jeudi 9 mai 2013 - par j-p. bédol

Mariage pour tous : De l’horrible danger de la lecture (*)

Nous Marie, mère de Christ Jésus, par la grâce de Dieu du Saint-Empire romain, lumière des lumières, élu entre les élus, à tous les fidèles qui ces présentes verront, sottise et bénédiction

Comme ainsi soit que Friedrich Barbeau, ci-devant ambassadeur de la Sublime-Porte vers un petit État nommé Frankrom, situé entre l’Espagne et l’Italie, a rapporté parmi nous le pernicieux usage de l’imprimerie, ayant consulté sur cette nouveauté nos vénérables frères les pasteur et curés de la ville impériale de Romulus, et surtout les fakirs connus par leur zèle contre l’Esprit-Saint, il a semblé bon à notre Père et à nous de condamner, proscrire, anathématiser ladite infernale invention de l’imprimerie, pour les causes ci-dessous énoncées.

1° Cette facilité de communiquer ses pensées tend évidemment à dissiper l’ignorance, qui est la gardienne et la sauvegarde des États bien policés.

2° Il est à craindre que, parmi les livres apportés d’Occident, il ne s’en trouve quelques-uns sur l’agriculture et sur les moyens de perfectionner les arts mécaniques, lesquels ouvrages pourraient à la longue, ce qu’à Dieu ne plaise, réveiller le génie de nos cultivateurs et de nos manufacturiers, exciter leur industrie, augmenter leurs richesses, et leur inspirer un jour quelque élévation d’âme, quelque amour du bien public, sentiments absolument opposés à la saine doctrine.

3° Il arriverait à la fin que nous aurions des livres d’histoire dégagés du merveilleux qui entretient la nation dans une heureuse stupidité. On aurait dans ces livres l’imprudence de rendre justice aux bonnes et aux mauvaises actions, et de recommander l’équité et l’amour de la patrie, ce qui est visiblement contraire aux droits de notre place.

4° Il se pourrait, dans la suite des temps, que de misérables philosophes, sous le prétexte spécieux, mais punissable, d’éclairer les hommes et de les rendre meilleurs, viendraient nous enseigner des vertus dangereuses dont le peuple ne doit jamais avoir de connaissance.

5° Ils pourraient, en augmentant le respect qu’ils ont pour Dieu, et en imprimant scandaleusement qu’il remplit tout de sa présence, diminuer le nombre des pèlerins de Lourdes, au grand détriment du salut des âmes.

6° Il arriverait sans doute qu’à force de lire les auteurs occidentaux qui ont traité des maladies contagieuses, et de la manière de les prévenir, nous serions assez malheureux pour nous garantir de la peste, ce qui serait un attentat énorme contre les ordres de la Providence.

A ces causes et autres, pour l’édification des fidèles et pour le bien de leurs âmes, nous leur défendons de jamais lire aucun livre, sous peine de damnation éternelle. Et, de peur que la tentation diabolique ne leur prenne de s’instruire, nous défendons aux pères et aux mères d’enseigner à lire à leurs enfants. Et, pour prévenir toute contravention à notre ordonnance, nous leur défendons expressément de penser, sous les mêmes peines ; enjoignons à tous les vrais croyants de dénoncer à notre officialité quiconque aurait prononcé quatre phrases liées ensemble, desquelles on pourrait inférer un sens clair et net. Ordonnons que dans toutes les conversations on ait à se servir de termes qui ne signifient rien, selon l’ancien usage de la Sublime-Porte.

Et pour empêcher qu’il n’entre quelque pensée en contrebande dans la sacrée ville impériale, commettons spécialement le premier médecin de Sa Hautesse, né dans un marais de l’Occident septentrional ; lequel médecin, ayant déjà tué quatre personnes augustes de la famille ottomane, est intéressé plus que personne à prévenir toute introduction de connaissances dans le pays ; lui donnons pouvoir, par ces présentes, de faire saisir toute idée qui se présenterait par écrit ou de bouche aux portes de la ville, et nous amener ladite idée pieds et poings liés, pour lui être infligé par nous tel châtiment qu’il nous plaira.

Donné dans notre palais de la stupidité, de l'intolérance et de l'homophobie, le 5 mai de l'An de grâce 2013.
 
 

(*) Parodie tirée de la lettre de Voltaire (1694-1778) : "De l'horrible danger de la lecture".

Crédit photo : Julien Muguet.Reuters



19 réactions


  • jullien 9 mai 2013 14:08

    1°) « Parodie » foireuse et pas drôle du tout.

    2°) des guillemets au mot « parodie » car l’auteur a en réalité recopié presque intégralement le fameux texte de Voltaire (seule la dernière phrase a été changée). Le mot « plagiat » aurait mieux convenu.

    3°) Quel est le rapport entre « Marie mère de Christ Jésus » (une formule qu’aucun chrétien n’emploie au demeurant) et la Sublime-Porte ? L’auteur est-il au courant qu’il s’agit d’un monument historique à Istanbul et que son texte s’en prend donc aux Turcs ?

    Alors que ce ne sont pas les articles intéressants qui manquent, pourquoi avoir publié cette stupidité ?

     


    • j-p. bédol 10 mai 2013 08:22

      Non ! Voltaire, l’une de nos Lumières, voulait combattre tous les obscurantismes. Celui des églsies de Jésus aussi, mais indirectement !


  • jullien 9 mai 2013 14:58

    Rappel de la politique éditoriale du site  :
    "2. AgoraVox exhorte tout rédacteur à porter une attention maximale à la propriété intellectuelle des informations utilisées ainsi qu’au strict respect du droit d’auteur. "

    L’article ci-dessus étant du plagiat, je demande sa suppression.


  • aktos 9 mai 2013 15:57

     Oui il suffit d’aller sur google pour voir que ce texte n’est pas unique.
    http://www.bacdefrancais.net/lecture.php

    http://www.maremurex.net/Voltaire2.html


  • vesjem vesjem 9 mai 2013 19:33

    encore un qui joue aux érudits et qui m’em....à ne pas appeler un chat par son nom .


    • j-p. bédol 10 mai 2013 08:17

      En effet Voltaire, l’une des Lumières, voulait aussi participer à la lutte contre l’obscurantisme des Eglises, dont celle de Jésus.


  • Aldous Aldous 9 mai 2013 21:59

    Les livres sont venu d’orient, pauvre deboussolé ! smiley



    • j-p. bédol 10 mai 2013 08:20

      Inculte : C’est un écrit de Voltaire (sauf 3 mots). Mais peut-etre ne connais-tu pas Voltaire. Voltaire c’est un philosophe français..., ..., etc.


    • King Al Batar King Al Batar 10 mai 2013 09:51

      Philosophe c’est un peu exagéré...
      Penseur eventuellement... Mais ne nous enflammons pas.


  • lulupipistrelle 10 mai 2013 08:53

    C’est sûr qu’on aurait aimé avoir l’avis de Voltaire qui s’était fait casser le cul chez les jésuites, et qui en a souffert physiquement et moralement toute sa vie, c’est lui qui l’a raconté...

    L’Eglise vs la secte des LGBT, avec comme enjeu des enfants programmés orphelins de père ou de mère, etc.. oui, franchement on aurait aimé avoir la vision de Voltaire sur cette affaire. 

    • King Al Batar King Al Batar 10 mai 2013 12:51

      J’aime beaucoup smiley et plussoie


    • Kinito06 12 mai 2013 16:15

      En France il existe depuis 1966 l’adoption en solo y compris pour les homos donc votre commentaire montre que la secte n’est pas là où on le croit. Pour le reste je ne vois très bien le rapport sachant que les jésuites c’était pas des militants homos. Est-ce qu’on interdit le mariage hétéro car avant des filles mineures étaient donné en mariage (et dans certains pays encore aujourd’hui) à des princes et des rois (ou des prophétès) ? 

      @ King
      Ce qui montre qu’en realité votre opposition au mariage n’est qu’en realité mépris rien d’autres. Louis Georges Tin président des assos homos antillaises est un sectaire mais pas quand il lutte pour la reconaissance de l’esclavage. Vous aimez bcp des qu’on parle de sodomie et on la ridiculise pourquoi ?

  • King Al Batar King Al Batar 10 mai 2013 09:50

    Il n ’y a pas besoin d’être obscuratiste ou meme chrétien pour voir toutes les contradictions que porte cette connerie de simulacre de mariage que nous permettons desormais aux homos...
    Plutot que de nous citer bêtement ce que Voltaire disait probablement intelligemment, relisez Rousseau, et le passage de l’état de nature à l’homme civilisé. Vous comprendrez que les pulsions naturelles sont fortes, mais que l’esprit de l’homme civilisé et fait pour évoluer en société, et qu’il peut donc laisser son état naturel pour la passion et le plaisir du sexe homo, mais que le mariage et la reproduction sont des actes civiques (quand bien meme ils seraient naturels) et constructifs (c’est juste biologique)...
    On les a autorisé à singer les hétéros, mais au dela de cela, c’est juste un peu de comédie. M’enfin si vous trouver ca juste et égalitaire de leur permettre de ridiculiser le mariage en le singeant... C’est amusant.
    Moi je trouve cela déplorable, mais comme je suis tolérant, j’accepte à contre coeur.
    Un esprit éclairé aurait certainement préféré qu’on consulte la population...

    Tolerer ne veut pas dire normaliser, et il n’est nul besoin d’aller chercher des ennemis dans la religion. Je suis athé et laic, mais contre le mariage homo et encore plus contre l’adoption, pour des raisons qui touchent au domaine du bon sens.

    si vous avez besoin de citer les autres pour exprimer vos idées, peut être avez vous aussi besoin de vous inspirer des autres pour en avoir. Songez eventuellement à penser toute seule et vous verrez que ca c’est une vrai liberté !


  • Pyrathome Pyrathome 10 mai 2013 11:43

    C’est quoi ces conneries ?


Réagir