samedi 2 août 2014 - par Henri Diacono

Lettre à BHL sur la mort au quotidien

  Monsieur Bernard Henri Lévy,

 Il me faut avant tout, et en guise de prologue, vous préciser que je n’avais jamais lu votre prose avant le 25 juillet dernier bien qu’ayant été à plusieurs reprises témoin par petit écran interposé, de votre talent de débatteur et votre allure de « dandy » comme l’avait écrit à votre sujet François Miterrand le premier des présidents de la France à avoir tendu l’oreille « à vos conseils éclairés », Nicolas Sarkozy ayant été le second (avec les résultats funestes que l’on constate aujourd’hui en Libye) et François Hollande ayant failli être le troisième en refusant de vous suivre sur la Syrie. Je n’ose toutefois vous dire que j’avais essayé, en son temps, de voir, sur grand écran cette fois, le film écrit et mis en scène par vous même, « le Jour et la Nuit » si je me souviens bien, et qu’ hélas je n’avais pu supporter la projection jusqu’à son terme.

 Or donc, j’ai lu votre prose le 25 juillet dans le « Bloc Notes » que le magazine le Point vous avait consacré en avant dernière page de son édition du 17 du même mois. Je l’ai lue en Tunisie où je réside et où je suis né (vous-même n’était pas très loin parmi les séfarades en Algérie) une nation qui a toujours respecté et même sauvé des camps de triste mémoire, lors de l’occupation allemande, voilà plus de 60 ans, vos coreligionnaires israélites. Je préfère nommer ainsi les fervents de cette confession plutôt que la désigner par le mot de juif qui est devenu, au fil du temps, d’une telle agressivité qu’il attire comme un aimant l’antisémitisme sur votre communauté.

 Quelle a été ma surprise de découvrir un texte qu’aucun philosophe ou simplement journaliste de bonne foi, aurait osé rédiger. Un long réquisitoire haineux à l’encontre des gazaouites, des palestiniens comme ceux de la Cisjordanie occupée faut-il vous le préciser, et de leurs « supporters parisiens ». Avec des mots indignes d’un écrivain qui se veut respectable et respecté. Passe encore pour imbécile, mais traiter de salauds ceux qui ont défilé à Paris puis envahi une synagogue en oubliant de préciser que là, ces quelques tarés avaient eu à faire le coup de poing avec d’autres tarés de la Ligue de Défense des Juifs. Oser ensuite rendre totalement responsable de l’escalade meurtrière perpétrée dans cette bande de terre de 40 km sur 10 où la moitié des quelques 1,8 million d’habitants a moins de 18 ans, était l’œuvre d’un pilote israélien ayant manqué sa cible – vous l’admettez – mais surtout et là je vous cite : « …mais aussi, voire d’abord, ces monstres de cynisme (NDRL. Le Hamas) qui au message du pilote annonçant qu’il va tirer invitant les voisins à quitter le quartier pour se mettre à l’abri, répondent invariablement « Que personne ne bouge, que chacun reste à son poste ; que 10.100 martyrs offrent leur sang à la sainte cause, inscrite dans notre charte, de la destruction de l’Etat des Juifs ».

 Enfin, après avoir accusé les médias pour leur parti pris, vous avez menti par omission (que j’espère involontaire) en écrivant que « …Gaza est en effet une prison, mais que les israéliens l’ayant évacué depuis bientôt dix ans comment ils pourraient en être les geôliers… » alors que vous savez pertinemment que cette tranche de terre côtière est soumise depuis 2006 à un féroce blocus d’Israël et que rien n’en sort ou y entre sans un contrôle drastique de Tsahal, rendant ainsi ces palestiniens « esclaves » de l’Etat que vous défendez malgré ses erreurs.

 Voyez-vous j’aurai préféré lire de votre part un texte proche d’une partie de celui que Jean Daniel a publié dans le Nouvel Observateur sous le titre La Haine et en paraphrasant le style et la prose de Camus cet autre algérien, grand humaniste à défaut d’être philosophe : « Si le droit de riposte se révèle trop supérieur aux provocations de l’agresseur, alors celui qui l’exerce et celui qui le subit ne valent pas mieux l’un que l’autre. »

 A ce jour la mort et l’horreur difficile à supporter continuent d’être notre pain quotidien comme celui de bien des peuples. Elles ont débuté il y a 66 ans en ce qui concerne le conflit entre israéliens et arabes, puis l’Indochine, l’Algérie, l’Irak par deux fois, l’Afghanistan, la Libye (dans le chaos de laquelle M.BHL, je le rappelle, vous êtes en grande partie responsable avec Nicolas Sarkozy), l’Egypte, le Soudan, la Syrie où fort heureusement, vous n’avez pas réussi à entraîner la France, le Nigéria etc… Chaque matin sur les radios et les télés d’informations en continu s’étalent les nombres de tués ici et là. A Gaza la somme macabre a atteint 1640 tués, en grande majorité de civils, par Tsahal, dont plus de 300 enfants, une cinquantaine de soldats israéliens morts, un disparu, ainsi que 3 civils tués en terre de Moïse par « la pluie » de missiles s’y étant abattue. Tout cela par la volonté affichée ou décidée en coulisse du camp occidental dans lequel vous vous êtes rangé en oubliant que bon nombre d’Etats qui y figurent ainsi que des grandes familles de vos coreligionnaires ont une grande part de responsabilité dans la Shoa en ayant fait la sourde oreille à tous ceux qui, voilà plus d’un demi siècle, les avertissaient qu’un fou brulait par millions les indésirables, israélites (six millions), homosexuels, nègres, bandits et autres, dont un million et demi de tziganes.

 Au fait qui a rompu tout récemment la pause de 72 heures décrétée à Gaza. Israël dit que ce sont les terroristes du Hamas. Cette pause devait débuter à 8 heures. Or voilà qu’un porte parole de l’armée israélienne dit ceci : « des soldats engagés dans la destruction d'un tunnel du Hamas près de Rafah ont été attaqués par des terroristes sortis de terre vers 09h30, alors que la trêve était en vigueur. Un kamikaze s'est fait sauter et les premiers éléments indiquent qu'un soldat a été enlevé dans l'affrontement »

 Mais que faisaient donc à Gaza les soldats une heure trente après le début de la trêve ? Le savez-vous ?



32 réactions


  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 2 août 2014 15:51

    En tout cas, parmi les bonnes œuvres de cette année, moi, j’ai donné pour la Recherche Contre BHL !

    Et vous ?


  • alinea alinea 2 août 2014 15:55

    J’espère que vous savez Henri, que cette histoire de synagogue « attaquée » est pure fantaisie ; démentie par le rabbin lui-même ; certes avec beaucoup moins de résonance médiatique que l’annonce de ce mensonge.
    Ce qu’on pourrait demander à ce Monsieur Lévy, c’est : qu’est-ce qu’il fout en France ? Pourquoi possède-t-il une si somptueuse demeure au Maroc ? Et surtout, que cherche-t-il ? Qu’attend-il pour lui-même de ces prises de positions aussi ridicules que perverses ?


    • Henri Diacono 2 août 2014 18:20

      Alinéa, salut tout d’abord ensuite pas de surprise concernant la « surface financière » de BHL. Il l’a héritée en grande partie de son père, patriarche d’une grande et riche famille bourgeoise n’ayant souffert ni de la Shoa ni de l’Indépendance de l’Algérie. Outre des actions dans la société paternelle vendue il y a quelques années, le philosophe a investi dans d’autres sociétés et a dirigé pendant un temps "l’aide au cinéma’ à l’époque du tournage de son film qui avait reçu de cet organisme pas loin de 400 millions de francs lourds. Je pense que cette aisance financière entre pour beaucoup dans le fait que des messieurs comme lui n’ont aucune idée des souffrances des peuples quels qu’is soient, israélite ; palestinien, libyen etc... et même français.


  • Doume65 2 août 2014 16:27

    « François Hollande ayant failli être le troisième en refusant de vous suivre sur la Syrie. »
    Passons sur le côté mal ficelé de ce morceau de phrase. Je suppose qu’il faut comprendre que Hollande a, après réflexion, refusé de suivre BHL sur ces envies d’en découdre en Syrie. Si c’est bien ce que veut dire ce passage, je voudrais bien savoir à quel moment Hollande l’a refusé. J’ai encore dans l’esprit un gouvernement désireux de « Punir Bachar » et goûtant le « Bon travail d’Al Nosra » (organisation déclarée terroriste par les USA).
    Si la France n’est pas allée en Syrie, c’est parce qu’elle s’est retrouvée toute seule, après la défection de l’UK et des USA.


    • Henri Diacono 2 août 2014 18:29

      Mais je suis d’accord avec vous Doumé65. François le 2° aurait certainement été au clash avec quelques autres sur les conseils de BHL et c’est le fait de se retrouver seul qui lui a foutu la frousse. Je vous signale que tout décemment notre zigotto s’est à nouveau occupé de la Libye en essayant sur place de faire avaliser un nouveau gouvernement illégal ayant en son sein un djihadiste notoire ! En occurrence ce fut l’Algérie qui fit capoter cette énorme bévue.


  • Laurent 47 2 août 2014 16:31

    Vous êtes surpris ? Pas moi ! Ce sinistre individu est allé applaudir les néo-nazis avec Laurent Fabius, après le putsch du Maïdan à Kiev ! Il les a pourtant vu défiler sous ses yeux, les milices de Bandera, Svoboda, et Pravy Sektor, avec leurs petits drapeaux à croix gammée ! Mais vous savez, entre les troupes de Tsahal qui sont en train de détruire Gaza, et les troupes nazies qui ont détruit le ghetto de Varsovie durant la dernière guerre, je ne vois absolument aucune différence. Dans les deux cas, il s’agit d’occupants condamnés par la communauté internationale. Dans les deux cas, il s’agit d’une prison à ciel ouvert cernée de tous côtés. Dans les deux cas, il s’agit de quelques pétards contre des missiles. Le résultat ? 50 morts du côté des troupes d’occupation israéliennes, de l’autre 1.700 morts, essentiellement des civils. Mais ça n’est pas si grave ! Ce ne sont que des arabes, après tout, qui ne font pas partie du « peuple élu » (la race supérieure, un peu comme disaient les S.S.) ! Quand je pense que cette racaille de Bernard-Henri Lévy ose tenir de tels propos, alors que ses ancêtres ont peut-être été éliminés dans les camps de la mort, j’ai honte de faire partie du même pays que lui ! Ou plutôt, qu’est-ce que fout en France ce nostalgique du nazisme, alors que cette idéologie y est interdite ? Virez-moi « ça » de chez nous !


    • Henri Diacono 2 août 2014 18:32

      Laurent je n’irai pas jusqu’à le traiter de nazi, loin d là, (encore qu’il l’est envers les arabes) mais j’insiste sur le fait que ce monsieur un peu prétentieux sur les bords ne devrait en aucune façon s’occuper de la politique de la France.


    • Laurent 47 2 août 2014 20:00

      Henri Diacono. Si j’ai employé le terme de nazi, c’était pour souligner son soutien sans faille aux néo-nazis de Kiev, alors qu’il en avait les preuves sous les yeux, sous forme de drapeaux rouges à croix gammée noire brandis par les miliciens de Pravy Sektor (qui ont été remplacés plus tard par des drapeaux à main jaune sur fond bleu ciel, pour faire croire aux naïfs qu’ils représentaient la majorité des ukrainiens ). Quand on nie l’évidence comme il a eu le front de le faire en Juillet sur le Maïdan, c’est qu’on est soit idiot, soit complice ! Et je pencherais plutôt pour la deuxième hypothèse, eu égard au comportement belliciste du gouvernement français qu’il soutient, dans l’affaire ukrainienne. Je vous rejoins sur le dernier point : Ce type est dangereux car, pour obéir à ses maîtres ( les Etats-Unis et Israël ), il est prêt à faire la guerre à la Russie, alors que celle-ci est pour la France un énorme partenaire commercial qui n’a jamais nui à nos intérêts. Je crois qu’il ne réalise pas où il met les pieds ! Il vaut mieux qu’il reste à philosopher pour lui-même dans son coin !


  • Hervé Hum Hervé Hum 2 août 2014 17:11

    Monsieur Diacono,

    BHL soutient inconditionnellement la politique des dirigeants israéliens quand bien même l’armée détruirait Gaza (l’Irak, la Lybie où son action est jugé comme incitative ne l’a pas empêché de persévérer avec la Syrie). S’il ne le dit pas clairement, il se définit lui même comme un soldat d’Israël, mais dont les armes sont celle du sophisme intellectuel.

    Pour paraphraser Coluche, il vend de la moralité sans en avoir une once sur lui même.

    Aussi, il ne sert à rien de discuter avec un sophiste, sinon pour démasquer celui ci.

    Quand BHL prétend démontrer que tsahal est l’armée la plus morale du monde, c’est du pur sophisme, car une armée ne peut pas être morale, si elle l’était, elle ne pourrait pas être une machine de guerre.

    La moralité n’est pas l’affaire d’une armée, c’est l’affaire du politique que ce soit aujourd’hui ou hier. Quand il affirme que la hiérarchie se pose des questions sur comment ne pas tuer des civils, ce ne peut être que pour répondre à une volonté politique, non celle de la hiérarchie militaire elle même. Si le politique dit à l’armée de raser Gaza, elle le fera, parce que son rôle n’est pas la morale, mais l’action militaire.

    A écouter BHL et répondre à son sophisme, on pourrait trouver une armée encore plus morale que tsahal... La wehrmacht d’Hitler. En effet, celui ci avait divisé l’armée en deux entités distinctes, justement pour ne pas poser la question morale aux soldats quand à la déportation et le génocide des populations civiles juives, tsigane et autres. Certes la wehrmacht commis des atrocités de sinistre mémoire et participa dans une moindre mesureau génocide, mais sous ordre politique d’Hitler. Et surtout, peut on comparer l’opposition et le niveau de violence de la seconde guerre mondiale avec ce qui se passe actuellement à Gaza ? Non.

    Car enfin, si les dirigeants politiques israéliens n’ont pas encore rasé Gaza, nul ne peut affirmer que la raison en soit la question morale de ces dirigeants là et non la pression morale extérieure où à la différence de la seconde guerre mondiale, une telle action ne peut pas passer inaperçu dans l’instant.

    Bref, BHL est un sophiste pur jus.

    Un soldat qui se pose des questions morales, ne peut plus remplir sa mission de soldat, il devient conscient et n’est plus un soldat mais un être responsable de ses actes. Il cesses d’être une machine pour affirmer sa nature humaine. Il devient alors, soit pire, soit ne peut plus continuer.


    • Henri Diacono 2 août 2014 18:38

      Merci à vous Hervé pour cette démonstration. Je trouve toutefois lamentable que quelques uns des soldats ou réservistes israéliens ne se soient pas révolté devant un tel massacre gratuit. Et encore moins le peuple d’Israël !


    • doctorix, complotiste doctorix 3 août 2014 17:26

      Henri, vous aurez la réponse en étudiant le conditionnement des jeunes israéliens dès leur plus tendre enfance, à qui on apprend qu’ils sont supérieurs au reste de l’humanité, et que les arabes en particulier sont des chiens galeux.

      Leurs manuels scolaires sont de véritables cours de formatage et de décérébration.
      On leur apprend entre autres que toute l’humanité leur en veut.
      On les confit dans les récits de la shoah, qu’ils étudient jusqu’à perdre toute espérance.
      Ils sont convaincus de vivre dans un monde ennemi.
      Ils ne peuvent plus dès lors avoir une réflexion cohérente. 
      Ce sont en fait des victimes, tout comme les jeunesses hitlériennes ou les enfants élevés par les fanatiques islamistes, ou dans certaines sectes (la comparaison est tout à fait adaptée). 
      Nous en avons un exemple flagrant en la personne de Massada, ici-même.
      Etudiez ses propos, et vous comprendrez de quoi il s’agit : il est comme un chien qui aurait passé toute son enfance en cage, enfermé dans une folie irréversible de haine, n’en sortant que pour apprendre à tuer sans état d’âme.
      Certains échappent au piège, et certains israéliens écrivent des choses magnifiques de courage, mais les plus fragiles y succombent.

    • Henri Diacono 3 août 2014 20:30

      Doctorix vous m’avez fait « froid dans le dos ». Cette façon d’éduquer ou plutôt de conditionner est le prélude d’une « humanité déshumanisée » comme l’évoquent Huxley et Orwell que vous retrouverez dans « Faisons une pause ». Du côté israélite comme dans celui de l’islam radical cela ne me surprend pas beaucoup, l’approche de la Bible (qui a donné la Thora et le Coran) étant complètement faussée. D’un côté « la malédiction » et de l’autre « le fanatisme ». Aucune surprise d’autre part, les deux ayant refusé tout clergé donc éventuellement la « réforme ».


    • rakosky rakosky 5 août 2014 02:42

      7000 à Tel Aviv,contre la guerre et les bombardements de Gaza,des centaines de réservistes qui refusent de servir dans les territoires,la vérité est plus contrastée que ce que vous en dites

      QUELQUES LIENS



  • voxpopuli voxpopuli 2 août 2014 17:43

    « Mais que faisaient donc à Gaza les soldats une heure trente après le début de la trêve ? »

    pas compliqué de répondre à cette question, le gouvernement israélien l’avait annoncé lui-même, même pendant la trêve ils allaient continuer de détruire les tunnels du Hamas. Continuer de détruire les infrastructures de l’ennemi pendant un cessez-le-feu ?! cherchez l’erreur
    Et après y en a qui s’étonnent que la trêve ne tienne pas 2h... 

  • claude-michel claude-michel 2 août 2014 17:48

    BHL n’est pas fréquentable...Pour preuve les gens qui le reçoivent..Mittrand..Sarkozy..et quelques voyous supplémentaires dont les assassins en Israël...


  • Nestor 2 août 2014 18:23

    Salut,

    Bon ben le cas BHL on en a vite fait le tour ... Guerre en Syrie, en Libye, en Ukraine, etc ... Etc ... Et pas une larme sur le massacre des civiles palestiniens ... Partout ou ce gars ramène sa fraise il n’en ressort que guerres, destructions et massacres ... Ce mec semble aimer s’abreuver du sang des innocents !

    Et dire que ça se dit philosophe ... Pffffffff !


  • Lou Lou 2 août 2014 20:43

    BHL est un imposteur doublé d’ une ordure qui baigne dans le sang des innocents depuis la Yougoslavie . Le mieux est d’ ignorer ce sinistre personnage, on peut rêver d’ une révolution qui le passerait par les armes pour trahison, vu la situation actuelle ce n’ est pas pour demain ....


  • volpa volpa 2 août 2014 22:39

    Henri,

    Si Hollande n’y est pas allé en Syrie, c’est qu’ Obama a reculé. Il se la joue chef de guerre.

    BHL lui, il faut qu’il vende des chemises au lieu de guerres de part le monde de façon à affaiblir les états du proche orient.

    Pour le bénéfice de qui ?.


  • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 3 août 2014 17:32

    BHL autrement dit le Bazar de l’Hôtel Lévy est un étron qui a fait son service militaire sous drapeau d’une nation étrangère. Imaginez un franco-iranien faire son service militaire en Iran ??? A peine le pied posé sur le territoire national qu’il serait immédiatement arrêté pour trahison ou autre motif d’inculpation ...
    Ce philousophe est un abjecte et sinistre sioniste dont les siens étaient bien planqués au chaud en 39/45 en Algérie. En quoi était-il concerné par la shoah ??? 
     

    J’aime mieux le néant que le mal, et la poussière que la pourriture.
    Gustave Flaubert 

     

    • Henri Diacono 3 août 2014 20:54

      Furtive, superbe définition de Gustave Flaubert. Elle mérite d’être accolée au dos de bien des chefs de cette planète, marionnettes sans le savoir.


  • FerDex 3 août 2014 17:45

    Et sa charmante épouse, j’ai nommé Barbie, que deviens t’elle ? 

    FerDex

  • cedricx cedricx 3 août 2014 19:46

    Gardons nous de désigner l’armée israelienne, assassine d’enfants, de femmes et de vieillards, par son sympathique petit nom « Tsahal », la désigner comme telle c’est prendre un peu position en sa faveur !

    Merci Henri pour cet article.

    « L’Armée de défense d’Israël (en hébreu Tsva Hagana LeIsrael צְבָא הַהֲגָנָה לְיִשְׂרָאֵל), nom également traduit en français par Forces de défense d’Israël, est le nom officiel de l’ensemble des forces armées de l’État d’Israël. Elle est couramment désignée en français par l’acronyme Tsahal (hébreu : צה »ל)."



  • Henri Diacono 3 août 2014 20:45

    Salut Cedrick. Ils sont une quinzaine de millions sur terre dont 5 aux États Unis et 6 en Israël. Nous tous sommes fatigués depuis des siècles et siècles, de constater que ces millions là entretiennent à loisir leur « complexe » de déshérités en cultivant surtout le fait d’être l’exception élue, donc en suscitant le rejet des autres. Saviez vous par exemple que dans leur conviction, seule la femme transmet la religion et si par hasard un israélien désire épouser une non israélite, il faut à cette dernière passer par de longues études théologiques ainsi que d’hébreu avant d’être acceptée par la communauté. J’en ai connu personnellement l’une d’entre elles qui avait eu, pour son malheur, d’avoir pour mère une catholique alors que son père était juif. Elle a du étudier pendant six mois avant de pouvoir convoler en « justes noces ».


    • rakosky rakosky 5 août 2014 02:20

      Mon cher Henri,votre pensée éthnique,la qualification des juifs comme un groupe homogéne,l’attribution que vous leur octroyez d’une unité organique,d’une communauté d’intérêts ,en un mot,votre antisémitisme virulent inspiré de Drumont,vous disqualifie totalement

      Le peuple de Palestine qui combat pour le droit à la terre,à la paix,à la liberté,n’a pas besoin de soutien tel que le votre et vous ne valez pas beaucoup mieux que ce bandit de BHL

    • Henri Diacono 5 août 2014 10:10

      Mon cher Rakosky, vous m’excuserez mais je ne comprends pas bien votre message. Me qualifier d’antisémitisme me semble grotesque, car je suis - du moins je le pense fortement - anti toute barbarie et surtout anti toute tradition stupide ou tout acte inhumain sous couvert de la religion (n’importe laquelle) ou du mensonge.


    • rakosky rakosky 5 août 2014 18:54

      Henri,voila la phrase qui me pose problème dans votre prose

      « Nous tous sommes fatigués depuis des siècles et siècles, de constater que ces millions là entretiennent à loisir leur « complexe » de déshérités en cultivant surtout le fait d’être l’exception élue, donc en suscitant le rejet des autres. » 
      Je rejette toute notion de responsabilité collective d’où qu’elle vienne et quelles qu’en soient ses victimes

  • jako jako 4 août 2014 09:28

    Bonjour Henri, j’ai le sentiment que sur les grandes radios dont FI, les intervenants habituels et omniprésents sont aux abonnés absents (même en temps de vacances d’habitude ils sont un peu là) ils sont grillés et ils le savent et (heureusement ) le vive très mal. Remarquez en ce moment le battage ahurissant autour de « la grande guerre »... Portez vous bien et bonne journée.


  • Henri Diacono 4 août 2014 11:54

    Jako je ne eux répéter que ce que j’ai écrit un peu plus haut. Israël gueule et le monde ferme sa gueule. Et ce matin encore une bombe sur une école. Explication du porte parole de l’armée israélienne : « Nous avons visé deux hommes qui circulaient à grande vitesse à moto devant cette école, sans viser celle-ci. » Pitoyable !!!" Gare aux motos....


  • rakosky rakosky 4 août 2014 13:25

    Monsieur,votre intention est louable et votre indignation justifiée,mais vous perdez votre temps à discuter avec cet individu qui n’est même pas un philosophe,mais un criminel de guerre

    Concernant l’argument sur l’évacuation de Gaza,il y non seulement le blocus mais la zone tampon qui recouvre 40% du territoire de Gaza 



  • tf1Groupie 4 août 2014 13:52

    Un article qui met bien les pendules à l’heure.
    Je ne comprends pas que cet abruti philosophe auto-proclamé ait encore tant d’écoute chez les media.
    Les contradictions de ses « positions humanitaires » sautent tellement aux yeux.


  • ÉAQUE 4 août 2014 14:24

    BHL pourquoi avez vous cette haine envers les Musulmans ( Irak,l’Egypte,la Libye.......) Combien vous êtes payé par le gouvernement israélien pour leur faire la chasse ?

    Une mèche et une moustache vous irait bien !

Réagir