jeudi 12 octobre - par Dr. salem alketbi

Le Destin incertain de la Coupe du Monde 2022

La possibilité d'organiser la Coupe du Monde 2022 au Qatar a été remise en question par de plus en plus de rapports. De forts doutes à ce sujet ont émergé comme il s’est avéré que le Qatar a des liens avec le financement du terrorisme international.

La dernière preuve de l'avenir sombre de la Coupe 2022 a été émise par les consultants en gestion de Cornerstone Global. Certains résultats du rapport de cette institution publié récemment par la BBC confirment que le Qatar pourrait ne pas accueillir la Coupe du monde pour des raisons politiques, à savoir la crise entre le Qatar et les quatre pays arabes qui boycottent le pays.

L'étude a mis en garde les entrepreneurs et les entreprises de construction qui exploitent des projets d'infrastructure au Qatar, estimés à 200 milliards de dollars, que le projet comporte des risques croissants.

Le rapport indique que « les personnes au courant des secrets du tournoi et les experts régionaux ont déclaré qu'il est loin d'être certain que Doha accueillera effectivement le tournoi [,]" en référence à la Coupe du monde 2022.

Le Comité d'organisation du Qatar a contesté comme d'habitude les « motifs » du rapport et n'a pas attendu un moment pour réfléchir à ses arguments forts.

L'organisation de ce grand tournoi international au Qatar a été entourée d'incertitudes depuis le moment du vote sur l'octroi du droit d’accueil, où beaucoup ont soupçonné que les Qatariens ont agi dans les coulisses pour garantir qu'ils vont gagner le vote.

Le rapport de Cornerstone Global n'est pas biaisé contre le Qatar, comme l'ont prétendu des responsables à Doha. L'institution conseille ses clients et les aide à construire une vision claire des tendances futures des activités économiques dans certains climats difficiles ou complexes.

Le rapport met en doute la possibilité d'organiser le tournoi au Qatar et l’associe aux allégations de corruption en vue d’obtenir le droit d'accueillir le tournoi. Il indique que la crise politique a créé une incertitude quant à l'organisation du tournoi comme prévu, exprimant des préoccupations qui devraient être prises en considération lors de la conclusion de nouveaux contrats ou de la recherche de nouvelles opportunités de contrats au Qatar pour compléter le développement infrastructurel des installations de la Coupe du Monde.

Le rapport traitait de questions techniques telles que la possibilité d'exécuter des contrats et d'obtenir des redevances financières et dans quelle mesure le Qatar serait en mesure de faire face à ses obligations futures à la lumière des possibilités et des défis actuels, notant que « toute annulation de la part du Qatar de l'organisation de la Coupe du Monde 2022 sera probablement brusque et laissera les entrepreneurs impliqués dans une situation précaire qui pourrait ne pas être facilement résolue. »

La Coupe du monde 2022 prévue est confrontée à de nombreux obstacles et problèmes. La question ne concerne pas seulement la poursuite de la crise actuelle entre le Qatar et les quatre pays qui le boycottent, mais aussi la conduite politique du Qatar. Même si nous supposons théoriquement un règlement de la crise actuelle avec le Qatar, les conséquences de la crise affecteront le Qatar dans un avenir prévisible, à moins qu'il ne décide de réformer sa politique, ou au cas où l’administration actuelle serait changée.

Annulée ou non, l'édition 2022 devrait être un échec majeur - sinon le pire - de l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA. Un gaspillage d'argent pour le peuple du Qatar, environ 500 millions de dollars sont dépensés chaque semaine dans la construction des installations de la Coupe du monde. Ce niveau de dépenses devrait se poursuivre au cours des trois ou quatre prochaines années pour la construction de stades, d'autoroutes, de voies ferrées et de nouveaux hôpitaux pouvant dépasser les besoins de la population du Qatar.

Plus de 200 milliards de dollars devraient être dépensés, une somme énorme par rapport aux tournois précédents. Le Brésil avait dépensé environ 11 milliards de dollars pour accueillir la Coupe du monde 2014, tandis que la Russie devrait dépenser à peu près le même montant pour la prochaine coupe.

Les tournois de la Coupe du monde apportent souvent aux pays hôtes beaucoup de gains politiques, médiatiques et économiques, mais ce ne sera pas le cas pour le Qatar. La propagande est son principal motif pour accueillir une coupe qui aura un impact dévastateur sur son économie.



9 réactions


  • Jeekes Jeekes 12 octobre 19:34

    Tu nous ponds le même torchon sur les JO à Paris ?
    Ah non, bien sûr, là c’est pas pareil...
     
    Bouffon ! 
     

     


    • Indelocalisable Indelocalisable 13 octobre 08:02

      @Jeekes

      Evidemment que ce n’est pas pareil. Le Qatar a lancé de grandes manoeuvres financières et marketing, dont un certain nombre à travers le sport pour préparer l’après gaz. Et pour cela tous les moyens sont bons comme le montrent les derniers soupçons de corruption. Quel rapport avec les JO à Paris ? faites nous un article pour nous éclairer sur le sujet au lieu d’insulter l’auteur.
      Cette coupe du monde est un non sens d’un point de vue sportif. Les conditions climatiques ne sont pas acceptables pour jouer au foot. Quant à la façon d’utiliser la main d’oeuvre pour construire les stades, on peut en reparler aussi.
      Il y a en France, Sarkozy en tête de pont, une catégorie de personnes qui sont fermées à toute remise en cause du Qatar. La plupart sont des supporters du PSG, club de foot sandwich pitoyable, d’autres ont une animosité contre l’Arabie Saoudite, comme si d’ailleurs l’un dédouanait l’autre et vice versa. 

  • Decouz 12 octobre 19:42

    Il n’est pas prouvé que ce genre de manifestation soit rentable pour le citoyen de base d’un pays, sauf pour quelques entreprises.

    Qatar :
    Attention par conséquent aux raccourcis hâtifs : non, le Qatar ne va pas « dépenser » 200 milliards de dollars à l’occasion de la Coupe du monde. Il va investir 200 milliards de dollars à l’occasion de la Coupe du monde, à la fois pour développer ses infrastructures et pour se transformer, à l’instar de Dubai, en paradis du tourisme quand la manne du pétrole aura disparu.

    https://www.challenges.fr/sport/le-vrai-cout-des-coupes-du-monde-de-football_123286


  • baldis30 12 octobre 22:22

    bonsoir,

    il y a effectivement un hic ! et il est de taille !

    c’est l’enquête lancée par la justice suisse sur l’attribution des droits de télévision d’une façon disons pour l’instant « peu orthodoxe » ( doux euphémisme .....)

    Quelques personnalités de la FIFA, du monde du football français, des perquisitions dans des pays étrangers .... et le tout qui sort aujourd’hui même dans la presse internationale ...

    A mon hjumble avis il y a de l’eau dans le gaz qui pourrait empêcher l’électricité d’arriver aux caisses enregistreuses ...


  • bob14 bob14 13 octobre 06:59

    Ben Laden était Saoudien...


  • McGurk McGurk 13 octobre 12:58

    * « comme il s’est avéré que le Qatar a des liens avec le financement du terrorisme international. »

    J’adore vraiment le ton de cet article, nouvel opus d’une série « contre le Qatar ».

    Précisions tout de même que le leader numéro 1 de la sponsorisation du terrorisme est effectivement...l’Arabie Saoudite et son courant religieux extrémiste qui a transformé sa société en véritable enfer. Les autres « royaumes » pétroliers doivent également s’amuser à ce petit jeu pour aller convertir l’Occident « infidèle » et transformer les gens en monstres.

    Lorsqu’on apprend que la coupe du monde a une chance d’être jouée là-bas, on ne peut s’empêcher de penser qu’ils ont balancé suffisamment de fric pour que les organisateurs daignent s’intéresser à leur pays et dire éventuellement oui.

    Ce pays finance-t-il le terrorisme ? C’est très possible, mais il est loin d’être le seul. La péninsule entière est concernée. Alors pourquoi tant de charges contre ce pays par cet auteur ? Mystère...


  • MagicBuster 13 octobre 16:07


    je ne sais pas si c’est de la pure jalousie .....

    Pour faire aussi débile - L’arabie saoudite pourrait candidater les JO d’hivers 2026.


  • Le421 Le421 13 octobre 19:09

    Si l’on prends en considération la mort de tous les esclaves philippins sur les chantiers pour construire des stades climatisés en plein désert, il n’est même pas question de parler de cette Coupe du Monde.
    Depuis l’attribution foireuse autant que douteuse avec des bandits de grands chemins corrompus comme pas vrai aux commandes jusqu’au bilan carbone, ce raout est une ineptie.
    Faudra t-il être complètement « jean-foutre » pour ne pas boycotter ce désastre !! Oui, probablement.
    Les beaufs vont se régaler devant la télé, binouses et pizzas Mc Cain de rigueur !!


Réagir