mardi 10 novembre 2020 - par Djam

Le bidenisme nouveau est arrivé !

 

Sous le barbotage pathétique et stérile des empaillades des partis, des masses d’ignares et de la propagande univoque, il y a la géo politique et le Plan de fond. D’aucuns, comme presque tout le monde le constate, ne cessent de ramener cette approche à du “complotisme” agrémenté du fameux concept vide de “fake niews”… en bon français de désinformation. Laissons cela aux énervés du clavier et poursuivons...

L’élection auto proclamée d’un certain Biden, obtenue comme à peu près toutes les ripoubliques bananières d’Occident (tous les pays de l’oignon européen et bien sûr cette Amérique délirante) à coup de bourrage d’urnes, et aussi grossière que dans n’importe quel pays aliéné d’Afrique. Elle n’est qu’une agitation de plus à la surface des choses, faite pour occuper et canaliser notre énergie vitale. Les faits divers criminels, requalifiés systématiquement “d’attentats islamistes”, sont à mettre dans cette catégorie de diversion stratégique des masses. Je m’attends ici aux rodomontades de certains esprits énervés qui aimeraient beaucoup que le musulman de base soit définitivement notre ennemi sur lequel projeter notre impuissance à retrouver la boussole du navire France Titanic, mais poursuivons …

Ça, c’est juste pour déjà rappeler qu’il serait dommage que nous perdions notre précieuse énergie en supputations stériles envers un Biden pas net, encostardisé, coopté par le clan Clinton et toute la clique « démocratiste » car ce vieil homme sera facile à neutraliser en arrière-plan par les adeptes du Globalisme à tout prix et du “grand reset” annoncé dès 2014 par l’évangéliste porte-parole du mondialisme européiste Mme Lagarde. Cela nous invite, à mon avis, à nous concentrer davantage sur ce que va entraîner l’élection du Biden-bidon une fois aux manettes du tableau de bord d’un navire nommé “USA”, destiné, comme l’UE, à sombrer dans la Grosse Bouillie Globale avec laquelle les penseurs du Grand Monde Univoque envisagent de noyer les masses anesthésiées.

Des années que ces fous de guerre perpétuelle travaillent à ce funeste projet. Partout et depuis plus de 40 ans, un certain pseudo socialisme s’est emparé des manettes un peu partout en Occident. Ce qu’ignore la majorité des vulgum pecus - rendue ignare à dessein - c’est que le Plan nécessitait d’en passer d'abord par les guerres dites mondiales et les régimes d’essai politique tels que communisme, nazisme puis démocratie d’opérette pour préparer le monde à ce qui se produit aujourd’hui sous nos yeux effarés : la Grande Bouillie Sous-Humaine. La globalisation ne peut advenir concrètement que si les planificateurs sus mentionnés créent un choc… ce qu’ils firent par la « grâce » opportune du delirium covidis. Tous les grands “renversements” de civilisation ont été pensés en mode temps long, pendant que l’on a consciencieusement imposé une immédiateté à des peuples massifiés dont l’infantilisme laisse pantois tant ils semblent adorer régresser jusqu’à barboter dans leur parc à jouets surveillés. Le drolatique “plus jamais ça” ne plaît qu’aux masses abêties qui préfèreront toujours se divertir que d’étudier l’Essentiel : le sens de la Vie et surtout le Sens de leur vie.

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux”… phrase attribuée à Platon mais qui en réalité reste sans auteur avéré. Inscrite au fronton du temple de Delphes, son origine est fort probablement davantage populaire que platonicienne ; mais les philosophes péripatéticiens ou de salon contemporain aiment à s’attribuer des pensées qu’ils n’avaient pas spontanément… ça leur confère un vernis qu’ils n’ont que parce que ceux qui ont renoncé à penser par eux-mêmes les écoutent… normal, un troupeau ça se traite en…troupeau ! Donc, je continue…

Derrière Biden, l’ectoplasme d’une Amérique qui pourrie par la tête, se tient le clan “Clinton” flanqué du fantassin beige élégant Obama ; les deux sont de fervents évangélistes du touillage mondial univoque dont le concept du “grand reset”, ânonné par l’idiote utile Lagarde pour la zone Europe, est l’hostie. On va donc nous l’administrer à présent à coup de GDD (grenade de distanciation), de muselière suffoquante et de lois scélérates votées en pleine nuit entre 12 salopards vautrés dans le velours usé de l’assemblée nationale qui ne représente plus que les chacals cooptés par le Système toujours dans l’ombre. Rappelons ici que le vrai pouvoir n’est jamais en lumière…

L’Atlantisme français à quelque chose d’obscène. On évoque les “réseaux sociaux” qui ne sont ni réseau ni sociaux, mais juste des canaux artificiels servant à la fois d’exutoire à l’impuissance des masses. Nos échanges-en-ligne, ne nous leurrons pas, servent essentiellement à la collecte algorithmique d’IP utiles à la poursuite du consumérisme de la vacuité globale. Comme dirait l'autre "ça va mieux en le disant... ou en l'écrivant" ! Et comme le Covid, le Biden Circus va occuper pendant quelques mois les esprits de la bêtise ambiante. Il vaudra mieux se tenir à l’écart, ce serait regrettable de perdre notre précieux temps à des guéguerres facebookées ou “en-ligne” (puisque nous ne disposons plus de comptoirs du café du coin) et que économie réelle est en voie de devenir une équation à somme nulle… les prêts bancaires à taux négatifs est l’une des curiosités d’une économie ne reposant plus que sur du vent. Ça craint pour les épargnes petites ou pas accumulées par de la sueur pour de vrai. Songez à votre plan épargne-retraite, alertaient-ils du temps où le réflexe d'épargne des français faisaient déjà saliver les adorateurs du veau d'or virtuel... aujourd'hui, les banques vous sucent l'épargne mais vous proposent assurances en tout genre, mutuelle, services préférenciels (la fameuse gestion "banque privée"), assurance vie et... décès, bref la banque 2.0 ne peut survivre qu'en vampire des masses. Vos enfants auront le RSA, de quoi se plaignent-ils donc ??

On aura tous constaté que l’appel à désobéissance civile à fait long feu ! L’aliénation des cerveaux est telle que l’on se demande ce qui pourrait aujourd’hui défibriller un organe de pensée totalement ensuqué, gélifié, neutralisé dans la colle de la connerie individuelle… Je crois de plus en plus que l’unique voie qu’il nous reste pour tenter de limiter ce qui va advenir (l’engloutissement du monde ancien dans un “nouveau” à la Orwell) est un rapatriement dans un coin un peu oublié (si c’est encore possible ?) où la vie sera forcément plus simple. Une forme de retour à un pragmatisme quotidien mâtiné si possible de spiritualité naturelle. Cela peut paraître utopique et ça l’est un peu d’une certaine façon. C’est en effet plus facilement envisageable à 35 piges plutôt qu’à 55 et plus, ça ne m’échappe pas. Mais bon, restons sur le versant action plutôt que ré-action…

Oublions d’ores et déjà les voyages ou exils au loin, ce n’est pas demain que l’on pourra prendre un avion à moins d’accepter la piquouse des Dr Folamour Gates… Après tout, le plancher de notre ex-douce France reste encore ce qui peut nous apaiser un peu du délire ambiant. La France va poursuivre sa chute, nous le sentons instinctivement, les faits parlent d’eux-mêmes… et cette dégringolade ira sans doute jusqu’à la dissolution du pays dans la bouillie européenne, sorte de soupe obtenue par décomposition des diversités culturelles, des langues et de l’Histoire dense et riche des pays européens.

Les dissidents de notre pays en lambeaux sont infichus de s’unir efficacement, c’est ce Talon d’Achille des dissidences d’aujourd’hui qui renforce toute cette « centritude » (ni gauche ni droite authentique, que de l’hybride) malsaine. Seul le géant De Gaulle a su faire preuve, en son temps, de puissance, vision, courage, entêtement et génie politique. Faut pas demander ça à des nains comme Sarko, Hollande ou Macron ! Ces petits messieurs sont et resteront des petits managers de PME sous tutelle de multinationales véreuses ; leurs émoluments de retraités dorés sur tranche payés pour “bons et loyaux services au globalisme” en dépendent.

La perversion est l’une des caractéristiques de nos sociétés remplies d’impuissants. On trouve en-ligne plus de haine et de cynisme, les deux symptômes de l’impuissance avérée que de convergence et de solidarité. Recouvrons tout ça d’un individualisme pathologique et les grotesques “prend soin de toi” ou “pour notre santé à tous” apparaissent pour ce qu’ils sont : des mantras pondus par des sous-pouvoirs de sous-préfectures auxquels on a remis la feuille de route consistant en la “gestion des masses et des flux”. Le reste, les grands projets, les grandes décisions engageant le destin des peuples ne nous seront jamais proposés pour concertation… On ne cesse d’interroger cette démocratie dont leur bouche est goulûment pleine ? (voir l’ouvrage de David Graeber : “La démocratie aux marges”).

Biden est la métonymie de la virtualité triomphante d’un monde qui part en vrille. Il symbolise l’état du monde Occidental : sénilité et dégénérescence. Il faut être doux rêveur pour croire en une supposée “restauration démocratique”. On se doute bien que cela nous sera vendue dès 2022 lorsque le clan Attali et consort en France s’en viendra nous prédire le (la ?) prochain nouveau président-zombie autorisé à poser son cul dans le moelleux des fauteuils du château parisien. Et la masse fera exactement ce que celle de cette Amérique malade vient de faire : elle se battra pour déposer un morceau de PQ dans des urnes dignes d’une comédie de boulevard. 

Mais il faut croire que nous adorons notre cage de démocratie-pour-les-nuls puisque les masses restent incapables d’éveil… elles se soumettent, les masses… même pas à leur instinct de survie, mais pire, à celui de l'asujeti assumé. Il faut reconnaître que partout le faux-sialiste (*) s’est habilement emparé de tous les pouvoirs, tous les postes à manettes opérationnelles, tous les canaux du Grand Formatage Global, ce qui lui assure un pouvoir d’asservissement sans limite… le Temps long était la plus sage réflexion du pseudo sphinx Mitterrand : laisser du temps au temps… Trop fin pour que les agités de la modernitude unifiante. Eux, ce qu’ils veulent, c’est continuer à jouir sans entrave, du moment que c'est à distance, enfermé dans une bulle aseptisée. Les émancipations en tout genre proposées (et imposées) par le progressisme (autre vieille baderne) n’auront émancipé que les idiot(e)s utiles. Bien emmaillotés dans leur idéologie du désir égotique et dans leur communautarisme essentialiste, rendus aveugles par la perte d’autonomie de pensée, empêtrés dans la certitude unijambiste d’être dans le camp des “bons”, ils seront les premiers à tomber de Charybde en Scylla si d’aventure un décillement s’opérait subitement. Oui, ben on peut rêver...

Je conclurai en rappelant ici que notre propension à haïr tout ce qui s’oppose à notre interprétation des faits ne nous aide jamais. Si nous pouvions, ne serait-ce que pour au moins sortir du delirium covidis, agglomérer ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise, le pouvoir du système aurait bien davantage de souci à se faire et nous pourrions recommencer à croire en une vraie récupération de notre destinée collective. Du côté USA, si un Biden était confirmé par les institutions ad hoc comme nouveau président de la White Maison, attendons-nous à une accélération de ce qui déjà ici nous sidère, nous musèle, nous divise, nous contraint et nous dicte quoi penser, quoi dire et comment vivre. Pour agir il faut cesser de réagir, pour sentir il faut cesser de ressentir…

(*) faux-sialiste : idéologie de gauchiste ayant piétiné ses combats d’origine au profit de ce qu’on appelle le “sociétal” ou la défense exclusive des minorités agissantes. 

 



51 réactions


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 10 novembre 2020 10:03

    Le « delirium covidis » a en effet atteint son principal objectif : transformer les « victimes consentantes » de la servitude volontaire évoquée par La Boétie en mysophobes inhibés par une angoisse envahissante.

    Les organisations d’enseignants qui s’expriment encore ne se révoltent pas contre des mesures de conditionnement fascisantes, mais réclament un renforcement de la sécurité sanitaire.

    Le « bidenisme » est déjà en place dans les colonies de l’empire.


    • Djam Djam 10 novembre 2020 11:51

      @Séraphin Lampion

      Le mot magique : « sécurité » !
      Bien vu m’sieur Séraphin smiley


    • Abou Antoun Abou Antoun 10 novembre 2020 18:02

      @Djam
      Le mot magique : « sécurité » !
      Les radars aussi c’est pour notre sécurité, c’est même écrit dessus. On pourrait peut-être changer la devise de la république. Liberté, égalité, sécurité. Mais la liberté est-elle compatible avec la sécurité ?


    • Djam Djam 10 novembre 2020 20:42

      @Abou Antoun

      La Liberté, celle que nous chérissons et recherchons tous exige que nous cessions de réclamer la sécurité avec ! 
      Mais l’ingénierie sociale, outil de manipulation efficace mis au point par les EU dès les années 40, use habilement et fréquemment de distorsions sémantiques pour dire le contraire du sens original des mots. 
      « Pour votre sécurité... » = on vous considère et on vous traite comme des enfants, donc on va vous ceinturer !
      Et les masses, en majorité, adorent...


    • Désintox Désintox 11 novembre 2020 09:35

      @Séraphin Lampion

      « Les organisations d’enseignants qui s’expriment encore ne se révoltent pas contre des mesures de conditionnement fascisantes, mais réclament un renforcement de la sécurité sanitaire. »

      Allez donc dans une salle de classe de 60 m², non ventilée et peuplée de 36 personnes. Attrapez le COVID, faites un tour en réanimation, puis revenez faire ce genre de commentaires.

      Si du moins vous êtes encore vivant.


    • Djam Djam 11 novembre 2020 10:41

      @Désintox

      Votre avatar vous emporte...

      Le mot « sécurité » est bien le symptôme de notre époque avant tout très malade de l’esprit. L’on propose même effectivement du sécuritaire, ce doit être plus efficace que la sécurité...

      « Attrapez le COVID, faites un tour en réanimation, puis revenez faire ce genre de commentaires »
      Pas convaincue du tout que cette réponse mâtinée de menace — manque plus que le cynique « ha ha ha » ou « hé hé hé » sarcastique soit un argument. Comment faisaient-misère, misère !, avant que l’on nous lessive la cervelle de ces terreurs sanitaires dignes d’une époque obscures ?

      Car elle est bien obscure, notre époque. L’immense majorité des décès du covid19 ont été et sont encore les 75 et plus. C’est votre cas ? Par ailleurs, la pseudo « 2ème vague » n’est pas le covid19 mais le SarsCov4... comme disent les médicastres infectologues, un « variant », une mutation fréquente quoi. En meurt-on ? Oui, mais toujours les « vieux ». Normal, ils sont fragiles comme nous le serons tous à ces âges à venir.

      Faut-il surprotéger les 60 élèves dans une classe trop petite en collant des masques inutiles sur le museau des enfants, ou faut-il avant tout repenser le système logistique d’une école qui a été méthodiquement détruite pour en faire une interminable fabrication de crétins propices aux petits boulots de la modernitude mondialisée ?

      Je vous laisse réfléchir à d’autres arguments que des « menaces » stériles à l’encontre d’un Séraphin qui, à priori, reste respectueux...


    • I.A. 11 novembre 2020 17:12

      @Désintox

      Pour mourir de cette grippe, il faut déjà être bien malade, monsieur. (Comorbidités :
      cancers, cardiopathies, pneumopathies chroniques et/ou récidivantes, obésité, HTA, diabète, grand âge, insuffisances graves  VIH, insuffisances rénales, hépatiques... Etcetera.

      Quelqu’un qui n’a pas de comorbidités ne peut pas mourir de cette grippe, c’est impossible. Est-ce que vous pouvez comprendre ça ?

      Aller « dans une salle de classe de 60 m², non ventilée et peuplée de 36 personnes » tous les jours, plusieurs fois par jour, et toute l’année pendant plusieurs années, sans être déjà mort cinquante fois au moins, mais ne pas songer une seule seconde qu’au contraire c’est grâce à cela que cet(te) enseignant(e) possède l’un des système immunitaire les plus performants... ?!

      C’est peu crédible. Ou alors il faut retourner à l’école étudier la biologie.


    • I.A. 11 novembre 2020 17:21

      @Abou Antoun

      Les radars, comme les ceintures de sécurité, ne vous empêchent pas de circuler ni de respirer, que je sache (en plus de ne s’adresser qu’aux automobilistes).

      Sinon, lorsque « sécurité » rime avec « police », peu nombreux sont les preneurs... lesquels ont toujours le même profil, vous remarquerez.


  • Yann Esteveny 10 novembre 2020 10:07

    Message à avatar Djam,

    Je vous remercie pour le partage de votre article qui a le mérite de montrer comment le mal est profond.
    La soumission morale de la population à ce Régime conduit chacun à sa perte.

    Respectueusement


  • Clocel Clocel 10 novembre 2020 10:08

    Il n’est pas encore à la Maison-Blanche le sénile, les machines à perdre les élections sont en train de livrer tous leurs petits secrets...


    • Djam Djam 10 novembre 2020 15:28

      @osis

      Tout juste ! Il n’y a que les collabos européistes et pro « démocrates yankees » (en clair : les mondialistes, promoteurs du NOM) qui se sont précipité pour féliciter le bidon-Biden. Dernière tentative des nomades du monde massifié pour gagner par poids médiatique ! C’est dire si de l’autre côté de l’Atlantique, le « rêve américain » passe en mode cauchemar...


    • V_Parlier V_Parlier 10 novembre 2020 21:50

      @osis
      Ils sont allé tellement loin dans l’acclamation du nouveau roi-dieu de la Terre du « monde libre », Biden le sauveur, que même si les élections étaient invalidées Biden prendra le pouvoir. Car c’était le plan cette fois. L’insoumission n’est plus permise.


  • Clocel Clocel 10 novembre 2020 10:14

    Je remets ce lien...

    A voir absolument !

    « Le Système est une fraude généralisée. »


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 10 novembre 2020 11:24

      @Clocel
      Mouais. 150 ans après Marx, découvrir que le capitalisme est une fraude, ça relève pas de l’extra-lucidité...


    • Djam Djam 10 novembre 2020 11:53

      @Clocel

      Merci pour cet ajout, Clocel.
      J’ai suivi cette info sur la poursuite des fraudes... espérons que les institutions aillent jusqu’au bout de leur mission de contrôle !


    • Clocel Clocel 10 novembre 2020 11:58

      @Opposition contrôlée

      C’est vrai, mais 150 ans après, Marx ne nous a été d’aucune utilité, juste de la rhétorique à se jeter à la gueule entre dominés...
      Il finit par être l’outil de ce qu’il dénonce, donc, classement vertical, on s’est assez fourvoyé avec cette impasse.


    • Djam Djam 10 novembre 2020 15:25

      @Clocel

      Ce qui tend à démontrer que le Marx était peut-être bien aussi malin que Freud et sa psychanalyse... un esprit brillant, habile à articuler les événements de son époque, ayant allégrement picorer pas mal d’idées chez des collègues moins malins en terme de notoriété, et qui eurent ce « génie » de dénoncer de la main droite ce qu’ils servaient de la gauche...


    • Clocel Clocel 10 novembre 2020 15:35

      @Djam

      Ce qui tend à démontrer que les mythes qui durent sont des mythes entretenus et comme ils ne servent pas la masse il faut se rendre à l’évidence, ils servent ceux qui la manipulent...

      Après, on peut trouver du génie dans l’escroquerie morale ou intellectuelle, c’est très à la mode, si on n’aimait un peu moins les filous, on serait peut-être un peu mieux « dirigé ».


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 10 novembre 2020 10:22

    Ah ben chat me rappele que jeudi 19 novembre c’est le jour du beaujolpif nouveau

    Ah ché supprimé merde alors, bon ben j’vas boire du lait de vache pour devenir un veau

     smiley

    Bon place au fascisme nouveau koi : https://youtu.be/p5LWzP1QicY


    * Sinon faux-sialiste is good smiley

     smiley


    • ticotico ticotico 10 novembre 2020 12:02

      @Clocel

      fils de pangolin, etc...

      Pour résumer, le mec fait une vidéo de 20 mn qui tourne autour d’une fantastique révélation : John Kennedy Jr. avait pour chanson préférée « You can’t always get what you want » des Rolling Stones...
      ... et le truc le plus dingue, c’est que c’est cette même chanson que Trump avait choisi à la fin de son discours de victoire en novembre 2016, puis en musique de conclusion de ses meetings cette année, avant de mettre au point une chorégraphie sur YMCA des Village People.

      C’est vraiment hallucinant, tout ce qui se passe, et bien sûr, les médias mainstream n’en diront rien...


    • Djam Djam 10 novembre 2020 12:08

      @ticotico
       Bien vu aussi !


    • Clocel Clocel 10 novembre 2020 12:13

      @ticotico

      L’interview de Gates !?

      « Que celui qui a des oreilles entende... »


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 10 novembre 2020 11:40

    C’est marrant parce que l’article, publié ici, s’auto-illustre. Il aborde des sujets fondamentaux et cela ne suscite presque pas de commentaires. Si l’auteur nous avait pondu un bon vieux racolage sur l’islamisme ou la chloroquine, il caracolerait en tête des tendances, et arbitrerait la bataille rangée des « réactions »... 

    Constat lucide, « Les dissidents de notre pays en lambeaux sont infichus de s’unir efficacement ». Le « bon citoyen » fait là où lui dit de faire...


    • Djam Djam 10 novembre 2020 12:05

      @Opposition contrôlée

      Bien vu Opposition...
      J’avance une hypothèse ? Peut-être bien parce que j’ai tenté d’aller sous la couche de nos indignations et autres râleries quotidiennes pour mettre en lumière quelque chose comme une sorte de « petits arrangements avec les morts » (film de 1993 de Pascale Ferran). A voir ou revoir.

      Là, il s’agit probablement de nos petits arrangements avec notre propre finitude, la fin d’un monde auquel nous nous accommodions tous bon an mal an parce que rien de vraiment très grave ne nous affectait... le pire se passait loin, ailleurs, on se sentait toujours un peu épargnés.
      Et puis paf ! tout le monde se sent embarqué vers une sorte de trou d’évacuation, pris dans le tourbillon de l’évier.

      Il est presque impossible de remettre en cause une analyse qui ne se contente pas de critiquer des faits extérieurs, mais également nos pensées et agissements intimes. Notre mal à nous n’est pas le « grand reset », ni même le freluquet Macron et son arrogance teintée d’en-même temps ; non, notre problème c’est cet individualisme fossilisé auquel nous n’avons ni les uns ni les autres envie de lâcher.

      Quand on appelle de tous ces vœux tapuscrits la solidarité, l’union, le renoncement aux petits conforts, le courage de faire face et front aux diktats... c’est qu’on fait partie du troupeau... et c’est parce que je sens que j’y suis que je cause de notre pathétique soumission bel et bien là malgré nos « brillants » articles smiley


    • ticotico ticotico 10 novembre 2020 13:03

      @Djam

      Quand on appelle de tous ces vœux tapuscrits la solidarité, l’union, le renoncement aux petits conforts, le courage de faire face et front aux diktats... c’est qu’on fait partie du troupeau... et c’est parce que je sens que j’y suis que je cause de notre pathétique soumission bel et bien là malgré nos « brillants » articles

      Pas mieux !

      On sent qu’on va vers un quelque part qui ne nous plaît pas et que ce mouvement est irréversible. Comprendre confusément ce qui se passe ne permet pas aux bestiaux de s’échapper du camion qui mène à l’abattoir.


    • Djam Djam 10 novembre 2020 15:21

      @ticotico

      Ben c’est bien ça qui me chagrine vraiment...nos articles, nos commentaires bien tournés ou pas, bien argumentés ou non, nos indignations et nombreux postages-en-ligne ne sont-ils pas nos dernières cartouches indolores pour le régime totalitaire qui est en train de poser le dernier verrou ?
      Je crains que nous soyons, si l’on veut vraiment être honnête, déjà des prisonniers qui au travers de leurs codes-barreaux hurlent et lancent leur crachat au passage des geôliers...


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 novembre 2020 16:35

      @Djam
      Vous avez quand même eu un paquet de prophéties argumentées à vous mettre sous la dent et vous les avez ignorées et même moquées, eh bien donc, morfondez-vous dans la dépression et la désespérance, puisque ce que prédisent les chrétiens ne vous touche pas.


    • Djam Djam 10 novembre 2020 17:01

      @Daniel PIGNARD

      Merci de votre contribution au débat...

      Mais je vous trouve un peu court Daniel.

      1/ je ne me morfonds nullement, ce n’est pas dans ma nature smiley
      2/ les prophéties argumentées m’ont toujours intéressées et si je ne les ai pas reprise c’est juste parce que mon article sous-tend autre chose (lisez quelques unes de mes réponses aux commentaires)
      3/ ignorer ou moquer, si vous avez bien compris le fond de mon article vous aurez alors pigé que si j’ignore c’est que j’ai déjà pris vent des prophéties, et si j’ai semblé ignorer c’est que j’ai été intéressée par d’autres sujets.

      Quant à la dépression et la désespérance, ce ne sont pas plus non plus des attitudes habituelles chez moi. Vraiment désolée smiley


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 novembre 2020 17:19

      @Djam
      Je ne parlais pas simplement à vous mais à tous ceux qui nous rabâchent tous les malheurs qui vont nous arriver. Eh bien oui, il y aura du malheur pour les méchants et du bonheur pour les bons. C’est le résumé des prophéties.


    • Djam Djam 10 novembre 2020 20:38

      @Daniel PIGNARD

      J’adhère...
      Je le formulerai simplement autrement : « on finit toujours par avoir rendez-vous avec soi-même » (les actions malveillantes, quoi qu’en pensent les nombreux incroyants en tout, se payent tôt ou tard)... nous ne serons pas épargnés et ce tout bonnement parce que notre propre veulerie, notre stratégie d’évitement ne fonctionnent pas avec la polarité cu vivant. 


  • Piere CHALORY Piere CHALORY 10 novembre 2020 16:03

    Bonjour,

    Votre article profond n’atteindra certes pas les cimes en clics de lecture ni la tête de gondole Agoravoxienne, logique. J’aime ce passage, entre autres ;

    ’’On aura tous constaté que l’appel à désobéissance civile à fait long feu ! L’aliénation des cerveaux est telle que l’on se demande ce qui pourrait aujourd’hui défibriller un organe de pensée totalement ensuqué, gélifié, neutralisé dans la colle de la connerie individuelle… Je crois de plus en plus que l’unique voie qu’il nous reste pour tenter de limiter ce qui va advenir (l’engloutissement du monde ancien dans un “nouveau” à la Orwell) est un rapatriement dans un coin un peu oublié (si c’est encore possible ?) où la vie sera forcément plus simple. ’’

    m^me quand les maires affolés des conséquences faillitiques du confinement sur bon nombre de petits voire grands commerces dont ils connaissent les propriétaires ruinés définitivement par les emprunts dus à leur inactivité, les maires donc appellent à la désobéissance civile, ils ne sont pas tjrs suivis par les victimes de ces mesures grotesques qui préfèrent étouffer comme des homards dont l’eau chauffe progressivement jusqu’à les asphyxier à tout jamais, c’est comme ça.

    Devant ces êtres à la pensée gélifiée, voire liquéfiée que faire ?

    à mon avis se taire et compatir, même si c’est difficile, et surtout plutôt que de se plaindre d’être incompris par des gens irrécupérables, s’estimer heureux de conserver un minimum de lucidité. 

    Même si ceci ne nous avance pas à grand chose dans un contexte pareil...

     smiley


    • Djam Djam 10 novembre 2020 16:29

      @Piere CHALORY

      Merci de l’intérêt que vous avez porté à mon article smiley
      Je partage à l’évidence votre suggestion de garder silence et compatir quand même parce que c’est ça qui maintien notre humanité.

      Je sais aussi que mon article, bien que pas non particulièrement original, ne comptera pas les centaines de « clics » que collectent d’autres. Cela tient, me semble-t-il, au fait que les mouches s’énervent davantage sur un bout de sucre que sur une pastille de saccharine...

      J’entends par là que j’essaie au maximum de prendre un peu de hauteur pour visualiser l’ensemble des événements pour ensuite tenter de les articuler entre eux. Cela pousse forcément à faire aussi un peu plus en profondeur, c’est à dire pas en se contentant de gloser sur un événement isolé de tout le contexte qui l’a fait advenir.

      Les 100taines de clics qui agrémentent certains articles indiquent surtout le goût plus répandu pour le conflit binaire : pour ou contre, des échanges. Il est plus aisé de se positionner en « je ne suis pas d’accord » ou « je suis d’accord » sur un fait isolé, fut-il important comme le 46ème pseudo président américain.

      Plus délicat, le débat par lequel les débatteurs doivent avant tout reconnaître :
      1/ qu’ils ne détiennent aucune vérité
      2/ qu’ils ne font que répéter ce qu’ils ont lu et entendu ici ou là
      3/ qu’ils veulent inconsciemment se sentir dans le « bon camp » des humains
      4/ qu’ils adoptent telle vision plutôt que telle autre pour, en réalité, confirmer leurs propres certitudes.

      Il est difficille et même très inconfortable de reconnaître qu’on doute, qu’on n’a aucun accès à l’ensemble des éléments qui permettraient, au mieux, de s’approcher un tout petit peu d’un bout de vérité.

      Voilà pourquoi, mon article renvoie surtout à nos propres rigidités internes, à nos croyances intimes, à tout ce que nous cherchons souvent inconsciemment à renforcer. Alors forcément... quoi mettre comme commentaire dès lors que le sujet renvoie à nos petites fourberies intellectuelles smiley


  • Emohtaryp Emohtaryp 10 novembre 2020 21:36

    Le Bidenisme ou le bidonisme ? smiley


  • Adèle Coupechoux 10 novembre 2020 22:30

    Ils déambulent maqués..Tel le ku klux knan...

    Pour agir il faut cesser de réagir, pour sentir il faut cesser de ressentir…

    Pas faux, une sorte d’art martial...Ip man...


  • alinea alinea 10 novembre 2020 22:33

    Je viens de me rendre compte en vous lisant, que pour attirer le maximum d’adhésion, il fallait faire croire que l’on était de gauche tout en faisant une politique de droite.

    J’étais très désemparée il y a quelques jours quand j’ai lu que Biden était de gauche, voulait l’ouverture des frontières, la fin des énergies fossiles, la nationalisation de tous les demandeurs, etc.

    Il y a eu évidemment , et depuis un moment, une inversion totale des valeurs, et les sincères gauches de France, qui trouvent Trump moche et mal embouché, ne se donnent même plus la peine de regarder Biden, origine et historique, ni le rapprocher des Clinton !!

    C’est hallucinant ; la cécité !!!

    Quant au retour au pragmatisme quotidien, je l’ai fait il y a plus de quarante ans ! donc je me sens assez protégée de ce côté-là.

    Sinon, en ce qui me concerne, c’est plutôt moi qui subis la haine de ceux qui ne sont pas dans mon interprétation !!!

    ( bon, sinon, ça commence à dater, mais Djam, vous avez proposé un article sur avox TV, mais vous n’avez pas mis votre vidéo !! dommage, j’aurais adoré voir de quoi il s’agissait !!)


    • Djam Djam 10 novembre 2020 23:59

      @alinea

      C’est exactement ça... l’une des tactiques de notre époque calamiteuse à souhait c’est le renversement progressif, méthodique et pervers des valeurs. Le chaos c’est bien, l’ordre c’est mal... pour le dire très synthétiquement.

      Pour le retour à une vie plus simple, avec réduction de la voilure (inévitable vu la paupérisation rampante) je dois attendre qu’on nous « libère ». Pas dans la poche vu que la macronie semble installer une porte à double battant : un coup je te confine, un coup je te libère, un coup je te reconfine... paraît que seul un vaccin ne pourra faire changer la porte ! Y nous prennent juste pour des enfants... mais gaffe ! les enfants quand ça pète un câble, ça ne fait pas dans le demi-sel !

      Ah oui, en effet j’avais proposé un article et j’ai oublié de joindre la vidéo ! m’en suis voulu, mais la modération a rejeté l’article... j’ai été surprise parce que pour le coup l’article était court et sans provoc aucune (?). Je tacherai de la remettre sous peu smiley


  • zygzornifle zygzornifle 11 novembre 2020 09:40

    Au moins il y a du rififi chez les ricains, chez nous les élections sont molles, insipides, chacun évite un mot plus haut que l’autre, c’est vraiment navrant ....  


    • Djam Djam 11 novembre 2020 10:50

      @zygzornifle

      Ne vous désespérez pas Zygzornifle ! La France (enfin...ces « élites zélées ») passe sont temps à imiter l’Amérique. Cette dernière étant une synthèse en matière de violence sous toutes ses formes, rassurez-vous nos prochaines Saisons de Votation deviendront, dans les limites des fortunes encore moyennes des candidats français, aussi grossières, merdiques, manipulées, mensongères, extrapolées, agressives, partisanes jusqu’à la caricature que les américaines !

      Ce ne sont pas les élections qui sont molles chez nous à vrai dire, mais la masse de « veautants » qui continuent à pratiquer un sport où c’est toujours le même qui gagne... le Politicien, inventeur des lois qui protègent ses prébendes... 


    • Djam Djam 11 novembre 2020 11:50

      @zygzornifle

      Voyez... nous sommes bien en passe de revenir au vote par correspondance, transition opportune pour que vienne ensuite le vote... électronique à la yankee !
      https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/elections-vers-un-retour-du-vote-par-correspondance-en-france-185523


  • I.A. 11 novembre 2020 17:22

    Merci, Djam, pour cet excellent article, même si ça fait un peu peur !


  • Eschyle 49 Eschyle 49 11 novembre 2020 21:26

  • agent ananas agent ananas 13 novembre 2020 06:43

    Il est fort à parier que si le bidenisme advient, il sera de courte durée. Qui peut croire un instant que Biden, un gaga sénile borderline alzheimer fasse un mandat complet ?

    Biden sert de poisson pilote pour Kamala Harris qui le remplacera tôt ou tard. Difficile d’imaginer Biden faire le Discours annuel sur l’état de l’Union, quoique les bouffonneries du speech annuel du White House Correspondents devrait être plus dans sa compétence ...

    Depuis sa tournée de levée de fonds dans le quartier très select de Hamptons en juillet 2017, Kamala Harris est devenue la coqueluche de l’Establishment et a le support du think-tank militariste Center for a New American Security, ainsi que de WestExec Advisors un autre think-tank très influent, sans compter du soutient des GAFAM qui furent sous sa juridiction lorsqu’elle était procureur de San Francisco puis Attorney General de Californie.

    Une « administration Harris » sera dominée par les Walkyries de l’Apocalypse, parmi lesquelles figurera sans aucun doute Michele Fournoy, Susan Rice, Samantha Power, Victoria Nuland, Anne Marie Slaughter, Rosa Brooks, Fiona Hill, Gina Raimondo avec bien sur Hillary Clinton qui tirera les ficelles en coulisses ... (liste non exhaustive)


    • Djam Djam 13 novembre 2020 10:44

      @agent ananas

      Tout juste agent ananas ! 
      Espérons quand même que la Cours Suprême qui doit valider on non le sénile fasse vraiment son boulot jusqu’au bout compte tenu des fraudes manifestes des « démocrates »... 
      Il ne vous aura pas échappé non plus que dans le long « processus » de ce « nouveau monde global » auquel s’accrochent le clan démocrate vise l’éclatement de l’Amérique qui deviendront, tôt ou tard, les Etats déUnis. L’Europe se maintiendra encore quelque temps, mais pas le $ ni l’€. Le globalises qui veulent mettre en place la « nouvelle économie » totalement virtuelle (le déjà débutant « clique & collecte de chez toi »), traçable, sans plus aucun cash ont dans les cartons le projet de nouvelle monnaie pour les échanges de chiffres en ligne : le Phœnix ! 

      Tout ça est en cours, sauf.... retour de Trump président (pas spécialement élégant le bonhomme mais authentique défenseur de l’économie réelle, celle d’où il vient en tant qu’entrepreneur. Et l’on souhaiterait aussi un réveil des masses, en particulier en France où la dictateur 2.0 à la chinoise s’installe sans résistance efficace pour le moment... smiley

      Voir le docs « Hold up » (en ligne sur la plateforme Ibry, longue synthèse captivante de l’ensemble des manifs « codividiennes ».... il commence à énervé à près toute la presse (purée) française smiley


  • beo111 beo111 11 mai 11:04

    Bonjour Djam, si vous avez le temps merci de consulter ce message : https://www.agoravox.tv/commentaire13328786


Réagir