mercredi 13 mai - par Le Cri des Peuples

Le silence est d’or : 61 victimes de Jeffrey Epstein indemnisées à hauteur de 100 millions de dollars

La succession de Jeffrey Epstein et 61 des victimes du pédophile ont entamé des pourparlers de règlement amiable.

Source : The Sun, 5 mai 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

Les femmes ont toutes accepté de participer à un Fonds d'indemnisation des victimes qui évaluera chaque réclamation avant d'émettre un paiement dans les 90 jours, ce qui signifie que les parties pourraient percevoir leur règlement juste avant l'anniversaire de la mort du pédophile le 10 août.

The Sun a obtenu des documents juridiques qui indiquent que 44 victimes ont rejoint les 12 femmes représentées par Jordan K. Merson du cabinet d'avocats Merson Law et cinq femmes travaillant avec Lisa Bloom du cabinet Bloom Firm pour négocier les termes du Fonds.

Parmi les femmes qui ont rejoint ce groupe initial de 17 victimes, il y a Annie Farmer, Maria Farmer, Teresa Helm, Juliette Bryant, Jane Sarah Ransome et Virginia Roberts.

Le coût total de ces règlements dépassera probablement 100 millions de dollars, en se basant sur les accords passés d'Epstein avec des victimes dans ses affaires à Palm Beach, qui variaient d'un peu moins d'un million de dollars à plus de 3 millions de dollars.

Les femmes devront désormais signer un contrat de quatre pages stipulant qu'elles ne pourront plus jamais intenter d'action en justice contre la succession d'Epstein et les co-exécuteurs Darren Indyke et Richard Kahn.

Elles ne pourront pas non plus intenter de poursuites contre « toutes entités ou personnes qui sont ou ont été engagées par (que ce soit en qualité d'entrepreneurs indépendants ou autrement), employées par, ont travaillé à quelque titre que ce soit pour ou ont fourni des services à M. Epstein, aux entités Epstein ou à la succession Epstein. »

Cet accord n'interdit cependant pas aux femmes de poursuivre en justice les personnes dont elles auraient pu être victimes d'exploitation sexuelle alors qu'Epstein abusait d'elles.

Cela signifie qu'au moins une femme, Virginia Roberts, pourrait potentiellement intenter des poursuites contre le prince Andrew.

Roberts affirme qu'elle a été abusée par le prince Andrew et a fourni une photo d'elle et du prince royal au domicile de Ghislaine Maxwell, mais le prince a vigoureusement nié sa demande et a suggéré que l'image d'eux était falsifiée.

A gauche, Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell. A droite, le prince Andrew, Virginia Roberts (alors mineure) et Ghislaine Maxwell.

Le Fonds permet également aux femmes de rester anonymes si elles le souhaitent, mais elles ne sont pas empêchées de parler de leur indemnisation ou des allégations contre Epstein.

Après avoir perçu leur indemnisation, les femmes auront également trois jours pour « abandonner aux dépens toute action en justice, qu'il s'agisse de poursuites, de procédures de vérification ou toute autre démarche intentées, chaque partie assumant ses propres frais et honoraires d'avocats. »

Merson a confirmé la validité des documents, confiant au Sun : « Oui, mes clientes veulent accepter le Fonds volontaire afin qu'elles aient la possibilité d'être entièrement indemnisées pour leurs blessures importantes. »

Lisa Bloom a également confirmé au Sun que ses cinq clientes avaient accepté de participer au Fonds.

Ces accords se produisent beaucoup plus rapidement que beaucoup ne le prévoyaient, certains estimant qu'il faudrait des décennies avant que ces femmes ne touchent de l'argent.

Un rapport comptable trimestriel déposé par les exécuteurs testamentaires pour la succession qui a été obtenu par The Sun a montré que 33 personnes ou entreprises demandaient des dommages-intérêts à la succession d'Epstein estimée à 600 millions de dollars.

Ce nombre a maintenant doublé.

La majorité des plaintes contre Epstein ont été déposées devant trois tribunaux distincts à New York.

Dix d'entre elles sont jugées par un tribunal fédéral du district sud de New York, le même endroit où Epstein était jugé pour des infractions pénales avant de se suicider (d'après la version officielle) en août.

Six des 10 plaintes ont été déposées par des femmes qui ont choisi de ne pas s'identifier dans les documents judiciaires, tandis que les quatre autres ont été déposées par des femmes qui ont témoigné à visage découvert de leurs allégations d'abus sexuels.

Maria Farmer, qui prétend avoir été violemment pelotée par Epstein et Maxwell en 1996, est l'une de ces femmes.

Sa sœur Annie, qui prétend qu'Epstein l'a forcée à lui faire un massage seins nus lorsqu'elle était mineure, a également déposé une plainte distincte.

Teresa Helm avait 22 ans lorsque, selon ses dires, Epstein l'a agressée sexuellement lors d'un entretien d'embauche.

Juliette Bryant allègue qu'elle a été violée par Epstein à plusieurs reprises et qu'il lui a envoyé une demande de photos nues par e-mail quelques mois seulement avant son arrestation.

En plus de ces 10 poursuites, neuf autres ont été déposées à New York mais devant la Cour suprême de l'État.

Cela comprend une plainte qui énumère neuf femmes nommée 'Jane Doe' (anonymes) comme plaignantes et une autre déposée par deux femmes sans nom.

Il y a aussi des plaintes déposées par Jennifer Araoz et Teala Davies.

Araoz a poursuivi Epstein quelques jours après qu'il soit allé en prison, puis s'est manifestée à nouveau pour poursuivre sa succession après sa mort.

Elle prétend que le pédophile condamné a abusé d'elle pendant plus d'un an dans sa maison de l'Upper East Side, alors qu'elle fréquentait une école voisine.

***

Le prince Andrew ignore trois demandes officielles d'être entendu sous serment au sujet de son amitié avec le pédophile Jeffrey Epstein

Source : DailyMail, 3 mai 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

Le prince Andrew a ignoré trois demandes officielles d'être entendu sous serment au sujet de son amitié avec le pédophile en série Jeffrey Epstein. David Boies, un avocat qui représente plus d'une douzaine des victimes du financier américain défunt, a affirmé qu'Andrew « n'était pas prêt à coopérer ».

« Nous avons fait au moins trois tentatives écrites officielles envoyées à son adresse à Londres et également à ses avocats au cours des derniers mois », a déclaré M. Boies, dont les clients incluent Virginia Roberts, la femme qui prétend qu'Epstein l'a forcée à avoir des relations sexuelles avec le prince à trois reprises.

6th Dec 2010. Video grab of Jeffrey Epstein's New York home. Prince Andrew waves goodbye to a brunette he let out the door

6 décembre 2010. Capture vidéo de la maison de Jeffrey Epstein à New York. Le prince Andrew dit au revoir à une brune qu'il vient de laisser sortir

Andrew, qui nie avec véhémence toutes les allégations d'actes répréhensibles, a embauché Clare Montgomery, l'une des principales avocates d'extradition du Royaume-Uni. Ses anciens clients incluent le dictateur militaire chilien Augusto Pinochet. Interrogé sur sa nomination, M. Boies a déclaré :

« Ce n'est pas que je ne comprenne pas pourquoi il veut se faire représenter par un ténor du barreau, je le comprends parfaitement. Mais s'il pouvait prendre du recul, relever le défi et se concentrer sur la fin de partie... Voilà ce qu'il doit se dire : "Si j'évite l'extradition, est-ce que je veux vraiment que cela pende au-dessus de ma tête et de la tête de ma famille pour le restant de mes jours ? Est-ce que je veux que mon épitaphe soit 'J'ai réussi à échapper à la justice ?' " »

Le procureur américain Geoffrey Berman, qui dirige l'enquête criminelle en cours sur Epstein et ses associés, a accusé le prince de ne pas avoir aidé une enquête du FBI, affirmant qu'Andrew n'avait fourni « aucune coopération ». Le duc dément cette affirmation. Cependant, M. Boies a déclaré qu'il était convaincu que les procureurs persisteraient.

« J'ai une certaine confiance dans le fait qu'ils ne laisseront pas tomber », a-t-il ajouté. Il a également suggéré que le duc ne recevait peut-être pas de bons conseils. « Souvent, les personnes à son poste sont entourées de conseillers qui pensent parfois qu'ils seront plus appréciés s'ils se révèlent très agressifs au nom de leur mandant, et cela peut conduire à ce qu'il ne reçoive pas de très bons conseils », a-t-il déclaré.

In 2011 Prince Andrew was pictured with sex offender Jeffrey Epsteins near his home in New York's Central Park En 2011, le prince Andrew photographié avec le délinquant sexuel Jeffrey Epstein près de son domicile à Central Park, New York.

« Il peut être difficile de dire à votre chef qu'il doit faire quelque chose qu'il ne veut pas faire. » Boies pense que des vidéos du prince à l'intérieur des propriétés d'Epstein, y compris le manoir new-yorkais de 70 millions de livres sterling du financier, peuvent exister. « Que ces vidéos existent encore, qu'elles aient été détruites ou qu'elles soient cachées, c'est ce que nous devrons essayer de découvrir », a-t-il déclaré.

« Nous sommes assez confiants, à la fois par les preuves matérielles et par des entretiens, que de telles bandes de surveillance ont existé à un moment donné. » M. Boies a déclaré qu'il serait prêt à se rendre au Royaume-Uni pour interviewer le prince Andrew.

Epstein se serait suicidé en prison l'été dernier après avoir été arrêté pour plusieurs accusations sexuelles contre des enfants. Un porte-parole du prince Andrew a refusé de commenter.

Voir notre dossier sur Epstein.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter.



32 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 mai 16:00

    « Le secret des grandes fortunes sans cause apparente est un crime oublié, parce qu’il a été proprement fait. »

    Honoré de Balzac - Le Père Goriot 

    Pour Epstein, ça ne s’est même pas fait proprement, mais les héritiers et les complices ont les moyens de payer les juristes.


  • foufouille foufouille 13 mai 17:58

    elles ont acceptés le pognon grassement payés plus qu’un accident.


    • berry 13 mai 18:37

      @foufouille
      Vous avez raté votre chance, si vous aviez déclaré avoir été sodomisé par Jeffrey Epstein il y a un an ou deux, vous auriez touché le pactole.
      Maintenant, c’est trop tard.


    • foufouille foufouille 13 mai 18:52

      @berry

      si j’avais su je me serais tiré en roumanie.


    • Traroth Traroth 15 mai 11:23

      @foufouille
      Mais l’argent est une véritable obsession, chez vous. En gros, vous jalousez des femmes qui se sont fait violer par des hommes riches, parce qu’elles vont peut-être réussir à obtenir des dédommagements conséquents. Vous êtes en train de dire qu’elles sont contentes d’avoir été violées, en fait. C’est vraiment à gerber, ce victim-shaming !


    • Traroth Traroth 15 mai 12:31

      @foufouille
      C’est dommage de ne pas avoir de vagin, hein ? Vous aussi, vous pourriez avoir « la chance » de vous faire violer par un riche salopard et toucher le pactole.

      Mais j’y pense, vous devez quand avoir un trou de balle, non ? Il y a aussi des riches violeurs homosexuels, je pense. Vous devriez essayer de vous mettre sur le chemin de l’un d’eux, et sur un « coup de bol », ça doit le faire. Il va vous péter le cul, et à vous les millions !


    • Traroth Traroth 17 mai 20:58

      @Traroth
      Tiens, plus de réponse. Comme c’est surprenant... smiley

      Gardez bien ce sentiment à l’esprit, foufouille. Ce petit moment où vous avez imaginé ce que je décris, ça doit se rapprocher un peu de ce que ressent une femme violée. Peut-être que ça vous évitera de racontez des conneries, à l’avenir. Mais là, je rêve sûrement...


    • dimitrius 17 mai 21:05

      @Traroth
      Tiens t’as repris le boulot , je te vois bien au service informatique d’une banque toi.


    • Cadoudal Cadoudal 17 mai 21:13

      @dimitrius
      Il est branleur de dindon à la banque du sperme ?

      «  Il est nécessaire d’entretenir des rapports réguliers et profonds avec son mâle. Il est avéré que les dindons développent des préférences pour certaines personnes. Ce n’est pas un travail facile, salissant et parfois dangereux. Un des participants aux formations que je dispense a eu le bras cassé par un coup d’aile brutal de son mâle »

      https://blog.slate.fr/chasseur-d-etrange/2010/04/16/les-pires-metiers-du-monde-la-routine-masturbatoire-des-%C2%ABbranleurs-de-dindons%C2%BB/


    • Traroth Traroth 18 mai 03:52

      Merci Dimitrius et Cadoudal pour cette belle illustration du principe « ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ». On les applaudit bien fort ! smiley


  • chantecler chantecler 13 mai 18:10

    Ca pue .


  • V_Parlier V_Parlier 13 mai 23:09

    Les « clients » d’Epstein ne seront jamais connus, ou alors dans 50 ans. Andrew n’as pas eu de bol, pas assez discret...


    • Samson Samson 15 mai 11:11

      @V_Parlier
      « Andrew n’as pas eu de bol, pas assez discret... »
      ... ou tout simplement et bien plus probablement, il n’a pas fait ce qu’on lui demandait !
      Raison de plus pour tous les autres de se soumettre aux consignes sans rechigner !
      A bon entendeur, salut !


    • V_Parlier V_Parlier 17 mai 22:18

      @Samson
      J’admets que cette hypothèse est plus vraisemblable.


  • Carburapeur Carburapeur 14 mai 00:23

    Mais, il me semble très possible qu’actuellement il existe exactement les mêmes systèmes de par la planète.

    Renifler le fric et on risque bien de tracer vers du cul !


  • ETTORE ETTORE 14 mai 10:01

    Avec le pognon qu’ils ont....Ils ne peuvent pas se payer des professionnelles ?

    Le travail au noir est quand même bien utilisé dans les hautes ’sphères" serrés des testicules.


  • Carburapeur Carburapeur 14 mai 10:15

    bah !

    Ils ont probablement essayé tout ce qui peut se faire et ils sont sans doute bien blasés.

    Il leur faut du nouveau, du frais, du palpitant avec de l’interdit à la clé pour pimenter l’affaire et faire monter l’adrénaline.

    En face, il y a certainement des réseaux, des ados en recherche et des parents cons ou laxistes.


    • Aimable 14 mai 10:27

      @Carburapeur
      Si des parents laissent leurs enfants fréquenter ce genre de personnages « bien sous rapport mais s’intéressant aux gamines » c’est qu’ils sont un peu maquereaux , enfin c’est ce que je pense .


    • V_Parlier V_Parlier 14 mai 14:30

      @Aimable
      Evidement. Comme les parents de Springora.
      Mais dans le cas d’Epstein je ne sais pas si tous les parents savaient, ça allait souvent beaucoup plus loin dans le crime : Mensonge puis séquestration, etc...


  • QAmonBra QAmonBra 14 mai 10:50

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Au point où en sont ces ordures dans leur énième Q.E. « hélicoptère », qu’est ce que cela leur coûte dans cet océan de fausse monnaie, il suffit à leurs banquiers de créditer de quelques zéros supplémentaires les comptes bancaires des victimes !

    A charge aux dites victimes de transformer rapidement cette monnaie de singe en valeurs physiques palpables, si elles ne veulent pas être de nouveau abusées. . .


  • Abou Antoun Abou Antoun 14 mai 10:52

    Et dire qu’ici on se fait mettre quotidiennement par Macron et consorts pour pas un kopeck. 


    • joletaxi 14 mai 13:21

      @Abou Antoun

      avec notre justice exemplaire, elles n’auraient rien touché, et se seraient peut-être endettées pour payer le cher Maître, qui aurait pu faire une belle plaidoirie d’une moralité flamboyante.
      Et bien sur, l’état aurait encaissé une solide amende.

      Mais c’est un choix


    • V_Parlier V_Parlier 14 mai 14:35

      @joletaxi
      Tout dépend du milieu d’où elles viennent... (on le voit d’ailleurs très bien en France avec le traitement de ce genre d’affaires uniquement quand ça se passe dans le petit cercle mondain et « people », alors que chaque semaine des inconnues subissent bien pire sans que personne ne le sache).


    • Samson Samson 15 mai 11:17

      @Abou Antoun

      « Et dire qu’ici on se fait mettre quotidiennement par Macron et consorts pour pas un kopeck. »

      Si, si ! ..., mais là, c’est nous qui payons pour nous faire mettre, et pas qu’un peu !
      Faut bien compenser la suppression de l’ISF et autres gâteries à ses sponsors !

  • berry 14 mai 15:59

    L’affaire Epstein, c’est avant tout une gigantesque opération du Mossad pour piéger et compromettre des personnalités de premier plan dans des affaires de pédophilie et des rituels sataniques sordides.

    Un rappel de l’affaire :

    https://www.youtube.com/watch?v=-ibhewPhVe0


  • Samson Samson 14 mai 17:36

    « Que ces vidéos existent encore, qu’elles aient été détruites ou qu’elles soient cachées, c’est ce que nous devrons essayer de découvrir »

    Qu’elles existent encore et qu’elles soient bien cachées, nul doute là-dessus !

    Quoi de mieux et comment autrement tenir à sa botte la crème de l’élite économique, financière, politique, judiciaire, ... mondiale ???

    ... Et avec le pognon de quels généreux contributeurs indemniser les victimes ???

    Quant à les trouver ou simplement prouver qu’elles existent encore, good luck !!! smiley

    Suffit de voir comment Dutroux et consorts ont finalement été jugés comme une bande de prédateurs presque solitaires, alors même que leur envergure ne leur permettait tout au plus que d’être les petites mains d’un plus vaste réseau, suffisamment puissant pour « in fine » imposer avec la complicité de tout l’appareil d’état sa version aux enquêteurs et aux médias et sortir sans dommage des radars ! smiley


Réagir