vendredi 18 janvier - par Thierry Paul Valette

Les Gilets jaunes citoyens ouvrent la cagnotte pour Olivier Béziade pompier blessé

Des images de la manifestation à Bordeaux montrent Olivier blessé à la tête après une intervention de la police et touché par un tir de flash-ball ou une grenade de la police. Ce père de famille est plongé dans le coma artificiel. Les Gilets Jaunes Citoyens mettent en ligne une cagnotte. Thierry Paul Valette

Olivier, ce pompier de Bordeaux est une victime de plus de la grave répréssion policière.

Les chiffres parlent d’eux-même : 82 manifestants blessés gravement et une femme morte à cause d’une grenade lacrymogène : une octogénaire Zined.

Les blessures sont très graves. Des membres sont arrachés, des organes ont perdu leur fonction principale. Des os sont fracturés, des pieds et des jambes sont abîmés par des morceaux de grenades. Les brûlures se comptent par centaines. Tout cela sans compter les plaies ouvertes à la tête. Les femmes ne sont pas épargnées. Les multiples témoignages sur le sujet sont effrayants.

Ce sont nos libertés civiles, publiques qui sont bafouées. De facto nos droits fondamentaux remis en question : interdictions de manifester et filtrages des cortèges, détentions arbitraires. Les mesures liberticides gagnent le droit commun et sont un danger à la démocratie.

Dès le 21 novembre, le ministère parlait déjà de manifestants 552 blessés. Le 8 décembre, 1723 personnes ont été interpellées et 1220 placées en garde à vue. Au total ce sont 4 523 interpellations, dont 4 099 ont débouché sur des gardes à vue. Le ministre de l’intérieur à signé un chèque en blanc à la police.

Ils ne font vraiment pas la une de certains grands médias. La recherche de reportages dit « sensationnalistes" concernant les Gilets Jaunes qui attaquent les forces de police ne fait que renforcer cette excessive répression de notre mouvement. C’est une des raisons pour laquelle nous déplorons que des journalistes soient pris à partie sur le terrain, insultés et frappés. Nous dénonçons les casseurs et les personnes radicalisées mais nous refusons d'être associées à ces personnes.

 

Lien cagnotte pour Olivier : https://www.lepotcommun.fr/pot/h7cac2qb

Selon le message de Cindy Béziade, rédigé mardi à 20 heures, "Olivier est toujours en réanimation". "Il est toujours inconscient mais réagit à la stimulation", a-t-elle livré mardi soir à "Sud Ouest". 

L’état de santé du quadragénaire, père de trois enfants, est scruté à la loupe par les médias, les gilets jaunes et la préfecture. 

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bordeaux et le préfet, pour faire la lumière sur cette intervention. L’Inspection Générale de la Police Nationale a été saisie. 

Les autorités ne sont pas exprimées sur l’état de santé du blessé.

Selon les proches de la victime, un tir de lanceur de balle de défense de la police serait à l’origine de son hospitalisation. 

Thierry PAUL Valette 



9 réactions


  • Attila Attila 18 janvier 17:58

    Bonne initiative.

    Mais, encore une fois, pourquoi passer par des intermédiaires comme ’Le Pot commun" ou Leetchi alors qu’il serait assez facile de créer un site web avec paiement en ligne contrôlé par les Gilets Jaunes eux-mêmes ?

    Le sort de la cagnotte de Christophe Dettinger fout la trouille.

    .


  • adeline 18 janvier 18:13

    2 nartiks par jour


  • pipiou 18 janvier 18:44

    Tant que vous prétendrez que vous êtes dans votre droit à faire des manifestations interdites la violence continuera.

    C’est irresponsable de dire que vos libertés sont bafouées alors que c’est vous qui bafouez les lois et droits publics ; c’est irresponsable de ne pas reconnaitre que vous êtes à l’origine des violences.

    Les GJs auraient été plus respectueux de la légalité et de leurs concitoyens on n’en serait pas là .

    Le cas d’Olivier est la conséquence directe des violences, graves, qui ont eu lieu précédemment Bordeaux, de la faute des GJs.

    Et vous ne parlez toujours pas des 9 tués qui sont de la totale responsabilité des Gilets Jaunes. Pourquoi cette Omerta ? Pourquoi cette lacheté ?


    • Alain 18 janvier 19:43

      @pipiou
      C’est bête mais la prise de la bastille, y’avait pas d’autorisation du roi : c’était illégal.
      Les grandes grèves de 1936, y’avait pas d’autorisation des patrons et de l’état, c’était illégal.
      Ils sont cons, les gilets jaunes, ils font des manifs illégales. Feraient mieux de suivre pipiou qui offre quoi comme solution ? Tu nous dis ???

      Et puis, merde alors, ces pauvres policiers, si on leur ôte leur flashball, que vont-ils devenir ? Dire que dans les autres pays, la police n’a pas de flashball, sont-ils bien cons à être moins équipés que la France ? 

      Allez, pipiou, on t’aime bien, mais franchement, regarde un peu derrière.

      Bon, j’ai parlé avec une dame de 62 ans cette semaine. Elle en est à sa 9ième manif et elle m’a dit que franchement, ; elle aspire à la tranquillité et que si cela n’était pas utile, elle irait faire autre chose de son temps... Elle m’a dit que tout se passe tjs bien, et puis, bang, à 17h30, systématiquement, ca gaze. La faute aux gilets jaunes ? Ces idiots devraient finir leur manif à 17h29 ? Ca te va comme solution ?


    • pipiou 19 janvier 12:38

      @Alain
      Oui il y a un truc : ça s’appelle la démocratie, notion que tu sembles mépriser et qui n’existait pas en 1789.
      Est-ce qu’en 1789 on cassait les boutiques des commerçants juste pour le plaisir ?Est-ce qu’en 36 ou même 68 on vandalisait les boutiques et les symboles nationaux comme aujourd’hui ?
      Dans combien de pays les manifestants sont aussi violents, agressifs et irrespectueux qu’en France ??

      Et pourquoi continuez-vous à taire la responsabilité des GJs dans la mort d’une dizaine de personnes ?


  • Vous avez raison @ Alain d’évoquer les grèves de 1936 des lors qu’on s’aperçoit qu’il y’en a au moins un sur ce fil qui préférerait « le moustachu » plutôt que le front populaire  ! 

     l’histoire à tendance à bégayer grrr ! grrr  !  smiley


  • keiser keiser 19 janvier 11:17

    « Selon les proches de la victime, un tir de lanceur de balle de défense de la police serait à l’origine de son hospitalisation. »

    Pourquoi mette cette phrase au conditionnel ?

    Nous avons les images, il me semble qu’elles sont assez explicites.

    Il est important de faire ces cagnottes car et à part les aides sociales, il ne faut espérer aucune indemnisation de la part de l’état.

    Et qui c’est qui prend en charge le pognon de dingue occasionnés par ce tir ?

    La CSG, bien sur ...


Réagir