mercredi 17 avril - par Castel

N-D de Paris : vers une enquête AZF bis ?

L'enquête est à peine commencé, que les médias nous assaillent de commentaires en trompe-l'oeil sur l'hypothèse privilégiée de l'accident... Est-ce qu'on ne serait pas en train de nous prendre pour des ânes ?

Tout le monde se souvient plus ou moins de l'explosion de l'uzine AZF, quelques jours seulement après l'attentat du 11 septembre 2001. Dès le début, les institutions et les médias se sont ligués pour nous dire qu'il s'agissait d'un accident (lien). Le procureur avait indiqué, trois jours après, "qu'il en était sûr à 90%" ! Le problème, c'est l'explication de la première explosion, qui doit être dissociée de la seconde dont le souffle a été colossal. Les autorités n'ont jamais fait de recherche sur cette problèmatique, donnant l'impression d'une enquête baclée. Ils se sont focalisés sur le mélange accidentel du nitrate d'ammonium avec du Chlore. Mais cette explication est extrêmement controversée, d'une part parce que les ouvriers ne pouvaient que faire la distinction entre les deux composés, d'autre part parce que le mélange explose à des températures très importantes et que ces conditions n'étaient pas réunies dans l'usine. 

Mais, plus profondément, il y a une problèmatique d'ordre méthodologique : quand on cherche la vérité, on ne privilégie aucune hypothèse. Sinon les résultats risquerait d'être de l'ordre du biais de confirmation (lien). Finalement, on peut se dire que cette façon de mener les enquêtes est à l'image d'une société où on classe trop rapidement les hypothèses dites "sérieuses" et celles qui seraient "farfelues"... pour pour prétendre qu'une hypothèse est farfelue, il faut d'abord le démontrer. 

Concernant Notre-Dame de Paris, plusieurs éléments laissent supposer un incendie possiblement d'origine criminelle. Primo, il n'y avait aucun ouvrier sur le chantier, ils étaient tous partis à 17h30 (lien). Le chantier n'était pas encore commencé, seuls les échafaudages étaient posés. Secondo, comme l'indique Benjamin Mouton architecte chargé de Notre Dame de Paris jusqu'en 2013, il ne comprend pas que le bois de chène, vieux de 800 ans puisse brûler aussi facilement (lien). Pujadas a d'ailleurs laisser échapper qu'il n'y avait pas de doute sur le fait que cela puisse être un accident...mais pourquoi ? A-t-on vraiment suffisamment d'éléments pour priviligier une thèse contre une autre ?

D'autant plus que la piste criminelle peut être avérée suite à des détails de dernières minutes. Privilégier l'accident, c'est certainement fermer les yeux sur de nouveaux éléments de preuve.

Par contre, je ne remets en aucune façon la polémique sur le laxisme possible des pouvoirs publics (lien), à cause d'un manque de financement, et notamment sur la problèmatique des ouvrages d'art qui sont mal entretenus, laissant supposer une fragilité (lien) dénoncé par Asselineau le 4 avril 2019.



42 réactions


  • troletbuse troletbuse 17 avril 17:53
    1. Avant toute enquête, le laquais de Micron, Heitz a déclaré un incendie accidentel
    2. La première alerte a été faite afin que l’on évacue les touristes et les gens assistant aux messes
    3. la 2eme alerte était vraie, ce qui a du faire perdre du temps aux pompiers
    4. Une vidéo montrant « un imam » à ND est sortie, probablement une vidéo tournée avant l’incendie, comme pour Charlie
    5. Ca tombe bien, 1 heure ou 2 avant les annonces avortées de l’avorton.
    6. les merdias aux ordres répètent comme des perroquets la thèse de l’incendie accidentel.

    • alanhorus alanhorus 18 avril 13:21

      @troletbuse
      La vidéo avec un imam est debunkée
      https://www.youtube.com/watch?v=dvdp5eBjEYM
      Mais il semble qu’il y ait une mise en scène, alors qui ? A votre avis ? pour le 11 septembre c’était qui ?


    • Kikounet 19 avril 10:22

      Pour le 9/11 c’était le deep state et Bush à sa tête ! Pour Notre Dame je pencherai plus pour le représentant officieux du deep state en France j’ai nommé Mr Jacques Attali .. avec la complicité de Jupiter 1er et de ses sbires de Castaner, Nunez et consort ..


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 avril 10:43

      @Kikounet. Bush n’a jamais été à la tête du complot. Les comploteurs lui ont mis le couteau sous la gorge jusqu’à sa complète reddition.


  • Jean Guillot lee oswald 17 avril 21:17

    Bonjour mes amis , au lieu de jeter les débris , je propose de les mettre sous verre par petits éléments et de les vendre , comme cela chacun pourra avoir une partie de la cathédrale des siècles passés . 


  • tuxuhikewi 17 avril 22:11

    Suivre l’argent.

    17 millions d’euros


    Du budget de la prévention incendie des grand bâtiment, en facture pour des asperseurs et des détecteur, des terminaux.

    +

    Des Km de films qui montre que le dispositif installé n’est pas complet, quelqu’un a volé l’argent, ou le matériel.

    Qui vas s’enrichir ? Qui vas avoir d’énorme crédit d’import ? (1.100.000.000 € +-)

    Rasoir d’okam


    Zéro mort, embrasement optimal, travail de pro.


    Dieu, pour punir la France de ses péchés, évidement !

    Thèse zioniste syncro avec al aqod, pour diviser les frères.

    Thèse Gouvernementale diversion médiatique + ARGENT.

    La malchance.

    Un fou, de dieu potentiellement. Un djihadiste ... NON.

    777 years ago talmudique. Ou petit paris, entre maîtres du mondes.

    Maçonico-reconstruisons tout ça avec des triangles partout.

    Les coco pour, enfoncer le clou du déclin de l’Eglise.

    Les fachos, dans une stratégie victimaire ou mobilisante.

    Vous ne le saurais jamais.

    Je vous appelle a la paix et a l’amour de votre prochain.

    Je vous appelle a la faire la guerre a tout les enculés !

    Désolé d’utiliser l’une des armes de l’ennemi. 80/20.


  • Jean De Songy 18 avril 00:14

    Incendie volontaire de l’église Saint Sulpice, 17 Mars :
     
    Les prostitués du mondialisme avaient dans les 5mn dit que c’était un accident...
     
    Notre Dame, l’architecte des bâtiments de France, Benjamain Mouton, ancien conservateur de la cathédrale, qui a mis en place des portes coupe feu et des systèmes de détection, affirme que seule « une forte charge calorique » peut avoir déclenché l’incendie. De toute façon une poutre en chêne ne s’enflamme pas comme du papier...
     
    « La protection incendie mise en place dans la cathédrale était à son plus haut niveau »
    « En 40 ans d’expérience, je n’ai jamais connu un incendie de la sorte »
    « L’incendie n’a pas pu partir d’un court-circuit, d’un simple incident ponctuel. Il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant. »

     
    Les prostitués du mondialisme ont dans les 5mn dit que c’était un accident...le don d’ubiquité sans doute...
     
    https://www.valeursactuelles.com/societe/paris-saint-sulpice-incendiee-la-piste-criminelle-privilegiee-105030
    https://www.batiactu.com/edito/notre-dame-apres-incendie-rien-n-est-fini-selon-ex-56147.php?%20%0A


  • Le Sudiste Le Sudiste 18 avril 02:46

    Wooow... ça enquête sérieux... Et avec quoi ? Rien. Quel talent.

    Je n’ose imaginer avec tout les faits avérés, tous les témoignages, tout ce qui est connu, ce qu’écrirait l’auteur sur cette photo ridicule.

    Rien.
    Eh !


  • 59jeannot 18 avril 07:50

    déclarer une cause accidentelle avant même le début de l’enquête, ne peut qu’entraîner suspicion.


    • JL JL 18 avril 08:10

      @59jeannot
       
      «  inspecteur, regardez, j’ai trouvé ce briquet dans les décombres ! »
      «  laissez tomber, Hastings, cet objet n’est pas arrivé là par accident. »


    • Parrhesia Parrhesia 18 avril 08:22

      @59jeannot

      >>> déclarer une cause accidentelle avant même le début de l’enquête, ne peut qu’entraîner suspicion.<<<

      Surtout lorsque l’incendie accidentel s’est déclaré en deux temps…

      Bonne journée à vous !!!


    • Parrhesia Parrhesia 18 avril 09:07

      @Parrhesia
      S’il vous plaît, mesdames, mesdemoiselles et messieurs de France, écoutez cette chanson d’Anne Sylvestre, et ajoutez-y une pensée particulière pour les sapeurs-pompiers de Paris dont la calme et efficace démonstration nous a tellement impressionnés. !
      https://www.youtube.com/watch?v=SUEId2YVvnw

      Merci à toutes celles et à tous ceux qui dans le cours du temps, font en sorte qu’il reste quelque chose lorsque les fumées se sont dissipées !!!


    • mmbbb 20 avril 09:29

      @Parrhesia le parquet de paris a nomme un inspecteur specialsite en feu . Si cette equipe d enqueteur fait bien son boulot , on aura des preuves certaines . Neanmoins , le chene ne prend pas feu ainsi . Il lui faut une source de chaleur suffisante ; lorsqu il prend feu il est degage beaucoup de chaleur C ’est ainsi que jadis le verre courbe etait faconne . Impossible de faire cela avec du peuplier . J ai revu un racine et des ailes de 2013 lors de l anniiversaire de cette Cathedrale . Benajamin Mouron expliquait que tout le systeme electrique et alarme avaient refaient a neuf . Toutes les serrures des portes avaient ete changees afin qu avec une seule clef les pompiers puissent les ouvrir . il y a tout de meme des zones d ombres . notamment au niveau des alarmes Chacun sait que celles ci sont tres sensibles a infra rouge . Elles auraient dues fonctionner avant que le feu se repande non ? C ’est ce que devront expliquer les enquêteurs . PS je travaille dans un batiment ou le systeme de conduite d air de la clim est en train d être refait . L utilisation d une meuleuse par un ouvrier coupant du fer galvanise a declanche l alarme Tous dehors . Il n a suffit que d un jet d etiincelles . 


    • Parrhesia Parrhesia 20 avril 18:13

      @mmbbb

      Je suis d’accord avec votre commentaire. Particulièrement en ce qui concerne le paragraphe concernant la combustion du bois.
      Les sapeurs-pompiers savent d’ailleurs parfaitement qu’il est (en principe)préférable d’ avoir à combattre un feu de charpente en bois dont on peut raisonnablement évaluer une certaine durée de résistance que contre un incendie avec charpente métallique qui peut plier et vous tomber sur la tête à n’importe quel moment.
      Merci d’avoir réagi à mon poste, mmbbb.


  • Christian Labrune Christian Labrune 18 avril 12:18

    Avant de connaître ce site AgoraVox, je croyais que des événements pouvaient survenir par accident. Je sais aujourd’hui que lorsque quelque chose nous arrive de tout à fait funeste, il faut nécessairement incriminer « le côté obscur de la force », et même l’Empire, pour parler comme beaucoup de rédacteurs de la presse « citoyenne » nourris par la très puissante métaphysique de Star wars, cette série américaine qui a rendu complètement obsolète plus de deux millénaires de patiente réflexion philosophique.

    Je ne prendrai qu’un exemple, mais il est extrêmement probant : hier, j’ai passé près d’une demi-heure à essayer de retrouver les lunette qui me servent à voir de près, et je les ai retrouvées, mais vraiment par hasard, dans la salle de bains. Je n’avais absolument pas le souvenir de les avoir posées là, et si personne n’était entré dans mon appartement pour les cacher à côté de la brosse à dents, il fallait bien qu’on fût entré autrement, et nécessairement par téléportation, quantique de préférence. Si des extra-terrestres peuvent entrer chez moi en plein jour pour déplacer à mon insu des lunettes qui traînent ordinairement sur un coin de mon bureau, qui ne voit qu’il leur sera infiniment plus facile de s’introduire, de nuit, dans les combles de Notre-Dame, pour y mettre le feu à la charpente.

    Merci à l’auteur de nous avoir mis la puce à l’oreille.


    • JL JL 18 avril 12:34

      @Christian Labrune
       
       bravo, vous venez de démontrer brillamment jusqu’à quel niveau d’absurdité il faut aller pour croire qu’une forêt de poutres de chêne multicentenaires, dures comme du métal, puisse s’enflammer accidentellement, et se consumer entièrement et aussi vite qu’un fétu de paille ; et ce, pile poil juste avant le grand oral de jupiter.


    • Christian Labrune Christian Labrune 18 avril 13:51

      @JL

      Dans sa Psychopathologie de la vie quotidienne, le papa de la psychanalyse a très bien montré qu’on peut commettre inconsciemment ce qu’on appelle des « actes manqués » apparemment négatifs mais qui nous préservent de plus grandes catastrophes.

      Par exemple : demain, je passe le bac, je suis très mal préparé, je crains le pire. Sans le faire tout à fait exprès, je trouve le moyen de me casser la gueule dans l’escalier du métro près du centre d’examen. Les pompiers, les urgences... un mois de plâtre ! Ca vaut tout de même mieux, pour mon amour-propre, que d’être recalé à l’examen.

      Bon dieu, mais c’est bien sûr ! Macron avait peur d’être ridicule en exhibant sa rhétorique sur des millions d’écrans regardés par des Français déjà hilares avant même qu’ils les aient allumés.

      Un quelconque Benalla, muni d’une autorisation délivrée par le ministre de la culture (mais ça, on ne le saura jamais !) et d’une lampe à souder de la marque « Camping gaz », aura donc gravi les escaliers qui conduisent sous la charpente pour mettre le feu à trois ou quatre poutres. Les courants d’air auront fait le reste.

      Je n’ai fait que développer ce que, plus prudemment, vous laissiez entendre, mais je ne revendiquerai pas le mérite de cette explication définitive des causes de l’incendie à Notre-Dame. Je vous en laisse la gloire.

      Moi, je pense que ce sont les extra-terrestre qui ont fait le coup, comme chez moi hier. Enfin, cela restera ma vérité « officielle ». Comme vous le savez peut-être, l’Immaculée Conception, plus directement touchée que quiconque par cet incendie, m’apparaît le mercredi dans la grotte des Buttes-Chaumont. Je n’ai pu la voir hier parce qu’elle avait un rendez-vous chez son dentiste rue Cavendish, mais mercredi prochain, je saurai tout.


    • JL JL 18 avril 14:33

      @Christian Labrune

      mais non, vous n’avez développé que vois fantasmes.
       
      A aucun moment je n’ai dit que cette coïncidence servait Macron. C’est vous qui projetez.
       
      Elle peut profiter à ses ennemis comme à son camp dans lequel il y aurait, pourquoi pas, un Harry  qui lui voudrait du bien.
       
       Vous devriez savoir qu’on ne trouve que ce qu’on cherche, a fortiori pas ce qu’on ne veut pas trouver. Puisque vous parlez de psychanalyse : une enquête policière est un travail de psychanalyste : l’enquêteur doit être ouvert à tous les possibles, c’est la seule garantie de voir les chose comme elles sont.
       
       Déclarer tabou une explication c’est s’aveugler et aveugler autrui. Je n’ai en la matière ni tabou ni a priori.


    • Christian Labrune Christian Labrune 18 avril 20:26

      Elle peut profiter à ses ennemis comme à son camp dans lequel il y aurait, pourquoi pas, un Harry  qui lui voudrait du bien.

      ===========================
      @JL

      Je vois que vous essayez de détourner les soupçons ! Si vous êtes tellement certain qu’il s’agit d’un incendie criminel, vous devez bien avoir vos raisons, et la meilleure serait, tout le monde en conviendra aisément, que vous êtes probablement resté ce soir-là quelque part dans les escaliers des tours, après la fermeture de la cathédrale, muni de tout le petit matériel nécessaire. Un briquet et un petit flacon de whisky ou de vodka pouvaient suffire.
      Vous ayant lu bien des fois sur AgoraVox, je vous savais capable du pire, mais je ne m’attendais assurément pas à un tel aveu.


    • JL JL 18 avril 21:42

      @Christian Labrune
       
      bof ! Vous n’avez pas du faire flamber souvent ces trucs : ça brûlerait à peine la peau d’un bébé. Alors du chêne vieux de 800 ans, vous m’faites rire !
       


  • Gasty Gasty 18 avril 13:20

    Vu qu’il faut reconstruire en 5 ans va falloir déblayer tout ça rapidement. Pas question de faire une enquète et des recherches qui pourrait durer 2 ans. On va faire comme pour les WWC.


  • GRESILLAUD 18 avril 13:34

    Tiens au reparle d’AZF.... c’est vrai que les propos du Procureur de la République de Paris ressemblent un peu à ceux du Procureur de Toulouse le 24 septembre 2001... Suite à l’interview du responsable du chantier Lebras Frère facilement trouvable sur youtube, il n’y a aucun élément pour l’instant privilégiant une piste plus qu’une autre.

    Coïncidence... quelques heures avant le drame, le Procureur Général de la Cour de Cassation de Paris a reçu un courrier d’un témoin de l’explosion AZF, envoyé le 12 avril 2019, demandant à ce que lui soit restituées ses photographies originales qui l’a remises pour l’enquête en 2004. Trois de ses photos montrent un avion non identifié passant au dessus du pôle chimique quelques secondes avant le blast. Mais le dossier judiciaire ne mentionnent plus qu’une seule photo omettant les deux premières où l’avion serait indentifiable.

    Depuis 8 ans ce témoin de l’explosion d’AZF effectue des démarches juridiques avec un avocat... en vain ! On lui refuse cette restitution. Simple coïncidence certes.

    Mais en revanche, les experts judiciaires toulousain Dominique Deharo et Véronique Rey-Vidotto qui ont largement participé au naufrage de l’enquête AZF sont les premiers à donner leur avis à l’AFP sur le drame de Notre-Dame (cf article du 16 avril). Pour moi c’est le premier indice que l’enquête risque d’être très mal faite... j’espère que ces deux experts judiciaires absolument pas fiables seront écartés par le responsable de l’enquête de l’incendie.


  • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 18 avril 13:48

    Grand admirateur de Viollet-le-Duc et anciennement propriétaire d’une ferme en semi ruine que j’ai mis 10 ans à restaurer péniblement (en grande partie par moi-même) : charpente, toiture, embrasure en bois, bardage...

    Je vous recommande juste de lire les quelques pages de ce pdf.

    https://www.researchgate.net/profile/Stephanie_Diane_Daussy/publication/3047 05082_De_l%27apport_du_Dictionnaire_raisonne_de_Viollet-le-Duc_a_la_connaissance_de_l%27ancienne_couverture_en_plomb_Chartres_Construire_et_restaurer_la_cat hedrale_XIe-XXIe_siecle_dir_A_Timbert_Villeneuve_d%27Asc/links/5777b17a08ae1b18a7e438fc/De-lapport-du-Dictionnaire-raisonne-de-Viollet-le-Duc-a-la-connaissance-de-lancienne-couverture-en-plomb-Chartres-Construire-et-restaurer-la-cathedrale-XIe-XXIe-siecle-dir-A-Timbert-Villeneuve-dAs.pdf

    On y apprend que la cathédrale de Chartres a brûlé en 1836, qu’il a fallu 600 000 francs pour la restaurer avec une toiture en poutrelles de fer et fonte recouverte d’abord de zinc puis de cuivre. Que le tout a été fini en 1846, soit 5 ans plus tard.

    Sans doute Macron s’en est inspiré !

    Mais surtout il en ressort que la couverture des cathédrales (dont celle de NDDM) est en général en plomb, que cette couverture se décompose en élément appelés « tables », que ces derniers reposent sur un voligeage en chêne de 60 cm de long, de largeur variable et d’épaisseur de 1,8 cm (voir photo fig 13 du doc ou p.354), que Viollet-le-Duc lui même recommande la refonte des vieilles tables en plomb sur lit de sable.

    Cette refonte a-t-elle eu lieu sur place même ? Les joints ont-ils été soudés in situ et non pas roulés ?

    En tous les cas le peux vous assurer que de la volige de charpente est un truc ultra-sec de moins de 10% d’hygrométrie. J’ai démonté les fermettes de ma charpente et ses voliges (vieilles de 100 ans à peine). J’en ai fait un tas à 50 m de la maison et j’y ai mis le feu. Ca n’a pas mis des heures à démarrer !!!

    Des flammes de 10-15m et qui avec le vent, atteignaient presque ma maison. J’en ai des frissons rétrospectifs ! J’ai failli m’appeler Régis ce jour-là !

    Tout ça pour dire qu’il n’a pas fallu 300 litres d’essence pour démarrer cet incendie. Reprenons le rasoir d’Occam : l’explication la plus simple est souvent la meilleure. Et le bête oubli d’un fer à souder allumé me paraît tellement évident.

    En ces temps de sous-traitance à outrance où les entreprises estampillées, agrées Monument Historique emportent le marché (avec des devis écrits sur parchemin pour faire plus MH : je plaisante) et où des exploités au SMIC, à peine formés, sont facturés comme spécialistes.

    J’en mets ma main au ...


    • GRESILLAUD 18 avril 14:07

      @Michael Gulaputih
      Le responsable du chantier et ses ouvriers ont assuré que le jour même aucun d’eux n’avaient utilisé de point chaud car ils ne faisaient que monter l’échaffaudage. Concernant les éléments électriques du chantier (éclairage, ascenseur etc....) il est certain que tout a été fait dans les règles. Ils ont coupé toute l’alimentation du chantier avec remise des clés au « concierge ». Tous étaient partis depuis 17h30. Ils n’ont aucune explication pour l’instant.


    • Christian Labrune Christian Labrune 18 avril 23:59

      @Michael Gulaputih

      Ce qu’il faut espérer, c’est qu’on adopte le même parti qu’à Chartres. Je n’avais jamais vu que dans des documentaires la charpente de Notre-Dame, et si les fermes étaient désormais en métal, ça exclurait évidemment les risques d’un nouvel incendie. Ce qui séduit à Chartres, c’est la couleur verte des toits en cuivre, même si on se doute bien qu’on ne voyait rien de semblable au XIIIe siècle. Il serait absurde de recouvrir Notre-Dame au moyen de plaques en plomb. Un matériau synthétique plus léger ferait très bien l’affaire, à défaut du cuivre qui coûte extrêmement cher.

      Ce qu’il faut surtout espérer, c’est qu’on ne reconstruise jamais la flèche hideuse édifiée par Viollet-le-duc au-dessus de la croisée des nefs et du transept. C’est l’effondrement de cette monstrueuse pièce montée qui a été la cause directe de de l’effondrement des voûtes.

      Cette flèche m’a toujours fait penser à celle, métallique, de la cathédrale de Rouen qu’on voit de très loin quand on arrive par le train de Paris, laquelle date aussi du XIXe siècle et dont Flaubert disait qu’elle avait été installée là par un chaudronnier fou.


  • lala rhetorique lala rhetorique 18 avril 14:41

    Tout a été rapide : le fait d’affirmer qu’il ne s’agissait pas d’un acte criminel, mais sans doute d’un accident de chantier etc... branlebas de combat, les dons, etc etc, et dans la journée, annonce qu’on allait refaire la flèche et hier, le 1er ministre qui dit qu’on va contacter plusieurs architectes... ça fait beaucoup tout ça je trouve. Annulation des annonces de Macron concernant le fameux grand débat qui nous a coûté encore pas mal d’argent, sans date future prévue. Bref psychologiquement pour nous dire que le peuple n’a aucune importance et que seuls les monuments, les riches, les flics, les pompiers, comptent dans cette soi-disant démocratie. Maintenant, si le peuple ne pige pas le message, qu’il ne vienne pas dans quelques années pleurer, il sera trop tard !


  • baldis30 18 avril 14:49

    bonjour,

     Sur le délai de reconstruction l’optimisme n’est pas de mise : la presse technique s’en fait écho dans un article équilibré disponible sur

     https://batinfo.com/actualite/il-faudra-des-decennies-pour-reconstruire-notre-dame-de-paris-ravagee-par-les-flammes_12627?id=a8d5d5379f64221255e7b17c9bcab5d4ffa2bda3&utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=BATINFO%20ACTU%20QUOTI%202019-0416

     Après il y a les déclarations très malvenues des politiciens .... on pensait que les « fake news » étaient sanctionnables ... c’est vrai ... seulement pour le vulgum pecus !

     Et si c’était la seule .... après Montmartre, Saint-Denis ....

    Ah oui ........ ACT OF GOD ..... le doigt de Dieu dans la culotte du zouave


  • McGurk McGurk 18 avril 15:34

    Il y a deux éléments possibles pour expliquer ce qui s’est passé, étant donné que l’auteur nous révèle que le chantier n’était pas encore commencé.

    La première étant l’installation électrique qui aurait pu très bien avoir des défauts et être vieillotte. Néanmoins, d’après le conservateur, elle avait été très bien faite et même au-delà des normes de l’époque.

    La seconde est criminelle, d’autant que ledit conservateur du lieu a dit que, devant l’ampleur du feu et des dégâts, il pensait fortement à cette piste plutôt qu’un « accident ».

    Je suppose qu’on ne saura jamais la vérité étant donné qu’on nous a dit que ce n’était de la faute de personne et que la presse parle à l’unisson.


    • Gasty Gasty 18 avril 16:00

      @McGurk

      D’autant qu’il n’y a eu aucuns câblages électrique fait sous la toiture à proximité de la charpente, justement pour des raisons de sécurités. Seulement des alarmes incendies.


  • blablablietblabla blablablietblabla 18 avril 16:55

    Théoriquement si c’était un incendie terroriste il aurait été revendiqué , mais ça pas été le cas. Attendons l’enquête ce qu’elle dira.


    • tuxuhikewi 22 avril 02:30

      @blablablietblabla

      Il y bien une « revendication », mais bon moi le mot clef gladio je le considère comme la marque d’entreprise d’une usine a gaz bien connue, qui ne fait que de l’intox.

      Mais bon, qui sait. Un iluminé d’astrologue 2.0 du réseau suspect sus mentioné, surveille l’activité des grands service web, et déduit des prévision de l’avenir.

      Il se trouve que quant on observe « l’emprunte d’un événement dans l’imatérium », on peut rechercher l’anticipation avant le signal, trés sembable, mais plus petite.

      Cet homme nous dis que la westcoast nous a fait ce mauvais coup, par ce que leur réseau se sont légèrement agité avant et plus vite que les autres ensuite.

      Je préfère encore accuser les zionistes.


  • Esprit Critique 18 avril 17:36

    Rien ne permet de penser qu’il s’agit d’un accident !


  • hgo04 hgo04 19 avril 09:01

    Le B.A BA d’une enquête, c’est justement de prendre toutes les possibilités, je dis bien TOUTES, et ensuite de « fermer les portes » au fur et à mesure que les éléments concrets et matériels sont rapportés.

    Entendre un procureur fermer aussitôt et aussi tôt la porte de l’acte volontaire est une aberration, qui ne fera que justifier les doutes et les crispations.

    Ce qu’il faut se demander c’est la chose suivante : si l’incendie avait concerné une mosquée ou une synagogue, aurait il fait de même ?

    Vous vous en doutez que non, et c’est la que c’est blessant.

    Bon, les dégâts ne sont que matériels.. Il faut aussi se le dire.


  • pipiou2 19 avril 18:28

    L’auteur nous dira que les enquêteurs doivent aussi enquêter sur l’origine extra-terrestre de l’incendie, ainsi que sur la cause miraculeuse.


  • lloreen 20 avril 07:35

    La preuve d’une activité suspecte sur le toit de ND.

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=IZ8rN0o_lUw

    On peut se demander en outre à quoi d’autre sert le plan « sentinelle » pour garder aussi bien les édifices publics...

    https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/06/08/13-novembre-2015-pourquoi-les-militaires-de-sentinelle-ne-sont-pas-intervenus-lors-de-l-attentat-du-bataclan_5311948_3224.html


  • Esprit Critique 20 avril 22:01

    Toute installation électrique moderne est protégée par des fusibles et des disjoncteurs, de tel sorte que « Un court-circuit » d’éclanche immédiatement l’arrêt de l’électricité et de la source d’Energie calorifique. En outre les ascenseurs sont dans les échafaudages a l’extérieur des murs de pierre et de la toiture. Il n’y a pas eu de travaux le jour de l’incendie , au pied de la flèche, là ou semble avoir démarré le feu ! Affirmer a priori sans le moindre début d’analyse que c’est un accident est crapuleux.


Réagir