lundi 26 juillet - par Rémy Mahoudeaux

Loi sanitaire : du sang sur les mains de Ponce Pilate

Le projet de loi sanitaire « passe sanitaire / vaccin obligatoire » a été adopté en première lecture par 117 voix pour, 86 contre, soit environ 35 % des députés. C’est cohérent avec la désaffection dont ont témoigné les français lors des dernières élections, sauf que là, il s’agit de personnes élues pour représenter toute la nation et payées pour ça. Lorsqu’un texte est aussi critique en matière de liberté, d’égalité et de fraternité, le citoyen lambda s’attendrait à un effort exceptionnel de ses élus, par exemple rester massivement dans l’hémicycle jusqu’à 5:00 du matin pour voter. Encore raté, ils s’en lavent les mains.

Chacun des absents connaît ses propres motivations, il est bien possible que des députés de la majorité trop lâches aient souhaité se soustraire à la discipline de groupe pour que leurs noms ne soient pas associés à cette loi. C’est juste abject. S’ils ont des problèmes avec ce texte destructeur, qu’ils fassent comme la courageuse Martine Wonner et assument leurs convictions. Pour ceux qui sont hostiles à ce texte et qui n’étaient pas présents, qu’il leur soit rappelé que Dieu vomit les tièdes.

Sans passe sanitaire, vous serez privé de votre droit et devoir civique de voter. L’amendement Joachim Son-Forget qui proposait de le rétablir a été rejeté. Mais le taux d’abstention en France n’est pas assez préoccupant pour douter que nos scrutins soient sincères et que les citoyens demeurent égaux. Ils le sont juste plus ou moins que d’autres.

Le texte initial prévoyait l’interdiction à tous ceux qui ne détiennent pas un passe sanitaire d’accéder à un hôpital ou un établissement de soins hormis en cas d’urgence. Le vote d’un amendement hier avait fait sauter cette restriction abjecte. Le gouvernement a fait revoter cet amendement, qui a été rejeté. L’électrocardiogramme d’effort ou la chimiothérapie seront désormais réservés aux seuls détenteurs du passe sanitaire. L’hôpital qui pallie comme il peut à la pénurie de spécialistes refusera du monde à l’entrée, non sur des critères de capacité, mais sur des critères de soumission à des diktats sanitaires.

Petit aparté : l’Église Catholique a inventé l’hôpital, celui qui accueille et soigne chacun sans restriction ni discrimination, et elle dispose donc d’un droit moral imprescriptible sur le concept. Elle s’est fendu d’un communiqué lénifiant qui reprend un mensonge d’état (la vaccination serait LA solution). Elle suppose hardiment qu’il existerait un contrôle du parlement sur le gouvernement ainsi que des contre-pouvoirs. Et elle se défausse et renonce à clamer haut et fort qu’il est criminel de priver de l’accès à l’hôpital quelqu’un qui en aurait besoin parce qu’il ne serait pas assez soumis.

Ministres, fonctionnaires, députés : vous aurez du sang sur les mains. Après toutes vos trahisons, tous vos mensonges, faire confiance à votre politique sanitaire relève de la bêtise ou de la cécité. Le sang des français voyants et pensants qui seront poussés au chômage et à l’exclusion sociale et ne s’en remettront pas. Celui de ceux qui ne pourront plus être soignés. Le temps des lavages de main est passé. Trahis par ceux qui nous gouvernent ou nous représentent, il nous faut retourner dans la rue.

(initialement publié chez Boulevard Voltaire) 

 



30 réactions


  • Clocel Clocel 26 juillet 10:56

    Ils ont du sang sur les mains !


  • MagicBuster 26 juillet 11:02

    On est ravi d’apprendre que 35 % des députés représentent la majorité des français, pour voter des lois.

    Encore un effet du réchauffement climatique, la France est devenue une république bananière (dirigé par une petite ploutocratie autoritaire mise en place, aidée ou soutenue par des grandes multinationales).


  • Captain Marlo Captain Marlo 26 juillet 11:47

    Macron copie le modèle chinois de contrôle des populations... C’est bien le modèle chinois, efficace, productif, toussa, toussa...

    Pas comme les Français avec leur Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, leur modèle social solidaire, leurs acquis sociaux, et leur Constitution qui parle des libertés publiques collectives et individuelles...

    Didier Maïsto analyse « le virus politique & le pass »sécuritaire/totalitaire", à la chinoise de Macron.


    • V_Parlier V_Parlier 26 juillet 18:24

      @Captain Marlo
      Quitte à importer de la Chine il ne faut pas le faire à moitié : Politiciens corrompus et scandales sanitaires couverts par des autorités publiques ou privées (lait frelâté) => Peloton d’exécution. Pas comme l’affaire du sans contaminé, quoi...
      Ca au moins ce serait la Chine pour quelque chose !


    • sylvain sylvain 26 juillet 21:21

      @Captain Marlo
      ils oublient quelque chose dans ce modèle chinois : le peuple chinois, dans son ensemble, soutient le PCC pour le moment car il semble persuadé que ce pouvoir oeuvre a l’amélioration de ses conditions de vie ( que ce soit vrai ou non) et qu’ils ne supporte plus d’être dominés par l’occident .


  • Jelena Jelena 26 juillet 11:49

    >> vous serez privé de votre droit et devoir civique de voter.

    Vu le rôle de « l’opposition »... Et vu que la Chine semble être un modèle pour LREM, autant instaurer un parti unique.


    • Clocel Clocel 26 juillet 12:31

      @Jelena

      De fait, on l’a ! Des chèvres dans l’opposition, et anda...


    • V_Parlier V_Parlier 26 juillet 18:26

      @Jelena
      Le pire c’est que les journaleux qui désignent les « régimes » soi disant pseudo-démocratiques s’imaginent qu’en France il n’y a pas cette situation de pseudo-opposition. On est une démocratie juste parce-qu’on peut dire Macron caca prout. C’est le seul faire-valoir en fait.


    • Xenozoid Xenozoid 26 juillet 18:29

      @V_Parlier

      il y a des démocraties plus égales que d’autres ?


  • Loatse Loatse 26 juillet 12:22

     Les règles sanitaires mises en place par les hopitaux et cliniques lorsqu’il s’avèrait nécessaire de le faire étaient pourtant drastiques et efficaces.

    Ascenseurs et services dédiés uniquement aux covidés ou nul sauf personnel soignant/patients ne pouvait pénétrer.

    Port du masque/blouse/gants par le personnel,

    gel hydro alcoolique à l’entrée de l’hopital/clinique puis partout dans le batiment.

    pcr effectué dans un batiment annexe avant opération programmée

    desinfection soigneuse des chambres

    isolement en chambre pour les entrants en clinique (de 8 jours), restriction de sortie, linge mis à « deviruser » 24 heures avant d’être dispo, promenades limitées au parc, visites au compte goutte sur rv, dans espace dédié, repas en chambre.

    pcr avant admission, puis à l’entrée, puis 1 semaine après, puis toutes les semaines ; vaccinés comme non vaccinés, ainsi que le personnel (j’ai compté j’en ai eu 17 sur deux mois ! smiley

    et personnel symptomatique prié de rester chez lui.

    Quatre personnes ayant attrapé le virus dans les 15 jours après avoir été vaccinés (chaque couple y a perdu son conjoint), il va de soi qu’il est toujours besoin d’un pcr/test serologique puisque ceux ci sont ; et potentiellement contaminants et potentiellement contaminables.. 

    on a eu l’exemple en boite de nuit il me semble...(il faut dire que ces etablissements sont propices aux échange de flux. smiley

    Contrairement aux manifs en plein air ( Les centaines de milliers de personnes au coude à coude dans toutes les villes de france n’avaient pas de masques ou fort peu). Selon certains critères (dont ceux de mon maire) il y aurait du avoir 1 semaine après les premières manifs une hecatombe..

    avec la grippe espagnole, oui.


    • generation désenchantée 27 juillet 13:40

      @Loatse

      La « grippe espagnole » devraient être appelée la « grippe américaine » en fait , on parle de la « grippe espagnole » parce que les Journaux espagnols étaient les seules médias de l’époque qui en ont parler
      Tous les autres médias , alliés ou Allemands et leurs alliés censurer toute information sur cette « grippe » a ce moment là

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole


  • Areole 26 juillet 12:42

    Je ne comprends pas pourquoi tant de bla-bla pour un trépass sanitaire alors que personne n’est prêt même à perdre ne serait-ce que 135 Euros... Alors défendre ses libertés physiquement face aux forces de l’ordre, c’est pour la plupart des « français confortables » de l’ordre de l’inconcevable cauchemardesque....

    En fait les français ne sont pas des veaux mais des édredons. Macron ne tape pas assez fort. 

    Encore un coup de fouet mon bon Maître !


    • Captain Marlo Captain Marlo 26 juillet 16:36

      @Areole

      En fait les français ne sont pas des veaux mais des édredons. Macron ne tape pas assez fort. Encore un coup de fouet mon bon Maître !

      En fait, vous méprisez autant les Français que Macron.

      Vous ferez un bon surveillant de mirador dans le Goulag.


    • V_Parlier V_Parlier 26 juillet 18:29

      @Areole
      Maintenant c’est 15.000 euros et un an de tôle. Qu’est-ce qu’une caillera doit d’habitude faire pour écoper de ça ? Au moins 2-3 tabassages et une vingtaine de cambriolages, si ce n’est pire.


  • Areole 26 juillet 12:58

    Lors de la dernière manif à Avignon (peut-être 10000 manifestants) Il y avait maman, papa les mômes en poussette, la bonne et le clown du festival. Va faire la révolution avec ça ! Premier pétard tout le monde se sauve. Heureusement il n’y a pas eu de pétard maman a pu chanter « Macon démission ».

    Allez à samedi prochain !

    Et début septembre tout ce beau monde aura sa deuxième dose et rentrera à la bergerie.

    PS : La manif était massivement mono-culturelle, preuve qu’il n’y a pas de problème de minorité visible en France.


    • Ecureuil66 26 juillet 20:49

      @Areole
      bonsoir, il me semble que vous confondez manifestation et révolution ; dans le premier cas il s’agit de montrer son nombre et son désaccord dans le respect des lois , dans le second cas il s’agit de renverser un système par la force
      Je constate hélas que pour le moment le gouvernement a l’appui de la majorité des français Ceci dit je ne suis pas prêt à aller mourir sur une barricade pour une histoire de piqure sachant qu’en plus ceux qui tireront les marrons du feu seront restés tranquille chez eux au plus fort de la bataille ! ( historiquement c’est toujours comme ça )


    • Areole 26 juillet 23:35

      @Ecureuil66
      « je ne suis pas prêt à aller mourir sur une barricade pour une histoire de piqure »
      C’est vot’ droit mon brave écureuil. Faites quand même gaffe qu’on ne finisse pas par vous piquer vos noisettes. Mais quant à ne voir qu’une histoire de piqure dans l’affaire du pass sanitaire...Je me doutais que la veulerie rendait plus sûrement aveugle que la masturbation sourd ; maintenant j’en suis sûr.
       « il s’agit de montrer son nombre et son désaccord dans le respect des lois » 
      Un troupeau de moutons n’a jamais fait peur à un loup même isolé de sa meute. Vous voulez respecter les lois ? Macron aussi va les respecter en faisant voter le pass sanitaire au parlement. 
      Tu es gentil l’Ecureuil.



    • Ecureuil66 27 juillet 08:24

      @Areole
      il est évident que quand je parlais d’une histoire de piqure vs la mort au combat je simplifiais à l’extrême ....ceci dit si vous êtes prêt à refaire la « commune » avec les conséquences que les communards ont connu libre à vous mais vous aurez du mal car le peuple français est désarmé et les FDO surarmées grâce à la manifestation des « charlie » ( elle a donné le blanc seing au gouvernement pour cela)
      Effectivement je suis plutôt légaliste et pour des actions non violentes, résistance passive, recours judiciaires etc... et en tous cas rdv aux urnes , c’est là qu’il faut se manifester....mais encore faut il se donner la peine de lire les programmes des candidats bien sûr et sachant qu’ils peuvent retourner leur veste une fois élus (comme macron)


    • Ecureuil66 27 juillet 08:37

      @Areole
      il y a quand même un truc qui est marrant c’est que vous et moi sommes d’accord sur le fond (on est contre le pass) mais pas sur les moyens et on s’engueule sur le forum .... bravo macron qui sème le chaos partout ...il me rappelle le personnage de la zizanie dans Astérix


  • eddofr eddofr 26 juillet 14:00

    Tout cela résulte de l’incapacité du gouvernement à assumer ses décisions.

    Soit le vaccin est nécessaire (je n’ai pas écrit « utile », mais bien « nécessaire »), soit il ne l’est pas.

    S’il l’est, alors la vaccination doit être rendu obligatoire, n’en déplaise aux « antivax ». S’il l’est, alors l’état doit en assumer toutes les implications et conséquences (sanction pénale des réfractaires, organisation, financement, prise en charge et indemnisation des effets indésirables, ...).

    S’il ne l’est pas, alors il faut laisser chacun libre de choisir s’il veut ou non se vacciner, sans aucune mesure ni discriminatoire, ni punitive, ni vexatoire ni aucune sanction d’aucune forme pour ceux qui choisiraient de ne pas se faire vacciner.

    C’est quoi cette politique où on n’oblige pas formellement les gens à se vacciner mais où on punit les récalcitrants ?


    • V_Parlier V_Parlier 26 juillet 18:33

      @eddofr
      C’est la politique des malhonnêtes qui savent que la daube ne fronctionne pas mais qu’il faut que toutes les doses soient utilisées au plus vite. Ainsi, pas de groupe témoin conséquent, pas de doses perdues, et posibilité de continuer le business parce-que tout le monde croit que ça marche (alors que les baisses de mortalité sont principalement dues au fait que le variant delta est moins méchant. Même ls anglais l’ont reconnu ! Et Israel à mi-mots !)


  • phan 26 juillet 14:15

    <<Ministres, fonctionnaires, députés : vous aurez du sang sur les mains.>>

    Président, sénateurs, magistrats, médias  : vous aurez aussi du sang sur les mains.


  • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 17:51

    @ l’auteur

    bravo pour le titre (j’aurais aimé le trouver !) et bravo pour l’article


  • saint louis 26 juillet 18:38

    La France pays de premier plan durant les années de lumières.

    Nous assistons en direct à la descente en 4eme division pour côtoyer les pays Africains en terme de gestion politique et de corruption.


  • sylvain sylvain 26 juillet 21:23

    il me semble que LFI est resté jusqu’au bout, le PS est parti a la plage direct, le RN je ne sais pas .


  • jjwaDal jjwaDal 26 juillet 21:26

    Un peu plus de rigueur aurait été le bienvenu. Il n’est pas question du tout de passe sanitaire pour les bureaux de vote et l’accès à l’hôpital pour opération était déjà conditionné à un test PCR négatif très récent (j’ai vu même prise de température à l’entrée...). Le passe sanitaire en théorie dispenserait du test PCR mais je doute que ce soit le cas, car on sait tous qu’ il ne prouve rien d’autre que la vaccination et non l’absence d’infection ou de contagiosité...

    C’est une loi imbécile et qui n’a d’autre objectif que d’extorquer par la violence le consentement à participer à une expérience médicale qui a déjà prouvé un taux de létalité et d’effets secondaires sans équivalent chez les vaccins dûment homologués.

    Si la légende colportée par ce gouvernement était la vérité (100% à la louche des contaminés n’étaient pas vaccinés) il faudrait expliquer pourquoi la vague importante qui vient de connaître son pic au Royaume Uni a connu un taux de létalité plus de 15 fois inférieur aux précédentes ? Soit le variant delta est beaucoup moins létal soit c’est dû au fait qu’une fraction substantielle des cas était des vaccinés. La bonne réponse est connue sauf de notre gouvernement il semble..


    • leypanou 26 juillet 23:46

      @jjwaDal
      un test PCR avec CT supérieur à 35 n’est pas fiable et donne plus de 90% de faux positifs.
      Boucler les gens pour une donnée aussi bidon devrait être dénoncé devant un tribunal.


    • jjwaDal jjwaDal 27 juillet 09:53

      @leypanou
      La PCR n’a jamais eu vocation à faire du diagnostic.Elle ne peut pas dire que quelqu’un est porteur d’un virus, pas dire qu’il est malade, pas dire qu’il est contagieux. Elle ne peut que dire que la personne testée à dû être en contact avec le virus à un moment donné. S’en servir pour « assigner à résidence » a été reconnu comme violant les libertés reconnues par la loi en Espagne. Seul un médecin ou un examen évaluant la présence du virus et son taux de charge peuvent dire que la personne est malade et/ou contagieuse et donc à isoler.


  • Un médecin alerte :

    -La DGS incite tous les médecins à hospitaliser nos enfants sans réaliser de tests biologiques !!

    -Objectif vacciner les enfants !

    -DGD 202-070-Pims prise en charge du syndrome inflammatoire multi systémique de l’enfant .

    -Ils annoncent en urgence le syndrome Kawazaki qui atteint surtout les enfants de 4-11ans , observé soi-disant dans les 4-6 semaines après le contact avec le covid , pour lequel les enfants seront hospitaliser d’office par une prise en charge urgente.........


    VOUS LA VOYEZ VENIR LA VACCINATION OBLIGATOIRE, cette fois-ci parce que les enfants sont touchés ????


  • Mesdames, Messieurs,Suite à la réponse rapide publiée le 8 juillet 2021 sur son site par la Haute Autorité de Santé, le ministèredes Solidarités et de la Santésouhaite informer les médecins prenant en charge des enfants dans un contexte de d’infection à SARS-Cov-2 sur le repérage et l’orientation de ceux présentant un syndrome inflammatoire multi-systémique (PIMS). Cette affection rare et grave relève d’une prise en charge hospitalière, sa détection précoce en premier recours en constitue un enjeu essentiel et un suivi adapté est important pour les enfants l’ayant développée.ContexteDepuis fin avril 2020 des cas de myocardite avec état de choc cardiogénique ou de maladie de Kawasaki-like chez des enfants récemment infectés par le SARS-CoV-2 ont été signalés aux autorités sanitaires françaises. D’autres cas ont été décrits dans la littérature internationale.Le PIMS constitue une nouvelle entité de maladie inflammatoire systémique dont les mécanismes physiopathologiques sont encore mal connus. Une classification des critères du PIMS a été publiée par l’OMS1.Il s’agit d’une pathologie rare en France (520 cas au 13 juin 2021) et sévère (1 décès, 2/3 des enfants ont nécessité une prise en charge en soins intensifs). La publication de réponse rapide par la HAS2sur le repérage et la prise en charge du PIMS fait suite à une saisine du ministère des Solidarités et de la Santé.Le repérage Les signes cliniques et symptômes du PIMS sont peu spécifiques et nécessitent de la part des médecins toute l’attention et la réactivité nécessaires lors de l’interrogatoire et de l’examen clinique des enfants. Doivent en particulier attirer l’attention les signes les plus fréquents constitués par l’association d’une fièvre élevée avec une altération de l’état général et la présence de signes digestifs.

    https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs-urgent_70_pec_pims.pdf


Réagir