mardi 25 juin - par rosemar

Mais où sont les cigales ?

JPEG

L'été est arrivé : dans la campagne alentour, les arbres bruissent du chant des oiseaux, merles, passereaux, bergeronnettes, rouges-gorges, hirondelles... on peut aussi entendre un murmure d'insectes qui sifflent légèrement.

Mais les pins ne résonnent pas du chant des cigales... Où sont-elles ?

 

Bien sûr, on ne les voit presque jamais, car elles vivent bien cachées sous les branches des arbres, à l'abri des regards.

Pourtant, en cette période de l'année, on peut entendre leurs voix harmonieuses : elles commencent alors à envahir les paysages du sud de leurs murmures insistants et répétés.

 

La chaleur est déjà là, on annonce même une canicule pour les jours à venir... Mais les cigales restent étrangement muettes.

Quel est ce mystère ? Est-ce là un effet du bouleversement climatique ?

 

Ce doux murmure de l'été me manque et je m'inquiète : les cigales, divines enchanteresses de l'été sont-elles menacées, elles aussi, de disparaître ?

 

Elles qui scandent l'été de leurs chants redoublés, elles qui peuplent les paysages du sud de leurs voix mélodieuses...

Elles sans qui la Provence ne serait plus la Provence...

Elles qui inondent les jardins de leurs musiques douces comme le miel...

 

Partout, les insectes sont menacés par le développement humain, par les industries, la pollution, les insecticides, les pesticides.

Partout, on assiste à une disparition de certaines espèces.

 

Mais que serait le sud sans les cigales ?

Les hirondelles traversent l'horizon, elles lancent leur cri dans le ciel, comme pour déplorer le silence des cigales...

 

Vont-elles enfin se manifester ou l'été va-t-il être désespérément privé de leurs paroles mélodieuses ?

Les cigales brunes, aux ailes diaprées, messagères de l'été, vont-elles enfin se mettre à faire vibrer les jardins de leurs divines mélopées ?

 

Certains touristes ont osé se plaindre de ces cigales qu'ils jugeaient importunes.

"Trop de bruits", disaient-ils, mais les cigales ne font pas de bruits, elles murmurent et nous disent tous les bonheurs de la belle saison : une nature accueillante qui s'anime, des arbres à l'ombre bienveillante, les senteurs exacerbées des pins, les oiseaux qui enchantent les jardins, les brises marines apaisantes et douces, l'odeur des vagues sur la peau, le bonheur des fruits savoureux de l'été, l'ivresse de la chaleur accablante et écrasante du midi...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/06/mais-ou-sont-les-cigales.html

 



42 réactions


  • foufouille foufouille 25 juin 17:59

    rosemar n’entend pas les cigales en ville donc les cigales sont mortes ........


    • rosemar rosemar 25 juin 20:39

      @foufouille

      Mon habitation est entourée de pins...


    • HELIOS HELIOS 26 juin 01:11

      @rosemar

       Chez moi, elles arrivent toujours  a un ou deux jours prés  le 1er juillet.
      Cela ne devrait pas tarder, je vous tiendrai au courant.


    • HELIOS HELIOS 30 juin 15:32

      @rosemar

      Allo, Rosemar.... Allôôoo...

      Les cigales ont un jour d’avance. Les premières , relativement peu nombreuses, qui ne sont pas vraiment chez moi, ont commencé leur musique. 
      Nul doute que demain, ma terrasse participera aux chorégies de juillet

      Bon dimanche à tous


  • sweach 25 juin 18:10

    Les cigales ont besoin de 25°C pour pouvoir chanter.

    Généralement les premières cigale sont entendu fin juin, donc on est en plein dedans. Le début du mois de juin n’a pas été top top, ce qui explique surement ce petit retard.

    On pourra s’alarmer la semaine prochaine, mais là c’est tout à fait normal.


    • baldis30 25 juin 20:25

      @sweach
      bonsoir,
       la température à partir de laquelle on entend les cigales est 26° C .... 
      de deux choses l’une ...
      ou bien il faut se désensabler les portugaises pour entendre
      ou faut-il offrir un thermomètre assez précis pour lire la température !


  • Raymond75 25 juin 18:40

    Rosemar, dans ma région il y a les grandes plaines céréalières de la Beauce et de la Brie : depuis plusieurs années déjà il n’y a plus aucun insecte, et donc plus d’oiseaux à part quelques corbeaux. Il n’y a plus non plus de coquelicots le long des routes.

    Notre société détruit tous les équilibres, naturels et humains, mais la population humaine continue de croitre. Si toute la population de la Terre devait vivre comme les Français, il faudrait trois Terres, sept pour vivre comme les USA.

    Notre société n’a aucun avenir.


  •  Y’a certainement du vrai dans votre propos @Raymond75 mais après le coq du village qui réveille à l’aube et les cloches de l’angélus , faut vraiment être parigot pour porter« plainte contre les cigales  » grrr ! grrrr  !  smiley


    • Fergus Fergus 25 juin 19:30

      Bonsoir, Armand Griffard de la Sourdière

      « Elles qui inondent les jardins de leurs musiques douces comme le miel »

       smiley
      Eh oui, il y a des gens qui ne supportent pas le chant des cigales. Et il semble même qu’ils soient toujours plus nombreux à s’en plaindre. Il en est également que le chant des grillons rend fou, j’ai rencontré de ces spécimens dans les Cévennes.

      Les pôvres !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 juin 19:39

      @Fergus

      Perso j’ai un nid hirondelles au dessus de chez moi ...ca piaille sec en ce moment...dès le lever du soleil. J’adore.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 juin 19:44

      @Fergus

      Les propriétaires de gîtes ruraux ont tous connu des visiteurs incommodés par l’odeur de fermentation du lait et du fromage frais, ou la présence de crottin de cheval dans les chemins, ou même les flaques d’eau devant le barbecue.
      A quand les GR goudronnés et les péages à l’entrée du Mont Blanc transformé en Luna Park ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 juin 20:50

      @Positronique

      Salut ma poule . Je t’aime aussi .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 juin 21:02

      @Positronique

      Pas terrible...faut faire avec . Sinon la pêche. Tchiki boum Tchi boum tchiki boum Tchi boum ...etc


    • rosemar rosemar 25 juin 21:50

      @Aita Pea Pea

      Quelle chance !


    • @Aita Pea Pea
       
      Surtout planquez bien vos trois p’tits sacs de blé ,
       on sait comment ça se passe avec les « titi rondelles » ♫  smiley


  • covadonga*722 covadonga*722 25 juin 18:58

    @Marseille 

    elles sont la depuis hier et elles cassent les c.....s comme d’hab

    mais bon c’est leur job comme manifestement à tant d’autres !!!


  • phan 25 juin 19:27
    Deux pauvres fourmis sont employées au service du nettoiement de la ville. Un jour, alors qu’elles balaient le trottoir, une Rolls blanche s’arrête à leur hauteur. Le chauffeur ouvre la portière arrière, et une cigale en descend, couverte de bijoux.
    – Mais je te reconnais, dit une des fourmis, tu es la cigale qui chantait tout l’été. Qu’est-ce que tu deviens ?
    – Ça marche très fort pour moi. Mon dernier disque est premier au hit-parade, je fais le Zénith le mois prochain et c’est déjà complet. Ensuite je pars en tournée en Amérique. A un de ces jours les filles !
    Et tandis qu’elle s’éloigne, la première fourmi, tout en se remettant à balayer, dit à sa collègue : – Ce La Fontaine, quel con !
    Y a t il des cigales l’autre rive de la Méditerranée ?

    • rosemar rosemar 25 juin 21:51

      @phan

      MERCI... Ce qui fait penser à ce texte :

      LA CIGALE
      La cigale ayant chanté
      Tout l’été,
      Dans maints casinos, maintes boîtes
      Se trouva fort bien pourvue
      Quand la bise fut venue.
      Elle en avait à gauche, elle en avait à droite,
      Dans plusieurs établissements.
      Restait à assurer un fécond placement.
      Elle alla trouver un renard,
      Spécialisé dans les prêts hypothécaires
      Qui, la voyant entrer l’œil noyé sous le fard,
      Tout enfantine et minaudière,
      Crut qu’il tenait la bonne affaire.
      « Madame, lui dit-il, j’ai le plus grand respect
      Pour votre art et pour les artistes.
      L’argent, hélas ! n’est qu’un aspect
      Bien trivial, je dirais bien triste,
      Si nous n’en avions tous besoin,
      De la condition humaine.
      L’argent réclame des soins.
      Il ne doit pourtant pas, devenir une gêne.
      À d’autres qui n’ont pas vos dons de poésie
      Vous qui planez, laissez, laissez le rôle ingrat
      De gérer vos économies,
      À trop de bas calculs votre art s’étiolera.
      Vous perdriez votre génie.
      Signez donc ce petit blanc-seing
      Et ne vous occupez de rien. »
      Souriant avec bonhomie,
      « Croyez, Madame, ajouta-t-il, je voudrais, moi,
      Pouvoir, tout comme vous, ne sacrifier qu’aux muses ! »
      Il tendait son papier. « Je crois que l’on s’amuse »,
      Lui dit la cigale, l’œil froid.
      Le renard, tout sucre et tout miel,
      Vit un regard d’acier briller sous le rimmel.
      « Si j’ai frappé à votre porte,
      Sachant le taux exorbitant que vous prenez,
      C’est que j’entends que la chose rapporte.
      Je sais votre taux d’intérêt.
      C’est le mien. Vous l’augmenterez
      Légèrement, pour trouver votre bénéfice.
      J’entends que mon tas d’or grossisse.
      J’ai un serpent pour avocat.
      Il passera demain discuter du contrat. »
      L’œil perdu, ayant vérifié son fard,
      Drapée avec élégance
      Dans une cape de renard
      (Que le renard feignit de ne pas avoir vue),
      Elle précisa en sortant :
      « Je veux que vous prêtiez aux pauvres seulement... »
      (Ce dernier trait rendit au renard l’espérance.)
      « Oui, conclut la cigale au sourire charmant,
      On dit qu’en cas de non-paiement
      D’une ou l’autre des échéances,
      C’est eux dont on vend tout le plus facilement. »
      Maître Renard qui se croyait cynique
      S’inclina. Mais depuis, il apprend la musique.
      JEan Anouilh


    • rosemar rosemar 25 juin 23:00

      @phan

      Une belle parodie !


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 juin 19:38

    LA FOURMI ET LA CIGALE

     

    Une fourmi fait l’ascension

    d’une herbe flexible

    elle ne se rend pas compte

    de la difficulté de son entreprise

     

    elle s’obstine la pauvrette

    dans son dessein délirant

    pour elle c’est un Everest

    pour elle c’est un Mont Blanc

     

    ce qui devait arriver arrive

    elle choit patatratement

    une cigale la reçoit

    dans ses bras bien gentiment

     

    eh dit-elle point n’est la saison

    des sports alpinistes

    (vous ne vous êtes pas fait mal j’espère ?)

    et maintenant dansons dansons

    une bourrée ou la matchiche.

     

    Raymond QUENEAU


  • alinea alinea 25 juin 23:08

    Les cigales, c’est 25 juin, 25 août ! on verra demain, il se peut, avec les nuits froides que l’on a eues tardivement que, comme le printemps, elles aient pris leur temps !

    Dans le Gard après les inondations de 2002, en 2003 ( année de canicule s’il en fut) il n’y a presque pas eu de cigales : beaucoup avaient été noyées sous terre au début de l’automne !


    • EL Cyrus (TRoll de DRame) 26 juin 01:19

      @alinea
      @rosemar

      Exactement alinea , quand un épisode climatique ou autre les décime elle sorte toute quasiment en même temps (celle qui sont mur apres 10-11 ans sous terre).

      Je crois qu’ on peut rassurer rosemar , si son jardin reste bio ou « ultra-raisoné » , elle sera encore sous le charme des cigales un moment.


  • zygzornifle zygzornifle 26 juin 07:09

    Mais elles sont au gouvernement elle font cri cri toute la journée devant les caméras ,il y en a aussi au sénat et chez les députés qui font cri cri entre elles et au parlement européen il y a partout ....


  • Spartacus Spartacus 26 juin 10:42

    « Partout, les insectes sont menacés par le développement humain  »

    Le monde bobo totalement surréaliste.

    Y’a juste la moitié des habitants de la terre qui elle souhaiterait vivre avec moins d’insectes, qui apportent la dingue, la malaria, la maladie de chaga, la maladie du sommeil, le chikungunya ou le paludisme et oblige a vivre sous moustiquaire et une durée de vie plus limité que les pays les plus développés du monde...


    Triste absence de recul des réalités du monde...


    • Pere Plexe Pere Plexe 26 juin 13:42

      @Spartacus
      Une des rares occasions de vous rejoindre.
      L’obsession écolo tourne à la connerie.
      Dans ma petites ville plus de désherbant : trottoirs (et parfois la chaussée) sont ruinés par les herbes folles voir les arbustes.
      A mon avis leur durée de vie sera divisée par deux.


  • Florian Mazé Florian Mazé 26 juin 10:44

    Dans mon village du centre de la France, les hirondelles sont de plus en plus rares et le pigeon de toiture (biset), espèce fort nuisible, prolifère.

    Dans le Midi, il me semble que les cigales existent toujours, mais il est bien probable en effet qu’elles se fassent rares. 


  • Ruut Ruut 26 juin 10:52

    Les cigales sont au pouvoir.
    Et les fourmis au mouroir.
    Bienvenu en Macronie.
    Quant aux cigales, celles qui nous cassent les oreilles, tu peux les entendre dans les endroits sans pesticides où la vie animale est encore viable.


  • Laulau Laulau 26 juin 11:32
    Mais où sont les cigales ?

    Probablement sous terre, sous forme de larves.


    • @Laulau
       
       .... et elles risquent d’y rester encore longtemps à force de bétonner et de goudronner les sols !  smiley
       
      Elles seront exhumées dans quelques millénaires et certains se demanderont quel était leur rôle dans la nature ( à part faire ch*er les parigots bien sûr ) ....arf smiley


  • ETTORE ETTORE 26 juin 13:25

    Les parigots ne veulent rien entendre d’autre que ce qui peut être ordonné à .......Alexia.

    Que voulez vous, donner des ordres et être obéi.....même pour le plus minable des êtres humains....est quelque chose qui fait de lui une cigale inégalable.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 juin 19:25

    Du soucis à se faire !

    https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-arctique-permafrost-fond-70-ans-plus-tot-prevu-43336/#xtor=EPR-21-%5BHEBDO%5D-20190626-%5BACTU-En-Arctique—le-permafrost-fond-70-ans-plus-tot-que-prevu%5D


    @+ P@py


    P.S.


    Concernant l’arrivée du « grand cancan » ( comme disent les anciens dans le Sud ) , ben pour se faire une idée précise, , il faut attendre encore quelques jours


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 juin 19:43

    Je demeure dans les environs de Fréjus (Var ) depuis 3ans, à part les pigeons, les moineaux ont complètement disparus des places publiques ! ( reste à savoir si des faucons pélerins n’ont pas été introduits pour réguler les pigeons )

    Je suis actuellement en zone montagne dans le 04, à 1200/1500 mètres, ben les moineaux se trouvent à proximité des fermes, aux environs des silos à grains ou à nourriture pour bétail traînent sur le sol !

    Hé !, pas sots les piafs !!


    @+ P@py




  • UnLorrain 26 juin 23:32

    FABRE, Jean-Henri – Souvenirs Entomologiques : La Cigale Livre audio gratuit publié le 29 janvier 2013. FABRE, Jean-Henri – Souvenirs entomologiques : La Cigale. 10 commentaires Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 1h 37min | Genre : Sciences

    Cigale.JPG

    Que savons-nous de la cigale, petit héraut des portes du Sud, dont nous guettions, enfants, les premières stridulations du chant, l’oreille aux aguets, toutes fenêtres de la voiture familiale ouvertes, dans la fournaise estivale des embouteillages de la Nationale 7, aux abords de Montélimar ? Rien, ou presque rien. J.-H. Fabre nous en révèle ici tous les secrets, en observateur scientifique hors pair, doublé d’un homme de lettres accompli, et il nous transporte avec passion au cœur de ses découvertes :

    Partie I : La fable de la Cigale et la Fourmi Partie II : La sortie du terrier Partie III : Le chant Partie IV : La ponte – L’éclosion

    Littératureaudio pour écouter. Une heure 37 mns très intéressante. Pas de lien car c’est en plusieurs parties. ..


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 27 juin 10:13

    @ Rosemar

    Bonjour et merci pour cet article qui met à l’honneur un des derniers symboles de la Provence. Chez moi, elles arrivent autour du 5/7 juillet et c’est un régal pour les oreilles alentour. Il me semble, même, que si elles disparaissaient par malheur un jour, pour beaucoup d’entre nous, Provençaux, ce serait un peu comme une « petite fin du monde ». Nous considérerions cela comme un désastre, tant ce petit insecte discret visuellement mais pas du tout auditivement, manquerait à notre pays.


  • Abou Darbrakam Christian 27 juin 12:54

    il y a deux ans j’ai vu une sauterelle c’était très nostalgique .


    • Xenozoid 27 juin 13:00

      @Christian

      ici dans les dunes pays bas, moins de sauterelle, mais plus(+) de lézard,et beaucoup de chats,3 ou 4 sorte d’oiseaux,quelque renard(tres petit) et des lapins....et beaucoup de sapien


    • Abou Darbrakam Christian 27 juin 23:20

      @Xenozoid
      Une trentaines de chats sauvages ont nettoyés mon Quartier,il à fallu 6 mois à la mairie pour les capturer avec deux pièges seulement, les oiseaux sont revenus 3 ans après mais pas tous, manque au moins 10,15 espèces que j"ai connu dans mon enfance . Sinon je déteste les tondeuses à gazon elles finissent le boulot des pesticides.
      by Xé


Réagir