jeudi 4 mars 2010 - par Voris : compte fermé

La valeur civique de l’engagement

« Engagez-vous, qu’ils disaient ! » C’était alors un engagement militaire à valeur de sacrifice. Mais le service militaire a été suspendu en 1996 et une autre idée d’engagement, civil et volontaire celui-là, a commencé à poindre dans la tête de nos politiques. L’accouchement fut long et difficile mais le voilà enfin, le service civique ! L’Etat recherche des volontaires pour l’été car une fois que la loi sera promulguée, il compte publier rapidement les décrets pour une entrée en application au 1er juillet.

 
Le président Chirac évoqua timidement la création d’un service civil en 1996 lorsqu’il suspendit le service militaire. Il en reparla en 2005 sous le feu des évènements violents des banlieues. La campagne présidentielle de 2007 ressortit l’idée. Mais avant de se retrouver dans le projet présidentiel de Ségolène Royal, elle avait été défendue par François Bayrou dans sa campagne présidentielle de 2002.
 
Puis, Martin Hirsch l’inclut dans son Livre vert. Mais il a fallu une proposition de loi du sénateur Yvon Collin (radical de gauche comme Michel Charasse) pour que les choses prennent enfin une tournure concrète. Les sénateurs ayant adopté le texte le 25 février, ce dernier est devenu définitif et il ne manque plus que la publication au journal officiel.
 
Plus aucun doute ne paraît subsister dans la classe politique sur la nécessité du dispositif qui a été voté à la quasi-unanimité (1). Il est vrai que certains écueils ont été écartés. Ainsi par exemple, l’engagement dans le service civique ne relèvera pas du contrat de travail et ne pourra donc pas être accusé de pourvoir en main-d’oeuvre quelques patrons peu scrupuleux. Ce sera quand même un engagement écrit et les parlementaires ont souhaité que les jeunes concernés (âgés de 16 à 25 ans) ne soient pas pénalisés par rapport à ceux qui choisissent de travailler. A cette fin, la période d’engagement sera comptabilisée dans le calcul de la retraite, de la validation des acquis de l’expérience et ouvrira des droits à la Sécurité sociale.
 
Une somme d’argent sera versée mensuellement directement par l’Etat seul. Ce ne sera pas un salaire mais une indemnisation. Cette somme variera entre 540 et 640 euros.
 
Le service civique n’est pas une totale innovation. Il s’agit d’une unification homogène de divers dispositifs de volontariats civils existants (dont le service civil volontaire créé en 2006 pour remplacer le service militaire), avec une gestion plus simple (exemple : un agrément unique) et des moyens financiers très conséquents. On parle de 10 000 "volontaires" pour 2010 et de 40 millions d’euros débloqués et d’une montée en charge jusqu’en 2014 avec un chiffre anticipé de 75 000 jeunes et 500 millions d’euros. Pour rappel, le service civil volontaire n’avait attiré que 3 000 jeunes en 2009 !
 
- La durée sera de 6 à 12 mois.
- Le public visé : les jeunes de 16 à 25 ans, de nationalité française ou résidant en France depuis plus d’un an.
- La mission du volontaire devra concerner une action collective reconnue d’intérêt général par la Nation : culture, sport, développement international et action humanitaire, environnement, intervention d’urgence en cas de crise...
- Cet engagement sera effectué auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de droit public agréées.
 
Aujourd’hui, la marque de l’engagement volontaire est reconnue comme valeur civique par l’ensemble de la classe politique. L’orientation est donnée de manière claire en vue de redonner du sens, du lien et d’inculquer l’idée de devoir aux générations nouvelles. L’avenir dira si les espoirs suscités seront concrétisés. 
 
(1) Les groupes UMP et du Nouveau centre (NC) ont voté ce texte tout comme le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC). Seul le groupe de la gauche démocrate et républicaine (GDR, PC et Verts) a voté contre, jugeant le texte "insuffisant".
 
Pour en savoir plus :
 
- le site "www.service-civique.gouv.fr" ouvert par le Haut Commissariat à la jeunesse.
- l’article de Wikipedia qui reprend l’historique du dispositif.
 
 


19 réactions


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 mars 2010 10:22

    Bonne chose ce service .

    Voir ailleurs si j’ y suis pour des jeunes ayant connu un mur de béton en face , de côté et à l’ arrière peut ouvrir les yeux pour ceux qui savent regarder .


  • ASINUS 4 mars 2010 10:51

    dans une société ou l on n a plus que des droits et pas de devoirs , une solution serais
    de lier eligibilité , droit de vote et emploi dans la fonction publique a l accomplissement
    d un service militaire ou civil.


  • foufouille foufouille 4 mars 2010 10:52

    entre le chomage et l’esclavage, le choix est difficile ..............
    volontaires, mon oeil


  • Rough 4 mars 2010 10:56

    Excellent commentaire d’Asinus.....Service national égal citoyenneté...Comme à Athènes à l’époque classique...


  • King Al Batar Albatar 4 mars 2010 11:03

    Franchement, c’est con a dire mais j’aurai bien aimé faire mon service militaire.

    Je suis sur que je me serai bien marré. Le truc chiant aurait été 10 mois sans meuf, mais sinon le principe ne m’aurait pas déplu.

    Pour appuyer les propos de Chantecler, et pour avoir bien connu la délinquance, je peux vous affirmer que de nombreuses personnes que j’ai connu, et qui n’etait pas forcement des mauvais bougres, ont eu des casiers judiciaires parce qu’ils ont fait des conneries avant d’avoir atteint une maturité intellectuel (généralement après 21/22 ans pour les hommes) qui leur a fait prendre, par la suite, conscience de certaine valeur.

    Je ne souhaite pas faire de généralité, ni incriminer les femmes pour qui le sacrefice d’une vie pour leurs enfants est evident, mais il est vra que j’ai souvent constaté que les mecs qui partait le plus en couilles était issus d’une famille monoparentale ou il n’y avait que la mère. Je ne pense pas que tous les jeunes issus de famille mono parentale devienne des voyoous, ni que des jeunes issus de famille avec les deux parents ne le deviennent pas mais c’est juste un constat du plus grand nombre. Je pense que pour ces jeunes que certains qualifieront de délinquants, j’utiliserai plutot le terme largués, l’absence d’un père et donc d’une autorité puissante est un facteur déterminant dans l’absence de respect de l’ordre ou d’autrui.
    Je reste persuadé que l’armée aurait pu pallier à cela, mais je ne peux en etre certains non plus.
    D’autre part, j’ai connu aussi ds delinquants plus agés que moi, qui ont donc été appelés. La pluspart ont été réformé P4. En effet ils n’admettaient pas le principe de s’engager pour quelquechose (la nation) qui les rejette.

    Au passage un petit lien qui fait toujours plaisir.

    http://www.dailymotion.com/video/x457ud_ideal-j-ras-1_music 

    Je ne sais pas si ce service sera une bonne idée, déjà parce qu’il manque à mon sens l’idée d’ordre que j’exprimait précédement et également parce qu’il me parait plus difficile de motiver quelqu’un au civisme que le forcer à obeir. (c’est un peu extréme comme raisonnement, mais ceux qui me connaissent saven que je ne suis pas une fasciste, ou un extremiste)

    Donc a voir.....

    Je commence peut etre à etre un vieu con, mais à mon sens un service militaire + le retour de l’éducation civique au college, tel que j’y ai eu droit, me parait être une meilleure formule que celle que l’on pourrait proposer.

    Revenir en arriere n’est pas forcément une régression, ca peut demontrer aussi d’une prise de conscience, et/ou la rectification d’une erreur.


    • foufouille foufouille 4 mars 2010 11:41

      en fait, ils t’aurait envoye en camp semi « disciplinaire »
      genre bitch
      grades, alcoolo, trafic de shit et baise de pute en groupe le soir
       smiley


    • King Al Batar Albatar 4 mars 2010 12:59

      OUais c’est bien ce que je dis, à 18 ans je me serai éclaté....

      C’est tout ce dont j’avais besoin à l’époque.

       smiley


    • foufouille foufouille 4 mars 2010 13:17

      mon frer y est alle car ne a melun
      il a quand meme trouve ca un peu chiant
      il etait planque dans la reparation et entretien des camions


    • Fergus Fergus 4 mars 2010 15:56

      @ Foufouille.

      Valdahon, Bitche ou le centre d’entraînement commando de Givet, tous lieux où j’ai crapahuté sont une excellente école pour découvrir l’effort et la... connerie de certains gradés.
      Excellente école, y compris pour des rebelles dans mon genre qui ont cumulé les sanctions (1ere perm au bout de 4 mois, 90 jours d’arrêts et 17 jours de rab !).


    • foufouille foufouille 4 mars 2010 17:33

      @ fergus
      ca l’a pas vraiment ameliore
      plutot degoute

      j’aurait put faire officier, mais prefere objecteur puis P3
       smiley


  • LE CHAT LE CHAT 4 mars 2010 11:28

    C’etait le sujet de C dans l’air hier soir , pour moi c’est un gadget qui est l’héritier des tuc , sivp etc etc , ça occupe quelques jeunes motivés qui ne veulent pas se tourner les pouces , mais c’est pas à la petite cuillère qu’on va vider l’océan !
    les jeunes sont de toute façon considérés comme des sous citoyens qu’on peut payer moins et qui n’ont droit à rien avant 25 ans , d’où la multiplication du nombre de jeunes SDF ! c’est révoltant !


    • Voris 4 mars 2010 11:58

      Le Chat : ce n’est plus tout-à-fait vrai : les jeunes de moins de 25 ans pourront avoir accès sous conditions au RSA à partir de septembre (date officiellement annocnée). Il existe d’autres dipositifs d’aides pour les mions de 25 ans.

      Mais je suis d’accord avec toi pour la multiplication des jeunes SDF. C’est révoltant dans un pays riche comme le nôtre qui affiche une belle devise pour sa république.



    • LE CHAT LE CHAT 4 mars 2010 12:49

      @voris

      tu le dis toi même , accès sous conditions , ce qui veut dire que seuls ceux avec une tonne de formulaires et de justificatifs vont obtenir quelque chose , ça dérourage à l’avance et comme dirait Fernand Raynaud , c’est étudié pour ! et d’ici à ce que ça se mette en place , tu y crois aux promesses à Sarko ? smiley soit disant que les SDF ne devaient déjà plus exister en 2008 d’après ce qu’il disait , le gnome ! qu’il aille en Norvège pour prendre exemple , et pas chez Khadafi !


    • Voris 4 mars 2010 13:06

      à Le Chat :

      Non, je ne crois pas à tout ce que dit Sarkozy, loin de là. Mais le RSA jeune se fera, c’est acté. Par contre, la date de septembre n’est pas une certitude absolue (Hirsh avait même annoncé avril au départ et Fillon a reporté à septembre).

      Le RSA jeune s’adressera aux moins de 25 ans qui travaillent depuis au moins 2 ans sur une période de 3 ans. La voilà la seule condition. 

      Autre bonne chose pour les 16 - 25 ans : l’amélioration de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé.

      P.S : Tu sais bien qu’au MoDem, « le patron » a demandé de dire ce qui ne va pas mais aussi (même si l’effort nous coûte smiley) ,ce qui va dans le bon sens.


    • LE CHAT LE CHAT 4 mars 2010 14:44

      @voris

      comme le gouvernement prétend qu’il n’y a qu’un sentiment d’insécurité , nous on n’a aussi plus qu’un sentiment des choses qui vont dans le bon sens !  smiley


  • cubrad 4 mars 2010 11:49

    dans le même temps on parle du coût excessifs des trop nombreux fonctionnaires ... En gros ce service public est la création de pseudo fonctionnaires jettables à prix cassés.


    • Fergus Fergus 4 mars 2010 15:59

      Pas d’accord, Cubrad, si c’est bien fait, c’est avant tout une possibilité de découverte d’activités et d’individus que les jeunes volontaires n’aurait pas l’occasion de connaître dans le milieu où ils vivent.


  • Voris 4 mars 2010 12:00

    En illustration le logo du service civil volontaire, le truc tout pourri qui a fait un flop. Mais c’est tout ce que j’ai trouvé pour illustrer. En réalité, cet article traite du service civique.


  • harmonie44 5 mai 2010 09:35

    Nous habitons dans le Nord, mon fils 22 ans , sans emploi, est parti faire son service civique en Bretagne( pas de place ailleurs)éloignement certes mais à cet age là cela n’est pas un problème, mais de l’indemnisation de 640 euros , il a un loyer a réglé , a t-il des droits d’apl
    vu ces ressources ?Nous n’avons pas de réponse quant à cela !
    Etre déraciné du jour au lendemain est sans doute positif , instructif et gratifiant pour lui qui se sentait hors course , ses espoirs sont fondés sur demain afin que sa mission soit la plus
    valorisante pour l’avenir


Réagir