mardi 28 novembre 2023 - par hommelibre

Les gens qu’on n’aime pas

Il y a les gens qu’on aime. Parfois spontanément, pour un sourire ou un regard. Pour une expression du visage qui ranime notre usine à bonheur.

Ceux qu’on aime

Parfois c’est plus lent. Il y a des gens que l’on aime peu à peu. Il nous faut les côtoyer, ou apprendre de leur cheminement intérieur, pour d’abord les respecter, puis les estimer, et parfois les aimer.

Il y a ceux que l’on aime par proximité, comme la famille, quoiqu’il s’y construire parfois de solides inimitiés, ou les amis.

Il y a ceux qu’on aime parce qu’ils nous ressemblent, c’ est soi-même qu’on aime en eux. Et ceux qu’on aime parce que c’est bien vu.

Il y a parfois des célébrités dont la vie est répandue sous nos yeux. Qu’aimons-nous d’elles ? La puissance dont nous sommes dépourvus ? L’exposition médiatique qui les rendrait si importantes ? Cherchons-nous leur amour, que sur scène elles distribuent à tout le monde en général sans le donner à quelqu’un en particulier ? Quand une star dit : Je vous aime, devons-nous nous en réjouir ou nous méfier de la séduction mercantile ?

Aimer n’est pas, je crois, une disposition monobloc : aucune obligation de tout aimer sans discrimination. On peut aimer ceci et pas cela chez une même personne. On peut aimer un chanteur et être opposé à ses opinions politiques ou religieuses. On peut aimer une actrice et ne pas goûter son mode de vie.

 

 

aimer, ne pas aimer, ressemblance, rejet,

Et les autres

Et puis il y a ceux que l’on n’aime pas. Pourquoi ? C’est parfois leur visage, qui rappelle une situation ou une personne dont le souvenir ne nous est pas plaisant.

Ou parce qu’ils ressemblent à une part de nous-même avec laquelle nous sommes en délicatesse.

Personne n’étant parfait il est normal de commettre des erreurs, le temps nous dégrossit, mais c’est tellement plus gratifiant de désigner quelqu’un à qui les faire endosser. Parfois nous jugeons certaines personnes avec sévérité pour des attitudes que nous n’aimons pas en nous.

Les raisons de ne pas aimer sont nombreuses.

Quelles qu’elles soient il est vain d’y chercher une vérité autre que personnelle. La personne que nous n’aimons pas est peut-être, par ailleurs, au yeux d’autres, quelqu’un de formidable, intéressant, aimable, généreux. Mais nous n’en savons rien.

Il y a ceux que nous n’aimons pas à cause d’un comportement ou d’un préjudice qu’ils nous ont fait subir. C’est la vie, l’apprentissage passe aussi par là. Être blessé ou offensé (et apprendre à relativiser et pardonner) en fait partie. On peut les rejeter mais cela ne change rien en nous.

Il me semble aussi que nous n’aimons pas ceux à qui nous-même avons fait subir un préjudice ou un comportement désagréable. Ne pas les aimer est une manière de contourner notre culpabilité.

Faut-il aimer tout le monde ? Est-ce réaliste ? Peut-être, en acquérant une forme de sagesse. En attendant il nous faut tous vivre ensemble, ceux qui s’aiment, et les autres.

 



11 réactions


  • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 28 novembre 2023 10:02

    ben oui ya des articles qu’on aime et d’autres qu’on aime pas !

    Et en ce moment sur AVOX c’est pas l’amour ya rien de chez rien

     smiley

    épi ya de moins en moins de monde smiley


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2023 13:42

      @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS
      Après l’invasion des punaises de lit qui ont disparues par enchantement suite à la guerre en Palestine, on retrouve l’épidémie de punaises d’AV.  smiley


  • Yann Esteveny 28 novembre 2023 10:26

    Message à tous,

    Voici encore un article qui prêche le « vivre ensemble » avec les criminels.

    Ceux qui croient le dogme du « vivre ensemble » se heurtent un jour au mur de la réalité. Une personne saine d’esprit ne demandera jamais de vivre avec un criminel. Le complice d’un criminel demandera à la victime de vivre avec le criminel.

    Ceux qui se lamentent de s’être pris le mur du réel accusent le mur du réel jamais le criminel. Ils cumulent la bêtise et la lâcheté.


    • hommelibre hommelibre 28 novembre 2023 11:25

      @Yann Esteveny
      Je ne parle pas du « vivre ensemble » dogmatique, mais d’un simple fait : nous vivons et devons vivre avec des gens que, pour x raisons, nous n’aimons pas. À moins de les éliminer, il nous faut faire avec.

      Les criminels emprisonnés c’est autre chose : ils sont écartés temporairement de la communauté, mais il faudra bien qu’ils y reviennent.


    • Yann Esteveny 28 novembre 2023 11:42

      Message à avatar hommelibre,

      Les criminels sont moins mis à l’écart que jamais du reste de la société.
      Les criminels ont même tendance à diriger la société.

      Quant aux affections puériles qui occasionnent des « smileys » compulsifs par les drogués des réseaux anti-sociaux, c’est un non-sujet.

      Respectueusement


    • Seth 28 novembre 2023 17:41

      @Yann Esteveny

      En vous lisant on comprend mieux en mesurant votre clarté d’esprit, votre souplesse, votre capacité d’analyse et votre sens de la nuance pourquoi vos résultats électoraux avec votre suppléante ménagère de plus de 50 ans, n’ont pas été très brillants.

      Ceci dit très respectueusement. smiley


  • saint louis 28 novembre 2023 13:18

    C’est sans compter sa propre ouverture d’esprit, pour savoir aimer quelqu’un il faut aussi s’y intéresser un minimum.

    Nous pouvons constater que beaucoup « cataloguent » les gens sans les connaitre.

    Ça peut être en bien ou en mal, mais ça reste juste subjectif.

    Et dans notre monde en perdition, cette tendance tant à se généraliser.

    En attendant, je vous aimes tous très fort, même sans vous connaitre.


  • xana 29 novembre 2023 21:17

    Bon. Moi j’ai bien aimé l’article.

    Je ne sais pas qui est « hommelibre » et je m’en fous. J’ai aimé l’article, ca me suffit.

    D’ailleurs je ne suis pas très physionomiste, surtout avec des avatars. Sauf pour des champions de la discussion imbécile comme Pemile, ou d’autres connards pathologiques qui hantent ce site. Mais je conçois qu’on puisse avoir des articles qui me plaisent sans être nécéssairement de même côté que moi.


    • hommelibre hommelibre 1er décembre 2023 10:52

      @xana
      Merci. Ce genre de thème n’est pas évident sur AV. Je suis agréablement surpris qu’il ait passé.


    • pemile pemile 1er décembre 2023 13:01

      @xana « Sauf pour des champions de la discussion imbécile comme Pemile, ou d’autres connards pathologiques qui hantent ce site. »

      Les « gens qu’on aime pas » cela devient vite une obsession, mais la répétition devient vite ridicule, non ?


  • chantecler chantecler 1er décembre 2023 10:58

    Pour certains la vie est simple : nous subissons soit les moustachus soit les barbus .


Réagir