vendredi 9 février 2018 - par Luc-Laurent Salvador

La théorie du complot des fake-news

De la (peu) surprenante paranoïa des élites...

Le pouvoir et les médias dominants se tapent depuis quelques temps un petit délire complotiste sur le thème des fake-news, l’idée étant que des grands méchants manipulateurs venus de l’axe du mal (genre des russes, des iraniens, des nord-coréens que sais-je encore ?) travaillent à déformer la réalité — telle qu’ils la voient eux-mêmes ou plutôt telle qu’ils voudraient nous la donner à croire — via des sites de désinformations et surtout via les réseaux sociaux comme Facebook.

Le résultat est, bien sûr, un accroissement considérable d’une censure qui ne dit pas son nom puisqu’elle est déléguée à des entreprises privées qui peuvent l’exercer dans le plus parfait arbitraire pourvu qu’elles fassent comme le veulent les autorités et la horde des bien-pensants qui aboient en chœur leurs refrains victimaires.

Le dernier site mis à l’index sous ce rapport a été Youtube, dénoncé par une enquête du Guardian basée sur les révélations d’un de ses anciens ingénieurs, Guillaume Chaslot, un français licencié en 2013 et créateur du site Algotransparency.

Comme le nom de ce site l’indique assez bien, l’accusé est ici un algorithme, celui que Youtube utilise pour proposer automatiquement de nouvelles vidéos à ses utilisateurs en fonction de leur profil — basé sur leurs choix précédents — de manière à les intéresser au maximum et les faire ainsi rester le plus longtemps possible sur le site.

En clair et en résumé, Youtube s’efforce de proposer à chacun d’entre nous ce qui intéresse le plus chacun d’entre nous.

Si comme moi vous ne voyez aucun problème à cela c’est que vous ne vous mettez pas à la place de ceux qui ont la prétention de dire le vrai, c’est-à-dire, aussi bien les politiciens que les journalistes-sérieux-et-objectifs-par-définition.

Pour eux, le simple fait que Youtube permettent à ses utilisateurs de faire émerger un profil global de consommation où dominent les informations et les vidéos antisystèmes, complotistes ou pire, c’est quasiment un crime contre la vérité.

Ainsi, jeudi 8 février, sur France Inter, dans le 5/7, après avoir entendu Guillaume Chaslot résumer la situation ainsi... :

« C’est une réalité complètement déformée sur Youtube où les gens [silence] ben l’algorithme recommande plus certaines choses que d’autres. Et des fictions souvent marchent mieux que la réalité. Donc quand la fiction marche mieux que la réalité… l’algorithme va recommander de la fiction »,

les journalistes présents se sont écriés tour à tour... :

« C’est troublant », « c’est saisissant », « c’est assez effrayant », « ça froid dans le dos. » [1]

Pour ma part, c’est leur saisissement et leur unanimité accusatrice qui m’a glacé. Comment est-il possible qu’ils soient à ce point aveugle sur le fait que ce qui les effraie est simplement la liberté de choix des usagers de Youtube ?

C’est ce que les responsables de la plateforme mettent en avant à bon droit :

« Notre système de recherche et de recommandation reflète ce que les gens recherchent, le nombre des vidéos disponibles et les vidéos que les gens choisissent de regarder sur Youtube. Ce n’est pas un biais en faveur d’un candidat particulier, c’est le reflet de ce qui intéresse l’internaute. » [2]

Si l’algorithme est mise en cause c’est seulement parce qu’il a laissé chacun des usagers « se complaire » dans ce qui lui convient, à lui personnellement, sans que le Ministère de la Vérité ait eu son mot à dire.

Or, il est clair que ce qui émerge de ces milliards de choix individuels est une image de la réalité férocement critique des versions officielles avec lesquelles les médias alignés nous abreuvent. La masse citoyenne apparaît donc autonome, libre et c’est cela, rien d’autre, qui est « troublant », « saisissant », « assez effrayant », à « faire froid dans le dos. »

En effet, nous retrouvons ici la peur panique qui, depuis la Révolution Française, saisit les gouvernants à chaque fois que les masses populaires font mine de se mettre en mouvement.

D’où ce véritable complotisme paranoïde du fake-news dont nos « élites » semblent saisies. Tout est fait pour endiguer le phénomène, jusqu’à concevoir des formes d’endoctrinement soft dès le primaire.

Bref, pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, nous voilà en route pour une dictature orwellienne et, comme d’habitude, France Inter donne le ton.

 

[1] La chronique « C’est déjà demain » d’Hélène Chevalier, que l’on peut écouter ici, commence à 1O6’21’’ (1h46mn20s) du 5/7. La réaction effrayée des journalistes se trouve à 3’15’’ de la chronique ou à 109’35 (1h49mn35) du 5/7.

[2] Traduction personnelle d’un extrait de l’article original du Guardian.



228 réactions


  • JL JL 9 février 2018 11:42

    Bonjour Luc-Laurent Salvador,
     
     je ne serai pas aussi catégorique que vous : je ne me satisfais pas d’avoir à choisir entre peste et et choléra. Ou plutôt, de voir que l’offre institutionnelle soit aussi merdique.
     
    La pratique de Youtube est hautement critiquable puisqu’elle est facteur de radicalisations et de clivages.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 12:43

      @JL

      La pratique de qui est critiquable ?
       
      Youtube ne fait que proposer des choses qui ressemblent à ce que nous CHOISISSONS chacun individuellement. Youtube n’est pas critiquable pour cela.

      Par conséquent, le fait que ce que nous choisissons chacun individuellement tende à produire un tableau d’ensemble relativement éloigné de la norme ne saurait être imputé à Youtube.
       
      C’est un phénomène émergent que l’on peut constater, que l’on peut regretter mais qu’on ne peut reprocher à Youtube sauf à considérer que cette entreprise se doit d’être une gardienne de la norme sur laquelle les bienpensants pensent que tout le monde doit s’aligner.
       
      Il est clair que l’on ne peut considérer les choses ainsi sauf à inviter à une censure a priori tout à fait illégale. Malheureusement tout porte à penser qu’elle devienne la norme. D’où l’impression d’être en route vers une dictature de la bienpensance, ce que du temps de Chirac on appelait la « pensée unique ».


    • JL JL 9 février 2018 12:55

      @Luc-Laurent Salvador
       
      Vous me dites : ’’Youtube ne fait que proposer des choses qui ressemblent à ce que nous CHOISISSONS chacun individuellement.’’
       
      A cette objection, je ne saurais vous faire une meilleure réponse que celle qu’a fait pemile ci-dessous : cf. le biais de confirmation.
       

       « Le biais de confirmation, également dénommé biais de confirmation d’hypothèse, désigne le biais cognitif qui consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou à accorder moins de poids aux hypothèses et informations jouant en défaveur de ses conceptions. Les personnes manifestent ce biais en rassemblant des éléments ou se rappelant les informations mémorisées, de manière sélective, et les interprétant d’une manière biaisée. On dit aussi que les personnes « tirent la réalité » à elles. »
       
       ps. C’est moi qui souligne en gras.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 13:11

      @JL

      Le « sans considération pour la véracité de ces informations » est tout à fait abusif.
      Personne ne perd son temps à essayer de se raconter des histoires.
      Tout le monde veut la vérité et la cherche à sa façon.
      Certains le font très mal car ils ont absolument besoin de pouvoir continuer à croire ce à quoi ils croient.
      Des études psychologiques étasuniennes (que je n’ai pas sous la main, désolé) on montré que les complotistes étaient les moins affectés par cette tendance.
       
      Autrement dit : ce sont es bienpensants qui sont le plus dans le biais de confirmation et ils exercent tout le pouvoir dont ils disposent pour obliger les dissidents à revenir dans le consensus dont ils ont vitalement besoin pour se sentir en sécurité.
      CQFD


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 9 février 2018 13:41

      @Luc-Laurent Salvador


      Bonjour LLS,

      ’’Youtube ne fait que proposer des choses qui ressemblent à ce que nous CHOISISSONS chacun individuellement. Youtube n’est pas critiquable pour cela.’’

      Effectivement, ce qui serait critiquable serait que Utube nous propose des videos en opposition idéologique à celles que nous choisissons de plein gré... Ce serait ça, la manipulation.

      UTube propose des videos en continuité avec vos choix, logique, & Pourquoi Utube agit-il ainsi, 1 ?

      C’est tt simplement comme vs dites, pour que nous restions le plus long temps possible et rapportions plus de sous en regardant (de force) des pubs rémunératrices...

      imaginons que vous visualisiez ou écoutiez une Kantate de Bach sur Utube et qu’en haut à droite s’affiche comme proposition suivante Bruel ou Jauni ! 

       smiley

      Ce serait un suicide commercial, c’est pour cela que ce n’est pas demain la veille que l’algorithme sera changé, parfois, le capitalisme a tt de m^me du bon. C’est comme pour les comptes supprimés ou les tweets assassins qui se retournent contre l’utilisateur, c’est pour ça que les gens vont sur Twitter ou Facetruc, pour trouver de l’inédit, m^me et surtout du gore, du hors les clous, du salace ou graveleux et en tout cas du complotiste ! 

      Ou mieux du conspirationnisme, néologisme emprunté à collaborationnisme, qui veut dire le contraire, donc en assimilant phonétiquement ces deux termes antagonistes, les experts en désinformation tentent une fois de plus d’orienter le Nord au Sud et réciproquement. 

      Si tout est interdit demain, personne n’utilisera plus les médias ou réseaux dits sociaux, et ça, les propriétaires devenus Web-milliardaires vont sûrement réfléchir à 2 fois avant d’appliquer les consignes venues ’’d’en haut’’.

      La réalité est que de moins en moins de gens croient les salades invraisemblables des médias dit dominants, et heureusement, alors ça panique un peu dans les rédacs autorisées et les plateaux bfm-faisandés, condamnés aujourd’hui à chroniquer la météo les faits divers et la crue de la seine ou les états d’âmes des cinglés qui se prennent pour des dieux avec leur bouton apocalyptique à portée de main....





    • JL JL 9 février 2018 13:44

      @Luc-Laurent Salvador
       
       ’’Personne ne perd son temps à essayer de se raconter des histoires. Tout le monde veut la vérité et la cherche à sa façon.’’
       
       Ce n’est pas mon avis, et ce pas non plus ce que disait en son temps ce cher Boris Vian : « N’importe quoi, sauf la vérité. Il n’y a que ça qui ne se vend pas. »
       
       Ce qui se vend ou pas : la question est bien en effet ici, pour Youtube, de vendre sa « soupe ».


    • Lucadeparis Lucadeparis 9 février 2018 13:44

      @JL
      Le but de Youtube est juste de capter l’attention, afin de monnayer « temps de cerveau disponible » en publicités. On peut critiquer cette méthode, qui fonctionne très bien, d’afficher des vidéos de camping-cars si on a regardé des vidéos de camping-cars. Mais doit-on vraiment empêcher les gens de vouloir s’intéresser à ce à quoi ils s’intéressent, et leur imposer la proprammation d’une élite, d’une oligarchie ou d’une aristocratie ?

      On peut au contraire louer Youtube actuellement pour sa neutralité (plus véridique que la soi-disant « neutralité » de Wikipédia qui censure à tout de bras les thèses dissidentes, comme j’en ai fait récemment l’amère expérience quant à la piste israélienne de l’attentat de 1994 à Buenos Aires, pourtant autrement plus cohérent que les pistes syrienne ou iranienne).
      Mais remarquons que si vous regardez sur Youtube des vidéos sur les attentats du 11 septembre 2001, contestant la version officielle de quelques pirates pilotes inexpérimentés qui avec quelques cutters, détournent des avions pendant deux heures sans interception d’avions de chasse de la plus grande puissance militaire au-dessus de leur principale mégapole, faire des acrobaties d’as et effondrer trois tours d’au moins 195 mètres avec deux avions, et engouffrer un autre au ras du sol dans un Pentagone truffé de caméras dont on n’a jamais vu les vidéos,... eh bien vous verrez aussi affichées des vidéos qui défendront la thèse officielle abracadabrantesque ; donc vous serez confrontés à la contradiction, et pourrez avec votre intelligence juger en confrontant la défense et l’accusation.
      Remarquons que les débats sur des thèmes sensibles ont tendance à disparaître de la télévision.Il y a 25 ans, Christophe de Chavanne pouvait inviter des ufologistes contre anti-ufologistes. Cette époque est révolue.

    • JL JL 9 février 2018 13:53

      @Lucadeparis
       
      je reconnais qu’il y a davantage de pluralité que sur la télé de Bouygues !


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 15:34

      @Piere CHALORY

      Rien à ajouter, nous sommes parfaitement d’accord.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 15:39

      @Lucadeparis

      Oui, bien d’accord sur l’évolution de la contrainte. Dorénavant, simplement vouloir discuter d’une question, c’est déjà être dans la divergence et la conspiration. Le meilleur exemple c’est le non débat sur les vaccins. Impossible d’émettre des critiques sans être immédiatement catalogué dans les rangs des cinglés.
      Pour parler il faut abonder dans le sens du pouvoir, sinon on est privé de parole, infantilisé au sens étymologique du terme.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 16:12

      @JL

      Non, pas d’accord.
      Chacun se veut en prise avec le réel, donc en recherche de vérité.
      Boris Vian, c’est son métier, joue sur les mots.
      Il ne fait qu’exprimer le point de vue des complotistes (dont je suis) qui voient bien que la plupart des membres du troupeau ne veulent rien savoir.
      Quant à Youtube, s’il vend bien une soupe, celle-ci a la propriété d’être concoctée par ses utilisateurs.
      C’est donc l’intelligence collective qui est à l’oeuvre et ça effraie la bêtise collective dont Einstein disait qu’elle est infinie... smiley


    • JL JL 9 février 2018 16:35

      @Luc-Laurent Salvador
       
      ’’Chacun se veut en prise avec le réel, donc en recherche de vérité.’’
       
      Et par conséquent, tous sujets au biais de confirmation.
       
      Vous avez dit : ’’ce sont les bienpensants qui sont le plus dans le biais de confirmation et ils exercent tout le pouvoir dont ils disposent pour obliger les dissidents à revenir dans le consensus dont ils ont vitalement besoin pour se sentir en sécurité.’’
       
      Les bienpensants sont les téléspectateurs passifs, victimes passives du biais de confirmation, puisqu’on leur sert toujours la même soupe.
       
      Mais ce ne sont pas les bienpensants qui ont le pouvoir : le pouvoir n’a que faire des (biais de) confirmations ils fait, il est la bienpensance. Nuance.
       
      « L’exploitation de la bêtise n’est pas à la portée du premier imbécile venu » (Yvan Audouard)


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 17:56

      @JL

      Tout à fait d’accord avec Audouard. Mais pas avec l’idée que le pouvoir est la bienpensance. Il la détermine. Nuance. Car comme vous le dites si bien, ceux qui sont au pouvoir ne sont pas bienpensants, ils sont biendisants smiley


    • Christian Labrune Christian Labrune 9 février 2018 18:29

      Le meilleur exemple c’est le non débat sur les vaccins. Impossible d’émettre des critiques sans être immédiatement catalogué dans les rangs des cinglés.
      ...................................................................... ...............
      @Luc-Laurent Salvador

      Je dirais plutôt : « dans les rangs des ASSASSINS ». La sottise et l’’ignorance, en pareil cas, ne peuvent même pas être retenues comme des circonstances atténuantes.


    • Croa Croa 9 février 2018 18:42

      À Luc-Laurent Salvador,
      Justement la « pensée unique » s’estompe de plus en plus même si est est encore là mais de manière moins hégémonique. Que la bienpensance semble être une dictature révèle que nous ne sommes plus dupes, ce qui est bien ! smiley 


    • foufouille foufouille 9 février 2018 18:46

      @Christian Labrune
      le complotisme a beaucoup de théories farfelues mais pas uniquement que ça.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 19:28

      @Christian Labrune

      Merci d’illustrer mon propos. Dans le rôle du neuneu tout à la fois bienpensant et rageur, vous êtes parfait.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 19:32

      @Croa

      La bienpensance semble être une dictature justement parce qu’elle se veut seule pensée autorisée (pensée unique donc). Plus elle se délite, plus elle se veut impérieuse.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 19:36

      @foufouille

      Oui, vous avez raison, mais ça les anticomplotistes ne peuvent l’accepter.

      Car une seule théorie du complot reconnue comme vraie et c’est tout leur château de cartes qui s’effondre.

      Or il y en a déjà plein qui sont reconnues comme valides et qui démontrent l’enfumage réalisé par les médias aux ordres. Songeons simplement aux armes de destruction massive de Saddam... smiley


    • symbiosis symbiosis 9 février 2018 20:12

      @Christian Labrune

      Salut vieille canaille ampoulée. 
      Alors on fait sa retape.
      Allez, au garde à vous, au garde à vous, et que ça saute ! 

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 février 2018 22:42

      Article pompé chez H16 ...


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2018 05:25

      @Aita Pea Pea

      Ah ? Vous m’intéressez ! C’est quoi H16 ? Vous avez un lien ?


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2018 06:03

      @Luc-Laurent Salvador

      J’ai trouvé ça qui est pas mal dans la critique des gesticulations tout à fait inopportunes de l’Education Nationale :

      http://h16free.com/2015/11/25/42755-deconstruire-officiellement-les-vilaines-theories-du-complot

      c’est à ça que vous pensiez ou vous voyez autre chose ?


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2018 06:04

      Le message ci-dessus s’adressait à Aïta Pea Pea et non à moi bien sûr !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 février 2018 08:59

      @Luc-Laurent Salvador

      H16 a son blog ,libéral. Ce que je ne suis pas ,mais il a un vrai talent d’écriture et d’humour.Un régal de le lire .


    • symbiosis symbiosis 10 février 2018 09:16

      @Christian Labrune

      On ne peut pas te laisser avancer une ineptie pareille, ou alors tu n’as rien compris à ce qui se jouait avec l’obligation vaccinale. Renseigne toi et écoute un peu plus ceux qui se soucient de la santé de leur progéniture, car en effet, en cas de mort subite du nourrisson, sans parler des autres atteintes graves à la santé publique que causent dans tous les pays la frénésie vaccinale, il faut savoir que les labos qui fabriquent ces poisons ainsi que l’État qui les diffusent sans vergogne et sans aucune garantie de leur efficacité ni de leur innocuité se sont totalement déresponsabilisés des dommages causés. Le seul coupable,selon la loi française, sera celui qui administre le dommage ou la mort dans le pire des cas. Ça sera donc celui qui injecte le poison, celui qui tue, celui qui tient l’arme du « crime » et non le fabriquant de « l’arme ». Le médecin ! Comme il y a de plus en plus de médecins qui, conscients du danger, refusent ce chantage et cette menace à leur intégrité et leur déontologie, faisant d’eux de potentiels criminels, Buzin déplace cette responsabilité vers les infirmiers et autres galériens du système de santé actuel. 
      Pourquoi ? Parce que, le scandale de l’obligation vaccinale commence à se retourner contre la mafia au pouvoir qui voudrait en récupérer les dividendes sans en assumer les dégâts à venir. 
      Donc parler d’assassins est inepte en plus d’ inverser la problématique vers les éventuelles et futures victimes de ce nouveau scandale sanitaire à venir. 

      Si le professeur Montagnier, prix Nobel de médecine est monté au créneau pour dénoncer ce nouveau scandale à venir, c’est qu’il y a déjà de trop nombreuses victimes présentes et d’autres à venir. Montagnier, mieux que personne et certainement plus que toi, est à même de se prononcer sur la question en toute connaissance de cause.

      Donc ta fatwa contre ceux qui défendent la liberté du choix vaccinal est dénuée de tout bon sens et d’un mépris total, le défaut de bon sens et le mépris du fanatique.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 février 2018 12:20

      @Luc-Laurent Salvador

      Bonjour,

      Personnellement, je ne dirais pas « anti-complotistes », je dirais « comploteurs ».


    • Bertrand Loubard 10 février 2018 12:26

      @Luc-Laurent Salvador
      Tout à fait d’accord. Le deuxième (troisième) degré de la propagande est d’ailleurs sans doute en route depuis quelques temps déjà à voir l’étonnement et l’indignation (le haut-le-cœur) des représentants de la seule presse sincère, exacte et complète : correcte quoi !....et cela même jusque dans des forums qui semblaient « libres », et ce par l’ »intermédiaire » de « modération abusive »......suivez mon regard !!!!
      Merci de l’article.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2018 17:19

      @Nicole Cheverney

      Oui, c’est vrai pour les gros poissons mais il y a là quand même un raccourci dont la pertinence échappera à la plupart.
      Il vaut donc mieux bien distinguer les choses même s’il devrait être tout à fait logique pour tout le monde que ceux qui sont anti-radars sont surtout ceux qui ne respectent pas les limitations de vitesse... smiley


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 février 2018 20:59

      Bonjour Luc-Laurent Salvador,
      .
      "Des études psychologiques étasuniennes (que je n’ai pas sous la main, désolé) on montré que les complotistes étaient les moins affectés par cette tendance.« 
      .
      Tout à fait ... je fait une recherche rapide sur internet...
      .
      La psychologue Laurie Manwell de l’Université de Guelph est d’accord pour dire que l’étiquette “théorie de la conspiration” conçue par la CIA dérange les fonctions cognitives. Elle souligne, dans un article publié dans American Behavioral Scientist (2010) que les gens qui sont anti-conspiration ne peuvent pas penser clairement à propos de tels crimes apparents contre la démocratie que le 11 septembre à cause de leur incapacité à gérer des informations en conflit avec une croyance pré-établie.
      https://lesmoutonsenrages.fr/2014/04/11/les-conspirationnistes-sont-des-gens-ouverts-et-sains-desprit-les-autres-sont-des-fanatiques/
      .
      Dans le même numéro de ABS, le Professeur de l’Université de Buffalo Steven Hoffman ajoute que les gens anti-conspiration sont typiquement la proie d’une « forte tendance à la confirmation » – c’est-à-dire, ils recherchent des informations qui confirment leurs croyances pré-établies, tout en se servant de mécanismes irrationnels (tel le label « théorie de la conspiration ») pour éviter des informations conflictuelles.
      .
      Mon opinion : Nous savons, qu’il faut être »idiot« pour vouloir tout croire ce qui nous est servi par les grands médias. Les grands médias mélangent des fausses informations avec des vrais informations pour »router« l’opinion vers la version »officielle« celle qui convient à l’oligarchie financière. Les grands médias censurent massivement et nous cachent entre autres des informations qui pourront déranger les intérêts de l’oligarchie financière.
      https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2014/04/telelavelecerveau.gif
      .
      Les grands médias ne respectent pas la charte déontologique des journalistes c’est à dire la charte de Munich.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Munich
      .
      Grâce à l’Internet, grâce à un bon sens critique, les gens qui doutent des histoires officielles ne sont plus exclus de la conversation publique ; la campagne de la CIA vieille de plus de 44 ans, établi pour étouffer le débat en utilisant la raillerie « conspirationniste » est usée jusqu’à la corde par les grands médias !
      .
      Quelques exemples d’accusements infondés de »conspirationnisme« par les »grands" médias FRANÇAIS envers François Asselienau
      https://www.youtube.com/watch?v=MtCvM9puVzI
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=ZD42DQrKxNY
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=ACGmFyB3LSA
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=Gc6_69vftzU
      .
      Bonus :
      https://www.algeriepatriotique.com/2018/02/01/joe-biden-europeens-valets-etats-unis/
      .


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 11 février 2018 06:40

      @eau-du-robinet

      Merci pour toutes ces références et notamment les scientifiques. C’est ça qui pourra en faire réfléchir certains, ceux qui ont les capacités mais qui se la joue paresseuse. Ils pourraient entendre ce son de cloche et se réveiller !


    • Christian Labrune Christian Labrune 11 février 2018 17:28

      Montagnier, mieux que personne et certainement plus que toi, est à même de se prononcer sur la question en toute connaissance de cause.
      ...................................................................... ................
      @symbiosis
      Bravo ! Mongagnier est regardé par tous les physiciens comme un hurluberlu depuis qu’il s’est mis en tête de défendre des thèses qui ont définitvement ridiculisé, à la fin des années 80, un Benvéniste grassement financé alors par les laboratoire homéopathiques.

      Désormais, si Montagnier affirme quelque chose, le premier réflexe de tout esprit sensé est la suspicion. Cela dit, le nombre des crétins est tel que s’il prétendait demain que le Père Noël existe et qu’il en a des preuves, il s’en trouverait bien un certain nombre pour le suivre.

      Un article fort instructif :
      http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1383

      Si vous ne savez pas ce que ce serait que la « mémoire de l’eau », cela vous sera expliqué ici :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9moire_de_l%27eau


    • symbiosis symbiosis 12 février 2018 17:15

      @Christian Labrune

      Benveniste je connais et j’approuve, étant moi-même un horrible adepte de l’homéopathie. 
      Montagnier, je connais aussi et j’approuve.
      J’approuve tous les éveilleurs de conscience et je méprise tous les collabos de la ploutocratie, comme dirait Nicole, les petites mains des comploteurs. 
      Mais libre à toi de te vacciner et libre à toi d’encourager ta progéniture et la progéniture de ta progéniture à se faire vacciner avec des métaux lourds.
      Je ne suis pas contre ceux qui s’empoisonnent, je suis contre l’obligation qui nous est imposée de nous empoisonner. La nuance est de taille et quand je parle d’empoisonnement, je ne parle pas uniquement des vaccins chargés en métaux lourds qui vont annihiler le développement harmonieux des générations futures, je parle également de toutes les tentatives d’empoisonnements des populations jusques et y compris l’empoisonnement devenu insupportable, celui de la propagande des comploteurs, manipulateurs, menteurs et pervers qui dominent le société et l’humanité.
      Cela doit cesser et cela cessera.
      Tu peux dire et prétendre ce que tu veux, Labrune, tu peux nous calomnier, mais la résistance s’organise contre la ploutocratie qui complote sans vergogne contre nous et le flot des complotistes ne cesse de gonfler. Attends-toi au Tsunami avant de lâchement tourner casaque. Tu te rappelles ? Nous avons connu cela déjà ! 

    • Legestr glaz Ar zen 14 février 2018 07:35

      @JL

      Ce biais de « confirmation d’hypothèse » s’applique parfaitement bien aussi aux « médias dominants ». Sur certains sujets, « l’orientation donnée » par ces médias est exactement la même. 

      L’action des médias dominants est fondée sur le biais de confirmation d’hypothèse puisque, pour un sujet donné, vous ne pouvez pas avoir d’opinion divergente. Ces médias sont tous alignés (sur la Syrie, sur la Libye, sur DAESH, etc). C’est du bourrage de crâne, pas de l’information ni de la mise en perspective. 

      Un exemple frappant de la manière dont les médias dominants biaisent l’information. François Asselineau, en sa qualité de candidat à l’élection présidentielle, a pu disposer de « l’équité » du temps de parole. Invité sur une chaine de service public, France Info, pendant qu’il s’exprimait, un bandeau manuscrit, surligné en couleur jaune fluo, indiquait : « Asselineau candidat des conspirationnistes ».
      Voilà où en est le service public, son impartialité, sa neutralité. Et ces gens se nomment « démocrates » et « défenseurs des valeurs républicaines ». 

      Et la suite des événements donne raison à François Asselineau ! 



    • JL JL 14 février 2018 08:40

      @Ar zen
       
       par définition, la pensée unique fonctionne sur les biais de confirmation. Elle s’en nourrit, elle les entretient.


  • Christian Labrune Christian Labrune 9 février 2018 11:50

    La masse citoyenne apparaît donc autonome, libre et c’est cela, rien d’autre, qui est « troublant », « saisissant », « assez effrayant », à « faire froid dans le dos. »
    =======================================

    La « masse citoyenne », à Nüremberg, pendant les grandes messes du nazisme, paraissait unanimement approuver son Führer. Les bras se levaient, avec des mains tendues au bout, dans un parfait synchronisme. Pas un seul poing levé, dans la foule, sur les images qui nous restent de ces événements, pour exprimer une protestation.

    Après la mort du papa de Kim Jong-un, les pauvres Coréens du Nord affligés par une perte si cruelle pleuraient en masse, se tordaient de douleur. On n’en voyait aucun, dans un coin de l’écran, qui rigolât en douce.

    Si nous n’étions pas quelques uns sur ce forum, radicalement ennemis de tous les totalitarismes, les articles à la gloire du Petit Boucher de la Cabaña et de Fidel Castro, à la gloire du Kim Jong-un et de la théocratie iranienne, passeraient comme une lettre à la poste, tous aussi bien que les articles les plus crapuleusement antisémites.

    C’est cette unanimité des masses abruties par les pires propagandes, totalement dépourvues de sens critique, qui est bien « troublante », bien « saisissante », assez « effrayante », et « à faire froid dans le dos ».


    • Philippe VERGNES 9 février 2018 12:10

      @ Bonjour Christian Labrune,


      « Pas un seul poing levé... » non, mais... « l’homme qui refusa de faire le salut nazi ».

      Après, les masses sont désormais tellement décervelées qu’il est certains que nombreux sont ceux qui se résignent en attendant le pire.

      « C’est cette unanimité des masses abruties par les pires propagandes, totalement dépourvues de sens critique, ... »

      Certes, et comme vous je ne m’en réjouis pas, mais cela est voulu et organisé « rationnellement ». C’est bien ce qui est tragique dans cette histoire.

    • Philippe VERGNES 9 février 2018 12:13

      « ... qu’il est certain... »


      Sur l’absence de sens critique et la volonté de rendre les masses ignorantes, connaissez-vous l’agnotologie ?

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 février 2018 12:24

      @Christian Labrune

      ah ben oui c’est sûr, on ne te la fait pas à toi, hein tonton, et puis tu y étais, hein pas vrai ? ^^


    • Ben Schott 9 février 2018 12:28

      @Christian Labrune
       

      « C’est cette unanimité des masses abruties par les pires propagandes, totalement dépourvues de sens critique, qui est bien « troublante », bien « saisissante », assez « effrayante », et « à faire froid dans le dos ». »
       
      Et j’ajouterai « médusante » !
       


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 12:49

      @Christian Labrune

      Votre message est tout à fait dans le ton de France Inter.
      Il transpire la bienpensance et le mépris pour les masses qui seraient à conduire comme des bestiaux.
       
      Je vomis cette lecture pharisienne qui légitime la dictature par la crainte du fascisme.
       
      C’est aussi idiot et pervers que les Etats-Unis faisant la guerre au monde sous prétexte d’instaurer la démocratie.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 février 2018 12:59

      @Luc-Laurent Salvador

      Oui mais c’est tonton, et il sait de quoi qui cause tonton, il était professeur dans les écoles tonton, et puis il lit plein de livres qu’on comprend même pas le titre ^^


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 13:06

      @bouffon(s) du roi

      Merci. Un homme averti en vaut deux. Je vais essayer de trouver des livres dont je ne comprends pas le titre... smiley


    • Lucadeparis Lucadeparis 9 février 2018 13:50

      @Christian Labrune
      Votre argumentation s’autodétruit.

      Vous critiquez des régimes totalitaires qui ne proposent qu’une version des choses.
      Or Luc-Laurent Salvador critique que certains (notre élite, nos oligarques) voudraient imposer une seule version des choses sur Youtube, et il défend la pluralité actuellement en cours sur Youtube.

    • leypanou 9 février 2018 15:24

      @Christian Labrune
      Si nous n’étions pas quelques uns sur ce forum, radicalement ennemis de tous les totalitarismes  : ennemis de tous les totalitarismes ? Vous êtes sûrs ? Allez, avouez, il n’y a pas à avoir honte.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 15:41

      @Lucadeparis

      Oui, c’est une très bonne manière de dire les choses.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 9 février 2018 20:18

      @Christian Labrune

      Bonsoir,

      Vous attribuez, d’une manière péremptoire, aux masses, un « syndrome panurgique » ! De plus, vous relayez les statistiques pipées d’un média mainstream et une « étude » faussée par une idéologie libérale et mercantile. Peu importe de quel média sont issues ces statistiques et cet te enquête, on s’en fout, ils sont interchangeables, vous en lisez un, vous les avez tous lus ! Alors que le nombre de citoyens de ce pays - toutes tendances politiques confondues (sauf ceux appartenant à LREM) ne croient absolument plus les médias qui mentent, qui tronquent l’information, qui mentent par omission et cherchent de toute évidence à orienter les opinions, et à faire accepter l’inacceptable, lorsque des lois abominables sont votées comme la loi travail, ou en passe d’être votées bientôt, comme la suppression de milliers de fonctionnaires, comme la mise à sac du modèle social français ! Je rappelle que les médias sont concentrés entre les mains de quelques milliardaires ! Et que la plupart des journalistes sous leur coupe, étouffent et ne peuvent faire correctement leur métier, selon le code de déontologie du journalisme.

      En ce qui concerne la politique internationale, je vous cite les exemples les plus emblématiques des mensonges organisés par les médias mainstream, ces petits soldats de la bien-pensance panurgique. Je me fais donc un plaisir de vous citer toutes les fake-news qui fleurissent et sentent mauvais la manipulation médiatique ; Les mensonges sur la Syrie, répétitifs, comme si les médias menteurs voulaient se persuader qu’ils tenaient le flambeau de la vérité, alors que les faits - rien que les faits, toujours les faits, prouvent le contraire, sur le terrain diplomatique et militaire. Mais selon les mainstream aux mains des milliardaires, parler de la Syrie vue du côté de Bachar El Assad, c’est être complotiste ! Parler du Venezuela de Maduro en bien, c’est du complotisme, parler d l’Iran, sans taper sur ce pays, c’est du complotisme, parler de Poutine sans l’accuser de la rage, c’est du complotisme.

      Alors mettons cartes sur table : qu’est-ce être « complotiste » ? C’est d’abord REFUSER LES MENSONGES DES COMPLOTEURS. Les dénoncer, les montrer du doigt, comme eux montrent du doigt les citoyens qui relèvent leurs propos erratiques et bien souvent irresponsables. Ne vous trompez pas de côté. Ce mot « complotiste » qui à l’origine a été inventé pour stigmatiser, faire honte, eh bien les citoyens, de plus en plus nombreux, le portent dorénavant avec la même assurance des avant-gardistes du siècle dernier, qui, dans tous domaines intellectuels et artistiques présidaient au renouveau de la pensée occidentale et moderne.
       
      Bingo ! Si complotisme il y a c’est qu’il y a des complots et des comploteurs qui dirigent des Etats qui ne veulent pas laisser le monde vivre en paix. Je sais, la paix n’a jamais été de ce monde, depuis la plus haute antiquité, depuis que les hommes sont capables d’écrire l’histoire, l’histoire de l’humanité s’est pratiquement toujours écrite en lettres de sang. Mais nous arrivons à un moment de notre Histoire humaine et commune, où malgré une poignée de psychopathes décidés à aliéner les masses, ces masses justement sont suffisamment au fait de s’informer, grâce aux nouvelles technologies - via Internet, et autres moyens sophistiqués, mais que les dits psychopathes voudraient bien pouvoir contrôler dans leur totalité.
      Malheureusement ils ne le peuvent. Ils essayent, mais comme ils n’ont pas de front, ni honte, ni conscience, ils insistent lourdement. Et ne peuvent encore et tout contrôler. La technologie est plus forte qu’eux, et l’esprit collectif des humains beaucoup plus.Car ensemble, nous pouvons ce que ce petit groupe de ploutocrates prétentieux et bardés d’illusions sur l’humanité qu’ils méprisent, représentent si peu par rapport à la force quasi cosmique de la Raison et de l’amour de la Liberté partagée par une quantité suffisante de millions d’individus pour changer la donne. La Liberté de pensée, monsieur Labrune, c’est un mot que vous devez aimer, puisque de la Statue qui la représente, vous en avez fait votre avatar. Non, monsieur, le Peuple - ce n’est pas cette masse « informe » d’humains qu’on peut mener à l’abattoir comme un troupeau de bovins ! Le peuple, c’est surtout une masse d’individualités dont les différences forment un tout non pas réducteur, mais enrichissant et extrêmement puissant, s’il en est.

      Alors.... Les comploteurs, les fomenteurs de complots inventent des mots nouveaux, d’une nature toute orwellienne, encore qu’il me semble qu’à côté, Orwell bientôt sera de la roupie de sansonnet comparé aux méthodes assez ignobles que nous préparent ces menteurs-là.

      Fake-news : En anglais, c’est plus hurff ! Mais en même temps tellement vulgaire !
      Traduction : bobard ! comme l’écrit récemment si spirituellement un internaute. Avec ce mot, les menteurs ont beau jeu d’attribuer aux autres leurs propres méthodes. Mais très peu de personnes les croient désormais

      Voilà, monsieur Labrune, le fait de me lire suffira-t-il à votre compréhension sur ce que peut représenter - pour ceux qui refusent les diktats de la pensée - le fait de recentrer le débat autour de deux mots : indépendance d’esprit. J’espère que c’est cela que vous avez inculqué à vos élèves.


    • symbiosis symbiosis 9 février 2018 20:34

      @Nicole Cheverney

      Belle démonstration, mais cette vieille canaille de Labrune ne veut rien comprendre. Rien ne rentre, il a un cervelet d’anorexique. 
      Il rabâche sempiternellement les mêmes platitudes, mensonges et contrevérités qu’il reprend de l’AFP, sans même se demander s’il y a du vrai dedans, pourtant le faux transpire de tous les pores de cet outil de propagande.

    • Piere CHALORY Piere CHALORY 9 février 2018 21:11

      @Nicole Cheverney


      Bravo Nicole,

      Les Complotistes, ce serait un peu les Impressionnistes, terme moqueur inventé par les critiques demeurés de la fin du 19ème in-capables de saisir la beauté d’un Renoir, d’un Van Gogh, d’un Utrillo...

      100 ans après, la valeur intrinsèque ridicule des croûtes de l’art officiel de l’époque est risible en rapport avec les fortunes que les milliardaires actuels sont prêts à lâcher pour acquérir une forme de liberté picturale hors normes et intemporelle ; inscrite modestement par des vrais peintres, qui se moquaient de la faim & du qu’en dira-t-on : sur des toiles désormais mythiques.

      Tous ces horribles trolls, officiels ou officieux qui glorifient le mensonge l’horreur et l’insane paieront ; le moment venu la note de leur exaction, au juste prix.

       smiley



    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 9 février 2018 21:41

      @Piere CHALORY

      Bonsoir et merci Piere,

      En parlant des avant-gardistes, je me situais plutôt du côté littérature. Je pensais surtout au nouveau roman, et avant eux, aux surréalistes qui avaient renouvelé le genre littéraire. Mais puisque vous évoquez la peinture, je pense particulièrement aux dadaïstes, j’aime beaucoup de mouvement, mais il n’a été que très bref, dommage. Les femmes et les hommes qui ont été des « francs-tireurs » culturels méritent tous nos hommages. Peut-être que dans quelques années/mois lorsque les complots des comploteurs seront tous éventés, les frileux rejoindront les « vertueux ». Cela a toujours été ainsi. C’est un peu comme un évier bouché - pardon pour la comparaison- mais il suffit de dégager le bouchon et tout le reste suit smiley


    • symbiosis symbiosis 9 février 2018 22:34

      @Christian Labrune
      Tous ça un peu comme toi, non ? 

      Avec tes clichés tout droit sortis de la presse ploutocratique mafieuse et fasciste qui pourrit tout autour d’elle.



    • Christian Labrune Christian Labrune 9 février 2018 23:39

      parler de la Syrie vue du côté de Bachar El Assad, c’est être complotiste ! Parler du Venezuela de Maduro en bien, c’est du complotisme, parler d l’Iran, sans taper sur ce pays, c’est du complotisme, parler de Poutine sans l’accuser de la rage, c’est du complotisme.
      ==============================================
      @Nicole Cheverney
      Libre à vous de chanter les louanges de Bachar el Assad, de Maduro, de Khamenei & Rohani et même d’Erdogan que vous oubliez et qui serait en bonne place dans cette liste où vous pourriez mettre aussi Kim Jong-un pendant que vous y êtes ; mais ce faisant, vous ne pouvez quand même pas ignorer que vous soutenez explicitement des systèmes salement dictatoriaux où, à moins d’être complètement masochiste, vous ne voudriez pas vivre.

      Que le macronisme qui sévit en France soit une horreur, je suis bien le premier à le dire et à le répéter tous les jours sur ce site. Que la connerie soit un peu partout au pouvoir, cela ne fait aucun doute, mais il faudrait être complètement naïf et manichéen pour croire que les pauvres victimes de cette situation, si par miracle elles arrivaient au pouvoir, se comporteraient d’une manière plus morale et plus vertueuse. L’exemple du macronisme, précisément, est tout à fait significatif : dans une France désormais décérébrée parce que les socialistes, dès le milieu des années 80, avaient cru devoir obéir aux injonctions d’une OCDE qui préconisait la destruction, partout, des systèmes d’instruction publique, la culture n’existe plus. On en a un exemple avec cette masse de députés-godillots à l’Assemblée, totalement dépourvus de compétences et de sens critique, résolus à voter sans y rien comprendre ce qu’on leur demande de voter. Ils étaient hier des conspirationnistes, comme la plupart de ceux de leur génération. Ils sont déjà les nouveaux parvenus du système bien résolus, comme leurs prédécesseurs, à tirer les marrons du feu dès que ce sera possible. Encore sont-ils moins dangereux que les autres crétins de l’extrême gauche-droite, nouveaux sans-culottes à la botte de Benito Mélenchon, rongés par le ressentiment, et qui rêvent de ce qui a pu ressembler, dans la révolution cubaine ou celle du Venezuela, à quelque chose de comparable aux massacres de septembre 1792. Voilà que les îlotes du système, au lieu de rêver d’une liberté, rêvent désormais des tyrans les plus féroces et les plus fascisants, tout comme les Italiens ou les Allemands des années 30 fort contents de leur Duce ou de leur Führer, lesquels allaient assurément, sans coup férir, leur apporter un bonheur libre et durable.

      Tout ce que je lis sur cette page est frappé par une espèce de paranoïa : on nous trompe, tout est faux. Il ne nous reste donc plus qu’à croire à la seule la vérité de notre désir de vérité et qu’à en faire la vérité même, comme si le vrai était de l’ordre de la pulsion. On arrive donc à un délire aussi absolument définitif et irréfutable que celui du Président Schreber dont le bouquin extravagant aura été rendu célèbre par Freud. J’évoque plus bas les travaux de Gérald Bronner sur le conspirationnisme, mais il est bien évidemment inutile de les lire : ce type est fou, il fait partie lui aussi du complot, comme mézigue. Ce serait peut-être le moment de se rappeler que ce qui caractérise l’idéologie, selon Karl Popper, c’est qu’à la différence de la pensée critique et construite, elle est totalement irréfutable, elle a réponse à tout, même si la réponse est idiote. Il est donc totalement inutile d’argumenter. Les petits soldats égorgeurs du Califat, naguère, ne « pensaient » pas autrement.

      Une ribambelle de minus habens incapables de pondre quinze lignes, faute de pouvoir argumenter, balancent ici toutes les pauvres insultes dérisoires dont ils sont capables à la suite d’interventions que j’ai pourtant pris soin de développer. Le spectacle de tout cela est absolument affligeant sur un site de discussion. La réflexion et la rigueur paraissent l’avoir définitivement déserté. Ce sera probablement ma dernière intervention : j’ai déjà perdu trop de temps sur cette page.


    • Ben Schott 10 février 2018 06:02

      @Christian Labrune
       

      « Ce sera probablement ma dernière intervention : j’ai déjà perdu trop de temps sur cette page. »
       
      Oh non, restez !

       

       
      Labrune nous fait sa petite crise... smiley
       


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2018 06:27

      @Nicole Cheverney

      Je vous suis complètement dans vos analyses sauf sur un point importantissime qui mérite réflexion.
      En effet, étant girardien, je suis tout naturellement porté à reconnaître la nature mimétique des comportements humains donc la nature panurgique des publics et des masses en général. Elle est assez évidente pour tous je crois.
       
      Pour autant, , il convient de respecter (et donc de croire en) l’individualité, l’autonomie et la conscience de chacun.
       
      C’est pourquoi je crois en la démocratie, la vraie, façon Chouard et je m’oppose comme vous à ces dictateurs dans l’âme comme Labrune qui n’ont que mépris pour le bon peuple et prétendent lui « dicter » sa conduite.
       
      Seule la mise en pratique d’une véritable démocratie peut permettre au peuple de devenir ce qu’il est (pour parler comme Nietzsche). Pour le moment, il est quand même un peu infantile, comme un vaste troupeau qui court vers la falaise et dans lequel seuls quelques moutons noirs complotistes (comme vous, moi et beaucoup d’autres sur ce site) essaient d’aller à contre-courant en tirant la sonnette d’alarme.
       
      Les masses sauront-elles changer de cap ?
       
      Je fais comme si c’était le cas mais vu les forces en puissance, c’est-à-dire, la domination financière, économique, politique, médiatique actuelle comme la censure du net qui vient, j’ai bien peur que nous allions à la catastrophe : la guerre, civile, mondiale ou les deux, voulue par nos élites pour faire table rase de l’Occident chrétien.
       
      Bref, j’ai peur que nous ayons à boire le calice jusqu’à la lie...
       


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 février 2018 20:09

      @Christian Labrune

      « Libre à vous de chanter les louanges de Bachar el Assad, de Maduro, de Khamenei & Rohani et même d’Erdogan que vous oubliez et qui serait en bonne place dans cette liste où vous pourriez mettre aussi Kim Jong-un pendant que vous y êtes« 

      Vous êtes sur le mode accusatoire et péremptoire systématique. De ma part, il n’est aucunement question de « chanter les louanges » de chefs d’États, rien qu’eux et nuls autres dont vous nous citez une liste, toujours la même, en écho aux médias dominants, selon un tracé géo-politique prédéterminé et qui, curieusement, mais rien d’étonnant non plus de votre part, suit la ligne du néo-colonialiste occidental qui a »raison sur tout" et révèle la démarche belliqueuse engagée par les néo-conservateurs depuis le début des années 90.

       Ce qui révèle un manque certain d’indépendance d’esprit. Cette liste d’États à bannir de votre part, et que vous citez dans votre commentaire, c’est la litanie atlantiste, reprenant les sempiternels poncifs et directives de mise au banc de la communauté internationale de ces pays souverains par les States et l’UE. Au nom de quoi ? De quel droit ?

      En revanche, si je ne compte pas faire de louanges, je note avec le recul nécessaire, que ces pays – Syrie – Russie – Iran, Liban, Yemen, tiennent tête aux gouvernements occidentaux enfermés, cadenassés dans leur mentalité néo-coloniale. Mentalité de petits colonialistes suffisamment minables pour aller bombarder des pays – jusqu’alors en paix – les détruire, les pulvériser sous les bombes – déplacer leur population, et dans le même temps crier aux loups avec les loups ! - considérant toujours ces pays comme leur pré-carré où s’exerce leur appétit sans limites. Dois-je vous rappeler que la Syrie fut le terrain de jeux des Français et des Anglais à égal appétit bassement mercantile pour le contrôle du commerce du pétrole ? Y-ont-ils renoncé ? Jamais ! 
      Mais voilà, ce qui devient une évidence pour l’opinion internationale, et très difficile à digérer pour les néo-colonialistes occidentaux qui n’en sont toujours pas revenus – obstruction mentale – c’est qu’entre-temps ces pays se sont libérés de la tutelle européenne et américaine. Mais l’os en travers de la gorge, les USA, grands-maîtres d’œuvre du chaos généralisé – les néo-conservateurs en tête, et l’UE, leur féale minable continuent leur prédation par guerre interposée, et leur course systématique après ces richesses immenses de ces pays, ces supplices de Tantale. La Russie de Poutine s’avère être un autre os en travers de la gorge des néo-cons. Russie, enfin débarrassée des oligarques et de la ploutocratie eltsinienne des années 1990 à la solde des States. Poutine empêche avec opiniâtreté l’accaparement définitif de ses réserves immenses en pétrole et en gaz par l’Occident. Car Poutine est Là ! – au grand dam des Occidentaux insatiables, dans l’attente très improbable, de rafler la mise – Bachar El Assad est Là ! L’Iran est Là ! Et c’est la raison pour laquelle l’Occident qui n’acceptera jamais d’être évincé, continue sa propagande contre ces pays souverains.
      Sans chanter les louanges de ce nœud gordien moyen-oriental et asiatique que les Occidentaux voudraient bien voir rasés de la surface terrestre, il n’est qu’ à observer la constance dans leur résistance à toutes les entreprises des plus crapuleuses les unes que les autres, pour s’ accaparer du pétrole, le gaz et de bien d’autres sources minières vitales.

       


    • symbiosis symbiosis 11 février 2018 10:15

      @Ben Schott

      Oui, le fanatique labrune vient au pas de l’oie déposer son bousin ampoulée et ses fatwas rageuses avec force cris et gesticulations et repart la queue entre les pattes, boudeur et amer, alors que sa propagande ne passe pas, le dépit et l’invective aux lèvres, tel un vieux lepéniste borgne et aigri de voir ses fatwa engendrer le rire et l’ironie dans ce qu’il qualifie avec le plus grand mépris de masse panurgique.
      Et, ainsi, malgré ses disparitions des pages où il sévit, faute d’arguments car, le panurge en manque cruellement, le revoilà ailleurs, réapparaître sur d’autres articles, traitant peu ou prou des mêmes sujets, ceux qu’il excelle à discriminer, ubiquitaire et aux aguets, pour de nouveau ressasser ses rengaines AFPétiques et méphitiques.

    • Christian Labrune Christian Labrune 11 février 2018 14:58

      @kelenborn

      Je suis hélas, comme le disait plus haut l’auteur de l’article, « un dictateur dans l’âme ». Je suis aussi, comme le remarque très bien Nicole Cheverney, un sale colonialiste, ennemi juré des peuples qui luttent pour leur libération, comme la Corée du Nord ou l’Iran. C’est que je n’accepte pas de voir la réalité en face, et je dois bien reconnaître qu’ils ont raison : il y a bien quelques petits problèmes dans ces pays-là, mais ce n’est rien à côté des nôtres où l’auteur, après l’article qu’il vient de publier, risque gros et met peut-être même sa vie en danger. J’en dirai autant de beaucoup d’intervenants qui, prenant son parti, seront considérés, par la police politique, comme des complices.

       Pour bien moins que ça, vous en connaissez comme moi un certain nombre chez qui on est venu frapper sur les quatre heures du matin pour les arrêter. Ils passent quelques heures abominables à une adresse que je préfère ne pas préciser avant de se trouver condamnés sans jugement à travailler comme des bêtes dans les camps destinés aux dissidents, et cela jusqu’à l’épuisement, dans une des régions les plus froides et inhospitalières de notre sinistre pays. C’est atroce. Tout le monde le sait très bien, mais personne ne veut le reconnaître et moi-même, voyez-vous, je préfère, par peur des conséquences, ne pas nommer ces endroits.

      Il y a peut-être un mois, en allant acheter mes cigares du côté du Colonel Fabien, javais remarqué un peu d’animation plus bas, vers le canal, et j’étais allé voir. Dans le petit jardin de Montfaucon, il y avait un attroupement autour d’une grue de chantier qu’on avait dressée là. C’était pour pendre une gamine de quatorze ou quinze ans. J’ai demandé à des badauds le pourquoi de cette exécution. Eh bien, vous ne me croirez peut-être pas, mais elle avait eu une altercation devant le curé de la paroisse à l’entrée de l’église, juste avant la messe. Elle refusait d’entrer. « Votre Dieu, qu’il aille se faire foutre ! », avait-elle dit. Il y avait eu d’autres témoins que le curé et la famille ; on l’avait donc condamnée à mort pour « blapsphème et insulte à la religion ». On dira ce qu’on voudra, mais ce n’est certainement pas dans un pays hautement civilisé comme l’Iran qu’on verrait des spectacles aussi barbares. J’ai préféré ne pas attendre la fin du spectacle ; j’ai allumé un cigare et je me suis éloigné, un peu morose.

      Je sais que je prends aussi des risques en racontant cela, bien que je ne fasse que rapporter des faits aisément vérifiables - même si la presse mainstream ne s’en fait jamais l’écho ! Je finirai peut-être moi aussi par prendre mon courage à deux mains et dénoncer ce qui se passe dans les pays occidentaux. L’exemple de nations authentiquement démocratiques telles que l’iran et la Turquie, tout comme le Venezuela de Maduro, devraient nous inspirer. On y viendra nécessairement, mais quand ?

      Quelques liens vers des articles qui font bien voir ce que peut être cette douceur de vivre en Iran dont les beaux sourires de Hassan Rohani et de Javad Zarif sont déjà l’une des plus ravissantes images propitiatoires.

      https://www.amnistiepdm.org/en-iran.html
      http://www.iranmanif.org/index.php/manifestation/en-iran/5484-les-pendaisons-de-2017-en-iran


    • Christian Labrune Christian Labrune 11 février 2018 15:13

      ADDENDUM
      D’abord, une faute d’accord, dans mon avant dernier paragraphe, dont je suis désolé. J’aurais dû écrire :
      "L’exemple de nations authentiquement démocratiques telles que l’iran et la Turquie, tout comme le Venezuela de Maduro, devrAIT nous inspirer".

      Ensuite, un article qui fait le point sur les exécutions d’enfants en France, et éclaire fort bien la scène dont j’avais été témoin du côté de la place du Colonel Fabien :

      http://www.aufeminin.com/news-societe/iran-les-petites-filles-peuvent-etre-condamnees-a-morts-des-9-ans-s1727790.html


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 février 2018 09:37

      @kelenborn

      Il faut dénoncer le complotisme (personne ne peut contredire cette affirmation pleine de raison) ,

      Vous ! les petites mains des comploteurs, allez avoir le plus grand mal et en mode crescendo à continer d’ostraciser les éveilleurs de conscience, car la manipulation, le mensonge, la corruption, prennent une telle importance dans notre société que ce stratagème de Ponzi maçonnique mondial va s’effondrer comme la grande bouse qu’il est.

      Vous aurez beau nous traiter de Staliniens, de Pol Potien, et de Madurien, etc. vous n’arrivez pas à masquer plus longtemps la frénésie barbare de la ploutocratie. Et vous ferez comme les anciens collabos du nazisme, vous vous prétendrez, la main sur le coeur, prenant le train en marche, résistants - donc « complotistes » après coup. Et vous, les comploteurs, vous vous vanterez d’être les éveilleurs de conscience de la dernière heure.

      Ni plus, ni moins.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 12 février 2018 09:43

      @Nicole Cheverney

      Bien d’accord avec vous. Ces agités se contentent de hurler avec les loups. Ils changeront de bord quand le rapport de force changera.

      Mais comme je vous le disais, c’est pas demain que ça va arriver.
      D’ici là, leur vision radicale et manichéenne nous prépare de beaux lendemains qui déchantent, genre guerre civile & cie.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 février 2018 09:45

      @Nicole Cheverney

      @ Kelenborn,

      Et surtout, n’essayez pas de me corrompre avec vos petits compliments différentialistes de comploteur sur ma façon d’écrire, car je ne suis pas plus, ni moins lisible sur ce forum que les autres intervenants. Là, vous affichez un bel exemple de manipulation, une vilaine petite « conspiration » avec vos comparses qui parasitent les fils de discussion sur ce site.

      Car contrairement aux réactionnaires qui se bouffent à la moindre occasion, les éveilleurs de conscience sont solidaires entre eux, parce qu’ils sont en recherche de la vérité, et, porteurs de sens commun.


    • Ben Schott 12 février 2018 11:37

      @kelenborn
       

      « la mort d’un oeuf égale la mort d’un boeuf »
       
      Pour la maman poule, c’est même pire.
       


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 12 février 2018 11:44

      @kelenborn

      Oh, vous avez quitté ce site ?
      Je suis heureux de l’apprendre !
      C’est surtout l’occasion de constater que vous vous autorisez de petits écarts... smiley
      Dans cette perspective, puisqu’à l’évidence vous cultivez l’anticommunisme, je vous invite à lire, si vous ne l’avez déjà fait, La Controverse de Sion, de l’excellent Douglas Reed.
      Je ne connais pas d’anticommuniste plus véhément et plus intelligent que lui.
      Prenez-en de la graine !, si vous me passez l’expresion.
      Vous verrez que finalement les dinosaures que vous croyez voir ici ne sont pas nécessairement tels et que vous pourriez même avoir pas mal de points communs avec eux dès lors qu’il s’agit de comprendre véritablement pourquoi le monde va si mal (contrairement à ce que raconte l’imbécile Pinker).
      Mais ça, bien sûr, ça risque de passer difficilement smiley


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 février 2018 21:09

      @kelenborn

      D’abord, quel rapport avec ce que j’ai écrit, espèce de manipulateur ? Le dinosaure c’est vous, réactionnaire raciste et fasciste. Et vous défendez bien mal, par une réthorique éculée tous les remplisseurs de fosses communes du camp des comploteurs dont je vous épargne par pitié, la liste qui s’allonge tous les jours : Syrie, Yemen, Irak, Afghanistan, Pakistan, particulièrement obscènes et pervers parce qu’ils s’attaquent avec les drones des ploutocrates occidentaux à des civils lors de fêtes de famille, mariage, baptême, etc.
      Afghanistan : l’armée de la coalition surveille les champs d’opium, est-ce normal ? Et pour le compte de qui ? Afrique sub-saharienne, Mali, etc. Que fout la France au Mali ?
      Espèce de fasciste ringard et obsessionnel, vous ne pouvez pas l’ignorer, même si vous le feignez auprès des éveilleurs de conscience d’Agoravox en jouant les gros ahuris et en nous resservant la soupe de « la guerre froide ». Il faudrait peut-être vous réveiller de votre grosse hypnose télévisuelle. 


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 février 2018 21:42

      @Nicole Cheverney

      erratum
      Lire : dont la liste de leurs victimes s’allonge tous les jours.


    • Legestr glaz Ar zen 14 février 2018 07:45

      @Christian Labrune

      Vous travestissez l’histoire en écrivant que pendant les grandes messes du nazisme, la masse citoyenne paraissait unanimement approuver son Führer. Hitler n’a pas obtenu la majorité des suffrages du peuple allemand, ses idées n’étaient pas majoritaires en Allemagne.


      Mais peut être parlez-vous de la « manipulation » à laquelle sont soumises les « masses citoyennes », lors de la sélection d’images par le diffuseur, celui qui veut rendre compte d’un événement mais qui en modifie les circonstances ?



    • Legestr glaz Ar zen 14 février 2018 08:09

      @kelenborn

      Vous avez oublié dans votre liste Mohammad Mossadegh en Iran, Salvador Allende au Chili, Jacobo Arbenz au Guatemala, Patrice Lumumba au Congo, Jean Baptiste Ngo Dinh Diem au Vietnam, Joao Goulart au Brésil qui ne défendaient pas courageusement la vérité contre d’horribles complotistes ! 

      C’est avec ce genre d’arguments que la propagande soviétique accusait la CIA d’avoir introduit le mildiou dans des patates, écrivez-vous. Il semblerait que la CIA ait fait plus grave, pour de vrai cette fois, en Iran, au Chili, au Guatemala, au Congo, au Vietnam ou au Brésil. 

      Mais c’est vrai, Nicole Cherverny ne l’a pas évoqué, alors n’en parlons pas. Les complots et leurs victimes sont une fiction. 






  • pemile pemile 9 février 2018 11:53

    @Luc-Laurent Salvador "Si l’algorithme est mise en cause c’est seulement parce qu’il a laissé chacun des usagers « se complaire » dans ce qui lui convient, à lui personnellement"

    Il s’agit aussi d’un problème d’amplification du biais de confirmation, non ?


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 12:54

      @pemile

      Il n’y a pas d’amplification ici à proprement parler. C’est juste un renforcement de l’habitude qui s’opère par sa répétition que le système favorise par l’offre personnalisée.
      Ceux qui jugent l’habitude en question mauvaise trouveront à y redire.
      Les autres jugeront que chacun fait bien comme il veut dès lors qu’il ne nuit à personne.


    • pemile pemile 9 février 2018 16:17

      @Luc-Laurent Salvador « Il n’y a pas d’amplification ici à proprement parler. C’est juste un renforcement de l’habitude »

      Bien sur que si, l’algo les maintient de plus en plus dans un espace réduit d’informations.

      Le vocabulaire que vous utilisez « se complaire dans ce qui lui convient », « un renforcement de l’habitude qui s’opère par sa répétition que le système favorise » est bien un mécanisme de renforcement d’une pensée sélective.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 16:26

      @pemile

      Détrompez-vous.

      Depuis que je suis devenu complotiste, à l’occasion de la guerre du Rwanda, je n’ai cessé d’élargir mon espace d’information.

      Et j’ai découvert l’épouvantable embrigadement de la pensée dans lequel je m’étais laissé enfermer jusqu’alors.
       
      Vous ne tirerez aucun argument valable en critiquant le fait de « cultiver ses positions » (ce que font ET les utilisateurs de Youtube ET les consommateurs des médias alignés).
       
      La seule vraie question est de savoir qui accepte le débat et qui ne l’accepte pas.
      La réponse est évidente : les anticonspirationnistes sont seulement dans la chasse aux sorcières. Ils sont contre le débat démocratique et se contentent de discréditer leurs adversaires en les accusant de troubles mentaux. C’est piteux et très significatif de la faiblesse de leur position.


    • pemile pemile 9 février 2018 16:32

      @Luc-Laurent Salvador « je n’ai cessé d’élargir mon espace d’information. »

      Donc, en faisant des efforts supplémentaires pour contrer les algos utilisés par google ou facebook !


    • V_Parlier V_Parlier 9 février 2018 16:47

      @pemile
      Oui, mais c’est mieux de les contrer soi-même que de sous-traiter cette tâche à monsieur le gouvernement-éducateur !


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 17:14

      @pemile

      C’est comme pour une mise en orbite.
       
      Au début il faut déployer une certaine énergie pour s’arracher à l’attraction de la masse panurgique mais une fois qu’on s’est mis sur l’orbite complotiste, il n’y a qu’à se baisser pour ramasser ce que propose Youtube et on ne cesse alors d’élargir son espace de réflexion.

      C’est juste un processus de construction d’habitude.

      Une fois qu’on a pris une bonne habitude, loin qu’il faille lutter, on peut se laisser porter et cela d’autant plus facilement QU’IL N’EXISTE AUCUNE ARGUMENTATION SERIEUSE de la part des anticomplotistes.
      En général, ils laissent ça à quelques debunkers candides et se contentent de pousser des cris d’offraie pour en appeler à la censure de ces malades de complotistes.
      C’est piteux mais c’est comme ça que ça se passe en France.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 17:18

      @V_Parlier

      Il est clair que le processus d’arrachement à la masse panurgique est contraire aux visées des puissances de ce monde (dont le gouvernement n’est qu’un instrument) qui veulent avoir un troupeau centré et bien massé autour de la norme.


  • Tall Tall 9 février 2018 11:56

    A ce propos je viens de voir un « doc » à la tv, présenté par un journaleux affirmant qu’on allait y voir le scandale du siècle en montrant les coulisses de la campagne électorale de Trump ...

    Ah bon ?
    Et qu’est-ce que j’ai vu ?
    Ben ... qu’il a été sponsorisé par des milliardaires, et qu’il a payé une société spécialisée dans le marketing électoral pour mieux cibler les électeurs et gagner ainsi des swing-states clés.
     
    C’est incroyable, hein ?
     
    Moi qui croyais que toute les campagnes électorales étaient menées au petit bonheur la chance par des gens sans le sou comme Clinton et Macron ...

    « doc-shot » que s’appelle l’émission .... ça doit être de l’humour au 2e degré

    • pemile pemile 9 février 2018 12:07

      @Tall « qu’il a payé une société spécialisée dans le marketing électoral pour mieux cibler les électeurs »

      Aie, aie, aie, c’est pas bon pour le parti socialiste qui a lui aussi utilisé un logiciel 50+1 pour cibler des quartiers ! smiley


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 12:58

      @Tall

      Oui, voilà un parfait exemple de conspirationnisme délirant ET officiel. On prend un truc tout à fait banal et généralisé puis on met le projecteur dessus pour dire « oh, regardez, c’est horrible ce qu’il a fait ».
       
      La même chose est arrivée à Fillon mais pour lui ça a marché...


    • foufouille foufouille 9 février 2018 13:12

      @pemile
      le PS a certainement pas payé assez puisque macron a utilisé cette société aussi.


    • Trelawney Trelawney 9 février 2018 13:16

      @foufouille
      Le PS ciblait le +1, alors que Macron ciblait les 50 autres. Ca n’est qu’une question de valeur


  • Philippe VERGNES 9 février 2018 11:56

    Bonjour LLS,


    « De la (peu) surprenante paranoïa des élites »... évidemment.

    J’aime à citer C. G. Jung qui disait : « Lorsque tout va bien les fous sont dans les asiles, en temps de crise, ils nous gouvernent ». Depuis plus de dix ans que j’écris des articles de vulgarisation sur cette problématique, j’ai pu constater une certaine prise de conscience, un peu à la façon dont Schopenhauer la décrit : « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. »

    Attention toutefois à la distinction à faire entre paranoïa et paranoïde : « D’où ce véritable complotisme paranoïde du fake-news dont nos « élites » semblent saisies. »

    Non, non : « ce véritable complotisme paranoïaque du fake-news... »

    Le paranoïaque génère des états paranoïdes chez autrui. Ainsi, les paranoïaques qui se disent anti-complotistes provoquent des états paranoïdes chez les lanceurs d’alerte qu’ils jugent complotistes. La différence entre les deux est importante. Sous certaines conditions et dans certains contextes, on sort relativement « facilement » d’un état paranoïde (il suffit de couper le lien avec le paranoïaque) alors que le paranoïaque l’est généralement à vie.

    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 13:01

      @Philippe VERGNES

      Merci pour cette précision. Je me servais de paranoïde comme on dit humanoïde. ça ressemble mais ça n’en est pas.
      En fait, j’hésite à employer le terme de paranoïaque car il renvoie au pathologique alors que, là, malheureusement, nous serions plutôt dans la norme... smiley


    • JL JL 9 février 2018 13:10

      @Luc-Laurent Salvador

       
      Je ne crois pas du tout que les ’’
      anti-complotistes provoquent des états paranoïdes chez les lanceurs d’alerte qu’ils jugent complotistes.’’
       
       Paranoïde  : " Qui évoque la paranoïa mais s’en distingue par certains caractères de type franchement schizophrénique (apragmatisme, dépersonnalisation, impression d’être manipulé par un monde extérieur hostile, hallucinations, délire incohérent) et par une évolution vers la désagrégation mentale, la démence"
       
      Par ailleurs, je suis bien d’accord avec vous : ’’nous ne sommes pas ici dans le pathologique’’, n’en déplaise à ceux qui voient du pathologique partout.


    • JL JL 9 février 2018 13:14

      Le complotisme et l’anti_complotisme qui en est une forme qui se dénie, ont à voir avec le biais d’agentivité, biais cognitif qui consiste à penser que derrière le cours des choses se trouve nécessairement une intention cachée.
       
       Un bel exemple nous en est fourni par Manuel Valls quand il dit : ’’expliquer c’est justifier, voire, excuser’’ . La projection abusive de ce biais cognitif fait dire aux bien aux bien-pensants que le complotisme à pour fondement un biais d’agentivité rédhibitoire. On pourrait dire que quatre Français sur cinq souffrent probablement d’un biais cognitif négatif : je propose d’appeler ça la naïveté ; ou la crédulité.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 13:26

      @JL

      Oui, Valls est un bon exemple car en fait ici il rejette l’explication situationnelle qui amoindrit la responsabilité personnelle.

      Je refuse d’utiliser le terme d’agentivité que l’on doit à une traduction barbare faite par des philosophes français. Le terme anglais est « agency » et le mot français « agence » le traduit parfaitement.
      Tout ceci pour dire que le biais que vous évoquez a depuis longtemps été désigné en psychologie sociale comme « l’erreur fondamentale ».
      Le dénommé Ichheiser l’avait déjà définie avant la seconde guerre mondiale.


    • JL JL 9 février 2018 13:38

      @Luc-Laurent Salvador
       
      oui, l’erreur fondamentale d’attribution. Est-ce que ce ne serait pas plutôt Lee Ross l’inventeur du concept ?
       
       Je ne suis pas convaincu qu’il s’agisse de la même chose que le biais d’agentivité..
       
      L’erreur fondamentale d’attribution comme vous le savez, est la tendance à inférer que le comportement d’une personne traduit sa disposition intrinsèque, sans tenir compte des circonstances contraignantes.
       
      Ce biais est relatif aux comportements cependant que le biais d’agentivité est relatif aux événements.
       


    • Philippe VERGNES 9 février 2018 14:07

      @ Luc-Laurent Salvador,


      Précision importante s’il en est. Dans le cas inaugural qui a fondé les études de Freud sur la paranoïa, le véritable paranoïaque n’était pas Daniel-Paul Schreber (le « président »), mais son père, Moritz. C’est une histoire à connaître, car elle n’est pas étrangère à la montée du fascisme de l’Allemagne nazi. Je traiterais de ce sujet dans un prochain article.

      Ainsi, si le cas « paranoïde » rentre bien dans la pathologie, c’est plus discutable du point de vue de la paranoïa (celle que l’on appelle « paranoïa de caractère » ou « perversion paranoïaque »). Lorsque l’on parle de « psychose paranoïaque », c’est en faisant référence à la « schizophrénie paranoïde ». Dès lors, un amalgame et une grande confusion sont entretenus entre ces différents états du moi (moi souffrant dans la schizophrénie paranoïde et souffrance expulsée chez autrui dans la paranoïa que l’on dit de caractère, d’où sa perversité).

      Il ne faut pas oublier que le véritable paranoïaque est atteint de ce que Sérieux et Capgras ont appelé « Folie raisonnante » qui se reconnait essentiellement à ses délires d’interprétation (cf. leur ouvrage « Folie raisonnante et délire d’interprétation »). C’est-à-dire que le paranoïaque ne souffre pas d’hallucinations délirantes comme le paranoïde. Le concept de folie raisonnante découle d’une autre dénomination plus ancienne de « folie lucide ». Il y aurait beaucoup à corriger dans nos représentations de ces différentes notions, car tout a été fait pour « effacé » ce savoir dans nos enseignements actuels. Normal... les fous lucides sont au pouvoir et tirent les ficelles. Pas si folle que ça la guêpe : elle ne va pas vous donner les outils qui pourraient vous permettent de l’identifier : la novlangue, c’est maintenant et depuis bien avant 1984. Sauf que nous n’en prenons conscience qu’aujourd’hui. Lorsque l’on cherche bien l’origine de tout ça, nous avons des millénaires de retard (cf. la civilisation sumérienne), mais au niveau de la manipulation des masses, c’est un siècle de retard que nous avons (cf. Aldous Huxley déjà cité dans un commentaire sous votre précédent article).

      La « norme » serait dans ce cas là à déterminer RIGOUREUSEMENT et pour cela, les seuls auteurs qui ont entrepris cette tâche ont soit été harcelés, diffamés, calomniés, méprisés, etc., soit tout simplement ignorés.

      Si l’on développait jusqu’au bout l’analyse des paranoïas, on s’apercevrait que cette « pathologie » (qui devient bien une « norme » sous l’influence de divers facteurs) n’est que l’aboutissement extrême d’une société matérialiste dont les fondements sont une science sans conscience née en même temps que la révolution industrielle. Il n’y a pas de hasard en ce bas monde : « Le mental intuitif est un don sacré, le mental rationnel un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » (Albert Einstein)

      Aujourd’hui, le serviteur fidèle à tellement pris le « melon », qu’il se prend pour seul maître à bord. On est alors dans la paranoïa (de caractère et pour faire court). smiley

    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 15:32

      @JL

      Oui, c’est bien Ross qui l’a inventé sous ce nom mais on l’a retrouvé chez Ichheiser 1943 (je ne sais plus s’il y a un h ou deux).

      « Ce biais est relatif aux comportements cependant que le biais d’agentivité est relatif aux événements. »

      Non, l’idée est précisément que lorsqu’on a un tableau évènementiel avec du comportement dedans, c’est ce dernier qui sera vu comme le facteur explicatif de l’ensemble. L’idée déjà clairement exprimée par les gestaltistes (donc avant la seconde guerre mondiale) c’est que le « behavior engulfs the field » qui peut se traduire comme « le comportement envahit (ou conquiert) le champ (des causes). »


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 15:45

      @Philippe VERGNES

      OK, ça me va. J’ai vais juste avoir besoin d’ajuster mes cadres de pensée qui n’entraient pas dans ces finesses.


    • Lucadeparis Lucadeparis 9 février 2018 18:45

      @Philippe VERGNES
      Je vous trouve optimiste à pensait comme C. G. Jung que : « Lorsque tout va bien les fous sont dans les asiles, en temps de crise, ils nous gouvernent ».

      Je pense que ce sont la plupart du temps les pires (psychopathes, égoïstes) qui veulent le pouvoir et l’obtiennent. On peut aussi dire qu’on est en temps de crise la plupart du temps.
      « Tout va bien » : ça n’a jamais existé il me semble.

    • Lucadeparis Lucadeparis 9 février 2018 19:04

      « @JL
      Vous inventez la citation de Manuel Vals.

      Il n’a pas dit contrairement à ce que vous affirmez :
       »expliquer c’est justifier, voire, excuser« ,
      mais :« Expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser »Et en effet, expliquer, ce n’est pas justifier (prétendre que c’est juste, bon), mais il est vrai qu’expliquer, c’est un peu excuser, c’est-à-dire ne pas attribuer toute la causalité sur une seule cause, un seul facteur (une sorte de bouc émissaire), mais faire valoir la multitude de causes.
      Je suis donc en désaccord avec votre fausse citation, mais en accord avec la vraie (même si j’imagine que Valls signifiait ce que dit votre fausse citation).


    • Philippe VERGNES 9 février 2018 19:27

      @ Bonsoir Lucadeparis,


      Merci de voir en moi quelqu’un d’optimiste... généralement, on me reproche souvent mon pessimisme. Mais j’essaie avant tout d’être réaliste. smiley

      « Je pense que ce sont la plupart du temps les pires (psychopathes, égoïstes) qui veulent le pouvoir et l’obtiennent. »

      Oui... je suis d’autant plus d’accord que la plupart de mes articles ici portent sur cette problématique tant il y a à en dire. Disons simplement que j’utilise la citation de C. G. Jung comme « introduction » au sujet sans heurter la susceptibilité de certains interlocuteurs. Maintenant, si l’on veut rentrer dans le vif des débats, je préfère citer un auteur peu connu, mais au combien pertinent : « les acteurs de la crise sont quasiment absents des visions du monde en crise ainsi que des analyses sociologiques de ce monde ». Or, « éviter la compréhension des rapports de pouvoir et de domination mène sur le plan scientifique à l’impossibilité de comprendre la société actuelle et ses potentiels de développement », car « exclure cette question des visions du monde rend les acteurs incapables de construire des projets en vue d’un avenir meilleur » (Jan Spurk, Docteur en philosophie, professeur des Universités de classe exceptionnelle, chercheur et enseignent chercheur au CERSES, article « Le consentement fatal : pouvoir et domination aujourd’hui » de février 2013.)

      Et bien d’autres auteurs qui se sont intéressés à ce thème peu connu en fait, malgré l’abondance de documentation que l’on trouve sur les phénomènes de pouvoir (cf. « Le pouvoir entre paranoïa et perversion »).




    • JL JL 9 février 2018 19:27

      @Lucadeparis
       
       j’ai écrit ça de mémoire. Je veux bien admettre que j’aurais du vérifier, mais admettez que vous coupez les cheveux en quatre.


  • Xenozoid 9 février 2018 12:31

    on a dépassé orwell depuis longtemps, ce n’était pas de l’anticipation, c’était un constat...


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2018 13:04

      @Xenozoid

      Soit, disons alors qu’il a fallu forcer les traits du tableau pour que nous puissions enfin le voir. Quoi que certains ne voient encore rien et se font un devoir de penser que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, sauf les terrorristes. »


    • Xenozoid 9 février 2018 13:07

      @Luc-Laurent Salvador

      bien sure,la caricature aide,d’ailleur tout le monde le fait,peut être c’est ca aussi le dénie...


    • Philippe VERGNES 9 février 2018 14:47

      @ Bonjour Xenozoid,


      « On a dépassé Orwell depuis longtemps, ce n’était pas de l’anticipation, c’était un constat... »

      Exact... je n’avais pas pris soin de lire votre commentaire lorsque j’ai rédigé le mien, mais je ne dis pas autre chose ci-dessus. Et on peut en dire autant d’Aldous Huxley, lire notamment son auto-critique Retour au meilleur des mondes.

    • Xenozoid 9 février 2018 14:59

      @Philippe VERGNES
      promis je ferais un tour a Retour au meilleur des mondes.

      oui j’ai une interview ici,l’ultime révolution  :

      “There will be, in the next generation or so, a pharmacological method of making people love their servitude, and producing dictatorship without tears, so to speak, producing a kind of painless concentration camp for entire societies, so that people will in fact have their liberties taken away from them, but will rather enjoy it, because they will be distracted from any desire to rebel by propaganda or brainwashing, or brainwashing enhanced by pharmacological methods. And this seems to be the final revolution.” Aldous Huxley


    • Philippe VERGNES 9 février 2018 15:17

      @ Xenozoid,


      Je viens de vérifier et de voir que votre article sur le pouvoir était finalement paru. D’ordinaire, je plussoie tous les articles en modération qui traite de ce sujet quel qu’en soit l’opinion exprimée. J’irais y (re-)faire un tour pour me le remémorer, car j’avais attendu un moment avant qu’il ne paraisse.

      Merci pour cette citation d’Huxley. Cependant, ce qu’il ne pouvait pas prévoir de son temps, c’est que nos ingénieurs sociaux ont trouvés mieux encore qu’une méthode pharmacologique à l’attention des gens pour leur faire aimer leur servitude et les maintenir dans un état d’apathie qui les rend dociles, soumis, serviables et manipulables à souhait. C’est le « décervelage » (un lavage de cerveau qui conduit au meurtre de l’âme, sujet de mon prochain article à paraître début mars) dont les la bases biologiques font mieux encore que toutes les pharmacopées que l’on a pu développées jusqu’alors. Nul besoin de « soma » désormais !

    • foufouille foufouille 9 février 2018 15:18

      @Xenozoid

      « On a dépassé Orwell depuis longtemps, ce n’était pas de l’anticipation, c’était un constat... »

      ha ? si c’était le cas ton commentaire serait interdit.


Réagir