samedi 7 décembre 2019 - par L’apostilleur

Miss Algérie excite les racistes anti-noirs. Le racisme au Maghreb, un concept à deux faces

L’élection de Miss Algérie a provoqué un flot de réactions racistes anti-noirs en Algérie qui a du déplaire à Marwan Muhammad du collectif contre l’islamophobie en France, impliqué dans la récente manifestation anti-islamophobie.

Alors qu’on aurait pu s’attendre à un large engouement populaire à l’occasion de l’élection de Miss Algérie, l’événement a provoqué chez nombre d’algériens des réactions jugées racistes par d’autres algériens d’abord, au motif que cette ravissante personne native du sud du pays, a la peau trop mate. De saines réactions ont donc fleuri ici et là dans le pays pour dénoncer ces détestables errements. On aurait pu en rester là après avoir salué l’opposition des antiracistes.

Pour en apprendre un peu plus sur cette Algérie partagée, de nombreuses sources nous instruisent sur ce phénomène de société et parmi elles, une vidéo, qui présente l’affaire à priori sous de bons auspices en défendant la lauréate, sous couvert d’un antiracisme respectable. Mais un peu plus loin le ségrégationnisme anti-noir de certains algériens est réfuté à partir d’informations déformées et fait diversion grossièrement ;

- en accusant « un organe xénophobe français ( ?) d’avoir publié avec beaucoup d’ironie : ‘’et ce sont eux qui nous traitent de racistes et ce sont eux qui veulent nous imposer leur loi et leur religion’’ »,

- en dénonçant « …les médias dans le monde qui du jour au lendemain ont voulu véhiculer cette image (d’une Algérie raciste)  »

- et déniant que « ...du jour au lendemain les algériens seraient devenus des racistes. »

Visiblement des algériens d’Algérie n’apprécient pas l’étiquette raciste attribuée à leurs compatriotes, et par conséquent à leur pays.

Afin de les disculper, l’auteur nous présente une photo de l’élue jugée ‘’moins à son avantage’’, qui aurait été diffusée sur des réseaux sociaux pendant l’élection et prétend que les algériens accusés de racisme, auraient alors réagi en considération de cette seule photo, jugeant que cette personne ne correspondait pas aux canons attendus d’une Miss Algérie. Par ce motif, on éloignait le caractère raciste des très nombreuses réactions des protestataires qui donc, n’auraient pas assisté à l’élection.

Alors qu’en est-il vraiment ?

Le Monde présentera un contexte différent dans son article « Miss Algérie 2019 face au racisme et au sexisme  » et nous dira qu’« à peine diffusées sur les réseaux sociaux, les premières photographies de la gagnante, en longue robe de soirée dorée, lui valent de nombreuses insultes racistes. » La question du racisme anti-noir en Algérie se dessinait pour qui ne regarde que d’un peu loin la société algérienne.

D’où quelques recherches complémentaires pour se forger une opinion.

Au passage, l’observateur attentif rapprochera ces réactions d’antiracisme avec celles de Marwan Muhamad, guide de la manifestation anti-islamophobie qu’il a qualifiée de « … plus importante manifestation antiraciste (à Paris) depuis les années 80… ». On regrettera de ne pas l’avoir entendu alors s’adresser aux coreligionnaires racistes de son pays d’ascendance. Ceux qui savent avec quelle véhémence il a défendu (chez Taddéï notamment), les discriminations des musulmans en France espèrent une réaction de sa part à l’encontre des racistes algériens. Car pendant que des musulmans protestent contre le racisme dont ils sont victimes en France, certains de leurs frères algériens dévoilent leur racisme au pays.

L’écrivain Kamel Daoud (Goncourt) éclaire avec son article dans Jeune Afrique des comportements en Algérie à l’endroit de noirs africains ou de non musulmans. Son récit expose une réalité que les répliques des algériens antiracistes respectables ne suffiront pas à dissimuler.

Ce qui suit n’a pas pour objet de relativiser les dérapages discriminatoires observés en Occident à l’endroit de certaines communautés. Ces témoignages sont une réalité qui mérite d’être connue de tous y compris de ceux qui manifestent avec une étoile jaune déplacée, lors de la manifestation contre l’islamophobie, au prétexte d’une victimisation hors de comparaison. Peut-être auraient-ils pu ajouter aux motifs de cette manifestation, celui condamnable de l’apartheid ethno-religieux de certains berbères musulmans du Maghreb. La bruyante manifestation contre l’islamophobie se serait enrichie d’une belle cause.

Le réquisitoire accablant, ci-après, gagnerait à être connu de ces manifestants qui revendiquent ce que leurs coreligionnaires refusent à d’autres. Sur l’échelle du racisme chacun mesurera le degré de victimisation proclamé des manifestants musulmans en France (sans l’excuser) quand on en sait davantage sur celui des racistes musulmans du Maghreb que les premiers taisent.  

Kamel Daoud, clairvoyant et courageux, dresse un portrait sévère de son pays. La présentation sociologique des événements qu’il révèle démasque des comportements accentués par l’immigration subsaharienne grandissante et leurs fondements religieux pour certains.

A propos de ces démunis qui débarquent en Algérie il nous dit « …qu’ils ont vite compris qu’ici il n’existe pas d’empathie entre hommes, seulement entre coreligionnaires… LA VISION DU NOIR EN ALGÉRIE, MARQUÉE PAR UNE DISCRÈTE DISTANCE PENDANT DES ANNÉES, S’EST TRANSFORMÉE EN REJET VIOLENT… »

Il se justifie d’un exemple qui illustre la déconsidération de certains pour le migrant et le non-musulman, comme celle de la police envers les mêmes. « Une migrante camerounaise a été victime d’un viol collectif sous la menace d’un chien. La femme est allée porter plainte auprès des autorités, mais elle a été rejetée sous deux prétextes majeurs : elle n’avait pas de papiers et elle n’était pas musulmane. Si en Europe un migrant peut tenter de jouer sur l’humanitaire et la culpabilisation, en Algérie, depuis quelques années, l’Autre n’est visible qu’à travers le prisme des confessions. En Occident, le racisme voit la peau ; en terres arabes, il voit la religion. Cependant, ces deux racismes sont liés : l’Occidental nie l’Arabe, et à son tour l’Arabe nie le Noir… ».

On pourra néanmoins éclairer Kamel Daoud sur l’ancienneté de son diagnostic en Occident. Le racisme a fait place depuis quelques décennies à une xénophobie culturelle conséquence de l’échec d’un multiculturalisme condamné partout en Europe depuis vingt ans.

D’autres exemples illustrent le racisme anti-noir en Algérie avec la chasse aux migrants à Ouargla. « Cette vague de xénophobie, d’une violence sans précédent, a dévasté le Sahara algérien sans soulever d’objection massive : la dénonciation du racisme est généralement réservée pour les crimes de l’Occident. »

Il ponctue d’une formule qui s’impose peut-être plus encore en Algérie ; « Abus chez les autres, nécessité chez soi. » et dénonce « … les élites laïques et de gauche qui se sont rendues myopes en cultivant le traumatisme colonial comme seule vision du monde. » Les récentes déclarations (Courrier International) du ministre sénophobe algérien de l’Intérieur en campagne confortent le jugement de Kamel Daoud ; “Nous ferons barrage au colonialisme brutal, ou à ce qu’il en reste. Malheureusement, cette pensée [colonialiste] est utilisée par des Algériens, ou des pseudo-Algériens, des traîtres, homosexuels et mercenaires. Ils sont restés aux côtés de ces gens. Ils ne font pas partie de nous, ni nous d’eux”. On comprend qu’il ne fait pas bon être homosexuel, noir, ancien colonialiste ou non musulman en Algérie.

Les religieux ne sont pas épargnés par Kamel Daoud ; « Les intégristes religieux ne sont pas moins racistes. L’Autre est musulman ou il n’est pas… comme les élites laïques, ils voient les Noirs comme victimes de l’injustice des Blancs colonisateurs, mais à leurs yeux la réparation n’est possible qu’avec l’aide d’Allah…lorsqu’on est noir, adhérer à l’islam n’est pas gage de sécurité. Il suffit du crime d’un seul pour que des centaines d’autres connaissent l’expulsion… même les Noirs musulmans ne sont pas vraiment musulmans. »

On notera ici, le fait aggravant d’un racisme dépeint sur fond de prééminence religieuse islamique sectaire de quelques-uns. 

Ce panorama pourra-être complété à l’envie par qui voudra lire les articles qui jonchent le racisme anti-noir au Maghreb.

Salah Trabelsi, historien tunisien, s’est fendu d’un article sur les sources historiques de cette discrimination et révèle « …Qu’ils en soient natifs ou non, les Noirs au Maghreb font l’objet d’une déconsidération doublée de discrimination…tenus jusque-là sous le poids du silence et du déni… ». Il aurait pu rappeler le génocide des esclaves noirs, concomitant avec l’arabisation du Maghreb qui a tissé les rapports entre les esclaves et les musulmans pendant plus de mille ans, jusqu’à ce que les français libèrent les derniers à Alger en 1830.

Pour souligner les différences d’identité entre les populations subsahariennes et celle des pays maghrébins, il rappelle que ces derniers revendiquent celle des arabes (les envahisseurs qui ont imposé leur langue, revendiquée aujourd’hui bien que non majoritaire), une arabité génétique en réalité ultra-minoritaire (au détriment de leur berbérité historique généralement refoulée), et une religion qui relativise la vie sur terre au profit de celle après la mort. Autant de différences avec les subsahariens et l'Occident.

Des algériens musulmans s’élèveraient en transgressant le hadith de la zakat (charité religieuse obligatoire au profit des musulmans et troisième pilier de l’islam sunnite) en l’élargissant à tous les déshérités, et en bannissant aussi l’opinion ancienne d’Ibn Khaldoun à propos des noirs qui « …ne méritent pas d’être comptés parmi les hommes ».

Ces quelques lignes n’ont pas vocation à exprimer une aversion envers les personnes mais à éclairer l’origine des dissentiments qui séparent les sociétés occidentales laïques, des archaïsmes qui perdurent au Maghreb. On attend que les esprits éclairés musumans qui les dénoncent trouvent le soutien massif des communautés musulmanes répandues en Occident plutôt qu’un lourd silence, interprétation possible d’une connivence communautaire. 



75 réactions


  • V_Parlier V_Parlier 7 décembre 2019 17:26

    Ouh là là, si des journalistes de l’Obs tombent sur votre article si politiquement incorrect vous êtes foutu. Répétez après moi : Seul un blanc peut être raciste, seul un blan peut être raciste... 20 fois avant chaque repas jusqu’à ce que ça rentre. S’assister de lectures de l’Obs et Libération si ça ne suffit pas...


  • Jonas Jonas 7 décembre 2019 17:36

    Le racisme anti-noir en Afrique sub-saharienne existe depuis des milliers d’années.

    Le racisme anti-noir du Maghreb est lui inhérent aux conquêtes islamiques.Dans les années 1960, on trouvait encore une multitude de marchés aux esclaves, où l’on pouvait acheter un gamin pour quelques bouteilles de verre.

    Ces marchés aux esclaves subsistent encore aujourd’hui dans des pays comme la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Soudan, l’Érythrée.


  • Irina leroyer Irina leroyer 7 décembre 2019 19:30

    il suffit de lire COKE en STOCK 

    les aventures de Tintin et Milou


  • ETTORE ETTORE 7 décembre 2019 19:59

    C’est fou comme l’intensité du bronzage prime sur la religion......

    Dans les pays où le bronzage est moyen, on déteste les plus bronzés que soi.

    Dans les pays ou vivent les « blanchis » , les plus « bronzés » détestent les plus blancs qu’eux et n’en ont rien à foutre des autres.

    Qu’il est con ce soleil, à ne pas cuire tout le monde, à la même température.

    En fait, c’est la faute à la terre, elle aurait été plate, comme elle l’était avant....

    On aurait pu mesurer l’intelligence ou la connerie humaine, à la longueur de l’ombre portée ( d’une façon égalitaire)

    Maintenant....faut accueillir de nouveaux cadrants solaires, dont les ombres portées.....sont bien peu fiables.


  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 7 décembre 2019 20:19

    Ouais bon, les musulmans sont racistes, quel scoop vraiment !

    Ceux de mon lycée l’étaient aussi, il y a de cela déjà quelques décennies. Ils ne se mélangeaient pas et restaient entre eux en nous traitant de toutes sortes de sobriquets qu’ils n’auraient même pas su écrire correctement.


    • microf 7 décembre 2019 23:36

      @dr.jambon-beurre

      On dit que « chat échaudé craint l´eau froide ». Je pense qu´ils avaient tout simplement peur de vous, car rien qu´á penser á ce que vous les avez fait pendant la colonisation et pendant la guerre d´Algérie, en vous voyant, ils avaient tout simplement peur.

      C´est vrai, il ya un problème d´être noir dans les pays musulmans.
      Le seul pays musulman oú les noirs étaient considérés, c´était en Lybie et au temps de Kadhafi, aujourd´hui, il ne fait bon d´être noir en Lybie, il ya des vidéos insupportables oú l´on prélève aux noirs en Lybie des organes sans anésthésie.


    • popov 8 décembre 2019 13:00

      @OMAR

      Allez donc demander aux habitants du Darfour ce qu’ils pensent des « Arabes ».


    • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 8 décembre 2019 22:45

      @microf
      On dit que « chat échaudé craint l´eau froide ». Je pense qu´ils avaient tout simplement peur de vous, car rien qu´á penser á ce que vous les avez fait pendant la colonisation et pendant la guerre d´Algérie, en vous voyant, ils avaient tout simplement peur.

      Vous êtes ironique ? C’est ça hein ?

      Moi je n’ai rien fait à personne et eux n’ont rien subi du tout. Faut arrêter avec la gauchiasserie déresponsabilisante.

      Arrêtez d’excuser ces pleurnicheuses à qui la France à essayer de donner une instruction. Ils ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont d’être libres et en bonne santé en FR. Qu’ils retournent au bled, ça leur fera les pieds le moyen âge.


    • popov 9 décembre 2019 08:30

      @OMAR

      Pendant des siècles, les Arabes ont réduit des noirs africains à l’esclavage. Et pourtant, on ne voit pas de noirs en Arabie comme on en voit aux USA. Comment expliquez-vous ce miracle ?

      C’est très simples : les hommes noirs étaient châtrés et n’ont donc pas eu de descendance. Les femmes noires violées par leurs maîtres arabes ont eu des enfants, mais ces enfants ont été envoyés peupler le Soudan. Ce sont leurs descendants, les « Arabes » du Soudan d’aujourd’hui. Si vous saviez lire, vous auriez remarqué que j’ai mis « Arabes » entre guillemets dans mon commentaire précédent.

      Maintenant, que les choses sont claires, je répète ma question : que pensent les habitants du Darfour de ces « Arabes » ?

      Serez-vous capable d’y répondre sans recourir à l’injure et sans vous cacher comme un lâche derrière les enfants yéménites massacrés par les Saoudiens ?

      Et à propos d’insultes : alcoolo, vodka, isba, Sibérie...Je ne sais pas où vous avez été cherché tout ça. Cela semble sortir tout droit de l’imagination délirante d’un petit mahomet de service qui vient de péter un plomb.


    • popov 9 décembre 2019 11:46

      @OMAR

      Encore des allusions à la vodka ! Et comme si cela ne suffisait pas, vous avez ajouté le wisky !
      Pourriez-vous expliquer une fois pour toutes d’où vous tenez cette idée que je bois de la vodka et pourquoi vous jugez nécessaire d’ajouter un « vitch » à mon pseudonyme ? Ils ont tous des têtes de lard comme vous les zarabes ?


    • popov 9 décembre 2019 11:57

      @popov

      Et où sont passés les descendants de esclaves noires violées en Arabie par les zarabes ?


    • popov 9 décembre 2019 12:10

      @OMAR

      Le Sud Soudan a obtenu son indépendance légalement car la constitution soudanaise permettait cette sécession. Comme il y a du pétrole, on peut supposer que des puissances étrangères ont poussé le sud à faire sécession, mais il y avait aussi le fait que ces gens en avaient marre de vivre sous un régime bêtement islamique.

      Il n’est pas étonnant qu’ils ne parviennent pas à s’entendre. l s’agit d’un ensemble de tribus assez hétérogènes, certaines chrétiennes, d’autres animistes qui n’avaient en commun que le fait de ne pas être islamiques. De plus, ayant été colonisés pendant des siècles par les islamiques, ces gens n’ont aucune expérience de gouvernance. Il faudra donc du temps avant qu’ils réussissent à former un tout cohérent.

      Cette sécession a évidemment fait mal au monde arabo-islamique : ils perdaient une région où ils pouvaient encore maltraiter impunément les chrétiens et les « polythéistes ». Je comprend votre rancune et je comprends que vous vous réjouissiez à les voir s’entre tuer. Z’avaient qu’à rester esclaves et la fermer.


    • sylvain sylvain 9 décembre 2019 14:37

      @microf
      vous le connaissez le jambon beurre ?? il leur a fait quoi « pendant la colonisation »
      D’ailleurs il doit être un peu sec le sandwich vu que ca commence a dater « la colonisation » .
      Tout le monde, à part quelques privilégiés, connait la bande des reubeus du lycée qui fait flipper et qui casse des gueules de temps en temps . Ils n’ont pas fais la guerre d’algérie plus que toi ou moi et je t’assure que je leur faisait pas très peur .
      C’était des petits caids cons et racistes qui se retrouvaient autour du fait qu’ils aimaient terroriser et qu’ils avaient la même couleur de peau . La « colonisation » leur permettait déja de faire tout ca sans être inquiétés


    • microf 10 décembre 2019 00:18

      @Omar

      J´aurai dû écrire dans les pays Arabes, bien que l´Algérie, le Maroc, la Tunisie, Égypte ou l´actuelle Lybie, ne sont pas des pays Arabes.


    • microf 10 décembre 2019 00:41

      @dr.jambon-beurre

      Merci, si j´ai utilisé le cette phrase « chat échaudé craint l´eau froide » c´était pour que vous compreniez pourquoi ils avaient peur de vous.
      C´est vrai que vous personnellement n´avez fait aucun mal á vos camarades de classes, mais ils voyaient en vous vos semblables qui les ont persécutés, vous devez certainement vous rappeler de cette phrase « si ce n´est vous, c´est votre frère »

      Surtout que la colonisation n´est pas encore terminée, elle continue aujourd´hui sous d´autres formes.
      En ce moment en Afrique, il ya une vague manifestation anti-francaise.
      Au lieu que le Président francais se déplace en l´Afrique pour discuter avec ses pairs de la situation, non, le lundi prochain 16 décembre, en bon Chef colon votre Président Macron, a convoqué en France ces « Présidents » á qui il va donner des instructions de faire cesser toute manifestation anti-francaise en Afrique francophone.
      Et ils vont rappliquer pour prendre les ordres et les éxécuter.
      Parmis eux, il y en a qui sont presque trois plus âgés que votre Président, aucun respect de sa part, bien sûr en tant Chef colon, il donne les ordres, on éxécute.
      Si vous vous rappelez je pense, le mois dernier, il ya eu encore une telle réuinon oú le Chef colon a convoqué ces « Présidents africains » en France, et ils ont tous accourus, voilá, il rebellote.


    • Oceane 14 décembre 2019 21:38

      @microf

      « Le seul pays musulman où les noirs étaientconsidérés, c’était en Libye et au temps de Kadhafi... »

      Toi, tu es irrécupérable ! Un poulet sans tête.

      Donc, et selon toi, il n’y qu’en Libye que l’Africain était considéré comme un être humain à part entière et cela du temps de Kadhafi. Et c’est ainsi que Kadhafi mort, on vu fleurir des marchés aux esclaves africains ? Sur 1400 ans, quel poids l’ère de Kadhafi ?

      14 siècles, et les Africains ne comprennent toujours rien à rien ! Il faut retrouver cette votre tête coupée et vite !


    • Oceane 14 décembre 2019 22:32

      @popov

      Les habitants du Darfour, du Soudan et des autres pays islamises ne pensent rien ou plus. Sinon ils auraient déjà révoqué le dieu de leurs bourreaux.


  • popov 8 décembre 2019 01:36

    Faut pas oublier que si elle a été élue, c’est quand même parce que la majorité des électeurs l’ont choisie.

    Qu’il y ait quelques grincheux qui vocifèrent, on pouvait s’y attendre. Les mêmes ou d’autres auraient probablement hurlé si elle avait été plus blanche que la moyenne.

    On ne peut jamais plaire à tout le monde.


  • Esprit Critique 8 décembre 2019 01:54

    L’information importante, c’est la photo. Cette jeune dame me parait fort avenante, c’est la seule chose que je vois. malheureusement il y a des cons, c’est pas poli ,faut dire antiracistes, qui ne voient qu’une chose, comme elle a une peau plus mat que la moyenne, on va pouvoir faire monter la mayonnaise et faire parler de nous.

    L’antiraciste ne vie que des magouilles qu’ils met en valeur.


  • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 8 décembre 2019 09:14

    Bref : elle est belle et ne fait donc pas partie des sales gueules. Est-ce là la conclusion que l’on peut tirer de cet article et de ses commentaires ?


  • nemo3637 nemo3637 8 décembre 2019 09:52

    Les Noirs, venant souvent du Mali, sont maltraités en Algérie.Les Algériens racistes sont nombreux. Et cela est bien sûr nié par les autorités. En France les racistes sont nombreux. C’ est un fait reconnu par les autorités mais nié par les Français franchouillards...


  • Daniel0 8 décembre 2019 11:53

    Bjr, un peuple qui n’aime ni les noirs, ni les marocains, qui trouve les Kabiles quasi des vikings, les chinois des sales profiteurs de leur pays de Cocagne n’est pas foncièrement mauvais.


  • Jonas 8 décembre 2019 20:19

    A l’auteur (1)

    Une petite rectification celui qui vociférait « Allah Akbar » sur la Place de la République( France) est d’origine égyptienne et grand admirateur de Tarik Ramadan. Le prêcheur au Coran d’une main et l’autre sur la croupe des femmes., tout en donnant des leçons d’abstinence , pour les autres, avant le mariage. 

    D’ailleurs , pendant , que le taré Marwan Muhammad chauffait la foule , à Paris sur la « xénophobie » de la France. Des pays arabo-musulmans , et musulmans non arabes ( Sauf la Turquie ) dont l’Algérie , l’Arabie saoudite et le Qatar et d’autres , prenaient la défense de la Chine devant le Conseil des Droits de l’homme de l’ONU. La Chine , n’est pas « xénophobe » en persécutant , les musulmans Ouïgours , en les mettant dans des camps de redressement , de leur faire hisser le drapeau rouge sur les minarets et de les passer au lavage de cerveaux pour extirper l’islamisme. 

    Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je constate avec plaisir que vos yeux commencent à se dessiller. J’aimerai savoir les raisons . En Arabe , il y a une expression pour qualifier ce changement brusque « Un âne est mort quelque part ». Bon ! 

    Il faut regarder le monde arabo-musulman tel qu’il est et non pas tel, qu’on veut nous le vendre, en dépit de réalité. Le monde arabo-musulman est raciste , xénophobe , l’antisémite , contre les femmes , et plein de haine contre l’occident qu’il accuse de tous les maux avec le « sionisme » 

    Tout en faisant tout , leur possible , certains habitants de ces pays même au péril de leur vie , cherchent à venir s’installer en Occident. . 

    @ L’apostilleur , dans beaucoup de milieux des pays arabo-musulmans le noir est qualifié de « Abd » esclave. Le cas de cette miss, a un retentissement , grâce aux réseaux sociaux , sinon , depuis toujours les noirs sont mal vus et maltraités. 

    Vers la fin du régime de Boutéflika , plus de 10 000 africains , ont été ramassés , dans la rue , pris dans leur lieu de travail , dans leur domicile , pour être déportés au Sahel. Dans l’indifférence générale. 
     


  • Jonas 8 décembre 2019 21:03

    A @L’Apostilleur , qui se réveille de son sommeil. (2) 

    « Les Algériens sont-ils racistes ? Long article du quotidien El Watan , du 1( novembre 2012 ( Amel Blidi) 

    << Dans un bus allant de Bab Ezzouar à Alger , elle tance sa fille : » Tais-toi , sinon , j’appelle «  el kahloucha »,  la Noire assise là-bas. Regarde-là , elle est laide !" La femme noire dont il est question , en djellaba et foulard rose , fait mine de ne pas entendre . La fillette se blottit dans le bras de sa mère, certains passagers esquissent un sourire et l’autobus slalom sur l’autoroute menant à Alger , afin de contourner les embouteillages.

    Mépris , insultes , et humiliations quotidiennes sont le lot des Noirs en Algérie. Attaher , étudiant nigérien vivant en Algérie , depuis trois ans , porte un regard lucide sur son pays d’accueil : << Au début nous étions bien accueillis, puis les choses ont changé.Le problème réside dans le fait qu’on ne côtoie pas beaucoup d’Algériens , nous vivons reclus. Du coup , il y a beaucoup d’incompréhensions de part et d’autres>>.

    (...)

    << Dans notre pays , raconte Hocine Abdellaoui . Force est de constater que les temps ont changé. Une étude réalisée par l’Association pour l’aide , la recherche et le perfectionnement en psychologie ( Sarpp) , traitant de la situation des migrants subsahariens en Algérie , renvoie une image peu flatteuse de nous-mêmes .Les migrants y utilisent des qualificatifs particulièrement durs pour signifier leur perception des Algériens. A leur yeux , ils seraient -Racistes ou xénophobes , agressifs ,désagréables , méprisants et malintentionnés . Les appréciations positives représentent moins de 21% .

    Plus violente encore est la manière dont ils croient être perçus par les Algériens : misérables avec près de 29% de fréquence, ESCLAVES ,( près de 18%) , sous-hommes ( 12% ) étrangers , trafiquants , animaux , porteurs de maladies et enfin mal éduqués. Les appréciations positives ne dépassent pas 8,2%. 


  • Jonas 9 décembre 2019 07:38

    A @L’Apostilleur , qui se réveille de son long sommeil (3). 

    <<Les Algériens sont-ils racistes ? ( El Watan du 15 novembre 2012, -Amel Blidi-)

    << Noureddine Khaled, psychosociologue ayant dirigé cette étude, impute toutefois ces jugements au fait que les migrants en situation irrégulière en Algérie ,comme dans d’autres pays , vivent des situations difficiles . « Quand ils ont la chance de trouver du travail au noir , ils sont exploités et n’ont aucun droit . Ils sont pour la plupart mal logés , mal nourris et harceler par la police , puisqu’ils n’ont pas de titre de séjour en règle. Cette situation explique en grande partie la perception négative qu’ils ont de l’Algérie et des Algériens. Certaines associations font beaucoup d’efforts pour les aider , mais cela reste très insuffisant au regard de l’importance de leurs besoins », nous explique -t-il . Noureddine Khaled souligne , par ailleurs ,que les comportements dits xénophobes ou racistes viennent des préjugés et s’expriment envers les minorités perçues comme physiquement ou culturellement différentes de la population dominante. Ces minorités peuvent être perçues comme dangereuses ou menaçantes : Ils menacent nos emplois ,apportent des maladies ,apportent de la drogue ,etc. Ces préjugés sont souvent faux , mais sont entretenus par la rumeur et la désinformation relayées parfois par certains médias. Quid des Noirs Algériens ? Il n’y a pas de débat sur la diversité en Algérie. Les Algériens issus de la communauté noires sont pratiquement absents -Aux Postes de Responsabilités et dans les rangs supérieurs de l’armée. Le fait est que, bien que les Noirs algérien ont été, dès l’indépendance de l’Algérie , sensibles au message égalitaire et anti-esclavagiste de l’ex-parti unique FLN, l’inexistence d’une classe moyenne noire a rendu difficile leur promotion politique.


    • Jonas 9 décembre 2019 09:25

      @Massada
       Dans tous les pays arabo-musulmans c’est la même chose., la même haine de l’étranger.  Les « idiots utiles » qui ne connaissent les arabo-musulmans qu’à travers le « couscous » et le « thé à la menthe » , viennent nous rebattre les oreilles avec le « vivre ensemble ». Même le génial , Michel Foucault s’est perdu en soutenant le régime des mollahs. La France parait-il est « islamophobe » mais alors pourquoi tant d’arabo-musulmans y viennent pour s’y installer  ? Pourquoi , ne choisissent-ils pas un des 57 pays musulmans où ils vivront entre frères, avec des mosquées tous les cent mètres , et l’appel du muezzin a chacune des cinq prières.
       Il n’y a plus de juifs dans les pays arabo-musulmans , qui étaient là bien avant l’expansion de l’islam. C’est autour des chrétiens d’êtres chassés et persécutés pour les faire fuir Une fois entre eux les arabo-musulmans se massacres
      . Si ce n’est pas les Chiites contre sunnites, c’est à l’intérieur du sunnisme, ou malakisme-hanafisme -chafiisme -hanbalisme , soufisme etc se tirent la bourre. Dans les pays musulmans non arabes ce sont les « Alévis » qui sont brimés , persécutés en Turquie .En Iran , ce sont les Arabes et les Bah’is qui sont ostracisés , interdits d’être fonctionnaires , de fréquenter les écoles publiques , d’apprendre leur langue , de donner des noms autres que ceux de la majorité, les mariages contrôlés etc. 
       


    • L'apostilleur L’apostilleur 9 décembre 2019 09:35

      @Massada

      « Idem en Palestine... »

      Idem en Israël ... nous dit QamonBra : https://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/israel-pourquoi-les-falashas-sont-en-colere_1677052.html


    • Jonas 9 décembre 2019 10:00

      @Raymond75
      Critiquer la politique israélienne est légitime , d’ailleurs @Raymond 75, la presse Israélienne , les oppositions le font .Les députés arabes israéliens ne se gênent pas pour taper sur le Premier ministre a la Knesset Israël est un pays démocratique , et comme tel , ne doit pas être a l’abri des critiques. 

      Mais il y a une différence entre le fait , de ne pas être d’accord avec une politique et vouloir la destruction du pays. 

      Je ne suis pas d’accord avec le régimes des mollahs , mais il ne me viendrai pas à l’esprit de vouloir la destruction de l’Iran. 


    • ETTORE ETTORE 10 décembre 2019 11:38

      @Raymond75
      Et quand Massada lance cette belle réplique....noyée dans la masse , LOL

      "interdiction de mariage mixtes

      "

      De quel pays veut il parler ?


    • Oceane 14 décembre 2019 22:53

      @Jonas

      Israël est une « colonie démocratique ». &#128514;&#128515;&#128517;. Une colonie ne sera pourtant jamais démocratique, sauf si « démocratie » a une acceptation autre.


  • Jonas 9 décembre 2019 08:30

    A L’Apostilleur , qui se réveille de son long sommeil. (4) fin 

    << Les Algériens sont-ils racistes ? >> ( EL Watan du 15 novembre 2012, Amel Blidi)

    << Le fait que les Algériens ont une attitude hostile au point que certains comportements sont à la limite du racisme : les chinois sont des mangeurs de chats, les Egyptiens sont des amateurs de fèves , les Marocains sont des adeptes de la sorcellerie etc. Ils adoptent ainsi un comportement distancié en collant des étiquettes. , observe Hocine Abdllaoui ( sociologue) Il ajoute :« Les libyens sont devenus nos égaux après la révolution ,c’est pour cela qu’on les attaque. Nous sommes à la recherche d’un positionnement par rapport à l’autre ».

    Le fait est , par ailleurs , que la violence est devenue plus palpable ces dernières années .« C’est que les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus peur de dire tout haut ce qu’ils pensent. Ceux des anciennes générations refoulaient leur violence, les jeunes l’affichent sans crainte » précise Hocine Abdellaoui . ( Et moi, Jonas , je précise , que les jeunes Algériens de France , ne viennent pas de la planète Mars)

    La xénophobie dans la société algérienne, si elle existe , n’est pas dirigée contre « l’Occidental ». Plus beau car blond aux yeux bleus , riche car payé en devise et plus compétent , son seul défaut serait , selon une idée répandue , qu’il ne soit pas musulman. «  On ne développe pas de sentiment de rivalité » souligne Noureddine Khaled .En revanche , les comportements hostiles peuvent apparaître en cas de crise ou d’atteinte à la dignité. « Là l’Algérien aura une attitude de rejet . Le fait est que cela est intimement lié à la perception qu’il se fait de lui-même. Cela est symptomatique de la construction qu’on fait de notre propre identité. On veut se placer par rapport à l’autre », justifie Hocine Abdellaoui. A l’en croire, les actes assimilables au racisme ne sont que le reflet d’une crise identitaire en Algérie >> 


    • popov 9 décembre 2019 09:07

      @Jonas

      Bonjour

      Au lieu de boycotter la Chine au nom de la solidarité islamique, l’Algérie a recours à ce pays pour construire une mosquée pharaonienne. C’est pas beau ça ?

      La France étant incapable d’inculquer les notions de base de la vie en société civilisée à certains mahométans, elle devrait délocaliser cette rééducation en Chine puisque les Chinois y parviennent sans se faire accuser de racisme.


    • Jonas 9 décembre 2019 09:41

      @popov
      Absolument , c’est la Chine , qui a construit la Mosquée d’Alger .Un ami , algérien , me disait ,« ce n’est pas possible , il y a du chômage chez nous , des jeunes s’immolent , quittent le pays , et Boutéflika fait construire une mosquée par la Chine, qui vient avec ses cadres et ses ouvriers qui restent entre eux ,et vivent entre eux » 

      La Russie de Poutine a massacré près de 250 000 musulmans chetchènes soit le quart de la population. La Chine Xi Jinping , fait la chasse, persécute, emprisonne , enferme dans des camps de redressement , les musulmans Ouïgours.

      Aucune manifestation , pas un seul rassemblement en soutien et aucun drapeau brûlé , de la Russie et de la Chine. Pourtant brûlé des drapeau c’est le sport favoris dans les pays arabo-musulmans et musulmans non arabes.  


    • popov 9 décembre 2019 13:09

      @Jonas

      Pourquoi la mosquée n’a-t-elle pas été conçue et construite par des Algériens ? Pourquoi, en plus des architectes, ingénieurs et cadres, a-t-il fallu importer la main d’œuvre de Chine ?

      La première question, il faudrait la poser au gouvernement algérien.

      Pour la deuxième, je crois connaître la réponse. À l’occasion du meurtre d’un Chinois à Aubervilliers, j’avais consulté un article du site Xinhua, un peu l’équivalent de RT France pour la Chine. D’après l’article, les policiers auraient demandé aux commerçants chinois pourquoi ils n’engageaient pas de Maghrébins dans leurs petits commerces, avec l’idée que cela pourrait créer des relations de bon voisinage. La réponse aurait été : Ils travaillent moins et moins bien que les Chinois et ils rouspètent tout le temps."

      J’ai malheureusement perdu le lien à cet article et une recherche sur ce site mal foutu bloque mon navigateur à chaque coup.


  • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 08:43

    @ux vulgaires propagandistes de la hasbarah

    La connerie humaine n’a ni ethnie, ni religion, ni frontière, mais aussi par elle tous les hommes sont frères !

    Un détail d’importance est à noter toutefois pour tous ceux qui cherchent vraiment à comprendre ladite connerie : Les premières agressions racistes à l’encontre de musulmans noirs sont apparues en Afrique du nord avec les wahhabites et autres « ikhwanes », que les occidentaux, dirigeants français en tête, ont implanté en Libye.

    Peu de gens le savent, mais, comme le $ionisme, le wahhabisme par toutes ses engeances, constitue une idéologie racialiste, ségrégationniste, discriminatoire, bref, en un mot : Nazie et des personnes illustres, mieux placées que votre contradicteur pour en juger, le confirment sans ambiguïté. . .


    • Jonas 9 décembre 2019 10:31

      @QAmonBra.(1) 

      L’Algérie est épinglée pour son traitement des migrants ( Courrier international du 25 juin 2018) 

       << Pour la troisième fois cette année l’Algérie est pointée du doigt pour sa politique migratoire concernant les personnes originaires d’Afrique subsahariennne. Arrestations arbitraires ,traitements inhumains et expulsions collectives sont tour à tour dénoncés. 
      Durant les quatorze mois écoulés , l’Algérie a abandonné plus de 13 000 migrants dans le désert du Sahara. Parmi eux se trouvent des femmes enceintes et des enfants. Ces personnes sont forcées parfois sous la menace des armes , à marcher sous un soleil brûlant sans aucune assistance , ni eau, ni nourriture, révèle Associated Press dans un reportage publié par Al-Jazira et largement repris par la presse américaine . Selon les témoignages recueillis par l’agence de presse américaine ,plusieurs personnes sont mortes alors que d’autres ont disparu durant cette traversée du désert. 
      De son côté, Alhoussan Adouwal de l’organisation pour les migrants ( OIM) , qui travaille à Assamaka, ville du Niger, située à la frontière avec l’Algérie , souligne : « Je n’ai jamais vu des expulsions comme celles dont je suis témoin en ce moment , ils arrivent par milliers ». 


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 10:39

      @ Jonas le $ioniste

      L’Algérie semble notamment vous intéresser, attaches particulières ou/et mot d’ordre de la hasbarah ? . . . 


    • Jonas 9 décembre 2019 10:47

      @QAmonBra (2) 
      L’Algérie est épinglée pour son traitement des migrants ( Courrier international du 25 juin 2018) 
       
      << Le 13 juin dans son article concernant le périple de l’Aquarius en Italie en flagrant délit de non-assistance à personnes en danger «  El Watan » s’indignait : «  Où sont donc les voix qui s’élèvent pour critiquer l’Algérie sur sa politique de traitement de migrants ? Où sont les ONG françaises , où est l’ONU pour dénoncer ces pays qui ont failli et n’ont pas bougé pour porter secours à des personnes en détresses ? »

      Toutefois , le quotidien algérien rappelait que, dans son rapport annuel de février 2018, Amnesty international a présenté l’Algérie comme un pays peu accueillant pour les réfugiés et les migrants et lui a conseillé de ne pas verrouiller ses frontières car cette option n’est pas une bonne solution .« plus récemment , le 22 mai , le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, avait accusé l’Algérie » d’avoir délibérément failli à ses engagements internationaux en matière de protection des droits des migrants".


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 10:59

      @Jonas

      J’ai visé juste pas vrai !? Une canine idéologique (historique ?) spécialement dédiée à l’Algérie et aux algériens. . .


    • Jonas 9 décembre 2019 11:01

      @QAmonBra (3) suite et fin
      L’Algérie épinglée pour son traitement des migrants ( Courrier international du 25 juin 2018) 

      << Par ailleurs ,El Watan souligne , qu’en juillet 2017 . « Les propos suintant le racisme de l’actuel Premier ministre , Ahmed Ouyahia , et du ministre des Affaires étrangères , Abdelkader Messahel, sur les migrants  sources de criminalité de -maladies-, d’insécurité et de types de fléaux -ont fait leur effet au sein des agences onusiennes. Prison sans mirador , exportatrice nette de harraga ( migrants clandestins , 43 algériens se trouvaient à bord de l’Aquarius) l’Algérie valse entre pays de transit et terre d’immigrations.
      Avant de souligner que malgré » son caractère exécrable de pays fermé« l’Algérie » accueille , tant bien que mal quelque 100 000 migrants subsaharienne en situation irrégulière >> 


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 12:23

      @ Jonas le hasbarite (! ?)

      Tssss tsss ! Mais oui, comme partout il y a des racistes en Algérie !

      La belle affaire !

      Il est même très probable que les corrompus dirigeant ce pays, dont les plus cons sont au « trou », se servent, comme en France, de cette immigration de la misère pour diviser le Peuple et comme bouc (noir de préférence) émissaire, afin de dévier la légitime colère des algériens à leur encontre.

      Mais oui on le sait que seuls les talmudistes ont le droit divin, yahweh oblige, d’être racistes et même d’avoir officiellement un apartheid comme état, sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit ! . . . En tous cas ils semblent en être convaincus. . .


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 12:41

      @Cadoudal

      Un chouan reprenant la phraséologie coranique ça fait drôle !

      Outre le fait que je soit honoré d’être plagié, je trouve cela original, donc sympa, peut être parce l’aspect totalement populaire de la cause « chouanne » me l’est autant, malgré mes réserves à l’égard des « cathos ». . .


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 13:36

      Shalom @ Cadoudal

      Wouaouuu ! L’a pris le mors au dents le prétendu chouan mais véritable RN !

      Doit un gène arabe ou être du BTP pour tutoyer aussi facilement, doit avoir, surtout, une sacrée couche de HAIIIINNNNE pour se faire aussi brutalement les dents sur qui ne pense pas comme lui.

      Pétain aussi parlait de révolution et de « France aux français », on sait comment cela s’est terminé, le RN et l’apartheid même combat !?


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 17:21

      @Cadoudal

      Un fait divers et un $ioniste aigri crachant dans la soupe « ripoublicaine », tu parles d’arguments ! Surtout qu’il y a belle lurette que le navire a été équipé d’un double gouvernail, pendant qu’on vous excitait avec nos compatriotes de confession musulmane !

      Embarquer chez les bataves ! Quelle étrange idée ! C’est le « Hollandais volant » chez eux et depuis plus longtemps qu’en France, avec leur penchant typiquement anglo-saxon pour le communautarisme, cela s’appelle tomber de Charybde en Scylla. . .


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 22:16

      @Cadoudal

      C’est sur qu’avec la rubrique des faits divers comme horizon politique, mettre son nez dans une banlieue alimente quelques appréhensions.

      Pourtant, pour ceux qui y vivent en HLM toute l’année, comme votre contradicteur et la grande majorité des « sans dents », toutes origines confondues,

      cela ne pose aucun problème à condition de respecter, comme partout ailleurs, certaines règles spécifiques au vivre ensemble du lieu, après tout, on demande aussi, par syndic interposé, aux habitants d’un immeuble cossu de Neuilly d’y vivre « bourgeoisement » !

      Dans ma cité pas de « bourges » car, même professionnellement, ils ne trainent jamais longtemps dans le coin, par contre ceux qui aiment dialoguer, échanger et tchatcher sans « chichi » se connaissent tous et communiquent.
      Sans bouger d’un des bancs du jardin ou de l’aire à pétanque, je voyage dans la bonne humeur en Afrique du nord, au Portugal, au Laos, en Tchétchénie, en Croatie, en « Haut de France » (si si aussi !) et j’en oublie, tous les sujets sont abordés sans aucun tabou, quelques fois en s’abreuvant de nom d’oiseaux mais, va comprendre, personne ne se fâche et le rire aux larmes est rarement absent.

      Lors de la fête des voisins, c’est à la bonne franquette, je voyage aussi culinairement, « oenologiquement » et vous seriez étonné du nombre de chrétiens pratiquants aimant la vraie « chorba » maison (viande halal) et le thé vert à la « chiba » (herbe aromatique saharienne) et de musulmans appréciant le « bacalhau », le « vinho verde » et in vino véritas pour tous !

      Après 44 ans d’activité BTP dans la même ambiance, il m’est donc difficile de comprendre que l’on puisse, pour quelque motif que ce soit, se priver de cette richesse de vie, que le seul brassage ethnoculturel peut procurer, non le communautarisme anglo-saxon.
      C’est cette France que j’aime, celle du Peuple dans tous ses états et on pourrait faire socialement mieux que cela, beaucoup mieux si nous n’étions pas dirigés par des mafieux prêts à tout pour garder le pouvoir, y compris la « partition » comme vous dites, mais no pasaràn ! . . .   


    • QAmonBra QAmonBra 10 décembre 2019 07:31

      @Cadoudal

      Apparemment nous n’aimons pas la même France, la mienne, avec ses qualités et ses défauts est bien vivante, elle est mon pain quotidien, la votre semble appartenir à une dimension, un espace temps qui m’est inconnu bien que 67 coup ont frappé à l’horloge de ma vie, mais qui, semble t il, vous autorise à considérer ce pays mien comme une « utopie hors sol » !
      Pour quelqu’un n’aimant pas le « judenfrei » que serait devenue la « Frankreich », je vous trouve pas mauvais en maniement de la schutzpah !


    • QAmonBra QAmonBra 10 décembre 2019 22:40

      @Cadoudal

      Est français tout individu s’exprimant, écrivant, pensant, rêvant en bonne et belle langue Françoise et, surtout, s’affirmant comme tel, quand bien même il serait originaire de la constellation d’Orion !

      Que cela vous plaise ou non, c’est ainsi depuis qu’il existe un Peuple français, tout le reste n’étant que phantasme pour masturbation intellectuelle ou/et sodomie de mouches en plein vol.

      Car si, pour défendre le pays durant sa longue et tumultueuse histoire, il avait fallu compter que sur les populations ayant les envahisseurs francs et/ou les celtes comme ancêtres, votre « truc avec des français dedans » aurait disparu depuis longtemps et, piètre consolation, il n’aurait été ni le premier, ni le dernier état a subir ce sort.

      Le seul sang qui m’importe est celui versé pour bâtir, améliorer, élever et défendre le pays, en laissant aux racialistes et autres ségrégationnistes, leurs élucubrations sur le sang et la pureté d’une prétendue « race blanche », n’ayant pas perdu la mélanine protectrice de sa peau hors de notre mère Afrique ! 

      Pour Soros, les frères la truelle et autres parasites bien plus malfaisants, il me semble que votre conditionnement idéologique vous fait inverser le sens de la perfusion, en outre, j’ai le soulagement de vous informer que j’urine comme d’autres pleurent sur les gÔÔches et droÂÂtes dites françaises, l’ultime goutte étant pour le RN. . .


    • L'apostilleur L’apostilleur 11 décembre 2019 00:12

      @QAmonBra

      « ...il existe un peuple français, tout le reste n’étant que phantasme... »

      Ce phantasme mérite une remarque, Certes il existe toujours un peuple français, mais cela ne suffit pas à faire une nation. Pendant la révolution française le peuple, homogène, se confondait avec la nation, ce n’est plus vrai aujourd’hui. Le peuple, devenu multiculturel, est à distinguer de la nation qui s’est transformée. L’avenir dira si cette conséquence sera bénéfique ou fatatale.

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-multiculturalisme-est-il-une-187579


    • L'apostilleur L’apostilleur 11 décembre 2019 09:59

      @Cadoudal

      Cette position lucide du Dalaï-lama est courageuse en Europe. Le point de vue d’un esprit libre et serein devrait être écouté. Je n’ai pas entendu SOS Racisme dénoncer ces propos auprès de la Cour européenne des droits de l’homme. Pensent-ils qu’il est sénile ou que sa parole est d’or ?

      Ps : il faudrait que le Dalaï-lama et le Pape François se rencontrent pour harmoniser leurs discours.


    • QAmonBra QAmonBra 11 décembre 2019 12:40

      @L’apostilleur

      Nos pseudo-dirigeants ne nous ont pas envoyé de faire-part, peut être pour ne pas nous faire de peine, mais au plan formel la 5ème république est décédée depuis plusieurs années.

      En effet, n’ayant plus aucun pouvoir sur son économie, sa monnaie, sa législation,(*) son territoire et sa défense, l’état français n’est plus qu’un département européen et son président un simple préfet, que certains, par veautants et simulacre électoral interposés, peuvent nommer ou démettre à leur guise. 

      Toutefois, par et pour le Peuple, la nation française perdure toujours, elle est son ultime et inaliénable bien, gare à tous ceux osant s’y attaquer, les gilets jaunes ne sont qu’un avertissement sans frais !

      Du seul Peuple uni la République, tel le phénix, renaitra de ses cendres et tous ceux voulant faire de nos compatriotes de confession musulmane, les boucs émissaires de ce foutoir sciemment organisé, ne pourront ignorer ma contradiction.

      (. . .) « Le peuple, devenu multiculturel, est à distinguer de la nation qui s’est transformée. »

      (. . .)

      Par la situation géographique de la France, couloir naturel entre le nord et le sud de l’Europe, voire l’Afrique par l’Espagne, ainsi que sa large façade méditerranéenne ouverte à l’orient, le Peuple français, ou plutôt les populations le composant, ont toujours été culturellement diverses.

      Malgré l’ordonnance royale de François 1er, dite de Villers Cotterêts en 1539, instituant le « langaige françoys », ces populations vont continuer jusqu’à la révolution, de parler différentes langues ou/et dialectes régionaux, dont certains usités encore à ce jour, utiliser des poids et mesures différents, pratiquer des cultes religieux également différents et même appliquer des taxes douanières entre provinces du royaume, comme si elles étaient étrangères entre elles  !

      Ce sont la lutte pour sa survie de la jeune République face aux féodaux européens et français, le brassage des jeunesses et la fraternité combattante opérés par la conscription et, enfin, l’école obligatoire des « hussards noirs » de J. Ferry, pour ne citer que les paramètres déterminants, qui cimenteront progressivement la nation française, dont la langue reflète cette somptueuse et historique richesse, ce n’est pas hasard si elle a été durant des siècles la langue diplomatique de l’Europe. . .

      (*) Nos pseudo-représentants à « l’assemblée nationale » on voté récemment une loi pouvant exposer pénalement tout citoyen critiquant la politique et l’idéologie d’un état racialiste étranger, au motif de lutter contre un racisme à l’encontre des sémites !


    • QAmonBra QAmonBra 11 décembre 2019 13:28

      @Cadoudal

      (. . .) "Pour l’instant t’es du bon coté du manche, protégé par la justice maçonne et gavé de subventions en tout genre, fais toi plaisir... " (. . .)

      Une goutte pour le RN ! Juste une goutte sans mdr !?


    • QAmonBra QAmonBra 11 décembre 2019 21:49

      @Cadoudal

      Je vais peut être vous étonner, mais bien que de gÔÔche, si ce terme signifie encore quelque chose de nos jours, je ne suis jamais parvenu, malgré le matraquage merdiatique à son encontre, a avoir de l’aversion ou une quelconque antipathie pour le père Le Pen, au contraire, même phénomène intuitif que pour feu J. Chirac.

      Cela a commencé sournoisement dans les années 80 avec, un compagnon de chantier d’origine alsacienne, conducteur de grue mobile, grande gueule, votant systématiquement « Jean Marie » au premier tour, à la pêche au second quel que soit le temps, et le gueulant haut et fort, ce qui ne manquait pas de panache, au sein d’équipes de travaux où opéraient de nombreux nord-africains ombrageux !

      Mais personne ne lui a jamais cherché des « noises », car tout le monde savait que c’était un brave type, ayant le « coeur blanc » comme ils disaient et les nouveaux étaient vite mis au parfum.

      J’étais un des rares a pouvoir le taquiner sans qu’il ne voit rouge, car, il faut le dire, il aimait beaucoup, trop, picoler à la bière, c’est d’ailleurs ces foutues cannettes, tirées d’une glacière toujours pleine et planquée dans sa machine, qui ont eu sa peau. 

      Je le faisais autant pour le plaisir d’écouter son accent que pour l’originalité, à l’époque, de ses propos : "Ils sont cons tes pougnoules, ils poussent leurs jeunes a voter PS, touches pas à mon pote, touches pas à mon cul oui ! ssont pas compris que le S veut dire ssioniste !? ssont pas compris que ça pilule dans ce parti comme les lapins afant la myxomatose ! Tu férra comme ils font l’afoir dans l’os avec ces faux culs."

      Après sa disparition à 49 ans fin des années 90 et en réfléchissant aux parcours politiciens d’un M. Valls, d’un L. Fabius ou d’un F. Hollande, pour ne citer qu’eux, je ne peux m’empêcher de penser à lui et de réaliser à quel point il avait raison, paix à ton âme l’alsacien. . .


    • Oceane 14 décembre 2019 23:10

      @L’apostilleur

      Le multiculturalisme combattu en Europe ne l’est curieusement pas dans les Amériques, l’Australie, etc. Partout où les Européens, « Grands Remplaçant », se sont installés chez les autres, détruisant leurs cultures. Pourquoi ?


    • L'apostilleur L’apostilleur 15 décembre 2019 09:45

      @Oceane

      Le combat contre le multiculturalisme est un épisode transitoire. Il précède le remplacement de la culture historique d’un territoire ou l’absorption de celles des arrivants.

      Le multiculturalisme c’est le symptôme d’une maladie que l’humanité n’a jamais su guérir autrement que par la violence qui conduit à une culture dominante.

      La cohabitation culturelle ne s’entend qu’à distance, on admire celle des birmans en Birmanie, des arabes au Proche-Orient...

      Demandez au sri-lankais ce qu’ils pensent de la présence grandissante des musulmans à Colombo.


    • popov 9 décembre 2019 13:34

      @QAmonBra

      Vive Israël et à bas la moustoufe !
      Je dis ça rien que pour tester vos réflexes hein, un peu comme le médecin qui donne un petit coup de marteau en caoutchouc sur la rotule. Ici, c’est pour voir si le chimpanzé va me faire une quenelle pavlovienne.


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 13:52

      @popov

      Chuuut ! (ça sonne anglais cette onomatopée !) c’est un bonobo, rien a voir en taille et mœurs avec ces arriérés de chimpanzés, vous allez le vexer et il m’a fallut un trésor de patience pour le convaincre d’être mon avatar ! . . .


    • popov 9 décembre 2019 14:42

      @QAmonBra

      Ah, c’est un bonobo ! J’ai beaucoup de respect pour le bonobo. Vous n’auriez pas dû lui apprendre à imiter son cousin moins évolué qui a inventé la quenelle.


    • QAmonBra QAmonBra 9 décembre 2019 16:37

      @popov

      Nous sommes tous ses cousins, mais n’est pas inventeur du « salut nazi inversé » qui veut et, surtout, n’a pas l’élégance et le naturel de mon avatar pour l’exprimer !


    • popov 10 décembre 2019 15:10

      @QAmonBra

      Oui, nous sommes ses cousins, et on vient même de découvrir le chaînon manquant.


    • QAmonBra QAmonBra 10 décembre 2019 23:45

      @popov

      Bien plus futé que votre interlocuteur, mon avatar me souffle à l’oreille qu’on vous excite, comme le taureau avec la muleta, ce ne serait là que des outils grossiers, aussi idiots qu’utiles.
      D’après mon bonobo, qui sait aussi tendre le bras sans se casser la gueule de son perchoir, pour le talmudopitheque qui s’en sert, il faut plutôt parler de chainon distant ou caché, comme l’épée acérée dans le dos du matador . . .


  • Ruut Ruut 9 décembre 2019 11:04

    Les Français découvrent le VRAIS racisme....

    Vous voyez, voyager vous apprend que chez vous ce n’est (n’était) pas si mal........


    • Jonas 9 décembre 2019 11:31

      @Ruut
      Les voyages sont importants , pour toucher la réalité de ces pays., vivre auprès d’eux et avec eux est une expérience . Je ne parle pas des « idiots utiles » qui lors de leur séjour sont logés dans des grands hôtels et fréquentent des gens de niveau équivalent. Avec une hospitalité , qui n’est pas feinte.

       Sans voyager , aujourd’hui on peut lire leur presse ,( Anglais Arabe) écoutez le discours des dirigeants et des religieux dans leur pays , qui n’a rien à voir a celui, qu’ils prononcent en Occident pour passer pour des modérés.  

      Ils utilisent , la démocratie , pour se faire passer pour des victimes, alors qu’ils n’hésitent pas dans leur pays à maltraiter , les minorités ethniques et religieuses et à les chasser 

      Dès qu’ils échappent à l’Océan et à d’autres périls , une fois en France , ils s’attribuent une virginité. d’hommes innocents. 


    • L'apostilleur L’apostilleur 9 décembre 2019 12:26

      @Jonas

      « Les voyages sont importants , pour toucher la réalité de ces pays.. »

      Je confirme avec un témoignage qui peut étonner. Sur la route de la base aérienne d’Azraq, les norias de bombardiers américains s’activaient vers la Syrie et à proximité s’étendait un camp de réfugiés que mon interlocuteur jordanien vantait. Ils n’étaient pas autorisés à en sortir. La Jordanie était néanmoins fière de ses efforts pour les refugiés ses « frères palestiniens », reprochant aux Européens de ne pas en faire autant.

      Dans le même temps en Europe le sujet avait été abordé et balayé, ...« pas de camp de concentration... »

      La Jordanie accueille provisoirement. Certains réfugiés, faisaient la queue devant le bureau de l’immigration à Amman espérant une autorisation de séjour distribuée au compte-goutte.

      Conclusion, une perception des règles d’accueil des réfugiés très différente vue d’ici ou du PROCHE-ORIENT.

      (illustration de l’article https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-autrichiens-ont-mis-la-barre-a-200059)


    • Ruut Ruut 9 décembre 2019 13:06

      @Jonas
      Reconnais quand même que la Presse et la TV Française n’est pas a l’image des réalités de la France.

      Un voyage chez l’habitant est bien plus instructive....


    • Jonas 10 décembre 2019 08:58

      @L’apostilleur

      Oui , les voyages et les contacts avec les habitants sont plus importants que tous les écrits, mêmes les plus savants .lorsque l’on veut juger et se rendre compte par soi-même. Le Proche et Moyen-Orient , comme d’ailleurs l’Asie , sont très difficiles à comprendre Les femmes et les hommes de ces régions ont leurs valeurs comme nous avons les nôtres et les leurs ne sont pas moins respectables que les nôtres. On ne peut pas par paresse de l’esprit leurs accolés nos concepts.C’est pour cela qu’il faut être honnête et dire d’abord les faits et faire les commentaires après. En Occident nous sommes emballés par l’exotisme au point de fermer les yeux sur ce que l’on voit et ce que l’on veut bien voir on l’enjolive.
       
      Jamais , je ne pourrai ,me taire sur les conditions des femmes ni sur celles des minorités ethniques et religieuses. qui souffrent beaucoup dans ces pays. Ce n’est pas rendre servir à ces pays que de détourner le regard . Ce que l’on condamne chez nous , nous l’approuvant par notre silence dans ces pays. Je réitère , ce que j’ai toujours dit , même si par miracle , tous les musulmans de France , venaient à se convertir , au bouddhisme ou à une autre religion , l’islam , du Pakistan, Arabie saoudite , Irak, Iran, Turquie , Bangladesh Algérie, etc ne changera pas. L’islam de France est une plaisanterie. L’islam doit se réformer de l’intérieur et seuls les musulmans peuvent le faire. Et nous en Occident , nous avons le droit et le devoir , de critiquer les archaïsme de cette religion chez nous. 


    • Jonas 10 décembre 2019 09:27

      @Ruut 
      Une des réalités de la France , c’est que c’est un pays , qui vit a crédit depuis des décennies veut continuer à vivre à crédit. Mais jusqu’à quand ? 

      On ne peut pas avoir les prélèvement les plus importants du monde et la redistribution la plus forte du monde , sans se poser des questions.  

      Si l’on prends le coefficient de GENI des revenus après impôts et prestations sociales , la France n’a pas à rougir , 29,1 contre une moyenne européenne de 30,8, deux pays sont mieux placés que la France , les Pays-Bas , avec 28,5 et la Suède avec 28,2.( Il faut s’approcher de 0 , pour être dans les bons)
       
      Croyez -moi, à l’étranger , on ne comprend pas les Français. Les Français sont plus pessimistes que les Afghans est-ce possible ? 
      Les Français manquent de confiance. 


    • L'apostilleur L’apostilleur 10 décembre 2019 11:07

      @Jonas

      « ..L’islam de France... » n’existera que lorsque les musulmans suivront cette recommandation qui leur ouvrirait les portes de l’Occident (sourate 3 verset 55)

      « « O Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas... »

      Ceux qui ne l’appliquent pas sont-ils des kouffars ?


    • popov 10 décembre 2019 15:03

      @L’apostilleur

      Il n’y aura pas d’islam de France. 
      Il se passe en Occident quelque chose dont les mahométans sont encore peu conscients et qu’ils n’avaient certainement pas prévu : le fait qu’ils se sont installés en Europe et y font comme chez eux a suscité un regain d’intérêt envers cette « religion » dans les universités européennes. Beaucoup d’études scientifiques ont été entreprises sur l’origine de l’islam. Et ce qui en ressort démolit complètement les fables que les mahométans se racontent sur le coran et Mahomet.
      Quand ces évidences auront fait leur chemin dans la population islamique, l’islam explosera comme une baudruche.

      Un résumé de ces recherches en pdf téléchargeable : Le grand secret de l’islam.

      Une vidéo qui résume d’autres recherches récentes


Réagir