mercredi 13 septembre - par Libertad14

Le Cynisme et l’Insulte

Il se prend pour qui ce Président ?? Faut-il qu’il soit amer pour traiter ceux qui ne sont pas d’accord avec sa politique de fainéants, de cyniques et d’extrémistes.

 Ce président qui incarne les intérêts du capital a de l’audace et par ces mots montre le mépris qu’il a contre ceux qui demain manifesteront dans la rue pour défendre les droits des travailleurs, défendre une volonté sociale ayant pour but d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. Faut-il lui rappeler la lourde addition payée par la classe ouvrière en matière d’accidents du travail, de maladies professionnelles tout cela pour enrichir cette classe minoritaire dont il est le représentant.

 Les français ne sont pas ingouvernables, ils sont tout simplement lassés de ces tromperies, de ces injustices, de ces invectives, qui font insultes à la constitution et qui protègent ces monarco-républicains, ces patrons voyous et ces spéculateurs de tous poils. « Ni de droite ni de gauche disait-il » pourtant depuis sa parution en politique en tant que ministre puis président Macron a donné priorité aux intérêts patronaux. Son obsession de la réforme du code du travail met en avant une destruction significative des droits des salariés tant dans leur sécurité au travail que dans leurs conditions de vie. Il faut une sacrée dose de cynisme pour traiter ses opposants de fainéants, d’extrémistes.

 Qui subit le chômage, qui n’arrive pas à finir les fins de mois ?? Peut-être que Macron confond paresse et dignité ?? Le peuple n’est pas fainéant, il veut que ses droits soient respectés il veut que ses impôts et taxes soient utilisés à des fins sociales et non à des fins spéculatives. De même le peuple n’est pas extrémistes il doit confondre aussi avec la colère, avec les déceptions rencontrées depuis des décennies, des promesses électorales non tenues. Décidément cette caste qui dirige le pays ignore et veut ignorer les problèmes que rencontrent ces gens qui on montré beaucoup de patience à l’égard de ceux qui profitent de la politique pour s’enrichir, de ceux qui spéculent avec un racket organisé sur les impôts et taxes prélevés sur les contribuables.

Allons un peu de dignité et de respect SVP pour ceux qui demain iront dans la rue montrer leur refus de payer à la place de ceux qui fréquentent les paradis fiscaux.

Macron et ses semblables ne représentent pas l’ensemble de la nation, avec 27% des voix des inscrits, ils ne sont élus, le président et sa caste, que par une minorité et une sombre machination électorale soutenus par une presse au service du Capital.

D’autres Présidents les Sarkozy, Hollande, et aujourd’hui Macron tous on proféré des insultes de «  pauvre con, en passant par les sans dents, pour finir sur fainéants et extrémistes » décidément si les temps changent, la politique reste la même, fidèle au mépris du peuple. Il en sera ainsi tant que les riches gouverneront, tant que les riches voudront asservir les peuples.

12/09/2017



17 réactions


  • Clocel Clocel 13 septembre 09:49

    Si seulement, ça pouvait redonner un peu de dignité et de virilité à ce peuple de fiottes geignardes que sont devenus les français...

    15% de collabos ont filé les clés du pays au MEDEF et ces cons-là vont négocier la longueur de la laisse et l’épaisseur du brouet insane qu’on leurs jette à la gueule pour prix de leur servitude...

    Allez camarade, c’est ma tournée,,, encore un petit Manu Walker on the folk ? smiley


  • Albert123 13 septembre 10:03

     « Ni de droite ni de gauche disait-il » pourtant depuis sa parution en politique en tant que ministre puis président Macron a donné priorité aux intérêts patronaux.« 


    ce qui n’est effectivement ni de droite ni de gauche, juste une spécialité de politicards.

    Mais continuez donc de vous accrochez à votre si idéalisée »gauche" et dans l’indignation moralisante, je vous en prie.




    • izarn izarn 13 septembre 17:45

      @Albert123
      Mais Macron parle vrai : La droite et la gauche c’est le meme brouet oligarchique globalisé.
      Fillon, Hollande, Macron, Hamon :
       smiley
      C’est pareil ! Face je gagnes, pile tu perds !
      La majorité des ex sociqlos derrière Macron, la moitié de LR derrière Macron !
      Hé oui ! Macron n’est que le rejeton du mariage de LR avec le PS...
      Vous n’aimez pas ?
       smiley


  • nono le simplet nono le simplet 13 septembre 10:29

    j’avoue que c’est fatigant de lire encore que le peuple se fait traiter de « fainéants » ...

    même si je suis opposé à Macron sur le plan politique le terme de « fainéants » s’adressait aux « politiciens qui n’ont pas fait les réformes qu’ils promettaient par fainéantise » et la preuve en a été apportée par ce terme déjà utilisé dans les mêmes circonstances il y a deux ans ...
    je veux bien m’opposer à sa politique mais uniquement sur des raisons objectives et non sur un bashing systématique et outrancier ...

    un peu de dignité B****L ! 

    • nono le simplet nono le simplet 13 septembre 10:36

      @nono le simplet
      je rajoute que les raisons objectives ne manquent pas, pas besoin d’aller chercher des arguments fallacieux smiley 


    • Fergus Fergus 13 septembre 11:20

      Bonjour, nono le simplet

      Je suis globalement d’accord avec vous : les griefs sérieux et graves ne manquent pas contre Macron pour qu’il soit nécessaire de détourner l’emploi de certains mots de leur contexte. A plusieurs reprises, je me suis d’ailleurs élevé contre l’injuste procès qui lui est fait à propos des ouvrières illettrées de Gad : il n’y a jamais eu d’insulte à leur égard, mis un doigt pointé sur l’impossibilité dans les campagnes de décrocher un emploi sans disposer du permis de conduire.

      En réalité, Macron je m’en contrefiche : j’ai voté Mélenchon, et la politique libérale de ce monsieur est à l’évidence porteuse de grandes régressions sociales potentiellement porteuses d’une précarisation accrue des classes populaires. Mais j’espérais qu’un jour viendrait où l’on pourrait enfin faire de la politique sans recourir à ce genre de procédé détestable, de quelque couleur que soit le personnage visé. Ce temps n’est hélas pas venu, et c’est franchement consternant !


    • nono le simplet nono le simplet 13 septembre 11:26

      @Fergus

      bonjour Fergus,
       et oui, l’outrance est à la mode bien qu’elle soit plus contre-productive qu’utile ...

    • Le421 Le421 13 septembre 18:24

      @Fergus
      Entre nous, c’est quand même lui qui a commencé, non ?
      Avec les « riens » par exemple...

      La réaction est viscérale, OK, mais logique.
      La contestation sur Facebook, c’est bien, mais après ?


    • nono le simplet nono le simplet 14 septembre 04:46

      @Le421
      salut Le421,

      j’avoue avoir avoir de la sympathie, et pour toi et pour FI. Mais cela dit je remarque que Jean Luc a eu depuis le début de sa campagne un comportement beaucoup moins agressif que par le passé et c’est certainement la raison de ses excellents résultats. 
      Il y a deux manières de voir les choses :
      - combattre en tapant dans tous les sens, quitte à insulter, exagérer voire mentir et on entre dans le combat politique « classique » ... 
      - combattre avec fermeté et opiniâtreté, certes, mais avec dignité et objectivité ...
      je pense que c’est cette attitude qui va fédérer et convaincre de nouvelles personnes qui sont dans le doute, dans l’attente d’une nouvelle ligne politique ...
      JLM a dit « qu’ils dégagent tous » parole que j’ai bien reçu et compris comme s’adressant à ces politiciens soit godillots soit opposants de mauvaise foi viscérale ...
      un exemple m’a agréablement choqué : le paquet de pâtes à l’assemblée pour représenter les 5€ de la baisse des APL ... ça c’est de la nouvelle politique !
      FI a jusqu’à présent réussi l’exploit d’être le seul parti visible opposant à Macron malgré sa faible représentation à l’assemblée et c’est très bien.
      Macron, par quelques mots, fait de la provoc pour engendrer des « réactions viscérales » comme tu dis . Ne tombez pas dans le panneau du chiffon rouge qu’il agite ...
      amicalement
      Jean dit aussi Nono


  • Doume65 13 septembre 10:34

    « De même le peuple n’est pas extrémiste »
    Pour moi, l’extrémisme le plus évident en France est celui des eurobéats. S’il y en a qui ne supportent pas la moindre contradiction, c’est bien eux.
    Personne n’est autant insulté ou blacklisté que celui qui remet en cause l’UE.


    • Fergus Fergus 13 septembre 11:23

      Bonjour, Doume65

      Vous plaisantez !!!

      Il n’y a qu’à lire les tombereaux d’invectives et d’anathèmes qui sont adressés à ceux qui expriment des opinions pro-européennes, fut-ce pour défendre l’idée d’une UE différente de celle, par trop libérale - qui nous régit.


    • Fergus Fergus 13 septembre 11:25

      @ Doume65

      Les extrémistes, il y en a partout : à droite, à gauche, chez les écolos. Ceux-là sont avant tout des sectaires, incapables d’entendre un argument opposé à leurs convictions, pour ne pas dire à leurs croyances dogmatiques !


    • Doume65 14 septembre 12:11

      @Fergus
      « Il n’y a qu’à lire les tombereaux d’invectives et d’anathèmes qui sont adressés à ceux qui expriment des opinions pro-européennes »

      Fergus, un peu de sérieux ! Y’a que sur AV que ces invectives existent. Crois-tu qu’AV représente la somme des classes politiques et médiatiques française ?
      Tant que tu y es, tu pourrais prétendre que ceux qui défendent (dont je fais partie) l’existence des camps de la mort nazis sont persécutés en France, parce que tu es allé faire un tour sur site tenu par Alain Soral !


  • baldis30 13 septembre 15:08

    bonsoir ,

    Auriez vous oublié que nous sommes des riens ?


  • agent ananas agent ananas 13 septembre 18:15

    Fainéants ? Il s’adressait sûrement aux rentiers du capital et autres banksters qui font des millions avec deux ou trois clics de souris ...
    Quant à la facture de maquillage, je conçois que se poudrer le nez cela est cher. Qu’il change de maquilleur ... ou de dealer, au choix.


  • Le421 Le421 13 septembre 18:27

    Là où je trouve Macron intéressant (si, si, c’est possible !!) c’est qu’en fait, ce qu’il fait actuellement est un test.
    Il regarde jusqu’où il peut aller.
    Les routiers vont bloquer ?
    Le défilé des journaleux qui gueulent à la prise d’otage a déjà commencé sur les msm !!
    Fallait écouter Maillot brailler sur RMC dans les Grandes Gueules... Une caricature.


  • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc richevaux 14 septembre 09:07

    A ceux qui affirment qu’ Emmanuel Macron s"adressait aux hommes politiques des précédents gouvernements, alors il s’adresse à lui même puisqu’il en a fait parti. Vous allez me dire ’’oui mais il a démissionné’’ .C’est vrai mais bien tard après avoir conseillé François Hollande, donc influencé la politique du ’’Faignant Hollande’’, après avoir mené une politique économique paresseuse, après avoir été l’instigateur de la réforme du code du travail à minima.

    Ici la phrase :

    ’’Alors c’est parce que c’est fragile que je veux vous dire, pour terminer, deux choses. Je serai d’une détermination absolue et je ne cèderai rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. Et je vous demande d’avoir, chaque jour, la même détermination. Ne cédez rien ni aux égoïstes, ni aux pessimistes, ni aux extrêmes. Vous êtes une part d’Europe ici, une part d’Europe redoublée’’

    La les personnes à qui il s’adresser :

    ’’Merci beaucoup monsieur l’Ambassadeur ;

    Madame et messieurs les ministres ;

    Monsieur le député ;

    Monsieur le directeur de l’école française d’Athènes ;

    Madame la conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger ;

    Mesdames et messieurs les conseillers consulaires ;

    Mesdames et messieurs ;’

    Je suis très heureux d’être parmi vous aujourd’hui ici dans notre école d’Athènes’’.

    Donc, il s’adressait à ces gens là et leurs disait : ’’Ne cédez rien ni aux égoïstes, ni aux pessimistes, ni aux extrêmes’’,

    Ces 3 mots qualifient simplement au yeux de Macron une catégorie de personnes ayant pour traits de caractères l’égoïsme, le pessimisme, l’ extrémisme.

    Cela peut être, moi, vous, d’anciens hommes ou femmes politiques,enfin tout une partie de la population française qui a comme caractéristique de ne pas avoir la même idéologie politique que lui.

    Cela traduit un profond mépris pour ce qui osent dire qu’ il ne sont pas d’accord avec sa politique.

    En conclusion, restons vigilant, le fascisme prend souvent naissance dans ce genre de propos autoritaires.



Réagir