vendredi 26 juin - par Kamal GUERROUA.

La terrible chute d’Ahmed Ouyahia

La roue tourne, comme dans le cinéma ! Dans le cas d'Ahmed Ouyahia, c'est le summum de l'absurde. Même le cinéaste Hitchcock ou l'acteur Charlie Chaplin, les rois de la comédie dramatique n'y trouveront rien à rajouter. On dirait qu'on assiste à une pièce de théâtre de Vaudeville, où l'humour noir frôle l'insensé, le putride, le salace...

De l'ex-présidentiable à la tête de l'une des grandes formations politiques du pays, menaçant de "guerre et de sang" jusque dans l'enceinte de l'APN, les manifestants qui avaient osé contredire les desseins de son parrain Bouteflika, au simple "malfrat", les mains menottées, accompagné jusqu'à la tombe de son frère-avocat, exposé aux voyeurs de toutes sortes, le temps semble être pris dans une tornade "abracadabrantesque", pour emprunter le néologisme d'un illustre politique hexagonal.

 

Le tapis d'Aladin a, paraît-il, survolé le ciel d'Algérie, en brouillant toutes les ondes, désormais imperceptibles par les radars médiatiques. Et la lampe magique ? Elle ne se trouve, peut-être, nulle part, sauf dans la tête de ceux qui savent appâter les masses, pour les ramener droit dans le nœud de l'hameçon !

Pour preuve, personne ne capte le son du film. Le scénario se suffit à lui-même : on jette en pâture un homme politique, longtemps tombé en disgrâce, pour convaincre "ceux qui ne sont pas encore convaincus" de la bonne foi des nouveaux promus au Palais d'El-Mouradia ! 

Depuis plus d'un an, l'Algérie évolue à géométrie variable, alors que le noyau du "Système" explose en petits morceaux. Mais pas totalement dupes, les Algériens connaissent bien la capacité phénoménale de reconstitution de ce "Système"-là, et d'aucuns le comparent même, d'ailleurs, à un sphinx qui, maîtrisant parfaitement l'art des "jeux de feu", sait bien comment se nourrir des flammes, pour produire de la cendre, soit une si bonne recette pour la concoction de la fameuse "poudre aux yeux".

Jouer avec le feu, comme dans les tragédies d'amour passionnel, où fausses intentions, double langage, promesses vaseuses, complots, pièges des jaloux et des vengeurs, tutoient parfois les cimes de bêtise, participe sans doute, surtout quand il s'agit de régimes autocratiques, des règles basiques de la manipulation de masse. Puis, de la bêtise, il y en a une très bonne dose dans le film algérien ! Comment un téléspectateur étranger, par exemple, qui a visionné les séquences d'une telle vidéo aurait-il réagi ? Comment verra-t-il les Algériens ?

Comment interprétera-t-il les choses qui arrivent dans ce pays, pour le moins, bizarre ? Puis, à quoi jouent ceux qui font les décisions, en haut lieu, en livrant un citoyen, de surcroît, un ex-haut responsable, à la vindicte médiatique, de cette façon si humiliante et si indigne pour la démocratie que le peuple veut instaurer dans l'avenir ?

Les autorités n'ont-elle pas enfreint, quelque part, sur le plan éthique, l'une des règles-phares de la morale, à savoir le respect de la vie d'autrui et la nécessité de compassion avec l'entourage du mort ? 

Que l'on aime ou déteste l'homme, le respect de sa dignité d'humain devrait primer et dépasser tout calcul étroit ! En vérité, les Algériens ont assisté, malgré eux, à un nouveau type de torpillage médiatique, conjugué à une volonté de diversion des véritables enjeux sociétaux, au moment où le débat devrait, en toute logique, se recentrer sur l'essentiel : la liquidation des restes du "Système" et le passage au plus vite à une seconde République démocratique et citoyenne...

 

Kamal Guerroua

 



11 réactions


  • popov 26 juin 11:58

    Il a fallu que j’aille voir ici pour comprendre de quoi l’article parlait.


  • OMAR 26 juin 18:55

    Omar9

    .

    Bonjour @Kamel :« Que l’on aime ou déteste l’homme, le respect de sa dignité d’humain devrait primer et dépasser tout calcul étroit ».

    .

    Mohamed Abbes un algérien du sud, un mozabite, actuellement incarcéré pour « délit d’opinion », depuis 2015.

    Il y a peu de temps, ses 3 filles sont mortes de manière tragique.

    https://www.elwatan.com/edition/actualite/un-detenu-dopinion-a-ghardaia-perd-tragiquement-ses-trois-filles-06-01-2020

    Lui qui n’a jamais volé une personne ou l’état ou fait du mal à quiconque, na pas eu le droit à assister à l’enterrement de ses filles !!!.

    Et cette crapule, ce déchet de l’humanité de Ouyahya, c’est une escorte qui l’a accompagnée pour les funérailles de son frère !!!

    .

    Pire, la police s’était mise au garde-à-vous devant le perron du Palais de Justice, alors que menotté, il devait passer devant un juge !!!

    .

    Alors, pour moi, tout cela n’est que du cinéma, car des Ouyahya, il en reste des centaines de milliers qui vivent en toute quiétude :

    https://www.algerie360.com/chakib-khelil-a-recu-287-millions-de-dollars-de-pots-de-vin/

    https://www.algerie360.com/saadani-se-serait-exile-pour-fuir-les-poursuites-judiciaires/


  • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 26 juin 21:50

    Les vidéos montrant l’ex Premier Ministre Ahmed Ouyahia, menotté et sous surveillance stricte, à l’enterrement de son frère, n’inspirent que le dégout de toute activité politique en Algérie.

    Et là, on comprend bien et mieux l’adage qui dit que « pour vivre heureux, il faut vivre caché ».
    Un homme, sans attache partisane, ne pourrait être humilié par personne. Et il meurt en homme libre...

    Au summum de sa gloire, H’mimed était l’homme le plus cynique du monde... mais l’humilier de cette façon-la alors qu’il s’agissait de l’enterrement de son propre frère est quelque peu mesquin et inhumain.


    • OMAR 26 juin 22:09

      Omar9
      .
      Bonsoir @GHEDIA Aziz
      .
      Je comprends votre sens de l’humanité.
      .
      Et je l’aurai totalement partagé si vous aviez manifesté ce même sentiment quand cette crapule méprisait, humiliait et même embastillait des algériens.
      .
      Avez-vous un jour observé un renard en captivité ?
      Il fait pitié car il ne rêve aujourd’hui que d’une chose : inverser la situation...
      C’est cela Ouyahya.
      Et pas que lui....


    • Cadoudal Cadoudal 26 juin 22:16

      @OMAR
      Y a Zineb qui va enfin réussir l’union du Maghreb Arabe...

      Bientôt fini le mur de la honte entre l’Algérie et le Maroc...

      Hamdullah...lol...

      Le seul racisme que je subis vient de Maghrébins. Pour les Algériens, je suis la pute marocaine. Pour les Marocains, je suis la pute algérienne. Pour les 2, une « pute à juifs ». En France, seuls les beurs me disent, t’es pas née ici, retourne au bled.

      https://twitter.com/ZinebElRhazoui/status/1276443568362659841


    • OMAR 27 juin 09:46

      Omar9
      .
      @Cadoudalle-de-sol
      .
      Préviens tes gosses que faire le tapin au bois de Boulognes, sans les préservatifs ne les protège pas du V.I.H...


  • rita rita 27 juin 07:46

    L’Algérie une jolie dictature ? ou son peuple ne bouge pas..c’est loin le temps ou il y avait des rebelles pour bouter la France hors de ce pays ?

    MDR...


    • OMAR 27 juin 09:57

      Omar9
      .
      @chita
      .
      Les algériens ont bougé : Boutef est bien tombé.
      Et ils bougerons encore ; juste que la pandémie s’estompe...
      .
      Mais toi, t’as bougé ton derrière quand tu déclares que « Macron est là pour détruire la France afin d’en faire une province Allemande ! » ?.
      Agora 35/06 « De Reagan et Margaret... ».
      ,
      Non ?
      Alors va te laver....


    • rita rita 27 juin 10:23

      @OMAR...Réponse d’un Algérien planqué en France plutôt que de sauver son pays...MDR
       smiley


    • Cadoudal Cadoudal 27 juin 10:31

      @OMAR
      T’as du changer de PMU mon colon ?

      Y avait trop de kahlouchs ?

      C’est ça les joies du grand remplacement...lol...


  • Areole 28 juin 14:30

    Ouah !!!.... le traficotage des « likes » tourne plein gaz. A croire qu’un bled entier s’est mis derrière son ordi pour assassiner le moindre commentaire hostile... Les tribus s’entre déchirent...l’Algérie dans toute son imposture. Heureusement l’unité tribale va se refaire dès qu’un ex-colon traversera leur champ de vision.

    Tout va bien.


Réagir