lundi 18 juillet 2016 - par astus

Médias et terrorisme

« La société du spectacle » le livre de Guy Debord publié en 1967, faisait une critique radicale d’une société principalement centrée sur la production et la consommation qui s’auto justifiait par sa mise en scène permanente. Mais aujourd’hui le développement de la mondialisation, des techniques numériques, et de l’image en général, devraient sans doute faire aussi une place importante sur la manière dont les informations alimentent des croyances irrationnelles par leur seule présentation théâtralisée.

Car la mise en scène des informations actuelles, souvent proche de l’hystérie, est en effet omniprésente au point que tout fait, même mineur, est potentiellement susceptible d’acquérir l’espace d’un instant un caractère quasi universel grâce à la rapidité des communications modernes. Il s’agit sans doute avec cette information en continu sans réflexion pertinente de combler « le temps de cerveau humain disponible » ou le vide mental supposé de chacun pour le remplir de désirs mimétiques bientôt transformés en besoins. Or si l’intimité a depuis longtemps déjà cédé la place à l’extimité, notamment avec l’usage public généralisé des portables et des réseaux sociaux de l’internet, on assiste devant tout évènement important à une inflation d’images et de réactions émotives répétées en boucle sur le mode d’un rituel idolâtre. 

L’attentat récent de Nice dont chacun déplore les nombreuses victimes innocentes n’a pas fait exception à cette règle sur FR 2 avec des micro trottoirs hallucinants au milieu de corps jonchant la chaussée privilégiant systématiquement l’émotion sur l’information. Mais cette indécence n’est pas seulement le fait des journalistes, elle s’étend aussi aux politiques. C’est ainsi que Henri Guaino regrette l’absence de lance-roquettes dans des mains militaires (au milieu des badauds rassemblés, on se pince), Nicolas Dupont-Aignan prône « l’expulsion systématique des étrangers condamnés par la justice » (les français pourront-ils rester ?), Marie-Christine Arnautu veut le retour de la peine de mort (ce qui est à présent quasi impossible), Frédéric Lefebvre réclame l'instauration de l'état de siège (donc un couvre feu et des juridictions militaires ), Bernard Monot propose des « actes contre les fellouzes » (lesquels ?), et Alain Juppé pense que « si tous les moyens avaient été pris » (mais quels sont ces moyens ?) l’attentat de Nice « n’aurait pas eu lieu », peut-être grâce aux 1250 caméras de la ville dont Christian Estrosi nous vante l’efficacité remarquable. Nicolas Sarkozy ne s’est pas trop manifesté, mais il devait sans doute faire oublier qu’il avait durant son mandat réduit de plusieurs milliers le nombre de policiers et de gendarmes.

Dans un article intéressant intitulé « La stratégie de la mouche : pourquoi le terrorisme est-il efficace ? » (lien) Noah Harari pointe l’écart considérable qui existe entre les dégâts infligés par le terroriste, incapable de mener une guerre pour abattre un État, et les réactions disproportionnées de celui-ci qu’il compare à un éléphant devenu fou de rage qui casse tout dans un magasin de porcelaine à cause d’une simple mouche entrée dans son oreille. Car le terrorisme est une provocation soigneusement orchestrée par une mise en scène d’autant plus efficace dans nos pays démocratiques que la violence agie est proche de zéro en Europe. La France est en paix depuis 70 ans ce qui n’était jamais arrivé auparavant, et le risque d’être assassiné dans notre pays est aujourd’hui de 1,1 /100 000 ce qui est l’un des plus faibles taux au monde. En 20 ans la criminalité à Paris a été divisée par trois et si l’on continue toujours de se battre en politique, on n’est plus obligé de tuer son contradicteur comme à d’autres époques. C’est ce qui rend la violence terroriste d’autant plus intolérable et contribue à faire croire que l’insécurité règne partout, ce qui n’est pas la réalité.

Aujourd’hui le terrorisme trouve l’une de ses principales causes efficientes dans la guerre civile millénaire que se livrent un sunnisme majoritaire et un chiisme minoritaire qui est ressenti par certains comme un schisme insupportable en terre d’islam. Ce conflit identitaire, réactivé depuis plusieurs décennies, fait d’ailleurs plus de victimes à Bagdad que chez nous. Si l’absence de commandeur global des sunnites autorise chaque croyant à interpréter à son gré les textes sans exégèse dans une relation directe avec la divinité, les chiites au contraire doivent référer à des autorités religieuses instituées pour savoir comment se comporter. Mais dans un cas comme dans l’autre religion et politique sont inséparables ce qui fait une grande différence avec une démocratie comme la France où les seules lois applicables dans le pays sont celles qui sont votées par le peuple ou ses représentants et non celles d’une religion.

Le terrorisme est aujourd’hui devenu multiforme et les attentats peuvent se produire partout dans le monde de façon imprévisible, d’Istanbul à Bagdad, de Madrid à Londres, de Paris à Nice, de Bruxelles à Tripoli, des États-Unis au Nigéria mais parfois même aussi sans aucun lien avec un fondamentalisme religieux. La menace terroriste ne pourra hélas jamais être réduite à zéro, quels que soient les moyens employés, pour la raison simple que n’importe qui peut aujourd’hui se radicaliser n’importe où avec n’importe quelle cause pour donner à son geste fou une reconnaissance planétaire. Ce fut le cas en 2011 quand Anders Behring Breivik a abattu 77 personnes en Norvège après avoir laissé un testament délirant de 1518 pages intitulé « 2083, une déclaration d’indépendance européenne ». Ou en 2012 quand Adam Lanza a tué 26 personnes dont 20 enfants dans une école du Connecticut. Et aussi lorsque Andreas Lubitz a délibérément crashé le 24 mars 2015 le vol 9525 de Germanwings dans les Alpes en faisant 150 victimes. Cette liste qui est loin d’être exhaustive montre simplement que les moyens de communications de masse, surtout quand ils sont mal utilisés, sont une extraordinaire caisse de résonance qui attire certains malades et que la plupart des attentats suicides commis, même quand plusieurs causes se conjuguent, sont surtout le fait de sujets en grande difficulté psychique. Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été soigné un temps par haldol qui est un anti psychotique puissant. Mais Breivik, Lanza, Lubitz, Mehra, Coulibaly ou Mateen, pour ne citer qu’eux, présentaient chacun une altération de la réalité associée à un profond narcissisme, avec des traits cliniques variables apparentés à la dépression, la schizophrénie ou la paranoïa.

Or il est facile pour des gourous pervers de manipuler des personnes fragiles qui cherchent désespérément à exister aux yeux des autres. Car une existence positive dans le regard d’autrui est ce qu’ils n’ont jamais connu. Leur besoin fondamental est alors de se remplir avec des vies innocentes pour impressionner l’imaginaire collectif d’une société au sein de laquelle ils n’ont pas su ou pas pu trouver leur place. Mais certains se radicalisent aussi uniquement par eux-mêmes par désespoir en projetant sur le monde entier leur haine d’une existence ratée ou leur désir de vengeance : il n’est pas important alors que la croyance qui les anime et motive leur passage à l’acte soit religieuse, politique, ou privée, car celle-ci n’est qu’un simple véhicule identitaire qui les transporte en comblant momentanément leur vide intérieur. Et quand la machine à décerveler est enclenchée chez ces sujets toutes les croyances sont alors bonnes à prendre pour conduire à une violence qui est précisément celle qu’ils dénient en eux pour la projeter à l’extérieur et affirmer théâtralement aux yeux de tous que l’enfer c’est les autres et qu’ils sont les seuls détenteurs de la vérité.

La mise en scène de la terreur peut alors fonctionner à plein régime pour entrainer de plus en plus de réactions inadaptées qui sont autant de publicités gratuites pour le terrorisme. Et quand l’information spectaculaire s’alimente d’elle-même aux sentiments de peur et de perte de confiance des citoyens entre eux, et face aux gouvernants, cela conduit généralement à des lois liberticides censées protéger les gens qui augmentent en réalité l’angoisse latente et la déresponsabilisation de chacun. Toute la question est alors de savoir comment sortir de cette spirale infernale …

Il va de soi qu’on pourrait souhaiter que les services spécialisés qui s’occupent de ces questions partagent davantage leurs informations entre eux et avec leurs collègues des pays alliés mais on peut aussi soutenir l’idée que l’hystérisation et le théâtralisme autour des attentats sont de mauvaises solutions qui ne peuvent qu’inciter d’autres sujets à reproduire ces actions par désir mimétique de reconnaissance individuelle et sociale. Les terroristes sont passés maîtres dans l’exploitation et la diffusion des images qui tournent en boucle à la télé et sur l’internet, aussi faut-il faire en sorte qu’elles soient inaccessibles mais que celles qui sont choisies par les médias autorisés soient commentées par des personnes reconnues pour leur compétence et leur éthique. Il n’est sans doute pas possible ni même souhaitable d’éviter toutes fuites et dérapages divers, ce qui après tout fait partie de la démocratie, mais on peut au moins tenter de limiter la casse. Et l’on pourrait alors se demander si la principale mesure favorisant la résilience des victimes et la restauration d’une confiance entre les citoyens, sans laquelle les sociétés meurent, ne serait pas de soutenir, au-delà des gouvernants en place, les fondements de ce bien commun qu’est la République : liberté, respect d’autrui, laïcité, tout en recherchant les moyens concrets pour mieux vivre ensemble.



43 réactions


  • Jo.Di Jo.Di 18 juillet 2016 11:17

    Pour comprendre le purinement sexialiste plouctocratie soumise du gôôôchiste a lire impérativement :
     
    « La société de consommation » de Baudrillard
     
    Facile à lire et introduit très bien la « phénoménologie du gôôôchiste libidineux »
    Plus dur sur la phénoménologie « l’Être et le Code » où « Traité de l’Amour fou » de Clouscard (mais concerne le moyen-âge)
     

     «  Il ne s’agit plus d’imitation, ni de redoublement, ni même de parodie, mais d’une substitution au réel des signes du réel, c’est-à-dire d’une opération de dissuasion de tout processus réel par son double opératoire, machine signalétique métastable, programmatique, impeccable, qui offre tous les signes du réel et en court-circuite toutes les péripéties.  » Baudrillard Simulacres et Simulation

    « Pour pouvoir être produite et consommée, la relation - comme les biens matériels [le bébé gpa acheté], comme la force de travail [la traite négrière Soros-Krupp] et selon la même logique [libérale-libertaire] - doit être ‘libérée’, ‘émancipée’ [torch of freedom : nom donné aux cigarettes pour libérer la consommation féminine].
    C’est à dire qu’elle doit se dégager de toutes les conventions [par Purinement Sociétal des valeurs] et rituels sociaux traditionnels. C’est la fin de la politesse et de l’étiquette, lesquels sont incompatibles avec les relations fonctionnelles généralisées [du Marché, remplacées par la pornographie, la mode, et les rapports de force capitalistes, Sade l’avait prévu...]
    La tolérance dans ce contexte n’est plus un trait psychologique où une vertu : c’est une MODALITÉ du système lui-même [un lubrifiant hypocrite gôôôchiste de l’enculage capitaliste]. La tolérance morale n’est pas plus grande qu’avant, on a changé de système, et on est passé à la compatibilité fonctionnelle [burqa où ras la touffe, neutres pour ce qui concerne leurs valeurs d’échange. Et le Capital industrialise le relationnel, fesses-boucs, meetic, pour en faire son langage] »

     
    « Le narcissisme de l’individu en société de consommation n’est pas jouissance de la singularité, il est réfraction de traits collectifs [le code capitaliste des échanges sociaux]. Cependant il est toujours donné comme investissement narcissique de soi-même à travers le P.P.D.M (Plus Petite Différence Marginale) [tous uniformisé dans la différenciation consommatrice halal-geek-bio-hipster-vintage-hippie ...]
    Partout l’individu est invité d’abord à se plaire [par le Code que dès l’enfance il a appris, les Nike à la mode font l’admiration des copains de maternelle, sans ces fétiches pas d’amitié et pas de soi-même], à se complaire. Il est entendu que c’est en se plaisant à soi-même [free-branling du sportif par ex] qu’on a toutes les chances de plaire aux autres [admiration pour celui qui vit ‘intensément’ par ex].
    A la limite, peut-être même la complaisance et l’auto-séduction peuvent-elles supplanter totalement la finalité séductrice objective [...] Le discours répété de la marque dans la publicité [je le veau bien ...] Evelyne Sullerot dit : ‘On vend de la femme à la femme .... en croyant se soigner, se parfumer, se vêtir, en un mot, se créer ... la femme se consomme’ [c.a.d elle suit un Code non un désir naturel pour des qualités réelles, de beauté, de charme, de goût...] Non seulement la relation aux autres mais aussi la relation à soi-même devient une relation consommée [du froid payement comptant de Marx qui n’avait pas encore atteint l’éthique (restée à son époque traditionnelle) à l’existentiel capitaliste de Clouscard où Houellebecq comme l’avait prévu Sade] »

    ‘La société de consommation’ Baudrillard

    Le free-branling, la contrainte impérative de jouissance du bobo (Baudrillard)
     
    « Le puritain se considérait lui-même, considérait sa propre personne comme une entreprise à faire fructifier pour la plus grande Gloire de Dieu. Ses qualités ‘personnelles’, son ‘caractère’, à la production desquels il passait sa vie [à les améliorer dévotement], était pour lui un capital à investir opportunément, à gérer sans spéculation ni gaspillage. A l’inverse, mais de la même façon, l’homme-consommateur [bobo de gôôôche sexe décérébré multiethniqué multidékulti pousseur de Caddie] se considère comme DEVANT-JOUIR, comme une ‘entreprise-de-jouissance-et-de-satisfaction’. Comme devant-être-heureux, amoureux, adulé/adulant, séduisant-séduit, participant, euphorique, dynamique. C’est le principe de maximisation de l’existence par multiplication des contacts, des religions, par usage intensif de signes, d’objets, par l’exploitation systématique de toutes les virtualités de jouissance.
    Il n’est pas question pour le consommateur, le citoyen moderne de se dérober à cette contrainte de bonheur et de jouissance, qui est l’équivalent dans la nouvelle éthique de la contrainte traditionnelle de travail et de production. »


    • izarn izarn 24 juillet 2016 19:45

      @Jo.Di
      Ben tiens, je viens de relire Mythologies de Roland Barthes...Ecrivain de talent, critiques amusantes, lecture distrayante. A lire à la plage.
      Mais parfois le fond, je dois dire est assez dépassé.
      En effet c’est une sorte de bible du bobo de goooooooooooooooooooooche....
      Sa manie de s’attaquer à la petite bourgeoise libérale (Pas celle des enseignants et autre fonction publique, bien entendu) est assez incroyable, un demi siècle après...Voir son acharnement sur Poujade, ou il va jusqu’a ce qu’on nomme la reductio ad hitlereum (Les prémisses de la diabolisation de Le Pen sont déja la)... Pauvre Poujade, pour quelques tirades à la Donald Trump ; dans les années 50...(Anachronisme, mais je m’en fous ; ça fait sens ! smiley )
      Par contre rien du tout sur la grande bourgeoise (Les très riches et très influents, ou Grand Capital), ni sur le prolo laborieux...C’est bizarre...Vous avez dit ?
      Donc Baudrillard m’énerve...
      Aucun rapport ?
      M’en fous !
      Ca fait sens !
       smiley


  • Crab2 18 juillet 2016 11:44

    Piqûre de rappel :

    La France est le pays de la liberté d’expression et des droits des femmes - le pays du droit de penser pour être - et fraternellement contre la phallocratie, le pays de l’égalité femmes-hommes

    Je ne veux plus vivre dans la peur. Loubna Abidar, suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/07/loubna-abidar-metropolis.html

    ou sur :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/07/18/loubna-abidar-metropolis-5827441.html


  • Jo.Di Jo.Di 18 juillet 2016 11:50

    ’un simple véhicule identitaire qui les transporte en comblant momentanément leur vide intérieur
     
    Tout à fait, là est la clé (j’ai écrit rapidos un truc là dessus qui ne sera pas publié)
     
    Explique la non corrélation avec la transcendance et l’éducation mais celle avec la volonté individuelle
     
    Infrastructure marxiste = identité = histoire = communauté = nation
     
    1918 Allemagne , nation déchue => régression raciale
    Banlieue multiethniqué => régression raciale et religieuse (identitaire de l’Histoire arabe)
     
    Le rôle capitaliste du négrier goôôôchiste libidineux est de détruire ce sentiment d"appartenance pour l’individualisme consumériste sans éthique et sans enracinement
     
    Même Marchais, juste ouvrier, le savait.
     



    • izarn izarn 24 juillet 2016 20:16

      @Jo.Di
      « Le rôle capitaliste du négrier goôôôchiste libidineux »
      Je pense qu’il n’est pas besoin d’etre gauchiste pour etre capitaliste, négrier ou libidineux...
      Le capitalisme rassemble ce que l’on nomme la gauche ou la droite. Le ou étant inclusif.
      De meme pour les négriers.
      Libidineux ?
      Un peu court...
      Une réponse qui peut donner des idées :
      Le capital transforme tout érotisme, naturel, culturel dans les arts, en pornographie.
      Je ne parle pas du fait de montrer des sexes en action ou non. Mais de la manière.
      Pornographie qu’il réprouve par devant, et vends par derrière en dégradant l’érotisme dans la vulgarité sale et sadomasochiste, qui corresponds à son mental (Lire Freud et Onfray en fait. smiley )
      Propager l’inculture manifeste dans l’érotisme, et donc sur le sexe, est une manipulation majeure du Système pour garder le controle de la libido du peuple, et donc la manipuler.
      (
      Voir W.Reich)
      Le le capital est ontologiquement pornographique dans tout ce qu’il fait :
      Culture, guerre, économie.


  • egos 18 juillet 2016 13:30

    Charlie c’est fini

    la manif de mes 1ers amours
    Poro, Nethan, Orban
    m’ont dit je t’aime

  • sls0 sls0 18 juillet 2016 14:22

    Je réside à l’étranger, hier c’est la première fois que je regardai un journal télévisé (TF1) depuis 6-7 ans.
    C’est devenu une horreur de propagande de bas étage, n’ayant pas à subir cette information journellement, le changement est flagrant.

    Et les français avalent ça ?


    • MagicBuster 18 juillet 2016 14:33

      @sls0
      Et les français avalent ça ?
      ==>Seulement les français qui regardent TF1.

      Les maghrébins qui regardent aljézira ont une autre version de la propagande.
      Ca les motivent à devenir des terroristes (hypothèse)


    • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 24 juillet 2016 10:53

      @sls0 
      Et les français avalent ça ?
      .
      le résultat sur les personnes âgés est un désastre ça rend dingue,
      aucune d’analyse, aucun recule,un bordel cérébral,de l’angoisse
      du stress et j’en passe.
      .
      UN seul journal télévisé par semaine,pas plus ,après c’est nocif.


  • tashrin 18 juillet 2016 16:01

    Merci pour l’article
    Un peu de recul et de perspective rassure un peu dans la cacophonie mediatique ambiante


    • astus astus 18 juillet 2016 17:21

      @tashrin


      Merci à vous pour cette appréciation d’autant que beaucoup de commentateurs sur Agoravox, qui parfois n’ont jamais écrit d’article, ne réalisent pas toujours le travail que cela demande, bien qu’il soit librement consenti ...

  • philouie 18 juillet 2016 16:05

    Aujourd’hui le terrorisme trouve l’une de ses principales causes efficientes dans la guerre civile millénaire que se livrent un sunnisme majoritaire et un chiisme minoritaire qui est ressenti par certains comme un schisme insupportable en terre d’islam. Ce conflit identitaire, réactivé depuis plusieurs décennies, fait d’ailleurs plus de victimes à Bagdad que chez nous. Si l’absence de commandeur global des sunnites autorise chaque croyant à interpréter à son gré les textes sans exégèse dans une relation directe avec la divinité, les chiites au contraire doivent référer à des autorités religieuses instituées pour savoir comment se comporter.
     
    ça vous amuse de raconter n’importe quoi ?
    Vous ne savez pas que ce sont les ricains qui ont attaqué et détruit l’Irak.
    que ce sont les Ricains qui sont en guerre contre l’Iran et la Russie.


    • astus astus 18 juillet 2016 17:08

      @philouie


      Il est dommage que vous ayez mal interprété le sens de cet article qui met l’accent sur certains points assez peu présents dans les médias main stream même si je constate que votre lecture s’est probablement arrêtée juste avant ceci : « Le terrorisme est aujourd’hui devenu multiforme et les attentats peuvent se produire partout dans le monde de façon imprévisible, d’Istanbul à Bagdad, de Madrid à Londres, de Paris à Nice, de Bruxelles à Tripoli, des États-Unis au Nigéria mais parfois même aussi sans aucun lien avec un fondamentalisme religieux. »

      Contrairement à ce que vous supposez à tort, je n’ignore pas qu’il existe de nombreuses causes pouvant conduire à la situation actuelle : déclin de l’islam depuis le 12ème siècle, essor du wahhabisme au 18 ème, absence d’exégèse des textes, chute de l’empire ottoman, frères musulmans, colonialisme, accords secrets de Sykes Picot, guerre en Irak etc… comme je l’ai souvent évoqué sur d’autres fils. 

      Je maintiens toutefois qu’en dépit d’une multiplicité de causes, ( je donne des exemples précis), la guerre entre les sunnites et les chiites qui s’origine dans la succession même du prophète, est un élément très important sur lequel vous trouverez des éclaircissements dans le livre d’Antoine Sfeir intitulé « L’islam contre l’islam ». 

      Et comme par hasard le dernier attentat du dimanche 3 juillet à Bagdad, un des plus meurtriers de son histoire, a été perpétré par des sunnites dans le quartier de Karrada pour faire environ 250 victimes (plus 200 blessés) tous chiites

      Bien à vous.


    • astus astus 23 juillet 2016 18:12

      @ philoue : 


      Selon vous la guerre sunnite/chiite n’existe pas, pourtant en voici une nouvelle preuve récente :

      Une attaque perpétrée par Daesh le 23 juillet dans la capitale afghane a fait 61 morts et plus de 200 blessés, selon un dernier bilan encore provisoire. Elle a visé un cortège d’hazaras, une minorité chiite dans l’Afghanistan majoritairement sunnite.

      C’est sans doute l’un des attentats les plus sanglants jamais commis à Kaboul. L’organisation terroriste Etat islamique, d’obédience sunnite, a revendiqué samedi une attaque ayant fait des dizaines de morts et de blessés lors d’une manifestation pacifique chiite





  • Crab2 18 juillet 2016 16:17

    Piqûre de rappel  : La France est le pays de la liberté d’expression - le pays du droit de penser pour être, des droits des femmes et fraternellement contre la phallocratie, le pays de l’égalité femmes-hommes

    Pour mettre fin au terrorisme religieux ; enseigner le Fait Athée à l’école

    Âgée de 13 ans Loubna Abidar jette à la porte son père ; ce n’est donc pas l’absence de figure paternelle qui fait la djihadiste


    • Signal (---.---.5.175) 18 juillet 2016 18:09

      @Crab2

      Si on enseigne l athéisme à l ’ école , çà va devenir une religion , un dogme , une idéologie , une nouvellle diktature de pensée ; on va créér une autre police de la pensée athéiste SOS athéisme qui va se rajouter aux autres SOS racisme SOS homophobie etc , on ne pourra plus cligner un sourcil sans etre pénalement attaqué


    • Crabdddd (---.---.228.31) 19 juillet 2016 12:58

      @Signal
      Bonjour - Non l’athéisme est un ensemble de philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de domination, donc autant de philosophies qui ne peuvent, en aucun cas, être apparentées à des religions.


  • Signal (---.---.5.175) 18 juillet 2016 16:19

    Méfions-nous surtout de tous ces « gentils » musulmans qui viennent déplorer les morts, déposer des fleurs, confirmer qu’ils aiment la France, qu’ils condamnent les islamistes radicaux, etc. etc. ; tout sonne faux !
    Ceux qui connaissent bien leur culture, leurs moeurs, leurs mentalités en savent quelque chose : pieds noirs , anciens d’AFN... quand ils sont en face de vous, ils vous abreuvent de louanges, vous êtes tous des frères, ils en arrivent à s’humilier pour vous endormir mais prenez garde à ne pas leur tourner le dos car derrière le leur, le couteau camouflé attend ce moment pour frapper.
    C’est du vécu, du prouvé, du chiffré mais interdit à exprimer car ça tombe sous le coup des lois antiracistes des meutes et tribunaux des inquisitions gauchislamistes et leurs complices juges rouges du SM, merdias de gauche et leurs chiens de garde intellos bobos anti-France, toute la gauche qui a laissé proliférer ce régime de terrorisme sur notre sol depuis Taubira jusqu’à nos actuels sinistres ministres couchés.
    Bien entendu ceux qui viennent pour pleurer la disparition d’un des leurs, on peut l’admettre mais tout ce cinéma qu’ils font depuis quelque temps n’est qu’une stratégie supplémentaire pour se faire « aimer ». Secrètement, ils sont fiers d’être enfin vengés de plusieurs siècles d’humiliation mais ça aussi c’est interdit de le dire.
    Le dire c’est faire le jeu du Front national, faire du Ménard, du Zemmour, c’est stigmatiser, ostraciser, caricaturer, calomnier, diviser, réac, facho, bref le catéchisme habituel des gauchislamistes vivrensemblistes.
    La France est un boulevard, une autoroute islamiste pour tous les attentats à venir.


  • Milla (---.---.1.10) 19 juillet 2016 00:47

    Nice, terreur, instinct primordial et manipulation Mitakuye Oyasin « Ce n’est plus d’être heureux que je souhaite maintenant, mais seulement d’être conscient. »  Albert Camus 

    « Ne faites jamais rien contre votre conscience, même si l’État vous le demande. »  Albert Einstein 

    « Afin de rassembler les gens derrière leurs idées, les gouvernements ont besoin d’ennemis. Ils veulent que nous ayons peur, que nous haïssions, ainsi nous nous rassemblons derrière eux. S’ils n’ont pas de véritable ennemi, ils en créent un afin de nous mobiliser. »  Thich Nhat Hanh, moine vietnamien, activiste et écrivain  Resistance 71 Une fois n’est pas coutume, le gouvernement français ne se précipite pas sur les conclusions de cette horrible affaire de Nice. Une chose est sûre, le “loup terroriste solitaire” est mort et ne parlera donc plus. Le narratif des autorités prévaudra… pour un temps, est-ce pour cela qu’elles ne se pressent pas ? Ils marchent sur des œufs dorénavant, la capacité d’exposition d’une supercherie / false flag se fait maintenant en temps réel avec les médias alternatifs citoyens…

    Déjà bien des questions se posent, la plupart ont déjà été posées par les riverains de la scène du massacre. Une des plus importantes est celle-ci :

    Que faisait un camion de cette taille (19t) en centre ville de Nice au moment d’un évènement public de l’importance du feu d’artifice de la fête nationale ? Comment ce camion a t’il pu passer et arriver sur la promenade des Anglais tranquillement sans que personne ne demande rien ? Nous ne parlons même pas de mesure de sécurité extrême qu’impliquerait un “état d’urgence” temporaire mais permanent, non, non, mais de la simple sécurité policière de base d’interdire une zone et les périmètres adjacents non seulement à toute circulation, les zones festives étant piétonnes, mais à plus forte raison au gros trafic que représente les poids-lourds. Tout le monde sait cela, chaque fête de village boucle son secteur et y interdit la circulation… à plus forte raison celle des poids-lourds.

    Alors, ce camion venait de où ? Etait-il déjà dans la place ? Si non, comment a t’il pu passer ? On ne parle pas ici de mesure de sécurité extrème, mais d’une simple interdiction à la circulation routière, qui, sous les effets de notre état d’urgence national, aurait simplement dû être renforcée aux point vitaux d’accès… simple question de sécurité de base. Nous sommes ici en présence au mieux d’une négligence incroyable des autorités, au pire d’une complicité, l’avenir nous le dira… peut-être.

    L’enquête repondra t’elle à cette question et autres ? Nous verrons bien. Mais sachant que ceux qui mènent ou font mener l’enquête sont les mêmes que ceux qui seraient coupables de négligence criminelles, on peut déjà augurer de l’issue de cette enquête : “Circulez, y a plus rien à voir !…”

    Quoi qu’il en soit, il convient une fois de plus de ne pas céder à l’émotionnel, c’est là que l’oligarchie veut nous amener comme d’habitude, souvent avec succès, mais aussi avec de plus en plus de grogne. Tout horrifique que soit cet évènement et la perte de vies innocentes, de gens qui ne demandaient rien à personne, tout comme ceux vaquant à leurs occupations quotidiennes tant bien que mal au Moyen-Orient dévasté par l’occident colonial et ailleurs et dont les vies innocentes sont fauchés par le terrorisme d’état, le terrorisme qui leur a été exporté par un occident veule et criminel malade de son délire de puissance et de contrôle absolus sur le monde, nous, en tant que citoyens responsables ne devons en aucun cas céder à ce que le gouvernement (quel qu’il soit de droite ou de “gauche”, c’est du kif, nous parlons ici de l’État, le plus froid des monstres froids…) veut que nous cédions : la réaction épidermique provoquée par le déclenchement d’une réaction instinctive primordiale, en l’occurence la peur, la terreur littérale d’être frappé par ce terrorisme aveugle, dans la plupart des cas, sponsorisé ou entretenu par les états eux-mêmes.

    La veille de Nice, Hollande déclare que l’état d’urgence ne peut pas s’éterniser ou nous ne serions plus en république et qu’en conséquence il ne sera pas renouvelé au 26 juillet, date de son échéance… Le lendemain, Nice : on resigne pour trois mois, alors serait-ce si fou que de prédire un nouvel attentat pour fin Octobre afin de légitimer un état d’urgence permanent ?…

    Le fond réel de l’affaire est le suivant :

    “L’état d’urgence” et son cortège de suppression des libertés, suspension de la constitution (pour ce qu’elle vaut hein ? mais jouons le jeu quelque peu pour les besoins de l’argumentation…), l’armée dans les rues, le renforcement des mesures policières, l’état policier en marche, n’a ABSOLUMENT rien à voir avec le terrorisme et la sécurité du citoyen. Si Nice a prouvé quelque chose, c’est bien ceci : l’État ne peut rien pour nous protéger du barjot solitaire, de l’individu dérangé ou de l’extrémiste religieux passant à l’acte et décidant de faire un carton dans la rue. Il n’y pourra à plus forte raison rien s’il en est le complice et le commanditaire à quelque niveau que ce soit.

    Le but de tout cela est de manipuler notre peur, de nous mettre psychologiquement à genoux et nous forcer sans en avoir l’air, à accepter la restriction pas à pas de toutes nos libertés individuelles et collectives, de l’ingérence continue et de plus en plus insidieuse dans nos vies privées, qui pour raisons d’état, n’ont plus aucune raisons d’être privées. La manipulation de notre peur, de notre terreur (des témoignages font déjà surface de gens disant être terrorisée d’être dans une foule…) est une méthode classique de la manipulation psychologique des foules. Ceci répond à la sempiternelle dialectique hégélienne dont l’élite totalitaire auto-proclamée est si friande, celle du : PROBLEME REACTION SOLUTION

    On crée, induit un problème qui génère une réaction épidermique des sujets (ici la peur, la terreur des citoyens devant un terrorisme en apparence sans but frappant à l’aveugle dans le but de terroriser ni plus ni moins, de conditioner une réaction psychologique extrême…) et le système fournit une solution déjà bien empaquetée au problème induit, ou au problème se produisant de manière inopinée (cela arrive encore), mais qu’on ne laisse pas perdre et qu’on exploite en canalisant la chose selon le même schéma appliqué par tout bon tyran qui se respecte : celui de ne “jamais laisser une bonne crise se perdre”…

    La solution à tout ceci ne réside pas dans le système qui désire s’imposer comme le “sauveur” et écraser au passage nos libertés et tout sens progressiste à la société, mais en dehors du système, parce qu’il est évident qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais… Queue dalle, zilch, nada !

    Nous devons en sortir, nous devons créer notre propre société des sociétés organique où nous, les gens du peuple décidrons ensemble par associations libres confédérées de notre destinée, de notre progression vers un vivre satisfait, heureux et libre, sans intermédiaires parasites, auquel chaque individu vivant sur cette planète à un droit naturel inhérent que les institutions nous refusent depuis des siècles en nous maintenant dans le carcan étatique géré par l’alliance tripartite du prêtre, du général et du juge.

    L’État, les institutions, la société politiquement divisée dont la division est maintenant scientifiquement entretenue pour maintenir le statu quo du consensus oligarchique, sont anti-naturels, sont des excroissances parasitiques, des anomalies, des cancers à la société humaine dont la véritable nature profonde réside dans la coopération, l’entraide, la compassion, l’égalité et l’union politique au sein d’un consensus décisionnaire collectif commençant par la reconnaissance de l’individu et de ses libertés et droits naturels.

    Il est trop tôt pour en dire davantage sur l’évènement de Nice, mais une chose est déjà certaine : la grande gagnante est comme d’habitude la grande méduse étatique à la botte de la haute finance transnationale, ici et ailleurs.

    Le pire maintenant que nous puissions faire est, par peur, de céder et d’acquiescer à toujours plus de perte et de rognure de nos libertés au nom d’une sécurité inexistante, puisque l’État français, comme tous les états à des degrés divers, est un sponsor et un créateur du problème terroriste, premier tenant de la dialectique appliquée : la création d’un problème synthétique dont le but est de déclencher une réaction de notre centre nerveux régissant la peur afin de manipuler nos émotions et nous amener là où les contrôleurs le désirent, c’est à dire à nous passer nous-mêmes les chaînes de notre mise en esclavage.

    Ne l’oublions jamais !

    Cessons d’avoir peur !

    Pensons ! La pensée critique est l’ennemie intime de la dicture car elle ne cède pas à la manipulation psychologique au moyen de peur primordiale.

    Unifions nous, car notre union au-delà des différences, elle, terrorise l’oligarchie. Nous devons renverser l’équation, nous devons terroriser les terroristes (d’état et leurs hommes de paille de terrain) par notre Union !

    Basta !


  • Milla (---.---.1.10) 19 juillet 2016 01:29

    Le patron de la DGSI 3 jours avant l’attentat avait dit que la France allait vers la guerre civile. C’est exactement le plan machiavélique qui marche depuis longtemps pour faire oublier tous les maux sociaux et les problèmes que traverse la France en imputant cela aux musulmans. Ce sont des calculs orchestrés depuis bien longtemps, Car le PS ne passera pas en 2017, de même le parti républicain, le scénario est de créer une petite tension entre communauté pour instaurer la loi martiale..........

    Ils vont passer à un stade supérieur, la technique du Shein Beit, les voitures Les élections seront certainement annulées par un événement majeur.

    Ces attentats (ou « incidents », ça dépend), qui vont forcément se multiplier à mesure que les élus de la République perdent toute légitimité, et que progresse l’idée d’un « monde global » deviennent de plus en plus iréels.

    C’est tellement gros et abject et noyé dans les mensonges.

    Ils n’allaient pas lâcher l’état d’urgence comme ça...c’était limite prévisible puisque le mec coureur de jupon flasque qui nous sert de « président » avait déclaré son intention de revenir à la normale...le coup du terrorisme pour prolonger l’état d’urgence est un grand classique dans de nombreuses dictatures...

    Reste à savoir combien de temps ils vont décider de nous prolonger cet état d’urgence(à quoi sert-il exactement dans la vérité vraie ?) à combien d’attentats on doit encore s’attendre(nous n’avons pas encore eu d’attentat dans le métro ou le rer... _ !)... et si nous aurons des élections en 2017...

    Nice est équipée d’un super-centre de vidéosurveillance, mais... sa principale fonction est de « chasser » les automobilistes et deux-roues et multiplier les PV’s numériques. Un type pénètre au volant d’un camion dans une zone a priori interdite, fonce dans la foule du 14 juillet et tue 85 personnes sur deux kilomètres, et ils font quoi les flics du techno-centre ? Rien évidemment, peut-être que l’auteur du carnage recevra un PV et moins 4 points ? A l’image de notre système policier national...

    Les médias tenus pas des marchands d’armes, des banquiers et Mr Drahi font le job.

    Ils sont un rouage important de l’ingénierie dont la plèbe est victime. Ils préparent le terrain à la future aliénation du peuple, que dis je au paroxysme de son aliénation.

    Rien de surprenant. Lire propaganda de Bernays.

    Story telling et manipulation des foules. Rien de neuf. Il faut juste le savoir !

    il a laissé ses papiers d’identité, comme l’équipe du 11 septembre ou les frères Kouachi, ça va faciliter le travail des enquêteurs !!!

    Il est vraiment l’assassin !

    la circulation d un poids lourd etant interdite sur la promenade des anglais comment ce bonhomme a t il fait pour passer les portiques de securite ??? ils veulent une guerre civile...

    Oh quelle heureuse coïncidence ! Quelle délicate attention de penser à la police en laissant ses papiers d’identité dans le camion !

    Quand donc cessera t-on de prendre les gens pour des idiots ? Depuis les attentats du 11/09 contre les tours du WTC à New York où aurait été retrouvé dans les débris un passeport intact d’un des « terroristes » en passant par al carte d’identité d’un des attaquants de Charlie Hebdo et maintenant celui d’un « franco tunisien », (c’est sur qu’il n’allait pas être chinois), à chaque fois on nous rejoue le même scénario.

    on retrouve ses papiers d’identité. C’est sur que le gars a dû se dire, on ne sait jamais, je pourrais être pris par la police, il faut qu’elle sache qui je suis. Encore une fois, « délicate intention » ! C’est grotesque.

    La coïncidence est troublante. De plus, un ancien directeur de la DGSI, avait averti l’imminence d’attentats plus meurtriers en France et voilà qu’il y en a un qui se produit. Et comme par ’hasard’, à quelques jours de la ’levée de l’état d’urgence’ par hollande de l’oas-mossad-dgse.


    • astus astus 19 juillet 2016 11:14

      @ Milla

      Je ne partage pas votre vision complotiste des évènements car les phénomènes sociaux, que je connais un peu, sont beaucoup trop complexes et imprévisibles pour se conformer à des manipulations comme celles que vous évoquez dans un pays aussi développé que la France. Je crois plutôt que nos gouvernants, comme les citoyens, sont parfois dépassés par des évènements fortement anxiogènes. Comme je le montre dans l’article les attentats attirent de façon privilégiée des malades mais notre société technophile laisse croire à tort que tout est maitrisable et prévisible, ce qui est faux. 

      D’ailleurs parmi ceux qui crient le plus fort au loup au sujet de la sécurité , comme M. Estrosi, on peut s’étonner qu’il ne remette pas en cause les 1250 caméras installées dans la ville mobilisant 70 personnes, ce qui doit coûter fort cher, caméras qui ont filmé le camion avant l’attentat au moins à deux reprises sur la promenade des anglais.

      Les critiques sont aisées mais l’art est difficile, et combien d’attentats ont-ils été évité par ceux que vous critiquez ? Le seul moyen de lutter contre la barbarie est que les gens sortent de leur individualisme pour se parler davantage et pour savoir comment on peut vivre pacifiquement ensemble au lieu de se défausser constamment sur les autres ou sur l’État. Mais cela est évidemment plus exigeant à mettre en oeuvre car cela implique que chaque citoyen de ce pays s’engage autour du bien commun que représente la chose publique , « res publica. »




  • rhea 1481971 19 juillet 2016 06:16

    terroriste pas sur, ce type a été sous haldol ; molécule active haldopéridol qui provoque un polymorphisme génétique, une mutation génétique , donc une modification du comportement du patient. Lors d’un reportage j’ai pu lire l’ordonnance que brandissait le père, c’était au début du drame , dans les reportages maintenant ii ne montre plus le père brandissant l’ordonnance , ils savent très bien que c’est la conséquence d’un traitement médical. Tout le monde ment, même le procureur est obligé de broder, la médecine est en cause. 


  • Le p’tit Charles 19 juillet 2016 08:13

    Les « Merdias » sont des charognards à la recherche de sensationnel..et comme les humains sont des « Mouches à merdes » friand d’histoires sordides, l’union de ces deux déchets étaient prévisible... !


  • devphil devphil 19 juillet 2016 08:15

    Rassemblement de masse , chant de la marseillaise , drapeau Français.


    Tout est fait pour souder une nation , un peuple autour d’événement tragique probablement des prémisses avant d’autres annonces de guerres post coloniales , de guerres pour le pétrole.

    Quand j’entend à chaque attentat qu’il faut augmenter les frappes en Syrie , nous sommes en plein délire guerrier.

    On va faire quoi en Syrie à part attaquer un pays démocratique sur les ordres de USA ? 

    Plus de violence entraine plus de violence , l’histoire n’est pas un point fort de ces gouvernants qui préfèrent continuer à obéir aux USA malgré les attentats.

    Ce n’est pas en mettant des militaires à chaque coin de rue que l’on empêchera des attaques par bombes dans les trains , les métro , des attaques par véhicules etc ....

    Quand j’ai vu le nombre de personnes rassemblés pour l’hommage aux victimes , j’ai pensé qu’un jour il y aura une attaque durant ce type de rassemblement.

    Nous allons vers une société violente , policière et répressive mais pour cela il faut fabriquer le consentement du peuple à la réduction des libertés.

    Voir le livre La fabrication du consentement de Noam Chomsky

    Philippe 
     

  • Crab2 19 juillet 2016 13:01

    Enseigner l’athéisme à l’école car l’athéisme est constitué d’un ensemble de philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de domination, donc autant de philosophies qui ne peuvent, en aucun cas, être apparentées à des religions.


  • Tibulle 19 juillet 2016 15:48

    Excellent article avec lequel je suis d’accord à 200%. Le problème va être de réapprendre à mieux vivre ensemble alors même que la méfiance, la suspicion et la peur envahissent les gens... Cela dit, je reste confiante en l’homme et refuse d’abandonner ma joie de vivre et mon optimisme. C’est ma façon de lutter.


  • ENZOLIGARK 20 juillet 2016 10:06

    ... TANT QUE PARLE L ’ ECONOMIE (#) [ Music / VIDEO - en VO - by Silmarils ] ... , ... (#) pipee , orientee , mOOOdifiee , tran$formee , ( ... ) , ... par le$ ecoute$ de la N$A - U$ - ( Hello  !!! ... from Russia * ) ... . АФФ ИСС ... . ...


  • egos 20 juillet 2016 12:03
    Séquences, conséquences, inconséquences

    Paris Je suis Charlie
    Nice Je suis Charpie



  • walhallachristallah (---.---.126.160) 20 juillet 2016 12:04

    l’auteur,
    merci pour cet article !


  • walhallachristallah (---.---.126.160) 20 juillet 2016 12:23

    Le 14 juillet est un jour non-oeuvré,comme un dimanche.Les camions sont interdits à la circulation,sauf dérogation.Ils peuvent circuler à partir de 22h00.
    J’ai conduit des camions en étant chauffeur professionnel pendant 27 ans.Ma plus grande peur était d’écraser quelqu’un,je pense que c’est le cas de la plupart de mes collègues.Déjà l’idée me fait transpirer de mal-être,car ça peut arriver même au conducteur le plus prudent,de choper un cycliste avec le porte-à -faux,il y a un angle morte,etc.,le cas typique c’est l’enfant qui court après un ballon et se trouve devant les roues.

    Parlant de Nice,je peux accepter l’idée d’un type qui par haine de son entourage,et le genre humain en général,se projète dans le planification d’un attentat.Qui se munit d’armes,qui repère les lieux de « son »exploit dramatique à venir,qui se sent peut-être envahi d’une mission,avec une justification réligieuse supposé ou confirmé derrière.
     Mais je ne peux pas accepter l’idée qu’il continue à rouler plus de trente mètres,en entendant les ossement et les crânes craquer sous ses roues,(car c’est sûr que tu l’entends à l’intérieur de la cabine si tu roule sur un cajot de tomates vides p.e.) sans être sous hypnose,ou sous l’action de puissants substances chimiques dépersonnalisantes,(p.e. scopolamine,certains amfétamines,Rohypnol,etc.).

    Aura-t-on jamais le rapport de l’autopsie à cet égard ?Réclamons-le !

    Je me suis inscrit spécialement pour ce commentaire,car je n’arrive plus à me connecter sous mon pseudo multiannuel de « Captain Beefheart »,je pense continuer avec celui-ci,avec excuses pour mon traitement médiocre de votre belle langue.


    • astus astus 20 juillet 2016 13:25

      @walhallachristallah

      Votre témoignage : « Le 14 juillet est un jour non-oeuvré,comme un dimanche. Les camions sont interdits à la circulation, sauf dérogation. Ils peuvent circuler à partir de 22h00. »

      interroge sur le fait de savoir comment ce camion a pu se retrouver là sous le contrôle supposé de 1250 caméras qui font de Nice la ville de France la plus vidéo surveillée …



    • lloreen 20 juillet 2016 23:24

      @astus
      "nterroge sur le fait de savoir comment ce camion a pu se retrouver là sous le contrôle supposé de 1250 caméras qui font de Nice la ville de France la plus vidéo surveillée …"
      Elles ont dû tomber soudainement toutes en panne... le hasard, que voulez-vous....


  • henry_jacques henry_jacques 20 juillet 2016 13:02

    Baï Parchoev, rescapé russe de la tuerie de Nice.

    Ses propos ont été publiés mardi 19 juillet par le site du Courrier de Russie http://izvestia.ru/news/622397

    Le jeune homme de 28 ans est catégorique :

     

    « Je ne comprends pas pourquoi on ne parle que d’un terroriste ?

    Ils étaient deux !

    Un qui conduisait, et un autre sur le siège passager, c’est lui qui a tiré ».

     

    Rappel : selon François Molins, procureur de la République de Paris , seul un homme, dénommé Mohamed Lahouaiej Bouhlel, a été « retrouvé mort » dans le camion -« sur le siège passager »

    Les attentats sont planifiés d’avance et les complices ne sont pas ceux que l’on croit !


    • astus astus 20 juillet 2016 14:50

      @henry_jacques


      Oui, et dans la cabine il y avait aussi une licorne, ce qui est très rare, mais elle a été aussitôt exfiltrée par les services secrets français...Pourquoi les journaux n’en ont-ils pas parlé ? On nous cache tout...

    • captain beefheart 20 juillet 2016 16:47

      @astus
      La présence d’un deuxième individu expliquerait au moins pourquoi il y avait tant d’impacts de balles côté passager.Sont quand même fortes ces nouvelles pare-brises Securit qui gardent leur solidité n ’explosent pas,et laissent donc voir les impacts.


  • captain beefheart 20 juillet 2016 20:40

    Et puis,juste pour faire peur :

    Le prochain attentat avec un camion de livraison GPL ou propane,qui contient donc du comprimé devenu liquide sous la pression de 7 Bar,contenant l’équivalent de 250000 mètre cub de gaz inflammable et explosive.

    Ou un camion citerne :25000 litre d’alcool,essence ou saloperies chimiques.

    Heureusement les RG veillent dans les stages de formation et recyclage du FCOS etFIMO,quoique c’est plutôt pour voir si il n’y a pas de pères de familles,durement gagnant leur vies au camion,qui avouent être fumeurs de herbes interdites.


  • lloreen 20 juillet 2016 23:18

    On peut dire que cet attentat tombe de nouveau à pic pour ces experts es manipulations...
    Un gouvernement qui passe en force au 49.3, dont le président contente 11% de la population, un premier ministre hué partout où il passe et ex ministre de l’ intérieur qui voue un amour à l’ état criminel des Rothschild, un ex- ministre des affaires étrangères qui lance des appels à la haine, une ministre du travail qui ne sait pas ce qu’ est un CDD, une ministre de l’ éducation nationale qui sabote tout ce qui peut l’ être au sein d’ une institution qui forma les élites d’ autrefois, un ex ministre qui appelle à lutter contre la fraude fiscale titulaire de comptes non déclarés en Suisse , un ex président trafiquant de drogue qui festoie avec un patron du CAC40, pendant que les français, qui vivent de plus en plus mal, doivent en plus supporter un climat de plus en plus délétère et des attaques un peu trop fréquentes débouchant sur un état d’ urgence qui non seulement ne résout aucun problème mais semble les attirer comme un aimant.

    Au fait pourquoi absolument cet acharnement à s’ attaquer à des innocents ? Cela commence à devenir un peu suspect, cette constance dans l’ horreur.
    La tuerie du 11 septembre frappant des innocents pour « justifier » d’ autres victimes innocentes à des milliers de kilomètres, à quoi cela rime t-il au juste ?
    Les tueries de Paris ou d’ ailleurs à qui servent-elles ? A faire des victimes supplémentaires au nom d’ une pseudo lutte contre le terrorisme qui comme par un extraordinaire hasard et malgré tout l’ arsenal répressif et de contrôle ne sert jamais à rien sauf à supprimer les quelques libertés qui restent ?

    Les noms des conspirateurs sont connus : il y a les satanistes Rothschild , leur escroquerie de la dette et leur état criminel Israel, les non plus avenants Rockefeller qui ont tué des millions d’ Amérindiens pour voler leurs terres, le clan criminel des Bush, le couple Clinton dont les frasques et les escroqueries ont laissé Haïti dans un état aussi précaire en détournant les milliards d’ aide et tout leur aéropage d’ escrocs qui ont vidé les caisses des états partout où leurs complices ont passé c’ est à dire à peu près partout sur la planète.

    Il faudrait quand même que les yeux commencent à s’ ouvrir parce qu’ il y a un peu trop de bizarreries dans ces scénarios pour qu’ils relèvent du hasard.


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 24 juillet 2016 20:42

    Si tous savent qu’il n’y a pas de carrière politique pour tous ceux qui souhaitent re-prendre l’argent et le pouvoir là où ils se trouvent, pareillement, tous savent qu’il n’y a pas d’avenir politique pour quiconque souhaite s’opposer à un projet mondialiste qui repose sur le vol, le pillage des ressources, la corruption, le chantage, l’assassinat et la destruction des Etats à grand renfort de sanctions économiques et de bombardements massifs contre des populations civiles... Etats qui s’opposent à ce projet d’essence mafieuse et criminelle.

      Pour cette raison, la pire des choses qui puisse arriver aux Peuples européens c’est bien que celle ou celui qui souhaite faire carrière soit élu.

     

    ___________________

     

     

      Ils ont réussi les salauds ! Ils sont parvenus à leurs fins : nous faire descendre dans le trou : leur trou ! Celui qu’ils nous destinaient de longue date ; un trou profond, une fosse commune à partir de laquelle il nous faudra tous lever la tête lorsqu’ils daigneront s’adresser à nous, condescendants ; eux qui trônent déjà là-haut, tout là-haut, et nous tous en bas, piégés, bien piégés et sans recours. Ils ne nous autoriseront qu’une chose : déposer des fleurs et allumer des bougies sur nos propres tombes ou celles de nos voisins : c’est du pareil au même puisqu’on devra tous être prêts à partager leur sort à tout moment. 

     Alors, disons-le : salauds de politiciens !

     

      Une seule consolation néanmoins : personne ne trouvera de rimes à ces événements abjectes ; personne ne les fera rimer ; personne n’en fera un poème et les « poètes à la manque » du business-show (monde dans lequel il ne saurait y avoir de show s’il n’y a pas de business à faire) en seront pour leurs droits d’auteur et leur notoriété toujours en souffrance, insatiable.


  • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 24 juillet 2016 21:12

    @astus
    qui est capable de lire Debord ... ?
    je ne voit pas trop l’intérêt de cette référence tronqué de sa théorie
    vous avez oublié sont deuxième livre qui est nécessaire
    à la compénétration de sont Œuvre
    .
    http://1libertaire.free.fr/DebordCommentaires.html

    .extrait

    .Ces Commentaires sont assurés d’être promptement connus de cinquante ou soixante personnes ; autant dire beaucoup dans les jours que nous vivons, et quand on traite de questions si graves. Mais aussi c’est parce que j’ai, dans certains milieux, la réputation d’être un connaisseur. Il faut également considérer que, de cette élite qui va s’y intéresser, la moitié, ou un nombre qui s’en approche de très près, est composée de gens qui s’emploient à maintenir le système de domination spectaculaire, et l’autre moitié de gens qui s’obstineront à faire tout le contraire. Ayant ainsi à tenir compte de lecteurs très attentifs et diversement influents, je ne peux évidemment parler en toute liberté. Je dois surtout prendre garde à ne pas trop instruire n’importe qui.
    .
    la fin
    On dit aussi que quelqu’un a travaillé vainement, lorsqu’il n’est pas récompensé de son travail, ou que ce travail n’est pas agréé ; car dans ce cas le travailleur a perdu son temps et sa peine, sans préjuger aucunement la valeur de son travail, qui peut d’ailleurs être fort bon. »
    .
    j’espère que vous avez visionné ses œuvres cinématographique.


  • troletbuse troletbuse 25 juillet 2016 01:18

    Tout est clair pour moi : le but de ces attentats est d’installer une dictature. Les merdias parlent-elles de l’homme exfiltré ? Non
    Disent-elles que les barrages ont été levés avant l’attentat ? Non
    Le gvt lance aussi des leurres que répètent ces merdias :
    On veut effacer les vidéos de surveillance . Ne croyez pas que c’est pour la raison évoquée par les merdias : faire croire qu’il n’y avait pas assez de sécurité
    Non, c’est parce qu’on pourrait y voir des trucs bizarres comme les deux occupants du camion ou comment le camion est-il arrivé sur la promenade des Anglais. Y-a-t-il eu discussion entre le chauffeur et la police ? Ou bien la police avait-elle l’ordre de le laisser passer ?. Ou bien n’y avait-il aucun policier pour l’empêcher de passer ?
    L’autre leurre, c’est le terrorisme islamique-rassurez vous, je suis anti-islam-alors que ce terrorisme doit être décidé à haut niveau et les politiques n’ont rien à craindre. On a vu cela lors de l’attaque du Bataclan et la comédie des 3 kamikazes près du stade de France. De plus, Valls comme Hollande, a été exfiltré lors de l’attaque du Bataclan. Quek courage, non, une belle comédie
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2531099/2015/11/20/Le-Premier-ministre-francais-exfiltre-en-catastrophe.dhtml


Réagir