mardi 15 septembre - par Bernard Dugué

Le port du masque peut-il vous mettre en danger ?

 Lors d’une intervention assez étonnante laissant muet Pascal Praud, un pneumologue a déclaré que le masque pouvait être contre-productif et même nocif car représentant un bouillon de culture pouvant réinfecter le porteur et favoriser les infections bactériennes. Je n’ai pas d’avis sur cette question bien que ce propos me semble crédible. En revanche, le masque pourrait bien aggraver l’épidémie de Covid-19. Je vais essayer de le démontrer en trois points brefs. Cette démonstration est garantie sans ingrédient complotiste.

 

 1) L’excrétion virale. Lorsque nous sommes infectés par un virus respiratoire, les particules virales pénètrent d’abord par les voies aériennes supérieures, nez, larynx, puis descendent parfois dans les voies inférieures, bronches, bronchioles, pour atteindre les alvéoles pulmonaires et parfois générer une pneumonie. Le patient dispose de défenses immunitaires pour « neutraliser » le virus avec des procédés impliquant des cellules détectrices aussi bien que des cellules cytotoxiques capables de détruire les cellules infectées. On oublie souvent que les voies aériennes sont tapissées de cellules épithéliales disposant de cils vibratoires. Grâce à ces cils, les muqueuses se débarrassent des éléments étrangers pouvant interférer avec la fonction respiratoires. Pollen, particules toxiques issues des pots d’échappement, poussières, cellules mortes, sont rejetées dans l’atmosphère. Et bien évidemment, des particules contenant des virions sont expulsées. Ce qui vous rend contaminant mais aussi participe à l’excrétion virale. Or, en portant le masque, le virus reste piégé et l’infecté se retrouve avec le virus en face du nez au lieu de pouvoir s’en débarrasser à l’air libre.

 Le rôle des voies respiratoires dans la protection contre les pathogènes est connu depuis longtemps « Les voies respiratoires humaines, dont la fonction principale consiste à amener l'air ambiant en contact avec le sang pour des échanges gazeux, sont constamment confrontées à une multitude d'agents et d'éléments nocifs qui abondent dans l'environnement, y compris une variété d'agents pathogènes microbiens. De plus, le nasopharynx est colonisés par un groupe diversifié de micro-organismes pouvant être aspirés dans les voies respiratoires inférieures. Il est donc remarquable que les infections respiratoires ne soient pas plus fréquentes et ne soient généralement pas graves pour la plupart des humains. L'appareil de défense hôte du poumon est responsable de cette protection. Ce système est constitué de mécanismes structurels, mécaniques, sécrétoires et cellulaires conçus pour éliminer ou contenir la majorité de ces agents pathogènes (tableau I). L’hôte humain est rendu plus vulnérable aux infections pulmonaires si l’un des composants du système fonctionne mal ou si le système est submergé par un nouveau microbe, une souche microbienne particulièrement virulente ou une dose d’inoculum importante. » (Canto, 1990)

 

 2) L’effet de la dose infectieuse. Est-ce un souci que d’avoir en face du nez ses propres particules virales ? Apparemment oui, si l’on en croit les nombreuses études signalant une relation entre la dose contagieuse et la gravité de la maladie produite par une infection respiratoire virale. Ce fait a été signalé par Monica Gandhi et moi-même (voir références plus bas). La professeure Gandhi s’exprime ainsi et tout est dit :

 « La gravité de la maladie que vous allez développer suite à une infection virale a beaucoup à voir avec la quantité de virus (l’« inoculum viral », ou dose virale) à laquelle vous aurez été exposé initialement. Si la dose lors de l’exposition est très élevée, la réponse immunitaire peut être dépassée. Entre le fait que le virus s’empare d’un grand nombre de cellules et les efforts considérables déployés par le système immunitaire pour contenir l’infection, l’organisme subit alors de nombreux dommages, ce qui peut avoir pour conséquence que la personne infectée tombe très malade. En revanche, si la dose initiale du virus est faible, le système immunitaire est capable de contenir le virus en employant des mesures moins drastiques. Dans ce cas, la personne présente moins de symptômes, voire aucun. » (Traduit sur le site français de The Conversation le 23 août)

 

 3) De l’utilité et de l’inconvénient de porter un masque. Compte-tenu des éléments scientifiques fournis ci-dessus, la recommandation du port du masque, voire son obligation, doit être discutée. Que le masque soit obligatoire dans les transports en commun est raisonnable et utile. Les transports sont des lieux fermés avec une densité de population, ce qui permet une protection et du reste, on ne passe pas sa vie dans les transports. En revanche, l’obligation du masque en entreprise, à l’école, au lycée, dans les grands magasins, est une mesure discutable. Et c’est encore plus le cas pour les lieux ouverts.

Publicité

 Imaginez que vous soyez faiblement infecté par les virions. En portant le masque, vous expulsez les virions qui finissent par s’accumuler sur le tissus et vous vous réinfectez peu à peu, de manière minime mais significative sur une journée. Vous vous contaminez légèrement mais ce faisant, vous augmentez la probabilité de développer un Covid. De quel ordre de grandeur, je n’en sais rien. Et d’ailleurs il n’y a pas d’étude sur ce sujet pourtant important. Pour deux raisons. L’une scientifique, car c’est la première fois qu’une telle situation se produit. Jamais dans l’histoire, une épidémie a été gérée en imposant les masques. Et c’est ce qui explique que je n’ai pas trouvé de publications sur ce sujet puisque personne ne s’est posé la question et cette question, je la pose ! L’autre raison est peut-être politique. Si cette hypothèse s’avérait exacte, elle remettrait en cause la gestion sanitaire. De toute façon, la vérité finira par sortir, d’ici quelques années, mais il sera trop tard, la société se sera abîmée. Tous ne sont pas concernés de la même manière. Les habitants des zones rurales sont préservés. En revanche, imaginez le sort d’un collégien ou d’un travailleur dans une métropole. Le matin dès 6 ou 7 heures le masque pour les transports, puis la rue, puis la salle de classe ou le bureau et retour au domicile le soir. Bref, 10 à 14 heures enfermé dans un masque. Et pendant la nuit, le virus se multiplie et vous n’éjectez que peu de particules virales car la respiration est diminuée.

 

 4) Conclusion. Dans l’attente d’une confirmation empirique, il est urgent de mener une discussion scientifique. Ces propos n’ont pas été écrits à la légère. La présomption de nocivité du masque est assez solide pour qu’elle soit prise en compte. Si une expertise sur les risques confirme les propos ici présentés, alors cela changerait la donne pour plaider devant les tribunaux administratifs. En plus des arguments en faveur des libertés publiques, il serait possible d’attaquer les arrêtés pour mise en danger de la vie d’autrui.

 Dernière salve, l’intitulé de l’article de Monica Gandhi : Masques et protection : inhaler moins de coronavirus signifie tomber moins gravement malade. Et donc, pour celui qui est infecté et porte le masque : inhaler plus de coronavirus signifie tomber plus gravement malade.

 

 

Pour info, période du 14 août au 12 septembre

Espagne (47 M h), 1130 décès, masque généralisé.

Danemark (6 M h), 9 décès, depuis peu, masque dans les transports uniquement.

Suède (10 M h), 42 décès, masque ni obligatoire, ni recommandé.

Publicité

 

 

Canto R.G., Robinson G.R., Reynolds H.Y. (1994) Defense Mechanisms of the Respiratory Tract. In : Chmel H., Bendinelli M., Friedman H. (eds) Pulmonary Infections and Immunity. Infectious Agents and Pathogenesis. Springer, Boston, MA. https://doi.org/10.1007/978-1-4899-1063-9_1

 

https://theconversation.com/masques-et-protection-inhaler-moins-de-coronavirus-signifie-tomber-moins-gravement-malade-144915

 

https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/theorie-alternative-un-virus-et-226640

 

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-these-des-deux-types-de-226527

 



119 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 septembre 08:21

    Il suffit de voir les images diffusées sur les JT et les chaines info pour comprendre (même sans mettre le son) qu’il ne s’agit pas d’une mesure sanitaire, mais d’une énorme mise en oeuvre de contrôle social transnational dont l’apothéose sera le puçage de la population, sous un prétexte sanitaire.

    Cela permettra de géolocaliser en temps réel et avec un historique les allées-venues de tout un chacune, d’identifier les contacts de chaque personne et, par croisement des deux sources précédentes, de connaitre en permanence l’état des réseaux et d’intervenir chirurgicalement.

    C’est bien une « guerre », comme disait l’autre tache. Mais ceux qui l’ont lancée ne la gagneront jamais, pas plus que les « frappes chirurgicales » du Koweil n’ont stoppé les interventions américaines au Moyen-Orient car, dans les deux cas, le but n’est pas celui qui est affiché. Il ne s’agit pas de stopper quoi que ce soit (invasion ou virus), mais de serrer l’étau et maintenir une soumission par la peur.

    Les images des JT permettent aux manipulateurs (dirigeants des GAFAMS et « états profonds » occidentaux« ) d’avoir en permanence un reflet de leur action et de mesurer le degré de soumission des »braves gens" à travers les reportages réalisés par leurs chiens de garde.


    • Legestr glaz Legestr glaz 15 septembre 09:53

      @Séraphin Lampion

      Il s’agit d’une offensive terrible des partisans de l’Eugénisme (pour citer deux personnages célèbres : Rockefeller et Bill Gates, mais pas que...).

      La population mondiale est trop importante, trop nombreuse. Trop de pollution, trop de réchauffement, pas assez de ressources pour tous sur la planète. Il faut réguler les populations à la baisse. 

      Les guerres faisaient des miracles, décimaient les population et faisaient réaliser d’énormes profits aux financiers. 

      Aujourd’hui la thérapie génique permet de modifier les gènes humains. Il se trouve qu’il est possible de modifier le gène de la fertilité c’est à dire de rendre stérile une partie de l’humanité. Comment fait-on, qu’elle est la technologie pour parvenir à ce résultat ? C’est simple : une injection de nanoparticules

      Mais, il est vrai, que les populations n’accepteront jamais d’être stérilisées. Alors la question qui se pose est : existe t-il des moyens « détournés » pour inoculer, en masse, aux populations terrestres, des nanoparticules stérilisantes, en toute discrétion ? 

      « Le gène DPY19L2 pourrait également devenir une cible pour de nouveaux contraceptifs masculins non hormonaux, qui agiraient en bloquant son expression ou l’action de la protéine dont il code la synthèse, ce qui aurait pour effet d’empêcher la formation de spermatozoïdes féconds, imaginent les chercheurs. Un tel contraceptif pourrait demain voir le jour, un brevet protégeant ce concept ayant été déposé en novembre 2009. »
      https://www.doctissimo.fr/grossesse/news/decouverte-d-un-gene-de-sterilite-masculine

      «  Les nanoparticules peuvent non seulement fonctionner comme des porteurs de gènes efficaces, mais aussi transporter simultanément des sondes de diagnostic pour une visualisation directe en « temps réel » du transfert de gène et des processus en aval. Cette revue s’est concentrée sur le système nerveux central (SNC) en tant que cible du transfert de gène non viral. Ces nanoparticules ont montré une efficacité de transfert de gène robuste dans les cellules cérébrales in vivo et ont permis d’étudier les mécanismes qui contrôlent la neurogenèse ainsi que les troubles neurodégénératifs. »

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2597487/

      L’eugénisme omniprésent dans les sphères dirigeantes

      Je cite un site complotiste : Wikipédia :

      https://en.wikipedia.org/wiki/National_Security_Study_Memorandum_200

      En décembre 1974, le gouvernement américain fit de la dépopulation du tiers monde une question de sécurité nationale. L’opération appelée « National Security Study Memorandum 200 » découlait simplement de la Commission britannique sur la population, créée par le roi Georges VI en 1944. Le roi considérait que les populations des nations du tiers monde représentaient une menace sur le monopole du pouvoir mondial par l’élite internationale. Ce plan américain élaboré par Kissinger ciblait 13 pays du tiers monde dont la population devait être massivement réduite. Il recommanda au FMI et à la Banque Mondiale de n’accorder de prêt qu’à la condition que ces pays investissent massivement dans des programmes de contrôle de la population comme la stérilisation. Il recommanda aussi d’utiliser la nourriture comme une arme et de fomenter des guerres comme outil utile de réduction de la population.
      Devant ce concept de contrôle démographique de la population du tiers monde, les responsables de cette politique et les fondations conditionnèrent les aides aux organisations non gouvernementales à la hauteur de leur complicité dans la mise en œuvre du programme de contrôle démographique.

      Et une dernière citation pour la route : « 

       » D’autres experts craignent, à moins que secrètement ils ne le souhaitent, la survenue d’une pandémie virale très contagieuse et très virulente à l’image de la grippe espagnole ou d’une combinaison H5N1-H1N1, sur laquelle travaillent d’ailleurs plusieurs équipes de biologistes. Le Dr Eric Pianka déclarait cyniquement et publiquement devant ses étudiants et plus de 1000 scientifiques qui lui offrirent une standing ovation : « l’expérience du sida est mauvaise car trop lente  », un virus comme l’Ebola tuerait au contraire 90 % de la population rapidement. Or, ajoute-t-il, «  je pense que le monde serait meilleur s’il ne restait que 10 à 20 % d’entre-nous  »

      Quel rapport en « NSSM 200 » et « EVENT 201 » ? 


    • Septime Sévère 15 septembre 10:02

      @professeur Halambique
      .
      Attention, j’aperçois deux silhouettes capuchonnées qui escaladent silencieusement le mur sous votre fenêtre. 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 septembre 16:06

      @Septime Sévère

      Je les connais : ce sont des amis de Monsieur Tintin. Ils font tout pour passer incognitos.


    • Djam Djam 15 septembre 16:55

      @Séraphin Lampion

      Rien à ajouter. Je plussois !


    • Le421 Le421 15 septembre 21:08

      @Séraphin Lampion
      Enfin, en attendant, mon temps passé avec la muselière, heu, non, le masque, sur le pif est réduit à la portion congrue.
      13 minutes cette après-midi au Leclerc depuis Mardi en 7...
      Et pas question d’aller où c’est obligatoire sans nécessité immédiate.
      Mon épouse doit changer le four de la cuisine, l’e-commerce va se régaler.
      Les magasins du coin vont fermer.
      Et je n’attends que ça.
      De toute façon, leur choix politique n’est pas le mien.
      Pas de raison que j’aide. C’est très con, mais j’apprends vite !!


    • Gasty Gasty 16 septembre 08:48

      @Le421

      Les choix politiques se font aussi avec les clients des magasins.

      Ça fait beaucoup de monde à ne plus aider. Je vous sens désespéré !


  • Laulau Laulau 15 septembre 08:50

    « Dernière salve, l’intitulé de l’article de Monica Gandhi : Masques et protection : inhaler moins de coronavirus signifie tomber moins gravement malade. Et donc, pour celui qui est infecté et porte le masque : inhaler plus de coronavirus signifie tomber plus gravement malade. »

    C’est clair comme le jour ! Et cela correspond à ce qui fut la norme, à savoir que le masque protège éventuellement le sujet sain qui le porte.D’où sont intérêt pour le personnel soignant. Par contre mettre un masque au malade le confine dans son infection et j’ajouterai que la gène respiratoire provoquée par le masque ne doit pas trop aider ses défenses immunitaires.


  • Amanite phalloïde 15 septembre 08:54

    Selon une récente étude japonaise, le port du masque aurait un gros impact sur le nombre de morts liés au nouveau coronavirus. Ce serait même le facteur le plus influent.
     
    https://fr.news.yahoo.com/coronavirus-etude-efficacite-masques-105209527.html?guccounter=1


    • Francis Francis29 15 septembre 10:03

      @Amanite phalloïde
       
       ’’le port du masque aurait un gros impact sur le nombre de morts liés au nouveau coronavirus’’
       
       Olivier Véran et Edouard Philippe auraient-ils tué des millions de Français en nous disant pendant le pic de la pandémie, que le masque ne sert à rien ?


    • Francis Francis29 15 septembre 10:15

      @Francis29
       
       le bon lien Sur la pénurie des masques pendant le pic :
       
      https://youtu.be/EE8haJd96Cs?t=145


    • Legestr glaz Legestr glaz 15 septembre 10:39

      @Francis29

      Le « manque » de masques est une affaire crée de toute pièce. Une manipulation grandiose ! 

      Nos élites dirigeantes savent depuis longtemps que les masques ne protègent pas de la propagation des virus respiratoires aérosols. Ils le savent ! Cela figure dans nombre de rapports nationaux, dans les documents des CLINs (comités de lutte contre les maladies nosocomiales) par exemple. 

      Cette affaire de masques est montée de toute pièce. C’était une stratégie mûrement réfléchie. Comment cela fonctionne t-il ?

      La psychologie sociale nous enseigne que pour accepter quelque chose il faut un « acte engageant » aussi minime soit-il. Pour que la Population « accepte de son plein gré » de porter un masque, nos « élites manipulatrices » ont fait en sorte que ce soit ces populations qui « demandent » les masques.
      « La soumission librement consentie » ou « comment amener les gens à faire librement ce qu’on voudrait qu’ils fassent » : Beauvais et Joules.
      https://www.cairn.info/la-soumission-librement-consentie—9782130578826.htm

      Les gens ont été bernés et aujourd’hui il est très facile de faire accepter le port du masque et de l’imposer. Les gens sont majoritairement satisfaits parce que les médias aux ordres donnent du sens à cette pratique, pourtant totalement inutile.

      Ce qui a totalement disparu des médias c’est bien la question de « l’efficacité » du port du masque. Il n’existe strictement aucune étude scientifique qui valide l’efficacité du port du masque, mais de ceci tout le monde s’en moque !

      Le « Peuple » est content : il a les masques qu’il a réclamé à corps et à cris. 

      Aujourd’hui, le masque est le symbole visible qu’un ennemi furieux rode dans notre environnement : le méchant virus. Le masque permet de faire avaler des couleuvres à des adultes. Il permet de faire accepter des mesures « autoritaires » voire « totalitaires ». Il va permettre d’imposer un vaccin, qui sera rendu « obligatoire » parce que le virus est vraiment méchant ! La question qui va se poser : quels genres de nanoparticules contiendront les vaccins ? Des nanoparticules stérilisantes ? 


  • Clocel Clocel 15 septembre 09:10

    On attend toujours, venant du corps médical en particulier et des « sachants » en général , d’ordinaire toujours prompt à venir éclairer le vulgum pecus avec leurs lumières ténébreuses, pour la plus grande joie de leurs Maîtres dispensateurs de subsides et de situations indéfendables, qu’ils nous désignent avec les mots qui conviennent à la circonstance et à leur art, la source véritable de nos maux que le crétin de base (souvent de jaune vêtu) a déjà parfaitement identifié :

    Nous sommes dirigé par un psychopathe, le pays et sa population est dans les mains d’un malade mental qui jouit des douleurs qu’il inflige, qui ira aussi loin que les obstacles le lui permettront, qu’il n’y a aucune opposition dans l’appareil d’état susceptible de nous venir en aide.

    La France est un pays de 67 millions d’otages du terrorisme financier ayant pour seul horizon les fers et le servage.

    Nous sommes dans la nasse, gentlemen, vous pouvez continuer la branlette en rêvant d’élections dispensatrices de droits nouveaux ou d’anciens retrouvés, mais la réalité, c’est que nous avons déjà perdu ce qui faisait notre essence, notre culture, notre foi dans un avenir commun, notre allant collectif, notre respect de nous même et de nos racines.

    Ce petit pays qui avait donné de l’espoir au monde entier, pendant plusieurs générations, n’est plus que l’antichambre d’un abattoir qui servira de modèle aux autres despotes serviteurs d’un monde unifié autour d’archontes sans foi ni loi.



    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 09:38

      @Clocel

      « Nous sommes dans la nasse, gentlemen, vous pouvez continuer la branlette en rêvant d’élections dispensatrices de droits nouveaux ou d’anciens retrouvés, mais la réalité, c’est que nous avons déjà perdu ce qui faisait notre essence, notre culture, notre foi dans un avenir commun, notre allant collectif, notre respect de nous même et de nos racines.

      Ce petit pays qui avait donné de l’espoir au monde entier, pendant plusieurs générations, n’est plus que l’antichambre d’un abattoir qui servira de modèle aux autres despotes serviteurs d’un monde unifié autour d’archontes sans foi ni loi.


      Put..., tu ne pouvais pas te taire, tu m’ a cassé le moral pour la journée  !

      C’ est très bien dit et c’ est aussi ce que nous sommes hélas nombreux à penser, tout en faisant semblant d’ y croire !


      Est-ce qu’ il faut se résigner par fatalisme ou se dire qu’ on ne lâchera rien !?


      Tant qu’ on a le choix, autant y croire !

      Aller vers la Néguentropie, et non l’ entropie, pour changer un futur »déjà réalisé " !


      ..Ceux qui ne se posent pas la question sont au baston !





    • Francis Francis29 15 septembre 09:55

      @Clocel
       
       ’’Nous sommes dirigé par un psychopathe, le pays et sa population est dans les mains d’un malade mental qui jouit des douleurs qu’il inflige, qui ira aussi loin que les obstacles le lui permettront, qu’il n’y a aucune opposition dans l’appareil d’état susceptible de nous venir en aide.’’
       
      « Le roi ne lâche que quand le peuple arrache » Victor Hugo, « Notre Dame de Paris »


    • Clocel Clocel 15 septembre 09:59

      @Yanleroc

      Attention aux mots-valises conçus par les sophistes pour égarer le raisonnement dans les marécages obscurs de la pensée.

      Des générations entières ont vécu en ignorant tout de l’entropie et de la néguentropie, elles nous sont donc d’aucune utilité hors des espaces enfumeurs ;

      « ils troublent tous leurs eaux pour les faire paraître profondes » disait le vieux Nietzsche dans ses éclairs de génie.

      « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément » disait le vieux Boileau.


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 10:26

      @Clocel, smiley et celle là alors ?....« Ceux qui ne se posent pas la question sont au baston !  » ?..

      Entropie,

      Néguenthropie 

      Futur déjà réalisé : P. Guillemant.

      Allez, sois pas vache, ’pis ça fait bien et ça instruit  ! 

      On trouve de bons trucs parfois dans les poubelles !. Même celles de BFM « Chloroquine, l’incroyable fraude » : revoir l’enquête de BFMTV

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 15 septembre 15:06

      @Clocel

      Comme d’habitude, vous tous, annoncez la perte de cette guerre pour le peuple sans jeter un œil sur les prophéties qui nous donnent vainqueur.

      Zorobabel est arrivé hé hé, sans se presser hé hé,…

       

      « Alors il reprit et me dit : C’est ici la parole que l’Éternel adresse à Zorobabel : Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées.

      Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel ? Tu seras aplanie. Il posera la pierre principale au milieu des acclamations : Grâce, grâce pour elle !

      La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots :

      Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l’achèveront ; et tu sauras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers vous.

      Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l’Éternel, qui parcourent toute la terre. » (Za 4 :6-10)

       

      « Écoute donc, Josué, souverain sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi ! car ce sont des hommes qui serviront de signes. Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe.

      Car voici, pour ce qui est de la pierre que j’ai placée devant Josué, il y a sept yeux sur cette seule pierre ; voici, je graverai moi-même ce qui doit y être gravé, dit l’Éternel des armées ; et j’enlèverai l’iniquité de ce pays, en un jour.

      En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, vous vous inviterez les uns les autres sous la vigne et sous le figuier. » (Za 3 :8-10)


  • nono le simplet nono le simplet 15 septembre 09:11

    ouais, en Asie, où tout le monde porte un masque, la mortalité est épouvantable ... encore 4 hier au Japon et 5 en Corée


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 09:26

      @nénette,

      rien ne prouve l’ efficacité du port du masque ni du confinement, il est très difficile d’ en faire la part surtout pour l’ instant !
      Par contre

      Un pneumologue contre le port du masque témoigne de l’hérésie sur Cnews

      « J’en ai marre de cette hystérie collective ! » 

      Le docteur Patrick Bellier, pneumologue et allergologue à Sainte-Foy-lès-Lyon, refuse de porter le masque et n’accepte en consultation que les patients qui ne le portent pas,

      quitte à défier l’obligation préfectorale.

      Contacté par notre rédaction ce mardi 8 septembre, il défend des positions scientifiques opposées aux recommandations et directives des autorités sanitaires. « J’ai besoin d’examiner les patients »....



    • Francis Francis29 15 septembre 09:27

      @nono le simplet
       
      ’’ en Asie, où tout le monde porte un masque, la mortalité est épouvantable ... encore 4 hier au Japon et 5 en Corée ’’
       
       et 20 en France !
       
       Dois-je rappeler que le covid a été mieux géré chez eux ? qu’ils ont eu beaucoup moins de décès ? Qu’ils ont connu l’épidémie avant nous ? Nous revenons de beaucoup plus loin.
       
      Japon : 1442 décès, 126 millions fd’habitants
      Corée  : 367,          50 millions
      France : 30950        70 millions
       
       Je trouve qu’au bout du compte, à ce jour nous nous en sortons plutôt bie, puisque nous rejoignons les meilleurs.
       
       Toute votre communication est outrageusement, honteusement mensongère et anxiogène. Il est hors de question que je consomme un produit de cette industrie qui n’a que des VRP comme vous.


    • Bendidon Bendidon 15 septembre 09:36

      @nono le simplet
      Ah ah le nono on ne se vante d’avoir pris hier une prune de 135 euros pour : conduite de brouette sans casque et sans masque smiley


    • nono le simplet nono le simplet 15 septembre 10:22

      @Bendidon
      idéfix m’a viré de son torchon hier ... pour trollage moqueur j’imagine smiley
      Bernard ne l’a pas encore fait mais ça doit le démanger ...


    • nono le simplet nono le simplet 15 septembre 10:24

      @Francis29
       Dois-je rappeler que le covid a été mieux géré chez eux ?

      dois je rappeler qu’ils portent tous le masque ?
      toi aussi tu es réfractaire à la dérision ? hé bé smiley


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 10:27

      @nono le simplet

      « 

      @nénette,

      rien ne prouve l’ efficacité du port du masque ni du confinement, il est très difficile d’ en faire la part surtout pour l’ instant !
      Par contre

      Un pneumologue contre le port du masque témoigne de l’hérésie sur Cnews

      « J’en ai marre de cette hystérie collective ! » 

      Le docteur Patrick Bellier, pneumologue et allergologue à Sainte-Foy-lès-Lyon, refuse de porter le masque et n’accepte en consultation que les patients qui ne le portent pas,

      quitte à défier l’obligation préfectorale.

      Contacté par notre rédaction ce mardi 8 septembre, il défend des positions scientifiques opposées aux recommandations et directives des autorités sanitaires. « J’ai besoin d’examiner les patients ».... »


    • Francis Francis29 15 septembre 10:29

      @nono le simplet
       
       Décidément, il ne comprend rien à rien ce neuneu.


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 11:04

      Pénible, Nénette, sont en Réa ! Chut !


    • Spiroulegroom 15 septembre 14:05

      @nono le simplet

      Si ca permet d’occulter les tronches de cake franchouillarde c’est bien ! Hein nono ?


    • alinea alinea 15 septembre 18:05

      @Francis29
      Il est des pays où l’on a compté que les morts du coronavirus, encore que, pas forcément très sains à côté.
       En France, personne ou quasi n’est mort d’ autre chose pendant cette période.
      On va arrêter de se chamailler là-dessus ? : devant nous vient le pire ! Nous devrions plutôt nous unir pour faire face !
      Je vous répond à vous JL, parce que ça se trouve comme ça ; j’espère que vous n’en êtes pas blessé.


  • xana 15 septembre 09:47

    Merci Bernard Dugué pour cet article définitif.

    Bien sûr ne manqueront pas les chiens de garde du pouvoir, les pemile, nono et autres roquets destinés à empêcher toute discussion sérieuse.

    Un remerciement également à Séraphin Lampion et à ses vérités si dérangeantes. Curieusement il est rarement en butte aux posts des roquets : Mais j’imagine qu’ils craignent par dessus tout son humour !

    Même un troll craint le fouet !


  • Pimpin 15 septembre 10:02

    Effectivement, plus on nous oblige à porter le masque, plus les gens en portent, plus le nombre de cas augmente ...


  • Francis Francis29 15 septembre 10:08

    On peut démontrer que le port d’un masque performant utilisé dans des conditions particulières et avec les précautions nécessaires, réduit la charge virale. Si l’on admet que la charge virale détermine la létalité, on peut en conclure que « dans des conditions particulières et avec un masque efficace, la létalité est réduite ».
     
    Mais il y a loin de la coupe aux lèvres : l’utilité du port d’un masque à tort et à travers quand on en est à la phase d’acquisition de l’immunité collective, reste à démontrer.
     
    Sur la charge virale : il n’est pas prouvé que le masque réduit la charge virale.
    Par ailleurs, c’est en respirant sans masque un air contenant une faible quantité d’aérosols contaminés qu’on devient porteur d’une faible charge virale. Cette faible charge virale ne déclenche pas ou peu la maladie, mais ce faisant, c’est peut-être ainsi que le système immunitaire se renforce.
     
    En conclusion : porter un masque modifie peut-être la charge virale, mais personne ne peut dire si c’est en bien ou en mal. En revanche, tous les inconvénients sociaux et individuels liés à cette pratique antinaturelle sont indéniables. Si l’humanité n’avait pu s’en sortir que grâce à ces merdes, nous ne serions pas là pour en parler.


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 10:36

      c’est peut-être ainsi que le système immunitaire se renforce.

      Tout ce qui ne me tue pas, me renforce !

      L’ immunité collective se répand et nous renforcera tous au final !

      Vite vite le vaccin !..?


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 15:44

      Vite vite le vaccin !..? : Disent les pro-masques ou les moutons masqués, comme on veut !


    • I.A. 16 septembre 11:39

      @Francis29

      C’est ça.

      Comme ça se met au milieu du visage, ils pourront dire qu’ils ont fait quelque chose.

      C’est visible comme le mercurochrome, désagréable comme un traitement, donc c’est « scientifiquement » bien !

      Un bonnet d’âne reviendrait très exactement au même...


  • John John 15 septembre 10:19

    Salut !

    Je pense que chez certaines personnes et suivant certains tafs le masque peut poser des problèmes voir de graves problèmes ... Ne pas pouvoir respirer à plein poumons quand il le faudrait c’est très handicapant, désagréable et sûrement pas sain ! Et puis à la longue il irrite pas mal le derrière des oreilles ...

       


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 10:51

      @John

      Astuce pour ceux qui sont gênés par l’élastique derrière les oreilles.

      Suivant le tour de tête, ajuster le trombone voir en mettre un deuxième. https://photos.app.goo.gl/SDLiHp3hLMFJKDkx8

      Astuce vue il y a quelques jours sur le web #+P@py


    • John John 15 septembre 11:02

      Salut Gilbert !

      Merci pour l’info c’est pas idiot ! Mais bon l’irritation derrière les oreilles c’est surmontable ... C’est surtout le fait de ne pas pouvoir respirer correctement qui est très gênant ... Surtout quand tu en ressens le besoin ... smiley ...

      Papy, en ce moment je fais un boulot physique sous un bâtiment recouvert d’everites il y a même plusieurs chauffages d’allumés pour la finition des pièces que nous fabriquons ... Hier en plein après midi avec le masque en plus des fringues adéquates sous cette chaleur c’était surréaliste ... Ça nous a rappelé ce qu’un vieille adjudant nous avez plusieurs fois raconté ... Son périple avec sa combinaison NRBC qu’il devait garder en permanence en plein désert pendant la guerre en Irak ... smiley ...

      Le masque c’est parce que nous sommes en guerre ? Mais franchement c’est grave chiant ... Parfois par moment nous le mettons sous le menton histoire de mieux respirer comme mieux communiquer et aussi pouvoir fumer ... Mais là aussi il tient chaud ... En fin de journée avec mon binôme quand il ne reste plus que nous deux pour contrôler que tout a bien été fait carré et que la finition se passe correctement et ben nous faisons ça sans masque, nous le virons ... Pour le jeu de mot je dirai que le masque ça nous prend grave trop la gueule smiley !


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 11:13

      @John

      Tu es dans la catégorie des gens qui en ç....t de porter un masque,..alors que des milliers de branmeurs ( ou de retraités ) n’arrêtent pas de se plaindre de porter un masque. Comme tu es dans le bâtiment, récupére un petit morceau d’une matière qui peut te servir de rallonge,....et le tour est joué. Sur le web les rallonges en plastoc.

      https://photos.app.goo.gl/CFZNLHTSKE2dVYeeA

      Taper :rallonge élastique masque

      @+P@py


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 16:02

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Personne ne pourra tenir le masque bien longtemps !
      Dans les écoles, c’ est un crime de forcer les gosses à en porter un . Et ça sera un échec !
      Ils doivent encore avoir du stock à écouler !..


    • I.A. 16 septembre 11:41

      @John

      Surtout, une très petite minorité le change plusieurs fois par jour !!


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 10:32

    Quel bazar sur ce port du masque !

    Si ce dernier ne sert à rien alors svp dites-moi la raison de la cause de la survie ( même si hélas certains sont morts après avoir été contaminés. ) des soignants dans les services de réanimations là ou regne un air qii n’est pas celui que l’on trouve aux sommets des montagnes, ou aux milieux des grandes forêts.

    Merci pour vos réponses, car je demande qu’ à apprendre.

    #+P@py


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 septembre 10:52

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Vous n’avez pas lu l’article. Je n’ai pas dit qu’il sert à rien, bien au contraire, il est indispensable pour le personnel soignant et utile dans les transports
      C’est dans l’espace ouvert et même les entreprises qu’il présente un risque pour celui qui le porte pendant des heures et des heures


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 11:00

      @Gilbert Spagnolo dit P@py, ils se sont immunisés, asymptomatiques ou non, ils étaient les premiers participants à l’ immunité collective.

      Le masque, sert dans certains cas, 
      quand on fait la gueule, 
      quand on a une sale gueule,
      quand on pue de la gueule !
      Quand on a une grande gueule !

      L’ expérience a mis en apparence que les gouttelettes et vapeur d’ eau surtout, 
      que nous exhalons, ressortent de tous les cotés du masque.

      Ils ont utilisé de la fumée, très fine, d’ e-cigarettes pour montrer qu’ un virus ne va pas qu’ en ligne droite et à l’ expectoration !
      C’ est souvent une protection illusoire, voire génératrices d’ effets secondaires !

      En plus, nombreux sont les masques dégueulasses !
      La peur, c’ est surtout celle de se chopper une prune calibre 135  !

      Que ceux qui veulent mettre un masque le mettent
      et laissent les autres tranquilles qui se préservent autrement !!


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 11:17

      @Yanleroc

      Dans ta liste rajoute le port d’un dentier,perso,c’est mon cas !

      @+P@py


    • ahtupic ahtupic 15 septembre 11:24

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Dis Papy, la nature nous a doté d’un élément qui nous protége très efficacement des contaminations, c’est la peau. Lors d’une opération avec incision de cette peau le patient n’est plus protégé.(Les grands brûlés sont mis en chambre stérile car ils n’ont plus cette protection). Dons il faut bien que le milieu soit stérile et que les soignants ne communiquent pas leurs virus au malade. Nous sommes infestés de virus auxquels nous résistons.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 11:26

      @Bernard Dugué

      Ma réponse n’était pad spécialement à tes écrits, mais à tous ce qui se dit et s’écrit ailleurs en général. Le fait de rejeter par l’expiration des molécules d’air qui contiennent du virus OK. ...mais en portant un masque normalement on doit en respirer moins ?

      Ouh ! que c’est compliqué tout cela, et où est la vérité

      @+P@py


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 12:23

      @Gilbert Spagnolo dit P@py, en respirer moins ce n’ est pas sûr !
      Ce sont les grosses particules que l’ on évite. Le masque freine certes, mais dans les deux sens,
      et à tout prendre il ne vaut mieux pas en porter, surtout en cette période de beau temps !
      Ils avaient raison ces cons, quand ils disaient au début « les masques ne servent à rien » !
      Il faut qu’ une épidémie suive son cours jusqu’ à l’ immunité collective grâce à un virus affaibli . Sinon il subsiste des clusters sporadiques comme en ce moment !
      Qu’ on le veuille ou non l’ immunité de groupe, se fait quand-même, tant mieux ! 

      Le choix est de se dire que c’ est à chacun de mettre un masque ou pas quand il le sent au fond de lui,
      et non parce que l’ apprenti dictateur très mal conseillé, l’ a décrété !


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 13:00

      @cramé, faut suivre !


    • Legestr glaz Legestr glaz 15 septembre 13:07

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Les masques n’arrêtent pas les virus respiratoires aérosols. Ni dans un sens (expiration) ni dans l’autre (inspiration). C’est une affaire de taille. Un virus c’est tout petit. Il se loge dans les nanoparticules en suspension dans l’air et on les "respire 20 fois par minute ! Masque ou pas masque !

      Une démonstration de 2mn50s ! Rien n’est compliqué, ce sont les explications qui nous manquent pour des raisons de manipulations des esprits. 

      https://www.youtube.com/watch?v=P_iQM5x9wF8


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 13:36

      @Legestr glaz, merci pour la vid, je ne la trouvais plus ! A voir absolument !
      https://youtu.be/P_iQM5x9wF8 (je stocke)


    • Legestr glaz Legestr glaz 15 septembre 14:47

      @Yanleroc

      Il existe la version « longue » 

      https://www.youtube.com/watch?v=hJpS_jajub0&t=1s

      Très compréhensible en activant les sous-titres en Français. 


    • slave1802 slave1802 15 septembre 16:46

      @Yanleroc
      Pdtr, un charlot posterait une vidéo prouvant qu’il vient d’inventer l’eau sèche, vous seriez les premiers à acheter son brevet...

      Le gars a réussi à prouver qu’on pouvait RESPIRER avec un masque ! Vraiment trop fort !!! smiley


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 17:36

      @Legestr glaz, il surtout démontré que les aérosols sortent par les cotés et se propagent, virus compris !!


    • Legestr glaz Legestr glaz 15 septembre 22:05

      @Yanleroc

      Les fuites existent par les côtés, effectivement, par dessus, par dessous et à travers. 

      Le chercheur physicien, spécialiste des nanoparticules, Denis Rancourt, explique ceci très bien et dans le détail. La manière dont les virus respiratoires aérosols se propagent dans l’air n’appartient pas au domaine de la médecine mais de la physique, et, plus particulièrement, celui de la dynamique des fluides. Les médecins n’ont pas la formation suffisante pour « expliquer » et « détailler », la manière de propagation des virus.

      Ceci est hors champ de leur compétence ! 

      https://www.youtube.com/watch?v=Fvp6uah-2hY&t=4s

      https://www.youtube.com/watch?v=SyQLVhtBCz4&t=238s

      Tout est dit et bien expliqué. 


    • vraidrapo 15 septembre 23:09

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Pour ce que j’en sais, le masque FFP2 est un obstacle rigoureusement étanche.
      Parmi les autres, certains modèles protègeraient absolument le vis-à-vis tandis qu’ils ne protègent que partiellement le porteur (j’ai entendu à 70%).
      D’où le grief,« je te protège de moi mais, tu ne me rends pas la pareille »....
      Ne m’en demande pas davantage, je n’en sais pas plus.
      Pour les autres lecteurs, inutile de me harponner, je ne battrai pas là dessus. smiley  !!!


    • Gasty Gasty 16 septembre 09:16

      @Legestr glaz

      Les virus ne sont pas expulsés d’un corps sans être véhiculé par un support humide, il ne traversera pas le masque. Mais évidement le masque n’est pas étanche sur les côtés. Lorsque je m’adresse à une personne, je suis en face de lui, pas sur les côtés. La protection n’est pas complète mais il y a protection.
      Je ne crois pas non plus qu’un airbag me protégera complètement, alors doit-on supprimer les airbag ?


    • Francis Francis 16 septembre 09:24

      @Gasty
       
       votre plaidoyer en faveur des masques n’est pas recevable quand le pic de l’épidémie est passé ; En revanche, il constitue une accusation très grave contre Edouard Philippe, Olivier Véran, Agnès Buzyn, pour ne citer que ces trois là, qui nous sont empêché d’en porter pendant la pandémie.


    • Legestr glaz Legestr glaz 16 septembre 09:47

      @Gasty

      Il y a des chercheurs physiciens, spécialistes en nanoparticules qui ont étudié, sérieusement, le phénomène de la propagation des virus respiratoires aérosols.

      Comme les « merdias », vous venez poser l’idée que ce sont les « gouttelettes » qui propagent les virus respiratoires. Ce mode de transmission n’est pas efficace, même s’il peut exister. Les virus respiratoires ne se propagent pas par les gouttelettes. 

      Il n’y a strictement aucun débat dans les médias sur l’efficacité des masques et, pourtant, les études scientifiques existent ! 
      Ce que vous dites sur « l’expulsion des virus d’un corps » est totalement faux ! Les virus « voyagent » dans les nanoparticules en suspension dans l’air. C’est ce mode de transmission qui leur est favorable, pas les gouttelettes qui chutent au sol rapidement.
      Le covid19 est un virus respiratoire aérosol. Ce qui veut dire qu’on le « respire », ce qui veut dire qu’il est présent dans les particules aérosols. 

      Soit vous manquez d’information soit vous trollez. Je vous poste donc 3 liens sur les masques. Ces études scientifiques n’ont jamais été démenties ! Il n’existe strictement « aucune preuve » que les masques protègent de la propagation des virus respiratoires aérosols ! Aucune ! Même les CLINs, en France, le savent ! Renseignez vous au lieu de vous en tenir aux « gouttelettes » comme le font les médias aux ordres !

      https://www.rcreader.com/commentary/masks-dont-work-covid-a-review-of-science-relevant-to-covide-19-social-policy

      https://www.youtube.com/watch?v=Fvp6uah-2hY&t=5s

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-pere-noel-et-les-masques-226713


    • Gasty Gasty 16 septembre 10:42

      @Legestr glaz

      Je constate une fois de plus qu’on ne peut être que « Pour », ou « Contre » le port du masque. C’est le principe même des merdias il me semble, entretenir un semblant de dialogue sur des positions « Pour ou Contre ».

      Les gouttelettes émises lors de toux peuvent être chargées de virus, et peuvent rester en suspension dans l’air suffisamment longtemps pour vous atteindre.

      Vous dites «  Le covid19 est un virus respiratoire aérosol. Ce qui veut dire qu’on le « respire », ce qui veut dire qu’il est présent dans les particules aérosols. ».....Et alors ? Si je vous éternue à la figure vous ne risquez rien ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 16 septembre 11:38

      @Gasty

      Le covid19 est un virus respiratoire. Il faut le « respirez » pour qu’il infecte les voies « respiratoires ».

      Ceci posé, si vous me crachez à la gueule, il est certain que vos expectorations atteindront mon visage. Il est alors seulement « possible » que je « respire » ces gouttelettes et que le virus investissent mes voies respiratoires. Une partie des gouttelettes atterriront sur mes joues, mon menton, mes lèvres, mes yeux. Par ailleurs, nos voies respiratoires, même les yeux, sont protégés par un mucus qui « filtre » les particules. Il se trouve que les virus, trop petits, ne sont pas capturés totalement par notre mucus. 

      Si vous projetez des gouttelettes, les virus présents dans celles ci seront, de par la taille de ces gouttelettes, retenus par le mucus. Ce n’est pas un mode de transmission efficace des virus, il s’agit d’une affaire de taille des particules émises. En revanche, les nanoparticules en suspension dans l’air, passent facilement le barrage des mucus et les virus qui s’y trouvent également !

      Ceci posé, si vous êtes toujours à la même place devant moi, que vous me crachez au visage derrière votre masque, je ne recevrai pas vos expectorations. Cela est certain. En revanche, derrière votre masque, vous continuez à respirez, à « inspirer » à « expirer », une vingtaine de fois par minute. Lors de cette respiration, et bien, figurez vous, même avec votre masque sanitaire, vous « émettez » autant de virus que si vous n’aviez pas de masque si vous êtes, évidemment, infecté. Par ailleurs, vous « inspirez » autant de virus présents dans les nanoparticules de l’air, derrière votre masque que si vous n’en aviez pas.

      Alors, que vous me crachiez à la gueule, ou pas, si vous êtes prêt de moi, que vous êtes infecté, vous « émettrez » puissamment dans l’air environnant vos virus ! 

      L’histoire des crachats, des gouttelettes, des expectorations, ne changeront rien au fait qu’à travers votre « seule respiration » vous émettrez dans l’air des virus si vous êtes infecté, masque ou pas masque. 

      Vous avez du mal à comprendre ça ? Evidemment, les médias ne s’en font jamais l’écho. Alors vous retenez seulement la « leçon » des gouttelettes ! C’est ridicule et contraire à la science. 


    • I.A. 16 septembre 13:22

      @Yanleroc

      C’est précisément ce que je pense.

      Le masque, hors hôpital (et encore !), c’est un accessoire de plus dans nos panoplies de jeux de rôles sociétaux...

      Bref, c’est fait pour les cons qui le préconisent.


    • I.A. 16 septembre 14:46

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Après études internationales, le port du masque sera sans doute invalidé, y compris dans les blocs opératoires. Où ils sont les seuls à le porter normalement.

      Mais vous, là... parce que les juges et les avocats se déguisent dans l’exercice de leur métier, alors ils sont les seuls à savoir juger, à savoir défendre, à connaître les lois ?

      Pas de rires sans nez rouge ?


  • Legestr glaz Legestr glaz 15 septembre 11:01

    Ce qu’il faut absolument préciser, c’est que le masque n’est d’absolument aucune utilité pour éviter la propagation des virus respiratoires aérosols. Aucune, jamais ! 

    Il n’est pas utile dans les transports ! 

    https://www.youtube.com/watch?v=gyWJee5Lz7k&t=8s


    Et, il s’agit bien de cela aujourd’hui : le masque est « inutile » en population générale !

    https://www.facebook.com/eric.ordalys/videos/188078819370291/UzpfSTE2MjExNTc wMTk6MTAyMjEzNjA0MDMwMzI0OTA/?epa=SEARCH_BOX


    • slave1802 slave1802 16 septembre 11:04

      @Legestr glaz
      Le masque est inutile...

      On se demande bien pourquoi tous les soignants des blocs opératoires le portent à chaque intervention...


    • Legestr glaz Legestr glaz 16 septembre 13:39

      @slave1802

      Pour éviter la propagation des bactéries et des germes pathogènes. Il existe dans tous les hôpitaux de France des CLINs (comités de lutte contre les maladies nosocomiales) qui savent, depuis longtemps, que les masques ne protègent pas de la propagation des virus respiratoires aérosols ! 

      Satisfait de la réponse slave1802 ?

      Faut vous renseigner un peu avant de poster une ânerie ! 

      Une professionnelle vous renseigne ! 

      https://www.youtube.com/watch?v=cCNndskWgws


  • Francis Francis 15 septembre 11:01

    ’’si la dose initiale du virus est faible, le système immunitaire est capable de contenir le virus en employant des mesures moins drastiques. Dans ce cas, la personne présente moins de symptômes, voire aucun. ’’

     

    Et cerise sur ke gâteau, c’est peut-être que l’on s’immunise. Il se dit aujourd’hui que l’air de nos villes contient des milliers de fois moins de virus que pendant la maladie.

     

    Nous sommes en été : il est parfaitement possible d’aérer grandement tous les locaux, et même les bus, chose difficile à faire en hiver. Plutôt que d’imposer le masque dans les école, il faut prolonger les vacances.

     

    Tout confinement est mortifère. Le masque est un confinement individuel ailleurs qu’en environnement fortement infecté, ce qui n’est désormais plus le cas nulle part en air libre.

     

    Je soutiens que, ou bien nos dirigeants politiques sont conseillés par des fanatiques sectaires, ou bien ils font aussi parie de la secte.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 12:10

    Constat : Ceux qui portent le masque, ne mettent pas la vie des autres en danger.

    Par contre,si au final,il y a un consensus scientifique pour dire que le masque protége bien du covid-19, ben tous ceux qui affirmaient le contraire,...comme dit l’autre l’histoire jugera.

    #+P@py


    • Francis Francis 15 septembre 12:46

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
       
       ’’ Ceux qui portent le masque, ne mettent pas la vie des autres en danger.’’
       
      le masque que l’on vient de mettre arrête peut-être quelques virus exhalés par une personne infectée.
       
      Mais au bout de quelques minutes, voire secondes, les alvéoles sont saturées, et le masque n’arrête plus rien. Au contraire même, puisque semble-t-il, les virus se multiplient dans un masque humide.
       


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 12:55

      @Gilbert Spagnolo dit P@py, slt.


      Ceux qui portent le masque, ne mettent pas la vie des autres en danger.

      Et si ! Car la plupart transportent avec eux des bouillons de culture, l’ utilisation du masque est très mal gérée car en vérité beaucoup s’ en foutent et ne le portent que pour éviter une amende ! Ils font durer la crise en retardant l’ immunité hélas !

      http://www.wikistrike.com/2020/08/immunite-collective-bientot-atteinte-video-censuree-sur-youtube-en-20-minutes.html?fbclid=IwAR3LYWD3Chx9zUV-YcHc6xzM6e9mmlrdba1a6oXUWmkzPaFt32C8EamXO04

      On comprend qu’ il vaut mieux quand-même, protéger les anciens que l’ on visite, en étant impeccable sur soi !

      L’ impact du port du masque dans le combat contre la Covid, n’est pas facile à mesurer, pour l’ instant, car de multiples facteurs interviennent.
      Mais on peut supposer qu’ il est globalement infime. Surtout en tenant compte des aspects négatifs et contraignants, qu’ il comporte ! 

      Version longue avec la parole donnée aux médecins contestataires !https://youtu.be/oAoJxSVAh9M?t=831 (excellent) !!

      Donc à chacun de voir si il veut et quand ,le porter pour se protéger lui ! Ce sont ceux qui portent un masque que l’ on devrait enfermer !
      Il ne se justifie et selon la qualité, que dans certains cas ! 

      L’ obligation du port du masque ne pourra pas tenir, car il est impossible de porter un masque 8 h/jour, presque tous les jours pendant plusieurs mois ! On en connait les dangers maintenant ! 

      pr. Toussaint


    • Giordano Bruno 15 septembre 13:51

      Gilbert Spagnolo dit P@py, vous avez écrit : "Constat : Ceux qui portent le masque, ne mettent pas la vie des autres en danger."


      Non, ce n’est pas un constat. Juste votre opinion. Je pense pour ma part au contraire qu’ils mettent gravement en danger la vie d’autrui. En se comportant de la sorte, ils encouragent et renforcent le totalitarisme en France et dans le monde. Ils ne lui résistent pas. Ils lui donnent un feu vert, un blanc-seing. Ils renforcent les pouvoir despotiques d’une classe de personnes qui :

      1. n’a plus autant besoin que jadis, grâce notamment à la robotique et à l’informatique, de tant de travailleurs pour vivre dans l’opulence ;
      2. se plaint que la population humaine pollue trop la planète ;
      3. se plaint que la population consomme trop et fait diminuer les ressources de la planète ;
      4. souhaite en conséquence que la population diminue drastiquement ;
      5. veut contrôler (et à des moyens techniques sans précédents de le faire) le plus possible les individus.

      Je crains donc, avec d’autres, que ce totalitarisme entre les mains de ces personnes, accepté et affiché par le port du masque, n’engendre un nombre de morts sans commune mesure avec celui que vous craignez du fait de l’absence de masque, sans commune mesure non plus avec ce que l’Histoire humaine a connu jusqu’à aujourd’hui.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 13:55

      @Yanleroc

      p>

      @+P@py


    • Ruut Ruut 15 septembre 14:29

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Vue le niveau des publications scientifiques, il y a des doutes raisonnables a avoir encore confiance dans le contenu des publications officielles ....


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 15:49

      @Gilbert Spagnolo dit P@py,... trop présent ?..


    • vraidrapo 16 septembre 04:27

      @Francis

      Alors les Francis... on s’amuse bien !


    • Gasty Gasty 16 septembre 13:48

      @Giordano Bruno

      "En se comportant de la sorte, ils encouragent et renforcent le totalitarisme en France et dans le monde.

      "

      Je trouve cela assez culotté d’accuser la population à encourager le totalitarisme. Parce que quand même, ce ne sont pas eux les experts .

      Qu’en pensent les experts ? Visiblement si chacun propose sa part de vérité, il ne faut pas en tenir compte et impérativement choisir son camp en accusant l’autre d’incompétence.


    • Gasty Gasty 16 septembre 13:49

      Ce pour et contre est ridicule.


    • I.A. 16 septembre 16:48

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Mais.... ? Si ce microbe provient d’un animal ? On dit quoi ? « Les animaux qui portent le masque ne mettent pas la vie des humains en danger » ?

      On n’a pas l’air con, avec ce genre de raisonnement !

      Tous les ans, et depuis la nuit des temps, la grippe fait des morts. Et il en sera TOUJOURS ainsi, quoi que vous fassiez. Avec ou sans masques.


  • Loatse Loatse 15 septembre 12:52

    je remet mon post qui a disparu on ne sait ou. au CHU de toulon, j’ai entendu des soignants parler de malades (et non de cas !) envoyés de marseille, saturé, dans leur service rea.

    Vous en déduirez ce que vous voulez...


  • Nycolas 15 septembre 13:11

    « En revanche, imaginez le sort d’un collégien ou d’un travailleur dans une métropole. Le matin dès 6 ou 7 heures le masque pour les transports, puis la rue, puis la salle de classe ou le bureau et retour au domicile le soir. Bref, 10 à 14 heures enfermé dans un masque. Et pendant la nuit, le virus se multiplie et vous n’éjectez que peu de particules virales car la respiration est diminuée. »

    Je rappelle que pour les élèves en internat, c’est obligatoire du lever au coucher. Ce fait est tout simplement scandaleux et devrait éveiller toute personne douée de raison au fait que ces mesures sont par essence disproportionnées de par leur caractère forcément maltraitant. Ce masque pour les collégiens ne va sauver aucune vie, mais va en entraîner combien au suicide ou à la dépression, si ce n’est même à des pathologies physiques plus ou moins sérieuses ? On entend enfin parler des risques de staphyloccocie faciale et de méningococcie (pouvant dériver de la première) par des médecins dans les médias, or ces pathologies sont potentiellement mortelles.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 13:59

    Pour les curieux,dans votre moteur de recherche tapez:tokyo masque

    @+P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 15:19

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Parce que là bas, si on s’en tenait à tout ce qui est dit comme étant super dangereux, alors avec ces millions de citoyens asiatiques qui portent un masque ça devrait être la cata non !

      Enfin,ce que j’en dit !

      @+P@py


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 15:56

      @Gilbert Spagnolo dit P@py,
      des millions sur plus d’ un milliard, c’ est pas tout le monde quand-même. Ils se protègent aussi de la pollution avec ça, des grosses particules !

      Les gens enlèvent le masque avant de clamser..normalement !

      Quand il s’ agit d’ enfants qui s’ asphyxient je doute qu’ ils le fassent tous à temps !..


  • Patrick Samba Patrick Samba 15 septembre 15:49

    @l’auteur : « Que le masque soit obligatoire dans les transports en commun est raisonnable et utile »

    Le masque est partout inutile. Et donc dangereux.

    Il n’y plus d’épidémie au sens où on l’entend en santé publique (mais il y a et il y aura toujours des virus dans notre environnement).

    « Le délire collectif de la covid-19 » - Anthropo-logiques

    COVID-19  : LA PEUR A-T-ELLE DÉCLENCHÉ UN DÉLIRE COLLECTIF ? - YouTube

    .

    JGciKCzrNqJ_La-rumeur-délirante.pdf

    La très questionnante saga de l’Escherichia Coli Entéro-Hémorragique

    L’épidémie de danse à Strasbourg (1518) - YouTube

    Folie dansante, hilarité irrépressible et nonnes possédées : histoires d’hystéries collectives 

    ( Non, c’était une épée, dans un pré... - YouTube ) ]


    • alinea alinea 15 septembre 18:13

      @Patrick Samba
      Oui, absolument d’accord pour qu’on cesse de finir nos phrases avec « le masque est utile là et là ; se désinfecter les mains... » ; cette espèce de consensualisme juste pour dire : mais non, je ne suis pas complotiste ! Cette patte blanche, à qui la montrez-vous ?
      Ben non, nous ne sommes pas complotistes, nous sommes clairvoyants, responsables, avertis, vigilants, et on nous ne la fait pas ! Et on nous ne la fera pas.
      Oh pardon !! Patrick Samba, j’espère que tu as compris que ce n’est pas à toi que je m’adresse sur ce ton là ? smiley


  • BA 15 septembre 19:39

    Mardi 15 septembre 2020 :


    Marseille et les Bouches-du-Rhône :


    Coronavirus : les services de réanimation au bord de la saturation dans les hôpitaux de la région.


    Finis les euphémismes visant à rassurer la population : hier, le Directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Philippe De Mester n’a pas mâché ses mots : la situation sanitaire de Marseille et des Bouches-du-Rhône est « particulièrement préoccupante » a-t-il alerté, citant à l’appui des indicateurs qui se dégradent de jour en jour.


    Désormais, plus de 10 % des Marseillais qui se font tester sont positifs (10,6 %). Dans la cité phocéenne, le taux d’incidence atteint le record de 312 nouveaux cas pour 100 000 habitants, il flambe à 400 chez les 20-40 ans. "Et les jeunes ne sont pas les seuls touchés. Ce que nous redoutions s’est produit : des populations plus âgées, plus fragiles sont désormais contaminées."


    Résultat logique : "Depuis 10 jours, nous constatons une hausse rapide des hospitalisations et des admissions en réanimation qui nous inquiète énormément", a insisté Philippe De Mester. Les "très fortes tensions sur les réanimations« s’intensifient : »Nous sommes passés à un doublement des entrées tous les 12 jours, à moins de 8 jours maintenant, avec un risque rapide de saturation". Hier, avec 139 patients placés en réanimation en Paca, il ne restait que 64 places disponibles pour les malades Covid.


    À l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille, la situation est plus difficile encore : 129 lits Covid étaient occupés hier et 29 encore vacants. En réanimation, 31 lits étaient pris sur 35...


    "À la différence de la vague du printemps, nous devons désormais gérer de front deux flux de patients : les malades Covid et tous les autres, qui sont très nombreux. Nos services sont occupés entre 80 et 90 %", a (ré)expliqué le directeur général du CHU Jean-Olivier Arnaud. Et pour « vider » les hôpitaux, pas question de procéder comme en mars-avril à une déprogrammation massive des interventions. Les retards de soins que le confinement a entraînés au printemps seraient trop préjudiciables en termes de santé publique.


    Pourtant, le manque de lits et de personnel va obliger le CHU à annuler certaines activités, "avec prudence, au jour le jour", en déterminant des ordres de priorité pour les patients, en fonction de l’urgence. Ces jours-ci, des salles de blocs de l’hôpital Nord vont être fermées pour récupérer des infirmières qui seront redép loyées en réanimation. Par ailleurs, 25 lits supplémentaires vont être ouverts à La Conception, pour soulager l’IHU.


    "Le personnel est notre préoccupation majeure. Nous avons réalisé une centaine de recrutement depuis la fin de l’été" a indiqué Jean-Olivier Arnaud. Mais le directeur du CHU a été très clair : "Nous n’aurons pas la même réserve d’effectifs qu’au printemps."


    Le Pr Laurent Papazian est chef du service de réanimation de l’hôpital Nord et coordinateur du dispositif de réanimation pour les Bouches-du-Rhône.


    La Provence : Quelle est la situation des réanimations ?


    Laurent Papazian : Aujourd’hui, dans les Bouches-du-Rhône, un tiers des lits de réanimation sont occupés par des malades Covid, soit une centaine sur 300. Entre les entrées et les sorties, il y a chaque jour cinq ou six malades en plus. Au printemps, la hausse avait été plus rapide, mais cela s’est arrêté avec le confinement. Là, on sait qu’il va falloir s’inscrire dans la durée. On ne sait pas jusqu’à quand... À ce jour, il n’est pas exclu d’armer un TGV pour envoyer des malades dans d’autres régions. Une cellule centrale du ministère pourrait prochainement être chargée de cette question.


    La Provence : Avant cela, il est prévu d’augmenter les capacités localement ?


    Laurent Papazian : Oui, mais cela ne sera pas possible si l’on continue toutes les autres activités chirurgicales. Nous nous apprêtons donc à diminuer la voilure, sans déprogrammer totalement comme au printemps. Le gros problème, c’est le personnel. L’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille a embauché cet été, notamment des infirmières, mais nous manquons de candidats. Une bonne partie des nouvelles promotions est déjà partie en libéral.


    Souhaitiez-vous des mesures plus strictes que celles annoncées par le préfet ?


    Laurent Papazian : Ce qui est inquiétant, c’est que le robinet viral continuer de couler à flots. Je souhaiterais déjà que les mesures précédentes soient respectées, et pas uniquement par les jeunes. Il faut qu’à Marseille, les gens comprennent l’importance du port du masque. Quand je vois les images de dimanche soir sur le Vieux-Port, je suis content que l’OM ait gagné bien sûr, mais cela me fait froid dans le dos...


    https://www.laprovence.com/article/papier/6109931/les-reanimations-au-bord-de-la-saturation.html


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 20:13

      @BA

      Je viens de lire tes lignes sur la déclaration du Pr.Laureny Papazian et son courroux de voir les gens sans masques ...alors que disent nos spécialistes auto proclamés anti masque ? Ceci étant dit, je suis content de ne pas avoir à imposer le port du masque à qui que ce soit. Je pense surtout aux parents anti masques et qui ont des enfants mineurs qui font à l’école.

      #+ P@py.

      P.S.

      J’ai en modération un article qui taille un costume sur mesures notre garde des sots. La compassion n’est pas dans ses gènes ne semble t- il ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 septembre 20:25

      @BA Marseille est une ville qui vit un peu à l’espagnole
      les contacts sont rapprochés
      Le nombre de litw occupés est resté stable ce 15 septembre
      Les gens paniquent pour rien. C’est une mauvaise passe et ça va finir d’ici deux mois. S’ils connaissaient vraiment l’épidémie, ils ne s’affoleraient pas. 


    • vraidrapo 15 septembre 23:13

      @Bernard Dugué
      Les touristes et les binationaux ont marqué leur territoire.
      Qu’ils aillent de faire... bronzer dans le Nord (qui les attend) aux prochaines vacances. J’évoque seulement les touristes... hélas !


    • serge.wasterlain 16 septembre 06:36

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      alors que disent nos spécialistes auto proclamés anti masque ?

      Ils disent probablement la même chose que le professeur Raoult à la commission parlementaire : Il y a des gens qui sont vite débordés, ce n’est pas le cas à l’IHU de Marseille !


Réagir