samedi 8 juillet 2023 - par politzer

Le patronat, les émeutes et l’immigration

 

Quand on a demandé à Lénine qui fut responsable de la première guerre mondiale il répondit, à la surprise des chauvins de tous bords : « 300 ans de capitalisme » ! Jugement qui renvoie à l’effet coercitif de la structure économique des sociétés capitalistes et leurs contradictions internes, sur les idées et des actions des individus.

 C’est l’hypothèse que les phénomènes économiques et sociaux doivent être étudiés scientifiquement à partir de la base matérielle des sociétés, et non selon les idées et la volonté autonomes des individus. Cette idée que les individus obéissent, volens nolens, aux lois coercitives de la base économiques et y répondent selon leurs intérêts de classes.

Ces considérations historiques et épistémologiques nous conduisent sur le chemin de la cause des émeutes dans l’hexagone en posant à notre tour la question :

QUI EST RESPONSABLE DES EMEUTES EN FRANCE ?

Eh bien c'est celui ou ceux qui a ou ont fait venir des millions d’immigrés, inassimilables pour des raisons diverses, notamment liées à l’histoire de la colonisation ( rancoeurs parentales attisées par les gouvernements des pays d’origine - transmises aux enfants) et au trafic du hashich marocain ( économie des quartiers tenus par les dealers qui abondent la population immigrée sous leur domination, en petits dealers, guetteurs, etc). Le Maroc premier producteur mondial de cette drogue est à l’origine, au moins géographique pour ne pas dire plus, du trafic qui aboutit dans les quartiers et les rues de nos villes.

Mais pourquoi a-t-on accéléré l’importation de tout ce monde étranger en très grand nombre au point de submerger la population française indigène ? Pour y voir clair, suivons la piste du fric comme dans les séries policières.

 Mais c’est bien sûr ! Le coupable c’est le grand patronat français qui est le principal bénéficiaire de l’immigration ! Et c’est lui qui a demandé l’ouverture du robinet de l’immigration de peuplement.

-Bouygues géant du BTP l'avait réclamée en direct à la TV, contre le PCF d’alors qui y était opposé ;

Francis Bouygues sur les immigrés - YouTube

https://www.dailymotion.com/video/x2nnw5m

-et les Présidents Pompidou et Giscard ont exécuté l’ordre.

Le président Pompidou avoua peu avant sa mort qu’il avait ouvert les vannes de l’immigration en France à la demande des grands patrons, désireux de pouvoir bénéficier d’une main d’oeuvre nombreuse, docile et bon marché, d’une réserve quasi inépuisable, à même de réduire les ardeurs revendicatrices des travailleurs français souvent organisés.

Le président du medef Pierre Gattaz : l’accueil des migrants est « une opportunité pour notre pays » (lemonde.fr)

En 1963, Georges Pompidou, alors Premier ministre, déclare : “l’immigration est un moyen de créer une détente sur le marché du travail, et de résister à la pression salariale

-Pourquoi faire appel à la main d'œuvre nord africaine et sub saharienne de peuples de mœurs aux antipodes des nôtres pour la grande majorité d’entre eux ?

-Et pourquoi donc le patronat tient-il pour vital le recrutement étranger en dépit des problèmes de cohabitation posés et dénoncés par l’ex secrétaire général de l’ex PCF G.Marchais en 1981, qui fut vilipendé par toute la classe politique d’alors du PS au FN, ( copains comme cochons), dans une ivresse anti communiste délirante visant à faire passer le PCF pour raciste, lui qui a payé un lourd tribut durant la guerre d’Algérie, en appelant à la fin des hostilités, où tant de militants y ont laissé la vie !

Réponse : l’origine de cet appétit patronal pour l’étranger est à chercher dans la structure économique de la société.

Voici ce qu’en pense, non un marxiste, mais un homme de science, un économiste qui travaille pour une société capitaliste et qui empreinte à Marx une analyse scientifique capitale.

Analyse du rapport entre chômage et profit des entreprise, l’exemple des USA
par Patrick Artus chef économiste de la recherche chez Natixis : in « Karl Marx is back » (La documentation française, Janvier 2002)

« L’accumulation de capital productif aux Etats-Unis entre 1992 et 2000 a provoqué, à partir de 1997, une baisse forte de la rentabilité du capital, due sans doute aux rendements décroissants. Elle n’aurait pu être évitée que par le maintien d’un chômage élevé, permettant de réduire les hausses de salaires, conformément aux thèses de K. Marx.

Rappelons ces thèses en simplifiant :

• les entreprises accumulent du capital et accroissent l’intensité capitalistique (rapport stock de capital/production) ;

• pour maintenir la rentabilité du capital, il faut que la part des profits dans le revenu national (dans la valeur ajoutée) s’accroisse au même rythme que l’intensité capitalistique. Si ce n’est pas le cas, il y a « baisse tendancielle du taux de profit » ;

• la hausse de la part des profits implique que les salaires réels croissent moins vite que la productivité du travail, donc que les salariés soient en situation de faiblesse dans les négociations. Ceci impose en régime de croisière un taux de chômage élevé (c’est « l’armée de réserve des travailleurs »).

Solution capitaliste : avoir recours périodiquement à une récession pour faire remonter le chômage et redresser la rentabilité du capital. »

La situation n'a pas changé aujourd’hui dans l’ensemble du monde capitaliste : le travailleur immigré est censé faire baisser le salaire ouvrier en provoquant concurrence accrue et chômage.


Le patronat doit casser le salaire ouvrier pour maintenir le taux de profit et briser la résistance syndicale quand on ne peut acheter ses dirigeants.

Le président du Parlement allemand Schäuble a qualifié la crise du corona-virus d'une aubaine, une grande chance pour l'Europe. « La crise [et le chômage induit NDR ] réduit les résistances au changement. Nous pouvons faire aboutir l'Union économique et financière, que nous n'avions pas réussi à mettre sur pied politiquement jusqu'ici. »

C’est pourquoi le patronat milite ardemment pour le maintien des flux migratoires, avec le

renfort des « libéraux libertaires, FI, PCF et gauchistes » qui considèrent les migrants

(issus pour la plupart du sous prolétariat étranger, le "lumpenproletariat" en Allemand)

comme les nouveaux « damnés de la terre ». Les travailleurs français, que la gauche a rejetés

chez les Le Pen, étant catalogué comme racistes, privilégiés et dangereux staliniens à la fois !

 cf (Terra Nova le think tank socialiste anti-ouvriers français).

Les candidats à la présidentielle ne dénoncent jamais le patronat, ( y compris Zorro- Zémmour) le soi-disant pourfendeur de l’immigration, parce qu’ils appliqueront la feuille de route qu’il rédige pour tout président, élu avec son appui financier et ses medias, indispensables !

Au final, la démonstration de P. Artus ruine les thèses réformistes, car le système capitaliste engendre la lutte des classes, et plaide en faveur d’un changement de régime économique, si la société souhaite sortir de la lutte humaine fratricide, contraire aux idéaux humanistes de préservation d’une société humaine solidaire, dans sa lutte historique pour « se rendre maître et possesseur de la nature [dont la sienne propre] » (Descartes, le Discours de la méthode).

PS : l'origine chronologique et policière des émeutes : la dangereuse prise en main de l'arme du policier qui n'aurait JAMAIS dû positionner son index sur la queue de détente de son pistolet, (et non en position de danger imminent authorisant la riposte de légitime défense) et le laisser en position de sécurité comme sur la photo !

 



35 réactions


  • amiaplacidus amiaplacidus 8 juillet 2023 18:55

    « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage ».

    Jean Jaurès


    • berry 8 juillet 2023 22:01

      @amiaplacidus
      Une certaine forme de capitalisme disons, bien particulière.
      A l’exemple d’Attali, de BHL et de « Breton », qui nous demandent instamment de nous mettre en économie de guerre et de nous impliquer dans un conflit ukrainien qui ne nous concerne en rien.
      Une bonne guerre avec la Russie, avec des dizaines de millions de morts et le départ de Poutine à la clé, ils en rêvent et en salivent déjà, pour ramasser la mise à la fin de la partie. Ca ne les dérange pas, ils n’ont pas l’intention d’aller dans les tranchées et d’en subir les conséquences directement.


    • S. Lampion Grincheux 9 juillet 2023 10:41

      @berry

      « Une certaine forme de capitalisme disons, »

      Il en existe d’autres ?
      C’est un peu comme les 
      rebelles « modérés » de Syrie 

      vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà

    • Gorg Gorg 9 juillet 2023 12:09

      @amiaplacidus

      Macron = Sarkozy = Bouygues (copain et parrain du p’tit Louis) = LCI = atlantistes soumis par intérêts personnels...

      « Macron c’est moi en mieux disait » Sarkozy le collabo...

      Nous sommes revenu en 1940, sauf que l’occupant n’est plus l’Allemand mais l’amerloque...
      Macron (tout comme Sarkozy et Hollande) c’est Pétain.


  • Montdragon Montdragon 8 juillet 2023 19:15

    C’est très facile de citer Pompidou, les entrées de l’époque étaient faibles en rapport avec celles des années 90/2000/2010.

    Imaginons VGE reconduit en 81, qui ferme les vannes, on n’aurait pas la moitié des bledards ou guerriers peuls dans nos cités.


    • sylvain sylvain 8 juillet 2023 21:49

      @Montdragon
      et pourquoi aurait il stoppe le processus qu’il a enclenche ?? le patronat le lui aurait demande ?? meme en 2020 ils ne le demandent toujours pas et continuent de le soutenir.
      Et ca va pas s’arreter tout de suite parce que voyez vous, nos patrons sont en train de perdre leur mainmise sur leurs esclaves tropicaux alors ils vont en chercher ici de plus en plus


    • Buzzcocks 8 juillet 2023 22:08

      @Montdragon
      Pfff, l’essentiel de l’immigration vient des années 50/60, rien que la guerre d’algérie a fait venir plus de monde que vos fameuses années 90/00, rien qu’en algériens... je vous passe les portugais, les espagnols, encore quelques italiens et autres tunisiens/marocains.
      Bref, un peu de google avant de commenter, c’est même possible pour Steven Seagal.


    • Lynwec 8 juillet 2023 22:29

      @Buzzcocks

      "Pfff, l’essentiel de l’immigration vient des années 50/60, rien que la guerre d’algérie a fait venir plus de monde que vos fameuses années 90/00, rien qu’en algériens...« 

      Pfff, en effet, et même mouaarf ! Auriez-vous manqué les derniers épisodes de la série »Tous en Fronce, on rase gratis..." ? C’est effectivement une forte vague migratoire qui a eu lieu à cette époque, mais la même, voire pire, est en cours, et pas spécifiquement algérienne, cette fois ( détruire des pays d’Afrique et organiser l’exode, ça se ressent ...)


    • suispersonne 11 juillet 2023 13:19

      @Montdragon
      Il faut rappeler que c’est le cnpf qui a dissuadé giscard de « renvoyer tous les maghrébins chez eux ».


  • saint louis 8 juillet 2023 19:35

    L’UE n’est pas innocente non plus, mais le motif semble différent avec ses idées gauchisantes de supprimer les valeurs patriotiques des populations de souche par le mélange.

    Le résultat est splendide, et les grands patrons influents sont heureux avec la reconstruction à venir.


    • sylvain sylvain 8 juillet 2023 21:50

      @saint louis
      je ne crois pas que le motif soit different : il s’agit de perpetuer la puissance et le profit


  • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 2023 20:23

    En gros, vous nous faites depuis un moment déjà de sacrées pirouettes de plus en plus acrobatiques pour nous mener (un peu laborieusement mais c’est subjectif) à penser qu’au fond la recherche de justice sociale et d’équité de plus en plus en déficit chez nous s’explique pour l’essentiel, à la fin des fins, par l’immigration, et que cela devrait nous conduire , si nous sommes intelligents selon vos normes un peu malicieuses, inéluctablement à un vote pour la version MLP de l’extrême-droite.

    Bon vous nous demandez donc, il me semble, d’avaler l’appât, l’hameçon, la canne et peut-être le pêcheur. Et tout cela au non du marxisme et avec la caution de Patrick Artus. Le marxisme est un outil puissant d’analyse économique et historique qui s’efforce d’expliquer le réel en vérifiant pas à pas ses hypothèses et en s’ouvrant à la complexité de celui-ci. Ce n’est pas l’étiquette publicitaire qui convient à une mallette de farces et attrapes. L’ astuce est trop osée. Il faut savoir oser mais doser aussi. Je suis curieux de votre prochaine création car cela me fait penser que la propagande ordinaire de l’extrême-droite étant en péril, elle a bien besoin de tentatives désespérées. Vous auriez une explication ?

     


    • Joséphine Joséphine 9 juillet 2023 10:55

      @Octave Lebel

      A qui profite le crime qui consiste à remplacer , ou du moins à diluer le peuple Français et plus généralement les peuples européens, en faisant intentionnellement venir, non pas des travailleurs seuls ,mais bel et bien des populations entières ,et à fortiori totalement étrangères à nos us et coutumes ? En soutenant l’immigration vous apportez votre caution morale au patronat. 


    • Octave Lebel Octave Lebel 9 juillet 2023 11:07

      @Joséphine

      Et blablabla mais vous avez raison il ne faut surtout pas lâcher la rente électorale de l’immigration et en ce moment des émeutes.Sinon, que resterait-il à dire ?

      Une gauche authentique enfin s’est recentrée sur son centre de gravité républicain, social et écologique tandis que l’extrême-droite n’en finit pas de perdre ses masques en révélant son rôle de supplétif du système des pouvoirs en place.

      Il s’agit d’urgence de faire oublier les coulisses de ses récents exploits.

      Comment s’est passé le 1er tour des présidentielles, le bonus de présence qui lui fut accordé dans les chaînes d’info de milliardaires puis le renfort de voix venues de LR la sauvant de la relégation à 1% près, puis le cadeau de 50 à 60 mandats venu cette fois de LR et LREM aux législatives, puis la molle implication dans le travail parlementaire et les critiques envers l’intersyndicale au moment de la réforme de la retraite .Et je ne vous parle pas de tous les votes à l’Assemblée et au Parlement Européen de ses élus en désaccord avec des promesses faites et les attentes de ceux qui y ont cru un jour en votant pour elle.

      C’est un peu fort de café quand on sait que l’extrême-droite et la droite ont toujours mis des bâtons dans les roues aux politiques publiques en lien avec la rénovation urbaine et la politique de la ville. Ils espèrent encore pouvoir se maintenir et escamoter leurs responsabilités en exploitant les troubles générés par leurs irresponsabilités.

       



    • Joséphine Joséphine 9 juillet 2023 11:26

      @Octave Lebel

      La gauche authentique se trouve au Danemark. Elle , elle protège les intérêts de son peuple pendant que vous voulez jeter le français en pâture ! 

      #Je suis gauchiste danoise. 


    • Octave Lebel Octave Lebel 9 juillet 2023 20:29

      @Joséphine

      Vous avez raison, quand la situation est désespérée, qu’on a perdu la main, que cela dérape de plus en plus, que la crédibilité fout le camp, il faut essayer quelque chose. Peut-être se redéguiser en Jeanne d’Arc (ou Charles Martel pourquoi pas, pas Pétain, cela a déjà fait flop) pour se désembourber et rattraper qui sait quelques brebis en vadrouille. Dans les situations désespérées il faut oser. Patrick Buisson l’avait expliqué à Sarkozy qui ne l’avait pas écouté et on connaît la suite. Je crois que pour vous l’heure des kamikases est arrivée.Cela nous fera un peu de distractions .Et puis, maintenant, nous connaissons bien les ficelles made in CNEWS.Nous sommes des spectateurs avertis smiley


  • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 2023 20:24

    Déjà posté mais puisque le sujet vous intéresse.

     

    L’immigration a servi de compensation aux classes creuses (guerres) et conjointement de pression à la baisse sur les revendications sociales et bien sûr de tous temps de rente électorale pour l’extrême-droite et ses alliés en opportunisme. Elle est aussi une monnaie d’échange pour les pays d’origine (autrefois la Belgique a échangé un travailleur italien contre un sac de charbon), une source de revenus mais aussi une perte subie ou voulue par des classes dirigeantes impuissantes, irresponsables et/ou corrompues. La pression sur les revendications sociales à la baisse a moyennement marché par ailleurs en raison de la combattivité des salariés (les syndicats  ont très vite intégré avec succès les immigrés) et aussi en raison de l’existence de l’URSS comme contre-modèle.

    Puis, l’URSS, hors-jeu, est venue la mondialisation où cette fois-ci (une sorte de mutation du colonialisme, l’impérialisme n’ayant jamais cessé d’exister) il s’est agi d’exploiter sur place une partie du monde en laissant la responsabilité politique des pays aux autochtones. Tout en ayant besoin ici d’une consommation de masse ici pour des produits de moyenne et basse qualité en grands nombres et renouvellement rapide. Très vite, l’économie du luxe non plus ne s’est pas privée de l’aubaine d’une main-d’œuvre bon marché. Entre-temps, la démographie ayant doucement mais régulièrement baissé, il a fallu alors préserver le marché intérieur et entretenir l’immigration compensant à la marge la démographie qu’il s’agit de préserver aussi pour d’autres raisons. Notamment politiques au sein de l’Europe où le nombre d’habitants donne encore un avantage économique mais aussi en lien avec des mécanismes électoraux de représentation au sein de l’UE.

    Ainsi s’est installé un nouvel équilibre instable avec le chômage, prix maintenant d’une fuite en avant vers la rentabilité à court terme. Qui nécessite aussi la prise en charge collective des laissés-pour-compte aidés ou utilisés comme réserve pour des emplois précaires ou très pénibles à forte rotation. Inutile de dire que cette situation est difficile à assumer et à justifier politiquement. N’est-ce pas messieurs Macron, Lemaire, Zemmour et madame Le Pen. Faut-il préciser que les médias dans les mains de qui l’on sait (ces milliardaires de la mondialisation) aident bien ce beau monde à entretenir la confusion ?

    Il s’agira bien entendu de mieux organiser, diversifier, protéger et partager le travail quand l’extrême-droite soutient maintenant l’allongement du temps de travail parce qu’il faut payer la dette nous explique-t-elle. Bravo les artistes.

     

     

     

     


    • SilentArrow 10 juillet 2023 13:08

      @Octave Lebel
       

      N’est-ce pas messieurs Macron, Lemaire, Zemmour et madame Le Pen. 

      Mélanchon, bien sûr, arrêterait l’immigration qui ne profite qu’aux patrons et qui provoque une montée de l’extrême droite.

      J’ai bon ?


  • berry 8 juillet 2023 20:37

    « Les patrons », ils ont bon dos. 

    Ceux que j’ai connu, on leur demandait simplement de payer des taxes et des impôts et de fermer leurs gueules.

    Disons plutôt que le problème, c’est les mafieux de l’état profond, regroupés dans un projet de domination mondiale d’inspiration sataniste, autour de Rothschild et de quelques-uns de ses coreligionnaires bien particuliers.

    J’utilise le terme sataniste à dessein, il n’est pas exagéré :

    https://www.medias-presse.info/les-rothschild-et-le-satanisme/156413/

    Du strict point de vue économique, l’immigration de blédards maghrébins et d’analphabètes africains n’a aucun sens, elle n’apporte que des problèmes de sécurité et une dégradation du niveau de vie, à moyen terme. Si l’on voulait vraiment une immigration économique bénéfique, il faudrait faire venir des ingénieurs japonais ou chinois. Ce n’est pas ce qui est fait, à l’évidence.

    La vraie raison de l’immigration a été bien décrite dans cet article de Dadoux de 2015 (vu par 442 000 personnes, excusez du peu !) :

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-plan-kalergi-genocide-des-172751


    • berry 8 juillet 2023 20:52

      « L’individu est handicapé en se retrouvant face à une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe. »
      Edgar Hoover, ex-directeur emblématique du FBI.
      Il y a sans doute laissé sa vie.


  • sylvain sylvain 8 juillet 2023 21:46

    lenine aurait surement, en toute logique, repondu a la question « qui est responsable des emeutes » par « 400 ans de capitalisme ».

    L’analyse de la situation me semble assez pertinente. On se demande un peu pourquoi la « gauche » ne pose jamais ces constats evidents. On pourrait ajouter a l’immigration les delocalisations, qui sont en quelque sorte une emigration des usines vers les esclaves du tiers monde.

    C’est d’ailleurs de la qu’est venu le principal « probleme de l’immigration » : les patrons ont preferes faire migrer la production que d’utiliser les immigres qu’il avait lui meme fait venir, d’ou leur transformation en lumpenproletariat inutile sinon a jsutifier des mesures securitaires et a diviser la societe


  • microf 8 juillet 2023 23:55

    D´après l´article l´immigration est la cause des problèmes surtout France, si c´est le cas, bientôt il sera règlé.

    Un nouveau monde est entrain d´émerger BRICS, OSC. Après le Sommet des BRICS le mois prochain, tout ira très vite.

    Finance, puissance, intégration : L’OCS accueille un nouveau « Globe mondial »

    Des Institutions de ces BRICS et OSC seront créees, car ces pays n´auront plus besoin d´Institutions occidentales pour fonctionner.

    Financièrement et militairement ces pays du nouveau monde seront très puissants, le développement dans ces pays va s´enclencher et s´accelérer, les migrants rentreront chez eux pour participer á ce développement, et le problème dans les pays á forte immigration seront tranquille.

    Un peu de patience seulement.


    • Tolzan Tolzan 9 juillet 2023 11:17

      @microf

      Bonjour, Microf

      J’ai beaucoup apprécié quand vous écrivez : "les migrants rentreront chez eux pour participer á ce développement, et le problème dans les pays á forte immigration seront tranquille".

      Avez-vous une estimation du délai qui s’écoulera avant que les migrants ne rentrent chez eux attirés par le futur niveau de vie de leurs pays d’origine  ?

      Un mois, 6 mois, un an, ou bien plutôt

      5 ans, 10 ans... 20 ans... voire

      un siècle, deux siècles...

      et pourquoi pas un millénaire ?


    • SilentArrow 11 juillet 2023 08:57

      @microf
       

      les migrants rentreront chez eux pour participer á ce développement, et le problème dans les pays á forte immigration seront tranquille.

      À condition que les pays d’origine acceptent de les reprendre. Or, comme la plupart sont des bons à rien...

  • Tolzan Tolzan 9 juillet 2023 10:46

    Votre remarque "les candidats à la présidentielle ne dénoncent jamais le patronat, ..." est très pertinente, en particulier concernant Z.

    Je suis bien d’accord avec ses propos quand il dénonce l’immigration, mais je trouve étonnant que son analyse devienne incomplète quand il s’agit d’identifier les responsables de l’invasion .... Z dénonce bien les politicards de gauche comme de droite qui ont organisé la submersion, mais curieusement, la responsabilité de la grande bourgeoisie française mondialiste ne semble pas le préoccuper. Rappelons que l’objectif final des mondialistes (ils ne s’en cachent pas) est :

    1) Instaurer la libre circulation des capitaux,

    2) Faire disparaître toutes les barrières douanières pour créer un marché mondial unique.

    3) Constituer un immense troupeau humain planétaire, multiethnique et multiculturel, qui sera facilement contrôlé par les milieux économiques et la finance internationale. L’objectif ultime est l’instauration du monde unipolaire.

    Les États-nations (spécialement en Europe) sont un obstacle pour les mondialistes et doivent disparaître. Leur plan de liquidation consiste à détruire l’Europe en organisant sa submersion migratoire par des populations africaines très pauvres, de culture très éloignée, incompatibles religieusement, et totalement inintégrables.

    Bizarre, bizarre, mais Z n’aborde jamais (à ma connaissance) la question du rôle de la bourgeoise française. MLP, aussi d’ailleurs ! Le plus intéressant chez les politiques, c’est toujours leurs non-dits.


    • Joséphine Joséphine 9 juillet 2023 11:06

      @Tolzan

       
      Vous avez raison sur Zemmour , mais concernant l’immigration actuelle ,je ne pense plus qu’elle soit le résultat d’un appel du patronat. La France de 2023 est un pays désindustrialisé et de plus en plus pauvre. L’ immigration de travail , comme au temps de Bouygues, n’a plus cours.

      L’immigration d’aujourd’hui est plutôt d’ordre idéologique, elle est la conséquence d’abstractions humanitaires hypocrites. C’est pourquoi il faut combattre sans relâche le dit Camp du Bien, qui sous couvert de bon sentiments et de « gentillesse » organise une immigration totalement folle. 


  • Joséphine Joséphine 9 juillet 2023 11:28

    Et ça continue, le gouvernement des Pays Bas vient de tomber à cause de la question migratoire. Courage peuple de France, ça arrivera bientôt en France ! 


  • Clocel Clocel 9 juillet 2023 13:13

    Police de Darmanin : Mode racaille : ON


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 9 juillet 2023 19:15

    « Le coupable c’est le grand patronat français qui est le principal bénéficiaire de l’immigration »

    Pas faux, mais aussi le citoyen lamda qui

    • veut une nounou pas très chère
    • veut une femme de ménage à bon prix
    • veut un maçon ou un plombier (de préférence payé au noir) pour 4 sous

    et plus récemment qui

    • veut un médecin, dentiste, infirmiers, aide soignants ... que la France ne forme plus
    • veut un cuistot, plongeur, serveur au resto que la France (en fait lui) refuse de payer plus cher

    ou encore plus simplement qui

    • se dit qu’il est plus confortable d’avoir un pouvoir d’achat sans rien faire et de laisser ces « pauvres immigrés » faire le boulot qu’on a pas envie de faire

    Si cela était faux, pourquoi les français ne crient-il pas au scandale quand le gouvernement propose l’immigration pour régler le sujet des « métiers en tensions ». Pourquoi collectivement laissons nous 1.5 millions de postes vacants sans créer les conditions pour les rendre attractifs pour des français (salaires supérieurs, meilleure organisation des conditions de travail)

    OK pour payer le litre de lait un peu plus afin que les agriculteurs vivent de leur travail.

    OK pour améliorer l’attractivité des métiers de la restauration, et si cela conduit à des tarifs trop élevés, nous réduirons notre conso. Cette activité déclinera mais ce n’est pas un problème. Il faut accepter soit de payer décemment un service, soit de s’en passer.


  • Clocel Clocel 10 juillet 2023 08:30

    Quand ça veut pas, ça veut pas...

    Ce pauvre Traoré, se met le stylo dans l’œil en signant sa déposition !


  • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 2023 12:27

    Le pays des droits de l’homme est devenu le pays du droit des flics a buter a tout va .....


  • blafeur 10 juillet 2023 15:27

    Un immigré est bien obligé d’ouvrir un compte en banque en France ou en Europe pour toucher toutes les aides payées par les contribuables, ceux qui travaillent. C’est beaucoup d’argent qui transite de CAF, conseils départementaux, communes, sécu, associations… vers de nouveaux comptes bancaires.

    Ne seraient-ce pas les banques les premières bénéficiaires de l’immigration ?


    • blafeur 12 juillet 2023 12:02

      Ne seraient-ce pas les banques les premières bénéficiaires de l’immigration ?

      Ce n’est qu’une interrogation.

      Les trois personnes qui n’ont pas trouvé la question intéressante peuvent-elles dire pourquoi ?

      C’est le FRIC qui fait bouger le monde ! Les sommes énormes qui transitent de compte à compte (grâce à l’immigration) ne peuvent être que profitables, par ceux qui savent comment les capter.


  • I.A. 10 juillet 2023 18:47

    Ils ne sont pas que dealers ou chômeurs.

    Ils sont aussi et surtout manutentionnaires et médecins, maçons et électriciens, politiciens et chefs d’entreprises, professeurs et historiens, policiers et commerçants, artistes et sportifs... Ils sont Français, au même titre que les enfants d’immigrés espagnols, italiens, portugais, hongrois ou polonais.

    Parfois oui, comme toutes les minorités, ils tirent les salaires vers le bas. Mais d’autres fois et plus souvent, ils les tirent vers le haut, et d’ailleurs pas que les salaires...

    Or les us et coutumes consistant à tuer des jeunes, ils n’en veulent visiblement pas, et il est difficile de leur donner tort.



Réagir