samedi 2 septembre - par Gérard Faure-Kapper

Nous avons envoyé une taupe se faire recruter dans un cabinet de recouvrement connu. C’est dantesque

 Par Gérard Faure-Kapper.

Nous avons envoyé une taupe pour répondre à une annonce de recrutement d'un cabinet de recouvrement. Il a été bien reçu. Lors de l'entretien, le recruteur l'a briefé sur les méthodes qu'il utilisera.

Cette personne étaient extrêmement méprisante pour ce qu'elle appelait les "blaireaux". Tutoiement d'office.

Tout a été décrit en détail, les harcèlements téléphoniques bien sûr, mais aussi la visite chez les voisins et les commerçants du quartier pour déverser des flots d'ordures.

"Ne t’inquiète pas de la légalité, crois-tu que le blaireau a les moyens de te poursuivre ? Non bien-sûr, tu l'auras plumé avant."

"La dette est-elle réelle ? Alors ça, c'est le cadet de tes soucis. Ton job, c'est de récupérer le montant que l'on t'indique, et c'est tout."

"Ne jamais discuter avec lui, jamais. Tu prends toujours un air distant et hautain. Ne le regarde jamais. Comme réponse, tu répètes toujours : c'est vous qui vous êtes mis dans cette situation, vous devez payer vos dettes et vous allez les payer, je suis mandaté par la justice. "

"Tu rôdes autour de sa maison, tu prends des photo, si tu repères sa voiture, tourne autour, note les plaques sur un carnet"

"Appelle ses voisins au téléphone, demande leur toutes sortes de renseignements"
"Tu vas voir à quelle vitesse il va trouver du fric ce connard" (authentique).
"Une fois qu'il raque, c'est sans fin, tu as trouvé le filon."

Et j'en passe, et des meilleures.

Oui, nous en sommes là, le recouvrement de créance est très lucratif.

Le pire, c'est que ces fonds récoltés de cette manière ne remboursent presque jamais la dette auprès de l'organisme demandeur. Ils partent en frais.

Voila, tout se passe de commentaire.

Une dernière chose, l'annonce de mentionnait aucun diplôme exigé ni aucune expérience.



10 réactions


  • ZXSpect ZXSpect 2 septembre 18:14

    «  »« Le pire, c’est que ces fonds récoltés de cette manière ne remboursent presque jamais la dette auprès de l’organisme demandeur. Ils partent en frais. »«  »

    C’est évident, l’« organisme demandeur » (le créancier, le prêteur qui n’est pas remboursé) ne cherche « presque jamais » à se faire reverser les sommes récupérées, partiellement ou en totalité, par le cabinet de recouvrement qu’il a mandaté !!!


  • ZXSpect ZXSpect 2 septembre 19:08

    Merci GFK, vous tenez compte des suggestions de vos lecteurs

    https://www.agoravox.fr/commentaire4983603


  • Alain Dussort Alain Dussort 3 septembre 08:08

    Sarkozy parle exactement comme ça ....


  • Djam Djam 3 septembre 09:30

    Cela ne vous rappelle rien ??

    Mais si !!!! Souvenez-vous.... 2008... le monde se prend la crise dite des « subprimes ». Les investisseurs et politiques tremblent...les banques vas cillent ou serrent les fesses... Puis, un petit tour de passe-passe bien pommadé par des discours (Le nain Sarko a l’époque) et on fait cracher les peuples au bassinet pour renflouer les banques et emprunteurs au bord du dépôt de bilan...

    Puis vinrent les analyses en tout genre...on nous explique par le menu - plusieurs films sur le sujet, plus ou moins réussis, mais aussi et surtout des documentaires...sur le net - et l’on découvre comment des cabinets de recrutement recrutèrent des « profils » sans diplôme, sans grande intelligence, sans grande conscience...des types en général eux-mêmes un peu dans la mouise, pour aller terroriser les emprunteurs et « mauvais payeurs » qui avaient cédé aux sirènes du « devenez propriétaire même sans argent » et qui ne pouvaient plus rembourser. Les recrutés utilisèrent exactement ce genre de harcèlement et ses menaces pour faire craquer ou virer de chez eux ces pauvres gens qui n’avaient toujours pas compris que la société de consommation perpétuelle n’est pas faite pour rendre heureux mais pour transformer chaque pecus en créancier à vie.

    N’empruntez JAMAIS. Payez-vous ce que vous voulez si vous avez l’argent ou attendez de les épargner mais n’EMPRUNTEZ JAMAIS. C’est le plus pervers des pièges inventé pour racketter sans fin le gogo de base.

    • lloreen 4 septembre 11:01

      @Djam
      « N’empruntez JAMAIS ».

      Même si vous n’empruntez jamais, cette monnaie fiduciaire(dollars, euros) EST de la dette. D’autre part, tout le système est construit pour que les gens soient obligés de s’endetter auprès de banques.

      Il y a ceux qui ont un revenu leur permettant d’accéder à un crédit et qui peuvent être confrontés à la perte de leur emploi ou des ennuis de santé, auquel cas les banques récupèrent le bien qui, soit dit en passant, lui appartient en totalité jusqu’au paiement de la dernière traite par le biais des ventes forcées.
      On voit bien à cet exemple que le seul fait de faire miroiter le statut de propriétaire à l’acquéreur est une autre illusion du système.
      La pire escroquerie (hormis la dette...) consiste dans le non-remboursement des traites déjà remboursées en cas de vente forcée du bien dont la mise à prix correspond au solde du montant du crédit restant à rembourser. La normalité voudrait que ces paiements perçus soient restitués à l’ex-propriétaire et que ce soient les banques -propriétaires- qui paient les proportionnellement les taxes foncières. Ce n’est évidemment pas le cas...

      Ceux qui n’ont pas de revenu fixe ou assez conséquent n’ont bien sûr pas accès du crédit.

      D’ailleurs, imaginez ce qui adviendrait de la société de consommation si le crédit n’existait pas:la fin du système.
      A part les familles aisées possédant assez d’argent pour ne pas être pas obligées de recourir au crédit à la consommation, c’est à dire une minorité, la baisse voulue des revenus salariaux entraîne le recours croissant au crédit de la part de la classe moyenne, d’ailleurs en voie de disparition, accentuant la paupérisation de la société. C’est le moindre souci des banques et du patronat, pour lesquels cette situation est tout bénéfice, l’expression prenant ici tout son sens...

      La société de consommation est une abomination, détruisant tout sur son passage. Elle entraîne la destruction des paysages et de l’environnement, du lien social, l’éclatement des familles, la désertification des villages, l’exode vers les villes et le phénomène de ghetto des banlieues. Les riches enfermés dans leurs quartiers bourgeois ont peur et les pauvres claquemurés dans leurs cités ne survivent que grâce aux trafics variés dont ils ont le secret. La société tout entière est gangrénée et la violence s’accentue.

      Quant aux « ultra-riches », ils ont colonisé des îles privées ou d’autres territoires qu’ils achètent par centaines ou milliers d’hectares et embauchent des sociétés privées de gardiennage pour se protéger.

      Madame Merkel possède une propriété de plusieurs milliers d’hectares au Paraguay, monsieur Sarkozy possède une villa « offerte » par son ami le roi du Maroc au Maroc et monsieur Macron possède également une villa au Maroc...et les autres ne doivent pas être en reste.


  • gogoRat gogoRat 3 septembre 11:04

    "Ne t’inquiète pas de la légalité, crois-tu que le blaireau a les moyens de te poursuivre ? Non bien-sûr, tu l’auras plumé avant."

     Merci à l’auteur de cet article (dire que j’ai failli passer à côté, tant la réaction aux ordonnance de Réforme est urgente ! ) ... pour nous révéler aussi clairement la religion de tant de ces professionnels que nos ’marcheurs’ veulent assister dans leurs entreprises de flexibilisation du chaland ! avec la complicité active de la Justice ? des Huissiers ? des Notaires ? ... Qui oserait le penser ?


    • Gérard Faure-Kapper Gérard Faure-Kapper 3 septembre 11:43

      @gogoRat


      N’oublions pas que macron veut "libérer certaines profession. Ainsi une banque embauchera son notaire, son huissier et son avocat. Les conséquences pou les clients seront énormes. A quand la libéralisation des gendarmes et de l’armée. Le combat, c’est un tout, c’est contre tout un nouveau système qui se met en place, Métropolis et 1984 réunis. Combattre ces ordonnances est la première urgence.

    • 23101925 23101925 3 septembre 13:32

      @Gérard Faure-Kapper

      Vous êtes bien habile, , mais vous ne faites pas - Nous ne faisons pas - le poids

      Merci quand-même pour vos efforts et la justesse de vos analyses : quelques-uns en prendrons de la graine, qui ne seront pas massacrés en même temps que le troupeau.

    • foufouille foufouille 3 septembre 17:11

      @Gérard Faure-Kapper
      « Ainsi une banque embauchera son notaire, son huissier et son avocat. »
      c’est le cas depuis longtemps, il suffit que crevure huissier soit un client habituel.
      c’est écrit dans la loi.


Réagir