mercredi 21 juillet - par Bernard Dugué

Lettre aux Députés qui se préparent à voter les lois scélérates du séparatisme sanitaire

JPEG

 

 Vous pouvez reproduire ce texte, le diffuser et mieux encore, le transmettre à votre député. Je regrette de ne pas avoir la plume de Zola mais si cette lettre est diffusée et lue massivement, elle peut avoir une modeste influence. Vous êtes seuls responsables.

 

 Lettre aux Députés qui se préparent à voter les lois scélérates du séparatisme sanitaire et trahissent la Déclaration et la Nation

 

 Mesdames et Messieurs les Députés,

 

 1) En préambule à cette lettre, veuillez prendre connaissance de ces quelques lignes signées de l’universitaire Arnaud Benedetti, en réaction après les propos sidérants de Gabriel Attal et qui devraient résonner dans vos consciences : « Mais il ne suffit pas d'une opportunité pour fabriquer des femmes et des hommes d'État. Il y faut aussi du discernement, de la retenue, du sens du « coup d'œil », de l'humilité qui n'exclut pas l'aptitude au sacré, la conscience d'être dépositaire de quelque chose qui nous dépasse, et cette épaisseur que seules l'intériorisation et la connaissance humble de l'histoire sont en mesure de conférer. Autant de qualités qui manifestement n'ont pas forcément irrigué l'esquisse de projet de loi relatif à l'extension du passe sanitaire. La surveillance générée par un texte qui à ce stade soulève de ces grandes questions qu'une démocratie doit se poser avant de procéder à son adoption ne peut en aucun cas être considérée comme un objet indiscutable, sous prétexte d'impérieuses nécessités sanitaires. »

 

 2) Mesdames et Messieurs les Députés, La connaissance de l’Histoire devrait vous guider avant de voter les lois sur le passe sanitaire qui, sous prétexte de freiner une épidémie et surtout d’inciter les Français à la vaccination, instaure une discrimination sociale, une ségrégation sanitaire envers les citoyens ayant choisi de ne pas se faire vacciner en l’état actuel des savoirs scientifiques. Des millions de Français vont être privés de cinéma, théâtre, conférences, bibliothèque, sport, loisirs dans les bars et les fêtes populaires, pour le seul motif d’avoir fait un choix guidé par la raison. Est-ce un délit, un crime, que de choisir d’être vacciné ou pas, en évaluant par soi-même la balance des risques sur la base des nombreuses études scientifiques accessibles ? Tout en sachant que les effets à long terme n’ont pas été notés pour la bonne raison que les cliniciens n’ont que quelques mois de recul. Par ailleurs, la vaccination des jeunes n’a aucune recommandation d’ordre sanitaire et du reste, est déconseillée par une partie du corps médical, dans plusieurs pays et notamment le Royaume-Uni. Etes-vous prêts à punir les parents dont le choix est de ne pas exposer leurs enfants à une vaccination déconnectée de leur santé ? Serez-vous complices de cette stigmatisation de notre jeunesse, depuis le début de l’épidémie, explicitée récemment par cette équivoque et sinistre désignation d’une épidémie de jeunes lancée par le ministre Véran ?

 

 3) En votant ces lois sanitaires, vous accentuez l’engrenage vers une société du contrôle. Comment pouvez-vous admettre de transformer nombre de professionnels en agents de police sanitaire, contrôlant documents et pièces d’identité ? Croyez-vous que ces mesures coercitives sont compatibles avec l’exercice serein du métier de cafetier, restaurateur, organisateur de concert, directeur de salle de théâtre, de sport ou de cinéma ?

 

 4) Il y quelques semaines, le président Macron incitait le pays à réfléchir sur le séparatisme. Une partie de nos concitoyens ou résidents français sont tentés par une sécession d’avec la république, refusant ses lois égalitaires, laïques, inspirées par les valeurs universelles des Lumières. En instaurant le passe sanitaire, avez-vous conscience d’installer un séparatisme d’Etat ? Ne voyez-vous point une ambiance de guerre civile se dessiner, une fracture sociale, une division entre les citoyens. En votant ces lois scélérates sanitaires, vous détruirez l’unité de la Nation, vous abolirez la République, vous abimerez la démocratie, vous renierez la Liberté.

 

 5) Voter ces lois de séparatisme sanitaire, c’est renier les valeurs de la Déclaration de 1789, ces valeurs qui fondent et guident notre nation, qui figurent au fronton de la République. Liberté reniée en déniant au citoyen la légitimité du choix vaccinal ; Egalité enterrée avec le principe de ségrégation sanitaire instaurant deux modes d’accès à l’espace public ; Fraternité bafouée avec le séparatisme sanitaire générant une défiance entre les Français. L’Histoire vous contemple et saura apprécier l’esprit des lois sanitaires inspirées par le despotisme et reniant les valeurs universelles de notre République. Vous vous préparez à jouer un jeu dangereux, Mesdames et Messieurs les Députés. Certains parmi vous pensent obtenir la réélection et la sécurité sanitaire avec le vote de lois scélérates, vous n’aurez ni l’une ni l’autre. Et pour finir, cette formule de Benjamin Franklin ; ceux qui sont prêts à échanger un peu de sécurité contre la liberté ne méritent ni l’une ni l’autre et n’obtiendront ni l’une ni l’autre !

 

 A bon entendeur

 

 Cordiales salutations et fraternité

 

 Bernard Dugué

 

 Annexe : notes sur les lois scélérates (Wikipédia)

 Les lois de 1893 et 1894 sur l'anarchisme, aussi connues sous le nom de « lois scélérates », sont une série de lois controversées, votées en France sous la Troisième République visant à réprimer le mouvement anarchiste et finalement abrogées par l'article 372 de la loi du 16 décembre 1992.

 Elles furent votées à une époque durant laquelle les esprits sont encore marqués par les insurrections communalistes de 1870-1871, l'épisode de la Commune de Paris et sa répression, par le procès des 66 et par plusieurs attentats attribués au mouvement anarchiste. Elles visaient officiellement à prévenir ces derniers. L'expression « lois scélérates » fut notamment popularisée par Francis de Pressensé, Émile Pouget et Léon Blum (qui signe « un juriste ») dans un pamphlet publié en 1899, Les Lois scélérates de 1893-1894. Elles conduisent à la fermeture des journaux anarchistes, à de nombreuses arrestations, à la dissolution des organisations libertaires et à l'interdiction pour la presse en général de diffuser de la « propagande anarchiste ». Elles furent largement critiquées à l'étranger comme en France, y compris par des opposants au mouvement libertaire et finissent progressivement par faire l'unanimité contre elles au sein de la classe politique française, ce qui conduira à leur abrogation en 1992. Elles incarnent la dernière forme de censure légale et de répression à large échelle visant explicitement une opinion politique en France et sanctionnant sa libre expression.

 En raison du symbole qu'elles ont représenté durant un siècle d'existence, des références à ces lois ou des expressions comme « le retour des Lois Scélérates » sont régulièrement utilisées dans les médias ou par des acteurs de la vie politique française afin de qualifier des propositions de lois ou lois nouvelles, qu'ils jugent liberticides.

 



169 réactions


  • saint louis 21 juillet 14:11

    Cette ségrégation va à l’encontre de la raison par le fait que si le « vaccin » est efficace comme on nous le répète à longueur de journée, les vaccinés n’ont rien à craindre des non vaccinés.

    A moins que cette mesure soit destiné à protéger les non vaccinés, mais j’ai comme un doute.


  • Jeekes Jeekes 21 juillet 15:45

    @ l’auteur

     

    Ah c’est bien, et même c’est bô.

     

    Mais un doute m’habite, il est conscient, cet avocat, que les dé-putes-hé n’en n’ont rien à foutre de sa lettre ?

     

    Il est conscient qu’une seule chose leur importe, la gamelle et son contenu ?

     

    Que j’ai écrit sur un autre n’artik du même genre...

     


    • sirocco sirocco 21 juillet 16:58

      @Jeekes

      Dans ce milieu politique où tout fonctionne à la corruption, on peut penser que chaque vote attendu par le régime est récompensé.


  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 21 juillet 15:55

    Bonjour Bernard et merci pour cette splendide lettre. Vous l’avez deviné dans le passé, j’exerce dans le domaine du droit. Si Jeekes pensent que les députés « n’en n’ont rien à foutre », et cela est sans doute vrai pour certains, je doute que sur la totalité des parlementaires, il ne s’en trouve pas quelques-uns pour être frappés voire émus par ce courrier. A supposer même que cette lettre soit traitée comme le peuple français, l’histoire, la République et le droit sont faits de symboles, de prises de positions qui, comme des bornes sur une longue route, marquent des étapes, sont des repères dans notre histoire politique et sociale. Plus que jamais, il est urgent d’écrire, de dénoncer, d’exposer, de communiquer pour parsemer les sols, qu’ils soient de terre battue ou de marbre, de symboles et de rappel des valeurs fondamentales. 


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 juillet 16:14

      @Régis DESMARAIS Bonjour Régis, en effet, les symboles, fort prisés des loges et qui peuvent servir autant pour l’élévation de l’âme que pour le perfectionnement de la société. A mon avis, le texte sanitaire ne devrait pas passer au Conseil Constitutionnel. S’il passe, cet événement sera gravissime. 


    • sirocco sirocco 21 juillet 17:03

      @Régis DESMARAIS
      « ...il ne s’en trouve pas quelques-uns [des députés] pour être frappés voire émus par ce courrier. »

      Le montant d’un virement sur leur compte anonyme est beaucoup plus de nature à les « émouvoir »...


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 juillet 08:52

      @Bernard Dugué et Régis Desmarais

      Bonjour à tous les deux, comme aux autres lecteurs, et grand merci pour vos contributions à cette prise de conscience.

      Il faut augmenter la pression sur les parlementaires en général de telle sorte que certains honnêtes et droits, car il en existe -, puissent par leur exemple donner à réfléchir et réussir à fléchir les positions de leurs collègues.

      Souhaitons que le Conseil Constitutionnel, en un sursaut de bon sens, puisse censurer intégralement cette mesure dictatoriale absolue que représente le Pass Sanitaro-policier que l’on veut nous imposer.

      Dans le cas contraire, cette histoire risque fort de très mal se terminer avec, par exemple, des gens qui ne se contenteront pas de simples menaces physiques à l’encontre de députés.

      Faudra-t-il qu’il y ait assassinat politique ce qui serait dramatique tant la réaction du pouvoir serait alors aveugle et excessive -, pour que ces gens, qui ont déjà perdu toute légitimité, comprennent qu’à partir d’un certain stade même les matériaux les plus durs finissent par rompre ?

      Bien à vous,
      Renaud Bouchard


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 09:47

      @Bernard Dugué
      Bonjour, je ne suis pas trop d’accord pour centrer l’argumentation sur les vaccins. C’est une polémique sans fin... Je crois que la faille dans la gestion du Covid, c’est l’acharnement du Gouvernement :

      à refuser les traitements et à interdire les recherches dans ce domaine.
      à interdire aux médecins de soigner, autrement qu’avec du Doliprane ou du Remdesivir à 2000 euros la dose, qui sont inefficaces..
      à faire intervenir les ARS & le Conseil de l’Ordre afin de sanctionner les médecins qui soignent.
      à harceler l’IHU de Marseille qui l’outrecuidance de soigner les malades...

      L’alternative n’est pas entre vaccins ou confinement.
      Le gouvernement demande de choisir entre la peste ou le choléra !

      Il faut que les Français aient la liberté de choisir entre les vaccins et des traitements précoces, avec des médocs connus, efficaces et pas chers.
      C’était le but de la lettre commune à Véran et à Macron en janvier 2021.

      Lettre qu’on peut encore utiliser pour l’envoyer aux Députés de son département, qui décideront en 2e lecture du pass sanitaire. Visiblement, ils ignorent qu’il existe des traitements... Liste alphabétique des Députés.

      On doit pouvoir l’envoyer par mail directement à l’Assemblée Nationale, après avoir modifié les intitulés.


    • o.man 22 juillet 13:43

      @Bernard Dugué

      A mon avis, le texte sanitaire ne devrait pas passer au Conseil Constitutionnel. S’il passe, cet événement sera gravissime. 

      N’ayez crainte les amis, quand on voit qui siège au conseil constitutionnel , on aperçoit la présence d’un maître en la matière, à son époque ... j’ai nommé Mr SANG CONTAMINÉ !

      https://www.conseil-constitutionnel.fr/sites/default/files/styles/equipe_membres_wide/publ ic/2019-03/20190312_college_membres.jpg?h=1d72e095&itok=oUDPEzlz

      On n’arrête pas ceux qui font du bon boulot ...

      Les responsables non coupables !


    • goc goc 22 juillet 17:36

      @Captain Marlo
      Je crois que la faille dans la gestion du Covid, c’est l’acharnement du Gouvernement

      Je suis totalement de votre avis. Le simple fait d’empêcher tout traitement (voir les mails de Delfraissy) , est un acte grave ayant tres certainement provoqué des morts inutiles.
      Mais surtout cet acharnement à refuser tout traitement, allant jusqu’à interdire aux médecins de prescrire l’hydroxychloroquine, n’avait qu’un seul but, celui de faire croire que seule la vaccination obligatoire peut « guérir du virus ».
      Car si on arrive à prouver que les traitements à base d’hydroxychloroquine ou d’ivermectine peuvent soigner et guérir aussi bien, alors ce gouvernement, ses sbires et tous les « scientifiques » corrompus pourraient bien se retrouver avec une plainte pour « crimes contre l’humanité » et devoir comparaitre dans un tribunal de type « Nuremberg », face au reste du monde (qui aura survécu aux vaccins).


    • véronique 22 juillet 23:48

      @Renaud Bouchard

      Il ne faut rien attendre du conseil constitutionnel.
      L’an dernier il a validé la suspension des recours que peuvent faire les justiciables auprès de lui.
      C’est bien là une preuve de sa parfaite soumission au pouvoir exécutif .
      D’ailleurs il a validé toutes les mesures sanitaires.
      Et ici, c’est le premier ministre qui le saisira une fois la loi votée, donc c’est le premier ministre qui va rédiger le recours, et sans doute pas dans le but de s’enfoncer lui-même.


  • Taverne Taverne 21 juillet 16:16

    Liberté, j’écris ton ombre !

    Sur le « non » au référendum
    Effacé à la gomme,
    J’écris ton ombre !

    Sur les papiers du Grand Débat
    Et les idées jetées à bas,
    J’écris ton ombre !

    Avec le sang des Gilets jaunes,
    La sueur des soignants bêtes de somme,
    J’écris ton ombre !

    Sur les murs des hôpitaux fermés,
    Sur ceux des cités oubliées,
    J’écris ton ombre !

    Sur le pass sanitaire
    Et l’oubli de l’humanitaire,
    J’écris ton ombre !

    Liberté, j’écris ton ombre,
    Moi-même je ne serai bientôt qu’une ombre
    Broyée sous la botte des députés.

    Liberté ! Où est ton nom ?


    • Taverne Taverne 21 juillet 16:46

      Ce court poème, ce trois-fois-rien, peut être lu ou reproduit pour la Cause.


    • bernard29 bernard29 22 juillet 11:19

      @Taverne

      est-ce que vous demandez la suppression du permis de conduire, parce que ceux qui ne le possèdent pas ne peuvent pas conduite. Et c’est intolérable et attentatoire à la liberté de chacun et chacune. Liberté , j’y inscris ton ombre.


    • Taverne Taverne 22 juillet 11:32

      @bernard29

      Comme vous parlez bien ! J’ai l’impression d’entendre un député Larem ou un médecin stipendié des plateaux de télé. Je n’ai pas l’intelligence pour contre-argumenter, vous êtes trop fort pour moi.


    • bernard29 bernard29 22 juillet 13:30

      @Taverne
      Oui . ça vous en bouche un coin, n’est’il pas ?

      j’ai pensé à vous en lisant ceci .

      « L’opposition au passe sanitaire, voire au vaccin contre le Covid-19, évoque irrésistiblement ces enfants insupportables qui ont été élevés dans l’idée qu’ils sont le centre du monde, et que toute atteinte à leur volonté est une inacceptable offense. »

      par Nathalie Heinich, sociologue (article sur Libé)

      publié le 20 juillet 2021 à 11h57

    • charlyposte charlyposte 22 juillet 13:39

      @bernard29
      Et donc, le resto sera un lieu hyper contaminant !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 14:47

      @bernard29
       
       
      La liberté ce n’est pas un ensemble de droits.
      Il ne faut pas confondre droit naturel et droit positif.

      L’institution du permis de conduire a été la création d’un droit nouveau.
      L’instauration d’un permis de marcher dans la rue serait la suppression d’un droit naturel.
       
       
      « Le droit naturel est parfois opposé au droit positif par le fait qu’il met en avant la liberté de chacun, le respect de la vie, le respect des droits de l’autre, la recherche du bonheur, etc., alors que le droit positif est l’expression de règles arbitraires destinées à limiter l’homme dans son action. »
       
      « Les droits naturels sont inaliénables. » Cf. DUDH


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 14:51

      @bernard29
       
      Nathalie Heinich, toute sociologue de 65 ans qu’elle est, raisonne encore comme une gamine capricieuse. C’est triste.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 15:39

      @bernard29
       L’opposition au passe sanitaire, voire au vaccin contre le Covid-19, évoque irrésistiblement ces enfants insupportables qui ont été élevés dans l’idée qu’ils sont le centre du monde, et que toute atteinte à leur volonté est une inacceptable offense. »

      Donner du Rivotril aux vieux dans les Ehpad, évoque irrésistiblement l’euthanasie. (Extrait de « Covid-19 : que se passe-t-il vraiment dans les Ehpad ? », une enquête à voir dans « Pièces à conviction » le 18 novembre 2020 à 21h05.)

      Et l’opposition systématique aux traitements, évoque irrésistiblement le refus du Serment d’Hippocrate ( faute professionnelle lourde), pour Véran ( médecin), pour les médecins du Conseil « scientifique », et pour tous les médecins qui pavanent à la télé.


    • Taverne Taverne 22 juillet 15:47

      @bernard29

      Finalement, vous n’êtes pas si intelligent que je croyais. Vous me classez dans les opposants radicaux au vaccin et au passe sanitaire quand je défends les droits et libertés, sans me connaître (et, pire encore, sans avoir pris la peine de lire mes positions) .

      Je suis opposé à la vaccination massive ou obligatoire
      Je suis opposé à la vaccination en catastrophe et sous la pression du pouvoir,
      Je suis opposé à la vaccination avec ces seuls vaccins-là. pour tout le monde (alors que d’autres seront sur le marché à l’automne).
      Je suis pour un passe sanitaire qui respecte au maximum les libertés et qui soit efficace (sans quoi ce n’est qu’un cadeau bonus offert aux vaccinés et rien d’autre).
      Je suis pour que l’on écoute les avertissements de la Cnil, de la Défenseure des Droits,
      Je suis pour que l’on respecte la décision européenne qui limite la portée du passe.
      Enfin, je suis pour le respect de la démocratie.


    • bernard29 bernard29 22 juillet 16:42

      @Taverne

      Comme exemple pour illustrer ce qu’avance Nathalie Heinich, sociologue, on ne fait pas mieux. () vaccination massive ou obligatoire, vaccination en catastrophe et sous la pression du pouvoir, vaccination avec d’autres qui seront sur le marché à l’automne,, () chacun de ces termes qui d’aprés vous explicitent une position, ne sont que des slogans vains et bavards. 
      Sur le « passe sanitaire », figurez vous que les parlementaires en discutent, et qu’au lieu d’être un bonus pour les vaccinés, il s’agit d’abord et avant tout d’un accélérateur de vaccination.
      je suis pour le respect de la démocratie ! C’est votre signature ?


    • bernard29 bernard29 22 juillet 17:01

      @bernard29
      Taverne,
      ça me fait penser à Jean Quatremer dans l’émission de Pujadas sur LCI qui annonce qu’il est pour la vaccination généralisée et obligatoire mais contre le passe sanitaire malgré les ajustements nécessaires..
      En fait sa position revient à être pour le passe vaccinal ! C’est donc compliqué tout ça !!


    • véronique 22 juillet 23:57

      @bernard29

      Les comparaisons vaseuses, il faudrait vraiment arrêter.
      Le permis de conduire et le pass sanitaire n’ont rien à voir.
      On ne vous enlève pas le droit de conduire si vous ne passez pas le permis. On ne peut pas vous enlevez ce que vous n’avez pas. Avec le pass c’est different, on vous enlève ou réduit des droits que vous avez déjà.
      En plus le permis de conduire vous permet seulement de conduire vous-même. Même sans permis, vous pouvez aller où vous voulez, vous pouvez même avoir une voiture, mais il faudra trouver un chauffeur.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juillet 07:42

      @véronique
       
       ’’On ne peut pas vous enlever ce que vous n’avez pas’’
       
       Plus exactement, on ne pas vous enlever un droit vous n’avez pas acquis.
       
       Ainsi, le PdC est un droit de conduire acquis. On peut vous l’enlever si vous ne le méritez plus. On ne peut pas l’enlever pour un motif sans rapport avec la conduite d’un véhicule, a fortiori, à un groupe d’individus sur un motif sans rapport avec la conduite.
       Marcher dans l’espace public n’est pas un droit acquis, c’est un droit naturel, un droit inaliénable. Un droit qui ne figure spécifiquement dans aucun texte de loi.


    • véronique 23 juillet 10:26

      @Francis, agnotologue

      Ce sont les droits acquis que la loi nouvelle ne peut pas remettre en question. Mais cette théorie est peu utilisée.

      Quoi qu’il en soit, je parlais de la première obtention du permis de conduire. Lorsque le permis est retiré, c’est à la suite d’une faute pénale, or la vaccination n’est pas obligatoire et on ne commet donc aucune faute si on ne se fait pas vacciner, et c’est encore le cas pour les soignants (les tests non plus ne sont pas obligatoires par eux-même pour les actes de la vie quotidienne).

      Cela dit marcher ou se déplacer dans l’espace public c’est un droit fondamental, c’est la liberté d’aller et venir. 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juillet 13:11

      @véronique
       
       ’’Ce sont les droits acquis que la loi nouvelle ne peut pas remettre en question.’’
       
      Ce n’est pas ce que j’ai dit.
       
      Ce que je dis : les seuls droits qu’on puisse vous retirer ce sont des droits acquis ou qu’on vous a accordés.
       
      Nulle autorité ne peut vous retirer un droit fondamental sans jugement.
       
      « Habeas corpus, plus exactement Habeas corpus ad subjiciendum et recipiendum, est une notion juridique qui énonce une liberté fondamentale, celle de ne pas être emprisonné sans jugement, contraire de l’arbitraire qui permet d’arrêter n’importe qui sans raison valable. »
       
      La nouvelle société dont le régime politique est la démocratie totalitaire, viole allègrement l’habeas corpus.
       
      Le projet de Pass dit sanitaire, est de facto un certificat d’allégeance à cette nouvelle société, puisque la décision de se vaccinez est un acte de soumission volontaire.
       
       La Démocratie totalitaire, tu l’aimes ou tu la quittes.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juillet 13:16

      Lire
       Le projet de Pass dit sanitaire, est de facto un certificat d’allégeance à cette nouvelle société, puisque la décision de se vacciner est un acte de soumission volontaire.
       
       La Démocratie totalitaire, tu l’aimes ou tu la quittes.


  • Jeekes Jeekes 21 juillet 16:19

    ’’il ne s’en trouve pas quelques-uns pour être frappés voire émus par ce courrier’’

     

    Allez, quelques-uns.

    Bon OK, d’acc, sans doute, enfin peut-être...

    Mais avouez qu’on ne les entends pas trop la ramener, ces z’émus.

     

    Par exemple, il parait qu’ils auront libre accès à leur cantine de luxe sans montrer patte-blanche. Ils en pensent quoi de leurs privilèges, ça les z’émeut ?

    Les mesures liberticides, la dictature macroniste, les mensonges, l’interdiction de soigner, de prescrire, ils sont au courant, ils se réveillent quand ?

     

    Sur 677, on en a entendu combien, quelles actions ont-ils entreprises ?

    A part faire du vent dans des hémicycles aux trois-quarts vides, et oublier de voter, ou pire, s’abstenir, oeuf corse.

     

    Désolé, y’a longtemps que je les suspecte de toutes les compromissions.

    Aujourd’hui je suis convaincu et je ne compte absolument pas sur eux !

     

     


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 09:57

      @Jeekes

      Désolé, y’a longtemps que je les suspecte de toutes les compromissions.

      Aujourd’hui je suis convaincu et je ne compte absolument pas sur eux !

      Voui mon bilout, mais eux comptent sur toi l’an prochain, pour se faire réélire !!
      Lundi, j’ai envoyé la lettre type à tous les Députés & Sénateurs de mon département, qui commence par ces mots « Résidente et électrice... »

      Il n’est pas inutile de leur rappeler que nous allons savoir qui a voté pour ou contre le pass sanitaire.... , comprends-tu ? Surtout que dans mon département, les Députés sont massivement « en Marche ».... 


    • véronique 23 juillet 00:06

      @Jeekes

      Vous n’avez pas tort. Ils sont d’ailleurs responsables de ce qui se joue aujourd’hui et du mécontentement presque général , puisqu’ils ont voté la mise en place du pass sanitaire en mai, les sénateurs avaient même ergoté sur la date à laquelle les mesures prendraient fin, et aujourd’hui on se rend bien compte que ça ne servait à rien.

      Mais nos chers parlementaires ont sans doute cru que le pass sanitaire serait figé tel qu’ils l’avaient voté. 

      Ce soir j’entends parler de vaccination obligatoire générale du fait que le nombre de vaccinés sera insuffisant pour accéder à l’immunité collective.

      Si on en arrive là, je suis quasi-certaine que le pass sanitaire ne sera pas supprimé.


  • Loatse Loatse 21 juillet 16:48

    Bonjour Bernard,

    Si ce n’était l’accès à des choses non essentielles (activités de loisir, centre commerciaux, toutes choses qui peuvent être compensées (achats en ligne, activités de loisir en famille/entre amis) ce ne serait guère dommageable pour ceux qui ont fait le choix de ne pas se faire inoculer ce produit.


    Malheureusement, ce n’est pas un simple désagrément, une privation temporaire (espérons le) de loisirs, de shopping (les marchés restent autorisés) auquel vont faire face certaines catégories de population mais bien à la privation de leur emploi, et donc de leur salaire.


    article s’y référant :https://www.lefigaro.fr/social/covid-19-les-salaries-sans-passe-sanitaire-pourront-prendre-des-rtt-ou-des-conges-selon-borne-20210720


    Rappelons tout de même que ces soignants (car ils sont tout particulièrement concernés contrairement aux policiers) ont exercé leur profession avec dévouement, sans matériel de protection adéquate au plus fort de la crise. Aujourd’hui une partie de ces personnes est considérée comme des parias.


    Autre chose : le train. ¨Privés de tgv nous serons, sauf (si j’ai bien compris) si nous payons 2 pcr en plus de notre billet de train pour aller rendre visite à nos parents, nos enfants éloignés. Si cela était, c’est le retour à l’isolement, à la solitude pour les petits revenus.


    il est vrai que le virus ne contamine pas les usagers du métro serrés eux comme des sardines les uns contre les autres aux heures de pointes, ni les gendarmes, ni les policiers.

    C’est qu’il est discipliné « Bidule » !








    • Jelena Jelena 21 juillet 17:21

      @Loatse >> une privation temporaire (espérons le)

      Une fois que le QR code sera requis un peu partout, tout comme Chine, ce sera de manière définitive, cela fera partie de la normalité... Il suffit de voir qu’aujourd’hui les frenchies tendent « un poing fermé » en guise de bonjour, pour comprendre que cela va très vite de formater un peuple.


    • Jelena Jelena 21 juillet 17:44

      @Shawford, Fufutologue : Il va de soi que « la vaccination pour tous avec en bonus un QRcode » n’a pas pour but de protéger les gueux, vu que ce virus ne tue des vieillards en fin de vie.

      >> C’était excellent !

       smiley


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 21 juillet 19:37

      @Jelena
      Reste plus qu’à tendre le bras en haut et la main ouverte vers le bas.
      Non, parce que ça ferait bizarre.
      Depuis le début, avec mes potes, on s’est TOUJOURS serré la main, en priant DIEU pour ma part que j’attrape cette merde à deux balles.
      Sauf que, sauf erreur de ma part, le 27, 28 et 29/12/2019, j’étais au lit avec 40° de fièvre et une étrange perte du goût.
      Et devinez la suite...


    • Loatse Loatse 21 juillet 19:39

      Eh !


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 15:44

      @Shawford, Fufutologue
      c’est justement en plus comme toujours les cacochymes comme Fergus

      Fergus n’est pas cacochyme du tout, il est en conflit d’intérêts. Une partie de sa famille travaille pour BigPharma, chez Sanofi et à l’Institut Pasteur. Il vient donc tous les jours poster gratuitement sa pub pour les vaccins sur Agoravox ...


    • alinea alinea 22 juillet 16:37

      @Jelena
      Personne n’oblige personne à posséder et utiliser un téléphone mobile, hein !


    • véronique 23 juillet 00:11

      @Jelena

      Oui je suis d’accord. 
      Il faut se préparer à devoir se munir de son laisser-passer pour une grande partie des lieux ouverts au public.


  • Clocel Clocel 21 juillet 16:50

    Allons, allons... Soyez raisonnables et par ici la sortie.


  • Clocel Clocel 21 juillet 18:13

    Je fais suivre un message de njama...

    Important, à ne pas manquer, à transmettre...


    Maître Virginie de Araujo Recchia en appelle aux Officiers généraux, aux Colonels, aux Officiers

    20 juillet 2021

    (14’00) https://www.youtube.com/watch?v=TgT9xaU7KXc

    Respect !


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 10:13

      @Clocel
      Maître Virginie de Araujo Recchia en appelle aux Officiers généraux, aux Colonels, aux Officiers

      En France, l’armée est légaliste, je ne pense pas que ce soit la solution.
      Ce qu’il faut, c’est obliger le gouvernement à faire marche arrière. Il est illégitime et il se permet d’insulter et de menacer « de pourrir la vie » des récalcitrants, ce qui exaspère même les vaccinés !!

      — Il faut écrire aux élus nationaux de son département pour qu’ils ne votent pas le pass sanitaire en 2e lecture. Lettre type.

      — Manifester devant le Sénat à 17 heures aujourd’hui Jeudi.

      — Manifestations, je crois bien, à nouveau Samedi.

      — et ensuite, si le pass sanitaire est voté, boycotter les lieux d’apartheid.

      Il faut garder son calme et ne pas donner aux médias l’occasion de nous traiter d’agités du ciboulot et de discréditer nos revendications.


    • Giordano Bruno - Non vacciné 22 juillet 11:44

      @Clocel
      Excellente plaidoirie !


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 juillet 18:50
    Article 432-7

    La discrimination définie aux articles 225-1 et 225-1-1, commise à l’égard d’une personne physique ou morale par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende lorsqu’elle consiste :

    1° A refuser le bénéfice d’un droit accordé par la loi (déclaration de 1789) ;

    2° A entraver l’exercice normal d’une activité économique quelconque.


    « L’autorité judiciaire doit demeurer indépendante pour être à même d’assurer le respect des libertés essentielles telles qu’elles sont définies par le préambule de la Constitution de 1946 et par la Déclaration des droits de l’homme à laquelle il se réfère. » (loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - 4°)


    « L’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle, assure le respect de ce principe dans les conditions prévues par la loi. » (Art.66 Constitution de 1958)



    ART. 6. — La loi est l’expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. (Déclaration de 1789)


    Est-ce que la volonté générale veut punir ainsi les récalcitrants ?

    Est-ce que les récalcitrants ne sont pas protégés par l’article 2 des droits de l’homme de 1789 qui reconnait la liberté et la résistance à l’oppression comme des droits naturels et imprescriptibles ?


    ART. 2. — Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 21 juillet 19:33

      @Daniel PIGNARD
      Sauf que, mon poulet (amical !!), je te signale que si tu connais un flic qui s’est fait allumer pour avoir massacré un type, manifestant ou autre, donne-moi son nom, ça fera « l’exception qui confirme la règle ».
      Maintenant, les pleins pouvoirs, c’est pas la Justice, c’est l’Intérieur.
      Et dans les dictatures, le pouvoir va toujours au système répressif, car il est le dernier rempart de la protection des nantis.
      Sous vos applaudissements.
      Si je prends mon cas, sans avoir commis aucune action illégale, c’est garde à vue, entendu plusieurs fois, relevé ADN, intimidation, etc, etc.
      Vu les guignols à qui j’avais à faire, j’ai pissé de trouille !!
      Enfin, pas vraiment...  smiley

      Mmmmm’béciles !!


    • Flash 21 juillet 19:43

      @Daniel PIGNARD

      Merci pour ces rappels bienvenus.
      Précision : Article 432-7 de quel texte ou code ?


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 juillet 09:59

      @Flash

      (art 432-7 du nouveau code pénal)


  • Nicolas36 21 juillet 18:56

    @Bernard Dugué. 

    Belle envolée scandalisée par le pass sanitaire. 

    Seulement c’est assez tardif et passablement myope. 

    Macron a annoncé la couleur , à peine assis dans son fauteuil à l’Elysée. 

    Première étape : introduction des dispositions de « l’état d’urgence » dans le droit commun . Traduction : l’assemblée nationale départi de son droit de contrôle sur l’exécutif en terme de liberté publique ou autrement dit : open bar pour fouiller, encrister et maintenir en détention (entre autres). 

    Seconde étape : loi sur les fake news soit création implicite d’un ministère de la vérité. Dorénavant , quiconque publie des choses contrariantes concernant Macron lors de la campagne pour l’élection risque de se faire allumer aussi sec. Fillon n’a pas bénéficié du même avantage. 

    Troisième étape : liberté de circulation soumise à des conditions sanitaires dont l’exécutif reste maitre de sa définition. A l’heure actuelle c’est être vacciné mais pour combien de temps ? Une fois le principe du pass sanitaire enfilé , les critères de liberté de circulation seront dans les mains de qui ? Devinez !!! 

    In fine l’échéance la plus importante n’est pas l’élection de Macron ou d’un clone en 2022. 

    La vraie question sera comment purger le gang de députés qui ont permis cette triste série d’ignominies liberticides. 

    Cette bande de pingouins est encore plus néfaste que celle qui a officié en Juin 1940 en donnant les pleins pouvoirs à un vieillard cacochyme et à un aventurier cynique et sans scrupules. 

    On croyait avoir atteint le fond avec ceux là. Erreur ils y en a qui creusent !!! 


  • jib_jib 21 juillet 19:32

     Il ne faut plus négocier des exceptions au Pass-Covid, ni chercher à finasser.
    Quand c’est non, c’est non.
    Macron a décidé de transformer les français en supplétifs de la Police.

    , sans frais ni préavis, par un chantage au licenciement, cessation des indemnisations et sanctions pénales c’est non.
    Le Pass-covid, qui n’a rien de sanitaire, et ne peut-être vaccinal, est à durée illimitée (élections avril 22), et sans objectifs définis et mesurables. c’est non
    C’est un instrument de contrôle permanent de 100% de la population, en tous lieux. c’est non.
    Macron se vante d’avoir a fourgué 3 ou 4 millions à des gens qui n’en ont pas besoin, sur un chantage à la liberté. c’est non

    Plus d’un million de signatures sur la pétition anti pass


    • véronique 23 juillet 00:16

      @jib_jib

      Je plussoie.

      Juste un détail : le pass sanitaire peut-être seulement vaccinal, et même si la vaccination devient obligatoire.


  • Yann Esteveny 21 juillet 19:42

    Message à Monsieur Bernard Dugué,

    Je vous donne en réponse la dernière phrase de cet article :

    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/qui-veut-encore-debattre-avec-les-220156

    Respectueusement


  • jib_jib 21 juillet 19:42

    Vous est-il venu à l’esprit que nous sommes devant une vaste opération de liquidation à la grecque. Dans cette optique, semer la ruine et la division, serait créer des circonstances facilitantes pour des solutions autoritaires.
    Face un piège pervers, il n’y a pas de bon camp, la majorité se soumet jusqu’au pire, la minorité proteste et meurt debout


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 juillet 21:44

      @jib_jib Il m’est venu à l’esprit que ceux qui se fond liquider sont passifs et complice de leur liquidation. Pour preuve le peu de relais de mon adresse aux Députés. La France devient le pays des hommes soumis et non pas des hommes libres. Vos propos de victime montrent que vous êtes dans le camp des soumis. Bon voyage dans la France des camps sanitaires


    • Plum’ 21 juillet 22:58

      @Bernard Dugué
      Merci pour cette réponse pleine de bon sens. Plus d’atermoiement, c’est maintenant qu’il faut agir. Avec un but, au delà de l’abrogation des mesures scélérates : chasser Macron, faire en sorte que sa mandature devienne une période noire frappée d’infamie. Plus jamais ça !


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 10:24

      @Bernard Dugué
      sont passifs et complice de leur liquidation.

      Mais non ! Une note des services de renseignements a fuité, ... "..qui s’inquiète d’une « exaspération de plus en plus généralisée face à des mesures considérées comme liberticides » et pointe un « risque de radicalisation » de la contestation, évoquant un parallèle avec le mouvement des Gilets Jaunes : « à l’instar de ce qui s’est produit pour les Gilets jaunes, plus le conflit durera, plus le risque est grand que les plus déterminés, puis les plus radicaux, parviennent à en prendre le contrôle ».

      – Les services de renseignements soulignent la « physionomie très hétérogène » de la mobilisation, avec une « présence massive de soignants », les « professions soumises à l’obligation vaccinale, ainsi que d’autres secteurs dits en première ligne, comme les acteurs du secteur culturel et de la restauration », à savoir des « professionnels impactés par les mesures sanitaires », mais aussi des « mouvances contestataires, des militants politiques, syndicaux ou associatifs ». Les renseignements remarquent surtout la présence très importante de « citoyens » peu habitués des manifestations. « Les cortèges rassemblent des personnes venant de tous bords politiques, sans leader attitré » et appelées sans structures, depuis les réseaux sociaux.

      Tout le monde a pu le voir, la mobilisation est très forte : la note parle d’une « mobilisation exceptionnelle », tant par le volume de manifestants, que par le nombre de villes concernées. « Une telle mobilisation, surtout hors cadre d’un mouvement structuré, est très inhabituelle durant une période estivale ».etc


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 09:32

    « L’article 13 de La loi européenne de 1997, dite Convention d’Oviedo

    stipule que toute intervention médicale qui aboutirait à une modification du génome héréditaire est interdite. Beaucoup de pays ont hésité à la signer, craignant que cette disposition entrave leur recherche médicale.

    La France l’a ratifiée en 2011 par l’article 1er de la loi du 7 juillet 2011 sur la bioéthique. Elle est opposable en droit interne depuis le 1er avril 2012, conformément aux dispositions de son article 33 §4. »

     

    D’où j’en déduis que les injections de substances dites à ARN messager sont illégales en France.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 09:33

      Suite du texte :

      « Les juristes du gouvernement vont certainement expliquer qu’il y a des exceptions, ce qui est exact.
      Mais celles-ci sont soumises à de strictes exigences :

      La personne sur laquelle l’expérimentation est faite doit avoir préalablement signé un document donnant la composition détaillée du médicament concerné, ses effets immédiats, ses effets secondaires potentiels. Elle certifie l’avoir lu, se l’être fait expliquer, avoir tout compris et être d’accord pour recevoir le produit concerné.

      Ils vont objecter qu’ils n’y a pas dans la loi française de chapitre spécifique consacré auxdits « vaccins », ce qui est évident, puisqu’à l’époque tout le monde pensait, à l’exception de quelques scientifiques précurseurs, que l’on ne saurait jamais bricoler et modifier le génome humain par des manipulations de ciseaux protéiniques inventés en 2015.

      Cela ne change rien au principe global de la Convention d’Oviedo : toute intervention médicale qui aboutirait à une modification du génome héréditaire est interdite.

      La vaccination est bien une intervention médicale ? Oui.
      Celle qu’envisagent les laboratoires consistent bien à injecter un ARNm pour modifier le comportement de l’ADN ? Oui.
      Donc c’est interdit. »



    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 09:38

      @Francis, agnotologue
       
      épologue :
       
       Cette crise fabriquée du Covid aura entre autres bénéfices pour les labos, de rendre caduque notre ratification de cette loi d’Oviédo, et ainsi, d’ouvrir en grand la porte aux traitements génétiques dont rêvent les transhumanistes depuis si longtemps.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 09:40

      @Francis, agnotologue
       
       plus précisément :
       
      Cette crise fabriquée du Covid aura entre autres bénéfices pour les labos, de rendre caduque notre ratification de cette loi d’Oviédo, et ainsi, d’ouvrir en grand la porte aux expériences de manipulations génétiques sur les êtres humains dont rêvent les transhumanistes depuis si longtemps.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 10:28

      @Francis, agnotologue
      et ainsi, d’ouvrir en grand la porte aux expériences de manipulations génétiques sur les êtres humains dont rêvent les transhumanistes depuis si longtemps.

      Il n’y a pas que la loi d’Oviedo qui est remise en question...
      Les 10 textes qu’il faut changer pour imposer la vaccination obligatoire.
      Mais bon, ni le Gouvernement, ni les élus, ni les médias ne semblent le savoir...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 10:47

      @Captain Marlo
       
       ’’Les 10 textes qu’il faut changer pour imposer la vaccination obligatoire.

       ni le Gouvernement, ni les élus, ni les médias ne semblent le savoir...’’
       
       Mais si, ils le savent et entendent bien passer de force et rendre caducs de facto, ces textes.
       
       Mais moi je ne parle pas de vaccination obligatoire, je parle d’expériences de manipulations génétiques sur les êtres humains.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 12:03

      @Francis, agnotologue
       
       L’un des plus grands virologues au monde, fervent défenseur des vaccins, tire la sonnette d’alarme. Geert Vanden Bossche, qui a travaillé dans la recherche sur les infections et le développement de vaccins pour les sociétés pharmaceutiques Novartis et GlaxoSmithKline, ainsi que pour l’organisation GAVI et la Fondation Bill & Melinda Gates,
      ...
       avertit que la vaccination pendant la pandémie détruira le système immunitaire. Il est « plus que préoccupé » par les conséquences de cette épidémie virale. ...
      ...
      et que les campagnes de vaccination de masse contre le virus Corona déclencheront une catastrophe mondiale aux « proportions épiques ... ».


    • sirocco sirocco 22 juillet 12:31

      @Francis, agnotologue
      "...la vaccination pendant la pandémie détruira le système immunitaire.« 

      Mais c’est précisément le but de l’opération !

       »...les campagnes de vaccination de masse contre le virus Corona déclencheront une catastrophe mondiale aux « proportions épiques ... » 

      C’est également le but de l’opération planétaire, mais je ne vous apprends rien !


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 juillet 09:37
    Jean Lassalle explique dans Les Grandes Gueules pourquoi il ne votera pas pour le pass sanitaire.
    .
    Le communes n’ont pas de prérogatives en matière sanitaire répond la Mairie ! Mais qui les empêches de se révolter avec nous contre les mesures liberticides ? ... ce sont des collabos !
    .
    Je ne pense pas qu’on se trompe de cible quand on se prend aux collabos !

    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 juillet 10:21

      @eau-du-robinet

      Bonjour et bravo pour cette phrase !

      On ne se trompe jamais de cible lorsque l’on s’en prend aux collabos, ne serait-ce que par leur attitude ils savent parfaitement qu’ils ont choisi le mauvais camp.
      Tout finit par se payer.
      Il est étrange que la mémoire soi à ce point oublieuse.

      Bien à vous,
      Renaud Bouchard


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 16:10

      @eau-du-robinet
      Les anti vaccins décrochent le portrait de Macron à Chambéry.

      Je ne suis pas d’accord pour ce type d’action.
      Il faut se méfier de l’usage que les médias font des images des actions menées.

      Samedi, il y a avait des dizaines de milliers de manifestants dans les rues, dans toutes ces villes.

      Silence radio sur la liste des villes, pas une carte, rien. Les médias ont juste montré des manifestants à Paris. Et voici les manifs que les médias n’ont pas montré, c’est sur le site Russia Today.

      L’occupation de la Mairie de Chambéry passe en boucle, comme un exemple « d’extrémistes » qui ne respectent pas les lieux de la République. Car il faut aussi écouter les commentaires qui sont ajoutés pour discréditer l’action... .

      Ce qui importe pour n’importe quel pouvoir, c’est le nombre de mécontents, pas le type d’actions. Ils savent très bien compter les milliers de lettres de protestation qu’ils reçoivent, même sous forme de pétitions, et le nombre de manifestants.

      A Londres, il y avait 1 million de personnes dans les rues, Johnson a rendu la liberté aux Britanniques le 19 Juillet. Il n’y a pas besoin de grimper aux lampadaires ou de tout casser, il faut être nombreux à protester, ça s’appelle un rapport de force.


    • charlyposte charlyposte 22 juillet 16:17

      @Renaud Bouchard
       ? T’est un malin qui tourne autour du mauvais pot sans savoir que le vrai pot est vide, tellement ce fut bon. smiley


    • chantecler chantecler 22 juillet 16:35

      @Captain Marlo
      Vous avez raison, ce sont des images de protestation qui font du bien .
      Au fait , c’est sous quel président où les médias ont commencé à censurer les manifestations pour faire croire que tout allait bien , qu’il n’y avait plus de contestation ?
      Je répondrais sans beaucoup risquer de me tromper : N. Sarkozy .
      Lequel a repris récemment contact avec E. Macron .
      Il a certainement des tonnes de bons conseils à lui transmettre pour se mettre la population à dos , euh pardon pour lui enseigner la bonne gouvernance entre initiés , lui qui a été aussi ministre de l’intérieur et connait donc toutes les ficelles .
      Et François Fillon, son tandem , n’a jamais bronché .
      Trop pressé de rejoindre ses plaisirs sportifs et d’apporter du travail à sa Pénélope dans la Sarthe ....
      Rien à regretter de son éviction .
      D’autant qu’il s’est trouvé un petit job en or sur les marchés du gaz ou du pétrole russe .
      Pauvre République !
      Avec des zigs pareils nous étions obligés d’aller à la catastrophe .
      Ben , nous y sommes .


    • alinea alinea 22 juillet 16:44

      @chantecler
      Il ne vous a pas échappé que le nouveau gouvernement de Macron est sarkosiste ! Il bruitait, avant l’évincement de Philippe et Castaner, que Sarkozy était le mentor du micron !


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 17:42

      @chantecler
      Au fait , c’est sous quel président où les médias ont commencé à censurer les manifestations pour faire croire que tout allait bien

      Non, non, je crois que tu te trompes. Lors des manifs des Gilets jaunes, les télés d’info en continu, BFM en particulier, passaient des heures à retransmettre les manifs ! Tout les samedis après midi, on y avait droit, et dans toutes les villes concernées. Et en boucle le Dimanche ! Peut-être pour mettre en exergue les violences des casseurs ?

      Pour les manifs de samedi, il n’y a eu aucune violence, mais énormément de monde : silence radio. Les médias ont passé leur temps à expliquer que c’était rien du tout..., « une frange minime »..., 3 agités et un tondu .... etc.
      Pourquoi une telle différence de traitement médiatique ? Je n’en sais rien.
      Mais les journalistes de BFM se sont faits virer de la manif, Place de la République !


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 juillet 09:47
    Le gouvernement Macron exerce une chantage sur les députées.
    .
    Si vous vous n’êtes pas d’accord avec eux vous aurais de futur morts sur les bras !!!

    • sirocco sirocco 22 juillet 12:39

      @eau-du-robinet
      « Si vous vous n’êtes pas d’accord avec eux vous aurais de futur morts sur les bras !!! »

      Ça, nos « parlementaires » s’en fichent royalement !
      La seule chose qui les intéresse : la récompense du régime (sur fonds publics évidemment) s’ils votent « bien »...


  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 22 juillet 09:52

    Salutations,

    Pendant ce temps les truands du sommet eux coopèrent sur un seul essentiel : voler les masses.

    Et la masses alors ? ce sont des jeux différents, tout pour ma gueule, chacun sa merde, compétition entre tous au niveau de la survie physique , détail, celle ci élimine, et donc est violence, guerres, enfin et autres saloperies humaines qui sont des choix délibérés, notre hypnose fait croire à ceux qui l’accepte que c’est ainsi, que vivre est un combat..etc 

    De là à supputer que les masses soient créatrices,L’Origine, des truands du sommet, issus donc de la dite masse par la magie noire de la compétition qui élimine..oui c’est un évidence.

    Deux choix pour vivre ensemble, guerre ( compétition) ou paix (coopération,partage équitable volontaire) ..on a choisit guerre.

    A chaque personne concernée de voir en soi le pourquoi, c’est vraiment très simple.

    Dès lors ces point de détails des armes ( poison, tortures mentale, violence, coercitions..) etc) de ce coup d’état mondial, simple péripétie banales en elle même due à nos choix, sont logiques, normaux, inévitables et étaient prévisibles il y a des millénaires, comme il y a 5 ans,

    Comme cela vient de nos choix nous devons soit la fermer, car ce genre de conséquences vont avec ces choix, et donc un peu de décence serait bienvenue, non, serait souhaitable, genre je récolte ce que je sème,

    ou alors autre possible, personne n’en veut encore sauf rares exceptions mais qui existent, ou alors remettre en cause intégralement ces choix maudits, mauvais, ce qui est refuser car dès lors je dois me remettre moi en cause, or bien sur moi je suis parfait..

    Supposons une seconde, que vivre soit un combat, dont une élimination, comment se fait il que à part chez les humains, le règne est celui de la diversité et de l’équilibre subtil entre tout ce qui est.

    Cette affabulation que vivre = combattre, la compétition qui élimine est un combat, est issue des truands en chefs, qui savent que ainsi les humains vont tous être divisé..y’a plus qu’a ramasser la monnaie etc

    De plus ces truands s’exonèrent eux mêmes de leurs crimes en ce faisant..

    Le rapport truands masse pourrait être de 90% contre 10% (forces de répression, captage, propagande etc incluses.)

    Où se situe le probleme apparaît de suite.

    Reste à savoir quoi et la solution va se montrer d’elle même.

    Mais c’est que j’y tiens moi à avoir plus que ces connards..tant pis , continuons..

    Jacques Bénigne Bossuet:1627-1704

    "Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? Quand on l’approuve et qu’on y souscrit."


    • Hervé Hum Hervé Hum 22 juillet 14:44

      @Géronimo howakhan

      salut,

      l’équilibre de la nature et ce, quel que soit le niveau observé, même atomique, se fait par la relation de causalité entre le principe de coopération et le principe de compétition.

      La "subtilité, est de savoir quel principe conditionne l’autre, car selon l’échelle considéré, le sens de la relation s’inverse.

      Je te renvoi à l’article que j’ai écris sur la relation entre compétition et coopération


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 juillet 10:23

    Pour réjouir les Français, les prophéties penchent sur la prochaine disparition de la République en faveur d’un grand Roi à la verge de fer (Psaumes 2).

    Daniel 7 :9-14 avec deux jolis cataclysmes (Luc 17 :22-30)

    L’Abbé Souffrand (1827) :

    «  Paris sera détruit, tellement détruit que la charrue y passera. Alors, entre le cri : « tout est perdu » et « tout est sauvé », il n’y aura pour ainsi dire pas d’intervalle. Dans ces événements, les bons n’auront rien à faire, car ce seront les Républicains qui se dévoreront entre eux. »

     

    Marie-Julie Jahenny (XIXème-XXème siècles) :

    «  Le feu du ciel tombera sur Sodome (Paris) et principalement sur cette salle de l’enfer où se fabriquent les mauvaises lois. Elle sera engloutie et sa place sera comme une immense carrière de laquelle, jusqu’à la fin du monde, on ne pourra s’approcher sans un frémissement d’horreur. »

    http://lapieceestjouee.blogspot.com/2017/01/la-destruction-de-paris-dans-les.html


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 juillet 10:31

    Aux Lecteurs et à tous ceux qui, dans cet article comme dans d’autres, réagissent sainement en prenant des engagements courageux qui, n’en doutez pas, seront couronnés de succès.

    Un billet que voici a besoin d’être lu et de sortir de la voie de garage sur laquelle il est stationné :

    https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=234569

    Cordialement,

    Renaud Bouchard


    • beo111 beo111 22 juillet 11:38

      @Renaud Bouchard

      Je viens de voter, il est maintenant à +3 -2 = +1

      Comme de nombreux auteurs ici je me rends compte de la censure qui sévit ici.

      Lé rédaction plie face aux dénonciations de contenu soit-disant erroné.

      Mais il y a du bon aussi, notamment la citation d’Agoravox par le professeur Didier Raoult.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 11:42

      @beo111
       
      +4 -2 après mon vote.
       
       J’incite tout le monde à participer davantage à la modération, sinon les ennemis d’Agoravox qui ont entamé sa destruction par l’intérieur et qui se coordonnent sur leur base arrière vont l’emporter.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 11:48

      @Francis, agnotologue
       
       
       @ tous, je propose à partir d’aujourd’hui, à tous ceux qui veulent faire vivre ce site, de voter positivement en masse les articles de leur choix, et de laisser les votes négatifs aux ennemis du site.
       
       Ainsi, ils se désigneront d’eux-mêmes.


    • Yann Esteveny 22 juillet 13:47

      Message à Monsieur Renaud Bouchard,

      +6 -3 = +3 à l’issu de mon vote.

      Bonne chance.

      Recpectueusement


    • ZXSpect ZXSpect 22 juillet 14:46

      @Yann Esteveny
      .

      .

      .

      « +6 -3 = +3 à l’issu de mon vote.. »

      .

      .

      N’est’il pas précisé dans les avertissements destinés aux modérateurs : « Les commentaires signés dans le but d’obtenir un vote positif en retour n’ont pas leur place ici. »

      .

      Personnellement, lorsque je modère un article, je le fais discrètement de crainte que l’auteur ne se sente obligé de me renvoyer l’ascenseur


      Respectueusement smiley


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 juillet 16:11

      @ZXSpect

      En tout cas vos 4457 avis négatifs pour agréer les textes sur Agoravox sont signés. Censure de 32 textes en 5 jours, vous êtes le champion.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juillet 08:12

      @Daniel PIGNARD
       
       Bien vu, ZXSpect affiche un taux de votes négatifs de 58% !
       
       il refusé en trois ans et demi, quatre fois plus de propositions d’articles que moi en 15 ans.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juillet 08:14

      @Francis, agnotologue
       
       ZXSpect a refusé en trois ans et demi, près de cinq fois plus de propositions d’articles que moi en 13 ans.


  • Hervé Hum Hervé Hum 22 juillet 10:33

    Je crains fort que votre lettre passe directement à la poubelle de la majorité des députés, ceux ci ayant déjà des réponses toutes faites à vos remarques.

    Par exemple, un de mes frères, qui ne s’en remet qu’au discours officiel car ayant l’avantage de ne pas avoir à se poser de questions dérangeantes pour son « confort » de vie, me soutenait, sans rire, que le recul était acquis en raison du nombre de vaccinés dans le monde. Comme si, finalement, il existait une forme de super métabolisme humain constitué d’une masse critique d’humain permettant de s’affranchir des contraintes du métabolisme d’un seul humain. C’est à dire, de connaitre l’évolution statistique des effets secondaires à long termes par le nombre et non par le temps.

    Je ne lui ai pas demandé d’où vient cette surprenante théorie, mais il en était convaincu.

    Mais le résultat est que cette théorie surréaliste lui permet de balayer toute votre argumentation, car l’obligation vaccinale à l’intérieur d’une même communauté peut être effectivement invoquée au nom de la responsabilité sociale, sous condition d’avoir la preuve de sa nécessité et qui implique un rapport bénéfice/risque sans appel, sans contestation possible par rapport à tout autre choix de lutte contre l’épidémie, car ce n’est que l’incertitude du bénéfice/risque qui peut laisser totalement libre tout un chacun vivant dans une même communauté quant au choix de se faire vacciner ou non. La légitimité démocratique d’une loi se faisant toujours sur la base de la nécessité pour garantir les libertés publiques.

    Car il ne faut pas confondre liberté individuelle et liberté collective, publique, le sens de la relation étant inversée,tout simplement parce que la liberté publique consiste à définir le cadre des libertés individuelles de telle sorte que la liberté de l’un ne se fasse pas au détriment des autres. Principe qui n’est malheureusement pas du tout appliqué dans les faits, puisque par définition, cela interdit le principe d’exploitation d’autrui à son profit, qui est la base fondamentale du système capitaliste dominant, mais qui n’en demeure pas moins invariable fondamentalement, c’est à dire, dans ses conditions d’existence.

    Il est facile en théorie de balayer les arguments de ceux qui veulent imposer la vaccination dans l’état actuel des connaissances, mais en pratique c’est difficile, car celui qui détient le pouvoir a toujours l’avantage, celui de détenir la force publique et que s’opposer à elle, demande un engagement politique moyen à fort et qui ne peut toucher une majorité de citoyen d’un pays que lorsque les conditions s’y prêtent, c’est à dire, lorsqu’il n’y a pas d’autres choix possible, sinon de mourir. Or, en l’état actuel, le vaccin est présenté par une majorité de médecins comme synonyme de vie. Etc...

     


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juillet 16:31

      @Hervé Hum
      Je crains fort que votre lettre passe directement à la poubelle de la majorité des députés, ceux ci ayant déjà des réponses toutes faites à vos remarques.

      Le pouvoir sait parfaitement compter les gens qui protestent !
      Si des dizaines de milliers de lettres arrivaient aux Députés, cela conforterait la note des services de renseignements "qui s’inquiète d’une « exaspération de plus en plus généralisée face à des mesures considérées comme liberticides » et pointe un « risque de radicalisation » de la contestation, évoquant un parallèle avec le mouvement des Gilets Jaunes« .

       »Il y a pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles".


  • Pierre 22 juillet 11:03

    Les authentiques scélérats sont ceux qui refusent la vaccination, compromettant ainsi une vie économique normale, la meilleure solution pour assurer une vie convenable à un maximum de gens.


    • Hervé Hum Hervé Hum 22 juillet 11:34

      @Pierre

      Désolé, mais ce n’est pas le virus (très faible létalité et connaissance des personnes à risque), ni le refus de vaccin qui compromet la vie économique normale, mais uniquement les dirigeants qui prennent des mesures compromettant la vie économique normale afin de forcer une vaccination dont le bénéfice est toujours incertain. On appelle cela un chantage.

      Bref, vous vous trompez sur la cause, mais rassurez vous, c’est un biais cognitif général, normal.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 11:36

      @Pierre

       sous l’occupation nazie, les bons Français condamnaient les résistants.


    • Pierre 22 juillet 11:58

      @Hervé Hum
      Quand vous aurez eu un tube dans la gueule pendant trois semaines, on en reparlera....si vous vous en sortez...


    • Pierre 22 juillet 11:59

      @Francis, agnotologue
      idem


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 juillet 12:13

      @Pierre

       
       L’un des plus grands virologues au monde, fervent défenseur des vaccins, tire la sonnette d’alarme. Geert Vanden Bossche  :

       « Vacciner les gens contre le virus Corona au milieu d’une pandémie, a-t-il dit, fera que le virus deviendra plus contagieux. Cela augmentera également la résistance des virus aux vaccins, a-t-il ajouté. En outre, selon Mme Bossche, la vaccination de masse contre le virus Corona « augmentera très probablement encore l’échappement immunitaire adaptatif, car aucun des vaccins actuels n’empêche la transmission des variantes virales. »

      L’échappement immunitaire signifie qu’un virus muté déjoue l’immunité innée de l’organisme. Même le vaccin Corona ne sera alors d’aucune utilité contre le virus muté. Et comme de plus en plus de personnes sont vaccinées contre Corona, de telles variantes, qui circulent déjà, émergeront de plus en plus et deviendront simplement plus infectieuses. Et c’est ainsi que le « virus tout à fait inoffensif devient un monstre incontrôlable », explique l’expert dans une interview accordée au Dr Philip McMillan après la publication de la lettre à l’OMS. »

       

       Je crains en effet, ’’un tube dans la gueule pendant trois semaines’’ si je choppe un de ces satanés variants issu de la vaccination, car certains seront inoffensifs, mais d’autres seront des tueurs.

       

      ps. Vous avez appris la médecine chez les mafiosi, ou bien vous êtes transhumaniste ?


    • Pierre 22 juillet 12:24

      @Francis, agnotologue
      On trouvera toujours des propos tenus par des zozos pour tenter de légitimer l’abracadabrantesque mais en attendant les nouveaux plombés graves sont des non-vaccinés à de rares exceptions près. Un point pour moi ! Ce que vous racontez me font le même effet que la lecture de mon horoscope...


    • Hervé Hum Hervé Hum 22 juillet 13:30

      @Pierre

      Quand vous aurez eu un tube dans la gueule pendant trois semaines, on en reparlera....si vous vous en sortez...

      C’est mon problème, pas le votre, aussi, ne vous inquiétez pas, je ne viendrai pas vous voir pour vous en tenir rigueur.

      Le principe de la liberté publique est de ne pas faire prendre de risque à autrui au delà de ce qui lui même est prêt à prendre. Une fois cela posé, vous êtes libre de vous jeter du haut d’une falaise sans parachute après vous être assuré qu’il n’y a personne en dessous, je m’en contrefous. Je vous conseillerai de ne pas le faire, mais je ne vous retiendrai pas et ne vous pousserait pas non plus. Le seul cas où je serai tenté de vous en empêcher, c’est celui où vous êtes mineur ou immature, dans tous les autres cas, je n’essaierai pas de vous en empêcher. seulement de vous conseiller de ne pas le faire. Vous me conseillez de me faire vacciner, merci, c’est très gentil, mais pour l’instant, c’est non.

      Bref, vous pouvez donner votre avis, prodiguer des conseils, c’est très bien, mais après, vous n’avez pas à les imposer et laisser chacun libre de ses choix personnels en fonction de ses propres convictions. Sauf si vous êtes en mesure de prouver que le fait de ne pas se faire vacciner est une atteinte à la vie d’autrui, sans cela, soit vous respectez la liberté individuelle, soit vous imposez votre dictature.



Réagir