mercredi 8 juin 2016 - par Montagnais

Ma Tante ? Hillary Clinton et Trump vont y penser *

 A l’heure où l’on apprend – si l’on ne le savait déjà – que les « patrons de la finance », les Jim Simons, Ken Griffin et autres Tepper et Englander.. se font chacun environ un milliard et demi de revenu bon-an- mal-an, le petit peuple, lui, ahanne et rame, devra ramer encore plus fort si c’est possible, dans la perspective imminente de l’apocalypse économique qui guette .. « Le type qui a péniblement mis de côté 15 000 euros, l’épargne de toute une vie, peut potentiellement tout perdre …. » écrit Charles Sannat aujourd’hui même

« VOUS AVEZ DE L'ÉPARGNE ? RETENEZ ÇA : 1 % DE HAUSSE DES TAUX = 1 000 MILLIARDS DE PERTES MINIMUM POUR LE MARCHÉ OBLIGATAIRE »

Ceci explique cela.

Le patron de Goldman Sachs, Lloyd Craig Blankfein, ( j’allais écrire « Lord » ..) se ramasse 60 fois moins ! Il n’est pourtant pas dans le besoin ce sympathique Brebis. Notre Carlos de Renault, quant à lui, au nom imprononçable, que la majorité des Français voit comme assez bien stipendié, et complètement à la ramasse : il faudrait qu’il s’échine pendant près de 300 ans pour gagner autant que Griffin .. Quelle honte ! (je parle de celle de Carlos ..) 

 

Face à cette orgie financière mondialisée, où les voraces fêtards à têtes de viandards n’ont que faire du sort de leurs semblables par milliards, il existe encore des pratiques raisonnables, sinon vertueuses. 

 

Ma tante en est 

 Familièrement appelé, « Mont-de- Piété », « Ma Tante », le Crédit municipal est un établissement qui, s’il a toujours été fréquenté, connaît en ce moment, contexte économique morose oblige, une forte influence. » écrivait lorrainemag.com.

1000 Parisiens par jours rendent visite au CM Paris, 300 000 par an, combien sur la France entière ? Un million ? Très certainement pas en baisse, en augmentation ! 

La création du Mont de Piété, Père de toutes les initiatives en matière de prêts sur gages, en 1462, s’inscrit dans la lutte menée contre la pauvreté et contre l’usure, préfiguratrice de l'industrie carnivore de la Finance, sous la coupe comme chacun sait des Lombards. 

« Le Crédit municipal de Paris trouve son origine dans l’exemple italien du Monte di Pietà, institution caritative créée au Moyen-Âge par le moine Barnabé de Terni pour lutter contre l’usure.

Le premier Mont-de- Piété français voit le jour en 1577 à Avignon, alors domaine pontifical.

En 1637, sous l’impulsion de Théophraste Renaudot, fondateur du premier journal français La Gazette, le Mont-de- Piété ouvre ses portes à Paris, sur l'île de la Cité.

À la mort de Richelieu et de Louis XIII, Renaudot perd ses défenseurs. Un arrêté du Parlement du 1 er mars 1644 met fin à l’institution qui ne reverra le jour qu’au xviii e siècle, pour lutter contre les usuriers devenus de plus en plus nombreux. 

Le roi Louis XVI, sur la proposition du lieutenant général de police de Paris, Jean-Charles- Pierre Lenoir, rétablit le Mont-de- Piété par lettres patentes datées du 9 décembre 1777. L'institution s'installe dans le Marais, à l'adresse qu'elle occupe toujours aujourd'hui.

Le Mont-de- Piété devient très vite un véritable soutien à une population qui recourt à l’emprunt pour assumer le quotidien.

 

Le recours au prêt sur gage n’est pas le fruit unique de l’urgence et de la nécessité

Quoique .. Si vous savez que vous n’allez pas passer la fin de mois, il est bon d’anticiper : heures supplémentaires ? Tout le monde ne peut pas. Emprunt à la Grand-mère ? idem .. Besoin d’un service d’expertise à vue de nez ? vous pouvez. Besoin d’un service de gardiennage de qualité, à bon marché ? Nous n’oserions y penser .. Quoique ! 

Mille autres raisons vous amèneront à considérer le prêt sur Gage du Crédit Municipal comme une bonne opportunité. Au passage, je ne fais pas de publicité : il en ont le monopole absolu en France, depuis la nuit des temps quasi. Nous verrons bien si dans un avenir proche, le Américains ne vont pas essayer de détrôner ce monopole..

Je m’étais bien préparé la veille : une paire d’icônes dont par prudence je tairai l’origine et l’histoire, vu qu’il s’agit d’affaires de famille, plus un dessin de Moretti, signé, dédicacé à mon nom, que je croyais original et en un seul exemplaire, plus un ouvrage avec couverture en velum ou veau ou peau de soldat, je ne savais pas, daté de 1619 en chiffre latin .. Tractatus de exceptionibus. Le tout soigneusement emballé.

Pour des opérations compliquées, la présence de l’expert, du commissaire, était nécessaire, il est présent tous les mardis, enfin, ici, chez moi, vérifiez selon votre cas. J’avais pris rendez-vous à 10 H et demie.

IL y avait du monde, la place était animée comme presque jamais : on aurait dit une salle de marché, toute proportion gardée, un petit souk plein de gaîté, d’allées et venues, de marchandages.

Ah ! A mon tour, je pose les bonnes questions avant de tendre mes objets : durée ?Nombres de prêts possibles ? Intérêts ? Conditions de récupération ? Sécurité des transactions .. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, bien documenté sur le Cob (Cobweb bien sur, l’Internet, pas la Commission des opérations de Bourse..)

 

A noter, si vous décidez d’opter pour le PSG ( Prêt Sur Gages) et si vous n’êtes encore pas initiés 

Ne pas oublier ses papiers d’identité ( une carte de séjour va..) et surtout un certificat valable de domicile !

J’ai failli repartir avec mes trésors, transaction quasi faite, vu que je ne l’avais pas, le certificat.. Heureusement, tout le monde est de bonne composition, et technologiquement au point : un coup de fil et Lili m’a scanné le précieux papier et l’a propulsé dans la minute sur le mail de ma Tante. 

Quant aux estimations par le commissaire, elles reflètent son expertise, sa culture, mais aussi ses choix.. Il faut dire qu’il est responsable financièrement à hauteur de 50 % ! Pas de risque donc, estimation « raisonnable » mais minimaliste : 

Le « Tractatus » de 1619 ? En trop mauvais état, pas un clou .. (j’ai pourtant vu des presque-équivalents à plus de 200 Euros, en mauvais état également vu qu’un bouquin vieux de 4 siècles peut pas ressembler à la « Petite gorgée de bière » frais-sortie du rayon du libraire .. 

Le dessin de Moretti, signé et dédicacé à ma pomme .. Eût-il été un dessin original et unique, c’eût été « intéressant » commissaire dixit. Mais, au compte fil, pas probant : 40 Euros adjugé ! 

L’icône (j’en avais sorti qu’une ..) : il faut savoir que, longtemps après sa sortie romanesque de Russie, nous l’avions proposée à une galerie des quais de Seine, spécialisée : « Très belles avait dit le galeriste, mais je ne peux vous les acheter, vous pouvez les laisser en dépôt-vente, disons .. tant ! Puis je suis passé ensuite par l’excellent Expertissim en ligne.. 

J’avais donc des idées en me rendant chez ma Tante.. 

Je suis donc sorti avec 340 Euros dans la poche, sommes toutes assez content.. des bonnes relations avec le personnel de l’établissement.

En espérant lecteur que ma minuscule expérience vous inspire le désir.. Et pour ceux qui n’ont jamais essayé ma Tante, je ne peux que recommander d’y aller.

 

Montagnais / Juin 2016

 

NB : c’est fou ce qu’on peut gager ! Des meubles, des tableaux, des vêtements « vintages », des vélos, des vins, de l’or en barre, des diam, des émeraudes.. « des maisons entières » a dit mon interlocutrice ! Mais pas d’armes bien évidemment, si ce n’est le sabre du Grand-Père, a dit le commissaire.

 

 

  • « Ma Tante » est en France une institution publique. Aux Etats-Unis comme ailleurs, ça n’est pas le cas. « Prêt sur gages se traduit en Anglo-Zunien par Pawnbroking. Dans l’état actuel de l’économie américaine et de l’anarchie financière qui règne là-bas, Hillary – ou Donald – serait bien inspirée de nationaliser le Pawnbroking, comme il l’est en France .. Mais, au contraire de la France, les U.S. accepteront, eux, la mise en gage d’armement (second amendement, qui par ici, constitue un incroyable manquement).

 

Sources

 

http://www.institutionalinvestorsalpha.com/Article/3552805/The-2016-Rich-List-of-the-Worlds-Top-Earning-Hedge-Fund-Managers.html

http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/salaires-des-grands-patrons/finance-les-patrons-les-plus-riches-du-monde_1486803.html

http://www.economiematin.fr/news-epargne-marche-pertes-hausse-taux-fed-bce-argent-sannat

https://www.google.fr/search?q=credit+municipal&espv=2&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiwvpXxh5bNAhWJLsAKHQ-VCYEQ_AUICigE&biw=1703&bih=959

https://www.google.fr/search?sourceid=chrome-psyapi2&ion=1&espv=2&ie=UTF-8&q=patron%20de%20Goldman%20sachs&oq=patron%20de%20Goldman%20sachs&aqs=chrome..69i57j0l2.8622j0j8

http://www.murdescelebrites.com/citations/celebrite/carlos-ghosn/

http://www.libreriabonfanti.it/dettaglio/diritto/civile/libro/de-nigri-tractatus-de-exceptionibus-remorantibus-facie.html

 

Citations graphiques

http://www.nouvelordremondial.cc/wp-content/uploads/2016/05/clinton.jpg

https://italianiaparigi.wordpress.com/2011/11/17/il-monte-di-pieta/ 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f9/Serafim_and_a_bear.jpg 

Crédit Municipal

Le Monde

lorrainemag.com

Personnel ( de Gaulle / Moretti )



10 réactions


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 8 juin 2016 15:34

    Je confesse avoir regardé le JT de la 2 cette semaine, et Pujadas a livré cette information entre les victimes sans recours des inondations,et les mouvements de protestation anti loi travail, et je me suis posé une question : pourquoi les médias dominants ont-ils décidé ensemble et d’un seul coup de faire semblant de s’offusquer devant cette démonstration écœurante d’injustice ?


    - par provocation ? pour dire : "regardez, ceux qui pensent comme il faut réussissent et pas vous ?

    - pour montrer que le système permet à ceux qui en ont vraiment envie de s’enrichir ?

    - pour faire croire qu’ils sont ebjectifs et dénoncent l’arrogance ?

    Si quelqu’un a la réponse, j’aimerais savoir à quel calcul médiatique correspond cette info.


    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 8 juin 2016 15:53

      @Jeussey de Sourcesûre

      Evidemment, je voulais parler des revenus des patrons de la finance et de l’industrie, pas du PSG dont Pujadas n’a pas parlé.

    • Yanleroc Yanleroc 8 juin 2016 21:27

      @Jeussey de Sourcesûre

      Peut-être un sursaut de lucidité , des réminiscences d’Humanité, une vieille culpabilité qui refait surface hasardeusement, mais plus vraisemblablement, un Bug dans le programme de Mind Control.
      Article sympa.

    • Montagnais Montagnais 8 juin 2016 23:00

      @Jeussey de Sourcesûre


      Apparemment sur quelques centaines de lecteurs, personne n’a de réponses à vous apporter. Moi non plus, mystère effectivement du mind control, de la programmation neuro-médiatique ..

      Merci , je m’en va lire de ce pas vos articles

    • Montagnais Montagnais 8 juin 2016 23:04

      @Yanleroc


      Merci pour votre appréciation

      Un nartic effectivement qui empêche pas de dormir ..

      On est déjà suffisamment sous stress en ce moment

      Bien cordialement


    • julius 1ER 9 juin 2016 14:42
      Evidemment, je voulais parler des revenus des patrons de la finance et de l’industrie, pas du PSG dont Pujadas n’a pas parlé.

      @Jeussey de Sourcesûre

      si Poujadas peut en parler à la Télé .. c’est qu’il sait pertinemment que les gens en mode survie ne feront jamais la liaison entre leur condition désastreuse et les conditions ultra-avantageuses des Ultra-Libéraux qui sont à l ’origine de ce hold-up sur la planète !!!

      pourvu que çà dure !!!!

    • Montagnais Montagnais 9 juin 2016 16:16

      @julius 1ER


      Hold-up ! oui ! Hillary la « démocrate », elle a dit qu’aux Zunis, il allait être interdit de faire plus de 10 000n dollars le mois ..

      NB : qu’est-ce qu’y vont faire des milliards en surplus ? 

      NB : effectivement, ça ferait du bien à la planète, assez malmenée actuellement .. vous avez vu les océans ? les fonds des océans ( pas les fonds d’investissement, qui eux se porte au mieux)

      NB3 : je suis toujours émerveillé par votre nom

  • izarn izarn 9 juin 2016 14:24

    Oui c’est le « mortgage » anglo-saxon....
    Mais vous ne parlez pas d’interets ? Ou j’ai mal compris ?
    Un préteur veut gagner de l’argent, car à quoi bon preter à zéro interet, à moins d’etre un monastère franciscain ? Ou le PCUS d’Union Soviétique ?
    Donc si l’évéque prete sans interet, le gage doit valoir le pret pour se couvrir...
    Le pauvre lui ne peut rien emprunter, ou trés peu, car son « mortgage » est nul....
    Le pauvre reste pauvre, et le riche emprunte, d’ou l’adage archi connu :
    On ne prete qu’aux riches.
    Quel est le con qui va preter au pauvre sachant que celui-ci n’a pas de « gage » ?

    Bref c’est de l’Attalinerie....Vous ne pouvez jamais sortir du Capital par le haut.
    Soyez en sur.

    Alors on prete à perte aux banquiers ?
    Mais parce que le con qui est le gage, c’est toi et moi, ou l’Etat, bien entendu !
    Pourquoi tu comprends pas que la loi travail c’est un coup pour rembourser les « gages » des multinationales, des banques ?

    L’esclave dpit bosser pour payer les putes du patron...


    • Montagnais Montagnais 9 juin 2016 16:34

      @izarn


      Confondez pas Izarn : mortgage et pawnbroking .. prêt sur gage .. apparemment, seul la France a mis cela dans les main d’un service publique 

      Les intérêts ? pas usurier dans le cas que j’évoque, 4 à 5 % 

      .. les frais de gardiennage ? ça vaudrait autant ! En plus, quand on est dans la shit, c’est simple et bien pratique : pas de dossier compliqué à faire, pas besoin de passer au confessionnal ..

      C’est sur que ça a des limites, que ça va pas en bouger une ..

      Quant aux putes et aux pipes des patrons .. on est d’accord

  • hervepasgrave hervepasgrave 10 juin 2016 09:26

    Bonjour,
    Un article bien étrange ! au premier abord.Mais oui ! tout compte fait du démarrage à la fin de l’article ,tout ce petit monde s’accommode bien.
    Je suis surpris ,au bout du compte de ta conclusion.
    Car je ne connais pas le mont de piété, j’en ai toujours entendu parler depuis l’enfance ,j’ai même regardé un reportage dessus.Mais j’ai gardé le même regard effaré sur cette chose.
    Dans mont de piété il y a « piété » ,M.. je dois être un sacré idiot pour ne pas comprendre le sens que j’avais de ce mot « pour moi il entre pitié et compassion » .alors quitte à faire ,il était temps d’ouvrir le dictionnaire pour comprendre le sens.Eh ! oui.Il n’est jamais tard pour bien faire.

    Alors la définition au sens propre = «  Affection déférente, respectueuse »
    les synonymes =" amour, dévotion, vénération"

    Alors, je ne comprends toujours pas,Ou peut-être une chose , c’est une déviation du sens nous donnons a « nous ne prêtons qu’aux riches » (je dis cela ,ce n’est que toi qui parlais de ces riches en début d’article« .

    Alors ,ce ne serait que le prix de la déchéance. Car au bout du compte je ne vois qu’une chose piété n’égale pas pitié c’est là mon erreur.Il faut au moins posséder un petit quelque chose,une valeur bien matérielle. Alors est-ce d’une utilité public ??
    Vue ta conclusion apparemment oui !

      »En espérant lecteur que ma minuscule expérience vous inspire le désir.. Et pour ceux qui n’ont jamais essayé ma Tante, je ne peux que recommander d’y aller.

    Tu as des désirs bien étranges ,une drôle de conception des choses.


Réagir