lundi 15 juin 2015 - par Séraphin Lampion

Les sept travaux de Rambo : Combien de têtes pousseront sur l’hydre Al Qaïda ?

On nous refait le coup de Ben Laden, immergé au large des côtes du Pakistan selon un rituel musulman innové par le Pentagone. Mokhtar Belmokhtar, le borgne d’AQMI aurait été tué samedi au cours d’un raid de l’armée américaine en L.ibye (mais personne n’a vu son corps). Sa mort avait déjà été annoncée en 2013, et pourrait bien refaire surface en cas de besoin !

 Comme Ben Laden et le Mollah Omar, Belmokhtar est une figure majeure de la légende djihadiste telle qu’on la raconte aux enfants dans les crèches. Né en 1972, il a grandi aux confins du Sahara dans le sud de l'Algérie et a voyagé en Afghanistan dès 1991. Il est retourné en Algérie aguerri avec un nouveau surnom "Belaouar" - le « borgne » - un autre point commun avec le mollah Omar.

Pendant un certain temps dans les années 1990, il a combattu avec le Groupe islamique armé (GIA) contre le régime. Il est devenu le commandant du GIA pour le Sahara. Il a ensuite rejoint un groupe qui a été le précurseur d'AQMI. Il a gagné le surnom de "M. Marlboro" avec la contrebande de cigarettes, ce qui était pour lui de la peccadille à côté de la drogue et du trafic de migrants illégaux, activités lucratives qui lui ont permis d’acheter des armes et des alliances.

En 2012, Abdelmalik Drukdal, le leader d'Aqmi, dit avoir rétrogradé Belmokhtar de son poste d’"Emir du Sahel." L'Agence France Presse a rapporté à l'époque que Belmokhtar avait été licencié pour "activités continues de division, en dépit de plusieurs avertissements."

Plus récemment, AQMI a prêté un serment d'allégeance à l'Etat Islamique de l’Irak et de la Syrie (ISIS) : "Nous confirmons notre engagement et de loyauté envers le serment d'allégeance au cheikh Ayman al-Zawahiri,".

L'intervention française au Mali avait poussé Belmokhtar au nord de ses terrains de chasse précédents dans le Niger et le sud de la Libye après l'effondrement complet du gouvernement en Libye et le trafic armes qu'il a organisé après la chute de Kadhafi. Il avait été donné pour mort après l’attentat du complexe pétrolier d’In Amenas en Algérie.

 

L’Algérie ? Mais au fait, ce n’est pas aujourd’hui que Hollande va faire une visite éclair à Bouteflika ? 



2 réactions


Réagir