lundi 4 mai 2015 - par roman_garev

Les premiers ordinateurs russes sur la base des microprocesseurs Elbrous-4S commercialisés en Russie

Voici une bonne nouvelle pour tous ceux qui aspirent à l’apparition des ordinateurs russes : le serveur Elbrous 4.4 et le poste de travail Elbrous-401 (présentés au public pour la première fois fin mars 2014 à l’exposition à Moscou) sont enfin en vente en Russie.

(Tous les liens sont en russe.)

JPEG - 75.1 ko
Le serveur Elbrous 4.4

 

Le serveur Elbrous 4.4 comporte 4 microprocesseurs Elbrous-4S (МЦСТ Эльбрус-4С), un ou deux ponts Sud KPI-2 (contrôleurs d’entrée-sortie ou des périphériques, ayant la vitesse sommaire de 16 GB/s) et soutient jusqu’à 384 GB de mémoire vive. 

Au premier abord le microprocesseur Elbrous-4S présente des capacités plutôt modestes avec ses 4 cœurs, à finesse de gravure 65 nm, à 986 millions de transistors, à fréquence de l’horloge 800 MHz, à largeur des données 64 bits, à 4 unités arithmétiques et logiques (UAL), soutenant 3 chaînes de mémoire DDR3-1600, développant une puissance 25 gigaFLOPS de double précision FP64 (ou 50 gigaFLOPS de simple précision FP32).

Le microprocesseur prochain, Elbrous-8S, à 8 cœurs, à finesse de gravure 28 nm, à fréquence de l’horloge 1,3 GHz, à largeur des données 64 bits, à 6 UALs, soutenant 4 chaînes de mémoire DDR3-1600 ECC, développant une puissance 250 gigaFLOPS de simple précision FP32, est annoncé pour ce même an 2015.

Le signe caractéristique des microprocesseurs Elbrous, c’est leur architecture originale russe « Elbrous » qui permet, entre autre, d'effectuer un nombre élevé d’opérations en un temps d’exécution (à présent jusqu’à 23) par comparaison aux architectures RISC, CISC et pareilles.

L’élément-clef de cette architecture, c’est le compilateur qui effectue l’analyse des dépendances, la planification, la distribution des registres, etc., et transmet au processeur des « commandes larges » (jusqu’à 33 opérations en empaquetage vectoriel en un temps d’exécution).

Le compilateur est capable d’analyser le code source avec beaucoup plus de minutie que le matériel RISC/SISC du processeur, donc d’y trouver plus d’opérations indépendantes. C’est pourquoi l’architecture Elbrous comprend plus d’UALs fonctionnant en parallèle, ce qui permet d’atteindre, sur certains algorithmes, une vitesse inégalée.

Cette architecture comprend aussi l’émulateur de celles de l’Intel x86 et x86-64, en assurant l’emploi des systèmes d’exploitation tels que Microsoft DOS, Windows (95, NT, 2000, XP), Linux (quelques variantes), FreeBSD, QNX. En fait c’est un système de translation binaire qui crée une machine virtuelle pour le fonctionnement des systèmes-hôtes. Une des particularités de l’architecture Elbrous, c’est « l’exécution protégée des programmes », dont le principe consiste à garantir le travail du programme seulement avec des données initialisées, à vérifier les adresses de tout accès à la mémoire, à protéger le programme contre une erreur éventuelle à la bibliothèque qu’il utilise, etc. Toutes ces vérifications sont effectuées au niveau du matériel.

Les ordinateurs fonctionnent sous la direction du système d’exploitation « Elbrous », fondé sur le cœur du SE Linux 2.6.33, mais remanié profondément, surtout pour assurer le travail au régime du temps réel, ainsi que pour exclure un accès non sanctionné et contrôler des possibilités non déclarées du logiciel.

Ces ordinateurs nouveaux constituent un pas important dans la réalisation du programme de substitution de l’importation adopté par le gouvernement de la Russie en face des défis contemporains. Ils peuvent être achetés par n’importe quelle personne morale. Les concepteurs d’Elbrous (le MCST, МЦСТ) viennent de signer un traité de collaboration avec le RKS (Российские космические системы, Systèmes spatiales de la Russie) en vue de création en commun des produits de micro-électronique à destination spatiale.

 

JPEG - 125.7 ko
La carte mère de l’ordinateur Elbrous-401
JPEG - 176.6 ko
L’ordinateur Elbrous-401
PNG - 490.5 ko
Le microprocesseur Elbrous-4S
JPEG - 68.4 ko
Le schéma du compilateur de l’architecture Elbrous
PNG - 107.2 ko
L’architecture Elbrous


83 réactions


  • colere48 colere48 4 mai 2015 16:21

    Cela me rappel le « bon temps » de la guerre froide (j’étais jeune...)
    Je me souviens que les russes étaient très habile à contourner quelqu’ embargo que ce soit !


    • roman_garev 4 mai 2015 19:56

      @colere48


      C’est juste le contraire de ces « bon temps » dont vous vous souvenez. À présent il ne s’agit point pour la Russie de contourner un embargo quelconque (qui n’existe pas d’ailleurs, au moins à ce niveau des stations de travail et même des serveurs), mais de créer des ordis, des serveurs, et surtout des systèmes d’exploitation et des logiciels qui seraient, tout entiers, originaux russes, donc ne seraient pas, comme c’est le cas d’aujourd’hui, des espions qui amassent l’information concernant toute votre activité et la transmettent à leurs concepteurs aux États-Unis. Savez-vous que grâce à votre smartphone on connaît et fixe quelque part aux Étas-Unis votre vie quotidienne à une seconde près ?

      Et oui, l’embargo est bien possible, surtout de la part des fournisseurs des systèmes d’exploitation et du logiciel (Microsoft, etc.) utilisés jusque-là dans tous les domaines de la Russie (et de la France d’ailleurs), y compris les finances, l’industrie, etc. De sorte qu’il est grand temps pour la Russie de s’en débarasser en les remplaçant par le software purement russe.

  • HΞŁŁБФUЛÐ cyrus 4 mai 2015 16:22

    ton analyse technique semble très bonne ,
    on est loin des copie d’ amstrad des année 80 ;)
    il y a la une innovation sur les ordi « classique »
    seul bémol , les Qbit arrivent avec une puissance de traitement absolument « démentiel » ,
    c’ est l’ affaire de 5 ans semble t’ il vu la stagnation de gravage a l’ échelle atomique indiquer par la loi de moore.
    reste a savoir ou en est la russie/chine/brics dans ce domaine , la surprise viendra plustot a mon avis de l’ inde réputé pour son niveau alghorhytmique.


  • Croa Croa 4 mai 2015 18:54

    Ces trucs comprennent-ils le français smiley  ?


    • roman_garev 4 mai 2015 19:24

      @Croa


      C’est au logiciel que vous utilisez à comprendre votre français ou votre chinois.
      Le systéme d’exploitation est censé (d’habitude) de supporter plusieurs langues.
      Quant au matériel (hardware), la langue utilisée par celui ou celle qui est assis devant, lui est indifférent, il traite des commandes écrites sur une langue de programmation.

    • HΞŁŁБФUЛÐ cyrus 4 mai 2015 19:59

      @Croa https://fr.wikipedia.org/wiki/Sph%C3%A8re_de_Bloch également appelé sphère de Poincaré , alors peut être que si on avais garder bull , et vraiment voulus aurait t’ on aujourd’hui une informatique quantique innovante au lieu de courir derrière le oueb américain ;)


  • Proudhon Proudhon 4 mai 2015 19:24

    Le problème c’est que nous ne trouverons jamais cet ordi en France. Un peu comme les amplis guitare russe qui sont pourtant au top...


    • roman_garev 4 mai 2015 20:41

      @Proudhon


      Pourquoi pas ? Je n’y vois aucun inconvénient, et si un commerçant français en commande un lot pour essayer...

      Mais, primo, ils sont encore très chers (les concepteurs eux-mêmes l’avouent), et secundo, votre ordi actuel serait certainement plus puissant pour vos tâches quotidiennes, donc à quoi bon ?
      Ces ordinateurs sont destinés aux tâches plutôt spéciales, pas à celles d’un individu comme vous et moi.

    • Ruut Ruut 5 mai 2015 16:51

      @roman_garev
      Le gros soucis c’est surtout l’OS qui est un nid a virus.


    • Lucide bdpif@laposte.net 5 mai 2015 18:29

      @Ruut


      On s’en fout de l’OS. On peut la changer si besoin est. Sur le papier, les capacités sont faibles, mais il faut tester le microprocesseur sur le terrain (CPU). IL faut souhaiter une bonne chance à la Russie pour son entrée dans la fabrication d’ordinateur. On prefere voir la russie fabriquer de sordianteurs que de sarmes de guerres.


    • Croa Croa 8 mai 2015 23:18

      À bdpif@laposte.net « On prefere voir la russie fabriquer de sordianteurs que de sarmes de guerres. »
      *
      Tu vas être déçu : Ça marche ensemble ! 
      Les ordi de bureau sont certes des trucs normalement pacifiques mais dans une arme chiadée, par exemple certains missiles il y a de véritables quasi ordinateurs !


  • Aristide Aristide 4 mai 2015 19:36

    Pas étonnant qu’ils se trompent d’avion qui vole au dessus d l’Ukraine. 


    Le luxe à la soviétique, le look très vintage et les performances de serveur au niveau de machine de bureau des années 2010. Une vraie daube. Une puissance comparable avec celle d’un Pentium 1000, un rapport de puissance de l’ordre de 32 avec les processeurs actuels. Un vrai gag cette annonce. Quant à la description technique, c’est de la Google Traduction assez fumeuse. Des fonctionnalités systèmes des années 2000, et tout cela enveloppé dans un langage technique affligeant.










    • roman_garev 4 mai 2015 19:59

      @Aristide


      Pas un seul mot digne d’une réponse dans votre trollerie absurde. Adieu.

    • Pere Plexe Pere Plexe 4 mai 2015 20:10

      @Aristide les processeurs sur architecture ARM aussi ont fait sourire les tenants du seul X86 durant des années...
      Il faut bien débuter.Et surtout la clef de la réussite n’est pas là.
      Elle est dans une éventuelle alliance des brics à proposer une alternative aux solutions américaines Intel/Microsoft.On en est pas là...
      Mais si Inde Chine et Russie décident de développer un système moins permeéable aux espionnages US tout est possible.Ils ont les ressources financiers, intellectuelles, industrielles et l’échelle suffisante.
      Si l’Europe n’était pas un simple marché offert à l’oncle Sam elle aurait du faire de même il y a longtemps.
      Le simple niveau des royalties payées à Microsoft depuis 30 ans par nos administrations justifiait largement la démarche !


    • colere48 colere48 4 mai 2015 20:13

      @Aristide

      Réponse indigne et totalement hors sujet.
      Nul


    • colere48 colere48 4 mai 2015 20:18

      @Pere Plexe

      Exact Pere Plexe

      Et je rajouterai qu’il ne faut jamais sous estimer les Russes. Ils ont réalisé des exploits dans l’espace et sous les mers avec des moyens rustiques et limités. Les ricains en étaient incapables, mais les plus lucides étaient très admiratifs .


    • roman_garev 4 mai 2015 20:30

      @Pere Plexe


      Il faut bien débuter.

      Exact.

      Et surtout la clef de la réussite n’est pas là. Elle est dans une éventuelle alliance des brics à proposer une alternative aux solutions américaines Intel/Microsoft.

      Pere Plexe, à présent por la Russie il ne s’agit guère d’aspirer à une réussite (commerciale je suppose). Les dizaines (centaines ?) de millions d’ordis personnels resteront ces mêmes solutions Intel/Microsoft, et cela pour des années à venir. Mais il s’agit de débarasser le plus vite possible de ces solutions les srtuctures de l’État, de l’industrie, des finances... Cela devient une question de la vie ou de la mort, et pas de réussite quelconque.

    • roman_garev 4 mai 2015 20:54

      @colere48


      Exact.

      Et moi je rajouterai que pour réaliser des choses pareilles il faut une volonté politique. Le projet Elbrous hibernait depuis des décennies sans investissements sérieux, car les ronds-de-cuir russes croyaient qu’on est très bien comme ça, avec Intel/Microsoft, Sony Vaio et les composantes fabriquées en Asie. Il a fallu une menace réelle pour se raviser.

    • HΞŁŁБФUЛÐ cyrus 4 mai 2015 21:01

      @roman_garev
      innovation= dépense a court terme
      autonomie = économie a long terme


    • Aristide Aristide 4 mai 2015 23:44

      @cyrus

      Ni innovant , ni autonome.

      Du LINUX coté logiciel et du SUN américain ou du ARM anglais coté processeur.

      C’est pas comme pour l’Ukraine, la propagande sur des sujets aussi techniques est plus difficile à faire passer.

    • roman_garev 5 mai 2015 02:15

      @Aristide

      Comme toujours, vous omettez volontairement le principal du projet Elbrous : son architecture du processeur originale créée mi-80s pour Elbrous-3. Ou en étaient vos Sun et ARM (lequel n’a aucun trait à l’Elbrous) ?

      Un truc de votre propagande à vous.

    • Aristide Aristide 5 mai 2015 11:42

      @roman_garev


      L’architecture RISK n’a rien d’original et n’a pas été crée par les russes. IBM en a été leader dans les années 80, le plus connu est le PowerPC, équipant d’ailleurs les Apple jusqu’à l’abandon au profil d’Intel. D’autres tels que SPARC et MIPS ont équipé des gammes d’ordinateurs des années 80-90.

      Nul besoin de faire passer les russes comme des « champions en informatique ». Il y a suffisamment de domaine ou ils excellent pour ne pas en inventer. Par exemple, si vous soulignez que la navette spatiale internationale doit énormément aux technologies russes, je ne vous contredirait pas. Si vous avancez que la « rusticité » des lanceurs de satellite en fait les lanceurs au rapport de coût-performance le plus fort, je ne vous contredirait pas non plus. Si vous avancez que ce sont les champions dans la construction de moteurs puissants et avions de grande capacité non plus. 

      Vous essayez de faire passer une tentative assez confidentielle d’une société russe pour une innovation alors qu’il s’agit de la technologie la plus usitée, basé sur des concepts largement déployés partout dans le monde et une technologie de micro processeur conçue par des sociétés américaines SUN ou anglaises ARM.

      Je n’ai pas l’habitude de triturer la réalité pour essayer de la faire justifier mes désirs, je sais que votre tache ici est ingrate, sur l’Ukraine vous agissez de même en caricaturant tellement le camp opposé que vos positions sont ridiculisés par ces exagérations.

      Allons, un minimum de parti pris est acceptable, personne ne peut se réclamer de l’objectivité, mais de là à faire passer cette annonce comme un événement important de l’informatique hors USA, vous vous trompez.






    • Lucide bdpif@laposte.net 5 mai 2015 15:28

      @Aristide

      Bon, c’est trés faible comme machine, mais pourquoi pas, pour des administrations ou des ecoles ?
      Si la russie fabrique ses propres ordianteurs, cà peut lui faire des economies. 
      Ce qui est decourageant, c’est qu’ils n’aient pas été foutus de créer leur propre OS. Ils vont pas etre content , ches Linux et l’open source, « le monde libre » de fournir du code pour un état totalitaire.

    • Pere Plexe Pere Plexe 5 mai 2015 18:25

      @Aristide

      Je ne suis pas expert.Mais en y regardant un peu il parait rapidement que l’intérêt d’une architecture peut apparaître des décennies (ce qui en informatique est énorme) après son lancement.
      L’exemple des processeurs ARM est exemplaire.
      Apparu en 1985 il ne trouvera son plein essor qu’a l’avènement des smartphones et d’androïd 20 ans après .Et il lui faudra encore une décennie pour que le géant Microsoft adapte son Os phare.
      Et encore il n’est là que question que d’intérêt d’usage et commercial.
      Si on ajoute une dimension stratégique sécuritaire ou militaire il est bien possible qu’une architecture à priori exotique ait de beau jour... 
      Rien de sûr mais rien d’impossible


    • mmbbb 5 mai 2015 21:02

       Pere Plexe ( Le simple niveau des royalties payées à Microsoft depuis 30 ans par nos administrations justifiait largement la démarche ! Excellente remarque L’etat a depense des millions avec THOMSON TO 7 a destination de l education nationale Rapport de la cour des comptes sur cette gabegie dont nous avons le secret Thomson a decroche et ce sont les americains qui par leurs sens de leur innovation se sont imposes. Quant a cette carte mere elle me parait avoir une faible integration de composant ( circuits integres entre autre ) par rapport a une carte ASUS par exemple


    • Chuck Maurice 8 mai 2015 15:39

      @Aristide

      Et donc, elle est où la honte d’utiliser des solutions éprouvées et reconnues qui évitent de réinventer la roue à tout bout de champs juste pour se la péter !?!


    • Chuck Maurice 8 mai 2015 15:41

      @Aristide

      Et donc, elle est où la honte d’utiliser des solutions éprouvées et reconnues qui évitent de réinventer la roue à tout bout de champs juste pour se la péter !?!


    • Chuck Maurice 8 mai 2015 15:47

      @Aristide
      Et donc, elle est où la honte d’utiliser des solutions éprouvées et reconnues qui évitent de réinventer la roue à tout bout de champs juste pour se la péter !?!


    • Chuck Maurice 8 mai 2015 16:45

      @Aristide

      Arrg ! Désolé pour les 3 messages précédents, je voulais répondre à Aristide concernant le concours de kékètes molles :

      « Ni innovant , ni autonome.

      Du LINUX coté logiciel et du SUN américain ou du ARM anglais coté processeur. »

      Mais, ça n’a pas voulu placer mes messages au bon endroit.

      Désolé.


  • Sarah 4 mai 2015 21:16

    Fabriquent-ils des PC aussi ?


    • roman_garev 4 mai 2015 21:51

      @Sarah

      Eeuuuh, le poste de travail Elbrous-401 est en fait l’ordi du bureau, donc il peut bien jouer le rôle d’un PC. Si vous aimez Linux ou si Windows XP vous arrange...
      Mais c’est pareil à un Apple Macintosh émulant Windows XP. Oui, ça marche, mais à quoi bon, quant on a des PCs avec Windows 8.1 (ou 8, ou 7) qui marchent, nativement, mieux.

    • roman_garev 4 mai 2015 22:31

      @Sarah


      - microprocesseur Elbrous-4S : 4 coeurs, 800 MHz, mém. cache niveau 1 données/commandes 64/128 KB par chaque coeur, niveau 2 - 8 MB (universelle) ; puissance consommée 45 W
      - mémoire vive DDR3-1600 ECC - 12 ou 24 (jusqu’à 96) GB
      - carte vidéo : intégrée sur la base de Silicon Motion SM718, bus PCI ou AMD Radeon série 6000 3D, bus PCI Express ; sorties vidéo VGA+DVI jusqu’à 1920x1080 
      - disque dur SATA 2.0 500 ou 1000 GB (jusqu’à deux) ; sur carte : mSATA 128 GB ; CompactFlash 16 GB
      - DVD-RW Dual
      - LAN 10/100/1000 Mbit/s
      - carte audio : AC-97 intégré, sortie et entrée stéréo
      - ports USB 2.0 : 4 (arrière) + 2 (front) + 2 (carte)
      - ports RS-232 : 1 extérieur + 1 intérieur
      - MiniTower
      - 220 V 50 Hz, 450 W
      - température de 0 à +35 C
      - logiciel incorporé :
      — système d’exploitation Elbrous
      — système de programmation
      — système de la translation binaire
      — système du test
      — jeu des programmes d’utilisateur à code ouvert : LibreOffice, Firefox, Sylpheed, Linphone, GIMP, etc., bibliothèques graphiques Qt, GTK.

    • Aristide Aristide 4 mai 2015 23:20

      @roman_garev


      En fait un vieux PC de conception ... russetique. Pas de SSD, c’est quoi ce machin hein ? USB 2.0. pas 3, c’est trop récent, deux ans. Le reste à l’avenant, du matèriel recyclé de conception ancienne.

      Les affres du copier-coller. C’est quoi le système du test ? Et le système de la translation binaire ? Le système de programmation ? Ce qui est superbe c’est le « code ouvert. » A la rigueur pour les québécois, on parle de « code source ouvert ». Mais bon. C’est peut être le capot qui devra rester ouvert vu sa conception.

      C’est quoi le prix de cette TRABANT de l’informatique.



       


    • Sarah 5 mai 2015 00:07

      @roman_garev

       
      C’est vrai ; on n’est pas obligé de s’en servir comme serveur ou comme client après tout.

  • sls0 sls0 4 mai 2015 22:52

    Je deviens trop vieux pour une nouvelle architecture déjà que j’ai dû m’investir dans les architectures RISC et CISC.

    Ce n’est pas seulement les microprocesseurs qui leur donnent et nous donnent si l’on veut une indépendance, il faut voir qu’une nouvelle architecture c’est la signature qu’ils ont un sacré plus au niveau conceptuel qui peut faire la différence.
    Toutes leurs ressources de haut niveau ne sont pas toutes attirées par le financier et les revenus associés, ça aide aussi, ils ont gardé le coté ’’rodina’’ qui fait parti de l’âme russe.

    Bravo.

    Nota : Les formulaires techniques russes m’ont toujours impressionnés je suis peut être partial.


  • Aristide Aristide 4 mai 2015 23:02

    C’est bizarre de voir comment les propagandistes du coin font passer un âne pour un cheval de course. En allant au delà du copier-coller de l’inénarrable Roman-Garev, il faut voir le contenu de ce système révolutionnaire.


    Un noyau Linux des plus classiques, noyau utilisé sur des millions de serveurs en France, en Europe et au USA. La version packagée Kremlin serait ultra-sécurisé, même pas au courant que de multiples organisations et administrations ou industries le font depuis des années en customisant le noyau pour leurs besoins. Cette version est ni plus ni moins la copie pure et simple de Debian 5.0.

    Avançons dans le détail des composants, les interfaces avec XFE pour l’IHM, à base de Xorg, GTK et QT. QT comme dans la freebox ... Putain l’innovation ...Les logiciels, navigateur Firefox, fondation américaine MOZILLA siège en Californie. Base de données sur PostGRes et serveur WEb Apache de la fondation Apache. Tout cela avec des licences obligatoires de type open source. Croit américain pour tout cela.

    Aucun détail sur la redondance, la sécurité, la gestion Raid, la continuité, l’isolation, les firewall, ... en fait la description d’un système rudimentaire à base de composants communs. Un système d’exploitation composé de logiciels open source les plus classiques utilisés dans toute l’industrie, les administrations, les télécommunications, ... partout dans le monde, sauf qu’il y manque ce que tous les professionnels y ajoute pour le rendre « utilisable »

    Alors on peut aligner des généralités sur les processeurs CISC ou RISK sans trop savoir ce que cela représente, ... Croire qu’un packaging de Linux constitue une avancée technologique, mais c’est du vide, du creux sidéral.

    Pour les processeurs, Elbrus a été financé à l’origine avec Sun, racheté par Oracle, pour les spécialistes du coin Oracle pas les bateaux de la course America, LA base de données commerciale référence. D’ailleurs leur technologie Elbrus processeur date de cette époque ou les concepteurs de processeurs de Sun ont essayé de faire avancer cette technologie. Résultat en 2014, un processeur dont le nombre de transistors est plus faible que ceux d’Intel ou AMD d’il y a dix ans, et une gravure à 65 qui date des années 2005.

    Pour finir, l’émulation Windows est pompeusement appelée « Dynamic binary translation », technologie inventée il y a une vingtaine d’années, en fait une virtualisation effectuée par des logiciels de type vmWare. 

    C’est sur que l’auteur de ce copier-coller est assez content de nous présenter ce foudre de guerre. Affligeant. 

    • roman_garev 4 mai 2015 23:19

      @Aristide

      Tant de mépris, sinon de haine non dissimulée, pour un seul et simple fait de rapporter l’apparition des processeurs originaux russes, quoique n’ayant pas encore atteint le niveau des illustres américains.

      Bon, mais ou sont les processeurs anglais, français, allemands, ... je ne sais quoi encore, indiens ? On n’en a pas besoin car le BigMac, nourriture universelle, vous arrange ? Okay, mais cela n’arrange pas la Russie.

      Il fallait bien faire le premier pas, on verra après.

    • HELIOS HELIOS 5 mai 2015 00:19

      @roman_garev
      il existe bien une petite boite (plus de 50 personnes quand même) qui a lancé recement un processeur 256 coeurs et bientot un 1024 coeurs a la fin de l’année... avec comme idée de diminuer considerablement la consommation.


      Il y a la une veritable innovation, non pas en terme de microcode, bien que..., mais de gestion globale du processeur (frequence, temperature energie consommée).

      Tout cela pourra evidement etre utilisé et les noyaux des OS pourront toujours etre adaptés, cela va sans dire et il n’est pas necessaire d’en faire une histoire pro ou anti monde libre Linux/privé Windows !


      A la difference de la Russie, si le systeme est viable, les amerloquesou les anglishes racheteront la boite et nous refileront leur developpement !

    • roman_garev 5 mai 2015 02:07

      @HELIOS

      Vous ne comprenez pas que demain ces « privés » (mais sous une surveillance rude du gouvernement des États-Unis) Windows, Intel, AMD, Oracle, etc. peuvent très bien cesser de fournir leur production à la Russie. Donc ce n’est point un jeu pro ou anti, mais une nécessité vitale pour la Russie de se munir de ses propres ordinateurs et logiciels. On n’y a pas pensé les 25 ans derniers, il est grand temps.

      Mais comparez quand même les deux approches : quantitanive (à multiplier le nombre des coeurs) et qualitative (à inventer une autre architecture).

    • HELIOS HELIOS 6 mai 2015 11:12

      @roman_garev
      ..excusez moi, mais vous faites l’âne pour avoir du foin.


      Vous parlez d’une architecture, mais le probleme n’est pas là, vous deviez le savoir. le processeur n’est pas l’element clef ici. Si ce n’etait que cela, et cela s’est déjà produit il y a une dizaine d’année, on peut parfaitement cloner sur un chip un ensemble d’instruction X86 et appeler cela comme on veut... il n’y aura rien de nouveau sous le soleil... et, mettez le nez dedans, le plus important actuellement, ce sont les deux controleurs qui permettent au processeur d’acceder a la memoire, au bus, aux peripheriques etc appelles communement nortbridge et southbridge.

      Les russes peuvent fabriquer les mêmes composants que les americains, ils ont les mêmes usines. Leur probleme, comme le notre d’ailleurs, c’est l’investissement LOGICIEL qui a été fait dans les composants cités plus hauts, y compris le BIOS au demeurant... et tout cela dans un contexte de stabilité technologique


      Il s’agit maintenant de regarder comment un ensemble systemique d’un nouveau genre peut amelorer considerablement la performance « fonctionnelle » de cet ensemble. Ce n’est evidement pas le fait de mettre plusieurs coeurs, y compris 256, sur des wafers de silicium qui est important, c’est tout simplement, si on peut dire, de faire que ces coeurs servent a quelque chose et qu’ils ne passent pas leur temps a se gerer eux mêmes.

      La valeur ajoutée, outre evidement le design graphique de ces composants qui a aussi son utilité, ni même les competences physiques pour utiliser les materiaux adaptés, cette valeur ajoutée donc est dans le developpement logiciel qui est integré dans le controleur, l’arbitre si vous preferez, qui va faire fonctionner le processeur multicoeur de façon efficace sans oublier naturellement les outils qui permettrons aux interpreteurs et compilateurs qui fournirons des organisations logicielles egalement plus efficace au fonctionnement de ces multicoeurs a grande echelle.


      Alors vous comprenez, prendre au premier degres tous les elements que vous citez dans votre article, c’est comme un jeu d’enfant, quand on se rapproche un peu, on parle entre professionnels.
      Et qu’est-ce qu’ils pensent les pro ?

      Bien sur, ils pensent souveraineté, economie et la technique ne vient ensuite que comme un moyen pour ces objectifs, surtout, surtout, surtout que personne ne peut se targuer de nos jours d’avoir une avance d’intelligence tel qu’il va decouvrir LA solution !

      Les russes optimisent !!! faire une basse copie X86 (ou pas) n’apporte rien et s’entendre dire que les autres ne font rien non plus est du même niveau. Partout il y a des ingenieurs qui travaillent et si une solution parait suffisament efficace, viable economiquement, on va sauter dessus, et les americains s’offriront la societé et les brevets qui vont avec, c’est juste une question de pouvoir financier dans un monde ouvert, ouvert surtout aux predateurs.





  • Aristide Aristide 4 mai 2015 23:40

    C’est bizarre que vous ne supportiez pas que l’on vous mette la vérité sous le nez. A votre place, je serais reconnaissant que l’on m’aide à comprendre que je me suis fourvoyé. Ahh, comme on dit en Provence : «  »Faï dè ben a Bertrand, té lou rendi en cagant", 


    Je vous informe tout de même, ils ne sont pas russes ces processeurs, et surtout pas originaux mais conçus avec SUN, avant le rachat par ORACLE . Les derniers soubresauts d’un projet d’une société privée russe. 

    Pour le futur, c’est la société anglaise ARM qui fera les plans de leur processeurs BALKAI. La Russie se contentera de fabriquer, un peu comme les chinois, enfin s’il trouve le financement.

    Pour ce qui est des processeurs anglais, voir ARM qui a comme client ... la RUSSIE. Meilleur concepteur de processeurs et composants sur mesure.

    Pour la France et l’Italie ST Electronics est la société de droit français, siège à Paris, qui est leader mondial sur de nombreux composants électroniques qui sont utilisés par tous les constructeurs automobiles, l’aviation, les fusées, les machines outils, les ordinateurs, les pc, ... et même l’armée russe quand elle va recevoir nos bateaux.

    Pour le SE (système d’exploitation, je suis gentil , vous voyez), c’est une petite plaisanterie ce que vous présentez comme une innovation. Dans le moindre IUT, il font ce genre de packaging de système LINUX comme projet de fin d’étude. Bac + 2, et encore sans forcer.



    • roman_garev 5 mai 2015 01:12

      @Aristide

      Vous êtes vous-même un propagandiste, d’ailleurs me dépassant de loin.
      Moi j’ai annoncé une nouvelle, sans la faire passer pour une foudre.
      Vous essayez de la dénigrer, en racontant un seul fait de l’histoire du projet Elbrous, celui d’une très brève participation de Sun, et en omettant (par ignorance ou volontairement ?) tous les autres, non moins intéressants.

      Bon, voici l’histoire vraie en bref (quoique la nouvelle en soi n’en avait pas besoin).
      Le départ du projet Elbrous date des années 1970. Pour la défense antimissile l’URSS avait besoin des ordinateurs puissants. Tout comme avec la bombe A, on a pris pour prototype les ordinateurs américains de Burroughs Corp. (plus tard achetée par IBM). D’ou le nom El-Burroughs (en surcroît proche du mont l’Elbrous aimé par les ingénieuers de l’ITMiVT, skieurs alpins). Boris Babayan dirigeait le projet.
      Le super-ordinateur Elbrous-1 a paru fin 1977, Elbrous-2 - fin 1984. En étaient équipés le centre spatial, les centres nucléaires, les centres de la défense animissile de l’URSS. Ils avaient bien accompli leur tâches. 
      Dès 1986 on voit Vladimir Pentkovsky en tête du projet. Elbrous-3 a paru en 1991 (fin de l’URSS), avec une nouvelle architecture, mais la technologie (point faible de l’URSS) y était déjà trop arriérée, on n’a fait que quelques exemplaires. En 1990 on a construit un prototype d’un microprocesseur El-90 (sur l’architecture proche à Elbrous-1 et -2).
      C’est en 1992 que la Sun s’est intéressée d’Elbrous. En 1994 son président a montré à Moscou (Centre des Technologies SPARC de Moscou, MCST, qui a partiellement succédé à l’ITMiVT) un chip Sun dont la complexité était équivalente à un tiers d’Elbrous-3, occupant la superficie de 200 m2 et consommant 50 kW. Résultat : création « sur papier » du microprocesseur Elbrous-2000 (E2k) à l’architecture d’Elbrous-3, en commun par MCST et Sun.

      Pas mal d’idées de l’architecture Elbrous on été emprunté pour créér le microprocesseur Crusoe par Transmeta (dont le fondateur Dave Ditzel en tant qu’un spécialiste de la Sun travaillait pendant trois ans avec ceux de MCST), Pentium-III (dont l’un des architectes principaux était... PENTkovsky) et Itanium.
      En 2004 le conrat avec la Sun était rompu, et c’est l’INTEL qui l’a substituée, ayant invité à travailler en États-Unis un groupe des ingénieurs de... MCST !
      Étant devenu un département de l’INTEL, le groupe de MCST (avec... ce même Boris Babayan en tête, tout de suite devenu un « Intel Fellow », premier parmi des savants européens à recevoir ce titre ! À présent il est directeur de Software Solutions Group.)

      Donc cessez de japper sur des esprits et des savants russes, Aristide. Un nul par rapport à eux.

    • roman_garev 5 mai 2015 01:34

      @roman_garev

      Je n’ai pas achevé l’avant-dernier alinéa.

      Donc, un groupe des spécialistes de MCST avec Babayan, le chef de la création des Elbrous-1 et -2 soviétiques en tête et avec Pentkovsky, un des créateusr de Pentium-III, est émigré au sein de l’Intel.

      Ceux qui sont restés en Russie, avec des investissements infiniment moindres que l’Intel peut se permettre. Ils ont créé depuis 2004 quelques microprocesseurs (R500, R500S, Elbrous-3M) utilisés dans le matériel spécial (ne permettant pas utiliser les microprocesseurs Intel). Et voilà enfin des ordinateurs commercialisés.

      Seuls des haineux en peuvent clabauder. Adieu, Aristide, je n’ai plus aucun intérêt à discuter.

    • SamAgora95 SamAgora95 5 mai 2015 09:26

      @Aristide

      Ces machines sont destinées à l’administration, au travail bureautique à l’armée et à toutes les infrastructures sensibles des pays qui souhaitent couper le cordon avec l’OTAN, leur puissance est largement suffisante pour le boulot qu’elles auront à accomplir, on va pas leur demander du rendu haute définition en temps réel ou de faire tourner le dernier jeux sur 3 écrans 4k.

      Cette démarche est très encourageante, car il est maintenant quasi certain que le bios et les systèmes d’exploitation de nos machines renferment des programmes indésirables destinés à l’espionnage et contrôlé par une seule entité, ce qui en soi est plus que malsain !

    • roman_garev 5 mai 2015 09:59

      @SamAgora95

      Cette démarche est très encourageante, car il est maintenant quasi certain que le bios et les systèmes d’exploitation de nos machines renferment des programmes indésirables destinés à l’espionnage et contrôlé par une seule entité, ce qui en soi est plus que malsain !


      Merci. C’est justement cela qui est le but essentiel de cette élaboration et qui fait rager des aristides, feignant de ne pas le remarquer.


  • jamjam 5 mai 2015 00:39

    Difficile à lire.
    Mauvaise traduction ?


  • Le p’tit Charles 5 mai 2015 08:23

    +++
    Bravo pour cette approche...Un début prometteur..Quand je pense qu’il y a seulement quelques années nous fabriquions des pc...des télés..etc
    Tout fout le camp chez nous...


    • goc goc 5 mai 2015 11:57

      @Le p’tit Charles
      n’oublions pas que la disparition des fabricants d’ordinateurs n’est due qu’a la lâcheté habituelle de nos politiques et à la bêtise congénitale de nos administrations, en particulier l’éducation nationale qui n’avait rien trouvé de mieux que de pressurer les dit fabricants (entre prix trop bas et promesses de quantité non tenue), les poussant au dépôt de bilan les uns après les autres, alors qu’elle devait être une locomotive ( comme le CNET) de notre industrie en aidant les entreprises par des tarifs corrects et des règlements de facture à délais raisonnables


  • popov 5 mai 2015 09:54

    Et il va coûter combien ce serveur ?


    • roman_garev 5 mai 2015 10:15

      @popov


      I’information sur les prix n’est disponible qu’à la demande des personnes morales (russes ?) qui voudraient acheter. Élevés, sûrement. Il faut attendre une grande série qui serait produite (si le MCST a suffisamment de demandes) quelque part à Taïwan ou en Israël, car il manque en Russie des chaînes de production de microélectronique.

  • vapulaflo 5 mai 2015 11:47

    @roman_garevbon article dans l’ensemble, cependant une phrase m’a tout de même bien fait rigoler, pourriez vous m’expliquer l’innovation la dedans ??


    « En fait c’est un système de translation binaire qui crée une machine virtuelle pour le fonctionnement des systèmes-hôtes »

    un système de translation binaire ??? que diable !!! cela vous épate ? moi qui croyait qu’on avait tous des ordinateur quantiques.....  :-> :->

    • roman_garev 5 mai 2015 16:51

      @vapulaflo


      Je n’ai pas trouvé de cette expression toute faite en français, mais en anglais ça (binary translation) existe bel et bien :


      Peut-être cela vous sera utile.
      Il s’agit toujours de l’émulation.

    • Aristide Aristide 6 mai 2015 10:48

      @roman_garev


      Votre traducteur ne vous expliquera visiblement jamais la différence entre un émulateur et la virtualisation. Mais bon. Autant essayer d’expliquer l’usage d’une fourchette à une poule, russe et affamée fut-elle.

  • goc goc 5 mai 2015 11:50

    Bonjour Roman

    j’espère qu’ils fournissent aussi l’assembleur comme langage, sinon, j’achète pas, na !!

    sérieux
    on ne peut qu’applaudir à l’initiative
    quand à la capacité des russes à innover dans l’informatique, je n’en ai jamais douté. J’ai le souvenirs de produits développés à l’époque de l’embargo, sur des procs 8 bits souvent plus performants que ceux développés en occident sur du 16bits
    Et puis j’espère que les russes en ont profité pour virer ces compilateurs « C » pour débiles_profonds_qui_se_regardent_programmer avec leurs 3 milliards de fichiers lib/src/inc obligatoires pour écrire « hello », et autres outils destinés à niveler par le bas les « compétences » informatiques de nos programmeurs


    • roman_garev 5 mai 2015 17:30

      @goc

      Bonjour Goc


      Achetez, car ils fournissent l’assembleur « Elbrous », la librairie math eml et l’environnement intégré de développement « Anjuta » (ça, c’est le nom de fille russe - peut-être une petite amie d’un des concepteurs ou une concepteuse elle-même). Les C, C++ et Fortran ne sont pas oubliés.

      http://www.mcst.ru/arm-elbrus401&nbsp ;-&gt ; cliquer sur ПО (logiciel).

    • Chuck Maurice 8 mai 2015 15:36

      @goc

      Quand on sait pas de quoi on parle, on ferme sa grande bouche, ça évite de passer pour un débile profond.

      Si tu veux écrire « hello », en langage C tu n’as besoin que de « stdio.h » mais comme tu ne comprends pas pourquoi tu as besoin de « stdio.h » pour écrire « hello », le mieux, c’est que tu continues à ne rien comprendre.

      En plus, s’il y a bien un seul langage qui se rapproche vraiment du langage machine sans que tu sois obligé de te taper tout les mnémoniques à la main, c’est bien le C, mais comme t’es qu’un gros boloss qui n’a jamais vu un code source de ta vie sauf peut être du HTML dans les films de Bollywood, t’es pas prêt d’avoir un avis constructif.

      Ce qui est sûr c’est que les russes sont bien moins abrutis que toi, et qu’il choisiront à coup sûr le langage le plus adapté à leurs besoins, que ce soit du C ou autre.

      En plus, si tu vas faire un tour sur cette page http://www.mcst.ru/sistema_programmirovaniya, ils te le confirment en te disant que justement ils utilisent lcc comme compilateur, donc, pas de chance, c’est bien du C voire du C—, donc le seul langage à même de programmer correctement une application.

      Tu vois là, c’est ce qu’ils racontent :

      « Система программирования для платформ Эльбрус и МЦСТ-R предназначена для создания собственных программных продуктов для этих платформ на языках программирования С/С++ и Fortran. »

      Et puis là aussi :

      "В общем случае, компилятор – программа, преобразующая написанный на языке высокого уровня исходный текст в текст на низкоуровневом языке, близком к машинному коду. Оптимизирующий компилятор для языков С, С++, Fortran в составе программного обеспечения МЦСТ способен формировать двоичный код для целевых платформ, соответствующим всем моделям микропроцессоров, разработанных в МЦСТ."

      Donc, pas de chance pour les daubes gavée de backdoors et de failles MITM que microchiotte essaye de refourguer aux boloss comme toi qui se prennent pour des programmateurs de la mort car ils ont découvert le C dièse, un vulgaire ersatz du java (au passage) uniquement conçu pour bloquer les petits bas du plafond dans un marché captif tout comme le net framework et autre ASP, j’en passe et des meilleures de toute les merdes qu’ils ont essayé de refourguer pour bloquer les gens sur leur système complètement vérolé !


  • Aristide Aristide 5 mai 2015 11:54
    C’est assez savoureux de constater que tous les éléments que j’ai rapportés sont des élements objectifs, enfin le plus possible, facile à sourcer, il ne s’agit pas ici pour moi de dénigrer une nation, des ingénieurs , des ouvriers et autres qui ont montré leur savoir faire dans de multiples domaines, mais pas l’informatique allons. Bien sur il ne sont pas des nuls, ils ont envoyé des hommes dans l’espace et pas avec une fronde ; ils disposent encore de savoir faire incontournables.

    Le problème essentiel posé ici est le problème de la propagande, elle relève sur ce sujet précis de procédés assez ridicules en essayant d’attribuer aux russes toutes les innovations qui ne sont pas de leur fait.

    Maintenant vous pouvez recopier des pages de l’histoire de l’informatique revu et corrigé à la mode Stasi, vous ne trompez que vous et les quelques allumés qui gobent tout ce qui vient d’un camp ou d’un autre sans à aucun moment faire jouer une jugement critique et distancié.





    • roman_garev 5 mai 2015 17:02

      @Aristide


      Encore quelques assertions, les unes plus fausses que les autres.
      Ce qui est prouvé par l’absence d’exemples dans ce bla-bla-bla.
      Et surtout, l’absence complète de réaction à mes réponses concrètes à vos invectives.
      Rien que des mots vides. C’est cela, la propagande.

      Les chiens aboient, le caravan passe. Je n’ai fait que rapporter une progression du caravane. Libre aux chiens d’aboyer.

    • Aristide Aristide 6 mai 2015 11:14

      @roman_garev


      Ah bon, j’ai détaillé l’origine des composants systèmes qui sont tous issus du monde « open source ». Ce monde s’appuie sur des fondations telles que Apache, Debian, ... toutes organisées au USA. 

      La source essentielle de tous les composants logiciels qui composent cette machine sont donc des logiciels standards et utilisés par des millions d’utilisateurs professionnels. 

      Ce fait vous dérange, comme vous n’y connaissez rien, vous avalez volontairement ou pas des couleuvres. N’obligez pas les autres à le faire. Personne n’est obligé de sortir de son ignorance.

  • Ruut Ruut 5 mai 2015 17:00

    C’est quand l’OS Français avec son Matériel, l’histoire d’avoir quelque chose de fiable convivial et durable. (probablement jamais avec l’UMPS au pouvoir)

    Parce que naviguer en ayant 25 pub ciblées en permanence, les américains ils adorent ça, moi ça me gonfle.

    blabla Linux.
    Linux lorsque tu met a jour ta bibliothèque sur internet, rien ne te garantie qu’il n’y a pas un virus de caché.

    Windows, les fausses mises a jours de sécurité qui plante ta machine ou saturent ton serveur ce n’est pas vraiment fiable.

    OSX
    Que dire, c’est convivial, cher, mais les cables qui brulent tout seul ou les équipements qui ne durent pas, vue le prix non merci.

    Google OS
    Un produit qui n’est pas 100% utilisable offline ne sert a rien.

    Pas vraiment de choix en fait en 2015.


    • roman_garev 5 mai 2015 17:50

      @Ruut

      Les concepteurs affirment qu’à présent il n’existe pas de virus pour « Elbrous » : Стоит отдельно отметить, что в настоящее время вирусов для платформы « Эльбрус » просто не существует.

      Sont-ils des menteurs ? Je n’en sais rien.

    • Aristide Aristide 6 mai 2015 11:06

      @roman_garev


      Vous ne connaissez rien au sujet. Vous ne savez nullement le mode d’action des virus. Ni la manière dont sont infectés les machines ;

      Tous les « virus » quelque soit le système d’exploitation utilisent des failles de sécurité. Un système d’exploitation et ses composants sont des créations humaines, il existe obligatoirement des failles et des erreurs dans ces logiciels.

      Les créateurs de « virus » pénètrent les systèmes par ces failles, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle tout les systèmes mettent en oeuvre des niveaux d’autorisations par type d’utilisateur. Un administrateur aura des droits de modification du système lui-même, on comprend facilement qu’un utilisateur « guest » aura aucun de ces droits.

      Maintenant l’infaillibilité est un objectif, il est impossible d’affirmer qu’un système est sur, il existe des failles imprévues et d’autres qui s’appellent des « backdoors ». Après, quelques aficionados ont clamé que LInux était à l’abri de tout virus. Hors en 2014 ont été révélées plusieurs failles de haute gravité sur Bash et autres composants de type serveur.

      La première précaution est tout de même de ne jamais installer un composant dont on ne connait pas la source, 



  • Mmarvinbear Mmarvinbear 6 mai 2015 03:16

    C’est Elbrus ou Esbroufe ?


    Bon, les russes sont gentils, mais ils ont genre cinq six ans de retard, là. 

    C’est pourtant pas compliqué de se tenir au courant des avancées techniques.

    Quoiqu’il en soit, du matériel russe ou américain ?

    Aucune importance, c’est du Made In China ! ^^

    • roman_garev 6 mai 2015 09:13

      @Mmarvinbear

      Quoiqu’il en soit, du matériel russe ou américain ? Aucune importance, c’est du Made In China !


      Comme d’habitude, une nullité parfaite et une ignorance provocante.

      Quand c’est ton matériel à toi, tu peux le faire produire où que tu veux, quand tu veux et par qui tu veux. Quand c’est un matériel à un oncle (Sam), cet oncle peut t’interdire de le produire à n’importe quel moment.

      Mais l’essentiel, c’est que tu utilises un logiciel créé par toi-même (et qui ne demande aucune Chine pour être produit) et pas par un oncle (Sam) qui y avait mis une composante monstrueuse de l’espionnage.

      Donc l’importance est énorme.
      Les chiens aboient, le caravan passe.

    • Aristide Aristide 6 mai 2015 11:23

      @roman_garev
      Mais l’essentiel, c’est que tu utilises un logiciel créé par toi-même (et qui ne demande aucune Chine pour être produit) et pas par un oncle (Sam) qui y avait mis une composante monstrueuse de l’espionnage


      Je passe sur les insultes envers les propos tenus par Mmarvinbear pour mettre en exergue une grosse bétise.

      Non, le logiciel lui-même est d’origine internationale, géré par des fondations américaines, ... Dans ces « machines » seul la couche de bas niveau est spécifique au processeur. Le reste est du domaine de l’open source. Aussi insecure que pour tous les serveurs du monde. Du Debian ...

      Tu n’y connais rien, reste dans le domaine de l’intoxication sur les nazis de Kiev, là tu peux faire illusion. Sur ce sujet, tes camardes sont bien gentils de te soutenir tellement tu alignes des bétises.

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 6 mai 2015 12:43

      @roman_garev
      Oui, cela s’appelle une licence d’exploitation. C’est un truc qui permet de rémunérer justement un inventeur et le récompenser de son travail qui a permis une avancée notable et bénéfique pour tous au détriment des glandeurs qui croient que tout est gratuit et que ce qui est aux autres est à eux.


      Maintenant, cela ne répond pas à la question. Pourquoi diable les russes ne sont pas foutus de faire autre chose que du matériel déjà obsolète ici ?

    • roman_garev 6 mai 2015 14:04

      @Mmarvinbear

      Pourquoi diable les russes ne sont pas foutus de faire autre chose que du matériel déjà obsolète ici ?


      Ah, ils le devraient à quelqu’un ? Savais pas. Oh, ils l’auraient promis à quelqu’un ? Jamais entendu parler. Ils font ce qu’ils veulent pour eux. Obsolète ou non, joli ou non, c’est leur affaire, pas la vôtre.

    • roman_garev 6 mai 2015 14:16

      @Aristide


      Pour nourrir un troll pour la dernière fois : je ne fais que rapporter ce que disent les concepteurs. Ils disent qu’il n’y a pas de virus pour Elbrous. Vous dites que ce n’est pas vrai. Okay, mais pourquoi me traiter moi de façon « tu n’y connais rien » ? D’ailleurs, moi, je ne tutoie personne ici. 

    • roman_garev 6 mai 2015 14:26

      @Mmarvinbear

      Oui, cela s’appelle une licence d’exploitation. C’est un truc qui permet....... 


      Merci pour cette leçon sur une licence d’exploitation (et la Terre, elle tourne toujours autour du Soleil ?), mais permettez-moi de demander : qu’est-ce que diable vous entendez ici par « cela » ? Sinon votre leçon ne sert à rien.

    • Aristide Aristide 6 mai 2015 14:29

      @roman_garev


      Parce que la moindre des choses quand on écrit est de vérifier la source !

      Maintenant, tu utilises la même méthode sur bien d’autres sujets, la source russe ou autre est répétée sans faire aucunement appel à son juge arbitre et essayer de considérer que le doute est la première des qualités quand on recoit des informations.

      Cette accusation de trollage est assez ridicule ... mais assez fréquente quand l’argumentation fait défaut, surtout sur un sujet que l’on ne connait pas.


    • roman_garev 6 mai 2015 14:40

      @Aristide

      Parce que la moindre des choses quand on écrit est de vérifier la source !


      Exact. Mais ici il faut comprendre ce que ça signifie, de « vérifier la source » ? La source est là, sur le site officiel du MCST.
      Donc ce n’est pas journaliste quelconque, mais le concepteur lui-même qui parle de sa production.

      Dois-je m’approprier du matériel (comment ?), faire des tests (lesquels ?) pour que la source, selon vous, serait « vérifiée » ? Vous me faites rire.

    • roman_garev 6 mai 2015 14:47

      @Aristide 


      la source russe ou autre est répétée sans faire aucunement appel à son juge arbitre

      Et s’il n’existe pas, ce juge arbitre ? Essayez d’en trouver un pour ce cas, je vous souhaite du succès.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 6 mai 2015 15:32

      @roman_garev
      C’est un peu notre affaire dans le sens que vous les encensez et que vous nous affirmez que leur dernière innovation technologique 100% slave est la dernière merveille du monde alors que même moi je vois qu’ils ne font que de vieux trucs tous moisis que même le Bengladesh n’en voudrait pas si on le leur offrait.


      Maintenant, si vous aimez cela, c’est votre affaire.

      Mais n’essayez pas de nous faire passer Bernadette Chirac pour la prochaine Miss Monde.

      C’est pas crédible.

    • Aristide Aristide 6 mai 2015 18:34

      @roman_garev


      Il existe une communauté qui travaille sur les SE. Il existe aussi des spécialistes dont le métier est de débusquer les faiblesses, les failles, ... Elbrus est une version Linux qui embarque ce que l’on appelle un langage de commande ou de script, le BASH. En septembre 2014, il a été détecté une faille nommée Bashdoor assez sérieuse pour inquiéter toute la communauté. Ce n’est qu’un exemple des multiples failles trouvées ici et là sur des serveurs HTTP, serveurs de servlets, ... 

      Je vous donne un conseil gratuit. Si un créateur de logiciel vous dit que sa création ne contient ni erreurs, ni failles de sécurité, qu’il est inattaquable par les virus au mieux vous avez affaire à un incompétent au pire à un escroc. 

      Tous oui TOUS les professionnels savent que tous les logiciels sont faillibles.

       


  • morice morice 6 mai 2015 10:34

    amusante, la page d’archéologie du jour...


    • roman_garev 6 mai 2015 10:37

      @morice


      Cette archéologie est en tout cas meilleure qu’une absence totale de son propre produit et une soumission au gré de celui qui vous l’impose.
      Continuez de vous amusez...

  • wesson wesson 8 mai 2015 13:37

    Je dois avouer que c’est d’une certaine manière assez amusant de voir tous ces racistes russophobes qui viennent pisser à longueur du journée sur la Russie et les Russes tout en disant « ah mais non c’est juste Poutine, si il est plus là on adore les Russes, promis ».


    Est-ce que au moins nos spécialistes ont compris comment les Russes fonctionnent ? 

    Lorsque ils fabriquent quelque chose, ils prennent les technologies bien connues, dont ils sont certains qu’elles fonctionnent bien et qu’ils pourront maîtriser, et puis ils les assemblent et les améliorent autant que possible pour en faire quelque chose de pas trop cher et qui marche.

    C’est comme ça que les Russes font des avions qui volent, et que les Américains qui prétendent tout révolutionner font à prix d’or des fer à repasser style F35 (c’était la petite phrase pour Morice qui n’as pas manqué de venir déposer sa petite crotte russophobe ici).

    C’est très exactement de ceci dont il s’agit avec ces ordinateurs de fabrication Russe : des choses fiables et pas trop chères, qui seront efficaces pour ce à quoi ils sont destinés. Et d’ailleurs le but n’est pas de faire le plus rapide ou fondamentalement différent. A l’heure où l’on intègre de plus en plus des solutions d’espionnage et de surveillance directement dans le matériel, il est important pour un pays qui se voudrait souverain de maîtriser l’ensemble de la chaîne de fabrication d’un ordinateur, ne serait-ce que pour avoir la certitude qu’il n’y a pas une backdoor implantée dans le micro code du processeur ou du disque dur (ou du SSD comme disent ceux qui se la pètent moderne tout en ayant leur grille d’analyse géopolitique qui n’as pas évoluée depuis l’URSS).

    Et d’ailleurs il suffit de voir ce que font les Chinois aussi : la même chose. Quand ils virent les routeurs Cisco pour les remplacer par les leurs ils ne réinventent pas le routage, mais ils s’assurent juste que les seules backdoors qui sont intégrés dans ceux-ci sont les leurs et pas celle des Américains.

    Le développement de ces ordinateurs ne doit pas être vue comme une tentative de se mesurer le kiki sur les performances avec les Américains, mais comme une volonté de développer une branche de l’informatique en propre, indépendante et utilisable dans les administrations et les points sensibles.

    Quand à l’histoire de l’informatique, à la base de tout progrès vous avez une utilisation (copie) des technos précédentes, que ensuite l’on étends pour en faire une nouvelle technologie. C’est la raison pour laquelle d’ailleurs pratiquement tous les systèmes d’exploitation (Darwin, OSX, Linux, Android, BSD,...) sont (quasi) POSIX, à l’exception notable de Windows (et encore Cygwin permet d’y remédier)

  • Deneb Deneb 9 mai 2015 08:03

    Impréssionnant, le Kremlin à finalement réussi à intégrer leur censure dans une puce des années 80.


    • roman_garev 9 mai 2015 11:11

      @Deneb

      Si par la « censure » vous entendez l’expulsion des espions, c’en est bien le cas.

      Libre à vous de rester « sans la censure », c’est-à-dire sous cloche du Big Brother, en tenant compagnie aux autres hollands et merkels.

  • Spartacus Lequidam Spartacus 9 mai 2015 08:58
    Le seul moyen d’imposer un produit de consommation est de créer une disruption, ce qui n’est pas le cas.

    Dans une économie de marché le produit qui réussit et s’impose doit apporter une innovation ou un intérêt majeur.

    Une machine qui fait la même chose que les autres, pas moins chère, en diffusion confidentielle, n’apporte pas grand grand chose, un système exploitation en russe ne fait pas rêver, et l’argument de l’indépendance aux américains remplacé par une dépendance aux russes pays ou il n’existe pas de contre pouvoir encore moins. (sauf quelques post Bolchéviques qui croient encore que la russie est communiste).

    Une poule découvre une paire de ciseaux.

    • roman_garev 9 mai 2015 11:02

      @Spartacus


      Dans une économie de marché le produit qui réussit et s’impose doit apporter une innovation ou un intérêt majeur.

      Pas compris ou feignez de ne pas comprendre ?

      Inutile d’exiger d’un produit ce à quoi il n’était guère destiné, et surtout de lui reprocher de ne pas répondre à ces exigences (n’existant que dans votre esprit à vous).

      Hormis « une économie du marché » il existe la notion de sécurité de l’état, notamment de ses industries et finances. Loin d’aspirer à une « réussite » en concurrence avec Intel/Microsoft sur le marché des ordis personnels pour les gens comme vous et moi, ces ordis-là sont commercialisés surtout pour les structures de l’état, y compris militaires, spatiales, énergétiques, financiers etc. Un peu comme GLONASS vs GPS.

  • Croa Croa 10 mai 2015 17:29

    Il y a longtemps que les asiatiques font des PC équivalents aux modèles américains, même au niveau des processeurs. Il était urgent que les Russes s’y mettent aussi, quitte à démarrer au cran au dessous....
    *
    Et nous ? On se contentera d’être clients... smiley


  • 65beve 65beve 10 mai 2015 21:53

    L’autonomie informatique à la française :

    et plus près de nous ce bon vieux Minitel.
    On ne peut que souhaiter bonne chance à ceux qui s’y collent ailleurs.


Réagir