jeudi 11 octobre - par Pierre

Lettre ouverte à Michel Onfray

Cher Michel,

 

Je n'ai pas le tutoiement facile d'habitude mais permets-moi de te tutoyer le temps d'écrire cette bafouille. Je ne désire nullement te manquer de respect, loin de moi cette idée incongrue, mais ce ton familier sied pour faire pendant à ton billet sarcastique.

Je n'ai pas ri en lisant ta lettre, je me suis plutôt délecté. En revanche, j'ai ri quand les journalopes de la médiacratie nationale, ces plumitifs à la botte du pouvoir, t'ont dit que ta lettre ne les a pas fait rire. Le contraire m'aurait évidemment étonné.

Les voir interpréter au premier degré un texte satirique est la démonstration flagrante de leur ignorance des figures de style qu'on apprend pourtant au lycée ou au minimum, de leur manque criant d'humour. La rhétorique ne peut leur servir dans les salons parisiens que contre tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Tu aurais écrit une lettre du même style à l'ex-président fondateur du FN que tu aurais été porté aux nues. Eh oui, tu le savais et tu as eu maintenant la preuve que la pensée unique est défendue par des hypocrites.

Leur hantise est de voir le pouvoir vaciller et leurs privilèges ramenés à néant par l'arrivée d'une majorité réellement alternative. Tes critiques du pouvoir sont des pierres supplémentaires qui feront peut-être pencher un jour la balance de l'autre côté.

 

Je te rassure tout de suite, tu ne risques rien à part l'ostracisme et la réprobation des chiens de garde de la Macronie heureuse.

Le crime de lèse-majesté a été aboli, remplacé pendant la Troisième République par le délit d'offense au chef de l’État et finalement, une loi du 5 août 2013 a définitivement abrogé cette notion d'offense. La république monarchique qu'est devenu ton pays a l'esprit ouvert, du moins dans sa forme. Tu ne dois cependant pas ignorer que sous d'autres cieux, du côté de certaines de nos monarchies wahhabites amies, tu risquerais ta tête pour bien moins que cela.

 

Ils te font des gros yeux pour t'être servi de rumeurs qui circulent sur le net, ce vecteur de fausses informations selon eux. C'est peut-être vrai mais ce qui est certain, c'est qu'eux ne chercheront pas à en savoir plus sur ces rumeurs. Cela fait partie de la sphère privée qu'ils disent et cela pourrait surtout nuire à une communauté longtemps stigmatisée.

Ils n'ont pas tort mais... Une affaire que quelqu'un a maladroitement appelé « une affaire d'été... » a semé le trouble dans les esprits.

Se pourrait-il que certains aient bénéficié de privilèges parce qu'ils sont proches de la vie privée du président ?

Dans l'affirmative, il s'agirait bien d'une affaire d’État qu'on ne veut pas déclencher de peur d'ouvrir la porte à un scandale qui pourrait être fatal à beaucoup de monde et surtout à ce qui reste de crédibilité au jeune président.

Si ceux qui se disent le quatrième pouvoir refusent d'enquêter sur ce point, on n'aura bien sûr pas de réponse à cette question avant longtemps.

Tu as été bien gentil avec la caste bien-pensante et tu as, comme toujours, bien défendu ton point de vue en retournant la charge de la vulgarité contre la photo qui a inspiré ton pamphlet.

Sache quand-même qu'on ne t'épargnera pas dès qu'on trouvera une faille dans ta défense.

 

Tu vaux mieux que ce jeune arrogant qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter et qui serait resté dans les limbes s'il n'avait épousé sa pygmalionne. Tu as compris que celui qui est fort avec les faibles et faible avec les forts ne mérite pas le respect des autres. Tu l'as fait savoir à tous et tous commencent à le comprendre.

Ne te laisse pas piéger comme Dieudonné a pu l'être maintenant que tu as prouvé que ton humour caustique est égal à celui du regretté Pierre Desproges. Redeviens ce que tu as toujours été : l'éducateur écouté du peuple, le didacticien des masses populaires, le tueur de mythes, le caillou dans la chaussure des privilégiés, le proudhonien libertaire, le bretteur de plateaux de télé et celui qui dit tout haut ce que les autres pensent tout bas.

Ce n'est qu'ainsi que tu resteras le philosophe français critique d'un arriviste qui commence peut-être à comprendre qu'il a brigué une charge beaucoup trop lourde pour ses épaules.

Pour conclure, je ne me permettrais pas de te donner de conseil mais j'exprime seulement un souhait au nom de tes nombreux lecteurs.

Les Français ne sont plus habitués à lire des pamphlets venant d'auteurs sérieux. Ce sont les humoristes et les chroniqueurs qui perpétuent aujourd'hui cet art qui fut florissant au XIXe siècle et qui vit des monuments de la littérature française s'y adonner : Victor Hugo (Napoléon le Petit), François-René de Chateaubriand (De Buonaparte et des Bourbons), Voltaire plus tôt évidemment, Émile Zola (J'accuse.)...

Il serait dommage que tu sois évincé des médias en essayant de renouer avec cette vieille tradition.

Je joins une citation qui définit bien la limite de ce genre littéraire.

« Le pamphlet est l'arme de ceux qui ont découvert l'erreur, pas encore la vérité.  »

Je te salue bien courtoisement en te disant que je lirai toujours tes écrits avec un vif intérêt.



134 réactions


  • troletbuse troletbuse 11 octobre 10:33

    Un président n’a pas à avoir de sphère privée. Sinon il est sujet au chantage. C’est bien ce qui se passe.


    • Christ Roi Christ Roi 11 octobre 13:24

      L’auteur de cet article qui n’a jamais publié nulle part que sur le web, donne des conseils à M. Onfray ! smiley La grenouille et le boeuf. smiley


    • Furax Furax 11 octobre 16:18
      @Christ Roi

      J’en profite pour renouveler mon propre « conseil » :

      à MICHEL ONFRAY

      On veut un « calibre » contre le parti du pognon.
      T’as le temps maintenant.
      VAS-Y MERDE !!!

    • Pierre Pierre 11 octobre 17:57

      @Christ Roi
      « Pour conclure, je ne me permettrais pas de te donner de conseil... »

      C’est textuellement dans l’article. Il ne faut pas lire en diagonale et ensuite faire un commentaire de ce genre.
      Vous ne savez absolument pas ce que j’ai publié et cela ne vous regarde pas.

    • Paul Leleu 12 octobre 19:51

      @troletbuse


      L’article dit : « Le crime de lèse-majesté a été aboli, remplacé pendant la Troisième République par le délit d’offense au chef de l’État et finalement, une loi du 5 août 2013 a définitivement abrogé cette notion d’offense. La république monarchique qu’est devenu ton pays a l’esprit ouvert, du moins dans sa forme. » 

      C’est drôle tous ces gens qui se plaignent que les rappeurs manquent de respect pour le Président, et qui en même temps veulent l’insulter... je comprends pas la cohérence. 

      Onfray lui-même parle du « corps mystique » du président qui ne s’appartient pas vraiment... mais dans ce cas, cher Onfray, tu devrais commencer par le respecter ce président... 

    • Ecométa Ecométa 13 octobre 09:44
      @Paul Leleu

      Encore faut-il êtres respectable ?

      Fort avec les faibles et faible avec les forts ; car c’est bien ce qui se passe : n’a rien de très respectable : NON ?

    • Pierre Pierre 13 octobre 11:05

      @Paul Leleu
      Le respect se mérite et le comportement du président n’incite pas au respect. 

      Avant tout, Emmanuel Macron doit sont élection à une manipulation mentale des Français via les mass-médias comme décrit dans cet article (lien) et à une particularité du système électoral français à deux tours qui a été créé sur mesures pour élire un chef d’Etat de grande envergure.
      Manuel Macron a eu sa chance pendant plus d’un an. Si on fait abstraction de sa lamentable sortie en avril dernier en Syrie, il s’en est bien sorti sur le plan international. Un point plutôt positif par rapport à ses prédécesseurs.
      En revanche, c’est un échec sur le plan intérieur. La situation sociale se détériore sans aucune amélioration économique d’où un mécontentement massif des Français. C’est une première faute.
      En comparaison, Donald Trump avec ses méthodes brutales et son anti-mondialisme durant la même période obtient des résultats rapides avec des créations d’emplois et l’arrêt de l’immigration. 
      Ses petites phrases sur les défauts des Français sont insultantes, irritantes et non fondées. C’est lui qui est aux commandes et qui doit avoir un plan solide pour relancer l’économie française plutôt qu’espérer que les Français aillent acheter des vélos et devenir livreurs de pizzas suivant sa doxa libérale. C’est une deuxième faute.
      Comment peut-on vouloir rétablir le prestige de la fonction présidentielle et en même temps l’avilir avec des prestations médiatiques dégradantes avec des marginaux de la société qui ne sont pas représentatifs de la France ? (lien) Troisième faute.
      Je ne sais pas comment lui est venu l’idée de vouloir prendre le contrôle des médias ou qui lui a mis cela en tête. D’abord, c’est contraire aux règles du libéralisme dont il se veut le champion et ensuite il n’a une autorité que sur les médias publics. Cela aura pour conséquences une perte d’audience de ces derniers et la colère des évincés. Quatrième faute.
      Nous en arrivons donc à Michel Onfray qui fait partie des évincés. 
      Je vous laisse la responsabilité de tous les adjectifs dont vous l’avez qualifié dans votre série de commentaires mais qu’on soit d’accord avec lui ou pas, on ne peut pas nier que c’est un immense intellectuel et qu’il ne ménage pas ses efforts pour partager son savoir avec les autres, même gratuitement avec son Université populaire.
      Il pense et c’est mon avis aussi qu’Emmanuel Macron ne mérite pas le respect et qu’il est davantage une outre vide qui veut s’imposer au plus faibles avec une arrogance rare qu’un puits de lumière qui tracera le chemin vers la prospérité.
      Sa lettre, insultante mais bien tournée, est à la fois un règlement de compte personnel et la mise à nu d’un narcissique qui n’a pas les compétences requises pour tenir une fonction présidentielle.



    • Paul Leleu 13 octobre 19:16

      @Pierre @Ecométa


      « Encore faut-il êtres respectable ? » ... « Le respect se mérite et le comportement du président n’incite pas au respect. »...

      Certes... donc le respect n’est pas quelque chose d’automatique ? quelque chose de du à la personne intrinsèquement ? Messieurs, c’est la porte ouverte à toutes les « dérives totalitaires stalino-robespierristes » que dénonce pourtant le Marquis Onfray de Normandie-et-des-Plateaux-Télé à longueur de temps... lui, le « supérieur libertaire » redresseur des torts... j’exagère à peine, tant la logorrhée d’Onfray sur le sujet est généralement insupportable. 

      Je remarque qu’Onfray n’a pas dit un seul mot sur la situation sociale et la politique dans son petit délire homo-porno... quant à la « mise à nu d’un narcissique », elle met autant à nu son auteur, qui est très narcissique.

      « on ne peut pas nier que c’est un immense intellectuel »... si, on peut. Onfray est un compilateur et non un créateur. Je ne trouve pas sa lettre « bien tournée », et il ne montre pas une langue fine et cinglante de grand intellectuel français, mais plutôt le délire web-porno d’un frustré. Quant à son « action sociale », faut pas pousser. Des milliers d’artistes et d’intellectuels de plus grande envergure le font chaque jour, sans se permettre de déraper comme ça. 

    • Pierre Pierre 14 octobre 05:06

      @Paul Leleu

      Non, le respect n’est pas quelque chose d’automatique sauf si vous penser comme les philosophes conservateurs. 
      On peut avoir du mépris pour des gens méprisables quelles que soit leur qualité et leur fonction.
      Vous parler de totalitarisme mais ne vous rendez-vous pas compte que c’est le pouvoir qui veut faire taire toute opposition intellectuelle et qui utilise cette méthode stalinienne pour empêcher ses citoyens de penser autrement que lui : Onfray, Todd, Zemmour, Polony, l’insupportable Soral, le contesté Ramadan et j’en passe, tous écartés des chaînes publiques par volonté présidentielle.
      Pour revenir à Michel Onfray, je pense qu’il a du mépris pour Emmanuel Macron à cause de son comportement jupitérien. J’ai l’impression qu’il reste des Français qui sont sadomasochistes et qui jouissent en imaginant combien ils vont souffrir avec ce président et qu’ils ne supportent pas qu’on dénonce cette tartuferie libérale.
      Avec cette lettre, Michel Onfray s’attaque au président de la manière la plus humiliante possible. Pour moi, c’est son droit d’autant plus qu’il le fait sous forme de pamphlet, un genre qui fait partie depuis longtemps de la tradition française. 
      Si certains ne lui accordent pas ce droit, qu’ils se demandent pourquoi ils ont été Charlie il n’y a pas si longtemps.
      Vous avez le dernier commentaire signé « Une dame de 80 ans... » que je trouve simple et très juste. « Je suis loin d’approuver TOUT ce que dit ou écrit Michel Onfray, mais je fais partie de ceux qui vont continuer à l’écouter et surtout à le lire car les pamphlétaires de son niveau ne sont pas légion... C’est un touche-à-tout certes mais souvent il vise très juste et moi je le remercie souvent de me donner à réfléchir ! Mais je maintiens qu’il est bon que ses opposants ou adversaires s’expriment...si possible aussi clairement et - vœu pieux - honnêtement ! »
      « donner à réfléchir »  C’est bien ce qu’on demande à un philosophe, non ?
      En effet, Michel Onfray, ne parle pas de la situation sociale et politique. Ce n’est pas son domaine mais plutôt celui d’Emmanuel Todd. Ce qui n’empêche qu’il pourrait aborder ces sujets un jour.

      « Des milliers d’artistes et d’intellectuels de plus grande envergure le font chaque jour...[gratuitement ?] »  Vous avez des noms ? Je n’en demande pas des milliers.

  • Abou Antoun Abou Antoun 11 octobre 10:36
    On ne peux qu’approuver. La manœuvre des journalopes est grossière : sexualiser le texte pour le transformer en un pamphlet anti gay.
    L’heure des règlements de comptes approche. La macronie va s’écrouler comme un château de cartes. Les collabos courent déjà vers les abris.

    • Pierre Pierre 11 octobre 18:05

      @Abou Antoun
      Nous vivons une période historique. La fin d’un monde et un saut dans l’inconnu. J’ai comme l’impression qu’on veut absolument que tout le monde reste sur les rails pour pouvoir mieux nous contrôler quand nous serons au bords d l’abîme.


    • Paul Leleu 12 octobre 19:47

      @Abou Antoun


      « La manœuvre des journalopes est grossière : sexualiser le texte pour le transformer en un pamphlet anti gay »... est-ce que vous avez lu le texte d’Onfray ? 

      - Sexualisé, il suffit de le lire... obssédé et baigné de « culture porno » beaucoup plus que d’érotisme libertin... 

      - Homophobe, car si Macron avait tripoté des pimbêches à gros-seins, tout le monde aurait trouvé cela « génial » et très « gaulois »... 

      Onfray est un gros parvenu du microcosme culturel, qui se supporte pas de perdre ses prébendes... il se croit donc autorisé à insulter le chef de l’état... 

      ce qui est intéressant, c’est que le bourgeois riche Onfray ne critique pas Macron sur sa politique anti-sociale, mais sur ses frasques homosexuelles supposées... ça en dit long... 

    • KIM KIM 13 octobre 11:54
      @Paul Leleu

      Le pamphlet d’Onfray est-il si compliqué à appréhender ?

      Vous êtes ridicule avec vos remarques au premier degré dans un soucis manifeste de manipulation des lectures que vous pensez certainement idiots. A moins que votre vrai pseudo soit Paul Neuneu ? 

    • Paul Leleu 13 octobre 19:21

      @KIM KIM

      je vous retourne le compliment cher Monsieur (ça a l’air l’habitude chez les fans d’Onfray d’insulter en guise d’argumentation). 

      Mon message est-il si compliqué à comprendre, pour que vous ne preniez pas la peine d’y répondre aux arguments que j’expose ? 

      J’ai parfaiement exprimé et explicité ce que je pensais du pamphlet d’Onfray. Critiquer c’est être un imbécile ? Ca me fait marrer, cette dérive... quand je pense que Onfray nous bassine à longueur de temps sur le « sectarisme » de Mélenchon et des marxistes, et que lui le « libertaire épicurien » bla-bla-bla... mais au total, il se comporte aussi comme un Commissaire politique. Prenez la peine d’arguementer, plutôt que d’imiter votre maitre. 

  • cevennevive cevennevive 11 octobre 10:39

    Bonjour Pierre,


    Bien, très bien !

    Exactement ce que je pense, mais écrit avec brio.

    Je pense que Michel Onfray était en colère et qu’il a déversé sa bile dans cette lettre, tout en mettant à jour quelques constatations que nous avions déjà repérées sans cela...

    Bien à vous.




    • Alren Alren 11 octobre 13:26
      @cevennevive

      Si le texte est excellent, l’homme Onfray l’est moins.

      Quand il critiquait Mélenchon et flétrissait Robespierre (montrant ainsi une grande ignorance sur les réalités de la Révolution française), quand il faisait ami-ami avec le maire de Caen (LR je crois) et le président du conseil régional de droite de basse-Normandie (avant la fusion avec la haute Normandie), il était tout prêt à faire partie de cette médiacratie qui le fusille aujourd’hui.

      Onfray est entré dans l’opposition « dure » à Macron non pas en lui reprochant sa politique sociale et l’abaissement de la France face à Merkel et US-Israël mais pour ses petites affaires personnelles, sa carrière. Cela a un côté très mesquin.

      Je ne peux pas l’oublier.

    • Croa Croa 11 octobre 14:01
      À Cevennevive,

      Je pense un peu comme Alren, mais je dirais plus car pour moi l’opposition à Macron d’Onfray reste plutôt molle et sa « lettre », bien que très impertinente, ne doit pas faire illusion. Onfray est un soumis ayant le respect des Élites, celui de Valls par exemple. Les mesures d’ostracisation qui lui tombent dessus sont d’autant plus dures qu’il faisait partie de la meute. Mais peut-être cela lui fait-il du bien ? Le fait est que sa « lettre » est arrivée après qu’il se soit fait virer de France Culture. (Nous verrons bien.)

    • cevennevive cevennevive 11 octobre 15:09

      @Croa et Alren, bonjour,


      Voyez-vous, cette lettre de Michel Onfray me fait penser à l’épisode « mur des cons ».

      Des mots de colère, d’acrimonie et de dérision. C’est seulement une sorte de vengeance par les mots. Et je ne crois pas que l’on puisse définir la personnalité d’un individu à la seule lecture de sa colère.

      Effectivement, cette colère peut être dictée par le fait qu’il se soit fait évincer. Effectivement, Michel Onfray peut nous paraître loin de nos préoccupations de tous les jours. Effectivement il a eu parfois des mots malheureux, selon certains, contre un ou des hommes politiques. Effectivement, cette diatribe tape au-dessous de la ceinture. Effectivement, il est amer de voir qu’il ne peut passer pour un justicier auprès de tout le monde.

      Je vous l’accorde.

      Mais nous sommes tous, à des degrés divers, susceptibles d’employer des mots très durs lorsque nous sommes en colère.

      Beaucoup de commentaires sur Agoravox sont dans le même cas.

      Bien à vous deux.



    • Pierre Pierre 11 octobre 18:28

      @cevennevive, Croa et Alren,

      Bonsoir,
      Je vous suis dans votre raisonnement. Je voudrais juste vous faire remarquer qu’effectivement Michel Onfray fait partie du Système mais nous faisons tous partie du Système.
      Ce n’est pas en se marginalisant qu’il arrivera à faire passer ses messages. Il a besoin d’une ouverture sur les médias et il doit faire des compromis pour cela. 
      Je n’ai jamais entendu Michel Onfray défendre le capitalisme international ou à l’autre extrémité critiquer le droit social.
      C’est un proudhonien, donc un anarchiste qui ne reconnait pas l’autorité. Sa lettre est une bombe qui ne fait pas de morts
      Il a parfois raison et parfois tort à mon point de vue mais il est toujours cohérent avec ses convictions.
      Imaginez le monde médiatique sans lui et quelques autres dissidents de ce calibre. 

  • bernard29 bernard29 11 octobre 10:49

    Onfray a été vexé d’avoir été remercié de France Culture, et donc il décharge sa bile. La preuve dans une de ses interventions il parle maintenant de « Rance culture » pour une radio qui lui a permis de se faire de la mousse autour de son « immense » université . Ce « philosophe de salon » est remis à sa place et c’est très bien.


    • troletbuse troletbuse 11 octobre 10:55

      @bernard29
      Pourtant « Rance Culture », c’est le nom qu’il faut à cette radio. « France Intox » pour France Inter et « France des Faux » pour France Info.


    • Jyconnaisrien 11 octobre 21:36

      @bernard29 Pourriez-vous s’il vous plaît expliquer un peu pourquoi vous traité Onfray de « philosophe de salon » ? Parce que sans argument ce genre d’expression n’a pas de poids.


    • François Vesin François Vesin 11 octobre 22:15

      @bernard29
      1000 auditeurs à chaque séance - gratuite -

      1 million de podcast coco à chaque séance !!!
      Ton torche cul va péter dix ou quinze lecteurs !
      Autant dire qu’on s’empile dans ton salon, deux dans la cuisine,
      trois dans les chiottes, et le reste sauf un dans ta chambre...
      Retournes-y vite ou tu vas te retrouver avec des cornes
      tout seul dans ton salon...qui fait aussi boudoir puisque
      c’est de là que tu nous distilles tes conseils !
      Relis toi : tu imagines deux secondes France Culture remercier
      qui que ce soit ? France Culture dispose, France Culture Impose
      au gré du bon vouloir du pouvoir...Vexer Onfray ?
      Certains jours AgoraVox, ça commence à me foutre la gerbe !

    • bernard29 bernard29 12 octobre 17:18

      @Jyconnaisrien
      En général, la télé est dans le salon. 


    • bernard29 bernard29 12 octobre 17:28

      @François Vesin

      ….Vexer Onfray…. ? mais ce n’est pas de ma faute si Onfray s’est senti offensé, ulcéré !!
      Il ne faut pas toucher au « gourou ». Votre gourou ?? Et bien sûr maintenant il assure que c’est Macron qui l’a évincé de la radio. Pour toucher à « sa suffisance » Môssieur Onfray il faut, bien sûr, pas moins qu’un président de la république. 


    • edouard 13 octobre 15:06

      @bernard29

      Vous avez entièrement raison Onfray n’est pas un philosophe
      c’est une chochotte...et lire Spirou , comme Macron apporte plus
      à l’intellect que ses pavés insipides.
      Déjà en 2015 il avait dérapé en accusant BHL sur la Libye , il
      avait été éloigné de son biberon médiatique et il a tout fait pour
      revenir en grâce.
      Maintenant comprenant que Macron est condamné par ses patrons
      il tire à boulets rouges sur l’ambulance.
      Ce type ne mérite que le mépris

  • Taverne Taverne 11 octobre 11:02

    Ma lettre ouvert à Michel Onfray :

    Cesse donc de faire ta chochotte et admets aussi que tu l’as bien cherché. Pense à tous ceux qui, dans le monde et dans notre pays, souffrent REELLEMENT !


    • Pierre Pierre 11 octobre 11:55

      @Taverne
      On peut critiquer Michel Onfray sur certaines choses comme quand il donne son avis sur des événements internationaux par exemple mais le reproche que vous lui faites n’est pas fondé.

      A part certains immigrés, il y a peu de gens qui souffrent réellement en France (je ne dis pas qu’il n’y en a pas). 
      Il a généralement une approche philosophique centrée sur la France et il prend justement le parti du peuple en lui ouvrant les yeux. 
      Je ne veux pas polémiquer avec nous mais avez vous conscience de ce que vous dites « ...admets aussi que tu l’as bien cherché. »
      Je comprends que vous voulez dire que quand on s’éloigne de la doxa, on doit être privé de parole. Mais c’est justement cela la dictature !


    • Taverne Taverne 11 octobre 12:46

      @Pierre

      Onfray n’est pas du tout privé de parole.

      De plus, j’ai le droit comme lui de faire des pamphlets irrévérencieux non ? Vous voulez que je m’autocensure ? C’est pourtant lui qui fonde sa défense sur cette idée. Donc ne nous gênons pas :

      Etre Onfray (entendre « étron frais ») c’est être dans la merde. Et quand on est dans la merde, on pue !


    • Pierre Pierre 11 octobre 13:31

      @Taverne
      Voila la polémique que je ne voulais pas.

      France Culture a quand-même cessé la diffusion des conférences de Michel Onfray, non ?
      C’était avant la publication de sa lettre, non ?
      Est-ce que le pouvoir doit décider ce que le peuple peut écouter comme en Union soviétique ?
      A-t-on peur qu’il vote contre le Système.
      Il n’est pas question d’autocensure ici. Vous avez le droit de dire ce que vous voulez et même continuer sur le thème pipi caca.  
      Pourriez-vous expliciter à quoi vous faites allusion quand vous dites qu’il l’a bien cherché .

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 octobre 13:50

      @Pierre

      Bonjour Pierre . Tapez JC Michea C dans l’air ...sur Youtube. Boum !!! Et paix à son âme à tonton Bernard.


    • Abou Antoun Abou Antoun 11 octobre 14:13

      @Pierre

      C’était avant la publication de sa lettre, non ?
      Exact et le Figaro prend les effets pour les causes affirmant une chronologie contraire.

    • Yanleroc Yanleroc 11 octobre 14:59

      @Pierre,


      A part certains immigrés, il y a peu de gens qui souffrent réellement en France (je ne dis pas qu’il n’y en a pas). 

      La souffrance n’ est pas que matérielle !

      Souffrance morale, psychologique, est le lot d’ une majorité de français qui sont révoltés mais impuissants !! Les autres sont fatalistes !

    • Pierre Pierre 11 octobre 15:10

      @Yanleroc
      On est d’accord, je pensais aux souffrances physiques : faim, maladie, sans abri etc.


    • foufouille foufouille 11 octobre 15:45

      @Pierre

      faut sortir dans la vraie vie car ce n’est pas merveilleux. chez les culs terreux les antalgiques n’existent pas donc tu souffres effectivement. ensuite, se retrouver, comme un mec que j’ai croisé qui est presque totalement paralysé, dans un fauteuil manuel poussé par une personne car changer les batteries de celui qui est électrique est trop cher pour lui.


    • Pierre Pierre 11 octobre 18:42

      @foufouille
      J’ai bien compris. Je n’ai pas dit qu’il n’y a pas de souffrance en France. Il y en a peu en comparaison avec la Grèce, la Bulgarie ou la Roumanie où je me suis récemment rendu.

      Je ne dis pas que c’est normal mais ce n’est pas avec Emmanuel Macron que cela changera.


    • Macondo Macondo 11 octobre 21:48

      @Aita Pea Pea ... Bonsoir. Michea a deux Onfray dans chaque poche ...


    • Saint Rata de l'himalaya Maitre Ratatouille 12 octobre 11:49

      @foufouille : Pierre il à inventé le souffracehomètre ,qui analyse en temps réel la souffrance de toute la planère.

      @ pierre ; smiley smiley smiley
      tu devrais lire Krishnamurti sur le sujet
      Si vous fuyez la souffrance, vous avez refermé la porte.
      Il existe tellement de variétés, de complexités et de degrés dans la souffrance. Nous le savons tous. Vous le savez très bien, et nous portons ce fardeau tout au long de notre vie, pratiquement de l’instant de notre naissance à l’instant où nous basculons dans la tombe...
      lire la suite



    • kirios 12 octobre 16:36

      @Pierre

      « A part certains immigrés, il y a peu de gens qui souffrent réellement en France (je ne dis pas qu’il n’y en a pas). »
      a part certains immigrés , il y a des gens , de plus en plus nombreux qui soufrent en France, même les merdias le reconnaissent et le soulignent :
      des retraités qui continuent à travailler pour joindre les deux bouts , ceux qui vendent leur appartement parce qu’ils ne sont plus en capacité de payer les charges de ce qui devait les prémunir ....je ne parle même pas du système de santé qui va de renoncements en renoncements sauf à engraisser les voyous du médicament .

    • kirios 12 octobre 16:37

      @kirios
      j’oubliais ceux qui font tous les jours les poubelles .....


  • math math 11 octobre 11:04

    Liberté- Egalité-Choucroute..France gouvernée par des Schtroumpfs !


    • troletbuse troletbuse 11 octobre 11:41

      @math
      Liberté, égalité, pédérastie smiley


    • Pierre Pierre 11 octobre 12:02

      @troletbuse
      Ne soyez pas si explicite. On est à la limite de la légalité. Tant qu’il n’y a pas de preuves l’accusé est présumé innocent.


    • troletbuse troletbuse 11 octobre 12:24

      @Pierre
      Mais je n’accuse personne. Je parle de devise (pas sonnante et trébuchante)


    • Pierre Pierre 11 octobre 15:12

      @troletbuse
      ouais.  smiley  smiley smiley


    • Paul Leleu 13 octobre 19:34

      @troletbuse


      en tous cas, ça a l’air de bien exciter la France homophobe... Onfray nous a révélé quelques angoisses sur le sujet... comme si ces « beaux noirs musclés » ça l’avait mis mal-à-l’aise... 

      Mais si je comprends bien, si Macron tripottait des pimbêches aux gros seins, il serait un excellent et « gaulois » président... elle est où la critique politique ? Nulle part... parce-que Onfray est un apparatchik fortuné aux angoisses homophobes. 

      Stricto-sensu, les jeunes amis de Macron ont dépassé l’âge de la pédérastie, qui concerne de jeunes adolescents confiés par leur famille à un « maitre ». Il s’agit plutôt de mignons, la relation relevant d’une homosexualité plus classique et opportuniste (si toutes fois, c’est bien de cela qu’il s’agit). En temps normal, de nombreuses jeunes femmes sans autres compétences que leurs libéralité sexuelle grenouillent dans les milieux du pouvoir pour y obtenir des places immérités. Mais ça ne soulève pas autant de scandale. Deux poids deux mesures. D’une certaine façon, Macron milite donc pour l’égalité des sexes en matière de promotion canapé smiley 

  • zygzornifle zygzornifle 11 octobre 11:43

    Macron l’a bien mérité , c’est pas louis XIV mais racaille 2018 et il devrait utiliser les glaces de Versailles pour de mirer en faisant des selfies avec son public ....


  • Christian Labrune Christian Labrune 11 octobre 11:45
    à l’auteur,

    L’actuel président de la République ne m’a jamais inspiré le moindre respect. J’ai écrit bien des fois, y compris sur ce site, à l’époque où il était encore candidat, qu’il n’était qu’une « baudruche ». Je n’aurai voté Macron au second tour que parce que cette inconsistance venteuse me paraissait moins dangereuse que l’idéologie fascisante (extrême gauche/droite) qui séduisait déjà 40% d’un électorat décérébré.

    Il reste que si j’ai bien lu la lettre d’Onfray, reproduite in extenso dans un article d’AgoraVox, je n’ai pas fait le moindre commentaire en bas de page : le mauvais goût n’inspire que le dégoût, et on ne s’attarde pas dans des latrines puantes.

    Qu’on fasse maintenant l’éloge d’un texte qu’il vaudrait mieux - et dans l’intérêt même de son auteur !- oublier complètement, c’est pousser un peu trop loin le bouchon.

    Des moeurs réelles ou supposées de Macron, on n’a rien à foutre. Pas plus que des bourdes d’un président qui, au jour le jour, par inculture et par impréparation, suscite l’effarement. Si la politique engagée procédait d’une analyse intelligente de la situation intérieure et internationale, si elle portait ses fruits, on lui pardonnerait ça comme on pardonne à Trump ses foucades, parce que la politique des Républicains en Amérique, en dépit de la connerie du camp opposé, tient la route.

    Mais la France dégringole, se déshonore en soutenant en Iran un régime islamo-nazi, et en se pliant de la manière la plus servile aux pires injonctions d’une Europe aveugle et sourde en train de faire le lit, par connerie pure, d’un nouveau fascisme. Le problème est là. Il n’est pas de maintenir Macron à son poste comme une figure d’un jeu de massacre, pour le canarder salement à la Onfray, mais de le pousser dehors au plus vite sans ajouter à une situation déjà suffisamment désastreuse pour tout le monde, des indignités particulièrement dégradantes pour ceux qui les profèrent .

    • Pierre Pierre 11 octobre 12:28

      @Christian Labrune
      Le contenu scatologique de cette lettre est surprenant de la part de Michel Onfray et c’est bien pour cela que j’espère qu’il ne récidivera pas.

      Pour les mœurs supposées d’Emmanuel Macron, je suis d’accord avec vous sauf si elles ont une incidence sur le fonctionnement de l’Elysée. Donner des privilèges payés par les deniers de l’Etat à des proches serait une lourde faute à côté de laquelle l’affaire Pénélope est de la rigolade.
      Je ne vois pas quand la France a soutenu l’Iran ! Elle respecte sa signature d’un accord international que l’Iran respecte aussi. Sur ce point, Emmanuel Macron défend les intérêts du capitalisme français.
      Si vous voulez vous en prendre à l’islamo-fascisme, vous pouvez vous attaquer à tout le Moyen-Orient. Il serait moral de ne rien leur acheter et de ne rien leur vendre mais il y a la réal-politique...


    • Croa Croa 11 octobre 14:16
      À Christian Labrune,
      Et tu t’es fait avoir, comme les autres !
      L’extrême droite fascisante mais elle est là avec Macron !  Tu aurais pu au moins t’abstenir mais en fait la solution FN aurait été un moindre mal ne serait-ce que grâce au référendum d’initiative populaire, mais surtout parce que les Médias et la finance était contre Madame Le Pen, laquelle n’aurait donc pas été en mesure de faire le 1/10e de son programme, contrairement à Macron bien dans la ligne voulue, lui !

    • Cyrus l’ hermite 11 octobre 22:12

      @Croa

      Et tu t’es fait avoir, comme les autres !

      Pas étonnant les ânes suivent toujours la carotte ... et finissent par l’ avoir dans le cul smiley
      Mais le comble est qu’ il se réjouisse de leur pouvoir de nuisance ... 
      du moment que les autre aussi se font gratter les hémorroïde. 
      Vous savez quoi ? il récidivera en 2022.




    • François Vesin François Vesin 11 octobre 22:29

      @Pierre
      1) scatologie ? les doigts de l’hommes sont un credo macronien !

      2) juste pour rappel, NOUS SOMMES EN GUERRE depuis sarkozy
      et hollande et le manu à sa mémé et Le Drian & Co la prolongent
      en notre nom et avec notre bénédiction...
      3) la réal politique, c’est LE MARCHE QUI FAIT LA LOI et une bande
      de citoyens corrompus qui sont une chambre d’enregistrement...
      regardez un seul instant l’Assemblée Nationale !!! Ils sont tous là,
      ceux qui rendent possible l’infamie ...chacun sous son drapeau et
      ses slogans...des mots vides de sens pour endormir le troupeau et,
      le pire, c’est que ça marche !!!

    • Cyrus l’ hermite 11 octobre 23:16

      @tous

      scatologie ? les doigts de l’hommes sont un credo macronien !

      Les doigts de l’ homme (ou de la femme) s’ accorde bien avec la raie publique .
      Il semblerais que macron , comme la reine d’ Angle-tierd s’ apprête a passé « l’ anus horribilis » ...
      Dur d’ être un « premier de cordée » quand l’ on ne se raccroche a rien si ce n’ est a la reine mere par le biais du fondement ...

      Comment s’ étonner devant une une telle distension du fondement de la republique que le ruissellement soit plus Brun que Doré .


       

    • Ecométa Ecométa 13 octobre 10:14

      @Christian Labrune


      Dans cette période d’errements politiques, mais ce sont des bruits de couloir élyséens, Brigitte à dit à Manu : maintenant ça suffit les conneries !  

  • oncle archibald 11 octobre 12:24

    « maintenant que tu as prouvé que ton humour caustique est égal à celui du regretté Pierre Desproges »

    Houlà ! Comparer la grossièreté crasseuse de Michel Onfray à la finesse de l’humour de Pierre Desproges ne démontre pas une grande objectivité !

    Ce que dit Onfray ressemblera toujours une merde de chien au milieu d’un trottoir tandis que Desproges a démontré qu’il pouvait traiter tous les sujets y compris les plus scabreux avec humour et élégance .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 octobre 12:38

      @oncle archibald

      Étonnant ,non ?


    • Pierre Pierre 11 octobre 12:42

      @oncle archibald
      Si Pierre Desproges vivait aujourd’hui, il serait censuré, c’est bien simple.

      A ma connaissance, il ne s’est pas essayé au genre scatologique mais il aurait pu.
      Voici un article qui vaut ce qu’il vaut mais qui fait réfléchir. (lien)
      Il y a beaucoup d’allusions et de doubles sens dans cette lettre mais il est vrai que le fil conducteur est scabreux. 
      On est quand-même à mille lieues de Bigard, non ?



    • Croa Croa 11 octobre 14:22
      À oncle archibald,
      Oui bon, faut pas exagérer là ! Pierre Desproges est mort et c’est ça qui le rend parfait.

    • Saint Rata de l'himalaya Maitre Ratatouille 12 octobre 12:25
      étronnant,non ?



  • alinea alinea 11 octobre 13:17
    Vous savez Pierre, avant lui, il y a eu Aude Lancelin, qui, elle, a écrit un bouquin quand elle a été virée de l’Obs.
    Je reproche à Onfray exactement la même chose :à partir du moment où il n’a plus le privilège, où il n’appartient plus à la caste, il l’ouvre.
    C’est très humain, pour ça c’est sûr, mais cela ôte à mes yeux toute l’audace du geste et même la beauté de la motivation.
    D’autant plus que sa lettre n’est qu’une compilation de tout ce qui traîne sur le net.
    Aussi, pour une fois, ne suis-je guère d’accord avec vous ni même heureuse de vous avoir lu.

    • Pierre Pierre 11 octobre 14:35

      @alinea
      Je suis désolé que nous divergions sur ce sujet. Je ne trouve pas que Michel Onfray fait partie de la caste et je ne crois pas qu’il fréquente les salons parisiens.

      Vous savez, avant toutes ces allusions sur le net, c’est Emmanuel Macron lui-même qui a dit sans qu’on ne le lui demande : « Alexandre Benalla n’a jamais été mon amant. » (lien)
      C’est quoi cette déclaration ? Veut-il couper court à toutes questions futures ?
      Pourrait-on imaginer le Général de Gaulle ou François Mitterrand dire que untel n’a jamais été mon amant ?
      Michel Onfray, avec Eric Zemmour, Alain Finkelkraut et Emmanuel Todd (lien) sont des bêtes noires d’Emmanuel Macron et en les traitant comme il a fait, il se met ces intellectuels qui lui sont supérieurs à dos, d’où l’enchaînement qui va jusqu’à cette lettre contestée.
      Avec la conséquence que maintenant, même des journalistes mainstream regrettent de l’avoir soutenu. (lien)
       

    • alinea alinea 11 octobre 15:15

      @Pierre

      Mais Pierre, on peut désavouer un acte sans jeter l’homme au panier ; je n’apprécie plus Onfray depuis qu’il est un homme de média, cela lui a monté à la tête et c’est bon pour personne, cela provoque des AVC aussi.
      Quand Macron a parlé d’amant à propos de Benalla, c’est que le web entier était infesté de sous-entendus, d’accusations... -comme les médias autorisés d’ailleurs, ce qui a mis la puce à l’oreille de tout le monde-, toutes aussi désopilantes les unes que les autres à une ère où LGTB mène le monde, où tout et tous doivent s’écraser devant leur incarnation !
      Je ne dis pas que Onfray « fait » de l’homophobie gratuite ; je ne dis rien de cela ; quelle qu’ait été la teneur de sa lettre je n’aurais pas aimé qu’il se soit autorisé à l’écrire ; mais en plus, son contenant est désastreux, non pas que ce soit faux, mais rien qui soit réfléchi !
      Je pourrais tempérer ma critique car toute critique de Macron bien menée me ravit, mais pour le coup, Onfray se dévoile car il n’est pas dans une position de force ; d’une part rien ne prouve que ce soit Macron qui ait donné l’ordre de le virer du programme de France Culture( ça fait quand même longtemps qu’il y sévit), d’autre part accuser sans savoir quelqu’un de vous ôter une bonne place, c’est, comment dire, pas très glorieux !
      Que sa lettre soit mieux tournée que ce que l’on entend au bistrot du coin, c’est la moindre des choses !
      Mais, cette petite chose qui nous occupe, est insignifiante, et cela n’ôte en rien l’intérêt que j’ai pour vos écrits ni au plaisir de les lire !

    • Pierre Pierre 11 octobre 17:15

      @alinea
      Je comprends mieux ce que vous voulez dire et de mon côté, je voudrais mieux clarifier ma pensée. 

      - Faisons abstraction de la lettre. Chacun a le droit d’apprécier ou pas Michel Onfray pour toutes les raison que l’on veut. Il est un fait, c’est qu’il se démène pour que ses conférences à l’Université populaire de Caen coûte le moins cher possible. Il travaille gratuitement et il essaie que l’administration lui cède une salle (de 1500 places) le moins cher possible.
      - Je trouve que c’est une bonne initiative. Cela permet à de nombreux citoyens de parfaire leur culture et à de nombreux retraités de faire autre chose que de la pétanque sur des terrains mis à la disposition par les communes. C’est une façon pour Michel Onfray de partager son savoir avec tout le monde.
      - J’ai récemment entendu Michel Onfray parler de la difficulté de plus en plus grande d’avoir une salle. Quand en plus, il est viré de France-Culture, je comprends qu’il se pose des questions d’autant plus que le sujet de ses conférences est libre et indépendant. On ne peut pas dire qu’il est proche d’un parti politique ou d’un homme politique en particulier. Il est même assez critique à leur égard et n’a forcément aucun soutien de leur part.
      - Je ne sais pas s’il a la grosse tête. Il défend ses convictions avec opiniâtreté et souvent de manière convaincante. C’est plutôt une qualité qu’un défaut.
      - Emmanuel Macron défend aussi ses convictions avec opiniâtreté mais de façon peu convaincante.
      - Personne ne dit et je ne pense pas qu’Emmanuel Macron a donné l’ordre de virer Michel Onfray. Il a simplement désigner certains de ses critiques avec ce commentaire de mai 2018
      « lls ne m’intéressent pas tellement. Ils sont dans les vieux schémas. Ils regardent avec les yeux d’hier, le monde d’hier. Ils font du bruit avec de vieux instruments. Pour une large part d’entre eux, ça fait longtemps qu’ils n’ont pas produit quelque chose de renversant. Du reste, ils proposent quoi ? Ils sont sur leur Aventin. Ils n’aiment pas l’action politique mais vivent de son commentaire. Ils sont devenus des éditorialistes. Des esprits tristes englués dans l’invective permanente. Ce qu’ils détestent, c’est l’idée même d’une réconciliation. »
      Il n’en faut pas plus pour que des directeurs de chaîne ou de programme fassent du zèle et écartent les gêneur de leur programmation pour plaire au pouvoir politique. C’est comme cela, il n’y a pas de verticale du pouvoir et chacun sait ce qu’il doit faire pour garder sa place.

      Quand Emmanuel Macron a dit que Christophe Benalla n’a pas été son amant, je ne l’avait pas encore lu sur le net. Certains signes m’avaient mis la puce à l’oreille comme son épouse 24 ans plus âgée où les photos du président et de son garde du corps toujours collés ensemble. Ou ce mariage dont on cherche toujours la femme. Ce ne sont pas des preuves mais seulement des signes qu’on peut éventuellement interpréter différemment et je n’aurais à ce moment jamais suggérer quoi que ce soit.

    • alinea alinea 11 octobre 17:35

      @Pierre

      Merci de cette réponse.
      Quand on est un homme public, quoique l’on fasse on se soumet à la critique, je critique, mais n’y jouerais pas ma vie ! C’est sans doute que j’attends des intellectuels qu’ils soient plus grands que moi et si je ne leur dénie pas le droit d’avoir des faiblesses humaines, je préférerais qu’ils les gardent pour eux !
      Quant à la grosse tête, si, je crois qu’il l’a attrapée ; ça se voit à son ton toujours vindicatif, toujours en rivalité, un ton mode et médiatique qui personnellement m’a fortement éloignée de ses apparitions, alors que j’estime encore tout à fait son université populaire et que, bien que n’ayant pas écouté ses retransmissions depuis longtemps, je suis convaincue qu’elles restent intéressantes.

    • François Vesin François Vesin 11 octobre 22:37

      @alinea
      «   :à partir du moment où il n’a plus le privilège, 

      où il n’appartient plus à la caste, il l’ouvre. »

      ...la centaine de bouquins, les conférences, etc
      ça compte pour beurre ?
      Il a surtout osé expliquer - preuves à l’appui -
      que Mélenchon n’était qu’une « Marine » de « gauche »...
      et ça, la vérité toute nue, c’est insupportable !
      On ne dira jamais assez combien la mitterrandie et
      ses groupies auront fait de mal au peuple de France.


    • alinea alinea 12 octobre 13:42

      @François Vesin

      C’est moi, qui ai loupé quelque chose ? Ou c’est vous qui êtes sujet à une obsession mélenchonienne ?
      Car je n’ai vu ni l’ombre de son ombre ni l’ombre de son chien, à Mélenchon, dans cette histoire Onfray la chronique.
      Je vois, vous vous dévoilez, que vous êtes binaire ! je n’aime pas cette lettre, je pense qu’il s’est sali en l’ayant écrite,- bien que je sache qu’il aime tout rapporter au niveau de dessous la ceinture dans ses débordements critiques de monuments-, et vous, vous vantez ses bouquins ses belles actions ! Ai-je jamais dit quel que chose contre ?

    • Paul Leleu 12 octobre 20:43

      @François Vesin

      « Il a surtout osé expliquer - preuves à l’appui -que Mélenchon n’était qu’une « Marine » de « gauche »... et ça, la vérité toute nue, c’est insupportable ! On ne dira jamais assez combien la mitterrandie et ses groupies auront fait de mal au peuple de France. »

      Ben justement... onfray nous a fait chier pendant des années pour nous dire que Mélenchon était à la fois un dangereux robespierriste sanguinaire et en même temps un opportuniste mitterrandien... 

      Mais voilà que Onfray privé de ses prébendes, nous fait un mélange de harangue de trottoir poujadiste et de délires royalistes sur le « corps mystique de la France »... elle est où la cohérence ? 

  • colibri 11 octobre 13:20
     Les français n’ont pu être choqué en voyant le président de la France , s’abaisser à poser comme avec un ami (en se touchant de façon amicale ) avec un repris de justice noir et débraillé :symboliquement il se met au même niveau que lui , pour faire peuple et c’est navrant .La même photo prise côte cote sans geste déplacé et sans ce sourire niais serait mieux passée.

    C’est comme le président Hollande mis au même niveau que léonarda l’étrangère revendicatrice .C’est humiliant pour le président et donc la France .

    Il y a , qu’on le veuille ou pas une hiérarchie à respecter dans toute société qui correspond à une réalité (et oui la dignité d’un président ou homme politique en tant que représentants d’un pays , est supérieure à celle d’un chomeur torse nu ou d’un reprise de justice qui ne représente que lui-même ) , et c’est ce que M Onfray souligne en parlant de « corps mystique de la France ». 
    Symboliquement par cette photo , notre président à été rabaissé donc la dignité de le France en même temps , E Macron étant son représentant et les français n’ont pas été dupe d’où leur colère de s’être sentis humiliés .
    M Onfray fait bien de le souligner , même si son texte est très vulgaire et s’apesantit un peu trop sur les prétendues mœurs spéciales du président .


    • Pierre Pierre 11 octobre 13:48

      @colibri
      Voila un commentaire avec lequel je suis d’accord. On ne peut pas à la fois recadrer un jeune qui le tutoie et excuser le doigt d’honneur d’un autre. 

      La vulgarité de la lettre de Michel Onfray est le pendant de la vulgarité de la photo. Il s’agit pour Onfray d’humilier Macron là ou cela fait mal.
      Pour rester sur le même thème, Hollande ne s’est-il pas aussi rabaissé à rendre visite à Théo qui a aussi eu un problème rectal. Pour rappel, Théo a des ennuis avec la justice pour le moment (escroquerie).

    • aimable 11 octobre 13:49

      @colibri
      s’abaisser a poser comme avec un ami ( en se touchant de façon amicale ) avec un repris de justice noir , je trouve que le repris de justice suffisait a qualifier un Français , ils ne sont pas comme les immigrés ou pour les différencier nous sommes bien obligés d’utiliser cet adjectif .


    • Paul Leleu 12 octobre 20:36

      @colibri

      « Il y a, qu’on le veuille ou pas une hiérarchie à respecter dans toute société qui correspond à une réalité (et oui la dignité d’un président ou homme politique en tant que représentants d’un pays , est supérieure à celle d’un chomeur torse nu ou d’un reprise de justice qui ne représente que lui-même ), et c’est ce que M Onfray souligne en parlant de « corps mystique de la France ». »

      Ben, Onfray pourrait commencer par s’appliquer ce conseil à lui-même, et ne pas insulter le Président ... c’est pas très cohérent... 

      ensuite, franchement, sa logorrhée façon « culture porno » c’est pas très futé... on a l’impression qu’il a passé trop de temps à se masturber sur internet, le philosophe... on est très loin d’un érotisme libertin ou littéraire... 

      Ensuite, ça me fait marrer de voir Onfray qui nous a fait chier pendant des années avec « Mélenchon le stalinien », nous faire un numéro entre harangue poujadiste de trottoir et « corps mystique » royaliste... tu parles d’un socialo-libertaire smiley 

  • JMBerniolles 11 octobre 14:06
    Bonjour,

    Je ne fais un commentaire sur cette affaire minable et latérale que parce que vous êtes l’auteur de l’article. Il est bon en tant qu’auteur d’avoir des commentaires qui manifestent un certain intérêt pour son article, ce n’est pas vraiment le cas pour moi sur celui-là, ou pour lui-même. Vous êtes un auteur intéressant.

    Le fond de cette affaire c’est la dégradation de la fonction et de l’image du président par une marionnette du système, un pantin de la communication orchestrée… Je vois cela avec horreur sur ce que cela dit de notre pays, de la conscience politique de son peuple, et même du réflexe de survie d’une nation… C’est le cas de se poser la question de savoir quel pays nous allons laisser à nos enfants après avoir bénéficié d’années de luttes de générations qui nous ont précédées.

    Onfray est un « philosophe » monté et porté par le système… cela a développé chez lui un sens de l’exceptionnalité de sa personne au point qu’il s’est permis de commettre un livre prétendant démolir Freud. Celui-ci est un monument qu’il suffit de lire pour voir qu’il n’était pas sûr de lui, qu’il cherchait avec modestie à explorer un domaine nouveau pour soulager des gens qui souffraient alors qu’il n’existait pas de remèdes et que la base de leur maux ne semblaient pas organique à l’époque. Aujourd’hui avec les moyens d’exploration modernes on développe la neuropsychologie..

    La Psychanalyse ne guérit pas dit Onfray… oui, et est-ce que les médicaments le font ? Il est indéniable que la Psychanalyse a permis à beaucoup de gens de vivre (en aidant des homosexuels à accepter leur orientation..) et en a même sauver du suicide.. (lire Une saison chez Lacan de Pierre Rey par exemple)

    Je regarde très peu la Télé, mais je n’ai pas l’impression qu’Onfray ait été chassé des plateaux comme peut l’être Jean-Claude Michéa et d’autres ostracisés par la censure (Jacques Sapir, Olivier Delamarche pour l’économie…) Houellebecq d’une certaine manière (je ne suis pas Fan mais impossible d’écarter son intelligence et sa lucidité parfois), Bassam Tahan sur la Syrie… . J’ai plutôt l’impression que cette charge, qui exprime aussi une certaine vexation personnelle, est utilisée pour noyer le sens profond de cette affaire.

    En somme Onfray est utile au système à son insu de son plein gré. Comme beaucoup de ceux quyi défilent à la Télé finalement. 






    • JC_Lavau JC_Lavau 11 octobre 14:08

      @JMBerniolles. Tu oublies tous ceux que la psyKa a tués.


    • arthes arthes 11 octobre 15:13

      @JMBerniolles

      Ah moi, c’est son traité de l’athéologie dont j’ai lu quelques extraits qui m’a fait beaucoup rire, c’est la où j’ai appris que j’étais névrosée avec une santé mentale qui nécéssiterait des soins psychiatriques mais je ne suis pas dangereuse, ouf !
      heureusement qu’il a lu Freud pour étudier le cas des gens qui vivent leur spiritualité inside eux même

      Enfin, comme je considère, au mieux, la psychanalyse comme une sorte de pseudo science bien trop matérialiste pour moi et incompatible avec ma propre psychée, je crois que je suis perdue (snifff)
       .
      Cela dit ,Je pense que c’est un rationnaliste matérialiste sentimental qui se cherche, encore et encore.

      Et son pamphlet contre Macron, j’ai jamais réussi à le lire jusqu’au bout, parce que je le trouve « chiant », au même titre que les amuseurs en vogue.

    • JMBerniolles 11 octobre 16:15

      @JC_Lavau



      J’oublie aussi ceux que la médecine a tués …. En général malheureusement on meurt de sa maladie grave….  Il y a aussi des bons et des mauvais médecins, des bons et des très mauvais psychanalystes…. Bien qu’elle ait établi un certain nombre de postulats, la Psychanalyse n’est pas une science… Mais cette question débouche aujourd’hui sur une science la Neuropsychologie comme je disais… A l’époque de Freud la matière support des maladies mentales n’était pas accessible… Est-ce qu’un traumatisme psychologique fort sur un esprit encore jeune a un support matériel ? sans doute est-il enfoui dans une partie de la mémoire et son poids peut augmenter… 

      Freud a postulé qu’à la naissance nous héritons d’un bagage culturel, comme un animal est doté dès sa naissance d’instincts. A mon avis avec raison. J’ai vu des enfants faire des phrases courtes, mais cohérentes à 6 mois… Freud a avancé des théories dont il n’était pas sûr dans un domaine assez vierge (assez parce qu’il y avait déjà une certaine connaissance ancienne du subconscient par exemple.. ). Comme toute théorie il faut les confronter à la réalité… et la réalité est complexe en ce domaine. Le complexe d’Œdipe est une réalité, mais il ne touche pas tout le monde de la même manière cde qui a permis à Onfray de contester cette notion de Totem..

      Franchement les XVIII ème, XIX éme et début du 20 éme siècle ont été des époques d’avancées exceptionnelles pour l’humanité. Je pense que c’est très important de s’en souvenir.


    • arthes arthes 11 octobre 16:47

      @JMBerniolles
      Franchement les XVIII ème, XIX éme et début du 20 éme siècle ont été des époques d’avancées exceptionnelles pour l’humanité. Je pense que c’est très important de s’en souvenir.


      Mais bien entendue, et, Je ne doute pas un seul instant que la psychanalyse et ses postulats ’’irrrréfutables« alliée à la technologie de la neuroscience afin de »soigner« les »cerveaux malades" détectés dès la sortie du ventre maternel (plus vite on intervient, mieux c’est) feront faire un bon encore plus spectaculaire à l’humanité !

    • cevennevive cevennevive 11 octobre 17:06

      @arthes, bonjour,


      « feront faire un bond encore plus spectaculaire à l’humanité ! »

      Oui, en effet Arthes, mais un bond dans quel sens ? Quand on voit autour de nous, on se demande...

      Les « idiots du village » autrefois, étaient peut-être plus lucides que les intello d’aujourd’hui...


    • arthes arthes 11 octobre 17:26

      @cevennevive,


       bonjour


      Les « idiots du village » autrefois, étaient peut-être plus lucides que les intello d’aujourd’hui...


      Je souscris.
      Et surtout moins dangereux !!!

    • JMBerniolles 11 octobre 17:38

      @arthes


      Par essence un postulat n’est absolument pas irréfutable.. La réalité est le juge final.

      L’atome, la molécule, les chaines chimiques, bien d’autres choses … ont été postulées avant d’être « vues »..  En mécanique quantique il y a des choses que l’on ne comprend même pas .. On a développé des constructions mathématiques pour la beauté, l’élévation de l’esprit, avant d’en voir l’utilité…

      Vous développez un discours anti science (c’est un des thèmes soutenus par le système qui nous domine) basé sur les déviances de la science. Et ces déviances sont en général issues de la politique et non de la science elle-même. L’arme atomique est une déviance, imposée politiquement à des scientifiques consentants, à partir des connaissances acquises sur la matière qui ne les remet absolument pas en cause. Son utilisation à Hiroshima et Nagasaki, avant ce qui nous attend peut-être, n’a pas eu de raison militaire mais politique afin d’imposer la puissance américaine et le dollar, la domination par la monnaie.

      En qui concerne les neuro sciences un des premiers programme scientifique a malheureusement été développé par la CIA qui cherchait à mettre au point des produits chimiques destinés à contrôler le cerveau des gens. Des produits ont été mis au point (dont le LSD…) et des expériences ont été menées sur des personnes. Il est connu que la CIA en a mené une en France sur un village à Pont Saint Esprit… De même qu’un programme développé par la CIA en Géorgie vient d’être mis à jour sur la modification génétique dite horizontale (sur la plante développée) de plantes à partir de virus véhiculés par des insectes (la modification génétique d’une plante n’a pas obligatoirement des effets néfastes pour l’homme, mais en l’occurrence c’est une modification destinée à nuire à l’homme).. En Afrique ce sont des Labos pour la mise au point d’armes biologiques…..   

      Vous bénéficiez aujourd’hui des retombées positives de la science ce qui est indissociable des luttes sociales. Utiliser positivement les sciences est une affaire politique.












       






    • JC_Lavau JC_Lavau 11 octobre 18:06

      @JMBerniolles. Ils vont jusqu’à coqueriquer que « si vous croyez comprendre la MQ, c’est que vous ne l’avez pas comprise ». Sous-entendu : « Qu’est-ce que je suis vachement supérieur ! ».


    • Pierre Pierre 11 octobre 19:19

      @JMBerniolles
      Bonsoir,

      La lettre de Michel Onfray n’est pas le principal. Elle est sans doute une manifestation de mauvaise humeur unique. 
      Ce qui est important, c’est que le paysage médiatique reste le plus pluraliste possible et ce n’est pas gagné. Le drame, c’est que l’on se dirige vers deux mondes de l’information parallèles : les médias dominants à la botte du pouvoir et la contestation citoyenne sur Internet, même dans les commentaires des articles de ces médias dominants.
      C’est malheureusement le pot de fer contre le pot de terre pour le moment et c’est pour cela que je souhaite que des Michel Onfray (et les autres que vous citer) continuent à débattre sur les chaînes mainstream.
      Dans mon for intérieur, je sais que la lettre en question est un événement insignifiant mais les médias qui ont monté en épingle son côté homophobe alors que l’homosexualité n’est que suggérée par Michel Onfray. Homophobie, antisémitisme, populisme, fascisme etc. sont des accusations pour obliger les peuples à rester sur les rails et cela m’énerve beaucoup. 
      Je n’entre pas dans la polémique concernant Freud. Je n’ai aucune compétence en psychanalyse. Cela fait partie de mes lacunes.  smiley

    • Le421 Le421 11 octobre 20:00

      @arthes

      j’ai appris que j’étais névrosée avec une santé mentale qui nécéssiterait des soins psychiatriques

      Je m’en doutais que vous étiez une malade mentale !!
      Pour traîner sur Agoravox, comme moi...

       smiley


    • JMBerniolles 11 octobre 20:11

      @Pierre @Arthes



      Il n’y a pas de mal à ça. La Psychanalyse est attaquée non sans raison et elle s’auto détruit elle-même avec des tas d’écoles… la plus solide étant celle de l’axe Freud Lacan.. Lacan ayant précisément développé un volet logique de la réflexion de Freud c’est à dire que si le subconscient est marqué par un problème, l’expression, les mots qui sont liés à la formation de la pensée peuvent donner un accès à ces traumatismes générateurs de problèmes mentaux.

      On a une autre vue de la psychanalyse lorsque l’on a été confronté à la maladie mentale de son enfant. Lorsqu’on a été le voir dans un hôpital psychiatrique en restant avec lui à l’heure du repas du soir des patients les moins atteints.. cela a été mon cas. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut être contre toute médication. 

      Freud est définitivement un grand penseur et il ne faut pas avoir une vue figée de son œuvre. C’est vrai aussi pour Marx, Einstein… Aristote, Platon … 

    • Saint Rata de l'himalaya Maitre Ratatouille 12 octobre 12:45
      @arthes et @ cevennevive

      l’Hébéphrénie rend lucide c’est sûr, la
      Paraphrénie aussi smiley smiley(une belles paire d’andouille)

    • alinea alinea 12 octobre 13:46

      @JMBerniolles
      Vous avez lu Roustang ? si vous ne l’avez pas fait, faites-le, vous ne le regretterez pas.


    • JMBerniolles 12 octobre 16:57

      @alinea



      Merci. Oui sans doute, mais je ne l’ai pas lu.

      Il me semblait avoir compris qu’il était à cheval entre spiritualité et rationalité.. En fait la philosophie orientale établit un pont entre ces deux pôles… Je ne nie pas que cela soit séduisant.
      Et cela trouve sûrement sa justification en psychanalyse.. 

    • alinea alinea 12 octobre 17:19

      @JMBerniolles
      Surtout il fait une critique des « écoles », c’est votre phrase qui m’y a fait penser ! il théorise peu, parle d’expérience et son être est bon à lire !!


    • arthes arthes 16 octobre 16:55

      @JMBerniolles

      Je n ai tien developpe pour le moment et ne suis pas anti science et je trouve superbe le travail de Darwin, ses decouvertes , lesquelles ont fait admettre une bonne fois pour toutes que les lois mécaniques de la nature ne reposaient pas sur la sainte providence....En revanche il est vrais que je préfère le scientifique qui se penche sur la matiere inanimee et aussi sur des phenomenes magnetiques electriques qui sont simplement l expression du vivant , mais pas le vivant, au psychanalyste qui prétend expliquer l intime de l etre, a partir de postulats refutables certes mais en tous les cas bien ancres dans la culture du commun..:Tout est sexuel, on est tous névroses , oedipe, tuer le père, et j en passe , la liste des idées reçues est longue.
      Affaire de spécialistes ?
      Apprentis sorciers plutôt que sont ces docteurs psy., je reste persuadée que la psychanalyse tient de la magie noire et d une pensee materialiste destructrice de l esprit, sans avoir lu le bouquin d Onfray ni de quiconque.

      Voilà pourquoi je dis que la science neuro physique au service de la psychanalyse m appert comme une erreur tragique pour l humanité.

      Mais il faudrait en parler avec un peu plus de profondeur, sinon, on joue au ping pong, bref, je n avance rien gratuitement.

      Au plaisir, peut être de continuer cette discusse.







    • Self con troll Self con troll 17 octobre 09:14

      @arthes

      Attiré par les chatteries de cette jolie femme qu’était Anne Defourmantelle, j’ai demandé à Youtube de m’en dire un peu plus sur les pensées qu’excitaient cette mèche coquine chatouillant son front, et suis tombé sur une conférence où Benassayag l’avait invitée.

      Ca se trouve facilement. On y voit des psy qui n’acceptent pas les extrapolations de la pensée mécaniste à la vie spirituelle.

      Le problème qu’ont les gens comme JM Berniolles, qui ont mis leur capacités calculatoires au service, croyaient-ils, de l’intérêt général, c’est de constater que super Ego, à savoir le manipulateur armé des fadaises freudiennes, a détourné son travail au profit du monde artificiel qu’il élabore à son profit.

      J’entends par là qu’on n’est pas encore dans un monde où le patron est ton ami. Je crois déceler chez JMB de l’amertume d’avoir pensé dans sa jeunesse que ce monde était pour demain.

      Ce disant, j’ai peut-être l’air farfelu, mais c’est une explication pour tous ceux qui disent ici que la France est foutue, faute de générations à la hauteur des précédentes sur le plan technique.


    • arthes arthes 18 octobre 15:59

      @Self con troll

      Ce disant, j’ai peut-être l’air farfelu, mais c’est une explication pour tous ceux qui disent ici que la France est foutue, faute de générations à la hauteur des précédentes sur le plan technique.

      Oh, il y en a qui pensent encore cela ?
      Des dinosaures nostalgiques de leur jeunesse et de leurs croyances d’alors quant ils constatent que ce n’était que de la soumission à un système qui ne requiert pas autre chose que de l’obéissance aveugle comme capacité de l’esprit pour prendre sa place dans la société en tant « qu’imbécile spécialisé ».

      Ce qui me presse à apporter une précision sur le scientifique, car pour moi, le scientifique, le vrais, doit avoir en tête cette mantra, goethéenne : « Je marche pour savoir où je vais »
      Ce qui fait la liberté d’un être et qui le hisse au rang d’humain vient de l’humilité au sens le plus noble.

    • Self con troll Self con troll 18 octobre 17:13

      @arthes

      D’accord pour la mantra.

      Néanmoins, je continuerai quelques temps à m’interroger sur la possibilité d’une marche entre amis, où chacun peut demander à l’autre où il va.

      Que l’éducation officielle se soit rétractée sur la transmission des savoir-faire n’est pas un constat de vieil aigri. C’est objectivement vérifiable. On peut objecter que le très haut niveau de connaissances survit bien. Mais, perso, j’ai vu l’arrivée d’imposteurs aux responsabilités techniques, jusqu’à des polytechniciens, et c’est aussi vérifiable.

      Tu m’as d’ailleurs fait récemment un topo de la formation d’un cuisinier qui va dans ce sens.

      Pour comprendre la situation en sciences, il faut avoir été mouché par un gars qui a pour seule culture un résultat intrigant sur les suites de nombres, alors que tu en connais mille fois plus (ça va très vite quand on accepte de suivre les anciens sur le chemin de l’abstraction).

      Ces esprits obtus ont été fabriqués. C’est pire que les anciens « imbéciles spécialisés » dont tu parles, dans la formation desquels on commençait par « posons nous les bonnes questions ».

      Ceci dit, je ne vais pas parler à la place de JMB. Perso, je n’ai jamais cru qu’un guide politique pouvait fédérer les efforts des uns et des autres sans trahir tout le monde.


    • arthes arthes 18 octobre 23:59

      @Self con troll
      Le savoir faire, il faut qu’ il y est du feeling donc....Du sensitif, ce qui est plus parlant, pour s y épanouir et que ce soit créatif.. .Pour commencer : Liberté.




  • zygzornifle zygzornifle 11 octobre 15:08

    Onfray , Zemmour , Soral , Houellebecq , Dieudonné , fait pas bon dire des vilaines choses sur son monarque surtout si elles sont vrais , il y a un passé peu éloigné ou l’échafaud aurait fonctionné en 3/8 pour zigouiller tout ce monde ....


    • Yanleroc Yanleroc 11 octobre 15:19

      @zygzornifle, patience, ça vient...tout doux, cooool...


    • Paul Leleu 12 octobre 20:28

      @zygzornifle


      « Onfray , Zemmour , Soral , Houellebecq , Dieudonné »... 

      Jolie brochette de parvenus et de vedettes de la télé-poubelle... c’est ça la dissidence ? 

  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 11 octobre 16:13


    Macron devient sans intérêt quant à LREM il faut s’en débarrasser le plus vite possible  ....

  • Dom66 Dom66 11 octobre 16:19

    Avant de lire les divers commentaires, et pour ne pas être accusé de chanter comme les autres, je dois vous dire Pierre bravo pour votre « Lettre ouverte à Michel Onfray »


    je signe avec vous, mais je tiens à dire aussi à Michel Onfray


    Effectivement…..« Ne te laisse pas piéger comme Dieudonné » mais surtout n’oublie pas que la lutte contre la Macronie n’est pas uniquement contre une posture de tarlouze, et du Benalla « Akbar » mais aussi contre la destruction du social de notre Pays.

    Ne inquiètes pas « ils » reviendrons te chercher

    Merci Pierre


    • Pierre Pierre 11 octobre 17:41

      @Dom66
      Merci pour ce commentaire. Vous êtes le premier qui souligne le point le plus important de l’article et la raison pour laquelle je m’adresse à Michel Onfray.

      Je sais qu’il ne lit jamais les commentaires qui le concerne mais on peut rêver que quelqu’un de son entourage le mette en garde contre la tentation de continuer à déverser sa colère contre Emmanuel Macron par des lettres ouvertes de ce style. 
      C’est le piège Dieudonné qu’on ne reverra pas de sitôt sur les grandes chaînes de télé.
      Il est évident que la politique d’Emmanuel Macron vise à démanteler les avantages sociaux qui font la particularité de la France. A culpabiliser en permanence les Français, il finira par y en avoir beaucoup qui seront convaincus que ce n’est pas normal d’être protégé par un système social qui coûte cher aux patrons et qui est responsable de la délocalisation, source de l’appauvrissement de la France. 
      Comment faire pour les convaincre que ce n’est pas vrai ? Onfray, Todd, Zemmour et quelques autres peuvent nous aider parce que ce sont de bons orateurs, comme Mélenchon sur le plan politique et cela sans prendre parti pour lui ou pour un autre.

    • Pierre Pierre 11 octobre 19:26

      @bébert
      C’est normal, il fait de l’audimat surtout après sa lettre à Macron. En revanche, sur les chaînes nationales...

      Le ton a néanmoins changé. Avant, il était un philosophe écouté alors que maintenant, il est l’objet d’attaques à répétition.
      BFMWC... Pas mal, je ne connaissais pas.

  • Laurent Trousselle Laurent Trousselle 11 octobre 20:04

    Du bel ouvrage.

    D’autant que Monsieur Onfray inscrit ses pas dans une tradition littéraire française. C’est Céline qui, dans une lettre ouverte à Jean-Paul Sartre, usait déjà du concept de « fondement ». Intitulée « À l’agité du bocal », ladite lettre allait un doigt plus loin en parlant de « ténia ».
    Macron ne veut plus de voix contestataire à la radio ? Mais c’est qu’il s’y entend, en radio. Souvenez-vous : dans sa folle jeunesse, pas si lointaine, il a assidûment fréquenté le personnel de radio...

Réagir