mercredi 28 juillet 2010 - par Lisa SION 2

Les milliardaires vous remercient

Les 1000 milliardaires recensés sur cette planète vous remercient pour votre formidable aptitude à les enrichir quotidiennement, en privilégiant leurs produits manufacturés des clopinettes aux milliards esclaves soupe payée des pays sous développés, et que vous achetez cent fois plus cher chez vos commerçants locaux. Les 500 grandes multinationales qui contrôlent 52% du produit social et détiennent davantage que les 133 pays les plus misérables, sont ravis que vous vous précipitiez dans nos grandes surfaces tueuses de petits commerces, car cela profite encore à nos banques. Celles-ci peuvent donc ainsi racheter avec les intérêts de vos emprunts les faillites de vos centre villes, pour qu’ils puissent y installer leurs robots distributeurs inhumains mais bien plus rentables, puisque ne payant pas d’impôts.

Les 358 familles les plus riches qui possèdent la moitié de la fortune mondiale se régalent à l’idée qu’en achetant plutôt chez eux, vous vous gaussez de paraître plus riches que vous n’êtes, et apprécient nettement la pub pour leurs nom désormais célèbres. Elles se réjouissent que vous les payiez très cher et que vous ayez la gentillesse de bien vouloir les porter en circulant en ville, afin que tout votre petit monde les voient, les envient, et ainsi les achètent à leur tour. Merci de participer à favoriser leurs commerces et leurs modes très vite obsolètes, mais aussi rapidement renouvelées.

Les milliardaires du monde entier et leur cohorte des plus balles filles du monde qui font la queue devant leurs néons fluorescents, remercient également vos armées de bien vouloir, aux frais de vos peuples de fourmis ouvrières contribuables, faire respecter l’ordre dans les couloirs que franchissent nos yacht en acajou pour pouvoir en paix rejoindre nos nombreux paradis fiscaux. Ces endroits magiques qui ne figurent pas sur google, puisque de petites mains habiles les cachent via photoshop sous des forêts vierges ou des nuages, nous y vivons nus tous ensemble, en pensant à vous. Nous y tournons même régulièrement les films que vous vous appliquez à aller voir goulument sur le net, auxquels vous vous abonnez consciencieusement, et que nous vous remercions encore une fois de bien vouloir payer au prix fort. Ceci nous finance largement notre manège et nous encourage à continuer encore longtemps, puisque c’est à vous que nous devons de nous gaver quotidiennement de caviar, de Champagne, de truffes y compris celle des filles, et donc avec ces ribambelles, de sexe.

Nous tenons à remercier particulièrement les plus abrutis d’entre vous, qui, bien que premières victimes de notre désopilante escroquerie, continuent avec une touchante candeur à défendre avec zèle nos solides intérêts. Continuez donc bien sagement à vous en prendre aux fonctionnaires feignants, aux cloportes gauchistes et aux grévistes preneurs d’otage et autre salaud comme Chavez. Pendant que l’on fait assassiner peinard les journalistes quotidiens au Honduras et les syndicalistes tout frais du jour en Colombie dans la plus exquise des confidentialités, rien ne se sait et tout se poursuit. Ainsi, personne n’ose imaginer comment dans le silence le plus effroyable, nous pouvons continuer d’exploiter confortablement et à notre profit la cocaïne qui nous enrichit comme rien d’autre. Merci également de nous laisser exploiter les dernières ressources planétaires tout en salopant la chose avec une certaine désinvolture, et surtout parce que vous allez les payer au bout de la chaine de distribution, avec le supplément que représente l’horrible problème posé par vos déchets qui débordent dans vos poubelles et infesteront vos vies et celles de vos générations futures.

Merci encore, de soutenir les contre-réformes consistant à vous déposséder (au nom de la compétitivité ) de vos derniers droits sociaux, à nous aider à éradiquer enfin l’éducation, la culture et toutes formes de connaissances, aiguisant un tant soi peu votre lamentable esprit critique, et même de revendiquer avec un charmant enthousiasme le travail dominical comme liberté supplémentaire. Merci encore une fois d’avoir cautionné l’élection de votre actuelle marionnette au pouvoir et son programme tentant à falsifier votre organe de la justice, afin que celle-ci n’atteigne plus jamais le sommet de la pyramide que nous représentons ni son cortège d’affaires juteuses, et dont les gigantesques profits nous aideront immanquablement à nous y maintenir définitivement.

Merci de bien continuer à faire taire les esprits critique et sensés qui essayent tous les jours de vous ouvrir les yeux sur notre funeste système, de les piétiner vulgairement, de les traiter de tous les noms devant l’assemblée des mécréants qui vous écoutent et vous imitent sans réfléchir. Merci de continuer à jeter l’opprobre sur les minorités telles que les Roms, les arabes, les catholiques, les musulmans, les jeunes, les Talibans, les soixantehuitards, les marginaux enclavés, les poètes romantiques, les communistes, les socialistes, les défenseurs de la nature, les militants courageux mais seuls contre tous, et de prendre ainsi les gants de notre magnifique campagne de cassage et de saccage de toute opposition à notre nouvel ordre mondial universel et au dessus de toutes les lois savamment concoctée dans nos écoles inabordables et auto proclamées d’utilité publiques. Merci d’être si aveugles, mais tampon bien utile pour que progresse indéfiniment notre Bulle Dozer social.

Merci surtout de dépenser votre énergie à vous dévorer entre vous, à vous défouler consciencieusement sur du bouc émissaire à forte teneur appauvrie, car sans cela, je dois bien vous l’avouer, à 1000 contre 6 milliards, on aurait quand même un peu de mal à garder nos distances.

Tant d’aveuglement nous semble presque émouvant…merci encore !

 

" Bien sur que nous sommes en pleine lutte des classes, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui fait la guerre, et c’est nous qui gagnons " Warren Buffet - 2006 - spéculateur milliardaire

 

Vaccination-globale-et-capitale

Les milliardaires sont des gens passionnés

Mais la conscience les travaillent



245 réactions


    • sisyphe sisyphe 28 juillet 2010 13:12

      Dites moi, anty, 

      on se connait ? 

      vous faites partie de ces imbéciles qui, quand le doigt montre la fraude, bave sur le doigt ? 

      Pour le point Pavlov  ; et d’une, vous faites erreur  ; et de deux ; qeul rapport avec mon intervention ? 

      Bref, comme disait un vieil ami cartésien ; « Quand on n’a rien à dire, il vaut mieux fermer sa gueule ; ça évite de passer pour un con »... 

      Serviteur smiley 


    • anty 28 juillet 2010 13:18

      Bref, comme disait un vieil ami cartésien ; "Quand on n’a rien à dire, il vaut mieux fermer sa gueule ; ça évite de passer pour un con"...

      Même avis

      Et un point Pavlov un....


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 13:42

      Surtout , comme dirait ma concierge , si c ’est pour dire les conneries qu’ ils disent , les connardisiers ...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 13:49

      Voulez que je vous dise, anty, la mondialisation a besoin de soldats soumis dans votre genre, servant de tampon entre le peuple rebelle et les belles qu’elle convoite. Vous êtes l’exemple parfait de celui qui ne connait pas grand chose du monde qu’il protège tel un bouclier en plomb doré à l’or fin qu’il croit massif, ni du monde de ceux qui souffrent sous le poids des dettes en ventes partout.

      Les milliardaires vous remercie...ront peut-être...


    • anty 28 juillet 2010 14:50

      Connaissez vous nettement plus sur les finesses de ce monde

       j’en doute


    • millesime 28 juillet 2010 15:20

      Madison (quatrième président US de 1809 à 1817) déclara que la première responsabilité de l’Etat était « de protéger la minorité opulente contre la majorité », proposition qui est restée le principe fondamental du système démocratique américain jusqu’à nos jours.
      (lors des discussions publiques, Madison parlait des minorité en général, mais il est tout à fait claiir qu’il songeait à l’une d’elle en particulier ; celles des « opulents ».)
      La théorie politique moderne souligne sa conviction selon laquelle :
      ,« dans un gouvernement juste et libre, les droits de propriété, comme ceux des personnes, devraient être efficacement accordés »
      mais là encore, il est utile d’examiner de plus près cette doctrine. Il n’existe pas de droits (de) propriété, mais des droits (à) la propriété.
      J’ai peut être le droit de posséder ma voiture, mais celle-ci n’a aucun droit. Le droit (à) la propriété diffère également des autres en ce que la possession d’un bien par un individu en prive quelqu’un d’autre. Si ma voiture est à moi, vous ne pouvez la posséder.
      Mais dans une société juste et libre ma liberté de parole ne peut limiter la vôtre.
      Le principe de Madison est donc que l’Etat doit assurer le droit des personnes en général, mais aussi fournir des garanties particulières supplémentaires en ce qui concerne les droits d’une classe de personnes, celle des propriétaires.
      Madison prévoyait que la menace de la démocratie risquait de s’aggraver avec le temps en raison de l’accroissement de « la proportion de ceux qui se heurtent à toutes les difficultés de l’existence, et rêvent en secret d’une distribution plus équitable de ses bienfaits ».
      Il redoutait que ceux-ci ne gagnent de l’influence, s’inquiétait des « symptômes d’un esprit niveleur » déjà visible et mettait en garde contre « un danger futur » si le droit de vote plaçait « le pouvoir sur la propriété en des mains qui n’en possèdent pas une partie ».
      comme il l’expliquait, « il ne faut pas compter sur ceux qui n’ont pas de biens,ni l’espoir d’en acquérir, pour témoigner une sympathie suffisante aux droits de propriété ».
      Sa solution consistait à maintenir le pouvoir politique entre les mains de ceux « qui sont issus de, et représentent , la richesse de la nation » « le groupe des hommes les plus capables » face à un peuple fragmenté et désorganisé.


    • sisyphe sisyphe 28 juillet 2010 18:13

       
      Par rocla (haddock) (xxx.xxx.xxx.176) 28 juillet 13:42

      Surtout , comme dirait ma concierge , si c ’est pour dire les conneries qu’ ils disent , les connardisiers ...

      Elle te connait bien, ta concierge ! 

       smiley 


    • Bulgroz 28 juillet 2010 18:24

      A l’ignare qui signale que le taux d’imposition de Mme Bettencourt est seulement de 9%,

      Je signale que le taux d’imposition net national est de 4,26% (rapport de la totalité des impôts sur le revenu sur la totalité des éléments de ressources déclarées).

      Mme Bettencourt est donc imposée 2 fois plus que le contribuable moyen.


    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 28 juillet 2010 19:17

      Par anty (xxx.xxx.xxx.200) 28 juillet 13:18

      Bref, comme disait un vieil ami cartésien ; "Quand on n’a rien à dire, il vaut mieux fermer sa gueule ; ça évite de passer pour un con"...

      Euh c’est pas vous qui comparez de façon hasardeuse bible et coran sans avoir lu aucun des deux ??si.

      arroseur arrosé,vous avez mal écoutez votre ami cartesien..


    • sisyphe sisyphe 28 juillet 2010 19:20

      A l’abruti bulgroz, qui ne sait pas lire autre chose que ce qu’il copie-colle 

      j’ai bien précisé que le taux d’imposition de 9% de Madame Bettencourt était celui d’un couple gagnant 3.000€ ; ce qui est, chacun le sait, bien au dessus de la « moyenne » nationale, puisque ; 

      et d’une ; il y a , en France, 8 millions de personnes qui sont au dessous du seuil de pauvreté, donc, évidemment, qui ne paient pas d’impôts 

      et de deux : le salaire médian est, en France, est, selon l’INSEE, de 1.600€ par mois (ce qui veut dire que la moitié des salariés gagne moins)

      Ce qui donne une idée du différentiel entre les revenus de la majorité des Français ........ et ceux de Madame Bettencourt, qui devrait, évidemment, être imposée à un taux BEAUCOUP PLUS IMPORTANT en fonction de ses revenus. 

      Donc, l’imbécile bulgroz a encore perdu une occasion de se taire ; mais comme il ne sait pas faire autrement, et qu’on en a l’habitude, on n’y accordera pas plus d’ importance,.. 

      don’t feed the troll... 


    • sisyphe sisyphe 28 juillet 2010 19:27

      C’est rigolo de voir, sur un article parlant des milliardaires, arriver à leur rescousse, toutes griffes dehors (sans aucun argument, bien sûr, comme d’habitude), les anty, rocla, bulgroz.....

      vous êtes milliardaires (auquel cas, ça se comprend)

      ou vous vous contentez de baver devant (comme des larbins espérant des miettes du gâteau) ? 

       smiley smiley 


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 juillet 2010 04:27

      Aussi longtemps qu’on pense à imposer le revenu et non le capital, les milliardaires peuvent être tranquilles. Aussi longtemps que l’État paye un intérêt aux banques pour utiliser son propre pouvoir de battre monnaie, les milliardaires peuvent sourire. Aussi longtemps qu’on trouve normal que les ressources naturelles aient été appropriées, ils peuvent rire aux éclats. Nous n’avons même pas UNE proposition réaliste de redistribution de la richesse, venant de quelque parti politique que ce soit…


      Nos milliardaires n’ont même pas à nous remercier. De rien, vraiment de rien. On pourrait faire un diner de cons, en forme d’apéro géant et inviter tout le monde.



    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 1er août 2010 16:42

      Il partent dans le troll également, à classer dans le même lot que le capitaine ?


  • easy easy 28 juillet 2010 13:05

    Je crois qu’on abuse quand on parle à la place de gens (surtout quand à l’évidence, ils protesteraient de ce ventriloquisme) 

    On peut dire « Je crois que les riches nous remercient, qu’ils se foutent de notre gueule » Mais on ne peut pas parler à leur place surtout pour affirmer ainsi qu’ils nous méprisent.
    (Ca peut très bien être le cas mais aucun de nous n’a besoin de quiconque pour nous éveiller à cette hypothèse)

    A ce compte là, pourquoi ne pas écrire un papier équivalent en prêtant des paroles aussi méprisantes aux beurs, aux musulmans, aux Islamistes, aux Roms... ?



    Arrh tous les milliards nous étourdissent et nous obsèdent. Nous en parlons tout le temps ; moi il y a deux jours, pour dire que nous ne devons pas lyncher les monstres que nous produisons, Lisa maintenant, pour dire que ces monstres se foutent de notre gueule.





    Bon, autre chose. Ce papier fait donc la part belle aux mlilliardaires et en effet, il est possible de considérer qu’ils sont les maîtres du monde. Quant au fait qu’ils se gavent de caviar, ça peut tenir du fantasme. Certains d’entre eux mangent simplement. Il peut y avoir un problème structurel et déséquilibrant à ce contrôle trop marqué de certains milliardaires (Et le contrôle de l’acier par Mittal peut-être plus ennuyeux que celui des cosmétiques par Liliane.)

    Mais sous ces 1000 milliardaires, il y a 10 000 000 de gens aisés (suffisamment pour manger exactement ce que pourrraient manger les plus riches du monde) Ces gens aisés, par exemple un restaurateur franàçais ayant réussi à NYork et ayant commencé à investir dans l’immobilier, ne contrôlent que dalle et en aucun endroit n’exploitent les gueux. Ils achètent des produits chers, ils ont des employés triés sur le volet et qui sont bien payés, ils ne manipulent pas les cours, ils ne se réservent aucun espace maritime...
    Richard Serra, Andy Wharol, J. K. Rowling, Jeff Koons, en aucun endroit ils ne collent avec ce qui est raconté dans ce papier. Ils sont pourtant riches et peuvent se payer tous les rêves.

    Autre chose. J’ai déjà eu l’occasion de discuter de ça avec Von Franz, s’il est indiscutable que certaines choses existent sur le papier, elles n’existent pas toujours dans la réalité. Par exemple on peut affirmer qu’il y a des profiteurs sans que jamais on ne puisse citer un nom. Et si on le faisait, on aurait de grands riques de se tromper au moins partiellement.
    Une personne qui ne serait que profiteuse, je crois que ça n’existe pas. Prométhéisme oblige.


    Idem pour les milliardaires. Certes on peut citer des noms sans risques d’erreur mais déjà c’est grâce au magazine Forbes (sinon, c’est étrange, mais on n’en saurait rien). Ensuite c’est une population tournante. Ils ne sont pas très nombreux ceux d’entre eux qui, comme Liliane, auront été milliardaire toute leur vie.


    Enfin, il ne faut pas écrire d’un côté qu’ils ont une vie de nanab et écrire ensuite, dans une réponse à un intervenant, que bien que smicard, on a tout compte fait une vie plus belle que la leur.


    S’il est possible de dire à un client que sa chambre d’hôte, devant un pré, avec une rivière au fond, est plus charmante qu’une chambre dans un immeuble de Paris Hilton, alors il ne faut pas dire que cette fille a la belle vie ou qu’elle nous chie dessus comme le laisse entendre le dessin en illustration.


    Quand on a le coeur heureux, quand on est convaincu d’avoir une compagne merveilleuse, on ne pense pas à faire le procès de qui que ce soit ni à se dire victime d’un déluge de guano. Quand on a son content, quand on aime que les autres le soient, on ne leur raconte pas que certains les méprisent au point de leur chier dessus.


    • easy easy 28 juillet 2010 13:53

      A Rouxel,

      Je connais très bien le domaine CHR (en petites unités)
      Ce que vous dites n’est pas toujours faux ni toujours vrai.
       
      S’il y a souvent des enfants de restaurateurs (de renom) qui foncent dans ce métier, doit y avoir une raison.
      C’est, sans doute parce que l’esprit y est très libéral mais aussi extrêmement créatif, qu’il est un des rares domaines ou un jeune apprenti peut un jour devenir un Bocuse (Il est très riche Bocuse)

      Pâtisserie, chocolaterie, traiteurs, idem



    • easy easy 28 juillet 2010 14:01

      « De toute façon, les fils de nos chefs, seront les chefs de nos fils ».

      Il est devenu quoi le fils de Napoléon 1er ? Et le fils de N III ? Et le fils de Jules César, de Vercingétorix, de Mao, de Lénine, de Mahomet, de Robespierre ? (Aucun des fils de Louis XIV ne lui a survécu)


      Et cela alors que, par superstition, nous adorons la filiation des chefs.


    • sisyphe sisyphe 28 juillet 2010 21:12

      De toutes façons, le problème n’est pas qu’il y ait des milliardaires ; après tout, tant mieux pour eux ;

      non ; le problème est qu’il y ait des milliardaires, ET qu’il y ait des milliards de gens dans la, misère, qui n’ont même pas de quoi assurer leur survie...

      Le problème est, tout simplement, celui de la REDISTRIBUTION DES RICHESSES (la plupart étant, d’ailleurs produites par ceux qui en sont les moins bénéficiaires). 

      Que soient assurés, à tous les citoyens du monde, les moyens de vivre décemment ; après, qu’il y en ait de très, très riches, je n’y vois, personnellement, aucun problème ; si leur richesse est légalement taxée... 


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 juillet 2010 04:33

      @ Easy :


       Vous le dites bien. Faites passer.


    • JL JL 29 juillet 2010 07:25

      @ PJCA, ce que dit easy au sujet des chefs et de leurs enfants est un leurre : par cinq exemples notoires il escamote des milliers, des millions de cas réels et qui perdurent.

      Bien sûr que depuis la révolution, les enfants des rois ne sont plus rois, ou alors rois d’opérette. Quant aux exemples cités : Napoléon 1er, Jules César, Vercingétorix, Mao, Lénine, Mahomet, Robespierre ! il faut dire et redire que le génie ne se transmet pas comme un patrimoine.

      Je ne juge pas les propos au travers de ma perception des locuteurs, bien au contraire (quoique ...), mais laissez moi vous dire que easy, c’est anty, bulgroz et autres haddock, avec en plus un talent de sophiste remarquable.


    • easy easy 29 juillet 2010 10:57


      @ PJCA, ce que dit easy au sujet des chefs et de leurs enfants est un leurre : par cinq exemples notoires il escamote des milliers, des millions de cas réels et qui perdurent.


      le tout

      Bien sûr que depuis la révolution, les enfants des rois ne sont plus rois, ou alors rois d’opérette. Quant aux exemples cités : Napoléon 1er, Jules César, Vercingétorix, Mao, Lénine, Mahomet, Robespierre ! il faut dire et redire que le génie ne se transmet pas comme un patrimoine.

      et son contraire





      Au fait JL, faut que je vous raconte un truc. Il y a, parmi les mille et une façon de classifier, une qui consiste à remarquer qu’il y a des gens qui font des discours en citant des exemples (en citant leur cas personnel, ce qui est risqué et impliquant) en citant des noms ou des faits précis (même si tout fait peut être discuté) ; Et puis il y a des gens qui font des discours posant des tas de jugements mais sans jamais citer de cas précis.

      Exemple : j’ai déjà eu l’occasion d’en toucher un mot dans d’autres topics, on entend très, très souvent dire qu’il y a des profiteurs mais on ne lit que très très rarement des noms. Je Oui, le principe du profit existe et chacun de nous, vous aussi, moi aussi, a profité ici ou là. Mais ça ne fait pas de nous des profiteurs pour autant.
      Un profiteur serait quelqu’un dont la pensée serait constamment tournée vers l’obsession du profit (et à n’importe quel prix). Je ne sais pas dans quel cloaque mafieux il faudrait aller pour trouver une personne pareille alors que fondamentalement, ce que nous cherchons, intellectuellement parlant, c’est à apporter le feu aux Autres, à être prométhéens. Même le plus obsédé du profit doit ressentir à un moment ou à un autre de sa journée, qu’il se donne à quelqu’un ou à quelque idéal.

      Quiconque évoque des profiteurs, devrait citer des personnes et s’y confronter directement. 


      On en vient à un autre point.
      Il y a deux manières de citer des noms, quand on en cite.
      Une qui consiste à jeter un nom en pâture. Et dans ce cas il est évident que la personne ainsi proposée au lynchage protesterait si elle était présente. Comme elle n’est pas présente, son nom peut être traîné en charpie sans qu’elle n’en sache rien. C’est parfois sans grande conséquences pour cette personne mais c’est lâche et hystérique.

      L’autre consiste à citer une personne en faisant comme si elle était présente, donc en le la souillant pas ou en évoquant des faits qu’elle ne discuterait pas.
      Dans ce topic, j’ai cité des célébrités. Chacune d’elle serait là, elle n’aurait rien à redire. En effet, aucune d’elle n’a eu de fils reprenant son flambeau ou trône. Je ne dis rien de dégradant, d’humiliant ou d’infâmant au sujet de ces personnes (alors que je ne risque rien d’elles). C’est une question de respect, surtout envers les absents (donc les plus faibles dans le cadre d’une diatribe comme il y en a mille par jour ici)




      Sur le sujet de ce topic, il est question de choses générales, de grandes échelles. Et quand, dans ce jugement sur de grand phénomènes, on ne cite pas de noms alors qu’on semble bien stigmatiser des gens, mon réflexe est de défendre ces absents.

      Certains me font pourtant souffrir ; comme moi je fais souffrir ici ou là, sans le savoir, sans le vouloir.

      Il n’y a que dans la discussion, dans le débat d’idées que je fais souffrir volontairement ; dans la mesure où contredire quelqu’un c’est le faire souffrir, n’est-ce pas ? Voltaire et Rousseau se faisaient souffrir mutuellement n’est-ce pas ? Là vous faites bien souffrir tous ceux que vous contredisez n’est-ce pas ? Et je vous fait souffrir aussi n’est-ce pas ? Et quand vous me traitez d’imbécile, quand vous vous efforcez de me faire passer pour un pervers narcissique, vous cherchez bien à me faire souffrir n’est-ce pas ?

      Venir sur un forum comme nous le faisons tous, c’est débattre, c’est se battre, c’est faire souffrir incidemment alors qu’au fond, ce qu’on veut vraiment c’est livrer le feu aux Autres. C’est parce que ces Autres n’en veulent pas de notre feu (ou amour selon Lacan), c’est parce que chacun veut vendre son propre feu, qu’il y a combat et souffrances croisées, même sur un forum où ce combat n’est qu’intellectuel.

      Aucun de nous ici, n’a réussi à vendre son volcan aux Autres à la manière de Victor Hugo, de Houelbeq, de Nothomb, de Castro, de Clinton, de Sarkozy ou de Mahomet. Et c’est dans ce sous-sol qu’entre frustrés nous boursicotons nos feux follets.




      Vous ne voulez plus faire souffrir quiconque, d’aucune manière ?
      La recette est simple : dites oui à tout le monde et n’offrez pas, ne proposez pas, ne vendez pas vos idées ou points de vue. Même si l’on vous accuse ; même si l’on vous piétine, même si l’on jette votre nom en pâture.



      il escamote des milliers, des millions de cas réels et qui perdurent

      N’enfumez pas en propagandiste, JL, citez donc ces millions que vous connaissez si bien qu’on puisse vérifier vos dires. Pas un ou deux cas hein, des millions .... de cas réels. 
      Livrez-nous donc votre listing qui devra comprendre au moins deux millions de noms de fils de ayant récupéré le trône du père.

      A moins qu’il faille vous croire sur parole.








    • JL JL 29 juillet 2010 11:01

      Que je cite des millions de noms d’héritiers ? Fichtre !


       smiley  smiley  smiley


    • JL JL 29 juillet 2010 11:10

      easy pris la main dans le sac, en train de se livrer à un typique procédé de retournement de propos et de charge de la preuve. Explication :

      Un intervenant cite : « Les enfants de vos chefs seront les chefs de vos enfants »

      Ceci renvoie clairement aux millions d’héritiers en tous genres, de par le monde et dans l’histoire.

      easy intervient en demandant ce que sont devenus les enfants de Napoléon, Lénine et quelques autres génies, et ceci dans un contexte implicite sinon explicite de réfutation du propos précédent.

      J’interviens pour remettre les pendules à l’heure, et easy en déformant mon propos me demande de citer des millions de noms de fils de princes et d’empereurs !

      Voilà typiquement un procédé pervers. CQFD.


    • JL JL 29 juillet 2010 11:15

      De deux choses l’une : ou bien easy n’a pas le sens des réalités et ne sait pas ce que parler veut dire (ce n’est pas la première fois que je le prends ainsi en défaut), ou bien il le fait sciemment, en bon sophiste qu’il serait et au profit donc clairement ici, sinon des milliardaires, au moins du capitalisme néo-libéral. Au choix.

      Autrement dit, un triste individu peu recommandable.


    • easy easy 29 juillet 2010 11:51

      Que je cite des millions de noms d’héritiers ? Fichtre !

      CQFD





      Mon impression, provisoire, forcément provisoire, JL, c’est que vous n’aviez pas eu l’habitude, dans votre jeunesse, d’aller au bout des discussions.

      Il y a énormément de gens comme vous qui ont l’habitude des embryons de discussion. Chacun balance une ou deux vannes et ça se termine en queue de poisson sans que personne ait eu tort ou raison. J’ai bien lu les échanges épistolaires entre Rousseau et Voltaire et j’ai trouvé qu’ils avaient tous les deux comme convenu implicitement, en un gentleman agrement, de ne pas tout remettre à plat.

      Je ne sais pas pourquoi, moi j’adore aller au bout des discussions. Pour moi un débat d’idées c’est comme un énorme terrain de jeu (c’est vraiment très amusant, ludique et adrénalisant) et je suis toujours déçu mais profondément déçu quand les gens épuisés me claquent la porte au nez, se lèvent de table et se débinent en marmonant quelque chose, histoire de ...

      Quelque part vous avez dit que j’étais un expert en sophisme. Vous vous méprenez. Je suis expert en démontage de sophismes et les dogmes en sont des avatars.
      Quand j’avais entendu « Travailler plus pour gagner plus » alors que c’est vraiment ce que j’ai fait dans ma vie, j’ai considéré que cette sentence était un sophisme (alors que la motié des électeurs l’ont trouvée exacte)

      Oui, je n’ai pas attendu Sarkozy pour comprendre qu’il fallait travailler plus pour gagner plus. Mais s’en tenir à cette sentence c’est de la débilité. Il faut d’abord gagner en travaillant pour que travailler plus rapporte plus. Et il faut trouver le moyen de travailler plus alors qu’on travaille déjà 10h par jour. Ce qui veut dire qu’en réalité il faut surtout travailler mieux.

      Et dans ce mieux, il y a une foultitude de choses. Il y a déjà le mieux en qualité perçue par celui qui va payer (le patron ou le client) et surtout il y a le mieux stratégique, en optimisant la rentabilité de ses efforts (et là il y a dix chapitres à ouvrir) 

      Et Sarkozy, pour devenir président, n’a jamais« travaillé plus » puisqu’il a toujours été affairé. Non, il a optimisé la rentabilité de ses efforts. Ce qui introduit à l’intelligence stratégique. Or, dans le sophisme proposé par Sarkozy et acheté par la moitié des électeurs, la notion d’intelligence avait été démagogiquement escamotée. 
      Qui osera dire à ses électeurs que pour gagner plus il faut se montrer plus intelligent à la conquête ? (car on peut être intelligent à la défaite, à l’apocalypse et à la victimisation, on peut aussi être intelligent à la tranquillité, à la sensualité, à l’embullement, au rire et au jeu) 

      Apparemment, ceux qui ont voté pour lui se rêvaient en meilleurs conquérants.



       
      Peut-être parce que je suis un des très rares eurasiens à s’exprimer sur les forum et que j’ai forcément un double regard, j’ai la particularité d’aimer démonter les mécanismes (comme j’aimais démonter les jouets pour comprendre comment ils fonctionnaient).

      Quoi qu’il en soit, JL, ici nous nous distrayons. Si des Loups s’attaquaient à la France, nous nous retrouverions côte à côte pour les combattre.


    • sisyphe sisyphe 29 juillet 2010 12:18

      easy : 

      Quoi qu’il en soit, JL, ici nous nous distrayons. Si des Loups s’attaquaient à la France, nous nous retrouverions côte à côte pour les combattre.

      Mais il y a belle lurette, que les « loups » ont attaqué la France, et le monde...

      Vous n’êtes pas au courant ? 

      Le démantèlement des services sociaux, la braderie des biens publics, la privatisation de la nature (semences, plantes), l’aggravation des inégalités, la création de l’argent livrée aux banques et aux systèmes financiers, la part de plus en plus grande des richesses produites (PNB) dévolue au capital, au détriment du salariat, l’économie livrée aux jeux spéculatifs, l’argent soustrait à la communauté (paradis fiscaux, niches fiscales) par les grosses fortunes, les délocalisations, le chômage ; bref, tous les dégâts commis, jour après jour, heure après heure, par le système capitaliste néolibéral, augmentant les richesses des plus riches, et aggravant la misère des plus pauvres.... 

      En France, 8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté, plus de 2 milliards dans le monde, survivant avec 1 dollar par jour, l’explosion, en France, des repas servis par les Restos du coeur (un organisme de charité qui remplit la fonction que devrait exercer l’état), dans le monde, 1,2 milliard de personnes souffrant de la faim  alors que les richesses produites (par les travailleurs) n’ont jamais été aussi importantes ; vous ne suivez pas l’actualité ? 

      Il faudra attendre quoi, pour que vous considériez que les « loups » attaquent la France et le monde ; qu’il y ait une 3ème guerre mondiale ? 

      Quand à votre allégorie sur le désir de chacun de porter le feu vers l’autre, elle est bien gentille, mais pas du tout en phase avec la réalité car, oui, il y a une minorité agissante, active, et efficiente, dans le monde, qui ne songe qu’à augmenter sa propre richesse, sans rien porter aux autres que le feu de la famine, de la pauvreté, de la misère, et sans s’en soucier le moins du monde ; la minorité des banquiers, des financiers, des pollueurs, des privatiseurs du vivant, des marchands d’armes, des trafiquants de drogue, les hôtes des paradis fiscaux, du blanchiment de l’argent, les hedge funds, actionnaires, boursicoteurs et spéculateurs, pour qui seul compte le profit qu’ils peuvent retirer de leurs activités, fut-ce au détriment, voire à la mort de millions de personnes (armes, spéculation sur les matières premières indispensables à la vie, semences OGM, etc, etc.....)

      Cette guerre des « loups » est bel et bien déclarée, et depuis longtemps ; il serait donc largement temps que vous rejoigniez le camp des résistants, s’il vous importe, vraiment, d’apporter votre « feu » vers les autres... 

       


    • JL JL 29 juillet 2010 12:27

      Merci Sisyphe, c’est précisément ce que je m’apprètais à dire : « il y a belle lurette, que les »loups« ont attaqué la France, et le monde... »

      Relisons cette citation dans le texte même de Lisa Sion

      « Bien sur que nous sommes en pleine lutte des classes, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui fait la guerre, et c’est nous qui gagnons » Warren Buffet


    • JL JL 29 juillet 2010 12:28

      Et nous ne voyons toujours pas les haddock, anty, péripate et autres easy à nos cotés.


  • LE CHAT LE CHAT 28 juillet 2010 13:23

    Quelques centaines d’hyperprédateurs pompant comme des tiques le fruit du labeur des autres !
    ajoutez à cela les centaines de milliers de parasites qui profitent indument d’avantages sociaux ,
    le pauvre gars qui travaille et doit tout payer sent douloureusement la dilatation du rectum !


  • Commodus Commodus 28 juillet 2010 13:30

    Pourquoi la majorité des commentateurs perd-elle son temps à disserter sur les milliardaires comme on pouvait jadis déblatérer sur le sexe des anges ?...
    La vraie question n’est-elle pas :
    « Nous, »les pauvres« , sommes-nous capables de nous approprier les recettes d’enrichissement des milliardaires et de nous sortir par nous-mêmes de notre injuste situation ?
    Sous quelles conditions ?
    Selon quelles modalités ?
    Individuellement ou solidairement ?
    Sous quel délai ?
    Et cætera... ».


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 13:52

    les milliardaires sont simplement plus malins que les pauvrardaires . Pour parler pognon .

    Car si la mesure du bonheur serait  l’ argent ils auraient raison .

    Sauf que l’ argent , comme beaucoup de choses est une illusion .


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 14:03

    En fait je dirais même que c ’est bête d’ être pauvre , vu qu’ on peut être riche .....


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 14:14

    ou un riche c ’est un pauvre qui a bien tourné .

    Ici z’ ont pas l’ air de vouloir tourner ..... smiley


    • dom y loulou dom y loulou 28 juillet 2010 14:26



       tout fonctionne chez nous à l’addiction

      c’est le pivot principal qui maintient le système corrompu qui fait que des marchands d’armes s’assurent que la guerre soit le socle commun sur laquelle toute la société est posé,

      c’est bien ce que nous appelons aujourd’hui le système, avec ses multinationales pour assurer le financement de ce socle, même si toute la société ensuite participe à son propre suicide.

      seule l’addiction permet un tel fonctionnement suicidaire.

      une société de drogués nous sommes, sous un bon million de formes.

      le dessin qui illustre votre article est précisément la première forme d’addiction qu’engendre la pensée babylonienne, la verticalité, l’amour du pouvoir qui rince aux chiottes le pouvoir de l’amour... une vile croyance... parce qu’en vérité ils ne font que se gommer le sol conscient sous leurs pieds, cest tout.

      Le dessin illustre à la perfection pourquoi c’est vraiment une mauvaise posture qui pervertit forcément tous les rapports humains et transforme toute cohbitation entre humains un calvaire.

      Changez cela, cette addiction aux formes de pouvoir sur autrui et vous changez de monde :

       la violence plutôt que la concertation et le dialogue, la force brute plutôt que la sensibilité, le sexe et les muscles plutôt que le coeur et le cerveau, la competition constante plutôt que l’entraide, précisément ce que la lobotomie de Hollywood vous a enfoncé dans le crâne depuis votre tendre enfance : la guerre permanente entre les individus plutôt que de nourrir leur compréhension de leur unité d’avec le vivant, de l’inséparable lien entre leur conscience et la conscience de l’eau par exemple, tant de domaines qui sont devant nous comme de nouveaux continents à explorer, mais qui s’opposent de fait au système qui a besoin d’ignorants volontaires et il sufit aux tenants de leur donner du sucre et des jeux pour les embarquer dans l’aliénation jusqu’au point où ils ne réagissent même plus quand on leur dit que leurs gosses se font stériliser.

      De jeunes parents de vingt ans vous répondent qu’il faut bien mourir de quelque chose... en parlant de leur bébé donc...

      On est alors obligé de leur faire comprendre qu’il vaut mieux mourir à 80 ans qu’à 15 ...

      Suivons un quart de seconde l’’obsession mystique de l’immortalité, elle ravage tout et cela a toujours été le but de la mystification, qui oppose la mort comme sens de la vie et la prétend, elle, diabolique ... et on se retrouve avec des foules dociles et prêtes à mourir mais qui oublient tous les fondamentaux qui feraient que leurs enfants puissent avoir un vie digne.
       
      C’est bien ce qu’on appelle une aliénation.

      Mais des athées matérialistes complètement mystifiés par des notions de terreurs religieuses abstraites... alors ça on avait jamais vu.

      Sur un tel socle, la corruption fait ses semailles garanties vénéneuses.


      Dire la vérité est cause du crime dit celui qui se nourrit grassement du mensonge.

      Ainsi appeuré, le nombre se tait

      et « l’élite » (de ce cirque infernal) peut continuer à tuer en toute impunité sous le halo très saint des marchands d’armes, les anciens « dieux » qui ne purent déjà pas alors accepter de considérer l’humanité naissante comme leurs égaux et qui ont bâti ce système sur cette ignominie d’étages plus ou moins proches de l’olympe Bilderberg.


      Les flics qui protègent ces messieur-dames du G20 ne le font que parce que cela les emplit de fierté de se sentir proche des puissants.

      que les mêmes leur crachent dessus en leur souhaitant de bon petits cancers qui nourriront les pharma et piétinnent leurs enfants ne les chagrine pas, ils ne veulent pas le voir, comme ces pilotes de bombardiers de neuro toxiques dispersent des métaux lourds sur la tete de leurs propres enfants.
       
      C’est vrais qu’à 3000 mètres d’altitude on ne distingue pas grand chose...

      on atteint des sommets... ;)


      Mais sur ces principes de fonctionnement, aucune forme de fatalité en fait, mais des choix indivduels d’accepter l’ignominie et l’ignorance et d’abdiquer ainsi de sa propre humanité... ou pas.


      merci pour ce coup de gueule bien écrit lisa




  • Clojea CLOJEA 28 juillet 2010 15:34

    Salut Lisa : Toujours frais et délicieusement percutant vos articles. Picsou, Flairsou, Grippsous.... Que de surnoms... smiley)


    • anty 28 juillet 2010 15:51

      Salut Lisa : Toujours frais et délicieusement percutant vos articles. Picsou, Flairsou, Grippsous et nous


    • dondon 28 juillet 2010 18:30

      oh oui, comme c’est amusant la manière dont vous voulez paraitre habile via une intervention des plus fines et constructives... on vous en remercie pour le fort intérêt !


  • M.Junior M.Junior 28 juillet 2010 16:31

    Bonne article en résonance avec le documentaire surplus ou les joies de la consommation par la terreur qui est passé sur Arte.

    Pour les non anglophones et non francophones, on a écrit le texte prêt à être traduit par la Google Détective Academy

    1% du revenu mondial sert à la publicité - Produisez-Consentez


  • L'enfoiré L’enfoiré 28 juillet 2010 16:41

    Lisa,
     Puisqu’il y avait concurrence, je ne vais pas répéter.
     Mes commentaires sont là.
     smiley


  • slipenfer 28 juillet 2010 16:47

    bon article
    Les oiseaux du bas ,c’est surement pas de la glace qu’ils prennent sur la tronche smiley
    le mépris des hyper-riches : un petit rappel pour les amnésiques :Lien
    le mépris des politiciens est un devoir, une condition,et finalement une habitude,etc....)

    @ lisa : amusante le petite vidéo dans forêt


  • anty 28 juillet 2010 17:15

    A l’auteur
    Ils existent des pays ou les milliardaires n’existent pas (officiellement du moins)
    Si ces pays vous tentent parce que vous vous estimez léser par des milliardaires qui vous empêchent de dormir tranquillement aller donc voir du côté de la corée du nord ou du cuba si vous aimez la chaleur
    Dans ces pays à coup sûr vous serez combler vous mangerez pas à votre faim c’est certain mais aucun milliardaire ne viendra vous embêter et vous ne cauchemarderez plus

    Quant à moi qui a d’autres valeurs je préfère franchement rester au pays du fric et des milliards à gogo

    D’ailleurs on dit chez nous plus on est près du sac des billets mieux on se porte

    Attention les deux pays que je viens de citer vont bientôt disparaître (contamination capitaliste )
    alors faites rapidement vos valises achetez un aller simple et partez


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 17:29

    Exact Anty ,

    Les ceusses Django  JL et autres empêchés de tourner en rond ici car les riches les dérangent feraient bien de mettre leurs idées en pratique et d’ aller dans un pays où il n’ y a pas de riches .

    Sont quand-même bêtes de se pourrir la vie ici alors qu’ ailleurs ils se sentiraient tellement mieux .

    Au Burkina Faso ou au Mali , Bénin en plus il y a des paysages magnifiques ....

    Il y a des ordis à manivelle là-bas ils trouveront très bien ce système .


    • anty 28 juillet 2010 17:39

      Erreur dans ces pays il ya aussi des riches
      Ne cherche pas des pays d’Afrique exempt des gens riches tu ne trouveras pas...


    • Shaytan666 Shaytan666 28 juillet 2010 18:35

      En Afrique il y a moins de riches qu’ici, par contre ils le sont beaucoup plus (riche) !


    • dondon 28 juillet 2010 18:38

      passant outre la provoc inutile qui mène à rien, vous oubliez de citer votre leitmotiv fétiche monsieur rocla

      « et vive le fataliste pragmatisme ! »


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 18:50

      Le pragmatisme , doctrine selon laquelle n’ est vrai que ce qui fonctionne réellement .

      La fatalité c ’est ce qui est impossible à contrer .

      Avez-vous d’ autres questions  ?


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 18:59

      Et la fatalité fait son oeuvre dans la moinsserie anonyme des formatés aux rigidités à deux francs .

      Hahahaha quelle joie de vous voir si bête avec votre fromage dans le bec ..... smiley


    • dondon 28 juillet 2010 19:01

      Loin de moi l’envie de vous juger

      Mais j’ai une question sincère : avez-vous un jour songer à remettre en cause ce dogme qui vous rend si sûr de vous quant à ce qui marche et ne marche pas ?

      Vous-êtes vous résigné à ce « c’est la seule chose qui fonctionne » ou est-ce simplement une situation qui vous est opportune qui vous pousse à soutenir et défendre la situation ? Probablement que c’est selon vous le moins pire de ce qu’il y a ailleurs ?

      Et le encore mieux dans tout ça ? Traitez-moi de rêveur si vous voulez mais sans remise en cause pas facile d’avancer vers un meilleur « vivre ensemble »...


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 19:24

      Cher dondon ,

      je vais vous répondre de par mon expérience professionnelle  :

      Pour faire du pain on prend de l’ eau et de la farine au tout début . Ca se cuisait sur des pierres chauffées en on faisait des genre de galettes .
      Un jour celui qui faisait le pain s’ est aperçu que s’ il laissait vieillir assez longtemps la pâte qu’ il avait pétrie , elle se mettait à gonfler . En effet , dans l’ air il y a des enzymes ( genre de levures ) et quand tout le monde préférait plutôt le pain levé il s’ est dit , ben je vais faire la pâte la veille pour le lendemain .

      Un autre jour un malin de l’ entourage voyant que le vent refroidissait la pierre pour cuire le pain , a mis une protection contre le vent . De fil en aiguille il se construisit le premier four rudimentaire , mais un net progrès rapport à avant .

      Entretemps celui qui était chargé de faire le pain , des centaines d’ années après a un jour ajouté ce truc blanc qu’ on trouve au bord de la mer , du sel . La première fois il en mit trop et , pragmatiquement il diminua la dose jusqu’ à trouver la juste quantité par rapport au poids de la farine , car un jour un autre malin inventa la balance ce qui rendi d’ inestimables services par ailleurs à l’ humanité .

      Au fur et à mesure que le temps passait , d’ améliorations en améliorations , les fours furent construits par des spécialistes , avec des pierres réfractaire , des cheminées performantes et des savants ont inventé enfin pas inventé puisque c ’est un champignon unicellulaire mais maitrisé la fabrication de la levure de boulanger , par multiplication naturelle .
      Dans nos modernes contrées il existe maintenant des chaines de fabrication automatiques de pain sans aucune manipulation humaine .

      Le pragmatisme c ’est ça , construire et développer ce qui fonctionne .

      Mais vous avez parfaitement le droit de penser comme il vous chante , puisque vous fonctionnez à votre manière .


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 17:33

    En plus votre grande générosité de gauche solidaire auto-proclamée fera des merveilles , qu’ il y a- t-il de plus beau que d’ aider son prochain , non ? au lieu de raconter des bavasseries ici ....


    • anty 28 juillet 2010 17:46

      Si la la gauche était généreuse çà se saurait
      le monde n’aurait que les gouvernement de gauche or ce n’est pas le cas
      que faut-il conclure ?

      Je ne pas spécialement de préférence pour la droite ou pour la gauche
      je suis comme tout le monde je choisis ce qu’il ya de meilleur
      Prouve moi le contraire et je suis avec toi....


    • dondon 28 juillet 2010 18:43

      conclure ? que c’est un raisonnement bien bancale que d’attribuer la générosité à un système s’affirmant de droite ou de gauche, la générosité n’a pas cette préposition, en faire une généralité est une stupidité


    • anty 28 juillet 2010 18:53

      La gauche jouait souvent la carte de la générosité sur le dos des entreprises et en définitive sur les dos des salariés qui payaient la facture sous forme de chômage ou l’inflation


  • Jude 28 juillet 2010 17:51

    Je m’en tiendrai à la méthode de l’enfoiré : j’ai déjà donné mon avis ici

    Jalousie, quand tu nous tiens...


  • PhilVite PhilVite 28 juillet 2010 18:01

    Les salariés de GM Alsace viennent d’apprendre qu’ils devront eux-même fournir la vaseline !
    C’est trop injuste. Mais, bon, le CGT a signé l’accord, donc tout va bien.


    • anty 28 juillet 2010 18:03

      la vaseline ou la biafine ?


    • anty 28 juillet 2010 18:05

      Dans les pays de l’est c’était ni l’un ni l’autre ...


    • anty 28 juillet 2010 18:07

      les riches des pays de l’est étaient trop pauvre
      ils sont devenus riches qu’après le départ des riches de gauche


    • anty 28 juillet 2010 18:10

      les salariés de pays de l’est évidement


    • dondon 28 juillet 2010 18:51

      anty, arrêtez de chercher un coupable et tentez de comprendre pour améliorer les choses, facile de stigmatiser mais ça n’a rien de constructif à part créer le rejet et la colère !


  • anty 28 juillet 2010 18:41

    Bill Gates l’inventeur de microsoft est devenu milliardaire en commençant de zéro dans le garage de la maison de ses parents

    Cet inventeur a rendu millionnaire un bon nombre de ses collaborateurs qui travaillaient pour lui
    environ 12000 employés sont devenus millionnaires

    A l’auteur

    Trouvez moi une raison morale valable qui expliquerait que Bill Gates ne mérite pas l’argent qu’il a gagné
    Ce que Bill gates a fait bon nombre des gens riches ont fait avant lui et un bon nombre des gens fera après lui


    • dondon 28 juillet 2010 18:48

      il mérite certainement de vivre dans l’aisance pour ce qu’il a apporté, il ne mérite en revanche pas tout ce pouvoir sur autrui que lui procure cet argent, qui dépasse de loin les frontières de ses propres intérêts


    • anty 28 juillet 2010 18:58

      C’est une interprétation très très personnelle et très bizzare c’est le moins qu’on puisse dire...

      Bon allez hop et pourquoi pas
      tous les goûts sont dans la nature 


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 19:03

      Anty ,

      le dondon des dondaines il dit ça parce que lui n’ a jamais rien inventé , il voudrait bien partager son rien avec ce qu’ a inventé Gates , ça lui ferait un genre d’ égalité ....

      rien plus des milliards si tu divises en deux ça fait une belle part pour lui qui a rien fait ..... smiley


    • dondon 28 juillet 2010 19:14

      rocla, je ne suis pas jaloux de sa situation, j’exècre ce que l’argent apporte comme pouvoir déraisonnable dans un monde qui se voudrait juste et sain d’esprit

      et, soit dit en passant, vive les dondons ! smiley


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 19:33

      et les dondaines .... smiley


    • Proudhon Proudhon 28 juillet 2010 20:02

      @anty

      Bill Gates, sont système d’exploitation MS DOS il l’a volé....


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 29 juillet 2010 01:14

      @ anty, les différentes raison pour lesquelles Bill gates ne mérite rien : 

      -interface graphique pompée sur apple et xerox

      -brevets logiciels totalement burlesques ( ils ont essayé de breveter le principe de la commande sudo qui n’est pas dans les logiciels microsoft, mais existait dans les OS UNIX)

      -Mode superadmin volé au monde UNIX

      -Nombreux viols de propriété intellectuelle, notamment sur les logiciels libres sous licence GPL

      -etc, etc...


    • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 29 juillet 2010 01:20


      sans compter les backdoors à usage trés trés...spécial...Intelligence&Control...pas vraiment un saint Billy...


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 29 juillet 2010 01:27

      Pour les failles, tous les systèmes sont touchés, c’est surtout la popularité du logiciel qui prime dans ces cas, mais il est vrai que l’on a rarement vu sous Linux des failles vieilles de 17 ans

      Pour moi, un système inviolable (car configuration inconnu par les hackers) serai un Linux From the Scratch ou alors un analogue sur BSD, le tout sur une architecture exotique, mais il faut du temps smiley


    • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 29 juillet 2010 01:36


      sur : mais disons qu’il y a failles et failles... smiley il est assez rare qu’on vende une voiture qui serait contrôlable à distance par quelque obscure et douteuse officine...

      ici, nous parlons stricto sensu de collaboration : et pour le coup, ben les méchants sont pas du côté hacker : je dirai même légitime hacking de résistance !

      sinon pour l’open source, IBM il y a quelques années s’était délesté de quelque chose comme 500 brevets histoire d’être tendance avec philosophie open source, free access, etc....bref au final, IBM gagne plus avec ses services personnalisés pour Linux qu’avec l’ensemble de son catalogue...résultat : rien de gratuit ou d’open...si ce n’est aux dépens des cons-sommateurs...

        


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 29 juillet 2010 01:59

      Maintenant les voitures neuves peuvent être dotées de JAVA, donc on peut les hacker, et peut être à distance avec le bluetooth (la V3 aura une plus grande portée, donc pour le car jaking ou je sais plus quoi, ça va être cool...) :-P

      Et le hacking résistant, je connais, tu parles à un libriste convaincu smiley

      Sinon c’est vrai que les failles windows (et leurs colmatage) c’est parfois épique smiley


    • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 29 juillet 2010 02:48


      sur : en fait, aprés avoir envoyé le message, je me suis rendu compte que l’exemple de la voiture était pas le plus indiqué :

      soit : disons que l’idée était que les concepteurs de voitures avec tout l’électro&software embarqué ne sont pas sensés les rendre VOLONTAIREMENT vulnérables : là était l’idée (pour o.s, software, etc...) : des failles ou une vulnérabilité conçue(s) volontairement dés le départ...pour les raisons suggérées plus haut sous la formule Intelligence&Control...

      mais chuttt...je crois qu’on nous écoute ! smiley


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 29 juillet 2010 12:37

      J’avais compris, ne t’inquiète pas smiley

      C’était pour apprendre aux personnes qui nous auraient lues, que les voitures les plus modernes ne sont pas les plus sûres smiley

      Tiens, d’ailleur là j’installe Archlinux sur clef USB afin de ne pas avoir un système complet mobile, c’est plus sûr que d’utiliser les OS infectés chez les gens dont on a vu 65 processus au démarrage de XP smiley


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 29 juillet 2010 13:33

      Ah tiens, les backdoors à la windows, ça me rappelle une société de sécurité, qui contrôlait les caméras de ses clients, et dont unn des employés a été trouvé en pleine séance de voyeurisme, il avait fait pivoter une caméra de sorte à voir la chambre... smiley


  • cmoy patou 28 juillet 2010 18:51

    Bonjour Lisa, Bien vu !!!


    Ma petite contribution
    différence fondamentale

     Un jour un fleuriste se rend chez le barbier pour se faire couper les
     cheveux. Après sa coupe, il demande combien il doit. Le barbier répond
     - C’est gratuit, je fais du bénévolat cette semaine.

     Il s’en vu tout content.



    Le lendemain, en ouvrant sa boutique, le barbier trouve à sa porte une
     carte de remerciement et une douzaine de roses.



    Plus tard, le boulanger se présente et se fait couper les cheveux.
     Quand il vient pour payer, le barbier lui dit :



     - Je ne peux accepter d’argent, cette semaine, je fais du bénévolat.
    Heureux, le boulanger s’en va tout content, et le lendemain, dépose à
     la porte du barbier une douzaines de beignets, avec un mot de
     remerciement.



    Puis, le député du département se présente et lorsqu’il vient pour payer,
     le barbier lui répond :
     Mais non, cette semaine c’est gratuit. Je fais mon bénévolat !
     Très heureux de cette aubaine, le député quitte la boutique.

     Le lendemain quand le barbier vient pour ouvrir, une douzaine de membres
     du parlement attendent en ligne pour se faire couper les cheveux
     gratuitement.


     Voila mes amis, la différence fondamentale entre les citoyens de ce
     pays et les politiciens qui nous gouvernent. 

    Le silence des pantoufles est parfois plus inquiétant que les bruits de bottes ! Tu crois que tu passeras à travers, les réformes passent et ton quotidien ne change guère.

    Tu crois que tes routines quotidiennes te protègent.

     

    Est-ce uniquement la bonne marche de la photocopieuse et du distributeur de boissons qui te préoccupent ?

     

    Crois-tu que ton silence te protégera des tendances à l’oeuvre dans tous les pays industrialisés, les délocalisations ,- que tu seras épargné par la privatisation alors qu’autour de toi, les services publics tombent un par un, alors qu’en Grande-Bretagne, en Suisse, en Italie et bien sûr aux Etats-Unis, la marchandisation de l’enseignement progresse à grand pas ?

    Tu es prêt à t’adapter à tout, à la flexibilité, à la privatisation, tu te dis que rien de vraiment grave ne peut t’arriver. Pas de problème, si tu es prêt à accepter de travailler 35 heures + Rtt et que ton patron utilises des ouvriers kleenex appelés aussi intérimaires sur des contrats au mieux annuels, à accepter les délocalisations des politiques et du patronat local qui décideront pour toi.

    Tu penses que tu es un bon ouvrier que tu seras toujours reconnu et que donc il ne peut rien t’arriver.

     

    Il ne peut effectivement rien t’arriver à part que tu feras aussi le surveillant, « l’orientateur », l’infirmier, l’assistant social,le corvéable a merci pour le même salaire, voire un salaire renégocié à la baisse, si les salaires sont régionalisés et individualisés. Il ne peut rien t’arriver jusqu’au jour où les critères changeront et que tu ne seras plus reconnu comme un « bon ouvrier. » Alors, que deviendras tu quand les directeurs des ressources humaines décideront que tu ne leur est plus utile que ta société qui t’exploite depuis des années ne gagne plus assez d’argent sur ton dos ?


    Tu penses que tout cela n’est que vaine agitation, on ne peut pas aller contre l’air du temps. C’est au contraire maintenant ou jamais qu’il faut se battre.

    Tu crois qu’on a que ce qu’on mérite, qu’il fallait voter autrement. Tu crois qu’il y en aura toujours d’autres qui feront grève à ta place, que ton syndicat s’occupe de tout et qu’il n’y a qu’à cotiser pour avoir la paix et encore quand tu cotises !!

    De toute façon,concernant le service public , on en a vu d’autres et on en verra d’autres On n’en a pas vu « d’autres » de cette taille : à travers la régionalisation, c’est l’unité du service public qui est en danger ; à travers la réforme des retraites, c’est la notion même de solidarité qui est visée. Le but avoué est de remplacer progressivement la protection sociale par des mécanismes d’assurance privée et le service public par un service privé.


    Tu n’y comprends rien et tu n’as pas envie de comprendre. S’informer fatigue. Mais toi aussi, tu es un citoyen comme les autres qui pèse sur les choix de société.

    Tu as ta piscine à finir...

    Tu n’as jamais fait grève et tu penses être récupéré par les rouges. Si tu penses que défendre le service public et les travailleurs sont des lubies de révolutionnaires et des prémisses du grand soir, alors oui, préserve-toi !

    POURTANT IL FAUDRA BIEN SORTIR LA TETE DU CASIER UN JOUR !

  • pallas 28 juillet 2010 19:00

    Ma richesse est mon Savoir Faire car je suis un technicien et mon intelligence.

    Ces gens sont milliardaires, mais ils ne savent rien faire de leurs mains, Ils sont devenu des parasites d’un système a bout de souffle.

    A l’age d’or du Moyen age, les Artisans quelque soit leurs metiers, ainsi que les Techniciens, étaient devenu les véritables seigneurs gardant jalousement leurs savoir faire.

    Aujourd’hui, dans notre systeme a bout de souffle, les Techniciens est devenu une espece trés rare.

    Notre société est décadente et les Milliardaires, ainsi que les Elites sont eux même décadent, a l’image du peuple.

    Quand je vois l’engouement sur le jeu Starcraft II, du véritable fanatisme alors oui il faut plaindre le peuple.

    L’argent, le pognon, ne sont que des moyens d’échange de marchandise.

    L’argent ne crée pas l’intelligence, l’argent ne crée pas la civilisation, l’argent ne crée pas a manger, l’argent n’a aucunes valeurs sauf celui qu’on lui donne.

    Et surtout :

    « ’ »«  »«  »«  »«  »«  »«  »« La Mort Ne Marchande Pas »«  »«  »«  »«  »«  »".

    L’argent perd sa valeur basé sur rien, avoir un tas de billet vert estampiller Dollars ou des Tonnes d’Or, dans un monde qui est en 6 eme crise écologique majeur ne sauvera pas notre planète.


  • ZEN ZEN 28 juillet 2010 19:08

    Ces gens sont milliardaires, mais ils ne savent rien faire de leurs mainsCes gens sont milliardaires, mais ils ne savent rien faire de leurs mains

    Inexact ! Pallas
    Par exemple, un milliardaire sait conduire un yacht, lever le bras pour fumer un cigare ou boire un whisky, voire tailler les rosiers de son jardin de sa propriété de St Cloud, etc...
    Il en faut mésestimer les milliardaires... smiley
    Cela dit, vous avez raison : on n’a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard...


    • anty 28 juillet 2010 19:16

      Il sait aussi dépenser le fric qu’il a gagné avec panache et distinction
      Tout le monde ne peut pas le faire tout le monde n’a pas des milliards à dépenser

      Un peu naïve votre trouvaille sur le savoir faire des milliardaires qui en général savent faire bien plus que çà sinon ils resteraient pas longtemps milliardaires croyez moi

      merci pour eux


    • ZEN ZEN 28 juillet 2010 22:54

      erratum : il ne faut pas mésestimer ;..


  • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 28 juillet 2010 19:12


    Étant moi-même aspirant milliardaire : je tiens en effet à remercier publiquement tous les consommateurs des produits LONG WURST FRANZ&Co… qui avec la gamme Shit2Eat associent aux recettes ancestrales du Terroir Teuton, les techniques les plus hi-tech en matière de copro-recyclage et ainsi lutte contre et l’effet de serre, et la pollution environnementale et le gaspillage métabolique !

     

    oui, très chers cons-sommateurs, je vous vends de la MERDE et vous semblez aimer çà ! donc de grâce, avant de critiquer ma légitime et méritée réussite dans le domaine de la CHAR-CUL-TERIE industrielle : je vous invite à vous poser la question du pourquoi de votre coprophilie !


    sur ce BON APPETIT...

     

    F.F. VON F.S.

     

    CEO of WORLWIDE LONG WURST FRANZ&Co

     


    • anty 28 juillet 2010 19:35

      La coprophilie est l’absorption des excréments chez certains animaux (le chien)
      c’est aussi un comportement érotique chez certains humains ;
      Il est bien évident que certains milliardaires peuvent être coprophages mais il n’e pas nécéssaire d’être milliardaire pour pratiquer la coprophilie...


    • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 28 juillet 2010 19:40


      cher Perséus : pensez à contacter mon équipe marketing&com : sans doute une place pour vous ! (j’appuierai personnellement votre candidature !)

       smiley

      cher anty : merci de vos explications sur la coprophilie : pensez-vous que tout comme les canidés, les bovidés y soient enclins ? smiley


    • Lord WTF ! F.F Von F.S A.K.A Long Wurst Franz 28 juillet 2010 20:08


      Ravi et alléché par votre non-saucisse cher Perséus (alléché pour mes cons-sommateurs bien entendu, moi-même ne consommant que du caviar 1st choice en IV) :

       

      j’imagine déjà toute la gamme NeinDreiSiXxx…de même que la possibilité de lancer à grand renfort de célébrations néo-païennes, tendance Asatru&Pyrotechnie : le concept de la thor-tine avec label AOC (Aryan Origin Certified) !

       

      déjà, un marché-cible en tête : de viriles et calvitiques fraternités en Forêt Noire et Bavière !

       

       smiley

       


  • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 28 juillet 2010 19:21

    "Nous tenons à remercier particulièrement les plus abrutis d’entre vous, qui, bien que premières victimes de notre désopilante escroquerie, continuent avec une touchante candeur à défendre avec zèle nos solides intérêts" :

    Il m’arrive souvent de formuler ça,plus sur agoTV mais d’une maniere bien moins lyrique,alors qui l’auteur mystère de cette phrase,JL ayant nié la paternité héhéhé

    En tout cas merci,très bon papier.


  • Proudhon Proudhon 28 juillet 2010 19:23

    @tous

    Quelqu’un ayant des connaissances en économie et système bancaire peut-il expliquer ce que les banquiers nous préparent avec ce document !
    http://www.economie.gouv.fr/services/rap10/100720rap-ppp.pdf


  • Salsabil 28 juillet 2010 19:38

    Enfin, c’est quand même dingue de voir qu’un système qui va de travers, laisse la majeure partie de la population sur le carreau, tout cela avec un mépris sans nom, continue à avoir des défenseurs acharnés !!!??

    Vous trouvez normales les marges énormes que s’octroie l’industrie agro-alimentaire alors que le producteur rame comme un malade à la fin du mois ?

    Vous trouvez normal qu’on oblige des employés à se délocaliser en étant payés une misère, sinon c’est la porte ?

    Vous trouvez normal que des gens puissent s’offrir des vêtements à plus de 100 000 euros ou des tableaux dont la décence m’empêche même de mentionner un ordre de prix ? Pendant que d’autres ont du mal à se nourrir, ou se chauffer, ou s’éclairer...

    On peut continuer la liste pendant longtemps encore !

    Le fond de cet article ne reproche pas aux milliardaires d’être milliardaires, il leur reproche de faire preuve de superficialité, d’inconscience, d’insouciance, d’égoïsme et de maintenir un système inique au mépris de toute considération simplement humaine, à peu près égalitaire et décente.

    Ces gens vivraient-ils si mal si on leur ôtait ne serait-ce que le quart ou la moitié de leur fortune ? Non, ils vivraient encore très très confortablement, et cela permettrait peut-être à quelques uns de vivre décemment tout en étant respectés pour la main d’oeuvre qu’ils fournissent.

    MERDE !!!


    • Waldgänger 28 juillet 2010 19:57

      C’est on ne peut plus vrai, mais après tout, moi je sais ce que j’en pense de ce système, mais quand j’en discute autour de moi, dans la vraie vie, c’est un autre son de cloche. Si on a envie de ne pas avoir d’idées à soi, pas de liberté à assumer, envie de ne pas réfléchir aux affaires publiques, on devient par passivité un soutien du système. 

      Quant aux milliardaires, ils existaient déjà quand les taux d’imposition pouvaient atteindre 80 %, les vrais moteurs de leur vie n’étant pas la jouissance, cela ne posait aucun problème.

      Enfin, moi ce que j’en dis...


    • Waldgänger 28 juillet 2010 20:05

      J’ai une petite citation pour vous mais je dois sortir, je vous la donnerai plus tard, bonsoir Gül. 


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 19:52

    Salut Gül ,

    Le problème le vrai c ’est que le milliardaire est au départ un type comme vous et moi ,
    il ya des exemples de mecs riches qui ont légué leurs usines à leurs ouvriers , d’ autres qui ont tout distribué en fondations oeuvres charitables et autres .

    Certains pauvres comme certains riches ne sont simplement pas partageurs , c ’est la nature humaine .

    Tout à fait sidérante la situation qui fait qu’ un riche peut avoir des millions ou des millards de plus qu’ un pauvre .

    Pas moins qu’ une personne qui nait avec tache de vin dans la figure , avec un pied bot rapport à moi qui ressemble à Robert de Miro ...


    • Salsabil 28 juillet 2010 20:28

      Salut Cap’tain Miro,

      Vous êtes un homme à lunettes ????!!! smiley smiley

      Plus sérieusement, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous sur le fait qu« ’au départ... » ; Oui bien sûr, un jour il y eut un départ, mais combien récupèrent simplement les biens familiaux sans avoir jamais eu à utiliser un savoir-faire quelconque, sans jamais avoir trimé ou ramé, donc n’étant pas capable de savoir ce à quoi ça correspond ?

      Oui, il y a des gens qui font don à des oeuvres charitables et heureusement. Il y a aussi ceux qui n’ont pas grand chose et qui font également des dons. Comparativement, qu’en dire ?

      Tout ce que j’en dis, c’est que le fait qu’il y ait des gens riches, même très riches, me semble inévitable. Que parmi ces même gens un certain nombre, voire un nombre certain, de personnages sans scrupule, s’approprie tout, et les biens et le pouvoir, en ayant en plus l’indécence de retirer aux moins favorisés le peu qu’ils ont, me débecte.
      Et la nature humaine, il faut de temps en temps la bousculer un petit peu.

      Je suis désolée mais à un moment, il est relativement logique d’obtenir des réactions vives, y compris de mauvaise foi ou plus basiquement primaires.
      Les abus des détenteurs de pouvoir (grâce à l’argent) ne sont désormais plus acceptables. Comment ensuite demander à un type qui bosse dur des heures et des heures (et vous savez ce que c’est !) de se serrer encore un peu plus la ceinture alors qu’il est déjà exsangue et qu’on lui jette à la figure chaque jour un peu plus de ce luxe inutile, avec dédain, en prime !?

      Il n’est pas normal que certains s’enrichissent « honteusement » pendant que d’autres leur servent d’esclaves-vache à lait au point d’en devenir des êtres ignorés, méprisés et non rétribués correctement pour le travail qu’ils fournissent. Ce n’est pas normal !


  • pallas 28 juillet 2010 20:04

    Vous avez fait un choix de société il y a 73 000 années de cela,

    A mainte génération, la possibilité de le changer était la au cours de ces 73 000 années.

    Maintenant que le rideau ce ferme sur l’espece humaine, que nous sommes dans la 6 eme extinction massive d’espèce, la pire qui n’est jamais existée, vous vous plaigniez.

    La victimisation ne fonctionne pas dans l’ordre naturel des choses de l’univers.

    Le mieux a faire est d’assumer vos responsabilités individuels.


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 20:13

    Oui Dieu .

    Ainsi soit-il

    Amen .


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 20:28

    Par exemple tous ceux qui achètent leur pain dans la grande distribution participent à l’ enrichissement des milliardaires .

    Il y a encore pas longtemps , une quarantaine d’ années , non pas avor des Carrouf Auchan Super U Leclerc et autres multinationales il y avait , dans les rues des villes et des villages  :

    Des drogueries

    Des boucheries

    Des marchands de vaisselle

    Des coiffeurs

    Des boulangers

    Des marchands de vélo

    Des bonneteries

    Des maraichers

    Des marchands de chaussures

    Des crèmeries

    Des marchands de vêtement

    Des bistrots 

    Des quinquailleries

    Des graineteries

    Des marchands de vins et spiritueux

    Des volaillers 

    Etc ...etc...etc...

    Nous allons tous dans les grands magasins , nous sommes donc tous responsables du fait que Les Mulliez , Leclerc , Halley et autres sont des milliardaires , aidés par le marketing implacable et la pub du Séguéla de service .

    On a le monde qu’ on mérite d’ une certaine façon .

    Si on veut pas de loi du plus fort , faudrait voir à pas le renforcer .


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 21:00

     smiley)  smiley  smiley


  • Claude Hubert rony 28 juillet 2010 21:32

    Que voici une belle charge, qu’on ne peut qu’ apprécier tant elle est bien « tournée » et convaincante, sans pour autant manquer d’être amusante ! 


  • Atlantis Atlantis 28 juillet 2010 23:09

    l’homme est un loup pour l’homme. et le chef de meute se débrouille pour jamais être attaqué et contesté, jamais réellement en première ligne, toujours secondé par un lieutenant et suffisamment perspicace pour profiter de chaque faille et écarter toute menace. voilà un résumé de la situation. un vrai scoop donc que cet article mesdames et messieurs.

    l’article est écrit au vitriol, mais n’apporte aucune solution. ça n’améliore en rien la situation de constater l’absurdité de notre monde d’humains.

    des gens qui écrivent des articles de la sorte on en trouve plein. des gens qui cherchent vraiment des solutions on en trouve peu. la critique est facile, l’art est difficile. en espérant vous faire comprendre la futilité de votre action de don quichotte ...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er août 2010 08:25

      En somme, vous ne voudriez pas me décourager, mais êtes sûr que je n’ai aucune chance d’arriver à rien ! Vous devriez faire prof de démontage vu comme vous ^tes péda-gogue...

      Don qui shoote vous salue bien.


Réagir