vendredi 26 août 2011 - par Cyril

Mort ou vif, gare à la contagion !

Une récompense de 1.3 million dollar reviendra à toute personne qui livrera Mouammar Kadhafi mort ou vif. Le conseil national de transition annonce que tout membre de son entourage qui tuera ou capturera Kadhafi se verra accorder une amnistie ou une grâce pour les crimes qu’il a pu commettre’, annonce Mostafa Abdel Jalil, Président du conseil national de transition, ministre de la Justice de Mouammar Kadhafi, président de la cour d'appel de Tripoli (il a notamment confirmé par deux fois la peine de mort des infirmières bulgares).
 
Colère, Dégoût, horreur, injustice ? je n’arrive pas à trouver les mots pour décrire le sentiment qui m’a envahi lorsque j’ai entendu cette nouvelle.
 
A ce niveau, il n’est même plus question de prendre parti pour ou contre cette guerre.
 
Kadhafi est un être humain, pas un chien, il a droit à un procès, et puis c’est aussi un chef d’état, alors il doit être présenté à un tribunal international dans un pays neutre comme le Brésil.
 

Sarkozy a déclaré cette guerre au nom de la démocratie, au nom des Français, alors maintenant qu’il prenne la parole, et dénonce publiquement cet appel au meurtre, au nom des droits de l’homme.

Et puis quelle personne sous-humaine pourrait se réjouir de l’assassinat d’une personne que l’on a reçu à sa table, dans sa maison, et à qui on a retourné la politesse.

Sarkozy à été le premier appui du CNT, le premier à les reconnaître, à engagé 1 million d’euro par jour pour soutenir cette guerre, si une personne a le pouvoir de faire cesser cet appel au meurtre, c’est bien lui.
 
Mais s’il en a le pouvoir, il n’en a pas envie et c’est dommage surtout si l’on prend en considération les déclarations de Kadhafi à propos du financement de sa campagne 2007.
Bref, après avoir trahi Chirac, puis Balladur, puis encore Chirac, puis les Français en 2007, maintenant Kadhafi, on peut conclure que Sarko c’est notre Judas français.

Si Cameron veut agir contre « l'effondrement moral » de la société, ce n’est pas encore le cas chez nous !

Pour conclure, Tripoli, n’est qu’à 3 heures de Paris, au vu de la conjoncture sociale actuelle, ce n’est pas dans l’intérêt de nos dirigeants, de laisser se diffuser le message qu’un chef d’état aussi proche peut être assassiné sans procès.
 
Mort ou vif, gare à la contagion !
 


6 réactions


  • sisyphe sisyphe 26 août 2011 11:25

    Entièrement d’accord ; je trouve cette « mise à prix mort ou vif » absolument honteuse et dégueulasse.


    Alors que l’intervention en Libye s’est faite essentiellement par le biais de l’OTAN, bien au delà des mesures permises par les résolutions de l’ONU : obus, missiles, drones, bombardements aériens, et que c’est donc l’OTAN qui a entièrement les choses en main, comment ont-ils lé honteux culot de permettre ce véritable appel au meurtre vis à vis d’un dirigeant à qui ils n’ont cessé, pendant des années, de dérouler tous les tapis rouges de la planète ? 

    Khadafi doit absolument être épargné, vivant, et jugé équitablement. 

    Cet appel au meurtre est une honte, de tous les points de vue. 
    S’il est assassiné, la faute en incombera directement aux dirigeants de l’OTAN, de l’ONU, qui devront en répondre devant la Cour Pénale Internationale. 

    • citrouille citrouille 27 août 2011 04:41

      je dirais même mieux , celui qui propose des sous pour que kadhafi doit mourir, il doit mourir lui aussi, parce que « mort ou vif » c’est un meurtre


      qu’il meure celui qui a proposé des sous


  • James James 26 août 2011 11:38

    @Sisyphe


    « Khadafi doit absolument être épargné, vivant, et jugé équitablement. »

    L’ordre d’exécution émane de l’OTAN, de ces représentants politiques (Sarko Obama Cameron ) qui jouent les parangons de vertu .Un procès juste et équitable pourrait mettre en lumière les responsabilités de chacune des parties, les longues années de relations tumultueuses et de coopérations fructueuses de l’axe du bien et du dernier paria international .
    Il faut se débarrasser de ce personnage, tout comme on a liquidé Saddam Hussein après de longues années de bons et loyaux services .


    • sisyphe sisyphe 26 août 2011 11:58

      @ james 


      NOus sommes bien d’accord. 

      C’est pourquoi la communauté internationale des CITOYENS doit faire pression, et exiger que Khadafi ne soit pas assassiné, mais fasse l’objet d’un procès équitable, où seront dévoilées toutes les complicités qui lui ont permis son règne tyrannique de 40 ans ; que tous les dirigeants occidentaux aient à répondre de leurs collusions avec ce régime. 

  • focalix focalix 26 août 2011 11:55

    Si Kadhafi n’est pas capturé vivant pour un procès juste et équitable, une page essentielle manquera à l’histoire de la Libye.

    Les procès expéditifs et les exécutions sommaires ne sauraient être considérés comme des actes fondateurs d’un état de droit.
    Exemples :
    Louis XVI : Il a fallu attendre près d’un siècle avant que la France devienne (à peu près) un état de droit.
    Les Romanov : Sauvagement massacrés. Presque un siècle après, les Russes subissent encore le désastre politique et économique.
    Mussolini : Lynché, il est devenu un martyr pour l’extrême droite italienne. Aujourd’hui encore, le facisme se porte bien.
    Ceaucescu : Exécution du couple après un procès bâclé (images à gerber), retour difficile à la démocratie.
    Sadam Hussein : Photos le montrant hirsute au sortir de sa cachette, condamnation à mort (selon le souhait de G.W. Bush). Cela n’a pas ramené la paix en Irak.


  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 26 août 2011 13:22


    Absolument !

    Le Crime colonial n’a que faire de la Justice.


Réagir