jeudi 16 mars 2017 - par Attilax

Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Et voilà, la nouvelle est tombée, terrible pour le "peuple de gauche" (je ne parle pas des socialistes) qui s'apprêtait à voter pour la France Insoumise : Tu ne sortiras pas de l'Union Européenne, même en cas d'échec des négociations que tu as prévues. Dixit toi même à Rome il y a quelques jours : ton plan B, c'est le plan A avec ceux qui voudront bien !

JPEG - 19.9 ko
Meluche
Jean Luc Mélenchon

http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/jean-luc-melenchon-demasque-il-ne-72589

J'ai failli en tomber de ma chaise. Qu'est-ce que ça veut dire en clair ? Ça n'a aucun sens ! Je n'étais déjà pas chaud à l'idée d'entamer dix ans de fastidieuses négociations n'ayant quasiment aucune chance d'aboutir avec 27 pays, mais si tu n'envisages même plus de quitter le bidule, quel va être ton moyen de pression ? tu pars totalement désarmé ! t'es dingue ! Tu te rends compte que c'est en contradiction avec le slogan que nous sers depuis des mois "L'Europe, on la change ou on la quitte" ? Et maintenant c'est : "on la change ou on la change" ? Qu'est-ce que tu racontes, nom de dieu ?!

Je t'aime bien, Méluche. tu as de généreuses envolées et tu tapes souvent juste, même si tu es parfois très agaçant. Mais j'ai constaté au fil des années qu'à chaque fois que tu étais en passe de convaincre, tu te tirais une balle dans le pied. Systématiquement. Que ce soit en 2012, où tu as bousillé une magnifique campagne en une semaine et deux discours, à Hénin-Beaumont où ton obsession de vaincre le FN est devenue tout bonnement débile et où tu t'es ridiculisé, avec les bonnets rouges où tu as complètement raté le coche et où tu t'es même révélé antisocial en traitant les manifestants de "nigauds" car ils avaient eu l'audace de manifester tous ensemble : gauche, droite, extreme gauche, extreme droite et même des anars ! Pour une fois que le peuple s'unissait comme un seul homme, toi, tu organises une pauvre contre-manif a Carhaix avec 600 pékins (contre 50000 en face) et vitupères contre les "pauvres nigauds" qui t'ont privé de ton statut de général en chef des révoltes du pays ?! Ce jour là, Jean Luc, je peux te dire que tu n'as pas marqué des points. Mais bon, je te gardais tout de même une petite place au chaud, et le bénéfice du doute, en souvenir de ton superbe discours de la Bastille. Après tout, peut-être étaient-ce des maladresses, des erreurs, qui n'en commet pas ? Même un tribun de ta qualité peut dire des conneries de temps en temps, c'est humain. C'est "l'humain d'abord" on va dire.

Dans le vide abyssal de cette campagne écoeurante, je ne voyais pas pour qui d'autre voter, malgré mes interrogations sur ta propension à te dégommer l'orteil dès que possible. J'attendais avec impatience la confirmation et les détails d'un éventuel frexit pour convaincre la France Soumise que tu ne rigolais pas. Et là... Boum. Tu sors ça à Rome. La fameuse balle dans le pied, au dernier moment, une fois de plus. Il n'y a même pas la possibilité d'interpréter ce que tu as dit, c'est clair et net. Il ne saurait y avoir de frexit : le plan B c'est le plan A.

Hein ? Pardon ???

Attends, tu rigoles ?! Alors tu nous mènes en bateau depuis un an, Jean Luc ? Tu nous fais croire que tu as plus de balloches que Tsipras, mais tu t'écrases avant même d'avoir commencé ? Tsipras a au moins eu le temps d'accéder au pouvoir avant de se dégonfler, lui !

Outre l'incohérence de la simple proposition : "le plan B, c'est le plan A" qui devrait sauter aux yeux de n'importe qui ayant un niveau CP, tu dois bien te rendre compte que tu enterres de facto TOUT ton programme, qui je te le rappelle n'est applicable qu'en cas de récupération de notre souveraineté politique, économique et militaire, et TOTALEMENT inapplicable avec les règles actuelles. Donc je ne vois pas bien ce qu'il te reste comme arme secrète pour ta "négociation", en dehors de la bravade, la posture et la menace vide. Si tu désobéis aux traités européen sans quitter l'UE, n'importe quel tribunal reconnaîtra la responsabilité totale et entière de la France, et on se fera défoncer le plus légalement du monde.

Tu nous as donc menti à tous : en fait, tu n'accepteras jamais de quitter l'UE, même le couteau sous la gorge. Si c'est une fine stratégie de com, je t'avoue qu'elle m'échappe. Ce qui nous attend avec une telle méthode, c'est le sort de la Grèce, en x10 puisqu'on est beaucoup plus gros. Sans compter qu'en plus, c'est anti-constitutionnel : le président est le garant des traités (garant de la parole de la France), donc tu n'aurais même pas le droit constitutionnel de faire ça. Désobéir à un traité qu'on a signé sans aucune possibilité de se défendre, c'est donner soi-même le baton à la Justice pour se faire battre, c'est évident. Et crois-moi, ils ne vont pas s'en priver. Tu dis que tu te raccrocheras aux pays qui le voudront, mais QUI ? L'Espagne, L'Italie, le Portugal ? Ils sont exsangues et vidés ! Leur système bancaire dépend entièrement de l'UE, ils ne pourront pas suivre. Quand aux autres pays, ils ne veulent pas d'un système à la française et n'en voudront pas plus demain. De quel droit veux-tu leur imposer ça ? Ce n'est pas justement ce que tu reproches à l'Allemagne, de contraindre les autres par son poids économique à accepter des règles qui favorise ses intérêts ? Moralement autant que juridiquement, ça ne me paraît pas acceptable...

Pour la première fois de ma vie, je ne voterai donc pas à gauche, puisqu'il n'y a plus que des menteurs qui n'assument pas leurs positions - dans ce camp aussi bien que dans l'autre, rassure-toi je ne voterai pas à droite non plus. Seule petite lueur d'espoir inattendue dans tout ce cloaque : François Asselineau a eu ses 500 parrainnages. Merci aux maires non étiquetés ! Je peux donc encore voter, pour le seul dont je suis sûr qu'il quittera l'UE légalement et qui peut encore peut-être nous éviter ce que l'UE nous réserve pour les années à venir dans sa grande besace ultra-libérale.

Je sais, tu vas me dire : "il est de droite !"

C'est vrai, c'est un gaulliste pur jus (ils se font rares) mais ça ne fait pas automatiquement de son parti un parti de droite. Le seul but avoué de ce parti est la libération nationale, qui n'a pas d'étiquette politique particulière. Il a le mérite d'être constant, clair et cohérent, lui, et ce qu'il préconise a du sens, qu'on soit de droite ou de gauche. C'est déjà plus que peuvent en dire tous les tocards que les médias essaient de nous vendre sans relâche. Je ne veux plus voter "utile", ou "contre", on voit bien ce que ça finit par donner : Le Pen au pouvoir. Et maintenant que je sais que tu nous a pipoté, je ne vais pas voter "inutile" non plus, tu t'en doutes. Donc pour une fois, je vais voter "pour", comme tu le préconises, et je me fous du score final. Ce sera certes sans passion et sans rêve de grand soir, mais au moins ce sera un vote d'adhésion authentique. Comme quoi tu ne dis pas que des conneries.

Qu'ils s'en aillent tous, tu disais ? Je suis d'accord, mais toi aussi, Jean Luc : t'as plus de balles, t'as plus de pied droit, et en ce qui me concerne, c'était ta dernière cartouche. Tu viens d'enterrer les ultimes rêves de ce qui restait de la gauche "souverainiste", à présent il ne nous reste plus que le pragmatisme, qui passe forcément par Asselineau. Tout ça pour quoi ? Pour ne pas quitter une Union Européenne faite de mensonges que tu prétends détester, qu'on sait condamnée et qui ne nous apporte que du malheur ? Je ne te ferais pas l'injure de te croire stupide, je sais que tu ne l'es pas. Donc tu dois te douter de ce que j'en conclus ?

Adieu, Jean-Luc. Fais gaffe à ton autre pied si tu retrouves des cartouches, il reste un mois et demi tout de même...



435 réactions


  • julius 1ER 17 mars 2017 08:29

     Seule petite lueur d’espoir inattendue dans tout ce cloaque : François Asselineau a eu ses 500 parrainnages.

    @l’auteur,

    au delà de la faute d’orthographe , il peut tout promettre Assholineau .... maintenant le but est de faire 5% pour être remboursé de ses frais de campagne !!!
    au delà le ticket n’est plus valable !!!

    • howahkan 17 mars 2017 08:41

      @julius 1ER

      Salut, quel est le propos, l’intention de déformer le nom ? ass hole en anglais signifiant trou du cul...

      rien à dire ??


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 mars 2017 08:53

      @julius 1ER
      Asselineau n’a pas besoin de l’ UPR pour s’enrichir !
      Avec son CV, il pouvait diriger une banque ou une entreprise du CAC 40, en France ou une filiale à l’étranger, il parle 8 langues , comme nombre de ses confrères de Bercy. Et partir avec une retraite chapeau de plusieurs millions d’euros ou de dollars !

      Au lieu de s’enquiquiner à parcourir la France depuis 10 ans ...


      Vous diffamez, car vous êtes sec sur les arguments.
      Vous devriez plutôt vous poser des questions sur tous ceux qui sont, ou ont été proches du pouvoir, et qui savent les mêmes choses que lui, mais qui préfèrent le confort de leur carrière ...

  • Marignan Marignan 17 mars 2017 08:38

    Malheureusement, Mélenchon est bien resté l’homme du parti dont il fut un notable durant toute sa longue carrière de politicien. A la différence de 2012 où il avait annoncé la couleur (et retourné sa veste) entre les deux tours de l’élection, présentement il dévoile sa véritable intention avant le premier tour. Serait-ce la première étape visible de la stratégie à l’œuvre, c’est-à-dire apporter sur un plateau (à tout le moins espérer que cela marche) les voix qui sont censées se porter sur son nom à Benoît Hamon AVANT le premier tour ? en espérant que son parti de toujours (PS) soit alors présent au second tour ? La suite prochainement ? où, la main sur le cœur, il annoncera que par amour de la patrie, il renonce à se présenter et appelle à voter PS.


    • howahkan 17 mars 2017 09:02

      @Marignan

      Salut,

      de mon avis , je vois ceci..comme à l’époque ou Besancenot et son parti progressaient énormément, + de 10 % d’intentions de vote à une époque , bcp trop au goût des propriétaires de celui ci il a fait pschitt ,en mode je m’ auto détruis ..lui aussi remarquable orateur quand même ( genre camelot) il attirait à lui pas mal de monde aidé bien sur par les médias principaux.....mais son rôle ne fut jamais de gagner mais de prendre des pourcentages de faux opposants...c’est juste un avis , je pense que JL Melenchon suit exactement les mêmes traces, a le même rôle et voila pourquoi il a tendance a être dégonflé par les pouvoirs qui le dirige, il remplace le NPA, me rappelle plus son non avant dans le rôle d’opposant farouche qui ne doit pas gagner.. ..il n’est pas un vrai opposant, ce qui est son droit sauf que il y aurait tromperie pour les adhérant ?? 

      sa non mise a mort suite a ses remarques sur le crif pour moi confirme ce que je ressens, je ne pense pas en effet que JL Melenchon effraye le crif.....mais une marionnette d’un système derriere lui ..pour moi l’ensemble des pseudo forces de gauche joue ce rôle au détriment de pas mal de leur membres qui eux sont des gens sérieux et qui souvent voir en général ne savent pas le double jeu qui est en train de se passer..

      c’est mon sentiment, un avis certes mûrement observé sur la distance et dans le temps mais rien de plus....est ce juste au point de coller à la réalité ?

      Ce schéma s’applique partout en occident avec les pseudo gauches, pseudo parti extrême droites aussi bien sur, pseudo oppositions, les partis politiques seraient quasiment tous phagocytés par LE MAÎTRE du jeu ....voir l’article du pcrf ici hier par exemple etc

      en fait il y a unité politique et économique...au niveau des partis en UE..

      du coup le brexit semble réellement être un ovni dont je ne comprends pas réellement tous les tenants et les aboutissants...


    • doctorix doctorix 17 mars 2017 11:09

      Chouard :
      « Mélenchon admirait Tsipras, il le défendait même après sa trahison, vraiment Tsipras a trahi, c’est indéfendable. Ca ressemble à quand Mélenchon a appelé à voter Hollande dix minutes après le premier tour »

      Et le commentateur : « Chouard est en train de s’apercevoir petit à petit de l’arnaque Mélenchon, mais son cerveau a encore du mal à se l’avouer. »
      Alinéa, est-ce que vous n’arriverez pas vous non plus à vous l’avouer ?
      Est-ce qu’on sort vraiment les paroles de Chouard de leur contexte ?

  • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 mars 2017 09:31

    Bonjour,
    .

    Décryptage du programme de Jean-Luc Mélenchon sur la question européenne
    https://www.upr.fr/actualite/election-presidentielle-2017/decryptage-programme-de-jean-luc-melenchon-sur-europe
    .
    Ce programme consiste, si l’on y regarde de très près, à utiliser toutes les contorsions langagières et stylistiques possibles et imaginables pour esquiver la question centrale de la sortie de l’UE. L’objectif de tant d’ambiguïté est clair : amener les Français à rester dans l’UE en croyant qu’ils vont voter pour quelqu’un qui veut en sortir !
    .
    Comme il est justement dit à la fin de la vidéo, ce programme « alter-européiste » refuse de remettre en cause le principe même d’une construction politique continentale, qui n’est au fond qu’un apartheid planétaire qui ne dit pas son nom.
    .


  • raymond 2 17 mars 2017 10:13

    Bon en gros les gens de l’UPR attaque Mélenchon car ils pensent que c’est dans cet électorat qu’il y a le plus de « clients » potentiel au lieu d’attaque les autre candidats genre Macron. Belle stratégie de m...
    Au lieu de chercher des points de convergences, on est pas sorti du bourbier...


    • doctorix doctorix 17 mars 2017 10:57

      @raymond 2
      Pas Mélenchon en particulier.

      Le but est de démontrer en quoi les autres candidats mentent.
      Quand c’est Mélenchon qui est pris la main dans le pot de confiture, c’est forcément sa fête.
      Le but est de prouver que si on veut sortir de l’UE (et on ne force personne à le vouloir), il n’y a qu’Asselineau.

    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 mars 2017 05:10

      Bonjour raymond 2,
      .
      ’’Bon en gros les gens de l’UPR attaque Mélenchon’’.
      .
      Nous à l’UPR on s’attaque aux gens qui sont (je parle en général et pas seulement de JML) :
      .
      a) incohérents entre leur parole et les actes
      .
      b) les gens qui veuillent détruire notre démocratie et la 5ème république, ceux qui sont entrent de la démanteler, ceux qui proposent une sixième république
      .
      c) ceux qui vassalisent la France, notamment les Young leaders, les néo-conservateurs, ...
      d) ceux qui mettent en question la souveraineté de la France
      .
      e) ceux qui produisent du chômage de masse par leur politique pro UE
      https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie-12mai2016-WEB_V2.pdf
      .
      f) ceux qui pratiquant ou soutiennent la politique du dumping salarial
      .
      g) ceux qui s’attaquent à nous services publics
      .
      h) ceux qui veuillent Ubériser notre pays
      .
      i) ceux qui veuillent faire des étrangers des bouc-émissaires de la politique actuelle (si les étrangers affluent en masse dans les pays de l’UE) c’est entre autres due à la politique de l’UE voire de la politique française.
      etc.
      .
      Le programme de Mélenchon consiste, si l’on y regarde de très près, à utiliser toutes les contorsions langagières et stylistiques possibles et imaginables pour esquiver la question centrale de la sortie de l’UE. L’objectif de tant d’ambiguïté est clair : amener les Français à rester dans l’UE en croyant qu’ils vont voter pour quelqu’un qui veut en sortir !
      .
      Le PCF à trahi les français en s’associant avec le PS et c’est ainsi que le PCF avait perdu 15% de son électorat ! JL. Mélenchon attend le même sort, car il à fait la même connerie que le PCF !
      RAPPELEZ VOUS :
      https://www.youtube.com/watch?v=MMURuQ_d_Gw
      .
      J’étais moi même adhérents PCF à une époque, et je me suis battu pour une France de paix sociale, pour une augmentation des bas salaires, pour les droits des travailleurs et de la classe moyenne, pour l’intérêt général.
      .
      Le parti politique de JL. Mélenchon est pour moi semblable au PCF ! Je me suis fait berner par les dirigeants du PCF alors je serais vraiment con de me faire berner une deuxième fois par un Mélenchon !
      .
      Regardez la vidéo de mon message dans ce fil de discussion sur JLM ....


  • Sandino 17 mars 2017 10:40

    Cher Attilax je pense que tu as mal compris le propos de Melenchon, en disant « le plan B c’est le plan A avec ceux qui veulent » il dit simplement qu’il veut rester sur son idée d’union avec d’autres pays européens mais qu’elle soit articulée autours des notions d’harmonisation sociale et fiscale avec une ou des banques centrales qui ne soient pas indépendantes mais au service de l’économie réelle et des peuples, ils explique tout cela de façon très détaillée dans de nombreuses allocutions disponnibles sur youtube, c’est très simple a vérifier. Je trouve que tu t’emballes très vite sur une simple formule que tu as la compris. Mélenchon n’est pas parfait mais aujourd’hui il représente notre meilleure chance de rendre au peuple français du pouvoir politique.


    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 10:55

      @ Sandino

      Non, c’est bien plus profond que ça : à une frange de ses troupes, Mélenchon n’inspire pas confiance et cela parce que, comme le rappelle Attilax, les errances chez lui, le flou artistique, sont habituels. Il n’y a pas ce genre de doutes chez les upristes, par exemple. Au-delà des vitupérations, le bilan politique de Mélenchon est calamiteux ; il s’est toute sa vie durant adonné au jeu stérile d’une certaine démocratie qui ne mène manifestement nulle part, faisant de façon ridicule la révolution tous les quatre matins mais de façon purement théorique. On appelle ce genre de personnages hauts en couleurs un matamore. Mélenchon, c’est un exemplaire abouti de cette Veme qu’en pleine schizophrénie il voue tout à coup aux gémonies.

      matamore : soldat fanfaron, se targuant d’exploits qu’il n’a pas réalisés et qui au fond n’est qu’un poltron.Il porte des vêtements bigarrés et des accessoires, épée et chapeau, de taille exagérée qui dénotent le côté bouffon du personnage. [source wikipedia]


    • raymond 2 17 mars 2017 11:08

      @lermontov
      A la FI nous disons qu’ils faut renégocier les traités certains comme moi pensent qu’il faut sortir de l’Europe d’autres non. Il ne s’agit pas uniquement de Mélenchon. par contre le programme est comple tet chiffré.
      Oui pour l’UPR attaquer la personne de Mélenchon semble essentiel pour récupérer des électeurs.
      Je trouve cela minable. Vous feriez mieux de chercher les convergences et vous battre plutôt contre cette oligarchie financière pourrie.


    • Legestr glaz Ar zen 17 mars 2017 11:16

      @raymond 2

      Vous écrivez : « à la FI nous disons qu’il faut renégocier les traités ». Bien. Question :

      - Avec qui renégocier ? En avez vous une idée ? Est-ce que les instances dirigeantes de la FI parlent des interlocuteurs qui seront associés à ces renégociations ?
      - Dans quel cadre « renégocier » ? L’article 48 du TUE ou pas ?
      - Combien de temps négocier ?
      - Une fois les renégociations faites les traités qui en sortiront seront des nouveaux traités. Il faudra qu’ils soient ratifiés à l’unanimité par tous les Etats membres. Si le Luxembourg fait sa mauvaise tête l’affaire capote comme lors de la signature du CETA quand une province de Belgique a refusé de signer.

      Avez vous réfléchi à tout ceci ? 



    • doctorix doctorix 17 mars 2017 11:18

      @raymond 2

      L’un n’empêche pas l’autre.
      Mais on commence à se demander si Mélenchon ne fait pas partie justement de cette oligarchie financière pourrie. En 2011 il a voté pour les farines animales quand rien ne l’y obligeait. 
      Nous préférons un candidat fiable, et Mélenchon ne l’est pas.
      En 2012, il était en position de force : il a bradé son électorat en faisant allégeance à Hollande sans condition.
      Aucune raison de penser qu’il fera autrement.
      Bien sûr qu’on veut des électeurs de Mélenchon : trahis comme ils le sont, ils doivent tout naturellement se tourner vers FA.

    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 11:24

      @ raymond 2

      Quoi, t’es europhobe et donc nazi et t’es à la FI ?! Sois mesuré dans tes propos publics, camarade, le commissaire du peuple Sparker pourrait te repérer et t’envoyer en stage de rééduc.


    • doctorix doctorix 17 mars 2017 11:27

      @Ar zen

      comme lors de la signature du CETA quand une province de Belgique a refusé de signer.
      C’est presque un contre exemple. Parce que malgré les cris d’orfraie, la Belgique a fini par signer avec quelques minauderies, après avoir obtenu un peu de parmesan sur ses pâtes. Mais elle les a bouffées quand même.
      Tsipras a cédé, la Belgique a cédé, Hollande a cédé (sans combat, lui), Cameron a cédé. Et Mélenchon cédera, c’est écrit.
      Asselineau ne cédera pas : c’est un roc, cet homme là.
      Quand on dit qu’on va renégocier, on envisage déjà de perdre.
      Si la défaite ne fait pas partie de l’horizon, on gagne.


    • Croa Croa 17 mars 2017 12:08

      @Sandino « de rendre au peuple français du pouvoir politique. »
      .
      Oui tout à fait. Son engagement pour la 6e République est emblématique de ça. Sortir de l’UE (ou la réformer, quoique ce soit impossible) est une condition nécessaire mais pas un programme !
      Par ailleurs la prise en compte des impératifs écologiques est important aussi.


    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 12:14

      @ Croa

      Tu peux même faire la septième ; sans souveraineté, ça ne sert à rien. Tu pourrais te demander pourquoi on occupe ta cervelle et gaspille ton énergie avec des projets impossibles ou à côté de la plaque ? Il parait que Jean-Luc est intelligent, il pourrait m^me être sacrément fûté pour le coup.

      La question écologique est sous la coupe de la Commission. Au nom de la libre concurrence, droit inaliénable et sacré, Vinci sera ravi.


    • Sandino 17 mars 2017 21:03

      @lermontov

      Désolé mais je trouve ce descriptif simpliste et caricatural, je connais bien son discours, ses erreurs et ses evolutions, son projet n’est peut etre pas parfait, il ne sait peut etre pas tout sur tout, mais globalement c’est cohérent, argumenté et il a su s’entourer de collaborateurs de qualité comme Jaques Genereux ou liem hoang ngoc...Personellement je suis plutot chouardien au niveau du type de démocratie à laquelle j’aspire... En attendant pour ceux qui souhaitent sortir des traités de l ue, de l’otan, des guerres, de la destruction systematique de l’ecosysteme, du libéralisme anti petits et moyens et voir le institutions evoluer dans la direction de la démocratie, s’ils ne votent pas FI ce coup ci pour qu’on se retrouve avec un fillon un macron ou une Le Pen en se basant sur des arguments du type procès d’intention ou alala il est franmac et autres foutaises pour parano client des chemtrails et autres hommes lezards, je dis qu’ils sont bien simplets et je ne les remercie pas. C’est de loin le plus potable qui ait un petite chance de gagner si les gens se sortent les doigts, laissent une chance et arretent de pinailler, les autres soit n’ont aucune chance, soit comptent nous laisser en slip.


    • Sandino 17 mars 2017 21:20

      @Ar zen Il faut arreter avec le vocabulaire techniciste, Asselineau est intéressant lorsequ’il dénonce l’ue, les détails pervers de ses traités, l’historique rocambolesque de tout ceci, très bon réinformateur. Mais ça s’arrete la, son projet c’est juste la chaise vide (que j’approuve) et se prendre pour De Gaulle dans toucher a la 5eme, le gars reste un conservateur et ca ca n a strictement aucun interet. Sans compter que lui pour le coup n a strictement aucune chance a cette election, c’est un Nathalie Artaud de droite.


    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 21:31

      @ Sandino

      Mélenchon :"Les gens, on leur a déjà fait le coup du vote utile et maintenant tout le monde a compris que le vote utile, c’est le vote Doliprane, d’accord ? Tu prends ça, t’as moins mal, mais l’abcès continue« .

      Ruquier : »Vos amis qui applaudissent vont se retrouver avec Marine Le Pen et François Fillon au second tour, je pense qu’ils applaudiront moins.« 

      Mélenchon : »Vous n’avez pas le droit de parler comme ça. C’est insupportable. Donc, ça sert à rien de militer ? Ça sert à rien de faire une campagne ? Ça sert à rien de voter ? Alors ne parlez pas comme ça  !"

       

    • Legestr glaz Ar zen 17 mars 2017 21:41

      @doctorix

      Cet exemple montre que « l’unanimité » est pratiquement impossible à obtenir. Dans le cas de cette province Belge, c’est la Commission européenne et l’ensemble des pays qui ont fait pression sur ce petit gouvernement. Dans le cas d’une « renégociation », la France sera face à tous les autres, tous opposés à son projet ! Peut être Tsipras, s’il s’agissait de Mélenchon, s’alignerait-il sur ce dernier, mais cela ne pisserait pas bien loin. 

      Cet exemple démontre le poids et la pression intense que la Commission et les pays membres peuvent exercer sur un pays « récalcitrant ». Strictement aucune chance d’obtenir quoi que se soit lors de renégociations !

    • Sandino 17 mars 2017 21:51

      @lermontov

      Sauf qu’on ne joue pas sur la meme echelle, la je ne parle pas de « vote utile », je parle de vote inutile. Apres si le projet de FA t’interesse et que tu le veux comme monarque fais comme t’as envie, moi ça ne m’interesse pas. La science de FA ça m’interesse, FA comme roi pour 5 ans, non merci.


    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 22:17

      @ Sandino

      Les votes pour Melenchon n’ont jamais été utiles ; il n’a jamais eu aucun résultat concret, il s’est contenté d’occuper et de phagocyter un espace de la foire électorale.
      S’il n’ y avait vraisemblablement d’autres motivations obscures, n’importe qui d’un peu lucide aurait pris acte de sa valeur et aurait rejoint le giron du ps, parti auquel il fera toujours en sorte de faire reporter les voix qui se sont portées sur son nom.


    • Sandino 17 mars 2017 22:17

      @Shawford

      J ai deja dit , je vais voter FI et s’ils ne sont pas au 2eme tour je vais a la peche, épouvantail Le Pen ou pas et quoique dise meluche, de toutes façons les autres sont tout aussi racistes, juste plus hypocrites...après la mafia des GUDards ça risque pas d’être beaucoup plus sympa que la mafia CAC40, je ne choisis plus entre charybde et scylla.


    • Sandino 17 mars 2017 22:28

      @lermontov T est encore dans le proces d’intention, dans le simplisme et dans une paranoïa étrange qui te fait preter a méluche des intentions machiveliques, ce n est pas pertinent a mon sens, en tout cas ça ne me convainc pas. Ne nous fatiguons pas mutuellement dans une polémique stérile, bonne chance a toi et a ton candidat.


    • Sandino 18 mars 2017 09:32

      @Ar zen atretes abec ces histoire d’unanimité, on dirait bfm tv qui parle. La france n’est pas la grece, nous sommes la deuxieme economie de la zone euro et des traités ça se dénonce, comme ça, sechement, surtout apres referendum (pas besoin de recourir a un article dans ces traités de merde). Si on claque la porte beaucoup suivront.


    • Attilax Attilax 19 mars 2017 16:31

      @raymond 2
      J’ai pas eu besoin de l’UPR pour me poser des questions. Jean Luc les a fait naître lui-même, comme un grand. Et je ne suis pas le seul que ça a interpellé, regardez l’article hyper embarrassé du PRCF, qu’on ne peut accuser d’être un transfuge de droite ou de l’UPR ! Si beaucoup de vos électeurs potentiels sont gênés par cette ambiguité, vous voyez bien que vous avez un vrai problème. Pourquoi ne pas le clarifier ? Pourquoi ne jamais évoquer cette sortie dans tous les derniers discours ? C’est pourtant une phase plus qu’éventuelle et indispensable en cas d’échec ! Pourquoi d’un coup nous dire que le plan A, en fait, c’est le plan B ? Ah bon ?! Je croyais que le plan B c’était de se barrer ? Vous n’avez pas un peu l’impression de vous faire mettre ?


  • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 11:06

    La FI, ex FdG, ex truc, nous a déjà fait le coup de l’union des gauches européennes qui n’arrivent jamais. Dès qu’un bobo sur le continent se gratte la couille gauche, il font le coup ’vous allez voir ce que vous allez voir’. Ils ont fait le coup avec Tsipras, évidemment ; avec Podemos ; avec les Indignés ; avec Nuit Blanche.
    Ce sont des individus chimériques, passionnés par le quinoa et autres fredaines, et qui contrairement aux glorieux idéalistes d’autrefois qui allaient grossir le rang des Brigades Internationales font la révolution depuis leur canapé en tapotant sur leur clavier hi-tech.


    • raymond 2 17 mars 2017 11:22

      @lermontov
      Vous remarquerez que moi je n’attaque pas l’UPR ni Asselineau. Il y a malheureusement une forte probabilité que Macron soit élu. Vous feriez mieux de vous occuper de celui là. J’ai des aïeux qui ont fait la guerre d’Espagne et je ne mange pas de quinoa.


    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 11:28

      @ raymond 2

      Mollo, en public, camarade, t’as tout le profil d’un contre-révolutionnaire !

      Pour le quinoa, je comprends, on est pas des lamas. Mais bon, le quinoa, c’est la seule filiation que Jean-Luc a pu trouver avec Chavez ; ça vient aussi d’Amérique du Sud.


    • doctorix doctorix 17 mars 2017 11:33

      @raymond 2

      moi je n’attaque pas l’UPR ni Asselineau.

      Et sur quoi pourriez-vous l’attaquer ?
      Il n’y a pas de faille dans sa cuirasse.
      Macron, on s’en occupe aussi. Mais il est assez grand pour s’anéantir tout seul, rien qu’en ouvrant la bouche. Les sondages vont montrer leur crapulerie d’ici peu.
      Ou alors, 1/4 des Français sont des ânes ? Je ne peux pas y croire. 15% seulement, et ils sont tous au FN.

    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 11:57

      @ raymond 2

      Regarde bien la photo qui orne l’article d’Attilax. Je te le demande en face : matamore ou non ?

      Mélenchon va aller négocier et sûr que la Merkel va le regarder d’un oeil favorable et lui dire ’alors, comme ça, c’est toi petit connard qui m’a dit ’la ferme, Merkel’ ?’
      Dans la vie, on a le choix : ou on est un responsable politique ou on est star sur youtube en compagnie de nabilla et de je-ne-sais-qui.


    • raymond 2 17 mars 2017 12:21

      @lermontov
      Photo ?
      ça c’est de l’argumentation !


    • Sparker Sparker 17 mars 2017 16:57

      @raymond 2
      Laisse tomber Raymond, lermontov c’est du lourd, du très lourd et pour finir du trop lourd.
      Faut les laisser hurler dans le désert qu’on est tous des débiles salopes et eux des super intélligents par procuration, c’est ça qu’ils aiment. Il n’ont honte de rien, même pas de faire d’une photo un soit disant arguments, car ils en sont là niveau arguments.
      Assez perdu de temps avec ces gens.


    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 20:49

      @ adeptes du raélien de la sociale

      La tof, c’est la cerise ; mon argument est là :

      « Mélenchon va aller négocier et sûr que la Merkel va le regarder d’un oeil favorable et lui dire ’alors, comme ça, c’est toi petit connard qui m’a dit ’la ferme, Merkel’ ?
      Dans la vie, on a le choix : ou on est un responsable politique ou on est star sur youtube en compagnie de nabilla et de je-ne-sais-qui. »

      Si vous écoutez ce guignol comme vous me lisez, je ne suis pas étonné que vous vouliez voter pour lui.
      Il n’est pas trop tard cependant, vous pouvez encore quitter l’obscurité et les rivages de la bêtise crasse, retrouver votre dignité en renouant avec la culture... Votez Asselineau. Merci.


    • doctorix doctorix 18 mars 2017 00:09

      @lermontov

      J’ai une grande admiration pour Mélenchon.
      Parvenir à faire un angle de 90° entre la moitié gauche de sa lèvre et la moitié droite, ça relève de l’exploit physiologique. On sent le surhomme, là. Le contorsioniste.
      Personnellement, j’ai une préférence pour ceux qui arrivent à faire la même chose, mais dans l’autre sens.

    • kalachnikov lermontov 18 mars 2017 21:52

      @ doctorix

      Je n’ai pas pour habitude m’en prendre au physique ; en pointant cette photo, ce que je veux signifier, c’est que Mélenchon, c’est la créature accomplie de la société du spectacle, le che guevara de la téloche et les médias du reste ne s’y trompent pas car ils voient en lui un bon client, quelqu’un qui va faire le buzz. Mais concrètement, c’est qui Mélenchon lorsqu’on enlève les deux-trois bons mots qui émaillent son parcours ? Un type qui fait promesse sur promesse et qui n’arrive à rien. Autrement dit, un beau parleur, un bateleur, mais un éternel loser. Je ne suis pas sûr que 2017 sera à la même aune, le crack est las peut-être, car si la perspective de l’échec est inévitable, il n’est pas sûr qu’il ait encore la capacité de sortir une de ces formules qui ont fait sa célébrité toute warholienne.

      Sur le plan archétypal, comme il personnifie la figure du loser, je pense qu’il rameute des foules qui vivent un peu la même chose, qui à tort ou à raison ne se sentent pas admises par la société à leur véritable valeur (qu’ils établissent eux-mêmes), ou qui ont été splendides autrefois, etc, etc.


  • Sparker Sparker 17 mars 2017 16:24

    Le plan A plan B est la solution la plus intelligente pour le moment afin de mettre un programme solidaire immédiatement sur le terrain si on est europhile.
    Pour les europhobes, le programme Asselineau ne peut être mis en oeuvre qu’après la fin des « négociations » autant dire qu’on sait pas quand.
    Voyez la GB qui va mettre une plan B de sortie sur les rails, au cas ou...


    • kalachnikov lermontov 17 mars 2017 20:55

      @ Sparker

      Donc, FI = europhile = anti peuple.
      C’est peut-être pour ça que le frère Jean-Luc s’est vautré avec - ou plutôt sans ! - plan B en 2005. Il a dû improviser, alors que le oui devait gagner, lui l’eurolâtre jamais démenti depuis Maastricht.


  • agent ananas agent ananas 17 mars 2017 17:53

    Certains commencent à réaliser de la bouffonnerie de Mélenchon. Mieux vaut tard que jamais.
    Pour moi c’est fait depuis son support à une intervention en Libye en 2011 où il comparait les jihadistes/islamistes libyens aux anti-franquistes.
    Faut vraiment avoir un pois chiche à la place du cerveau pour proférer une telle ânerie et ne rien connaître aux enjeux mondiaux.
    Heureusement il y a Asselineau pour remonter le niveau. Certainement le meilleur candidat de la cuvée 2017.


  • aliante 18 mars 2017 20:16

    si l’ensemble de l’échiquier politique veut sortir grandi et bien que affrontent toutes les sensibilités que se sont présentés en 2017,il y a 11 candidats actuellement ,les valets médiatiques de l’oligarchie essaient de créer deux clubs distincts pour isoler leurs poulains aptes à accéder à l’Elysée aux mauvais chevaux qui ne doivent pas déranger la petite caste installée
    il ne faut pas le dire il y a trop de gens qui regardent
    dire que Asselineau est ça, Lepen autre chose ou Poutou ou Melenchon autre....
    nous on s’en fiche on veut que les idées s’affrontent ,se confrontent et que les gens se fassent une opinion par eux même et non une opinion formaté par la caste avalisée comme conforme


  • gorgonzola 18 mars 2017 20:40

    Moi aussi je voterai Asselineau. Mélenchon reste décidément accroché à la (dé)construction européenne comme une moule sur son rocher... Je me retrouve pas mal dans cette lettre ouverte, merci à toi l’auteur pour tes justes propos : quand un homme honnête découvre qu’il est dans l’erreur, soit il arrête de se tromper, soit il cesse d’être honnête.


  • kalachnikov lermontov 18 mars 2017 23:18

  • Dr Destouches Dr Mengele 19 mars 2017 10:07

    Melenchon , c’est un caméleon ,une Pute du système


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 mars 2017 10:14

      @Dr Mengele

      Tout à fait, il bouffe à la gamelle comme les autres !
      Quand on gagne plus de 6000€/mois, a-t-on vraiment envie de changer les choses ???


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 mars 2017 11:33

    il est parlementaire européen, donc intégré dans ce système qu’il dénonce


    une de ses proches est ancienne PS liée à Fabius, et comme elle n’avait pas été investie elle est devenue sarkozyste, là encore déboires, du coup elle est mélenchonniste

    quand au tandem ridicule qui se fait photographier en une de Paris Match .. grotesque , la « pipolisation » de l’équipe Mélenchon avec, derrière eux leur bibliothèque où le seul livre non rangé, et donc visible, montre la tête du candidat ... 

    et puisque vous rappelez l’insulte de Mélenchon envers les Bonnets Rouges, je rappelle celle de cette dame Raquel (pas vraiment Welsh) envers la policière de Nice, Sandra Bertin, qu’elle avait traitée de « cagole » .... à Marseille une cagole c’est une blonde, mini-jupe, joli fesses, un peu vulgaire et longue jambes ... à Marseille on dit aussi « avoir un cul comme la porte d’Aix » ...

    • izarn izarn 19 mars 2017 13:21

      @Gérard Luçon
      Ma thése c’est que Mélenchon croit toujours (lui est son électorat) dans la « construction européenne ».... En toute logique sortir de l’UE par article 50 lui est impossible, comme il lui est impossible de ne pas crier « fasciste » face à Marine Le Pen...
      Politicien lobotomisé, mais habile.
      Il ne propose meme pas le blocage complet des institutions de l’UE, de l’euro et meme de l’OTAN.
      Normalement la France a la liberté de ne pas s’investir.
      Si la France ne s’investit plus dans l’UE, le machin ne va pas tarder à s’écrouler tout seul...Si la France refuse le sauvetage de l’Italie, l’euro peut exploser...Insoumission inutile !
      Ce que je dis est pire que ce que propose Asselineau. En sortant par l’article 50, cela laisse une chance (minime ) à l’UE de se survivre....Ce qui permettrait à Assemlineau de réintégrer l’UE.
      Car chez lui, la suite à la sortie est assez mystérieuse...Gageons que ce n’est pas un nouveau Tsipras, un peu plus malin, sans plus.
      Mais ya t-il en France assez de gens qui pensent réellement : UE delenda est ?
      Je pense réellement que finalement Asselineau comme Mélenchon c’est de la foutaise, et que la voie la plus puissante, anti UE, c’est celle du FN. Marine, la seule capable de la « chaise vide » Comme de Gaulle.
      There is no alternative.
      Le reste, joueurs de pipo....En lutte réelle contre le FN. Et donc pour l’UE.
      Il suffit de les écouter : CQFD.


  • Eric F Eric F 19 mars 2017 11:40

    Ce qu’a dit Mélenchon : en cas d’échec avec l’UE, il refonderait une autre Union avec les pays qui partagent la même conceptions.
    ref : http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/11/pourquoi-le-plan-b-de-melenchon-pour-leurope-nest-pas-le-meme/


    • Attilax Attilax 19 mars 2017 12:37

      @Eric F
      Sans quitter au préalable ce qui existe dans un cadre légal ? Comment ? Par quel tour de passe-passe faites-vous ça ?


    • Eric F Eric F 19 mars 2017 21:44

      @Attilax
      Si, d’après ce qu’il a dit, en cas d’échec des renégociations, il y aurait départ de la France, ce qui entrainerait une désagrégation de l’UE permettant avec d’autres pays de refonder une « autre » Europe, autour des thèmes qui a
      vaient été discutés en vain avec l’UE -le plan A, dont on retrouve les idées-forces pour le plan B-. L’une des causes de l’échec des négo avec Hamon est justement que ce dernier ne veut pas aller jusqu’au clash avec l’Europe.
      ref : http://www.leparisien.fr/politique/melenchon-a-un-plan-b-pour-l-europe-12-03-2017-6754962.php


    • Attilax Attilax 19 mars 2017 22:47

      @Eric F
      Les termes exacts « sortie de l’UE » ne figurent pas dans votre article. Il dit « claquer la porte », ce qui peut vouloir dire tout et n’importe quoi. La porte de quoi ? Des négociations ? De Bruxelles ? de l’UE ? Et c’est pareil dans quasiment toutes les vidéos récentes, il n’utilise jamais le terme précis, il dit « sortir des traités », « renégocier », « obliger l’UE », mais comment compte-t-il faire ça tout en ne quittant pas l’UE ? Quand à Hamon, ne me faites pas rire, il va de soi que c’est un prétexte. Si Mélenchon avait accepté un deal avec Hamon, il aurait perdu immédiatement 50% de ses supporters qui ont au moins le mérite d’avoir compris que le PS est un parti de droite.


    • alinea alinea 19 mars 2017 23:03

      @Attilax
      Tout le monde n’a pas comme obsession de sortir de l’UE pour, après, faire la même politique qu’avant.
      Nous proposons une politique révolutionnaire que l’on mènera si élus.
      Pourquoi ne pas dire explicitement : on sort de l’UE ?
      parce que l’on ne sait rien de ce que provoquerait en UE l’attitude la France en affirmant son destin. C’est tout.
      L’important c’est d’aller vers cet avenir ouvert, et la moindre des honnêtetés c’est de dire qu’on tiendra le cap mais qu’on ne connaît pas la météo.
      Vous nous priverez, vous et tant d’autres, d’un programme décisif pour changer les choses, de fond en comble ; mais pour cela il faut que les consciences s’ouvrent. Ne tardez pas trop, il y a urgence, et la première est écologique.


    • kalachnikov lermontov 19 mars 2017 23:15

      @ alinea

      Tu ne peux mener ta politique révolutionnaire sans sortie préalable de l’Ue ; au sein de l’Ue, la France n’a plus de destin, c’est un outil du destin de l’Ue.


    • Attilax Attilax 20 mars 2017 02:53

      @alinea

      Pardon Alinea, mais ça fait beaucoup d’inconnues, beaucoup de « si » pour moi. Ta confiance en l’homme Mélenchon dépasse largement la mienne. Je me méfie par principe des hommes de pouvoir et de leurs entourloupes. Et la possibilité d’une reprise en main de notre destin comme tu dis, passe forcément par une sortie de l’UE. Il y a des priorités. Qu’est-ce qu’on en a à foutre de ce provoquerait en UE l’attitude de la France ? Tu as vu pour la GB, ce que ça a provoqué ? Et pschitt ! Plus rien. Tu vas pas me dire que vous n’avez pas peur de faire la révolution mais que vous avez peur de dire « on quitte l’UE » ?
      Je veux une garantie qu’il ne me donne pas. Asselineau me la donne. Si JLM clarifie les choses, je reconsidérerais ma position, mais pour l’instant, elle me paraît cohérente, contrairement à la sienne. S’il ne veut pas la quitter tout en sachant qu’il ne pourra pas la changer, je maintiens que vous avez un gros problème. J’ajoute que personne ne m’a donné 30 deniers.


    • Attilax Attilax 20 mars 2017 11:27

      @Attilax
      « Tout le monde n’a pas comme obsession de sortir de l’UE pour, après, faire la même politique qu’avant. »

      Le problème c’est que si on n’en sort pas, on ne peut pas faire de politique DU TOUT. Et vous le savez très bien. Ces numéros de contorsionnistes pour sauver le « machin » ne sont qu’idéologiques, ça va nous tuer. Ouvrez les yeux : le Grand Soir n’est pas pour demain et Le Pen risque de passer au premier tour, bon sang ! Réveillez-vous au lieu de mettre la tête sous le coussin, il y a le feu ! J’ai pas posté cet article pour démolir la FI mais pour la faire réfléchir, il n’est pas trop tard, CLARIFIEZ VITE CETTE POSITION ET CORRIGEZ LA BOULETTE, c’est votre dernière chance d’accéder au second tour. Je demande juste qu’on en revienne au slogan vendu depuis 6 mois, c’est tout. Reconnaissez que c’est le minimum...


  • izarn izarn 19 mars 2017 12:59

    Vouloir ne pas respecter les traités, cela veut dire refuser d’utiliser l’article 50.
    Donc Mélenchon était contre le Brexit, et par extension contre Trump.
    Soit on désobéit aux traités en esperant que d’autres pays feront de meme : D’ou la dissolution effective de l’UE,..Dans un grand désordre. Thése illusoire chez les caniches de l’OTAN. Tsipras n’est pas unique...
    La solution la plus simple, c’est d’utiliser l’article 50.
    Marine Le Pen cherche un bras de fer avec l’article 50...Mais je pense qu’elle aura un refus net de toutes discutions sur les traités signés. Qu’elle sera obligé au referendum. ce qui la differencie d’Asselineau. Lui ne propose pas de referendum c’est son éléction qui fera loi, à la Sarkosy en 2007. Marine cherche au contraire à se « dédiaboliser » en laissant au peuple le choix. Ce qui est en fait assez incroyable de la part d’un FN classé ultra autoritaire !
    Mélenchon fait de la propagande, sans rien de concret de programmatique. C’est un politicien à la Hollande, pas un homme d’état.
    S’il ne voulait pas sortir de l’UE, il fallait proposer le blocage de la France dans l’UE : Plus aucun nouveau traité.
    Or c’est légal et peut aboutir à l’effondrement de l’UE par immobilisme de la France. Il suffit que la France dise NON au sauvetage de la Grece, de l’Italie, de l’Espagne et du Potugal : Résultat ; Faillites et plus d’euro ! (Seule Marine en est capable !). Mais c’est contraire à l’ethique débile des gogochos...Et donc à Merluche !
    Il suffit que Mélenchon dise : Une fois élu je ne signerais aucun autre traité européen, désormais la construction européenne c’est terminé ! L’effet serait quand meme assez dévastateur. Mais Mélenchon veut certainement sauver l’UE et continuer sa « construction »...
    Il est donc nullement anti-Système, d’ou sa posture adolescentrique « insoumise » pour gogos.
    Mais la nous retombons sur le FN : Si le referendum nous impose de rester dans l’UE, alors Marine Le Pen prendra cette posture à coup sur : Immobilisme, désinteressement de l’UE. Politique de la chaise vide. Ca rappelle de Gaulle, non ?
    Marine l’a déja dit entre les lignes : de toutes façon l’euro va bientot disparaitre. Il suffit de la faillite de l’Italie...

    Les gogochos s’agitent, insoumis ou non, peut importe.
    Si la France ne soutient plus la zone euro, ni l’UE, tout risque de s’écrouler !


  • casp casp 19 mars 2017 13:23

    Mais enfin... En politique il faut aussi agir un minimum en stratège.
    JLM ce serait tirer une balle dans le pied si il annonçait dans un meeting qu’il voudrait quitter l’europe dans tous les cas en plan B.
    Quitter l’europe ce n’est pas une stratégie gagnante. Il faut le garder comme possibilité mais ne jamais l’évocquer.


    • kalachnikov lermontov 19 mars 2017 13:32

      @casp

      « Quitter l’europe ce n’est pas une stratégie gagnante. Il faut le garder comme possibilité mais ne jamais l’évoquer. » :
      en un mot, il n’a foi ni dans la France, ni dans le peuple français.


    • Attilax Attilax 19 mars 2017 16:38

      @casp
      « Il faut le garder comme possibilité mais ne jamais l’évocquer. »
      Donc vous pensez qu’il ment sratégiquement par omission ? Quel intérêt ? Et surtout que lui reste-t-il pour négocier ? Et en ce cas, il ne serait pas honnête avec les europhiles, alors ?
      Quel dilemme : à qui ment-il ?


  • BA 19 mars 2017 13:32

    En mars 2003, l’historien Rémi Kauffer avait publié un article explosif dans le mensuel HISTORIA :

    « Quand la CIA finançait la construction européenne ».

    Mais ça, c’était en mars 2003.

    Depuis la publication de cet article explosif, HISTORIA a été racheté par Claude Perdriel. Claude Perdriel est un soutien de l’européiste Emmanuel Macron.

    Du coup, Claude Perdriel a censuré l’article « Quand la CIA finançait la construction européenne » !

    A cause de cette censure, plus personne ne peut lire cet article sur internet !

    Heureusement, des cyber-militants ont recopié cet article et ils l’ont mis en ligne.

    Vous pouvez maintenant le lire ici :

    https://drive.google.com/file/d/0B9N-94e_Ybg8RERlYUtxNXk0d28/view

    Non à la censure d’HISTORIA !

    Non à la censure des articles qui gênent les européistes !

    Non à une société de type « 1984 », comme George Orwell l’avait imaginé dans son roman !

    Non à l’excuse bidon que les européistes ont trouvée pour justifier cette censure : « pour des raisons techniques, le dossier CIA n’est pas disponible en ligne. »

    http://www.historia.fr/parution/mensuel-675


  • smilodon smilodon 19 mars 2017 15:24

    @ l’auteur : J’adore ce mec !... C’est un « puits de culture » !....
    .....Et j’adore la « culture » !.....
    ..... Dommage que je ne partage pas ses idées ou idéaux !.....
    .... Comme lui j’aime Proust, Zola, Hugo, Molière, Ferrat, Brel et « autres ».
    .... Il n’aura jamais compris, comme les autres, que la culture d’un « mec » n’est pas inscrite sur son tee-shirt « SUPER U » ou « Mr bricolage » !!.....
    .... Je vends pleins de « trucs » dans un magasin de « brico » !... Je suis donc un « con parfait » !..... C’est l’image qu’on a de moi !.... Difficile d’y résister !.... Pourtant !... Pourtant !!..... Je ne suis pas QUE çà !.... Si vous saviez à quel point !!......
    ..... L’habit ne fait JAMAIS le moine !....
    .....Adishatz.


  • smilodon smilodon 19 mars 2017 15:29

    Les « S » partout, c’est pour vous prouver à quel point je suis « con » !.....Mais vous le saviez déjà !.....Si vous saviez comme je peux écrire « correctement » !!.. Pour un simple « vendeur » de « GSB » !...L’habit ne fait pas le moine !.......Souvenez-vous bien !...Adishatz.


  • Attilax Attilax 19 mars 2017 17:05

    Bonjour Smilodon,
    je ne comprends pas bien vos commentaires. Je ne vous ai jamais pris pour un con, loin de là, j’aime généralement bien vos commentaires que je trouve plein de bon sens, bien que lapidaires smiley


  • fr3d 19 mars 2017 18:59

    bonjour, "« Il faut le garder comme possibilité mais ne jamais l’évocquer. » Donc vous pensez qu’il ment sratégiquement par omission ? Quel intérêt ? Et surtout que lui reste-t-il pour négocier ? Et en ce cas, il ne serait pas honnête avec les europhiles, alors ? Quel dilemme : à qui ment-il ?"

    C’est marrant, c’est aussi la réponse que j’ai obtenu d’un partisan du FN quand, après avoir évoqué l’article 48 du TUE obligeant l’unanimité pour pouvoir modifier la troisième partie du TFUE rendant statistiquement impossible tout succès

    ... c’est aussi ce qu’il m’a répondu quand je lui ai dit qu’a l’assemblée européenne, il existe un mouvement pour « l’UE des nations », c’est le plus petit, il pèse 5.3%

    Bien sûr, on parle de le pen, mais on y vois comme une certaine similitude.

    Je me pose une question, honnête, pour ceux qui n’ont pas encore fait la démarche, combien vous faut-il de démonstrations pour être convaincu ? Nous ne sommes pas au début des démonstrations concernant JLM, à partir de quand vous dîtes-vous : « Ce politocard est comme les autres qui profitent des médias » ?

    Je voudrais rebondir également sur les propos que j’ai pu lire dans ces commentaires qui concrene le fait de voter « FI » et non Mélanchon. En fin connaisseur du droit européen, j’ai noté bon nombre de manipulations évidentes lors des débats qui ont servis à l’élaboration du programme. Si je vous les mets sous le nez, vous allez continuer à croire que c’est une programme de « vous tous » ?


    • kalachnikov lermontov 19 mars 2017 21:08

      @ fr3d

      Balance les biscuits, please. Wake up, dead men.

      https://www.youtube.com/watch?v=xxG2UWhvXJI


    • fr3d 19 mars 2017 21:56

      @lermontov vous avez quelques notions de droit européen ? En voilà un à vous mettre sous la dent. Vous n’ignorez pas qu’en termes monétaires, l’euro est est utilisé. Si demain la France voulait quitter cette monnaie, elle ne pourrait pas le faire car il n’existe pas d’article spécifique, ni dans le TUE, ni dans le TFUE. La seule et unique façon donc de quitter l’euro, c’est de quitter l’UE via l’article 50 maintenant connu publiquement.

      Nous allons nous attarder juste sur un détail qui va vous montrer comment on oriente un débat quand on ne veut pas quitter l’UE. Quand on est professeur de droit constitutionnel, on est tout de même au courant de ce genre de texte, c’est en tout cas mon impression.

      https://www.youtube.com/watch?v=OFrXp5x7pyE

      à la 10eme minutes, l’intervenante nous explique sont point de vue. On est en droit de supposer qu’elle ne maîtrise pas le droit européen, elle le confirme d’ailleurs en demandant « dans quelle mesure il serait possible de.... » Ecoutez bien la « précision » de Charlotte Girard qui va non seulement orienter le débat, mais éviter le piège de l’argument que je vous ai donné au dessus.


    • fr3d 19 mars 2017 22:19

      @lermontov une autre pour la route, dans cette même vidéo, Aurélien soulève des problèmes de constitution tout à fait cohérent et invalidant de façon claire et nette l’embroglio proposé. Il a été assez loin dans son analyse pour mettre tout ce petit monde devant une évidence : pour quitter l’UE, il faut modifier la constitution sur le titre XV et pour modifier la constitution, il n’y a que deux façons de le faire : à la mode Sarkosy par le congrès ou par référendum. ... Je vous laisse visionner les réponses qu’on lui a fait et mesurer ce que cela sous entend. Pas de référendum sur l’UE, donc le congrès. A aucun moment le peuple ne peux s’exprimer souverainement sur l’appartenance à l’UE. Maintenant je vous laisse mettre tout ceci en corrélation avec le recent discours à Rome de JLM.


    • kalachnikov lermontov 19 mars 2017 22:55

      @ fr3d

      Wonderful.

      Donc, dans la video, l’intervenante Coralie Delaume blablate sur des problèmes propres à la question de l’euro et fait état de son pessismisme, s’avouant pour une sortie concertée de la zone euro en admettant être dans l’ignorance du mécanisme rendant possible cette sortie.

      Il n’y a en effet pas de mécanisme pour sortir de l’euro.

      http://www.europe1.fr/economie/comment-sortir-de-la-zone-euro-798889

      « Les traités européens ne prévoyant pas de sortie de la zone euro sans sortie de l’Union européenne, l’article 50 apparaît également comme un moyen de sortie de la zone euro. »

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Retrait_de_l’Union_europ%C3%A9enne

      A ce propos de Coralie Delaume, Charlotte Girard lui demande de préciser de quoi elle parle, de la sortie de la zone euro ou de celle de l’Ue. Ce faisant, elle ne renseigne pas Delaume (sortie de l’Ue obligatoire pour sortir de l’euro) et laisse implicitement croire qu’il est possible de sortir de l’’euro sans sortir de l’Ue.

      Le pedigree de la citoyenne Girard :

      http://f-i.jlm2017.fr/charlotte_girard


    • fr3d 20 mars 2017 16:56

      @lermontov CQFD


    • kalachnikov lermontov 20 mars 2017 23:22

      @ fr3d

      Je suis partagé ; c’est une vidéo ancienne et je ne suis pas sûr que ce soit de la malintention. Je trouve qu’on nage en plein amateurisme. Arnaud et Coralie jouent les candides. Comment ne pas ricaner quand on entend Arnaud dire un truc comme : ’faut quand même trouver autre chose que Jean Luc a du caractère et ne se couchera pas comme Tsipras ou Hollande’ ? On est dans un truc à caractère juridique, pas dans un combat de catch. Quand on compare avec l’esprit méthodique d’Asselineau, il n’y a pas photo. Ou bien ça : ’j’en sais rien, je suis pas juriste, moi. Faudrait peut-être voir un juriste’ ? La palme à Généreux qui porte joliment son nom : ’Les sanctions financières, on s’en fout. C’est que de l’argent.’ Ce à quoi Charlotte réplique : ’de toute façon, ça nous empêchera pas d’emprunter !’. Déjà, lol. Et sûr que les marchés, comme on dit, vont te faire confiance. Et évidemment, dans tous les cas, c’est le peuple qui passe à la caisse.

      Bref, et en résumé, c’est du gribouillage idéaliste et pas du tout réaliste.


    • fr3d 21 mars 2017 09:33

      @lermontov
      le fait est que nous avons deux « camps », un qui explique sa vision, l’autre qui est là pour recevoir cette vision du peuple puisque c’est l’objet même de FI... Enfin en théorie, n’est-ce pas ?

      Quand on écoute l’ensemble, nous ne sommes pas dans cette configuration d’échange mais dans le cas de deux commerciaux qui vendent et défendent leur produit.
      On peut regretter le manque de connaissances en profondeur sur les dossiers et certains réflexes encore basés sur les émotions et non sur des réalités m’enfin dans l’ensemble, on observe bien le camp du parti, qui est là pour aiguiller et celui du peuple qui « donne ».

      Le soucis majeur, c’est que bon nombre d’Insoumis qui verront cette video seront incapables de discerner le vrai du faux et de voir concrètement, comme je te l’ai montré, des manipulations de langage. J’ai bien sûr d’autres exemples dans ce genre mais je t’avoue qu’aller les chercher ne me passionne pas, je les ai relevé « sur le coup ».

      J’ai eut beau démontrer tout cela, tout le long du processus de ce programme, j’ai bcp communiqué (pas ici) sur ces points, systématiquement j’ai reçu une fin de non recevoir. J’ai démontré là aussi des dizaines de fois que JLM ne voulait pas sortir de l’UE, je prend donc cet article comme une victoire personnelle et j’en remercie l’auteur car on est un paquet dans cette démarche, constater parfois que les neurones se connectent et qu’on s’accorde, ca fait du bien.


    • kalachnikov lermontov 21 mars 2017 12:17

      @ fr3d

      C’est psychologique ; ce n’est pas qu’ils sont incapables de discerner mais qu’ils ne le veulent pas ; donc, ils sont dans une sorte de mécanisme d’autohypnose. Si tu les pousses dans leurs retranchements, il n’y aucun argument, aucun raisonnement (la faculté de raisonner est comme hors circuit) et ils vont même jusqu’à nier les réalités les plus élémentaires.


  • sonhouse 19 mars 2017 19:31

    Plan A, plombé.


  • franc 19 mars 2017 20:43
    Les gens de FI disent eux-mêmes que Mélenchon n’est qu’un porte parole de FI et qu’ils utilisent Mélenchon juste pour faire passer les idées de FI et même qu’éventuellement ils peuvent le jeter après le succès de leurs idées ,c’est dire qu’eux-même ne font pas très confiance en Mélenchon ou doutent de sa sincérité ;


    Moi aussi j’ai des doutes sur la sincérité de Mélenchon et pense plutôt que c’est un opportuniste 


    PS ; je vote pour Smilodon le seul vrai prolo d’ Agovorax avec son bon sens instinctif

  • steklo steklo 19 mars 2017 21:48

    Pour moi, rien de nouveau sur la comète ! Pour sortir de l’Euro et de l’Otan, rien de mieux qu’un parti communiste quoi ! Que ce soit en Grèce, en France, en Espagne ou en Italie, moquons nous des faux révolutionnaires à la Syriza, Insoumis, PR, Indignés ou 5 étoiles ! La boldochèvique, la bonne tisane du bourgeois !


  • Hervé Hum Hervé Hum 19 mars 2017 23:17

    Il y a un proverbe qui dit que lorsqu’on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage.

    C’est ce que vous faites avec JLM puisque vous commencez par dire que vous le souteniez !

    Car vous mentez, Mélenchon ne dit pas du tout ce que vous écrivez, c’est vous qui comprenez de travers. La question est alors de savoir si votre but est de tromper vos lecteurs ou bien si vous êtes limités dans votre capacité de compréhension ,

    Le plan B, c’est la politique voulu dans le plan A, mais en dehors de l’UE existante et avec les pays qui voudront se joindre à la politique défendu par le gouvernement français.

    Le plan B, c’est donc bel et bien sortir de l’UE telle quelle.

    Si vous êtes d’accord avec le plan A, vous êtes obligatoirement d’accord avec le plan B, qui reste en totale cohérence avec la volonté politique affiché.

    Autrement dit, pour contester le plan B, il faut d’abord être en désaccord avec le plan A et donc, votre lettre est absurde et ne prouve qu’une chose, votre malhonnêteté et non celle de Mélenchon sur ce point.

    Car Mélenchon suit la raison, la France ne peut pas afficher une volonté de politique unilatérale sans se retrouver isolée, elle doit au contraire montrer une volonté de politique collégiale, coopérative, mais en montrant une volonté de mettre au premier plan la politique sociale où la politique économique lui est soumise.

    C’est fondamental !

    De ce point de vu, l’UPR d’Asselineau ne tient pas la route et son argument de respecter les traités internationaux est un leurre, car ce qui doit être respecté, ce sont les traités que signent les peuples entre eux et non ceux que signent les 1% qui dirigent les gouvernement corrompus et traitres à l’intérêt général de tous les citoyens.

    Juridiquement parlant, tous les traités actuels sont frauduleux et même crapuleux. Le premier et seul devoir du représentant élu, est de défendre l’intérêt général de tous les citoyens, contre l’intérêt particulier d’une minorité et si le contraire est avéré, alors, c’est que la trahison est établit. Et si la trahison est établit, alors, tous les traités signés sont caduques.

    Autrement dit, la conséquence logique du plan B, est de poursuivre pour haute trahison tous les parlementaires ayant votés et permis le traité de Lisbonne ! C’est la condition pour pouvoir rendre caduque les traités de manière légale, en montrant que ces traités ont été fait contre l’intérêt général de l’ensemble des citoyens et au seul profit de la minorité propriétaire de l’économie.

    Bref, cela passe par la révolution !!!


    • kalachnikov lermontov 19 mars 2017 23:37

      @Hervé Hum

      C’est pas le pays des bisounours. Si les traités n’avaient aucune valeur contraignante, personne n’en signerait puisqu’il manquerait paradoxalement l’ingrédient de la confiance.

      https://www.youtube.com/watch?v=sektMcC_PAk

      Discours de Rome, à 5 min, ce que Mélenchon dit du Ceta et del’Ue. Il semble être conscient que la légalité internationale, ça existe.


    • Attilax Attilax 20 mars 2017 02:22

      @Hervé Hum
      « vous mentez, Mélenchon ne dit pas du tout ce que vous écrivez »
      C’est vrai qu’il ne le dit pas. Jamais. C’est tout le problème. Et dans le programme, il n’y a qu’une seule ligne où les mots « sortie de l’UE » sont timidement couchés sur le papier. D’où mon interrogation : pourquoi n’en parle-t-il jamais, alors qu’il faudra bien quitter celle-là pour refaire celle de ses rêves ? Comment compte-t-il la quitter si ce n’est en appliquant l’article 50 ?
      vous dites : "Le plan B, c’est la politique voulu dans le plan A, mais en dehors de l’UE existante et avec les pays qui voudront se joindre à la politique défendu par le gouvernement français.« 
      - Déjà le plan B c’est le plan A, c’était pas prévu, je vous rappelle qu’à la base, c’était »on essaie de négocier, en cas d’échec on se barre« . »L’Europe on la change ou on la quitte« , c’était bien le slogan ? Là ça devient »on la change ou on la change« . Mais bon, passons.
      - »en dehors de l’UE existante« . Ah, donc il faudra bien quitter celle-ci, non ? À moins que vous ne vouliez en avoir deux en même temps ? Comment la quitterez-vous, si ce n’est en appliquant l’article 50 ? Et si vous ne la quittez pas, comment soutenir 2 UE en même temps vu le pognon que nous coûte l’actuelle ? C’est une phase capitale pour la suite, à savoir mettre en place un programme pour l’instant inapplicable, pourquoi JLM n’en parle jamais ?
      - »avec les pays qui voudront se joindre à la politique du gouvernement français« Vous pouvez m’en citer un ? Non ? Vous voulez dire que vous êtes d’accord pour déclencher un bordel pareil sans même savoir si il y a des partenaires intéressés solides ? C’est pas très sérieux... Et si personne ne veut ? Vous allez faire quoi ? On va passer pour quoi ?

      Si je suis malhonnête, c’est uniquement d’avoir parié sur l’échec des négociations pour pouvoir voter FI, la priorité pour moi étant de sortir de l’UE. J’étais plus »on la quitte« que »on la change", mais je revendique au moins la moitié du slogan, si vous voulez bien ! Maintenant que je sais ce qu’il en est, le problème est réglé. Tant pis pour la gauche, qui confond internationalisme avec mondialisation, ce qui est plus que consternant... Cela dit, Méluche peut encore éclaircir tout ça, il suffit qu’il s’exprime clairement à ce sujet. Sur ce coup, j’aimerais bien me tromper. Mais il n’en a pas non plus parlé à la République samedi dernier...


    • Hervé Hum Hervé Hum 20 mars 2017 08:58

      @Attilax

      Désolé, mais votre argumentation ne tient pas la route, elle se contredit du début à la fin !

      Déjà, pour ma part, le FI ne sort pas du dogme actuel du système capitaliste et son analyse économique est donc totalement biaisée et je l’explique dans mes articles traitant de la monnaie où je défie n’importe quel économiste patenté, d’où qu’il vienne, de prendre en défaut le raisonnement suivit.

      Ceci étant dit, je me suis juste contenté de relever que vous mentez sur ce que dit JLM, c’est tout et vous enfoncez le clou avec ce commentaire,

      Le plan A, c’est on essai de négocier à l’intérieur de l’UE actuelle pour inverser la relation entre le social et l’économie. Le plan B, c’est on met en application cette inversion pour notre pays et on invite tous les gouvernements des pays partageant cette même volonté politique, de mettre en place cette politique en dehors donc de l’UE actuelle et en créant une autre UE mais où la logique veut qu’il n’y ait plus de limite intrinsèque à celle ci, c’est à dire, qu’elle ait vocation à être universaliste, sinon, cela n’aurait pas de sens. Si on veut la paix et la fin de la domination d’une minorité sur tous les autres, l’harmonisation sociale et fiscale doit être universelle. Comme disait Thtatcher, c’est non négociable, et cela s’appuie non pas sur cette minorité prédatrice, mais sur tous les citoyens.

      Maintenant, face à cela, qu’est ce que vous dites ? Que vous reconnaissez que vous n’êtes d’accord ni avec le plan A, ni avec le plan B de FI de sortir de l’UE, parce qu’il conserve l’idée que ce qui prime n’est pas tant d’être ou non dans l’UE, mais de savoir quelle politique économique doit être mise en place et qui est la motivation principale de sortie de l’UE,

       Autrement dit, votre position n’a jamais été celle de FI, mais celle de l’UPR d’Asselineau, ce qui veut dire, que votre reproche et accusation sont infondées et malhonnêtes, au sens où vous commencez par dire que vous étiez pour JLM, alors que votre position a toujours été celle d’Asselineau.


    • Hervé Hum Hervé Hum 20 mars 2017 09:18

      @lermontov

      Ce n’est pas ce que j’écris, mais là, il s’agit de ne pas vivre au pays des sadoks.

      Je vais l’écrire autrement.

      SI un commercial vient chez toi pour te vendre un produit dont il te vante les mérites, qu’il te convainc d’acheter et qu’après coup, tu réalise qu’il t’a ment. Que le produit ne tient pas ses promesses et qu’en plus, il contient des vices cachés. Considèreras tu que comme tu as signé, tu dois respecter l’acte d’achat et payer le crédit qu’il t’aura fais prendre sur 20 ans ?

      Eh bien, cher lermontov, si tu répond oui, alors, tu suit la raison, mais si tu répond non, alors tu ne la suit pas.

      Ceci étant dit, en droit, la loi dit qu’il s’agit de ce qu’on appelle un abus de confiance et pour le cas des traités internationaux tel que le CETA, un abus de faiblesse et donc, une escroquerie. Autrement dit, un acte crapuleux, punit par la loi. La contrainte ici, concerne le représentant qui doit respecter le mandat qui lui est donné en défendant l’intérêt général de tous les citoyens et non de la seule minorité propriétaire de l’économie. Ainsi, il suffit de prouver que les représentants on trahit la confiance (c’est ici qu’elle est en premier lieu et conditionne le reste) des mandataires ou électeurs, pour pouvoir annuler le traité signés à l’insu des citoyens parce que contre leur gré et contre leur intérêts. D’ailleurs, ce qui est vrai pour la France est alors aussi vrai pour tous les autres pays.

      Et si JLM se garde bien d’en parler, c’est qu’il sait très bien qu’alors, il serait l’ennemi politique numéro un à abattre ! Ce qui explique qu’aucune personnalité politique ne s’avise à soulever la chose...


    • Legestr glaz Ar zen 20 mars 2017 09:30

      @Hervé Hum

      « Vous écrivez » : « si un commercial vient chez toi »...

      Le droit de « rétraction » existe, je vous le rappelle. Pas dans toutes les situations mais, précisément, dans celles que vous évoquez avec le déplacement d’un commercial à votre domicile.


      Vous oubliez aussi que les règles constitutionnelles s’appliquent en France. Si la procédure du congrès existe, en France, dans sa loi fondamentale, vous ne pouvez pas dire qu’elle n’existe pas. 

      Les décisions prises en « congrès » s’appliquent à la Nation. La seule chose possible : supprimer la procédure du congrès.

      Les représentants n’ont trahi personne, n’ont trahi la confiance de personne, ils ont appliqué les dispositions contenues dans la constitution. 

      Votre commentaire n’atteint pas son but. Il procède du sophisme. 



    • Hervé Hum Hervé Hum 20 mars 2017 09:34

      @Hervé Hum

      Pour bien que tu comprenne, ici, la constitution affirmant que le peuple est souverain, alors, l’opacité, la dissimulation, la signature au nom de la personne à son insu et contre son intérêt, et/ou, la fausse déclaration sur les tenants et aboutissants des traités signés, est la preuve qu’il y a eut collusion et prise illégale d’intérêts, pour le cas des traités internationaux, cela équivaut à de la haute trahison.

      La conséquence est alors l’annulation pure et simple de tous les traités signés et ce, de manière légale car précisément, c’est la confiance qui a été violée.


    • Attilax Attilax 20 mars 2017 10:57

      @Hervé Hum
      vous êtes, comme les autres, dans l’incantation et la logorrhée.
      Regardez, comme c’est simple pourtant, d’un côté on a le slogan :
      « l’Europe, on la change ou on la quitte »
      Concept assez basique, vous le reconnaîtrez, dans lequel les partisans de la sortie (et vous en avez beaucoup) pouvaient se reconnaître.

      et vous me dites que j’aurais du comprendre :
      "Le plan A, c’est on essai de négocier à l’intérieur de l’UE actuelle pour inverser la relation entre le social et l’économie. Le plan B, c’est on met en application cette inversion pour notre pays et on invite tous les gouvernements des pays partageant cette même volonté politique, de mettre en place cette politique en dehors donc de l’UE actuelle et en créant une autre UE mais où la logique veut qu’il n’y ait plus de limite intrinsèque à celle ci, c’est à dire, qu’elle ait vocation à être universaliste, sinon, cela n’aurait pas de sens. Si on veut la paix et la fin de la domination d’une minorité sur tous les autres, l’harmonisation sociale et fiscale doit être universelle. Comme disait Thtatcher, c’est non négociable, et cela s’appuie non pas sur cette minorité prédatrice, mais sur tous les citoyens.« 

      Vous ne voyez vraiment pas de différence entre les deux propositions ? Qui est malhonnête ?

      Vous pouvez toujours m’accuser de tous les maux, ça ne changera rien au fait que les europhobes qui pouvaient adhérer au programme de la FI ne le peuvent plus, car contrairement à ce que vous dites, la proposition d’origine a changé. Je n’invente rien, on est passé de ’on la change ou on la quitte’ à ’on la change ou on la change’.

      Comment pourrais-je ne pas être en colère devant ce revirement ? Vous faites un boulevard au FN en refusant d’assumer vos positions ! »On n’est pas des nationalistes, on veut pas quitter l’UE, c’est les fachos qui veulent quitter l’UE", voilà le message de lundi ! Une fois de plus, la gauche abandonne les clés de la nation à l’extrême droite pour sauver une UE chimérique qui n’existera jamais. Pour les europhobes, désormais, il n’y a plus d’autre voie (à part Asselineau, mais qui le connait ?), prenez la mesure des conséquences de votre trahison, s’il vous plaît, avant de juger la mienne !
      Vous réfléchissez comme si vous étiez un bloc majoritaire, mais ce n’est pas le cas ! Si vous vous coupez de la moitié de vos électeurs, votre histoire fera ’pschittt’, c’est une évidence.


    • Hervé Hum Hervé Hum 20 mars 2017 11:06

      @Ar zen

      Le droit de rétractation ne concerne pas le cas cité ici, il concerne le droit de renoncer à un achat de manière discrétionnaire. Votre commentaire commence par un sophisme !

      Ici, je parle du cas où il y a eut abus de confiance et collusion d’intérêt et corruption.

      La loi fondamentale, comme vous dites, consiste en premier lieu à défendre l’intérêt général et non l’intérêt d’une minorité propriétaire de l’économie.

      C’est loi première ou loi directrice.

      Or, c’est ce que font tous les traités signés, ils défendent exclusivement les intérêts de cette minorité contre ceux de la majorité et pour que cette dernière ne réagisse pas, use de la dissimulation d’information, de clauses cachés, de mensonges de menaces, bref, tout ce qui en droit invalide un contrat ou ici, un traité.

      Autrement dit, c’est vous qui faites du pur sophisme en confondant l’application de dispositions règlementaires ne tenant compte que du mandat donnée, d’avec l’obligation de respecter l’objet du mandat qui est de défendre l’intérêt général et non uniquement celui de la minorité propriétaire de l’économie, par collusion et corruption.


    • Hervé Hum Hervé Hum 20 mars 2017 11:37

      @Attilax

      L’évidence, c’est qu’on ne sort nulle part. Reprenez donc ce que dit votre Asselineau, il est bien obligé de dire qu’il faut d’abord négocier à l’intérieur de l’UE et ensuite, une fois quitté l’UE actuelle... Continuer de négocier !

      Ceci, car l’évidence qui fait que votre position fait pschittt, c’est que toutes les économies sont interdépendantes. Et une autre évidence est qu’une personne peut quitter l’Europe, mais pas un pays, lui, il reste toujours là où il est. Alors, on peut seulement quitter une forme de relation pour une autre, mais pas supprimer la relation, même en vivant en autarcie.

      Autrement dit, la souveraineté est une chimère, qui n’a d’autre objet que de faire s’entretuer les populations au bénéfice de ceux qui les exploitent. C’est la contradiction fondamentale du capitalisme, celle de tendre vers la mondialisation sans jamais devoir l’atteindre au risque de s’autodétruire. Mais là, votre capacité de compréhension est déjà dépassé.

      Dans l’histoire passé, l’extrême droite à toujours défendu le grand capital, jamais l’inverse, c’est absurde, sinon, on parlerait d’extrême gauche. Les Le Pen, défendent avant toute chose leur capital et donc le capitalisme. Après, je vous ferai grâce de ma logorrhée. Bref, l’extrême droit sert de fusible lorsque les idées sociales des prolétaires économiques, donc, la majorité des citoyens de tous les pays,menacent la domination des capitalistes.

      Alors, JLM devrrait toujours avoir à l’esprit qu’il parle à des pauvres d’esprits dans votre genre, pour qui il faut toujours préciser que quitter l’Europe est parler de l’UE et non de quitter l’Europe au sens littéral.


    • Vipère Vipère 20 mars 2017 11:44

      @Hervé Hum

      Et Bruxelles est aussi une chimère ? smiley


    • kalachnikov lermontov 20 mars 2017 12:36

      @ Hervé Hum

      Tu inventes le peuple irresponsable, c’est assez cocasse, venant de toi.


    • Attilax Attilax 20 mars 2017 12:40

      @Hervé Hum
      Désolé, le « pauvre d’esprit » dans mon genre trouve que vous êtes de mauvaise foi et que vous n’apportez aucune réponse à ses questions. Noyer le poisson sémantique dans un jargon idéologique imbittable ne changera pas le problème. Et je ne sais pas où vous m’avez vu soutenir l’extrême droite, vu que le leur reproche à ce sujet exactement la même chose : un double discours.


    • Hervé Hum Hervé Hum 20 mars 2017 23:06

      @Attilax

      La mauvaise foi, il suffit pas de le dire, encore faut t-il montrer où elle est. C’est ce qui nous différencie, vous, vous l’affirmez sans le démontrer, moi je la démontre pour l’affirmer.

      Je vous l’ai dit, vous avez des problèmes de compréhension de texte évident, car j’ai pas écrit que vous souteniez le FN, j’ai juste répondu à votre propre remarque. Par contre, vous dites que je soutiens la FI, alors que j’ai pris soin d’écrire le contraire dans le 2ème commentaire vous étant adressé.

      Enfin, j’ai pas écris pour vous donner une réponse quelconque, mais uniquement pour dire que votre reproche à JLM était infondé.

      Mais si vous voulez une réponse, je vous invite à répondre à cette simple question.

      D’après vous, un salarié mérite t’il pas de percevoir le même salaire relatif (c’est à dire, selon le coût de la vie du pays), et aux mêmes conditions (temps de travail), avec la même sécurité sociale, quel que soit le pays où il effectue ce travail ?

      Voilà la question idéologique qui est posé à la société au delà des frontières.

      SI vous répondez non, alors, effectivement, militez pour le retour aux frontières et préparez vous à la guerre. Si vous répondez oui, alors, militez pour l’harmonisation sociale et le changement de système économique, et non seulement l’harmonisation fiscale comme le préconise la FI, car c’est rester avec le même système d’exploitation et de concurrence, donc, ne rien changer du tout.

      Le reste, c’est comme vous l’écrivez « Noyer le poisson sémantique dans un jargon idéologique imbittable ne changera pas le problème ».


    • kalachnikov lermontov 20 mars 2017 23:28

      @ Hervé Hum

      La politique, le droit n’ont rien à voir avec la morale, l’éthique.


    • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 2017 08:32

      @lermontov

      « La politique, le droit n’ont rien à voir avec la morale, l’éthique. »

      Pour paraphraser un proverbe fameux et très juste, ce qui est affirmé sans argument, peut être récusé sans argument.


    • fr3d 21 mars 2017 09:52

      @Hervé Hum
      bonjour, je me permet de rebondir sur un de vos arguments
      « SI vous répondez non, alors, effectivement, militez pour le retour aux frontières et préparez vous à la guerre. Si vous répondez oui, alors, militez pour l’harmonisation sociale et le changement de système économique, et non seulement l’harmonisation fiscale comme le préconise la FI, car c’est rester avec le même système d’exploitation et de concurrence, donc, ne rien changer du tout. »

      j’aimerais savoir sur quels faits une « préparation à la guerre » serait un scénario plausible, contre qui et dans quel but ?
      Par ailleurs, n’avez vous pas l’impression de nous faire un « tout noir ou tout blanc » ? le gris n’est pas possible ?


    • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 2017 11:35

      @fr3d

      C’est de la logique simple, si vous répondez non à la question, c’est que vous prônez le rapport de force dominant/dominé. Le hic, c’est que là, celui ci se situe pas à l’intérieur d’une même économie, entre propriétaires et prolétaires économiques d’un même pays, mais entre peuples.

      Cela veut dire que, où un peuple soumet un autre peuple et cela s’appelle le colonialisme.

      Dans les faits, cela reste toujours les propriétaires économiques qui dominent et tire le meilleur profit, mais avec le soutient actif des prolétaires contre le ou les pays visés pour imposer la discrimination économique.

      Car vous oubliez un élément fondamental, c’est qu’au contraire de l’après guerre, il s’est opéré un nivellement technologique, une émancipation des citoyens des pays autrefois vassalisés et les emplois perdus concernent surtout les emplois manufacturier (on fera l’impasse sur la robotisation). Sur quelle base logique pouvez vous défendre l’idée qu’un même travailleur effectuant la même tâche ici, puisse avoir un pouvoir d’achat dix fois supérieur à un travailleur chinois ? Une seule, la discrimination économique que seul l’usage de la force permet d’imposer. Le même rapport de force qui permet au propriétaire économique d’imposer la dictature du capital.

      Le développement est bien plus complexe, mais désolé, ce qui est écrit ci-dessus est déjà suffisant.

      Autrement dit, dans un cas vous déclarez vouloir revenir à la domination économique pour imposer un rapport monétaire inégal .Dans l’autre cas, vous déclarez y renoncer de manière définitive et ouvrez alors une ère basé sur la coopération sociale et économique en lieu et place de la guerre.

      Voilà, entre autres raisons, pourquoi le capitalisme, bien que sa dynamique le pousse à la mondialisation, ne peut pas l’atteindre sans être détruit. Et pourquoi, à chaque fois, ses maîtres doivent obligatoirement provoquer la guerre pour revenir à la division sociale et économique pour conserver le dogme de la concurrence et la soumission des citoyens à sa dictature.

      Voilà aussi pourquoi, si vous dites oui, il faut nécessairement changer le système actuel, où peu importe l’UE !

      Bon, il y a beaucoup à en dire, mais pour l’instant, les esprits sont pas disposé à écouter la raison....


    • kalachnikov lermontov 21 mars 2017 12:02

      @ Hervé Hum

      Dans un couple marié sous la communauté de biens, les époux sont solidaires. Ainsi, si l’un contracte des dettes à l’insu de l’autre, ce dernier devra payer. Et on n’enquiquine pas le créancier qui n’y est pour rien.

      Ce n’est pas très moral, c’est même injuste mais voilà.

      C’est la même chose pour ton Ue et la trahison des élites en France. Ces élites ont trahi la parole du peuple mais internationalement et juridiquement c’est la France qui est engagée et la partie lésée est responsable.

      Ca, c’est la réalité et pas la théorie.

      Concernant tes propos sur le capitalisme, c’est de même. De la théorie, qui est intéressante, peut-être juste, mais ce n’est pas la réalité.

      Notre problème, en fait, c’est que l’Ue n’est pas modifiable parce que c’est sa nature d’être libérale ; la liberté du Marché, et donc sa dictature, sont inscrites dans le marbre. Vouloir une Ue truc ou muche depuis l’existant, c’est comme si tu voulais transformer en type République française l’Urss. C’est impossible, ça ne peut passer que par la destruction de l’existant puis la construction d’une nouvelle entité. La seule solution, c’est de sortir de la chose, soit par la voie révolutionnaire, soit par la voie légale (puisqu’il existe une voie légale via l’art 50).


    • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 2017 18:31

      @lermontov

      Enfin un peu d’argumentation.

      Ce que tu écris se défend, à un détail près, c’est que le créancier en question est aussi un autre couple dont l’un des deux membre s’est associé à l’autre ripoux pour abuser sa propre moitié. Bref, il n’y a que des couples !

      Parce que c’est le même système qui a cours dans quasiment tous les pays du monde, on se retrouve avec des créanciers qui se renvoient mutuellement la dette de leur propre moité et ainsi, s’enrichissent mutuellement, pendant que l’autre s’appauvrit ou reste toujours aussi pauvre.

      C’est à dire, que pendant qu’il met la dette sur le compte commun, il place le profit sur un compte à part. Donc, ton exemple est caduque, car normalement, l’’épargne mise sur le compte séparé doit être récupéré pour rembourser la dette du couple.

      Au ,niveau international, il s’agit donc de ne plus diviser les populations par pays, mais entre ceux qui sont propriétaires de l’économie et ceux qui sont les prolétaires, sachant que seuls les premiers s’enrichissent.

      Maintenant, selon la réponse donnée à la question posé plus haut, il faudra considérer ou non, si l’épouse ou l’époux est complice et non pas victime. Bref, c’est une question piège et qui met dans l’embarras la plupart des gens, qui ne peuvent pas moralement soutenir la discrimination économique et en même temps vouloir revenir à une situation antérieure fondé sur la discrimination économique. Cette contradiction explique en grande partie l’état de sidération de la population occidentale. On peut pousser le développement, car c’est plus complexe, mais je ne le ferai pas ou plus, je préfère laisser se prendre les pieds dans le tapis ou dans le piège.

      Sinon, d’accord au sujet de, l’UE, je n’écris pas autre chose, elle n’est pas modifiable et cela passe par une révolution, car c’’est tout le système économique qu’il faut changer et non pas faire du saupoudrage comme la FI le propose.

      Et la cause, c’est la propriété économique et tant qu’elle sera le dogme intouchable, cela ira de mal en pis  !!!


    • Xenozoid 21 mars 2017 18:38

      @Hervé Hum

      Parce que c’est le même système qui a cours dans quasiment tous les pays du monde, on se retrouve avec des créanciers qui se renvoient mutuellement la dette de leur propre moité et ainsi, s’enrichissent mutuellement, pendant que l’autre s’appauvrit ou reste toujours aussi pauvre.

      ça c’est le pouvoir


      Et la cause, c’est la propriété économique et tant qu’elle sera le dogme intouchable, cela ira de mal en pis !!!

      on a déjà dépassé le pis,l’économie n’est plus propriéte elle est loi


Réagir