jeudi 12 octobre - par Julien Lecomte

Le gouvernement en marche avec Sanofi et son Dépakine ?

Alors que le gouvernement Français se radicalise et tend toujours un peu plus à se soumettre aux lobbys, voici que le la Justice, raisonnablement libre, essaie tant bien que mal de protéger (les familles victimes de) Sanofi.
L'Etat de droit, c'est fini. 

La Dépakine, c'est quoi​​ ?
Un médicament mis sur le marché depuis 1967 et utilisé sur des patients atteints d'épilepsie ou de troubles de la personnalité.
Aujourd'hui, l'entreprise Sanofi ayant commercialisé ce produit est mis à mal par des milliers de familles dénoncant des malformations congénitales.

Mais alors que tout semble aller dans le sens des victimes qui se font plus nombreuses chaque semaine, le gouvernement Macron ne semble pas prendre cette affaire au serieux.
Ruffin (France Insoumise) fait tomber le masque. Ce 11 Octobre dans une assemblée majoritairement En Marche et au dessus de tout, Ruffin affirme que qu'Edouard Phillipe (1er ministre sous Macron) a rendu visite "en secret" au PDG de Sanofi, Serge Weinberg. La rencontre n'ayant pas été répertoriée dans l'agenda su ministre ni même auprès de quelconque média.
Durant ce Discours, le député de la France Insoumise nous apprend aussi le lien très serré entre le gouvernement en place et Sanofi : Entre Serge Weinberg et Macron, c'est une vieille histoire d'amour (et de piston) ; Castaner porte parole de l'entreprise devant une presse à l'écoute.
Outre ces affirmations, Ruffin demande des explications quant au positionnement du gouvernement sur l'affaire Depakine et ses milliers de victimes, sur les suppression d'emplois inexpliquées..etc


Et là, c'est le vent.

C'est devant une ovation de l'assemblée que se présente au micro Edouard Philippe. Se faire applaudir avant même d'avoir pris la parole en dit long sur l'état de santé de ce soi-disant mouvement qui a sur enrôler ses députés dans une marche inquiétante. 
Durant 3 minutes, le clown fait son numéro : humiliation, humour douteux, discours flou.. le tout applaudi en grande pompe par les députés En Marche présent ce jour là. Aucune remise en question, pas de ligne directives prises sur l'affaire Dépakine. Le gouvernement, aidé de plusieurs médias bien silencieux essaie de noyer le poisson en remettant constamment "l'autre" en cause. Est-ce bien moral que de détourner le regard devant une affaire aussi grosse ? Il faut croire que oui. Le gouvernement Macron y arrive très bien, en tout cas. 
 

La Dépakine, c'est officieusement 14 000 victimes au bas mot.
La Dépakine, c'est environ 40% des enfants atteints par le biais de la mère ayant consommé le traitement. (déformation physique et neurologique)
 

Il est temps que le gouvernement prenne une réelle distance et laisse la Justice faire son travail en tout légitimité, sans faire de pression. 

 

sources : 

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/depakine-entre-2-000-et-4-000-cas-de-malformations-majeures_112326

http://www.francetvinfo.fr/sante/grossesse/depakine/video-vifs-echanges-entre-edouard-philippe-et-le-depute-francois-ruffin-sur-la-depakine-et-le-patron-de-sanofi_2414485.html

http://www.ladepeche.fr/article/2017/04/06/2551535-depakine-au-moins-14-000-victimes.html

https://eurekasante.vidal.fr/actualites/19193-valproate-de-sodium-et-risque-teratogene-analyses-et-recommandations-de-l-igas-reponses-de-l-ansm-et-de-la-dgs.html



10 réactions


  • njama njama 12 octobre 17:44

    Si vous voulez une autre malversation en cours du gouvernement c’est que le PROJET de LOI d’extension de l’obligation vaccinale à 11 valences de Mme Buzyn pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 a été inséré dans le Projet de financement de la sécurité sociale PLFSS 2018 ce qui est pour le moins assez pervers en raison du mode de fonctionnement de l’assemblée nationale.

    La question n’est pas du tout le financement lequel est subsidiaire à la validation des nouvelles obligations. De plus le financement était déjà prévu par le Code de la santé publique pour ces mêmes vaccins « recommandés ».

    Les députés vont se retrouver devant une logique de tout ou rien ! ou ils votent le PLFSS dans son ensemble, ou ils le rejettent dans son ensemble ! leur seule possibilité est d’arriver à faire valider quelques amendements, ou un « moratoire » comme le demande une poignée de députés :

    Sept parlementaires de tous bords réclament un moratoire sur la vaccination obligatoire http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/sept-parlementaires-de-tous-bords-reclament-un-moratoire-sur-la-vaccination


    • njama njama 12 octobre 17:45

      Le projet de loi relatif aux futures obligations vaccinales, telles qu’annoncées. La lecture est aisée ... la compréhension l’est moins !

      On peut au moins dire que les sanctions pénales type prison et amendes sont supprimées. En échange les 11 vaccinations seraient obligatoires pour toute entrée en collectivité pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2008 et exigibles à partir du 30 juin 2018 sauf bien entendu celles pour lesquelles il faut être plus âgé pour les recevoir (ROR par exemple).

      Notons aussi qu’il s’agit d’un article au sein d’une loi générale sur la Sécurité Sociale qui en comporte 57. Aussi, si les parlementaires peuvent inclure des amendements ils ne pourront voter qu’un seul texte, l’ensemble. S’ils pensent qu’il faut voter les autres dispositions, ils voteront aussi celle-là... A la commission des affaires sociales il y avait environ 15 députés pour tenter de s’initier aux problématiques de la vaccination ... beaucoup découvrent et devront voter ... sans vraiment savoir ce qu’ils font.

      http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2017/10/01/35726994.html


    • njama njama 12 octobre 17:51

      Ajoutons aussi que ce projet d’extension de l’obligation vaccinale à 11 valences ne figurait pas dans le programme d’Emmanuel Macron (qui sait la mesure aurait pu irrité des électeurs ? surtout que beaucoup de jeunes ont voté En Marche) ce qui en dit long sur le degré d’hypocrisie du gouvernement


  • Jeekes Jeekes 12 octobre 17:58

    ’’S’ils pensent qu’il faut voter les autres dispositions, ils voteront aussi celle-là...’’
     
    Un peu qu’ils la voteront. Et plutôt deux fois qu’une, comme un seul homme (pantin, larbin, marionnette...) et le p’tit doigt sur la couture du pantalon.
     
    Parce que chez ces gens-là on n’pense pas, Monsieur, on n’pense pas... on vote.
    On vote comme qu’il a dit le chef !
     
    Rappelez-vous qu’ils ont été élus pour ça (et pour se goinfrer dans la bonne gamelle aussi, bien entendu...).
     


    • Jeekes Jeekes 12 octobre 17:59

      @Jeekes
       
      Oupps, @njama, of course...


    • njama njama 12 octobre 18:08

      @Jeekes
      avec 148 députés réélus et 429 petits nouveaux dont un bon paquet En Marche, qui commencent à peine à découvrir les arcanes du fonctionnement de l’assemblée ... on devine ce que ça va donner.

      Espérons néanmoins que quelques trublions viendront déranger la grande messe vaccinale


  • chocolatine chocolatine 13 octobre 12:13

    bonjour @ tous
    les petits nouveaux de LREM sont crédules influençables,et le miroir qu’on leur a tendu, consistait à leur faire croire que jeunes ils interviendraient avec leurs idées,méme contre le discours du chef.les
    Laboratoires n’ont aps de soucis à se faire, les mesures vaccinales rejoignent ,les tours de passe passe vis à vis du lévothyrox.....................


  • FreeDemocracy FreeDemocracy 15 octobre 17:58
    bonjour à l’auteur,

    mon message sera synthétique comme votre article qui me laisse pantois par sa profonde fainéantise à développer autour du thème que vous abordez, bien dommage.

    le rôle d’un « journaliste citoyen » n’est pas de copier coller des liens internet,

    bonne soirée,


    FD

  • FreeDemocracy FreeDemocracy 16 octobre 00:03
    exemple : mais qui est serge Weinberg ?

    tâche ardue... même pas évoqué ici... après tout ? on s’en fout... ah si macron Weinberg une histoire de piston mais encore ?

    bref, 1er article déjà bien positionné et ça parle de « piston », c’est mignon quelque part...

    300 j’aime sur Facebook ça sent le roussis pour le cuisinier...

    j’arrête je rigole de mes conneries tout seul,

    FD

Réagir