lundi 1er mars - par George L. ZETER

Le temps du bas les masques viendra-t-il ?

JPEG

La doyenne de Saône et Loire 110 ans[1] et le doyen des Bretons 108 ans[2], tous deux en forme, sont morts dans les 5 jours qui ont suivi leur vaccination… Quelle explication à donner ? Qu’il a été démontré par A+B que les vaccins après l’âge de 75 ans sont inefficaces sinon dangereux. Et pourquoi ? Par le fait que comme le reste de la « machine », le système immunitaire est vieux et répond mal ! Le problème pour les vaccinologues est que l'équilibre délicat entre toutes les cellules chez les personnes âgées est perturbé et ne peut ainsi gérer l’inoculation correctement, ce qui a pour effet sur beaucoup d’anciens de les précipiter vers une issue fatale. Selon un professeur d’infectiologie, « Le germe qui pénètre dans l'organisme d'une personne vaccinée va se heurter à son système immunitaire préparé à le recevoir »[3]…Ben NON ! Apres 75 ans le système n’est plus prêt à recevoir grand-chose excepté pour quelques individus indestructibles. Donc, s’acharner à vacciner à tour de bras les clients des EHPAD est plus néfaste qu’efficace, sachant en plus que 90% des mortalités dues au Covid sont subies par ceux qui ont justement plus de 75 ans… (Lire ce fort intéressant papier bien détaillé de la BBC Afrique en français en bas d’article).

Ce qui voudrait dire que les autorités mentent, car, sous couvert de protéger les plus vulnérables, en imposant un vaccin à des anciens dont le système répond mal, à des adultes en bonne santé qui n’en ont pas besoin et à des enfants qui ne sont même pas concernés par la maladie, en l’espace d’un an, avec une mortalité de 0,050%, une bonne partie de l’humanité se retrouve à vivre sous cloche avec peu d’espoir d’un retour à la normale : à moins d’une prise de conscience des masses, suivie d’une vague de fond qui emportera la clique oligarchique/milliardaire aux manettes, qui ne pense qu’à transformer notre société en « Meilleur Des Mondes » tout en écrivant la suite de 1984… Et elle en a des ressources la clique !

En Israël, il y a des fauteuils de plage réservés aux vaccinés, qui peuvent avec leur pass vert aller où ils veulent, tout en restant masqués et tout en se tenant à distance. En France, macron le petit lui aussi « pense » à un pass sanitaire qui restreindrait les mouvements des récalcitrants aux piquouzes. Toute cette oligarchie ne lâchera pas le morceau, car elle sait très bien que ce sera elle ou nous, et qu’il n’y aura pas de prisonnier. Se dire que l’exemple à suivre est la société menée par un Netanyahou, vendu, corrompu qui a instauré un régime inique, en dit long sur l’immoralité des cuistres de chez nous. Le deuxième modèle étant la Chine et son talent pour fliquer, surveiller et se débarrasser de toutes pensées déviantes, de toutes oppositions et le troisième les U.S, qui ne fonctionnent qu’en opprimant ses citoyens par la violence tout en les plongeant dans la pauvreté. C’est vers ça qu’elle veut nous conduire cette engeance néfaste : un chaos néphrétique ! Alors, pour exister, c’est le grand tamtam médiatico/médico/politico/scientifique qui nous rebat les oreilles à longueur d’ondes hertziennes afin de garder les moutons sous une frayeur digne de la peste bubonique du moyen âge. ET CA MARCHE ![4]

Les nervis tonnent tel ce Jérôme Salomon de retour à l’antenne pour égrener chaque soir avant la soupe le nombre de contaminés. Les medias acoquinés « au miracle vaccinatoire israélien » lancent des chiffres merveilleux de guérison, d’une épidémie jugulée qui aurait pour ainsi dire disparue. BFM de Drahi, nous montre ces jeunes à Tel-Aviv qui se font vacciner dans les bars contre une bière, une Sonia Carneiro ex-journaliste spécialiste du foot, devenue par magie spécialiste en Covid est proche de l’orgasme lorsqu’elle parle de l’efficacité du vaccin Pfizer. Et tous les journaleux de plateau qui bavent de plaisir en énonçant la propagande made in Netanyahou (qui pense très fort à sa réélection) : « 50% des Israéliens ont reçu une dose du vaccin. Plus de la moitié de la population israélienne – 4,65 millions de personnes sur les 9,29 millions d'habitants – a reçu au moins une première dose du vaccin contre le coronavirus, a indiqué le ministère de la santé israélien, vendredi 26 février. 35% de la population a reçu une seconde dose du vaccin dont 85 % des personnes âgées de 70 ans et plus, selon le ministère. » 85 % des personnes âgées de 70 ans et plus : comme expliqué plus haut, soit inefficace ou soit dangereux, mais bon, ya les chiffres qui rassurent le futur vacciné de moins de 55 ans. Une dose, deux doses, j’ai même entendu Bill Gates parler d’une troisième dose… C’est Alli baba et les 40 vaccineurs !

« Le gouvernement pourrait s’inspirer de Ramzor, l’application israélienne proposant un retour à la vie normale grâce à un “passeport vert” » et pour l’obtenir les Israéliens doivent se trouver dans l’un des trois cas suivants :

- avoir été vacciné avec deux doses depuis au moins une semaine.

- être considéré comme guéri du Covid, c'est-à-dire avoir été testé positif il y a plus de 10 jours et ne pas avoir eu de symptômes dans les trois derniers jours.

- avoir un résultat négatif de test PCR de moins de 72 heures.

On invente même des mots dans ce monde créatif : les primo-injectés ! Si l’un de ces critères est rempli, les primo-injectés peuvent alors accéder à des événements publics tels que des concerts, des rencontres sportives, mais aussi des musées ou des restaurants. Sur Smartphone, le “passeport vert” se matérialise par un QR code affiché à l’écran."[5]

Publicité

Cependant, d’autres news transpirent mais sont mises sous l’éteignoir du conspirationnisme : Ynet, site d'information israélien, la base de données du ministère de la santé israélien, et la base aux Etats-Unis du VAERS (effets secondaires) avertie en janvier 2021 qu’il y a 3000 enregistrements d’effets secondaires des vaccins dont 2900 pour les vaccins ARNm. Par rapport aux autres années, la mortalité est 40 fois supérieure. Le 11 février un article d’Ynet, présente des données liées à la vaccination. Les auteurs de l’article ont débunké cette analyse, en se basant sur les données publiées par Ynet. «  On a repris les données en regardant la mortalité pendant la période de la vaccination qui dure 5 semaines. En analysant ces données, on arrive à des chiffres effarants qui donnent une mortalité importante du vaccin.  » Les auteurs déclarent « que les vaccinations ont causé plus de décès que le coronavirus n'en aurait provoqué pendant la même période. »[6]

Certains déclarent que pour eux «  ceci est une nouvelle Shoah  » devant la pression des autorités israéliennes pour vacciner ses citoyens.[7] 

Ambiance…Piquouzelitère.

Un monde nouveau prend son envol…Sus aux masques et aux corbeaux… Ô funèbre oiseau noir ! Vous, le long des fleuves jaunis. Sur les routes aux vieux calvaires. Sur les fossés et sur les trous. Dispersez-vous, ralliez-vous ! (Arthur Rimbaud)

Georges Zeter/février 2021

Article de BBC Afrique : Coronavirus : pourquoi les personnes âgées sont plus difficiles à vacciner ?

https://www.bbc.com/afrique/monde-54617028


Publicité

[2]https://fr.theepochtimes.com/le-doyen-des-bretons-est-decede-a-108-ans-il-venait-de-se-faire-vacciner-contre-le-covid-1660805.html

[3] Pr Daniel Floret, spécialisé en maladies infectieuses et vaccinologie et vice-président de la Commission Technique des Vaccinations à la HAS - 7 mai 2020.

[7] Idem



153 réactions


    • cyrus CYRUS 1er mars 22:04

      @Xenozoid

      @CYRUS

      c’est tres bien jeune padawan,mais maintenant tout l’art est dans ce que tu va en faire, pas ce que tu en dis 

      en gros il te faut sortir du bac a sable et(hélas) tu n’es pas prêt

      Jeune acolythe qui se prend pour un maitre jedi , tu devrais te mefier celui qui te manipule est peut etre un seigneur sith ...

      c’ est l’ avantage des orphelin mandalorien , on as pas ce genre de probleme ...
      TEL EST LE CREDO


    • cyrus CYRUS 1er mars 22:08

      @Pauline pas Bismutée

      au cas ou tu aurais louper la suite smiley
      https://www.agoravox.fr/commentaire6000632


    • Xenozoid Xenozoid 1er mars 22:10

      @CYRUS

      je fais le jeu de rôle car tu ne marche qu’au cliché et ont dit, tu es un con et c’et ma maniere de me mettre a ton niveau, toi l’anarchiste qui choisi, je te vois bien dans un supermarcher choisir pour les anarchos fachist/ capitalist tu va te retrouve avec spartacus le quidam ...lolo, quel merdeux


    • cyrus CYRUS 1er mars 22:22

      @Xenozoid

      Pour rejoindre un avatar des tengu/garruda il faut monter pas descendre ...
      Tu est le seul homme en colere qui insulte cette foi ci smiley


    • Xenozoid Xenozoid 1er mars 22:25

      @CYRUS

      Pour rejoindre un avatar des tengu/garruda il faut monter pas descendre ...
      Tu est le seul homme en colere qui insulte cette foi ci


      merde j’ai fais dans l’écran, désolé...


  • Djam Djam 1er mars 20:06

    Vous n’êtes nullement obligé de porter votre bâillon ! 

    L’auto attestation (!) de dépassement d’horaire de sortie est totalement illégale. Tout comme le masque. 

    Il n’est plus vraiment difficile de démontrer (par procédure judiciaire) que les raisons invoquées pour ce masque sont scientifiquement fausses à 95 %.

    Mais il est vrai que pour résister il faut accepter le combat... or, on vit dans un monde de moule dépressives..


    • alinea alinea 1er mars 20:31

      @Djam
       smiley

      L’autre jour au marché, j’ai croisé un regard de femme, de connivence : nous étions les seules sans masque !
      Je vais peut-être vous ouvrir un horizon, comme cette réflexion m’en a ouvert un :
       une amie m’a dit que c’était l’époque de l’individualisme, voire du narcissisme, qui faisait que les gens ne mettaient pas de masque : penser aux autres, agir pour le commun, ça n’existait plus !
      je suppose que nous sommes d’accord sur l’« analyse » de cette réflexion, en tout cas, la manière dont on la reçoit, mais, c’est quelqu’un de valeur qui m’a dit ça !
      Et mine de rien, ça m’a bouleversée, au sens strict ; je ne mets pas mon masque pour autant, mais j’ai capté la difficulté du moment !!


    • Jean Keim Jean Keim 2 mars 08:05

      @alinea

      Qui ou quoi crée cette difficulté, comment dire de quelqu’un qu’il est une personne de valeur, qu’elle est l’origine de nos idées, quels ravages font dans notre psychisme la propagande officielle ?

      Personnellement je porte un masque quand il est obligatoire parce que je ne veux pas stresser encore plus les gens que je côtoie, je n’ai pas d’autre motivation, il m’arrive souvent d’oublier de le mettre quand carrément je n’en ai pas sur moi ; le mensonge et le superficiel sont la règle, les effets de la pandémie ne sont absolument pas visibles dans le quotidien, dans mon entourage il y a qq. cas de maladie mais à ma connaissance aucun décès et si nous questionnons nos proches, ils font le même constat, et pourtant la propagande affirme le contraire, le taux d’incidence est un foutage de gueule et dans ces conditions de tromperie généralisée, faire confiance en la vaccination est une folie, qq. chose comme la roulette russe.


    • alinea alinea 2 mars 09:48

      @Jean Keim
      Au début de cette histoire, de cette aventure, voilà bientôt un an, je pensais que les occidentaux coucounnés, bercés aux sons

      d’une vie morne mais confortable, dans une société où « on » pense à tout, il n’y a plus qu’à suivre les chicanes bien balisées , ont pris cette épidémie pour un danger réel, puissant comme une guerre ; ils ont accusé le pangolin, ont pensé les politiques débordés par quelque chose de très neuf, ont pardonné les approximations, et ont obéi parce que, pour une fois, quelque chose rassemblait notre humanité ; il y avait de quoi être héros ( les medics), solidaires, prudents, avertis et ces générations jusqu’ici à l’abri de catastrophes avaient enfin leur heure.
      Mais à la longue, je ne sais pas, je ne vois pas comment cela peut durer... l’atavisme de la résignation ? On dit que six français sur dix ne veulent pas le vaccin !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 10:23

      @alinea
       
       ’’ une amie m’a dit que c’était l’époque de l’individualisme, voire du narcissisme, qui faisait que les gens ne mettaient pas de masque : penser aux autres, agir pour le commun, ça n’existait plus !’’
       
      Ils pensent comme des anges et font comme l’autorité qui agit comme un assassin leur dit de faire.
       
      C’est le fait de porter un masque qui est individualiste et contre le bien commun, en empêchant la nature trop bien faite du point de vue des bandits, de faire son travail.


    • alinea alinea 2 mars 11:09

      @Francis, agnotologue
      Je le sais bien, cela ne m’a pas fait changer d’idée, mais je n’avais jamais imaginé qu’on puisse voir les choses de cette manière !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 11:15

      @alinea
       
       ’’je n’avais jamais imaginé qu’on puisse voir les choses de cette manière ! ’
       
      Ah ? Pourtant c’est bien de cette manière que « les choses » sont présentées ad nausam dans les médias, non ?


    • eau-pression eau-pression 2 mars 11:16

      @alinea

      Je sais pas autour de toi, mais quand je pose la question du patient zéro, ou des motivations et du fonctionnement des labos P4, les gens ont l’air de penser qu’il est prétentieux pour un simple citoyen de se mêler du débat.


    • Aristide Aristide 2 mars 11:20

      @alinea

      je ne mets pas mon masque pour autant,

      Et cela fait quel effet de se sentir un resistant dans ce monde de moutons collaborateurs du grand ... (Je vous laisse remplir la fin)


    • eau-pression eau-pression 2 mars 11:22

      @Francis, agnotologue

      Et ici (sur Avox) on en connaît pas mal qui font des efforts demesurés pour nous interdire de penser que ce qui se passe (masques, etc) n’est pas juste la recherche d’une solution à un problème sanitaire.


    • eau-pression eau-pression 2 mars 11:23

      @Aristide

      L’autre jour, j’ai croisé les policiers municipaux en ronde. Comme je mangeais un croissant, ils m’ont dit « bon appétit ».

      Svp, n’allez pas les dénoncer.


    • Aristide Aristide 2 mars 11:24

      @alinea

      interdire de penser

      Ils sont aussi forts que cela ? 


    • Aristide Aristide 2 mars 11:26

      @eau-pression

      Ils n’ont pas tiré sans sommations ? Vous avez de la chance ...


    • eau-pression eau-pression 2 mars 11:45

      @Aristide

      Un des policiers était une policière. Possible qu’elle m’ait souri sous son masque.
      Mon village n’est pas Venise, mais l’imagination n’y est pas interdite.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 12:01

      @eau-pression
       
       je crois que la plupart d’entre eux doivent penser que nous sommes vraiment des moutons, et auraient du mal à verbaliser les seuls qui ont le cran de résister.


    • Aristide Aristide 2 mars 12:06

      @eau-pression

      Et pour les chevilles qui enflent vous ne mettez rien ?


    • eau-pression eau-pression 2 mars 12:12

      @Aristide

      Les pieds dans l’eau, comme à Venise.


    • eau-pression eau-pression 2 mars 12:21

      @Francis, agnotologue

      Enlever son masque pour manger n’est pas une infraction (mais ça viendra).
      De l’avis de mon voisin qui ne met le masque qu’en situation où la règle est sous-tendue par une logique (que conteste certains spécialistes) l’attitude des policiers municipaux est variable, mais aucun ne l’a verbalisé.
      Celle qui m’a souri jusqu’aux chevilles, comme nous cheminions tous les 3 dans la même direction, m’a dit que le bidule avait 60% d’efficacité. Il y avait sous un porche un groupe de gens en pause sans masque qui souriaient vraiment.
      Ceci n’est ni une statistique ni une vantardise.


    • Aristide Aristide 2 mars 12:22

      @eau-pression

      Ouais, mais une ou deux fois par an, lors des acqua-alta, c’est suffisant ? 


    • Aristide Aristide 2 mars 12:25

      @eau-pression

      Ceci n’est ni une statistique ni une vantardise.

      Après tant d’insistance on à peine à y croire, mais bon je vous accorde que de ne pas mettre son masque pour manger un croissant n’est pas non plus le signe d’une forte résistance à l’ordre établi.


    • simir simir 2 mars 12:42

      @alinea
      Hier je suis allé chez pon concessionnaire auto pour demander un renseignement concernant une révision.
      Comme toujours sans masque.
      Le réceptionniste, pourtant jeune, m’a demandé de sortir et d’attendre qu’il vienne me renseigner dehors.
      Il n’y avait pas foule, j’étais seul avec lui bans le local très grand et très haut.
      Un tel degrés d’aliénation me sidère.
      Comment peut-on devenir si kon ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 12:53

      @eau-pression
       
      amha, manger dans la rue est très dangereux, puisque les aérosols qui se collent sur ce qu’on mange entrent directement dans l’organisme. Je ne le ferai jamais.


    • alinea alinea 2 mars 14:01

      @Aristide
      Je ne le vis pas comme une résistance ! c’est un impossible pour moi ! j’enfile mon masque pour mes courses, une fois tous les quinze jours pendant dix minutes ! des fois j’oublie et il ne se passe rien, mais je n’ai pas la prétention de croire que si je ne le mettais pas, de manière résistante, cela changerait la face du monde ! En revanche dans les rues, ça, je ne le peux pas, rien que de voir les autres me fait mal.
      je ne sais pas comment vous pouvez vivre en ville ! c’est inimaginable.


    • eau-pression eau-pression 2 mars 14:37

      @Aristide

      Si vous voulez parler d’actes de résistance, venez plutôt me répondre chez @Pauline. @alinea nous propose ici de partager les interrogations surgies à l’occasion d’une rencontre, vos froncements de sourcils y sont décalés.
      Voici ma lecture de l’échange

      Aristide à @alinea : je ne mets pas mon masque pour autant,
      Et cela fait quel effet de se sentir un résistant dans ce monde de moutons collaborateurs du grand ... (Je vous laisse remplir la fin)

      Attaque excessive, @alinea nous dit simplement que l’avis de sa connaissance ne l’a pas convaincue de l’efficacité du masque. Pour vous signaler cet excès, je vous réponds que c’est comme si je vous traitais de collabo. J’aurais pu plus directement prendre mon rôle habituel de protecteur et vous dire « vous êtes un peu binaire » ou « n’exagérez-vous pas un peu ? ». Mais non, je tente le second degré. Il devrait être évident que vous traiter de collabo est excessif ici et maintenant

      eau-pression à @Aristide : L’autre jour, j’ai croisé les policiers municipaux en ronde. Comme je mangeais un croissant, ils m’ont dit « bon appétit ».
      Svp, n’allez pas les dénoncer.

      Vous comprenez l’allusion, mais décidez de rester en mode coq (je serais madame Aristide, je m’inquièterais de ces gonflements de torse récurrents devant la dame au drapeau noir)

      Aristide à @eau-pression : Ils n’ont pas tiré sans sommations ? Vous avez de la chance ...

      eau-pression à @Aristide : Un des policiers était une policière. Possible qu’elle m’ait souri sous son masque.
      Mon village n’est pas Venise, mais l’imagination n’y est pas interdite.

      La deuxième phrase pour signaler les effets du masque sur la communication entre individus, institutionnalisée par le festival de Venise. Remarquez qu’on ne sait pas à quoi la policière aurait pu sourire. Certes je ressemble au Redford d’il y a 20 ans (il faut passer le message à @alinéa) et ce sourire (potentiel) pourrait être un réflexe féminin, d’autant que les visages non masqués sont rares dans cette rue. Mais, si ce sourire a existé, il pourrait juste dire : vous avez raison d’en profiter. Il se peut évidemment qu’il n’y ait eu sous le masque qu’un visage d’une parfaite neutralité professionnelle. Quoique, la suite ... en y repensant, le sourire du collègue masculin devant le manège ... une enquête s’impose.

      Manifestement, les hormones de coq ne retombent pas

      Aristide à @eau-pression : Et pour les chevilles qui enflent vous ne mettez rien ?

      Un retour au premier degré s’impose

      eau-pression à @Aristide : Les pieds dans l’eau, comme à Venise.

      Toujours Aldo Machione

      Aristide à @eau-pression : Ouais, mais une ou deux fois par an, lors des acqua-alta, c’est suffisant ?

      eau-pression ayant fourni entre-temps à @Francis des précisions sur la séquence dans la rue vous ajoutez

      Aristide à @eau-pression : Ceci n’est ni une statistique ni une vantardise.

      Après tant d’insistance on à peine à y croire, mais bon je vous accorde que de ne pas mettre son masque pour manger un croissant n’est pas non plus le signe d’une forte résistance à l’ordre établi.

      Le mot statistique ne vous intéresse pas (il disait que mon anecdote n’avait que valeur de témoignage). Ce qui est important, c’est de rabaisser la fierté que vous lisez dans mes posts, et qui serait peut-être destinée, dans votre imaginaire guerrier, à me valoriser auprès d’@alinea. Qui ne me demande pas cette explication, hélas.

      Alors je dis : reprenez votre casque, monsieur le gendarme, venez causer FM chez @Pauline, si vous me cherchez, c’est là que ça se passe. Pensez à dire au revoir à la dame, on ne sait jamais. Le coq, avec un peu de vin ...


    • eau-pression eau-pression 2 mars 14:39

      @Francis, agnotologue

      Merci du conseil.
      Sans compter que même s’ils sont si bons qu’on n’attend pas d’être rentré pour les manger (les bars sont fermés) les croissants ne doivent pas être très favorable à l’immunité ?


    • eau-pression eau-pression 2 mars 14:41

      @alinea

      T’as vu, je suis jaloux. Si t’arrives à lui faire baisser la garde, peace and love pour la bonne cause !


    • Captain Marlo Captain Marlo 2 mars 19:10

      @simir
      Il n’y avait pas foule, j’étais seul avec lui bans le local très grand et très haut.
      Un tel degrés d’aliénation me sidère.

      Pour le quidam lambda c’est 145 euros.
      Pour l’entreprise ou le commerçant, c’est une prune à plusieurs centaines d’euros !! 


    • alinea alinea 2 mars 19:12

      @simir
      On apprend à tout âge ! je suis sidérée aussi, alors , en face de ça, il faut avoir l’humeur idoine, cool, sympa, et juste faire une réflexion de bon sens ! ne pas oublier l’humour, mais, juste ce qu’il faut pour que l’autre ne se sente pas visé.
      Nous devons tous nous transformer en éducs de bon sens, à brûle-pourpoint... !


    • Aristide Aristide 3 mars 10:15

      @eau-pression

      Quel longue diatribe que cette exégèse de mes propos et de vos réponses.

      Ces échanges avait pour seul objet de titiller par une petite moquerie tous ceux qui ici et ailleurs croient que leur petite désobéissance à quelques mesures sanitaires contestables par ailleurs constitue une résistance à l’ordre établi. Souvent d’ailleurs agrémentée de quelques substantifs bien sentis pour qualifier leurs compatriotes : qui n’auraient donc pas cette posture traités de moutons, etc ... 


    • Aristide Aristide 3 mars 10:22

      @alinea

      je ne sais pas comment vous pouvez vivre en ville ! c’est inimaginable.

      Si cette phrase me concerne dans votre réponse, je ne peux comme vous que plaindre les citadins qui souffrent de ces limitations. Pour ma part, je suis assez privilégié et je vis dans l’arrière pays d’une contrée que de nombreux citadins choisissent comme lieu de villégiature, donc bien à l’abri de la lourdeur de ces mesures sanitaires.


    • eau-pression eau-pression 3 mars 10:57

      @Aristide

      La pointe d’agressivité dans mon exégèse, vous n’en avez pas vu l’explication dans mon post à @alinea ? Et vous en rajoutez une couche par cette description de votre cadre de vie. Si ça se trouve, vous êtes mon voisin, invitons la à comparer. A propos de cadre, vous avez un côté normatif sur lequel je vous incite simplement à mettre un gant de velours.

      Essayons avant de prolonger l’interrogation qui a surgi spontanément chez @alinea quand la dame en question lui a donné son point de vue sur le port du masque.
      Etendre une règle sanitaire validée essentiellement pour les salles d’opération (d’accouchement peut-être aussi) à l’espace ouvert de nos rues et des cours de récréation, avouez qu’il y a de quoi s’interroger. Delfraissy, lui, interroge son petit-fils pour savoir si ça le dérange. Et bien, sans faire dans la sensiblerie, cacher le visage des enfants (taux d’infection 0,epsilon je suis grand’père, ça m’intéresse), cacher au nouveau-né le visage de sa mère, faudra m’expliquer pourquoi avant que j’arrête de contester.

      M’en donnez-vous le droit ? Si le port du voile est une évidence pour celui qui vit dans le désert, cette protection transposée en coutume dans les villes affecte énormément les relations urbaines.
      Il ne s’agit donc pas d’une réaction épidermique ; il est légitime de se demander s’il n’y a pas l’intention d’isoler les gens, de les soumettre via l’acceptation d’une règle absurde associée de sanctions. Notez que je me trouvais très bien sous le tablier du lycée.


  • velosolex velosolex 1er mars 22:31

    Très beau drapé sur la photo. Les esthètes apprécient.

    Cela rappelle la peinture pompier. Ne manque que quelques casques de pompier et des chérubins soufflant dans leur trompette. 

    Un David ?

    Marat dans son baignoire sabot ?

    Ne manque plus Charlotte Corday avec son poignard, ou la piqure contre le covid. 


  • velosolex velosolex 1er mars 22:48

    Sujet de bac l’an prochain ; vous avez trois heures qui vous seront décomptés sur le reste qu’il vous reste à vivre.

    Philo

    Sujet 1 : Faut il se faire vacciner et mourir en règle, ou refuser, et vivre dans la peur de mourir ? 

    Terrible dilemme. Je reste dans l’expectative. Pour me rassurer j’ai remis des petites roulettes à l’arrière de mon vélo. Au moins de ce coté là je ne crains plus rien, en terme d’équilibre. Je ne défait plus non plus mon casque. Les Gaulois avaient peut être bien raison. 

    A 108 ans est il raisonnable aussi de revendiquer toujours une pension de retraite ? Arrive un moment où il faut pas s’étonner que les gouvernants prennent des mesures sanitaires pour sauver la sécu. .

     Histoire ; Au jeu des sept différences historiques, dites ce qui sépare l’exécution de Marat par charlotte Corday, dans sa baignoire sabot et celle d’Olivier Véran par une infirmière. 


    • Jean Keim Jean Keim 2 mars 07:33

      @velosolex

      Il n’y a pas de dilemme il n’y a que de la peur, la majorité des peurs de l’homme moderne est imaginaire.

      La peur trouve naissance dans la pensée, la pensée n’est rétrospectivement que l’effet du temps, tout ce que ma pensée peut envisager est impermanent, la seule certitude est que nous avons tous rendez-vous avec la mort, la mort c’est l’inconnu, la pensée n’y a pas accès même si elle tente de l’imaginer ou de s’en protéger, même si elle invente des milliers de livres pour exorciser ses peurs.

      Nous allons mourir un jour mais tous les autres jour nous sommes vivants, et ensuite ?... cette question n’a aucun sens.


    • Jean Keim Jean Keim 2 mars 07:37

      Nous sommes tellement conditionnés par nos modes de pensée que nous en arrivons à croire que la solution se trouve dans le fric, nous sommes des êtres dérisoires.


    • Jean Keim Jean Keim 2 mars 07:40

      @Jean Keim

      Proposons du fric au virus pour qu’il se casse, on verra bien..., on pourra toujours le prendre sur le non-paiement des retraites des vieux, notamment de ceux que le vaccins aura aidé à mourir.


  • Jean Keim Jean Keim 2 mars 07:15

    Quelle est la logique de vacciner des personnes centenaires ?

    Les personnels soignants qui ont pris cette cette initiative sont des irresponsables victimes tout autant que les pauvres vaccinés, ils sont tous atteints non pas par le virus machin mais par le matraquage du message officiel qui à terme fera plus de dégâts.


  • BA 2 mars 08:32

    Mardi 2 mars 2021 :

    Covid-19 : à New York, un nouveau variant suscite l’inquiétude des autorités.

    Deux études américaines font état de la présence d’un nouveau variant dans l’État de New York, qui porterait notamment la même mutation que les variants sud-africain et brésilien.


    Le variant new-yorkais serait, par ailleurs, plus résistant aux anticorps développés face au virus. "Comme le variant sud-africain, celui-ci a l’air de contourner des anticorps que nous produisons pour nous protéger du virus", note l’épidémiologiste Philippe Amouyel, interrogé par BFMTV.

    Ce variant pourrait venir compliquer les campagnes de vaccination dans le monde, les scientifiques redoutant qu’il ait développé une meilleure résistance aux vaccins développés pour combattre la souche originelle du virus. Des études doivent encore déterminer avec précision les conséquences de cette mutation. 


    La semaine dernière, les Etats-Unis ont dépassé le demi-million de morts du coronavirus, et restent toujours le pays qui comptabilise le plus grand nombre de décès. Toutefois, une embellie commence à se dessiner avec des indicateurs épidémiques qui repartent à la baisse sur les deux dernières semaines, avec une chute de 30% du nombre de cas mais aussi d’hospitalisations, ainsi qu’une diminution de 25% du nombre de décès, souligne BFMTV. En espérant que ce variant ne vienne pas aggraver la situation. 


    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/covid-19-a-new-york-un-nouveau-variant-suscite-l-inquietude-des-autorites_2145852.html



    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 10:34

      @BA
       
       merci d’apporter de l’eau au moulin de la critique des vaccins. Toutes ces histoires de variants nous disent une chose : la vaccination est un leurre, mais perseverare diabolicum, la stratégie annoncée a la prétention démesurée d’éradiquer le virus et tous ses variants. Rien que ça !
       
      Et en grattant un peu plus on découvre que le but n’est pas de soigner les gens, mais de les piquer et les pister tous. Peu importe le nombre de victimes dont on ne saura bientôt plus faire la distinction entre ceux que le virus aura tué et ceux que le vaccin aura détruits.
       
      Pour s’en convaincre il suffit d’interpréter correctement le nouveau mantra des autorités : « Soigner ne suffira pas à éradiquer le virus ». Tout est dit dans cette phrase.


  • ETTORE ETTORE 2 mars 12:46

    Avec toute cette histoire, et devant l’incurie de ce goû(t)VERTneMENT, pour mettre en place les moyens et gérer cette PAND(I)able situation....

    Cela me fait penser, à une voyante femme à barbe, et sa boule de cristal mal nettoyée, avec des traces de doigts bien gras....Ou, des prévisions astro-(i)logiques.

    Je propose donc, de rebaptiser ce vaccin : AstrO Zeneca !


  • zygzornifle zygzornifle 2 mars 14:46

    Il faudrait vacciner la tripottée de centenaires voire encore plus âgé qu’il y a dans les pays « chance pour la France » et dont les familles touchent leur retraite depuis des lustres .....


  • Un traitement ULTRA EFFICACE bien plus que les vaccins. De la Doxycycline que l’Armée française donne à ses soldats. L’incontournable Ivermectine et du zinc. Le problème ? Et bien son prix : 2 dollars !!!!

    https://twitter.com/Epic_Hur/status/1357833076659937283

    Nous n’aurons jamais été si méticuleusement désinformés


    • ETTORE ETTORE 2 mars 22:59

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      Hmmm ! C’est vrai pour les militaires.
      Je m’interrogeait sur le nombre si faible de contamination ou de décès parmi les politiciens....
      On pourrait tout autant s’intéresser à la grande muette !
      Quid de la population atteinte dans les hôpitaux militaires ?
      Quel est le nombre de militaires atteint ?
      Nombre de décès ?
      C’est étonnant, parce que personne n’en parle, comme si l’armée était une autre planète lointaine et protégée.


  • jjwaDal jjwaDal 7 mars 12:08

    Aucun plan pandémie n’avait prévu le confinement général de personnes pour l’immense majorité non malades et encore moins le port de masque généralisé en extérieur par des personnes non malades. Il semble bien que personne n’a lu ces plans pandémies pourtant existants.
    Détecter, isoler (les personnes malades), traiter. Voilà ce que prévoyaient les plans pandémies.
    Bien plus de connerie et d’incompétences que de machiavélisme dans ce qu’ils ont bidouillé, mais de l’opportunisme pour exploiter une situation inespérée, bien sûr.
    Pour les vaccins, il faut accepter l’idée que pour la première fois dans l’histoire on va tester l’innocuité de nouveaux vaccins sur des centaines de millions de cobayes (inédit dans toute l’histoire) pour des résultats très significatifs vers la fin 2022. On saura alors avec une raisonnable certitude ce qu’ils valent réellement, ce qu’on ignore encore.
    On n’a pas le recul pour dire quoi que ce soit sur eux et le signal sortant du bruit peut aisément être balayé sous le tapis dans un premier temps. Il y a des gens dont cela semble être le métier, à qui on tend volontiers le micro.


  • GoldoBlack 7 mars 14:56

    Ce qui est intéressant avec les débiles, c’est que :

    on ne croit aux chiffres que de manière asymétrique ;

    —  quand ça arrange on les accepte, quand ça dérange, on les nie ;

    un bon média est un média quasi inconnu, dont on ne sait rien, ne peut rien vérifier...

    même après des mois qu’on leur rabâche que si aucune mesure n’avait été prise, les morts se compteraient par dizaines de millions, et ben non, ils s’accrochent mordicus à leur chiffre forcément très bas des morts du Covid, oubliant au passage de le soumettre à la même critique que celle à laquelle ils soumettent tout ce qu’ils entendent des « merdias ».

    Personne ne mourrait du Covid, mais des millions de personnes mourraient des vaccins...

    La connerie devient vraiment fascinante dans ce sur-merdia qu’est AV.


Réagir