jeudi 25 mai 2023 - par Nicole Cheverney

Larbins et soubrettes des grands chemins

 

Tout pouvoir a ses larbins. Corrompus, soumis, serviles, ils furètent pour leur récompense, la paluche du maître et la gamelle bien garnie. Ils sont tous du même tonneau, femme ou homme. Ils se ressemblent et s’assemblent dans un époustouflant degré de la pensée zéro. Nous les rencontrons, partout. Dans tous les domaines de la vie publique, économique, sociale, politique et diplomatique.

Mais le plus emblématique, c’est le larbin médiatique. Et c’est grâce à ces phénomènes qu’un pouvoir arrive à pérenniser ses méthodes de gouvernement des plus autocratiques et tyranniques, en abrégé : sadiques !

Un premier exemple, les soubrettes des media.

Qu’il s’agisse de la poupée Barbie au sourire de geisha, des crocs à la place des dents, débordante d’ambition et d’énergie qui esbroufe derrière son pupitre, son micro, la caméra, le prompteur, dans une starisation et mise en scène hollywoodienne, c’est irrémédiablement un spécimen. Toutes se ressemblent, surtout lorsqu’elles ne sont pas au repos. Tout chez elles est étudié : regard, jeux de mains (jeux de vilains), angle de vue, haussement des sourcils, opiner du chef plusieurs fois, comme pour saluer tout propos rentrant dans les éléments de langages autorisés, froncer les sourcils en prenant un air outragé, regarder l’interlocuteur interloqué avec de gros yeux de bœuf à sortir de leurs orbites, le regard fixe et mauvais comme la vérole sur le dos du bas-clergé, revolvérisant l’interviewé d’un air où sort à la fois le courroux fabriqué et la bêtise incarnée, avec la lourdeur d’une grosse pièce de charcuterie tombant de son crochet. Lèvres siliconées et pulpeuses jouant tout l’éventail d’expressions (comme au théâtre), visant à rallier l’opinion à leurs petits tribunaux de commissaires politiques. La soubrette passe de la risette au regard revolver avec une vélocité déconcertante, en face, l’accusé tentant maladroitement de ferrailler.

N’importe qui peut tomber dans le piège à mouscaille que tendent ces perfides, véritable estouffade de belles-mères. Devant ces dragonnades, s’exposent innocemment des « citoyens » invités pour être passés à la question sans attendre les réponses, qui ne connaissent rien du monde médiatique, des béotiens, des candides, des braves gens, des sincères qui se feront couillonner avant même qu’il aient compris l’ampleur de la couillonnade. Tout ce que l’invité veut affirmer, dire, passe à la trappe devant le savoir-faire de la soubrette à la langue serpentine. Et lorsque l’interviewé connaît bien le monde médiatique, ils se mettront à plusieurs en meute pour le pousser dans ses derniers retranchements et au final lui faire subir, le « jugement de Dieu » ! Pan t’es mort !

Mais attendez, j’en ai autant pour les darons de l’appareil médiatique. Avec leur petit matériel, chargés des « travaux et entretiens » de la doctrine à tout faire, ce sont les hommes de leurs employeurs milliardaires. A la fois soudeurs, fraiseurs, vissant, rabotant, la cuve de poix bouillante dans le chaudron du bien pensant prête à être jetée sur ceux qui sortent de leur champ lexical, ou à la scie, au rabot, ils excellent pour bistourner leurs invités.

Pour l’interviewé, commencer une phrase, c’est une chose, pouvoir la terminer, c’en est une autre ! Alors, dans le genre, vous avez le petit gugusse des media de grands chemins coiffé comme une meringue, gominé et pommadé, étriqué et coincé dans son costard, ou bien le vieux roublard à a calvitie qui phosphore et qui n’a rien perdu de ses instincts de chasseur. Ils n’auront de cesse de couper la chique à leur invité, en leur couvrant la parole ou en parlant tous en même temps.

Point de vue cérébral, le larbin médiatique présente la platitude d’un polder hollandais. Quel que soit le sujet entamé, ce qui suffit au bonheur du larbin, c’est le son du ciseau d’Anastasie, du moment que ce bruit s’accompagne de celui du tiroir caisse, que ses patrons milliardaires ouvrent largement pour le voir s’aplatir devant eux comme un ténia. Car la grande mode de la société du spectacle debordienne, pour quelqu’un qui peut empiler ses milliards et ses billards jusqu’à la Lune ou Mars, eh bien, devinez, c’est de se porter propriétaire des media de grands chemins, en posséder un, deux, trois, tous !

Le larbin aime bien le bruit de la chignole électrique qu’il tient d’une main ferme pour enfoncer dans les esprits, sa propagande, à la force d’une vis en rotation accélérée. Cela le rehausse du haut de sa suffisance et de ses arguties à l’emporte-pièce, devant l’interviewé qui balbutie, et finalement se taira, jettera l’éponge, hélas, au lieu de se cabrer, indigné, devant ces tout autant suffisants que stupides personnes qui le questionnent. Si vous avez classé les larbins dans la catégorie des angéliques, erreur fatale ! Si leur encéphale égale le QI de celui d’une huître de Bouzigue, tant la portée de leur impéritie est vaste, ce que vous interprétez comme un manque de malignité, se révélera bientôt comme les extraordinaires capacités mentales d'un cerveau reptilien. Il pense plus vite qu’il ne réfléchit, certes, mais une sorte de dédoublement cérébral l’agite, représentant en quelque sorte le centre nerveux de ses préoccupations, semblable à l’araignée tissant autour de sa proie, une nasse serrée.

Une fois passées la scie, le rabot, leur truc à eux, ces carpettes, elle ou lui, c’est de « cheffer », de s'étaler, de se fondre, et de baver comme un gastéropode pour le compte de la toute puissance de ceux qui les emploient. L’ai-je bien descendu, l’invité ? De son invité, l'artiste s’assoit dessus prestement, et joyeusement s'il vous plaît de son derche pesant de petit censeur en mal de reconnaissance et de récompense. Le « syndrome du larbin » est si prégnant chez les loufiats du PAF, que nécessairement, il atteint leur capacité de discernement.

Parmi les joyeux camarades, nous avons une autre sorte de larbins, ceux-là, des artistes, ce sont les politiques, des professionnels ! Attention, je ne généralise pas !

Mais l’inconstance de ce XXIème siècle qui clôturera peut-être notre civilisation, libère les inhibitions les plus remarquables.

Nous en eûmes récemment des échos fameux ! Cela se passa à la sortie du Parlement, avec le vote de la loi sur les retraites. Après avoir bien parlementé, la langue asséchée par les rafales de leurs discours venteux où rien ne passait plus que des courants d’air, ces pauvres travailleurs de nuit, à force d’arpenter, en large et en travers le projet de loi sur les retraites à voter, se regroupèrent vers la buvette, un endroit sacré aussi oint que l’eau de l’église, préférant bien entendu à l’eau sainte, les liqueurs qui grisent !

Cri de ralliement : Tous à la buvette, tous au picrate ! Un quotidien lymphatique et gratuit de la vie épuisante des politiciens de notre ex-belle France. Alors nous vîmes débarquer dans cet endroit, comme dans une mare aux canards, ces palmipèdes tout barbotant de plaisir et d’excitation, à l’idée de se rafraîchir le palais, le gosier, le bide et toute la tuyauterie dans une vertigineuse descente de petits sirops par ci, par là ! Sglurp ! Sglurp ! De descentes si rapides que même Louison Baubet aurait eu du mal à remonter. La gargamelle leur renvoyant en écho remontant la tripe, des dizaines de borborygmes reconnaissants et empressés.

Pendant qu’ils sifflaient leurs petites rasades, gratuitement aux frais de la princesse, que la cirrhose menace le foie, la tuyauterie, l’intestin en colimaçon, le puisard bouché, la valve hoquetant jusqu’à l’aorte, le rognon frétillant, à l’heure du choix cornélien, boire ou voter les lois ! Et bien les Arsouilles avaient choisi… Les deux ! C’est en buvant qu’on devient forgeron. De la crise du goulot, nos larbins patentés accouchaient d’une loi sur les retraites.

La Boétie a écrit sur la « servitude volontaire ». Jamais ces plus beaux textes de la littérature française n’ont été autant d’actualité, concernant ces larbins malins envers leur maître vénéré. Cela mériterait que la Faculté ou l’Académie se penchât sérieusement dessus et examinât ces derniers vestiges de feu-Démocratie parmi les plus anciens représentants du peuple, vieux fossiles républicains ou jeunes Césarion aux petits pieds dont le cervelet ne dépasse pas l’intensité d’une échelle basse de Richter !

Avec eux, le grand maître vénéré et chef de cérémonie roi Moije, n’a rien à craindre, pas de volcanique éruption sociale en vue. Loi votée, loi passera ! Il court, il court le furet ! Elle est passée par ici à l’assemblée nationale, au Sénat, au Conseil Constitutionnel, et la loi r’passera comme l’eau ferrugineuse de notre regretté Bourvil.

Dans cet étrange passe-plat politique, bistouille rime avec magouilles.

Alors, oui, avec la bistouille et les magouilles, les casserolades du cocu peuple de France sont de sortie. Ca fait du bruit ! Ce bruit venu des profondeurs de l’ Enfer semble épouvanter le monarque depuis ses loges surplombant la scène. Est-ce que ce bruit infernal crèvera le plafond de verre du roi, aussi efficacement qu’un contre-ut poussé par la Malibran qui elle, faisait éclater en mille morceaux, les verres en cristal rien qu’à la force de sa voix au si puissant registre ? Depuis les loges royales, notre narquois monarque observe le concert. Cling, cling, cling, pouc, pouc pouc, tang, tang, tang, suivant l’instrument. Faire la révolution à coups de casseroles, voilà qui est original ! Casserole, poêle à frire, couvercle, passoire, entonnoir, tout y passe. Toute la batterie de cuisine est de sortie. Et depuis, les casseroles extirpées de leurs placards à cuisine, ont rivalisé de sonorités effrayantes, si bien que la maréchaussée appelée en renfort fut extrêmement ponctuelle et zélée pour verbaliser sur ordre du Palais tous ces tambouillards de gueux, et leur bouzin.

Où mèneront ces casserolades tintinnabulantes ? Nous pouvons d’ores et déjà mesurer l’intensité des acouphènes gouvernementaux. Du potin, j’en veux plus, gnaque gnaque ! Silence dans les rangs ! Je ! Moi ! Roi de la République, ne veux voir qu’une seule tête ! pas un seul cheveux hors du rang, En avant, marche !

Par contre, ce que nous pouvons pressentir, et ce que nous disent d’ores et déjà les casseroles pressées de rejoindre leurs placards, (on les entend moins, ne trouvez-vous pas ?), c’est qu’à l’approche des grandes vacances ou « congés d’été », la fin de la partie sera sifflée par les syndicos/partenaires sociaux les plus englués dans les compromissions, déjà sur le starting block des... comme ils les appellent : « négociations ». Aller délégationner en groupe, voilà qui est chouette ! Prendre la pose devant les photographes pour immortaliser l’instant où les gueux, cocus, éternellement cocus, n’auront plus qu’à sortir leurs mouchoirs et pleurer d'abondance.

On jouera à Colin-Maillard entre les partenaires sociaux, le pouvoir et les manifestants, et le leurre se prolongera, pour reprendre ensuite à la rentrée, par une partie du peuple encore plus mécontent. La foule sera de nouveau conviée à rejoindre les cortèges sous la protection des grands ballons mobiles aux couleurs claquantes des syndicos. Avec un petit jet de poivre sur les insipides cortèges aux slogans éculés, toujours les mêmes, sur les places et sur les grands Boulevards, devant des rangées des milices du roi Moije, armées jusqu’aux dents, derrière leur boucliers, avec leurs jambières, leurs casques étranges et laids, truffés de micros, caméras, avec l’impression de trimballer sur leur chef, toute l’industrie des nouvelles technologies, en attendant les robots frappeurs et castagne, qui le feront bien mieux à leur place, on présume. Leur place, à eux, une fois remplacés par les robots tueurs, sera de dégager fissa, pour rejoindre les rangs des cocus chômeurs. Que feront-ils de ça ? Se débarrasseront-ils de leur syndrome du larbin ? Mystère.

Devant eux, la masse des manifestants à bouts de nerfs, dans le plus grand désespoir, scandant eux, par contre, des slogans autrement plus directs et affirmés que les « éculées petites phrases » des partenaires sociaux au disque rayé et nasillard, du genre « Et la rue elle est taki ? Elle est tanou ! ».

Tu l’as dit, bouffi ! Une fois la tanou ? Qu’en feras-tu ? Tu continueras d’arpenter les boulevards ? Tanou ! Tanou ! Tanou !

La rue c’est le pré-carré du parfait partenaire social, qui encadre, qui achoppe toute velléité trop marquée de soulèvement général et populaire inspiré et copié sur les grands mouvements du peuple au XIXe siècle. A l’époque où nos aïeux portaient une bonne paire de moustache, mais ne passaient pas leur temps comme nos contemporains devant un écran de télé, vautrés sur leur canapé, se gavant de pop corn, de bière ou mordant dans leur pizza surgelée réchauffée au micro-onde - bien sûr, que cette compilation, en trois points : télé, malbouffe et smartphone, liquéfient littéralement les générations et supprime tout instinct de survie. Le piailleur de rue qui crie ce genre de slogan pré-digéré par les officines, ira rejoindre bien gentiment ses pénates le soir, plein de son petit train-train de Français que le pouvoir est en train de déposséder avec une sournoiserie véloce jamais encore atteinte.

Souvenons-nous, au temps des grands soulèvements du XIXe siècle, la Bourgeoisie agissait à visage découvert, on savait que c’étaient de véritables ordures, le peuple le vivait tous les jours, de la campagne ou de la ville, il suait sous leur trique. Il en fallait donc très peu pour pousser le peuple dans la rue, massivement. Cela n’a guère changé. Pourquoi cela changerait-il, au fait ! Est-ce que la Bourgeoisie a changé, elle ? Non ! Toujours aussi ordurière. Aujourd’hui, la dépossession des populations de leurs moyens d’existence a commencé. La Bourgeoisie, cette détestable association de malfaiteurs juge que nous sommes encore trop gras, trop « possédants ! ».

Devant ces vampires, une partie du peuple seulement se bouge, alors que les 3/4 des Français devraient être, selon toute logique, dans la rue. Des millions, sans groupes catégoriels, sans syndicats, sans exclusive, dans une union sacrée, pour l’emporter sur le chancre qui ronge le pays, lorsque la situation deviendra intolérable pour tous. Car tous les jours un peu plus qu’hier et encore moins que demain, le pouvoir affûte ses armes… Contre le Peuple. Nous sommes en guerre, disait le roi Moije, à l’adresse de « ceux qui ne sont rien » !

Et que de surcroît, il juge être de trop… sur terre.

 



97 réactions


  • Clocel Clocel 25 mai 2023 10:05

    Si j’avais du talent (et du temps), je ferais un article sur les tapins d’Avox, tous ces visqueux connards qui tentent de nous faire accroire qu’il pleut lorsqu’on nous pisse ostensiblement sur la tronche.


    • Clocel Clocel 25 mai 2023 11:15

      @eau-mission

      Dans un pays carcéral pour tous les esprits il ne reste plus que les corps à contraindre, Soljenitsyne et Chalamov nous ont donné les clés pour survivre à ce genre de période.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 16:47

      @Clocel
      @ Eau-mission

      « Dans un pays carcéral pour tous les esprits ».

      Tous, non ! Car si la masse se laisse subjuguer par les media, il existe aussi une partie critique de la population qui n"ira pas jusqu’au suicide collectif. Les autres sont bien trop affaiblis pour se forger les armes psychologiques nécessaires pour résister à l’envoûtement général. 
      C’est à la fois ce qui me rend raisonnablement optimiste. 

      Ce qui me rend optimiste aussi ? C’est par exemple un Mickael Yeardon, ancien chercheur chez Pfiz.. qui alerte avec une vigueur incroyable. Il harangue les foules en Angleterre, et partout où il peut. 
      Si quelqu’un peut mettre le lien (que je ne retrouve pas) sur son dernier discours, un grand merci.

      Car toujours avoir à l’esprit que les media, bien avant les autres moyens techniques à la disposition des centres de pouvoirs, sont et restent les principales armes pour assouvir leur projet de destruction de l’humanité. 

      Sans ces media, et les relais qu’ils incarnent auprès de l’opinion subjuguée, ils n’ont aucune chance d’aboutir à leurs projets malthusiens ( dépopulation), leurs projets sanitaires (voir l’actuel projet OMS), aucun pouvoir d’avilissement moral avec des théories destructrices pour les jeunes générations,, aucun pouvoir de semer la panique dans la population avec un rhume 19, etc.
      Aucun moyen de détruire des réputations de personnalités résistante à l’Ordre Nouveau Mondial. 

      Les media de mass, sont une arme de destruction massive. Je l’ai déjà écrit maintes fois, mais il faut toujours le répéter, car trop de gens considèrent encore l’écran plat comme quelque chose de ludique et d’inoffensif. 

      Les media et leur fétiche l’écran plat, sont l’enfermement idéal pour les populations, bien plus efficace que des murs de prisons. 


    • leypanou 25 mai 2023 17:15

      @Nicole Cheverney
      je ne crois pas que vous parlez de celui-ci (56s) mais il a toujours été depuis le début contre l’enfumage covid et il a participé à des tas d’émissions.
      Cet article donne un aperçu de sa position : un grand homme.


    • @Nicole Cheverney
      Bonjour
      Merci pour l’article
       
      concernant ceci
      "Tous, non ! Car si la masse se laisse subjuguer par les media, il existe aussi une partie critique de la population qui n"ira pas jusqu’au suicide collectif.

      « 
       
      Pour la masse hélas vous avez raison , il faut avouer que absolument tout en Fr est fait pour, ce n’est pas forcément si simple que cela de s’en extraire, mais de l’autre il existe aussi une immense flemme idéologique et un manque cruel de travail et de questionnement..
      Pour preuve regardez ce que génere une finale de match de foot ou autre jeux de césar en terme de comment pourrais je dire ?, d’interet

      Pour la seconde (celle qui n’ira pas au suicide collectif)
      Au moins deux prérequis sonts indispensables
      De se reveiller, de vouloir gratter un peu dans les informations , de vouloir comprendre, etc... et aussi d’voir la chance de pouvoir le faire (cet evel et reflexion)
      la seconde est ensuite le »courage"
       
      Vous comprendrez donc, et ne me dites pas que je suis un pessimiste compulsif avant de bien refléchir suite à l’exemple plus bas sinon je mord (lol)
      Donc par exemple pour grippete 19, combien, ont vraiment cherché à comprendre, à éviter le narratif, pour ne pas dire la lobotomisation imposée , hein combien  ?
      Allez lucidement face à vous meme et à l’époque, allez regardez par exemple la date de mon pseudo et sa revendication, combien à cette époque allez ici pour point d’exemple, combien chez O Cabalel que l’on traitais à l’époque de pire conspirationnistes, meme allez ici pour rire
      Combien aussi se sont vaccinés , non pas par conviction en plus, mais pour un petit confort d’aller boire son canon au café du coin avec tata ginette, ou aller au theatre ou autre, qui ? combien ont preferé renoncer a du lien social, a ce cinéma avec le prix à payer ? combien ? vous avez les chiffres non ...
      92% de la population en age de s’injecter l’a fait, ca fais peur non ?
      58% ont votés Macron au deuxieme tour
      Desolé de vouys ennuyer avec mes conradictions sur votre optimisme, mais avouez qu’a travers ces exemples il y a de quoi , non ?

      Note pour vous ceci peut aussi vous interesser, vous verrez pareil c’est édifiant surtout les mensonges d’etat de nos gouvernants (à la fin genre à 48:30 p ex )
      https://youtu.be/5e-Ch08u2Jw

      Bonne journée à vous


    • Clocel Clocel 25 mai 2023 17:38

      @Nicole Cheverney

      https://odysee.com/@PrinceActarus74:a/INJECTIONS-ET-EXTERMINATION:3

      Tente Michael Yeadon sur Odysee.com


    • leypanou 25 mai 2023 17:43

      @Clocel
      attention Clocel, parler d’extermination avec injection c’est être complotiste

      et le poudré est très chatouilleux  smiley


    • @leypanou
      "@Clocel
      attention Clocel, parler d’extermination avec injection c’est être complotiste

      « 

      Oui c’est certainement l’etre tant que des preuves formelles ne sonts pas démontrées (*)
      Par contre ce qu’il l’est, c’est concernant un produit pas fini, un truc foitreux, des contrats opaques et tres certainement d’immenses conflits d’interets
      Ca oui, et bien plus...

      (*) Et je ne cause pas ici des multiples accidents et effets indésirables graves qui estaitent reportés par euromomo et soigneusement cachés à la population, ceci non plus n’est pas complotiste, puisqu’on en cause mais c’est toujours amha avis par conflits d’interets et magouilles diverses, ainsi bien sur que placer la population »a la chlag" par un gvt qui commence bien plus a prendre modele sur la Chine et son credit social que sur la Suisse et ses votations directes


    • Lynwec 25 mai 2023 17:59

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      Un peu de complotisme :

      https://mortsapresvaccination.wordpress.com/

      Ils arrivent quand même à remplir copieusement tout un site avec ces séries de coïncidences vaccinales sans liens de causalité établis...
      Respect !


    • leypanou 25 mai 2023 18:04

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      à mon avis, c’est beaucoup plus grave que des conflits d’intérêts. C’est pour çà aussi, à mon avis, que des partis comme LFI sont plus dangereux que d’autres quand par exemple, le coordinateur actuel demandait il n’y a pas très longtemps l’état d’urgence climatique car les gens croient qu’ils cherchent à protéger les gens alors que leur programme de décarbonation et tutti quanti c’est le Great reset.
      Ceci nous amène trop loin dans la discussion hors sujet.


    • Clocel Clocel 25 mai 2023 18:10

      @leypanou

      Je transmets un lien point barre, si j’avais eu à nommer la vidéo, j’aurais choisi un autre titre, cela dit, l’intérêt c’est le propos de Michael Yeadon.

      Après, faut aussi remercier ceux qui rendent les vidéos virales, donc visibles, même s’il y a des maladresses.

      Mais je pense que c’est du peu au jus, on aura sans doute très bientôt des comptes à rendre pour faire circuler ce genre d’info.


    • @leypanou
      Esperons que tu ai tord sur ce coup la sur la 1ere partie smiley

      Pour la seconbde de ton post j’ai mis un lien pour ncole te le remet tu va comprendre c’est édifiant surtout l’enorme mensonge d’etat à la fin vers 45 minutees et la suite
      https://youtu.be/5e-Ch08u2Jw
       
      Tu ne pourra apres avoir visionné que ce n’est pas QUE la FI qui est « l’idiot utile » mais c’est bien ici du à la macronie et cette bande de mafieux qui utilisent les techniques de la peur

      Et ceci aussi nous pend au nez (tres interessant aussi) qui confirme ce qui est dis dans le lien ci dessus , avec P Béchade
      https://youtu.be/1_OdHv_CC_M
       
      Confirmé par d’autres si qquns avaient des doutes
      F Phillipot ici en cause aussi (etc)
      https://youtu.be/baUknhAY2_0
       
      Bonne journée à toi.


    • @Lynwec
      "

      Un peu de complotisme :

      https://mortsapresvaccination.wordpress.com/

      Ils arrivent quand même à remplir copieusement tout un site avec ces séries de coïncidences vaccinales sans liens de causalité établis...

      "

      Je n’ai JAMAIS dis que ce bordel proto nommé vaccin n’etais pas un truc dangeureux ,
      vu que je suis dans les 1ers ici a en avoir expliqué les derives et dangers et particulierement sur les populations tres jeunes et sportives de surcroit (phénomene aggravant)
       
      Ou je ne suis pas d’accord c’est sur le phénomene volontaire de tuer des gens, pas sur le reste, ne puis etre plus clair,
      de toute maniere mon long historique ET mon pseudo sur la question fait preuve de foi sur la question ainsi que mes recherches de l’époque


    • leypanou 25 mai 2023 18:20

      @Clocel
      on aura sans doute très bientôt des comptes à rendre pour faire circuler ce genre d’info  : tout est en train de se mettre en place juridiquement mais il y a tout de même quelques changements par ci, par là¹. Les États-Unis, l’UE, le Brésil, la Nouvelle-Zélande ainsi que d’autres pays que je ne connais, sans compter les accords avec YT, Facebook, Twitter (avec Musk, surtout la nouvelle CEO, on va voir), Google.
      ¹ : première action de groupe en Australie contre l’état, aux États-Unis, New-York a arrêté l’obligation de piqûre.


    • Seth 25 mai 2023 20:10

      @leypanou

      Lew Rockwell c’est du libertarien pur et dur, c’est autre chose.
      Yeadon quant à lui a très mauvaise presse à peu près unanimement.


  • Samy Levrai samy Levrai 25 mai 2023 10:19

    Longue vie aux « vrais humains » survivant, nous sommes une espèce en voie d’extinction.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 16:56

      @samy Levrai

      Bonjour, 

      Ceux que nous avons en face et qui en veulent à notre intégrité physique et morale, sont des gens qui agissent avec un sérieux reconnu. C’est dire leur dangerosité. Pendant la crise du Covid, ils ont eu un boulevard devant eux. Le pass sanitaire a été pour eux une expérience marquée par la soumission. Mais aussi à contrario, une résistance qu’ils n’avaient pas tout à fait prévue dans leurs petit agenda. Agenda qui prévoit aussi un pass carbone, couplé à l’Euro numérique. Mais ils ne sont pas exempts d’erreurs, c’est ce qui les perdra. Trop sûrs d’eux. 


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 25 mai 2023 18:46

      @samy Levrai

      longue vie à not’ Sire ! Signé : Jacquouille..
      je n’ai pas pu résister..

      ps : le futur reste une inconnue, à jamais
      la pensée ne pouvant que analyser sa mémoire donc le passé ne peut analyser cela
      elle va donc inventer un futur qui va etre mémorisé et qu’elle, que je vais analyser
      si ça marche sur le plan physique d’organiser la survie, partout ailleurs ça ne marche pas........
      pourquoi ? il n’y a pas de futur, c’est toujours le moment présent à jamais insaisissable là où la vie est ,un présent insaisissable, et immesurable, inobservable etc qui contient en lui une « bulle temporelle » pour analyser le passé afin de survivre physiquement..sans cela, cette bulle, pas de « vivant »..


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 25 mai 2023 18:47

      @Géronimo howakhan

      c’est du moins ce qui est perçu pour le moment..


  • Gégène Gégène 25 mai 2023 10:21

    Après tout, c’est bien normal que ces chiens de garde aient de bonnes niches fiscales . . .


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 16:57

      @ Gégène,

      Bonjour, j’ai oublié de préciser dans mes deux commentaires au-dessus que le pouvoir s’appuie surtout sur la corruption généralisée. Un autre moyen de s’assurer les bons services des larbins que je dénonce. 


  • Yann Esteveny 25 mai 2023 10:41

    Message à Madame Nicole Cheverney,

    Dans un pays corrompu à la fois économiquement et moralement, gagner sa vie sans se compromettre n’est pas simple. Lorsque l’on vend son âme, gagner sa vie matérielle se simplifie grandement. Les « larbins des médias » sont le reflet de l’âme souillée de ce pays. Ils ne sont pas plus coupables que ceux qui les mettent en place ou que ceux qui les écoutent et les regardent.

    D’ailleurs voici un lien vers un interview récent pour s’éloigner de cette médiocrité collective :

    https://www.medias-presse.info/entretien-de-mgr-carlo-maria-vigano-archeveque-avec-arkady-mamontov-pour-rossyia-24-tv/175564/#comment-428667

    Respectueusement


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 16:59

      @Yann Esteveny

      Bonjour, merci pour le lien. 
      Mais je vous trouve bien indulgent pour ces gens-là. Oui, ils sont coupables. Car tout corrupteur ne peut agir que s’il a devant lui un corrompu. Non seulement coupables, mais complices des pires crapuleries. 


    • Yann Esteveny 25 mai 2023 17:51

      Message à Madame Nicole Cheverney,

      Bonjour.
      Si nous souhaitons aborder sérieusement le thème de la culpabilité, il faut examiner la conscience et les actes de tous. Je me refuse à désigner des boucs-émissaires que cela soit Monsieur Emmanuel Macron, l’oligarchie, les journalistes des médias aux ordres, etc...
      Les crimes des uns et des autres ne doit pas masquer la complicité de la masse. Cette complicité de la masse s’affirme par plusieurs actes qui vont d’un vote électorale pour cette engeance, le refus d’une implication politique avec la prétention de détenir le pouvoir, un assujetissement au mensonge, à la bêtise et à la vulgarité incompatible avec la dignité humaine. La masse rejoue éternellement le spectacle du peuple victime de ces mauvais choix électoraux et ce n’est pas en tapant sur des casseroles ou en organisant des fêtes sur les ronds-points que la masse se corrige.
      Le problème n’est donc pas Monsieur Emmanuel Macron, l’oligarchie ou les journalistes des médias aux ordres qui sont le reflet de la masse, certes en moins manipulateur et en moins pervers mais faute d’une intelligence mal mise à profit. Le problème c’est qu’il n’y a plus de peuple mais une masse jouet de Mammon et de la déesse aux milles bouches.
      Vous abordez le spectacle des médias aux ordres avec leurs figurants-journalistes qui s’expriment et agissent avec l’outrance que leurs employeurs et financiers exigent d’eux. Sortir ces ordures télévisuelles de sa vie exige une volonté humaine de ne plus se raccorder à ce monde là. C’est une démarche individuelle indispensable pour se dépolluer, ne plus être spectateur ni des écrans ni de sa vie et se raccorder à des choses plus transcendantes. Cette alternative est devant chacun de nous et il dépend de notre bonne volonté de faire le bon choix.
      Certains ont bien compris qu’il y a des lieux modestes où quelques bons mots échangés valent infiniment mieux que des milliers d’heures d’écrans qui nous séparent de l’essentiel.

      Respectueusement


    • @Yann Esteveny
      "Si nous souhaitons aborder sérieusement le thème de la culpabilité, il faut examiner la conscience et les actes de tous. Je me refuse à désigner des boucs-émissaires que cela soit Monsieur Emmanuel Macron, l’oligarchie, les journalistes des médias aux ordres, etc...

      « 

      Bonjour vous avez raison et tord a la fois pour cette partie ci
      je m’explique
      Pour macron et son gvt vous avez raison car c’est les Francais dans leurs jugements faussés qui en sonts responsables
       
      Sauf que pour la partie des Medias et l’information pluraliste des choix..
       
      La si vous ne reconnaissez pas les immenses propagandes et manipulations au second tour des dits médias, enfin si vous avez un peu suivi la campagne du deuxieme tour, la ne sais pas ce qu’il vous faut de plus ???
       
      pour ceci
       »Vous abordez le spectacle des médias aux ordres avec leurs figurants-journalistes qui s’expriment et agissent avec l’outrance que leurs employeurs et financiers exigent d’eux.

      « 
      Ben désolé elle a totalement raison
       
       » Sortir ces ordures télévisuelles de sa vie exige une volonté humaine de ne plus se raccorder à ce monde là. C’est une démarche individuelle indispensable pour se dépolluer,

      "
      Ici vous avez raison, sauf que vous oubliez que cela necessite un investissement assez lours ou vous faites l’effort, ou certainement N Cheverny fais l’effort, ou votre serviteur fait l’effot..
      Mais soyons lucides, cela prend bcp de temps et n’est pas à la portée de tous non plus pour palnquées de raisons, plus ou moins discutables je vous l’avoue
      D’ou la juste remarque d’avoir des nformations exactes et non faussés ni au sevice d’une petite caste comme cela est bien le cas
       
      Respectueusement

      ,


    • Yann Esteveny 25 mai 2023 19:19

      Message à Ouam (Paria statutaire non vacciné),

      Hier comme aujourd’hui, les médias de masse appartiennent tous à l’oligarchie. Ce spectre des médias de masse est très large. Il comprend pour faire très court les journaux « L’Humanité », « Charlie-Hebdo », « Libération » et « Le Figaro », les télévisions, les divers support de vidéos Youtube et Dailymotion, les pages de sites soi-disant dissident ou citoyen comme Agoravox, etc... 

      Je vous cite : « Ici vous avez raison, sauf que vous oubliez que cela necessite un investissement assez lours ou vous faites l’effort, ou certainement N Cheverny fais l’effort, ou votre serviteur fait l’effot..
      Mais soyons lucides, cela prend bcp de temps et n’est pas à la portée de tous non plus pour palnquées de raisons, plus ou moins discutables je vous l’avoue
      D’ou la juste remarque d’avoir des nformations exactes et non faussés ni au sevice d’une petite caste comme cela est bien le cas
       »

      Dans une société corrompue, l’information vraie ne vient pas à vous. C’est vous qui devez constamment faire l’effort pour aller vers elle. Le paresseux reste confortablement dans le mensonge en étouffant sa conscience qui lui signale son erreur. Le premier énorme effort est à moment reconnaître son erreur, se débarrasser de son orgueil et apprendre humblement. Le reste est relativement plus simple.

      Respectueusement


  • leypanou 25 mai 2023 10:49

    une partie du peuple seulement se bouge, alors que les 3/4 des Français devraient être, selon toute logique, dans la rue : c’est normal, il faut bien que les doses servent à quelque chose.

    Quand 24h/24, 7j/7, vous entendez/voyez la même chose, à moins d’être d’une autre trempe, votre capacité de lucidité s’approche de zéro.

    Les gens sont convaincus qu’ils n’ont aucun levier d’action : avec cette mentalité, le pouvoir a déjà gagné.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 17:07

      @leypanou

      Bonjour, oui, le lavage de cerveau fonctionne très bien sur une partie de la population. Tout dépend bien sûr des capacités de raisonnement individuel, mais collectivement, cela peut déboucher sur une apathie générale, ou bien, le contraire, une révote générale. Relire le livre de Mucchieli, la subversion.


  • Gorg Gorg 25 mai 2023 11:09

    @Nicole Cheverney

    Excellent article... Merci


  • Jelena Jelena 25 mai 2023 12:07

    Concernant toute la faune qui sévit sur les plateaux de TV, je ne pense pas que le terme « larbin » soit approprié, car ils sont grassement payés pour faire cela.

    D’autre part, je suis plutôt surprise du score positif de votre article, car « des fous de la TV » ce n’est pas ça qui manque sur ce site, mais il faut croire qu’ils sont intellectuellement trop limités pour comprendre votre texte.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 17:26

      @Jelena

      Bonjour, si je parle de larbin ou de soubrette, je fais référence à un état d’esprit, à une forme d’allégeance répugnante à tout ce qui représente le pouvoir, l’argent. D’autre part, ils appliquent les consignes avec un grand zèle, totalement impliqués dans la désinformation, et le lavage de cerveau de la population. Il s’agit donc, du syndrome du larbin, une affection commune dans les media. Qui ne sera guérissable que lorsque les journalistes eux-même comprendront qu’il faut cesser de fouler aux pieds, les principes de neutralité du journalisme, je ne pense pas qu’un Renaudot ou un Albert Londres approuverait ces méthodes de propagandes crasses. 


  • Clocel Clocel 25 mai 2023 12:26

    « qu’ils sont intellectuellement trop limités pour comprendre votre texte. »

    A ce niveau on ne parle plus d’intellect mais de réflexes pavloviens qui permettent juste de dissoner, nous sommes dans le dressage neuronal.

    Bon après, il y a des larbins fortement rétribués, c’est même la clé du système qui surpaye des individus qui ne peuvent prétendre à de tel niveau de rémunération, pas de talents, pas de compétences, pas de diplômes, une façon sûre d’assujettir des individus corvéables à souhait qui chieront allègrement sur leur classe sociale et leurs contemporains aussi longtemps qu’ils seront payés pour le faire...

    Une forme de mercenariat.

    Objectivement, qui a besoin d’une Marlène Schiappa ou d’un Darmanin !?

    On ne pourrait même pas en faire des cobayes tant ils sont peu représentatifs.


    • Clocel Clocel 25 mai 2023 12:28

      @Clocel

      Ce message était pour Jelena...


    • Jelena Jelena 25 mai 2023 14:03

      @Clocel : Je suis d’accord avec votre commentaire, sauf la dernière phrase. Comme on l’a vu durant la crise du covid, la crétinisation de ce « bon peuple » est réelle, si bien que je ne suis pas certaine qu’une Shiappa ou qu’un Darmanin sont indignes de représenter la France.


    • Clocel Clocel 25 mai 2023 14:23

      @Jelena

      Je maintiens et persiste.

      La crise COVID a juste démontré l’efficacité de la peur lorsqu’elle est assénée comme un coup de merlin, mais elle a aussi démontré qu’elle ne résistait pas à l’épreuve du temps, il y a une forme résilience collective, nous ne sommes pas totalement coupé de nos racines malgré les efforts et les moyens inouïs qui ont été consenti depuis plus de 40 ans.

      Je crois que nos Maîtres sont en train de perdre la partie, ils ne parviendront jamais à passer au niveau supérieur, ils sont au milieu du gué, ils vont devoir commettre des fautes qui vont définitivement éveiller la masse critique et ils l’auront dans l’os.

      La question est juste, dans quel état serons-nous lorsqu’il faudra reprendre les chose en main ?


    • Clocel Clocel 25 mai 2023 14:27

      @Clocel

      Les choses en main... Désolé.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 25 mai 2023 15:20

      @Clocel

      Mes salutations,

      oui bien vu et factuel je pense,

      il y a une dizaine d’années je me disais à moi même, en observant une certaine globalité planétaire, est que si j’avais autant de pouvoir, donné par la masse, et autant d’argent , aussi donné par la masse, je resterais discret et continuerais à niquer tout le monde tranquille..surtout si je suis vieux...suffit de donner + ou de miettes à certains au bon moment..
      et bien non pas du tout..
      ça c’est si je ne vois que la surface de la surface des choses et de moi même...
      mais voila, ce que nous percevons est encore plus petit que la partie émergée d’un iceberg..
      Alors ils vont aller jusqu’au bout pour la plupart qui n’avait pas une seconde perçu que ils étaient sur de perdre..principe universel de l’homéostasie donc de balance globale etc comme tu sais

      je cite : La question est juste, dans quel état serons-nous lorsqu’il faudra reprendre les choses en main ?

      et oui, j’avoue mon ignorance là dessus..
      notre psyché est dans un tel état de délabrement.....qui fut et est volontaire..
      ma foi, qui survivra verra, comme dit mon ami éleveur de cochons..
      l’inconnu domine donc..ré-apprendre à vivre cela nous devons..
      c’est pas gagné, ni perdu, mais le handicap est immense cependant ..
      Et si tout ça était exactement ce qu’il nous fallait..
      Pour moi, oui..
      bonne fin de journée..

      cheerio


  • Piere CHALORY Piere CHALORY 25 mai 2023 12:48

    Bravo Nicole et merci pour votre article décapant,

    Je l’ai approuvé ce matin en modération et il était, après mon vote à  : +11 -7 = + 4... Un instant je me suis demandé si vous alliez vaincre le barrage des moins-setteurs  et suis allé continuer qqs heures une sculpture que j’ai du mal à terminer et voilà que le miracle s’est opéré entre temps ; clairement, en ces temps troublés vous êtes à la limite du subversif-publiable ici.

    J’ai particulièrement apprécié votre analyse de la gestuelle & des mimiques des soubrettes propagandistes complètement déchaînées ces temps-ci ; peut-être le printemps et ses accélérations hormonales s’additionnant à leur état d’esprit de soumission totale au pouvoir dominateur les excite viscéralement, ce qui nous donne de véritables spectacles, assez pénibles à regarder tt de m^me... ça en devient presque comique ;

    ’’Toutes se ressemblent, surtout lorsqu’elles ne sont pas au repos. Tout chez elles est étudié : regard, jeux de mains (jeux de vilains), angle de vue, haussement des sourcils, opiner du chef plusieurs fois, comme pour saluer tout propos rentrant dans les éléments de langages autorisés, froncer les sourcils en prenant un air outragé, regarder l’interlocuteur interloqué avec de gros yeux de bœuf à sortir de leurs orbites, le regard fixe et mauvais comme la vérole sur le dos du bas-clergé, revolvérisant l’interviewé d’un air où sort à la fois le courroux fabriqué et la bêtise incarnée, avec la lourdeur d’une grosse pièce de charcuterie tombant de son crochet. Lèvres siliconées et pulpeuses jouant tout l’éventail d’expressions (comme au théâtre), visant à rallier l’opinion à leurs petits tribunaux de commissaires politiques. La soubrette passe de la risette au regard revolver avec une vélocité déconcertante, en face, l’accusé tentant maladroitement de ferrailler.’’


    Effectivement, c’est à se demander à partir de quel diamètre les fils qui téléguident les risettes et rictus programmés de ces tv-succubes littéralement possédées par la magie des caméras et du pouvoir qu’elles croient posséder se verra si fort que même le crétin mougeonné le plus intégral comprendra l’embrouille, et qui sait si le cirque affiché n’obtiendra pas alors le résultat inverse à celui des programmateurs. Nous sommes passés très (trop ?) vite de fils de nylon invisible pour pinnochios presque inoffensifs à des cordes d’amarrage pour transatlantique ; genre Titanic ou France qui l’un comme l’autre ont mal fini ; coulé par 4000 mètres de fond pour l’un et découpé en petits morceaux pour l’autre...


    Bref on peut toujours rêver au réveil de la masse engluée dans ses rêves de singe, enfin ; un des acteurs de la série inepte ’’plus belle la vie’’ vient de se suicider peu après l’arrêt de cette insanité sans nom, vectrice également de la bien pensance la plus aboutie ; mélange de béni-oui-ouisme crasse et de wokisme incontinent.


    J’ai aussi bien aimé l’image ’’coiffé comme une meringue’’, tt petit j’achetais des meringues roses et blanches dont un côté se terminait en spirale pointue, un peu comme le nuage sucré des bombes de crème chantilly, j’ai vu un type coiffé comme ça au festival de Cannes, devenu aussi avec le temps un vecteur du grotesque.


    Merci encore pour ce texte que je vais transmettre, avec plaisir...




    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 17:41

      @Piere CHALORY

      Bonjour Piere,

      Merci de votre long et sympathique commentaire. Il semblerait que je sois passée juste, juste, après le traditionnel « pluskat » ! 
      Ce petit texte sur les larbins et soubrettes mainstream font partie de toute une série d’études de portraits du parfait « larbin » moderne. J’ai essayé d’en regrouper trois des plus emblématiques, tel que je le précise : journalistes, politiciens, et « partenaires sociaux ». (Je précise les syndicos les plus collabos, suivez mon regard).
      Je n’ai plus la télévision depuis 15 ans, mais je visionne parfois des « débats » sur YT, et je trouve les pratiques journalistiques de plus en plus minables. Certaines et certains sont de vrais caricatures et feraient bien d’aller travailler chez Pinder où elles auraient leur place ! Parce qu’ au chapitre de la clownerie, nous avons atteint l’Annapurna ! 
      En ce qui concerne le feuilleton « Plus belle la vie », figurez-vous que j’ignorais totalement que cette daube télévisuelle existait toujours. Pour bien connaître Marseille, je peux dire qu’il n’y a rien de marseillais là-dedans, sinon les fantasmes de quelques bobos parisiens qui ont fait un très mauvais scénario sur une ville qui,malgré ses allures extravagantes est très secrète, en fait, comme beaucoup de villes en Provence. 
      On croit connaître la Provence, à travers les images d’Epinal et à travers les auteurs connus, mais je suggère Bosco ou Gionot pour pénétrer l’âme un peu rude des gens du Sud. 
      Bonne journée à vous. 


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 26 mai 2023 13:50

      @Nicole Cheverney

      Bonjour Nicole,

      Pour le feuilleton dont nous parlons, il a quand même été diffusé 18 ans (!) 4600 épisodes !! et il paraît qu’il est question qu’il re-démarre on Téèf One, sur wikipédia, il est défini comme soap opéra, ce qui correspond effectivement à daube, l’appellation ’feuilleton réaliste’ affichée au générique a permis également de faire croire aux millions d’ahuris fanatisés scotchés devant leur écran tous les soirs ( j’en ai connu) qu’il s’agissait d’une tv réalité, et ainsi de véhiculer subtilement les idées progressistes à imprimer dans les têtes blondes et fragiles..

      ’’Ce petit texte sur les larbins et soubrettes mainstream font partie de toute une série d’études de portraits du parfait « larbin » moderne. J’ai essayé d’en regrouper trois des plus emblématiques, tel que je le précise : journalistes, politiciens, et « partenaires sociaux ». (Je précise les syndicos les plus collabos, suivez mon regard).’’

      Concernant les syndicos, ou partenaires dits sociaux, ils sont parfaitement décrits par le regretté Jean Yanne dans Moi y’en a vouloir des sous, film sorti en 1973, déjà la corruption court-circuitait de haut en bas les éventuelles revendications des gilets-jaunes à pattes d’ef, 50 ans déjà ; visible en entier sur Utube ici ;

      https://www.youtube.com/watch?v=kBo2qcvNvJg

      Bon Weekend


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 mai 2023 14:28

    « Le secret d’une autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables. » (Raoul Vaneigem)

     

    On attend des larbins politiciens et des larbins médiatiques qu’ils persuadent les gens que le diable c’est quiconque conteste le pouvoir ou son récit.

     

    Un peuple larbin patauge dans le syndrome de Stockholm.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 17:46

      @Francis, agnotologue

      Bonjour, pendant la crise du Covid, le larbinat s’est déchaîné contre les populations, pour désigner les non-vaxx comme des suppots de Satan, et d’autres qualificatifs qui relèvent de la cour pénale. On se souvient de cet énorme bonhomme qualifié de jouranliste, dans un « débat » qui voulait aller chercher les gens pour les faire vaxx, même avec les dents ! 
      Peut-être n’avait-il pas assez déjeuné ce jour-là ? La faim, parfois... smiley


    • @Nicole Cheverney
      "On se souvient de cet énorme bonhomme qualifié de jouranliste, dans un « débat » qui voulait aller chercher les gens pour les faire vaxx, même avec les dents ! 
      Peut-être n’avait-il pas assez déjeuné ce jour-là ? La faim, parfois...

      "
       
      Il faut toujours lorsque c’est possible mettre des sources pour que cela soit vérifié par chacun
      https://www.dailymotion.com/video/x82clvf
       
      On percois bien mieux avec le réel jusqu’ou ces gens sonts prets à aller..
      Surtout aller chercher les gens au petit matin entre deux policiers...
      Certains oublient jusqu’a notre hstoire contemporaine ... sigh


    • pierre 25 mai 2023 18:10

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      le lien ne fonctionne pas


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 18:30

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      Bonjour Ouam, 

      Merci pour le lien. Je crois que ce jour-là, on a dépassé toutes les limites permises de propos tenus publiquement, sans décence aucune. 


    • @pierre
      Bonjour , ne comprend pas je viens de le resseayer suite a votre remarque

      J’ai donc été chercher encore et grace à vous en quelque sorte j’ai trouvé cette sequence ci
      https://youtu.be/CUhjZ-ELZn4?t=228
      Ou il reitiere mais cette fois avec l’approbationb d’un systeme d’apartheid
      Si le calage ne fonctionne pas c’est en gros vers les 3 minutes de la video
       
       
      Je vous ai retrouvé ici la video de D Motion a cet endroit
      https://www.jeanmarcmorandini.com/article-465977-coronavirus-l-incroyable-derapage-du-journaliste-de-bfm-tv-et-rmc-emmanuel-lechypre-qui-veut-envoyer-les-policiers-chercher-ceux-qui-refusent-le-vaccin-et-les-vacciner-de-force-regardez.html
       
      Apres ne peut plus rien faire pour vous que vous dire d’essayer sur un autre pc/tel etc smiley


    • @Nicole Cheverney
      Tiens grace à Pierre ici indirectement j’en ai trouvé une autre séquence tout aussi abjecte mais cette fois à la gloire de l’aparteid et de la ségrégation...
      Sa 1ere intervention du dépassement de toutes les limites possibles suite à la seconde ne peut plus etre rangée à caractere « accidentel »
      Comme ses propos particulierement xénophobes envers nos amis d’asie (que je peut auss retrouver)
      Ce qui est cocasse, enfin bon maniere de le dire..
      c’est ces gens du « camp du bien » censés dénoncer les derives du fachisme, du totalitarisme, des pires z"heures sombres de notre histoire touça ^^

      Enfin bref.. bearkk


    • pierre 25 mai 2023 18:42

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      oui, mais c’est n’importe quoi ces videos


    • @pierre
      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      oui, mais c’est n’importe quoi ces videos

       
      Ah bon si vous le dites alors smiley
      C’est vrai que je confond RMC et rire et Chansons, l’explication dois etre la smiley smiley
       
      J’attend juste votre narratif qui va etre savouereux concernant les debats des presidentielles sur cette fameuse station (RMC),
      vous retrouverez certainement le podcast officiel que vous semblez nier sur le site officiel de la dite station de masse cad d’RMC , vu que les videos n’en sont que le reflet exact des extraits de la video officielle ...


  • Pauline pas Bismutée 25 mai 2023 14:45

    La façon la plus sûre, (du moins à court terme), et aussi la plus lâche de s’élever au-dessus de l’interlocuteur, quand on a peu d’honnêteté intellectuelle, est de le rabaisser, de le traiter avec dédain (on peut aussi l’insulter, mais, bon, à la télé, ça passe plus mal…),…….exactement comme vous le décrivez.

    Tiens, ça me rappelle un site…

     smiley


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 17:50

      @Pauline pas Bismutée

      Bonjour Pauline, 

      Je trouve qu’à la télé, ça passe quand-même puisque ce centre névralgique de désinformation, ne se gêne plus pour insulter quiconque s’oppose à la doxa. Je cite sur le commentaire au-dessus, l’exemple du gros journaliste qui éructait contre les non-vaxx. Etrange... 


  • Attila Attila 25 mai 2023 17:13

    Merci Nicole : texte lucide mais réjouissant.

    Le média est un intermédiaire entre la source d’information et le citoyen. Et un intermédiaire pas neutre du tout. Internet nous permet de courtcircuiter les médias en accédant directement à la source. Mais hélas nous ne sommes qu’une minorité à utiliser Internet pour diversifier nos sources d’information.

    De ce fait, les médias des milliardaires sont un verrou pour tout mouvement d’opposition. On voit bien que la fausse opposition se couche pour pouvoir passer dans les médias.

    Un nouveau rôle des médias est apparu depuis quelques années : celui de saboteur des manifestations avec la complicité des Blackblocks et autres casseurs. C’est très bien expliqué dans un article d’Acrimed.

    Une vraie opposition aura donc comme priorité de contourner les médias pour s’adresser directement à la majorité des français. Un peu comme l’avaient fait les Gilets Jaunes avec la bonne idée de l’occupation des ronds-points mais en beaucoup plus travaillé et développé.

    .


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 18:28

      @Attila

      Bonjour, 

      Merci de votre appréciation. 

      Je prépare aussi un autre article, mais encore plus critique du essentiel  qui nous vient des Etats-Unis de la propagande à travers les media. 
      Je ne suis pas d’accord avec vous pour dire que nous ne sommes qu’une minorité à utiliser Internet et les sources. Il y a de plus en plus de monde qui rejoint les media alternatifs. 
      Cela n’empêche toutefois pas une certaine léthargie dans la population. 

      Une vraie opposition aura donc comme priorité de contourner les media pour s’adresser directement à la majorité des Français.

      Ce sera difficile de les contourner. Ils sont une puissance à eux seuls. ll faut leur porter, par contre, les coups de boutoirs nécessaires en dénonçant leurs méthodes quasi mafieuses, partout où on le peut 

      Et sur les ronds-points qui seraient à nouveau bienvenus, informer sans relâche. 


    • Attila Attila 25 mai 2023 21:12

      @Nicole Cheverney
      « Ce sera difficile de les contourner. Ils sont une puissance à eux seuls. ll faut leur porter, par contre, les coups de boutoirs nécessaires en dénonçant leurs méthodes quasi mafieuses, partout où on le peut »
      Oui c’est difficile, oui ils sont puissants. Mais il faut impérativement trouver des moyens de parler à la majorité des citoyens si on veut vraiment virer la clique au pouvoir.
      Oui, il faut une stratégie : d’un côté parler positivement à la majorité et, en même temps, porter des coups de boutoir au pouvoir médiatique.



  • Fergus Fergus 25 mai 2023 17:32

    Bonjour, Nicole Cheverney

    « une partie du peuple seulement se bouge, alors que les 3/4 des Français devraient être, selon toute logique, dans la rue »


    Pas gagné, alors que les voitures qui se vendent le mieux en France sont les SUV !


    Petite anecdote que je me plais à raconter de temps à autre :

    En 1998, j’ai participé à une manifestation contre l’exclusion organisée par plusieurs associations d’aide aux démunis et aux précaires. Nombre de participants : environ 10 000 personnes.

    Cette même année, les supporters de football ont accueilli les vainqueurs de la Coupe du monde sur les Champs-Elysées. Nombre de participants : environ 1 000 000 personnes.

    Et à l’automne, une manifestation de chasseurs à été organisée à Vincennes pour sauvegarder les droits de tuer. Nombre de participants : environ 300 000 personnes.

    Cherchez l’erreur !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 mai 2023 18:20

      @Fergus

      Bonjour, Les gens auraient dû sortir très massivement dès les gilets jaunes. Ils ont préféré aller suivre le corbillard de Johnny Hallyday. Plus d’1 millions de personnes à pleurer un chanteur. 
      Par contre, pas une larme pour les giles jaunes blessés à coups de grenades et de LBD ! 
      IL faut dire que les media se sont surpassés pour dénigrer les gilets jaunes tous les soirs, auprès de la population. Comme ils se sont surpassés pour traiter plus bas que terre les non-vaxx. Un florilège d’insultes. 


    • @Nicole Cheverney
      Pas oublier, jamais !! attention images chocantes !
      http://lemurjaune.fr/
       
      "IL faut dire que les media se sont surpassés pour dénigrer les gilets jaunes tous les soirs, auprès de la population. Comme ils se sont surpassés pour traiter plus bas que terre les non-vaxx. Un florilège d’insultes."
       
      Absolument !
      d’ou ma reponse sur ce sujet à un autre intervenant ici


    • Fergus Fergus 25 mai 2023 20:08

      @ Nicole Cheverney

      Le problème des Gilets jaunes a été double :
      D’une part, ils avaient des revendications très diverses, et parfois contradictoires.
      D’autre part, ils ont commis l’erreur de refuser de se structurer sur la base d’une plate-forme commune et de faire émerger des porte-parole crédibles et consensuels.
      Ce faisant, ils ont laissé se mettre en place un leadership éclaté entre des individus  tous porte-parole autoproclamés !  sérieux pour les uns (Ludowsky, Levavasseur), et de parfaits abrutis pour les autres (Drouet, Nicolle, Rodriguès).
      Bref, il n’y avait aucune chance pour que cela puisse fonctionner ! 


    • Aristide Aristide 26 mai 2023 10:18

      @Fergus

      Petite anecdote que je me plais à raconter de temps à autre :

      En 1998, j’ai participé à une manifestation contre l’exclusion organisée par plusieurs associations d’aide aux démunis et aux précaires. Nombre de participants : environ 10 000 personnes.

      Cette même année, les supporters de football ont accueilli les vainqueurs de la Coupe du monde sur les Champs-Elysées. Nombre de participants : environ 1 000 000 personnes.

      Et à l’automne, une manifestation de chasseurs à été organisée à Vincennes pour sauvegarder les droits de tuer. Nombre de participants : environ 300 000 personnes.

      Cherchez l’erreur !

      Ouahh, comme vous êtes bien et bon par rapport à tous ces abrutis qui ont fêté une équipe de foot que vous abhorrez, ou défendu un loisir que vous détestez.


    • Aristide Aristide 26 mai 2023 10:26

      @Fergus

      Le problème des Gilets jaunes ....
       

      Comme tous les mouvements sociaux de masse, ils sont hétéroclites par définition. En mai 1968, idem, un mouvement multiforme ...
      Vous devriez vous apercevoir que ce n’est pas l’échec de ces mouvements, mais c’est l’échec de la récupération par les partis qui ont sollicité un concept oiseux : « la convergence de luttes ». LFI en tête de gondole du supermarché du mécontentement n’a pas réussi ... 
      C’est d’ailleurs le danger premier de ces mouvements de masse, la récupération par une minorité organisée qui en dévoie les objectifs pour les faire rentrer dans un carcan partisan.


    • Fergus Fergus 26 mai 2023 11:57

      @ Aristide

      Vous avez décidément un problème de compréhension !
      Je n’ai évidemment rien contre le million de personnes qui a fêté la victoire sur les Champs-Elysées, je suis simplement déçu qu’une cause sociale n’ait attiré dans la rue que 100 fois moins de participants !!!

      Et je n’abhorre pas du tout le football, j’en dénonce les excès  !!!


    • Aristide Aristide 26 mai 2023 12:27

      @Fergus
      Le sujet de l’article est sur le caractère de larbins de nos concitoyens, convenez que votre mise en perspective pose la question de qui sont les larbins !!!

      Vous n’assumez jamais !!! Vous vous présentez comme un modèle en participant à une manifestation et vous voilà à désigner pour, je ne sais quelle autre raison que le discrédit de vos semblables, le foot et la chasse. 
      Assumez simplement !!!

      Vous êtes la mesure de tout, enfin, vous le croyez ....


    • Fergus Fergus 26 mai 2023 13:45

      @ Aristide

      A ce détail près que dans le commentaire que vous avez ciblé, ce n’est pas le côté « larbin » que je questionnais, mais l’incapacité des masses à se mobiliser pour les précaires et les exclus !


    • Aristide Aristide 26 mai 2023 14:42

      @Fergus


      En gros des inaptes à comprendre ce que vous comprenez ... Impayable Fergus !!!


    • troletbuse troletbuse 26 mai 2023 15:36

      @Fergus
      En 1998, j’ai participé à une manifestation

      C’était la dernière que vous avez faîte !
      Ah non, la dernière était à Dinan, une manifestation aux flambeaux en plein jour !  smiley


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 mai 2023 19:19

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      Bonsoir, 

      Merci pour le lien. Lorsque le mouvement des gilets jaunes a commencé, j’ai entendu publiquement des réflexions venant de gens qui de par leur condition sociale auraient dû être extrêmement solidaires des gilets jaunes. Or, je me suis très vite aperçue que ce qu’il manquaient à ces gens pour tenir un tout autre langage, c’est une conscience de classe qu’ils n’avaient pas, et n’auront jamais. Puisque collés à la télé une bonne partie de la journée, si ce n’est toute la journée, que les medias traitent lcomme de la pâte à modeler, sans qu’ils s’en aperçoivent. Petit à petit nous allons vers une société à l’américaine, une société de zombies. Je n’exagère pas, j’en veux pour exemple ce qui se passe dans toutes les grandes métropoles de USA, comme Philadelphie, New-York , etc. avec une ambiance apocalyptique, par les ravages d’une nouvelle drogue qui détruit corps et esprit. Que l’on ne s’y trompe pas, la France qui copie exactement les US dans tout ce que ce pays a de plus épouvantable, sera aussi atteinte d’ici quelques années. Pour l’instant nous naviguons entre les restes d’une civilisation européenne qui s’effondre devant nous sans que nous ne réagissions plus que cela, et une sorte de léthargie ponctuée par le consummérisme, dans une sorte de rêve hédoniste massifié (jeux, sports, achats compulsifs, etc.) hormis quelques éléments de la population parfaitement conscients du danger imminent qui nous guette, et qui, eux, vont au charbon ! 
      Mais allez expliquer toutes ces subtilités à une masse de citoyens réduits à leur plus simple expression, (consommateurs) par les pourris d’une Bourgoisie ( et j’insiste particulièrement sur ce mot, car non seulement la Bourgeoisie (la grande bourgeoisie) elle n’a pas disparu, mais encore elle s’est adaptée comme un caméléon, à notre nouveau siècle. La Bourgeoisie qu’elle fût du XVIIe, XVIIIe, XIXe, XXe, XXIeme poursuit les mêmes buts, l’enrichissement sur le dos des peuples, par tous moyens mis à sa disposition sans s’embarrasser ni de principes, ni de morale. 

      Oui, les classes populaires ont perdu leur conscience de classe, et je suis désolée de le constater, la seule classe qui en possède une : eh bien, c’est la Bourgeoisie, l’hyper classe comme elle se nomme elle-même. Pour cette classe des dominants sur les dominés, il n’est pas question, il n’a jamais été question de renoncer à ses privilèges exorbitants que lui accordent les Institutions mais encore le peuple lui-même et son inconscience collective. 

      Ce qu’il manque aux classes défavorisées inertes, ne manque sûrement pas aux classes privilégiées, qu’ils acquièrent dès le plus jeune âge : cette sûreté de soi, et cette facilité à flétrir les autres. 
      L’hyper-classe ou la Bourgeoisie est un des aspects les plus laids de notre société. 


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 mai 2023 19:28

      @ Aristide

      Bonsoir, 

      Le mouvement des gilets jaunes  les ronds-points particulièrement  qui fédérait et avait gagné les coeurs de beaucoup, a fait très peur au Gvt, ont été infiltrés par tous les « larbins » institutionnels que je décris par ailleurs dans mon article. Le larbinat des media a fait le reste, enfoncer la tête du noyé pour en activer le trépas, si vous permettez cette métaphore. 
      Malgré tout, ce mouvement n’est pas tout a fait mort. Les partis politiques s’y sont mis aussi, dans une sorte de concertation lamentable, un consensus, pour décréter ce qu’il fallait ou ne fallait pas faire aux gilets jaunes, qui eux, avaient parfaitement compris, au début que sans syndicos, sans partis, sans associations de type sorosiens qui venaient foutre leur petit boxon et tintamarre habituels, eh bien, ils auraient réussi leur but : permettre aux citoyens de se trouver enfin, une raison d’aimer la Politique, avec un grand P, (Chouard), et démarrer une société réellement démocratique. 
      Je pense que beaucoup de cette élite corrompue, ont eu des sueurs froides, les gilets jaunes aux alentours immédiats de l’Elysée, à Paris. 
      Alors, ils ont fait le nécessaire pour neutraliser le mouvement.
      Cette Bourgoisie que je m’arroge le droit de vilipender, a décidément beaucoup d’imagination. 


  • Sirius Grincheux 25 mai 2023 17:45

    Julien Arlandis avait bien analysé le phénomène dans "Le syndrome du larbin".


  • Jean Keim Jean Keim 25 mai 2023 19:14

    Votre article Nicole Cheverney ne résoudra rien, on peut dire d’un larbin qu’il est un larbin, la belle affaire, ce qui pourrait amener un changement serait de ce demander pourquoi il y a des dominants, des dominés et qq. personnes qui ne rentrent pas dans un cadre.


    • Xenozoid Xenozoid 25 mai 2023 19:28

      @Jean Keim

      c’est exactement cela , l’humain ne veux pas voir au dela de ses propres désires, et sans se remettre en question(évolution) il restera dans des cases pour en fabriquer d’autre de mots tout fait qu’il place au gré des catatrophes qu’il provoque.tout cela sera toujours l’autre c’est une religion pour l’autre la communauté...l’histoire devrait pourtant nous apprendre que la projection n’aide pas quand on parle de l’autre


    • Yann Esteveny 25 mai 2023 19:49

      Message à Monsieur Jean Keim,

      Je vous cite : « (...) pourquoi il y a des dominants, des dominés et qq. personnes qui ne rentrent pas dans un cadre ».

      Très bonne question. Il est possible de s’interroger sur nos besoins matériels, sur nos compromissions morales, sur la fuite du questionnement pour ces sujets primordiaux, dans quelles directions agir pour mettre fin à cela, etc...

      Respectueusement


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 mai 2023 19:38

      @ Jean Keim

      Bonsoir, cette question que vous posez « dominés/dominants », a longuement été traitée durant plusieurs siècles, sous différents vocables par les philosophes, les penseurs, et le problème reste entier. Pourquoi ? Parce que les philosophes classiques raisonnent toujours à l’aune d’une société pyramidale. aucune réponse logique n’a été déterminante de leur par pour dégoûter peuples de la société pyramidale dans laquelle ils se complaisent. 
      Par contre, un travail considérale a été produit par les philosophes proches des mouvements anarchistes du XIXe siècle : relire Proudh’on, et plus proche de nous, les situationnistes. Si vous ne le connaissez pas, je vous conseille Francis Cousin qui nous apporte une bouffée d’air pur tant son discours est clair, net et précis. 


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 mai 2023 20:06

      @Yann Esteveny

      Bonsoir, 
      Merci de votre commentaire et des questions qu’il entraîne. Ce que les élites corrompues nous préparent en ce moment s’apparente à un totalitarisme encore jamais vu. Privation totale de liberté pour les peuples, détournement de la monnaie fiducières pour uniquement du numérique, spoliations en tous genres, abêtissement des foules, etc. 
      Peut-être que nous ne sommes pas descendus suffisamment au fond pour que les gens réagissent. 
      Et surtout, les directions à prendre pour ne pas réitérer les erreurs du passé. 


    • Yann Esteveny 27 mai 2023 08:55

      Message à Madame Nicole Cheverney,

      Bonjour,
      Le totalitarisme n’arrive pas à l’improviste. Il arrive de loin, il était prévu, il était préparé et il continue de se renforcer. Une masse lobotomisée ne se réveille pas. Elle est remplacée puis liquidée.
      Ce n’est pas erreurs du passé qui m’inquiètent. C’est les erreurs du présent avec l’assentiment de la masse qui garantissent le néant pratiquement pour tous.

      Respectueusement 


    • Wladimir 28 mai 2023 13:40

      @Nicole Cheverney
      La réponse à ces questions du genre dominants / dominés est pour moi surtout d’ordre spirituel .
      Qui est le Prince de ce monde ? 
      Sommes-nous tous ses serviteurs ?
      Qui peut lui échapper ?
      Comment ?
      Comme lui échapper est très difficile , exige des efforts considérables , notamment remettre en question le matérialisme ambiant , seule une minorité peut réagir .
      Les plus énergiques partisans de ce Prince du monde sont aussi une minorité .
      L’immense masse est binaire , ne se pose pas trop de questions ...
      Un individu superficiel ne devient pas un sage en quelques secondes !
      Ils sont si nombreux à souhaiter des réponses faciles , sans nuances ...
      Des êtres restés infantiles .


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2023 18:31

      @Wladimir

      @Wladimir

      Bonsoir, pendant des années je me suis posée la question en essayant de les résoudre par une réflexion philosophique, mais actuellement, j’ai une explication toute simple, (n’étant ni de gauche, ni de droite), mais axant principalement ma détestation contre le mondialisme (capitalisme/ultra libéralisme/matérialsme/consumérisme outranciers).
      Tout ce mal nous vient essentiellement des USA et d’une mentalité où dès la naissance les êtres humains au lieu d’être élevés dans un esprit de solidarité, sont appelés à se débrouiller seuls dans une société de plus en plus épouvantable, où le fort domine le faible, avec le vecteur mental et matériel : gagner le plus d’argent possible sans se soucier de l’autre. 

      Cette vidéo que je vous propose résume à elle seule cette société abominable, qui, si nous n’y prenons garde sera bientôt aux pieds de chez nous.

      Quelques explications sur cette vidéo :
      une drogue 1000 fois plus puissante que la cocaïne et l’opium fabriquée à partir d’un produit vétérinaire pour anesthésier les chevaux et détournée de son usage habituel appelée fentanyl, ravage de nombreuses populations américaines dans plusieurs grandes villes de ce pays. C’est un véritable désastre car les consommateurs de cette drogue, sont condamnés à très brève échéance.
      C’est là que l’on peut se rendre compte de la violence sociale dans ce pays, violence qui se résume aussi par l’indifférence des pouvoirs publics.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2023 21:41

      @Yann Esteveny

      Bonsoir,

      Le totalitarisme n’arrive pas à l’improviste. Il arrive de loin, il était prévu, il était préparé et il continue de se renforcer. Une masse lobotomisée ne se réveille pas. Elle est remplacée puis liquidée.

      je ne peux que souscrire à votre commentaire. Mais les erreurs du passé engendrent les erreurs du présent. L’aveuglement et la naïveté de croire en des partis politiques et leurs leaders, (chefs de file), complices à jamais du totalitarisme qui est en train de s’installer, non seulement en Europe mais dans toute la partie occidentale avec le traité de l’OMS, (dernier exemple en date). Ce traité ignoble dont le larbinat médiatique détourne les vrais desseins, mortifères.


    • Jean Keim Jean Keim 30 mai 2023 13:36

      @Nicole Cheverney

      Pas besoins de philosophes et de penseurs qui pensent sans ne serait-ce qu’entr’apercevoir en quoi consiste penser.

      La pensée de par sa nature processuelle, ne peut exprimer que du réchauffé.


  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 25 mai 2023 19:52

    A l’auteur … oups l’autrice …ou l’auteure j’sais plus

    Bien que visitant régulièrement le site, j’y participe rarement pour des raisons que je n’évoquerais pas ici. Mais je me devais de vous faire savoir que j’approuve jusqu’à la moindre virgule la teneur de votre article. A tel point que cette similitude d’esprit m’interpelle : y a-t-il un ADN commun transmit par quelque aïeul de mon côté ou du vôtre ? L’un de nos grand-père ou grand-mère aurait-il « fauté » ? Je vais de ce pas interroger mon arbre généalogique … 


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 mai 2023 19:40

      @Joseph DELUZAIN

      Bonsoir, 

      Un ADN commun ? Oh ! Vous ne manquez pas d’humour à votre tour. Par contre, je vois que nous partageons tous les deux un goût prononcé pour la littérature et l’humour en général. Je vais m’intéresser à vos textes de plus près. Merci pour votre message sympatique. 


    • Pale Rider Pale Rider 3 juin 2023 18:03

      @Joseph DELUZAIN
      Désolé : j’avais loupé votre message (où se sont glissées quelques fautes, mais il y a pire). Avox ne m’avise plus des posts reçus…


  • beo111 beo111 25 mai 2023 21:47

    Oh mais même quand elles sont plus haut dans la hiérarchie que des soubrettes il faut les remettre à leur place. C’est ce que je m’emploie à faire dans mon article sur les apprentis journalistes.


  • L'apostilleur L’apostilleur 25 mai 2023 21:50

    @ l’autrice 

    « ...Est-ce que la Bourgeoisie a changé, elle ? Non ! Toujours aussi ordurière... »

    La Bourgeoisie ... un ennemi qui sent la naphtaline et qui comme elle a disparu depuis des lustres. Sa toxicité ancienne ne s’est pas régénérée. Ses relents éthérés persistent encore dans quelques mémoires infectées alors par ce vocable devenu sans consistance. 

    On a changé d’échelle la Bourgeoisie n’existe plus, la finance l’a écrasée. Hollande avait raison. 

    Quant aux « .. soubrettes des média... », aux « ...arsouilles... » aux « .. larbins médiatiques » et autres pauvres « ...milliardaires » qui vous font autant gerber, méritent-ils votre opprobre à ce point. Choisir un bon exutoire n’est pas facile.

    Signe d’une incompréhension ou d’un symptôme ...

    Qu’auriez-vous dit d’eux sous les royales dorures ??

    Ceux d’entre-nous qui s’identifient à la « ...masse » n’ont pas le sentiment d’idiotie que vous nous prêtez.

    Que chacun vive avec son temps autant qu’il le peut, il n’en sera que plus heureux. 



    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 mai 2023 19:58

      @L’apostilleur

      Bonsoir, 
      La Bourgeoisie aurait disparu ? C’est une galéjade ? Et remplacée par quoi ? 

      Sous les royales dorures je pense que j’aurais eu les mêmes sentiments de répulsion sur des groupes de personnes s’arrogeant le droit de vie ou de mort sur les populations. Les royales dorures comme vous dîtes ont été remplacées par les républicaines dorures, cela n’a guère changé la donne. Toujours ce droit de vie et de mort sur les plus fragiles des populations, les classes laborieuses. Et en cas de révolte, un bain de sang par la répression. 
      Mais au XIXe siècle, siècle barbare s’il en fut, avec l’industrialisation naissante, cette Bourgeoisie qui existe toujours et dont vous niez la pérennité, s’en est donné à coeur joie. Tellement qu’il lui fallait une guerre mondaile -la première  pour se gaver encore plus. 

      Les premiers à parler de masse, sont les sociologues. Ce mot désigne tout autant le nombre que l’uniformisation de la pensée. La massification de l’opinion publique. 
      Je n’ai jamais prétendue que la masse est idiote, je dis seulement qu’elle est soumise. 
      Vous dîtes, dans une magnifique pirouette sémantique : On a changé d’échelle la Bourgeoisie n’existe plus, la finance l’a écrasée. Hollande avait raison. 

      La finance écrase oui, mais absolument pas ses amis, elle écrase les classes moyennes et les classes défavorisées. 


    • L'apostilleur L’apostilleur 27 mai 2023 10:08

      @Nicole Cheverney
      La bourgeoisie marxiste des XIX/XXe s. est un leitmotiv qui focalisait la lutte des classes. Cette bourgeoisie dominait avec les privilèges de ses richesses, production, argent, politique..
      Aujourd’hui ces pouvoirs sont éclatés, ce qui n’empêche pas des collusions.
      L’allégeance de notre Président avec son ministre des finances à Versailles devant l’archétype de la finance dominante est un bon indicateur pour identifier ses remplaçants.
      Il n’y avait pas de bourgeois à « Choose France » 
      Sauriez-vous donner un nom à un bourgeois d’aujourd’hui ?
      Mélenchon avec ses 2,5 millions de patrimoine et ses 20 000 € mensuels, son pouvoir exclusif sur les travailleurs de son parti qu’il répudie comme un seigneur coréen, son influence politicienne sur les masses laborieuses ?


  • SilentArrow 26 mai 2023 09:25

    @Nicole Cheverney

    Article excellent, tant sur le fond que la forme.

    Un plaisir à lire. Vous avez beaucoup de talent.


  • Aristide Aristide 26 mai 2023 10:37

    Devant ces vampires, une partie du peuple seulement se bouge, alors que les 3/4 des Français devraient être, selon toute logique, dans la rue. Des millions, sans groupes catégoriels, sans syndicats, sans exclusive, dans une union sacrée, pour l’emporter sur le chancre qui ronge le pays, lorsque la situation deviendra intolérable pour tous.


    Sauf que vous croyez que votre croyance en une « révolution » est partagée par la population. Ces 3/4 de Français que vous assimilez à des larbins est surement plus lucide que les quelques excités, ces Français ont des préoccupations des plus multiples, des rêves des plus divers, des besoins des plus variés, .. 

    Je remarque votre tendance à vous approprier la notion de peuple, vous n’êtes pas la seule, Octave le LFI en est un spécialiste. Allons, le peuple est dans le réel, les pieds dans la boue et les difficultés et il n’attend rien des promesses de campagne et encore moins des mots d’ordre de manifestation. 


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 mai 2023 20:01

    @ Aristide

    Je vous ai répondu plus haut, mais je m’érige en faux, lorsque vous m’attribuez à tord, le terme de larbins concernant le Peuple, dont je fais partie et vous aussi je suppose. 

    OUi, je m’arroge aussi le droit de me réclamer du Peuple !


  • Wladimir 28 mai 2023 13:20

    Quelle verve ! Du lyrisme ...

    Vers le début , je lis ’langue serpentine’ .

    Mieux dit aurait été ’langue vipérine’


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2023 18:34

      @Wladimir

      Je vous ai répondu plus haut, sur vos nombreuses questions d’ordre spirituel et philosophique.

      Par contre, vous avez raison concernant l’expression « langue serpentine » que j’ai utilisée à tort, ma langue a « fourchée ». 


  • alinea alinea 29 mai 2023 18:40

    J’ai idée quand même que tu oublies une chose extrêmement importante, c’est que le larbin ne sait pas qu’il est larbin : il se croit l’élu des seigneurs, et c’est vrai qu’il est flatté et bien payé. Jetable certes, mais en attendant, convaincu de sa supériorité.

    La grande différence avec la lutte des classes de jadis, c’est que le pouvoir a compris la puissance de la flatterie.

    Le larbin, jadis, savait qu’il était larbin, certes il aurait servi son maître quitte à en mourir, mais il savait qui il était, et du coup, sa vie en était transformée. Aujourd’hui, même notre président est un pauvre type fabriqué, qui fait pitié, et qui fait, surtout, beaucoup de dégâts !

    Quant au manifestant, à défaut d’oser une véritable résistance active, il a les mêmes réflexes, les mêmes ornières que ses prédécesseurs, et lui non plus ne voit pas l’impasse ! S ’il la voit, il n’a pas d’autre idée.

    Tout ça c’est une gabegie de potentiels, d’intelligences parce que, tous ces larbins s’ils se rendaient compte du peu d’intérêt qu’ils offrent, et de l’épouvantable mission qu’ils servent, s’ils avaient encore la moindre fierté, il descendraient dans les rues, ils démissionneraient... bref, se comporteraient « en homme » !!

    Et les manifestants saperaient en douce sans attirer l’attention

    En vrai, on est mal barrés, et Rosemar qui nous en rajoute une couche sur l’épouvantable Poutine qui a encore fait je ne sais quoi !

    Sur ces bonnes paroles, je m’en vais larbiner au cul de mes animaux !!!


  • Un petit souvenir ....

    Pour freiner Omicron , le consommation se fera assis ....

    Les français,,,, vous avez atteint le degré ultime de la connerie .
    Comment avons-nous pu être aussi cons ?

    https://t.me/strategieduchoc/7346


Réagir