dimanche 21 mai 2017 - par Nicole Cheverney

LES GOPE et le KONFETTI !

On a eu le TAFTA, le CETA et autres fumisteries européistes, nées des arrière-cuisines de la Commission Européenne, eh bien, nous avons également au menu, les GOPE – Grandes Orientations pour l'Europe – dans le Programme National de Réforme de la France pour 2017 jusqu'en 2020.

J'aime beaucoup le mot « National » dans ce titre très évocateur de destruction de notre pays par l'UE. Bien sûr, ce programme intitulé : les GOPE – Grandes Orientations pour l'Europe – a été élaboré avec une discrétion de violette, entre deux cocktails bien arrosés bruxellois, pendant de longues et ennuyeuses heures de travail expérimental sur les 28 cobayes européens, 28 pays-mouroirs, où l'UE exerce ses talents de taxidermiste. Je vous préviens tout de suite, la lecture est indigeste, contenu comme contenant. Mais l'on y apprend bien des choses, instructives, éclairantes au plus haut point, entre autres, de ce que nous réserve l'Union Européenne à partir d'aujourd'hui et jusqu'aux horizons 2025.

Peut-être envoient-il le cochonnet un peu trop loin ! 2020/2025, je les trouve un peu trop optimistes, les prétentieux – La pétanque ça se joue à plusieurs et pas en solo !

Optimistes, dis-je, car ils usent à mon sens, un peu trop de leur pouvoir discrétionnaire non-démocratique établi depuis 2005 en s'étant assis sur la volonté du Peuple, après les résultats du Référendum, mais comme disait Napoléon on peut tout faire avec des baïonnettes, sauf s'asseoir dessus. Gageons que la pointe réactive de nos futures contestations sauront leur apprendre ce qu'est le mot « démocratie ». Ca n'est pas pour faire joli, ni guili-guili chez Ardisson ou Fogiel, non ! C'est sérieux et ça s'appelle Res Publica !

Donc, ceux qui ont endossé la pourpre royale sans en être ni de descendance, ni de légitimité, ni invité, ni autorisé par le vote démocratique – les commissionnaires européens – ont choisi de se moquer du peuple et de le soumettre par « RECOMMANDATIONS » interposées à notre Président élu à une majorité bananière pour qu'il les appliquent à la lettre. Ce Président sitôt élu, s'en est allé rencontrer sa toute puissante suzeraine, pour réaffirmer que la France, « ein klein Konfetti » dans le concert européen, saura montrer sa grande souplesse d'échine sous les caresses de « Die Grobe » - je veux parler bien sûr de l'UE ! Il faut dire que c'est un gouvernement qui « s'essaie ». En attendant de gauleïtariser l'hexagone et de le transformer en patchwork de lands divers et variés, de bric et de broc un peu comme la composition du nouveau gouvernement, de bric et de broc, aussi.

Des GOPE et ses articles aventureux, j'ai sélectionné les plus emblématiques répondant à la vocation de destruction et de casse sociales, que je résume en quelques lignes. Lorsque vous aurez eu la patience de lire ce charabia technocratique, il ne nous restera plus qu'à en décrypter le sens plus ou moins caché.

1/ Les dépenses publiques : concerne en prioirité le nombre de fonctionnaires et la destruction programmée des structures de l'Etat, Administration, Sécurité sociale, Hôpitaux publics, cela est spécifié clairement.

« Réaliser d'importantes économies à court terme en ralentissant les dépenses de sécurité sociale. »

 « Réduction du ratio des dépenses publiques ».

2/ Dans le cadre de la suppression de milliers de communes en France, sur les 30 000 répertoriées, la Commission préconise une asphyxie des finances en direction de ces communes, collectivités territoriales – :

« combiner les réductions prévues des dotations de l'Etat – et notamment une limitation des dépenses – (outils adaptés – économies dans ce domaine)

Publicité

3/ Les retraites : Continuer à rogner sur les petites retraites, continuer à paupériser des millions de retraités après une vie de travail.

Les systèmes de retraite déficitaires sur le court à moyen terme.

  • Les réformes des retraites menées précédemment ne devraient permettre de réduire le haut niveau actuel du ratio de dépenses publiques retraites qu'après 2025.

Projet ambitieux – limiter les dépenses santé – objectifs – gains d'efficacité moyen-long terme.

4/ La loi travail – le gros chantier de « réformes » dont la scélératesse n'est plus à prouver. Corollaires : SMIC – temps du travail – Dumping social, cadeaux fiscaux en direction du patronat, le énième et qui n'a donné aucun résultat quant à la baisse du chômage – Ce qui a permis aux entreprises de continuer à engranger des dividendes de plus en plus importants, sur le dos des salariés et des contribuables.

 

  • Mesures pour réduire le coût du travail et améliorer les marges bénéficiaires des entreprises. Crédit d'impôts pour la compétitivité de 20 Mds d'Euros et allègement des cotisations patronales de 10 Mds d'Euro - Pacte de solidarité et de responsabilité.

  • Ces mesures contribuent à combler l'écart du coût du travail entre la France et la moyenne de la zone Euro.

  • Objectifs – efficacité.

  • Le coût du travail au salaire minimum risque de freiner l'emploi des personnes peu qualifiées. Le salaire minimum est élevé par rapport au salaire médian, mais son coût a été réduit par des exonérations sociales. Une augmentation du salaire minimum entraîne une augmentation de salaires pour toutes les catégories de travailleurs et compresse les salaires vers le haut. En raison du mécanisme de revalorisation du salaire minimum sont étroitement corrélées, ce qui retarde l'ajustement des salaires nécessaires dans une situation économique défavorable.

 

  • Les réformes menées récemment n'ont donné aux employeurs que peu de possibilités pour déroger aux accords de branche... en matière de temps de travail.

  • Publicité

    Les dérogations aux accord de branche et aux dispositions juridiques générales sur les conditions d'emploi, par l'intermédiaire d'accord d'entreprise, pourraient être facilitées en concertation avec les partenaires sociaux.

    Sur le chômage – le calcul des allocations chômage favorise l'enchaînement d'emplois, à temps plein de courte durée, au détriment des emplois à mi-temps de longue durée, et incite les employeurs à proposer des emplois de courte durée, que devront être complétés par le versement de prestations sociales. De plus, les caractéristiques du système d'assurance chômage, notamment les conditions d’éligibilité et la dégressivité des allocations de chômage sont susceptibles de décourager le retour à l'emploi.

  • 5/ Les petites entreprises familiales ou autres : celles qui maillent le territoires et grandes pourvoyeuses de main-d’œuvre. L'UE voudrait les voir disparaître en totalité au profit de grandes entreprises monopolistiques qu'elle ne s'y prendrait pas autrement. Remarquez l'élégance des termes employés.

     

    La France se caractérise par un nombre disproportionné de petites entreprises, ce qui limite leur niveau de productivité. Les initiatives prises récemment pour atténuer l'impact des critères de taille ne devraient pas avoir d'incidence sur la croissance des entreprises. En conséquence, les effets de seuils continueront de freiner la croissance des entreprises françaises.

6/ Les professions réglementées : nous atteignons le Graal de l'ubérisation du pays. Les professions suivantes : chauffeurs de taxi, notaires, infirmiers et infirmières libérales, kinés, etc..., préparez vos mouchoirs.

« Un certain nombre de barrières à l'entrée et de réglementations, ainsi que des tarifs brident l'activité économique des professions réglementées et pèsent sur la productivité d'autres secteurs qui font appel à ces services. D'autres problèmes de l'application restrictives des exigences en matière d'autorisation.

7/ Impôts sur les sociétés – Investissement dans le capital physique et humain. On aime beaucoup ces deux termes de marchandisation de l'homo sapiens. C'est d'une élégance très classieuse.

Dans l'ensemble, les obstacles à l'investissement privé sont limités. Les deux plus grands étant la lourdeur de réglementation et le niveau élevé de l'impôt sur les sociétés. Toutes les mesures prises pour améliorer la compétitivité – coûts et hors-coûts des entreprises françaises sont susceptibles d'accroître les niveaux d'investissements et d'encourager les entreprises à investir dans le capital physique et humain, en vue de l'amélioration de la productivité.

Je concluerai cet inventaire, en disant que Macron tient des discours plus ou moins creux, mais derrière, existe un programme qu'il appliquera, soyons certains, à la lettre. Il a été désigné, promotionné et investi pour cela, uniquement pour cela.



142 réactions


  • jaja jaja 21 mai 2017 13:33

    Ne pas confondre les pantins de la Commission européenne avec ses donneurs d’ordre, à savoir la classe capitaliste toute entière... Les recommandations de la Commission européenne ne sont que le copié-collé des injonctions des institutions internationales, type FMI ou Banque Mondiale

    La seule solution c’est d’exproprier cette classe qui veut nous mettre à genoux, tout socialiser, et pas seulement destituer les plus excités de ses pantins...


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 mai 2017 16:44

      @ jaja

      Bonjour,

      Pour l’instant nous constatons hélas que ce sont surtout les forces réactionnaires qui conservent le pouvoir, Macron en est l’illustration parfaite. La presque totalité de la classe politique a appelé à veauter pour lui, pour faire barrage au FN. Pour moi, les choses sont claires, il s’agit, peut-être je me répète, d’un coup d’Etat pas du tout classique, mais d’un scénario monté de toutes pièces pour installer - durablement ou non - on le verra très vite, Macron. Nous verrons également à Notre Dame des Landes avec la question de l’aéroport comment ce gouvernement retournera comme des crêpes les plus irréductibles. C’est à cela que nous mesurerons leur pouvoir réel sur l’opinion. La question de Notre Dame des Landes est un premier test. Les reste suivra.

      Le système est plus organisé et solide qu’on ne le pense. Et l’UE est une cheville ouvrière de ce même système extrêmement offensive. Quant au FMI et à la Banque Mondiale, ils sont l’émanation directe du système financier anglo-saxon. Tant que les US perdureront, le système vivra. Il est très difficile pour le pays soumis à ces organisations de s’en défaire. Souvenons-nous du dirigeant dans les années 1980 togolais qui demandait publiquement que le FMI lache l’Afrique. Bien mal lui en a pris, il a mal terminé sa mandature. Plus près de nous, Kadafi.


    • Remosra 21 mai 2017 16:49

      @Nicole Cheverney

      On ne le répète jamais assez mais Khadafi voulait mettre en place un système bancaire Africain et qui serait hors de portée des banques occidentales.
      Rien que de par ce fait, on devrait se demander si les occidentaux n’y ont pas vu un danger pour leur denier !??


    • Croa Croa 21 mai 2017 19:13

      À jaja « La seule solution c’est d’exproprier cette classe qui veut nous mettre à genoux »
      .
      D’accord... On fait comment ?


    • jaja jaja 21 mai 2017 19:29

      @Croa

      Il faudrait déjà éviter de se perdre dans les organisations politiques ne proposant pas la fin du système capitaliste... Ce serait déjà un bon début...


    • Croa Croa 21 mai 2017 19:29

      À porcinet,
      .
      Exactement, c’est un coup d’état ! Ça a l’air démocratique mais cette élection relève en réalité de la réussite d’un plan machiavélique.
      .
      Le processus est en cours. Il ne sera totalement terminé qu’à l’issue des législatives. Mais à priori ça aboutira sans coup férir à la mise en place du régime Macronien d’une France « En Marche » conformément aux ordres de Bruxelles et de Washington.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 mai 2017 19:43


      @ Jaja

      Suite de mon précédent commentaire.

      La première chose à faire pour combattre un système aussi pourri c’est de revoir le vocabulaire syndical. On ne doit pas dire : partenaires sociaux, mais reprendre les bonnes vieilles habitudes de la dialectique marxiste. Ca en défrisera plus d’un. Parce que en attendant, ce sont les réactionnaires qui se sont approrpriés cette dialectique et cela a porté ses fruits puisque nous avons Macron Président de la République.

      Un syndicaliste n’est pas un partenaire c’est un opposant. N’oublions pas que nous sommes dans une guerre des classes, et c’est celle du MEDEF qui est entrain de gagner.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 mai 2017 19:48

      @jaja
      Commencez donc par aider les Français à sortir du piège européen !
      Ensuite, s’ils veulent faire la révolution, ils la feront !

      Le NPA est toujours contre le Frexit par l’article 50 ? Vous espérez toujours une révolution au niveau européen ? "Une Europe des Travailleurs ??

      Et si cela n’arrive pas, le NPA préfère que les Français se retrouvent comme les Grecs, plutôt que de sortir de l’ UE pour protéger les acquis sociaux ?


    • jaja jaja 21 mai 2017 19:57

      @Nicole Cheverney

      Revoir le vocabulaire syndical c’est-à-dire virer les directions syndicales qui emploient ce langage de collaboration est effectivement une tâche de l’heure...

      Maintenant ce n’est pas que le discours qu’il faut changer mais aussi la pratique. A savoir en finir avec les journées d’action « saute-moutons » d’une journée par ci par là qui ne font que faire perdre de l’argent aux salariés et les démoralisent...

      Il faut en revenir aux grèves dures avec occupation et piquets de grève empêchant les jaunes de travailler...

      Il faut bloquer l’économie et paralyser le pays, séquestrer les patrons...

      Voilà ce qu’est le syndicalisme véritable....


    • Remosra 21 mai 2017 19:59

      @jaja

      Oui, une vraie défense, de vraies actions !
      Je suis d’accord avec vous !


    • jaja jaja 21 mai 2017 20:04

      @Remosra

      Bonne nouvelle ! Il existe un Front social qui essaie de se constituer sur ces pratiques avec des syndicats combatifs de base...
      Reste à savoir si la mayonnaise prendra...


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 mai 2017 20:47

      @jaja

      Tout à fait d’accord avec vous. Pour la loi sur les retraites où j’étais encore en activité, j’ai participé quasiment à toutes les« journées d’action » intersyndicales, en fait d’action, des défilés avec des sonos et tambours sur les grands boulevards mégaphones et casquettes de myckey. Une matinée au soleil, bref, on se tapait la causette en marchant, on devisait et puis chacun rentrait chez soi. La Préfecture recevait les délégations et puis Chao ! quelques semaines plus tard, on revenait encore sur les mêmes boulevards et on recommençait le circuit. Résultat ? La loi est passée, toutes les lois sont passées !

      Moi, j’appelle ça des promenades digestives et ça n’a fait que renforcer la détermination de l’Oligarchie à casser tout ce qui avait été mis en place par nos aïeux. Bref, il faut en finir avec : les grèves perlées, les blablas syndicaux entre « partenaires », etc... Et pourtant, dieu sait si je crois au syndicalisme. Il est plus que jamais utile et nécessaire. La loi travail va être bientôt imposée définitivement par ordonnance par le grand patronat, l’UE et les banksters. Alors aux Français de montrer à leur tour leur détermination. Mais ce que je viens d’entendre à la radio, me laisse quelques doutes sur les dirigeants syndicaux conviés à « négocier » ! smiley


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 mai 2017 21:48

      @porcinet

      Bonsoir et merci pour vos commentaires.

      Concernant le syndicalisme, dont j’ai une petite expérience, bien modeste au demeurant, je pense que ce qui le mine c’est le carriérisme de certains et la médiatisation des représentant à la tête des Fédérations nationales. Et le manque d’indépendance de ces personnes vis à vis des médias. Il est insupportable de voir des Syndicalistes invités dans des émissions télévisuelles comme ONPC, ou autres bouffonnerie médiatique. Il faut changer les pratiques, en cela j’adhère totalement avec le com plus haut de @ Jaja. D’autre part, la loi travail telle qu’elle est rédigée va réduire de manière significative le pouvoir des représentants syndicaux au sein des entreprises - avec les accords de branche - notamment. C’est très grave.


    • damocles damocles 22 mai 2017 06:17

      @Remosra
      c’est explicite dans les emails de Clinton : Sarko ( et BHL )a fait la guerre parceque Kadhafi voulait supprimer le FRANC-CFA et créer le DINAR-OR


    • Veniza Veniza 22 mai 2017 18:34

      @Nicole Cheverney


      Le syndicats, vous savez qui les finance ?
      Vous croyez qu’ils vont mordre la main qui les nourrit ?

      Tout ceci est bien plus pourri que vous ne le pensez...



  • Sozenz 21 mai 2017 15:07

    5/ Les petites entreprises familiales ou autres : celles qui maillent le territoires et grandes pourvoyeuses de main-d’œuvre. L’UE voudrait les voir disparaître en totalité au profit de grandes entreprises monopolistiques qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Remarquez l’élégance des termes employés.

    c est la raison pour laquelle il faut faire peter ce systeme le plus rapidement possible .

    ils vont faire crever le peuple ...


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 mai 2017 19:23

      @arthes

      Bonsoir,

      J’utilise un ton allègre, certes, mais cela rend par contraste, il me semble, encore plus noirs les desseins de l’UE envers le peuple. Ce n’est pas une raison pour baisser les bras et tomber dans la sinistrose ambiante. 


    • doctorix doctorix 21 mai 2017 19:37

      @arthes
      Depuis que Macron est élu, sa popularité augmente


      Ca c’est juste la suite de la propagande. Il n’y avait pas un chat sur les champs élysés quand il a fait sa petite promenade.
      C’est monsieur 20%, bientôt dix.


    • Sozenz 24 mai 2017 12:20

      @arthes
      non asselineau ce n est pas le bon Dieu. tous les êtres humains ont leurs defauts , mais franchement je préférerais avoir en place les défauts d’Asselineau que ceux de Macron ou de bien d autres . ...


  • Xenozoid 21 mai 2017 19:08

    et on oublie facilement que les traité nafta et autre ttip sont des traités issuent le la colonisation,oui oui, pas besoin de moinsé,aselinau dis que c’est l’europe, oui, mais c’est aussi et surtout était la france et son capitalisme impérialisme.maitenant c’est le retour de bâton....

    ça va etre dure a avalé,toute ces morale sur le monde....


    • Xenozoid 21 mai 2017 19:12

      @Xenozoid


      pour ceux qui comprene plus que leur frontiére,ici un truc a visioner

      anglais,fait par des neerlandais,journalistes ,eux

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 mai 2017 19:31

      @Xenozoid

      Bonsoir,

      Issus de la colonisation , dîtes-vous.

      Mais l’UE est une résurgence de la colonisation, d’un emporium Anglo-Saxon qui, si l’on se tourne un peu vers l’histoire a pris son essor, dès que les Anglais ont suffisamment eu la maîtrise des mers après avoir vaincu l’Espagne qui fut, grande colonisatrice elle-même, mais aussi reine des septs mers et de deux océans. La France sortant de la féodalité, n’a emboîté le pas aux Anglais que bien plus tard, dès le XVIIe siècle.
      Nous vivons les derniers temps d’un Occident dévorant territorialement mais qui ne veut pas lâcher le morceau. Alors vous parlez de retour de bâton. A qui s’adresse cette « justice immanente » ? Aux peuples ? Y sont-ils pour quelque-chose ? Ou aux dirigeants qui ont toujours profité du commerce et de l’esclavage. Je préciserai que cette vocation minable mercantile est la mieux partagée au monde. Il suffit d’en avoir les moyens financiers et techniques. Hélas.


    • Croa Croa 21 mai 2017 19:42

      À Xenozoid
      Le « retour de baton » on l’attend encore !
      .
      Tu confond tout en fait. Les nations ne sont pas responsables des malheurs des peuples, où alors en tant qu’exécutants vis à vis d’autres peuples parfois. C’est un problème de classes en réalité. Les classes dominantes (quelques individus) tapent d’abord sur les plus faibles. Quand il n’y a plus aucun jus à extraire au dépend de ces plus faibles vient le tour des un peu moins faibles c’est tout !
      .
      Maintenant c’est au peuple français d’en prendre plein la gueule. Dit autrement c’est notre tour. Tu peux comprendre ça ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 mai 2017 19:55

      @Xenozoid
      L’Europe a été construite au départ par les banquiers et les cartels du charbon et de l’acier, de France et de la Ruhr. Je ne vois pas le rapport avec la colonisation, sinon qu’elle a été mise en place après la guerre par les anglo saxons, dont nous sommes devenus la colonie...

      « Aux origines du carcan européen » par Annie Lacroix Riz.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 mai 2017 20:15

      @Croa

      « La fin programmée des Etats »
      Les mondialistes détestent les Etats Nations et les frontières !
      Car ce sont les Etats souverains qui font des lois pour empêcher les renards de naviguer librement dans les poulaillers ...


      Pour installer leur pouvoir transnational et supranational, les mondialistes ont « dérégulé », c’est à dire, supprimé toutes les lois qui le gênaient. Et ils les ont remplacées par les Traités européens, les TAFTA et autres CETA, au dessus des lois nationales.
      Et parfaitement à l’abri de l’avis des citoyens.

      Il y a malheureusement toute une série de gens à Gauche, Internationalistes ou régionalistes, qui croient bien faire, et qui les aident involontairement, en refusant les frontières, la souveraineté des les Nations, les élections, les Partis politiques, le Frexit etc
      « La Gauche, dernier rempart du capitalisme »

    • Xenozoid 21 mai 2017 21:39

      @Croa

      vraiment tu pense que la nation n’a pas prouveée sont handicape quand au pouvoir ?
      je sais pas combien de fois faut il dire que la france est capitaliste et impérialiste ?
      j’ai mis un reportage mais vous n’avez pas regarder non trop con que vous êtes....
      la nation ,le clergé, les banques,et alors on sait...
      c’est pas moi qui court apres le ponpon.le retour de baton c’est que la finance se fout de tout et que les traités ,qui se foute de notre gueules sont présent dans les colonies, par les même cartels qui avait peur de perdre leur contrats....le retour de baton.
      voila c’est tout,moinsé si vous voulez,j’emmerde les finances comme j’emmerde l’état en/de fait.
      le pouvoir est ailleur

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mai 2017 06:29

      @Xenozoid
      Vous ne pouvez « emmerder les finances » que si vous vivez dans un pays souverain ! Même dans un pays capitaliste, on peut neutraliser les financiers !


      Parmi les 4 pays du monde où les habitants sont les plus heureux, il y a 3 pays européens qui ne sont ni dans l’ UE, ni dans l’euro : la Norvège, la Suisse et l’ Islande !

      Ce sont 3 pays souverains qui décident ce qu’ils veulent et surtout ce que veulent les électeurs. Dans l’ UE, vous pouvez voter pour qui voulez, ce sont toujours les politiques européennes qui s’appliquent.


      Faire cesser la spirale de la dette, remettre en place le rôle de la Banque de France et ses prêts à l’ Etat à taux 0%, dévaluer la monnaie, laisser les banques faire faillite, ne plus emprunter au FMI, contrôler à nouveau les mouvements de capitaux, mettre des taxes aux importations, favoriser le retour des industries et l’agriculture de proximité etc , tout cela ne peut se faire que dans un pays indépendant et souverain.

      Argentine 2002 : « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques ! »



      « Miracle à l’Islandaise : chômage à 1,9% »

    • Xenozoid 22 mai 2017 18:23

      @Fifi Brind_acier

      tu sais fifi,je te laisse, je ne te répondrais plus...
      ça sert a rien,et tes monologues le prouve a tord ou a raison tu devrais allez prendre des foto comme moi,comme ça tu penses a autre chose, les réponse s des upr ici commence a prendre la tête, pas les seuls, mais la façon de patroniser les autres est sinon suspect au moins tres chiant.
      faudrais voir a se calmer les mecs le rut c’est bien 1 fois mais tout le temps, ça devient bac a sâble.. a bon entendeur

    • Sozenz 23 mai 2017 14:06

      @Xenozoid
      les themes developpés sont toujours les mêmes , les gens n ecoutent pas et continuent inlassablement à tourner en rond . 
      Fifi dit des vérités dont tout le monde se moque . elle répète inlassablement cat , elle pense etre utile .
      et si elle prend le langage URP c est peut etre aussi parcequ ’ il y a des bases solides .
      On peut reprocher certaines choses a asselineau mais surement pas d ’être carré dans ses paroles et ses analyses .
      Vous ne voulez pas écouter . c est bien dommage . car les gens arrêteraient de jouer le jeu de cette clic de bandits .

      audrais voir a se calmer les mecs le rut c’est bien 1 fois mais tout le temps, ça devient bac a sâble.. a bon entendeur


      Faudrait que tout le monde la ferme à ce compte là ...
      regardez , hop attentats à Manshester .... oui c est triste , mais combien allons nous avoir d’ articles sur ce sujet ..
       vous vous astiquez le manche sur tout ce qi passe , on vous donne les moyens de sortir de ce cloaque ; et vous voulez que ceux qui sont plein de raison se la ferme .
      alors ... allez jusqu’ au bout , faites tous le grand saut dans le ravin ... c est l heure des lemmings


    • Xenozoid 23 mai 2017 16:15

      @Sozenz

      les lemming sont dans le bac a sable,et ma foi,continuer

  • UnLorrain 21 mai 2017 20:17

    Le systeme sociale que tout le monde nous envie et que...etonnamment,personne ne copie.

    Hier,j envierai un systeme,j’y emigrerai.

    La branche sante de la SS de notre systeme,a ete mortifere pour la nation.

    Il m’est preferable d’en rire. Je revois ce pote parodiant un vieux film,apres son invitation a nous emplir le gesier,nous beuglant : vous avez bien bouffez ?? Alors foutez moi l camp maintenant !

    La SS fut un repas luxueusement aveulissant dont l addition,fatale,detonnera.

    La SS et comment s’en sortir ( Georges Lane,non charlatan ) trop tard monsieur l economiste humaniste. A mon miserable avis cela dit,trop-tard.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 mai 2017 20:53

      @UnLorrain
      Bien sûr que oui, les pays du nord de l’Europe ont copié le modèle social français.
      Et puis on s’en fout, les Français approuvent ce modèle, vous préférez celui du Bangladesh ?


      Sinon, en plus des 40 + 20 milliards au CICE qui a créé 0 emploi, que pensez vous des 173 milliards de niches fiscales aux entreprises chaque année ???

      Et des 60 milliards d’euros d’impôts qui filent chaque année dans les paradis fiscaux ??

      Et c’est la Sécu qui est mortifère ??

    • UnLorrain 21 mai 2017 21:51

      @Fifi Brind_acier

      Je soupconne,due a l incurie de nos polytocards,que ces bouchinutiles filent les renes aux puissants industriels qui on le sait disposent d atouts de pouvoirs a faire tourner le moteur capital qu est l economie d’un pays. Ceci est une preuve de l incompetence manifeste de nos branlomans et branlogirls vegetatifs polytocards.

      Les polytocards filent les renes de l economie,par desespoir de causes,aux patrons,corruptibles,connassivances.

      Oui,la SS est mortifere,sa branche sante. Je suis actif depuis 1985,je pourrais vous citez un nombre invraisemblable de personnes de plus d une dizaines de boutiques ou j ai eu emplois,et ou ces personnes se foutaient en arret de travail pour une myriades de pretextes,avec complaisances du docteur accordant ces arrets illegitimes. A comparer avec cette coreenne travaillant sur chantier naval beaucoup plus grand que notre fleuron...hohohooo,de St Nazaire...il y a pas photo comme dit l expression,simplifiante.

      J’ai bien peur,que cette degradation se soit inscrite dans l adn meme de l autochtone,pour palliatif un allochtone pour chaques aveulits. Que voulez vous... l involution,beaute euuh phase terminale,de l occidental.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mai 2017 06:35

      @UnLorrain

      La triche à la l’Assurance maladie, c’est 149 millions d’euros, millions, pas milliards !

      Les niches fiscales des entre prises, c’est 173 milliards d’euros chaque année.

      Mais vous ne savez peut-être pas faire la différence entre millions et milliards ??


    • doctorix doctorix 22 mai 2017 11:09

      @Fifi Brind_acier
      La triche à la l’Assurance maladie, c’est 149 millions d’euros,


      Ce qui fait 2,22 euros par Français... C’est comme ça qu’il faut compter.
      C’est toujours trop mais c’est peanuts.

    • Sozenz 23 mai 2017 14:15

      @Fifi Brind_acier
      les personnes acceptent de mettre des millions et des milliards pour que les gens s entretuent ,plutot que faire en sorte que les gens vivent bien , et en meilleure santé .
      C est la logique de certains ...
      je comprends que les charognards et voleurs des pays aient cette logique , mais que des lambdas l aient , il y a de quoi s alarmer sur leur santé mentale .

      ils disent d un coté ; la sécurité sociale et les soins ça coute cher . mais il vont aller jeter leur larme quand quelques personnes vont mourir lors d un attentat .

      faut dire c est moins spectaculaire des milliers de gens qui pourraient mourir juste par manque de soin .... à petit feu ...


  • Fortunat Fortunat 22 mai 2017 07:27


    Du réchauffé et du tardif. Fallait pondre ça avant les élections, voire bien avant etc.
    Pour rappel :
    Miss Viviane Reding qui nous met au parfum
    https://youtu.be/EQZY05KA-bE
    On s’en lasserait pas !!


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 22 mai 2017 08:26

    @ Fortunat

    Il n’est jamais trop tard. On pond quand on peut.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 22 mai 2017 18:26

      @ Arthes

      Bonsoir

      Je crois que vous n’avez pas tout à fait saisi que le MEDEF et l’UE qui sont derrière cette réforme se fichent éperdument des intérêts des petites entreprises - familiales et artisanales - commerciale, etc...
      Ils n’ont concocté la loi travail que pour satisfaire aux exigences du « grand patronat » ! Ce que dit d’ailleurs très implicitement les GOPE qui trouve qu’il existe trop de petites entreprises en France. Les petites entreprises familiales et les commerces ne crèvent pas du code du travail mais de la main mise sur le commerce et l’industrie, du Grand capital qui ne reconnaît ni frontières, ni réglementations, ni lois, ni équités commerciales, mais ne reconnaît qu’une chose, le dumping salarial qui permet à beaucoup de Moyennes et Grandes entreprises ou miltinationales de délocaliser, et d’aller rebattre les cartes ailleurs, dans les pays à très bas salaires européens, asiatiques, indiens, sub-sahariens, etc...
      D’autre part pourquoi ces gens-jà veulent la casse du code du travail ? Pour mieux prétendre à des licenciements collectifs sans raison valable, même en cas de profits substantiels. La loi travail MEDEF/MACRON/ELKHOMRI, c’est une déclaration de guerre contre non seulement le travail, le salariat, mais encore la libre concurrence des entreprises, à l’intérieur du pays, puisque cette loi supprime de facto toutes les chances par ses restrictions aux mini-entreprises de s’implanter et de prospérer territorialement. Les forces obscurantistes qui sous-tendent ce projet ne supportent - sachez-le bien - aucune concurrence, d’où qu’elle vienne. C’est une machine de guerre et il faut le voir comme cela, ne serait-ce que par réflexe d’auto-défense. Idem pour l’Agriculture qui est vouée en France à la destruction, surtout le petites exploitations.


    • pipiou 22 mai 2017 20:04

      @Nicole Cheverney

      Il ne vous vient pas à l’esprit qu’entre petites entreprises et grandes entreprises/multinationales il y a quelque chose ?
      Il y a notamment les ETI (entreprises de taille intermédiaire).
      Elles sont nettement plus nombreuses en Allemagne, pays qui étrangement tire beaucoup mieux son épingle du jeu dans la mondialisation.

      Mais c’est tellement plus simple de lire les GOPE en « langage codé »


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 22 mai 2017 20:18

      @pipiou

      Bonsoir,

      Bon, je vais répondre à votre remarque. L’UE favorise d’abord les grandes entreprises multinationales et les ETI - tailles intermédiaires - qui bénéficient aussi d’allègements fiscaux avec le CICE - pacte de stabilité. Je ne leur nie pas le droit d’exister, je déplore simplement que ce soient toujours la plus petite entité qui trinque, en l’occurrence les petites entreprises familiales - artisanales - et surtout les exploitations rurales de petites tailles qui sont dans le collimateur de l’UE et qui patissent des normes économiques établies depuis Maastricht et renforcées après 2005. .
      Mme Merkel bien plus en cour avec les commissaires européens fait en sorte de « sauver les meubles » allemands, de ses entreprises quelles que soient leur taille, en France on sacrifie pour des intérêts qui ne correspondent en rien à ceux de nos compatriotes.
      Il n’y a pas de« mondialisation heureuse » contrairement à ce que veut bien raconter monsieur Minc.


    • pipiou 22 mai 2017 21:23

      @Nicole Cheverney

      Je ne vois pas qu’est-ce qui indique que les petites entreprises « trinquent » ou « sont dans le collimateur de l’UE ».
      En Allemagne il y a 83% d’entreprises de 1 à 9 salariés, il y en a 87 % au UK, 92% en France et légèrement moins sur la moyenne de l’UE.
      Entreprises de 10 à 49 salariés:En allemagne 14% contre 6,5% en France.
      C’est purement factuel.
      Et c’est peut-être un handicap pour notre industrie.

      En quoi se préoccuper de notre désindustrialisation est contraire aux intérêts de nos compatriotes ?
      Qu’est-ce qui fait que l’UE serait spécialement hostile à la France ?


Réagir