finement observées depuis mon enfance. Entre une pensée magique excessive, l’infantilisation des enfants, notamment des mâles, qui restent coincés dans les jupes de leur mère.. les pères infantiles parce que par nature soumis à l’autorité papale, j’en passe et des meilleures… smiley

      Je suppose que chez les musulmans il doit y avoir à peu près les mêmes tares.. smiley Suffit de se balader sur les forums pour s’en apercevoir..

      Dangereux l’ésotérisme ? smiley Je ne me suis jamais aussi bien porté que depuis que j’ai largué les amarres.. smiley

      Dans le fond je pense que vous êtes un trouillard.

      Et les trouillards sont toujours névrosés.

    • philouie 27 décembre 2013 16:40

      Je ne me suis jamais aussi bien porté que depuis que j’ai largué les amarres..

      Je vous confirme : il n’y aucun danger dans l’ésotérisme de supérette....


    • philouie 27 décembre 2013 16:45
      Mais la pratique exotérique est tout aussi dangereuse. Et peut également être régressive. Névroses nombreuses dues à une mauvaise compréhension des dogmes, de certaines notions..

      mais oui, c’est pourquoi je chercher à penser la croyance.


      Par exemple le péché originel mal compris peut entraîner culpabilité maladive et excessive.
      La sexualité mal comprise, idem. Celle-ci étant intimement liée à la Chute, il peut y avoir névrose.

      Comme vous l’avez remarquez je suis antichrétien.
      et comme je vous l’ai expliqué, le péché originel, c’est de la daube.


    • philouie 27 décembre 2013 16:48

      la réalité ?
      ok mais faites gaffe
      cette position de défense de la réalité n’est pas exempte de risques
      c’est aussi la position des défenseurs de la loi plus fort, ils défendent une réalité : la leur
      « les humains sont stupides et agressifs donc seuls les plus fort méritent la survie »

      une réalité bordée par la tradition.


    • jack mandon jack mandon 3 janvier 2014 11:20

      philouie,

      la voie passe par un replis sur soi, un retrait du monde. d’autre part,
      il y a toujours l’émergence de contenus inconscient qui peuvent être néfastes.
      c’est jouer avec le feu.la psychose n’est jamais loin.

      Non philouie, le replis sur soi est un échec autistique.
      L’écoute et l’empathie sont préconisées par Jésus
      dans sa parabole du samaritain.
      Parabole ou vous et vos semblables n’entendez rien.
      L’islam ignore le prochain, l’islam est un fascisme.


    • jack mandon jack mandon 20 août 2014 10:44

      Gollum

      Cela devient régressif pour celui qui n’est pas apte. Quant à la psychose elle peut très bien se contenir grâce à un intellect puissant, raison pour laquelle je plaide pour la raison, autrement dit la gnose. Les parapets intellectuels sont les meilleurs. Enfin, avancer prudemment me semble recommandable..

      Mais la pratique exotérique est tout aussi dangereuse. Et peut également être régressive. Névroses nombreuses dues à une mauvaise compréhension des dogmes, de certaines notions

      Le rationalisme peut priver la vie individuelle de ses bases instinctuelles et spirituelles. La religiosité, que l’on peut distinguer de la religion, entre autre à la manière philouie, est constitutive de l’Inconscient et donc une attitude instinctive propre à l’homme.
      Albert Camus soulignait le goût de l’asservissement intellectuel qui s’épanouissait de plus en plus dans notre civilisation occidentale.
      Cet intellectualisme peut prendre la forme d’un tyran, le miroir parfait du dogmatisme et de la loi prôné par les religieux.
      Entre l’islam et les états unis même travers profond...d’où le conflit.
      Pascal souligne bien...« la raison du coeur que la raison ignore » le coeur est pourtant une partie intégrante de l’Esprit. Celui-ci réunifié, insuffle les belles idées et les grandes nouveautés, libres et créatrices.
      Je crois que le sentiment en qualité de fonction rationnelle, contrairement à l’émotion irrationnelle et projective, d’ailleurs dénoncée par le même Pascal dans ses pensées, le sentiment donc peut être perçu en qualité de fonction rationnelle qui juge bon ou mauvais, bien ou mal.
      Un grand philosophe comme Gaston Bachelard offre une part équilibrée au sentiment, à la pensée et bien sur à l’intuition et à la sensation.

      Je veux dire que je te renvoie dos à dos aux conceptions philouie d’une certaine manière tout en admettant que ton positionnement se meut dans l’ouverture et l’échange...quoi que ?


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 13:29

    A tous,

    Un vrai conte de Noël pour grande personne distraite.


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 13:31

    A tous,

    Un vrai conte de Noël pour grande personne distraite.

    http://www.youtube.com/watch?v=mrlmhUPwhbg

    Seuls les enfants ou assimilés l’ont observé avec tendresse


  • philouie 26 décembre 2013 17:41

    • gaijin gaijin 26 décembre 2013 19:04

      non
      mais je rejette en bloc ce type de pensée : la philosophie soi disant amour de la sagesse mais pensée autiste héritée des grecs, illusion d’un monde parfait des idées auquel devrait par l’usage d’une force ou d’une autre se soumettre le monde.
      je suis un esprit oriental ( pas fait exprès ) j’observe la vie je la vis et ensuite seulement je cherche a comprendre.
      sur l’anarchie il faut bien comprendre qu’au delà de mon avatar je suis tellement anarchiste que je ne suis même pas cela ....
      l’anarchie politique , pensée, organisée est une monstruosité

       


    • philouie 26 décembre 2013 19:15

      vous devriez essayer

      au moins le traité du rebelle.
      (moins de 100 pages)

      http://www.lerecoursauxforets.org/article.php3?id_article=10


    • philouie 26 décembre 2013 19:23

      l’anarchie politique , pensée, organisée est une monstruosité

      Rien de cela chez Jünger.


    • jack mandon jack mandon 28 décembre 2013 07:32

      Gaijin, Gollum, philouie, Arnaud69,

      je rejette en bloc ce type de pensée : la philosophie soi disant amour de la sagesse mais pensée autiste héritée des grecs, illusion d’un monde parfait des idées auquel devrait par l’usage d’une force ou d’une autre se soumettre le monde.
      je suis un esprit oriental ( pas fait exprès ) j’observe la vie je la vis et ensuite seulement je cherche a comprendre.

      à cette déclaration, j’aimerais apporter ma contradiction.
      Dans un papier j’avais tenté de mettre en scène un personnage complexe,
      différemment névrosé que toi, Gollum ou philouie ou Arnaud69, mais qui ajoutait
      à ma névrose personnelle précisément les mots qui expriment la vie.

      Il s’agissait de Simone Weil.
      (l’introduction du papier...)

      Éros céleste, hermaphrodite incarné dans une période de crise, répondant ainsi à son ambivalence identitaire. « Elle appartint à ces êtres exceptionnels qui témoignent pour leur espèce en tant que différents d’elle ».

      Ses parcours intellectuels et spirituels furent incompréhensibles sous l’angle psychologique. Dans l’empreinte animée et ardente de Socrate, Marx et Jésus elle se consuma. Inspirée et aveugle, (cécité homérique) cartésienne et mystique, révolutionnaire et auto-intégriste, guerrière et pacifiste, discordante et harmonieuse dans la dissonance, « vierge rouge ». Exposée aux critiques les plus contradictoires. Un parcours de Pasionaria juvénile, de princesse et d’esclave. Son royaume ne fut pas de ce monde, malgré « l ’Enracinement » son livre testamentaire.

      Evoluer entre Socrate, Marx et Jésus fit d’elle un être complexe et déchiré

      " « À quatorze ans je suis tombée dans un de ces désespoirs sans fond de l’adolescence, et j’ai sérieusement songé à mourir, à cause de la médiocrité de mes facultés naturelles. (...) Je ne regrettais pas les succès extérieurs, mais de ne pouvoir espérer aucun accès à ce royaume transcendant où les hommes authentiquement grands sont seuls à entrer et où habite la vérité. J’aimais mieux mourir que de vivre sans elle. Après des mois de ténèbres intérieures, j’ai eu soudain et pour toujours la certitude que n’importe quel être humain, même si ses facultés naturelles sont presque nulles, pénètre dans ce royaume de la vérité réservé au génie, si seulement il désire la vérité et fait perpétuellement un effort d’attention pour l’atteindre.

      « Depuis douze ans, je suis habitée par une douleur située autour du point central du système nerveux, du point de jonction de l’âme et du corps, qui dure à travers le sommeil et n’a jamais été suspendue une seconde. » « Pendant dix ans accompagnée d’un tel sentiment d’épuisement, que le plus souvent mes efforts d’attention et de travail intellectuel étaient à peu près aussi dépourvus d’espérance que ceux d’un condamné à mort qui doit être exécuté le lendemain ».

      Ce qui signifie que pour moi, qui ai choisi la thérapie pour répondre à mes manques, j’entends ses souffrances et conçois bien la complexité de sa nature philosophique. Mélange d’ancien testament, de philosophie grecque et pour finir de mystique chrétienne. Que philouie soit antichrétien, que tu rejettes en bloc la philosophie grecque, que je trouve affligeant les pitreries islamiques, c’est l’indice que nous avons tous beaucoup de travail à accomplir pour trouver la sérénité. Nos ombres intérieures sont gigantesques.

      En attendant pour revenir à Simone, j’adhère à ce pamphlet qui fit dire à un inspiré :

      « Simone Weil est absolument mon genre de femme : asexuée, intello, supra sensible et intègre jusqu’à l’absurde. Un bloc de pureté épidémique hérissé de contradictions. Cohérente à mort. »

      Par la même occasion Simone par sa vie me permet d’exprimer l’identité secrète de mon anima. Ce que je fis dans mon papier avec passion :

      "Certains aspects de son âme expriment des couples de contraires qui semblent antagonistes et suggèrent une vision dualiste du monde, d’autres sont clairement complémentaires et font apparaître l’un des principes-clé de l’univers... l’amour. Dans une âme sereine, c’est de l’équilibre et de l’union des contraires que naît l’énergie. L’expression de l’amour est au rendez-vous. « Qui dira si le déséquilibre intellectuel, l’apathie ou le génie ne sont pas conditionnés par le choc, un beau matin, entre un rayon cosmique et telle de ces cellules cérébrales délicates et sensibles. »

      La conclusion de mon papier :

      Simone Weil était infiniment plus grande que sa longue silhouette. Cela se voyait trop qu’elle était grande, trop grande pour une femme, pour une philosophe de combat, pour une visionnaire, folle même, au dire du général de Gaulle, qui su plus tard s’en inspirer dans sa mystique de la France et sa vision d’un nouveau monde. Ce monde qui n’en faisait qu’à sa tête, comme elle d’ailleurs. Mais lui, le monde ne savait pas. « Je ne peux être heureuse ni manger à mon gré quand je sens que mon peuple souffre . » Par un hasard mystique, à l’âge ou son maître aimé s’éclipsa, elle eut sa mort humaine...jésus, 33 ans.

      Je réponds donc en bloc à vos interventions, Gollum, Gaijin, philouie, Arnaud69, en vous remerciant d’entretenir un climat enrichissant de combat autour de sujets il me semble essentiels.


    • Gollum Gollum 28 décembre 2013 09:05

      Je dois dire que tu m’a fait découvrir Simone, puisque grâce à ton papier je me suis plongé dedans… Se plonger dans Simone vous donne un goût d’éternité.. smiley


      Il y a des phrases chez elle qui montrent un esprit très en avance. Et elle n’a pas eu besoin, ni d’un maître, ni d’une confession extérieure, pour cela. Sa personnalité suffisait amplement.

      Perso j’adore la philosophie grecque, notamment Plotin. Et pas les matérialistes évidemment.

      Même la philosophie islamique tant qu’elle n’entre pas en contradiction avec ce que je crois savoir..

      J’aime Rumî, Attar et d’autres…

      Mais je n’aime pas l’Islam de philoule. 

      Rumî, etc.. ne parlent que de contemplation du Bien-Aimé, d’anéantissement total de soi…

      Philoule dit exactement le contraire. Et malheureusement ceux qui pensent comme philoule sont majoritaires…

      Et même pire puisque l’Islam se politise et devient complètement obsédé par la sharia..

      Au lieu de se focaliser sur l’Occident chrétien, qui ne l’est pratiquement plus, philoule ferait mieux de s’occuper du sectarisme de ses frères en Islam afin de les faire sortir de la barbarie…

      Mais là, il y risquerait sa peau.

    • gaijin gaijin 28 décembre 2013 09:49

      jack
      merci aussi a toi de permettre nos débats
      je ne connaissais pas cette face de simone veil c’est intéressant
      puisque tu a renvoyé cette balle quelques précisions : ce n’est certes pas les grecs que je rejette car en fait je les connais peu c’est une certaine forme de pensée moderne ( qui se veut issue des grecs ) et qui est coupée de toute référence a un réel. Cette pensée faite du remâchement perpétuel de la pensée d’autres auteurs qui font « autorité » porte le nom de philosophie
      c’est en tout cas ce qu’on a essayé de me faire croire a l’école .....elle charrie un torrent d’ immondices issus de la scolastique moyenageuse et des délires du 19ème siècle.
      ce qu’ils appellent sagesse n’est que pure folie !
      et leur amour n’est qu’un viol de la réalité et de la vie
      mais que peut on attendre d’autre du kali yuga ?
      j’ai pris d’autres chemins ( en réalité je n’ai pas eut le choix bien sur ) et peu me chaut qu’il y ait ici ou la quelques diamants enfouis dans cette putréfaction issue d’un monde mourant .....


    • jack mandon jack mandon 30 décembre 2013 08:06

      Gaijin,

      Peut être une confusion,
      Je n’évoquais pas Simone Veil, qui certes ne démérite pas :

      Rescapée de la Shoah, elle entre dans la magistrature comme haut fonctionnaire jusqu’à sa nomination comme ministre de la Santé, en mai 1974. À ce poste, elle fait notamment adopter la « loi Veil », promulguée le 17 janvier 1975, qui dépénalise2 le recours par une femme à l’interruption volontaire de grossesse.

      De 1979 à 1982, elle est la première femme à présider le Parlement européen élu au suffrage universel. Elle est ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville dans le gouvernement Édouard Balladur, puis siège au Conseil

      Mais Simone Weil la philosophe, l’électron libre, l’étoile du matin.

      Marxiste, puis catholique et mystique, ouvrière à la chaîne et engagée dans la guerre d’Espagne, la philosophe a toujours eu à cœur de se remettre en question en permanence, luttant contre ses propres certitudes.

      Un être humain comme il en existe dans les heures sombres de l’humanité


    • gaijin gaijin 30 décembre 2013 09:10

      « un peu de confusion »
      oui en effet
      oups .....


    • jack mandon jack mandon 3 janvier 2014 11:23

      Gollum,

      Oui ce que je déplore, c’est que vous êtes le seul
      à avoir reçu le message. Je vous en remercie.


    • jack mandon jack mandon 20 août 2014 11:05

      Gollum,

      Mais je n’aime pas l’Islam de philoule.

      Moi non plus et j’ajoute qu’il représente par sa bonne figure ce que l’on découvre sous le soleil.
      Dommage qu’il contienne les ingrédients du christianisme de la renaissance avec ses dérives.
      Tout simplement les conflits qui se déroulent sous nos yeux qui n’ont pas besoin de la barbarie américaine pour dévoiler leur monstruosité.
      Islam-Etats-Unis, même travers et même combat au prolongement déments.


    • jack mandon jack mandon 20 août 2014 11:06

      Gollum,

      Mais je n’aime pas l’Islam de philoule.

      Moi non plus et j’ajoute qu’il représente par sa bonne figure ce que l’on découvre sous le soleil.
      Dommage qu’il contienne les ingrédients du christianisme de la renaissance avec ses dérives.
      Tout simplement les conflits qui se déroulent sous nos yeux qui n’ont pas besoin de la barbarie américaine pour dévoiler leur monstruosité.
      Islam-Etats-Unis, même travers et même combat au prolongement déments.


  • jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 20:21

    A tous,

    Pour être tout à fait responsable dans ces heures « divines » de fin d’années

    Les théologiens, les exégètes et autres scientifiques de la sémantique, ont oeuvré
    pendant des siècles pour traduire des textes anciens, inspirés ou apocryphes.
    Ils ont tranché sur le choix du texte.

    Les langues anciennes sémitiques s’inscrivaient dans une économie qui nous est relativement inconnue. Quelques exemples techniques de recherche en matière de
    textes anciens.

    Les sémitismes d’emprunt, n’importe qui peut les citer, ils ne prouvent rien.

    Les sémitismes d’imitation, l’influence de la septante, càd la traduction de l’AT
    a pu être aussi grande sur les juifs hellénisés que l’influence du texte hébreu
    sur les juifs non-hellénisés. Les imitations sont légion.

    Les sémitismes de la pensée, un des caractères les mieux marqués
    de la langue du NT, consiste dans la répugnance, ou l’impuissance

    à combiner, synthétiser, subordonner les divers éléments de la pensée.

    Un exemple parmi des dizaines essentiels. Les sémitismes de vocabulaire.
    Ceux qui connaissent plusieurs langues savent que les coloration, ampleur,
    intensité, des langues ne correspondent qu’imparfaitement.
    Les sémitismes de syntaxe, de style, de composition, de transmission,
    de traduction et multiples. Cela m’a toujours parlé avec force de l’histoire de
    la tour de Babelle et de l’incommunicabilité entre les hommes.
    Et philouie débarque et nous dit « Dieu nous parle »
    Le grouillement grouillant des hommes qui transmettent le message nous
    parle d’une réalité chaotique où l’inspiration ne peut pas être livresque.
    Tout cela pour cette modeste introduction.

    d’une faute, en hébreu, l’absence de voyelles et la ressemblance de plusieurs consonnes...exemples incalculables.


  • Gollum Gollum 27 décembre 2013 09:02

    Hello ! smiley


    Hier j’ai pas répondu à philoule car j’avais l’impression d’avoir affaire à un troll… Du coup j’ai fait autre chose…

    Aujourd’hui j’apprends que l’Islam sert à ne pas tuer.. En voilà une bonne nouvelle smiley

    N’oubliez pas de faire encore 60 commentaires, on arrivera au chiffre de la Bête…

    Bon je retourne me coucher. 

Réagir