samedi 2 mars - par Patrice Bravo

Les pronostics alarmants de l’Ukraine

La situation sur le champ de bataille devient de plus en plus sinistre après la capture d'Avdiïvka. Selon les renseignements ukrainiens, Moscou prévoit de percer la défense d'ici juin et s'emparer de Kiev. 

Depuis plusieurs semaines, le niveau du pessimisme augmente en Ukraine et parmi ses alliés, car les troupes russes reprennent l'initiative sur le front, et le paquet vital d'aide américaine est bloqué au Congrès. La chute d'Avdiïvka et de plusieurs villages voisins renforce les craintes concernant la fiabilité de la défense de Kiev. Comme le pense un officiel européen, ces pertes devraient servir de signal d'alarme pour les alliés de l'Ukraine. 

"Cette année, l'Ukraine pourrait commencer à perdre", a déclaré Michael Kofman, spécialiste de la Russie et de l'Ukraine à la Fondation Carnegie pour la paix internationale. 

Les autorités ukrainiennes sont préoccupées par le fait que l'offensive russe pourrait recevoir un élan significatif d'ici l'été, si les alliés de Kiev ne parviennent pas à augmenter les livraisons de munitions. C'est l'évaluation donnée par les sources de l'agence Bloomberg

Les forces armées ukrainiennes donnent des évaluations de plus en plus sinistres de la situation : la Russie intensifie les attaques et la production de munitions, ainsi que les achats d'artillerie en Iran et en Corée du Nord. 

En même temps, l'Ukraine souffre d'un manque d'armements. L'UE n'a pas réussi à tenir sa promesse de livrer 1 million de munitions d'artillerie d'ici le 1er mars. Les pays occidentaux n'ont toujours pas livré à Kiev les avions de chasse et les systèmes de défense aérienne promis. 

Par conséquent, les forces armées ukrainiennes n'excluent pas la possibilité d'une percée de la défense du pays d'ici l'été, rapporte Bloomberg se référant aux renseignements ukrainiens. 

Les craintes des autorités ukrainiennes s'intensifient, car au cours du dernier mois, l'armée russe a pris le contrôle de plusieurs localités dans la région de Donetsk, y compris Avdiïvka, Severnoïe, Pobeda, Lastotchkino et Petrovskoïe. De plus, le renseignement ukrainien a précédemment rapporté que la Russie prévoyait de mener une opération subversive Maïdan 3 pour semer le chaos politique dans la haute direction du pays. 

"Ces pertes devraient servir de signal d'alarme pour les alliés de l'Ukraine", a déclaré un officiel de l'UE dans une interview avec la publication. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, lors de la conférence marquant le deuxième anniversaire de l'invasion russe, a déclaré que la Russie prévoyait de lancer une nouvelle opération offensive en mai-juin. Selon lui, cette période sera la plus difficile pour l'Ukraine, en grande partie à cause des querelles au Congrès américain, où "les hésitations influencent certains pays". Les législateurs de la Chambre des représentants n'ont toujours pas approuvé le financement de l'Ukraine, sachant que le projet de loi proposé par le président américain Joe Biden et approuvé par le Sénat prévoit l'allocation de 60 milliards de dollars à Kiev. 

En février, Politico, citant ses sources, écrivait que face à l'incapacité de l'Union européenne de tenir sa promesse de livrer 1 million de munitions à Kiev d'ici mars 2024, la République tchèque a appelé à acheter des obus à des pays tiers. Selon le média, l'UE pourrait être forcée de commencer à acheter des munitions pour Kiev auprès de pays tiers, notamment la Turquie, la Corée du Sud et l'Afrique du Sud. 

La République tchèque a déjà trouvé des fournisseurs pour acheter environ 800.000 munitions d'artillerie pour l'Ukraine en dehors de l'UE. Il s'agit de munitions de calibre 155 mm et 122 mm. 

La Belgique allouera également 200 millions d'euros pour l'achat d'environ 50.000 obus de calibre 155 mm. Le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé cette nouvelle sur le réseau social X. 

L'initiative tchèque a également été soutenue par le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas, le Canada et la Suède. 

Elsa Boilly

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=5736



48 réactions


  • zygzornifle zygzornifle 2 mars 14:55

    Ce que les Russes capturent ne sont que des ruines et des gravats et au prix de milliers de morts, il n’y a pas de quoi pavoiser .... 


    • Tolzan Tolzan 2 mars 15:50

      @zygzornifle

      Vous êtes bien un agent poutinolâtre du Kremlin parce que vous minimisez scandaleusement les pertes russes.

      Les Russes avancent peut-être, mais chacun sait (grâce à France-TV, LCI, BFM, …) qu’ils ne capturent que ruines et gravats au prix de pertes incommensurables. Je ne suis pas loin de penser que la prise des villes fortifiées de Marioupol, Soledar, Sievierodonetsk, Lyssytchansk, Bakhmout, Avdiivka a coûté plusieurs millions de morts aux Russes, des dizaines de milliers de chars, des centaines d’hélicoptères, tout cela sacrifié par le tyran fou du Kremlin, tandis que l’armée ukrainienne n’a perdu que 31000 soldats en deux ans comme l’a révélé récemment le Président Zelenski tant adulé par son peuple.

      Cessez de soutenir la propagande du KGB. Il serait temps reconnaître la défaite russe. Renseignez-vous auprès de Rako et Rosemar !

      (mode humour off !)


    • Gasty Gasty 2 mars 17:55

      @zygzornifle

      Ils ne capture pas, ils nettoient ! les habitants de Donetsk ne craignent plus les tirs des Caesar sur la ville. C’est un soulagement pour les habitants qui recevaient des obus de toutes sortes, y compris des mines antipersonnel PFM-1S

      depuis pas mal de temps.


    • zygzornifle zygzornifle 3 mars 10:05

      @Tolzan

      Poutinolatre , vous rigolez j’espère, j’aimerai que la Russie se prenne la branlée mais apparemment ce n’est plus d’actualité car elle joue sur ses appuis chinois nord coréen et arabes et en plus les pays de l’UE commencent a se déchirer sur le sujet, les ricains en ont marre de payer et Macron devient encore plus débile qu’avant .... 


    • Gasty Gasty 3 mars 12:22

      @zygzornifle
      Je me demande ce que les Russes auraient pu vous faire de grave. Au plus loin qu’il me revienne dans nos tranche d’age, je pense à la défaite Allemande de 39-45 ou le mur de Berlin.


    • berry 3 mars 14:03

      @zygzornifle
      Si vous voulez que l’Ukraine gagne, ne venez pas vous plaindre ensuite de Macron ou des immigrés autour de chez vous, parce que, si vous ne l’avez pas remarqué, je vous signale que c’est la même équipe qui est à la manoeuvre. On ne peut pas être à 50 % pour la mafia mondialiste et à 50 % contre, il faut choisir.
      Mais je crois que la géopolitique, c’est pas votre truc. Vous n’avez pas une partie de cartes à faire en bas de chez vous, ou une série à regarder à la télé, pour vous occuper aujourd’hui ?


    • tiers_inclus tiers_inclus 4 mars 11:47

      @zygzornifle

      Ce que les Ukrainiens perdent est le joyau économique de leur ex_nation au prix, hélas, de centaine de milliers de morts inutiles, cocus pour l’éternité de l’occident rapace en panique face à son déclin inexorable, Mais l’otan continue de pavoiser chantant les pieds dans la merde jusqu’à perdre la voix pour avoir perdu la voie... 


  • berry 2 mars 15:58

    Le conflit Ukraine-Russie est un conflit provoqué.

    Dans un article de 1994, le leader loubavitch Menahem Mendel Schneerson a développé sa stratégie contre les slaves :

    "Les Slaves, les Russes, peuvent être détruits, mais jamais conquis.
    C’est pourquoi cette graine est sujette à la liquidation et, dans un premier temps, à une forte réduction de leur nombre.

    Tout d’abord, nous diviserons les nations slaves (300 millions d’habitants, dont la moitié de Russes) en petits pays dont les liens sont faibles et rompus. Pour ce faire, nous utiliserons notre vieille méthode : Diviser pour mieux régner. Nous essaierons de dresser ces pays les uns contre les autres et de les entraîner dans des guerres civiles à des fins de destruction mutuelle.

    Les Ukrainiens penseront qu’ils se battent contre la Russie expansionniste et qu’ils luttent pour leur indépendance. Ils penseront qu’ils ont enfin gagné leur liberté, alors que nous les soumettons entièrement.
    Les Russes penseront la même chose, comme s’ils défendaient leurs intérêts nationaux en récupérant leurs terres, qui leur ont été « illégalement » enlevées
    ".

    https://henrymakow.com/2023/03/russia-khazaria-ukraine.html


    • Eric F Eric F 2 mars 18:08

      @berry

      ’’le leader loubavitch Menahem Mendel Schneerson a développé sa stratégie contre les slaves’’

      A côté de ça, il n’est pas le seul illuminé à avoir écrit des divagations que l’on peut interpréter ensuite. Il me semble plutôt que ’’le grand échiquier’’ de Bzezinsky constitue une base plus plausible pour expliquer la stratégie américaine de marche vers l’Est pour isoler la Russie afin d’éviter qu’elle ne redevienne une puissance impériale, il n’est pas question de liquidation ni même d’éclatement de ce pays -ce qui au contraire serait un pire facteur de danger pour le monde-.

    • berry 2 mars 18:45

      @Eric F
      Vous essayez de noyer le poisson, comme d’hab ?
      Ce n’était pas n’importe qui, c’était un leader religieux important et ce que vous appelez des divagations est la description exacte de ce qui se passe actuellement.

      Il n’est pas le premier à avoir tenu ce genre de propos dans sa communauté. Ces idées circulent depuis longtemps, mais se transmettent le plus souvent entre initiés, en petits comités. Les grands médias les cachent soigneusement au public.
      Comme a dit Elon Musk récemment, les gens n’imaginent pas le niveau de propagande auquel ils sont soumis.


    • berry 2 mars 18:52

      @Eric F
      Brezinsky, c’était un coreligionnaire de Schneerson, un pilier de l’Etat profond.
      Il avait à peu près les mêmes idées, il les a juste présentées avec un habillage diplomatique.


    • Seth 2 mars 19:40

      @berry

      En parlant de loubavitch, pourrais tu m’indiquer où je pourrais trouver un schtreimel pour aller à la neige. Pas plus large que mes épaules si possible, merci.

      Pour la robe de chambre j’ai déjà, pas en noir mais ça fera l’affaire.

      Les bas blancs et les godasses, je peux m’en passer.

      Merci d’avance. smiley


    • Jelena Jelena 3 mars 08:50

      @berry : Ce juif n’a rien inventé, prés d’un siècle auparavant, afin de diviser le monde russe, les autrichiens et polonais avaient mis en place « la nationalité ukrainienne » (les ricains ont pris le relais qu’à partir des années 50).


    • Eric F Eric F 3 mars 10:22

      @berry
      En effet, Bzezinsky était un pilier de l’état profond, donc de la ’’continuité géopolitique’’ américaine (un nostalgique de la guerre froide).
      Mais le propos n’est pas une question ethnique et de liquidation comme l’illuminé messianique que vous évoquez, mais de consolidation de l’hégémonie américaine sur le coeur de l’Europe, de crainte d’un retour en force de la Russie en tant que grande puissance rivale.
      Il pensait que l’Ukraine serait l’accomplissement, or elle est le point de rupture. S’ils s’étaient arrêtés au cran d’avant, les USA auraient étendu leur zone d’influence sans aiguiser l’hostilité rivale.


  • Eric F Eric F 2 mars 18:21

    On voit en effet une certaine panique côté ukrainien et européen (les USA étant désormais en retrait) sur l’infériorité en armement (mais aussi/surtout en combattants) et l’avancée russe actuellement lente mais pouvant percer -on lit des interrogations sur la solidité des défenses échelonnées ukrainiennes-. 

    La déclaration de Macron montre un manque total de sang froid, et il a démoli l’effet que pouvait avoir les autres décisions de la conférence.

    Concernant le ’’million’’ d’obus, comment un engagement avait-il pu être pris sans prendre en compte les capacités effectives, c’est incroyable d’irresponsabilité et d’incompétence ! L’idée de livrer la totalité de nos arsenaux serait la pire, car ce serait un fusil à un coup, la Russie n’aurait qu’à attendre quelques mois l’assèchement total. Acheter hors UE des munitions pour donner à l’Ukraine à fonds perdus ? ah la belle idée que voilà.

    Depuis fin 2022, ma position a été que l’Ukraine devait négocier sur la base de la ligne de front avant d’être en situation plus fragile encore.
    Il était hier à la veille d’être trop tard, et aujourd’hui nous y voilà !


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 3 mars 11:02

      @Eric F
      Depuis début 2022, ma position a été que l’Ukraine devait négocier sur la base d’une opération type « Alsace Lorraine » concernant le rattachement à la Russie de l’est russophone russophile avant d’être en situation plus fragile encore.
      Il était hier à la veille d’être trop tard, et aujourd’hui nous y voilà !

      Entre temps,

      et tout cela approuvé par une majorité de français (ah, les pauvres ukrainiens envahis par le méchant Poutine), avec un président qui maintenant en ajoute une couche vers la guerre directe, la guerre mondiale.

      un pays détruit, plus de 300 000 morts ou blessés, des millions de dépacés, un « bazar » économique mondial (donc, entre autres, les français subissent les impacts négatifs). Mais c’est pour leur bien !

      Le pensez vous réellement ?
      N’est-il pas temps de neutraliser tous ces va-t-en-guerre Emmanuel, Ursula, Volodimir, ... et pas seulement Vladimir qui a quand même été patient 8 ans (depuis 2014) avant de faire une bêtise. Notre président a été beaucoup plus rapide pour choisir le conflit contre d’autres peuples.


    • Eric F Eric F 3 mars 14:13

      @lecoindubonsens
      On a sur ce sujet des positions assez proches.
      Je ne pense cependant pas qu’il faille incriminer ’’une majorité de Français’’ sur ce dossier : il fallait éviter l’effondrement total de l’Ukraine, mais ne pas propager le conflit.
      Nos média sont incroyablement partisans, LCI tient sur ce point le haut du pavé ; c’est miracle que la population garde un certain recul.

      On ne doit pas (je parle des gens raisonnables comme vous et moi) exempter l’un ou l’autre des camps de ses responsabilités, Poutine n’a pas été passif depuis 2014, mais a instrumentalisé le conflit séparatiste de sorte à avoir une raison d’intervenir. Entretemps les occidentaux ont pensé à tort qu’il renoncerait, mais préparaient l’Ukraine au cas où elle serait attaquée. Le mieux eut été de pousser alors à la réelle mise en place d’une solution confédérale pour l’Ukraine, mais ne nous leurrons pas, les protagonistes jouaient la montre.

      Concernant Macron, il y a eu deux périodes. Au début il s’est efforcé de modérer la situation, mais n’a pas compris qu’il ne suffisait pas de ’’différer’’ l’inclusion de l’Ukraine à la défense occidentale, mais de l’écarter définitivement et opter sur une sécurité globale de l’Europe avec neutralité des pays ’’tampons’’. Maintenant, il cherche à complaire aux bellicistes, avec à chaque fois un métro de retard sur l’histoire. Eh oui, il est quasiment trop tard sur le terrain, faute d’avoir transigé à temps.

      Alors je sais que les ’’confusionnistes’’ parlent de Munich 1936 sans connaitre les réalités d’alors (impossibilité d’intervenir, la Pologne avait interdit le passage aux forces soviétiques, et les forces franço-anglaises ne pouvaient se rendre sur place ..qu’en traversant l’Allemagne).
      Mais de toute façons Poutine n’est pas Hitler, il ne vise pas à occuper l’ensemble de l’Europe, à exterminer des peuples. Il vise la suzeraineté sur la zone historique de culture russe, par l’influençage de préférence, et à défaut le clash. Provoquer le clash n’était assurément pas très avisé de la part des occidentaux et des nationalistes ukrainistes.
      La géopolitique est simple, il faut regarder la carte et un zeste de connaissance historique..


  • titi titi 2 mars 19:04

    @L’auteur

    Alors comme ça Kiev serait l’objectif ?

    Pourant vous et vos amis nous avait annoncé le contraire en mars 2022, après l’échec de la bataille de Kiev justement.

    C’est là qu’on voit que la propagande russe baisse : dire tout et son contraire d’un mois à l’autre, voire d’un jour à l’autre.


    • Gasty Gasty 2 mars 19:33

      @titi
      La situation évolue, il n’y a que la stupidité de nos dirigeants qui reste inchangé.


    • titi titi 3 mars 09:24

      @Gasty

      Arrêtez de nous prendre pour des truffes.

      Kiev était bien l’objectif de février 2022, et la deuxième armée du monde a échoué.

      Poutine croit encore qu’il va restaurer l’URSS, alors qu’il n’a toujours pas fini de mettre la main sur le Dombass.


    • Eric F Eric F 3 mars 10:00

      @titi
      Pour la Russie, L’objectif que l’Ukraine ne soit pas un fortin avancé de l’OTAN demeure en effet, mais la mise en oeuvre dépend des circonstances.
      Le gouvernement ukrainien pro-occidental n’étant pas tombé en 2022 (il est puéril de la part des prorusses de nier que c’était le but, comme à Prague en 68), le front s’était repositionné à l’Est pour sécuriser l’accès continental à la Crimée.
      Désormais, la situation sur le front rend envisageable qu’il puisse y avoir une percée des forces russes. Cela pourra être échelonné en fonction du sort des armes : Karkiv/Karkov (symbolique), Odessa (stratégique), Kiev (politique).

      Le résultat d’un conflit n’est pas une question de sympathie pour une cause, mais de rapport de forces sur le terrain (non pas sur un classeur Excel). Le présent conflit (guerre de position) requiert de l’artillerie et de l’infanterie, donc des canons et de la chair à canon. Et sur les deux le potentiel russe est supérieur (à moins d’envoyer des troupes et de propager le conflit à tout le continent selon la lumineuse idée de notre glorieux président). .


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 3 mars 12:56

      @titi « Kiev serait l’objectif ? »

      Un peu de logique

      Avant 2022, Ukraine neutre hors OTAN, le seul problème est d’aider les populations russophones russophiles de l’Est, populations bien maltraitées par Kiev. En rappelant « stop à extension de l’OTAN ». Cf. discours Poutine mars 2022.

      Maintenant, la force militaire OTAN, jugée dangereuse, encore plus prêt de Moscou avec rapprochement de Suède, Norvège, Finlande et ...Ukraine. Donc Kiev peut ainsi passer de neutre à adversaire, donc logiquement devenir une cible.

      Qui met de l’huile sur le feu en toujours provocant l’autre avec cette avancée de l’ouest vers l’est ?

      Bravo Emmanuel, bravo Ursula, bravo à tous ceux qui soutiennent aveuglement tout cela sans réfléchir un peu car la propagande dit « les russes ont passé la frontière, donc ils ont 100% tort ».
      Honte à ces irresponsables va-t-en-guerre, citoyens ouvrez les yeux.


    • Eric F Eric F 3 mars 14:27

      @lecoindubonsens
      Bon, à côté de ça il faut reconnaitre que jamais la Suède et la Finlande n’auraient intégré l’OTAN sans l’entrée des forces russes sur le territoire ukrainien.

      Torts partagés sur ce conflit, mais le rapport de force (principes de réalités) prévaut dans ce genre de situation, et à ce stade cela joue en faveur de la Russie plus peuplée et ayant trouvé des appuis (on parle de force, pas de moraline).

      L’OTAN s’est renforcée sur son territoire ...mais s’est isolé du reste du monde.
      La Russie s’est tournée vers l’Est et le Sud, en jouant sur les rancoeurs historiques à l’encontre de l’Occident ...et cela fonctionne.

      l’Europe est la grande perdante à ce jeu de dupes.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 3 mars 14:49

      @Eric F
      C’est l’escalade infernale ...
      Car la Russie n’aurait pas envahi si depuis 8 ans une solution avait été admise pour ne plus persécuter les russophlles russophones de l’Est.
      Car Poutine n’aurait pas à rappeler dans ses discours que c’est une provoc de rapprocher sans cesse de Moscou les forces militaires de l’Otan si ... effectivement elles ne s’en rapprochaient pas, petit à petit, depuis des décennies.

      Torts partagés, OUI
      donc inadmissible la position de la France à 100% d’un côté

      « l’Europe est la grande perdante », OUI et j’ajouterai « la France est la grande perdante », avec cette gestion stupide et dangereuse du sujet par Emmanuel et Ursula

      et cela commençait très mal ...
      rappelez vous début 2022 notre ministre Lemaire « on va neutraliser ces vilains russes en boycottant leur gaz »
      Résultat : pénurie energétique pour nous, et consommation de gaz plus chère (soit le même via des intermédiaires prenant leur comm, soit le GNL des USA acheminé par bateau au lieu de pipeline, bravo l’écologie). Une belle réussite globale smiley

      Qui a dit INCOMPETENTS et DANGEREUX ?
      Mais c’est exact !


    • Eric F Eric F 3 mars 19:11

      @lecoindubonsens
      De mon point de vue, la suite que nous connaissons était inéluctable dès le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie. Le conflit séparatiste à l’Est a été instrumentalisé de part et d’autre, mais la Russie avait le plus intérêt à un prétexte pour faire son pré carré avec la continuité continentale jusqu’à la Crimée le long de la rive de la mer d’Azov.
      La seule alternative ’’sur le papier’’ aurait été une solution confédérale en Ukraine, et un nouveau round global sur la sécurité en Europe avec garantie de non-rattachement de quelque région que ce soit à un autre pays, et pour l’Ukraine une neutralité par rapport aux blocs militaires. Mais l’affaire de Crimée laissait douter des engagements, même signés, de respect des frontières.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 4 mars 20:39

      @Eric F
      c’est toujours l’escalade infernale ...

      Vous expliquez qu’en regardant une carte la Russie avait le plus intérêt avec la continuité continentale jusqu’à la Crimée le long de la rive de la mer d’Azov.

      Si l’on regarde toujours la même carte, l’Ouest devrait faire une frontière droite entre Estonie et Ukraine et envahir la Bielorussie smiley

      Mais si l’on a un tout petit peu d’objectivité, depuis la création de l’OTAN en 1949, quand même incontestable que c’est l’ouest qui envahit l’est smiley


  • Astrolabe Astrolabe 2 mars 19:36

    En effet, quel amateurisme dans la propagande du kremlin.

    Les fermes à trolls baissent de niveau.

    Savent plus comment annoncer la victoire éclatante de l’invasion russe en Ukraine....qui a pris 2 ans pour récupérer des champs de ruines dans des oblasts frontaliers.

     smiley


    • @Astrolabe
      Ha ha haz enfin un autre humoriste à tendance cruciverbiste

      La contre offensive de cet été , ou l’été est vachement long à l’est
      T’1 extraoridinaire , ils sont extraordinaires ha ha ha
      j’en redemande


  • Gaspard des Montagnes Gaspard des Montagnes 2 mars 20:03

    Il y a 2 mois j’écrivais : à hiver difficile, printemps fatal !

    Je ne change rien, un coup d’accélérateur après les élections qui ne sont plus que dans quelques jours et les russes vont se retrouver à Dniepro, Kharkov et Odessa avant l’été.

    De plus la Transnistrie se réveille et demande son adhésion à la Russie : elle devient ainsi inaccessible à l’OTAN, pas à l’Ukraine mais elle a déjà fort à faire ailleurs. regardez bien la carte la Transnistrie n’est qu’à 80 kms d’Odessa.

    Ensuite la Biélorussie pourrait bouger (Kiev est à 150 kms) ou à minima laisser passer les russes

    On aurait ainsi 3 fronts alors que les Ukros ne tiennent plus le premier !!

    Quant aux européens (les US ont déjà dit non), personne ne veut se prendre un nucléaire tactique sur la gueule ! au mieux ils vont rentrer sur la pointe des pieds de quelques dizaines de kms pour sauver le résidu ukrainien du centre et de l’ouest...

    Eté missa est !


    • titi titi 3 mars 08:35

      @Gaspard des Montagnes

      "Ensuite la Biélorussie pourrait bouger (Kiev est à 150 kms) ou à minima laisser passer les russes

      "

      En fait, ce que vous nous annoncez c’est déjà ce qui s’est produit en février 2022.... avec le succès que l’on connait.

      Qu’est ce qui vous fait dire que le résultat serait meilleur ?


    • Eric F Eric F 3 mars 16:52

      @Gaspard des Montagnes
      On ne voit pas la Transnistrie s’incorporer à la FDR si le sud de l’Ukraine ne l’est pas précédemment pour assurer la continuité territoriale, mais ce serait quand même un gros morceau. En tout cas cette question est un moyen de pression côté russe.
      ’’Quand chaque camp escalade les postures, c’est qu’il y a des négos derrière le rideau’’ (proverbe syldave smiley )


    • Eric F Eric F 3 mars 16:54

      ah zut, j’ai raté la rime : ’’Quand chaque camp escalade les postures, c’est qu’il y a des négos derrière les tentures’’


  • Tolzan Tolzan 2 mars 21:04

    Et Macron, inconscient dans sa bulle névrotique, se croit sur une scène de théâtre et roule les mécaniques.

    Le matador n’a pas encore compris qu’il est à la tête d’un pays failli, ruiné… que personne ne l’écoute plus et que la guerre qui nous menace ne sera pas en Ukraine, mais civile et ethnoreligieuse sur notre propre territoire !!!!


  • https://www.vududroit.com/2024/03/video-n77bis-entretien-avec-alexandre-robert-de-la-chaine-history-legends/

    VIDÉO N°77BIS ENTRETIEN AVEC ALEXANDRE ROBERT DE LA CHAÎNE HISTORY LEGENDS

    https://www.youtube.com/watch?v=BJSKalq51sM


    Les politiciens de Kiev et les politiciens oxy-dentaux sont à l’origine des mauvaises stratégies donc des pertes colossales encaissées par les forces combattante Ukrainiennes .

    La guerre d’Ukraine est un hachoir à viande et un puis perdu en matériel de toute sorte(armes, munitions , véhicules ...)


  • berry 3 mars 08:05

    Face à la défaite annoncée de l’Ukraine, l’Etat profond pourrait lancer une attaque sous faux drapeau afin de forcer l’occident à intervenir directement dans le conflit, comme il avait tenté de le faire en Syrie en 2018 avec la fausse attaque chimique de Douma contre des populations civiles.

    Le président biélorusse a alerté l’opinion internationale sur cette possibilité.

    https://twitter.com/silvano_trotta/status/1760373067535048874

    Les pistes ne manquent pas, on pense à une fausse attaque russe sur une base militaire en Pologne ou en Roumanie, au bombardement d’une centrale nucléaire ukrainienne, ou à l’assassinat d’un leader occidental important, pour en faire porter le chapeau à Poutine et scandaliser les opinions publiques.

    Ces gens en sont capables, ils n’ont aucune morale et aucune limite.


    • Dudule 3 mars 08:55

      @berry

      La cote de popularité de TOUS les dirigeants occidentaux est catastrophique, ce qui est assez étrange d’ailleurs, et incite à s’interroger sur la régularité des élections.

      Si un dirigeant occidental est assassiné et que les néocons font porter le chapeau à Poutine, l’effet pourrait bien être une forte augmentation de la popularité de Poutine dans le pays en question. Mais bon, les néocons sont bien assez stupides pour essayer, ils en ont fait d’autres.


    • titi titi 3 mars 09:18

      @Dudule

      Encore la fâble du faux drapeau.

      Preuve que vous n’évoluez pas : le discours est toujours le même depuis deux ans.

      Et il est toujours aussi peu convaincant.


    • Gasty Gasty 3 mars 11:56

      @titi

      Oui euh et Poutine qui veut restaurer l’URSS et s’emparer de l’UE c’est crédible ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 mars 13:26

      @Gasty
       
       ’’Oui euh et Poutine qui veut restaurer l’URSS et s’emparer de l’UE c’est crédible ?’’
      >
      Pas besoin de Poutine pour restaurer l’URSS en Europe : l’UE s’en charge très bien toute seule.


    • Dudule 3 mars 13:45

      @titi

      C’est clair, les « services » occidentaux n’assassinent jamais personne. Où donc irai-je inventer des choses pareils ? Je passe vraiment toutes les bornes du complotisme, toutes mes excuses.

      Tous le monde sait bien que :

      Thomas Sakara a attrapé la grippe.
      Patrice Lumumba a glissé sur une savonnette.
      Olaf Palme est tombé d’un escabeau.
      JF Kennedy a mangé un truc pas frais.
      RF Kennedy s’est pris les doigts dans la prise.
      Martin Luther King est tombé dans les escaliers.
      Etc.

      Plus tous les « assassinats ciblés » dont Obama ou Hollande se sont ventés.


  • Pimpin 3 mars 10:56

    Il est temps que les Ukrainiens comprennent enfin qu’ils ne sont que la chair à canon des US, qu’ils se font massacrer pour des intérêts qui ne les concernent pas. Il est temps qu’ils déposent les armes, virent les marionnettes des US au pouvoir et négocient avec les Russes.


  • https://www.dedefensa.org/article/notes-sur-la-panique-russe-de-stratcom

    La panique russe de STRATCOM

    • Les chefs des forces stratégiques américanistes ont vraiment très-peur des armes hypersoniques stratégiques des Russes et ils le clament dans ces temps des irresponsables dirigeants politiques qui jouent au jeu de la guerre nucléaire comme on joue aux billes dans la cour de récréation de l’“Écolé Primaire Emmanuel Macron”. • Car, au bout du bout du compte et quoique ses vassaux européens fassent, c’est bien l’Amérique qui est concernée au premier chef par les conséquences et les perspectives qui pourraient découler d’une victoire russe quasi-complète en Ukraine. • Mais rien ne se fait vraiment dans une Amérique paralysée dans une sorte d’absurde jeu de haines antagonistes. • Voyez combien les alarmes à propos des armes hypersoniques russes du général Cotton, chef de STRATCOM (Strategic Command) en mars 2024, ressemblent à celle du général Hyten, chef de STRATCOM en mars 2018 : rien n’a été fait. • Plus que jamais, l’idée d’armes stratégiques hypersoniques à charges conventionnelles apparaît comme un moyen de lancer victorieusement une Troisième Mondiale sans goûter vraiment au nucléaire.


  • Macron dit qu’il veut envoyer des militaires français en Ukraine mais c’est déjà le cas .

    Toute cette propagande d’école primaire c’est du théâtre de gros menteur .

    "Il est évident que les Britanniques envoient des agents du MI6, que les Américains envoient des agents de la CIA, et que la France envoie des agents de la DGSE en Ukraine."


    • Un document en question indique que le Royaume-Uni possède le plus large contingent de forces en présence sur le terrain (50), suivi de la Lettonie (17), de la France (15), des Etats-Unis (14) et des Pays-Bas (1).


    • Eric F Eric F 4 mars 15:41

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      Une poignée de conseillers, c’est une chose (il y avait aussi des conseillers russes au Donbass depuis 2014 ...et des agents en Allemagne à ce qui apparait), mais des bataillons de combattants c’est une toute autre implication car c’est de la belligérance directe -quoique ce serait en Ukraine et non en Russie-. 
      Macron a lancé un coup de bluff sans prévenir ses partenaires, qui l’ont pris au mot. La boulette !


  • https://histoireetsociete.com/2024/03/04/la-transcription-dune-conversation-dofficiers-allemands-sur-la-destruction-du-pont-de-crimee-a-ete-publiee/

    La transcription d’une conversation d’officiers allemands sur la destruction du pont de Crimée a été publiée.

    La provocation de Macron a eu au moins la vertu de flanquer un coup de pied dans la fourmilière. Non seulement la proposition d’envoyer officiellement des armées en Ukraine et donc d’accepter une guerre européenne avec la Russie a provoqué en France une curiosité et un débat dont on mesure la somme de révélations qu’il va de plus en plus tomber sur le citoyen français bercé d’illusions et de mensonges, mais provoqué un vent de panique en Europe. Il ne s’agit pas seulement dans ce cas de craindre un affrontement mais bien de se retrouver confronté à ce qui se fait déjà… Les armes qui ont besoin de “spécialistes”, de conseillers comme au Vietnam, mais aussi les forces spéciales pratiquant des opérations de terrorisme aux côtés et à la place des “Ukrainiens”. Hier a été dévoilée une conversation entre officiers allemands au sujet de la destruction du pont de Crimée, le chancelier allemand n’a pas répondu, qu’a-t-il à dire ? (note de Danielle Bleitrach traduction de Marianne Dunlop pour histoireetsociete)

  • zygzornifle zygzornifle 4 mars 09:39
    Les pronostics alarmants de l’Ukraine

    La fRance va se retrouver toute seule face a la Russie grâce a Macron le fanfaron plastronneur au QI d’huitre mazoutée....

    Faire plonger les citoyens dans la misère ne lui suffit plus il faut qu’il les traines de force a l’abattoir ...


  • tiers_inclus tiers_inclus 4 mars 12:00

    Rassurez vous, l’histoire nous rappelle que la grande Russie a toujours montré de l’indulgence envers la petite France téméraire et défaite par ses élites incompétentes. Pourvu que ça dure......


Réagir