jeudi 12 novembre 2020 - par Bernard Dugué

No PASARAN ! Le 13 novembre 2020, rallumons le feu !

 I have a dream. La nuit du 10 au 11 novembre, Descartes faisait trois rêves lui signifiant quel serait son destin philosophique. Des rêves on en fait tous. Je rêve d'un 13 novembre 2020. Ne pas céder à la peur. Le13 novembre 2015, ils se sont attaqués à nos cafés et nos spectacles, à ce que nous représentons, cette joie de vivre, de faire ce qu'on veut, quand on vient, quand on passe. Le 13 novembre 2020 sera un cauchemar mais la France n'est-elle pas le pays où l'on fait des rêves, alors je vais faire un rêve, la musique qui explose dans les âmes. J'ai fait un rêve, I have a dream

 

 A l’attention de Monsieur Castex, réfléchissez à vos décisions, les gens vont vite comprendre ce qui se passe. L’épidémie est en phase de décélération. Vos experts sont passés à côté de la réalité. Pas les Français qui crèvent à petit feu et qui sont bientôt prêts à exploser dans les rues. Commerçants, indépendants, artistes, chômeurs, saltimbanques, entrepreneurs, parents d'élèves, infirmières, médecins, universitaires, scientifiques, gilets jaunes, jeunes, étudiants, cadres, la proportion des diplômés est remarquable dans cette opposition face à vos mesures. Si vous voulez que le pays fronde, durcissez les contraintes et l’Histoire sera au rendez-vous. Cette fois vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas, comme le président Macron qui ne céda pas un millimètre pour les taxes carbone avant le déferlement des gilets jaunes en novembre 2018.

 

 Français, aux vies de chiens, vous ne valez plus rien, Français relevés, vous avez tant de richesses qui ne demandent qu'à s'exprimer si vous osez vous libérer !

Publicité

 

 No PASARAN ! Le 13 novembre 2020, rallumons le feu !

 

 Il y a des dates qui font violence. A la violence des uns, véhiculant de la haine se conjugue la violence des autres, faite de mépris. Nous ne disons pas que le régime veut notre perte, nous disons que ce que fait le régime finit par ressembler à ce que veulent nos ennemis et que ce n’est pas en confinant les Français que l’on permettra à notre peuple, notre nation, de faire face aux défis qui nous attendent. Ce n’est pas en affaiblissant nos forces, en accusant nos jeunes, en détruisant notre économie, notre culture, que nous trouverons la force d’aller dans un monde d’après qui ne ressemble pas à un cauchemar mais qui se projette par la convergence des rêves.

 

 1) Ce 13 novembre 2020, Paris et la France vont commémorer les terribles attentats perpétrés en 2015. Le carnage commença vers 21 h 30 le soir du 13 novembre 2015. Après l’attentat raté au Stade de France, un second groupe de terroristes investit les rues des 11ème et 12ème arrondissements à 21 h 25. Plus de 400 coups ont été tirés en 20 minutes ; 116 cartouches de kalachnikov sont retrouvées sur les terrasses du Petit Cambodge et du Carillon. Après cette série d'attaques causant la mort de trente-neuf personnes et faisant trente-deux blessés graves, à 21 h 40, le troisième groupe arrive au théâtre du Bataclan, abat des personnes à l'extérieur du bâtiment, y pénètre et commence à tirer sur les spectateurs par rafale, en criant « Allahu akbar », « à tue-tête » selon Shawn London, l'ingénieur du son du groupe de rock Eagles Of Death. Bilan final de ces opérations, 130 morts.

Publicité

 

 2) Le 13 novembre 2020, les deux bars dans les 11ème et 12ème, Petit Cambodge et Carillon, seront fermés par décision gouvernementale comme du reste tous les bars. Il n’y aura personne pour boire un verre, discuter, sourire, animer cette ville connue pour sa vie nocturne. Une vie de détour et d’invention qui justifie que l’on aille chaque jour travailler pour réaliser une seconde vie la nuit, pour arpenter les libraires, se réinventer à travers d’autres codes et personnes, rêver jusqu’au bout du scénario que l’on invente ou du personnage que l’on se crée. Ce 13 novembre 2020, il n’y aura pas de musique au Bataclan, ni dans aucune salle, tout sera mort, silencieux, éteint. Tous à la niche, muselés devant la télé, séquestrés sur décision politique, interdit de se déplacer.

 

 3) Le monde du silence nous sera imposé par un régime autoritaire et sa faction sanitaire qui prétend nous vouloir du bien en nous protégeant. Paris sera ville deux fois maudite, après la mort sanguinaire et le carnage sidérant, ce sera l’ordre autoritaire, le silence de mort ! Et pareil sur tout le territoire. Ils voulaient atteindre nos valeurs, notre manière de vivre, notre goût de la réunion autour d’une table, femmes et hommes riant en sirotant une mousse, premier plaisir minuscule augurant d’une belle soirée conviviale, musique à s’enivrer, plaisir de dériver la nuit, démasqués, grimés, le carnaval des partisans, qui font ce qu’ils veulent, quand ils viennent et quand ils passent, dans ce pays où l’on fait des rêves. Même si le régime actuel veut notre bien, la situation sanitaire ne justifie pas de telles mesures qui prennent une résonance sinistre en ce moment de souvenir, de mémoire, de rédemption cathartique et collective qui ne pourra advenir que si nous sommes des Français dansant jusqu’à plus soif, faisant vibrer les cordes vocales et les guitares.

 



141 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 12 novembre 2020 08:31

    Castex n’est un exécutant, et la France n’est qu’un des éléments du puzzle.

    Maintenant que les globalistes ont atteint ce qu’ils visaient à la tête de l’empire, l’étau va se desserrer, mais les « corporates » décrites par Naomi Klein vont renforcer leur emprise d’une autre façon, et ce test grandeur nature leur aura fourni des éléments su les seuils de tolérance.

    Or ce sueil est plus élevé qu’ils ne l’espéraient et que je ne le craignais.


    • HELIOS HELIOS 12 novembre 2020 17:49

      @Séraphin Lampion

      Seraphin, je vous conseille de regarder en replay l’intervention d’E Zemour sur sa perception de la France (deuxieme moitié environ de l’émission Face à l’info du 11-11-2020)
      Outre que Christine Kelly est bien charmante, et cela ne gache rien, les explications de Zemour valent leurs pesant de cacahuetes.

      On est pas obligé d’adhérer a sa vision des choses, mais, comme partout et toujours, il n’y a pas de verité absolue mais, pour ce qui en est, je trouve que ce type de discours devrait etre diffusé aux 20 heures de toutes les chaines et enseignés dans les écoles... avec évidement les explications inverses... pour que chacun puisse se faire sa propre opinion.

      Je sais que c’est un rève car il y a bien une doxa erigée en dogme et en catechisme qui nous empêche de raisonner et parler autrement,
      Les choix a faire devraient pouvoir l’être en toute connaissance de cause, ce qui est loin d’être le cas.

      Son intervention dure environ un quart d’heure, mais si vous commencez a l’écouter, vous irez immanquablement à la fin, ce n’est pas possible autrement, c’est de nous, de vous, de moi qu’il parle de notre passé et surtout de notre avenir, sans fard. J’aurais 30 ans de moins, j’aurais plutot envie d’aller chercher à la cave le Lebel de mon grand père... sauf que je ne saurais pas sur qui tirer tant le piège s’est refermé.... au point qu’Erdogan m’apparait comme un gentil camarade de cours de récrés.

      Allez, les soumis, si vous ne savez pas que vous etes soumis, ne perdez pas votre temps, continuez a voter pour les mêmes, votre avenir est déjà tout tracé....
      Ceux qui ont un quelconque petit espoir, un brin de lumière persistant au fond des mirettes, il va être temps de les ouvrir, vos yeux, soit pour décider, soit pour assister au spectacle, ... comme ceux du gaillard d’arriere du Titanic, en chantant « plus pres de toi. », c’est l’espoir qui fait vivre et accepter la mort, inéluctable, faute d’agir.

      Chao...


    • placide21 13 novembre 2020 08:56

      @Séraphin Lampion
      Le premier objectif des globalistes est de briser la conscience collective de la nation Française en la disant raciste ( lorsqu’on veut tuer son chien.....) alors qu’elle protège du racisme et cantonne le religieux à l’espace privé ; Macron en serviteur zélé des globalistes a utilisé les armes de l’état pour briser l’expression populaire des gilets jaunes, la peur du covid (aux enfants on parle du croquemitaine) est utilisée pour continuer l’offensive des « agités du global contre les enracinés du local »


  • Albert123 12 novembre 2020 09:31

    « No pasaran » 

    et surtout continuez de voter utile,

    la véritable horreur c’est cette amnésie collective qui permet de tourner en rond à l’infini

    pourquoi voudriez vous que l’on scande un slogan depuis bien longtemps détourné de sa fonction première et dont la réelle finalité est désormais d’instaurer le régime totalitaire qu’il prétend vouloir empêcher ?

    pourquoi voudriez vous que l’on adopte la logorrhée « antifa » quand elle est à l’origine de l’accession au pouvoir des mondialisto-macronistes ?

    Le totalitarisme est passé grâce au « no pasaran » et à ses adeptes justement.


    • velosolex velosolex 12 novembre 2020 17:13

      @Albert123
      « No pasaran »
      Qu’a voulu dire l’auteur ?...La république espagnole, a travers ses décisions brouillonnent, les conflits entre ses militants, est le pire exemple, pour illustrer le font du refus. En même temps on peut la mettre en parallèle c’est vrai avec l’inconséquence politique, qui après avoir été complètement à la ramasse, tente de s’inventer un visage de fermeté. 
      Ce qui est encore éclatant, c’est le jacobisme qui impose partout les mêmes règles, quel que soit le degré d’infection, infantilise les gens. 
      le confinement n’a de sens que dans les régions les plus touchées. Il faudrait revenir à des décisions régionales, qui libèrent des régions, et les encouragent à garder le cap. Au lieu de cela, on va encore dans 15 jours lacher les vannes, laissant la régions parisienne se déverser sur les raisons les moins touchées
      Que croyez vous qu’il va se passer ?.....
      Pas besoin d’être grand clerc, que dans ce refus de stigmatisation du parisien, on ira vers un nouveau confinement. Les chiffres deviendront un peu alarmants fin février. Mais on attendra fin Mars, ou sans doute la fin des vacances des parisiens pour reconfiner une troisième fois, les mêmes causes amenant les mêmes effets.


    • Jean Keim Jean Keim 13 novembre 2020 08:08

      @velosolex

      Au sujet de cette fausse pandémie vous êtes encore sujet à des sueurs craintives, il y « aurait » encore des régions touchées par le « méchant virus » et alors ! chaque hiver c’est comme ça, l’absence de soleil et donc de chaleur favorise les microbes qui mijotent d’autant mieux dans les espaces clos genre confinement.

      Les chiffres ne sont que des signes alignés sur un support, dans un hôpital il y a 10 malades en réa, l’établissement dispose de 5 lits, l’établissement est submergé, les médias claironnent sur tous les toits que le covid explose ; dans un hôpital, ce pourrait être le même avant la suppression des lits par les gouvernements successifs, il y a 10 malades pour 50 lits, tout va bien, on est loin de la saturation, aucune info des médias, un bon traitement pour booster les défenses immunitaires, le grand air, la présence chaleureuse des proches feront que pour plus de 90 % des cas la guérison sera rapide, les autres cas demanderont plus d’attention , rien que de très normal, malheureusement une personne âgée de 90 ans atteinte d’une autre pathologie sévère décède, c’est triste mais rien d’anormal, ce n’est pas le covid qui l’a tuée mais tout son passif, pourtant les statistiques augmenteront d’une unité.

      Moins la peur grignotera nos esprits et plus la machination qui se déroule ouvertement là devant nos yeux sera évidente, encore faut-il les dessiller.


    • Jean Keim Jean Keim 13 novembre 2020 08:22

      @Albert123

      Un slogan c’est comme une chanson, certains retiennent plus la musique (c’est mon cas) et d’autres les paroles, la Marseillaise est un bon exemple, la musique entraînante peut distraire des paroles abominables.


    • placide21 13 novembre 2020 08:59

      @Jean Keim
       « Féroces soldats égorger nos fils et nos compagnes »Paroles d’actualité dans la Marseillaise.


    • velosolex velosolex 13 novembre 2020 13:01

      @Jean Keim
      Je m’étonne que des gens qui ont de la bouteille se fassent influencer par des complotistes, qui demain remettront en cause la gravitation...« Le covid est dur mais c’est la loi », aurait pu dire Brassens, qui avait du bon sens. En tant qu’ancien infirmier maintenant, je ne mettrai pas en question le travail des mes anciens collègues submergés, dont plus d’un a payé de sa vie le oombat contre ce virus. Je n’en dirai pas plus. Il n’est pas possible de contrer le déni, qui est une sorte de foi religieuse, ayant contaminé le Bresil, les states, ce qui a d’ailleurs couté sa présidence à Trump. 
      On pourrait avoir à la limite un doute si cela n’impactait qu’un pays, mais quand le virus impacte la terre entière, je ne peux m’interroger que sur la santé mentale de l’époque....Quand à moi je conteste non pas le virus, mais sa gestion...La Bretagne si elle était indépendante ( ce que je ne demande pas) serait environ au centième rang mondial de l’infection. Est ce responsable et efficace de faire marcher au pas du confinement toutes les régions, à qui il faudrait laisser une autonomie de gestion, et instaurer des mesures barrières, en limitant les déplacements de l’une à l’autre.
      Voilà simplement ma remarque. La France est le seul pays a exercer ainsi une politique uniforme, fidèle à son esprit horizontal de gouvernement, régissant le covid, comme la limitation de vitesse à 80. Ceci entre deux commémorations, chaque jour en amenant une nouvelle dans un beau garde à vous....


    • jjwaDal jjwaDal 14 novembre 2020 09:10

      @velosolex
      Il se trouve que de plus en plus de gens prennent heureusement conscience que la politique est aussi l’art de mentir effrontément. Du Golfe du Tonkin aux AMD de Saddam Hussein, en passant par les masques en quantité suffisante (en Mars dernier...), les preuves de mensonges d’Etats sont innombrables et documentés.
      Et chat échaudé craint l’eau froide, c’est bien connu.
      Ajoutez à celà une communication chaotique au possible, ici les masques non recommandés ni conseillés en pleine épidémie et obligatoire en tous lieux 6 mois plus tard, exigence absolue de preuves scientifiques de l’intérêt thérapeutique de l’HCQ pour autoriser son utilisation (absence patente de réelle toxicité) mais aucune pour le Remdesivir, absolument aucune pour l’usage des masques en extérieur, y compris dans des endroits déserts, etc...
      Tous médias focalisés sur une épidémie qui ne semble grave qu’en raison de la suppression de pas loin de 100 000 lits en 15 ans et d’un corsetage du numerus clausus sur longue période ajoutée à l’impréparation totale, à sa gestion globale médiocre et l’absence volontaire de toute comparaison.
      La mortalité chez les jeunes plonge dans toute l’europe ? Sans intérêt. Il est déjà mort plus de 120 000 personnes du cancer depuis le 1er janvier. Hors sujet. Des grippes passées ont eu un bilan proche ? Manoeuvre échappatoire...
      On oublie que la létalité de la vie est de 100% et qu’en terme d’années de vie « perdues » , on est très loin encore d’une boucherie qui restera dans les annales de l’épidémiologie. Dans celles de sociologie, avec certitude pour ma part.
      Pourquoi a t’on 10% de morts (au million d’hab) en plus que les Suédois qui n’ont ni confiné, ni saccagé leur économie, ni fermé les restaurants, ni imposé l’autorisation de sortie pour faire les courses ou se dégourdir les jambes ? Pourquoi a t’on plus de 4 fois plus de morts que nos voisins allemands ? La faute à « pas d’bol » ? Allons donc...
      Nos fossoyeurs professionnels de la démocratie sont aussi la source du combustible alimentant la mouvance complotiste.


    • Ouallonsnous ? 14 novembre 2020 11:33

      @velosolex

      Je m’étonne que des gens qui ont de la bouteille se fassent influencer par des complotistes,

      Pas forcément tous, se laissent influencer où le prétendent, que ceux de qui cela sert les intérêts !

      Pour la plus grande majorité, il est évident que ce covid à l’existence indépendante des règles de la biologie et en dehors de la grippe est une invention de l’ingénierie sociale s’appuyant sur la propagande mensongère télévisuelle martelée par la doxa du régime et s’appuyant également sur l’ignorance médicale d’une partie de la population, sidérée par les chiffres et les images inventés diffusés à un rythme publicitaire par les merdias à la botte du régime de Foutriquet mutilator embusqué à l’Elysée derrière ses prétoriens UEgenfor/Otan.

      Un remède à cela est le boycott absolu des merdias télévisuels et des fausses informations qu’ils diffusent, les français retrouveront un équilibre basé sur la réflexion personnelle, le bon sens et la prise en compte de la situation réelle du pays  !!!


    • Jean Keim Jean Keim 15 novembre 2020 08:30

      @velosolex

      En tant qu’ancien infirmier, vous réagissez comme un infirmier, comprenez vous, à défaut de percevoir, ce que cela implique ?

      Personne sain d’esprit ne conteste l’existence du covid-19, pas plus que ne sont contestables les malades gravement atteints et les morts qui bien que classés comme covid-19 ne le sont pas tous (paroles de personnels soignants), ce qui est contestable c’est la démesure de cette affaire, il est possible qu’elle soit un écran qui cache un tout autre décors, ne pas l’envisager est aussi stupide que de voir des complots partout.

      Ce que je vois une fois de plus est qu’il y a du profit à faire, ce que je vois est que notre riche pays s’appauvrit car vendu à l’encan, ce que je sais c’est qu’il faut pour faire un super riche qu’une multitude de gens basculent dans la pauvreté, ce que je devine est que dans un avenir proche la technologie rendra le travailleur sans qualification obsolète, ce que je pressens est que la balkanisation de la France est en cours.

      Une sorte de féodalité se met en place, je ne sais pas qui dirige(ra), à défaut appelons le(s) dirigeants la Finance, les barons sont toutefois identifiables, il s’agit des multinationales pour qui tout est marchandisation, la multitude en sera les serfs liés à leur maître.

      Alors la pseudo pandémie est avant tout une affaire d’aveuglement par la peur, sur une échelle de 1 à 10 essayons chacun de mesurer la nôtre et de voir en quoi elle consiste.


    • Albert123 15 novembre 2020 11:20

      @velosolex

      « les mêmes causes amenant les mêmes effets. »

      c’est sur que la croyance qu’on pourrait respirer un air purgé de tout virus amènera toujours les esprits les plus faibles a convenir de la nécessité de vivre sous blister et a en accepter toutes les contraintes quand bien même celles ci s’avèreraient plus nocives que le mal qu’elles prétendent traiter.

      Chez certain de nos ancêtres il devait exister également des individus prostrés dans leur grotte de peur d’y rencontrer des animaux sauvage et dangereux, 

      heureusement pour eux d’autres bravaient leur peur, juste pour affronter réalité et pour chercher de quoi se nourrir.

      Et en réalité rien ne justifie un quelconque confinement et certainement pas un virus qui fait parti de notre environnement naturel


    • velosolex velosolex 15 novembre 2020 11:30

      @jjwaDal
      Je n’exonère pas du tout le gouvernement de sa gestion catastrophique au niveau de l’intendance.
      Ils ont mis quatre mois à comprendre que l’opportunité de continuer à accueillir les riches chinois venant se détendre à Paris pendant que Wuhan était cité interdite avait des effets secondaires.....
      Après l’open bar, ils ont choisi de tenter de donner une image efficace et incorruptible en additionnant des mesures vexatoires, uniformes. Des coups de menton d’adjudant tentant de recomposer une image écornée, mais ajoutant la bêtise à la stup
      Ce que je disais au niveau du territoire me semble pertinent, mais absolument pas remonté au niveau des médias Parisiens, qui ne sont nullement dérangés par le fait que le pays marche au pas de l’oie confinée, uniformément, Paris s’accommodant très bien de cette politique qui lui permet de contaminer le reste du pays, entre deux confinements, et deux vacances
      C’est la France jacobine qui soigne, un malade qui se veut médecin. Il faut avoir fait son service militaire pour comprendre qu’on est dans la cour d’une caserne


  • Jelena Jelena 12 novembre 2020 09:37

    Dans les villes du 77, bien avant que ce soit obligatoire, il y en avait prés de 8 sur 10 qui portaient le masque... Il est donc totalement vain d’espérer que ce « bon peuple » manifeste contre les mesures sanitaires.


    • cettegrenouilleci 12 novembre 2020 10:09

      @Jelena

      Les choses peuvent évoluer rapidement. Par exemple un petit grain de sable aux conséquences magiques ou dramatiques qui obligerait tout le monde à se reposer des questions...


    • Sarah Juste 12 novembre 2020 13:03

      @cettegrenouilleci... le grain de sable magique , ce serait pas de l’autre côté de l’Atlantique ? Mais tragique ce serait pas ce vendredi 13 novembre, où nous ne serons pas tous « Tous à la niche, muselés devant la télé, » mais il y a encore les écoles qui marchent... et qui ne sont pas à la niche , ni à l’abri de false flag.


    • Fergus Fergus 12 novembre 2020 17:13

      Bonjour, Jelena

      Je partage votre constat : plus les semaines passent, plus la résignation et le fatalisme gagnent. Et je ne vois pas ce qui pourrait faire bouger les choses le 13 novembre, nos compatriotes ayant compris dès de début de ce 2e confinement qu’il se poursuivait tout le mois de novembre.

      Si la fronde doit survenir, ce sera à mon avis début décembre dans le cas où l’exécutif refuserait de desserrer l’étau de manière significative. Et les petits commerçants, en mode survie, pourraient en être les déclencheurs. Nul doute qu’ils seraient rejoints par de nombreux Français. 


    • roby roby 12 novembre 2020 17:36

      Trop trouillards les Français des années 2000 !


    • velosolex velosolex 12 novembre 2020 17:59

      @Fergus
      Les lieux de contamination sont connus, contrairement à la déclaration qu’un épidémiologiste sur inter ce matin. Le Huffington post se référait à une recherche américaine, qui les avait modélisés.

      Covid-19 : dans quels lieux se contamine-t-on le plus ...

      Les magasins semblent effectivement peu touchés, en rapport aux restaurants, qui sont les plus contagieux . Les décisions sans concertation sur les régions illustrent parfaitement la pensée centraliste ; ainsi le covid est le révélateur photo d’une France sclérosée dans ses impasses connues depuis longtemps. Les provinciaux sont excédés de cette loi stupide et contreproductive, sur les limitations de liberté dans des régions quasi indemnes, avec cette entrave absurde des 1 km de promenade, faisant marcher la rance partout au même pas de l’oie, depuis Paris.
      Le gouvernement après avoir été pris en défaut, a cru bon d’exercer une rigidité absurde pour faire oublier ses manques. On a reconduit le confinement à l’identique, alors qu’il a généré une impasse, par le fait des lâchés de faisans sur la province, si je peux m’exprimer ainsi.
      Il faudra tirer le bilan de tant d’inepties. C’est une France de la technocratie, hautaine sûre de sa conception, légiférant par ordonnances, s’appuyant sur des énarques sévissant en bande organisée, des hauts fonctionnaires inamovibles. Ce sont eux qui ont mis les soignants à poil devant la tempête. Le covid n’était pas modélisé dans leurs calculs, leurs projection économique fonctionnant à flux tendu. 
      Statistiquement, cette catastrophe ne devait pas arriver 


    • Eric F Eric F 12 novembre 2020 18:47

      @Fergus
      « Si la fronde doit survenir, ce sera à mon avis début décembre dans le cas où l’exécutif refuserait de desserrer l’étau »

      Il semble justement qu’il y aura une suspension partielle de confinement fin novembre/début décembre.
      Mais les commerces ayant été fermés trop longtemps, tout le monde se ruera pour les achats de Noël, et le brassage contaminant sera bien pire que si on les avait laissé ouverts en Novembre.
      Par ailleurs, on nous appâte en disant que les parcs restent ouverts, mais ça ne concerne que s’il est à moins d’un kilomètre de chez soi : les gens des grands ensembles apprécieront ! Ce confinement général (sauf pour aller au taf) est bel et bien une politique de Gribouille !


    • I.A. 12 novembre 2020 19:15

      @velosolex

      Bonjour velosolex.

      Je ne sais pas ce qu’on vous a dit ou ce que vous pensez, tous, quant, à la létalité de cette grippe... Je me pose de plus en plus de questions.
      Ce que je n’ai pas peur d’affirmer ici, c’est qu’une personne n’ayant pas de comorbidités sérieuse NE PEUT PAS MOURIR DE CETTE GRIPPE. C’est impossible, ça n’existe pas. (Ou alors, vous achetez de la mort-aux-rats, vous écrivez Covid-19 dessus, et vous avalez le tout ! Mieux : vous vous faites soigner par Véran et sa clique du CS et du HCS...)

      Or les personnes qui ont des comorbidités le savent : c’est donc à elles de se protéger au mieux, comme d’éviter les bouillons de culture, en particulier lorsqu’elles n’ont plus d’activité ni de vie sociale.

      A savoir : l’obésité morbide fait partie des comorbidités. Le grand âge (+80) aussi, surtout en ehpad (parce que plus d’activité ni de réelle vie sociale).

      A savoir encore : plus vous évitez les bouillons de culture, plus vous vous fragilisez. Est-ce que vous comprenez ça ? Par exemple les personnes âgées qui ont des activités les amenant à rencontrer du monde, à prendre les transports en commun, à rester actives... restent tout simplement en bonne santé plus longtemps que les autres !

      Ce qu’il se passe toutefois : il existe des personnes  le plus souvent dans les grandes villes  qui n’ont même pas de médecin traitant. Ou qui en ont un, mais ne le consultent jamais. Ou qui devraient se faire soigner les dents, mais ne le font pas... des personnes qui souvent cumulent 2 jobs, ou travaillent 12 heures, voire plus, par jour, tous les jours... Eh bien ces personnes ne savent pas qu’elles sont fragiles : c’est-à-dire ne savent pas qu’elles sont diabétiques et/ou hypertendues et/ou insuffisantes respiratoires et/ou présentent une infection sévère (dents non traitées + infection camouflées par des anti-inflammatoires = catastrophe) et/ou présentent une obésité morbide... et j’en passe. Ces personnes-là, oui, peuvent atterrir en réanimation. Et mourir. 

      Tous les autres, NON.


    • chantecler chantecler 12 novembre 2020 19:27

      @I.A.
      "plus vous évitez les bouillons de culture, plus vous vous fragilisez.

      "
      Là je pense que vous exagérez .
      De plus le terrain n’explique pas tout .
      Si vous choppez 1000 virus ou un milliard ça ne donne pas la m^me chose .
      1000 votre organisme peut fabriquer des anticorps ou réactiver des anticorps .
      Un milliard votre organisme est dépassé .
      Et je ne suis pas certain que même avec un excellent vaccin vous vous tiriez d’affaire .
      Bref vivre dans un monde aseptique c’est idiot mais faire trempette dans des bouillons de culture c’est suicidaire .
      Et j’ajouterai actuellement : empêcher les gens de se balader là où il y a peu de monde c’est idiot , mais rechercher la promiscuité c’est imbécile .
      Seulement qui recherche la promiscuité en ce moment ?
      Quand une épidémie de grippe légère est signalée les gens font spontanément attention : se lavent le mains , ne s’embrassent pas pour se dire bonjours , évitent d’éternuer à la figure des autres etc etc ...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 novembre 2020 20:57

      @Fergus Tout à fait Fergus, les gens sont résignés. Quand un article les mets face à une situation de combat, ils ne relaient pas l’article, quand un article leur donne matière à aboyer, il relaient l’article. Le gouvernement a gagné la partie parce que les Français sont devenus des chiens. Ce n’est pas de leur faute, le système des experts et des médias y a contribué largement. 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 novembre 2020 21:14

      @Bernard Dugué

      bahhh fonde une famille , ais deux trois gosses , un crédit sur la bagnole pour les emmener a l’école , un crédit habitation pour vivre là où tu voudrais qu’ils vivent...etc . On en reparlera.


    • I.A. 12 novembre 2020 22:15

      @chantecler

      « 1000 votre organisme peut fabriquer des anticorps ou réactiver des anticorps .
      Un milliard votre organisme est dépassé »... 
      Lequel, d’organisme ? Le vôtre, ou le mien ? Et ce ne serait pas 1 milliard virgule 5, plutôt ?
      Et où ça, les milliards, et où, les milliers ? Qu’importe les protagonistes et qu’importe les interactions ?
      Vous vous êtes bien relu, avant de poster ce mot ???

      Quand je dis quelque chose d’aussi UNIVERSELLEMENT BASIQUE, monsieur, (« plus vous évitez les bouillons de culture, plus vous vous fragilisez »), je sais PARFAITEMENT de quoi je parle (et surtout à qui ça s’adresse...)

      Allez dire aux pauvres et à leur sales promiscuités qu’ils sont imbéciles !! (Heureusement, je sais que ceux qui vous survivront font partie des pauvres, ça me rassure : ils ressemblent à vos ancêtres !)

      « bouillons de culture » est une façon de parler : échanges et contacts socioculturels, commerciaux, professionnels... la vie humaine dans les sociétés humaines de votre civilisation humaine. Vous la connaissez, cette société ? Ou bien vous n’en faites déjà plus partie ? Vous êtes un pur esprit immaculé ?

      Quand je pense que vous vous croyez propres, je me dit que tout est à recommencer, et qu’effectivement, il faudrait vous filmer 24h/24, pour vous montrer ce que vous êtes réellement et ce que vous faites réellement quand vous vous croyez seuls : ce que vous inoculez, ce que vous transmettez, quotidiennement, depuis toujours...

      Si la promiscuité est dégueu, je vous propose de vous en passer, dès à présent et pour toujours. Bon débarras.

      Vos parents, vos grands-parents et vos arrière-grands-parents étaient des gens simples, beaucoup, beaucoup plus propres que ce que vous insinuez ici. Et beaucoup, beaucoup moins prétentieux.

      Vous êtes un triste individu, qui devrait dès à présent éviter de respirer, de toucher à quoi que ce soit, comme à qui que ce soit. Surtout pas d’erreurs, de spontanéité et de... vie !


    • placide21 13 novembre 2020 09:04

      @velosolex
      J’habite à l’orée d’une forêt PRIVÉE , elle est devenue fréquentée comme un parc de centre-ville.


    • Fergus Fergus 13 novembre 2020 09:27

      Bonjour, Bernard Dugué

      « ce n’est pas de leur faute, le système des experts et des médias y a contribué largement. »

      Vous avez évidemment raison.

      Mais le (relatif) confort à portée de tous et l’individualisme croissant érigé en modèle par les structures éducatives ont émoussé toujours plus au fil du temps l’esprit combatif qui prévalait naguère au sein des classes populaires et moyennes. Dès lors, l’acceptation des contraintes  même outrageusement attentatoires aux libertés — s’en est trouvée renforcée.

      Puissent les Français se réveiller et rompre avec le panurgisme dominant ! Et comme en toute chose, il y a des aspects positifs, il se pourrait que cette crise soit à l’origine d’une prise de conscience qui aide à une remise en cause sociétale. Je croise les doigts pour qu’il en soit ainsi. 


    • Jean Keim Jean Keim 13 novembre 2020 09:38

      @I.A.

      Exactement ! que du bons sens dans votre article, nous entrons dans une ère qui pourrait connaître le déclin de la médecine actuelle qui soigne les gens comme un mécano dépanne une voiture : avec un ordi et des procédures, si votre problème n’est pas dans un registre on vous ignorera, votre problème sera catalogué d’imaginaire genre maladie de lyme, ce changement est de notre responsabilité.

      Le rêve de la médecine est de nous faire prendre des médicaments pour conserver une bonne santé.


    • Eric F Eric F 13 novembre 2020 09:56

      @Bernard Dugué et @Fergus
      Le rôle des média grand public dans le formatage de l’opinion est effectivement prépondérant, et dans la présente crise, ils relaient et parfois amplifient l’approche « alarmiste » des autorités médicales sur l’épidémie, et anticipent voire influencent les décisions gouvernementales les plus rigoureuses.
      Le principe de précaution a été érigé en dogme (que ce soit pour l’environnement et le sanitaire -mais pas pour la sécurité migratoire-), si bien que l’on tue l’activité économique, sociale, culturelle et même familiale du pays pour sauver quelques non pas pourcents mais « pour dix milles », vies. Mais ce principe de précaution à géométrie variable ne conduit pas à supprimer totalement la vente de tabac bien plus meurtrier dans la durée, les bureaux restent même ouverts en tant que « commerces essentiels ».

      Le focus et la priorité absolue du traitement de l’épidémie est le taux d’occupation de lits d’hôpital . On en est à 7,5% de l’ensemble des 400 000 lits, et on nous explique qu’il faut reporter 50% des opérations non urgentes. Or le Covid ne nécessite pas d’opération, les salles d’opérations sont donc inutilisées et certaines spécialités au chômage technique. Où est le plan de redéploiement massif de l’ensemble du secteur de la santé pour les situations d’urgence sanitaire ? Quant aux « réanimations », on leur additionne les soins intensifs et continus, soit 19 000 lits en capacité initiale.


    • GoldoBlack 14 novembre 2020 08:02

      @I.A.
      Vous vous trompez.


    • Ouallonsnous ? 14 novembre 2020 11:46

      @Eric F

      « et le brassage contaminant »

      Je pense que vous regardez la propagande mensongère télévisuelle du régime !

      C’est justement par ce brassage contaminant que nous atteindrons l’immunité collective, ce dont les mesures liberticides du gouvernement veulent nous protéger afin de pouvoir « placer » le vaccin de Big Pharma qui ne servira à rien, sauf à remplir les caisses des laboratoires pharmaceutiques au dépens de la Sécurité Sociale, s’il y a réellement un virus autre que télévisuel dans la boucle, un virus mutant sans cesse un vaccin est inutile.

      Il n’y a qu’a voir les résultats du virus contre la grippe annuelle, seulement, ces résultats ils ne les diffusent jamais !!!


    • GoldoBlack 14 novembre 2020 15:18

      @Ouallonsnous ?
      Immunité collective ? Comme en Suède ? Ah ah ah ah  !


  • Francis Francis 12 novembre 2020 09:38

    Ils détruisent les hôpitaux et ils construisent des camps de concentration où seront internés ceux qui refuseront leurs vaccins.

     

     En attendant l’arrivée des vaccins, nous sommes tous mis de facto en résidence surveillée pour une durée illimitée.


    • Francis Francis 12 novembre 2020 09:49

      Scénario :
       
      à chaque campagne de vaccination, il pourrait y avoir, mettons 80% de vaccins inoffensifs : appelons les « placebos » . Ainsi, 80% des gens ne ressentiront aucun effet secondaire notable. Au bout de deux ans ils n’y penseront même plus. Les autres ? Bah : le vaccin est réputé ne pas être efficace à 100%. Et puis, il y a parfois des médicaments à la provenance douteuse. Et surtout, il y aura plusieurs fabricants.
       
      Il est déjà prévu un cov-21, un cov-23, etc... donc des vaccinations à répétitions.
       
      Au bout de trois campagnes, avec 80% de »placebos« , c’est déjà plus de la moitié de la population qui aura reçu autre chose qu’un vaccin dénué d’effets secondaires redoutables.
       
      Si à chaque fois nous avons deux injections, il suffira d’une proportion de seulement 15% de vaccins aux effets secondaires dangereux pour qu’au bout de deux ans la moitié de la population soit infectée par une quantité non négligeable de poisons redoutables.
       
      Ainsi, ce à quoi vous serez convié à chaque fois, c’est à une »séance de roulette russe".


    • nono le simplet nono le simplet 12 novembre 2020 10:04

      @Francis
      m’autorises tu à copier ton com dans mon blog ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 12 novembre 2020 10:09

      @Francis

      comme je l’avais déjà raconté sur ce site, j ai eu un copain qui a gagné pus d’argent avec un petit commerce qu’avec son magasin de moquette : il remplissait des petites capsules d’eau du robinet, achetait une page de télé 7 jours et publiait un texte en noir et blanc, sans photos ni illustrations pour vanter les effets miraculeus de on produit en utilisant des termes du genre « bien-être », « naturel », « sensation », etc...
      non seulement il recevait beaucoup de commandes, mais il recevait aussi des lettres de remerciement.
      à Lourdes, ils en ont fait une industrie !


    • Francis Francis 12 novembre 2020 10:42

      @nono le simplet
       
       non, évidemment. Ce com est réservé aux lecteurs avertis.
       
       Et veuillez gardez vos distances, je ne voudrais pas être contaminé.


    • Francis Francis 12 novembre 2020 10:44

      @Séraphin Lampion
       
       au point où nous en sommes, je suis prêt à avaler n’importe quelle potion inoffensive.


    • nono le simplet nono le simplet 12 novembre 2020 10:45

      @Francis
      merci pour la franchise
      je publierai quand même bien sûr mais en masquant le pseudo ... smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 novembre 2020 10:49

      @nono le simplet

      salut ...il a pas saisi le second degré le Francis

      la parano abime plus le cerveau que les vaccins.


    • Francis Francis 12 novembre 2020 10:52

      @nono le simplet
       
      pour me préserver, j’évite d’imaginer l’effet que ça fera sur des lecteurs en plein délire covidien. Mais votre réaction me donne déjà une petite idée.
       
       Ne me dites pas après ça que vous ne participez pas à l’entretien de ce délire.


    • nono le simplet nono le simplet 12 novembre 2020 10:52

      @Aita Pea Pea
      salut
      je suis même pas dans le second degré ... je suis entrain de faire un blog ... lol


    • nono le simplet nono le simplet 12 novembre 2020 10:54

      @Aita Pea Pea
      pas de raisons de ne pas faire profiter les autres de ce que je lis smiley
      je suis dans ma phase « collecte » ... un fois le blog au point je mettrai un lien ...


    • nono le simplet nono le simplet 12 novembre 2020 10:56

      @nono le simplet
      je sens que je vais avoir des auteurs préférés ...mdr


    • Francis Francis 12 novembre 2020 11:11

      @nono le simplet

       
      Postez aussi sur votre blog cet article : 
       
      Scandale du vaccin : l’UE achète les doses, le PDG de Pfizer vend 60% de ses actions
       
       C’est le moment pour vous d’en acheter.

       ps. N’oubliez pas de leur parler aussi du squalène, un adjuvant redoutable qu’on trouvait dans les 100 millions de doses de vaccins H1N1 qu’avait commandés Rodelyne Bachelot.


    • Francis Francis 12 novembre 2020 11:24

      @nono le simplet
       
       c’est un blog de dénonciation des auteurs que vous souhaitez livrer à la vindicte publique ?
       
       Bravo, belle initiative.


    • babelouest babelouest 12 novembre 2020 11:29

      @nono le simplet quand on fait un blog (j’en ai six) c’est en général pour y publier ses propres textes.... ce qui n’empêche pas parfois de vouloir faire profiter les lecteurs d’un article particulièrement bien vu, écrit par un autre (avec son autorisation évidemment).


    • nono le simplet nono le simplet 12 novembre 2020 11:34

      @babelouest
      je ne suis pas quelqu’un de conventionnel


    • Francis Francis 12 novembre 2020 11:40

      @ tous les simplets qui aiment triturer les statistiques
       

      Pascal Praud résume l’absurdité de la situation sur le Covid-19 avec de simples statistiques
       1’20"

      Pascal Praud est un journaliste français spécialisé dans le sport, chroniqueur et animateur de radio d’une part, animateur-producteur de télévision d’autre part. Après vingt années passées à TF1, il a été en 2008, un des dirigeants du FC Nantes.

       

      Un conspirationniste notoire comme on peut le constater avec ce CV et ces propos factuels, sourcés et vérifiés.


    • Francis Francis 12 novembre 2020 11:48

      @nono le simplet
       
      ’’je ne suis pas quelqu’un de conventionnel’’
       
      On s’en serait douté.


    • nono le simplet nono le simplet 12 novembre 2020 11:53

      @Francis
      On s’en serait douté.

      ah ? c’est pourtant de trop l’être que tu m’accuses ...


    • velosolex velosolex 12 novembre 2020 12:02

      @Séraphin Lampion
      Le copain est passé à coté de la fortune
      Il aurait fait des joints pour les fumeurs de moquette, qu’il aurait laissé loin derrière les vendeurs de cierges et d’eau miraculeuse de Lourdes.


    • Francis Francis 12 novembre 2020 12:33

      @nono le simplet
       
       je n’ai jamais et n’accusera jamais personne d’être trop conventionnel.


    • Francis Francis 12 novembre 2020 13:35

      @simplets
       
      qui eut croire vraiment qu’on va inoculer le même vaccin à tout le monde ?
       
       Écoutez ça :

      L’avenir des dieux de la technologie et des humains jetables

    • roby roby 12 novembre 2020 17:43

      @Francis
      Rodelyne Bachelot celle qui avait dit quand elle passait a la radio chez Ruquier qu’elle ne referait plus jamais de politique ???? 


    • HELIOS HELIOS 12 novembre 2020 17:56

      @roby
      . l’appel d’un président ne se refuse jamais !... surtout quand on est un saltimbanque.


    • Sarah Juste 12 novembre 2020 20:44

      @Francis..ça fait peur


    • Pinkette234 Pinkette234 13 novembre 2020 03:24

      @Francis
      je soutiens Francis !


    • Jean Keim Jean Keim 13 novembre 2020 09:42

      @Séraphin Lampion

      A Lourdes quand vous achetez un souvenir religieux, le vendeur demande : Je vous fais un paquet catho ?


    • Francis Francis 13 novembre 2020 10:17

      @Sarah Juste
       
      on peut avoir peur, en effet. Mais rien n’est perdu, lisez cet excellent article :
       
      Covid-19 : les thérapies proposées s’affinent. Le vaccin, seule voie de sortie politique ? Faut-il aller en justice pour avoir la vérité ?

       


    • Eric F Eric F 13 novembre 2020 10:20

      @Francis
      « au bout de deux ans la moitié de la population soit infectée par une quantité non négligeable de poisons redoutables »

      Réfutation : on peut faire le raisonnement par l’absurde suivant : si on nous vaccinait pour nous empoisonner sciemment, cela ruinerait à terme l’industrie pharmaceutique et même l’ensemble de l’activité économique en supprimant des consommateurs futurs. Il leur faut au contraire nous maintenir en vie le plus nombreux possible et le plus longtemps possible (les vieux consomment quatre fois plus de médocs). On est donc plutôt dans une logique d’acharnement démographique et thérapeutique.

      Le plus gros risque d’un vaccin n’est pas tant les effets secondaires, très marginaux en proportion (hors fantasmes), c’est que certains se croient tellement bien protégés qu’ils ne prennent plus aucune précaution.


    • Francis Francis 13 novembre 2020 10:29

      @Eric F
       
       réfutation réfutée : si 50% de la population est empoisonnée au squalène pour ne citer que cet adjuvant pour autant ça ne fait pas 50% de moribonds. En revanche, ça fait beaucoup beaucoup de malades qui n’auraient pas du l’être, affectés à plein temps notamment par des maladies auto-immunes. Une manne.


    • Eric F Eric F 13 novembre 2020 10:36

      @Francis
      ah, vous êtes bien plus ingénieux et imaginatif que moi smiley


    • GoldoBlack 14 novembre 2020 08:03

      @Francis
      « ils construisent des camps de concentration »
      Vous délirez !
      C’est pathétique. Consternant.


    • Francis Francis 14 novembre 2020 08:34

      @GoldoBlack
       
      ’’« ils construisent des camps de concentration. Vous délirez ! ’’
       

      Projet de loi nº 494, adopté par l’Assemblée nationale, en nouvelle lecture, autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire

       
      « Article 4 ter
      Par dérogation au premier alinéa de l’article 714 du code de procédure pénale, les personnes mises en examen, prévenues et accusées peuvent être affectées dans un établissement pour peines.

       
      Par dérogation aux dispositions du premier alinéa de l’article 717 du même code, les condamnés peuvent être incarcérés en maison d’arrêt, quel que soit le quantum de peine à subir.

       
      Les personnes condamnées et les personnes mises en examen, prévenues et accusées placées en détention provisoire peuvent, sans l’accord ou l’avis préalable des autorités judiciaires compétentes, être incarcérées ou transférées dans un établissement pénitentiaire à des fins de lutte contre l’épidémie de covid‑19.

       
       

       ... établissement pénitentiaire à des fins de lutte contre l’épidémie de covid‑19.

       
      On n’est plus dans le complotisme, là, mais dans la vraie vie.
       
      C’est vous qui délirez, êtes pathétique et consternant.
       


    • GoldoBlack 14 novembre 2020 15:25

      @Francis
      Et des maisons d’arrêt, ce sont des « camps de concentration » maintenant ?
      Faut arrêter le délire paranoïde !
      On est bien dans le complotisme le plus débile.
      Quant au Canada, je n’ai même pas lu, mais le délire d’un député, ne fait pas la réalité. Et le Canada, c’est le Canada.
      Pauvre ami.


    • Adèle Coupechoux 14 novembre 2020 21:00

      @GoldoBlack

      Nous ne sommes pas déjà dans un campas de concentration à ciel ouvert ? Jetez un coup d’oeil à la définition d’un camps de concentration.


    • GoldoBlack 15 novembre 2020 09:20

      @Adèle Coupechoux
      Si vous y passiez une semaine dans un camp de concentration, vous réviseriez rapidement votre jugement stupide.
      Ces amalgames godwiniens sont le comble de la bêtise argumentative.


    • Francis Francis 15 novembre 2020 10:19

      @Adèle Coupechoux
       
      « Un camp de concentration est un lieu fermé de grande taille construit pour regrouper et pour détenir une population considérée comme ennemie, généralement dans de très mauvaises conditions de vie.  »
       
      Regrouper une « population considérée comme ennemie », à l’évidence ces camps sont prévus pour.
       
      Hormis la question des conditions de vie que l’on ne peut prévoir à ce jour, le reste de ce que l’on en sait correspond à la définition. Nous sommes bien d’accords

       

       GoldoBlack préfèrerait peut-être qu’on parle de goulags ?


    • Adèle Coupechoux 15 novembre 2020 11:09

      @Francis

      Beaucoup de personnes ne réalisent pas encore que ces mesures sont complètement irréalisables dans des sociétés humaines...du 21ème siècle. Ce n’est pas ainsi qu’une société peut fonctionner. D’ailleurs notre société fonctionne mal, très mal.

      Nous sommes concentrés là où nous sommes contraints de l’être. Nous avons à peine le droit de travailler, quelle ironie ! C’est décidé de manière autoritaire et arbitraire.

      Et choisir la façon de nous détendre après le travail nous est interdite...

      J’étaye votre définition "Cette population peut se composer d’opposants politiques, de résidents d’un pays ennemi au moment de la déclaration des hostilités, de groupes ethniques ou religieux spécifiques, de civils d’une zone critique de combats, ou d’autres groupes humains, souvent pendant une guerre. 

      A noter que nous sommes toujours au 21ème siècle.

      Ce matin sur France Info, j’entendais un sociologue et éditeur, parler avec désinvolture de la situation des TME et PME, Pour lui, il y aurait eu de toute façon des faillites, et il y aura des suicides, et alors ? Toujours de son point de vue, ces structures ne sont plus à la page, désormais tout devrait être livrable grâce au numérique, se faire livrer ses médicaments, ses livres…Pour ce sociologue, c’est du populisme que de dire que le gouvernement favorise les grands groupes quant au tissu social, il doit muter pour s’adapter à cette nouvelle société. Et pour conclure, la cerise sur le gâteau : « en tant que sociologue, ce qui m’importe, c’est que le confinement est efficace puisque la pandémie est en baisse… ». Comme d’habitude, le journaliste n’a pas relevé.


      Tout ceci avec en toile de fond, un Etat d’urgence permanent.


    • Francis Francis 15 novembre 2020 13:01

      @Adèle Coupechoux
       
       ’’J’étaye votre définition "Cette population peut se composer d’opposants politiques, de résidents d’un pays ennemi au moment de la déclaration des hostilités, de groupes ethniques ou religieux spécifiques, de civils d’une zone critique de combats, ou d’autres groupes humains, souvent pendant une guerre.’
       

      Savoir que Macron nous a déclarés en guerre, et en état d’urgence.

       

       Le chef d’accusation pour incarcérer les réfractaires à la vaccination est déjà tout trouvé, ce sera : « Mise en danger de la vie d’autrui »

       

       Tout simplement.

       


    • Adèle Coupechoux 16 novembre 2020 09:45

      @GoldoBlack

      Complotiste, godwinienne, what else ? Quand j’évoquais la dictature sous Franco, il m’était répondu : « faut pas exagérer, tu préfères les coco ? »


    • GoldoBlack 18 novembre 2020 07:28

      @Adèle Coupechoux
      Un peu limitée ?


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 12 novembre 2020 09:49

    L’épidémie est en phase de décélération.

    Attention à ce genre d’assertions. Le pic de mortalité saisonnière commence traditionnellement début-décembre. Quel que soit sa nature, on peut déjà s’attendre à une exploitation forcenée du phénomène prévisible, qui viendra « invalider » les propos rassurants. 


  • Clocel Clocel 12 novembre 2020 10:20

    Un petite touche « d’humour » !

    Faut-il qu’on soit cons...


    • Adèle Coupechoux 12 novembre 2020 10:47

      @Clocel

      Merci pour cette video. Entre l’achat massif du vaccin et celui du Remdesivir avéré nocif, et un état policier permanent....Je ne vois plus rien qui nous fasse douter que la guerre nous a été déclarée.


    • Clocel Clocel 12 novembre 2020 11:01

      @Adèle Coupechoux

      La guerre ? Non...

      On ne fait pas la guerre à des moutons, on les tond, on les bouffe, on les parque, on les utilise de toutes les façons possibles mais on ne gâche pas la poudre quand un simple couteau peut faire l’affaire.

      Les petits inconvénients de la stabulation ’libre" à laquelle notre veulerie nous fait consentir...

      Vae victis.


    • Adèle Coupechoux 12 novembre 2020 11:21

      @Clocel

      Vae victis. Certes, mais pas encore alea jacta est  smiley
      Il fait assez beau aujourd’hui par que j’échappe à la stabulation. Promenade avec masque sous le menton dans un Paris quasi désert d’humains, où ronronnent les moteurs de leur automobiles.


    • Clocel Clocel 12 novembre 2020 12:25

      @Adèle Coupechoux

      Bonne balade ! Gaffe aux milices à Moussa et à Hidalgo ! smiley


    • GoldoBlack 14 novembre 2020 08:08

      @Adèle Coupechoux
      L’État policier permanent, c’est justement l’État dont vous rêvez avec vos positions réactionnaires.
      Comment comprendre que vous déploriez celui-ci ? Parce qu’il n’existe que dans l’imagination fertile et putride des paranos fachiottes ?


    • Adèle Coupechoux 14 novembre 2020 20:57

      @GoldoBlack

      Paranos fachiotte, c’est ainsi que vous vous définissez ? Impressionnnat cette lucidité, mais ça vous mène à quoi d’avoir une imagination fertile et putride ?


    • GoldoBlack 15 novembre 2020 09:23

      @Adèle Coupechoux
      Je pense qu’il ne vous faut pas seulement apprendre à écrire et à raisonner de manière un tant soit peu rationnelle, mais également simplement à lire...
      Votre réponse est inepte (mais, il est vrai, que sa forme a le mérite d’en dire long sur vous et vos qualités non seulement argumentatives mais aussi sur votre capacité à raisonner...).


  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 12 novembre 2020 10:37

    Bonjour Bernard Dugué. J’apprécie particulièrement le ton de votre article et sa révolte.

    Pour ma part, je fais le rêve que l’on retrouve dans ce monde la capacité à se parler et à débattre entre nous, la capacité à évoquer sereinement autre chose que la pluie et le beau temps.

    Pour échapper aux discussions type météo, il faut accepter d’aborder des sujets cruciaux, qui dérangent et qui ne font pas consensus. La capacité de les aborder nécessite la possibilité d’entendre tous les arguments pour en faire le tri sur la base d’un questionnement intellectuel et non sur la base de ce qui serait interdit ou pas de dire.

    Je rêve donc d’un monde où le mot « complotiste » est uniquement réservé pour désigner ceux qui envisagent les causalités d’un phénomène rattachées à un complot, un plan. Et ceci n’est pas péjoratif, car il y a eu dans l’histoire humaine pléthore de décisions prises en fonction d’un projet caché aux populations.

    Le isme rattaché à complot ne devrait être réservé que pour ceux qui voient le monde derrière le filtre unique et systématique du mensonge couvrant des intentions cachées, donc d’une vision où une idéologie permanente du complot sous-tendrait l’explication et la compréhension du monde.

    Je rêve donc d’un monde où l’on peut aborder tous sujets sans être automatiquement retoqué par un mot absent du dictionnaire. Je rêve d’un monde où le film Hold-Up puisse être critiqué sur la réalité de ses sources, le bien fondé de ses interprétations et déductions et non jeté à la poubelle après avoir été taxé de produit « complotiste » nourrissant le complotisme.

    Nos libertés seront de nouveau retrouvées le jour où nous briserons collectivement les chaînes qui nous empêchent de discuter et de débattre sans interdit. Tant que nous serons prisonniers dans des chapelles idéologiques, tant que nous serons pieds et poings liés par des mots dévalorisant et paralysant, par des injonctions à se taire sans même pouvoir exposer et débattre de nos arguments, alors la liberté restera un concept du passé, un concept abstrait et le reste ne sera que boîte à musique pour endormir le peuple et une partie de son élite.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 novembre 2020 11:14

      @Régis DESMARAIS
      Bonjour Régis, je partage une vue avec vous. Je sais par expérience que nombre de Français croisés sur les marchés ou dans la rue n’osent plus parler et que le virus occupe les médias, telle une Wehrmacht sémantique, faisant oublier qu’il y a des championnats, foot, rugby, des artistes, des fêtes de villages. Le but de la démocratie devrait être la liberté. Pour compléter cette tribune, ces quelques infos récentes
      --------------

      « Nous demandons solennellement au Gouvernement de rouvrir tous les commerces dès le 13 novembre et de mettre en œuvre de véritables mesures de soutien », ont demandé lundi les représentants d’une vingtaine de fédérations professionnelles ainsi que le Medef et la CPME.
      ------
      D’après Raymond Soubie, spécialiste des politiques sociales et ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, la crise sanitaire pourrait déboucher sur un conflit social. « Si tous les commerçants se disent, comme des Gilets jaunes puissance 100, qu’ils ne savent pas de quoi sera fait leur avenir, il y a un risque », affirme-t-il mercredi sur Europe 1.
      -------
      Que les commerçants ?


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 12 novembre 2020 12:03

      @Bernard Dugué
      Non, pas que les commerçants. En Allemagne et en Italie des manifestations de grandes ampleurs ont et ont eu lieu. Nous allons vivre ce que ce deux pays vivent. Manifester est nécessaire quand on est plus écouté. Le problème, et vous le savez, ce sont les infiltrations des manifestations par des gens qui sont là pour faire de la casse, voler et piller. Nous approchons d’heures dangereuses. Je n’aime pas la violence vous vous en doutez et je la redoute. C’est l’une des raisons pour lesquelles je pense que nos politiques sont presque tous défaillants et fautifs de ce qui pourrait arriver. Très peu se saisisse du mal être des Français, qui désormais, sont livrés à eux mêmes. Triste période.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 novembre 2020 12:36

      @Régis DESMARAIS Pourtant, nos politiques ont des observateurs attentifs. Je suis étonné de la passivité des députés. En, étonné à moitié. Ce qui est dangereux, c’est une tension émeutière voire insurrectionnelle. Il n’y a pas de réflexion doctrinale pour créer une révolution pacifique. La division dialectique est entre deux groupes, les sécuritaires, écolos, macronistes, lepénistes, socialistes et l’autre groupe qui n’a pas de représentant politique à part quelques figures LR et gaullistes. C’est le groupe qui défend la liberté et fixe comme but du régime démocratique cette liberté, placée au dessus de la sécurité sanitaire, climatique et j’en passe. Pour réaliser un tel régime, il faut de grandes figures et un peuple fort. Nous n’avons pas ça dans nos rayons. 
      L’affrontement est planétaire, la division se fait chez les scientifiques
      l’armée de Snow, 6000 hommes et femmes
      l’armée de Barrington, 12 000
      Génial, Sparte contre Athènes joué sur la scène scientifique. Rien à voir avec Kohl-Lantha à part l’immunité collective qu’il faut atteindre !


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 novembre 2020 14:06

      @Régis DESMARAIS

      https://www.youtube.com/watch?v=2H7gRjjQEVo

      message d’Ema Krusi, réalisatrice du documentaire : Vous vous demandez sûrement comment ça se fait que ceux qui étaient vos amis il y a peu, ces personnes avec qui vous partagiez les mêmes valeurs… puissent maintenant avoir perdu tout contrôle de leur raison.. vous leur expliquer les chiffres, leur apportez des études, des faits. Mais les yeux restent vides, rien ne se passe. Et vous vous dites : c’est pas possible ! Ils dorment ! En réalité, vous n’avez pas si tort que ça. En réalité, le monde est sous hypnose…

      Avez-vous déjà entendu parler de l’ingénierie sociale ? De la fabrique du consentement ? Je vais aller droit au but aujourd’hui. J’ai une question pour vous : pensez-vous que ceux qui vous dirigent souhaitent votre bien ? Pensez-vous qu’il serait possible qu’ils vous connais


    • Francis Francis 12 novembre 2020 14:18

      @Bernard Dugué
       
       ’’pensez-vous que ceux qui vous dirigent souhaitent votre bien ? Pensez-vous qu’il serait possible qu’ils vous connais’’
       
      Ma réponse :

       
      Non seulement les moyens pour arriver aux buts prétendument poursuivis sont hautement condamnables,
       mais en outre le but annoncé — retour au monde social d’avant — est mensonger, puisque c’est ce monde qu’ils sont en train de détruire.


       


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 12 novembre 2020 20:27

      @Bernard Dugué
      La réponse Bernard, si vous me permettez, vous l’avez donnée : c’est l’ingénierie sociale. Nous vivons aujourd’hui l’application de tout un pan de la recherche US depuis la fin de la 2nd GM sur le contrôle mental et ses déclinaisons. Les députés et la plupart des journalistes sont aujourd’hui prisonniers dans une bulle mentale. Nous sommes d’une certaine manière abandonné, esseulé. Pas d’aide du point de vue politique, de la part du 4ème pouvoir, et sans doute de la plupart des universitaires. Il faut une réflexion doctrinale pour éviter la course contre le mur. Il faut proposer une nouvelle société. Je pense qu’il est urgent de créer un groupe de contributeurs pour réfléchir, échanger, débattre, construire et proposer un nouveau paradigme. Le travail est immense mais notre survie collective en dépend.


    • Sarah Juste 12 novembre 2020 21:00

      @Bernard Dugué... je sais quand j’ai recu ce doc sur l’hypnose collective, ça m’a parlé, j’étais la seule en colère en septembre et mes amis semblaient tous faire confiance et croire à l’intox ... maintenant j’arrive à quelques bises mais pas tous encore... peut être effectivement, c’est depuis Hollande que je suis consciente qu’on nous ment et qu’on ne nous veut pas du bien... alors que maintenant, j’entrevois que Chirac a peut être stratégiquement dissous l’assemblée nationale ( alors qu’il a été brocardé multes fois par les médias pour ça) pour avoir la cohabitation et faire ainsi de la résistance passive et que ça temporisait la main mise des financiers sur notre pays et maintenait la pérennité des services publics ... en ce temps là , la rue était toujours écoutée...toutes les manifs ont abouti..Jospin a eu une tempête à gérer après et ça s’est empiré ..Sous Sarko, toutes les manifs étaient comme pisser dans un violon ( manif retraite) puis plus tard non seulement inutiles mais dangereuses pour ceux qui manifestaient et encore en 2019 les GJ étaient infiltrés par des casseurs pour les décrédibiliser ....L’oligarchie augmentait sa violence contre le peuple et on arrive aujourd’hui à son apothéose... c’est un tel choc que je me demande comment nos concitoyens ne sortent pas de leur hypnose ou alors seraient ils plus c...que citoyens ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2020 14:45

      @Régis DESMARAIS
      Les tendances à l’ingénierie sociale étaient marginale et disons, en cercle fermé, par exemple les études de la CIA sur le LSD. Nous étions en guerre froide. Ensuite, il y a eu la fameuse commission trilatérale vers 1975 je crois. Puis l’agenda 21 et le sommet de Rio en 1992. Honnêtement, je pense que le régime est devenu un peu fou, j’ignore combien sont pris par la folie et combien sont d’authentiques pervers à la Eichmann. Pour ce qui est de la doctrine, j’ai tous les outils philosophiques pour déminer mais les gens ne veulent pas comprendre. S’il voulaient vraiment savoir, mes articles feraient 500 000 vues au lieu de 5000


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 13 novembre 2020 16:13

      @Bernard Dugué
      Ce qui compte ce sont que vos écrits existent. Les vues viendront plus tard mais au moins, ces articles constituent une base d’information utile et nécessaire et disponibles pour les lecteurs.


    • GoldoBlack 14 novembre 2020 08:10

      @Sarah Juste
      La parano, ça se soigne.
      C’est pas facile. Mais ça se soigne.


    • Francis Francis 14 novembre 2020 08:35

      @GoldoBlack
       
       qu’est-ce que vous attendez pour vous soigner ?


    • GoldoBlack 14 novembre 2020 15:26

      @Francis
      Comment vous dire ?
      Je ne vis pas en voyant partout des menaces irréelles, nourri par des sources débiles propagées par Youtube, RT, AV, ou autre agrégateur et/ou propagateur de connerie.
      Est-ce votre cas ?


    • Sarah Juste 14 novembre 2020 21:24

      @GoldoBlack... trolling gratuit ... vous êtes payé pour ça ou vous croyez vraiment vos joutes aussi désagréables qu’inutiles ? Je ne suis pas parano... juste les yeux ouverts et non hypnoptisés. Mince, l’ingénierie sociale n’a pas eu raison de moi, j’évite les métaux lourds... et les gens lourds aussi.


    • GoldoBlack 15 novembre 2020 09:23

      @Sarah Juste
      Sarah, vous portez bien votre pseudo.
      Vous êtes effectivement... un peu juste.


Réagir