jeudi 4 mars 2010 - par liebe

Nos enfants sont fichés dès leur entrée à l’école, le savez vous ?

Fichage des enfants. Base élèves.

Base Elève est un logiciel informatique, obligatoire dans chaque école, relié par Internet à l’Inspection Académique, recensant les identités de chaque enfant inscrit dans les écoles ou en enseignement à domicile, en centre spécialisé, en centre hospitalier ou au CNED.
Ce logiciel est mis en place dans les écoles depuis 2007.
Petite nuance importante, le ministère de l’Education Nationale a déclaré à la CNIL l’utilisation de Base Elève Mais n’a pas demandé son agrément à la CNIL . Voilà ce que la CNIL en dit.
Les données personnelles saisies dans ce logiciel sont envoyées à l’Inspection Académique et ensuite sont anonymées pour remonter au niveau Rectoral. Elles peuvent être partagées avec les municipalités.
Ce fichier contient :
  • l’identifiant national de l’élève (INE) :
  • l’état civil de l’enfant : les données obligatoires sont le nom de famille et d’usage, le prénom, la civilité, le sexe, la date de naissance, le lieu de naissance (Pays Inconnu est disponible), la commune et le département (renseignements indisponibles si le pays est inconnu), son adresse de résidence et sa situation familiale ;
  • l’identification du ou des responsables légaux de l’enfant : nom, prénoms, lien avec l’élève, coordonnées, autorisations, assurances scolaires ;
  • le cursus scolaire qui contient : le nom de l’école, le niveau, le cycle, les compétences acquises et les groupes d’enseignement
Depuis 2006, un fichier semblable est disponible dans les établissements secondaires : SCONET.
Tous les enfants sont donc obligatoirement inscrits sur Base élève, sans que les parents en soient forcément informés.
L’arrêté concernant base élève se trouve ici. Il a été établi suite à la mobilisation de nombreux parents d’élèves et de directeurs d’école, qui s’étaient opposés à la mise en place d’un fichier et d’un numéro d’identifiant. : « 59 champs de données conservés pendant 15 ans, mais aussi la création pour 35 ans d’un numéro identifiant unique avec une base nationale des identifiants élèves4 (BNIE) qui retrace le parcours scolaire et qui est la porte ouverte à de multiples interconnexions futures »
Les parents ne peuvent pas s’opposer à l’entrée des données sur leurs enfants dans Base élève. Ils ont un droit de rectification des données mais n’ont aucun droit de s’y opposer.
On peut y lire à l’article 9 que : je cite :
Le droit d’opposition prévu à l’article 38 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée ne s’applique pas au traitement prévu par le présent arrêté.
Les objectifs de ce logiciel sont simples :
  • La gestion administrative et pédagogique des élèves du premier degré (inscription, admission, radiation, affectation dans les classes, passage dans une classe supérieure) ;
  • La gestion et le pilotage de l’enseignement du premier degré dans les circonscriptions scolaires du premier degré et les inspections d’académie ;
  • Le pilotage académique et national (statistiques et indicateurs).
Ce fichier a été mis en place sans aucune base règlementaire. Nous avons tous entendu parler de EDVIGE, mais là il s’agit d’un fichier concernant nos enfants.
L’inscription à ce fichier est obligatoire, généralisée, partageable à avec une autre administration ( les mairies) .
Actuellement le fichier de base élève du premier degré ( BE1D) comprend 26 champs : dont le numéro d’identification national élève (INE), les domiciliations et les coordonnées des familles et des proches, les écoles et classes fréquentées, le nom des enseignants (depuis le 3 décembre 2008), les activités périscolaires, ce qui correspond à cinquantaine de renseignements chaque année conservés 10 ans puis archivés.
 
Le problème est qu’étant nominatif, donnant la classe de l’enfant et son âge il est très facile de déduire si l’enfant est en retard, ou a un handicap…. ( dys par exemple …)
 
Les champs les plus polémiques ont été enlevés de BE1D. Il n’en reste pas moins qu’il est assez facile d’utiliser ce fichier pour dépister les personnes qui sont sans papier. Ainsi, des sans papiers ont été à plusieurs reprises dénoncés ainsi.
Oui, je pèse mes mots dénoncés après avoir été découverts. C’est par exemple ce qui est survenu à cette famille chinoise, juste après l’inscription de leurs jumeaux dans une école d’Ile et Vilaine. 
 
 Ce qui est tout de même étonnant c’est que la mise en place de base élèves ait été faite sans aucune concertation avec les parents d’élèves. Ceux qui se sont aperçus des risques et qui ont décidé de refuser l’inscription de leur enfant sur ce fichier ne sont pas nombreux.
Le ministère de l’Education Nationale a très bien joué le jeu puisqu’il a commencé par faire des essais dans quelques départements disséminés. Ensuite, il a étendu son action petit à petit département par département, mais ils ont évité de mettre base élève en service dans tous les départements d’une même académie en même temps. 
Ainsi, ils divisaient pour mieux régner : si opposition et résistance se mettaient en place cela restait cantonné à un département, voire même à une partie du département. 
De plus, des évaluations pour les élèves de CM2 présentées comme obligatoires aux enseignants sont transmises par base élèves à l’Inspection Académique. Les enseignants obéissants sont rémunérés ( et oui une petite carotte ) 400 euros.
 
Les directeurs d’école qui s’opposent à ce fichier sont menacés. Certains ont été mutés d’office, comme par exemple cet enseignant dans l’Ariège. Oui ils sont menacés, voire même sanctionnés car ils refusent de mettre en place ce fichier.
Régulièrement, je reçois des courriels indiquant que tel ou tel directeur a été convoqué pour sanction disciplinaire. Voici, la lettre d’un enseignant  qui explique la raison pour laquelle il ne veut pas participer à la saisie des données dans base élève. Il a été durement sanctionné pour l’exemple.
Une directrice ose écrire à l’Inspectrice d’Académie son refus à participer à cette saisie.

Dans mon département, lors de la mise en place de ce fichier, comme un des directeurs refusait, l’inspecteur a envoyé des personnes faire l’inscription au fichier de force dans l’établissement.
C’était il y a déjà deux ans.
Régulièrement, des directeurs sont convoqués pour passer en conseil de discipline pour refus d’obtempérer.
Je vous ai parlé des problèmes de divulgation des données et de dénonciation (on se croirait revenu en mille neuf cent quarante) mais il y a également le fait que cette saisie permet aux collèges de récupérer ces données dans le fichier SCONET (qui n’est qu’une prolongation de ce premier fichier) , éliminant ainsi le travail des secrétaires qui se chargent de la saisies des données. (Ce n’est pas grave puisque le gouvernement veut se défaire de postes de fonctionnaires. )
 Mais le fichier SCONET contient également les données litigieuses qui ont été écartées de Base Elève.
Les données circulent sur Internet et le Canard Enchainé avait montré il y a déjà deux ans combien il était facile de pirater les données de ce fichier, malgré leur clef de sécurité.
 
Lorsque chaque parent d’élève reçoit le document d’inscription à base élève, il ne sait pas, car rien ne l’indique qu’il remplit un document officiel qui circulera ensuite sur le Net.
 
Que penser donc d’un fichier :
  • qui ne respecte pas l’autorité parentale ?
  • qui ne respecte pas l’intimité donc la liberté des individus ?
  • qui est mis en place sans concertation publique, ni débat politique ?
  • qui peut être utilisé pour traquer des enfants de famille sans papiers ?
  • qui est mis en place dans le cadre d’une politique de fichage dont les méfaits sont régulièrement dénoncés par la presse (erreurs, fiches consultées par n’importe qui, fichiers non purgés...) ?
  • qui contrevient à différents textes de loi supranationaux dont la France est signataire ?
  • qui ne garantit ni l’accès, ni l’utilisation, ni la durée de conservation, ni la sécurité des données ?
  • qui peut évoluer ? (la base de données SCONET actuellement utilisée au collège, contient tous
les champs litigieux qui étaient contenus au départ dans BE : nationalité, notes, absences, etc.)
  • qui est imposé aux équipes enseignantes et aux directeurs sous la menace et les sanctions ? (de
nombreux directeurs partout en France, alors qu’ils exercent leur droit de conscience et se
refusent à passer outre l’avis des parents, font l’objet de pressions et de sanctions intolérables)
  •  qui n’est pas nécessaire à la gestion des écoles, voire même qui la complique ?
 
Je pourrais vous écrire pendant des heures sur ce sujet, vous démontrant les risques de ce fichier. Mais, je préfère vous inviter à lire ce document qui explique assez bien tout ce qui se passe avec ce fichier. Pour étayer mon article, j’ai d’ailleurs pris quelques passages de ce document, il s’agit des passages en italique.
 
Une association réunissant parents d’élèves et enseignants s’oppose quotidiennement à ce fichier. Il s’agit du collectif national de résistance à base élèves.
Vous pouvez trouver ici leur site et toutes leurs actions. Les parents déposent régulièrement des plaintes devant les tribunaux de leur département, d’ailleurs le 19 mai est prévu un dépôt collectif de plaintes de parents. Un appel aux directeurs d’école est lancé.
Vous pouvez rejoindre les associations de votre département. Vous pouvez lire, réfléchir. Vous pouvez les aider dans leur combat. Vous pouvez aussi fermer les yeux. Mais le choix alors vous appartiendra en toute connaissance de cause.
 
 


87 réactions


  • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2010 12:52

    De toutes manières, l’école est devenue depuis longtemps une garderie pour petits et grands, avec l’avantage de leur apprendre à lire, écrire et compter, et d’aborder quelques généralités culturelles. Pour le reste, c’est aux parents responsables - je veux dire non-zombifiés - d’expliquer à leur gamins comment tourne réellement le monde, à commencer par le fait que l’éducation nationale est devenu le système à décérébrer qui va pré-formater ses élèves de manière à ce qu’ils soient prêts à entrer dans le système d’esclavagisme à servir l’élite qui va leur sucer le sang à petit feu.

    Apprenons donc à nos enfants à prendre leurs distances, intellectuellement parlant, avec l’éducation nationale, tout en leur apprenant à y paraître en conformité avec ce qu’on attend d’eux. Qu’ils y apparaissent de telles manières qu’on pense que le formatage a bien pris sur eux, qu’ils répondent ce qu’on attend qu’ils répondent en feignant la conformité. Qu’ils deviennent les bons petits attendus, tout en gardant pour eux les immenses divergences que leur esprit critique ne manquera pas de mettre en évidence. Des parents complices de l’EN, des parents qui n’expliquent pas à leurs enfants que c’est une gigantesque usine à merde, seraient chez eux source d’une grave crise de valeur.

    Dans ce que contexte, le fichage opéré tel qu’expliqué par cet excellent article sera totalement inopérant : il ne contiendra que la bonne soupe que l’élève aura cuisiné à son usage.


    • liebe liebe 4 mars 2010 14:05

      @ John,
      Tu as pu voir dans les liens que tous les instituteurs, et je parle volontairement d’instit et non de profs, ne sont pas tous en adéquation avec la politique de l’Education Nationale.
      Et en particulier ce fichage..
      j’ai une bonne connaissance, du milieu, de par famille, et je dois dire que les méthodes d’enseignement sont réellement propres à chaque personne.
      On ne peut pas parler de formatage réel. En effet, je ne vois rien de formater dans l’enseignement que mes enfants reçoivent.
      ^L’instit de ma fille lui apprend l’écologiie, le tri sélectif, les échecs et lui permet d’avoir une certaine ouverture d’esprit sur pleins de sujet. Comme nous sommes en adéquation avec lui, elle peut ainsi apprendre réellement les choses.
      Certains profs de mes fils ( bon pas tous je te le concède. ) leur permettent d’avoir également une certaine ouverture d’esprit. Par exemple , mon fils a choisi de suivre les cours de latin. Il l’a choisi , personne ne le lui a imposé. Le prof ne se contente pas de faire des cours pour enseigner sa matière, elle lui fait découvrir les histoires de l’antiquité des dieux romains grecs, vikings... Elle les emmène en voyage chaque année : voir la provence, l’an passé elle les a amenés à ROme ainsi qu’à pompéi, Herculanum .
      cette année, ils vont partir à Gènes, à Pise et à florence.
      Ils découvrent de beaux paysages, l’histoire, et également une langue.

      la prof d’éco de mon fils ainé, a un discours que de nombreuses personnes trouveraient complètement incorrect car elle les titille pour déclencher certaines réflexions, elle les amène à réfléchir par eux même et à ne pas tout considérer comme acquis.
      Résultat mon fils se régale en cours et est capable de ne pas considérer tout comme acquis . Bien entendu , nous aussi nous jouons notre rôle, mais je ne vois pas l’EN comme une société de formatage. Du moins certains enseignants, je le vois au contraire comme le dernier lieu de notre société d’ouverture d’esprit.
      Pourtant je ne suis pas toujours d’accord avec eux et je le leur dis.

      Ceci dit le fichage tel que pratiqué avec de telles stratégies est plus que dangereux pour nos enfants surtout si desdirecteurs ou autres administratifs zélés renseignent les parties litigieuses.


    • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2010 14:39

      Salut Liebe

      Jusque 10 ou 12 ans, y a effectivement rien à dire, ils apprennent l’indispensable, et l’argumentation parentale pour les laisser dans les rails est assez facile, il suffit de reprendre l’argumentation à la con du genre « Si tu veux une bonne situation, si tu veux avoir beaucoup d’argent, il faut préparer un bon métier et avoir de bonnes notes ».

      Ensuite, l’affaire se corse. Ils commencent à comprendre que quelque chose ne tourne pas rond, qu’il y a plein de mecs avec des bac + x qui restent sur le carreau, que le système se fout de leur gueule, que la terre promise risque de se résumer à la traversée des dunes. C’est à se moment que l’affaire devient critique, et que l’enseignement risque de devenir subi.

      Personnellement, si je n’avais pas expliqué durant de longues heures à mes gamins qu’ils vivent dans un système de propagande, ils auraient tous arrêtés en seconde ou première, par manque de goût et de motivation. Contrairement à toi, je pense que le système scolaire est une véritable usine à produire des citoyens très cons. Il suffit de voir les cours d’éducation civique, la mauvaise conscience qu’on leur donne de ne pas aller voter, l’écologie anthropique qu’on leur enfonce à coups de masse, les cours de français basés sur un classicisme à gerber, l’histoire sous forme de bachotage sans jamais aborder les pilosophies sous-jacentes ...

      des directivesL’EN fait passer des bacs à seules fins statistiques. Les bacheliers ne savent même pas écrire correctement. Alors oui, il y a certainement là-dedans des profs qui entrent en résistance, qui essayent d’éveiller les intérês plutôt que de chier du cours à la ligne, mais sincérement, je n’en ai connu qu’une infime minorité. J’ai suivi cette année avec mon aîné des cours en amphi sur la cosmologie à Grenoble. Un prof divin. Mais combien sont-ils ? Une poignée. La plupart restent complices du ministère.


    • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2010 14:43

      "des directivesL’EN fait passer des bacs à seules fins statistiques. Les bacheliers ne savent même pas écrire correctement. Alors oui, il y a certainement là-dedans des profs qui entrent en résistance, qui essayent d’éveiller les intérês plutôt que de chier du cours à la ligne, mais sincérement, je n’en ai connu qu’une infime minorité. J’ai suivi cette année avec mon aîné des cours en amphi sur la cosmologie à Grenoble. Un prof divin. Mais combien sont-ils ? Une poignée. La plupart restent complices du ministère"

      Lire

      L’EN fait passer ... La plupart restent complices des directives du ministère


    • liebe liebe 4 mars 2010 15:23

      Je suis d’accord avec certains points, mais pas tous John.
      Pour ma part, je pense que les jeunes ne sont pas forcément motivés par l’enseignement, mais plus parce qu’ils sont en recherche personnelle et en dégout de la société telle qu’elle se profile .
      Nous sommes responsables des problèmes de cette société.
      Mon fils s’est cherché pendant un an. Excellent dans les matières scientiques, nous l’avions encouragé à choisir une voie scientique, mais il n’a pas réussi à y trouver sa voix. Actuellement, il suit une voie différente mais c’est son choix.
      Il sait parfaitement que notre société n’est pas extraordinaire mais il peut très bien y trouver sa voie.
      Les autres sont plus jeunes , ils choisiront en leur temps et heure..
      Il faut surtout leur donner la capacité d’apprendre par eux même et de se construire l’avenir qui leur procurera du bonheur.. Il faut leur apprendre que le bonheur est possible.


    • liebe liebe 4 mars 2010 15:30

      Euh , ton lien ne fonctionne pas John,
      Moi j’en connais beaucoup qui sont capables de rendre les cours intéressants. Heureusement pour mes enfants.
      Je discutais dernièrement avec une prof de français qui disait qu’ils étaient sanctionnés s’ils ne faisaient pas lire des livres classiques aux enfants. Elle était désespérée car elle avait plutôt envie de leur donner envie de lire , et la bibliothèque pour Ados, actuellement propose de nombreux livres qui seraient beaucoup plus intéressants que Molière, racine ou musset. Malheureusement elles ne peuvent pas l’utiliser car on les sanctionne au travers des enfants.
      Les enfants sont sanctionnés s’ils n’ont pas lus et décortiquées certaines oeuvres.

      Heureusement, elle arrive à leur faire découvrir des extraits de livres particuliers...

      Je te promets il y en a plus que l’on ne voit , par contre il y a aussi le spurs et durs mais çà...Il faut réussir à aider nos enfants dans ces cas là...


    • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2010 15:42

      « mais plus parce qu’ils sont en recherche personnelle et en dégout de la société telle qu’elle se profile »

      Absolument, et justement à cause de la pensée unique à la BHL que l’EN entend instaurer par la voie de son ministère. Raison pour laquelle il faut leur ouvrir une dimension supplémentaire qu’ils ne sauraient trouver seuls, ou, à supposer qu’il la trouve, qui les plongerait dans un isolement qu’ils pourraient interprêter en anormalité, alors qu’elle est salvatrice. L’art de la furtivité est très bien compris et accepté par les jeunes en phase de recherche, et l’un de ses immenses effet secondaire est de dissoudre le dégoût.


    • liebe liebe 4 mars 2010 16:05

      J’ai de la chance alors ...


    • John Lloyds John Lloyds 4 mars 2010 20:02

      Je comprends qu’un ancien enseignant n’apprécie pas mes commentaires smiley Soldat ? Quelle prétention, Chanteclerc, tout juste fonctionnaire de garderie.


    • liebe liebe 4 mars 2010 22:56

      bonsoir, Léon,
      je remplis encore une déclaration papier..LOL.....
      je résiste ... à ma manière....


    • liebe liebe 4 mars 2010 22:58

      euh , je voulais rajouter , vous êtes plaisant ce soir Léon, et c’est agréable lorsque vous parlez sans troller....


    • liebe liebe 4 mars 2010 23:10

      c’est sans aucun doute du à ma naïveté puérile mon cher et adorable Léon...
      bisous


    • John Lloyds John Lloyds 5 mars 2010 00:47

      Tiens, Léon qui passe à son habitude pour ne rien dire. Faut dire qu’il voit l’anthroposophie partout sur AV, après s’être fait piquer pour une maladie fantôme, il commence à sombrer dans le conspirationisme agoravoxien et y voit des ET à chaque article.

      On s’emmerde sur « le temps de l’air », Léon ? Faut dire qu’avec vos « articles » (passionnant le ticket restaurant, si si !) à comité de lecture restreint smiley les commentaires y sont d’anthologie. On s’y félicite, on s’y gargarise, on se passe la pommade, on comprend que vous vouliez rester entre vous. Bientôt la consanguinité ? Vous chiez vraiment la honte les mecs, remarque y a aussi 2 ou 3 anciens profs chez vous, ceci expliquant cela.


    • friedrich 5 mars 2010 16:51

      Apparemment John Lloyd a un problème avec les clébards


    • liebe liebe 5 mars 2010 17:47

      Vous vous êtes très bien décrit Le furtif, vous avez du vous regardez dans un miroir pour arriver à un tel niveau d’exactitude...


    • lord_volde lord_volde 5 mars 2010 21:17

      Vous travaillez pour Cybion ? Hummmm, faut-il donc se méfier des employés de cette entreprise de surveillance ?


    • lord_volde lord_volde 5 mars 2010 21:24

      Comment peut-on bisouter un gugusse égal (pareil) au charme d’un petit vent venu d’entre-cuisses ? Elle l’a fait ! Quel courage et quel force d’abnégation.


    • lord_volde lord_volde 5 mars 2010 21:25

      zut : quelle force d’ab...


    • John Lloyds John Lloyds 7 mars 2010 14:05

      Tiens voilà l’auteur du torche-cul sur les tickets resto. On comprend que vous vous frottiez les uns les autres avec la savonnette dans votre coin, à force de polluer le net avec vos scribouilles insipides.


  • Bélial Bélial 4 mars 2010 13:04

    Merci liebe pour cet article.

    Malgré le passage en catimini des instits, profs, parents, directeurs, associations (LDH...) se sont opposés à ce fichier.

    Une fois de plus c’est la logique de gèrer les humains comme du bétail, et le moindre truc va suire les gosses toute leur scolarité, les gosses doués un peu dans la lune ou agités, les gosses en difficulté, catalogués hyperactifs à tout bout de champ et foutus sous ritaline...

    En plus on peut imaginer plein de choses rajoutées à ce fichier, à la fois sur les enfants et les parents. Alors il y a toujours le fameux argument : si vs n’avez rien à vs reprocher vs n’avez rien à craindre, mais cette logique de flicage du bétail n’est pas bonne , d’autant plus vu l’insistance avec laquelle une hiérarchie pyramidale impose sa vision en douce et de force.


    • liebe liebe 4 mars 2010 14:10

      bonjoue bélial,
      oui tout à fait, c’est d’ailleurs la raison qui m’a poussé à écrire cet article. je rajouterai que cela se fait dans l’indifférence générale et je suis même certaine que la majorité des parents ne savent pas de quoi il retourne et ne veulent pas voi le danger que cela peut représenter. Je me suis battue en conseil d’école à ce propos. 


    • werther_original werther_original 4 mars 2010 13:11

      pas de soucis , si on vous ne fiche pas a l’ecole , on vous fichera plus tard.

      J’ai été entendu comme simple temoin dans une affaire de meurtre parce que mon numero se trouvait dans les appels de la victime dans les 2 mois qui précédait le meurtre.

      Et bien , Les gendarmes m’ont demandé mon ADN.

      J’ai refusé , ils m’ont menacé de « foutre le boxon chez moi avec une comission rogatoire pour me prendre un slip ».j’ai persisté.

      jamais revu.

      Pourquoi j’ai refusé ?

      1)pour l’idée de fichage systématique

      2)Parce que le centre des empreintes adn qui se trouve vers lyon n’a que deux gendarmes pour trier et classer tous les relevés qui arrivent. La procédure est une création de numéro sur l’ordinateur puis étiquettage des relevés , cela toute la journée.
      un avocat avec qui j’ai parlé et qui a visité les lieux m’a dit que le risque d’erreur était très important. Je n’ai pas trop envie que mon nom ressorte dans un autre cas à cause d’une erreur.





    • Mmarvinbear mmarvin 4 mars 2010 13:41

      En même temps tu as joué avec le feu... Faut se mettre dans la tête d’un flic...
      « Pourquoi il refuse de donner son adn dans une affaire de meurtre alors qu’il a eu un lien avec la victime ? »

      Si rien ne s’est passé depuis, c’est parce qu’ils ont trouvé un meilleur os à ronger...


    • werther_original werther_original 4 mars 2010 14:10

      j’oublie de préciser , que je n’ai pas reconnu ce numéro comme étant le mien et il s’est avéré apres recherche que c’etait une carte sim nrj12 « cadeau » dans mon coffret et que j’avais donné et dont je ne soupconnais pas qu’elle puisse être à mon nom. Moralité : ne donnez pas une carte sim « cadeau » , elle est à votre nom.

      C’est un peu léger pour prendre de l’adn non ? Pas de GAV , pas de preuves , rien , juste un numéro sur un listing.

      Le gendarme m’a dit :

      En donnant votre ADN , vous vous innocenterez. Ce à quoi je lui ai répondu que tant que je n’etais pas coupable , j’etais innocent. Je crois bien que ça l’a agacé. smiley


    • liebe liebe 4 mars 2010 14:13

      Bnjour à tous,
      Nous voyons bien là jusqu’où on peut aller dans le fichage.
      La plupart des personnes se sont opposées à EDVIGE mais c’est silence radio en ce qui concerne base élève et sconet.


    • liebe liebe 4 mars 2010 14:18

      Bonjour Pasou,
      La plupart des français sont donc des clandestins ou des descendants de clandestins...
      La plupart des personnes dites sans papier, travaille depuis plusieurs années et payent des impôts en France.
      Méfiez vous si l’un de vos parents est d’origine étrangère et que vous soyez obligés de faire refaire votre carte d’identité il vous faudra entreprendre des démarches administratives digne de l’inquisition, même si vous vous êtes nés en France...


    • liebe liebe 4 mars 2010 16:16

      Je ne peux qu’être en désaccord complet avec vos propos.
      Vous parlez d’une certaine catégorie de personnes, mais elle n’est pas la seule. Si pour avoir le droit d’appratenir à ce pays , seule la carte d’identité est valable alors demain je brule la mienne.

      Je serai apatride...
      Je suis contre la politique actuelle d’immigration, non pas parce qu’il faut tout accepter mais parce qu’elle ne fait aucune différence, et qu’elle n’est pas capable d’ouvrir les yeux et de juger au cas par cas.

      Comme je trouve complètement stupide et ridicule de faire un ministère de l’identité nationale ou de faire une enquête sur le sujet.
      La grande richesse de la France a toujours été de se construire avec une multitude de cultures.
      Elles s’enrichissent les unes et les autres.
      Certaines sont différentes et alors ?

      Pour ma part, je ne pense pas que cela arrange les situations et en ce qui concerne le nombre de reconduite à la frontière, il est évident que cela ne concerne pas une ou deux personnes au vue du nombre de personnes séjournant dans les centres de détentions prévus à cet effet.



    • AniKoreh AniKoreh 4 mars 2010 17:58

      Pasou : vous vous trompez d’indignation, il me semble.

      Si vous le permettez.. Chiffrez votre « problème » de sécurité sociale (les clandestins régularisés deviennent contributeurs à leur tour), comparez-le aux postes : renflouement des banques, frais de fonctionnement pharaoniques de la sarkozie, gabegie bachelotesque (du jamais vu), contributions plantureuses à l’Union européenne (nuisible, anti-démocratique) qui supplante les normes nationales, et nous impose la loi des multinationales (Monsanto, BASF, Sanofi, Glaxxo), etc. etc.

      Qui sont réellement les ennemis des peuples ?


    • AniKoreh AniKoreh 4 mars 2010 18:28


      D’accord, la réaction est de sortie, la rage en dedans et l’écume au lèvres. On est de droite, alors, c’est ça ?  


    • liebe liebe 4 mars 2010 18:42

      @ Pasou,

      Un ennemi de la france ???
      LOL
      Alors là , je suis pliée de rire , mon pôvre, oui pliée de rire.. Je ne sais pas mais je sens dans vos répliques de la haine et de la peur . Une grande peur de l’Autre , surtout de l’Autre étranger...

      Moi , j’ai appris à vivre avec , pas contre....

      ET je pense que j’y ai gagné en richesse intèrieure , et culturelle...

      L’Autre fait peur quand on ne le connait pas.
      Mais je sens chez vous poindre le racisme primaire qui fait que notre pays se questionne sur sa propor identité...
      ET pourtant vous avez gentiment mis au pouvoir le descendant d’un hongrois venu se réfugier en france , et épouser une française...
      Ainsi, il est fort possible qu’avec les lois d’immigration actuelles , le père de notre président ait du retourner dans son pays dont il avait dû s’exiler en 1944 lors de l’arrivée de l’Armée rouge...


    • lord_volde lord_volde 4 mars 2010 18:59

      Pasou est d’une bêtise monumentale. Par elle, il atteint les sommets du ridicule et de la connerie. A quoi bon perdre son temps à tenter de raisonner un âne qui ne veut que reculer et qui confond un clandestin d’une personne dépourvue de titre de séjour. On peut-être installé en France depuis longtemps, ne pas posséder de document autorisant le séjour sur le territoire Français et être en situation inexpulsable. 
      Pasou à un contentieux personnel avec les personnes étrangères d’origine Africaine qui constituent sa cible privilégiée. Il les stigmatise à longueur de commentaires abominables à l’instar de Fhaine de Marine le Pen et de quelques UMPS tendance De Villièriste.
       


    • lord_volde lord_volde 4 mars 2010 19:07

      @ Liebe.
      Toé être dans la liste de mes amis au même titre que Sisyphe, Bardamu, Zen, Nicole, Abdel, Montagnals,...et la liste est non exhaustive.

      Tes réponses comme tes articles rendent compte du bel esprit de tolérance qui guide chacun de tes pas.


  • Mmarvinbear mmarvin 4 mars 2010 13:38

    « Nos enfants sont fichés dès leur entrée à l’école, le savez vous ? » : Vous êtes vous même fiché dès votre naissance, vous le saviez ?

    « Ce fichier a été mis en place sans aucune base règlementaire. Nous avons tous entendu parler de EDVIGE, mais là il s’agit d’un fichier concernant nos enfants. » : Pourquoi associer un fichier de police à un fichier administratif ? Pour faire un amalgame douteux ?

    "Le problème est qu’étant nominatif, donnant la classe de l’enfant et son âge il est très facile de déduire si l’enfant est en retard, ou a un handicap…. ( dys par exemple …)«  : En quoi le fichier indique un handicap ? En quoi aussi est-il infamant de voir qu’un enfant a redoublé ou non ?

     » Ainsi, des sans papiers ont été à plusieurs reprises dénoncés ainsi.«  : Les sans-papiers sont des personnes qui se sont introduit en France sans autorisation et en violation de toutes les règles sociales et légales. En quoi y remédier en les expulsant est-il choquant ? Le rôle de la police et de la société n’est-il pas de faire en sorte que ses Lois soient appliquées et respectées ?

     » Ce qui est tout de même étonnant c’est que la mise en place de base élèves ait été faite sans aucune concertation avec les parents d’élèves.« 
     : Pourquoi vouloir toujours une concertation à chaque fois que l’on change ou améliore le système ? A ce niveau là, autant réclamer un Grenelle pour le changement du papier-peint de la mairie...

     »Le ministère de l’Education Nationale a très bien joué le jeu puisqu’il a commencé par faire des essais dans quelques départements disséminés.«  : Ou est la malice ? Quand un nouvel outil, informatique ou non, est mis en place, il est testé dans quelques départements clés afin de juger sur pièce du changement, puis pour améliorer ce qui ne va pas. Ensuite, le système perfectionné est élargi à l’ensemble du territoire dans une version définitive et stable. C’était pareil pour la Carte Vitale, le RSA, et personne ne pousse des hurlements pour autant...

     »Les directeurs d’école qui s’opposent à ce fichier sont menacés. Certains ont été mutés d’office, comme par exemple cet enseignant dans l’Ariège. Oui ils sont menacés, voire même sanctionnés car ils refusent de mettre en place ce fichier.« 
     : Normal, non ? ils sont payés pour faire un travail et ils refusent de le faire, principalement par idéologie. Dans le privé, c’est la porte immédiate.

     »Je vous ai parlé des problèmes de divulgation des données et de dénonciation (on se croirait revenu en mille neuf cent quarante)« 
     : On atteint le délire ! VOUS OSEZ COMPAREZ LE GÉNOCIDE AVEC UNE OPÉRATION D’INFORMATISATION ET DE SIMPLIFICATION DE GESTION DE DONNÉES ? VOUS ÊTES MALADES OU QUOI ?

    Si encore ce fichier avait pour but de gazer les enfants et de les bruler, cela se comprendrait. Mais ce n’est pas le cas ! Vous devriez avoir honte de vous et vous feriez mieux de réfléchir avant d’écrire de pareilles insanités !

     »Les données circulent sur Internet et le Canard Enchainé avait montré il y a déjà deux ans combien il était facile de pirater les données de ce fichier, malgré leur clef de sécurité.«  : Je me demande d’ailleurs pourquoi y mettre une sécurité... Maintenant les élèves mettent tout cela sur Facebook...

     »qui ne respecte pas l’autorité parentale ?«  : en quoi ce fichier est une remise en cause de l’autorité parentale ? Y a t-il une clause qui vous retire la garde de vos enfants ?

     »
    qui ne respecte pas l’intimité donc la liberté des individus ?«  : Vous n’avez jamais appris qu’intimité et liberté n’avaient pas de cause à effet ? En quoi donner nom et prénom sont un viol de l’intimité ? Y a t-il divulgation de tout ce que vous faites dans vos journées, y compris les jours ou il n’y a pas école ?

     »
    qui est mis en place sans concertation publique, ni débat politique ?«  : Vous croyez vraiment que le pays va s’intéresser au fait de savoir s’il faut deux cases pour définir une donnée ou trois ?

     »
    qui peut être utilisé pour traquer des enfants de famille sans papiers ?«  : Vous ne voulez donc pas que les Lois soient respectées ? Dois-je en déduire que vous ne demanderez pas l’aide de la police le jour ou vous serez cambriolé ou votre enfant violé ?

     »qui contrevient à différents textes de loi supranationaux dont la France est signataire«   : Lesquels ? Une plainte a t-elle été déposée ? Si non, pourquoi ?

     »qui est imposé aux équipes enseignantes et aux directeurs sous la menace et les sanctions ?«  : Si vous avez un jour un employé sous vos ordres, vous ne direz donc rien s’il ne veut pas faire son travail ?

     »
    qui n’est pas nécessaire à la gestion des écoles, voire même qui la complique ?"  : Quels sont vos arguments à ce sujet ? Je n’en ai pas trouvé dans votre article.

    Au fait, ce ne sont pas des questions réthoriques... Je veux des réponses...


    • Hermes Hermes 4 mars 2010 15:40

      Bonjour,

      J’espère que l’auteur trouvera le temps de vous répondre. Je ne connais pas assez le dossier moi même. J’ai des doutes, au ton que vous employez, sur le fait qu’une réponse de raison puisse vous satisfaire, . Quand à la réponse du coeur elle ne s’envoie pas par un commentaire. C’est de coeur à coeur et main dans la main avec un de ces enfants interpellés, en contemplant ensemble la beauté du monde que vous pourriez peut-être la trouver.

      En attendant que vous ayez une semblable occasion, je vous recommande juste la lecture du poême cité à cette page.

      Quand ils sont venus chercher les ..........

      Les temps changent et il suffit de changer l’étiquette à la fin de la première ligne.

      Bonne fin de journée.


  • liebe liebe 4 mars 2010 14:52

    Bonjour mmarvin,

    Nos enfants sont fichés dès leur entrée à l’école, le savez vous ?«   : Vous êtes vous même fiché dès votre naissance, vous le saviez ? :

    Je ne suis pas fichée sur internet et le numéro de sécurité sociale que nous obtenons pour nos 16 ans ne donne aucun des renseignements de base élèves.

    Ce fichier a été mis en place sans aucune base règlementaire. Nous avons tous entendu parler de EDVIGE, mais là il s’agit d’un fichier concernant nos enfants. » : Pourquoi associer un fichier de police à un fichier administratif ? Pour faire un amalgame douteux ?

    Peut être n’avez vous jamais entendu parler du fait de ficher les enfants depuis leur plus jeune âge pour les empêcher de devenir des déllinquants. Si un fichier informatique est présent à l’école et répertorie tous les problèmes des enfants , cela s’apparente effectivement au fichier EDVIGE.

    Le problème est qu’étant nominatif, donnant la classe de l’enfant et son âge il est très facile de déduire si l’enfant est en retard, ou a un handicap…. ( dys par exemple …)«  : En quoi le fichier indique un handicap ? En quoi aussi est-il infamant de voir qu’un enfant a redoublé ou non ?

    Je ne vois pas pour quelle raison la vie privée d’un enfant devrait remonter au niveau de l’inspection académique. Il me semble que cela n’a pas besoin d’être publié.
    Aimeriez vous que l’on aille raconter partout que vous avez des problèmes d’érection ? Ou des problèmes de vue ? où d’incontinence ?
    Oui les dys sont souvent mal vus et catalogués. De plus, en lisant le fichier de l’INSERM , ou en lisant ceci, on peut se demander si justement ce qu’ils nous préparent n’est pas justement ce fameux dépistage de la délinquance.


    Ainsi, des sans papiers ont été à plusieurs reprises dénoncés ainsi. » : Les sans-papiers sont des personnes qui se sont introduit en France sans autorisation et en violation de toutes les règles sociales et légales. En quoi y remédier en les expulsant est-il choquant ? Le rôle de la police et de la société n’est-il pas de faire en sorte que ses Lois soient appliquées et respectées ?

    la france a toujours été un pays d’accueil. D’ailleurs je ne pense pas qu’un seul français puisse dire qu’il n’ a pas du sang étranger dans les veines.
    Lorsque nous avons eu besoin de reconstruire notre pays nous avons été bien content de trouver de la main d’oeuvre... 

    Par contre, je voudrai juste préciser ceci, la plupart des personnes dites sans papiers, travaillent et payent des impôts dans notre beau pays depuis plusieurs années. 
    il est donc étonnant de les condamner parce qu’ils n’ont pas de document officiel alors que d’un autre côté on les ponctionne pour leur labeur. 

    Vous me parler d’immigration raisonnée, mais si on avait pratiqué cela , de nombreuses personnes ne seraient jamais entrées chez nous..

    Ce qui est tout de même étonnant c’est que la mise en place de base élèves ait été faite sans aucune concertation avec les parents d’élèves." : Pourquoi vouloir toujours une concertation à chaque fois que l’on change ou améliore le système ? A ce niveau là, autant réclamer un Grenelle pour le changement du papier-peint de la mairie...

    EUh, je pense que bientôt , on va ficher tous les hommes car ils sont tous susceptibles de devenir délinquants sexuels... Avec leur ADN cela va sans dire...
    Sans aucune concertation...Bien entendu...
    Vous vivez dans quel monde mmarvin ? Celui des personnes qui accepteront d’avoir bientôt une puce sous la peau ?
    Je suis mère et à ce titre j’entends être informée de tout ce qui concerne mes enfants que ce soit à propos de leur scolarité et de leur santé.


    • liebe liebe 4 mars 2010 15:12

      « Le ministère de l’Education Nationale a très bien joué le jeu puisqu’il a commencé par faire des essais dans quelques départements disséminés. » : Ou est la malice ? Quand un nouvel outil, informatique ou non, est mis en place, il est testé dans quelques départements clés afin de juger sur pièce du changement, puis pour améliorer ce qui ne va pas. Ensuite, le système perfectionné est élargi à l’ensemble du territoire dans une version définitive et stable. C’était pareil pour la Carte Vitale, le RSA, et personne ne pousse des hurlements pour autant...

      Vous ne m’avez pas bien compris. Ce n’est pas pour faire des essais qu’ils ont différés les la mise en place de cet outil informatique, non, c’est réellement pour éviter une certaine cohésion dans l’opposition. De plus au départ, on a vu les problèmes engendrés par ce logiciel. Cela ne les a pas arrêté pour autant.




      « Les directeurs d’école qui s’opposent à ce fichier sont menacés. Certains ont été mutés d’office, comme par exemple cet enseignant dans l’Ariège. Oui ils sont menacés, voire même sanctionnés car ils refusent de mettre en place ce fichier. » : Normal, non ? ils sont payés pour faire un travail et ils refusent de le faire, principalement par idéologie. Dans le privé, c’est la porte immédiate.
      Désolée de vous contredire, ils ne sont pas payés pour jouer les secrétaires qui saisissent des données dans un logiciel informatique.
       Ils sont payés pour s’occuper des enfants et de la gestion d’un établissement scolaire. Ils ne sont pas payés pour renseigner des champs de données informatiques mais pour s’occuper de pédagogie.

      « Je vous ai parlé des problèmes de divulgation des données et de dénonciation (on se croirait revenu en mille neuf cent quarante) » : On atteint le délire ! VOUS OSEZ COMPAREZ LE GÉNOCIDE AVEC UNE OPÉRATION D’INFORMATISATION ET DE SIMPLIFICATION DE GESTION DE DONNÉES ? VOUS ÊTES MALADES OU QUOI ?

      Si encore ce fichier avait pour but de gazer les enfants et de les bruler, cela se comprendrait. Mais ce n’est pas le cas ! Vous devriez avoir honte de vous et vous feriez mieux de réfléchir avant d’écrire de pareilles insanités !

      Vous vous égarez monsieur mmarvin, vous vous égarez, puisqu’il vous faut la traduction en bon français de ce que j’ai écris oui , je parle des dénonciations qui ont été faites dans les préfectures lors de la deuxième guerre mondiale. Des dénonciations calomnieuses , des dénonciations qui peuvent entrainer des reconduites à la frontière dans le cas présent.

      « Les données circulent sur Internet et le Canard Enchainé avait montré il y a déjà deux ans combien il était facile de pirater les données de ce fichier, malgré leur clef de sécurité. » : Je me demande d’ailleurs pourquoi y mettre une sécurité... Maintenant les élèves mettent tout cela sur Facebook...
      Pas en primaire. Et facebook est un autre problème.

      « qui ne respecte pas l’autorité parentale ? » : en quoi ce fichier est une remise en cause de l’autorité parentale ? Y a t-il une clause qui vous retire la garde de vos enfants ?

      Je suis responsable de tout ce qui est écrit et publié sur mon enfant. Je ne veux pas que derrière mon dos quiconque puisse écrire sur lui sans mon consentement. Je refuse que mes enfants deviennent des numéros. je refuse que les données sur mes enfants soient informatisées.



      « qui ne respecte pas l’intimité donc la liberté des individus ? » : Vous n’avez jamais appris qu’intimité et liberté n’avaient pas de cause à effet ? En quoi donner nom et prénom sont un viol de l’intimité ? Y a t-il divulgation de tout ce que vous faites dans vos journées, y compris les jours ou il n’y a pas école ?


      L’intimité ...

      « qui est mis en place sans concertation publique, ni débat politique ? » : Vous croyez vraiment que le pays va s’intéresser au fait de savoir s’il faut deux cases pour définir une donnée ou trois ?
      Je me demande d’ailleurs comment vous arrivez à respirer tout seul puisque vous avez besoin que les autres pensent pour vous...
      Pour ma part, je prends part au débat lorsqu’il y en a un. Je refuse que l’on m’impose les choses.

      « qui peut être utilisé pour traquer des enfants de famille sans papiers ? » : Vous ne voulez donc pas que les Lois soient respectées ? Dois-je en déduire que vous ne demanderez pas l’aide de la police le jour ou vous serez cambriolé ou votre enfant violé ?
      EUh le rapport ? Prétendez vous que les sans papier sont des violeurs ?
      ou des cambrioleurs ?
      Les lois soient respectées.. Je pense monsieur mmarvin , que vous devez être quelqu’un d’irréprochable : aucun excés de vitesse, aucun point en moins sur votre permis..

      « qui contrevient à différents textes de loi supranationaux dont la France est signataire »  : Lesquels ? Une plainte a t-elle été déposée ? Si non, pourquoi ?
      Oui si vous aviez lu l’article dans son intégralité vous sauriez qu’il y a des plaintes déposées.

      « qui est imposé aux équipes enseignantes et aux directeurs sous la menace et les sanctions ? » : Si vous avez un jour un employé sous vos ordres, vous ne direz donc rien s’il ne veut pas faire son travail ?
      je n’aurai jamais personne sous mes ordres comme je ne serai jamais aux ordres de personne. Je pense que les choses se passent mieux lorsqu’elles sont faites en concertation.


      « qui n’est pas nécessaire à la gestion des écoles, voire même qui la complique ? » : Quels sont vos arguments à ce sujet ? Je n’en ai pas trouvé dans votre article.

      Au fait, ce ne sont pas des questions réthoriques... Je veux des réponses...

      relisez ou lisez les témoignages des enseignants, ils sont plus à même de vous répondre.
      Au fait ,je crois vous avoir répondu pour la totalité des quastions.


    • Mmarvinbear mmarvin 5 mars 2010 02:14

      « le numéro de sécurité sociale que nous obtenons pour nos 16 ans » : Pas tout à fait... Ce numéro INSEE est attribué dès la naissance. Il indique le sexe, le numéro du département de naissance, le mois et l’année, la ville (sous forme de numéro) et l’ordre de déclaration. Il est en place depuis 1972 malgré les hauts cris de certains qui y voyaient déjà une immatriculation destinée à de noirs desseins crypto-vichystes.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9ro_d%27inscription_au_r%C3%A9pertoire_national_d%27identification_des_personnes_physiques

      "Peut être n’avez vous jamais entendu parler du fait de ficher les enfants depuis leur plus jeune âge pour les empêcher de devenir des déllinquants.« 
       : Bien sur que si... mais cela concerne un autre projet de tarés du gouvernement actuel... Cela n’a rien à voir avec le cas qui nous occupe.

       »Je ne vois pas pour quelle raison la vie privée d’un enfant devrait remonter au niveau de l’inspection académique.«  : Je ne vois pas en quoi donner un nom, prénom et adresse est une violation de la vie privée. Rien que pour établir une liste d’élèves en vue de constituer une classe, on est bien obligé de donner les noms, prénoms et adresses non ? Ce n’est pas comme si on y indiquait sa couleur favorite, son plat préféré, son héros préféré, s’il préfère son papa ou sa maman ou l’age auquel il a arrêté de pisser au lit...

       »Aimeriez vous que l’on aille raconter partout que vous avez des problèmes d’érection ?«  : Ma bite va très bien, merci de vous en inquiéter.

      La aussi, en quoi est-ce infamant de dire qu’untel est handicapé ? N’est-il pas judicieux de dire à l’administration (et par là même au prof) que machin est en fauteuil roulant, ou qu’il a besoin de plus d’attention parce qu’il a un déficit d’attention ? Vous voulez que l’école le découvre le jour de la rentrée, alors que le vieux batiment sur trois étages n’a pas d’ascenseur et que l’enfant a été placé dans une classe qui aura cours au troisième ?

       »La france a toujours été un pays d’accueil.«  : Vrai. mais elle a toujours défini des règles. Qui ont varié, certes, mais qui ont toujours existé. Et ceux qui ne les respectaient pas ont toujours été »invités« à soit se mettre en règle, soit à repartir.

       »il est donc étonnant de les condamner parce qu’ils n’ont pas de document officiel alors que d’un autre côté on les ponctionne pour leur labeur. «  : De la part de l’administration, rien ne m’étonne... Même les putes doivent payer leurs impots, ce qui en théorie fait de l’Etat un proxénète si on se réfère à ses propres lois...

      En revanche, il y a deux cas de figures : soit le sans-papiers a été embauché »au black« ou par un employeur véreux, soit il a présenté de faux documents, laissant croire à l’employeur qu’il était en règle.

       »Vous ne m’avez pas bien compris. Ce n’est pas pour faire des essais qu’ils ont différés les la mise en place de cet outil informatique, non, c’est réellement pour éviter une certaine cohésion dans l’opposition.«  : la vous faites une affirmation gratuite. Prouvez la. Ou taisez vous.

       »Désolée de vous contredire, ils ne sont pas payés pour jouer les secrétaires qui saisissent des données dans un logiciel informatique.«  : Evidemment, ils ont du personnel pour cela ! Leur rôle, c’est de veiller à ce que les outils soient mis en place et que les fonctionnaires puissent travailler dessus dans de bonnes conditions ! Le dirlo qui s’imagine devoir se mettre à la saisie intégrale a sois mal lu, soit est un idiot !

       »Je ne veux pas que derrière mon dos quiconque puisse écrire sur lui sans mon consentement.«  : je comprends que vous ne voulez pas qu’un fonctionnaire écrive des trucs du genre » préfère son papa, a des gouts de chiotte en matière de musique, à une obsession malsaine envers sa maman et sa tante« au sujet de votre rejeton... mais ce n’est pas le cas ! Dans ce cas, comment faites vous quand vous recevez une lettre de la CAF portant sur vos allocations avec le nom du gamin sur la feuille ? Vous prenez un calmant ?

       »Je refuse que mes enfants deviennent des numéros« 
       : C’est idiot. Le numéro INSEE n’est rien d’autre qu’une autre forme d’écriture. C’est comme si vous refusiez que le nom de votre gamin soit écrit avec l’alphabet grec ou chinois... Vous feriez mieux de vous concentrer sur le fait de ne pas faire de votre gamin un pion dans sa vie future. C’est beaucoup plus important à mon avis.

       »je refuse que les données sur mes enfants soient informatisées. « 
       : Vous avez une préférence pour le parchemin et la plume d’oie ?

       »EUh le rapport ? Prétendez vous que les sans papier sont des violeurs ? ou des cambrioleurs ? «  : Loin de moi cette idée...

      Mais un cambrioleur ou un violeur viole la loi pour commettre son acte. Il dépouille un innocent contre sa volonté.

      Le sans papier viole la Loi en voulant s’établir dans un pays ou il n’a pas demandé la permission de venir. Il vous dépouille du respect de votre volonté en imposant sa présence.

      Si vous êtes logique avec vous-même, alors si vous acceptez qu’il nie votre autorité ( en tant que partie intégrante de la Nation dont vous faites partie) en venant quand même, alors vous devrez accepter qu’un inconnu (pas le sans papier hein... disons, votre voisin ou un cousin) vous dérobe vos biens ou abuse sexuellement de vos proches.

      Est-ce que ce sera le cas, vraiment ?

       » aucun excés de vitesse, aucun point en moins sur votre permis.. « 
       : pas vraiment... j’ai des bonbons sur la conscience...des trucs du genre... et un point perdu il y a deux ans. Mais je l’ai regagné depuis.

       »je n’aurai jamais personne sous mes ordres comme je ne serai jamais aux ordres de personne."
       : profession libérale ? Au foyer ? Pas obligé de répondre, c’est juste de la curiosité...


    • liebe liebe 7 mars 2010 16:27

      «  le numéro de sécurité sociale que nous obtenons pour nos 16 ans » : Pas tout à fait... Ce numéro INSEE est attribué dès la naissance. Il indique le sexe, le numéro du département de naissance, le mois et l’année, la ville (sous forme de numéro) et l’ordre de déclaration. Il est en place depuis 1972 malgré les hauts cris de certains qui y voyaient déjà une immatriculation destinée à de noirs desseins crypto-vichystes.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3...


      Merci pour ces infos, je ne les connaissais pas.. Non , je plaisante..
      le numéro INSEE, bien qu’attribué à partir de la naissance, n’est donné à l’enfant qu’à 16 ans. Je le sais mon fils vient de l’avoir.

      « Peut être n’avez vous jamais entendu parler du fait de ficher les enfants depuis leur plus jeune âge pour les empêcher de devenir des déllinquants. »  : Bien sur que si... mais cela concerne un autre projet de tarés du gouvernement actuel... Cela n’a rien à voir avec le cas qui nous occupe.

      Détrompez vous, et les éléments qui ont été enlevés sous la pression faisaient mention de certaines choses que l’on n’aurait pas du y retrouver.
      On les retrouve dans sconet.

      « Je ne vois pas pour quelle raison la vie privée d’un enfant devrait remonter au niveau de l’inspection académique. » : Je ne vois pas en quoi donner un nom, prénom et adresse est une violation de la vie privée. Rien que pour établir une liste d’élèves en vue de constituer une classe, on est bien obligé de donner les noms, prénoms et adresses non ? Ce n’est pas comme si on y indiquait sa couleur favorite, son plat préféré, son héros préféré, s’il préfère son papa ou sa maman ou l’age auquel il a arrêté de pisser au lit...

      Avez vous des enfants ? remplissez vous chaque année la fiche de renseignements ? Contient elle uniquement des données de nom, prénom et date de naissance ? Non, elle contient également le fait qu’un enfant aille à la cantine à la garderie, profite du soutien scolaire, . Elle parle également de ces vaccins de ses problèmes de santé ...Qui a le droit de venir le chercher..adresse, numéros de téléphones, professions des parents... Ces informations que j’accepte de données au directeur et à l’enseignant de mon enfant n’ont pas à être envoyées à l’inspection académique.

      « Aimeriez vous que l’on aille raconter partout que vous avez des problèmes d’érection ? » : Ma bite va très bien, merci de vous en inquiéter.

      La aussi, en quoi est-ce infamant de dire qu’untel est handicapé ? N’est-il pas judicieux de dire à l’administration (et par là même au prof) que machin est en fauteuil roulant, ou qu’il a besoin de plus d’attention parce qu’il a un déficit d’attention ? Vous voulez que l’école le découvre le jour de la rentrée, alors que le vieux batiment sur trois étages n’a pas d’ascenseur et que l’enfant a été placé dans une classe qui aura cours au troisième ?

      Je pense que vous ne connaissez pas du tout le logiciel et que vous ne savez absolument rien de ce qui est de l’intégration des enfants handicapés.
      Lorsqu’un enfant est en fauteuil roulant, ses parents doivent prendre rendez vous avec le chef d’établissemnt , et vérifier que l’établissement effectivement peut l’accueilir. c’est logique non ?
      Il existe une médecine scolaire qui transmet ce genre d’informations aux professeurs. ces derniers n’ont pas accés à base élève ou sconet.
      Si les locaux ne sont pas adaptés, la mnicipalité pour l’école, le conseil général pour le collège et le conseil régional pour le lycée sont contactés pour trouver des solutions à cet accueil. ( Ils sont les financeurs.)
      En ce qui concerne les troubles d’attention ou autre problème et il y en a une multitude , la médecine scolaire, après concertation avec les parents décide ce qui doit être fait et joue son rôle de conseiller dans l’accompagnement et le suivi des enfants.
      L’Inspection Académique qui veut tout savoir n’a aucun rôle là dedans. Et n’a donc pas à être informé des faits par l’intermédiaire d’un quelconque logiciel.

      « La france a toujours été un pays d’accueil. »  : Vrai. mais elle a toujours défini des règles. Qui ont varié, certes, mais qui ont toujours existé. Et ceux qui ne les respectaient pas ont toujours été « invités » à soit se mettre en règle, soit à repartir.

      Elle les a souvent transgressées lorsque cela jouait en faveur de ses intérêts.

      « il est donc étonnant de les condamner parce qu’ils n’ont pas de document officiel alors que d’un autre côté on les ponctionne pour leur labeur. » : De la part de l’administration, rien ne m’étonne... Même les putes doivent payer leurs impots, ce qui en théorie fait de l’Etat un proxénète si on se réfère à ses propres lois...

      En revanche, il y a deux cas de figures : soit le sans-papiers a été embauché « au black » ou par un employeur véreux, soit il a présenté de faux documents, laissant croire à l’employeur qu’il était en règle.

      Lorsque j’ai été embauchée on ne m’a pas demandé ma carte d’identité ou mon passeport. j’ai fourni mon diplome c’est tout.

      Aussi, je pense que certains employeurs font pareils [ mon employeur étant l’Etat] et donc il n’est pas rare de voir des personnes instéllées en France depuis plus de 15 ans, payant ses impôts (revenus, locaux, ...) et avoir du mal à obtenir une carte d’identité, ou un autre document. Regardez juste le blog de Anne Sinclair qui raconte les ennuis qu’elle a eu pour obtenir sa nouvelle carte d’identité .

      « Vous ne m’avez pas bien compris. Ce n’est pas pour faire des essais qu’ils ont différés les la mise en place de cet outil informatique, non, c’est réellement pour éviter une certaine cohésion dans l’opposition. » : la vous faites une affirmation gratuite. Prouvez la. Ou taisez vous.

      Je vous invite à lire les différents sites de toutes les inspections académiques des départements vous y apprendrez les dates de mise en place de ce logiciel. Du reste vous pourrez aussi trouver l’information sur le site de résistance à base élève.

      « Désolée de vous contredire, ils ne sont pas payés pour jouer les secrétaires qui saisissent des données dans un logiciel informatique. » : Evidemment, ils ont du personnel pour cela ! Leur rôle, c’est de veiller à ce que les outils soient mis en place et que les fonctionnaires puissent travailler dessus dans de bonnes conditions ! Le dirlo qui s’imagine devoir se mettre à la saisie intégrale a sois mal lu, soit est un idiot !

      Les directeurs ont du personnel pour cela ?? Vous rêvez non ?
      Non ce sont les directeurs qui doivent les saisir. Vous vivez sur quelle planète ?

      « Je ne veux pas que derrière mon dos quiconque puisse écrire sur lui sans mon consentement. » : je comprends que vous ne voulez pas qu’un fonctionnaire écrive des trucs du genre « préfère son papa, a des gouts de chiotte en matière de musique, à une obsession malsaine envers sa maman et sa tante » au sujet de votre rejeton... mais ce n’est pas le cas ! Dans ce cas, comment faites vous quand vous recevez une lettre de la CAF portant sur vos allocations avec le nom du gamin sur la feuille ? Vous prenez un calmant ?
      J’ai répondu plus haut .

      « Je refuse que mes enfants deviennent des numéros »
       : C’est idiot. Le numéro INSEE n’est rien d’autre qu’une autre forme d’écriture. C’est comme si vous refusiez que le nom de votre gamin soit écrit avec l’alphabet grec ou chinois... Vous feriez mieux de vous concentrer sur le fait de ne pas faire de votre gamin un pion dans sa vie future. C’est beaucoup plus important à mon avis.
      J em’y efforce à tous les niveaux.
      ET entre autre chose, ils voient bien comment ne pas devenir des pions.
      Pourquoi ne pas se contenter du numéro insee ? Pourquoi a t’on besoin de rajouter un autre numéro d’identifiant ?

      « je refuse que les données sur mes enfants soient informatisées. »
       : Vous avez une préférence pour le parchemin et la plume d’oie ?

      les méthodes qui consistait à recueillir des informations et à les laisser dans l’école , me convenaient à merveille. Pas besoin d’autre chose.

      « EUh le rapport ? Prétendez vous que les sans papier sont des violeurs ? ou des cambrioleurs ? » : Loin de moi cette idée...

      Mais un cambrioleur ou un violeur viole la loi pour commettre son acte. Il dépouille un innocent contre sa volonté.Le sans papier viole la Loi en voulant s’établir dans un pays ou il n’a pas demandé la permission de venir. Il vous dépouille du respect de votre volonté en imposant sa présence.Si vous êtes logique avec vous-même, alors si vous acceptez qu’il nie votre autorité ( en tant que partie intégrante de la Nation dont vous faites partie) en venant quand même, alors vous devrez accepter qu’un inconnu (pas le sans papier hein... disons, votre voisin ou un cousin) vous dérobe vos biens ou abuse sexuellement de vos proches.

      Est-ce que ce sera le cas, vraiment ?

      Vous avez un raisonnement étrange vaiment ...
      ET même très tiré par les cheveux.. Quelle imagination, digne des experts , vous devez être fan de ces séries..

      Savez vous que dans une grande majorité de cas , les sans papier ont effectué des demandes en Préfecture qui ont été rejetées ? Savez vous qu’il est possible que parmi vos amis ou vos conaissances il y ait des sans papier ? On ne le lit pas sur leur figure, et la plupart sont très bien intégrés et mènent une vie normale. Leurs enfants vont à l’école, ils payent tous leurs impôts, travaillent, parlent français !!!

      Quant à vous êtes vous capables de me dire que jamais vous n’avez enfreint la loi ? Vous ne roulez jamais en excés de vitesse ? Vous vous arrêtez au feu orange ? Vous n’avez jamais franchi un stop sans vous arrêter ?
      Vous n’avez jamais pris le volant en état léger d’ébriété ?
      Pour ma part, j’ai toujours essayé de respecter les lois ; mais lorsque je vois ce qu’il se passe actuellement, je ne peux pas tout cautionner.



      « aucun excés de vitesse, aucun point en moins sur votre permis.. » : pas vraiment... j’ai des bonbons sur la conscience...des trucs du genre... et un point perdu il y a deux ans. Mais je l’ai regagné depuis.

      un point perdu, donc vous n’êtes pas tout blanc... et même si ce n’est pas gravissime en soit , cela montre que nous sommes tous capables de commettre des infractions

      « je n’aurai jamais personne sous mes ordres comme je ne serai jamais aux ordres de personne. »  : profession libérale ? Au foyer ? Pas obligé de répondre, c’est juste de la curiosité...

      mmarvin, je crois avoir déjà expliqué que j’étais infirmière.


    • lord_volde lord_volde 9 mars 2010 10:56

      Salut Liebe

      Ne sois pas surpris par le genre de raisonnement auquel Marwin fait écho en empruntant la gnoséologie kabbalistique et toutes les fines strates de l’art et la manière d’ergoter qui prennent leur source dans une version frelatée et revisitée du Talmud vs dogme de sion.

      Marwin est connu comme le loup blanc pour son appartenance idéaliste au mouvement sioniste et ses coups d’éclats journalistiques - tendance « manipulation et propagande » - quant à la défense acharnée et inébranlable des politiques Bushistes et de la VO officielle de la théorie du complot islmamiste.

      Il a choisi sa voie et son camp, et rien ne pourra le faire revenir vers d’autres hospices.

       


    • lord_volde lord_volde 9 mars 2010 10:58

      correction : Ne sois pas surprise.


    • lord_volde lord_volde 9 mars 2010 11:37

      @ Liebe
      Voici un lien (je ne sais pas si tu as entendu parler de la science cybernétique) qui pourrait peut-être t’apporter des pistes de réflexion complémentaire !

      http://eldib.wordpress.com/2007/05/27/norbert-wiener-americain-1894-1964/
      http://www.asc-cybernetics.org/


    • lord_volde lord_volde 9 mars 2010 11:40

      Autre lien (biographie au contenu intéressant).
      http://www.savoirscdi.cndp.fr/index.php?id=430


  • Annie 4 mars 2010 15:58

    Je me garderai d’émettre une opinion sur l’exploitation qui peut être faite de ces données ; par contre que l’on puisse déduire des données scolaires qu’un enfant souffre d’un handicap me paraît non seulement bénéfique mais essentiel. Il serait inacceptable qu’un enfant soit en échec scolaire à cause d’une dyslexie non diagnostiquée ou d’un autre handicap qui requiert quelques ajustements dans son environnement scolaire. Je comprends très mal cet argument.


    • liebe liebe 4 mars 2010 16:32

      Vous ne comprenez pas ce qui peut en être effectivement.
      Bien entendu il est important de dépister une dyslexie dés que possible pour mettre en place l’aide adéquate qui lui permettra de mettre en place des stratégies pour palier ce handicap.

      Là il faut faire le parallèlle avec le fait que l’INSERM a établi un rapport indiquant que les enfants en échecs scolaires deviendront des délinquants. C’est pourquoi ils voulaient mettre un dépistage systématique de la délinquance dés l’âge de 3 ans.
      C’est méconnaitre les enfants que d’écrire de telles anneries. Le fait pour un adolescent de se retrouver délinquant dépend de telement de paramètres que l’on ne peut déduire que l’échec scolaire en est le seul et unique responsable.

      Les données remontent à l’inspection académique.
      Avant d’être véhiculées au niveau du rectorat.
      Qu’ont ils besoin de connaitre à l’inspection ? Est-ce eux qui feront le dépistage ? Qui proneront l’aide aux enfants ? Non, pas du tout au contraire.


      Il y a donc cette première chose qui me parait être une dérive dangereuse . Mais, une autre est que d’étiqueter une enfant comme « bougeon, violent,.hyperactif, .. » enferme l’enfant dans ce rôle et il lui sera difficile d’en sortir.
      Par contre, si on lui laisse une chance, il a le droit de changer. Il faut l’aider mais c’est tout à fait possible.
      On voudrait que tous les enfants entrent dans un moule mais nous n’avons pas tous le même moule.
      J’ai connu des enfants qui étaient pénibles à l’école, décrétés comme tels et arrivés au collège n’avaient plus de problèmes car ils avaient trouvé leur équilibre, qu’ils étaient dans leur élément.
      j’ai connu des ados insupportables qui faisaient les pires bêtises au collège. Une fois, qu’ils faisaient ce qui leur plaisait , ils arrivaient à s’en sortir et aujourd’hui disent « on leur en a fait voir !! »
      Ils n’étaient pas dans leur élément, eux, ils ne trouvaient pas leur place dans le système scolaire tel qu’il est conçu, par contre dés qu’ils ont eu la possibilité de trouver leur voie, ils se sont calmés.

      voilà,le danger d’étiquetter un enfant , de le cataloguer, de le ficher ... Cela l’enferme dans un rôle qu’il tient à un moment de sa vie, alors que si on le laisse faire il a le droit à une deuxième chance.


    • liebe liebe 4 mars 2010 16:34

      prdon dans ma dernire phrase, je voulais écrire si nous ne l’étiquettons pas , il garde toutes ses chances..


    • liebe liebe 4 mars 2010 19:10

      @ chantecler, merci pour votre commentaire que je partage entièrement.


  • anny paule 4 mars 2010 16:29

    Pour ceux que cela intéresse, il existe depuis au moins deux ans un réseau d’enseignants résistants... je dis cela, simplement pour contredire ceux qui prétendent que tous sont des moutons.
    Ce réseau s’appelle R.I.R.E. Réseau Informel de Résistance en Education. Il a un site :
     [email protected] orange.fr. Il est possible d’en savoir davantage et d’échanger avec eux.
     Ce qui est sûr, c’est que leur situation n’est pas facile.
     En effet, l’EN est une grosse machine dans laquelle la hiérarchie pèse de tout son poids. Le corps administratif, tout particulièrement, est moutonnier... du chef d’établissement en passant par tous les échelons de l’Inspection, (de l’IEN, à l’IPR, puis à l’IG ou l’IA) par le Rectorat, ce sont ceux-là qui veillent à ce que les directives ministérielles soient bien appliquées et qui sanctionnent... Ils le font d’autant mieux qu’ils sont promus en fonction du zèle qu’ils mettent à appliquer les mesures demandées... Et ce n’est certainement pas parmi ceux-là qu’il y aura des coupes sombres ! Il vaut mieux supprimer des postes d’instits et de profs, réduire les horaires et les programmes et expliquer aux « bons français gavés de TV » que si tout va mal, c’est la faute à tous ces minables enseignants !
    Ils ont raison,au gouvernement, puisque ça marche !
    Ficher les enfants depuis la maternelle, c’est une honte absolue, dans un pays qui se veut celui des droits de l’Homme et du citoyen... et je dis merci à ces quelques deux mille enseignants qui sont entrés en résistance.


    • liebe liebe 4 mars 2010 16:34

      Merci Anny Paule pour votre information et pour votre soutien.


    • werther_original werther_original 4 mars 2010 17:19

      Ah oui l’informatique.

      Je ne crois pas que les enseignants soit en guerre contre un tableur ou le solitaire.

      Peut-être plus contre le remplacement des professeurs par des cours par visioconférence
      http://www.communique-de-presse-gratuit.com/emploi-enseignement-et-formation/cours-danglais-en-ecole-primaire-des-visioconferences-a-la-ville-de-meaux/


    • liebe liebe 4 mars 2010 17:33

      Ont ils accés à un ordinateur personnel dans leur établissement ?
      Chacun étant libre d’avoir ou non un ordinateur, une télé à la maison, si l’employeur décide de tout envoyer par e mail il doit fournir un outil de travail compatible....


    • werther_original werther_original 4 mars 2010 17:45

      reponse sans appel de liebe.

      Dans les entreprises , on envoie tout par mail car on a un portable ou un pc fixe.

      Dans les établissements scolaires , il faut aller au CDI ou utiliser l’ordinateur de « je-ne-sais-pas-qui » qui est dans la classe dont le cours dispensé rend son usage nécessaire.


    • werther_original werther_original 4 mars 2010 18:41

      donc en gros vous dites que beaucoup d’enseignants rechignent à utiliser l’informatique mais ceux qui le font utilisent leur propre PC.

      Y’a t’il un secteur plus touché par cet etat de fait ? des profs de francais ? de langues vivantes ? de philosophie ?


    • liebe liebe 4 mars 2010 18:49

      Euh il n’y a pas une petite contradiction là ?
      Vous nous dites , les enseignants refusent de recevoir les informations par mail , et utiliser l’informatique et ensuite vous nous dites ils rentrent les notes et utilisent soit les ordinateurs mis à leurs dispositions par leur établissemnt, soit ils le font dpuis leur PC propre...
      Chez moi cela s’appelle une contradiction. Soit ils l’utilisent soit ils ne l’utilisent pas.

      Si pour 60 profs il y a 5 PC mis à disposition ( et encore je suis gentille) qui doievnt être en réseau ; il faut que le réseau fonctionne... que les ordinateurs ne datent pas de 2000 car il s’agit d’un don effectué par une entreprise qui changeait son parc informatique...

      Je connais moi aussi très bien le système, on comprend , pourquoi les profs préfèrent utiliser leurs propres ordinateurs.
      Il faut faire la queue aux ordi pour rentrer les notes dans une salle où certains reçoivent des parents d’élèves ..
      Je connais vous dis je , je connais ... j’ai été reçu dans la salle informatique des profs... Elle est telle que je viens de la décrire ...



    • liebe liebe 4 mars 2010 18:51

      Par contre , à ma connaissance , il n’y a pas de bulletin scolaire téléchargeable. Les bulletins sont imprimés sur papier, et envoyés au domicile. il est trop facile de falsifier et de pirater un bulletin scolaire..


    • liebe liebe 4 mars 2010 19:26

      J’ai fait court pour éviter les détails fastidieux mais je vous explique pourquoi il n’y a pas contradiction.
      Je n’ai pas dit que les enseignants ne connaissaient rien à l’informatique, mais qu’ils sont peu favorables à son intrusion dans leur univers professionnel.
      Donc ils rentrent les notes en ligne quand ils y sont obligés, mais ce « service » en ligne n’est pas disponible partout, (apparemment pas chez vous), et le niveau de détail varie suivant les établissements. En tout cas moi je peux imprimer les notes de mes enfants (ou de ceux dont j’ai le code d’accès).

      Rein que cete dernière phrase me fait froid dans le dos. Bon, je comprends, vous devez être prof, enfin,j’espère. Dans tous les cas je m’opposerai à ce que ce genre de service soit mis en place dans les établissements de mes enfants.
      Je suis contre parce qu’il est facile de trouver un code d’accés, et d’accéder ainsi à des données qui devraient être personnelles.
      Que ferez vous si ces données tombent dans les mains d’un futur employeur, ou si on arrive à compacter une vie entière sur une personne ?
      Comme le dit si bien Chantecler , au temps de Vichy nous aurions eu du soucis à nous fair et il est certain que des fichiers qui restent disponibles 35 ans sont dangereux.
      La version papier reste sous la responsabilité d’un établissement, on l’envoie par la poste à l’établissemnt suivant mais il reste sous la responsabilité d’un établissement. Ensuite il est archivé.
      Les dossiers médicaux scolaires doivent être conservés 30 ans .
      Si on informatise tout cela ce n’est pas trop grave si cela reste compacté dans un ordinateur unique, ou un disque dur ou un cd .. mais si cet ordinateur est en réseau il est piratable. Si les données sont tranférées par internet elles sont piratables et comme le dit si bien chantecler duplicables.
      A ce moment là , n’importe quelle données peut être saisies par n’importe quelle administration.
      Et là cela devient très dangereux.

      Les profs lisent également leur mail perso, mais pas au boulot, contrairement à ce qui se fait dans le privé.
      Par contre, de là à utiliser l’informatique comme outil d’organisation et de productivité, il y a encore beaucoup de chemin à faire.
      Ce qui n’empêche des enseignants de développer des sites excellents ... mais à titre personnel.
      bien sur difficile de lire leur mail person sur un ordinateur où l’on ne peut accéder que quelques minutes...
      Il existe aussi des enseignants qui développent des sites avec leurs élèves..


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 mars 2010 16:30

    Dans ce ce fichier je vois toute la paranoïa de Sarkozy.
    Oui, Sarkozy je te vois...


    • liebe liebe 4 mars 2010 16:35

      bonjour Peachy, oui on y voit bien la paranoïa de Sarkozy


    • werther_original werther_original 4 mars 2010 17:23

      je vous donne un exemple ,alchimie.

      Imaginons que vous travailliez dans une entreprise qui ne vous enchante guère.
      Tous les mois , votre supérieur vous note sur votre « compétences » , « amabilité » , « relationnel » , « absenteisme » , « tournure d’esprit ».

      imaginez aussi que ces « évaluations » soit disponibles pour n’importe quel futur employeur et qu’elle puisse être réutilisé lors de votre entretien d’embauche par exemple.

      Trouveriez vous cela juste ?


    • liebe liebe 4 mars 2010 17:30

      Bonsoir alchimie, oui ce serait bien.

      Le problème n’est pas tant l’informatisation des données mais leur mise en réseau par l’intermédiaire d’un logiciel commun , à tous les établissemnts scolaires, via internet. C’est la copie de ces données au niveau des inspections académiques, mais aussi au niveau des municipalités...

      Pour l’instant car à mon avis bien tôt d’autres administrations y auront accés nonobstant les nombreuses communications contraires ...
      Mais cette opinion n’engage que moi.

      Concernant Facebook, l’usage assez répandu au lycée, l’est beaucoup moins en collège, ils créaient des blogs sur skyblogs... Il est inexistant en primaire.
      Sur les blogs vous y retrouvez les activités des ados, quelques insultes, des bêtises, leur chanteur préféré.. Si le blog est bien géré , ils l’écrivent sous un pseudo et ils ne divulguent pas leur lieu de résidence .
      Si leur nom ou prénom apparait, on pourra dés lors pirater base élève ou sconet pour obtenir les adresses et lieux de résidences des enfants...
      Pour moi facebook est un autre problème...


    • werther_original werther_original 4 mars 2010 17:46

      je ne vois pas ou liebe est à coté de la plaque. Il a dit que facebook était utilisé largement au lycée , moins au collège.

      Moins ne veut pas dire inexistant.


    • liebe liebe 4 mars 2010 18:57

      @ alchimiste,
      Je vous recommande sincèrement de faire une petite visite chez un ophtalmologiste...

      Comme le dit si bien werther,
      je ne pense pas avoir dit que cela n’existait pas en collège, et c’est justement par ma grande connaissance des blogs d’élèves que je peux m’exprimer. Croyez moi, j’en connais plus d’une centaine en collège...
      (pas difficile à partir d’un vous en trouvez 50)
      Et pour en avoir discuté avec eux, ils ont peur de facebook (les collégiens. )
      C’est un peu comme un passage initiatique : skyblog au collège et facebook au lycée... 
      Mais bien entendu on peut voir des blogs de collégiens sur facebook...

      .


    • liebe liebe 4 mars 2010 19:04

      En entreprise beaucoup d’informations sur les employés sont stockées, entre autres les évaluations.
      C’est utile, mais ce n’est pas pour autant que l’accès est donné à tout le monde.

      Circulent elles sur le net ?? Est-ce que la DRH du lobbying américain peut y avoir accés ???

      Imaginez un système de santé qui utilise un réseau informatique pour transférer les feuilles de soin. Mon Dieu quel horreur !!
      Et pourtant ça existe en France et ce n’est pas pour cela que votre « dossier » est accessible à tout le monde.

      il est vrai que le piratage informatique n’existe pas, nous sommes dans une société sans tâches...

      Imaginez les fichiers « carte bancaire », qui sont utilisés par les sociétés de telemarketing ...


      EUh , là aussi il y a des risques plus qu’important de piratage, mais l’e carte bleu permet de n’avoir qu’un numéro à chaque fois et donc on ne peut pas pirater.
      Mais ma banque me recommande tout de modifier régulièrement mon mot de passe pour accéder à son site.

      Imaginez une education nationale où pratiquement aucune information n’est gérée proprement : ça vous donne une organisation ingérable, dispendieuse et où les évaluations se font de manière particulièrement opaque.

      EUh, vous parlez de l’Education Nationale ou du gouvernement là ???

      Je ne vois pas en quoi l’informatisation des données des élèves circulant sur le net est une gestion propre de l’organisation de l’EN.


    • liebe liebe 4 mars 2010 19:35

      Ils commencent....
      Cela évolue vite et malheureusement facebook sera rapidement utilisé aussi par les collégiens.
      Le seul truc est que pour facebook en général il faut être inscrit pour lire la page contrairement à skyblog.

      ceci dit puisque vous les voyez en cours d’informatique j’espère que vous les mettez en garde contre les dérives de ce fichage, sinon nous avons du soucis à nous faire pour demain...

      Alors oui ,je parle de transferts de données confidentielles...


    • liebe liebe 4 mars 2010 19:38

      euh , je voulais préciser informations personnelles ,individuelles et confidentielles qui circulent sur le net.


  • lord_volde lord_volde 4 mars 2010 19:16

    Il y aurait bcp de choses à dire sur les quantités de fichiers qui circulent sur le net et qui nous mettent en boîte dans le cadre d’un contrôle totalitaire à venir. Le moindre usage des cartes à puce ou à piste magnétique alimente des fichiers relatifs à nos comportement. Des groupes d’études secrets sont financés un peu partout dans le monde pour fournir des scénarios de réponse aux questions que se posent les élites oligarchiques. Au nom de la sécurité, on remet en cause par petits pas le pacte républicain, les constitutions, les libertés fondamentales et publiques afin de détruire les nations, l’esprit de révolte, les valeurs humaines et de solidarité. 


  • bo bo 4 mars 2010 19:50

    OUI depuis toujours...nous nous mêmes avons été fiché toute la vie depuis l’établissement de notre état civil, la maternelle, le primaire, le secondaire, en fac, à l’armée, à la sécu, aux impôts avec un détail fantastique de vos revenus, et le summum par l’ordinateur (adresse IP qui chaque fois que nous allons sur un site analyse nous sommes repérés et notre comportement analysé à des fins mercantiles pour nous abreuver d’offres),nos mails sont récupérés et analysés..(si vous l’ignorez, maintenant, vous le savez !! la CIA serait en pointe paraît-il), l le portable indique où nous sommes, notre adresse est visible depuis tous les services de renseignements (photos du ciel ou de notre rue,GPS pour trouver votre tanière au fond des bois, le cadastre (accessible à tout le monde donnent le plan de notre cadre de vie avec la disposition des pièces et des wc), nos animaux sont fichés et tatoués, le fichier BdF centralisent toutes les coordonnées de tous les comptes en banque d’une personne, etc....
    De fait, notre numéro de naissance est déjà notre puce informatique
    Si vous sombrez dans la paranoïa : une seule solution disparaissait dans la jungle (s’il en reste) et vivez comme un homme des bois....car même "sans papier’ vous êtes fiché quelque part !!! ......et rien n’arrêtera le système qui se nourrit lui-même.....
    Seul point positif peut être....le dossier médical en cas d’urgence, et .....en espérant le système ne foire pas sur nos informations médicales personnelles à ce moment là


    • liebe liebe 4 mars 2010 21:31



      Récemment, en consultant des archives, nous avons découvert que mes ancêtres avaient été dénoncés pour leurs faits de résistance. Ils ont été épargnés grace à la diligence d’une employé de préfecture qui a détourné les lettres..
      Je vois très bien l’application des données qui circulent sur le net dans un cas similaire.

      De plus, ce n’est pas parce que cela se fait partout que l’on doit tout accepter et tout laisser faire.
      je refuse que mon dossier médical soit informatisé... de la même manière...

      Je ne vivrai pas au fond des bois mais je ne vivrai pas non plus en laissant faire tout et n’importe quoi.


    • L'enfoiré L’enfoiré 7 mars 2010 15:05

      Liebe,
       Nos enfants sont fichés à la naissance....
       Je dirais pourquoi pas ?
       Les mettre à jour, ça c’est pas sûr et c’est nettement plus cher.
       Vous preferez cette version-ci à l’indienne ?
       smiley


  • Bélial Bélial 4 mars 2010 22:01

    A mettre en parallèle avec la criminalisation de la contestation (exemple les habitants de Starsbourg qui mettaient des drapeaux « Non à L’OTAN » lors du sommet) et l’idée gattacaesque de repèrer les futurs délinquantants potentiels dès 3 ans etc...


  • Bélial Bélial 4 mars 2010 22:07

    @ liebe : je me permets d’ajouter ce ptt complément extrait d’un article :

    « possibilité qu’un enfant de maternelle, parce qu’il connaît un passage à vide, soit illico pris en charge par un réseau de pseudo-psychologues et ainsi stigmatisé comme freak. Car ce qui se joue aujourd’hui, c’est l’étouffement de la parole et la destruction de la singularité de chacun, au profit d’un idéal généralisé de »bonne santé mentale".

    source : article sur le bouquin La France qui souffre de Philippe Petit, dans le mag Technikart par Philippe Nassif


    • liebe liebe 4 mars 2010 22:17

      rassurez vous bélial, il n’y a pas assez de psychologue scolaire ...


    • Bélial Bélial 4 mars 2010 22:25

      Ouf de soulagement ! Euh non en fait, je crois qu’on se comprend. Plus de psychologues scolaires ça serait sûrement bien, en tous cas cette obsession de la normalité ça me gonfle. Dailleurs l’article que je cite finit sur une note positive : « Et voilà comment, malgré le paysage d’effondrement flippant, Petit peut conclure son livre important par une ouverture : fatalement »la tentative d’arraisonner la subjectivité des individus et la conscience collective échouera« . De là à savoir quand... »


    • liebe liebe 4 mars 2010 22:31

      oui bélial on se comprend,
      et moi aussi je trouve qu’il n’y a pas assez de psy scolaire, d’infirmière scolaire, de médecin.. J’aimerai qu’il y ait des classes moins chargées, des pédagogies plus intéressantes et plus adaptées à chaque enfant....


  • herrem herrem 4 mars 2010 22:30

    Bonsoir à tous,
    Ayant travaillé un certain nombre d’années dans un lycée pro en tant que pion(ou surveillant d’externat, un des derniers de mon espèce), je connais très bien sconet. En effet j’étais dessus tous les jours.

    Qu’est-ce qu’on trouve comme infos sur sconet :
    Nom prénom
    date de naissance
    coordonnées de l’élève et des parents
    la classe
    emploi du temps de l’élève
    absences et retards

    Qui a accès a ces infos :
    Le CPE(conseille principal d’éducation)
    Les pions
    La direction
    L’inspection académique via le réseau
    PAS les profs

    Le principe sconet est nouveau ?
    Non, avant il y avait un autre logiciel dont j’ai oublie le nom mais qui faisait la meme chose et encore avant un autre logiciel qui s’appelait GEP (un truc bien archaïque sous dos mais qui faisait la meme chose) et encore avant un bon vieux cahier qui lui aussi avait la même fonction.

    Maintenant, que trouve t-on dans le dossier papier de l’élève :
    parents divorcés ou non
    toutes les sanctions de l’élève depuis l’école primaire
    les condamnations de l’élève(et j’en ai vues de belles....)

    Dernier point :
    Que voit un pion dans « l’exercice de ses fonctions » ?
    Ce n’est pas le sujet mais même Morice n’aurait pas la patiente de tout écrire.

    Voila juste un modeste constat.
    Herrem


    • liebe liebe 4 mars 2010 22:51

      bonsoir herrem,
      il y a également dans sconet une partie qui peut être utilisé par l’infirmière
      il y a également tout le cursus de l’élève, ses diplomes ...
      Après ces sections sont ou non renseignées.
      je le connais aussi. J’y ai eu accés...
      Effectivement les profs n’y ont pas accés mais les administratifs oui, la vie scolaire...
      bref certaines personnes dans l’établissement.
      Si les données restent dans l’établissement et qu’elles se contentent de donner des indications point.
      Si les données que vous avez lu dans les dossiers papiers des d’élèves étaient informatisées (et c’est possible ) et mise en ligne...
      Les données sont régulièrement envoyées par internet à l’inspection..


  • herrem herrem 4 mars 2010 23:12

    Bonsoir Liebe,
    Tant que ça reste dans l’éducation nationale, personnellement, ça ne me gène pas pour une raison simple : même le pire des élèves peut avoir sa place dans un établissement s’il fait une demande au rectorat.(pas à 5 minutes de chez lui mais dans un bahut où il y a de la place et je travaillait dans le genre de lycée pro où il y avait de la place (92500)).
    Après si ce types de données sort de L’EN, effectivement la il y a problème).
    Mais une fois sorti du lycée, pour aller a la fac ou en BTS, ton historique importe peu.
    Je suis concerné par le fichage, j’habite dans un pays ou tout le monde est très fiche(surtout que je suis etranger), Dans ce pays ça ne pose pas trop de probleme pour l’instant car le gouvernement a d’autres chats à fouetter, mais d’ici 10 ou 20 ans.......
    Vai com deus


    • liebe liebe 4 mars 2010 23:28

      Herrem, moi cela me dérange à partir du moment où l’on étiquette une personne , et qu’on l’enferme dans ses erreurs de jeunesse.
      Pour aller en BTS , le dossier compte énormément. Pas la fac c’est sur, mais en BTS, IUT oui. Un élève qui a un mauvais dossier peut ne pa pouvoir y entrer, même s’il a de bonnes notes. Idem pour certaines grandes écoles, ect..
      Ces données ne devraient pas être informatisées , et conservées ( 35 ans c’est énorme)

      On ne sait ce qui adviendra dans 10 ou 20 ans, et peut être même avant, mais je suis certaine que nous avons du soucis à nous faire si nous élisons toujours des personnes comme NS.

      vraiment, et le fait de conserver ce genre de dossiers , reste la porte ouverte à tous les petits hackers.
      Par exemple, un élève brillant mais pénible qui a beaucoup fait parlé de lui au lycée, qui a cassé des vitres, crevé les pneus du prof de math car il lui avait filé une mauvaise note.... réussi à se faire élire comme député..
      Un journaliste ou un politique de l’opposition n’aura de cesse de trouver la petite faille en furetant dans le passé de ce député. Méthodes que je réprouve mais qui eciste.
      Si les données sont informatisées, il lui sera plus facile de tomber dessus , que si c’est caché dans un dossier papier au fond d’un placard ...
      Bien sur , ceci n’est qu’une petite partie de ce que des personnes mal intentionnées pourraient en faire.



    • herrem herrem 5 mars 2010 00:23

      Liebe,
      Je suis d’accord avec vous sur le principe(l’informatisation et le « libre accès » a certaines données, la conservation des données pendant 35 ans aussi).
      Mais l’éducation nationale, c’est un tel bordel(et je dis ça en connaissance de cause) que le recoupement des fichiers meme informatise est aujoud’hui impossible pour une raison simple:manque de personnels et de moyens ;
      et cela ne s’arangera pas vues les coupes que veut faire notre cher président DANS L’ÉDUCATION NATIONALE ET CHEZ LES FONCTIONNAIRES EN GÉNÉRAL.
      Il n’y aura jamais assez de fonctionnaires pour gérer le flux d’infos même avec des moyens informatiques.

      Permettez moi de sortir un peu du sujet mais l’élève qui est un peu malin(meme s’il traine des casseroles) s’en sortira toujours.(devedjian madelin pour les plus mediatises)Et je l’ai vu de mes propres yeux, mes anciens petits cons insupportables avec des tres bonnes places dans des tres grosses boites et des chefs d’entreprises avec un bac pro vente.

      Je sors du sujet, pardon, mais « bienvenue a gattaca » on est tres loin d’y etre.


    • herrem herrem 5 mars 2010 00:44

      Liebe,
      Désolé je suis sorti du sujet principal mais je voulais juste donner mon avis sur une partie de votre article qui est très bon au demeurant.
      Bonne nuit.
      Et merci
      Herrem


    • liebe liebe 5 mars 2010 17:49

      pas de problème Herrem,
      Juste je vouais préciser que justement nous avons de quoi nous insquiéter de cette désorganisation de l’EN...
      C’est souvent de là que partent les excés.


  • lord_volde lord_volde 5 mars 2010 02:50

    Il existe des lois censées protéger les citoyens des abus du fichage émanant des traitement de données informatiques. Le droit d’accès et de rectification d’informations nominatives est réglementé dans le cadre de la loi informatique et liberté et de la loi du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec l’administration.
    La CNIL peut-être saisie, mais ne dispose d’aucune possibilté de contrainte à l’égard des administrations récalcitrantes.

    N’avez vous pas remarqué l’éclosion pléthorique de cartes d’adhésions promotionnelles proposées par l’ensemble des hyper-marchés et toutes sortes d’acitivités commerciales franchisées ! Quel est l’intérêt motivant le fichage des comportements consuméristes des clients ? 

    Ouin, ouin, j’aime pas qu’on me tourne le dos. Mais j’aime bien l’expression « tournedos » pour désigner le « retourneur de veste » ou celui qui « tourne casaque ». 


  • StephanM 7 mars 2010 11:05

    Merci pour l’article. On n’alerte jamais assez de cette obsession de fichage qui ouvre la porte à tous les abus, même si l’intention de départ ne paraît pas toujours mauvaise. En Allemagne il n’y a pas de fichier national de ce type, mais la ville/land de Hambourg a introduit un fichier qui ressemble à la base élève et qui en outre était croisé avec le registre de la mairie. (En Allemagne chaque résident doit faire enregistrer son lieu de résidence principal et secondaire dans une registre) Le croisement du fichier élève avec le registre permettait d’identifier les élèves sans papiers ce qui rendait possible par la suite l’expulsion de la famille. Pour cette « merveille », la responsable de ce fichier à reçu un BigBrotherAward (BBA) en 2007. (Traduction de la conférence de l’attribution de ce BBA sur mon blog)
    Dénonçons ce fléau de fichage à tout va.


    • liebe liebe 7 mars 2010 16:33

      Oui StephanM, merci pour votre contribution. C’est inétressant de savoir ce qui se passe chez nos voisins.
      Base Elève est un fichier que l’on peut aussi croiser avec les données des mairies.


  • moebius 7 mars 2010 22:23

    Que de belles fiches !... mon fils 15 ans en seconde, ... depuis le début de l’année, professeur principal absent, pas remplacé, prof d’histoire, seulement deux cours effectués, professeur de math absolument incompétent, malde et neurathénique, pas réélement présent, se fiche de sa hiérarchie...par contre absence injustifié d’une heure de l’éléve, six courrier robotisésrs et j’en passe et des meilleurs...
    Et vous nous dites que nous savons dans ce pays faire des fiches, et moi je vous répond que je vous crois sur parole et que je m’en fiche et que plus ça va mal aller dans ce secteur plus nous aurons droit a des fiches parce faire une fiche c’est pas cher , surtout avec les moyens informatique et les logiciéls dont on dispose actuellement et que tout ça fonctionne comme fonctionne votre réfrigérateur qui fait rRRRRRRRRRRRRRRrrrrr alors que plus rien ne fobnctionne par ailleurs et que ça nous permet de croire encore que l’on peut encore maîtriser quelque chose, et c’est comme la politique sécuritaire en général... Alors que l’on a plus les moyens et que tout nous échappe les logiciels ronronnent ;; ;;RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR


  • isabelle 12 mars 2010 17:35

    Arretons le massacre ; mobilisons nous pour amener chacun à une reflexion productive pour l’avenir de nos enfants.

    Quand on voit l’augmentation d’enfant hypercatif pourquoi ne pas plutot se poser la question quand à savoir si c’est eux ou nous avec le rythme de vie que nous avons qui est anormale les 2 parents travaillent, l’age moyen de la mere lors du 1er enfant est de 30ans au lieu de 20....

    Les moeurs ont enormement changées depuis 30 ans ;nos habitudes, notre rythme de vie ne sont plus les meme, et on attend de l’enfant le meme comportement que celui qu’il aurai pu avoir s’il etait né avant ; voila un illogisme sans limite.

    http://www.transformes.net Pour une reflexion clairevoyante et utile.


Réagir