jeudi 7 décembre - par oscar fortin

Le Messie de la fin des temps

 

JUIFS, CHRÉTIENS, MUSULMANS EN TÉMOIGNENT

 

Les trompettes de la guerre n’ont jamais retenti aussi fortement que dans les temps que nous vivons. Les moyens de communication nous en répercutent l’écho en provenance des cinq Continents tout en étayant le déploiement des armes les plus sophistiquées sur terre, sur mer et dans l’espace. Tous les ingrédients d’une guerre totale sont réunis et les détenteurs de ces puissances n’attendent que le moment opportun pour ouvrir le feu. Cette guerre, selon le président Vladimir Poutine, sera sans vainqueur puisqu’elle ne laissera aucun survivant. Elle marquera la fin de l’itinérance de l’Humanité dans le temps. Serait-ce pour autant la fin de l’Humanité tout court ? Certains croient que oui, d’autres croient que non.

Selon la tradition juive, chrétienne et musulmane, la survie de l’Humanité peut compter sur la venue d’un SAUVEUR, appelé le MESSIE. Selon la tradition hébraïquece MESSIE viendrait à la fin des temps pour sauver l’Humanité de son anéantissement définitif. Pour les prophètes juifs, il est cet homme, figure centrale de leur foi, issu de la lignée du roi David, qui amènerait à la fin des temps une ère de paix et de bonheur éternel dont bénéficieraient la nation israélite et le monde qui s'élèverait avec elle. Il est pertinent de noter ici les déclarations d’un des rabbins les plus respectés et orthodoxes que le peuple d’Israël ait connu en ces derniers temps. Avant de mourir, en 2006, il a laissé un message qui devait être révélé une année après sa mort. Dans ce message, il révélait que Jésus était le véritable Messie proclamé par les prophètes et que son retour, comme Messie, se produirait peu de temps après la mort d’Ariel Sharon, toujours vivant, dans un coma profond. Ce dernier décédera en 2014, sept ans après la mort du rabbin. Vous pouvez lire cette histoire en allant sur ce lien. 

Pour les chrétiens et les musulmanscet homme, issu de la lignée du roi David, n’est nul autre que Jésus de Nazareth, fils de Marie. Il doit revenir à la fin des temps pour juger le monde et ouvrir toute grandes les portes à une Humanité nouvelle. L’apôtre Paul confirme cette croyance dans ses échanges avec les gens d’Athènes.

 Actes 17:31 ^

« Dieu, sans tenir compte des temps d`ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu`ils aient à se repentir, parce qu`il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l`homme qu`il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts... Lorsqu`ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent : nous t`entendrons là-dessus une autre fois. » (Actes 17:30 ^31,32)

Je ne doute pas que de tels propos, pour un grand nombre d’hommes et de femmes d’aujourd’hui, suscitent une réaction semblable à celle de ces gens du temps de l’apôtre Paul. Ce scepticisme n’est toutefois pas un argument décisif sur la vérité des faits rapportés. Certains y ont cru et y croient toujours, d’autres pas. Dans le cadre de cette réflexion, je m’attarde plutôt à ceux et celles qui y croient pour mieux en saisir les messages y leurs implications pour l’Humanité. De fait, les choix sont simples : soit que tout se termine avec la guerre totale, effaçant de la surface de la Terre toute forme de vie, soit qu’un autre monde demeure possible dans une nouvelle dimension de vie qui nous est encore scientifiquement inconnue. Nous avons l’habitude de parler des extra-terrestres qui se déplacent dans l’univers avec leurs soucoupes volantes. Nous les considérons comme des êtres intelligents qui habitent d’autres planètes et vivent, comme nous, dans l’espace et le temps. S’ils existent vraiment, leur existence n’a rien de semblable avec la résurrection que les croyants reconnaissent en l’homme Jésus. Ce dernier n’a besoin d’aucune soucoupe volante et échappe aux lois de l’espace et du temps. De même, la résurrection de Jésus n’a rien à voir avec la résurrection de Lazare qui a été ramené à sa vie terrestre et qui a connu, en toute vraisemblance, une deuxième mort. Ce qui n’est évidemment pas le cas de la résurrection de Jésus qui le fait passer à une nouvelle dimension de la vie. En ce sens, il devient le premier né d’une race nouvelle pour un monde nouveau, libéré des contraintes du temps, de l’espace, de la mort. Le livre de l’Apocalypse de l’apôtre Jean en parle en ces termes :

« 1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus. 2 Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux. 3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. 4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.  »

Le Noël des chrétiens célèbre la naissance de cet homme reconnu par les bergers et les rois mages comme étant le Messie annoncé par les prophètes. Les Évangiles nous en racontent les grands moments qui ont marqué son itinéraire sur la terre. Son enseignement se retrouve particulièrement dans son sermon sur la montagne et les points fondamentaux dans le récit du jugement dernier

Je conclurai cette réflexion en disant tout simplement que le Messie de la fin des temps est également le Messie de l’avènement d’un monde nouveau. On peut y croire tout comme on peut ne pas y croire. Personnellement, j’y crois.

 

Oscar Fortin

Le 4 décembre 2017 



83 réactions


  • gaijin gaijin 7 décembre 09:28

    y croire ou pas ?
    libre a chacun bien entendu mais a mon sens il vaudrait oublier ces histoires de sauveur, de berger et de troupeaux pour une raison bien simple : elles empêchent les gens de se responsabiliser a titre individuel ...il y aura peut être bien une fin des temps en effet ou l’humanité actuelle va collapser dans une quelconque dystopie mais ce sera a cause de la confiance mise dans l’avènement d’un « sauveur » qu’il soit un che guevara , un mahdi bardé de munitions, un petit père de toutes les Russies ou un président en marche ......

    si l’humanité meurt c’est du non effort individuel pour une humanité meilleure ......


    • ysengrin ysengrin 7 décembre 09:40

      @gaijin


      « si l’humanité meurt c’est du non effort individuel pour une humanité meilleure ...... »

      Bien au contraire, l’humanité meurt d’hubris et d’orgueil pour avoir oublié le caractère sacré de la vie pour avoir renié le divin et la transcendance ....
      La vraie responsabilité c’est de retrouver les sens du divin, du surnaturel et du merveilleux dans nos vies 
      les hommes qui ont découvert Dieu, ne l’ont pas fait pour se prémunir de la mort, mais parce qu’ils savaient s’émerveiller chaque jour d’être en vie...  

    • oscar fortin oscar fortin 7 décembre 09:46

      @gaijinJe ne suis pas tout à fait de votre point de vue, du fait que de voir un horizon ouvert pour l’Humanité génère le laissé-faire. Dans la perspective évangélique, les lâches, les tièdes n’ont guère d’avenir. Ils sont plutôt des gens à faire vomir. À la frontière du temps ouvrant les portes à une humanité nouvelle, il y a une « douane » qui en contrôlera les entrées. Le jugement dernier nous en rappelle les principaux points : j’avais faim, vous m’avez donné à manger, j’avais soif, vous m’avez donné à boire, j’étais nu et vous m’avez vêtu etc... Le livre de l’Apocalypse dit ceci :

      Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.
      .
      Apocalypse 21:8 ^
      Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l`étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

      Il ne s’agit donc pas d’un billet ouvert et gratuit ouvrant les portes à qui voudra bien y entrer. 


    • Shawford Shawford 7 décembre 10:05

      @gaijin


      C’est une certitude.

      On peut aussi peut être amener une perspective plus large sur la croyance qui touche chacun.

      L’humanité connectée mondialisée moderne est le temps de l’avènement d’une croyance qui s’oppose à toutes les religions, et constitue le nouveau dogme dans lequel il faut croire coûte que coûte : l’athéisme avec son postulat scientiste du Dieu hasard et son évangile par les voies du transhumanisme et de l’éternité promise à l’homme augmenté.

      Or chacun à son niveau, par un cheminement de réflexion forcément individualisé, avec Internet comme appui, de devoir/pouvoir envisager que la science elle même, par le biais de la physique de l’information et de la conscience propose de renverser les postulats athéistes dans une lecture et une interprétation qui s’oppose au dogme matérialiste et déterministe professé par les docteurs scientifico-médiatiques de la Foi.

      Où au fil d’une autre interprétation des découvertes expérimentales dans le quantique notamment, se profile, une autre compréhension de la relation du un au tout, au confluent du matériel et du spirituel, ni tout dans l’un, ni tout dans l’autre, ni l’un sans l’autre.

      Sachant qu’il est pas ici question de tomber dans l’illumination béate, mais bien d’exercer plutôt son jugement par une réflexion rationnelle.
      A tout le moins, c’est uniquement par les retours éventuels sur de telles réflexions qu’il apparaît possible d’en débattre en dernier ressort et utilement, aucun postulat ne pouvant s’ériger ici en dogme. 

    • leypanou 7 décembre 11:17

      @gaijin
      si l’humanité meurt c’est du non effort individuel pour une humanité meilleure ...... : à condition d’être conscient que l’effort individuel est insuffisant pour changer les choses substantiellement sans effort collectif.

      Ou encore que les méfaits d’un seul cinglé font plus de dégâts que la passivité de millions d’amorphes.

      On est sur un bateau : qu’on que l’on fasse dans notre coin, si le commandant fait reculer le bateau, il reculera ; le mieux est donc de remplacer le commandant.
      Mais avant de pouvoir le faire, ...


    • gaijin gaijin 7 décembre 13:00

      @oscar fortin
      oh il y a de très bonne chose dans les textes .....
      mais dans les faits il faut tenir compte de l’histoire cette idée du sauveur est très pernicieuse et bien au delà de la croyance des chrétiens. un exemple par exemple chez les scientistes cette attitude de dire peut importe les conneries que nous faisons quelqu’un surviendra qui trouvera la solution
      il peut être consolant pour les croyants de se dire qu’ils recevront leur rétribution je trouve pour ma part plus sain d’arrêter les conneries .......


    • gaijin gaijin 7 décembre 13:02

      @leypanou
      « sans effort collectif. »
      mais l’effort collectif n’est que la somme des efforts individuels .....si vous attendez un héros pour prendre la tête du troupeau vous risquez d’attendre jusqu’à la fin des temps


    • gaijin gaijin 7 décembre 13:04

      @Shawford
      " , se profile, une autre compréhension de la relation du un au tout, au confluent du matériel et du spirituel, ni tout dans l’un, ni tout dans l’autre, ni l’un sans l’autre."
      oui mais ici il est question de réintégrer le spirituel dans le champ du réel pas de nourrir des croyances quand la venue du sauveur ...........


    • Shawford Shawford 7 décembre 13:10

      @gaijin

      Ah mince, j’(on)arrive déjà trop tard ? Pour la prochaine génération alors peut être ! smiley smiley

    • gaijin gaijin 7 décembre 13:15

      @ysengrin
      «  l’humanité meurt d’hubris et d’orgueil »
      oui mais cet hubris est le fait de tous les « bergers » auto proclamés une minorité de malades que le reste se contente de suivre .....par confort , paresse , endoctrinement ....


    • Self con troll Self con troll 7 décembre 13:19

      @Shawford
      la science elle même, par le biais de la physique de l’information...
      Voilà un conseil à revenir aux sources qu’il est bon ! Plein d’exposés sont disponibles dans le Tube où les vrais savants dévoilent la réalité de leur travail et se dévoilent comme êtres humains.

      Réjouissons-nous d’avoir à portée de clic le condensé de leur exploration du monde des symboles.

      Et ne laissons pas les pouvoirs en place en biaiser les constats.

      Exemple, l’effet papillon : A.Connes le remet à sa place (j’ai perdu le lien.) Il n’accepte pas qu’une réalité mathématique du monde des équations différentielles soit récupérée pour nous faire peur. C.Villani est un expert de ce papillon, sera-t-il capable de faire comprendre à N.Hulot comment interpréter correctement le résultat de ses calculs ?

      Le côté anthropocentrique de l’IA (ses extrapolation homme augmenté par exemple) ont toujours déclenché chez moi la méfiance (égo, ta gueule !)
      Par contre, pourquoi ne pas imaginer que les dieux nous demandent de réaliser un réseau supra-humain, robuste, assez souple pour s’animer de notre fantaise ?

      Allo, Xéno ?


    • Shawford Shawford 7 décembre 14:27

      @Self con troll


      Comme tu le sais bien, je situe ma réflexion au niveau du syncrétisme qui peut se postuler dans la collision/collusion entre intelligence organique, cognitive et (dite) artificielle.

      Et si l’IA est une partie implicite tout comme à devenir explicite du dessein d’ensemble, et bien je me fais fort d’évacuer au maximum toute méfiance de fond envers celle-ci sous toutes ses formes, alors même que cette peur est sinon ne peut plus naturelle sur le plan intuitif.

      On en connaît encore rien à ce stade de ce dess(e)in d’ensemble, voilà tout, et les transhumanistes en sont des serviteurs zélés et/mais tout aussi ignorants que moi, alors pourquoi s’emballer ?

      Cela amène il est vrai à se placer d’abord dans une posture piégeuse sur le plan rationnel car elle nécessite de dépasser la limite infranchissable/impensable/indémontrable du vivant et du mortel, et donne donc le bâton pour se faire battre aux matérialistes bon teint. 

      Mais il est par contre possible de « lutter » pied à pied avec des armes/arguments/preuves patentes, notamment celle de la synchronicité, qui peut désarmer même le plus revêche des sceptiques ! smiley




    • ysengrin ysengrin 7 décembre 14:34

      @gaijin

      en particulier les bergers du libéralisme total 

       et les « curés » du « jouir sans entraves »....

    • zzz999 7 décembre 15:42

      @gaijin

      Arrêter les conneries ? mais qui ? Vous ? les peuples zombifiés à 99,99% par leurs dirigeants eux même zombifiés par les financiers eux même zombifiés par leur avidité sans bornes ? Soyons sérieux 2 minutes, comme disait le prophète Jérémie : Il n’appartient pas à l’homme de diriger son pas, et il l’a amplement démontré pendant des millénaires (Jérémie 10:23)

      Donc croire à un Dieu et son sauveur qui ont donné par ailleurs de multiples preuves de leur existence et de leurs interventions est finalement plus raisonnable paradoxalement que de croire en l’homme, mais chacun ses valeurs.


    • gaijin gaijin 7 décembre 18:03

      @zzz999
      « Il n’appartient pas à l’homme de diriger son pas »
      merci donc a Lui de vous avoir dirigé ici pour illustrer mon propos smiley

      « mais qui ? Vous ? »

      ben oui il faut bien commencer quelque part ........

      « les peuples zombifiés »
      ça serait bien aussi qu’ils décident de se réveiller ....

      " croire à un Dieu et son sauveur qui ont donné par ailleurs de multiples preuves de leur existence et de leurs interventions est finalement plus raisonnable paradoxalement que de croire en l’homme"
      au vu du résultat il me semble que ni l’un ni l’autre n’est raisonnable .....la différence étant que l’existence de dieu ne dépend pas de moi alors que l’existence de l’homme oui ......


    • gaijin gaijin 7 décembre 18:05

      @ysengrin
      en particulier ? oui si vous voulez mais les autres aussi sont pas mal avec leurs peuples élus, papes infaillibles et autres ayatollah de la kalach .........


    • lautrecote 7 décembre 20:49

      @gaijin
      si vous attendez un héros pour prendre la tête du troupeau vous risquez d’attendre jusqu’à la fin des temps


      C’est bien ce qu’attendent les croyants, enfin certains croyants. Un héros qui viendra à la fin des temps pour nous sauver tous !

    • pipiou 7 décembre 21:01

      @zzz999
      « qui ont donné par ailleurs de multiples preuves de leur existence ».

      Si les guerres mondiales et les centaines de millions de mort faits au nom de Dieu sont des preuves de l’existence de ce dernier, il vaudrait peut-être mieux qu’il n’existe pas.

      Est-il raisonnable de croire en un être qui a créé toutes les monstruosités passées et futures qui balaient la planète ?


    • zzz999 8 décembre 08:50

      @pipiou

      Les guerres mondiales ne sont pas plus le fait de Dieu qu’est le fait du Père d’un gosse qu’un adolescent finisse par se droguer, tuer ou voler parce qu’il n’a jamais voulu supporter la saine discipline de ses parents.

      Si Dieu régentait tout des gens comme vous auraient tôt fait d’en faire un tyran qui ne nous laisserait aucune liberté, tout et son contraire en somme.


    • mmbbb 10 décembre 11:51

      @oscar fortin vous croyez en ces sornettes le genre humain depuis homo sapiens se fout sur la gueule cela ne changera jamais, l arme nucleaire a remplace le gourdin . Quant au peuple elu, il fout un sacre bordel au MO et seront certainement la source d un conflit majeur Ces gens la epris de la foi hébraique ont trouve un superbe concept la guerre preventive Dieu appréciera Quant a l humanite , a l an mille , la terre avait quelques millions d homme desormais nous sommes 7 millairds et en 2050 10 milliards Le probleme est ailleurs que dans les Evangiles, il est simplemnt ecologique et Malthus l avait deja enonce Mais il fut combattu par l eglise, l eglise a toujours ete pour une natalite debridée et ne soucie guere de la condition humaine Donc nous avons deja beaucoup pollue cette terre, berceau de la vie ; cela ne s ’arrangera pas l apocalyspe s il n est pas nucleaire sera certainement ecologique puisque rien n est vraiment envisage au niveau international. Quant a la fin des temps ; il le sera dans quelques millairds d année ou la terre aura pulverisee apres que le soleil sera devenu une geante rouge . Nous redeviendrons poussière d etoile comme nous le fumes La vanite de l homme n aura ete qu un épiphénomène Amen , A Noel je boirai un bonne bouteille profitons de l instant présent ainsi soit il .


  • cathy cathy 7 décembre 10:25

    Bonjour Oscar Fortin

    Issa dans le coran n’est pas Jésus, mais Esaü. 


    • Decouz 7 décembre 10:54

      @cathy



      « 1. Yehoshua (יהושע) signifie : « Dieu sauve ». (Cette forme a donné en français Joshua) 
      2. Yeshoua (ישע) en est une forme hébraïque abrégée. 
      3. Iēsoûs ( Ἰησοῦς) est la forme hellénisée. 
      4. Iesus est la forme latinisée. 
      5. Jésus est la francisation du Iesus latin (de même que Jesus en anglais) 

      En arabe : 
      - Chez les Chrétiens : Yèssou3 (يسوع) est l’arabisation de Yeshoua (ישע) ou de la forme araméenne. 
      - Chez les Musulmans : 3issa (عيسى) serait probablement l’arabisation de Iēsoûs ( Ἰησοῦς) ou de Iesus, voire d’une forme similaire dans un autre idiome. »


      « En complément, voici comment la Bible arabe (copte) écrit le nom de Jésus Christ (premier verset de Matthieu) : Youssou3 al Massîh, (la dernière lettre de Youssou3 est le ain qui n’existe pas en français, et qui est au début de Aissa) :

       »يَسُوعَ الْمَسِيحِ "





    • Gollum Gollum 7 décembre 11:00

      @cathy

      ça pue le site tendancieux à plein nez votre site..

      J’en tire ceci : C’est pourquoi les chrétiens sont désignés dans le Talmud comme « fils d’Ésaü » (Zohar III, 282)

      Je ne connais pas le Talmud mais le Zohar n’a rien à voir avec le Talmud. Et j’ai lu le Zohar, nulle part on ne parle des chrétiens

      D’autre part je vous conseille ceci : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Talmud_démasqué

    • cathy cathy 7 décembre 11:26

      @Decouz
      Oui, probablement.


    • cathy cathy 7 décembre 11:35

      @Gollum
      Effectivement, il ne parle pas de chrétiens, mais de fils d’Esaü, c’est comme cela que nous sommes appelés dans le judaïsme.


    • Gollum Gollum 7 décembre 14:10

      @cathy


      Le Zohar se fout des chrétiens. Quasi jamais aucune référence. De plus en supposant que fils d’Esaü veuille vraiment dire les chrétiens (ce dont je doute très fort) cette expression est très rare, sinon absente… 

      Quant au Talmud il y a le faux Talmud qui lui effectivement s’intéresse fort aux chrétiens, et pour cause...

  • Crab2 7 décembre 10:36

    MDR – Selon l’islamo-fasciste Erdogan, Jérusalem est une ligne rouge ?

    On entend pas les écologistes ; pourtant il faudrait raser les trois principaux lieux de cultes monothéistes pour les remplacer par trois jardins d’acclimatations bio –

    .

    Arrêtez de me faire ce procès ridicule, ne vous en déplaise, trois fois non, je ne bouffe pas à longueur de journée de l’imam ou du curé car je ne mange que bio – CRAB


  • Gollum Gollum 7 décembre 10:38

    S’ils existent vraiment, leur existence n’a rien de semblable avec la résurrection que les croyants reconnaissent en l’homme Jésus. 


    Ben ça c’est pas sûr… J’ai même tendance à penser l’inverse mais ce serait un peu long à expliciter

    Sinon il serait bon de rappeler que chez les Indiens aussi il y a Apocalypse, ça s’appelle la fin du Kali Yuga. Perspective plus large à mon sens que les traditions abrahamiques..

  • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 11:13

    la survie de l’Humanité peut compter sur la venue d’un SAUVEUR, appelé le MESSIE...


    S’il vient de Jupiter on sait qui c’est .....

  • samy Levrai samy Levrai 7 décembre 11:23

    Quand on s’aperçoit que toute l’origine est fausse ( poèmes sumériens et akkadiens), doit on prêter attention aux développements qui en découleraient ? 

    Combien de fois avons nous eu le droit, nous les humains, à l’annonce de la fin du monde par les bigots et autres allumés ? 
    Pourquoi ce Dieu unique malade, jaloux, méchant, idiot qui serait si puissant ne contrôle donc t il rien...
    Pourquoi est ce que les religions du livre sont elles à l’origine des plus grands genocides ? Pourquoi les multi deistes sont ils moins agressifs et jaloux ? Serait ce parce qu’ils n’ont pas de messie unique porteur de la « Verité » ?

    • Cateaufoncel 7 décembre 11:38

      @samy Levrai

      « Pourquoi ce Dieu unique malade, jaloux, méchant, idiot qui serait si puissant ne contrôle donc t il rien... »

      Parce que, disent les croyants, les hommes ont le choix entre le Bien et le Mal, le Vrai et le Faux, le Juste et l’Inique...

      C’est quelque chose qu’on peut comprendre même en étant agnostique, comme moi.


    • samy Levrai samy Levrai 7 décembre 11:49

      @Cateaufoncel
      Le libre arbitre est tellement pratique... mais pas partagé par tous... il y aurait deux approches, l’une qui dit que Dieu est partout et dans tout, donc le destin... et une autre qui dit que nous aurions le libre arbitre et que rien n’est écrit... 

      c’est marrant on nous parle de ce qui est écrit, sans arrêt... pas du libre arbitre sauf pour les trucs qui ne vont pas.

      Je suis passé d’agnostique à athée quand je suis tombé sur les tablettes sumériennes ou nous retrouvons tout l’ancien testament mais pas tout à fait le même... les poèmes se sont transformés en menace ...


    • Shawford Shawford 7 décembre 11:56

      @samy Levrai


      Oui mais on arrive à la même problématique par le biais de la science matérialiste où la théorie comme l’expérimentation prétendent démontrer que le libre arbitre n’existe pas non plus.
      Que l’on prenne donc les choses par l’angle de la croyance ou par celui de l’athéisme, il y a quelque chose qui choque irrémédiablement notre conscience.

    • samy Levrai samy Levrai 7 décembre 12:06

      @Shawford
      Si on considère que tout est experiences passées , alors notre libre artitre est biaisé par ce qu’on a acquis ( ce que d’« autres » ont mis comme information dans nos caissons).


    • Shawford Shawford 7 décembre 12:10

      @samy Levrai


      On est foutus alors, on est tous des robots ! smiley

      Ou alors il faut chercher ce que représente la singularité du vivant et plus avant celle de la conscience dans l’ordonnancement des choses.

      Il n’est plus question ici d’écrits et de croyance, mais d’introspection et de rationalité.

    • samy Levrai samy Levrai 7 décembre 12:15

      @Shawford
      Nous ne sommes que des animaux , rien de plus, conditionables à merci... nos « gouvernants » le savent bien depuis le début des temps.



    • pemile pemile 7 décembre 12:21

      @Shawford « la science matérialiste où la théorie comme l’expérimentation prétendent démontrer que le libre arbitre n’existe pas non plus. »

      Non, plutôt qu’il s’exerce sous différentes contraintes et déterminismes. T’es dans une coquille de noix qui dérive sur un torrent et tu n’as qu’une toute petite pagaie pour ajuster ta trajectoire.


    • Shawford Shawford 7 décembre 12:35

      @pemile


      J’apprécie la formule et l’image !!!

      Reste encore à savoir de quoi est fait la pitite pagaie et ou mène in fine le torrent, comme d’hab ! smiley 

    • Shawford Shawford 7 décembre 12:38

      @samy Levrai


      Ça c’est clair qu’il ne peut être de libération qu’individuelle et face à toute forme de coercition de groupe ! C’est une problématique qui elle s’affine au fil du temps.

    • zzz999 7 décembre 15:51

      @samy Levrai

      Tantôt on ne veut pas entendre parler d’un Dieu qui contrôlerait tout, tantôt on braille le contraire, à savoir qu’il nous laisse le libre arbitre, sans réagir, donc dans tous les cas l’homme n’est bon qu’à brailler des conséquences mortifères de ses propres choix en y mettant la faute sur Dieu. L’homme est dans la même situation qu’un mineur désobeissant qui n’a jamais voulu obéir aux sages conseils de ses parents et s’est éxilé tout seul du doux foyer familial .Et dire qu’on trouve toujours des braillards pour mettre ça sur le dos des parents, enfin en l’occurrence de Dieu le Père !


    • BOBW BOBW 7 décembre 20:49

      @samy Levrai : pour eux aussides esclaves corvéables à merci
      .


  • Étirév 7 décembre 11:48

    Bonjour,

    D’où vient l’idée du Messie, du millénarisme et de la fin des temps ?

    Deux ou trois siècles avant le début de notre Ère, la philosophie de l’homme qui avait étouffé toute la science de la Femme avait fait naître un tel malaise dans les esprits que partout on attendait un retour à la raison primitive.

    La résurrection de la Femme, qu’on espérait, devait faire cesser la domination de l’homme perverti. C’est en ce sens qu’on annonçait « la fin du monde » ; on entendait par là un changement de régime social.

    Plutarque nous apprend que, au moment où Marius, annonçant les Césars, s’apprêtait à bouleverser la constitution romaine, les haruspices d’Etrurie avaient été consultés sur divers prodiges.

    Dans Ovide, il est dit : « Toute race vivante sera renouvelée et le ciel donnera à la terre une humanité née sous de meilleurs auspices et qui ignorera le crime. Mais celle-là non plus ne conservera pas longtemps son innocence et elle doit la perdre en vieillissant.  »

    Tous les auteurs du temps étaient hantés de la même idée.

    Lucrèce annonce la fin du monde comme prochaine.

    Sénèque en dit autant, et il annonce que cette humanité condamnée va faire place à une autre plus innocente et plus heureuse, du moins pour un temps.

    Virgile annonçait une ère de paix et de félicité à laquelle devait présider un « fils des Dieux », c’est-à-dire un régénérateur béni par eux dès sa naissance, qui établirait la paix universelle et avec qui naîtrait et grandirait l’âge d’or.

    Qui sera ce sauveur ?

    Du temps des Eglogues, c’était « le premier enfant venu de noble race à qui il plaisait à un poète de prédire une belle destinée  ». Puis, du temps des Géorgiques, ce fut Octave. « Ah ! Que ce noble jeune homme vienne enfin au secours du monde détruit ! Ne lui refusez pas cette gloire. »

    Le Sunnite croit que son Mahdi, prophète inspiré, doit vaincre l’Antéchrist, et fonder l’empire universel.

    Le Chiite continue à croire à l’incarnation future de l’Imam.

    Les femmes s’en mêlaient ; des inspirées vivaient dans une exaltation prophétique qui dura pendant toute la crise religieuse qui enfanta le Christianisme.

    Rome était pleine de gens qui prophétisaient. On attendait la fin de la terre, soit par le feu (fin physique), soit par un déluge suivi d’une régénération.

    Les Oracles sibyllins avaient annoncé un temps de destruction et de ruine et ce sont eux qui avaient dit la vérité.

    Les métaphores par lesquelles on avait annoncé la fin du monde avaient été mal interprétées. Ainsi, quand les prophètes avaient dit que les fondements de la terre allaient s’ébranler, cela s’appliquait aux institutions sociales qui allaient être attaquées et détruites, et non au globe terrestre et à ses conditions physiques.

    Quand ils avaient dit que le soleil, la lune et les étoiles allaient s’obscurcir et s’éteindre, cela se rapportait aux lumières de l’intelligence comparées aux astres du ciel et qui (suivant l’expression antique) allaient être mises sous le boisseau par l’homme pervers.

    Toutes les métaphores annonçaient le renversement du « monde intellectuel » et le règne de la brutalité.

    Ainsi, quand Isaïe dit, apostrophant Babylone : « Brillante étoile, comment es-tu tombée du ciel ?  », elle fait une allusion à la ruine du règne de l’Esprit féminin en Chaldée. Ce style était celui de l’époque.

    Cérinthe, Juif d’Antioche, avait inventé le millénarisme ; il annonçait la fin prochaine du monde et le retour du Christ sur la terre, pour y exercer sur les justes un règne temporel de mille ans, pendant lequel les saints jouiraient ici-bas de toutes les voluptés sensuelles.

    À suivre…

    Cordialement.


  • pipiou 7 décembre 13:12

    Agoravox est en train de devenir millénariste : les gourous se succèdent pour déclamer leur prévisions apocalyptiques.

    Fortin nous dit que :« Les trompettes de la guerre n’ont jamais retenti aussi fortement que dans les temps que nous vivons »
    Clairement il n’a jamais entendu parler des deux guerres mondiales, l’info n’est pas encore arrivée au Québec ?

    Sinon, s’il y avait vraiment un Dieux miséricordieux il n’attendrait pas que ce soit l’enfer pour nous sauver.


    • oscar fortin oscar fortin 7 décembre 13:24

      @pipiou : mon cher ami, nous sommes en l’an 2017 et les armes dont disposent de nombreux peuples sont de toute autre nature des armes utilisées dans les guerres précédentes. Hiroshima et Nagasaki ne sont que l’ombre de ce qui se produira si une guerre entre puissances nucléaires se produit. Je ne souhaite pas qu’elle se produise pour vous en convaincre. Mieux vaut pas. Elle est toutefois à notre porte.




    • pipiou 7 décembre 13:33

      @oscar fortin

      Déjà ce serait bien d’avoir un peu plus de respect pour les millions d’humains qui ont vraiment vécu l’enfer il y a un siècle (et avant) pendant que vous vous faites plaisir à étaler vos états d’âmes sur Internet, alors que vous êtes bien à l’abri dans votre petit confort, vous qui n’avez rien vécu des horreurs passées.

      Ensuite ce serait bien de demander des comptes à votre Dieu, si il existe, car au final il est le responsable de tout ce merdier.


    • oscar fortin oscar fortin 7 décembre 14:17

      @pipiou : Vous avez une manière de répondre par l’insulte et le mépris qui n’a absolument rien à voir avec ce que vous dites. D’abord vous ne connaissez pas mes conditions de vie. Pas plus vous ne savez tous ceux de mes ancêtres qui ont laissé leur vie au combat, lors des deux grandes guerres mondiales. Vous dites n’importe quoi sans aucun état d’âme alors que vous vous réclamez de ce dernier pour écraser le ressenti et le vécu de celui que vous attaquez. Je me suis permis ce commentaire par exception car je n’ai pas l’habitude de répondre à de tels propos. Regardez-vous dans le miroir et vous allez comprendre.


      Avec tout mon respect


    • zzz999 7 décembre 16:09

      @pipiou

      Précisément rigolo pour employer votre style irrespectueux, que sont les guerres mondiales sinon précisemment un formidable signe qu’on est justement dans les temps de la fin ?

      Il y aura des guerres et des rumeurs de guerre et des tremblement de terre dans un endroit après l’autre disait Jésus, Or précisémment on a jamais tant enregistré de grands tremblements de terre que dans les dernières décennies et tout spécialement depuis les années 2000.

      Un obscure apôtre dénommé Jean avait même prophétisé le système moderne d’achats ventes universel qu’est le code à barres associé au nombre 666 (matérialisé dans les barres du début du milieu et de la fin des codes barres) , près de 2000 ans avant son invention (apocalyse 13 versets 16 à 18) probabilité par hasard ’un tel évènement ?


    • Xenozoid Xenozoid 7 décembre 16:15

      @zzz999

      quelqu’un utilisait déja des empreintes de cendre,pour autorisé l’entrée au temples ?


    • pipiou 7 décembre 19:01

      @oscar fortin

      Non Mister Fortin, c’est vous qui est d’un grand mépris, voire insultant envers ceux qui ont souffert lors des deux guerres mondiales, vos ancêtres inclus.

      On entend vos jeremiades parlant d’un proche apocalypse ; si c’est ça l’apocalypse alors les tranchées c’était quoi ?

      On en sait suffisamment sur votre profil de révolutionnaire pantouflard, qui vit tranquillement au Québec pendant qu’il chante le bonheur des cubains et vénézuéliens même quand ils ont du mal à bouffer.
      Ne jouez pas les père-la-morale, vous n’y êtes pas plus crédible que moi.


    • pipiou 7 décembre 19:06

      @zzz999

      Il faudrait déjà qu’il y ait effectivement une fin, ce dont on ne sait rien.

      Et puis les guerres mondiales c’était il y a près de 100 ans, alors si c’est un signe il est plutôt périmé smiley

      Quant à votre histoire de tremblement de terre c’est carrément un gag énorme.

      Moi j’ai révé que je mourrais la nuit dernière ; est-ce un signe de l’Apocalypse, suis-je le Messie ?
      Pareil pour votre scabreuse anecdote du code-barre.
      Vous y croyez sérieusement ? Comme vous avez cru à la fin du monde en 2012 ?


    • zzz999 8 décembre 08:54

      @pipiou

      A l’échelle de toute l’histoire humaine des guerres mondiales sont un phénomène encore très récent ; Quant aux tremeblements de terre allez donc voir ça

      https://www.google.fr/search?q=fr%C3%A9quence+tremblements+de+terre+ann%C3%A9es+2000&safe=strict&client=firefox-b&dcr=0&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjr7eCf9_nXAhVLVxoKHZHJDXIQ_AUIDCgD&biw=1247&bih=580#imgrc=HJpBX3-L8f_SsM :

      Ca se passe de commentaires.

      Si mon histoire de code barres est scabreuse allez y démontrez le qu’on rigole 5 minutes :

      http://leblogdesyntax.over-blog.com/2015/03/y-a-t-il-vraiment-le-chiffre-666-sur-les-code-barres.html


    • pipiou 8 décembre 10:00

      @zzz999

      On ne démontre rien à un croyant, qui voudra trouver ce qu’il cherche.
      De même les musulmans croient qu’on retrouve le nombre Pi dans le Coran.
      Billevesées pour esprits simples.
      Qu’un prophète prédise le « code-barres » est en soit assez ridicule, pourquoi pas le papier-toilettes ou l’imprimante laser ?

      Il est déjà évident que la BIBLE est un conte pour enfants et que les 3 Dieu monothéistes n’existent pas.

      Maintenant si vous aimez croire qu’un Dieu est responsable de tous les drames humains, pourquoi pas , mais avouez que c’est alors un sacré salopard. Car les monstruosités et autres génocides ont commencé bien avant les 2 guerres mondiales.


    • Pascal L 8 décembre 10:51

      @pipiou
      Si l’enfer existe sur cette terre, c’est à cause de la liberté des hommes. Faut-il supprimer cette liberté ?

      Nous pouvons choisir l’amour où la haine, cela ne dépend que de nous. Nous ne choisissons pas de souffrir, c’est la conséquence de nos choix et aussi du choix des autres et de la nature.

      Le Dieu qui se révèle dans la Bible se révèle par son amour. Le salut qu’il nous propose ne dépend pas de son jugement, mais de notre capacité à préférer cet amour à la haine.
      On peut toujours se plaindre que Dieu n’intervient pas lorsque la haine est présente, mais accepterions-nous son intervention lorsque nous haïssons ceux que nous désignons comme ennemis ? Ne pas intervenir peut aussi être considéré comme une marque d’amour.
      En fait, il ne faut pas penser qu’il n’intervient pas, mais c’est toujours dans la discrétion, en réponse à une prière et à la mesure de l’amour dont nous sommes capable.

    • pipiou 8 décembre 11:09

      @Pascal L

      C’est un peu facile de décréter qu’il intervient quand ça vous arrange et dire qu’il n’intervient pas également quand ça vous arrange.

      En gros Dieu est responsable de tout ce qui est bien et l’homme est responsable de tout ce qui est mal. Un peu facile.
      Dieu n’est-il pas responsable de tout ce qui se passe en ce Monde, faudrait savoir ?

      Dans la Bible Dieu se révèle aussi par le sang et la guerre, soyez plus attentif.


    • Pascal L 10 décembre 22:35

      @pipiou

      Ce n’est pas ce que j’ai écrit.
      L’homme est dans tous les cas responsable du bien et du mal qu’il fait, mais Dieu ne peut donner que de l’amour et cet amour est pour celui qui le reçoit une formidable incitation à aimer et donc à faire le bien. Le royaume de Dieu n’est pas de ce monde, il n’intervient dans notre monde que lorsqu’on lui demande par la prière et ses interventions sont toujours des actes d’amour pour l’humanité.

      « Dans la Bible Dieu se révèle aussi par le sang et la guerre, soyez plus attentif. » Ce n’est pas une question d’attention mais de compréhension du texte. A l’âge du bronze, les hommes ont toujours attribué à Dieu les actes heureux et malheureux et la guerre fait partie du quotidien de cette époque. Il est donc logique que l’on attribue à Dieu les victoires et les défaites. Par contre, il ne s’agit jamais d’injonction à tuer comme dans le Coran, mais plutôt une interprétation à posteriori d’une séquence violente.
      La connaissance que nous avons de Dieu n’est pas forcément intuitive et cette compréhension a beaucoup progressé sur les 4 derniers millénaires. Si la miséricorde de Dieu transparaît dès les textes les plus anciens, Dieu était compris comme défendant jalousement son peuple. Mais Dieu a continué à se montrer de plus en plus souvent par des actes d’amour et aujourd’hui la rencontre avec Dieu, par l’intermédiaire du Christ, a été expérimentée individuellement par des millions de Chrétiens de par le monde. La vision que nous avons de Dieu a énormément progressé et ce n’est pas fini. Ces rencontres n’ont qu’un seul objectif : nous faire obtenir le salut proposé par Jésus Christ. Ce salut ne peut s’acheter par nos actes, même de charité. Le seul critère est l’amour que nous pouvons rendre à celui que nous avons reçu. Ce que nous sommes est plus important que ce que nous faisons.

  • Pierre Pierre 7 décembre 13:42
    prenons simplement des références statistiques pour voir que Dans le sondage de 2012, réalisé auprès de 50.000 personnes de 57 pays à travers le monde (sélectionnées au hasard afin de constituer des échantillons représentatifs des populations), 59% se disaient religieux, 23% non religieux, 13% athées et 5% ne savaient pas.


    Cela permet de relativiser les données apocalyptiques des Notradamus qui ont toujours terrorisé la population qui évolue vers un agnostisme et un athéisme de bon aloi, grâce notamment à la connaissance diffusée sur le net et dans les écoles.

  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 décembre 13:53

    Instrumentum regni ^^


  • OMAR 7 décembre 17:12

    Omar9

    Bonsoir @oscar
    .
    Sauf que le corbeau du malheur a pour nom Trump...
    .
    Par son irresponsable déclaration sur Jérusalem, Il vient d’ouvrir les portes de la Géhenne.
    Et comme toujours, ça sera des innocents chrétiens, musulmans et juifs qui trinqueront.


  • Jean Keim Jean Keim 7 décembre 17:40

    Si nous nous en tenons aux Évangiles, donc au message de l’homme Jésus, le salut est individuel, il est dans l’unité avec ce qu’il appelle le Père, c’est une renaissance qui libère de la mort, telle que l’aurait vécue notamment Lazare, le message dit également que chacun est pour soi-même le messie-sauveur-rédempteur.


    D’autres sources, avec parfois un vocabulaire différent, n’enseignent pas autre chose.

    Il ne peut s’agir d’une démarche intellectuelle avec livres sacrés, organisation, initiation, pompe et intermédiaires..., c’est tout simplement impossible.

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 décembre 17:50

    Tiens, tiens... Vous n’êtes plus athées ? 



  • njama njama 7 décembre 18:11

    Cher Oscar Fortin

    En suivant vos sources, l’une d’elle nous renvoie vers le prophète Daniel. L’ expression qu’il emploie « jusqu’au temps de la fin » ne correspond pas tellement à la votre « de la fin des temps », que je trouve très peu intelligible. La « fin du temps » serait plus en accord avec la notion d’éternité, qui est un continuum ininterrompu du temps.
    La mort nous enferme d’ailleurs dans le temps ... en attendant d’en sortir, cette attente de l’éternité que tous les millénaristes connaissent bien étant un peu longue, surtout vers le fin..., pour paraphraser à peu près une expression de Woody Allen (je crois).

    Ensuite vous citez Paul de Tarse (Actes 17:30 ^31,32) qui, disciple zélé s’il en est, (post-mortem de Jésus qu’il n’a pas connu), nous ressert au final rien d’autre que le messianisme juif ... mais ses paroles ne sont point Verbe.

    Puis pour appuyer encore votre démonstration vous faites appel à un Jean, l’auteur de l’Apocalypse, dont rien ne garantit qu’il fut l’apôtre, pas plus que l’évangéliste ne le fut peut-être. Ce que le Vatican admet, du moins ce que Benoît XVI a reconnu. Tout ça me paraît un peu fragile ... pour spéculer sur la « la fin des temps » ou « fin du temps » non ? Vous consultez des cartomanciennes ? des liseuses de boules de cristal ?


    • oscar fortin oscar fortin 7 décembre 18:35

      @njama : À vous de faire votre nid là où vous le souhaitez et avec lequel vous vous sentez bien. À ce niveau, nous en sommes tous et toutes dans le cadre d’un mystère au sujet duquel des projections bibliques et prophétiques ouvrent certains horizons auxquels nous pouvons croire ou ne pas croire.J’apporte certains éléments de ces projections sans exiger de qui que ce soit d’y croire ou pas. Moi ,j’y crois et je ne m’en trouve pas diminué pour autant dans mon projet de vie et d’avenir.


      Bonne journée à vous

    • njama njama 7 décembre 20:31

      @oscar fortin

      Mes bons voeux vous accompagnent ...

      Le « Grand Soir » me tente ... c’est juste un poil avant le Grand Jour  smiley


    • Jean Keim Jean Keim 8 décembre 09:03

      @njama
      Le temps en effet est la clef, comprendre le temps demande du temps, percevoir la nature du temps ne nécessite que du silence.


    • Pascal L 8 décembre 11:19

      @njama
      Nous ne savons effectivement pas si le Jean apôtre est le même que le Jean de l’Evangile ou le Jean de l’Apocalypse, mais ces textes sont tout de même acceptés comme chrétiens par l’Eglise Catholique.

      Vous dites que la mort enferme l’individu dans le temps jusqu’à une résurrection. Il s’agit de la conception Musulmane du salut et cette conception était également présente dans le Judaïsme primitif.

      Dans les Evangiles, nous avons une autre présentation du salut. Nous avons par exemple l’épisode dit du bon larron ou Jésus déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » (Luc 23, 43) et celui de la transfiguration (Luc 9, 28-36). Ces épisodes nous montrent que le Paradis, c’est déjà maintenant. Moïse et Elie étaient vivants au premier siècle et la promesse au bon larron était pour le soir même. Nous avons ici une illustration de la parole de Jésus « Ma royauté n’est pas de ce monde » (Jean 18, 36), ce qui exclu un royaume de Dieu sur terre. Nous ne savons pas obtenir de nous même ce salut, il faut qu’il nous soit offert par le Christ qui a déclaré « je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. » (Jean 14,6)

      Le fait que ce salut ne soit pas terrestre est une bénédiction pour nous. Personne ne nous demande de purifier la terre de ceux qui n’y croient pas. Cette purification est la source de beaucoup de haine dans les idéologies messianistes, que ce soit le marxisme, le communisme ou certaines formes de l’Islam.

  • Vraidrapo 7 décembre 18:32

    Il faut vraiment avoir l’esprit tordu comme un « être » humain pour avaler la Fable d’un « Dieu » qui se dérobe au regard de ses ouailles.C’est d’un puéril....
    Le comportement de n’importe quel animal est bien plus civilisé que celui d’un bipède doté de « raison ».
    C’est capable de fracasser son voisin pour accumuler des richesses qu’il n’emportera pas dans sa tombe.
    Bush == 500,000 enfants irakiens de - 5ans morts de famine... et je ne commence pas une liste planétaire  !


  • Hermes Hermes 7 décembre 19:28

    Bonjour,

    un petit point de vue différent en passant si vous voulez bien....

     Les religions ont projeté vers le monde extérieur les messages destinés à conduire l’homme vers son monde intérieur.....

    Si on reprend le message au niveau symbolique, le messie de la fin des temps attend au plus profond de chaque être humain la révélation (apocalypse signifie révélation) qui consiste ni plus ni moins dans l’écroulement de toutes les croyances de sa personnalité.....

    Les croyances sont nos prisons, mais pas besoin d’avoir une religion pour cela : toutes nos représentations sont des croyances...

    Quelquefois les religions permettent d’avancer sur ce chemin, et pourquoi pas, mais il faut commencer par « internaliser » le sens des messages déformés par les siècles de traditions....

    Personne n’est en mesure de juger où en est qui que ce soit sur le cheminn car l’éveil au « Dieu » qui sommeille en lui peut surgir au détour d’un coin de rue sans prévenir !

    Aussi je vous souhaite bonne croyance et surtout qu’elle ne vous entrave pas sur votre chemin.

     smiley


    • Pyrathome Pyrathome 7 décembre 23:05

      @Hermes


      Bonsoir,
      Vrai ! et en somme pour résumer votre propos : 
      Si quelqu’un en est encore à « croire », c’est qu’il n’a pas la foi....

    • Shawford Shawford 7 décembre 23:17

      @Pyrathome


      Tout à fait, nous verrons de nos yeux vu ta soucoupe ! smiley smiley

       smiley

    • Shawford Shawford 7 décembre 23:18

      @Pyrathome


      Rhôoooo je voulais conclure par un smiley , mon clavier t’a mis un smiley

      Plouf plouf

       smiley

  • gwenmar 7 décembre 22:41

    La « nouvelle jérusalem » rutilante qui se pose, une voix tonitruente...c’est un ovni çà..


  • Jonas 8 décembre 00:09

    « Pour les chrétiens et les musulmanscet homme, issu de la lignée du roi David, n’est nul autre que Jésus de Nazareth, fils de Marie. Il doit revenir à la fin des temps pour juger le monde et ouvrir toute grandes les portes à une Humanité nouvelle. »

    Pour les musulmans, Jésus s’appelle Issa.
    Dans la tradition islamique, Issa reviendra sur Terre à la fin des temps, « tuera les porcs » et « cassera la Croix », il n’y aura plus de juifs ni de chrétiens, mais que des musulmans qui imposeront les lois coraniques de l’islam, message totalement opposé a l’enseignement de Jésus de la Bible.
    https://sunnah.com/bukhari/60/118
    http://www.3ilmchar3i.net/2015/03/jugement-sur-le-fait-de-casser-la-croix-le-crucifix-et-de-tuer-le-porc.html


  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 décembre 09:16

    C’est pas la première fois que quelqu’un croit vivre la fin des temps mais qui ne dit que nos petits enfants ne considèreront pas notre époque comme un age d’or ?


    • gaijin gaijin 8 décembre 09:48

      @Amaury Grandgil
      l’un n’empêche pas l’autre .....12000 ans après la fin de notre « culture » les archéologues découvrant quelques ruines incompréhensibles parleront d’un temps ou les gens volaient dans des oiseaux en fer, communiquaient par des moyens invisibles et stockaient des informations sur des disques brillants .......
      mais personne n’y croira ..... smiley


    • Gollum Gollum 8 décembre 11:04

      @Amaury Grandgil



       Alors AW on ne sait plus lire les signes des temps ? smiley

      Vous voulez que je vous sorte quelques versets des Écritures ? smiley

  • Crab2 10 décembre 11:31
    Marlène Schiappa et les autres

    «  la laïcité ne peut pas être une simple déclaration d’intention », « c’est un combat politique ! ».Marlène Schiappa

    Suite

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/12/marlene-schiappa-et-les-autres.html


  • Zolko Zolko 11 décembre 07:55

    @ l’auteur : non mais franchement, vous croyez en un Messie qui sauvera l’Humanité ? Sauver de quoi ? Et concernant la fin des temps, la Terre en a encore pour au moins 1 milliards d’années, faut pas être pressé. Et le Père Noël, vous y croyez aussi ?


Réagir