mercredi 18 octobre 2017 - par Chroniqueshumaines

Lettre à d’autres humanoïdes foisonnant sur la planète

Qu’il est bon de s’éloigner quelque temps des frasques de l’actualité et de l’ambiance déprimante de la réalité politique. Connaître le monde et ceux qui le font, toujours le même axe : que s’est-il passé, que se passe-t-il ? Savoir et comprendre c’est pouvoir anticiper et même changer le court des choses. Penser et réfléchir autrement, essayer de comprendre la nature des événements et de ses acteurs. Actualité, politique, humanité, concepts civilisationnels, j’ai, par quelques articles, tenté de mieux cerner la complexité de notre temps mais le chemin est encore long. Aujourd’hui je reprends le clavier toujours dans cette même optique. Je vais continuer de mettre à jour des faits historiques et actuels afin de mieux comprendre le comportement de nos dirigeants ainsi que le nôtre tout en continuant d’observer l’actualité pour la décrypter et tenter autant que possible de dissocier le vrai du faux. Nous le savons, les médias nous mentent et nous nous mentons à nous-mêmes. En ces temps de bombe H à la sauce Nord Coréenne il est temps de prendre conscience de ce qui se passe en réalité partout dans le monde et d’envisager d’éduquer les générations futures autrement.

 

 Quand je vois la multitude de projets restants et qui pour la plupart n’aboutiront jamais, il n’est pas toujours aisé de trouver le courage de continuer. Tous ces articles et autres vidéos ont-ils vraiment un intérêt ? Apportent-ils aux autres, m’apportent-ils quelque-chose ? Je ne sais pas vraiment mais je sais que c’est le genre de question à ne surtout pas se poser ! Ce qui importe c’est le plaisir d’écrire, de partager avec ce que l’on a de meilleur en soi. Je n’ai plus vraiment d’espoir pour ma propre génération ni même pour la suivante. Trop individualiste, trop conditionné, mal éduqué mais il reste encore demain. Les enfants d’aujourd’hui peuvent encore être sauvés mais, il faut pour cela que leur soit transmise la volonté de s’informer autrement et de penser par eux-mêmes. L’indépendance intellectuelle est la clef de l’émancipation.

 

 Mondialisme, capitalisme sauvage, conflits armés dévastateurs, magouilles politiques en tous genres ; il paraît que nous jalousons les riches, personnellement je ne jalouse rien, je vomis simplement un système qui favorise « les porcs » et laisse la jeunesse crever de faim. Mais que ce passe-t-il au juste ? De tout temps les hommes se sont soumis à différents systèmes de gouvernement, à une hiérarchie qui reste à mon sens nécessaire pour pouvoir organiser un troupeau aussi vaste et complexe que l’humanité. Il n’existe pas de système parfait : monarchie, démocratie ou que ne sais-je encore, je me suis déjà exprimé là-dessus il est clair que selon les populations, leurs histoires, leurs cultures, leurs rêves aussi, chaque population, chaque communauté ne peut pas avoir les mêmes exigences ; c’est pourquoi l’idée d’un système mondialisé est largement utopique. Un problème complexe ne peut se résoudre avec un théorème simpliste. Nous en avons connu des systèmes allant de la monarchie la plus absolue jusqu’au suffrage universel, pour autant cela n’a jamais empêché ni les inégalités, ni la misère et encore moins la guerre.

 

Mais aujourd’hui notre problème est bien plus grave car ce qui nous guette c’est :

 

LA PRIVATISATION DU POUVOIR.

 

La bourgeoisie au pouvoir ce n’est pas un concept nouveau, toujours les plus fortunés ont agi en coulisses ce qui sera prochainement le sujet d’une nouvelle série d’articles et de vidéos : les coulisses de l’histoire, dans lesquels je raconterais des faits peu connus apportant une vision différente de certains évènements. En France, la révolution de 1789 reste bien sûr le coup d’État le plus emblématique de cette caste des grandes fortunes et la chute du second Empire les a installés définitivement au pouvoir car il faut être clair mais il est rare, vous le constaterez, de se hisser aux plus hauts postes de l’État sans être passé par une grande école ou être appuyé par des gens « influents », ce qui est très rarement réservé aux fils d’ouvrier. La fin des privilèges c’est dans les livres ! Il n’empêche malgré tout que les institutions monarchiques puis républicaines sont ou ont été un frein à certains abus et ont préservé une certaine unité conférant une identité commune créant à la fois une dynamique de groupe, et j’insiste sur le mot groupe, et une forme de solidarité nationale capitale face aux invasions les plus violentes. Mais aujourd’hui le temps de la conquête militaire et révolue ou presque, ce qui se trame est bien plus sombre et bien plus sournois. Les instances et élites politiques sont tellement corrompues, que la bourgeoisie et tout ce qu’elle vaut en matière d’idéal et de philosophie est en passe de s’asseoir sur le trône et cela ne me dit rien qui vaille ! C’est la loi du plus fort, ce qui de nos jours veut dire : le plus riche. Les gens votent majoritairement sans aucune connaissance de l’histoire, de la politique, des enjeux. Aveuglé par la télévision et les divertissements en tous genres, induits en erreur par des médias vendus à la cause financière, chacun s’enfonce dans l’individualisme et se contente de lustrer la bagnole sans se soucier en rien de la misère qui frappe à leur porte.

 

Je reprends le clavier avec l’envie de dénoncer, de réveiller. Les chroniques humaines continues, c’est normal, c’est chronique. Chacun doit prendre ses responsabilités, il n’est plus possible d’avancer simplement en fonction des ses intérêts et de ses ambitions personnelles. Nous devons nous unir pour empêcher que quelques milliardaires fous dangereux continuent de détruire des civilisations entières pour satisfaire leurs egos, leur amour du pouvoir et de la puissance. Les « clubs de pensées élitistes » et les multinationales font le monde, décident des guerres, des droits, sans jamais hésiter à détruire des forêts, des océans, des peuples. Notre démocratie n’a plus de sens mais la réalité c’est que nous agissons comme eux seulement à notre échelle cela a moins d’impact pourtant comme eux nous voulons toujours plus de fric, plus de pouvoir, plus de reconnaissance et le tout en fermant les yeux sur ce qui nous dérange. Les excuses et les raisons sont nombreuses mais la soumission est toujours le fruit de la lâcheté.

 

« Si le diable se cache dans un sentiment, c’est la fierté. Tu as de belles baskets, une belle bagnole, une situation qui fait baver tes amis de jalousie mais quel sens donnes-tu à ta vie ? Que restera-t-il de toi. Si pour toi avoir une belle maison c’est réussir sa vie je ne peux que plaindre la pauvreté d’une telle pensée. » C.H.

https://www.youtube.com/channel/UCKpctdrmDm3ZkCzveO5v3nw

http://chroniques-humaines.over-blog.com/



2 réactions


  • Basile Rainwash Basile Rainwash 19 octobre 2017 00:39

    Oui l’humanité est malade et nous ne la soignerons pas à moins de faire le bon diagnostic.

    S’unir tout à fait, c’est à dire briser les divisions artificielles en effet, là est notre salut et seule la vérité peut nous unir, les mensonges nous divisent.

    Tu as mon mail personnel, (même pseudo sur yt) je pense toujours que nous avons des choses à partager.

    Je prépare une série d’articles pour agoravox parce que je ne sais pas faire de bonnes vidéos mais je sais écrire.


  • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 20 octobre 2017 15:29

    Salut à toi, t’inquiète pas j’ai toujours tes mails. Je te contacterais très bientôt...Merci de ta visite


Réagir