jeudi 5 mai 2011 - par Paul Villach

Mort de Ben Laden : « la preuve par l’image » de la Maison Blanche

Elle est insolite, cette photo livrée par la Maison Blanche aux médias comme un os à ronger ! En a-t-on jamais vu de semblable diffusée par un pouvoir pour prouver l’existence d’un événement qu’il ne peut ou ne veut attester autrement ?

Deux paradoxes
 
Elle capte d’abord l’attention par deux solides paradoxes.
 
1- Contrairement à l’usage, ce n’est pas le spectacle offert aux spectateurs qui est exhibé mais ce sont les spectateurs eux-mêmes qui sont donnés en spectacle. Voilà une première contradiction apparente.
 
2- Une seconde aussi étonnante est de montrer les plus éminents acteurs d’une nation par fonction en simple posture de spectateurs : les membres de l’équipe présidentielle des États Unis s’entassent, assis ou debout, dans un petit bureau, le regard absorbé par un objet hors-champ.
 
On ne saurait mieux montrer combien la mise hors- contexte est un procédé structurel de l’image. Même si on reconnaît certaines personnes comme le président Obama et la secrétaire d’État Clinton, seule une légende – dans toute l’ambiguïté volontaire du terme - permet d’apprendre où se trouve cette équipe présidentielle et ce qu’elle y fait.
 
Les métonymies de l’image
 
La métonymie est le second procédé structurel de l’image que la Maison Blanche a choisi d’exploiter, car elle procède aussi par mise hors-contexte. Elle montre un effet dont le lecteur doit déduire logiquement la cause invisible dont il résulte mais qui ne reste que vraisemblable : la simple posture de spectatrice prise par l’équipe dirigeante étatsunienne doit suffire à attester l’existence de ce qui est regardé.
 
Trois métonymies auxiliaires conduisent à soupçonner sans certitude la nature du spectacle :
 
1- d’abord, celui-ci attire tous les regards sauf un. Il doit donc être particulièrement captivant.
 
2- Ensuite les visages sont graves, voire inquiets. Un geste de Mme Clinton, une des deux seules femmes parmi ce groupe d’hommes, laisse transparaître une véritable angoisse : elle porte une main à la bouche et au menton ; elle les empoigne même à en juger par les plis imprimés sur sa joue gauche.
 
3- Enfin, les hommes présents sont en tenue décontractée de travail : tous ou presque, Mme Clinton exceptée, ont tombé la veste, ils sont en chemise avec ou sans cravate. Un seul tranche par contraste avec l’ensemble : il arbore un uniforme chamarré de nombreuses décorations. Ce militaire est aussi le seul à se distinguer en se désintéressant de ce qui captive tant les autres : il s’affaire sur son ordinateur personnel. Sa place, d’autre part, en tête de table, et le seul fauteuil qu’il occupe, le désignent comme le maître d’œuvre. Bien qu’assis à sa droite, le président Obama, tassé sur lui même, paraît lui avoir céder la préséance, voire les commandes.
 
Le leurre de l’information donnée déguisée en information extorquée
 
Cette photo soigneusement mise en scène use enfin du leurre de l’information donnée déguisée en information extorquée pour gagner en fiabilité. Le groupe présidentiel ignore royalement l’objectif qui le photographie, comme s’il était surpris à l’insu et/ou contre son gré : on paraît effectivement faire irruption par effraction dans une réunion de travail confidentielle au coeur de la Maison Blanche. Ce n’est évidemment pas le cas. Cette scène dramatique d’une équipe présidentielle au regard rivé sur un spectacle qu’on ignore, a été au contraire savamment composée. Mais son déguisement en instantané  vise à rendre crédible par ce seul leurre les informations qu’elle livre. L’information extorquée est , on le sait, plus fiable que l’information donnée : le leurre consiste donc à déguiser celle-ci en celle-là.
 
La dissimulation de « la preuve par l’image »
 
Or, quelles sont ces informations ? L’équipe présidentielle des Etats-Unis a assisté à un spectacle dramatique, voire tragique, sous la présidence d’un militaire qui a ravi la préséance au président en exercice, Barak Obama. Lequel ?
 
La photo ne peut le dire. Il faut s’en remettre à la légende officielle et à elle seule : l’équipe présidentielle qu’on voit, apprend-on alors, a commandé et suivi en direct l’assaut de la résidence de Ben Laden au Pakistan et son exécution. La photo est livrée comme preuve de l’événement qu’on ne voit pas et que la Maison ne veut ou ne peut pas montrer. Quelle fiabilité accorder à cette légende et à cette photo ? Car il ressort de cette mise en scène ostentatoire des spectateurs que la Maison Blanche entend à la fois révéler et dissimuler la preuve du spectacle qui les a captivés.
 
Ne souhaitant rien montrer de l’exécution de Ben Laden, la Maison Blanche a choisi, pour en accréditer la preuve, de photographier l’équipe présidentielle des États-Unis dans la posture de directrice et de spectatrice de l’événement. L’inconvénient est que les deux procédés structurels de l’image que sont la mise hors-contexte et la métonymie, ne peuvent à eux seuls l’attester, mais seulement le laisser supposer. Le crédit qu’on accorde à la légende de cette photo dépend de celui que l’on consent à ses auteurs. Paul Villach 


43 réactions


  • Taverne Taverne 5 mai 2011 10:28

    Ils regardent un match de base-ball.


    • AniKoreh AniKoreh 5 mai 2011 11:34

       
      C’est ce que je m’étais dit aussi, comme l’un des possibles ’spectacles’ auquel ils assistent.. Toutefois, la présence du galonné au milieu de la scène, affairé à son clavier, donne à penser qu’il devrait probablement s’agir d’un « spectacle » à caractère militaire. 


  • Fergus Fergus 5 mai 2011 10:49

    Bonjour, Paul.

    Excellente analyse que je partage totalement. Tout cela sent furieusement le montage. Comment d’ailleurs croire qu’un évènement préparé depuis des mois et autorisé par Obama à un moment M soit suivi par le président quasiment sur un strapontin dans ce qui ressemble à un simple bureau alors qu’il existe à la Maison-Blanche des salles de projection sophistiquées dotées de toutes les connexions possibles ?

    Olivier Cabanel, dans un article consacré à Sarkozy, accuse le président français de nous faire « prendre les vessies pour des lanternes ». Manifestement, il n’est pas le seul, et c’est la planète entière qu’Obama et le département d’Etat tentent d’abuser.

    Cordialement.


  • Lucadeparis Lucadeparis 5 mai 2011 11:00

    Excellente analyse et conclusion.
    Il n’y a aucune preuve dans cette histoire racontée (story telling) et ce roman-photo pour midinettes télévisionneuses (Turbo-Bécassine et Cyber-Gédéon du consensus hyper-imitatif), mais que des « arguments » d’autorité (atlantiste).


  • Tarken 5 mai 2011 11:03

    Je plussoie, voici une excellente analyse !


    Sinon :
    << Malgré les photos montrant Barack Obama et ses conseillers semblant assister en direct à l’assaut contre la résidence d’Oussama ben Laden, le président américain n’a pas vu directement la mort du leader d’Al-Qaida. « Nous avons vu lorsque les hélicoptères ont atterri et que les équipes se sont introduites dans la résidence. C’est ce que nous avons suivi. Quand les équipes sont entrées dans la résidence, je peux vous dire qu’il y a eu une période de 20-25 minutes pendant laquelle nous ne savions pas vraiment ce qu’il se passait. Et c’était vraiment tendu parce que nous attendions des informations. >>
    (20minutes)

    Je ne comprend pas cette information, vous n’allez pas me faire croire qu’ils ont eu droit à une coupure pub !?

    Je peux concevoir qu’une attaque dans ce genre de situation puisse avoir un rendu vidéo des plus confus, mais pas de là à ne plus avoir aucune image...
    Chaque élément du commando aurait-il coupé sa caméra IR en entrant dans le complexe ? 
    Même Obama et son équipe seraient-ils victime de rétention d’informations ?

    • AniKoreh AniKoreh 5 mai 2011 11:46


      En effet, Tarken, votre interrogation est judicieuse. Et ce récit, de fait, est évidemment arrangé, sinon mensonger.

      - « Nous avons vu lorsque les hélicoptères ont atterri et que les équipes se sont introduites dans la résidence. »

      >> L’absence de toute mention du crash de l’un des hélicoptères (*) - événement tout de même dramatique - ajoute à cette déagréable impression.

      (* et pas n’importe lequel - voir d’autres articles à ce propos sur AVox, hier et aujourd’hui)


  • Lucadeparis Lucadeparis 5 mai 2011 11:04

    Ouh, ça m’a pas l’air très solide, ces preuves.


  • Mariedes 5 mai 2011 12:04

    Excellent article !

    Mais le plus important n’est-il pas qu’a en croire la gouvernance EtatsUnienne , non seulement elle aurait les photos du cadavre de Ben Laden mais aussi les vidéos de l’ensemble de l’opération ...

    Ils ne veulent pas nous monter les photos, trop terribles, qu’on nous montre les vidéos ..

    Mais peut-être ont-elles été inumhées dans la piscine de la maison blanche !


  • Gonzague Gonzague 5 mai 2011 12:50

    Article nul écrit par une bedole prétentieuse.


  • OlivierP 5 mai 2011 12:52

    Waouh,

    Au moins cet événement aura-t’il eu le mérite de permettre aux théoriciens du complot de se lacher, et de faire preuve d’imagination.
    Combien de théories plus ou moins foireuses, combien d’« éléments de preuve » à deux balles...
    Et si BenLaden était mort bien avant, et si il avait été capturé vivant, et si il était toujours en fuite, et si il n’avait jamais existé, et si il avait fait partie de la CIA, et si, et si....


  • Hadj Ahmed 5 mai 2011 13:47

    Pathétique,
    Ça prétend gouverner le monde ensuite ça met des charentaises, ça loue une vidéo « sus au vilain poil sur la main (de sheuveu shur la langue), sus au terro poil au dos (de barbe certifiée salasifiste) » ensuite ça squatte le salon avec sa soirée Asinus asinum fricat et vas-y qu’est-ce que tché bo Mister president of the united states of America rasé de frais, qu’est-ce que grâce à djieu tchas pas de barbe toi Mister president of the united states of the ceci cela.

    Et pis qu’est-ce que ton tcheam inspire la gagne et que ben machin d’outre tombe et d’outre loose va te propulser à l’insu de son plein gré vers le second mandat tchu vas voir. 

    Cela dit, ils font ce qu’ils veulent entre adultes consentants hein… Même des films X si ça leur dit, tant qu’ils ne se prennent pas pour des acteurs et ma pomme pour un consommateur d’hollywood en barre...


    • Hadj Ahmed 5 mai 2011 13:55

      Bad news Mr President, Mollah Omar isn’t with him.
      Good news Mr President, the sharks have accepted the deal. They will receive him and we will keep the senators far from all the seas.


  • docdory docdory 5 mai 2011 13:55
    Cher Paul Villach
    Effectivement, la mort de Ben Laden, à défaut de preuve visible autre que la preuve très indirecte constituée par cette photographie que vous analysez avec précision, va donner libre cours à toutes les théories complotistes. Examinons les différentes possibilités qui pourraient faire l’objet de théories plus ou moins farfelues :
    1°) Ben Laden n’est pas mort, et cette attaque était destinée à un repaire de second couteaux terroristes. A l’occasion de cette action commando, l’administration américaine aurait prétendu, afin d’en tirer un prestige politique considérable, l’avoir liquidé et fait disparaître son cadavre à la mer.
    Il est clair que cette hypothèse est bien trop risquée pour l’administration américaine, puisque rien n’empêcherait alors Ben Laden de réapparaître en vidéo, brandissant un journal dans lequel il est déclaré mort, afin d’ infliger un démenti cinglant à l’administration américaine !
    Cette hypothèse ne tiendrait la route que si Ben laden était enfermé en lieu parfaitement sûr dans une geôle secrète américaine, mais même là, le risque est bien trop grand de voir le secret éventé. Donc si Obama affirme que Ben Laden est mort, c’est qu’il est absolument certain, sans le moindre doute possible, qu’il est effectivement bien mort et ne pourra jamais réapparaître( faute de quoi, c’est une mort politique immédiate pour Obama )
    2°) Personne ( ni le gouvernement américain, ni les terroristes ) ne sait, et ce depuis des années, si Ben Laden est vivant ou mort, un peu comme dans l’expérience du chat de Schrödinger . Les américains parient statistiquement sur sa mort, et éliminent dans la mer un cadavre de clochard inconnu à la place, après une mise en scène très élaborée. Mais dans ce cas, les américains s’exposent à un aléa statistique totalement inacceptable, comme dans la première hypothèse.
    3°) Ben Laden est mort mais n’a pas été liquidé dans l’opération de Abbottabad. 
    Il y a alors deux possibilités :
    - soit il était tué depuis longtemps, mais les américains ne savaient pas comment se débarrasser de son cadavre conservé dans un lieu censé rester secret, cadavre qu’ils auraient éventuellement hérité de la précédente administration, cadavre qui serait devenu à la longue par trop encombrant, un peu comme dans la pièce de Ionesco div>

    Donc, quelque soit les zones d’ombres et le flou, certes assez importantes, concernant cette opération d’Abbotabbad, et quelque soit le manque de preuve tangible de sa mort, il ne fait guère de doute qu’il est bel est bien mort, et que l’hypothèse la plus vraisemblable est que cette mort est bien survenue au cours de cette opération commando. 
    Ce que cette photo ne peut pas prouver, le raisonnement logique permet de le considérer comme nettement plus vraisemblable que n’importe quelle autre hypothèse.
    Cela dit, il est fort probable que cette opération a été une telle boucherie que l’administration américaine ait décidé de ne pas faire de la photo de Ben Laden mort l’équivalent musulman de la photo de Che Guevara mort ...
    Pour diverses raisons, je pense que les photos et vidéos ne seront diffusées que dans très longtemps, le jour où la menace islamique aura disparu ... si elle disparaît un jour !


    • Paul Villach Paul Villach 5 mai 2011 17:38

      @ Cher Docdory,

      Quand on connaît « l’Opération Mincemeat » qui, en avril 1943, a permis de détourner l’attention des Nazis de la Sicile choisie par les Alliés pour débarquer en venant d’Afrique du Nord, plus rien ne doit étonner dans les opérations d’influence que peuvent monter les pouvoirs.

      Vos diverses hypothèses sont pertinentes. Paul Villach


    • Yohan Yohan 5 mai 2011 23:50

      Avouons que ce serait totalement dévastateur pour un gouvernement comme pour un chef d’Etat de déclarer mort quelqu’un qui ne l’est pas, surtout si on ne le détient pas en lieu sûr ou s’il n’est pas déjà enterré. Je ne vois pas Obama faire une aussi grossière erreur.

      En revanche, je pense qu’il fallait le garder au frigo quelques heures encore, le temps de présenter sa dépouille fumante à un parterre de gens respectables et respectés, représentatifs des différentes sensibilités politiques et religieuses de ce monde, ceci pour éviter le scepticisme habituel.


  • AB Berurier AB Berurier 5 mai 2011 14:01

    Juste une petite remarque : les Navy Seals font partie de l’US de Navy, le seul militaire présent appartient à l’Air Force.

    Coupez !! Virez-moi l’accessoiriste, on l’a refait moins crispé


  • Jean Lannes Christopher Lings 5 mai 2011 15:06

    « cette photo livrée par la Maison Blanche aux médias comme un os à ronger »

    C’est exactement ce que je me suis dit. Merci Paul pour ce décryptage et cette analyse qui était nécessaire.

    PS : ce qu’on voit le plus c’est qu’Obama n’est pas maître des événements. Peut-être est-ce la seule vérité de cette photo

    > Le bréviaire des patriotes


    • Paul Villach Paul Villach 5 mai 2011 17:34

      @ Christopher Lings

      Oui, Obama fait petit garçon sur la photo. Comment a-t-il accepté une telle mise en scène dévalorisante pour lui ? Pour faire plaisir au complexe militaro-industriel ? Paul Villach


    • Jean Lannes Christopher Lings 5 mai 2011 23:34

      On dirait un enfant du quartier, gagnant d’un concours, qui a été invité pour assister à une intervention


    • agent orange agent orange 6 mai 2011 06:30

      Sur la photo, Obama est presque réduit à l’état de pygmée.
      LA proportion de son corps et de son visage contrastent avec ceux des autres personnes présentes.


  • Antoine Diederick 5 mai 2011 17:40

    Tout a fait bon, Paul, d’ailleurs les site parodiques us ne s’y sont pas trompés en retravaillant cette image de plusieurs manière, Arrêt sur images , en montre de ces photos détournées.


  • joelim joelim 5 mai 2011 19:41

    Franchement le jeune stagiaire au coin de la pièce, il fait un peu tâche. Qui l’a autorisé à s’assoir d’abord ? Et il faudrait qu’il s’achète une veste au lieu de cette espèce de blouson noir. Et qui va chercher les boissons à la machine à café quand il est assis ? C’est pas sérieux tout ça...


  • Christoff_M Christoff_M 5 mai 2011 20:32

    Ou en est ce pouvoir ridicule bien loin d’être la grande puissance mondiale passée...

    Qui en est à faire de la com dans le style des séries et des films hollywoodiens avec les « gentils » qui se réunissent et regardent les actions de leurs troupes en direct avec l’air crispé...
    Cela ressemble à un feuilleton de série Z américain, genre les policiers et séries de science fiction qui abreuvent le cable, la TNT ou le satellite...

    Problème si on tue le grand méchant que va t il rester ?? il faut bien trouver une incarnation du mal sinon il n’y a plus de raison de traverser la planète pour guerroyer pour des motifs qui ressemblent à une lecture simplette de la Bible, au niveau mental d’un enfant ou d’un président américain, dont les discours ne sont pas à un raccourci ou un simplisme près !!
    Faut bien toucher les masses qui rêvent encore d’une puissance de moins en moins réelle et d’une démocratie qui nous montre tous les jours ses failles et ses limites !!

    Mais je réitère mon propos, si vous avez tué le diable, ou le grand méchant, il reste quoi à une société qui depuis ses cow boy, les films qui vont avec... vante la lutte du grand américain face à de sombres inconnus...

    la propagande hollywoodienne pour la lutte contre les faibles et les intrus, style Rambo ou Terminator, toujours s’armer, lutter et préserver le « bien » contre l’invasion de méchants caricaturaux et preuve flagrante de la paranoïa et du coté inculte de nombreux américains, dont les réalisateurs de grosses productions faisant le culte du soldat américain en lutte pour défendre la démocratie face aux communistes dans les James Bond, et plus récemment dans les Rambo ou les films de SF ou on lutte vaillamment contre des ennemis sournois, sombres et mal définis, les basanés des westerns d’ Eastwood...


  • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 5 mai 2011 22:21

    Les ricains nous ont distillé une partie des images du raid, qui semble bien réel. Reste à voir les images et vidéos occultées volontairement...


    Rien ne prouve encore que ce raid concernait BL...

    Les Anglo-saxons ont publié des images, censurées chez nous :



    Enfin, sur la photo de groupe, en haut de cet article, l’attitude de la mère Clinton est assez expressive en se masquant la bouche, presque d’effroi... Voir aussi le regard attentif d’Obama... Ces deux-là ne semblent pas bien habitués aux spectacles d’horreur qui se déroulent en direct devant leurs yeux !!!




  • barrere 5 mai 2011 22:22

    plus de son .......plus d’image pendant l’assaut.........pas de bol hein........

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/al-qaeda/8493391/Osama-bin-Laden-dead-Blackout-during-raid-on-bin-Laden-compound.html


  • teddy-bear teddy-bear 5 mai 2011 23:39

    Excellence étude de la photo qui pour moi est indécent. Encore plus si elle n’était pas mise en scène. L’exécutif américain qui visionne « direct » un tuerie étant donné le nombre de victime, et b vraisemblablement un assassinat politique, certes d’un fou furieux islamiste est insupportable.


  • joelim joelim 6 mai 2011 01:04

    J’espère quand même qu’ils ne se sont pas trompés de « client ». smiley 

    Comme dans Brazil. Comme dans le 5e Element.

    Concrètement ils ont :

    — des photos de lui défiguré, si peu probantes qu’ils sont incapables d’en faire une version stylisée — genre effet noir&blanc — pour qu’on puisse reconnaitre ses traits.

    — une analyse ADN qui prouve que ça pourrait être un cousin (ils ont une grand famille) ; et encore il faut croire les services de l’exécutif, qui ne sont pas la justice normale et indépendante, et qui car ils se sont déjà payés notre fiole (d’anthrax) ne sont pas vraiment fiables (d’ailleurs, les médias n’évoquent pas lourdement cette preuve on se demande pourquoi smiley smiley smiley

    — des témoignages d’enfants qui ne connaissent pas forcément son vrai nom s’ils sont petits ; peut-être les plus âgés devaient savoir qui c’était mais que cette hypothèse soit implicitement admise par l’establishment fait froid dans le dos.

    Bon je plaisante un Peu. Ils ne se sont probablement pas trompés. Mais on n’a aucune preuve qu’il s’agissait de Benny Laden. Pas très professionnel de leur part... Heureusement pour eux les équipes d’en face si elles reconnaissent sa mort devraient être plus convaincantes. Obligé de s’appuyer sur les dires de terroristes pour confirmer les faits du pouvoir zunien... La réalité est hallucinante.

  • dj_kroket 6 mai 2011 01:19

    Tiens c’est bizzare, cette photo ressemble étrangement à une autre que j’ai vu il y a quelques jours : 


    bon ok celle là est fausse, mais au moins elle est mieux photoshopée que le cadavre de Ben.

  • Abou Antoun Abou Antoun 6 mai 2011 01:27

    Prochaine étape :
    Une photo de gens qui regardent une photo de spectateurs d’un document qui devait constituer une preuve.


  • Trinita 6 mai 2011 11:19

    La preuve de la mort de Ben Laden ? Pourquoi faire ?

    Ayant lu tous vos commentaires, je remarque qu’il y a « ceux qui croient » et « ceux qui ne croient pas » ; parfois, il y a aussi « ceux qui ne savent pas ce qu’il faut croire ou ne pas croire » ou qui sont « sans opinion » ou « sans avis » ou « qui ne se prononcent pas » ou « qui ne s’expriment pas ».
    Bref, ceux qui croient prennent les autres pour des « conspirationnistes » et ceux qui ne croient pas prennent les autres pour des neuneus qui gobent tout et n’importe quoi même sans preuve ; j’espère qu’il n’y a pas de juge parmi ceux qui croient trop vite et/ou trop facilement...
    Moi, je ne sais pas si Ben Laden est mort ou vif ; et si BL était mort, je ne sais pas de quoi il serait mort (si ce n’est de vieillesse ?) (ou d’un cancer ?) ; s’il est mort tué par quelqu’un, je ne vois pas qui aurait bien pu le tuer, à part peut-être sa mère ou bien son ancien barbier...
    Concernant la photo, l’analyse me semble pertinente mais les hypothèses des uns et des autres sont de trop car elles viennent alimenter un débat sur la mort de BL ce qui entraîne forcément une division des pauvres et braves gens ; bref, cela crée une polémique longue et un peu lourde mais tout de même je me suis bien marré en lisant les commentaires.
    Mais bon, je cherchais une preuve de la mort de Ben Laden et je ne l’ai pas trouvée ; et je tombe sur cette photo dont vous me dites que c’est la preuve avancée par l’Armée et la Présidence américaine !
    De qui se moque-t-on ?
    Peut-être après tout que : « plus c’est gros plus ça passe »...

    Ainsi, malgré tout le respect que je dois à vos éminents cerveaux des uns et des autres, vos raisonnements sont partiels, incomplets.

    Avant, BL était encore vivant bientôt 10 ans après le poly-attentat du 11 septembre 2001. Les militaires n’ayant pas encore mis la main dessus et ne sachant pas où le trouver ni même où chercher (sauf sur Terre ?), il y en a un qu’a eu une idée : envoyer de la fumée jusque dans son trou, quitte à enfumer toute la planète...
    Un peu comme pour faire sortir un lapin de son terrier.
    Un peu comme pour prêcher le faux pour savoir la vérité.
    Un peu comme pour qu’il se manifeste, pour qu’on puisse le repérer et pour enfin lui mettre une balle ou un missile (ou alors pour essayer de l’attraper vivant au risque de le laisser s’échapper).
    Et ça m’étonne que personne n’y ai pensé, et ça ne m’étonne pas que les grands médias ne cherchent pas plus la petite bête ou le détail qui déchire.
    La suite : vous la connaissez, plus ou moins...


  • platon613 6 mai 2011 17:05

    Al-Qaïda confirme la mort d’Oussama Ben Laden

    Le réseau Al-Qaïda a confirmé la mort de son chef, Oussama Ben Laden, tué dimanche par un commando américain au Pakistan. Il menace de le venger et s’engage à poursuivre le jihad, dans un communiqué publié vendredi sur des sites islamistes...

    http://www.news-26.com/proche-orien...


    • Taverne Taverne 6 mai 2011 17:10

      Al-Qaïda, c’est qui ? Attendons qu’un autre Al-Qaïda dise que Ben Laden n’est pas mort.


    • dom y loulou dom y loulou 8 mai 2011 22:00

      @platon 613

      mon Dieu mais quelle horreur !! mais alors !! putain !! mais alors le meurtre de ben laden en plus est contre-productif ?? ARRG... encore une action martiale qui a tout rendu encore pire !!!

      lololol

      vide de sens de A à Z leur trip 


  • vasionensis 7 mai 2011 15:22

      Cher Yohan ! (Pardonnez cette irrépressible effusion...)


      Fussiez-vous le seul, vous justifieriez pleinement les déclaration d’Obama - de n’importe qui d’ailleurs - avec ce fier argument que l’on peut résumer ainsi :
      « Obama ne se permettrait de me raconter des conneries, c’est trop risqué ! »
     Yohan, soyez gentil : vous savez qu’Obama n’est pas bien haut dans les sondages. Faites-lui part de votre conviction. Il ne demandera pas mieux que penser qu’elle est sûrement partagée par un certain nombre de ses compatriotes, et il dormira mieux.

      Au point où nous en sommes, je ne vous demande pas si Ben Laden est le fauteur des attentats du 11 septembre : la preuve que oui, c’est qu’Obama n’a pas attendu la date anniversaire pour se fendre d’une couronne (Il ne se serait pas permis d’essayer même d’induire Yohan en erreur. Ce serait trop dévastateur !)

      Et puis vous avez raison, mon bon monsieur, y a des mauvaises gens partout. Y’en a même qui ne seraient toujours pas convaincus en voyant une dépouille fumante sortir d’un frigo ! Et pis qui parleraient de Photoshop, ce qui serait risible si le sujet n’était pas aussi sacré.

      Je m’en voudrais enfin de prétendre vous conseiller en matière de look, mais puisque - contrairement à moi - vous avez la courtoisie de nous proposer votre photographie : votre tenue usuelle ne vous gêne-t-elle pas quelquefois pour voir et entendre ?

  • vasionensis 7 mai 2011 15:59

    @ OlivierP


    Pourriez-vous nous expliquer ce qu’est un« théoricien du complot » ?
    Pierre Larousse énonçait qu’un dictionnaire sans exemple était un squelette. Pour incarner un peu la définition que vous allez sûrement nous donner, dites nous 
    - si vous pensez que la percussion des tours jumelles par deux aéronefs est le fruit du hasard, le résultat d’un complot, voire quelque chose d’autre, momentanément inaccessible à mon imagination déficiente
    - au cas où vous choisiriez la seconde option, si vous vous qualifiez alors vous-même de « théoricien du complot », et si vous en êtes fier ou honteux
    - si la version officielle concernant les culpabilités d’un éventuel complot est une « théorie du complot », et sinon comment les officiels américains ont réussi jusqu’à présent à déjouer votre vigilance
    - si les instances judiciaires américaines qui ont inculpé Ben Laden pour d’autres attentats mais jamais pour le 11 septembre sont des « théoriciens du non-complot », des « non-théoriciens du complot », des « théoriciens du complot » simples (cela ne semble pas coller) doubles, multiples ou des négligents qui ne regardent jamais les actualités ?

    Pardonnez à mon insistance, qui n’a pas d’autre excuse que l’espoir d’avoir enfin mis la main sur quelqu’un à qui on ne la fait pas en matière de « théorie du complot ».


  • vasionensis 7 mai 2011 18:35

    @Platon613


    Vous n’êtes pas dur à convaincre ! L’auteur de l’apologue de la caverne (la République, livre VII) aurait du mal à se reconnaître dans votre pseudonyme ...

  • platon613 7 mai 2011 22:02

    Voici la dernière vidéo de Ben Laden...

    Vidéo inédite : Ben Laden devant son téléviseur

    CBS News a diffusé ce samedi 7 mai 2011 l’une des vidéos trouvées dans l’ultime repaire d’Ousama Ben Laden....

    http://www.news-26.tv/proche-orient...


  • tchoo 8 mai 2011 11:15

    Vous verrez que nos éminents journalistes se serviront de cette photo pour prouver que cela c’est passé comme ils le racontent, vu leur capacité de distianciation !


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 8 mai 2011 14:31

    Salut Paul

    Bonne analyse mais j’aime beaucoup ce que dit Docdory . Plein de bon sens .

    Ce que vous dites est à rapprocher de la manière de mettre en scène certains films : Un exemple  : « Rose Marie’s baby » A la fin ils regardent le nouveau né dans son berceau qui est le fils du diable . On ne le voit pas mais on voit les regards des parents . C’est bien mieux , l’imagination fait le reste 

    Pour mieux comprendre un peuple il est bon de connaitre son cinéma .

    En France « la vache et le prisonnier » est une excellente référence .

    Vive la république quand même .


  • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 8 mai 2011 14:58

    Bon, toutes ces vidéos larguées au compte-goutte par les autorités US, ne donnent toujours pas la preuve de la mort de Ben Laden.


    Celles-là sont censées prouver que c’était bien le bunker résidentiel bien spartiate de BL.

    Le vieillard barbu droitier, assis de 3/4 dos, pourrait-être lui, mais aucune image de face pour le confirmer... Juste l’oreille G à comparer...

    Flingué, son corps aurait été embarqué dans un des hélicos pour authentification et destruction ...

    Toute cette opération (Op Geronimo), ayant été filmée de A à Z, alors pourquoi on nous cache encore des « preuves vidéos » ?

  • dom y loulou dom y loulou 8 mai 2011 21:30

    madame Clinton a vraiment l’air de se dire « ptin on est vraiment dans la merde »

    et le général présumé chef des opérations qui bidouille son ordi... et tous les écrans éteints... 

    « il serait incapable de me guider autour du pâté de maisons !! » Gérald Celente dixit...

    lololol


Réagir