vendredi 25 novembre 2011 - par Paul Villach

Le doux regard d’Ouest France pour l’Islamisme ?

 Le journal Ouest France a livré, le 22 novembre, sur son site Internet, une information qui intrigue : dans sa rubrique de Lamballe en Côtes-d’Armor, un gros titre et une photo accompagnent de toute leur surface un article de moins de quatre lignes pour annoncer le refus du maire de Pommeret, ville près de Lamballe, de servir un menu sans porc à la cantine scolaire locale à un enfant de maternelle de famille musulmane : « On n’a pas voulu faire d’exception pour un motif religieux », explique-t-il. La maman voit là un acte de discrimination, » conclut le journal (1). La présentation de cette information est assez insolite pour deux raisons.

 

1- Une place disproportionnée accordée à une décision normale

Le premier problème qu’elle pose est la place disproportionnée qui lui est accordée. On sait que chaque jour, un flux considérable d’informations se déverse et qu’en regard, le temps ou la surface de diffusion disponibles dans les médias sont exigus. Autant essayer de transvaser le contenu d’un tonneau dans une bouteille. Les informations font donc l’objet d’un tri draconien qui rejette plus qu’il ne garde. Cette application de la laïcité par un maire et la protestation d’une mère qui crie à la discrimination, sont donc apparues pour Ouest France comme une information importante justifiant d’être retenue de préférence à d’autres.

Or, cette observation obligatoire de la loi française par un maire dans une cantine publique, méritait-elle de prendre tant de place dans le journal ? Ne serait-ce pas le contraire qui eût mérité d’être signalé ? Doit-on signaler les trains qui arrivent à l’heure et s’en plaindre ?

Et l’accusation de discrimination portée à la légère par la mère était-elle si importante à faire connaître ? Mieux encore, une photo de cette mère avec ses enfants s’imposait-elle pour illustrer l’information ? Qu’ajoutait-elle au respect du principe de laïcité par un maire et à sa contestation par une citoyenne ?

2- Le parti pris de Ouest France

Se pose dès lors une seconde question dans le sillage de la première : quel parti pris insinue donc le journal en présentant de la sorte ce conflit ? 

- On peut penser d’abord que Ouest France a choisi de faire connaître le courage d’un maire : il ose aller, en effet, à l’encontre de mauvaises habitudes qui tendent à se banaliser en France au mépris de la laïcité, comme l’introduction dans les cantines publiques de régimes spéciaux exigés par des croyances religieuses. Mais dans ce cas, pourquoi n’avoir pas publié une photo de ce maire courageux ? Ne la méritait-il pas ? Mais peut-être, on l’accorde volontiers, était-ce le désigner à la vindicte de certains islamistes fanatiques.

Fallait-il pour autant publier la photo de la mère qui conteste la laïcité française ? En lui accordant autant d’importance, le journal ne vise-t-il pas à la présenter en victime ? Par métonymie, l’effet présenté, qu’est la mère enlaçant tendrement ses deux petits, ne découle-t-il pas de la cause supposée de son innocence ? Au surplus, par l' effet d'une autre métonymie, en se présentant ainsi à visage découvert sans aucun signe religieux ostentatoire dans son intérieur, ne paraît-elle pas bien intégrée ? Que vient-on lui chercher noise à cette brave femme ?

En somme, on serait en présence d’un leurre d’appel humanitaire où cette pauvre mère avec ses deux enfants paraît brimée pour ses croyances religieuses - fussent-elles absurdes - par un maire respectueux d’une laïcité qui passe pour intolérante. Et, comme il se doit, la victime stimule un réflexe de compassion et d’assistance à personne en danger tandis que son bourreau déclenche un réflexe de condamnation.

Il ne fait aucun doute que la place disproportionnée accordée par la photo à la mère plutôt qu’au maire, trahit un soutien affiché du journal à la première et un désaveu symétrique du second. Le choix de l’hypocoristique « maman » - au lieu du mot « mère » - n'est pas anodin : totalement impropre en dehors du contexte spécifique qu'est le cercle familial entre parents et enfants, il confirme une empathie du journal envers cette femme.

 

Toutefois, cet apparent parti pris en faveur de cette mère qui rejette la laïcité, ne peut être partagé que par le lecteur ignorant du contexte de la guerre sournoise que mène l’Islamisme contre les lois de la République française. Pour qui en est averti, la distribution manichéenne des rôles s’inverse : c’est le maire qui devient le héros de cette histoire pour avoir fait respecter la loi républicaine contre l’intégrisme et la mère, la coupable, pour voir tenté de la transgresser. Paul Villach

(1) « À Pommeret, pas de menu spécial pour le petit musulman  », Ouest France, 22 novembre 2011

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-a-Pommeret-pas-de-menu-special-pour-le-petit-musulman_40771-2014032-pere-bre_filDMA.Htm



102 réactions


  • jaja jaja 25 novembre 2011 11:10

    La seule explication possible à mon avis c’est que Ouest France est en train de devenir l’organe central d’Al Qaida France... Je n’en vois pas d’autre...

    Pour tous les islamo-gauchistes de France quel bonheur  smiley


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 13:53

      « Power to the people : my rights to eat halal » smiley

      Qui empêche cette dame de pratiquer son droit inaliénable et citoyen à manger halal si elle le souhaite ? Absolument personne.


    • Jason Jason 25 novembre 2011 14:11

      Oui, bien sûr. Ajoutons que l’indignation, ça fait vendre du papier.

      Et puis, si l’enfant ne doit pas manger de porc, rien n’empêche qu’il apporte autre chose. Ou qu’il ne mange pas de viande.

      Si ça continue on va interdire les enseignes de pharmacie parce qu’elles sont en forme de croix, ou la vente de croissants au prétexte que leur forme évoque une certaine religion.

      Terreau fertile pour Ouest-France.


    • Heil Cartman Heil Cartman 25 novembre 2011 16:55

      Finis la tartuferie laique, il est temps de reconnaitre que non seulement la laicité est une religion à part entière(sans révélation) mais en plus est une idéologie anti-démocratique.

      Mais sans déconner, comment peut-on écrire pareil ramassis de conneries ? Une « religion sans révélation », mais lol quoi ! J’ai même pas envie d’argumenter sur un truc aussi con, va donc sur le site du Figaro, y a un débile au pseudo « nonpeutetre » assez célèbre là-bas qui déblatère également ce genre de stupidités (d’ailleurs même les commentateurs du Fig ne le supportent plus, c’est dire le niveau de ceux qui prêchent ce genre d’âneries).

      http://plus.lefigaro.fr/page/Nonpeutetre


    • Alicia fFrance aliciabx 25 novembre 2011 22:42

      @Cosmic Dancer qui l’empêche ? personne chez elle, en tous cas, respect, elle fait ce qu’elle veut.
      Mais à l’école laïque, elle s’adapte, elle fait comme les autres...


    • jaja jaja 25 novembre 2011 11:46

      T’as pété une chenille Juluch ?


  • pissefroid pissefroid 25 novembre 2011 11:53

    Le sujet traité est
    la place donnée par le journal à cette information,
    et
    pas cette information.


  • Constant danslayreur 25 novembre 2011 11:55

    « Que vient-on lui chercher noise à cette brave femme ?  »

    D’accord avec M’sieur PV smiley

    Tout le monde s’en moque et pas qu’un peu, mais je vais quand même raconter :

    En 96 lors d’un séjour de travail à Bagnères de Bigorre (une petite ville avec une petite usine et surtout des thermes, moyenne d’âge 82 ans, c’est dire si j’étais concentré sur le boulot…), je résidais dans un petit hôtel familial et propret pour curistes (ceci expliquant peut-être cela).

    Le patron de l’hôtel (cuisinier) et la patronne (serveuse) étaient gentiment prévenus des doléances du client, pas de porc, pas de boissons alcoolisées et (faute d’abattage hallal), que du poisson au menu.

    Ça ne leur a posé aucun problème et la première semaine s’est passée sans encombres. 

    Le chef était loin d’être un cordon bleu et hein c’était le plus souvent à peine comestible mais bon, brave homme quand même alors motus.

    Un jour encore surpris d’avoir particulièrement apprécié ma lotte en papillotes, j’ai tenu à le faire savoir :

    -  Compliments au chef Madame, c’était très bon,

    -  Merci oui, il vous l’a mitonné avec un bon petit blanc…  

    Je n’ai pas pipé mot, mais il faut croire que mon visage devait exprimer soudaincoup un je ne sais quoi… d’horrifié parce qu’elle a de suite réalisé :
     
    -  Ohhhhhhh, pardon Monsieur.

    J’ai grommelé un à peine audible « pas grave » entre les lèvres et suis sorti au lieu de remonter dans ma chambre, parce qu’allez savoir pourquoi j’avais des nausées et j’avais besoin d’un grand bol d’air.

    Évidemment que ça n’avait pas eu le temps de faire cet effet et que c’était dans ma tête que ça se passait, mais les nausées de plus en plus insistantes n’étaient pas du tout virtuelles et l’air de B2B (excellent au demeurant) n’y faisait rien.

    Je suis resté comme ça jusqu’au moment où j’ai tout… rend… restitué à la France et à ses vignobles smiley

    Comment vous dites déjà M’sieur PV ? « Intégristes » oui… puisque vous le dites…


    • Constant danslayreur 25 novembre 2011 12:22

      Cogno décidément

      « Réaction d’autant plus stupide qu’elle est 100% psychologique puisque l’alcool s’évapore.

      On t’aurais rien dit, il ne se serait rien passé.  »

      Vous faites quoi au juste, vous répétez ce que je dis, puisque je suis le premier à souligner que c’était dans ma tête ?

      Et pendant que vous y êtes, comment est-ce qu’une réaction peut être stupide si elle n’est pas volontaire mieux, choisie ?

      « Intégriste ? si tu veux. Mais rien ne nous force à nous adapter à vos délires. »

      Qui vous le demande bon sang ?

      Jusqu’à preuve du contraire, c’est vous qui avez l’autorité nécessaire et qui l’avez exercée pour imposer le porc à tous les enfants. Cette mère de famille refuse que son fils en mange et elle a ses raisons, elle sera obligée de lui préparer son encas point barre. Ça n’en fait pas pour autant un ennemi de la laïcité dans son pays et encore moins une islamiste.

      PS : Et je ne me rappelle toujours pas vous avoir autorisé à me tutoyer, ça vous prends dès qu’il y a un musulman en face c’est ça ? Veuillez garder vos distances SVP.


    • bnosec bnosec 25 novembre 2011 13:00

      Constant danslayreur, vous dites : « Cette mère de famille refuse que son fils en mange et elle a ses raisons, elle sera obligée de lui préparer son encas point barre. Ça n’en fait pas pour autant un ennemi de la laïcité dans son pays et encore moins une islamiste. »

      Certes pas forcément une islamiste, mais le fait qu’elle ait seulement demander des repas sans porc à la cantine, pour n’en doutons pas des raisons religieuses, lui fait faire une entorse au principe de laïcité. Elle aurait du d’elle même se résoudre à prépare l’encas de son fils, et non émettre une telle demande.
      Ensuite le fait qu’elle juge le refus du maire comme un acte de discrimination est malheureusement très symptomatique de l’habituelle victimisation à outrance dont souffre la société française sclérosée actuelle.


    • bluerage 25 novembre 2011 18:57

      Intégriste Constant ? Oui sans aucun doute, mais alors pas le moindre, sinon, ils sont tous comme vous les musulmans ou il y a des modérés ?


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 12:21

    1. Le groupe Ouest France, troisième puissance médiatique française, est la création de François-Régis Hutin et la propriété de sa famille. M. Hutin est un catholique revendiqué et il conduit d’une main de fer les titres du groupe, veillant personnellement à la ligne éditoriale. On peut donc imaginer que, sensibilisées de gré ou de force au fait religieux, ses rédactions considèrent comme un événement important ce refus d’un directeur d’école.

    2. Lequel directeur est en droit de refuser une demande particulariste, à ceci près que... la laïcité ne passe pas par le porc. Et que la plupart des écoles proposent tout simplement deux menus dans de tels cas, le second étant un « sans viande » ou un « poisson ». Et le problème étant que sur cette base, des familles ont ensuite réclamé non pas un « sans viande », mais un « halal », puis/ou des tables séparées pour les enfants selon qu’ils consomment ou non du porc, voire (un cas, à ma connaissance) que les dames de service se couvrent la tête et les bras.
    Revendiquant finalement une discrimination et, au sujet des tables différenciées, un véritable apartheid scolaire.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 12:47

      D’autre part :

      1. Cette femme, en refusant que son fils mange du porc, n’est pas plus islamiste intégriste que les parents souhaitant que leurs enfants mangent du poisson le vendredi midi.

      2. Elle n’est pas en droit de se plaindre de discrimination, dans la mesure où 1. elle demande une certaine forme de discrimination ; 2. l’organisme public chargé des menus doit-il acheter une viande spéciale pour 1 élève, sachant le prix de la restauration scolaire et les économies d’échelle ? ; 3. je doute que du porc soit servi chaque jour de la sainte semaine, empêchant ainsi l’enfant de s’alimenter et mettant sa santé en danger, et par conséquent c’est beaucoup de bruit pour rien car les « jours porc » il aurait suffi à cette maman soit de ne pas envoyer son fils à la cantine (je garantis que c’est possible tout en travaillant, certes c’est très fatigant) lesdits jours, soit de lui donner un morceau de viande religieusement correcte que l’établissement aurait mis au frais et fait cuire, mais certains parents refusent de payer les repas ou le moindre supplément au motif qu’ils les ont gratuitement compte tenu des calculs de quotient familial et droit aux allocations, etc.


    • bnosec bnosec 25 novembre 2011 13:02

      Je pense qu’aujourd’hui les cantines scolaires sont beaucoup plus fréquemment confrontées au problème du porc que du poisson le vendredi...


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 13:13

      En effet. A ceci près que le poisson au menu le vendredi, étant donné la déchristianisation, relève plus de la tradition que de la religion et nombre de parents s’en contrefoutent. Mais, suite aux revendications exigeant des menus non seulement sans porc mais halals, le poisson du vendredi est perçu comme une faveur concédée aux catholiques, et considéré comme une injustice et une discrimination insupportable.
      Réjouissons-nous dans l’attente de ce que les shintoïstes, les bouddhistes, les adventistes du septième jour, les végétariens, végétaliens et pastafariens suivent cette Voie hautement spirituelle et tellement républicaine qui consiste à nier les traditions culinaires françaises, exiger des traitements spécifiques et s’en trouver discriminé.


    • tikhomir 25 novembre 2011 14:25

      "A ceci près que le poisson au menu le vendredi, étant donné la déchristianisation, relève plus de la tradition que de la religion et nombre de parents s’en contrefoutent.« 

      Personne n’a jamais dit qu’il fallait manger du poisson le vendredi... Il est juste dit qu’il est préférable de s’abstenir de viande (Canon 1252, de mémoire) pour faire mémoire, le vendredi, de la Passion. Le jêune, etc. ne s’applique de toute façon ni aux enfants, ni aux personnes âgées (pour les personnes âgée, c’est laissé à leur libre appréciation selon leur motivation et leur état de santé).

      Donc quoiqu’il arrive, même si c’était une règle qui existait le coup du poisson (ce qui n’est pas le cas), les enfants n’y seraient pas du tout tenus.

      Pour les »grands" (lycéens et fin de collège), s’ils veulent vraiment ne pas manger de viande le vendredi, ils passent simplement leur part de viande à leurs copains.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 15:19

      Je suis d’accord avec vous, Tikhomir. Ce pourquoi j’ai précisé qu’il s’agissait d’une tradition, dans la vie réelle, mais que, dans la vie idéologique, il s’agit d’un passe-droit en faveur des chrétiens - argument massue utilisé pour forcer le halal, etc. dans les cantines.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 15:22

      Quant à toi, « lecorrecteur » qui fait des fautes, je t’engage à lire ma réaction à l’un de tes posts de fake plus bas pour ce qui concerne la « majorité religieuse » et à m’expliquer en quoi c’est trop cool et pas une forme d’apartheid (avec un tel pseudo, tu dois savoir ce que signifie ce mot, en principe) que de parquer les enfants à une table ou une autre selon leur religion.


    • tikhomir 25 novembre 2011 15:42

      Une tradition dans quelle famille ? Je serais bien curieux de le savoir...

      Personnellement, je n’ai jamais vu une famille qui mangeait exprès du poisson le vendredi... Pourtant, c’est pas faute d’avoir tout un pan de famille qui niveau traditions ancestrales ne sont pas les derniers (cathos royalistes tradis vendéens, c’est vous dire...) et jamais jamais il n’ont mangé exprès du poisson le vendredi ni même leur entourage. Par contre, effectivement, nous faisons maigre le vendredi (normal quoi).


  • docdory docdory 25 novembre 2011 13:18
    Cher Paul Villach
    Voilà un Maire qui honore sa fonction et la confiance que ses électeurs lui ont accordée.
    Dans le même ordre d’idée , soulignons la récente action remarquable du conseil municipal de Castanet Tolosan qui a décidé de supprimer les menus différenciés sans porc qui étaient pratiqué dans les cantines de sa commune.
    Très judicieusement, l’excellent maire de cette commune, Arnaud Lafon a rappelé cette évidence élémentaire, je le cite : « les convictions religieuses n’ont pas à franchir les portes de l’école de la république. Elle est pour intégrer et non pour cliver ».
    Il ne faut pas oublier qu’une des fonctions primordiales de l’école est de promouvoir la Raison et de lutter contre toutes les superstitions, y compris alimentaires, d’où qu’elles viennent.
    Or la croyance en « l’impureté » de certains animaux est une pure et simple superstition. Les protéines de porc sont constituées de la même vingtaine d’acides aminés que n’importe quelle autres protéines, et ne sont donc pas « impures » .
    Quant à Ouest France, sa dérive anti-laïque est consternante :
    Dans un article publié ces jours-ci, il jette un regard extatique sur l’incroyable exaction anti-laïque d’un prof de collège de la Roche sur Yon qui a emmené ses élèves de cinquième subir un lavage de cerveau islamiste dans la mosquée du quartier, ceux-ci s’étant même retrouvés à subir la dégradante posture de soumission de la prière mahométane
    Que ce professeur indigne et le directeur de son collège n’aient pas été exclus sur le champ et définitivement de l’éducation nationale suite à cette honteuse visite en dit long sur la scandaleuse disparition de l’esprit laïque au sein de ce qui est censé être l’éducation nationale, et non pas l’éducation coranique, et aussi sur l’inertie incroyable des parents d’élèves vis-à-vis du lavage de cerveau que vient de subir leur progéniture !
    Pour deux maires qui se battent pour la République, combien d’instituteurs et de professeurs s’acharnent à saper ses fondements ?

    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 13:28

      Pour cliver, ça clive !

      Je vois, Doc, que vous optez au fil du temps pour un vocabulaire emphatique relevant de l’hystérie pure made in RL.
      Supprimer le choix entre deux menus, avec/sans porc serait donc à vos yeux une « action remarquable » d’un « excellent maire » ? smiley
      On est héroïque à peu de frais, de nos jours. On abattra juste un peu plus de ces tendres bêtes.

      Depuis quand servir du porc et seulement du porc à la cantine est-il anti-laïc et « sape »-t-il les « fondements » de la République ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 13:30

      Erratum !
      "Depuis quand servir du porc et seulement du porc à la cantine est-il un « combat » contre un principe anti-laïc qui « sape » les « fondements » de la République", à savoir 2 menus différents : porc/oeufs ; porc/poisson ; porc/légumineuses... ?


    • docdory docdory 25 novembre 2011 13:43

      Il faudrait rappeler à Ouest-France et à cette mère de famille la différence entre la discrimination ( dont elle se plaint ) et l’auto-discrimination.

      La discrimination serait que l’école refuse un élève en raison de sa couleur de peau, ou du fait qu’il soit unijambiste, par exemple.
      L’auto-discrimination, c’est quand quelqu’un est lui-même à l’origine du problème qui lui occasionne une apparence de discrimination.
      Par exemple, un homme qui se teint les cheveux en bleu fluorescent et agrémente son visage de corps étrangers à type de piercings ne doit pas s’indigner ni s’étonner de se voir préférer pour un emploi un candidat d’apparence plus classique, et ne saurait porter plainte contre le directeur du personnel de l’entreprise qui ne veut pas l’embaucher.
      De même, une femme revêtue d’un voile islamique n’est pas fondée à se plaindre du fait qu’elle ne trouve aucune embauche dans cette tenue moyen-âgeuse et disgracieuse, qu’aucun chef d’entreprise ne souhaite voir porter par son personnel féminin.
      Cette mère de famille, en exigeant que l’école se soumette illégalement à des superstitions alimentaires religieuses, et en refusant de mettre son enfant à la cantine du fait de la prétention qu’elle a de lui imposer ses propres phobies alimentaires, se livre à une autodiscrimination. 
      Si elle n’est pas contente des menus à la cantine, elle fonde une association avec les autres mères de famille musulmanes de sa commune pour créer, avec les fonds récoltés par cette association, une cantine privée dans laquelle ne sera pas servi de porc au menu.
      Les cantines scolaires ne sont légalement tenus à fournir des menus spéciaux qu’aux enfants dont la maladie, dûment constatée et certifiée par la médecine, empêche une alimentation normale ( allergies alimentaires etc ... ). Dans ce cas précis, et seulement dans ce cas, l’absence de menus spéciaux serait une discrimination.

    • Paul Villach Paul Villach 25 novembre 2011 13:51

      @ Cher Docdory

      Je ne peux que souscrire à votre commentaire. Paul Villach


    • Jason Jason 25 novembre 2011 14:18

      A force de couper les cheveux en quatre on atteint vite le fond du panier.

      Chercher midi à quatorze hures, ergoter, judiciariser, etc. Ca fait monter la sauce.

      Et si on parlait de coutumes, de moeurs, d’habitudes alimentaires, de ces choses simples auxquelles se conformer ne vexerait personne, dans une atmosphère d’échanges sans acrimonie ?

      Ouest-France a fait un article déplacé, avec en arière-pensée le fait que scandaliser se vend bien. Tournons la page.


    • baska 25 novembre 2011 15:54

      Le doryphore anti-laïque et son compère ès leurre s’entendent comme larrons en foire quand il s’agit de mettre à mal le vivre-ensemble ou d’encourager les actes attentatoires à la liberté individuelle. De vrais intégristes, de staliniens ! 


    • mandrier 25 novembre 2011 15:55

      Ce qui n’a pas été dit dans cette affaire de la Roche sur Yon, c’est que les enfants ont même répété (en ânonnant l’arabe classique) après l’imam, la prière de soumission par laquelle les prosélytes deviennent musulmans : il y a eu là un véritable viol de conscience vis à vis de petits Français...
      « Ach’hadou Allâ Ilâha Ill Allâh wa Ach’hadou Anna Mouhammadan Rassoûlou Llâh »
      (Je témoigne qu’il n’y a de vraie divinité sauf Dieu et que Mohammed est Son Messager)

      et cela suffit... Ils ont pris cela pour un jeu mais le mal a été fait...

      Ces petits enfants sont donc devenus musulmans de fait et à leur insu.
       Et cela , là encore, Ouest France à tronqué l’information...

      C’est totalement incompréhensibles que des enseignants aient laissé faire cela, que l’inspection de l’EN, ne s’en soient pas mêlés et que les parents n’aient pas réagis...

      Il y a une seule explication à cela, c’est l’inculture , le manque de curiosité de l’encadrement.
      Toute personne , qui a un tant soi peu été confronté aux activistes musulmans connait ces méthodes !...
      Moi-même, quand j’étais enfant en Afrique dans les années 1950, j’ai eu droit à cela à l’insu de mes parents car on me l’a fait ! J’ai bêtement répété la prière de soumission que me dictait un membre du personnel de la famille...


    • tikhomir 25 novembre 2011 16:34

      « Ces petits enfants sont donc devenus musulmans de fait et à leur insu. »

      Si ces enfants ont vraiment dit la shahada, cela importe peu, cela n’a aucune valeur ni pour eux, ni pour leurs parents ni même pour un musulman. Pour qu’un musulman reconnaisse ça valide, il faut le dire sincèrement, en y croyant vraiment et en comprenant ce qu’on dit. Sinon, ce serait une simple formule magique et on deviendrait musulman par magie. La magie est condamnée par beaucoup d’interprétations du Coran (peines pouvant aller jusqu’à la peine de mort).

      Si cet imam reconnaît ces enfants comme musulman, alors il y a de fortes chances qu’il se soit condamné (à la mort, à la prison ou autres peines prévues par la charia qu’il reconnaît).

      Ce qui est donc très idiot de se condamner soi-même en apostasiant.

      Personne n’est devenu musulman dans l’histoire. Même si je reconnais que c’est stupide comme comportement de la part de celui qui leur a fait dire ça.

      Donc soit votre histoire est fausse, soit c’est vrai et l’imam est vraiment très bête.


    • focalix focalix 25 novembre 2011 18:30

      Docdory donne deux liens.

      Sur le premier, quelques dizaines d’enfants sont assis sur un sol (ou tapis) rouge.
      Sur second, quelques enfants sont en posture de prière sur un sol (ou tapis) vert.

      Les deux photos ont été prises dans deux mosquées, l’une à la Roche sur Yon, l’autre probablement au Royaume Uni.
      L’explication du lavage de cerveau et de la dégradante posture est ici

      Docdory a par ailleurs omis de nous dire que ce collège (dont le moins que l’on puisse dire est qu’il n’est pas exagérément laïque) était privé !
      L’hnnêteté intellectuelle serait-elle soluble dans l’islamophobie ?

      Remarque au passage, plutôt que de confier vos enfants à des curés dévoyés, pourquoi ne pas les inscrire à l’école laïque ?


  • jakback jakback 25 novembre 2011 13:18

    Avec un peu de chance elle ne paie pas la cantine. 


  • PANDORERH 25 novembre 2011 13:29

    On va résumer simplement en disant que le bol est plein ! L’école républicaine n’a pas à s’adapter au rites et usages des religions quelles qu’elles soient ; pas plus au poisson du Vendredi ,cher à ma grand-mère, qu’aux produits CASHER pour les cantines.
    Tous ces gauchistes qui veulent nous voir tout abandonner même notre droit de veto à l’ONU nous insupportent....et font en réalité le lit du Front National dont les thèses ne sont pas ma tasse de thé
    SALUT ET FRATERNITE REPUBLICAINES


    • Paul Villach Paul Villach 25 novembre 2011 13:53

      @ Pandorerh

      Je partage entièrement votre point de vue ! Paul Villach


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 15:16

      "Normalement la république est la pour s’adapter aux besoins de la population« 

      La république est une forme politique, pas toujours laïque et pas toujours démocratique. La France est une république démocratique représentative laïque.
      La République n’est donc pas là »pour s’adapter« à la population, mais représente un ensemble de structures, règles et lois pensées et mises en place pour assurer en son sein, ici en l’occurrence, la vie en commun de sa population et précisément sur le socle laïc qui garantit la liberté de conscience et celle de croyance religieuse.

      Donc les »besoins de la population" en question, hérissés par des intégristes, n’ont pas à supplanter le consensus existant, mais à s’y soumettre, comme tout le monde.


    • docdory docdory 25 novembre 2011 16:55

      @ Le correcteur

      Correction, il n’ y a pas 10 millions de musulmans dans ce pays, mais 4 % selon les dernières enquêtes, ce qui ne fait, sur une population de 64 millions, que 2 640 000 musulmans.
      Votre erreur est de considérer tous les gens ayant un prénom musulman comme musulmans, ce qui est ridicule : une grande quantité de gens prénommés Mohamed ou Aïcha ou autres prénoms musulmans n’en ont strictement rien à foutre de l’islam !

  • focalix focalix 25 novembre 2011 13:40

    Si j’ai à charge de faire les menus d’une cantine scolaire :

    - Si du porc est prévu, je proposerai une alternative (oeufs, poisson).
    - Je servirai du poisson de préférence le vendredi.
    - Je refuserai toute demande d’aliments halal ou casher.

    Cela concilie la laïcité (tous les plats sont accessibles à tous les enfants) et la tolérance (aucun enfant ne sera privé des protéines dont il a besoin).


    • tikhomir 25 novembre 2011 14:35

      « - Je servirai du poisson de préférence le vendredi. »

      Pas besoin, les chrétiens ne sont pas tenus à des règles qui n’existent pas.


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 13:56

    Et sa Majesté PV qui distribue ses grâces, très cher, je ne peux que souscrire, telle la Queen agitant ses petits doigts gantés en direction des Londoniens, et se garde bien sûr de répondre aux contradicteurs, ces voyou(se)s populo !


  • Loatse Loatse 25 novembre 2011 14:30

    Deux choses :

    Les menus de la cantine scolaire sont affichés généralement sur les panneaux d’affichage en dehors de l’école, souvent une semaine avant.... rien n’empêche de donner à son enfant un plat de remplacement (micro ondable) ou de le faire manger à la maison le jour ou le menu ne convient pas...

    d’autre part, cette situation me semble également prendre sa source dans un manque de dialogue.... aller trouver le personnel de cantine pour lui expliquer la situation, demander qu’on cuise un ou deux oeufs ces jours ci ou qu’on rechauffe un plat, ce n’est pas compliqué et cela m’étonnerait qu’il y ait un refus....

    Je ne comprend pas ou se situe la responsabilité du maire là dedans...


    • Jason Jason 25 novembre 2011 14:33


      Loatse,vous avez raison. Il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Tout au plus un journaliste.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 14:40

       smiley

      PV ?


    • focalix focalix 25 novembre 2011 17:46

      D’accord avec Loatse, Jason et Cosmic Dancer,

      En cherchant bien, on trouve toujours la voie de la raison.
      Etant plus jeune j’ai fait moult cantines d’écoles et de colonies de vacances, on a toujours procédé ainsi.

      En bonne laïcité, je refuserai des plats spécifiques à une religion.
      En proposant une alternative (porc ou oeufs, porc ou poisson), on ne déroge pas à la laïcité.
      Et les enfants ne sont pas privés des protéines dont ils ont besoin.


  • tikhomir 25 novembre 2011 14:33

    @l’auteur

    « comme l’introduction dans les cantines publiques de régimes spéciaux exigés par des croyances religieuses. »

    Pourquoi ne pas dire tout simplement par l’islam ?

    Les juifs n’embêtent personne avec ça, soit parce qu’ils sont dans des écoles juives et tout est fait en fonction d’eux, soit quand ils sont à l’école publique ou privée d’une autre confession, ils font autrement (manger chez eux par exemple) ou s’en fichent tout simplement.

    Les chrétiens n’ont pas de problème avec la nourriture, alors c’est pas de chez eux que ça vient.

    Les bouddhistes ? On n’en entend jamais parler, en tout cas pas pour des histoires de cantines.

    Les témoins de jéhovah ? Non plus... Si la viande n’est pas assez cuite ils ne la mangent pas, tout simplement.

    Les hindouistes ? Pareil que les bouddhistes.

    Les taoïstes ? itou.

    Etc.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 15:09

      Ah tiens ? Vous avez pourtant prétendu que la première religion de France, c’est la laïcité smiley

      Encore un à qui il va falloir expliquer ce que c’est, la laïcité. Et qu’une majorité de Français sont non pas musulmans (d’où tenez-vous vos 10 millions de musulmans qui pratiquent et mangent halal ? je serais curieuse d’avoir vos sources !), ni même chrétiens, mais athées ou agnostiques.

      Et quand bien même ils seraient en majorité chrétiens (bien plus nombreux que les « musulmans »), ça ne change rien à la laïcité CONSTITUTIONNELLE de notre République.


    • tikhomir 25 novembre 2011 15:35

      @lecorrecteur

      Déjà, ne me tutoyez pas, j’ai horreur de ça, sur le net comme IRL.

      La première pratiquée oui, c’est vrai. Vous rappelez juste par votre propos que l’islam est une religion dangereuse et qu’il est tout à fait légitime d’aller contre.


    • Rensk Rensk 25 novembre 2011 15:40

      Attention aux idées préconçues...

      Saviez-vous que bien des usines alimentaires appartiennent a certaines religions ?

      En Allemagne par exemple ce sont les « livreurs » de toute l’Europe pour le Kebab... Et ce dernier est fait « officiellement » selon les règles...

      Ben tiens, vous mangez du chocolat suisse ? Ben vous êtes automatiquement en train de manger du casher...

      Je ne cite pas de marques... et d’ailleurs je ne sais ce qu’ont fait les catholiques vu qu’ils bénissent tout sur leurs passage


    • tikhomir 25 novembre 2011 15:54

      Moi, ça ne me gêne pas, je boycotte ces horribles kebab. Idem, si je mange des chocolats suisses une fois tous les deux ans, c’est déjà beaucoup.

      Pour les catholiques et de manière plus générale les chrétiens, c’est avant de passer à table la prière et non à l’usine et les grâces c’est après la table et chacun peut le faire à sa propre table, pas besoin de payer des prêtres dès l’usine. Au pire, un prêtre vient bénir l’usine (et non la bouffe) une seule fois à la demande du patron et ça suffit, en plus c’est gratuit (ou au pire, il est normal de payer les frais de déplacement du prêtre).

      Cela n’a donc rien à voir avec le reste (hallal et casher), donc inutile de mêler le catholicisme à cette histoire.


    • baska 25 novembre 2011 16:06

      Les juifs n’embêtent personne avec ça

      Et les familles juives qui ont revendiqué des plats de substitution dans les cantines scolaires de Montmagny ? Et le rabbin qui veut du casher à l’hôpital ?
      Stop à la condamnation sélective ! 
      Pourquoi vous ne parlez pas de ces associations comme celle de protection des animaux ou l’initiative pour les droits des végétariens qui militent ouvertement pour l’instauration des « menus sans viande » dans les cantines scolaires ? Et ces élus verts qui demandent l’abrogation du décret sur les règles alimentaires dans le cadre de la restauration scolaire et qui exigent des menus végétariens ?


    • Loatse Loatse 25 novembre 2011 16:23

      Baska

      L’important étant la valeur nutritionnelle des plats préparés pour les collectivités (écoles, hopitaux, prisons etc....) je propose : steacks de soja sur lit de pilpil pour tout le monde.....

      sinon, au train ou ça va on ne va jamais s’en sortir....


    • baska 25 novembre 2011 16:37
      Je suis d’accord avec vous mais le respect de la valeur nutritionnelle ne veut dire l’imposition d’un modèle alimentaire. Servir uniquement des menus avec porc ou ne pas proposer une variété alimentaire à la cantine va à l’encontre du décret sur la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire : "Quatre ou cinq plats devront être présentés à chaque déjeuner ou dîner, dont nécessairement un plat principal comprenant une garniture, et un produit laitier", indique le décret.http://alimentation.gouv.fr/IMG/pdf/Journal_Officiel-restauration_collective_cle0491e2.pdf


    • tikhomir 25 novembre 2011 16:50

      A l’hôpital on mange mal et en trop petite quantité pour un homme normalement constitué de toute façon...

      La dernière fois que j’y suis allé, j’ai à peine commencé à manger ce qu’il y avait sur le plateau tellement c’était ignoble et j’ai refusé de me nourrir par la suite (heureusement, je n’y suis pas resté longtemps, sinon mon entourage aurait dû m’amener à manger tous les jours).

      Et vraiment, la quantité... Bande d’affameurs !

      Ce qui compte, au delà de la valeur nutritive, c’est de manger de la bonne nourriture. En plus en France, niveau cuisine, on a ce qu’il faut dans notre tradition.

      Manger, c’est obligatoire pour vivre, donc quitte à faire un truc obligatoire, autant se faire plaisir.

      Alors adios les steacks de soja et l’horrible « cuisine du monde » qui mélange tout et qu’on a du mal à appeler ça « cuisine », bye bye la cuisse maigrichonne de poulet nature avec 3 pauvres carottes mal cuites et toutes sèches de l’hôpital...

       smiley


    • docdory docdory 25 novembre 2011 16:59

      @ Le correcteur

      Comme je le précise plus haut, il y a 4% de musulmans en France, donc 96 % de non musulmans.
      C’est une imposture de prétendre que « l’islam est la première religion de France ».
      Quand bien même la serait-elle un jour que cela ne l’autoriserait pas à demander des dérogations vis-à-vis des principes républicains.

    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 19:00

      Vous devez être tout jeunot, « lecorrecteur », parfait petit produit du soralisme et du bouteldjisme, persécuté par le systèèèèèèème et l’avènement du ènedoubleyouorder, vous trépignez, tapez du poing, gnnnnnnn gnnnnnnnn gnnnnnnnn, inventez des statistiques, suggérez des combats contre le satanisme, et commettez des fautes. La vie ne doit pas être facile tous les jours, pour vous non plus, hein.


    • CX2 25 novembre 2011 20:49

      "Sauf que l’Islam c’est la première religion de France. Voila la différence.Il va falloir que ça te rentre dans ta petite tete... "

      Le concours de celui qui a la plus grosse pour justifier du bienfondé d’une politique ? Original. Certes moralement (et spirituellement) douteux, mais c’est dans l’air du temps on dirait.

      Par contre pour vos bons mots sur la laicité en tant que religion, vous vous méprenez.
      J’ai par exemple mes convictions spirituelles personnelles, mais je soutiens également la laïcité (dans son esprit originel et non dans les débats boueux imposés par la classe pouritique actuelle) et suis loin d’être le seul. Parlez de principe d’organisation du pouvoir, éventuellement de philosophie, mais pas de religion.


    • Bilou32 Bibi32 26 novembre 2011 09:16

      lecorrecteur va finir par me faire virer islamophobe... Ceci dit, il faut relativiser, étant agnostique, peut-être même athée, toutes les religions majoritaires ont tendance a me faire gerber...


    • Mahamat Seid Abazène Seid 26 novembre 2011 12:20

      Je ne vois pas dans la laïcité ce qui oblige un citoyen de manger du porc. Ce beau maire aurait dû, à mon sens, s’il voudrait être si aimé, de voir de sa propre cuisine, ce qui aurait pu permettre à cet enfant qui ne mange pas du porc...de manger comme les autres. Le devoir de la cantine est de donner à manger à tous...c’est le devoir de la république laïque. Air France a bien compris ce jeu...elle ne met ni porc ni produit de porc dans sa cuisine. Qu’est ce qui empêche les défenseurs d’un maire, fou de laïcisme (comme vous dites les fous de Dieu ; excusez-moi monsieur le maire) de se dire qu’il ne s’agit même pas de laïcité mais seulement de donner à manger à tout le monde comme le fait l’Église...ma foi, plus laïque que la république. L’église ne sert pas un repas contenant du lard ou du porc à des convives musulmans...ni même du vin. Mais pour notre république laïque, boire du vin est un devoir pour tout français.hm...pourtant j’ai des amis français qui ne me servent jamais ni porc ni vin, sans pour cela être laïcs ou cléricaux.
      Mahamat Seid Abazène Seid


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 26 novembre 2011 12:46

      Non. Dans le cadre privé, chez vos amis, vous êtes libre de manger ou pas ce qu’ils cuisinent ou non.

      La cantine n’a pas le DEVOIR de se plier à des exigences religieuses en proposant un repas halal, comme déjà sur-expliqué dans un certain nombre de posts, et ceci qui plus est dans la mesure où LA CANTINE N’EST PAS OBLIGATOIRE.

      Donc de deux choses l’une : ou bien il existe un menu principal et un menu de substitution, l’un comme l’autre ne participant d’aucune prérogative religieuse, ou bien l’enfant 1. ne mange pas la viande, mais tout le reste et prendra des protéines animales le soir ou le lendemain (ou pas), 2. ne mange pas à la cantine ce jour-là. Point-barre, comme on dit quand l’impatience prend le pas sur la courtoisie.


  • Rensk Rensk 25 novembre 2011 15:24

    Faut faire gaffe, la photo est a double tranchant pour les deux parties...« la vindicte ».

    Le maire ne passe pas pour un intolérant si il suit les lois, au contraire, il s’agirait d’un cas exemplaire...

    Faire des achats et produire différents menus coûte très cher, en temps et en argent (employés a engager ?)... Dans les achats vous perdez votre pourcentage vu que bous achetez moins à la fois.

    La question fondamentale est donc : qui paye la différence entre le menu standard et le « commandé à la carte » ?


  • mandrier 25 novembre 2011 15:38

    J’avais repéré cet article ce matin dans ce journal, et je n’avais pas été étonné...
    Je me souvenais de la manière malhonnête dont ce journal avait justifié la présence de clandestins à Roscoff, et à Loudéac alors qu’ils avaient été pris à trafiquer de la drogue...

    Vous mettez le doigt sur le « système » Ouest France ! Ce journal a très souvent utilisé la métonymie pour « orienter » le débat.

    A ma connaissance, Une étude complète du parti pris de Ouest France a été faite au moins deux fois, l’une par un étudiant de Sciences Po (cette étude est curieusement introuvable y compris dans les archives universitaires) et l’autre c’est un ouvrage sur Ouest France rédigé par un ancien journaliste de ce journal (son ouvrage a été aussitôt massivement acheté pour assécher l’édition.).

    Quand on ouvre ce journal, il faut le parcourir avec un oeil très attentif et critique en se demandant « quel est le message !? ou plutot quelle est la nouvelle lubie de son propriétaire, qui d’ailleurs a essayé de faire de l’entrisme à St Cyr Coetquidan et à l’Ecole navale pour essayer d’orienter le débat à sa sauce plus ou moins »humanitaire"...


  • docdory docdory 25 novembre 2011 16:46
    @ Cosmic Dancer ( réponse aux commentaires de 13h30 )
    1°) Je trouve que vous avez mis beaucoup d’eau dans votre vin, en ce qui concerne la défense de la laïcité.
    Vous étiez à mes côtés en tant que commentatrice lorsque en octobre 2007 j’avais dénoncé l’atteinte incroyable à la laïcité qu’avait été  l’instauration de menus confessionnels sans viande dans les cantines lyonnaises.
    Il me semble que, depuis cette époque, à l’instar de Caroline Fourest, vous ayez été fortement contaminée par le « politiquement correct ».
    Caroline Fourest qui, en 2005, dans son livre « la tentation de l’obscurantisme » dénonçait la complicité coupable de la gauche avec l’islam, et qui, retournant sa veste cinq ans plus tard, manifestait contre les « assises sur l’islamisation » organisées par « Riposte laïque » en déclarant, je la cite «  Quand des gens se battent contre l’islamisation, ce ne sont pas des laïques, ce sont des racistes. La laïcité ce n’est pas de se battre contre l’islam, contre l’islamisation. »
    A noter qu’à cette manifestation était aussi présent le pire groupe islamiste qui sévit actuellement sur le territoire français ( forsane alizza ). Je ne sais pas comment Caroline Fourest a pu intellectuellement concilier le fait d’avoir écrit « la tentation de l’obscurantisme » et de s’être retrouvée dans la même manifestation que deffroyables salafistes. Personnellement, ça me paraît assez mystérieux.
    En ce qui me concerne, la seule chose qui m’ait empêché de me rendre à ces assises était que ma voiture était bloquée par la neige à Rouen.
    Je ne comprends donc pas l’évolution intellectuelle qui fait que vous me critiquiez vertement dans vos commentiaires de 13h30, alors que ma position est restée strictement la même depuis 2007, et que vous critiquez la juste action de ces deux maires.
    A moins que vous ne fassiez vôtre le principe de base de feu Edgar Faure, grand retourneur de veste du passé, lequel disait « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ».
    2°) Je vais répondre à votre deuxième commentaire, je vous cite : « Depuis quand servir du porc et seulement du porc à la cantine est-il un »combat« contre un principe anti-laïc qui »sape« les »fondements« de la République », à savoir 2 menus différents : porc/oeufs ; porc/poisson ; porc/légumineuses... ? « 
    Pour l’affaire relatée par Ouest France, votre remarque est sans objet . Un enfant de maternelle est bien incapable de distinguer ce qui contient du porc de ce qui n’en contient pas. En instituant pour lui un menu religieux sans porc, cela impose aux employées de la cantine de veiller à ce qu’il mange bien son menu sans porc et non un autre menu. Cela donne donc à ces employées une fonction de police religieuse, qu’il n’est nullement dans leurs attributions d’exercer, et qui est, en soi, une grave atteinte à la laïcité.
    Pour les écoles primaires, l’adoption , comme vous le préconisez, de menus alternatifs sans porc relève de la même objection si la cantine n’est pas un self-service : il y aura obligatoirement un fichage des élèves par opinion religieuse pour organiser la distribution des repas, et transformation des employés de cantine en auxiliaires de police coranique. Si la cantine est un self-service, on peut s’attendre d’une part à des récriminations de parents musulmans qui vont exiger la surveillance du self-service pour que leurs enfants tentés par des bonnes saucisses n’aient pas le droit de les choisir, mais surtout, on peut craindre la création d’une véritable police religieuse par les élèves des grandes classes, qui iront vérifier et dénoncer, et éventuellement molester à la récréation, ceux qui prennent du porc malgré l’interdit parental.
    D’autre part, pour les petites communes, cela oblige à organiser deux menus, ce qui est plus coûteux.
    Enfin, cela introduit un apartheid : dans de nombreuses cantines, les enfants de musulmans ( qui ne sont pas des » enfants musulmans " ) sont regroupés à la même table pour simplifier le service, et pour éviter les récriminations de ceux des enfants qui ne veulent pas se retrouver à la même table que les mangeurs de porc. J’ai assez milité contre l’apartheid à l’époque où celui-ci sévissait pour accepter d’en voir recréer un dans les cantines de l’école républicaine.
    3°) Enfin, je m’étonne que vous ne vous rendiez pas compte que les menus sans porc sont ce que l’on appelle un cheval de Troie, c’est à dire quelque chose d’ inoffensif en apparence, mais dont l’introduction quelque part est lourde de conséquence. En effet, l’interdit du porc est l’un des éléments constitutifs fondamentaux de la loi musulmanes, c’est à dire de la charia. Or, pour la religion mahométane, la charia est une et indivisible. Comme il est strictement impossible d’introduire d’un seul coup la charia, puisque celle ci a été déclarée contraire aux droits de l’homme par les institutions européennes, l’islam tente de l’introduire par petits morceaux. Après les menus sans porc sont apparus les demandes de viande hallal dans les cantines, des dérogations au droit commun sur la souffrance animale pour organiser l’abattage hallal, c’est la demande de financement public des mosquées, accordé copieusement à Paris, la finance islamique etc...
    Donc, accepter le fait que les écoles prennent en compte des considérations religieuses pour les élèves, c’est introduire un cheval de Troie, c’est le doigt dans l’engrenage.
    Un autre cheval de Troie, dont les conséquences furent particulièrement pernicieuses, fut la mesure, apparemment inoffensive, qui consista à abroger dans les années 80 l’excellente loi qui obligeait à donner des prénoms français aux enfants français. Avant cette loi, les enfants nés de parents d’origine maghrébine avaient des prénoms français, ce qui était une excellente base pour l’’assimilation. Maintenant, même après trois générations de présence sur le territoire français, des prénoms étrangers sont donnés par la plupart des musulmans à leurs enfants pourtant français et nés en France, ce qui est une autre façon d’imposer un apartheid entre les enfants .


    • tikhomir 25 novembre 2011 17:30

      "Maintenant, même après trois générations de présence sur le territoire français, des prénoms étrangers sont donnés par la plupart des musulmans à leurs enfants pourtant français et nés en France, ce qui est une autre façon d’imposer un apartheid entre les enfants ."

      Autant je suis d’accord avec ça, autant je trouve dur de leur jeter la pierre alors que même de plus en plus de parents Français donnent à leurs enfants des prénoms qui ne sont pas Français...


    • baska 25 novembre 2011 17:39

      Bof, que du bla bla made in doryphore et un coup de pub pour des sites sales !

      Défense de la laïcité dites-vous ! Expliquez-nous pourquoi les vrais laïques ont déserté les rangs de votre officine anti-laique dirigée, rappelons-le, par le protégé de la loge judéo-maçonnique b’nai b’rith cassen ?
       Il suffit de lire ce qu’a écrit Henri Pena Ruiz, le spécialiste de la laïcité, professeur et essayiste français, sur la dérive intégriste de cette officine anti-laïque : " A moins que sous prétexte de laïcité on ne nourrisse un autre politique. La défense d’israel par riposte laïque au moment où il bombardait les populations civiles de Gaza ne me semble pas précisément relever de l’esprit laïque.
      En fait, riposte laïque ne combat pas seulement l’islamisme, mais aussi surtout l’Islam, et dissimule très mal sa volonté de hiérarchiser les religions, mais aussi les différentes cultures. Elle reprend en fait à son compte la thèse du ’choc des civilisations’, de si triste mémoire. Je crains donc qu’avec elle la défense invoquée de la laïcité ne devienne la couverture d’un autre combat, qui n’est pas du tout le mien." Rien à ajouter ! 

    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 17:40

      @ Docdory

      1. J’ai suivi votre lien, ce qui m’a obligée à faire défiler plus de 700 commentaires, et quelques-uns que j’avais écrits et qui disent quasiment mot pour mot ce que je dis ce jour et sous ce fil, à ceci près que pas mal d’entre eux répondent plutôt à des accusations de racisme et à des défenses du fondamentalisme. Donc plutôt que vous représenter CD ici présente ou CF en « anciennes alliées passées à ’l’ennemi’ par le fil de l’épée du ’politiquement correct’ », vous devriez plutôt relire les arguments que vous envoyez parce qu’ils vous jouent des tours. Seul changement : à l’époque, j’avais encore quelque estime pour M. Hilout.
      Donc à propos de girouette, je vous encourage à plus de sérieux dans vos récriminations. Et je passerai sur l’insulte, parce que je n’ai pas besoin de ça.
      2. Les « Assises », vaste fumisterie qu’il ne fallait pas interdire, mais laisser se dérouler dans l’indifférence la plus complète, avec leurs homologues en creux de Forzzane dehors.
      3. Mais pourquoi on me ramène toujours à Caroline Fourest, dont je ne partage pas l’orientation politique, militante et sexuelle ?
      4. Accuser C. Fourest de s’être trouvée au même endroit et au même moment que les salafistes limousins, c’est vraiment pas fair play. Ou alors, accusez les catholiques et les militants de RL qui ont manifesté avec Forzanne devant le Théâtre de la Ville d’être de mèche avec eux dans le Grand Complot islamiste qui menace la France éternelle.
      5. Arrêtez avec votre « juste action ». Déjà en 2007 je me prononçais pour deux menus, relisez votre fil. Et déjà je n’avais qu’une envie, aller me balader et balancer l’humour de Cécile Martin, prémonitoire hélas.
      6. Sans compter que j’ai horreur des moriceries qui consistent à fouiller en archives et à accuser les contradicteurs de je ne sais quelle post-trahison ou pré-critique.
      7. Je ne vous critique pas « vertement », je vous mets en garde car vous glissez sans en avoir conscience sur une pente qui n’est pas la vôtre, si mes souvenirs sont bons. Donc j’y reviendrai dans quelques instants.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 19:03

      Que mon (mes) moinsseu(r)(se)(s) se lèvent et parlent, ou se taisent à jamais ! smiley


    • docdory docdory 25 novembre 2011 19:04

      @ Cosmic dancer

      1°) Bon, nous n’allons pas déclencher une guerre nucléaire, ce serait contre-productif, et je suis bien trop pacifiste pour ça !

      Je retire donc le qualificatif de girouette dont je vous ai abusivement gratifié, de votre côté vous retirez le « l’hystérie pure » qui vous paraît me caractériser, et la comparaison abusive avec Morice, ce qui est évidemment l’injure suprême !

      2°) Que reprochez-vous précisément à Pascal Hilout, et qu’est-ce qui fait que l’estime que vous aviez à juste titre pour lui a disparu ?

      3°) A ma connaissance, aucun membre de RL n’a manifesté auprès de « forsanne alizza » devant le théâtre de la ville.

      4°) La comparaison avec Caroline Fourest , en ce qui vous concerne, n’est peut-être pas pertinente dans tous les domaines, mais néanmoins, il y a quelques années, votre analyse en ce qui concerne le problème de l’islam se rapprochait, si l’on lisait vos commentaires, très nettement de celle qu’avait CF dans son livre « la tentation de l’obscurantisme » et que j’approuvais . Il faut quand même avouer que la position de Caroline Fourest est, depuis l’affaire Truchelut, devenue complètement illisible, voire incohérente, et la vôtre a perdu beaucoup de sa clarté .

      5°) Vous dites que je glisse sur une pente qui n’est pas la mienne, mais vous, n’êtes-vous pas en train de glisser sur une pente qui n’est pas la vôtre ?


    • docdory docdory 25 novembre 2011 19:09

      Au fait, qui est Cécile Martin ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 19:17

      OK Doc. Arrêtez avec votre « cheval de Troie », je vous prie, les événements sociologiques et historiques n’adviennent pas exactement commandés par de sombres officines manipulant les foules et dont le pouvoir sans limite sculpte la prochaine immuable réalité...
      Ou alors admettez que tous les conspirateurs ont raison, tout autant que vous, et je doute que votre esprit rationnel s’en accommode.

      La demande de repas sans porc se distingue de la demande de repas halal au sens où dans le premier cas elle peut s’inscrire plus largement dans une demande de repas sans protéines animales (moi-même, je n’aime pas le porc sauf en salaisons), quelles qu’en soient les raisons, tandis que la demande de repas halal correspond effectivement à une demande d’ordre religieux qui à priori n’a strictement rien à faire à l’école publique, mixte et laïque, nous sommes d’accord.
      A ceci près que la demande de repas sans porc ne constitue pas à mes yeux un effroyable entrisme des barbus à la maternelle, pas plus d’ailleurs que la demande de repas halal (qu’à mon humble avis il faut refuser tout de go et sans négocier) qui correspond à une bigotisation des jeunes musulmans que leurs aînés considèrent avec autant de sidération que d’effroi, bien souvent, repli identitaire observable d’une manière générale dans notre pays et dans le monde.
      Donc sur la tentative de « faire entrer la charia par petits morceaux », je pense que c’est un peu plus complexe que ça et que le « avec des morceaux de vraie charia dedans », ça n’est ni tout à fait vrai, ni tout à fait faux, mais je ne vais pas avoir le temps de développer ici parce que vous produisez une avalanche passant des repas sans porc à la finance islamique.

      Sur l’attitude supposée des personnels de cantine et des enfants au sujet d’un apartheid que vous attribuez au fait d’avoir le choix entre deux repas, j’avoue que la pirouette est assez réussie puisque vous transformez la possibilité d’un choix en ségrégation. Bravo.
      D’ailleurs vous resservez l’argument au sujet des prénoms, et moi qui suis née avant 1980 je suis allée à l’école avec mes copines Latifa, Kadhija et Aïcha sans que ça pose le moindre problème. De quelle noble et excellente loi interdisant les prénoms arabes parlez-vous donc ?
      Puis je vais en parler avec ma parentèle parce qu’aux dernières nouvelles mon frère porte un prénom teuton !


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 novembre 2011 19:28

      Doc, je n’aurai pas plus de temps présentement, mais voici pour cette chère Cécile Martin :

      NOTE DE SERVICE - De : Cécile MARTIN - Direction des Ressources Humaines A : Tous les salariés Date : 01 / 12 > Sujet : Fête de Noël Chers Tous, Je suis heureuse de vous informer que la Fête de Noël de la Compagnie aura lieu le 23 Décembre, à partir de midi, dans les salons privés de notre Grill House. Il y aura un bar payant avec tout un choix de boissons ! Nous aurons aussi un petit groupe musical amateur qui chantera des cantiques, alors n’hésitez pas à chanter avec lui. Et ne soyez pas surpris de voir arriver notre PDG déguisé en Père Noël !! Le sapin sera illuminé à partir de 13H00. Les échanges de cadeaux entre les membres du personnel pourront se faire à partir de ce moment-là. Cependant, pour ne gêner personne financièrement, aucun présent ne devra dépasser une valeur de 10 Euros. Joyeux Noël à vous tous et à vos familles. Cordialement, Cécile

       NOTE DE SERVICE - De : Cécile MARTIN - Direction des Ressources Humaines A : Tous les salariés Date : 02 / 12 Sujet : Fête de Fin d’Année Chers tous La note d’hier n’avait bien sûr pas pour but d’exclure nos employés de confession juive. Nous savons que Hannoukah est une fête importante qui coïncide souvent avec Noël, même si cela n’est pas le cas cette année. La même optique s’applique à tous ceux de nos employés qui ne sont ni chrétiens ni juifs. Pour calmer les esprits et ne vexer personne, toutes nos Fêtes de Noël s’appelleront désormais Fêtes de Fin d’Année. Nous n’aurons par conséquent ni sapin ni cantiques, mais d’autres musiques pour votre plus grand plaisir. Tous contents, maintenant ? Cordialement, Cécile

       NOTE DE SERVICE - De : Cécile MARTIN - Direction des Ressources Humaines A : Tous les salariés Date : 03 / 12 Sujet : Fête de Fin d’Année Je m’adresse à la personne membre des Alcooliques Anonymes qui souhaitait qu’il y ait une table pour les non-buveurs et qui n’a pas donné son nom. Je suis heureuse de pouvoir répondre favorablement à sa demande, mais si je mets sur la table une pancarte « Réservé aux Alcooliques Anonymes », vous n’aurez plus du tout d’anonymat !! Comment puis-je résoudre le problème ? Une idée, quelqu’un ? De plus, sachez qu’on laisse tomber les échanges de cadeaux : aucune remise de présents ne sera autorisée, suite aux préavis de grève déposé par la CGT et FO qui estiment que 10 Euros pour un cadeau c’est trop cher, et suite à la pétition signée par tous les cadres qui estiment que 10 Euros pour un cadeau c’est minable et mesquin. On va y arriver, Cécile.

       NOTE DE SERVICE - De : Cécile MARTIN - Direction des Ressources Humaines A : Tous les salariés Date : 04 / 12 Sujet : Fin d’Année Quelle diversité de cultures dans notre Compagnie !! Je ne savais pas qu’exceptionnellement cette année le Saint Mois du Ramadan commençait le 20 décembre, avec son interdiction formelle de consommer toute boisson ou nourriture de toute la journée. Nous pouvons bien sûr comprendre qu’une réception festive à cette époque de l’année ne cadre pas avec les croyances et les pratiques de nos amis salariés musulmans. Devant la Fatwah prononcée à son encontre par l’Imam de notre ville à leur demande, notre PDG propose que les repas destinés à nos salariés musulmans soient congelés jusqu’à la fin du Ramadan ou gardés au chaud pour qu’ils puissent les emporter chez eux le soir. Notre PDG certifie en outre qu’ils ne contiendront pas de porc, même si l’entreprise dirigée par son frère s’appelle « Tout est bon dans le cochon ». Par ailleurs, je me suis arrangée pour que les femmes enceintes aient une table au plus proche des WC et les abonnés aux Weight Watchers le plus loin du buffet des desserts. Je confirme aussi que les gays et les lesbiennes pourront se regrouper et que chaque groupe aura sa table pour ne pas avoir à se mélanger. En revanche, non, aucun travestissement en Drag Queen ne sera toléré, avec ou sans play back de Dalida. Oui, les diabétiques auront des sièges surélevés et des fruits frais en dessert, sachant que les restaurant ne pourra confectionner de dessert sans sucre. Ai-je encore oublié quelque chose ? Cécile

      NOTE DE SERVICE - De : Cécile MARTIN - Martyr des Ressources Humaines A : A vous tous, salariés de MERDE !!!!! Date : 10 / 12 Sujet : SALOPERIE de Fin d’Année Les végétariens, maintenant !! Il ne manquait plus que ça !!!! J’en ai plus que marre, nous maintenons cette réception au Grill House, que cela vous plaise ou non. Vous n’aurez qu’à vous asseoir le plus loin possible du grill à viande pour brouter vos salades à la con et têter vos putains de tomates Bio. Vous avez pensé à la douleur des salades et des tomates quand on les coupe ? hein ?? Elles ont des sentiments et sont vivantes, elles aussi. Elles sont comme moi, elles HUUURLENT !! Maintenant le premier qui me demande du pinard sans alcool je le transforme en pompe à merde et je vous souhaite une fête archi pourrie, bande d’abrutis congénitaux !!!! Allez vous faire foutre, Cécile

       NOTE DE SERVICE - De : Danièle LECOURBE - Directrice intérimaire des Ressources Humaines A : A tous les employés Date : 14 / 12 Sujet : Cécile MARTIN et les Fêtes de Fin d’Année Je pense pouvoir parler au nom de tout le monde pour souhaiter un prompt rétablissement à Cécile MARTIN, à qui je continuerai de transmettre vos cartes. En attendant son retour, je la remplace et vous annonce que notre PDG a décidé d’annuler notre Fête de Fin d’Année et d’offrir à tous la journée du 23 Décembre sans perte de salaire.


    • Τυφῶν בעל Perkele Τυφῶν בעל Perkele 25 novembre 2011 21:30

      Je pense que tu devrais te sentir profondément insultée par une comparaison avec Caroline Fourest, parce que c’est quand même une grosse conne, cette nana.

      Sinon, moi, je dis , À bas la calotte, non aux turbans, et zut aux kippas (sauf quand elles sont surgelées)

      Décalottons.

      Typhon


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 26 novembre 2011 13:30

      Je constate, Docdory, que votre thèse selon laquelle je serais en train de virer limite « islamo-collabo » rencontre un certain succès, quoique vos plusseurs et mes moinsseurs ont peut-être de tout autres motifs, mais étant donné que ce sont de grands courageux qui s’en expliquent nous n’émettrons pas d’hypothèse pour l’instant, qu’en dites-vous ?

      Vous proposez de ne pas déclencher de conflit nucléaire entre nous et j’approuve cette modération (juste un ptit duel à la Kalach, alors ?).

      Vous évoquez « La tentation obscurantiste » lue il y a quelques années maintenant, à sa sortie ou quasi, en prétendant que si je fus d’accord avec son analyse, je ne le serais plus AU SIMPLE PRETEXTE QUE POUR MOI PROPOSER DEUX MENUS AU LIEU D’UN - QUAND C’EST POSSIBLE ET SOUHAITABLE - NE RELEVE PAS D’UN ENTRISME DE BARBUS INTEGRISTES !
      Etes-vous conscient du ridicule et de l’obscurantisme de ce propos ?

      Etes-vous conscient du fait que PRETENDRE QUE DEUX PLATS AU LIEU D’UN C’EST INSTAURER LA CHARIA A LA CANTINE EST DU PLUS HAUT COMIQUE (HUMOUR NOIR) ?

      Quant à M. Hilout, puisque vous me posez la question, je juge qu’il a perdu la tête avec toute l’équipe de RL. D’ailleurs, preuve en est que comme tous les paranoïaques ils se croient dorénavant (et le sont relativement) seuls au monde puisqu’après avoir dézingué tout ce qui bouge à gauche, ils commencent à dézinguer tout ce qui bouge à droite républicaine, reprochent à Marine Le Pen de ne pas être assez islamophobe, et jusqu’aux Juifs qui ne veulent pas d’eux au salon du Bn’ai Brith. Après les musulmans, ça finira par les Juifs, et après avoir vomi sur absolument toute la classe politique française, ce sera sur tous les Français. Et ils tourneront en rond en groupe, sous l’oeil des infirmiers. Ca les regarde.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 26 novembre 2011 13:34

      Et quant à la présence de membres de RL au côté de Force-Anes, il me semblait que Catherine Segurane (sans jeu de mot vaseux sur son pseudo) s’y trouvait. Pas le même jour ? Qu’est-ce que ça change ? Caroline Fourest aurait pu aussi se trouver au même endroit à exprimer un même désaccord mais pour d’autres raisons si vos « Assises » s’étaient tenues sur plus d’une journée. D’où l’inanité de ce reproche qui lui est fait.


    • Loatse Loatse 26 novembre 2011 14:05

      Cécile martin...........martyr des ressources humaines...... smiley smiley smiley


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 26 novembre 2011 14:06

      Oui...
      Paix à son âme smiley

       smiley


  • jacques lemiere 25 novembre 2011 16:59

    ben on oublie surtout que il n’y pas vraiment de raison d’appliquer la laicité à la cantine....qui n’est pas à proprement parler une obligation...la cantine a un caractère économique et social.

    Disons que on pourrait aussi rapporter le cas des enfants allergiques, plus il y a d’exigences alimentaires moins la cantine devient « intéressante » pour la collectivité ...
    à la fin des fins le maire dira , vous me cassez les c..on va mettre un lieu avec des micro ondes et vous commanderez des plats préparés au choix...

    C’est aussi une question électorale et d’utilisation des minorité, si 50% des électeurs veulent que leurs enfants mangent halal..ça se fera...





  • Henri François 25 novembre 2011 17:29

    Tout ce tintouin, verbiage inutile, pour un article de « ...moins de quatre lignes... » dans une page régionale de Ouest France ?
    Décidément l’Islam lorsqu’ici il apparait, même furtivement par des chemins tortueux, fait beaucoup vendre. Itou le judaïsme.
    « Dieu » Merci, je suis athée et...tolérant.


  • frédéric lyon 25 novembre 2011 17:56

    L’idéologie et la pratique de l’Islam sont incompatibles avec nos principes démocratiques (et pas seulement avec le principe de la laïcité).


    Mais ceci ne peut surprendre que ceux qui n’ont pas lu le Coran, où qui n’ont jamais mis les pieds dans un pays musulman !

    Ce télescopage ne cesse de poser des problèmes. On s’en aperçoit aujourd’hui, alors qu’on aurait pu s’en apercevoir avant.

    Et maintenant que fait-on ?

    Commençons par avouer la vérité à tous nos amis musulmans qui tiennent à leur principes comme nous tenons aux nôtres : la vie dans un pays démocratique et laïc comme la France implique l’abandon de pans entiers du message contenu dans ce fameux Coran qui pour nous n’est qu’un ramassis de préceptes ridicules et condamnables devant tous les tribunaux de la République.

    On en finirait pas de citer tous les préceptes contenus dans le Coran qui sont contraires à notre Constitution ou à notre Code Civil.

    C’est ainsi, et notre brave mère de famille de Pommeret n’a plus qu’à retirer son enfant de la cantine et de lui préparer son sandwich tous les matins, car il est absolument impossible que la cantine d’une école publique établisse ses menus en tenant compte de tabous alimentaires d’essence religieuse, car ceci est contraire à nos lois. 

  • frédéric lyon 25 novembre 2011 18:04

    Nos amis musulmans sont assez croquignolets lorsqu’ils font semblant de découvrir qu’il y a des églises en France qui parfois font sonner leurs cloches, des cathédrales gothiques qui font sonner leurs orgues, des calvaires érigés à tous les carrefours en Bretagne, du poisson le vendredi dans les cantines, des sapins à Noël et des Dimanches fériés.


    C’est ainsi. 

    Cela ne leur convient pas ? 

    Non ?

     Alors, disons-leur clairement qu’ils ne se laissent pas d’autres alternatives que de rentrer chez eux !



    • Bilou32 Bibi32 26 novembre 2011 09:28

      Le vendredi jour du poisson est devenu une tradition, sans aucun lien avec la religion. On ad’ailleurs souvent rajouté le mardi comme autre jour du poisson, puisqu’il faudrait en manger deux fois par semaine... De plus, les poissonniers travaillent depuis des décennies pour remplir leurs étals pour le vendredi, en coordination avec les pêcheurs et les marchés.


  • PANDORERH 25 novembre 2011 18:14

    Nous savions qu’ils étaient déjà allés jusqu’à POITIERS ! et qu’en 1962 ceux qui repartaient vers leur pays.......enfin libre et victorieux !!! , s’étaient promis de revenir et de nous exterminer puisque nous sommes des « incroyants ». A l’évidence, les manoeuvres sont bien en cours et ils trouvent de plus en plus de soutien à leur « cause » parmi nos concitoyens notamment pour accepter et même saluer leurs agissements et leurs « revendications » fondées sur le respect par notre république de leurs exigences religieuses ( cf : cantines, piscines, mosquéees dans la rue si pas de locaux., vote des étrangers....etc) et nous cèdons !! et bon nombre de partis politiques cèdent.
    Suis-je raciste ? ou disons ethniste en constatant cela ?
    Tout cela fait le lit du Front National et cela m’attriste car j’ai une autre idée de la République laïque


  • hervus 25 novembre 2011 18:30


    Vous tous me sidérez avec votre science et votre haut niveau de reflexion...je me sens tout d’un coup tout couillon.....
    C’est le bourgeois gentilhomme à tous les étages...
    votre fatuité et votre orgueil à toutes et tous m’épouvante..

    ces chers réseaux sociaux où le premier imbécile venu peut donner un avis péremptoire sur tout
    à la différence de vous, je sais que je suis un imbécile et je ne cherche pas à me prouver le contraire avec les gens de mon engence

    un clin d’oeil quand même à cet internaute qui se plaint plus haut de la nourriture dans les hopitaux....Pauvre pomme, on va à l’hopital pour se faire soigner..pas pour suivre un régime gastronomique. sinon, cher ami, allez donc à l’hotel.. vous verrez, ils vous doneront de l’aspirine et une bonne cote de boeuf.. ce sera le paradis


  • hervus 25 novembre 2011 18:35

    Arrêtez de renier votre culture en permanence........Regardez l’histoire et voyez où celà a mené à chaque fois........


  • hervus 25 novembre 2011 18:39

    J’espère pour vous que vous allez à l’hosto pour autre chose que manger.......Sinon, essayez l’hotel en pension complète..ca vous ira mieux....et bénissez l’hopital qui vous soigne plutôt mieux qu’ailleurs...Si la restauration n’est pas à votre gout..appelez un traiteur qui se fera un plaisir de vous livrer..... Pauvre France.....


  • suumcuique suumcuique 25 novembre 2011 19:02

    "« Deux femmes journalistes ont été agressées sexuellement au Caire jeudi 25 novembre. Caroline Sinz, journaliste de la chaîne de télévision France 3, a été « violemment frappée et victime d’une agression sexuelle » place Tahrir où elle effectuait un reportage, rapporte Le Monde. Elle raconte l’incident dans un reportage diffusé dans le journal télévisé de la chaîne :

    « Des jeunes sans repères, ivres de leur nouveau pouvoir et qui n’ont plus aucune limite. Nous devenons soudain leur cible. Ils nous agressent car nous sommes journalistes, et surtout étrangers. Nous sommes jetés en pâture à une foule déchainée sur la place Tahrir.

    Avec mon caméraman nous avons alors été frappés puis séparés. Très peu de femmes, surtout étrangères, se trouvent sur cette place Tahrir. J’ai été empoignée par plusieurs hommes et j’ai subi une agression sexuelle, au milieu de tout le monde, en plein jour. »

    Une confusion et une violence dont on peut se rendre compte sur cette vidéo :

    La journaliste parle du traumatisme de l’épreuve qu’elle a subi dans une interview à Télérama :

    « Sur le moment, je n’ai pas voulu repartir, avoir l’air de céder. J’ai voulu que le reportage soit diffusé, j’ai raconté ce qui m’était arrivé. Comme si c’était quelqu’un d’autre. Mais ce matin, je me suis effondrée. J’ai mis mes lunettes, mon foulard (sic), j’étais dans le lobby de l’hôtel. Je devais aller faire des examens de santé. L’idée de ressortir, de me retrouver en contact physique avec eux, de retomber peut-être sur les mêmes... c’est trop de stress. » http://fr.news.yahoo.com/deux-journalistes-agress%C3%A9es-sexuellement-au-caire-094459849.html

    En attendant impatiemment les nouvelles de l’équipe de journaleuses que, n’en doutons pas, ce torchon de l’occupant qu’est l’Ouest-France a envoyé sur place. 

    Quedam negotia sibi per nos oraculo vocis injuncta


    • franchamont franchamont 26 novembre 2011 09:55

      suumcuique, ou comme les gens tombent facilement dans le panneau de la provocation raciste.

      On cherche à faire de vous des « citoyens » qui haïssent l’Islam. On cherche à vous démontrer que c’est mieux d’avoir au Caire un régime compradore militaire et pourri au service de la mafia militaro-industrielle de l’Ouest. Pour ce faire rien n’’est plus facile aux services secrets privatisés que d’entraîner et de lâcher des centaines de provocateurs au milieu d’une une foule en rébellion. C’est devenu monnaie courante à notre époque. La science de la guerre psychologique n’a jamais été aussi aboutie et des entreprises ont pignon sur rue pour offrir ce genre de service.

      Je suis persuadé que cette campagne de dénigrement par provocations sexuelles est savamment orchestrée. Cela ne peut s’expliquer autrement. Je ne suis pas musulman (pas plus chrétien d’ailleurs), mais je peux vous assurer, les musulmans ne sont pas des violeurs, le viol étant l’un des pires crimes selon le Coran.

  • nenecologue nenecologue 25 novembre 2011 19:17

    salut


    je n’ai pas lu toutes les réactions et je ne sais pas si ca a déjà été souligné mais quand meme etre musulman et venir s’installer au pays des producteurs de porc , il ne faut quand meme pas avoir toute sa tete

    ou alors c’est de la provoc’

  • Yohan Yohan 25 novembre 2011 19:46

    La laïcité est sur la sellette. Ne nous y trompons pas. Dès qu’un groupe constitué est composé de plus de 50% de musulmans, il tente automatiquement d’obtenir pour lui et pour les autres (non musulmans) une cantine halal. C’est d’ailleurs ce qui c’est passé sous l’ère Domenech avant que la fédé, sous la pression, exige qu’on en revienne à la cantine habituelle dans l’EDF. En gros, si vous cédez une once de terrain, c’est la laïcité qui recule.
    En revanche, proposer un choix dans les menus cantine avec différentes viandes me parait logique. En revanche, c’est niet pour les menus halal qui, comme on le sait, financent le culte musulman, ce qui n’est pas acceptable dans un état laïc. Que je sache, le menu poisson de la cantine du vendredi ne finance pas l’église catholique.


    • courageux_anonyme 25 novembre 2011 20:12

      50 % vous êtes gentil, dès qu’il y a 5 % de musulmans les problèmes communautaristes commencent. ça se vérifie partout dans le monde.


    • Png persona-nongrata 26 novembre 2011 09:13


      Ecoute bien fasciste , nous sommes 10 millions de musulmans en France et on compte bien s’organiser que ça te plaise ou non , ta laicité sionsite on s’en branle et on n’a pas la même definition des mots car moi j’ai gardé le sens premier des valeurs républicaines contrairement à toi qui ne fait que répéter le discours mainstream des médias sionisto-oligarchiques .

       Là va y avoir tout plein de sapins dans les écoles , les vacances scolaires sont calquées sur des fêtes religieuses et tu viens me parler de laicité ?

       Face à la désintégration totale de tes valeurs et de ton pays il ne te reste plus que le laicisme pour exister...Je te plains...


  • Serpico Serpico 25 novembre 2011 20:51

    Mais que vient faire la laïcité dans cette affaire ?

    Mieux : la laïcité ne commande-t-elle pas de respecter les croyances des autres ?

    C’est quoi cette manie de donner un sens personnel à des concepts en les détournant ? la laïcité signifierait-elle interdire à l’autre de respecter ses propres règles ?

    Et en quoi la laïcité serait-elle malmenée par un enfant qui ne mange pas de porc ?

    La haine est bien tournée, bien habillée avec du blabla soi disant laïc mais qu’on ne s’y trompe pas : c’est bien de la haine. Tout est prétexte à trouver des poux chez les musulmans.

    Un musulman ne peut manger de porc. Pourriez-vous envisager de vous accoupler avec votre fille ?

    C’est du même ordre.

    Alors arrêtez votre cinéma : déclarez votre haine clairement. Soyez honnêtes pour une fois.

    Il y en marre de votre hypocrisie de lombric et de vos démarches sinueuses.


    • Png persona-nongrata 26 novembre 2011 09:19


      Oui Serpico c’est bien ça...

      Leur pays est au bord de l’explosion et il viennent déverser leur haine sur un enfant qui ne mange pas de halouf...

      Je leur souhaite la guerre civile , la misére et la faim car c’est tout ce qu’ils méritent ... et on verra si le halal leur pose autant de probléme à ce moment là.


  • PANDORERH 25 novembre 2011 21:36

    On voit bien qu’il y a pas mal de « porteurs de valise » des islamistes parmi nos concitoyens. Pardonnez leur ....car ils ne se rendent pas compte du mal qu’ils font et des conséquences que cela pouurait avoir


  • moebius 25 novembre 2011 22:01

    Pouvait faire porc, poulet ou végétarien ou bidoche légume. Dans les avions c’est comme ça Ca ne pose pas de probléme particulier 


  • moebius 25 novembre 2011 22:07

     


  • moebius 25 novembre 2011 22:11

    quand on voit le prix du poisson, de l’agneau, du veau et méme du boeuf par rapport a celui du cochon on a comprit le probléme. Mais le poulet reste modique. Pourquoi pas poulet pour tout le monde et le vendredi du boudin de noel avec des sardines et des endives au miel ou des gencives de zébre


  • moebius 25 novembre 2011 22:19

    j’aime pas ce cochon de Lepen, mais c’est mon droit.....et c’est pas parce nous portons les valises de l’islamiste qu’on ne sait pas apprécier une bonne andouille


  • Alicia fFrance aliciabx 25 novembre 2011 22:27

    Je me souviens que lorsque des plats que nous n’aimions pas nous étaient proposés à la cantine, nous ne le mangions pas, nous savions que l’on mangerait mieux le lendemain et un plat qui nous satisferait plus.
    C’est aussi simple que cela, nous nous adaptions et ne disions rien, par respect pour l’institution.
    Un article qui rappelle un peu le fond de celui-ci :

    Femmes en niqab convoquées à Nantes : la justice dévalorisée
    Le maire de la commune a fait respecter la laïcité et faire un article avec photo afin de sensibiliser l’opinion pose effectivement interrogation.

  • Mylène 26 novembre 2011 02:40

    « cet apparent parti pris en faveur de cette mère qui rejette la laïcité », je ne vois pas le rapport, les enfants de confessions juives ne mangent pas de porc non plus mais tous le monde sait que c’est plus une tradition et directement en relation avec une question de l’hygiène alimentaire. Qu’est ce que çà peut faire ? J’étais au lycée pendant trois ans il y a une bonne trentaine d’années et à la cantine, il y avait bien une table pour les régimes spécieux, dont celle réservée à mes camarades de classes de conf juives ou musulmanes qui ne mangeaient pas de porc... Le fléau est apparu avec ces dernières années ou justement on s’éternise sur des idioties alors que des problèmes bien plus graves dans les écoles et lycées sont beaucoup plus graves. 


    • Png persona-nongrata 26 novembre 2011 09:22

      Diviser pour mieux régner oui...Ca commence à la cantine ....

      Sarko et ses sayanims ont bien bossé , les abrutis de goys se déchirent entre eux en attendant que le pouvoir oligarchique s’accapare le monde...

      Connards de goys !


  • Mylène 26 novembre 2011 02:43

    vous voyez moins le problème de la laicité lorsque nos chers dirigeants s’acoquinent avec les monarchies conservatrices et rétrogradent... c’est sur que le pauvre gamin n’a pas de puits de pétrole à forer pour trois francs six sous !!


  • Jean-paul 26 novembre 2011 09:24

    Le pate Henaff c’est breton et c’est pur porc.


Réagir