mercredi 13 mars - par alinea

Le couvercle du soleil

 

Peut-être parce que dans cette salle obscure où un peu plus de trois cents personnes respiraient à peine, peut-être parce qu’un écran géant dont je n’ai pas l’habitude envahissait mon espace vital, j’ai cru suffoquer et mourir d’une crise cardiaque.

Ce film n’est qu’une pression exercée sur nous par dirigeants interposés, dirigeants oh combien dépassés, impuissants, merdeux.

L’affolement, l’horreur, beaucoup plus que les violons qui ne sonnent pas au départ des gens ordinaires, à dix, puis vingt puis trente kilomètres de leur habitation, sans qu’ils sachent trop d’ailleurs exactement pourquoi. Ce film n’est pas un film influencé par l’Amérique. Il en est, vous vous en doutez d’autant plus fort.

Anniversaire de Fukushima ; huit ans. Au bout de huit ans, nous sommes revenus de nos peurs et, propagande gouvernementale aidant, beaucoup de Japonais eux-mêmes : contraints parce que n’ayant plus d’aide, les exilés volontaires de l’époque ( ceux qui sont partis de leur propre initiative) ne savent plus où aller ni comment vivre. D’autres sont ramenés : il n’y a plus de danger les gars, ou si peu !

Je vais essayer de ne pas sombrer dans ma colère, sans édulcorer, mais, à distance.

La salle était remplie d’antinucléaires dont certains très pointus ; le collectif CHANG qui nous recevait, la CRIIRAD qui animait le débat, avec des débatteurs en salle très impliqués et savants.

On a été informés du travail de la CRIIRAD sur place, peu après la catastrophe, et du laboratoire qu’ils ont instauré avec matériel et laissé sur place après formation, parce que, au Japon, son équivalent n’existe pas.

 

Il y avait là, dans l’assemblée, tous les quinqua, sexa, septu et octos anti nucs du coin. On s’est dit qu’il n’y avait bien qu’à Bure qu’il y avait des jeunes, des jeunes qui pouvaient y laisser des plumes. La lutte type ZAD a remplacé la lutte manifs du bon vieux temps.

Une synthèse de l’intox des pronucs a été énoncée :

Le nucléaire nuit que si on en a peur ; remède : sourire et avoir confiance.

D’autres, en d’autres temps, voyant que nous n’étions pas tous également touchés, pensèrent que c’était une excellente forme de sélection, à la longue nous arriverons bien à ne garder que les éléments assez solidement rétifs à l’atome.

J’ai émis l’idée, qui apparemment n’avait pas effleuré les gentils eugénistes, qu’après tout, notre espérance de vie s’est beaucoup rallongée ces derniers temps, on peut bien en céder un bout pour tous les bons services que nous procure la fée électrique atomique. Non ?

Mais on ne s’est pas avisé de souligner que cette façon d’agir, d’entuber le citoyen, c’était peut-être pour s’éviter des frais de sécurité, de sûreté, laisser filer la radioactivité, surtout maintenant qu’on utilisera le Mox, avec cette saloperie de plutonium.

Je vous passe des détails insignifiants du style : certains habitants ont été évacués dans des zones plus atteintes que celle dont ils venaient, la radioactivité, comme les dirigeants l'ignoraient, ne se répandant pas également le long d'une courbe équidistante du point d'explosion ; chez nous ça n'arriverait pas, c'est sûr, surtout avec Jupiter au plafond, mais nous on sait qu'il faut nous rendre, dès qu'on apprend la nouvelle, dans la pharmacie la plus proche ( 30KM ?) pour se fournir en iode ; si c'est samedi 23 heures, c'est pas grave, on attend lundi matin. Je vais à la pharmacie tout à l'heure, je leur demanderai quelle est la taille de leur stock d'iode.

Et puis juste aussi, pour le fun, on aprend que les émissaires AREVA se sont carapatés, immédiatement.

Ça donne envie de continuer à vivre dans ce monde, entre les cinglés qui ne doutent de rien et les autres, nombreux, qui s’en foutent. Le fait est que l’instinct de vie a quasiment réussi à faire oublier aux Japonais eux-mêmes, la catastrophe de Fukushima ; oublier, c’est pas le mot je crois, on va dire « occulter ».

Il nous faut occulter tant de choses.

Sinon la CRIIRAD a reçu Kan, le premier ministre de l’époque, pour sa deuxième visite en France ( la première il n’y avait eu que Mélenchon pour s’entretenir avec lui !) ; les officiels, c’est pas leurs oignons. Du reste, la France s’est illustrée, à travers Sarkozy, par une visite à Tokyo, juste après la catastrophe, tendant à minimiser l’affaire, tandis qu’aujourd’hui on y organise les jeux olympiques !!

Ce premier ministre a raconté que sa décision la plus difficile, qui lui a fait perdre le sommeil, et qui l’a sans doute rendu assez antinucléaire pour qu’il passe désormais sa vie sur les routes pour raconter… est d’avoir interdit le retrait des employés de la centrale ; abandonner la centrale, dit-il, c’était laisser le pays tout entier se perdre. Interdire le retrait, c’est sacrifier des vies. ( il semblerait que cela ne fut pas tout à fait le cas , en tout cas pas du même acabit que les liquidateurs de Tchernobyl, le film nous fait retrouver aujourd’hui des employés, fictifs, de la centrale à l’époque)

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/374383-fukushima-que-sont-devenus-les-ouvriers-du-nucleaire.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/japon/fukushima/japon-quelle-est-la-situation-a-la-centrale-de-fukushima-sept-ans-apres-le-tsunami_2652842.html

 

Les Japonais ont trente pour cent de leur électricité nucléaire ; je ne suis jamais allée au Japon mais l’image que j’en retiens, ce sont bien les illuminations hallucinantes de leurs villes ! Rien de bien vital, n’est-ce-pas.

Chez nous c’est pareil, il y aurait un semblant de prise de conscience chez les commerçants, dans les communes, on pourrait peut-être recommencer à voir la lune sans habiter le plein cœur du Massif Central !

Le réseau Sortir du Nucléaire a organisé sur tout le territoire des projections de ce film. Vous trouverez ici quelques-uns de ses lieux de diffusion :

https://www.sortirdunucleaire.org/Projections-debats-Fukushima-le-couvercle-du?origine_sujet=LI201902

 

Ça vaut vraiment la peine de se replonger de temps en temps dans le réel, eh oui, parce qu’on y peut quelque chose ; voyez, genre faire la part des choses, la gabegie électrique comme des caprices de nouveaux riches, et soudain, la fin de tout, et rien, rien qui puisse y changer quelque chose jusqu’à la fin des temps au delà du possible de notre imaginaire !

La folie EDF n’est pas une fatalité. La résignation populaire non plus. Être économe, attentif, vigilant, ce n’est pas une punition ! C’est un savoir vivre. La volonté et le combat politiques sont à la portée de tous.



348 réactions


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 00:26

      @alinea. Hi hi ! hi ! Hu hu hu !
      Les armes existent, et tu n’es pas de taille à désarmer les Tazunis, ni israël, ni pour une ou deux décennies encore l’Arabie Saloprite.
      En revanche, ce qui intéresse ces monstres là, est que nous, nous soyons totalement désarmés. Ta secte est sur cette mission, au service de l’étranger.


    • Julien S 15 mars 06:18

      @Matlemat
      .
      C’est ce que vous dites le passage à 60 ans est nécessaire pour ne pas être dans le rouge.
      .
      Le passage à 60 ans a pour première raison l’absence de programme général de renouvellement global du parc. En l’état, c’est cela ou les moulins à vent, ou du gaz. 
      En outre le prolongement autofinance plusieurs fois le « grand carénage » de rehaussement des normes de sécurité. En bonus il reste en effet plus que de quoi copieusement démanteler. 
      C’est une façon de voir les choses que de parler de « rouge » là où on dégagerait en vingt ans de quoi démanteler cinq cents réacteurs en mettant le kWh au niveau des 32 centimes du kWh vertueux danois. 
      Donc « ce n’est pas ce que je dis ». Libre à vous de faire de la physique personnelle, mais je vous dispense de me prêter vos propres discours. 


    • nono le simplet nono le simplet 15 mars 07:58

      @Julien S
      tu manies les M€ avec autant d’aisance que les TBq, tu aurais du faire comptable smiley


    • Matlemat Matlemat 15 mars 11:18

      @Julien S
       Vous pouvez blablater pour noyer le poisson le prolongement des centrales c’est juste parce que le nucléaire n’était pas rentable dans la durée prévue, les couts du démantèlement ont été largement sous-estimés tout comme les risques du prolongement de vie.

       C’est bien de caréner mais on ne peut pas changer les cuves qui sont pourtant soumisent a de fortes contraintes.

       Encore un abaissement des normes de sécurité pour une question financière comme pour l’EPR.
       
       Si on avait un prix danois les éoliennes en France seraient rentables.

       On nous a trop menés en bateau on ne peut plus faire confiance au lobby du nucléaire c’est une évidence. 

       
        


    • Julien S 15 mars 11:24

      @Matlemat
      .
      Si on avait un prix danois les éoliennes en France seraient rentables
      .
      Ah ben ça évidemment !! Quelle trouvaille !
      .
      le nucléaire n’était pas rentable dans la durée prévue
      .
      parce qu’on n’a pas facturé un prix d’éolien danois 


    • Matlemat Matlemat 15 mars 11:28

      @Julien S
       Pour que vos colis de déchets tiennent un million d’année dans la flotte il va falloir les fabriquer en platine, le budget de Gigeo va peut être devoir être révisé à la hausse... smiley


    • Matlemat Matlemat 15 mars 11:31

      @Julien S
      Le prix de l’électricité nucléaire est bas pour le faire accepter les risques à la population, et c’est du dumping contre le renouvelable.


    • Matlemat Matlemat 15 mars 11:41

      @Julien S
      Allez je vais bientôt arrêter de discuter avec vous, vous êtes trop borné(e), trop de mauvaise foi, vous ne reconnaissez jamais vos tort, ça ne sert à rien, juste à me rassurer que j’ai raison dans mes convictions..


    • Julien S 15 mars 11:53

      @ Matlemat
      .
      Je vous ai traité de sot, mais je pense changer d’avis en laissant toutefois le même nombre de lettres ainsi que celle du milieu. 


    • Julien S 15 mars 12:20

      @Matlemat
      .
      Pour que vos colis...
      .
      Lisez vous-même le document que vous aviez l’an dernier indiqué vous-même ! 
      .
      http://sfp.in2p3.fr/Debat/debat_energie/Nucleaire/Stockage/stockage.html


  • lloreen 14 mars 15:19

    "pouvoir exploiter sa technique de production d’énergie. 

    « 

    L’énergie est produite par les ondes de rayonnement thermique ou électromagnétique (radio-fréquences). Plus les ondes ont un rayonnement élevé plus il y a libération de chaleur.C’est l’interaction entre les différents champs morphogénétiques (corps célestes, terre, êtres animés et inanimés) et le rayonnement solaire qui créent la chaleur.

    Le »réchauffement climatique« ou plutôt l’augmentation du champ électro-magnétique terrestre est donc un phénomène tout à fait normal et n’a évidemment rien à voir avec la responsabilité des hommes.

    On peut éventuellement retenir l’idée (saugrenue) de la responsabilité humaine et le besoin (saugrenu et frauduleux) de la taxer auquel cas il faudrait, pour commencer, lourdement taxer les revenus de tous ces »responsables mais non coupables" qui sont légion.

    C’est peut-être une première approche à opposer à tous ces pros de la taxation avant la généralisation du procédé...


    • alinea alinea 14 mars 15:37

      @lloreen
      C’est juste que si on dit trop fort qu’on ne croit pas à la responsabilité du CO2 dans le changement du climat, on nous foutra en taule !!
      Tant que les gens ( et les jeunes demain ) se retrouvent autour de ce sujet, ils foutent une paix royale au gouvernement ! Eux se payent une bonne conscience ( même si ça ne les empêche pas de monter dans un avion à tout bout de champ ( Binoche !!!) et si on affiche qu’on ne mange plus de viande pour le climat, on a récolté sa médaille de sainteté).
      Le monde est cinglé ; et c’est vrai qu’il m’emmerde !!


    • lloreen 14 mars 16:09

      @alinea
      Pas besoin de le dire, agir est suffisant.


    • L'enfoiré L’enfoiré 14 mars 16:34

      @alinea,
       Ne mélanger pas tout. Vous risquez de devenir neurasthénique avec ce monde que vous voyez comme emmerdant.
       Le climat, c’est une chose qui dépend de facteurs et de paramètres tellement différents.
       L’utilisation de l’énergie nucléaire reste encore la meilleure solution d’une manière globale pour la production d’électricité. Il faudrait des milliers de capteurs solaires ou d’éoliennes pour remplacer une centrale.
       L’énergie électrique est en principe l’énergie la plus propre.
       Nous connaissons aussi les manifestations hebdomadaires de jeunes pour le climat. A Bxl, nous avons une manifestation par jour de l’année. Plus si l’on compte celle d’autres villes belges. 
       La meilleur énergie est celle que l’on ne consomme pas.
       Pour se faire, il faut en premier lieu isoler toutes les places habitables.
       Au sujet d l’avion, perso, je vois le problème tous les jours. Le kérosène non taxé rend le voyage en train plus cher. De plus, la folie à l’aéroport devient de plus en plus gigantesque.
       On ne voyage plus pour se ressourcer, mais parce que pendant 3 jours on va se payer du bon temps au soleil.
       Bénéfice nul.
       .
       


    • leypanou 14 mars 17:34

      @L’enfoiré
      Il faudrait des milliers de capteurs solaires ou d’éoliennes pour remplacer une centrale 

       : oui mais surtout, si c’est efficace, pourquoi subventionner à fond ?

      Pourquoi obliger EDF à acheter à prix d’or de l’électricité produite par des éoliennes ou des panneaux solaires ? J’ai même lu des articles où on dit que la biomasse n’est pas si « crédible » que çà.

      La transition écologique est une nouvelle religion des temps modernes : la seule vue des grands promoteurs comme Y Jadot, C Duflot ou Y Cochet me suffit pour m’en méfier fortement.


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 18:30

      @lloreen : « l’augmentation du champ électro-magnétique terrestre ». Aussi sot que grenu.


    • lloreen 14 mars 20:55

      @JC_Lavau
      Vous l’expliquerez à Schumann.


    • joletaxi 14 mars 21:37

      @leypanou
      ah la bio masse
      kesako ?
      on abat des arbres,(au départ cela devait être des déchets végétaux, mais comme cela a pris de l’ampleur, on rase des forets entières, aux USA, bien fait pour leur tronche)
      on en fait des pellets( avec de lénergie éolienne bien sur)
      on transporte dans des cargos (à voiles) sur quelques milliers de kms
      et on brûle dans des centrales charbon réadaptées.
      Le tout avec force subsides, contrats d’achats prioritaires à prix « adaptés »(déments) la cuisine renouvelable habituelle
      sauf que ,
      des verts encore plus verts disent , et se font entendre, que cela n’est en rien écolo, ni pour le CO2, ni pour la biodiversité, ni pour le porte feuille...oups, ça en s’en fout.Et ils ont introduit une action en justice au niveau européen pour que cesse ce gachis(on croit rêver)
      Si cela passe( mais cela peut durer, des écolos qui se crepent le chignon,c’est toujours un spectacle rigolo) cela va nous couter une blinde(parait que la biomasse, c’est 50 % de la production renouvelable ?)
      Bref, un truc parfait, écolo durable,


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 21:42

      @lloreen. Je ne connais pas tous les sots-grenus.
      Pas ma fréquentation préférée.


    • lloreen 15 mars 09:17

      @JC_Lavau
      Je ne savais pas que la fréquence Schumann était sotte et que lui-même était grenu mais on en apprend tous les jours.
      Soyez remercié pour votre science. 
      Ne vous découragez pas votre inventivité sera un jour reconnue à sa juste valeur.
      https://www.youtube.com/watch?v=SOXLuhhn91w


    • baldis30 15 mars 13:14

      @JC_Lavau
       dan la réponse faite par vos soins
      « @lloreen : « l’augmentation du champ électro-magnétique terrestre ». Aussi sot que grenu »

       je ne pensai pas qu’un être humain puisse sortir une ânerie magnétique aussi énorme ... elle rentre dans mon bêtisier au même titre que « les électrons sales produits par le nucléaire », « les lignes électriques transportent la radioactivité, j’ai une pétition dans ce sens sur mon bureau »


  • foufouille foufouille 14 mars 16:16

    en fait, il existe deux types de radiations nuke, celle naturelle bonne pour la santé ( même le réacteur fossile en afrique ou les endroits très radioactifs naturellement ) et celle artificielle qui est très mauvaise car avec des neutrons verts.


    • Matlemat Matlemat 14 mars 18:06

      @foufouille
      Il vaut mieux la fermer et passer pour un idiot plutôt que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.


    • foufouille foufouille 14 mars 18:29

      @Matlemat
      c’est ce que tu devrais faire.


    • Matlemat Matlemat 14 mars 19:32

      @foufouille
      t’es grave comme gars, vas manger ton radium bon pour la santé et arrête de me faire rire smiley 


    • baldis30 15 mars 13:22

      @foufouille
      bonjour
       « deux types de radiations nuke »,

      Ô mais il y a mieux chaque fois qu’un électron sale produit par le nucléaire se télescope avec un électron propre produit par une centrale thermique au charbon, ils se battent, d’abord l’électron nucléaire ne voit pas arriver l’électron charbonnier car il est noir et dans l’obscurité du fil électrique l’autre passe devant, puis il se retourne et file un grand coup de savate à l’électron nucléaire qui reste sur les bords du fil groggy ...
      Alors l’électron vert arrive est comme il est serviable il redresse l’électron nucléaire pour lui faire la leçon .... En particulier il lui dit de ne plus aller au bistrot car il a trop consommé de spin « un demi ».


  • Julien S 14 mars 18:47

    Remercions en tout cas Alinéa pour ce dialogue si intéressant. 


  • Raymond75 14 mars 19:55

    En fait il en va du nucléaire comme de toutes les activités humaines : on construit des choses parce qu’on sait les construire ! La technique est devenue aujourd’hui presque sans limite ...

    Mais ces choses nous échappent : que faire en cas de catastrophe nucléaire ? Rien, partir. Que faire lorsqu’un porte containers qui transporte 20 000 ou 30 000 containers coule ? Rien. Idem pour les paquebots de croisière qui transportent 5 000 passagers plus 1 000 membres d’équipage.

    On est capable de fabriquer des armements tellement destructeurs qu’on arrive même plus à en imaginer les conséquences, et ils se diffusent dans le monde. A t’on un exemple d’armement qui n’a pas été employé dans l’histoire ? Non.

    On pollue les terres, l’eau de surface, l’eau souterraine, l’eau des mers et océans : comment les nettoyer ? Impossible !

    Le XXème siècle aura été celui de toutes les horreurs, de toutes les destructions, par fait de guerre, par catastrophes humaines, par irresponsabilité. Les populations en sont conscientes, mais elles ne peuvent pas intervenir.

    Souvenez vous de René Dumont en 1974 :

    https://www.youtube.com/watch?v=nMRFKNu0f30

    45 ans après, quoi de neuf ?


    • alinea alinea 14 mars 20:23

      @Raymond75
      Savoir anticiper, peser le pour ou le contre, attendre le bon moment, être sûr de l’utilité... cela s’appelle l’intelligence !
      Savoir fabriquer une bombe, même l’inventer ou la perfectionner, cela ne s’appelle pas intelligence ; savoir-faire, technicité, habileté... c’est pas suffisant pour protéger la Vie !
      Alors oui, les grands forts pleurent ou se cassent quand leur joujou fait des dégâts.


    • joletaxi 14 mars 21:25

      @Raymond75

      Dumont ?
      c’est pas le gus qui buvait avec emphase le dernier verre d’eau
      avec ce que l’on prend dans la tronche pour le moment c’était un vrai visionnaire celui-là


    • ukulele ukulele 14 mars 23:16

      @Raymond75

      J’avoue avoir le même défaitisme que laisse apparaitre votre commentaire.
      L’humain ne sait pas faire face à son emballement. En cas d’effondrement mondial, que son déclenchement soit économique, sociétale ou militaire, l’Europe et le plus gros du globe sera mortel pour le vivant. Le survivalisme est une utopie, personne ne pourra évoluer sur un globe souillé pour des milliers d’années…


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 23:29

      @ukulele. Tu dois te sentir très flatté d’être extra-humain, et omniscient.


    • Raymond75 15 mars 07:19

      @joletaxi

      C’était bien lui, dans la vidéo dont je donne le lien. Visionnaire oui. Il avait aussi écrit un livre : <<L’Afrique est mal partie>> ... Visionnaire et ingénieur agronome.


  • finael finael 14 mars 21:22

    Il est inutile d’essayer de débattre avec les anti-nucléaire : pour eux c’est une question de foi  la foi du charbonnier.

    D’ailleurs leurs « arguments », toujours les mêmes se basent sur des mensonges et contre-vérités débités par leurs gourous assaisonnés d’attaques « ad-hominem » (recettes bien connues depuis Staline et Goebbels). Et comme toujours, moins ils en savent plus ils sont affirmatifs

    Le « nuage de Tchernobyl » :

    https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/040511/tchernobyl-ce-que-le-figaro-disait-en-1986

    On ne construit plus de centrales nucléaires ? Il n’y en a jamais été autant en construction.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_réacteurs_nucléaires_en_construction

    Ah mais les déchets ?

    https://www.energie-crise.fr/Quarante-ans-d-intox-le-soi-disant-probleme-des-soi-disant-dechets-du-nucleaire

    Etc. etc. etc......

    Allez ! on va mettre des éoliennes à la place :

    http://lemontchampot.blogspot.com/2019/01/eoliennes-et-espace-naturel.html


    • alinea alinea 14 mars 21:39

      @finael
      J’allais vous le dire !! essayer de causer avec un pro nuc, c’est comme essayer de parler avec un témoin de Jéhovah !! ils ont en commun la vérité révélée ; ils parlent de dans mille ans avec beaucoup de sérieux ; le ridicule ne tue pas, ils en profitent !! et tout à l’avenant !


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 21:55

      @alinea. Voilà qui repose la grande question épidémiologique : les sectes rendent-elles fous ? Ou se contentent-elles de formater ceux dont le crâne était déjà fêlé ?
      Par les astres, peut-être..


    • alinea alinea 14 mars 23:44

      @JC_Lavau
      C’est pas une question de crâne fêlé ; vous savez sans doute qu’il y a énormément de scientifique dans les sectes, et cela se comprend bien ; l’homme a aussi une donnée spirituelle mais la plupart, pour ne pas dire tout le monde, ne développe qu’une partie de son cerveau, on appelle ça la spécialisation ; il y a les pragmatiques, les scientifiques, les rêveurs poètes and co, et les moines.
      Certains scientifiques ressentent le manque de ce qu’apporte la spiritualité ( horizon large, méditation, gratuité, etc) mais parce qu’ils sont scientifiques, ils vont au plus facile ; et le plus facile, c’est la secte et plus on les pille, plus ils ont l’impression d’être proche de Dieu dans la gratuité ! j’en connais !!


    • Matlemat Matlemat 14 mars 23:53

      @finael
      Comme si le nucléaire fonctionnait parfaitement, il y a une difference entre la théorie et la pratique, l’uranium oui c’est naturel mais l’extraire ça pollue la surface, et nous, les hommes c’est là que l’on vit, il faut de l’eau, beaucoup d’eau..

      De l’extraction jusqu’au déchet tout ne se passe pas comme sur la papier, il y a tout un tas d’incidents dues à des négligences.

      Et on ne remplacera pas le nucléaire par des éoliennes mais on pourrait faire un effort tout de même.


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 00:19

      @alinea. Ne cherche pas à dévier. Fêlée par les astres, ça n’est pas les autres.


    • foufouille foufouille 15 mars 07:40

      @Matlemat
      commence par jeter ton ordi et achète toi un vélo spécial qui fera fonctionner ton ordinateur 100% écolo non polluant.


    • lloreen 15 mars 12:52

      @foufouille
      C’est une bonne idée ; le moyen choisi par E.T. pour « rentrer maison ».


    • baldis30 15 mars 13:26

      @JC_Lavau

       je pense quelle a trop consommé de particules de spin « un demi » au bar du coin ...


  • ukulele ukulele 14 mars 22:26

    Bonsoir Alinea,

    Merci pour ce billet qui à le mérite de rafraichir la mémoire sur le sujet.

    J’ai vu le film dans de mauvaise conditions, en effet il passe seulement dans deux petites salles vieillottes (et assez sales) de Paname. Pas assez commercial sans doute…

    Dans la forme comme dans le fond, le film est assez faible pour rester poli. Jeu outrancier ou fadasse des acteurs, mise en scène minimaliste, images d’archives pauvres, moyens financiers visiblement précaires pour le moins…

    Mais il nous rappelle crument la dangerosité de cette onéreuse énergie.

    Le ponpon étant d’apprendre que l’état japonais n’avait même pas de moyens législatifs pour intervenir sur la centrale, propriété à 100% privée. Malgré le danger pour la population.

    Un fait majeur qui inquiète quand on sait qu’en France le monde de la finance travaille activement à privatiser complètement le nucléaire de l’hexagone…

    https://www.mediapart.fr/journal/france/070319/electricite-vers-le-transfert-de-la-rente-nucleaire-publique-au-prive-0?onglet=full

    Et ce n’est pas nouveau, dèjà en 2005…

    https://www.sortirdunucleaire.org/EDF-une-privatisation-a-risques


    • alinea alinea 14 mars 23:39

      @ukulele
      J’ai trouvé que son dépouillement donnait d’autant plus de force à l’atmosphère, car enfin le confinement des locaux, et l’agitation fébrile et inutile de tous, nous montre à quel point ce genre de situation révèle les pantins qui nous dirigent !


  • lloreen 15 mars 09:22

    Alinea

    Ceci ne manquera pas de vous intéresser. Pensez à sauvegarder et à partager, les informations à ce sujet étant très rapidement censurées...J’espère que le traducteur n’est pas plâtré, en tous les cas on peut le remercier pour son travail de traduction...

    https://www.youtube.com/watch?v=SOXLuhhn91w


  • Matlemat Matlemat 15 mars 11:47

     Quand on voit le manque d’ouverture d’esprit, le manque de bon sens, le parti pris et la vénalité des pro-nucléaires cela fait vraiment peur qu’une industrie aussi dangereuse soit confiée à des gens comme ça.

     En même temps c’est logique car quand on a un minimum de sens moral on choisit une autre filière.


    • alinea alinea 15 mars 12:20

      @Matlemat
      Oui ! on s’entend bien là-dessus ! Mais quand on voit que le gouvernement allemand, dont on lèche les pieds pourtant, n’arrive pas à faire fermer Fessenheim, que le Luxembourg, pourtant bien placé dan la hiérarchique UE ne peut lui non plus pas faire fermer une autre vieille menaçante près de chez lui, on sent bien qu’on est peu de chose, et on sait bien que cela ne tient qu’à l’impunité dans laquelle baignent tous ces gens-là ! Il faut vraiment les virer, tous, et très vite. C’est notre seul espoir.


Réagir