mardi 14 mars - par chems eddine Chitour

Le mythe de la « Terre promise » : Les Palestiniens dans la tourmente depuis un siècle

« Après 70 ans d'excavations et de fouilles extensives sur la terre d'Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende ; nous n'avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n'avons pas conquis la terre. Il n'y a pas non plus de mention de l'empire de David et de Salomon. Ceux qui s'y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler. »

Professor Ze'ev Herzog teacher in the Department of Archeology and Ancient Near Eastern Studies at Tel-Aviv University. (Ha'aretz Magazine, Friday, October 29, 1999)

Cette déclaration courageuse est là pour décrire la réalité de la Terre promise par Dieu une première fois et qui le sera une seconde fois par Lord Balfour pour le plus grand malheur du peuple palestinien. Un autre mythe celui de l'exil en Perse. En fait l'empereur perse Cyrus II, laissera les Juifs retourner à Jérusalem. Les Juifs d'Ispahan, gardent encore une tradition orale qui les rattache à l'exil de Babylone.

Il est étonnant de constater qu'au moment où nous sommes saturés d'informations de toutes parts et à tout propos, il existe un silence quasi religieux concernant la Palestine et son peuple. C'est tout juste si de temps à autre on apprend qu'un terroriste a été abattu parce qu'il tentait avec un couteau d'agresser un soldat israélien sans expliquer les fondements de ce geste du désespoir. Il n'est que de se souvenir qu'aucune âme charitable ne s'est émue de l'assassinat du Palestinien agonisant au sol et achevé froidement par le soldat franco-israélien condamné à une peine avec sursis... Les déclarations dangereuses du président Trump et son intention de transférer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem marquera à coup sûr un tournant dangereux d'autant que l'ambassadeur nommé est connu pour sa proximité avec l'Etat d'Israël, il aurait même dit qu'il dirigerait l'ambassade des Etats-Unis à partir de son appartement de Jérusalem si le transfert était bloqué !!! Reste la galerie et la diversion ! A ce jeu, le Premier ministre israélien est un expert, il ouvre chaque fois un fichier nouveau pour faire oublier l'ancien.

La position ambiguë du Royaume-Uni

Il est pour le moins paradoxal de noter la position ambiguë de la diplomatie britannique sur la question palestinienne. Cette nation qui est à la base du malheur des Palestiniens par la sinistre déclaration de Balfour d'il y a un siècle déclare que l'alternative à la solution à deux États est un « système d'apartheid », dans une interview accordée le jeudi 9 mars, au quotidien The Jerusalem Post. Boris Johnson, a apporté son soutien à Israël tout en critiquant la colonisation dans les Territoires palestiniens. « Ce que nous disons c'est que vous devez opter pour une solution à deux États, sinon vous aurez un genre de système d'apartheid », a précisé Johnson. En visite à Ramallah, il a affirmé que « la politique du gouvernement britannique n'avait absolument pas changé et que son pays restait attaché à la solution à deux États. Lors de sa rencontre avec la partie israélienne, l'autorité britannique a mis l'accent sur le soutien indéfectible de son pays à Israël. » (1).

« Israël aime les guerres »

Il est à se demander pourquoi Israël défie la communauté internationale et est toujours en guerre. Pour Gédeon Levy Israël aime les guerres ; les rapports qui ont suivi ces guerres sont les mêmes. : « Il en a besoin. Il ne fait rien pour les empêcher et, parfois, il les provoque. Il n'y a pas d'autre façon de lire le rapport de la Cour des comptes de l'État sur la guerre de Gaza en 2014 et il n'y a pas de conclusion plus importante à en tirer. Tout le reste - les tunnels, le Conseil national de la sécurité, le cabinet et les services de renseignement -, ce sont des foutaises, rien de plus que des efforts pour nous distraire du principal. Le principal, c'est qu'Israël veut la guerre. Il a rejeté toutes les alternatives, sans même en discuter, sans leur manifester le moindre intérêt, afin de satisfaire sa volonté. Israël voulait également des guerres, dans le passé. Depuis la guerre de 1948, toutes ses guerres auraient pu être évitées. Elles étaient manifestement des guerres voulues, bien que la plupart n'aient eu aucune utilité et que certaines d'entre elles aient même causé des dégâts irréparables. Tout simplement, Israël les a déclenchées. Parfois, des guerres lui ont été imposées mais, même dans ce cas, elles auraient pu être évitées, comme celle de 1973. (...) On doute qu'il soit possible de dénicher une explication rationnelle du phénomène, mais le fait est que, chaque fois qu'Israël s'en va-t-en guerre, il reçoit le soutien large, automatique et aveugle de l'opinion publique et des médias.(...) Tout Israël aime la guerre. » (2)

« La chose est prouvée par le fait que les commissions d'enquête publient des rapports quasi identiques après chaque guerre (...) La prochaine guerre fera-t-elle aussi l'objet d'un rapport. Vous et moi et la prochaine guerre, et le prochain rapport. Il est raisonnable de présumer que la prochaine guerre va éclater à Gaza. Sa justification est déjà toute prête. (...) Quid de Gaza qui, dans trois ans d'ici, ne sera même plus habitable pour des humains ? (...) La Cour des comptes de l'État a constaté que le cabinet ne discutait pas d'alternatives à la guerre. (...) Tout enfant de Gaza sait qu'une telle alternative existe, que, si Gaza s'ouvre au monde, ce sera différent. Toutefois, pour cela, de courageux dirigeants israéliens sont nécessaires, mais il n'y en a pas.. Pourquoi ? Parce qu'Israël aime les guerres. » (2)

L'Iran, l'épouvantail de la diversion

Pour Israël l'Iran est toujours à la veille de disposer de sa bombe, comme l'a si souvent martelé le premier ministre Benyamin Netanyahu à la tribune de l'ONU où lors de l'une de ses interventions il brandit une photo avec une bombe ayant une mèche prête à l'emploi. Lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Moscou, le Premier ministre israélien a mis en garde contre la menace que représente l'Iran qui, selon lui, serait dans la continuité de la Perse dans sa volonté de « détruire le peuple juif ». Reçu au Kremlin, le Premier ministre israélien avait violemment critiqué l'Iran, allié de la Russie au Proche-Orient. « Il y a 2 500 ans, il y a eu une tentative en Perse de détruire le peuple juif. Cette tentative a échoué et c'est ce que nous célébrons à travers la fête de Pourim. « Voilà qu'aujourd'hui l'Iran, héritier de la Perse, poursuit cette tentative de détruire l'Etat juif. Ils le disent de la façon la plus claire, ils l'écrivent sur leurs missiles », a-t-il affirmé. « Oui, enfin, c'était au Ve siècle avant notre ère », a répondu, ironique, le président russe. « Aujourd'hui, nous vivons dans un monde différent » (3)

« « Alors parlons-en », a-t-il ajouté. Benjamin Netanyahu dénonce régulièrement le soutien militaire de l'Iran à Bachar el-Assad dans son conflit face à la rébellion syrienne. « La Russie et Israël sont partenaires dans la guerre contre le terrorisme islamique » (...) « Une des choses que nous combattons ensemble est le terrorisme islamique radical. (...) Naturellement, nous ne voulons pas que ce terrorisme soit remplacé par le terrorisme islamique radical chiite dirigé par l'Iran. » « Bien entendu, je voudrais dire aussi clairement que possible : Israël est aujourd'hui un Etat. Nous avons une armée et nous sommes capables de nous défendre. Mais la menace de l'islam chiite radical nous menace autant que la région et la paix dans le monde, et je sais que nous sommes partenaires dans le désir d'empêcher toute sorte de victoire par l'islam radical de toute sorte. » (3)

Pendant ce temps, le rouleau inexorable de l'occupation va jusqu'à s'attaquer aux attributs de la religion. Le Parlement israélien a adopté mercredi en vote préliminaire deux projets de lois, l'un visant à empêcher les appels à la prière des mosquées durant la nuit et l'autre à les interdire totalement, a annoncé la Knesset dans un communiqué.

Les méthodes d'Israël ne diffèrent en rien des méthodes coloniales européennes. Pour Aaron Tordjamn Israël est, par définition, une colonie européenne. Il bat en brèche la théorie divine du peuples élu et affirme que les Israéliens provenant de différentes diasporas n'ont aucun droit : « Les soutiens du sionisme soulignent sa différence par rapport aux autres mouvements de colonisation : absence d'un État métropole, invocation par les sionistes d'une promesse divine, ou encore des « droits historiques » du « peuple juif ». Cependant, la croyance religieuse de l'homme et une théorie sur ses origines ancestrales ne lui confèrent aucun droit. Tels sont les pieds d'argile sur lesquels se tient le géant théorique du sionisme, et avec lui, le système d'endoctrinement visant, en Israël, à formater chaque enfant, dès le plus jeune âge » (4) 

Ces présupposés erronés donnent aussi lieu à la vision symétrique des sionistes qui voient dans le conflit un affrontement entre « deux mouvements nationaux », deux occupants revendiquant un droit de propriété également légitime sur ladite terre. Mais c'est, évidemment, une fausse symétrie : les familles Gryn, Shertok, Bégin, Yezernitski et Milikowski, venues de Pologne et de Russie, tout comme la famille Osterman, devenue Avnery, issue d'Allemagne n'ont pas de droit sur le lointain morceau de terre, du seul fait de leur croyance religieuse, ou de la théorie invoquée de leurs origines ancestrales. » (4)

« L'existence d'une « métropole » n'est pas indispensable pour définir un colonialisme, qui est l'installation sur une terre, par la force. Au regard de cette réalité, non seulement le sionisme n'est pas spécifique, mais il présente des traits de ressemblance évidents avec d'autres colonisations européennes dans le monde, où les immigrants européens se sont heurtés au « problème démographique » des indigènes qui se sont trouvés sur leur route, alors que les colons aspiraient à se construire une société et un État, avec une culture et un régime européens, tout en effaçant l'existence de la population autochtone. Ainsi est né le mythe d'un « territoire vide ». De façon tout à fait caractéristique, ils attribuent à la barbarie des indigènes et à leur haine irrationnelle, l'opposition à l'invasion coloniale et au processus de dépossession. Le mouvement sioniste doit être perçu comme un produit du « Zeitgeist » (« esprit de l'époque ») dominant dans l'Europe du XIXe siècle où se sont épanouis le nationalisme ethnique et le colonialisme, animés d'une idéologie et de la foi en la supériorité de l'homme blanc. » (4)

Les options : deux Etats ou un Etat laïc de tous ses citoyens ?

Eternel dilemme qui ressemble là aussi à une diversion. Israêl agite le spectre d’un Etat Juif et de l’autre côté on parle de deux Etats sachant bien que l’Etat palestinien ne sera pas viable et comme le constate un négociateur palestinien ; « On négocie avec Israël le sort de la Palestine comparée à une pizza, pendant que l’on négocie Israël mange la pizza ». En clair il ne reste plus rien de la Palestine originelle qui n’ai pas été occupée, laissant hypocritement au x Palestiniens un bantoustan en peau de léopard sans aucune continuité

En son temps en 1938, le mahatma Gandhi avec sa lucidité coutumière avait donné son avis sur la façon pour les Juifs d'émigrer en Palestine. : « Le texte retranscrit ci-dessous, écrit en 1938 par le Mahatma Gandhi, nous indique qu'il était clairement opposée au projet sioniste qui devait conduire à effacer la Palestine historique de la carte. Et maintenant, un mot aux Juifs de Palestine. Je suis absolument persuadé qu'ils se fourvoient. La Palestine biblique ne correspond à aucun territoire géographique. Elle est dans leurs coeurs. Mais s'ils doivent absolument considérer la Palestine de la géographie comme leur foyer national, c'est un péché inexpiable d'y pénétrer à l'ombre du canon britannique. Un acte de nature religieuse ne saurait être posé avec l'assistance des baïonnettes et des bombes. Ils ne peuvent s'installer en Palestine qu'en respect de la bonne volonté des Arabes » . (5)

En affirmant que la solution à deux Etats n'était pas l'unique option de paix entre Israéliens et Palestiniens, Donald Trump a rompu avec un consensus diplomatique de longue date. C'est l'option jusqu'ici privilégiée dans toutes les tentatives de négociations. Elle consiste en la création d'un Etat palestinien en plus de l'Etat d'Israël. En 1993, les accords d'Oslo fixaient d'ailleurs les étapes devant aboutir à un Etat palestinien. Un tel Etat pourrait se faire sur la base des frontières antérieures à la guerre des Six-Jours de juin 1967 à l'issue de laquelle a commencé l'occupation israélienne de la Cisjordanie. Mais la question des frontières est un premier point d'achoppement, M. Nétanyahu ayant déjà dit, en 2011, qu'« Israël ne peut retourner aux frontières indéfendables de 1967 ». Pour Alain Dieckhoff, directeur du Centre de recherches internationales (Ceri) de Sciences Po, la solution à deux Etats est la seule qui fasse consensus au sein de la communauté internationale. « Le problème étant que plus le temps passe, plus cela rend difficile cette solution, Le grignotage du territoire palestinien par la colonisation israélienne rend tout cela de plus en plus compliqué. » En effet, la colonisation est considérée par la communauté internationale comme le principal obstacle à la paix entre Israéliens et Palestiniens. L'association israélienne La Paix maintenant estime à 385.900 le nombre d'Israéliens installés dans des colonies en Cisjordanie. A cela s'ajouteraient 200.000 colons israéliens dans Jérusalem-Est » (6).

La création d'un Etat palestinien créerait de facto un mouvement de ces populations, qui seraient probablement dans l'obligation de retourner en Israël. En décembre 2016, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné dans une résolution la colonisation israélienne des territoires occupés et de Jérusalem-Est, en demandant à l'Etat hébreu d'arrêter « immédiatement et complètement » de telles implantations. Aucune sanction n'est prévue dans la résolution 2334 en cas de non-respect du texte. Une solution parfois avancée dans la résolution du conflit est celle de la création d'un Etat binational unique dont les ressortissants des deux nationalités, israélienne et palestinienne, seraient tous citoyens. C'est une solution que revendique une partie de l'extrême droite israélienne, farouchement hostile à la création d'un Etat palestinien. Mais cette perspective soulève des interrogations sur la nature démocratique d'Israël, puisque la population de confession juive deviendrait minoritaire dans l'espace territorial ainsi constitué. » (6)

« On ne voit pas du tout à quoi pourrait ressembler un seul Etat. Dans les mots de Donald Trump, on voit d'ailleurs qu'il n'a pas l'air de savoir non plus ce qu'on met derrière : un Etat où Palestiniens et Israéliens auraient la même nationalité et les mêmes droits, ou un Etat avec des droits différents entre Arabes et Juifs ? Ce qui est sûr, c'est qu'il a ouvert une boîte de Pandore et que certains acteurs vont s'en servir. » Vingt-trois ans après les accords d'Oslo, qui fixaient les étapes vers un Etat palestinien, certains y croient encore. (... L'élection de Donald Trump ouvre un cycle imprévisible. Il dit vouloir obtenir « l'accord ultime » dans « la guerre qui n'en finit jamais ». Mais son entourage est proche de la droite israélienne. La plate-forme républicaine adoptée en juillet ne mentionne même pas la nécessité d'un Etat palestinien. Quant à Barack Obama, une statistique suffit. En 2010, le président américain avait consacré au conflit 1 083 mots dans son discours devant l'Assemblée générale des Nations unies. En 2016, seulement 31. Tentera-t-il un dernier coup politique sur ce dossier, avant l'entrée en fonctions de son successeur, fin janvier 2017 ? » (6)

David Ben Gourion le premier premier ministre d’Israël a déclaré un jour « Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal, nous avons pris leur pays. C'est vrai que Dieu nous l'a promis, mais en quoi cela les concerne ? Notre dieu n'est pas le leur. Il y a eu l'antisémitisme, les nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce de leur faute ? Ils ne voient qu'une seule chose : nous avons volé leur pays. Pourquoi devraient-ils l'accepter ? »,

 Il est vrai que les Arabes ne représentent plus rien en termes d'influence sur les affaires du Monde. Un peuple est en train de disparaître, les potentats arabes en mal de légitimité ne bougent pas, protestent du bout des lèvres. De plus, le silence assourdissant des grands de ce monde est lié à une faute originelle commise à l'endroit des Juifs, fait que ce sont les Palestiniens qui payent pour une faute qu'ils n'ont pas commise et qu'ils expient depuis un siècle. « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? »

 

1. http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i31806

johnson_palestine_l'apartheid_est_la_seule_ alternative_à_la_solution_à_deux_états

2. Gedeon Levy http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.774709 2 mars 2017

3. https://francais.rt.com/international/35075-netanyahou-menace-perse-histoire-ancienne-repond-poutine

4. http://www.ujfp.org/spip.php?article5453 Haaretz 27/2/ 2017, Traduit de l'hébreu par Michel Bilis.

5. http://arretsurinfo.ch/les-juifs-en-palestine-par-le-mahatma-gandhi-1938/

6. http://www.lemonde.fr/international/article/2016/11/25/la-fin-de-l-etat-palestinien_5037966_3210.html#VRJE9XudjHE4OTm7.99

 

Article de référence : http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur _chitour/262439-les-palestiniens-dans-la-tourmente-depuis-un-siecle.html

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique Alger



40 réactions


  • Clocel Clocel 14 mars 12:02

    Pauvres palestiniens, victimes d’une fable dystopique « historique »...

    Israël est la croix de l’occident, nous n’avons pas fini de la traîner...


  • Pour qui connaît pas, 2 vidéo géniales de Ron Chaya (de la SF !) :
     
     
    La victoire juive par les coqs :
     
    http://www.youtube.com/watch?v=xp-XfFbFzNc
     
    Germania :
     
    http://www.youtube.com/watch?v=PRdnCYrfd-A
     
    « Des étrangers se présenteront pour faire paître vos troupeaux (ouverture à tous les peuples), des immigrants seront vos laboureurs et vos vignerons. Mais vous, vous serez appelés prêtres de Yahvé, on vous nommera ministres de notre Dieu. Vous vous nourrirez des richesses des nations, vous leur succéderez dans leur gloire. » 
     (Isaïe 61,1-11)
     
    « Tu suceras le lait des nations, tu suceras les richesses des rois » (Isaïe 60,16).


    • jaja jaja 14 mars 17:30

      @marceau

      Le FPLP de G. Habache est bien loin d’avoir disparu et il se bat toujours contre la colonisation et se revendique toujours du progressisme... Le FPLP-CG lui est une organisation pro syrienne engagée contre les rebelles aux côtés d’Assad...

      Notez que les rapports entre le FPLP et Hamas n’est pas conflictuel et que ces deux partis dénoncent de concert la répression menée cette semaine par l’Autorité palestinienne contre les manifestants protestant contre la mort de l’un de leurs martyrs... Et exigent la fin de la collaboration de la police palestinienne avec les autorités sionistes...

      http://pflp.ps/english/


  • chems eddine Chitour 14 mars 16:38

    La méchanceté est la chose la mieux partagée surtout quand elle provient de personnes ignares qui ne connaissent rien aux civilisations. Tout les peuples se valent et ont une égale dignité. Quand les arriérés qui roulent sur deux neurones l’auront compris. La discussion sereine commencera


    • MagicBuster 14 mars 17:10

      @chems eddine Chitour

      On ne connait pas la civilisation cannibale et pour éviter tout doute on ne veut pas la connaître.
      De nos jours si les migrants étaient cannibales — les corrompus auraient légalisé le cannibalisme.

      mais ça c’était avant . .. .


    • QAmonBra QAmonBra 15 mars 11:03

      @catomaior

      Il parle de cannibalisme l’inculte qui se complait dans sa méchanceté, elle même fruit de sa grasse ignorance, sans savoir que, avant les wahhabites $aoudiens, excusez le pléonasme, les seuls actes de cannibalisme observés dans le monde arabo-musulman ont été « l’œuvre des croisés, notamment les francs, venus  »libérer le tombeau du Christ« , (on se demande de quoi ?) et apporter aux »hérétiques" l’amour de Dieu !

      La connerie humaine n’a décidément pas de frontières, mais c’est aussi par cela que tous les hommes sont frères. . .


    • simazou 15 mars 19:24

      @chems eddine Chitour

      Vous êtes un champion dans l’écriture pour ne rien dire, et il faut dire que vous avez des adeptes, et ils sont haineux !! Ce que j’aime chez vous !!! Eh bien rien du tout !!!!!!!!!!!!
      Maintenant entre nous, croyez vous à toutes les âneries que vous débitez ?
      D’autres part, même si le judaïsme est une invention ou un beau roman, comme vous semblez insinuer, on en a rien à foutre !!! Les juifs sont nés là et ils resteront là, et la Torah en atteste !!!!
      Le Judaïsme existe depuis près de 6000 ans, et il est toujours là plus fort que jamais ne vous en déplaise monsieur l’historien de n’importe quoi sans preuves !!!! 
      Nous avons acquit les lettres de noblesses sur toute l’histoire de l’humanité dont nous sommes les promoteurs et les instigateurs, et c’est une des bases de la haine viscérale plusieurs fois millénaires !!! 
      L’Islam existe depuis 14 siècles, et que voit-on ?? guerre sur guerre, morts sur morts et ruines sur ruines, 90% de ses adeptes sont analphabètes, arriérés et sous développés !!!!
      Et vous croyez, qu’il existe un Dieu assez fou pour envoyer l’ange Gabriel, pour charger Mahomet, un cruel, analphabète, pédophile, traître et malhonnête pour créer une nouvelle religion par ce que les autres religions sont obsolètes ?
      Personnellement je suis fier d’être JUIF et sioniste, et je remercie la providence de m’avoir accordée cette change. 
      Avant de terminer, je vous pose la question qui tue !!! où situez-vous l’Islam par rapport au judaïsme ? Et qu’a t-il apporté à l’humanité ?
      Am Israël Haï 

  • Massada Massada 14 mars 17:22

    Les « quoi » dans la tourmente ? les terroristes ?


    Arrestation d’un terroriste par une unité de Mistaravim
    Le nom Mistaravim est dérivé de l’arabe Musta’arabi, qui signifie « ceux qui vivent parmi les arabes »
    Ces hommes des services de sécurité israéliens infiltrés sont juifs, arabes israéliens fiers d’être israéliens, druzes ou bédouins. Ils parlent parfaitement l’arabe, et leur ressemblent physiquement.

    Dans cette arrestation, l’unité à trouvé dans la voiture un M16 et un tavor.


  • Christian Labrune Christian Labrune 15 mars 00:11

    à l’auteur,

    Vous vous êtes trompé de site, encore une fois. Sur oumma.com, dont vous devriez vous contenter, ces sortes de stupidités peuvent très bien passer quand on sait ce qu’est devenu en France l’antisémitisme musulman dans les banlieues. Il est même bien possible qu’on en redemande : rien ne saurait plaire davantage à la mouvance des Frères musulmans alliés du Hamas. Mais ici, ça ne passe pas, et ça passera de moins en moins.

    Dans un prochain article, je pense que vous nous expliquerez que la basilique de Saint-Denis est une ancienne mosquée, qu’on y a entassé de faux gisants de faux rois de France pour faire croire que des Français sont là depuis Clovis - qui n’a probablement jamais existé ! C’est que la France a toujours fait partie du Dar al-Islam, n’est-ce pas, tout comme une Jérusalem qui n’existait probablement pas non plus avant l’arrivée d’Omar et la construction des mosquées.

    Il serait donc temps de mettre fin à une « occupation » française qui n’a que trop duré dans certains de ces territoires qu’on dit « perdus » mais où il reste encore bien des « implantations » de ces sales faces de craie de sous-chiens qu’un porte-parole de l’Etat coranique, il n’y a pas si longtemps, proposait d’éliminer de toutes les manières possibles. Ces « sales Français », il faudra bien finir par les exterminer eux aussi, selon la méthode palestinienne. Allah akbar !

    Vous faites vraiment un sale boulot, mais qui se retournera vite contre les prétentions de vos pareils : pas mal de crétins en France n’ont pas encore bien clairement compris ce qu’est le totalitarisme islamique. S’ils disposent d’un cerveau, même assez faible, et s’ils sont confrontés régulièrement à de pareils articles, ils devraient pouvoir commencer à se poser les vraies questions.


    • sarcastelle sarcastelle 15 mars 09:06

      @Christian Labrune

      .
      Voulez-vous argumenter votre sérieux doute sur l’existence de Clovis ? 



    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 mars 09:42

      @Christian Labrune

      une vraie caricature ^^ smiley


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 mars 00:36

      @sarcastelle
      Clovis n’a pas plus existé que le second Temple de Jérusalem édifié par les Juifs à la fin du VIe siècle, au retour de leur captivité à Babylone. Il succédait au temple de Salomon détruit par Nabuchodonosor. Une vingtaine d’années avant notre ère, le second temple avait été considérablement étendu, entre les murailles de soutènement qu’on voit aujourd’hui, par Hérode Ier. Mais tout cela fut détruit par les légions de Titus en 70 après J.-C.

      Les Arabes arrivés dans la région au VIe siècle avec le Calife Omar, par amour et respect du judaïsme qui est la première religion monothéiste, édifièrent leurs mosquées là-dessus, pour écraser et anéantir autant que possible ce Mont du Temple qui restait un lieu sacré pour les Juifs.

      Récemment, sous la pression des pays arabes, l’UNESCO a publié une résolution négationniste : reconnaissant une « Esplanade des mosquées » et niant pour ainsi dire qu’elle eut pris la place de ce que les Juifs, à juste titre, continuent d’appeler Mont du temple.

      J’expliquais naguère sur ce site à un ignorant que s’il voulait comprendre quelque chose à toutes ces questions, il lui suffisait de lire le récit de Flavius Josèphe. Juif d’origine, devenu citoyen romain et écrivant en grec, il publie à la fin du Ier siècle « La guerre des Juifs » où il décrit avec beaucoup de précision la destruction du temple de Jérusalem. J’ajoutais que ce texte était l’un de ceux qui furent le plus souvent réédités et lus au XVIe siècle.

      Quelques jours plus tard, Netanyahou était à Moscou, très inquiet à juste titre des ambitions génocidaires des Iraniens. Il avait été très chaleureusement reçu par un Poutine qui lui fit cadeau, précisément, d’une édition du texte de Flavius Josèphe, datant du XVIe siècle. Manière de s’excuser, probablement, de devoir, pour des raisons stratégiques compliquées, pactiser momentanément avec des ennemis d’Israël très salement négationnistes et qui sont bien les derniers avatars du nazisme.

      Ces ennemis d’Israël sont aussi les ennemis d’une France dont ils souhaiteraient probablement que les actuels habitants déguerpissent pour leur laisser la place. C’était ce qu’exprimaient très explicitement quelques tweets de ce Mekalat, petit voyou misogyne, homophobe et carrément raciste, qui fut la coqueluche de tout ce qu’il peut y avoir de cons absolus en France dans le monde des media. Pour comprendre quelque chose à la gravité de cette sorte de vérole qui n’est pas le seul fait de cette petite frappe, il suffit de lire le dernier bouquin de Bensoussan : « Une France soumise ».

      S’il faut en croire d’autres « résolutions » bien prévisibles de l’UNESCO, il est très clair aussi que l’histoire de France qu’on nous a enseignée est un tissu de mensonges. Clovis n’a jamais existé, Louis XIV non plus. Et pas plus la république et les institutions démocratiques. Il y aura bien eu un grand philosophe des Lumières, contemporain de Louis XV (si Louis XV a jamais existé !) et mort en 1792, mais Il s’appelait Mohammed ben Abdelwahhab. Il nous a laisse le wahhabisme. C’est grâce à ce grand penseur progressiste qu’une moitié de l’humanité a enfin la liberté de circuler dans nos rues couverte d’un sac à patates. Allah akbar !


    • sarcastelle sarcastelle 16 mars 22:19

      @Christian Labrune

      .
      Eh bien attendez que l’UNESCO négationnise Louis XIV avant de vous affoler.



    • Christian Labrune Christian Labrune 19 mars 14:29

      Eh bien attendez que l’UNESCO négationnise Louis XIV avant de vous affoler.

      @sarcastelle

      Quand on est très malade, selon vous, il vaudrait donc mieux attendre d’être mort pour commencer à se soigner ?


  • Djam Djam 15 mars 09:41

    Ne pas tout mélanger et lire beaucoup d’ouvrages - sérieux de préférence - sur la question brûlante que l’auteur soulève à juste titre :
    1/ non, tous ne sont pas « arabes », mais une grosse partie des israëliens sont viennent de l’Est (polonais, russes, hongrois....)
    2/ le sujet « Palestine » n’est jamais traité parce qu’il suffit d’écouter les médias officielles radio et télé pour se rendre compte qu’ils sont tous POUR le sionisme (création et renforcement constant de la nation israëlienne)
    J’invite tous ceux qui veulent vraiment comprendre avec précision et documentation ce sujet central dan l’avenir du monde, à lire d’urgence le captivant livre de Youssef HINDI : « OCCIDENT et ISLAM » Sources et genèse messianiques du sionisme de l’Europe médiévale au choc des civilisations« (Editions SIGEST) Tome 1 - 16 €.
    Références documentaires, extraits de discours fameux, programmes politiques de personnages connus etc... ce livre est l’un des meilleurs sur la question et éclaire considérablement notre compréhension de ce grand sujet et des raisons qui font qu’actuellement ce peuple disparaît lentement, massacré dans l’indifférence quasi générale. On y apprend :
    - le projet, déjà bien avancé, du »Grand Israël« 
    - les objectifs géopolitiques de ce plan et ses conséquences
    - le messianisme originel du sionisme et du choc des civilisations conceptualisé des siècles avant Huttington
    - la création du wahhabisme, le rôle des saouds, la création de l’Arabie Saoudite et sa fonction véritable
    - le projet de réforme de l’islam, le rôle des réformistes islamique dont celui d’un certain Tarik Ramadan entre autres,
    - la destruction par réformisme du christianisme puis celui en cours de l’islam et les objectifs de cette destruction par l’infiltration lente et habilement orientée.

    Les pulvérisation des pays du Moyen Orient selon un découpage totalement en faveur du Grand Israël vous apparaîtra enfin avec une clarté éclatante. Vous saisirez enfin le sens véritable des nombreux discours actuels, des décisions de guerres, les véritables instigateurs des »révolutions de couleurs« et des »printemps arabes", le rôle de l’occident (français, anglais puis américain). Et surtout, pourquoi cette machine dévastatrice a acquit une telle puissance, du moins jusqu’à aujourd’hui.

    La meilleure arme qui puisse sauver les palestiniens, leur terre, et d’une façon globale qui pourrait permettre à nouveau de plancher sur une paix durable est l’enseignement de la vérité historique et la transmission au plus grand nombre.


    • simazou 16 mars 15:06

      @Djam
      Franchement, vous êtes un malade et il n’y a que la psychiatrie qui peut vous déconstipé !!!!! En attendant, retournez à votre table et continuez à manger votre couscous !!! 


       

  • Decouz 15 mars 10:22

    Non, il ne s’est pas trompé de site, je suppose que les lecteurs d’Agoravox sont assez grands pour faire la part des choses. Le problème palestinien ne concerne pas que les musulmans, les chrétiens de Palestine sont tout aussi hostiles à l’occupation, aux discriminations, et aux récentes tentatives de récupération de Netanyahou qui leur proposait des les intégrer à l’armée.
    Le Vatican a reconnu l’état de Palestine.
    Le chantage à l’antisémitisme est habituel : vous êtes contre l’occupation, vous êtes contre le sionisme, alors vous êtes antisémite.
    Jamais les juifs n’ont subi dans les pays musulmans, malgré leur situation de dhimmis (ou à cause de, le roi du Maroc se sentait le protecteur, peut-être un peu paternaliste de « ses » juifs) les persécutions qu’ils ont subi dans les pays européens. La création de l’état hébreu a suscité ou reveillé un antisémitisme latent. Si beaucoup de juifs de France (pas tous, et la majorité des Juifs n’ont aucun désir d’aller habiter en Palestine) peuvent se sentir solidaires de la politique israélienne, chaque Palestinien tué par une bombe, chaque enfant tué par un soldat, c’est aussi un « cousin » ou un « frère » qui est tué.
    Donc il ne suffit pas de faire l’amalgame « occupation de nos banlieues »+antisémitisme pour évacuer le problème et vouloir censurer l’expression sur ce point à cause du pays de l’auteur.


    • QAmonBra QAmonBra 15 mars 11:26

      @Decouz

      Condamner le colonialisme $ioniste, c’est la porte ouverte au procès du colonialisme et cela donne de l’urticaire à certains, (pourtant c’est du Macron et non du maquereau !) encore de nos jours en France, d’où la violence des réactions.

      Aie je dis réaction  !?. . .


  • chems eddine Chitour 15 mars 12:44

     
    Décidément vous êtes un peste ...brune vous vous trompez de site vous le planqué derrière le micro courageusement dont le fiel de l’invective vous aide à écumer votre trop plein de haine contre tout ceux qui pensent heureusement différemment de vous
    J’observe que vous déplacez toujours le débat ! Et vous n’avez toujours pas digéré que le colonialisme et le mythe de race supérieures sont les plaies de l’humanité à laquelle vous n’appartenez pas au vue de votre logorrhée
    Il s’agit du calvaire d’un peuple . Quand aux religions notamment l’Islam que vous agitez à tout bout de champ sachez que l’Algérie a été le berceau de toutes les religions révélées
     Nous avons connu les rites agraires, le judaïsme le christianisme avec l’un des pères de l’église avec Saint Augustin le bougnoule . ? Nous avons offert au christianisme 4 papes algériens . Qui dit mieux ?
    Je ne sais pour qui vous roulez ce qui est sûr c’est que vous n’avez aucune compétence réelle pour pouvoir juger en toute objectivité de faits , rien que des faits...

    Vous êtes de mon point de vue à plaindre et quand vous aurez écrit 500 articles sur Agoravox qui me fait l’honneur d’heberger mes réflexions, on verra qu’elle est votre réelle valeur ajoutée

    Je ne vous salue pas

    Pr. C.E. Chitour


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 mars 01:21

      @chems eddine Chitour
      Votre article, comme beaucoup d’autres que vous nous aurez servis, est puant de haine antisémite, et grossièrement négationniste comme les dernières résolutions de l’UNESCO. Et de surcroît RACISTE au dernier degré, ce que ne sont jamais mes interventions.

      J’exècre l’islam qu’on voit depuis trente ans en France, celui des Frères et des salafistes, parce que l’idéologie qu’il propage est aussi calamiteuse que celle des grands totalitarismes vaincus du siècle passé. Le totalitarisme tue en masse. La shoah sous le IIIe Reich et les dizaines de millions de morts du communisme, ça aurait dû singulièrement faire réfléchir, mais l’islam est en train de recommencer le même type d’aventure, et rêve d’une Saint-Barthélémy à l’échelle de la planète. C’est en cela que l’islam est exécrable et doit être combattu radicalement.

      Mais détester l’islam, ce n’est pas plus détester les musulmans que l’exécration du nazisme ou du communisme n’implique celle des Allemands actuels ou des Russes qui auront supporté plus ou moins longtemps ces systèmes pourris.

      Si vous exécrez les Juifs et les Français, les « feujs » et les « faces de craie », comme on dit dans nos banlieues, cessez donc de venir les insulter ici par provocation si vous ne tenez pas à recevoir la monnaie de votre pièce. Me traiter de « peste brune », par un jeu de mots ignoble sur le nom qui figure sur ma carte d’identité, ça vous ravale immédiatement au même rang qu’un autre sur ce site, musulman aussi, totalement inculte, et pareillement rongé par la haine antisémite, qui m’aura fait le même coup des dizaines de fois depuis trois ans. S’il y a quelque chose de très « brun », dans la France actuelle, c’est le totalitarisme islamique. Mais vous vous comportez, et vous ne vous en rendez même pas compte, comme le Mussolini des Turcs. Chez lui, la presse et les opposants sont en cabane, les journaux sont fermés, il n’y a plus d’opposition, on torture dans les prisons, mais c’est la chancelière Merkel et le gouvernement des Pays-Bas qui sont « nazis ».

      Bref, intellectuellement et humainement, vous être la grotesque caricature de l’antisémite contemporain que des milliers de pages des bouquins de Taguieff ont déjà très bien caractérisé. Vous devriez les lire. Quand on est un pauvre type inculte comme celui que j’évoquais plus haut (le spécialiste des jeux de mots sur mon patronyme), qu’on écrive des conneries, ça passe, c’est probablement irrémédiable, mais quand on est professeur et que de surcroît on prétend s’exprimer ès-qualités, on se déshonore à emboucher les trompettes de la plus basse et mensongère propagande.


  • QAmonBra QAmonBra 16 mars 09:15

    @ Labrune (par respect au prénom d’un ami d’enfance)

    Contrairement a ce que vous prétendez, ce sont vos propos qui puent la haine et la négation de l’Histoire et vous apportez vous même, comme un grand garçon, (Labrune ?) les moyens de vous le démontrer :

    (. . .) "J’exècre l’islam qu’on voit depuis trente ans en France, celui des Frères et des salafistes, parce que l’idéologie qu’il propage« (. . .)

    Amalgame douteux entre wahhabisme et Islam, permettant de déverser votre haine de cette religion et étant du même ordre que le judéophobe masquant sa phobie du Judaïsme, par le même amalgame entre cette croyance et le $ionisme.

    (. . . »Mais détester l’islam, ce n’est pas plus détester les musulmans que l’exécration du nazisme ou du communisme n’implique celle des Allemands actuels ou des Russes qui« (. . .)

    N’étant que le fruit de votre crasse ignorance, votre phobie est si aveuglante qu’elle vous masque l’édifiante bêtise de vos affirmations, imaginez chez autrui le même discours : Je déteste le christianisme, mais je n’ai rien contre les chrétiens, ou l’équivalent à l’égard du Judaïsme !

    Allo Labrune ça va la tête !?

     »Français" inculte ou troll $ioniste opérant de Palestine colonisée et occupée, chargé de planter la merde entre français de différentes confessions ?


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 mars 11:06


      @QAmonBra

      Je suis athée ; par conséquent, je pourrais dire sans la moindre difficulté que

      «  : Je déteste le christianisme, mais je n’ai rien contre les chrétiens, ou l’équivalent à l’égard du Judaïsme ! »

      Cela ne m’empêche nullement d’être vivement intéressé, par ailleurs, par la théologie de ces deux religions. Je ne vois vraiment pas quel grief je pourrais développer contre les catholiques ou les israélites : ils n’ont jamais prétendu qu’il fallût exterminer par tous les moyens possibles les « sales Français », selon un propos du porte-parole de l’Etat coranique. Or, l’EI, ce n’est pas une perversion de l’islam, c’est l’islam pris au sérieux et à la lettre.
      Les juifs, les chrétiens, ont dans la Bible bien des textes un peu violents, mais ils ne les prennent plus au sérieux : leur religion évolue lentement, mais elle évolue. L’islam a près de cinq siècles de retard sur le reste du monde. Il en est là où le christianisme en était en France en 1572, à la Saint-Barthélémy.

      Et je n’avais rien non plus contre les musulmans avant qu’ils commences à se prendre pour le centre du monde ? C’est donc vous qui êtes un parfait idiot.


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 mars 11:11

      ERRATUM
      Je corrige mon dernier paragraphe, dénaturé par de monstrueuses fautes de frappe :

      "Et je n’avais rien non plus contre les musulmans avant qu’ils commencent à se prendre pour le centre du monde. C’est donc vous qui êtes un parfait idiot."


    • QAmonBra QAmonBra 16 mars 12:49

      @ Labrune

      (. . .) « Je corrige mon dernier paragraphe, dénaturé par de monstrueuses fautes de frappe » (. . .)

      De monstrueux propos, je ne vous le fait pas dire, mais l’idiot sait faire la différence avec des « fautes de frappe ».

      Allez Labrune, à d’autres, épanchez votre phobie des musulmans, cela vous fera du bien, ne craignez rien au plan judiciaire en ce qui me concerne et, je crois, de la part de l’auteur pas davantage, de toute façon c’est très « fashion » ces derniers temps le haro sur l’Islam, (grâce aux wahhabites soutenus par qui déjà !?) Poutine l’Iran etc. etc.

      Pour ce qui est du centre du monde, il me semble que la place est déjà et encore prise. . .


  • Massada Massada 16 mars 09:50
    La Palestine est une vieille arnaque Arabo-soviétique, qui a inventé de toutes pièces une fausse nationalité pour les communautés arabes qui ont envahi et colonisé Israël. Ce gros mensonge a transformé les terroristes de gauche et les islamistes en libérateurs d’une nation imaginaire. Soudainement, les efforts du bloc musulman et du bloc soviétique pour détruire l’Etat juif se sont mutés en une entreprise meurtrière.
     
    Mais le mensonge de la Palestine se périme.
     
    Le groupe terroriste palestinien est considérablement affaibli. La « Palestine » reste une illusion qui va disparaitre et qui n’a pas beaucoup d’avenir.
     
    Sans le soutien américain important, l’Autorité palestinienne doit disparaître, et la farce se terminera.
     



    • sarcastelle sarcastelle 16 mars 22:26

      @Massada

      .
      les communautés arabes qui ont envahi et colonisé Israël
      .
      Ouais, pas mal. Cependant je préfère garder mon énergie pour m’occuper des théories de physique des auteurs agoravoxiens antinucléaires. Vos théories à vous sont nettement moins embêtantes, vu que des connaissances spécialisées ne sont pas vraiment nécessaires pour les juger. 

    • Massada Massada 17 mars 10:24

      @catomaior
       

      « la fameuse existence des chambres à gaz que plusieurs enquêteurs ont démontré scientifiquement leur inexistence. »
       
      Ne vous arrêtez pas en si bon chemin, développez, ça devient interessant

    • Christian Labrune Christian Labrune 18 mars 00:49

      @Massada

      Massada,

      J’avais vu hier soir cette sale faurissonnerie, et différé d’écrire à la modération pour obtenir sa suppression, laquelle sera immédiate. A la fin d’un article qui mériterait de figurer dans une anthologie de l’antisémitisme palestinomaniaque, c’est vraiment comme la cerise sur le gâteau du négationnisme, et pour ceux qui connaîtraient mal toutes ces questions, c’est encore plus démonstratif et probant que n’importe quel commentaire critique. Il faudra quand même que ça disparaisse.

      Ce qui est consternant, c’est que quatre obscurs connards, à l’heure qu’il est, aient pu approuver ça, mais quand on connaît l’état de la France actuelle, comment s’en étonner ? Fort heureusement, une certaine prise de conscience commence à poindre (mais pas en France). J’entendais tout à l’heure qu’un certain nombre d’énergumènes islamo-fascistes, à l’ONU avaient encore essayé de manipuler l’organisation pour imposer une espèce de condamnation radicale d’Israël, un état probablement aussi fasciste que les Pays-Bas ou l’Allemagne de Merkel en comparaison du grand modèle de démocratie libérale que constitue la Turquie d’Erdogan. Eh bien, le secrétariat de l’ONU a désavoué l’entreprise, y trouvant même des relents d’un antisémitisme qui rappelle le IIIe Reich.

      Pour tous les Français qui essaient encore de surnager au milieu des quelques débris flottants de leur ancienne culture, Israël reste un précieux îlot de civilisation, et même un phare. Am Israël Haï !


    • pemile pemile 18 mars 01:01

      @catomaior « la fameuse existence des chambres à gaz que plusieurs enquêteurs ont démontré scientifiquement leur inexistence. »

      4 votes avec 3 étoiles, la grande classe ! smiley


    • Massada Massada 18 mars 08:48

      @Christian Labrune
       

      Devant de tels propos, je suis partagé. Demander leur suppression ou non !
      Ils sont tellement excessifs qu’ils décrédibilisent complètement leur auteur, mais aussi l’auteur de l’article dont la prose est un appel à ce type d’énergumènes.
       
      J’encourage toujours leur auteur à aller jusqu’au bout de leurs pensées afin qu’Agoravox qui est responsable de ce qui est écrit sur son site prennent les mesures nécessaires et porte l’affaire en justice. S’ils vivent de la publicité ils ont une réputation à maintenir et ce type de propos n’est pas bon pour leur image.

       


    • Christian Labrune Christian Labrune 18 mars 17:17

      @Massada
      Eh bien, pour une fois, je vais laisser passer. L’essentiel est en effet que ces choses-là ne restent pas sans commentaire, mais on n’a pas toujours le temps de s’y coller, et ça inspire un tel dégoût que c’est quelquefois aussi pénible que d’avoir à déplacer des montagnes.

      J’ai toujours été hostile par principe à la loi Gayssot qui est en vigueur en France. Le rôle de la justice est de dire le droit, pas l’histoire, et les effets pervers de la chose ne sont plus à démontrer.

      Je me dis aussi quelquefois que faire disparaître ces choses-là sur un forum, c’est comme passer l’éponge et comme excuser la connerie commise par un irresponsable. Eh bien, il est peut-être préférable effectivement, du moins dans certains cas, que cela reste en place pour l’éternité dans la grande mémoire du système. Pour beaucoup, l’enfer ce sera déjà l’internet, et c’est très bien ainsi.
       

       


  • QAmonBra QAmonBra 17 mars 16:08

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Excellent rappel d’une réalité honteuse et insupportable pour les dirigeants occidentaux, d’où leur dénis de réalité permanent à l’égard des palestiniens et de la Palestine, car la colonisation de la Palestine au profit de populations exogènes, essentiellement européennes, est une entreprise occidentale.

    Mais il est un temps pour tout compte tenu que tout a un temps compté sous le soleil, y compris l’injustice, qu’elle que soit son origine.

    Avec la fin de l’illusion, voire l’arnaque des 2 états, nous approchons inéluctablement de ce terme, il est quasi certain à présent que ce sera un seul état pour tous, type sud-africain, et non pour les seuls $ionistes ou prétendus sémites.

    Comme la dislocation des nations arabes voisines qui aurait permis le refoulement des populations palestiniennes, voir même l’expansion territoriale d’israël, a été stoppée par ces maudits russes et leurs alliés iraniens, nous sommes donc plus proche que jamais de la fin du cauchemar qu’ils ont infligé depuis plus de 70 ans aux populations sémites de cette région.

    Le plus édifiant, le plus étrange aussi dans cette tragédie qui n’a que trop duré, c’est que ce sont les $ionistes eux mêmes qui sont les principaux artisans de cette situation, entre autres en empêchant par tous les moyens la création d’un état palestinien !

    Mais les anciens n’affirmaient ils pas que les dieux aveuglent ceux qu’ils veulent perdre ?

    Il semble donc que les 3 mousquetaires du monothéisme, a savoir Yahweh, Allah, Dieu & fils ont combiné quelque chose. . .


  • Christian Labrune Christian Labrune 19 mars 13:28

    A Toulouse, Il y a exactement quatre ans, Jonathan Sandler, professeur à l’école Ozar Hatorah et ses deux fils Gabriel, 3 ans, et Aryeh, six ans, tombaient sous les balles d’un immonde assassin qui tirait ensuite à bout portant une balle dans la tête de la jeune Myriam Monsonégo (huit ans). Le jeune Aaron Bijoaui, 15 ans, également visé, s’en sortira avec des blessures.

    Le mobile du crime était de « venger la mort des enfants palestiniens ». Ceux que les écoles de l’Autorité palestinienne encouragent encore dès l’enfance, par la propagande qui tient lieu d’instruction, à devenir des « martyrs », ceux que les Frères musulmans du Hamas, dans tous les conflits, poussent au premier rang des affrontements, ou sur les toits dans l’attente de bombardements, pour pouvoir disposer bientôt des photos sanglantes qui permettront d’alimenter la machine à décerveler les imbéciles qu’on appelle Pallywood. Les valeureux héros du Hamas, pendant ces opérations, attendent patiemment, planqués à dix pieds sous terre. En dehors des périodes de conflit, quand leurs jeunes enfants sont gravement malades (Haniyeh) ils n’hésitent pas à supplier les hôpitaux israéliens d’accepter de les prendre en charge, ce qu’ils font. Cela ne les empêche pas, entre temps, de commanditer les pires assassinats, de justifier les crimes les plus atroces en Israël, distribuant aussitôt des friandises dans les rues pour fêter l’événement.

    Il est question quelque part du soldat qui, enfreignant gravement le code éthique de Tsahal, a tué un terroriste déjà blessé et inanimé. Si une pareille chose s’était produite de l’autre côté, un Moshe Ya’alon palestinien aurait décoré le soldat, en aurait fait un héros, et on n’aurait peut-être même pas attendu sa mort pour donner son nom à bien des rues qui, à Ramallah, portent déjà les noms des pires assassins de femmes et d’enfants. Les choses ne se seront évidemment pas passées de cette manière-là en Israël, mais on peut toujours essayer de le faire croire.

    Comment un tel projet d’assassiner froidement des Juifs en France peut-il naître dans la tête fêlée d’un abruti qui aurait probablement été incapable de poser sur une carte muette d’Israël les noms des plus grandes villes, et d’y dessiner, même grossièrement, la « ligne vertes » de l’armistice de 49 ?

    La réponse à cette question, on l’a en lisant cet article et bon nombre d’interventions qui lui font suite et vont jusqu’à reproduire, largement approuvées par d’anonymes crapules, les thèses du négationnisme le plus abject.

    Ce vieux conflit ne s’explique pas par des simplifications à la hache qui l’obscurcissent et tournent à la plus sale propagande. Ceux qui s’autorisent à écrire les pires énormités sur ce site n’iront pas, probablement, tirer une balle dans la tête d’une enfant de huit ans, c’est trop risqué, mais si d’autres peuvent le faire à leur place et si on peut les y induire par des discours appropriés, leur haine antisémite y trouvera bien son compte.


    • Christian Labrune Christian Labrune 19 mars 22:51

      ERRATUM
      « A Toulouse, Il y a exactement quatre ans... »
      Je me suis trompé, n’ayant pas fait la soustraction qui donne cinq, et quatre ans, cela me paraissait déjà beaucoup. Pour moi, la triste manifestation du lendemain à Paris, c’était hier et ça le restera. Et combien d’autres manifs après d’autres horreurs, depuis ! Il serait temps que cela cesse.
      Un élu du PS, qui se revendique musulman, Amine al Kathmi, écoeuré par la politique d’autruche de son parti vient de faire paraître un bouquin : « Je ne me tairai plus », lequel semble faire écho à celui de Céline Pina publié au début de l’été dernier (« Silence coupable »). S’il lisait cette page, d’AgoraVox, il n’est guère difficile d’imaginer ce qu’il pourrait en penser.

      Dans une autre intervention, j’évoque la construction des mosquées sur le Mont du Temple « au VIe siècle ». Il manquait un caractère au chiffre romain. Le Dôme du Rocher a été achevé dans les dix dernières années du VIIe siècle, comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire bien des fois sur ce site.


  • BB Bel des chants 19 mars 23:26

    (Sinon quelqu’un connaît de le Defcom3 de l’Univers de Gennifer DEMEY, Miss Aquitaine 2015 ? smiley smiley smiley <3 )


  • BB Bel des chants 19 mars 23:32

    Très bien ma verdie First Lady conservera son « gros » derch en l’état.

    Pas même une pitite aiguillette pour remédier à ca en l’étal ?


  • BB Bel des chants 19 mars 23:34

    Même pas un tout pitit pitit appareil à raclette ?


Réagir