jeudi 16 mars 2017 - par Attilax

Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Et voilà, la nouvelle est tombée, terrible pour le "peuple de gauche" (je ne parle pas des socialistes) qui s'apprêtait à voter pour la France Insoumise : Tu ne sortiras pas de l'Union Européenne, même en cas d'échec des négociations que tu as prévues. Dixit toi même à Rome il y a quelques jours : ton plan B, c'est le plan A avec ceux qui voudront bien !

JPEG - 19.9 ko
Meluche
Jean Luc Mélenchon

http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/jean-luc-melenchon-demasque-il-ne-72589

J'ai failli en tomber de ma chaise. Qu'est-ce que ça veut dire en clair ? Ça n'a aucun sens ! Je n'étais déjà pas chaud à l'idée d'entamer dix ans de fastidieuses négociations n'ayant quasiment aucune chance d'aboutir avec 27 pays, mais si tu n'envisages même plus de quitter le bidule, quel va être ton moyen de pression ? tu pars totalement désarmé ! t'es dingue ! Tu te rends compte que c'est en contradiction avec le slogan que nous sers depuis des mois "L'Europe, on la change ou on la quitte" ? Et maintenant c'est : "on la change ou on la change" ? Qu'est-ce que tu racontes, nom de dieu ?!

Je t'aime bien, Méluche. tu as de généreuses envolées et tu tapes souvent juste, même si tu es parfois très agaçant. Mais j'ai constaté au fil des années qu'à chaque fois que tu étais en passe de convaincre, tu te tirais une balle dans le pied. Systématiquement. Que ce soit en 2012, où tu as bousillé une magnifique campagne en une semaine et deux discours, à Hénin-Beaumont où ton obsession de vaincre le FN est devenue tout bonnement débile et où tu t'es ridiculisé, avec les bonnets rouges où tu as complètement raté le coche et où tu t'es même révélé antisocial en traitant les manifestants de "nigauds" car ils avaient eu l'audace de manifester tous ensemble : gauche, droite, extreme gauche, extreme droite et même des anars ! Pour une fois que le peuple s'unissait comme un seul homme, toi, tu organises une pauvre contre-manif a Carhaix avec 600 pékins (contre 50000 en face) et vitupères contre les "pauvres nigauds" qui t'ont privé de ton statut de général en chef des révoltes du pays ?! Ce jour là, Jean Luc, je peux te dire que tu n'as pas marqué des points. Mais bon, je te gardais tout de même une petite place au chaud, et le bénéfice du doute, en souvenir de ton superbe discours de la Bastille. Après tout, peut-être étaient-ce des maladresses, des erreurs, qui n'en commet pas ? Même un tribun de ta qualité peut dire des conneries de temps en temps, c'est humain. C'est "l'humain d'abord" on va dire.

Dans le vide abyssal de cette campagne écoeurante, je ne voyais pas pour qui d'autre voter, malgré mes interrogations sur ta propension à te dégommer l'orteil dès que possible. J'attendais avec impatience la confirmation et les détails d'un éventuel frexit pour convaincre la France Soumise que tu ne rigolais pas. Et là... Boum. Tu sors ça à Rome. La fameuse balle dans le pied, au dernier moment, une fois de plus. Il n'y a même pas la possibilité d'interpréter ce que tu as dit, c'est clair et net. Il ne saurait y avoir de frexit : le plan B c'est le plan A.

Hein ? Pardon ???

Attends, tu rigoles ?! Alors tu nous mènes en bateau depuis un an, Jean Luc ? Tu nous fais croire que tu as plus de balloches que Tsipras, mais tu t'écrases avant même d'avoir commencé ? Tsipras a au moins eu le temps d'accéder au pouvoir avant de se dégonfler, lui !

Outre l'incohérence de la simple proposition : "le plan B, c'est le plan A" qui devrait sauter aux yeux de n'importe qui ayant un niveau CP, tu dois bien te rendre compte que tu enterres de facto TOUT ton programme, qui je te le rappelle n'est applicable qu'en cas de récupération de notre souveraineté politique, économique et militaire, et TOTALEMENT inapplicable avec les règles actuelles. Donc je ne vois pas bien ce qu'il te reste comme arme secrète pour ta "négociation", en dehors de la bravade, la posture et la menace vide. Si tu désobéis aux traités européen sans quitter l'UE, n'importe quel tribunal reconnaîtra la responsabilité totale et entière de la France, et on se fera défoncer le plus légalement du monde.

Tu nous as donc menti à tous : en fait, tu n'accepteras jamais de quitter l'UE, même le couteau sous la gorge. Si c'est une fine stratégie de com, je t'avoue qu'elle m'échappe. Ce qui nous attend avec une telle méthode, c'est le sort de la Grèce, en x10 puisqu'on est beaucoup plus gros. Sans compter qu'en plus, c'est anti-constitutionnel : le président est le garant des traités (garant de la parole de la France), donc tu n'aurais même pas le droit constitutionnel de faire ça. Désobéir à un traité qu'on a signé sans aucune possibilité de se défendre, c'est donner soi-même le baton à la Justice pour se faire battre, c'est évident. Et crois-moi, ils ne vont pas s'en priver. Tu dis que tu te raccrocheras aux pays qui le voudront, mais QUI ? L'Espagne, L'Italie, le Portugal ? Ils sont exsangues et vidés ! Leur système bancaire dépend entièrement de l'UE, ils ne pourront pas suivre. Quand aux autres pays, ils ne veulent pas d'un système à la française et n'en voudront pas plus demain. De quel droit veux-tu leur imposer ça ? Ce n'est pas justement ce que tu reproches à l'Allemagne, de contraindre les autres par son poids économique à accepter des règles qui favorise ses intérêts ? Moralement autant que juridiquement, ça ne me paraît pas acceptable...

Pour la première fois de ma vie, je ne voterai donc pas à gauche, puisqu'il n'y a plus que des menteurs qui n'assument pas leurs positions - dans ce camp aussi bien que dans l'autre, rassure-toi je ne voterai pas à droite non plus. Seule petite lueur d'espoir inattendue dans tout ce cloaque : François Asselineau a eu ses 500 parrainnages. Merci aux maires non étiquetés ! Je peux donc encore voter, pour le seul dont je suis sûr qu'il quittera l'UE légalement et qui peut encore peut-être nous éviter ce que l'UE nous réserve pour les années à venir dans sa grande besace ultra-libérale.

Je sais, tu vas me dire : "il est de droite !"

C'est vrai, c'est un gaulliste pur jus (ils se font rares) mais ça ne fait pas automatiquement de son parti un parti de droite. Le seul but avoué de ce parti est la libération nationale, qui n'a pas d'étiquette politique particulière. Il a le mérite d'être constant, clair et cohérent, lui, et ce qu'il préconise a du sens, qu'on soit de droite ou de gauche. C'est déjà plus que peuvent en dire tous les tocards que les médias essaient de nous vendre sans relâche. Je ne veux plus voter "utile", ou "contre", on voit bien ce que ça finit par donner : Le Pen au pouvoir. Et maintenant que je sais que tu nous a pipoté, je ne vais pas voter "inutile" non plus, tu t'en doutes. Donc pour une fois, je vais voter "pour", comme tu le préconises, et je me fous du score final. Ce sera certes sans passion et sans rêve de grand soir, mais au moins ce sera un vote d'adhésion authentique. Comme quoi tu ne dis pas que des conneries.

Qu'ils s'en aillent tous, tu disais ? Je suis d'accord, mais toi aussi, Jean Luc : t'as plus de balles, t'as plus de pied droit, et en ce qui me concerne, c'était ta dernière cartouche. Tu viens d'enterrer les ultimes rêves de ce qui restait de la gauche "souverainiste", à présent il ne nous reste plus que le pragmatisme, qui passe forcément par Asselineau. Tout ça pour quoi ? Pour ne pas quitter une Union Européenne faite de mensonges que tu prétends détester, qu'on sait condamnée et qui ne nous apporte que du malheur ? Je ne te ferais pas l'injure de te croire stupide, je sais que tu ne l'es pas. Donc tu dois te douter de ce que j'en conclus ?

Adieu, Jean-Luc. Fais gaffe à ton autre pied si tu retrouves des cartouches, il reste un mois et demi tout de même...



449 réactions


    • Le421 Le421 16 mars 2017 18:33

      @La Voix De Ton Maître
      Compte tenu de votre poids réel, je me demande qui prends vraiment les gens pour des cons...
      Tous les 5 ans.
      Vous avez fait quoi, en 2012, les « champions du monde ».
      Comme je dis au chat.
      Va chier dans ta caisse...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2017 19:35

      @manu
      Ecoutez bien le discours de Mélenchon à Rome, après le constat, à partir de 15’, il fait ses propositions.

      Pour enfoncer le clou, il explique que le Plan B, c’est le Plan A maintenu, avec les pays qui voudront désobéir aux Traités. On ne sait lesquels ?


      Puis il qualifie son plan B d’internationaliste, par opposition au Frexit « plan nationaliste où chacun rentre chez soi ». Il confirme donc que la sortie unilatérale de l’ UE, c’est caca boudin, et pas envisageable, quelle que soit l’issue des renégociations des Traités.

    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 mars 2017 22:17

      @Le421

      J’ai voté Mélenchon en 2012, il en reste une trace quelque part sur Agoravox


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 22:23

      @ La Voix De Ton Maître

      La voix de ton maître = Ariane Walter !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      (C’est pour déconner, einh)


    • Croa Croa 16 mars 2017 23:02

      À La Voix De Ton Maître,
      *
      Si la France quitte l’UE il y en a forcément d’autres qui feront pareil. Qu’une alliance de ces pays soit possible c’est évident et que de nombreuses coopérations continueront c’est évident parce qu’il n’y a tout simplement aucune raison de rompre les travaux communs en cours dont la plupart n’ont rien de politique en plus.
      .
      Il faut toutefois que la France (ou un autre pays) rompe la première. Or la volonté de JL Mélenchon est moins claire sur ce sujet depuis quelques temps. Voudrait-il attendre qu’un autre pays nous montre le chemin ou quelque chose comme ça ? Ce truc ressemble à de la pusillanimité. Ça fait tout de même un peu peur !  smiley 


    • doctorix doctorix 17 mars 2017 00:14

      @La Voix De Ton Maître


      retour au franc avec les effets bénéfiques/négatifs qui ne sont absolument pas abordés dans son plan.

      En tous cas, FA les a abordés : il avance une dévaluation de 10%, qu’il estime bénéfique.

      Mais c’est une grande question.

      Sans la France, l’Euro se disloque.
      C’est le premier qui sort qui en tire bénéfice.
      Selon l’analyse de Charles Sannat, le Franc pourrait même... s’apprécier, au niveau mondial...
      Pas une bonne nouvelle pour notre économie, mais ça permet de sortir la planche à billets.
      En tous cas, aucune catastrophe en vue.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 17 mars 2017 13:27

      @doctorix

      Oui c’est l’avantage de n’avoir qu’un plan.

      Mais si vous regardez le FN, vous retrouvez le même problème : ils ont un programme pour deux plans.


    • jessyzz jessyzz 19 mars 2017 19:33

      @La Voix De Ton Maître
      Le saviez vous ... La France dispose d’une banque d’investissement... Je laisse cet os à ronger aux ânes de l’upéer 


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 19 mars 2017 21:57

      @jessyzz

      Vous en connaissez une banque d’investissement française qui va sortir plus de 200 milliards d’euros, ceux requis pour l’application de son programme ?

      La magie noire ?
      La photocopieuse ?
      C’est quoi le nom de votre banque ?


    • alinea alinea 19 mars 2017 22:14

      @La Voix De Ton Maître
      la banque nationale d’Investissement ! qui existe mais dont Hollande n’a pas signé l’accréditation pour recevoir le fric de la BCE !!
      La signature sera faite !


  • alinea alinea 16 mars 2017 12:36

    Vous voulez bien faire une vraie analyse de texte ?
    Car ce que vous dîtes est calomnieux voire insensé. Je n’ai pas envie de développer, je l’ai fait dix fois ailleurs.
    Merci.
    Après,nous pourrons discuter.


    • Tall Tall 16 mars 2017 12:55

      @alinea

       
      un tuyau utile : quand tu donnes une video en line de youtube, il suffit de rajouter à la fin du lien le moment de la video ( en heures et minutes ) pour que l’on tombe direct dessus en ouvrant le lien

      exemple ici avec le discours de rome, lien initial


      et maintenant, le même lien lu à partir de 16 min 55
      https://www.youtube.com/watch?v=sGggYXBNKDA&t=16m55s
       
      ok ?

      maintenant si tu vois un moment dans ce discours où il parle du Frexit, tu peux le mettre en lien

    • troletbuse troletbuse 16 mars 2017 12:59

      @alinea
      Après les élections, vous aurez comme votre article l’Euromort« de soutenir Mélanchon smiley
      Et surtout ne me dîtes pas que j’insulte »à tour de bras"comme disait l’autre.


    • alinea alinea 16 mars 2017 13:17

      @Tall
      Merci Tall, je sais ; j’attendais la réponse de l’auteur !
      Mais je vais la faire cette analyse de texte ( tu m’évites de redonner le lien, je l’avais prévu à partir De 14’46.
      « ... revendications communes...
      Plan B ; s’ils ne cèdent pas au plan A nous passons au plan B.
      Qu’est-ce que le plan B ?
      L’application du plan A ; nous le faisons entre ceux qui sont d’accord.
      Le Plan B est un plan internationaliste, ce n’est pas le plan où chacun rentre à la maison et se débrouille avec sa situation nationale. »
      Bien écouter à partir de la 21’.
      À qui parle Mélenchon ?
      À la gauche européenne ; il parle à la gauche européenne comme il le fait dans ses réunions publiques, s’adressant aux citoyens. Il encourage, il dynamise les énergies et les bonnes volontés ; il pense que la France en mouvement servira de modèle dynamisant.
      Il n’a pas à dire ici, parce que ce n’est cela le socialisme : vous ferez ce que vous voudrez, nous on le fera.
      Mais nous on le fera, et nous aurons besoin des autres dans cette lutte insensée contre le libéralisme. Il n’a pas ici, face à ce public, à détailler le programme.
      Comme il est un homme politique, il sait très bien à quoi s’attendre ; aux meetings, il dit toujours : il nous être tous pour y arriver, moi tout seul je ne peux rien
      Comprenez-vous ? Et souvenez-vous : seul le peuple fait peur aux puissants.
      Comprenez-vous la politique comme rapports de force et pas comme décision administrative ?
      Pour sortir de ce pétrin, il faut un peuple fort et déterminé allié avec des peuples forts et déterminés.
      Tout le reste, toutes les autres propositions sont des conneries qui aveuglent les paresseux.
      Mais jamais au grand jamais on ne peut déduire de ce discours que Mélenchon restera dans l’UE telle qu’elle est ! C’est un mensonge éhonté ; sa lucidité et son engagement sont garants de son honnêteté.
      Jamais il ne dit « je ferai ci je ferai ça, c’est un jeu d’enfants » !!
      Et c’est cela que vous prenez pour une capitulation ?
      .....


    • alinea alinea 16 mars 2017 13:18

      @troletbuse
      Je ne comprends pas !
      je pense, oui, que l’UE va imploser ou exploser ; en attendant nous faisons avec ce que nous avons.


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 13:20

      @ alinea

      La populace ne fait pas peur aux puissants ; l’ue tu la bouffes, ton referendum de 2005 ils se sont torchés avec, les Grecs prennent de la matraque et ont fait combien déjà de manifestations ?


    • Tall Tall 16 mars 2017 13:35

      @alinea
       

      Le fait qu’il s’adresse à un auditoire particulier pourrait expliquer certaines omissions effectivement. Mais son côté anti-nationaliste ( = facho pour lui ) est gênant ... brexit, frexit : c’est du nationalisme
       
      Car il s’agit bien du nationalisme contre le mondialisme ... et donc, il y a une contradiction conceptuelle avec le mode de pensée coco = internationale socialiste
       
      Je n’aime pas ça ....je préfère la clarté ...
       
      Pour l’immigration et l’islam, je l’ai vu chez Pujafas ... il zappe carrément.
       
      D’ailleurs ce 20 mars sur TF1, on va le revoir face aux autres candidats sur ces thématiques justement ... wait & see

    • Legestr glaz Ar zen 16 mars 2017 14:14

      @alinea
      « Vouloir « faire Europe », mais hors des fantasmes de l’intégration politique, dont la poursuite aveugle aura d’ailleurs eu pour effet de produire l’exact contraire de ce qu’elle prétendait faire advenir, à savoir le ressentiment nationaliste et l’inimitié en lieu et place de la « paix entre les peuples », « faire Europe » donc, au sens de l’approfondissement délibéré des liens inter-nationaux, ne demande en aucun cas d’en passer ni par la monnaie ni par la communauté politique intégrée. »


    • alinea alinea 16 mars 2017 14:25

      @Ar zen
      Ben non. et alors ?


    • Laulau Laulau 16 mars 2017 14:39

      @alinea
      Mais jamais au grand jamais on ne peut déduire de ce discours que Mélenchon restera dans l’UE telle qu’elle est ! C’est un mensonge éhonté

      Vous les prenez pour des imbéciles, ils le savent bien que c’est un mensonge, il ne sont là que pour semer le doute.


    • alinea alinea 16 mars 2017 15:10

      oui Laulau, je les prends pour des imbéciles ; ils font tout pour, remarquez !


    • troletbuse troletbuse 16 mars 2017 15:35

      @alinea
      Sio je comprends bien, Vous attendez mais vous ne ferez rien en attendant ?


    • alinea alinea 16 mars 2017 15:37

      @troletbuse
      Rien, rien du tout ! ah si, je vais aller semer des carottes.


    • Sparker Sparker 16 mars 2017 16:02

      @troletbuse
      mais si mai si coco, tu es l’insulteur en chef, je sais y’a de la con-cul-rance a l’UPR mais tu tiens bien la route.


    • Attilax Attilax 16 mars 2017 16:06

      @alinea
      « ce que vous dîtes est calomnieux voire insensé. Je n’ai pas envie de développer, je l’ai fait dix fois ailleurs. »

      Non, vous deviez le faire suite à notre discussion sur votre post de l’autre fois, mais après une moquerie et une invective, vous n’avez pas davantage développé.
      Vous avez réussi à trouver UNE ligne, page 84 de l’avenir en commun, où il est clairement fait référence à une « sortie de l’union ». UNE SEULE. Partout ailleurs, il parle de « sortie des traités » ou de désobéissance, mais pas de sortie de l’UE.
      Vous m’avez dit que c’était une « stratégie de com », pour ne pas effrayer ceux qui voulaient rester dans l’UE (comment peut-on adhérer à « l’europe on la change ou on la quitte » et rester un défenseur de l’UE ?), auquel cas il serait un menteur par omission et un bel hypocrite. Je n’y crois pas.
      Dans son discours de Rome de lundi, il ne parle à aucun moment d’une quelconque sortie : il passe directement de l’UE actuelle à son UE sociale avec ses amis. Comment ? « De force ». Et comment on va faire ça, on peut savoir ? Mystère.
      Vous êtes incroyable, vous me demandez si je veux bien faire une VRAIE analyse de texte. Vous voudriez donc qu’on en parle APRÈS que j’ai compris la même chose que vous ? Mais qui ne fait pas d’analyse ici ? Qui se contente d’avoir confiance dans un vieux politicard professionnel en me disant « je préfère rêver » ? C’est une analyse pertinente ça ? Ou de l’aveuglement ?
      Vous me rappelez Ariane Walter à l’époque où elle ne jurait que par lui. Elle ne supportait pas que j’émette la moindre critique sur son champion. Depuis, elle a un peu nuancé son discours.
      Peut-être que je me trompe. Mais je suis en droit de me poser des questions, et vous feriez bien d’en faire autant, ça aide à réfléchir, en règle générale.

      Je remets la video qui a confirmé mes doutes avant que JLM ne le fasse lui-même :
      https://www.youtube.com/watch?v=c2Dm-ahWqOs#t=119

      Cette fois, regardez la avant de répondre à brule pourpoint, et osez me dire que ce ne sont pas des questions légitimes...


    • Le421 Le421 16 mars 2017 18:37

      @troletbuse
      Et Asselinot, vous croyez franchement qu’en faisant croire que la sortie de l’Europe sauvera la France de tout, y compris de la grippe, il a une démarche honnête ?

      J’ai déformé le nom en rapport au « a » de Mélenchon. Son nom ne comporte pas de « a » et si vous êtes friand de gamineries niveau CM2 comme au FN, je serais bien volontiers votre serviteur...


    • Etbendidon 16 mars 2017 19:17

      @Le421
      Ah ah 421 et pourquoi pas Asselot l’andouille de VIRE (comme Hollandouille)
      http://andouille-asselot.fr/
       smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2017 19:38

      @lermontov
      Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifestations en 4 ou 5 ans.


    • alinea alinea 16 mars 2017 19:44

      @Attilax
      Vous savez Attilax, que les pays européens ne votent pas tous en même temps ; alors, le soir de son élection, Mélenchon dans son discours, après remerciements d’usage, va nous dire que dès demain, il fonce à Berlin mettre sur la table le Plan A. C’est un fort en gueule, on le sait, il dira : c’est ce qu’on va faire.
      Il va à Berlin. L’été passe, et toujours rien.
      À l’automne, il nous fera un petit discours, il s’est engagé à nous tenir au courant, et il dira : dans deux mois ce sont les élections en Allemagne ; nous attendons, si Die Linke passe, comme je l’espère, nous serons évidemment très forts ensemble à ce moment-là.
      Pour les vœux de fin d’année, Merkel récidivant, il nous dira : bon, c’est pas grave, cette année, c’est l’Italie qui vote ( je dis n’importe quoi, j’ignore les dates d’élections dans les autres pays) ; nous attendons, la gauche passera, c’est sûr. L’Italie vote pour les mêmes ; à Pâques ou à la Trinité, il nous refera un discours et nous dira : l’an prochain, c’est Le Portugal qui vote, attendons, c’est sûr que la Gauche passera. L’année d’après, la gauche n’étant pas passée, il nous dira : dans deux mois le Danemark vote ; attendons, c’est sûr que la gauche passera. Puis la Slovénie, l’Espagne, etc...
      Ouf, il aura fait son mandat, aura gamellé à la bonne soupe de l’Élysée, aura installé son harem de Marocaines et aura signé CETA, aura fait la guerre à la Russie, ordonnée par l’OTAN, aura privatisé la Sécu, aura autorisé les OGM et l’extraction des gaz de schistes, aura signé l’accord pour garder les centrales nucléaires pendant trente ans encore.
      What else ?
      C’est votre scénario ; que voulez-vous que je vous dise ?
      Ceci : toujours, c’est celui qui prend l’autre pour un con qui est con quand il le fait a priori.
      Vous n’avez pas confiance en Mélenchon, votez qui vous voulez, mais ne nous faites pas un article comme ça !


    • troletbuse troletbuse 16 mars 2017 20:12

      @Sparker
      Si mai Elle est trop bonne, je ne la connaissais pas
      Moi insulter, ou tu as vu ça ?. Ton vocabulaire est assez réduit.
      Ey puis n’essaie pas de te mesurer avec moi, tu serais à 1 contre 1000.
      OK


    • alinea alinea 16 mars 2017 20:21

      @alinea
      Autre chose :
      le Plan B, c’est le plan de la Paix.
      Il l’ a redit là, mais ne cesse de le dire ( et informer) que se qui se trame en UE maintenant c’est la guerre ; l’UE de la défense : contre qui ? tonne-t-il.
      Alors il veut l’Europe de la paix, mais n’hésite p)as à s’incruster dans l’Europe de la guerre ?
      Décidément, jamais la France n’aurait vu un pareil homme ; même Hollande n’a pas osé.
      tandis que vous, vous osez !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2017 21:32

      @alinea
      Voici les paroles de Mélenchon citées plus haut dans le programme Europe de la FI :

      "Je ne veux pas que la France sorte de l’Union Européenne ! Je ne veux pas de la dislocation de l’Union Européenne. Oui au changement de l’Europe pour une Europe des peuples, démocratique, social, fiscal, culturel, etc. C’est absolument certain ! Mais catégoriquement non à la mort de l’Union Européenne. l’Union Européenne, c’est à dire l’union de plus en plus étroite des peuples, c’est l’avenir, c’est la paix, c’est la diversité, c’est l’ouverture des frontières, etc. Je ne veux pas d’un repli sur soi, synonyme de guerre, de tensions, de conservatisme, d’obscurantisme ! Les négociations pour changer l’Union Européenne ne doivent pas échouer, un point c’est tout !"


    • alinea alinea 16 mars 2017 21:53

      @Attilax
      Voilà, pour terminer mes interventions, je vous offre à lire ma propre lettre ouverte à Mélenchon ; elle date de 2014.

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-eminence-grise-lettre-ouverte-a-156102


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 22:32

      @ Shawford

      Non, dance this mess around

      https://www.youtube.com/watch?v=dRuRKirloQ8


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 22:53

      @ Shawford

      On a pas mal de trucs en commun, toi et moi, cure, smiths, chao. Ca ?

      https://www.youtube.com/watch?v=IimsciWwHHk


    • Croa Croa 16 mars 2017 23:14

      @alinea
      « Il n’a pas à dire ici, parce que ce n’est cela le socialisme : vous ferez ce que vous voudrez, nous on le fera. »

      Ah bon et pourquoi ?
      *
      Nous sommes nombreux ici à penser que s’il n’ose pas c’est qu’il n’osera pas faire !
      (Et si nous sommes trop cons hé bien qu’il se mette à notre portée mais qu’il ne nous laisse pas comme ça bordell ! )  smiley


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 23:30

      @ Shawford

      Merci. Bonne nuit. Se quitter avec la vérité, peut-être ?

      https://www.youtube.com/watch?v=9GCeh6SqBlw


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 23:34

      @ Shawford

      Oh, je kiffe à fond, mon pote. Bedlam bridge ! Moutains of Burma !

      There must be one place left in the world
      where the man could wait and breath
      one place left in the world 


    • doctorix doctorix 17 mars 2017 00:18

      @Tall

      Bon tuyau merci.
      Il faut mettre    &t=16m55s
      ou seulement  16m55s  ?

    • alinea alinea 17 mars 2017 00:27

      @Croa
      Parce que, après l’épisode grec, les gauches européennes se sont rejointes et discutent de possibilités d’unir les gauches d’Europe.
      Le fait est qu’unis nous sommes plus forts, mais c’est aussi un fondamental du socialisme:ce qui sépare les humains ce sont les classes sociales, pas les frontières.
      Aussi,dans cette assemblée de la gauche européenne, son message n’était pas celui-là ; il ne venait pas en professeur expliquer la façons de faire, ni raconter précisément ce qui se passait en France !
      Ils n’étaient pas non plus autour d’une table de bons potes, en train de tracer les tactiques !
      ce me semble logique que son propos se soit focalisé exclusivement sur l’idéal commun, et ne pas parler de la tambouille de chacun.
      Je suis convaincue qu’il osera le faire ; en deux mots : il ne cesse de dire qu’il faut un peuple uni pour réussir, il a bien conscience que ce n’est pas le cas ; aussi, dit-il : la FI est là pour convaincre.
      Je sais, qu’il n’a aucune ambition personnelle d’être le « roi » ; du reste il s’est empressé de dire qu’il ficherait son camp dès la Constitution écrite.
      Il porte une vérité et un idéal plus haut que lui, c’est sa raison d’être, il ne peut déchoir à ses propres yeux, et s’il advenait qu’il ne le puisse pas, il nous en aviserait, nous l’expliquerait, et démissionnerait.
      Voyez-vous, c’est vrai qu’il ne recherche rien pour lui, au sens habituel du terme, en tout cas celui auquel nous ont habitués les politiques corrompus. Il y a beaucoup à dire, si vous lisez les commentaires de mon article donné en lien plus haut, quelqu’un dit qu’il est antipathique au possible avec les gens autour de lui, que cela le disqualifie !
      En réalité, c’est l’attitude de tous les gens qui ne s’occupent pas de leur petite personne, ni de fait de celle des autres, et qui veulent avancer sans encombre sur le chemin ; sans parler de la tension subie qu’on n’imagine même pas ! mais cela ne le rend pas humble, il a juste la nécessité d’être efficace, ne pas lambiner. je connais quelques personnes dans son staff, personne ne s’en plaint et tous ont bien compris qu’il n’avait aucun besoin de gloire-pour-lui, mais être l’initiateur, l’acteur de la réussite, alors là, oui. Et ce n’est pas humble !!
      Il n’a pas le langage Le Pen, et quand il s’y essaie, il est ridicule ; mais quand on ne le comprend pas, c’est qu’on ne veut pas le comprendre, car comprendre qu’il veut rester dans l’UE dans le discours de Rome, il faut être à l’ UPR pour ça. Demandez à n’importe qui, personne, sauf la mauvaise foi, ne peut comprendre cela.
      La mauvaise foi ou l’ignorance, ou une inculture politique crasse !
      Alors, dans ce contexte de Rome,il n’a fait aucun effort pour « vulgariser » son langage, vu qu’il s’adressait à ses pairs.


    • Attilax Attilax 17 mars 2017 03:02

      @alinea
      C’est une énorme boulette. Du même acabit que ses discours immigrationnistes à Marseille et Montpellier une semaine avant le premier tour. Certes, c’était sincère et courageux politiquement, mais stratégiquement, c’était d’une connerie sans nom ! Vouloir récupérer les ouvriers qui votent FN en leur expliquant tous les bienfaits de l’immigration, c’est méconnaître la nature humaine. De la même manière, nous avouer qu’on ne quittera pas le bidule après avoir dit qu’on le ferait si les négociations échouaient (et on sait tous qu’elles vont échouer) est juste une grosse connerie.
      Vous me dites que j’ai mal compris, mais je ne vois pas ce qu’on peut comprendre d’autre. Et si moi j’ai compris ça, d’autres gens ont du comprendre comme moi. Donc, effectivement, il y a un problème. Il peut le clarifier, très vite. Il n’a qu’à s’exprimer et dire « on sort avant de faire le plan B », ce qui n’est pas la même chose que de dire « le plan B c’est le plan A ». Les mots ont un sens, et c’est un professionnel des mots, ne l’oubliez jamais.


    • aimable 17 mars 2017 06:22

      @Attilax
      que voulez vous , alinea regarde Mélenchon avec les yeux de l’amour , donc on lui pardonne  smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 2017 09:41

      @alinea
      Personne ne reproche à Mélenchon de vouloir refonder l’ Europe ! C’est illusoire, mais c’est son droit. Personne ne lui reproche non plus son programme social et écolo.


      Ce qu’on lui reproche, c’est la phrase « L’Europe on la change ou on la quitte ». Alors qu’il n’a aucunement l’intention de la quitter, mais uniquement de désobéir aux Traités, tout en restant dans l’ UE.
      •  
      Donc, les électeurs qui ont fait confiance à Mélenchon, en se disant, « on va essayer de changer l’ Europe, et si on y arrive pas, on sort », sont en train de se rendre compte que Mélenchon leur a menti. Voilà où est le problème.

    • Le421 Le421 17 mars 2017 10:02

      @Etbendidon
      Non, en général, je ne déforme jamais les noms.
      Même celui de Marion Anne Perrine Le Pen de Montretout.
      C’est une forme de respect.

      Mais quand on titre sur « Mélenchon » et qu’ensuite, on écrive « Mélanchon » (mélanchons pas tout !! smiley ), pour moi, c’est du CM2...
      Et Asselineau reste Asselineau.
      1% environ.


    • alinea alinea 17 mars 2017 10:19

      @Attilax
      Le plan B c’est l’application, quelles que soient les conditions, du plan A. le plan A est une proposition faite aux membres de l’UE ; B, on le met en œuvre.,Ça a toujours été dit comme ça !
      Et le mettre en œuvre, aujourd’hui, on ne sait pas quelles seront les conditions extérieures, quelles pressions seront exercées, quelle réponse sera la meilleure.
      La politique, son programme, ce n’est pas une recette de cuisine,il y a tellement d’impondérables que .l’on ne peut qu’affirmer une direction, mais ferme.
      Sûr que voter pour la FI, ce ne sera pas un parcours de santé ; alors, je le suppose, Mélenchon le sait bien que les Français préfèrent les discours simples qui promettent un avenir tracé.
      Or, ce n’est jamais le cas, mais d’une fois sur l’autre, les électeurs retombent dans le doux rêve de la sécurité.
      Ce que vous reprochez, tous, à Mélenchon, c’est d’avoir des visées hautes mais de coller au réel. De sorte qu’il ne peut pas détailler les gestes qu’il faudra faire, en réponse à ce qu’on recevra ! sortir de l’UE, peut-être, peut-être pas, de l’euro,peut-être, peut-être pas... mais la chose certaine, c’est la politique que l’on mènera ; et la route risque de ne pas être droite et facile.


    • Et hop ! Et hop ! 19 mars 2017 13:09

      @Le421 : La sortie de l’UE est le préalable pour pouvoir mettre en place une politique différente des directives de la Commission européenne, la sortie de l’OTAN est le préalable pour pouvoir reprendre une politique étrangère non alignée, la sortie de l’euro est le préalable pour pouvoir changer de politique économique et commerciale.


    • Attilax Attilax 19 mars 2017 13:40

      @alinea
      « c’est la politique que l’on mènera ; et la route risque de ne pas être droite »

      C’est précisément ce que j’essaie de vous dire.


  • Tall Tall 16 mars 2017 12:37

    Le discours de Rome était effectivement imbibé de la vieille dogmatique obsolète : internationale socialiste contre nationalistes ( = fachos ). Et comme la gauche sans frontière, ce n’est pas possible ... c’est mort.

     
    Donc, en réalité, Mélenchon est juste un brillant tribun sans appareil de parti, qui s’est associé à un appareil ( communiste ) qui manquaitlui, d’un bon tribun.
     
    Il aura ainsi sauvé sa gamelle, et les autres quelques sièges ... épicétou
     


    • jmdest62 jmdest62 16 mars 2017 14:02

      @Tall
      Salut
      Commentaire malicieux avec une bonne dose de mauvaise foi , vous me semblez en bonne forme  smiley...........mais :
      °
      ".....ce sera le message que j’adresse aux autres dirigeants des gouvernements européens : l’Europe, pour les Français, on la change ou on la quitte...." :
      conclusion de laconférence de presse de Jean-Luc Mélenchon, au lendemain du résultat du référendum sur le Brexit, en Grande-Bretagne, le 24 juin 2016.
      °
      Tout est dit sans ambiguité en 3mn 52 ...... toute interprétation n’est que billevesée.
      @+


    • Tall Tall 16 mars 2017 14:52

      @jmdest62

       
      J’avais déjà vu cette vidéo, mais je l’ai regardée à nouveau dans le détail ...
      Et bien, je reste perplexe .... car >
      Il dit bien que si on ne la change pas, on la quitte ... ok
       
      Or s’il doit la quitter, il devra faire du nationalisme ( frexit = repli sur soi )... ce qu’il n’aime pas
      Et donc, la porte est ouverte aux concessions ou discussions laborieuses .. combien d’années ?
       
      Pas pour moi tout ça ... plan A : frexit ... épicétou
       
      Maintenant si Mélenchon arrive au 2e tour, je serait content, car ce sera beaucoup mieux qu’un européïste, c’est sûr

    • Tall Tall 16 mars 2017 15:04

      Dernier détail : sa compagne, c’est Saïda Jawad

       
      C’est mal ? non ...
       
      Or, c’est lui qui a laissé Molenbeek devenir une base du djihadisme
      Le Bataclan, c’est parti de là-bas
       
      Chez Pujadas, Mélenchon avait zappé les problèmes de l’islamisme et de l’immigration
       
      Perso, je suis anti-islam ... et donc, c’est bien mort pour moi là ... fini ...

    • jmdest62 jmdest62 16 mars 2017 15:46

      @Tall
      Salut
      je vous ai déjà répondu : à « nationalisme » je préfère « souveraineté » et des nations peuvent , à mon avis , s’unir sans problème si elles restent souveraines.
      @+


    • rogal 16 mars 2017 19:33

      @jmdest62
      < Nation souveraine » ne veut rien dire, sauf pour évoquer un rapport de possession (sur un territoire) ; État serait d’ailleurs plus exact que nation (Six nations = trois États !). La souveraineté nationale c’est celle du peuple (dans notre constitution), c’est être le roi. Vous confondez sans doute avec l’indépendance nationale.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2017 19:47

      @jmdest62
      Le problème c’est que Mélenchon ne dit pas la même chose en juin 2016, et en mars 2017 à Rome. Depuis plusieurs mois j’informe sur les propositions beaucoup plus claires exprimées par Jacques Généreux, où il n’est jamais question de sortie volontaire de l’ UE.

      «  S’ils ne sont pas d’accord, ils (les autres pays ) nous mettrons dehors et prendront la responsabilité de l’éclatement de l’ UE » .

      A ma connaissance, il n’existe pas de moyen légal de mettre un pays hors de l’ UE, il faut que le pays le demande, sinon on reste dans l’ UE jusqu’à ce que mort s’en suive ...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2017 19:54

      @jmdest62
      des nations peuvent , à mon avis , s’unir sans problème si elles restent souveraines.

      Nous sommes d’accord, sauf que pour être souveraines, elles doivent sortir de l’ UE d’abord, récupérer les « droits régaliens », pour ensuite signer des accords avec d’autres pays souverains.
      C’est ce que propose l’UPR.


      * Les droits régaliens sont les droits constitutifs d’un Etat souverain : gérer son budget, ses frontières, sa monnaie, faire ses lois et décider de la guerre et de la paix. Tous ces attributs de la souveraineté ont été progressivement transférés aux instances, comme la BCE, l’OTAN, et la Commission européenne ...

    • alinea alinea 16 mars 2017 21:26

      @jmdest62
      Patriotisme.


  • Old Dan Old Dan 16 mars 2017 12:42

    Ai pas dû entendre (ni lire) les mêmes topos qu’Attilax...
    .
    [... ou Attilax est-il un troll, comme bcp sur ce sitee ? Bof... ]


    • rogal 16 mars 2017 19:35

      @Old Dan
      Un troll ? Exactement. Comme tous ceux qui expriment une autre opinion que la nôtre.


  • leypanou 16 mars 2017 12:50

    « Le Plan B c’est le Plan A avec ceux qui le veulent », « faire une Europe sociale » : si on n’est pas capable de convaincre une majorité de Français pour une politique donnée, comment peut-on espérer convaincre une majorité de pays européens ?

    Quand A Tsipras a été applaudi alors qu’il venait de s’aplatir devant le Conseil Européen pour garder à tout prix l’euro et que la Grèce n’a plus d’état indépendant que le nom et est en train d’être vendue par pièces détachées, il ne faut pas s’étonner que beaucoup d’électeurs ne croient plus à ces plans A, B ou Z.

    La lecture de çà et de çà donne un complément d’information aux lecteurs.


    • Le421 Le421 16 mars 2017 18:42

      @leypanou
      L’UPR n’est là que pour avoir un comportement d’autiste et taper à tour de bras sur La France Insoumise.
      Seront-ils présents Samedi à la Bastille ?

      Puisqu’ils sont « champions du monde », Asselinot (puisqu’ils déforment Mélanchon...) devrait pouvoir rassembler 400.000 personnes en trois coups de cuillère à pot.

      Dimanche, on saura où sont les charlots...

      Sauf que.
      Les 35.000 de « sens commun » et « LMPT » réunis au Trocadéro ont donnés 200.000 dans les médias mainstream, et nous, si on est 200.000, ça fera 35.000 dans les msm.
      Pas grave, on est au courant !!  smiley


    • Gavroche 16 mars 2017 18:53

      Bonjour @Le421


      Vous faites erreur, au Trocadéro ils étaient 400.000 au moins. smiley

      Je n’ai pas suivi : c’est quoi Samedi à la bastille ?

      Bonne soirée.

    • Croa Croa 16 mars 2017 23:31

      @Gavroche « c’est quoi Samedi à la bastille ? »

      T’es bien le seul à ne pas savoir smiley Sinon C’est ça  !

       Ce serait bien s’il n’y avait pas que les insoumis officiels : Tout le monde est invité ! (Ceux qui se sentiraient proche du FN feraient tout de même mieux de rester incognito : Faut pas exagérer smiley )


    • Le421 Le421 17 mars 2017 10:09

      @Gavroche
      Je vous comprends.
      On n’a pas les médias derrière pour faire la pub, c’est vrai.
      Et personne n’en parlera, surtout si on est nombreux...
      C’est d’un classique.
      Ils sont tellement mauvais qu’ils sont extrêmement prévisibles...


  • Laulau Laulau 16 mars 2017 12:56

    Et le plan A selino, vous connaissait. On se met à trois ou quatre trolls, on écrit un article bidon soit disant déçu par Mélenchon et ensuite on essaie de faire le buzz autour.
    Pitoyable !


    • troletbuse troletbuse 16 mars 2017 13:03

      @Laulau
      Moi, j’assume ma « trollitude », mais vous, vous n’en faîtes pas partie ? Troll, un mot passe-partout comme complotiste, une auberge espagnole.  smiley


    • manu manu 16 mars 2017 13:26

      @troletbuse

      C’est tout ce qui te parait important dans son commentaire ?


    • Attilax Attilax 16 mars 2017 17:54

      @Laulau
      T’as déjà lu un article de mes soins auparavant ? Tu me vois pourrir la modération sous des tonnes de posts pro-bidule ou pro-machin ? Non ! Les rares fois où je poste un article, ça vient de moi et c’est sincère. Une interrogation aussi terrible, ça se partage, il me semble, avant que tout le monde soit cocu. Il est clair que je m’adresse à ceux de gauche qui voulaient quitter l’UE, pas ceux qui veulent y rester. Et Mélenchon est clairement de ceux-là, on le sait depuis trois jours.
      J’aimerais bien être un troll. J’aurais eu du plaisir à écrire cet article, mais là tu vois, j’ai plus que l’amertume de m’être ENCORE UNE FOIS fait rouler dans la farine par ma propre famille... Mais bon, au moins en suis-je conscient, c’est déjà ça.


    • Laulau Laulau 16 mars 2017 18:53

      .@Attilax
      Mais bon, au moins en suis-je conscient, c’est déjà ça.

      Quand on ne comprend pas « l’Europe on la change ou on la quitte », on n’est pas conscient, le mot est trop long.


    • bobbygre bobbygre 16 mars 2017 22:07

      @Laulau
      « l’Europe on la change ou on la quitte »
      Ca s’appelle un slogan. Ça sert à se faire élire et c’est rarement un reflet des actions du futur élu.
      Zavez pas marre de vous faire enfler vous ? J’avoue que pour ma part, j’ai ma dose.


    • Croa Croa 16 mars 2017 23:37

      On te remercie Attilax : Tu n’es pas le seul à être inquiet !
      *
      Moi aussi j’aime JL Mélenchon mais personne n’est infaillible.
      Ceux qui pensent que c’est l’UPR qui t’inspirent sont des imbéciles.


    • Attilax Attilax 17 mars 2017 00:52

      @Croa
      Je confirme. L’UPR est un choix de raison. Aucune passion là-dedans, il FAUT se barrer, le plus vite possible, avant qu’ils finissent le dépeçage. Ce qui est terrible, c’est que JLM le disait encore il n’y a pas si longtemps... Je crois que Tall a raison : la peur du nationalisme éclipse le bon sens le plus essentiel chez les bien-pensants de gauche aujourd’hui. Ils assimilent la nation à l’extrême droite depuis si longtemps qu’ils ont oublié que ce n’est pas une valeur qui appartient à l’extrême droite mais à nous tous.


    • doctorix doctorix 17 mars 2017 09:38

      @Attilax

      Oui, il y a eu il y a longtemps un kidnapping de la notion de Nation et même des couleurs nationales par le FN.
      On a maintenant honte de sortir un drapeau bleu-blanc-rouge.
      Tous les pays sont heureux de sortir le leur, et nous on a honte du notre.
      Ce parti a bien dégueulassé la France.

    • Laulau Laulau 17 mars 2017 13:43

      @bobbygre
      Bon arrêtez vos c...ie, vous n’avez jamais eu l’intention de voter Mélenchon et donc il ne vous a jamais « enflé ».
      Allez causer au membres de la secte.


    • Attilax Attilax 17 mars 2017 15:44

      @Laulau
      Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.


    • Croa Croa 17 mars 2017 17:46

      @Attilax,
      En supposant que ton choix soit de raison, réfléchis encore.
      Malgré le risque j’en reste, de mon coté, au choix Mélenchon.
      *
      D’ailleurs le choix Asselineau présente d’autres risques. Ne serait-ce que parce que durant la procédure les textes actuels continueront à s’appliquer, que de nouvelles réformes vont nous tomber dessus et peut-être de nouveau traités commerciaux et autres. En plus il y a un risque de guerre imminente !


    • Attilax Attilax 18 mars 2017 18:52

      @Croa
      Justement, on serait sorti de l’OTAN...


    • Et hop ! Et hop ! 19 mars 2017 13:25

      @doctorix : C’est la gauche internationaliste qui a fait de la propagande contre le nationalisme depuis 30 ans, et d’ailleurs dans son discours de Rome M. Mélenchon assène que le Brexit ou le Frexit, ce serait un retour au nationalisme, donc du fascisme. Leur projet politique est d’abolir les États nations au profit d’instances politico-économiques internationales et révolutionnaires. Ca correspond au projet libéral. Les structures politiques autonomes (ce mot veut dire qui fait ses propres lois) de la nation, de la commune, peut-être de la région, sont le fondement de la démocratie. L’UE est un projet d’empire, et, comme disait le tite d’un célèbre livre deLénine, l’impérialisme est le stade suprême du capitalisme.


      Or la la gauche a longtemps considéré à juste titre que la nation était le cadre politique pertinent pour un peuple, l’idée de nation comme concept politique date d’ailleurs de la Révolution française. La commune aussi l’est.

      Il faut lire le bel article de Marcel Mauss intitulé « La Nation », un des fondateurs du journal L’Humanité, ou L’Identité de la France de Fernand Braudel, et comparer à la logorrhée gauchiste de ceux qui brandissent des drapeaux rouges, noirs, vetrs, anti-fas, no-boarders,..

  • Laulau Laulau 16 mars 2017 12:58

    Et le plan A selino, vous connaissait

    Pardon :

    Et le plan A ... sselineau, vous connaissez ?


  • foufouille foufouille 16 mars 2017 13:11

    sa vision de l’autre europe est un peu bizarre car avec des frontières ouvertes l’immigration sera importante chez nous. son harmonisation par le haut est aussi impossible vu que nous exporterons encore moins.
    je doutes également que les pays bas, allemagne, etc accptent de sortir du libéralisme vu que c’est ce qui les engraissent.
    désobéir aux traités est juste un chantage possible.


    • alinea alinea 16 mars 2017 13:38

      @foufouille
      Tu n’a pas lu le programme ; sinon,où as-tu vu des frontières ouvertes ? Les taxes à l’entrée seront énormes... dans l’esprit écologique et social
      L’internationalisme n’est pas un melting-pot, ni cette « chose » que nous a vendue l’UE ! .
      Que chaque pays puisse faire ce qui est bon pour lui, puisque tous sont différents, mais, en coopération étroite pour ne pas s’isoler.


    • foufouille foufouille 16 mars 2017 13:45

      @alinea
      c’est ce qu’il dit dans son discours. il faut des frontières sans barbelés car assez de morts en méditerranée.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2017 20:03

      @alinea
      Que chaque pays puisse faire ce qui est bon pour lui, puisque tous sont différents, mais, en coopération étroite pour ne pas s’isoler.

      Pour qu’un pays puisse faire « ce qui est bon pour lui », il faut qu’il redevienne souverain ! Sinon, il ne pourra pas signer autre chose que des TAFTA et des CETA !


      Pour faire cela, chaque pays sort par l’article 50 et signe des accords de coopération avec les autres ! En Europe, ou en dehors. C’est ce que font les BRICS, qui passent leur temps à signer des accords de coopération gagnant -gagnant, mais se sont tous des Etats Nations.

  • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 13:17

    Bravo pour le clown.


    • alinea alinea 16 mars 2017 14:30

      @lermontov
       ?

      Elle est belle sa fille, je connaissais la mère, je connaissais le père, mais je ne l’avais jamais vue, elle.
      Pitre, pourquoi ?
      mais, c’est un argument pour voter le Pen, je l’admets !!


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 14:45

      Il aime bien le people et le bling bling, quand même ; en revanche, il n’aime pas le montrer. La pudeur, évidemment.


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 14:46

      ’Lepen’ ? Un argument qui relève de la ’hauteur’, sans doute.


    • alinea alinea 16 mars 2017 15:13

      @lermontov
      C’est sa première compagne blingbling, mais de gauche et... pas très célèbre !!!
      je m’en fous, je m’en fous lermontov ; franchement ! quelle misère.


    • kalachnikov lermontov 16 mars 2017 15:42

      @ alinea

      ’bling bling mais de gauche’, lol, genre macron socialiste.

      Tu ne t’en fous pas, t’es toujours là à le défendre comme une chatte défend ce petit. Ce type en est d’autant plus haïssable d’avoir abusé de l’ingénuité ; je ne te persuaderai de rien, c’est sûr, mais je te promets que tu vas tomber de haut et je n’y serai pour rien.

      Ce n’est pas bien de ta part de m’avoir traité comme ça pour me reprocher des bassesses ensuite. Tu sais que je ne me préoccupe pas de politique de façon habituelle, que je trouve ça vulgaire ; tu sais que je suis anarchiste et nihiliste et qu’en conséquence je ne milite certainement pas une idéologie ou un personnage ; et qu’en conséquence si j’interviens sur le propos, c’est après mûre réflexion.


    • Sparker Sparker 16 mars 2017 16:07

      @lermontov
      T’es vraiment un comique, pas drôle, mais comique quand m^me...


  • Alpo47 Alpo47 16 mars 2017 13:20

    Entre Fillon ou Macron et Melenchon ... je choisirais Melenchon, comme un moindre mal. Mais seulement dans ce cas. Entre MLP et Melenchon, c’est moins sur.
    Melenchon a déjà trahi le peuple de gauche , en votant Maastricht, en faisant voter Hollande ... etc... Je ne peux pas dire que je déborde de confiance pour lui. Il serait encore un sous-marin du PS que je n’en serais pas étonné. L’auteur est plutôt factuel pour décrire l’histoire de Melenchon. Comme toujours, les militants ne sont pas objectifs.
    Sortir de la dictature UE est le voeu de plus en plus répandu parmi les Français. Avec Melenchon, l’auteur le décrit fort bien, c’est douteux, pour le moins. De fait, il ne reste que Dupont Aignan et Asselineau. Ce qui est ennuyeux, c’est qu’ils partent de très, très loin et ce qui est dommage, c’est qu’ils divisent en deux les opposants à l’UE. Un seul pourrait grimper , deux n’ont aucune chance.
    Donc, c’est compliqué. Mais les choses vont évoluer, comme toujours.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2017 20:11

      @Alpo47
      Je ne crois pas que Mélenchon soit un sous marin du PS, c’est plutôt Macron ! Mélenchon est un européiste convaincu qui se désespère de voir « son rêve européen » se briser. Il voudrait essayer de sauver ce qui peut l’être.


      Quand on connaît, grâce à Asselineau et à Annie Lacroix Riz, les origines capitalistes de la construction européenne, il n’y a pourtant rien là dedans qui fasse rêver ...
      « Aux origines du carcan européen » par Annie Lacroix Riz.

    • izarn izarn 19 mars 2017 13:29

      @Fifi Brind_acier
      Merluche se fout du monde.
      Je me souviens du vote inconditionnel pour Hollande en 2012.
      Il aurait pu s’abstenir du vote pour le « capitaine de pédalo »...
      Moi ça m’a suffit. depuis je ne vais plus jamais sur son blog.
      Bien entendu Asselineau est bien supérieur à lui.
      Je ne sais meme pas pourquoi on continue à parler de ce type.


  • Scual 16 mars 2017 14:36

    Alors AV en est arrivé là... publication d’articles mensongers. La campagne présidentielle est vraiment super.

    A quand un « Mélenchon à avoué manger des enfants » ou autres ?


Réagir