vendredi 7 juillet 2017 - par rosemar

Les fonctionnaires dans le viseur du gouvernement...

Gel du point d'indice, rétablissement de la journée de carence, suppression de 120 000 fonctionnaires, le secteur public est promis par le nouveau gouvernement à des mesures d'économie et d'austérité.
 
J'anticipe les commentaires hargneux de certains à l'encontre des fonctionnaires, ces "privilégiés" de la République.
 
Comme si les fonctionnaires n'étaient pas indispensables dans les écoles, dans les hôpitaux, dans tous les services publics...
Comme si les fonctionnaires étaient des paresseux, des parasites, des inutiles, alors qu'ils sont au service de la population...
 
Mais, voilà, c'est le grand retour en arrière : on se croirait revenu sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, le grand pourfendeur des enseignants et des fonctionnaires...
 
C'est Nicolas Sarkozy qui avait supprimé un grand nombre de postes d'enseignants, c'est ce même Nicolas Sarkozy qui avait eu l'idée de mettre en place une journée de carence pour les fonctionnaires.
 
Cette journée avait été instaurée par le gouvernement de F. Fillon en 2011 : l’objectif était de générer des économies, de lutter contre l’absentéisme et d’aligner les fonctionnaires sur les salariés du privé, autant de prétextes fallacieux, surtout une occasion d’opposer secteur public et privé, de créer des divisions, des fractures…

Une étude indiquait alors que l'absentéisme global, c'est-à-dire de courte et de longue durée, avait augmenté : entre 2011 et 2012, la durée des arrêts maladie de 15 jours et plus a augmenté de 35%.
 

On peut le rappeler : 80% des salariés du privé voient leurs jours de carence "compensés" par leur entreprise... le délai de carence de 3 jours dans le secteur privé n’est appliqué que dans un petit nombre d’entreprises grâce à des accords avec les salariés.
 

Rappelons aussi que l’absentéisme n’est pas plus élevé dans la fonction publique que dans le privé : il est temps de tordre le cou à des idées préconçues, à des préjugés d’un autre âge…
 
Les fonctionnaires, on le sait, sont souvent désignés à la vindicte générale, des boucs émissaires auxquels on s’attaque volontiers en mettant en avant quelques privilèges et en oubliant les difficultés auxquelles ils sont confrontés : salaires peu attractifs, obligation de se soumettre à des mutations, travail au service d’un public souvent grincheux, peu reconnaissant…
 
Les fonctionnaires vont-ils devenir la cible du nouveau gouvernement ? Les mesures envisagées vont dans ce sens.
On a trouvé des boucs émissaires pour résoudre les problèmes budgétaires...
 
C'est Gérald Darmanin, ministre des comptes publics qui a annoncé le rétablissement de la journée de carence pour les fonctionnaires : l'ancien porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy applique les recettes de son mentor.
Ainsi, on en revient à des mesures éculées, déjà appliquées, comme si ces mesures avaient été efficaces.
C'est le grand retour de la politique menée par Nicolas Sarkozy : on en a vu les effets dévastateurs.
 
 
 
Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/07/les-fonctionnaires-dans-le-viseur-du-gouvernement.html

 



42 réactions


  • Pere Plexe Pere Plexe 7 juillet 2017 13:50

    Dire que ces gus qualifient systématiquement les propositions qui les dérangent de populistes...

    Et ils invoquent l égalité pour se justifier...sauf que 70% des employés du privé n ont pas de jour carence.Egalité qui curieusement ne vaut que sur les sujets qui les arrangent et dans le sens du toujours moins.

    • Pere Plexe Pere Plexe 7 juillet 2017 14:02

      @Pere Plexe
      Pour étayer son reportage sur le sujet France2 l’a accompagné d un graphique montrant la hausse de l absentéisme chez les fonctionnaires.

      La démonstration est imparable.
      Et il faut être un fâcheux de mon espèce pour faire remarquer que le graphique n’a pas d’échelle en ordonné...un détail.

    • francesca2 francesca2 7 juillet 2017 18:15

      sauf que 70% des employés du privé n ont pas de jour carence.

      Salut mon pépère. Tu me donnes une source, silteplait ? 


    • Aristide Aristide 7 juillet 2017 20:55

      @francesca2

      en page 9

      Parmi eux, 61% dépassent leurs obligations légales en prenant en charge l’indemnisation de leurs salariés au cours des trois premiers jours d’absence pour maladie, ce qui correspond à environ deux tiers des salariés français du secteur privé couverts (cf. annexe 1, tableau 3 pour la description de l’échantillon). 

      Un autre extrait pour votre réflexion sur l’effet négatif d’une telle carence

      ... les salariés exposés au délai de carence ont donc « toutes choses égales par ailleurs » - et notamment à état de santé et conditions de travail comparables - des arrêts plus longs et/ou plus fréquents. Cet effet subsiste lorsque l’on contrôle de la prise en charge des arrêts maladie proposée par l’employeur au delà du délai de carence. 

      et cela 

      Les résultats indiquent que la prise en charge du délai de carence a pour effet de baisser en moyenne de 2,8 jours la durée des arrêts. Il semblerait donc que les salariés non couverts durant les trois premiers jours d’arrêt risquent d’accroître d’autant la durée moyenne de leurs arrêts

      Voilà, voilà, comme quoi, il ne suffit pas de se faire les fonctionnaires, les faire passer pour des fainéants, une étude de cette carence dans le secteur privé démontre l’inverse des résultats attendus.

      Mais bon, Rosemar va rarement au delà de la simplette annonce et du discours entendu, provoquant assez naturellement une réaction assez sévère des aficionados macronien ou des ceux qui trouvent que les fonctionnaires ... blabla ...



  • Leonard Leonard 7 juillet 2017 14:33

    « Ne pas tirer sur les ambulances »

    « Ne pas tirer sur les ambulances »
    « Ne pas tirer sur les ambulances »

    Un peu de miséricorde ne fait jamais de mal !





    • Pere Plexe Pere Plexe 7 juillet 2017 15:44

      @Leonard
      l’intelligence devrait dispenser de cette compassion.

      La destruction des services publics ne nuira pas qu aux seuls fonctionnaires mais à l’ensemble de la population.


    • Leonard Leonard 8 juillet 2017 08:44

      @Pere Plexe

      Je parlais de ne pas tirer sur l’ambulance Rosemar.

      Merci d’être condescendant au point de m’indiquer qu’une perte pour 4 millions d’ikdividus va se ressentir sur la totalité de la population...
      Vraiment merci... je savais pas...

      Ca me laisse vraiment père plexe...

    • baldis30 8 juillet 2017 11:21

      @Pere Plexe
      bonjour

      « l’intelligence devrait dispenser de cette compassion. »

      L’intelligence ne s’achète pas chez l’épicier du coin, mais est attablée au Café du Commerce et au Bar des Sports, deux hauts lieux de la formation intellectuelle nationale.

      En cas de fermeture de ces lieux pour absence de « licence IV » on peut se procurer un téléviseur ...


  • Jeekes Jeekes 7 juillet 2017 16:12

    Question :
     
    C’est pas la fonctionnaire, auteur de ce chouinement qu’à veauter macaron ?
     
    Merde alors, déjà les désillusions (perdues), ça promet, qu’est-ce que ça va donner dans cinq ans... 
     

     


    • Bernie 2 Bernie 2 7 juillet 2017 20:03

      @rosemar

      Vous n’avez pas trouvé plus récent comme pamphlet ? Septembre 2016... A cette date, Bayrou aussi était anti Macron, dénonçant les forces de l’argent.

      Reprenez plutot les 3 mois qui ont précédé l’élection. Du Fillion tous les 2 jours, un petit coup sur la tête à Mélenchon, un autre sur Hamon. Sans oublier la Marine. Bien entendu, dans l’entre deux tours, feu à volonté sur Le Pen, front républicain oblige.

      Maintenant, vous êtes peut être allée à la chasse aux papillons pour les 2 tours, mais pour le moins, vous n’avez pas franchement fait montre d’une véhémence particulière envers le prépubère.

      Dois je aussi vous rappeler vos articles dithyrambiques sur ce formidable ministre de l’éducation à peine l’élection passée. En marche ! Enfin !


    • rosemar rosemar 7 juillet 2017 21:21

      @Bernie 2


      Quel lecteur fidèle ! vous connaissez toute ma bibliographie...

    • Bernie 2 Bernie 2 7 juillet 2017 21:35

      @rosemar

      Qui a dit le contraire ? Mes critiques sont fondées, je lis avant de dire c’est nul.
      C’est bien entendu le jeu sur agoravox. Vous publiez, je lis et commente, et pire, me souvient.

      Ça semble être votre dernière réponse du jour, fidèle lecteur. Il y a peu, c’était affligeant, ce qui a construit un marché noir de l’affligeant contre du maso. On a bien ri.

      Par contre, vous avez dit que vous ne me liriez plus, je constate que vous ne savez pas vous tenir à ce que vous dites. Je peux le comprendre quand on parle tellement et à tous les vents.


    • Bernie 2 Bernie 2 7 juillet 2017 21:51

      @rosemar

      Sinon, quelque chose à dire sur le fond ?


    • Leonard Leonard 8 juillet 2017 17:46

      @Bernie 2

      C’est petit de lui demander quelque chose sur le fond...

  • foufouille foufouille 7 juillet 2017 16:17

    tu as veauter macron alors ne te plaint pas.


  • marmor 7 juillet 2017 19:12

    Impunité, emploi à vie , pas de risque de chômage, des mutuelles spéciales, des assurances spéciales, des crédits spéciaux, des allocations spéciales et.... pas de jour de carence. Quand Sarko l’a instauré, on a constaté une diminution des petits arrêts maladie de 42%, mais comme le fonctionnaire est malin et revanchard sur ses avantages, ils ont tout simplement fait allonger les arrêts maladie, une autre manière de punir la populace et ses cotisations sociales !!


    • rosemar rosemar 7 juillet 2017 19:21

    • Sozenz 7 juillet 2017 19:41

      @marmor
      si la societé etait moinq con .. ; desolée du terme ( et en fait , non rien a faire que cela vous chatouille les oreilles .)
      si la societé etait moins absurde , il n y aurait pas de carence pour tout le monde . il suffit parfois juste d un jour ou deux ; sans aller voir le médecin , se stopper très peu de temps , cela éviterait de faire des conneries au taff . de rendre malade toute l équipe, de ne pas avoir besoin daller demander une autorisation à papa docteur ect ...
      oui il y aurait des abus , mais je ne pense pas qu’ il y en aurait autant que cela . beaucoup ont une grande conscience professionnelle .


  • kalagan75 7 juillet 2017 19:18

    « l’objectif était de générer des économies, de lutter contre l’absentéisme et d’aligner les fonctionnaires sur les salariés du privé, autant de prétextes fallacieux »


    demande aux maires des petites communes, ils te confirmeront que ce jour de carence avait bien fait diminuer l’absentéisme de confort ... 

  • Bernie 2 Bernie 2 7 juillet 2017 19:52

    On a pas fini de l’entendre couiner notre pythie d’occasion.


  • Coriosolite 7 juillet 2017 21:22

    Le sort des 30% de salariés du privé, salariés de TPME je suppose, qui subissent 3 jours de carence n’a pas l’air d’intéresser grand monde ici, dirait-on.


  • Pierre 8 juillet 2017 03:16

    Ah merde, bosser effectivement 35h, se chopper un jour de carence pour partir plus tôt en middle-end, l’enfer ? Pas tout à fait, puisque dans de plus en plus de municipalités notamment, ceux qui voudront bien venir au boulot auront des primes...et en Corse ils auront toujours deux mois de congés-maladie faute d’un climat supportable !


  • stef 8 juillet 2017 06:33

    Les profs français sont payés la moitié des profs allemands et figurent parmi les plus mal payés d’Europe 


    Durant 5 années, Sarkozy a supprimé massivement des postes de fonctionnaires , gelé leur point d’indice et instauré la journée de carence et pourtant la dette de la France a progressé de 600 milliards d’€ durant son quinquennat .............

    les fonctionnaires sont généralement surdiplomés et sous-payés ils effectuent des tâches indispensables  : croire que la France va mla à cause d’eux est absurde : l’Allemagne paye très bien ses fonctionnaires notamment ses professeurs et n’ a pratiquement plus de chômage et sa dette diminue ! ! ! 
    mais n’est pas Merkel qui veut ! ! ! 

    • kalagan75 8 juillet 2017 09:31

      @stef
      oui les profs allemands sont mieux payés mais pourquoi ? Dans ton commentaire, tu en oublies les raisons ... fais une comparaison du nombre de fonctionnaires par rapport au nombre d’habitants ...


  • philippe baron-abrioux 8 juillet 2017 08:33


     Bonjour Rosemar ,

     en Gironde et dans quelques départements proches existe une maladie très bien identifiée mais qui ne figure toujours pas dans la liste des A.L.D , affections de longue durée , LA PALOMBITE ;

     cette maladie frappe tous les ans , à la même période , une majorité d’hommes , souvent fonctionnaires territoriaux (conseil départemental entre autres ) , à dates quasiment fixes , entre le 12 octobre et le 22 octobre . 

     tous ceux qui sont « frappés » par cette curieuse maladie , parfaitement documentée , peuvent le plus souvent être rencontrés vers certains cols pyrénéens , proches le Licq- Athérey , col de saint Engrace où l’hôtel des touristes , autrefois tenu par la famille Bouchet,( à l’initiative du rallye des cimes) leur sert de maison de convalescence .

     durant cette période , ne jamais rater « la saint Luc , le grand truc », comme cela se dit de générations en générations , jour de grands passages sur les cols de« l’oiseau bleu » .

     on a observé qu’à leur retour ces hommes deviendraient subitement quelques jours grands consommateurs d’artichauts et de litres d’Hépatoum (boisson ancienne connue pour le drainage hépatique ) pour rincer le foie des excès d’ Irouléguy et autres .

    mais de là à viser de façon systématique et récurrente les fonctionnaires X ou Y, je trouve que le génie jupitérien s’essouffle ; il y a un petit coup de mou qui ne laisse rien présager d’enthousiasmant pour personne .

     bonne fin de journée !

     P.B.A

      


  • eric 8 juillet 2017 09:11

    L’election de Macron prouve d’une certaine facon, que la question ne se limite pas aux fonctionnaires. Il y a des beneficiaires nets de la depense publique et des payeurs nets. Ensuite, il se trouve que les plus avantages par ce systeme ne sont souvent pas ceux qui en ont le plus besoin. Dans le premier decile de revenu, la moitie est composee par des transferts monetaires ou non monetaires. En apparence, ce n’est pas mal. Mais si on regarde de pret, les urbains de la classe moyenne sup macroniens, touchent au final beaucoup plus. Avec les meilleurs hopitaux, musees, transports, services publics, leurs enfants qui etudient plus longtemps que les autres aux frais de la princesse, leur esperance de vie qui fait que les cotisations des prolos financent leurs retraites a eux, leurs impots sur le revenu, regulierements limites au nom du pouvoir d’achat des classes moyennes, ils sont clairement les privilegies d’un systeme tres injuste. Et il est vrai que l’on trouve ces gens dans le prive comme dans le public, et qu’il existe des infimieres mal payees qui nous sauvent la,vie au quotidien. Il n’empeche que ce ssomt l’Etat et ses rouages qui sont a l’origine des plus fortes inegalites entre gens comparables. Alors bien sur, ces privilegies qui se comptent en millions et nous coutent des milliards d’argent collectif, nous montrent du doigt les 40 patrons du CAC qui coutent quelques millions a leur actionnaires. Il y a peu de chose dans l’histoire quimait tellemt bien correspondu a ce que Marx nommait une classe sociale exploiteuse avec un discour alienant les autres pour justifier leur ponction injuste sur la societe. Cependant, il existe la aussi une segmemtation. Il y a les socialo macrono modem qui sont assez satisfaits de leur sort, mais il y a aussileurs collegues fifi qui eux, veulent toujours plus de notre argent collectif. Et pas toujours parce qu’ils ont moins.

    Ces feroces egoismes ne somt pas illegitimes, mais ils ne sont pas honorables. Surtoit quand ils exploitent les vrais difficultes des vrais pauvres pour renforcer leurs vraismprivileges a eux.


  • marmor 8 juillet 2017 10:37
    Echange emploi à vie contre indemnité prudhommale éventuelle pour licenciement abusif
    Echange emploi à vie sécurisé contre chômage économique suite à faillite de l’entreprise
    Echange emploi à vie dans l’EN avec bac +3 contre un poste de vendeur électromenager chez Boulanger, avec bac + 5
    Echange emploi à vie comme jardinier au sénat contre six indemnités RSA pour cause d’AVC
    etc etc....

    • rosemar rosemar 8 juillet 2017 10:52

      @marmor

      C’est facile : il vous reste à passer les concours d’enseignement et à entrer dans la carrière !

    • rosemar rosemar 8 juillet 2017 10:54

      @marmor

      Je corrige tout de même : le métier de professeur des écoles, maintenant c’est BAC + 5.

    • marmor 8 juillet 2017 12:23
      @rosemar
      Savez vous combien de bac +5 sont sans emploi, ou avec des tafs ne correspondant pas à leur cursus ?
      Passer les concours ?? Mais chère Rosemar, je suis diplômé du creps de Lespinet à Toulouse mais je n’ai jamais exercé, quand j’ai vu tous les élèves fils ou filles de profs, et leur mentalité de petits bourgeois supérieurs. 
      Vous pensez vraiment faire partie de l’élite de la société avec votre bac +3 ?? Vous pensez que ce diplôme au rabais vous donne des droits supplémentaires vis à vis d’un tourneur fraiseur chez Airbus qui est bac- 3 ?ou d’un agriculteur qui a juste son certif et ses yeux pour pleurer ?
      Restez donc à votre place et contentez vous de vos acquis, qui sont des privilèges et inaliénables qui plus est !! Ce n’est pas la modestie qui étouffe les gens de l’EN, et pourtant, les résultats obtenus devraient vous inciter à baisser la tête !!

    • Gorg Gorg 8 juillet 2017 12:56

      @rosemar

      BAC + 3, ou + 5 ou tout ce que vous voudrez ne veut rien dire si l’on ne précise pas dans quel domaine. Ce n’est qu’un enfumage…

      Trop de jeunes se dirigent vers des sciences molles qui n’ont aucune (pas beaucoup) de valeur (débouchés) sur le marché du travail, ici ou à l’étranger…

      Les sciences dures sont plus exigeantes… Beaucoup d’heures de cours et je ne parle pas du travail personnel… avec une sélection impitoyable…

      Un BAC +5 en confection de scoubidous n’a aucun intérêt… (C’est à peu près ce que valent certains BAC + 5)…

      Il est évident que BAC + 5 sans préciser une spécialité ne veut rien dire… C’est comme mélanger des choux et des carottes… Ou mettre un signe = entre le franc CFA et l’EURO…


    • rosemar rosemar 8 juillet 2017 13:01

      @marmor

      Enfin, il faut avoir conscience de ce qui se passe : le ministère a des difficultés pour recruter des enseignants. C’est bien la preuve que ce métier n’est plus attractif, malgré la sécurité de l’emploi.
      De jeunes profs démissionnent, c’est bien la preuve que ce métier est de plus en plus difficile quoi qu’en disent ceux qui ne l’ont jamais exercé réellement.

      Renseignez-vous...

    • baldis30 8 juillet 2017 22:32

      @marmor
      bonsoir ,

      je ne voudrais pas que mes propos vous offusquent mais songez Monsieur que vous avez fort mal choisi votre emploi ....

      Abandonnez vos diplômes et déclarez vous « bac moins cinq »  ! là un grand nombre d’emplois sont immédiatement disponibles dans la fonction politique : toutes les réussites sont immédiatement possibles.

      Ne tentez plus une carrière de footballeurs et encore moins de footballeuses, l’ère des bac moins 7 est achevé, l’ère des bac moins trois vous renvoie en division d’honneur, et la compétition devient de plus en plus rude avec des gens qui auraient dus être chômeurs diplômés s’ils ne s’étaient pas mêlés de ne pas s’emmêler les pinceaux ... 


  • schuss 8 juillet 2017 11:36

    Le statut de fonctionnaire n’est pas necessaire dans bien des emplois. C’est cela qu’il faut reconnaitre. Etre fonctionnaire pour une personne qui ramasse les feuilles tombees dans nos rues l’automne ne se justifie nullement. La coherance de l’etat n’est pas menacee si cette personne fait défaut. Cette personne est tres utile a la societe autant que n’importe quel ouvrier du secteur prive...avec les memes conditions d’emploi. C’est le statut qui est remis en cause, pas le travail et encore moins la personne. Le statut de fonctionnaire devrait etre reserve aux emplois strategiques de la puissance publique pas la fonction publique !


  • zygzornifle zygzornifle 8 juillet 2017 11:56

    on voit bien que le gouvernement Macron est orienté a droite car il s’attaque aux privilèges des fonctionnaires .....


  • Giordano Bruno 8 juillet 2017 12:42

    Gel du point d’indice, rétablissement de la journée de carence, suppression de 120 000 fonctionnaires, le secteur public est promis par le nouveau gouvernement à des mesures d’économie et d’austérité.
     
    L’article commençait bien. Hélas il sort du sujet avec la suite :

    J’anticipe les commentaires hargneux de certains à l’encontre des fonctionnaires, ces « privilégiés » de la République.

    J’aurais trouvé plus utile d’enchaîner en dénonçant la politique de l’Union Européenne.

    D’ailleurs l’article se termine par :

    C’est le grand retour de la politique menée par Nicolas Sarkozy : on en a vu les effets dévastateurs.

    Alors que c’est tout simplement la continuation du programme de l’UE.


  • alain_àààé 8 juillet 2017 13:25

    excellent article c est vrai que les fonctionnaires dérangent et sont traités de tous les noms.on parle du code du travail avec pour avoir un CDI que pour un projet au salaires au rabais.mais pourquoi ne pas faire pareil aux élus qui ont un mandat de 5 ans mais au lieu de 5500e net par mois ils ne seraient payés que 1000e par mois comme les salariés du privé et iraient pointé a pole emploi aprés leur mandat


  • Sozenz 8 juillet 2017 13:43

    franchement vous me gavez grave à pointer les avantages et les inconvénients de chacun , ne pourrait-on pas vivre dans un système où les personnes se réjouiraient des bienfaits reçus par son voisin et compatir quand ça va moins bien .
     si certains s en sortent , réjouissons nous . et ne jalousons personne . sachons juste etre humain envers tous pour qu’ aucun ne chute ; car vu comment vous vous tirer tous la pige ; c est bien ce qui va arriver :.la chute pour le plus grand nombre.
    derrière vous, il y a les profiteurs de ce type de conflit ; qui mettent en place des mesures de plus en plus draconiennes parce que personne ne fait bloc avec telle ou telle minorité . elle applaudissent .
    Vous finirez tous seuls dans votre partie avec RIEN !
    Reveillez vous .
    Que cela soit pour les fonctionnaires , pour les privés , pour les entreprises ; les indépendants les simples employés . mais bordel, serez vous tous les coudes ...
    non personnes ne perdra , au contraire tout le monde sera gagnant car tout le monde bossera ensemble avec intelligence .


    • rosemar rosemar 9 juillet 2017 09:29

      @Sozenz


      MERCI Sozens 

      pour cette mise au point pleine de bon sens : les politiques cherchent sans arrêt à diviser les salariés et ça marche, comme le montrent certaines réactions.

    • Aristide Aristide 9 juillet 2017 11:31

      @Sozenz


      Allons, allons, ... Comme disait Desproges : « Il ne suffit pas d’être heureux, encore faut’il que les autres soient malheureux. »

      Une boutade qui n’en est pas vraiment une à y réfléchir. Il suffit de voir comment ici et là, la sensation de ne pas se sentir comme le petit peuple, les autres, les moutons, .... apporte une satisfaction même pas dissimulée. 



  • demissionaire bonalors 8 juillet 2017 14:20

    il y a plein d abus ds la fonction public dont les effectifs sont plethoriques, alors le mesures a prendre sont les suivantes, en toute honnêteté bien sur :
    - révision des pensions en fonction du nouvel age du départ a la retraite, 67 ans
    - alignement des régimes spéciaux
    - pas 1 mais 3 jours de carence
    - suppression de 700.000 a 1 millions de postes qui ne servent a rien

    Macron a le courage de prendre les vrais reformes j aurais du voter pour lui, mais a cause de l OTAN et du massacre des Syriens/Ukrainiens/Yemmenites, je ne pouvais, car je suis un être profondément moral et juste.


Réagir