mercredi 17 juin - par Pierre-Gilles Bellin

Les Extraterrestres sont là, ce sont les Américains qui le disent : on ne va pas en faire une soucoupe

Ca y est, les Extra-terrestres sont là : le Pentagone vient de le reconnaître. Pas une fois. huit. HUIT. Un ex-directeur de la DGSE, Alain Juillet, excellent homme au demeurant, l'a reconnu dans Paris-Match (au Monde ça ne passe pas encore, ce n'est pas assez digne comme sujet). Mais globalement, la presse mainstream française a eté obligée d'avaler le parapluie. Et tout entier encore. Et ce depuis qu'un vrai journal d'investigation, le New-York Times, a montré que le Pentagone poursuivait son programme de recherche d'Ovnis, nommé AATIP (Air Advanced Threath Identification Program), et sortis des vidéos de poursuite par les jets US qui ont fait le tour du monde. Et depuis les révélations s'enchaînent. Alors, j'ai interviewé un journaliste d'investigation sans le titre. Pour qu'il nous livre les faits cash. C'est gratuit : on veut juste vos commentaires. On adoore.

Nous avons voulu détailler les faits le plus précisément possible afin que, chers amis lecteurs, vous puissiez vous faire votre opinion. Il faut néanmoins vous le dire : Franck Maurin, l'auteur que nous avons sollicité pour cette analyse, rencontré aux dîners ufologiques Nantais (voir ici), m'a souligné que des analystes sceptiques ont tenté d’avancer des hypothèses conventionnelles à ces vidéos : mouches collées sur les caméras des avions, ballons-sondes, confusion avec les tuyères d’un avion pour Gimbal, drones secrets… Mais ces théories ne cadrent pas avec les déclarations concordantes et crédibles des pilotes et radaristes, que Franck Maurin a rassemblé et analysé.

Ovnis : donc, c'est "extra-terrestre"

Quand un ancien Directeur de la DGSE reconnaît qu'aucun des engins apparaissant sur les vidéos déclassifiées de l'armée US ne peut avoir été construit par l'homme, à la fois dans le documentaire « Ovnis : une affaire d'États » du réalisateur français Dominique Filhol, diffusé en avril 2020 sur la chaîne Planète+) (voir ici le teaser) et sur Paris-Match (voir ici), quand cet ex-Directeur de la DGSE dit que le problème est donc, selon lui : « D'où ça vient », il donne au phénomène Ovni une touche para-officielle qui n'échappera à personne. Chers amis lecteurs, vous le savez bien, un Directeur du Renseignement, même « ex » (Monsieur Alain Juillet, auquel il vient d'être fait allusion, a occupé le poste de 2001 à 2002), cela n'est pas rien : cela tient un peu du Ministre de la défense, des affaires extérieures, il est l'homme censé en savoir le plus sur les sujets « stratégiques » du moment ; et il est aussi considéré comme l'homme le moins humoristique de France (aidé par le fait parce qu'il ne s'exprime jamais). Aussi, la transparence de ses propos a été remarquée et saluée dans certaines sphères médiatiques et ufologiques, celles où l'on s'intéresse aux Unidentified Flying Objets, UFOS, Ovnis en français. Il était logique de faire appel à un analyste érudit de la question pour pousser la question. Franck Maurin n'est certes pas issu du sérail scientifique ou académique, mais est l'auteur d'un livre fort sérieux, Mystères du phénomène Ovni : de la préhistoire à nos jours (réédité en 2016, Editions la vallée heureuse, voir ici). Il prépare de nouveaux travaux sur le sujet. Il a prononcé une conférence très pointue sur la déclassification des vidéos américaines aux dîners ufologiques de Nantes, qui m'a beaucoup impressionnée. Il était logique de l'interviewer. Les trois vidéos s'appellent, dans l'ordre chronologique : « Flir1 », « Gimbal », « Go Fast ». Depuis, à ces trois vidéos s'en sont rajoutées cinq autres : grâce au travail de citoyens américains ayant esté en justice au nom du Transparency Act.

Du dévoilement à la reconnaissance officielle des Ovnis par les USA

L'affaire commence en décembre 2017, quand le New-York Times, "le" media d'investigation US, publie trois vidéos où l'on voit des avions de chasse Navy F/A-18 Super Hornet poursuivre des Ovnis et surtout révèle l'existence d'un programme secret du Pentagone sur le sujet, nommé AATIP (2007- 2012), à la tête duquel se trouvait Luis Elizondo (voir ici) : AATIP, soit « Advanced Aerospace Threat Identification Program », ou « Programme d'identification des menaces aérospatiales avancées ». Ce programme répond à un éventail de menaces, naturelles, humaines, mais aussi à celles résultant de la présence d'Ovnis dans notre ciel, avec une orientation technologique très SF : propulsion spatiale, microondes, supraconductivité, propulsion, téléportation, trous de vers, etc. Précision d'importance : dans AATIP, les Ovnis en tant que tels ne monopolisent cependant pas l'ensemble du budget, et leur étude se fait sous le la direction de Robert Bigelow (voir ici), devenu industriel pour la Nasa. La confirmation finale de l'affaire débusquée par le New-Yort Times est due au journal Popular Mechanics, magazine américain grand public consacré à la science et la technologie, qui mène à son tour un travail d'investigation de premier choix, allant jusqu'à publier des extraits des rapports de Bigelow Aerospace dans un article intitulé «  » (voir ici).

Quid des vidéos qui font le buzz ? Analyse de la première, ou « Flir1 », partie émergée d'un nombre impressionnant d'engins (80)

La première vidéo diffusée, « Flir1 », (voir ici) vient du groupe aéronaval du porte-avion nucléaire USS Nimitz (voir ici). En novembre 2004. Le Groupe Nimitz était positionné auprès de la frontière Etats-Unis/Mexique entre San Diego et Los Angeles, à proximité des îles San-Catalina et San-Clemente. L'un des buts semble avoir été, au bout de ces deux semaines, de développer au-dessus de ces eaux une expérience aéronavale qui devait faire revenir les USA au temps où ils enchaînaient les records de vitesse. En attendant, de facto, depuis quinze jours, les radars de la flotte apercevaient des objets inconnus qui arrivaient par grappes à des altitudes allant jusqu'à 80000 pieds (24 kilomètres). Visions et constations si inattendues que les radaristes ont commencé par réinitialiser leur matériel. Mais force fut alors de constater que les objets continuaient d'arriver, tombant en un instant de 80000 pieds à 20000 pieds (6 kilomètres). Kevin Day, l’un de ces radaristes opérant sur l’USS Princeton (navire appartenant au groupe aéronaval USS Nimitz), a pu estimer les vitesses tenues dans ces trajectoires invraisemblables à environ 38000 km/h. Quand les objets arrivaient à basse altitude, ils alternaient alors les phases de vol stationnaire, d'accélération et de décélération, de tournants à angle droit (insistons sur ce point : de tournants sans ralentir). Les pilotes de F/A-18 ont pu comparer ces trajectoires à des « balles de ping-pong » rebondissant en tous sens.

Focus sur le lieu géographique autour duquel ont été réalisées les vidéos d'Ovnis

L'île de San Catalina est un morceau de Paradis, au bout de nulle part, comme il se doit. Pourtant, elle avait déjà attiré l'attention sur le sujet Ovni. Il y a une dizaine d'années, en effet, la National Geographic Channel avait produit une série intitulée « Chasseurs d'Ovnis » (« UFO Hunters »). L'un des épisodes (voir ici) faisait référence à un accident arrivé à un petit avion qui, en arrivant vers l'île, serait rentré en collision avec un Ovni volant à basse altitude, voire surgissant des flots (je n'ai pu retrouver le moment où l'on en parle dans le documentaire). Se pourrait-il que Catalina soit l'un de ces endroits où l'on voit historiquement beaucoup d'Ovnis ? De son côté, Franck a souligné que lors de la « bataille de Los-Angeles », en février 1942, la DCA américaine avait pris pour cible une flottille d'Ovnis qui passait au-dessus de Los-Angeles en venant de la mer (en les confondant avec des appareils de chasse japonais).

 

Popular Mechanics, ou le Science et vie à l'américaine : un grand journal, qui aborde la notion d'extra-terrestres de manière complètement décomplexée, et est un grand fouineur devant l'Eternel. © Popular Mechanics
Popular Mechanics, ou le Science et vie à l'américaine : un grand journal, qui aborde la notion d'extra-terrestres de manière complètement décomplexée, et est un grand fouineur devant l'Eternel. © Popular Mechanics

 

L'île de Catalina possède deux villages, Two-Harbours, connue sous le nom de « l'Isthme », avec 300 habitants, et Avalon. Il n'a qu'un seul restaurant, un hôtel et un magasin général. © Anonyme L'île de Catalina possède deux villages, Two-Harbours, connue sous le nom de « l'Isthme », avec 300 habitants, et Avalon. Il n'a qu'un seul restaurant, un hôtel et un magasin général. © Anonyme
Publicité

 

Les radars du Groupe Nimitz (2004) : autant de réponses que de questions

La portée des radars de Nimitz est-elle de 24 kilomètres en altitude seulement, c'est-à-dire la zone du ciel où ont été localisés les Ovnis les plus hauts ? Question capitale pour l'origine de ceux-ci. Pour quelles raisons : rien, en effet, ne semble leur interdire dans leur technologie de venir de l'orbite terrestre, ou d'apparaître soudainement d'une sorte de point Oméga, un peu comme si l'ouvrait une porte dans un coin de ciel. Sur la portée usuelle des radars, je vous ai donc rajouté deux liens : dans le premier, Thalès in l'Usine Nouvelle (voir ici) montre qu'en 2013 seulement apparaît un engin monté sur chenilles qui détecte des cibles à plus de 470 kilomètres de distance et 30 kilomètres d'altitude. Dans leur Histoire des radars en France et dans le monde, Jacques Darricau et Yves Blanchard confirment plutôt la grandeur de ces possibilités physiques.

L'histoire des radars en France et dans le monde : intéressant et utile pour notre sujet (pdf, 2.2 MB)

 

Un court texte mentionnant les portées auxquelles sont peu à peu arrivés les radars Thomson pour la France. © Jacques Darricau et Yves Blanchard Un court texte mentionnant les portées auxquelles sont peu à peu arrivés les radars Thomson pour la France. © Jacques Darricau et Yves Blanchard

 

Cette histoire, très complète, dont est tiré ce texte, nous permet de supposer avec une bonne certitude que les 24 kilomètres d'altitude sont dans la limite de la portée maximale des radars de l'USS Nimitz. Mais ceci soulève alors une autre question : comme la couverture radar aérienne des Etats-Unis pour parer à une guerre nucléaire englobe la stratosphère, à laquelle s'ajoute tout le système satellitaire d'alerte et d'observation, les observations du radariste Kevin Day ne nous donnent aucune certitude. En effet, nous aurions la connaissance du début de la trajectoire des objets si nous avions celle des radars balayant la stratosphère.

Car, en effet, un débat agite le monde des « Ufologues » : les engins proviennent-ils de l'espace ou... de bases enterrées. Eh oui, chers lecteurs, je dois vous dire que ces deux hypothèses sont débattues, même si la seconde heurte totalement le sens commun. Mais ici, nous faisons subir une torsion au sens commun, comme vous vous en apercevez. D'où l'intérêt de l'accident isolé découvert par les Ufos hunters du National Geographic. A ceci s'ajoute en plus une troisième hypothèse : l'émersion des engins dans notre dimension, puis l'immersion dans la dimension dont ils sortent. Mais continuons à écouter Franck Maurin : même si, pour le moment, nous n'avons pas de réponses à la question, il remarque que certains des objets évoluaient juste au-dessus des eaux, au-dessus d’une zone de « bouillonnements » de 50 à 100 mètres de large, d’origine indéterminée.

Dans les vidéos, on voit bien que les Ovnis quittent l'autotrack du radar des avions qui les poursuivent, lequel autotrack détecte une source de chaleur d'un objet, la vidéo montrant un moment un objet qui passe du stationnaire à la vitesse supersonique de Mach 1, ceci instantanément (et ce selon les analyses du magazine Popular Mechanics). Voir aussi le témoignage du pilote vétéran David Fravor, qui, à bord de son F/18 s’est approché de l’Ovni qu'ils surnommeront avec ses coéquipiers, en raison de sa forme, le "Tic Tac" (voir ici l'interview de David). Dans cette circonstance, l’objet fonce alors vers l'avion de Fravor, l’évite, effectue un cercle, puis accélère à plus de environ 6000 km/h jusqu'à « Cap Point ». « Cap Point » est le nom de code de l'endroit où les avions devaient se retrouver dans le cadre de l'exercice. Pour les experts du Renseignement, seuls les aviateurs et les ordinateurs de bord possédaient cette information : la trajectoire de l'Ovni montre certainement qu'à un moment il a acquis de lui-même cette information, on ne sait par quel moyen. La réponse au comment de cette information est certainement un autre point capital pour l'analyse de ces appareils. Au final, on ne sait pas si les objets repartent tous dans l'espace... Aucun des éléments dont disposaient les radaristes, aucune des observations des gens qui les scrutaient à la jumelle, ne nous le disent. Toutefois, il est bien clair que nous ne disposons que des descriptions que l'on a bien voulu nous donner... A un moment, cependant, les objets disparaissent : ainsi, un Ovni arrivé à « Cap Point » repart à la vitesse fulgurante de 38 000 km/h vers le ciel... Ces faits sont révélés par le radariste Kevin Day, que nous connaissons bien désormais, et qui opérait sur le navire USS Princeton à proximité du Nimlitz (voir ici son interview). Il est observé que certaines vitesses d’ovnis dépasseraient les 80000 km/h.

Pendant ce temps, sous la mer

Afin de sécuriser les groupes aéronavals, il est de coutume qu'ils soient accompagnés, sous les flots, par des sous-marins. Il en était ainsi bien sûr de l'USS Nimitz. Le sous-marin nucléaire d'attaque USS Louisville l'accompagnait discrètement et a constaté deux objets qui pénétraient dans l'eau et continuaient à y évoluer à 900 km/h... Puis, après, d'autres sous-mariniers ont mentionné qu'ils n'allaient finalement que deux fois plus vite que leur propre sous-marin... Des versions différentes, qui tiennent peut-être au fait qu'ils n'avaient-ils plus franchement le droit de tout dire... C’est peut-être pour cette raison, ajoute Franck, que dans sa version upgradée d'août 2019, le documentaire The Nimitz Encounters Updated USO, réalisé par Dave Beaty, ne fait plus allusion à ce présumé signalement.

Pendant ce temps, très haut au-dessus de la mer

Retour à ce que nous disions en liminaires : comme si les marins suivaient un story-stelling impeccable, Franck Maurin remarque que, certes, le groupe aéronaval USS Nimitz participait à un exercice de routine en ce 14 novembre 2004, fameux jour de la rencontre avec l’ovni "Tic Tac", mais deux jours plus tard, à quelques centaines de kilomètres plus loin (donc à un jet de pierre pour des Super Hornet qui voisinent les 2000 km/h), est expérimenté un drone dernier cri, pouvant atteindre les 12000 km/h, le X-43 Scramjet (voir ici, mais lors d'un essai, semble-t-il, de 2017).

Pourquoi les militaires, si « Secret défense », se mettent-ils à parler ? Et en nombre aussi élevé ?

A partir de 2017, en effet, les pilotes se sont retrouvés sur les médias en nombre clairement inhabituel. Sur CNN, par exemple, David Fravor présente ainsi le fameux « Tic Tac », engin d’environ 12 mètres de long, sans hublot ni système de propulsion apparent ou panaches de fumées. Chad Underwood, autre pilote de F/A-18 ayant approché et filmé l’ovni dans la même journée, déclare dans la presse que les manœuvres et le comportement du tic tac ne sont pas compatibles avec la physique (voir article du New York Magazine). Dans un rapport intitulé « A Forensic Analysis of navy Carrier Strike Group Eleven’s Encounter with an Anomalous Aerial Vehicle », un collectif de scientifiques américains (Scientific Coalition for Ufology) estime que les manœuvres de l’ovni « Tic Tac » conduiraient à faire subir 12000 G à leurs pilotes, sachant qu'un pilote humain peut généralement supporter de 6 à 8G, plus difficilement 10 à 12G dans les cas extrêmes (1G = la pesanteur). Mais pas davantage. En supposant que les données radars soient fiables, les analystes de ce rapport calculent que les accélérations du Tic Tac, pour un aéronef équivalent en taille et masse, nécessiteraient une énergie de 90 gigagwatts (page 18 du rapport). Ces estimations apparaissent édifiantes, car elles surpasseraient la capacité énergétique de toutes les centrales nucléaires française réunies (63 Gigawatts, production installée, données à ce jour). Sur ces bases, des chercheurs envisagent des pistes de réflexion qui se situeraient au-delà de la physique classique et connue (autres dimensions, mécanique quantique, hypothèse extraterrestre de second degré…).

Publicité

Les propos et témoignages concernant les phénomènes ovnis se libèrent, car ils entrent tout naturellement dans le cadre de l'officialisation du phénomène aux USA et, par ricochet, dans le monde entier (même le Japon se met à développer un protocole de rencontre aérienne). Décembre 2017 : New-York Times. Avril 2019 : l’US Navy nous apprend qu'elle développe un protocole de reconnaissance des Ovnis, puis en septembre, elle admet officiellement les trois vidéos comme inexpliquées (puis huit à présent). Pendant ce temps, le New-York Times, rejoint par le Washington Post, continue l'enquête, peu à peu reprise par l'ensemble des media mainstream, de CNN à Fox News. Résultat, peut-être, de la pression médiatique : en avril 2020, le Pentagone (au départ plutôt réticent et critique, parfois très critique vis-à-vis Luis Elizondo, qui dirigeait le programme AATIP), reconnaît à son tour les trois vidéos comme « inexpliquées ». En plus de ces enquêtes convergentes, Franck nous décrit comment d'autres éléments de contextualisation (qui manquent souvent pour effectuer une analyse globale) s'associent peu à peu pour nous donner un panorama plus précis des faits : les premières vidéos, mais qui n'étaient pas assez longues, sont en effet en soi décontextualisées. Puis nous apprenons par exemple qu’une version plus longue (de 8 à 10 minutes) de la vidéo "Flir1" a circulé pendant une journée sur les réseaux de communication internes des navires USS Nimitz et USS Princeton (source : rapport S.C.U.). Les pilotes et techniciens ayant vu cette version originale (David Fravor, Kevin Day, Jason Turner…) parlent d’une qualité vidéo beaucoup plus élevée où se distinguent très clairement les mouvements erratiques et inexplicables de l’ovni Tic Tac. En dépit des demandes de déclassification dans le cadre de la loi F.O.I.A., cette vidéo reste à ce jour classée Secret défense aux Etats-Unis. La raison officielle étant que « cela pourrait causer des dommages graves à la sécurité nationale ».

De la côte ouest à la côte est des USA : nouvelles rencontres

A ceci, s'ajoutent les propos des pilotes interviewés dans des médias et des documentaires. Mais, surtout, un autre phénomène renforce la contextualité du cas Nimitz, qui cesse d'être un cas typique et unique : le même phénomène se reproduit en effet au large des côtes de l'est de la Virginie et de la Floride, en 2015, où cette fois ci le porte-avion en jeu était le USS Theodore Roosevelt. Anecdotiquement (à ce niveau, bien sûr), une nouvelle forme d'Ovni apparaît un moment, plus surprenante encore que le « Tic Tac » : une sphère enchâssée dans un cube (témoignage du pilote Ryan Grave). Il est aussi question d’autres objets volants inconnus aux performances inexplicables en termes de manœuvres (vols stationnaires suivis d’accélérations hypersoniques, virages à pleine vitesse, évolutions à hautes altitudes…) et d’autonomie (supérieure à douze heures selon les témoins).

Mais dans ces deux affaires, combien avons-nous d'objets en tout : selon les radaristes de l'USS Princeton concernant les incidents du Nimitz, cela dépend des fois ; parfois, soudainement, 2 ou plus ; d'autres fois, le maximum était de 20... En tout, on arrive à 80 objets pour le seul Nimitz. A ce titre, on consultera aussi avec attention les propos du pilote Ryan Graves (voir ici le reportage qu'en donne le New-York Times). Ou encore, du même pilote, (voir ici). Dans une autre interview sur TV History, Ryan Graves signale par ailleurs qu’il existe aussi une version longue de la vidéo Gimbal, non diffusée, où se distingue un groupe d’Ovnis effectuer un mouvement synchronisé. Quant à la vidéo de l'affaire Go Fast de 2015, elle donne ceci : voir ici.

Progrès technique dans les radars et instruments d'observation

Entre 2004 et 2015, Franck souligne qu'il y a eu un remarquable progrès dans les technologies d'observations des phénomènes Ovni, lesquels ne se tiennent pas toujours dans la sphère du visible, ou/et de l'infrarouge. Si les épisodes mentionnés dans les affaires de 2004 et de 2015 développent des effets radars, je me permets de rajouter personnellement qu’il ne semble pas toujours en être de même : cela peut être pourquoi, par exemple, Thalès a développé dans l'une de ses usines de la région parisienne un radar dit passif, qui utilise les trous, les « creux », créés dans le smog électromagnétique pour détecter les objets les plus furtifs. Au niveau franco-français, par exemple, un article de Ouest France intitulé « Thalès renforce son ancrage près de Rennes », rapporte ceci : « Dans l'ensemble des données, de plus en plus nombreuses, fournies par les radars militaires, nous traquons les anomalies. » Bien évidemment, le déplacement d'un Ovni sur Rennes et ailleurs est une anomalie sur laquelle il devient peu à peu possible de lever le brouillard. Les progrès des radars entre 2005 et 2016 sont exponentiels. Pour qui s'intéresserait de plus près aux interprétations techniques que nous essayons de rendre, un ex-pilote de Rafale, Pierre-Henri Chuet (formé entre autres par l'US Navy, ex de la Navale), a produit une vidéo intitulée : « Vidéos d'Ovnis déclassifiées : analyse des images avec un ancien pilote de chasse » (voir ici). Datée d'avril 2020, vous ne perdrez pas votre temps. A voir également : Joe Rogan Podcast.

Luis Elizondo, Alain Juillet : en guise de pré-conclusion

Laissons peut-être la pré-conclusion à Luis Elizondo, qui a dirigé le programme Aatip : je vous laisse travailler. Et je tiens à vous mettre quelques phrases prononcées au débottté par Alain juillet, sur le débat consacré au document Ovnis : secrets d'état, "Ovnis : une affaire d'Etats" produit par Canal Plus, sur le site du Mufon France (voir ici), une association menée par Pascal Fechner, et dont je tiens à souligner le très intéressant travail : « Les premiers qui m'ont attiré l'attention sur ces phénomènes mal identifiés, ou non identifiés, ce sont les gens de l'association 3AF [une association de professionel spécialiste de l'aéronautique], avec qui dans les années 2004-2005, quand j'étais à l'intelligence économique, on avait pu échanger.[...] au départ on était parti sur d'autres problèmes, à savoir des problèmes aériens de propulsion, des problèmes où il y a actuellement des problèmes de développement dans l'espace de l'aéronautique [...] et [c'est] devenu de plus en plus une réalité qui s'appuyait sur des faits de moins en moins discutables, si vous voulez. Et ça, je crois que c'est cette réalité crédible, qui fait qu'on rentre aujourd'hui dans une époque on ne peut pas nier le problème, on ne peut pas jeter ce problème là dehors en disant ''mais non, c'est des fumisteries, c'est des visions de professeur Tournesol '', attention danger. [...] Et le deuxième, que je voudrais dire, c'est une chose que j'ai faite, car moi je suis aussi un homme du renseignement, c'est ... j'ai appris une chose dans ma vie dans le Renseignement, c'est que un secret ne reste jamais un secret longtemps. [...] Or, ce que je constate, et ne je suis pas le seul, ce que je constate aujourd'hui, c'est qu'il n'y a pas depuis un grand pays dans le monde, aucun, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, où vous voudrez, aucun grand pays n'a laissé sortir volontairement ou involontairement des informations montrant qu'ils maîtrisaient ce type de problème, soit dans des engins volants, je dirais, humains, pilotés, soit, parce qu'en plus compte tenu des parcours erratiques de ces engins ils peuvent être difficilement, car les gens sous les fameux G mouraient, car même là, aucun pays ne posséderaient des drônes. [D'où] le troisième problème : c'est d'où ça vient. Et là c'est autre chose. »

Ma conclusion

Sur le plan technique, je m'efface naturellement... A plusieurs reprises, l'ex-pilote de Rafale dont Franck Maurin m'a signalé l'excellente analyse, Pierre-Henri Chuet, a remarqué (dans le cas de l'USS Nimitz) que, quel que soit le nombre des Ovnis qui évoluaient et sortaient en grappes, donc en flottilles, il y avait une absence totale d'anxiété, de stress des pilotes. Propos peut-être à modérer, où Franck Maurin souligne que plusieurs pilotes ont déclaré avoir eu peur en voyant le Tic Tac, même si celui-ci n’a jamais démontré d’intentions offensives. A cela, s'ajoute lors du débat du Mufon, l'avis d'Alain Juillet, sur la non dangerosité du phénomène. Mais, et c'est mon avis, cette opinion apparaît en contradiction avec le développé de l'acronyme AATIP : « Advanced Aerospace Threat Identification Program », ou « Programme d'identification des menaces aérospatiales avancées ». Pour un programme orienté Ovni, il y a là une curieuse dissonance entre les réactions terrains des pilotes, forcément briefés par leur hiérarchie, et plutôt décontractées en général, et les réactions au niveau du pouvoir fédéral.

Je vous ai donc mis un rapport d'étape de Bigelow Aerospace. Y apparaît un Ovni triangulaire, forme qui, semble-t-il, n'a pas été évoquée par les témoins des phénomènes sur les deux groupes aéronavals. Pour ma part, j'ai la faiblesse de considérer que les typologies d'aéronefs renvoient à des origines sociales différentes : outre l'origine des appareils qui ont survolé le Nimitz et le Théodore Roosevelt, cette typologie triangulaire à laquelle fait référence Robert Bigelow mériterait certainement que l'on s'y arrête davantage. Quoi qu'il en soit, par son sérieux à identifier et à réunir toutes les sources concernant l'affaire AATIP, Franck Maurin contribue à lever le voile. Je me permets de vous redonner le titre de son livre, que je vous recommande chaudement : Les mystères du phénomène Ovni : de la préhistoire à nos jours (voir ici).

 

Des Tic Tacs aux Ovnis triangulaires : tant sur l'USS Nimitz que sur l'USS Theodore Rossevelt, aucune menace n'est évoquée. En revanche, c'est le mot "menace" qui a certainement aidé Bigelow à vendre sa prestation au Congrès américain. Est-ce que cette menace fait référence aux Ovnis triangulaires, qui n'apparaissent pas dans les épisodes mentionnés tant en Californie qu'en Virginie, mais occupent une place de choix sur le rapport ci-dessus ? Cela, en, tout cas a permis à un autre chercheur français d'intituler un ouvrage : "Les triangles de la nuit, un phénomène inquiétant" (Daniel Robin). © Bigelow aerospace Des Tic Tacs aux Ovnis triangulaires : tant sur l'USS Nimitz que sur l'USS Theodore Rossevelt, aucune menace n'est évoquée. En revanche, c'est le mot "menace" qui a certainement aidé Bigelow à vendre sa prestation au Congrès américain. Est-ce que cette menace fait référence aux Ovnis triangulaires, qui n'apparaissent pas dans les épisodes mentionnés tant en Californie qu'en Virginie, mais occupent une place de choix sur le rapport ci-dessus ? Cela, en, tout cas a permis à un autre chercheur français d'intituler un ouvrage : "Les triangles de la nuit, un phénomène inquiétant" (Daniel Robin). © Bigelow aerospace

Pierre-Gilles Bellin



348 réactions


  • samy Levrai samy Levrai 17 juin 16:45

    Liu Cixin, la trilogie commençant par « le problème à trois corps », est le meilleur livre SF que j’ai lu depuis bien longtemps...

    La rencontre avec des extra terrestres ne devrait pas du tout est une partie de plaisir quand on essaie de s’élever.

    A lire absolument


  • samy Levrai samy Levrai 17 juin 17:03

    Les arguments des diverses chapelles religieuses établies appelées religions valent les arguments soumis par les adeptes des visiteurs de l’espace.


  • ETTORE ETTORE 17 juin 17:18

    Et la théorie des univers parallèles ?

    Hawking semblait persuadé de l’existence des « multivers »

    La récente détection au pôle par ANITA, d’une particule n’émanant pas du système admis , semble chercher des explications dans ce sens .


    • samy Levrai samy Levrai 17 juin 17:33

      @ETTORE
      Science Fiction comme les trous de vers ou la vitesse supra luminique... Avant les années 2000, les auteurs savaient qu’ils en écrivaient... Maintenant ils osent appeler cela de la science...
      Les mêmes croyances sont à l’œuvre en politique , les croyances se passant d’analyses et de concret, nous constatons un recul du sens des réalites sur beaucoup de tableaux.


    • troletbuse troletbuse 17 juin 18:48

      @ETTORE
      Ben oui, multivers, trou de ver , petits hommes verts, ovaire, prendre un verre


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 20:53

      @troletbuse
      Lire le guide du voyageur intergalaticque et rendez-vous dans le restaurant de la fin du Monde. Trinquons avec les Petits verts et marrons-nous un bon coup ensemble.


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 22:47

      @samy Levrai
      C’est pourquoi j’ai demandé à l’interviewé, Franck Maurin, de se pencher seulement sur les faits. Et rien d’autres. ET surtout d’évacuer toute interprétation, tentative d’explication.


  • JC_Lavau JC_Lavau 17 juin 17:43

    Comme d’hab chez les crédules, zéro thermodynamique de la vie et des êtres vivants. Or la machine à vapeur puis les moteurs à pétrole reposent sur des conditions thermodynamiques et géologiques fort contraignantes et fugaces.


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 juin 19:52

      @Tibère. N’oublie quand même pas les lois de la thermodynamique, si tu les as apprises.


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 20:55

      @JC_Lavau
      Et oublie pas de penser aux lois que tu n’as pas encore apprises parce que tu vis dans un ensemble d’où tu ne peux pas les voir... ah-ah, ça t’en bouche une dimension, ça.


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 juin 21:04

      @PGB. Ouaip ! Supposons que les borogroves t’emparouillent, et t’écorcomalissent...


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 21:49

      @JC_Lavau
      Bravo, là t’es fort, sauf si tu ajoute un facteur d’indétermination qui transforme une buse en cachalot


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 juin 00:27

      @Tibère. Ne serais-tu en train de confondre un ingénieur expérimenté avec un bonimenteur de foire ou un publicitaire de tévé ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 juin 11:59

      @Tibère. Il y en a un ici qui a retrouvé le brevet de procédé que j’ai pris en 1984. Depuis longtemps dans le domaine public.


  • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 17 juin 18:10

    Sa mère

    Zon une mauvaise réputation les gaziers ;tout ceux qui les ont croisés raconte la même chose,ils te fourrent leur panoplies de légo dans l’fion , des kilomètres de ferraille dans l’trou de la pine,et pour finir un gps dans les burnes.

    Et bien non ,je les préviens ,le premier qui se pointe je le repeind en rose fluo et je le largue à Dijon.

    non mais.... !!!!


  • troletbuse troletbuse 17 juin 18:28

    Pour les ET, je ne sais pas mais il faudrait prendre l’avis du déconneur Desintox  smiley


  • troletbuse troletbuse 17 juin 18:32

    Mais ca me fais penser : c’est peut-être eux qui ont amené le Covid-19. Ah les salauds !  smiley


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 22:56

      @troletbuse
      Ce que l’homme rêvait de faire : l’attaque bactériologique. Le problème technique c’était que l’attaquant n’avait pas le niveau technique pour accroître sa propre immunité. Enfin là nous tombons dans le complotisme exacerbé, ce que nous avons voulu éviter pour l’article qui se contente des faits.


  • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 17 juin 18:39

    Article qui parait trop tôt ,la revu VSD attend juillet comme tout le monde.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 17 juin 18:50

    On peut développer autant d’hypothèses que nous voulons sur ces phénomènes, nous n’avons ni la connaissance, ni la sagesse nécessaire pour trouver une explication qui tienne la route.

    Ce que j’observe, c’est que l’homme moderne se prend pour un dieu sur son caillou et considère ses valeurs comme universels alors qu’elles n’ont pas encore transpercé les contours de ce grain de sable.

    Et encore, nous n’avons exploré que la surface de ce caillou, son centre se trouverai à 6400 Kilomètres sous nos pieds, et les soviétiques détiennent encore le record du forage le plus profond qui est de...12 petits kilomètres.

    Je ne sais pas si beaucoup d’entre vous ont déjà pris l’avion, mais la petitesse de nos plus grandes réalisations vue d’en haut a pourtant de quoi nous mettre dans un état d’anxiété sur notre vulnérabilité.

    Malheureusement je pense que nous ne sommes pas sur le point d’avancer guère plus sur ces questions cruciales. La génération d’après guerre qui s’est passionné pour ces mystères cède peu à peu la place à des générations qui n’ont même plus conscience de ce qu’ils sont...


  • cklat cklat 17 juin 18:57

    Pour qui s’intéresse un peu sérieusement au « phénomène » ovni, l’existence intra (et) ou extra terrestre est une évidence,

    sauf bien sur pour les « incrédules » là ne pas perdre son temps,cela ne sert à rien et puis après tout l’on croit bien ou pas ce que l’on veut !.

    la révélation par les « bouffeurs de hamburger » (oui je n’aime plus les américains) n’est pas une nouvelle,presque tous contrôleurs radar a déjà vu des vitesses et changements de direction d’objet volant défiant notre technologie (officiel),

    mais ce qui m’a le plus étonné dans ces révélations du pentagone, c’est que tout le monde s’en fout, mais grave comme dirai ma fille !

    combien en perçoivent les tenants et aboutissants...combien savent ce qu’est un système solaire...l’étoile la plus proche (a part notre soleil)...

    et oui nous sommes CON avec un grand C, empoisonné par la nourriture,l’air, et les infos,etc...ah la la, rejoindre mème du bout du bout des doigts une civilisation galactique.....

    NB : une autre informations m’étonne au plus haut point,(pareil tout le monde s’en fout) :

    JE CROIS QUE NOTRE GÉNÉRATION DOIT SAVOIR,QUE....
    LA BÊTE DE L’ÉVÉNEMENT EST LA...
    ELLE ARRIVE...

    macron répond à un journal américain....voir vidéo avec google


    • Iris Iris 17 juin 19:13

      @cklat

      Oui, c’est à voir par exemple ici :
      https://www.youtube.com/watch?v=aGivTd-uchA
      C’est très rassurant tout ça, les extra terrestres ne vont pas la ramener avec des dirigeants à cette hauteur.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 17 juin 19:51

      @cklat

      Oui, elle arrive la bébête, elle arrive en toute hâte…

      Il faut dire que ses loyales serviteurs lui ont magnifiquement préparé le terrain, on ne peut que être ( hélas ) forcer de le reconnaitre.

      Voilà pourquoi il est important de se rappeler ces choses primordiales qui ne sont certes pas d’une grande utilité matériel dans notre vie quotidienne, mais qui nous donne la force et le courage nécessaire pour nous rappeler qu’aucun homme, aucune organisation, aucun système connue n’a la légitimité en toute connaissance de causes pour nous dire ce que nous devons faire, ou devons-nous aller, qui ou quoi devons-nous suivre.
      Que quoi qu’il advienne, nous nous battrons pour la vérité, pour notre droit de vivre, pour nos proches que nous aimons jusqu’au dernier souffle.
      Qu’ils peuvent tous nous ôter jusqu’à notre propre existence, ils n’auront pas cet flamme qui se trouve en chacun de nous et que quelqu’un d’autre dans ce monde immense un jour trouvera.


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 21:55

      @cklat
      Oui, tout le monde s’en fout... C’est plus important de tondre sa pelouse ou de gagner les municipales... Tant que vous n’aurez pas un ET qui vous dit « Bon j’ai faim tu peux pas t’approcher un peu »... Bon trêve de blague : les vidéos du Nimitz nous ont mis le dos au mur. Puisqu’il y a le mot « menaces » dans l’acronyme AATIP à partir de ce moment là le politicien qui fait mine de regarder ailleurs est clairement dans la panade, et nous avec.


    • Pierre-Gilles Bellin 19 juin 22:50

      @Iris
      C’est marrant la la part du Financial Times cette référence à la bête : Macron ne semble pas se la jouer, en effet, il a une gravité qu’on lui voit rarement... sauf chez les excellents comédiens.


    • gnozd gnozd 21 juin 19:14

      @Iris

      Hé, c’est une ET qui interviewe EM, non ?


  • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 17 juin 19:19

    J’ai retrouvé un crop cirkel au fond de mon slip... ?

    ils sont bien là....c’est une preuve.


  • Désintox Désintox 17 juin 19:29

    En fait, j’ai une autre explication.

    On sait bien que la terre est plate, mais un complot fomenté par le GIEC, les gouvernements, Rothschild et Big Phama essaie de nous faire croire qu’elle est ronde.

    En fait, sur l’autre face de la Terre, il y a une civilisation plus avancée, qui vient nous observer de temps en temps.


    • Cadoudal 17 juin 19:40

      @Désintox
      il y a une civilisation plus avancée ???

      Ça doit être les néo-nazis de Wikipédia...

      Fait attention à toi...lol...


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 juin 19:50

      Superintox sommedèque à plein tubes, comme d’habitude.


    • Désintox Désintox 17 juin 19:52

      @JC_Lavau

      Et comme d’hab, Lavo prend tout au premier degré et donne la preuve de sa totale incompréhension de l’ironie.

      Je me demande s’il y a des stages pour ça.


    • Désintox Désintox 17 juin 19:54

      @Cadoudal

      « Fait attention à toi...lol... »

      Encore une menace.

      En fait vous n’êtes pas un néo-nazi.

      Je dirais plutôt un nazi à l’ancienne.


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 juin 20:04

      @Superintox. Quand tu crois ne pas sommedéquer, tu sommedèques encore tout autant. Il y a des mères qui n’ont pas de chance avec leur fils.


    • Cadoudal 17 juin 20:06

      @Désintox
      Ben oui fais gaffe quand meme...

      Si les nazis qui ont infiltré Wikipédia sont aussi dangereux que les reptiliens de l’espace qui ont infiltré le Decodex du Monde, je donne pas cher de ta fragile santé mentale...lol...


    • Désintox Désintox 17 juin 20:09

      @JC_Lavau

      Des insultes. Comme d’hab.


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 juin 20:14

      @Superintox. Qui t’a condamné à la nullitude en sciences ? A la nullitude en logique ? A l’absence totale de toute jugeotte et de toute honnêteté ? Adresse tes plaintes au service après naissance.


    • Désintox Désintox 17 juin 20:43

      @JC_Lavau

      J’avais oublié de vous dire que le verbe « sommedéquer » que vous employez, ne se conjugue qu’à la première personne du pluriel.

      Retournez donc à la rédaction de ce grand livre de sciences que vous êtes le seul au monde à pouvoir écrire.

      Oups ! Et vous prenez ça encore au premier degré !!


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 20:56

      @Désintox
      Non, en fait, elle est sur le côté du disque. Sous le disque, il y a toute la poussière qui est rangée.


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 21:55

      @Désintox
      Ils viennent apprendre ce qu’il ne faut pas faire.


    • gnozd gnozd 21 juin 19:15

      @Désintox

      Putain mais y tiennent comment ?

      Sont trop forts...


    • gnozd gnozd 21 juin 19:19

      @Désintox

      Alors je la refais, parce qu’on dirait que j’ai été censuré !

      Putain, comment y font pour tenir ???!!!

      Sont trop forts...


  • Tesseract Tesseract 17 juin 19:44

    En général, cette question est extrêmement polémique et capable de déclencher des réactions très contrastées. C’est un peu comme dans les histoires de religion : il y a les « croyants » et les « septiques » qui s’écharpent joyeusement...
    D’après le GEPAN, seuls 3,5% des cas ou observations demeurent inexpliqués, dans l’état actuel de nos connaissances. C’est peu, mais suffisant pour attirer l’attention.

    Mais ce sujet a été tellement pollué par par des histoires pour les naïfs (voir la théorie des anciens astronautes), des délires qui vous conduisait autrefois aux « petites maisons » (les frères de l’espaces, le « channeling » avec Sirius, les dérives sectaires raelienne), qu’il est bien difficile de garder son sérieux.

    JP Petit, qui par ailleurs est un individu charmant et talentueux s’est malheureusement laissé « embarquer » à la légère dans la comique affaire UMMO. Le site de P Gross, « Les ovnis vu de près » laisse peu de doute sur le canular [lien]. Aussi les rieurs peuvent s’en donner à cœur joie, et ça lui a coûté sa carrière. En France, il n’est pas bon d’afficher ses convictions en ce domaine.

    Il semble surtout que les affaires de PAN (je préfère le terme de PAN -phénomènes aériens non identifiés- à celui d’OVNI qui laisse entendre que ce sont des objets) ont été largement repris dans les années 80 avec le « revivel » de l’histoire de Roswell, pour une entreprise de manipulation d’envergure.
    Il fallait laisser croire qu’un PAN s’était abîmé dans le désert du Nevada, que l’armée américaine l’avait récupéré avec des « êtres » à son bord, que par rétro ingénierie l’armée disposait des technologies très en avance et bien sur d’armes redoutables. En pleine « guerre des étoiles » du président Reagan cette intoxication était surtout à destination de l’URSS. Les soviétiques répondirent en faisant circuler une vidéo censée montrer la récupération par l’armée d’une soucoupe volante quelque part en Ukraine [lien].

    Depuis très longtemps, toutes les armées du monde se livrent au petit jeu de l’intox et de la contre intox, et les PAN en font partie.
    Je suis personnellement très septique sur les dernières vidéos de la marine américaine. Si elles ont été « divulguées » ce n’est pas sans raisons et il faut être un peu naïf pour croire qu’elles sont passées dans le public par fuite ou pour l’information des citoyens : ce qui est classifié le reste, il a fallu attendre plus de 50 ans pour que l’on apprenne l’existence du projet Mogul, base des rumeurs de Roswell. En attendant, psychologues et sociologues on pu étudier en grandeur réelle les effets de la rumeur et des croyances.

    Mais, comme disait un de mes vieux profs, « il faut toujours conserver un petit centimètre cube de doute ».
    Personnellement, je serais très heureux d’appendre qu’il existe une preuve irréfutable et définitive de PAN, cela aurait de grandes conséquences scientifiques et psychologiques, mais hélas, comme pour ma sœur Anne, on ne voit rien venir. Pour la plupart des scientifiques, ces phénomènes sont un non sujet scientifique : il n’y a pas de preuves irréfutables, rien à analyser, aucune expérience à reproduire. Par contre, c’est une mine d’or pour les psychologues, sociologues et autres spécialistes des croyances.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 17 juin 20:33

      @Tesseract

      « Mais ce sujet a été tellement pollué par des histoires pour les naïfs » 

      Oui hélas, et ce n’est pas les réseaux sociaux qui vont arranger ça.

      Ce qu’un géopoliticien m’a un jour recommander pour mes recherches, c’est qu’il fallait toujours se baser sur un puzzle de faits archi-officiels et les assembler ensemble pour regrouper les liens. Et j’ai pu découvrir des choses que je n’aurais jamais trouver sans ce travail minutieux.
      En faite, 90% de nos connaissances ne sont que des théories que nos meilleures chercheurs dont je ne remets pas du tout en cause leur professionnalisme se sont efforcés d’élaborer faute de pouvoir aller plus loin, et que de ce fait nous sommes en réalité loin, très très loin d’avoir atteint un niveau satisfaisant de connaissance pour une espèce de notre calibre..



    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 21:00

      @Tesseract
      Bon, je vais te dire un truc , mec : quand tu divulgues un secret de famille, c’est que tu n’as plus le choix. Genre : la police est derrière la porte. Alors tu te dis : ouais, au moins comme ça, j’ai l’impression de maîtriser l’agenda. Alors là les flics ouvrent. Et tu dis, ah ben justement, on parlait de tout ça, vous tombez bien, dis donc.


  • ETTORE ETTORE 17 juin 19:48

    C’est étonnant sur cette vidéo de Micron....

    C’est la seule où il semble avoir un « regard intérieur ».

    Oui je sais, ce que vous allez dire, qu’il est sûrement constipé...

    N’empêche que c’est la seule vidéo tourné par ce cinéaste amateur de films à gogos, où il à l’air de réfléchir à autre chose..... qu’à lui même.


  • Copain 17 juin 20:07

    « Pierre s’approche de l’homme qui déjà tend les cordes pour lier Jésus, et il donne un coup d’épée maladroit. S’il s’était servi de la pointe, il l’aurait égorgé comme un mouton. mais il ne fait que lui décoller l’oreille qui reste pendante et laisse couler beaucoup de sang. L’homme crie qu’il est mort. Le désordre s’installe entre ceux qui veulent avancer et ceux qui ont peur à la vue des épées et des poignards qui brillent. “Déposez ces armes. Je vous l’ordonne. Si je voulais, j’aurais les anges du Père pour me défendre. Quant à toi, sois guéri. Dans ton âme, si tu peux, pour commencer.” Et avant de tendre les mains aux cordes, il touche l’oreille et la guérit »


    • Copain 17 juin 20:13

      @Copain
      Simon le zélote, qui détenait la seconde épée, tenta d’atteindre Judas, lequel s’enfuit dans la nuit. Jean, dans sa jeunesse, fréquenta l’entourage du Grand Prêtre, avec qui son père Zébédée entretenait des relations commerciales. Et Jésus rend même hommage au courage de Pierre : « Mon Pierre n’était pas un lâche. Contre la cohorte et les gardes du Temple il avait osé frapper Malchus pour me défendre et risqué d’être tué de ce fait »


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 21:03

      @Copain
      On arrive à l’essentiel, c’est pas trop tôt : parce que science sans conscience et j’en passe des meilleurs...


  • DACH 17 juin 20:46

    @McGurk= pour analyser ces phénomènes. Ils existent depuis l’aube de l’humanité. Dans différents continents des légendes y font allusion de manière plus ou moins précise et même identifiable, car des traces archéologiques témoignent de corrélations avec les textes. Au Moyen Âge, et Renaissance, des tableaux montrent des engins volants que l’on peut identifier comme des soucoupes. Ce qui incite à l’existence de ces phénomènes UFOS = cohérence, permanence, répétition indifférente, universalité géographique et temporelle, et maintenant preuves scientifiques, (physique et chimie), dont pour les observations d’atterrissage des analyses chimiques et physiques qui démontrent des transformations inexpliquées du sol en forme copiée de l’engin. Quand aux observations des pilotes civils et militaires, elles sont innombrables et arrivent par vagues selon une chronicité dont on ne connaît pas le rythme. De plus il est probable que leur origine soit multiple et non unitaire au sens physique du terme. les performances de ces engins peuvent aussi s’analyser par des distorsions temporelles. Une seconde de chez nous pourrait être 10 secondes de chez eux ce qui expliquerait les virages à angle droit, les accélérations délirantes à nos yeux, les apparitions furtives. Nier l’existence de ces phénomènes depuis Aimé Michel est à mourir de ridicule. En revanche, des foules d’interprétations sont aussi délirantes....


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 21:13

      @DACH
      C’est ça qui tue la recherche sérieuse : la foule des interprétations délirantes, mais nos petits hommes verts semblent être à l’origine de mythes auxquels ils semblent participer avec une certaine énergie... Jacques Vallée, l’ufologue qu’il faut lire, ex-astrophysicien, pas mal en lien avec les services secrets US (en fait c’est un tout petit monde où tout le monde se connaît), sur tous les coups les plus glauques (et des trucs méga-flippants), a écrit des trucs passionnants là-dessus. Je l’ai rencontré à un congrès où on ne pouvait pas se retourner sans tomber sur un type de la CIA : il m’a dit que les inventeurs du Net avaient vu pour la plupart des Ovnis. Le congrès était sur le Remote-Viewing, la perception à distance... Alors là nous entrons encore dans un autre monde.


    • DACH 17 juin 21:45

      @Pierre-Gilles Bellin=Qui a intérêt à étouffer des recherches sérieuses ? J’ai des raisons de penser que se superposent des intérêts obscurs, des ignorances scientifiques qui se prétendent rationnelles, mais aussi la peur, et les envies de pouvoir politiques... Y compris entre services qui ne travaillent pas ensemble... Mais cela relève plus d’une analyse sociologique que pourrait faire Gérald Bronner...La PERECEPTION E S nous l’avons étudié à fond (!+ ?) avec le regretté Dt Hubert Larcher (l’IMI), Quant aux rencontres du 3ème type, nous en avons avec les animaux et les grands mystiques qui manifestent des « pouvoirs »inexplicables. Voir par exemple, Padre Pio et Ma Amanda Mayi. Ces sujets sont passionnantst et exigent de savoir poser les bonnes questions....Tous mes encouragements à votre démarche et cet article... Une observation sur les vidéos anglaises, dont MUFON, vues en Italie sur les UFOS, elles sont présentées de façon anxiogène, sans différencier les images vraies des reconstitutions # c’est une erreur...


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 21:59

      @DACH
      T’appliques les lois de la relativité générale : 1 de leur seconde dans leur vaisseau vaut 10 des nôtres. Après comment ça marche, même si je le savais je le dirais pas aux militaires, vu notre barbarie on irait mettre la zone dans l’univers. Pas de sac de plastique ailleurs qu’ici !


    • DACH 17 juin 22:22

      @Pierre-Gilles Bellin= ce serait plutôt le contraire, 10 s de chez eux vaudrait une des nôtres, ce qui pourrait expliquer les performances apparentes et la furtivité imprévisible, entre autres....Quant aux degrés d’humanité des éventuelles civilisations ET, sans doute la même diversité avec un surcroît de gouvernance collective et individuelle moins dans l’émotion, à l’image du Spoke.....


    • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 22:31

      @DACH
      Vous êtes dans la justesse de la problématique : à savoir aussi que des courants peuvent être assez opposés dans l’état sur le problème Ovni, très régressifs (voir le rapport Cometa) et vont essayer de jouer leur propre carte. Il peut en être de même dans les mondes ovniesques, qui peuvent être divisés par rapport à la problématique humaine. L’IMI j’ai bien connu et ils m’ont dispensé une première fiormation.


  • Octave Lebel Octave Lebel 17 juin 21:28

    Pour information le psychologue C G Jung avait écrit sur « l’emballement » autour de l’existence d’ovnis. Pour nous ramener lui qui postulait un inconscient collectif porteur de presciences à des considérations terre à terre c’est-à-dire aux fonctionnements de l’esprit humain dans son quotidien.

    Pour ma part, je sais que je ne sais pas. Ne croyez pas que c’est une position facile à tenir. C’est plutôt une position à conquérir.

     

    Je pense que nous en sommes encore au stade des hypothèses. Pas de véritables preuves et d’explications vérifiables. Donc beaucoup de convictions dans un sens ou un autre, d’envie d’y croire aussi me semble-t-il. Cela agit comme une pile, donne de l’énergie, stimule la curiosité, l’imagination et la réflexion. Ce qui est très appréciable. 

    Tout cela à notre époque me semble encore fonctionner comme autrefois les mythologies qui ont nourri nos ancêtres de craintes, d’espoirs, de magie, ont embelli leur vie, leur ont apporté des repères pour se situer collectivement dans leur confrontation avec la nature et individuellement dans leurs groupes d’appartenance. Bien entendu que, même savants certifiés, une part de nous participe toujours de ce fonctionnement pour le meilleur et le moins bon. Chacun conviendra que les mythologies et les croyances n’ont pas disparu de la surface de la planète terre ni déserté les esprits de ses habitants. Que certains s’en portent très bien d’ailleurs.

     

    Après, la manière dont ces informations infusent dans nos sociétés avec nos réseaux de communications et leurs fonctionnements dont la préoccupation principale est la persuasion ne peut suffire à témoigner d’une quelconque véracité et correspond au-delà de ce qui vient d’être dit à des intérêts dont la finalité réelle n’est pas affichée en tant que telle ou du moins pas complètement. Chacun y est souvent le maillon d’une chaîne dont les tenants et les aboutissants sont hors de sa vue. Si je voulais compliquer les choses, je pourrais ajouter qu’il y a souvent des écarts entre les finalités et les effets.

     

     Je sais, c’est difficile de ne pas savoir. Mais je l’ai déjà dit.


  • Pierre-Gilles Bellin 17 juin 22:04

    Jung est une bonne introduction à ces concepts. il a étudié le phénomène comme un archétype, une réalité psychique en bon élève de Freud, quoique en désaccord, mais quand avec Franck Maurin qui est l’auteur que j’ai interviewé nous avons décidé de travail, on a dit : des faits, zéro interprétation. Pas sortir des faits. Cela a été notre adage.


    • Gollum Gollum 18 juin 09:09

      @Pierre-Gilles Bellin

      CG Jung ne niait pas les traces physiques des OVNIs tout en en faisant des matérialisations d’archétype (en l’occurence le Soi)..

      Il y a eu un bouquin sur les OVNIs qui privilégie une approche chamanique du phénomène : Ovnis et Conscience - L’Inexpliqué au coeur du nouveau paradigme de la physique

      Ouvrage collectif que j’ai trouvé assez bon. Jacques Vallée avait d’ailleurs plus ou moins tenté ce genre d’approche dans son Passport to Magonia.


    • Pierre-Gilles Bellin 18 juin 19:35

      @Gollum
      Oui, avec une éloge d’une communauté vivant paisiblement dans la nature, je crois.


  • captain beefheart 17 juin 22:54

    OVNI,j’en ai vu une fois,et ça ressemblait beaucoup à certains videos.Mais je ne comprends pas pourquoi on devrait accepter une origine extra-terrestre.Pourquoi pas infra-terrestre ?Quid des attaques sur des navires allemands en antarctique en 1945.Le voyage de l’Amiral américain Byrd en 1947.Là aussi il y a du matériel filmé.Quid des projets secrets des grandes puissances comme Area 51 au Nevada,ou d’autres en Chine et Russie ?


  • SamAgora95 SamAgora95 17 juin 23:05

    Mais pourquoi toutes ces vidéos sont toujours atrocement flous ? Il n’y a pour ainsi dire rien à voir et tout à imaginer.

    On nous demande juste de croire sur paroles les témoignages de militaires, qui s’excitent devant l’image radar d’un point blanc de façon peu habituelle ou professionnelle pour des militaires.

    Tout cela sent fortement la manipulation psychobiologique à des fins obscures.


  • Initiativedharman Initiativedharman 17 juin 23:12

    Nous ne sommes sans doute pas seuls dans l’Univers qui est immensément vaste.

    Seulement, les exoplanètes que nous connaissons se trouvent à des années lumière de la Terre, et, pour peu que la vie y soit présente, il semble impossible de se déplacer dans l’espace intersidéral en parcourant de telles distances même à la vitesse de la lumière, il faudrait des centaines d’années pour entrer en contact avec l’exoplanète la plus proche de la nôtre. Nous n’avons pas la technologie nécessaire et ne l’aurons sans doute jamais à moins de maîtriser le voyage quantique en utilisant les passages par les trous de ver mais ceci reste pure théorie. Une civilisation extraterrestre a t-elle les moyens technologiques de venir nous voir ? J’ai du mal à le croire. Surtout pour faire un tel voyage juste pour survoler la Terre sans essayer d’entrer en contact avec nous. Je pense que les Ovnis ne sont que des engins militaires ultra-secrets à l’essai. J’ai tendance à penser que si nous les extraterrestres existent ils ressembleraient à quelque chose d’autre que tout ce que l’on peut imaginer. Un monolithe noir façon « 2001, l’odyssée de l’espace » ou des créatures façon « Premier contact ». En aucun cas des petits gris ou des monstres.   


  • Iris Iris 18 juin 00:05

    L’univers étant infini, les lois de la probabilité disent qu’il y a une infinité de « peuples » extra terrestres, et qu’ils peuvent donc prendre les formes que chacun d’entre nous peut imaginer.
    Ça me fait penser à Lovecraft. Brrr !


  • Samson Samson 18 juin 01:17

    Merci pour l’article et la recherche qui le sous-tend !

    Mon questionnement est de savoir pourquoi, après des décennies de déni et d’occultation, les autorités U$ se décident à passer au stade, certes très progressif mais depuis longtemps attendu par les milieux intéressés, de la révélation, ... et dans quelle mesure l’agenda de cette révélation est lui-même manipulatoire, ...

    Wait and see ... !

    En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


  • egos 18 juin 07:26

    Threath ?


    Kabale, numérologie, sciences occultes ?


  • Drugar Drugar 18 juin 11:53

    Bonjour Pierre-Gille,

    selon moi il est tout à fait probable que des civilisations extra-terrestres avancées technologiquement aient pu voyager jusqu’à nous.

    Cependant, la race humaine étant encore très immature sur un certain nombre de plans, il me parait assez logique qu’une telle civilisation reste extrêmement prudente et ne veuille pas nécessairement apparaître au grand jour à l’ensemble de la population mondiale. Même si une fraction de cette population à atteint une sagesse suffisante pour être prête et même souhaité une telle rencontre du troisième type, la majorité de la population n’est tout simplement pas préparée à une telle expérience.

    Dans ce sens , je trouve que le phénomène Ummo est tout à fait intéressant. Bien qu’il soit de bon aloi de garder un certain scepticisme concernant ce phénomène, je crois qu’il serait stupide de tout rejeter en bloc, sous-prétexte que cela sort de notre cadre de pensée habituel. D’ailleurs, quand je parlais d’immaturité des humains sur certain plans (en particulier politique, philosophiqe, solidraité, coopération, etc..), selon les Ummites les humains seraient au contraire assez voir très avancés dans d’autres domaines, comme les arts et tout particulièrement la musique. Donc tout n’est pas perdu pour nous smiley

    Je crois sincèrement que l’humanité a besoin de mûrir (bien que certain individus aient déjà atteint un niveau de sagesse suffisant) avant de pouvoir se confronter réellement à d’autre civilisations. J’ai bon espoir que cela se fasse prochainement, en passant par une crise (crise d’adolescence ?), car c’est ainsi que l’humanité a toujours avancé jusqu’à présent, en étant au pied du mur et en devant trouver une solution pour se transcender et passer cette épreuve.


    • samy Levrai samy Levrai 18 juin 12:30

      @Drugar
      Lis « le probleme à trois corps » de Liu Cixin , tu souhaiteras que jamais nous ne soyons trouvés... Il n’y a aucune raison que qui que ce soit nous veuillent du bien, bien au contraire.


    • Pierre-Gilles Bellin 18 juin 12:54

      @samy Levrai
      Resalut Samy,
      il faut qu’ils trouvent leurs intérêts, ils bougeront que s’ils trouvent leurs intérêts, tout comme nous. Une possibilité que nous devons envisager c’est que nous sommes une menace potentielle tellement grande que... vu ce que nous avons fait à notre planète, aux Indiens, etc. L’autre truc, c’est que nous tombions sur une espèce tellement insensée qu’elle nous impose sa loi par sa seule volonté, et qu’il n’y a qu’à rentrer dans le poulailler. Le troisième truc, c’est que nous fassions alliance avec l’une d’elles... Tout est envisageable. Je vais lire ton truc...
      Chao


    • Pierre-Gilles Bellin 18 juin 12:58

      @Drugar
      Jean Pierre Petit prétend que les Umnites lui ont filé des tuyaux de science... s’ils existent... et s’ils existent ils jouent avec le feu, les gars, car ça se retournera contre eux. C’est pourquoi que je vois les Umnites comme une manipulation pour faire bosser à l’oeil des scientifiques à un moment où le sujet Ovni était si dévalorisé qu’on ne trouvait pas un rond pour une telle recherche, ce qui n’est plus le cas pour certaines start up à la Silicon Valley.


    • Drugar Drugar 18 juin 14:27

      @samy Levrai
      Bien sur, mais il s’agit d’une oeuvre de fiction. et c’est justement le propre des œuvres de fiction d’anticiper le future et d’imaginé ce qui pourrait se passer, que ce soit en bien ou en mal. Mais imaginer un scénario, même plausible, ne veut pas dire qu’il se réalisera.

      Si on prends appuis sur d’autre œuvres de fictions, comme « rencontre du troisième type » ou « E.T. », ont peut en arriver au raisonnement inverse, à savoir qu’il n’y a pas de raison qu’ils nous veuille du mal.

      Il ne faut pas oublier que toutes ces œuvres sont vu d’un point de vu humain, et qu’à notre niveau de consciences et de sagesse, il est assez difficile d’envisager des niveau de penser supérieur que nous n’avons pas atteint. Pour faire un parallèle, il est extrêmement difficile de concevoir la 3D pour une créature qui ne serait qu’en 2D. 

      Bien qu’il puisse être possible que des civilisations extra-terrestres nous soient hostiles (comme dnas la fiction « Stargate ») il n’y a pas de raison qu’elles le soient nécessairement. Il reste cependant indispensable de « penser », par le biais de ces ouvres de fiction, tout ce qui pourrait « mal tourner », nous sommes bien d’accord là dessus.

      Selon moi, mais ce n’est que mon avis, le développement de technologie spatiales avancées permettant le voyages interstellaires nécessitent une coopération et un niveau de consciences et de savoir qui rendent obsolètes les notions de guerres, de concurrences, de rivalité, de cupidité et d’individualisme qui sont encore tellement présent parmi les humains. Donc cela me laisse à penser qu’une telle civilisation, ayant dépassés ce genre de logique, n’a pas de raison d’être hostile à notre égard.


    • Drugar Drugar 18 juin 14:49

      @Pierre-Gilles Bellin
      S’ils existent, en effet. La machination à des fins peu avouable reste une possibilité envisageable, je suis tout à fait d’accord. Cependant, cette machination serait très bien orchestré et durerait depuis des dizaines d’années sans que rien n’est jamais filtré et dont ne comprends pas vraiment les buts, si ceux-ci sont inavouables. car juste faire bosser à l’œil quelque scientifiques me parait un bien mince résultat pour une opération de cette ampleur. Et, de ce que j’en sais, les personnes ayant des buts malsains souhaitent le retour sur investissement le plus rapide possible, pour pouvoir profiter des fruits de leur machination.
      C’est pour cela que, même si je n’écarte pas cette possibilité, je lui accorde peu de crédit.

      A mes yeux, l’hypothèse la plus raisonnable et la plus crédible est qu’ils soient ce qu’ils prétendent être : une civilisation extra-terrestre.
      Parmi les dernières informations transmises par les Ummites, quoi qu’ils soient, ils envisagent l’arrivée imminente d’une crise majeur (ils parlent même d’effondrement) d’ici début 2021. On verra, selon la tournure des événements, s’ils nous averti d’un danger (ce qui montrerai plutôt qu’ils sont bienveillant) ou qu’ils se sont foutues de notre gueule, ce qui tendrait à penser que c’est un « canular ». ceci dit, cela ne nous dira toujours rien de leur nature exacte...

      Je pense qu’il faut que nous arrivions, collectivement, à penser d’autre paradigmes et d’arrêter de nous contenter de voir les choses du point de vu des humains actuellement et de la façon dont notre société est organisée. D’autres peuvent,et très certainement ont, penser autrement que nous et à des niveau de sagesse et de consciences qui nous sont pour l’instant inaccessible, du moins collectivement (certain individu parmi nous en sont capable, mais qui les écoutes...).


    • SamAgora95 SamAgora95 18 juin 16:58

      @Drugar
      Les concepts de la prétendue civilisation UMMO colle trop à la mouvance new-age des années 70 pour que cela soit un hasard.
      Pour moi il s’agit d’une production de scientifiques qui ont cherché à influencer les cultures de la planète avec des petits moyens.


    • samy Levrai samy Levrai 18 juin 17:16

      @Drugar
      Dans la trilogie de Liu Cixin, un des « héros » ( le fainéant ) réfléchie à une sorte de loi universelle qui serait commune à la vie intelligente ( je ne veux pas détruire la découverte du livre par dévoilement ) sur lequel le livre est bâti et qui tient mieux la route pour moi que les visions bisounours si chrétiennes des films américains.
      J’adore la science fiction , j’adorerais que tout cela puisse être vraie ou possible mais les soucoupes volantes et les ovnis n’existent dans « l’inconscient humain » que depuis les années 60 avant les humains voyaient ou entendaient des fantômes , des dieux, voir même des anges... Pourquoi est ce que depuis que nous volons , nous sommes nous inventés des trucs ( humanoïdes bien sûr ) qui volent mieux encore et de plus loin ? n’est ce pas juste l’imagination humaine normale ?
      Les humains partout dans le monde pensaient la terre plate et centre de tout ( l’ancien testament arrivant même à arrêter la course du soleil avec Jonas ).
      Les extra terrestres ( que personne n’a jamais vu) ne viendraient que depuis 60 ans ? 


    • Drugar Drugar 18 juin 17:24

      @SamAgora95
      je ne ferme la porte à aucune hypothèse. Je n’ai aucune preuve de la nature réel des UMMO, Donc, à ce stade il ne peut s’agir que de croyance.
      Votre hypothèse tient autant la route que la mienne et espérons que nous aurons, de notre vivant, une réponse qui tranchera définitivement cette question 


    • foufouille foufouille 18 juin 17:29

      @samy Levrai

      il existe des descriptions de chars de feu, vimana dans le mahabarata. etc.


    • Drugar Drugar 18 juin 17:44

      @samy Levrai
      Je n’ai pas lu la trilogie de Liu Cixin, donc je ne peux répondre sur ce point.

      Je n’ai pas vu d’extra-terrestre, ni même aucun phénomène OVNI. Donc, effectivement, à ce stade il ne peut s’agir que de croyance. Tout comme toi je souhaiterait que cela soit vrai. Cette croyance est issue de diverses intuitions prenant racines dnas mes connaissances en astronomie, en astrophysique, physique, et d’autre domaines scientifiques auxquels je me suis intéressé, ainsi que les probabilités (en particulier l’équation de Drake).

      Concernant le fait que le phénomène OVNI ne semble existé que depuis les années 60, c’est explicable. En effet, pour pouvoir imaginer, ou fantasmer sur un sujet il faut qu’il soit pensable. Or, l’idée que la vie puisse exister ailleurs que sur Terre (à fortiori une vie intelligente) est assez récent. Cela nécessité que l’on se débarrasse de notre vision géocentrique et que l’on envisage la possibilité de l’existence d’autres mondes que la Terre. 

      Donc, la présence d’OVNI dans le ciel du moyen-age, par exemple, ne pourrait absolument pas être décrit comme nous le décririons aujourd’hui, puisque l’idée même que d’autre formes de vie et d’autres mondes existaient ailleurs que sur Terre n’était absolument pas pensable. Donc, un tel phénomène qui auraient eu lieu à ce genre d’époque aurait reçu une autre interprétation (ange, démon, fantôme, dieu,...)


    • samy Levrai samy Levrai 18 juin 23:30

      @Drugar
      J’apprécie beaucoup tes arguments.


    • Drugar Drugar 19 juin 10:25

      @samy Levrai
      Merci smiley


  • arthes arthes 18 juin 16:24

    @Drugar

    .......et d’arrêter de nous contenter de voir les choses du point de vu des humains actuellement et de la façon dont notre société est organisée.


    Justement, les extra terrestres ne peuvent être envisagés , et je dirai controuvés, que d’un point de vue des humains, donc limité à leur imagination, leur pensée matérialiste/ anthropomorphiste, , leurs désirs, leurs angoisses, leurs espoirs, que sais-je....Leurs fantasmes à vrais dire.

    Et il suffit qu’il y ait des OVNI pour que le fantasme s’emballe et les spéculations partent en tous les sens, avec des projections mécanistes comme la seule compréhension que nous avons de la nature et de nous même.

    Bon, ça occupe.

    Mais nous ne savons toujours pas ce qu’est la vie, la mort, ni même un être humain, et ayé, nous voici encore partis la tête dans les étoiles et les chimères galactiques.


    • Xenozoid Xenozoid 18 juin 16:30

      @arthes

      clap clap clap,et la tete dans les étoiles n’empêche pas de l’avoir aussi dans le cul,permétez l’humour


    • Drugar Drugar 18 juin 17:18

      @arthes
      « Mais nous ne savons toujours pas ce qu’est la vie, la mort, ni même un être humain, et ayé, nous voici encore partis la tête dans les étoiles et les chimères galactiques.  »

      Je ne suis pas d’accord avec vous. S’interroger sur la vie, la mort et le sens de l’humain (qui sont des questions très importantes, j’en conviens, et auxquelles je m’intéresse également) n’empêche en rien de s’interroger sur la vie extra-terrestre.

      Par ailleurs, je peux concevoir que la vie extra-terrestre ne soit pas un de vos dadas, mais c’est un sujet qui est intéressant et qui participe à tenter de répondre aux grandes questions de l’humanité, justement sur la vie, notre place dans l’univers ?, d’ou venons-nous ?, ou allons-nous ?, sommes-nous seul ?

      De toute façon, pour trouver des réponse à ces questions, il est important d’aborder ces sujets sous différents aspects et point de vue, et la vie extra-terrestre en un parmi d’autres. Cela permet également de tenter de sortir de cet anthropomorphisme que vous et moi dénonçons. Justement, ne pas s’y intéresser serait se fermer des portes et s’enfermer dans l’anthropomorphisme en refusant d’envisager d’autres formes de réponses et façon d’envisager les choses, sous prétexte que ce seraient des chimères ou des fantasmes,...par rapport à notre vision anthropomorphique habituel de la réalité. 


    • arthes arthes 18 juin 19:07

      @Xenozoid
      J’apprécie ton humour, je suis même jalouse de ne pas y avoir pensé.

      Les extraterrestres, c’est comme les poltergeist , en définitive, une production de l’esprit... Et l’interprétation qui va avec....


Réagir